présente
Cliquer…
C’était l’ancien temps...
D’aucuns diront que c’était le bon temps.
Moi je crois, au contraire, que ce fut un temps
de gra...
Chaque matin notre mère nous servait des oeufs
pondus directement par les poules de la ferme.
Il n’y avait eu aucun additi...
Vous vous rendez compte ?
Nous avons survécu avec de la
nourriture sans glutamates, ni
protéases, ni phosphates, ni
colora...
Nous passions la journée pieds nus dans les
champs ! Quelle imprudence !
Les antibiotiques, les anti-
inflammatoires, la c...
Nous vivions dans une maison de campagne, loin
du village, sans électricité, ni chauffage central, ni
système d’eau chaude...
Mais comment avons-nous pu
survivre aux terribles senteurs du
fumier dans les champs, à celles du
purin sur les labours, a...
Nous étions constamment en danger
en faisant du vélo sans casque ni
coussins de protection ; en se
promenant dans des voit...
Nous fréquentions des écoles qui n'avaient pas
d'orthophonistes ni de psychologues ; pas de
sexologues ni de conseillers e...
Comment les enfants de ma génération ont-ils pu
grandir et s’épanouir sans escouades de la
protection de la jeunesse ?
Com...
Le plus étonnant, c’est que cette génération
exposée à tant de dangers est celle qui a
probablement réalisé les plus grand...
Bonne
journée !!!
L'ancien
L'ancien
L'ancien
L'ancien
L'ancien
L'ancien
L'ancien
L'ancien
L'ancien
L'ancien
L'ancien
L'ancien
L'ancien
L'ancien
L'ancien
L'ancien
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

L'ancien

168
-1

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
168
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
1
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

L'ancien

  1. 1. présente Cliquer…
  2. 2. C’était l’ancien temps... D’aucuns diront que c’était le bon temps. Moi je crois, au contraire, que ce fut un temps de graves périls et de sérieux dangers. Nous devrions être morts et enterrés depuis longtemps car nous avons vécu quotidiennement au péril de nos vies... Mais comment avons-nous pu survivre ? Comment expliquer que nous soyons toujours vivants ?
  3. 3. Chaque matin notre mère nous servait des oeufs pondus directement par les poules de la ferme. Il n’y avait eu aucun additif d'oméga 3 ni d'oméga 6 dans ces oeufs !!! Aucun laboratoire n’avait inspecté ces oeufs afin d’y déceler des virus. Mais c’est terrible ! Ces poules mangeaient tout ce qui leur tombait sous la dent... euh, plutôt sous le bec ! Sans la moindre inspection ! La mort rôdait dans notre assiette... Vous vous rendez compte ?
  4. 4. Vous vous rendez compte ? Nous avons survécu avec de la nourriture sans glutamates, ni protéases, ni phosphates, ni colorants, ni dextroses, ni levures, ni lécithines... Ni vitamines ajoutées, ni agents de préservation !
  5. 5. Nous passions la journée pieds nus dans les champs ! Quelle imprudence ! Les antibiotiques, les anti- inflammatoires, la cortisone et autres médicaments soi-disant essentiels n’existaient pas dans notre canton, ou du moins ils n’étaient jamais arrivés jusque-là ! Pourtant, nous n’avions jamais la grippe ni le moindre rhume. Et si d’aventure nous avions un petit toussotement, notre mère le faisait disparaître avec une friction d'huile de camphre. Mais comment avons-nous pu survivre ?
  6. 6. Nous vivions dans une maison de campagne, loin du village, sans électricité, ni chauffage central, ni système d’eau chaude. Cette eau n’était jamais inspectée ! Nous ne l’avons jamais fait bouillir avant de la consommer. Il fallait puiser l’eau dans un puits et la remonter jusqu’à la surface au moyen d’un seau attaché à l’extrémité d’une longue corde. Et pourtant nous n’avons jamais attrapé la moindre fièvre, ni la moindre maladie.
  7. 7. Mais comment avons-nous pu survivre aux terribles senteurs du fumier dans les champs, à celles du purin sur les labours, au crottin de cheval partout sur les routes... ?
  8. 8. Nous étions constamment en danger en faisant du vélo sans casque ni coussins de protection ; en se promenant dans des voitures sans ceinture de sécurité ni sacs gonflables ; en consommant des produits vendus dans des contenants non sécurisés ; en marchant avec des chaussures sans semelles anti-dérapantes. Comment avons-nous pu survivre à autant de dangers quotidiens ?
  9. 9. Nous fréquentions des écoles qui n'avaient pas d'orthophonistes ni de psychologues ; pas de sexologues ni de conseillers en orientation ! Les maîtres se permettaient de tirer l’oreille des indisciplinés et même de taper sur les doigts des réfractaires, mettant ainsi constamment leur intégrité physique en danger ! Comment avons-nous pu survivre à autant d’abus physiques ?
  10. 10. Comment les enfants de ma génération ont-ils pu grandir et s’épanouir sans escouades de la protection de la jeunesse ? Comment ont-ils pu survivre dans un monde où les parents étaient les seuls responsables de leur éducation ? Comment ont-ils pu parvenir à l’âge adulte sans programmes de surveillance des quartiers ? Comment ont-ils pu s’épanouir normalement et sainement sans garderies de l’État ?
  11. 11. Le plus étonnant, c’est que cette génération exposée à tant de dangers est celle qui a probablement réalisé les plus grandes choses depuis un siècle et qui a réussi à traverser deux guerres et une crise économique. Je me demande si trop d’ouate n’a pas un effet néfaste sur l’éducation des enfants... A vouloir trop protéger, on détruit les systèmes naturels de défense et d’immunité.
  12. 12. Bonne journée !!!
  1. A particular slide catching your eye?

    Clipping is a handy way to collect important slides you want to go back to later.

×