• Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
484
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
0
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Le Pian file:///mnt/temp/oo/Pictures/yaws_home.jpg● L A GE NT C OUPA BL E : Cette maladie tropicale est negligée a cause dune bacterie (Treponema pallidum; ou une pallidum sous- espèce de Treponema pertunue); pertunue affectant surtout la peau dans les humains. Elle produit une infection chronique, mais file:///mnt/temp/oo/Pictures/4393011617_b774a99a4a.jpg ça nest pas mortelle.● L A TRA NSMISSION : par contact cutané direct avec une personne infectée; entre êtres humains.● L E S SUJE TS QUI FRA PPE : La plupart (75%) des sujets infectés sont enfants de moins de 15 ans (avec un pic dincidence chez les enfats entre 6 et 10 ans).
  • 2. ou Framboesia...● DISTRIBUTION GÉ OGRA PHIQUE : on lobserve principalement dans les communautés pauvres des régions tropicales, humides et chaudes d’Afrique, d’Asie, d’Amérique latine et du Pacifique occidental. On ignore la prévalence du Pian aujourdhui; parce que seulement certains pays lont mantenu dans leurs programmes de santé; mais il est possible que la maladie soit encore présente dans certains des 46 anciens pays dendémie... Ces chiffres ne pourraient être toutefois que la partie émergée de l’iceberg en raison d’une notification parcellaire... Cameroun (167 cas; année 2010); Papouasie-Nouvelle-Guinée (23 000 cas; année 2008)● SITUA TION SOC IO-É C ONOMIQUE : La surpopulation,la pauverté, linfluence du climat chaud et humide, avec une hygiène individuele médiocre et un assainissement général insuffisant favorisent sa propagation.
  • 3. maladie tropical qui montre...● SYMPTÔME S : Dans la phase précoce, une papule initiale apparaît au point d’entrée de l’agent causal. Cette papule est remplie de bactéries et peut persister de trois à six mois avant de guérir spontanément. En l’absence de traitement, il s’ensuit l’apparition de lésions cutanées disséminées sur tout le corps. On peut aussi observer des douleurs et des lésions osseuses. La phase tardive survient cinq ans après la lésion initiale et se caractérise par des mutilations du nez et des os, ainsi qu’une hyperkératose palmaire et plantaire (épaississement de la peau au niveau de la paume des mains et de la plante des pieds). ● une ulcération non douloureuse recouverte d’une croûte; ● des papillomes (tumeurs bénignes du tissu cutané); ● une hyperkératose palmaire/plantaire.
  • 4. comme la combattre● TRA ITE ME NT : Le traitement standard consiste à administrer une seule injection intramusculaire de benzathine pénicilline, à la dose de 1,2 million d’unités pour l’adulte et de 600 000 unités pour l’enfant. Une étude récente a montré qu’une dose unique d’azithromycine par voie orale est aussi efficace que la benzathine pénicilline. La posologie est de 30 mg/kg (sans dépasser 2 g).● PRE VE NTION: il n’existe pas de vaccin contre le Pian. La prévention repose sur l’interruption de la transmission grâce au diagnostic précoce et à des traitements de masse ou ciblés dans la population ou la communauté affectée. L’éducation sanitaire et l’hygiène individuelle sont des éléments essentiels dans les efforts de prévention.