Your SlideShare is downloading. ×
0
Cours de Communication des organisations publiques - 01 Principes de la communication publique
Cours de Communication des organisations publiques - 01 Principes de la communication publique
Cours de Communication des organisations publiques - 01 Principes de la communication publique
Cours de Communication des organisations publiques - 01 Principes de la communication publique
Cours de Communication des organisations publiques - 01 Principes de la communication publique
Cours de Communication des organisations publiques - 01 Principes de la communication publique
Cours de Communication des organisations publiques - 01 Principes de la communication publique
Cours de Communication des organisations publiques - 01 Principes de la communication publique
Cours de Communication des organisations publiques - 01 Principes de la communication publique
Cours de Communication des organisations publiques - 01 Principes de la communication publique
Cours de Communication des organisations publiques - 01 Principes de la communication publique
Cours de Communication des organisations publiques - 01 Principes de la communication publique
Cours de Communication des organisations publiques - 01 Principes de la communication publique
Cours de Communication des organisations publiques - 01 Principes de la communication publique
Cours de Communication des organisations publiques - 01 Principes de la communication publique
Cours de Communication des organisations publiques - 01 Principes de la communication publique
Cours de Communication des organisations publiques - 01 Principes de la communication publique
Cours de Communication des organisations publiques - 01 Principes de la communication publique
Cours de Communication des organisations publiques - 01 Principes de la communication publique
Cours de Communication des organisations publiques - 01 Principes de la communication publique
Cours de Communication des organisations publiques - 01 Principes de la communication publique
Cours de Communication des organisations publiques - 01 Principes de la communication publique
Cours de Communication des organisations publiques - 01 Principes de la communication publique
Cours de Communication des organisations publiques - 01 Principes de la communication publique
Cours de Communication des organisations publiques - 01 Principes de la communication publique
Cours de Communication des organisations publiques - 01 Principes de la communication publique
Cours de Communication des organisations publiques - 01 Principes de la communication publique
Cours de Communication des organisations publiques - 01 Principes de la communication publique
Cours de Communication des organisations publiques - 01 Principes de la communication publique
Cours de Communication des organisations publiques - 01 Principes de la communication publique
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Cours de Communication des organisations publiques - 01 Principes de la communication publique

23,649

Published on

Published in: Education, Business
0 Comments
24 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
23,649
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
5
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
24
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Principes de la communication des organisations publiques Sans le pouvoir, les idéaux ne peuvent être réalisés ; avec le pouvoir, ils survivent rarement. Fidel Castro Amar LAKEL Maître de Conférence en Sciences de l’Information et de la Communication amar@lakel.net UE10 Communication et espace public M2 CPP Cours 01/04 – 3H Monday, June 8, 2009 17:24:08
  • 2.
    • Introduction
    • Ben…heu là…j’improvise !…
    Monday, June 8, 2009 17:24:08 [email_address] UE10 C1 – Principes de communication publique
  • 3.
    • I – Le territoire de la communication publique
      • 1 – Communication du domaine public
    • Une communication comme structuration de l’espace public.
    • Pierre Zemor. « La communication publique est la communication formelle qui tend à l'échange et au partage d'informations d'utilité publique, ainsi qu'au maintien du lien social, et dont la responsabilité incombe à des institutions publiques ou à des organisations investies de missions d'intérêt collectif. »
    • La communication publique est une communication formelle et instituée légalement. Son territoire se définit par la légitimité de l'intérêt général . Les messages sont, dans leur principe, produits par les institutions publiques « au nom du peuple » . Cette communication co-construit l’espace public, sous le regard des citoyens.
    • Cette information, sauf rares exceptions, est du domaine public . S'assurer de l'intérêt général implique la clarté des messages et la transparence des règles du jeu.
    • Les fonctions de la communication publique sont d'informer (faire savoir, rendre compte et faire valoir), d'écouter (les attentes, les interrogations et les apports du débat public), de favoriser les relations sociales (sentiment d'appartenance collective, prise en considération du citoyen en tant qu'acteur) et d'accompagner les changements tant comportementaux que de l'organisation sociale.
    • La communication publique, comme structuration de l'espace public , doit participer à la quête de signification et aux besoins de relations de l’homme en société, cet animal politique. Donner du sens public est un attribut du pouvoir.
    Monday, June 8, 2009 17:24:08 [email_address] UE10 C1 – Principes de communication publique
  • 4.
    • I – Le territoire de la communication publique
      • 1 – Communication du domaine public
    • Des missions marquées par l’intérêt général
    • Ce sont les missions d’intérêt général qui marquent la nature de l’acte de communication publique. Les messages publics sont compliqués parce qu'ils reflètent les objectifs de régulation , de protection ou d'anticipation qui incombent au pouvoir et au service public.
    • La régulation contribue à assurer le bon fonctionnement et à maintenir l'équilibre d'un système social complexe. Dans chaque cas, le message public se réfère à la légalité, et à l'opportunité de la mesure. On informe sur une procédure à suivre, sur des renseignements à fournir, des documents à remplir. Parfois, on rappelle l'intérêt collectif, où les inconvénients et les sanctions sont à oublier.
    • De même, la protection est un thème public, qu'il s'agisse de la sécurité des biens et des personnes, de recommandation, de prévention, de répression, de sécurité sociale ou de santé, avec également des règles de répartition et d'équilibre entre dépenses et recettes.
    • S'ajoute le caractère abstrait des prospectives publiques . L'autorité publique est d'en effet anticiper, préparer l'avenir. La communication publique se fait avec l'inconvénient d'accompagner des politiques et des stratégies dont les résultats ne seront acquis et visibles que dans une ou plusieurs décennies.
    Monday, June 8, 2009 17:24:08 [email_address] UE10 C1 – Principes de communication publique
  • 5.
    • I – Le territoire de la communication publique
      • 1 – Communication du domaine public
    • Des acteurs détenteurs du monopole de la puissance publique
    • Pour autant, il émerge un foisonnement de services publics qui, pour se faire entendre, se comportent comme des concurrents . Certains peuvent redouter l'effacement de la notion d'intérêt général. Face à cela, le citoyen exige son service public, dont la simplicité, la polyvalence, l'efficacité et la qualité s'apprécient localement plutôt qu'elles n'obéissent à des règles conçues pour un fonctionnement centralisé, aux logiques cloisonnées.
    • En central, 40 administrations centrales , et services importants (direction du trésor, direction générale des impôts, direction des hôpitaux, direction générale des collectivités locales), des établissements spécialisés (ONF, IGN…), des entreprises nationales et instances de régulation .
    • Le mouvement de décentralisation de la loi de 1982 à 1984 a voulu favoriser la proximité du citoyen à travers l'autonomisation des communes, des intercommunalités, des départements et des régions.
    • Les administrations de l'État se sont elles-mêmes délocalisées en emboîtant le pas d'une proximité territoriale par la voix de la déconcentration. Préfets, sous-préfets, directions régionales, services départementaux de la plupart des ministères s'installent progressivement dans les territoires.
    Monday, June 8, 2009 17:24:08 [email_address] UE10 C1 – Principes de communication publique
  • 6.
    • I – Le territoire de la communication publique
      • 1 – Communication du domaine public
    • Des publics assujettis, usagers ou clients ?
    • Le citoyen est, dans la communication publique, un interlocuteur ambivalent. S'il critique l'expression routinière, bureaucratique, faiblement motivée des fonctionnaires, il manifeste cependant un fort attachement au service public (place du récepteur ?).
    • L'époque où les citoyens apparaissaient comme un élément d'une foule indifférenciée par les administrations souffre aujourd'hui d'une crise profonde de légitimité.
    • Le mot d'ordre est de traiter le citoyen comme le client du service public . Il faut le satisfaire, anticiper ses attentes, le séduire en s'inspirant des enseignements consuméristes (New Public Management, quelles limites ?)
    • Car dans cette relation, le fournisseur n'est pas tout à fait en concurrence, ni librement choisi. Le client public est en quelque sorte un client actionnaire et l'abonné qui a plus ou moins contribué aux frais de structure et pense détenir une part du pouvoir de décision.
    • Les citoyens attendent une relation de nature partenariale . Ils souhaitent être informés, pris en considération, écoutés, associés. Le citoyen ne renonce pas à tenir un rôle de décideur, même limité.
    Monday, June 8, 2009 17:24:08 [email_address] UE10 C1 – Principes de communication publique
  • 7.
    • I – Le territoire de la communication publique
      • 2 – Une éthique de la communication publique
    • La communication comme moyen de légitimation de l’action publique
    • La communication a comme fondement la qualité du service délivré. Il s'agit de convaincre notamment du bien-fondé des politiques et des décisions publiques, d'analyser la satisfaction des citoyens dans leurs attentes, d'évaluer les politiques publiques, la pertinence de l'information et la qualité de la relation entretenue.
    •   Finalités et moyens de communication : les praticiens de la communication publique s'interrogent sur l'adéquation des moyens de communication avec le but poursuivi au nom de l'utilité publique. Plus communication de conviction que de promotion . (clarté, accessibilité au service, exigence de transparence des actes publics)
    •   Clarification des champs de communication : Communication civique et pédagogique sur les politiques gouvernementales auxquelles s'ajoutent la promotion et la valorisation des institutions publiques elles-mêmes par les services offerts au public ou les recommandations qui relèvent des grandes causes sociales.
    •   Conditions de la communication publique : communication authentique et pratiquée dans les deux sens avec le citoyen actif. Les décideurs publics ont l'initiative de l'information et doivent faire en sorte que la communication jalonne les processus de décision.
    Monday, June 8, 2009 17:24:08 [email_address] UE10 C1 – Principes de communication publique
  • 8.
    • I – Le territoire de la communication publique
      • 3 – Les domaines de la communication publique
    • La communication externe
    • La communication de l'information réglementaire due au citoyen, car il est censé connaître la loi, engage toutes les obligations de publicité de l'action publique.
    • La communication des informations , utile au citoyen et à la vie de la cité, dans le respect de la commercialisation des données publiques et de la protection des libertés.
    • La communication de l'action publique . « La société a le droit de demander des comptes à tout agent public de son administration » (article 15 de déclaration des droits de l'homme et du citoyen)
    • La communication de promotion, destinée à faire connaître les services publics offerts ou la mise en œuvre des politiques publiques, ainsi que les causes humanitaires et les missions d'intérêt général.
    • La communication de valorisation de forme événementielle, qui met en valeur les institutions publiques et la vie en société.
    • La communication de discussion et de débat public, qui doit favoriser le dialogue, la négociation, la consultation et la concertation autour de l'action publique.
    Monday, June 8, 2009 17:24:08 [email_address] UE10 C1 – Principes de communication publique
  • 9.
    • I – Le territoire de la communication publique
      • 3 – Les domaines de la communication publique
    • La communication interne
    • La communication interne du service public contribue à la qualité de l'action et aux conditions de travail des agents , à leur mobilisation envers les objectifs de service public, aux changements de structure.
    •  
    • Dans une perspective de communication globale, elle est nécessaire à la bonne communication externe et à la transparence. Elle s’attache aux procédures et aux institutions publiques.
    • La communication interne joue un rôle essentiel dans la modernisation de l’Etat et de son administration en s’assurant de la diffusion des nouveaux référentiels d’action publique, des réformes institutionnelles, des nouvelles procédures…
    Monday, June 8, 2009 17:24:08 [email_address] UE10 C1 – Principes de communication publique
  • 10.
    • I – Le territoire de la communication publique
      • 3 – Les domaines de la communication publique
    • La communication électronique
    • L’amélioration de l’accessibilité de l’information publique par tous les moyens de traitement moderne (site web, moteur de recherche, portail fédérateur, …) dans une réelle perspective de gestion de la relation citoyenne .
    •  
    • Modernisation des services par les Téléprocédures électroniques . La mise en place d’une chaîne de services électroniques permet une plus grande réactivité, personnalisation et transparence du service public à travers la mise en place d’interfaces multicanaux (téléphone, web, guichet…)
    •  
    • Mise en relation des agents, des partenaires et des usagers au travers d’une communication électronique asynchrone (mail, forum) où synchrone (téléphone, chat) pour assurer la mise en communauté des savoirs et l’amélioration des performances collectives.
    Monday, June 8, 2009 17:24:08 [email_address] UE10 C1 – Principes de communication publique
  • 11.
    • II – Les fonctions d’un responsable de communication publique
      • 1 – La mise à disposition des données publiques
    • fournir en permanence les informations stratégiques de l’action collective.
    • Les informations sur les procédures et formalités administratives sont destinées à faciliter l'exercice de leurs droits et devoirs. Dans chaque cas, une institution publique disposée fait connaître les données publiques qui permettent de répondre à des demandes de la quotidienneté privée ou professionnelle et collective.
    • Cette obligation publique de communiquer fonde l'opposabilité du citoyen . La notification d'une décision aux intéressés est le plus souvent un élément de sa légalité.
    • Outre la communication de base, une documentation d'analyse et de monographie , d'étude et de bilan est utile aux différents secteurs de la société.
    • L'ensemble de ces données ne devient pertinent dans leur mise à disposition du public que sous forme d'informations pratiques (critère d’accessibilité ), à l'usage des ménages et des entreprises.
    • La commercialisation des données publiques . De gratuite, l'information publique peut passer à payante (loi de 1978 et circulaire des 14 février 1994, 20 mars 1998, ordonnance du 6 juin 2005).
    Monday, June 8, 2009 17:24:08 [email_address] UE10 C1 – Principes de communication publique
  • 12.
    • II – Les fonctions d’un responsable de communication publique
      • 1 – La mise à disposition des données publiques
    • Principes d’accessibilité de l’information publique
    • L'accès à l'information publique est un droit que le législateur a affirmé avec les divers régimes de publicité attachés aux procédures administratives, (la loi du 17 juillet 1978, modifiée par une ordonnance du 6 juin 2005) prévoit le libre accès aux documents administratifs de caractère non nominatif.
    • Mais dans le respect de la loi, relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés , qui précise les droits de toute personne à connaître et à contester les informations et les raisonnements utilisés dans le traitement automatique dont les résultats lui sont opposés
    • Le processus de simplification des procédures serait en revanche favorable à la clarification des informations . De nombreux travaux de normalisation, de simplification des formalités, du langage administratif et de coordination de la documentation administrative ont engagé une vaste réforme de modernisation de l'État dans la relation à l'usager. Un décret du 30 décembre 2005 tente une rationalisation de ces efforts avec la Direction Générale de la Modernisation de l'Etat (DGME).
    Monday, June 8, 2009 17:24:08 [email_address] UE10 C1 – Principes de communication publique
  • 13.
    • II – Les fonctions d’un responsable de communication publique
      • 2 – Les relations du service public avec ses usagers
    • La nécessité d’une relation à double sens
    • La fonction d'accueil et d’écoute commence avec la signalisation dans la ville, les aménagements des locaux pour réduire les files d'attente ou faire qu'elles soient mieux acceptées ; les agencements autorisant des échanges plus conviviaux ou privés…
    • L'écoute . La relation dépend de l'aptitude à écouter d’un agent, identifié par son nom et sa fonction précise. L'écoute est en quelque sorte collective, les moyens de consultation des citoyens sont nombreux et connus, même s’ils ne sont pas utilisés (sondages, audits, boîtes aux lettres…).
    •   Le dialogue . La consultation et le caractère interactif de la communication sont des clés pour les réformes et le changement. Le dialogue est une attitude de service public. Il permet une coproduction du service personnalisé. Le citoyen souhaite avoir un interlocuteur unique face à la multiplicité des services et des administrations.
    •   La communication relationnelle . On peut s'appuyer, dans les actions de communication, sur la gestion de la relation avec le citoyen ou avec les intermédiaires appelés à établir la relation avec lui. Personnaliser le sens de l’action publique en fonction des cas particuliers.
    Monday, June 8, 2009 17:24:08 [email_address] UE10 C1 – Principes de communication publique
  • 14.
    • II – Les fonctions d’un responsable de communication publique
      • 3 – La promotion des services offerts
    • La publicité sert l’intérêt général
    • Les services offerts au public, comme tous les services, aspirent à la notoriété et à la bonne qualité de leur image. Dans le service public coexistent la simple information ou justification auprès du citoyen et la communication promotionnelle destinée à gagner un usager.
    • La publicité sur les services offerts . Pour chaque groupe ciblé de citoyens bien identifiés, il faut pouvoir faire connaître, l'existence même du service, les sources de renseignements pratiques, les institutions compétentes.
    • Lorsque le rôle régalien où la situation de monopole sont bien établis, la publicité doit convaincre, c'est-à-dire expliquer le bien-fondé de l'intérêt général et l'utilité pour chacun de s'y conformer . Elle peut jouer soit sur les ressorts de la conviction et de l'appel à la raison d'une publicité authentique et profonde dans la relation pérenne avec le citoyen, soit sur les ressorts de l'adhésion et de la recherche du désir d’usage.
    • La transparence et le souci d'optimiser l'usage du service public justifient le recours à la publicité dans les situations de conquête des usagers . En revanche, l'émulation compétitive de la publicité émerge dans les nouvelles batailles concurrentielles de la sphère publique.
    Monday, June 8, 2009 17:24:08 [email_address] UE10 C1 – Principes de communication publique
  • 15.
    • II – Les fonctions d’un responsable de communication publique
      • 4 – Les campagnes comme action publique
    • Faire changer les comportements par la communication
    • Les campagnes d'information d'intérêt général ont un caractère spécifique dû à leur dimension civique ou socialement consensuelle, attachée à leur utilité publique. L'éthique de la communication publique, qui rejoint à terme son efficacité, repose sur le respect pour chaque émetteur du degré de consensus social attaché au message.
    • La communication civique . Le civisme se communique au quotidien. Le groupement associatif pour le civisme et la démocratie réalise des campagnes publicitaires pour que soient accomplis ces gestes élémentaires de l'activité politique : ex. le vote.
    • Les grandes causes sociales . Les sujets, dits de société, qui visent à faire évoluer les comportements des citoyens quant au respect des droits, à la sécurité des autres ou à leur propre santé.
    • Une même séparation des rôles doit clarifier tant le statut des campagnes d'intérêt général que celui de la communication politique , encore mêlés dans la pratique française. La tentation de personnaliser ou de s'approprier une cause d'utilité publique est grande de la part des acteurs politiques.
    Monday, June 8, 2009 17:24:08 [email_address] UE10 C1 – Principes de communication publique
  • 16.
    • II – Les fonctions d’un responsable de communication publique
      • 5– La légitimation des institutions publiques
    • Etablir une relation de confiance entre l’institution et son public
    • La communication a donc pour objet de présenter le rôle de l'organisme, d'en affirmer l'identité et l'image, de rendre compte de l'ensemble de ses activités. Bien communiquer suppose un émetteur au clair avec lui-même, identifier sa place dans la diversité des institutions publiques.
    • Le premier volet est celui de la stratégie qui n'intéresse pas que des situations concurrentielles. Les stratégies relationnelles amènent les institutions publiques à mieux se définir en termes de mission et à faire l'inventaire de leurs objectifs afin d'arrêter les programmes d'action. La communication contribue à l'analyse des administrations publiques.
    • La communication institutionnelle est la source de toutes les campagnes de communication en ce qu’elle fonde le locuteur et sa stratégie identitaire qui vient légitimer sa parole. Toutes les actions de communication particulières s’y réfèrent.
    • L'identité d'une institution publique, qu'elle soit un service fonctionnel administratif, une structure décentralisée, ou une mission à caractère limité, définit l'identité tout aussi bien que la structure de son organisation légitimée par ses missions de service public .
    Monday, June 8, 2009 17:24:08 [email_address] UE10 C1 – Principes de communication publique
  • 17.
    • II – Les fonctions d’un responsable de communication publique
      • 5– La légitimation des institutions publiques
    • Construire une identité juste
    • Identités, images et légitimités de service public : l'image de l'institution pour ceux qui en font partie ; les qualités idéales éthiques et professionnelles qui étaient à la fois la vocation et la mission de l'institution ; la représentation des parties prenantes.
    • L’identité est au cœur de la communication d'un émetteur institutionnel. La culture institutionnelle se transmet par les corps de fonctionnaires, conformes à un profil , au moule identitaire de la maison.
    • Pour autant, l'image de l'agent public et de son rôle est fortement marquée par celle que les citoyens ont de la fonction publique . Le travail sur l'identité de l'institution publique peut former une base de la réforme et de la modernisation des administrations.
    • L'authenticité est donc une règle fondamentale de la communication publique . La stabilité et la cohérence de l'image institutionnelle sont des enjeux majeurs de la stratégie institutionnelle.
    • Pour autant, une stratégie institutionnelle outrancière peut venir brouiller les champs d’action du service public et confondre missions du service public et ego institutionnel déplacé . La communication institutionnelle ne peut être appropriée si elle arbore une signature trop personnelle ou trop politisée.
    Monday, June 8, 2009 17:24:08 [email_address] UE10 C1 – Principes de communication publique
  • 18.
    • II – Les fonctions d’un responsable de communication publique
      • 5– La légitimation des institutions publiques
    • Impliquer les agents de la fonction publique
    • La communication interne a pour pivot l'identité de l'institution. La culture administrative fonde la possibilité d'une écoute sincère dans le cadre de la communication interne.
    • La demande de relation de proximité avec les utilisateurs implique que soit donné aux agents en contact avec le public, plus de liberté , s'il est souhaité qu'ils n'éludent pas les questions qui leur sont posées au guichet.
    • La communication interne doit favoriser leur intervention dans les procédures , la participation aux décisions et le partage des responsabilités.
    • Enfin, la communication interne doit se préoccuper de ce que les éléments de l'institution soient, dans la mesure du possible, les premiers informés et ne prennent pas connaissance par l'extérieur de décisions qui les concernent au premier chef.
    • Avec la communication externe, associer le personnel, voire rechercher sa complicité , avant de lancer une campagne publicitaire, est généralement une bonne méthode. On se prive d'un test d'authenticité et on oublie que, détracteurs ou prescripteurs d'opinion, les agents publics sont les premiers relais de la communication publique..
    Monday, June 8, 2009 17:24:08 [email_address] UE10 C1 – Principes de communication publique
  • 19.
    • II – Les fonctions d’un responsable de communication publique
      • 6– La communication de crise
    • La place indispensable de l’acteur public face à la crise
    • La communication de crise est un moment clé d’une bonne gestion de la relation presse. En situation de crise, la relation publique est mise en question. La communication est sollicitée à des fins à la fois affectives et cognitives : rétablir la confiance et informer.
    • La communication accompagne le processus de la crise . Elle est, pour une part, symbolique. Un événement imprévu crée une situation de crise.
    • D'abord, l'anticipation consiste à rendre l'avenir moins incertain . Imagination, simulation, élaboration de scenarii, sensibilisation préventive, système de veille, réseaux d'information entre les personnels spécialisés et les experts.
    • Ensuite, l’intervention se veut prescriptive . La crise est contrôlée, maîtrisée par des experts et des professionnels. La restauration de l’ordre public est assurée par une mobilisation de moyens proportionnels à l’ampleur du phénomène.
    • Le fondement de l’institution publique réside dans cette fonction d’assurer à l’espace public un ordre loin des intempéries de l’histoire . La communication de crise est un élément majeur de la légitimité de l’élu au sein de sa communauté.
    Monday, June 8, 2009 17:24:08 [email_address] UE10 C1 – Principes de communication publique
  • 20.
    • II – Les fonctions d’un responsable de communication publique
      • 7– La communication au service de la réforme de l’Etat
    • La communication peut-elle changer l’administration ?
    • Changements et communications. La communication est fortement mobilisée pour accompagner le changement. Elle assure une transformation des référentiels d’action, tout en produisant des récits d’organisation prospectifs
    • Elle est d'abord au service des audits révélateurs d'un état actuel des dysfonctionnements. La communication se fait l’écho du dysfonctionnement et des problématiques qui en découlent. Elle fait prendre conscience de la nécessité de changer.
    • Ensuite, les échanges internes et externes favorisent la créativité vers des hypothèses, améliorations, analyses de la valeur, cercles de qualité ou benchmarking (étalonnage de références), élaboration de scénarii, tests de solutions, expérimentations, participations, débats.
    • L'annonce du programme du changement est en soi la première étape du changement. C’est un récit mobilisateur où chacun prend sa place dans l’organisation utopique à venir. C’est le moment des négociations dérivées.
    • La mise en œuvre du changement se traduit autant par une communication didactique que par un espace de délibération/inclusion des partenaires sociaux. Le projet de service clarifie les missions d'une sous-direction ou d'une mairie, selon les attendus du public et à partir des valeurs professionnelles portées par les agents.
    Monday, June 8, 2009 17:24:08 [email_address] UE10 C1 – Principes de communication publique
  • 21.
    • III – De la communication politique à la décision publique : émergence d’un nouvel espace public ?
      • 1 – Frontières entre Communication politique et communication de la décision publique
    • Une frontière nettement définie par la loi
    • Pour séparer communication institutionnelle et communication politique, la loi du 15 janvier 1990 relative au financement des activités politiques a clairement défini les fonctions. Le droit distingue les décisions de nature politique de celles des fonctions publiques appliquées dans le cadre légal, réglementaire et dans le respect des procédures.
    • Le traitement de l'actualité, des situations de crise revient aux politiques, dans les zones d'incertitudes la décision publique . Sont aussi du registre politique les annonces de solutions ou de réformes , même si leur mise en œuvre prend du temps.
    • En revanche, les relations avec le public relèvent de la sérénité institutionnelle du long terme. Le citoyen est un récepteur de la communication publique en tant qu'utilisateur de services et interlocuteur de la décision publique, fruit de l'exercice du pouvoir.
    • La loi du 15 janvier 1990 interdit, pendant les trois mois qui précèdent le scrutin, l'affichage ou tout procédé de publicité commerciale (numéro d'appel téléphonique) engageant une administration publique ayant en son sein un élu en campagne. Les dépenses de campagne, dans l'année qui précède le vote, sont enregistrées dans un compte particulier lié au financement de cette campagne.
    Monday, June 8, 2009 17:24:08 [email_address] UE10 C1 – Principes de communication publique
  • 22.
    • III – De la communication politique à la décision publique : émergence d’un nouvel espace public ?
      • 1 – Frontières entre Communication politique et communication de la décision publique
    • Une pratique plus ambiguë : la communication gouvernementale médiatisée
    • Dans le cadre de la communication gouvernementale qui accompagne le champ politique, il faut d'abord informer (communiqués, conférences de presse, artistes inspirés et prises de position dans la presse). Les médias jouent un rôle essentiel dans la communication politique.
    • Le service d'information du gouvernement ( SIG ) en est, sous l'autorité du premier ministre, l'instrument essentiel. Les médias , surtout pour l'exécutif national, amplifient cette communication , marquée par les rituels , tant du président de la république que du premier ministre. Les gouvernements et les ministères ont un porte-parole .
    • La communication des exécutifs territoriaux . Les médias sont moins présents, et moins sur le registre politique, au fur et à mesure que l'on passe au niveau national et local.
    • La communication politique de la mairie est beaucoup plus développée grâce à la légitimité que lui confère un mode d'élection qui combine élection présidentielle et législative. Ici, la communication politique, mêlée à l'action locale et à la vie de la cité, peut trouver les vertus démocratiques du forum.
    • Il existe un véritable schéma symbolique et narratif du pouvoir auquel politiques et médias se plient pour assurer la spectacularisation du pouvoir. Ce schéma puise ses source dans le récit épique
    Monday, June 8, 2009 17:24:08 [email_address] UE10 C1 – Principes de communication publique
  • 23.
    • III – De la communication politique à la décision publique : émergence d’un nouvel espace public ?
      • 1 – Frontières entre Communication politique et communication de la décision publique
    • Les contradictions du culte de la personnalité
    • Un second revers vient d’une culture du leadership politique peu propice à la transparence de l’action publique. Le commentaire de la décision se réfère systématiquement au modèle rationnel rassurant pour l'opinion. On entretient l'illusion de la toute puissance du chef.
    • Personnalisation de la décision. On tend à mettre en valeur la volonté de l'acteur physique ou moral favorisant l'émergence du modèle de la décision personnalisée.
    • Or la décision est loin d'être rationnelle. Pour arbitrer entre les compétences des institutions publiques ou les niveaux de responsabilité, les processus de décision s'avèrent bureaucratiques et soumis aux jeux de pouvoir et de lobbying. L'administration est composée de parties prenantes qui se posent des questions fractionnées.
    • La communication publique, quant à elle, se fait aussi sur des modes fragmentés . Les unités les plus bureaucratiques ont des communications stéréotypées, des échanges d'informations limités. La communication publique donne encore l’impression d’une communication autiste.
    Monday, June 8, 2009 17:24:08 [email_address] UE10 C1 – Principes de communication publique
  • 24.
    • III – De la communication politique à la décision publique : émergence d’un nouvel espace public ?
      • 1 – Frontières entre Communication politique et communication de la décision publique
    • Une crise de l’espace public spectaculaire
    • Mais le paradoxe de la communication politique réside dans une crise profonde et structurelle alors même qu’une demande de communication publique moins politicienne, plus participative semble fonder les stratégies de renouveau de la classe politique.
    • Le monde des médias a connu une crise dans l’espace public , et a cessé d’être une fenêtre sur le monde. Le système audiovisuel public peine, dans ce marché concurrentiel, à développer un registre d'utilité publique.
    • Les responsables politiques ne se font-ils pas complices des écarts dénoncés par la spectacularisation de l’espace public ? Il est tentant de faire de l’action publique une série d’effets d’annonce pour prendre de vitesse les médias ou succomber aux sirènes narcissiques de la personnalisation et du spectacle.
    • Communication publique et communication politique semblent peiner à retrouver les normes habermassiennes de la construction de l’espace public médiatisé . La dérive de la spectacularisation semble faire l’unanimité des parties prenantes, excepté peut-être le citoyen rationnel, figure idéale typique de la république.
    Monday, June 8, 2009 17:24:08 [email_address] UE10 C1 – Principes de communication publique
  • 25.
    • III – De la communication politique à la décision publique : émergence d’un nouvel espace public ?
      • 2 – La place du débat public dans la prise de décision
    • Le débat, outil pour mieux gouverner les environnements complexes
    • La démocratie est donc strictement représentative et rend impossible toute délégation du pouvoir de décision aux citoyens. Pour autant, la loi a tenté d’introduire la notion de participation des habitants mais strictement à l’initiative des élus.
    • De nombreux modes de communication se sont développés, destinés à informer le public, à faire participer aux décisions et aux projets les citoyens intéressés.
    • Le principe de risque (sociétal et environnemental) de la décision publique est d’abord retenu pour faire entrer dans les mœurs politiques la nécessité d’une mise en discussion de l’action publique.
    • La communication d'échange, de dialogue, de discussion et d'appropriation du projet de décision doit réduire les contradictions des représentations de l'opinion et doit trouver des compromis aux intérêts multiples.
    • L'apprentissage de la concertation sur la connaissance des enjeux collectifs et des procédures de décision contribuerait alors à restaurer l'espace public .
    Monday, June 8, 2009 17:24:08 [email_address] UE10 C1 – Principes de communication publique
  • 26.
    • III – De la communication politique à la décision publique : émergence d’un nouvel espace public ?
      • 2 – La place du débat public dans la prise de décision
    • Vers une démocratie participative ?
    • Ce principe de consultation est de plus en plus reconnu à l’ensemble de l’action publique par une reconnaissance du principe de « rationalité limitée » dans la prise de décision.
    • L'autonomie d’initiative de la CNDP , couplée à une volonté du plus haut niveau de l’Etat d’y associer les collectivités territoriales, a ouvert le champ à une expérimentation multiple de la délibération visant à revitaliser l’espace public.
    • La France a connu de nombreuses expériences en la matière, tant au niveau national que local . Des conférences de citoyens ont été expérimentées sur les OGM en 1998 (Office Parlementaire des Choix Scientifiques et Technologiques), le changement climatique en 2002, etc.
    • Les modèles étrangers sont aujourd’hui en discussion , montrant la voie des différentes évolutions possibles. Les jurys citoyens, proposés par Ségolène Royal durant la campagne présidentielle de 2007
    • L’un des enjeux majeurs sera l’extension des champs d’application politique de ces procédures qui ne s’appliquent, pour l’essentiel, qu’aux questions d’aménagement du territoire. Une ouverture à la décision politique dans son acception la plus large suscite encore de houleux débats chez les élus.
    Monday, June 8, 2009 17:24:08 [email_address] UE10 C1 – Principes de communication publique
  • 27.
    • III – De la communication politique à la décision publique : émergence d’un nouvel espace public ?
      • 2 – La place du débat public dans la prise de décision
    • Le piétinement de la démocratie électronique locale
    • Partout où des dispositifs volontaristes ont été mis en place avec l’appui de la classe politique dirigeante, les NTIC ont pu encourager la mise en place de procédures de délibération.
    • Le public est globalement mieux informé . La démarche d’explication des acteurs publics a souvent rompu ce réflexe de l’ombre. Ainsi, une documentation experte, une littérature grise réservée aux cercles restreints des décideurs, a pu circuler, être commentée, et ce en temps réel.
    • Le nombre d’acteurs ayant participé à l’élaboration d’un sens commun a fortement augmenté au regard des systèmes lobbyistes traditionnels restreints. La permanence et l’asynchronisation de la délibération ont offert aux citoyens les moyens de prendre la parole dès qu’ils le souhaitent.
    • La démocratisation de l’Internet a non seulement permis une excellente prise en main des espaces délibératifs offerts mais aussi la possibilité de faire pression et concurrence sur les lieux institutionnels.
    • Les modes d’intervention dans l’espace public ont connu un profond renouvellement plus en phase avec la diversité de la société, sans pour autant sacrifier la recherche de l’intérêt général.
    • Cependant, les NTIC portent en elles-mêmes des contraintes majeures, problématiques en matière d’égalité d’accès à l’espace public , de transparence des procédures administratives, de traçabilité et de contrôle de l’opinion politique individuelle, etc.
    Monday, June 8, 2009 17:24:08 [email_address] UE10 C1 – Principes de communication publique
  • 28.
    • III – De la communication politique à la décision publique : émergence d’un nouvel espace public ?
      • 3 – Quel modèle d’espace public au XXIème siècle ?
    • Légitimité procédurale d’une démocratie délibérative.
    • La démocratie procédurale souligne l'idée selon laquelle la légitimité résulte moins de la rationalité de la décision que de la procédure qui la fait émerger. L'action politique est perçue comme le résultat d'une négociation collective dans le cadre de rapports de force, et non plus comme totalement imputable à une autorité souveraine et rationnelle.
    • Pour que cet espace public devienne effectif, il faut un dispositif qui doit orchestrer à la fois une gestion de l’information, de la concertation et de la participation (vs la culture paternaliste de « l’enquête publique, ») 
    • L'accès de la population à la délibération soulève l’enjeu de la représentativité du public au sein des réunions . Or, l’ouverture participative à l’action publique reconnaît l’implication du citoyen en fonction de sa motivation et de ses intérêts particuliers .
    • La revitalisation de l’espace public local, au-delà de la crise de la représentation, serait donc avant tout une revendication pour la reconnaissance des particularités de chacun .
    • C’est la transformation des normes politiques des procédures institutionnelles qui est en jeu dans l’intégration de la délibération à la décision publique. Dans ce face à face, l’entrée d’une expertise citoyenne transforme profondément la situation hiérarchique encore instable des élus et des experts .
    Monday, June 8, 2009 17:24:08 [email_address] UE10 C1 – Principes de communication publique
  • 29.
    • CONCLUSION
      • Un espace public en friche…
    • L’idée d’un « empowerment » d’un espace public se fait jour sur fond de crise du modèle de démocratie représentative à l’échelle de l’Etat-Nation. Un nouveau référentiel politique dans l’espace public semble de plus en plus imposer la délibération comme base de légitimité (Campagne 2007).
    • L'absence de discussion et de participation a rendu les citoyens passifs face à l'offre publique, ressentie comme à prendre ou à laisser (Fonctionnement des partis, des institutions, des médias...)
    • La chose publique attire peu, tant elle avait été appropriée par les spécialistes d'un monde politique ou administratif fermé sur lui-même, par la sélection, la cooptation endogamique, le cumul et le prolongement des mandats politiques.
    • La société civile et l'opinion sont structurées en groupes sociaux plus ou moins organisés, traversés par des influences éphémères ou des courants socioculturels dispersés.
    Monday, June 8, 2009 17:24:08 [email_address] UE10 C1 – Principes de communication publique
  • 30.
    • CONCLUSION
      • … à l’avenir très incertain.
    • L’apprentissage de la délibération démocratique dans le cadre des institutions républicaines est fort d’une histoire bicentenaire. Ces expériences de développement de l’espace public local devront résoudre les contraintes propres au jeu des acteurs publics, si elles souhaitent s’inscrire dans la durée.
    • Tout d’abord, celles des élus oscillant entre l’instrumentalisation de ces lieux et la crainte de voir une parole libre se transformer en jugement de leur mandat.
    • Puis, les lobbyistes traditionnels ayant développé des modes d’accès aux ressources publiques pouvant être remises en cause par une plus grande transparence des débats
    • et les fonctionnaires territoriaux éventuellement agacés de voir des paroles ordinaires dans des dossiers d’un haut niveau de technicité.
    • Et enfin, les associations pouvant craindre la faible mobilisation des citoyens remettant en cause leur interpellation des pouvoirs publics sur fond d’une légitimité souvent supposée.
    Monday, June 8, 2009 17:24:08 [email_address] UE10 C1 – Principes de communication publique

×