COMPLEXITES EXTREMES ACCOMPAGNER L’INDUSTRIE ET LES GOUVERNEMENTS POUR AFFRONTER LES CHALLENGES DU XXI SIECLE

  • 303 views
Uploaded on

La croissance non-maîtrisée de la complexité, est la principale cause des dysfonctionnements d’aujourd’hui.

La croissance non-maîtrisée de la complexité, est la principale cause des dysfonctionnements d’aujourd’hui.

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
303
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1

Actions

Shares
Downloads
5
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. COMPLEXITES EXTREMES ACCOMPAGNER L’INDUSTRIE ET LES GOUVERNEMENTS POUR AFFRONTER LES CHALLENGES DU XXI SIECLE La croissance non-maîtrisée de la complexité, est la principale cause des dysfonctionnements d’aujourd’hui. Plus la complexité est élevée, moins il y a d’efficience. Dès lors, il convient de maîtriser la complexité.
  • 2. Exemples de problèmes extrêmes: • Etat de crises prolongées, inefficacité ou défaillances fréquents des systèmes (processus industriels, transports, logistique, activité économique, communications, réseaux, etc.) • Effondrements brusques des systèmes ou d’infrastructures critiques (marchés, transport et logistique, réseaux IT, grandes entreprises, relations bancaires systémiques, etc.) L’économie mondiale dépend du bon fonctionnement des infrastructures et des systèmes hautement connectés, critiques et complexes tels les réseaux, flux tendus, processus métiers et économiques. La complexité grandissante et excessive menace la rentabilité et l’efficience. Les technologies modernes accroissent gravement la fragilité, accentuant le problème d’avantage. La mauvaise conception des systèmes créés par l’homme en est une cause. Mais l’incapacité des sciences conventionnelles à tenir compte de la transversalité des interactions et la non-maîtrise de la complexité entropique, interdisent la prise en compte des problèmes extrêmes actuels. Les difficultés extrêmes multidisciplinaires sont d’échelles croissantes et ne peuvent être résolues par les solutions technologiques conventionnelles. Dans certains cas, il est impossible d’en déterminer les causes, non seulement du fait de leur taille, mais bien plus important, parce qu’il est fréquemment perçu au travers du regard conventionnel et déformé d’une pensée limitée et linéaire.
  • 3. De nombreuses infrastructures sensibles fonctionnent actuellement proche de leur seuil de complexité critique. En conséquence les risques de défaillances majeures sont anormalement élevés. En collaboration avec le centre superordinateur CINECA, Ontonix fournit des moyens radicaux et innovants pour mettre en exergue et identifier les problèmes extrêmes. Nous mesurons la complexité, identifions les causes, améliorons les profils de complexité de systèmes et sous-systèmes, jusqu’à ce qu’une solution soit trouvée. Les problèmes extrêmes ne posent pas seulement de nouveaux challenges. Ils créent et innovent de nouveaux modèles business. Quand Ontonix étudie un problème extrême, la procédure est la suivante: • Le client et Ontonix analysent conjointement le problème. • Les conséquences et pertes encourues sont chiffrées. • Autant de données que possible sur le sujet sont collectées. • Ontonix déploie ensuite tous ses efforts à la résolution du problème. • Sur l’accroissement de profits et la réduction / élimination des pertes du client, un pourcentage sur les gains du client sont payés à Ontonix. Nous gagnons ensemble en partenariat "Win-Win" et créons une stratégie de valeur ajoutée partagée. Si vous ne mesurez pas la complexité, vous ne pouvez pas la gérer. La création en 2003 de la théorie de la complexité exploite notre technologie brevetée de Quantitative Complexity Management (QCM). Nous sommes la première société à pouvoir mesurer la complexité.
  • 4. Copyright 2014 Ontonix Srl. No part of this document may be reproduced in any form without the written permission of Ontonix ONTONIX S.r.l Piazza Giuseppe Mazzini 2, 22100 Como, ITALY www.ontonix.com alexander@ontonix.com