Le monde week end du 3-3-2012

  • 8,697 views
Uploaded on

 

More in: Education
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
8,697
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
5
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. CULTURE & IDÉES SPORT & FORME Spécial mode : Emmanuelle Béart, l’entretien vérité Mormeck-Klitschko, le combat de l’année l’ère des gourous L’actrice réagit à des répliques de la pièce de Pirandello Les deux boxeurs s’affrontent ce week-end M LE MAGAZINE DU « MONDE » ● UNIQUEMENT ENFRANCE MÉTROPOLITAINE, « Se trouver », qu’elle joue actuellement SUPPLÉMENT en Allemagne devant 50 000 fans SUPPLÉMENT BELGIQUEET LUXEMBOURG SCIENCE & TECHNO Citoyens et scientifiques main dans la main Quand le grand public participe à des expériences SUPPLÉMENT Samedi 3 mars 2012 - 68e année - N˚20876 - 3,20 ¤ - France métropolitaine - www.lemonde.fr --- week-end Fondateur : Hubert Beuve-Méry - Directeur : Erik Izraelewicz Dure semaine Poutine prend ses distances avec Assad t Rencontre avec le leader russe à la veille des élections P. 14, 8, 6 et cahier Culture & Idées de campagne pour M.Sarkozy Vladimir Poutine, jeudi 1er mars, t Toujours n 2 dans les sondages, chahuté à Bayonne, o dans sa datcha. le président-candidat peine à reprendre la main D. MONTELEONE/VII POUR « LE MONDE » T présidentielle 2012 rès mauvaise semaine pour Nicolas Sarkozy, qui espérait dépasser Fran- çois Hollande dans les sondages. Or, FRONT NATIONAL Paroles d’électeurs jeudi 1er mars, il reculait d’un point, à 25,5 %, Alors que Marine Le Pen cherche encore danslebaromètrequotidienIFOP-Fiducial- une cinquantaine de signatures, enquête Paris Match-Europe 1, publié à 18 heures, auprès de ses sympathisants Pages 2 et 4 tandis que François Hollande progressait CENTRE François Bayrou défend d’un point, à 29%. Le même jour, des mani- sa « cohérence » Page 4 festants ont fortement perturbé la visite TRIBUNE François Hollande veut du président-candidat à Bayonne. p P. 3 « repenser » la loi Hadopi Page 15 Edith Bouvier et William Daniels Contre l’extrême pauvreté, le combat continue enfin exfiltrés de Syrie INTERNATIONAL Les journalistes français devaient être N e boudons pas le plaisir subsaharienne, que l’on disait per- sées demeuraient embourbées. seulement monétaire. Elle s’aigui- rapatriés vendredi 2 mars. Les rebelles syriens ont offert par la Banque mon- due, ont commencé à surmonter Gardons-nous pourtant de tout se avec le creusement des inégali- diale: elle vient d’annon- leurs handicaps économiques, satisfecit, ne serait-ce qu’en raison tés, phénomène inévitable lors- effectué, le 1er mars, un « retrait tactique » d’Homs. P. 8 cer que l’objectif des Nations éducatifs, sanitaires ou démogra- de la médiocrité de l’amélioration, qu’une économie accélère sa crois- unies de réduire de moitié l’extrê- phiques pour apporter un peu de qui consiste à vivre avec 2dollars sance, au moins dans un premier me pauvreté d’ici à 2015 a été mieux-être à leurs populations plutôt qu’avec 1,25dollar. La métho- temps. Malheureusement, les Médecin paternaliste et patient atteint avec cinq ans d’avance. les plus démunies. dologie de la Banque mondiale prê- pays en développement ne dispo- Finalement, la mondialisation Et cela en dépit de la crise finan- te aussi le flanc à la critique, car ses sent pas de la fiscalité permettant infantilisé, c’est du passé et l’aide au développement – diffi- cière et d’une spéculation dont les experts ont travaillé sur les statisti- de récupérer auprès des fortunes cile d’être précis dans l’ordre des soubresauts se révèlent meur- ques de 130 pays, alors que la Ban- flambant neuves l’argent pour SANTÉ Dix ans après sa promulgation, la loi sur les droits causalités – ont réussi à réduire triers pour les plus pauvres, com- que compte 187Etats membres. améliorer des services publics sou- des malades a fait évoluer l’échange médical. P. 10 en 2010 à un milliard de femmes me l’a prouvé le triplement du Gageons que les 57 qui n’ont pas vent inexistants et qui, seuls, et d’hommes le nombre des dam- été en mesure de fournir de don- pourraient donner aux laissés- nés de la terre, car il n’y a pas Editorial nées sur leur pauvreté sont les pour-compte les moyens de béné- Georges d’autre expression pour désigner plus en difficulté. ficier des fruits de la croissance.UK price £ 1,50 ceux qui disposent de moins de Les pays en guerre notamment Enfin, rappelons que si l’objec- 1,25dollar par jour pour survivre. prix du riz en 2008. sont à la fois ceux qui ne peuvent tif numéro un des Nations unies, Le rééquilibrage de la croissan- Cette heureuse évolution pro- établir de statistiques et ceux où la réduction de la pauvreté, est sta- PEREC ce au profit du monde en dévelop- met de se poursuivre, si l’on en la pauvreté s’aggrave impitoyable- tistiquement atteint, il en reste pement, qui s’est singulièrement croit les augures, puisque les pays ment. Comment recenser le pou- sept, tels que l’égalité des sexes, la accéléré depuis l’an 2000, a per- en développement devraient voir d’achat et chiffrer les dépen- santé maternelle ou la lutte contre mis cette avancée. Avec des pro- continuer de contribuer pour les ses des populations des zones tri- les pandémies, qui sont loin d’être gressions fortes et soutenues de deux tiers à la croissance planétai- bales d’Afghanistan ou des gagnés. Le combat en faveur des leur produit intérieur brut, la re, voire pour les trois quarts, si confins des déserts soudanais? plus pauvres continue. p Chine, l’Inde et même l’Afrique les vieilles économies industriali- D’autre part, la misère n’est pas Lire page 9 Le regard de Plantu Les filles jouent des coudes aux Victoires de la musique E lles ont entre 20 et 55 ans, elles s’appellent Inna Modja, Camille, Zaz, Brigitte ou Catherine Ringer. Elles rivalisent crânement avec les garçons pour figurer, samedi 3 mars, au tableau d’honneur des Victoires de la musique. Qu’on en juge : trois artistes filles contre un garçon dans la catégorie prestigieuse du Meilleur Album. Même propor- tion dans la catégorie Révélation. Une montée en gamme qui se voit aussi dans les bacs des disquaires, roman avec des chanteuses de caractère: LA LIBRAIRIE Anaïs, Zaza Fournier et La Grande DU XXI e SIÈCLE Sophie. p Lire page 17 Algérie 150 DA, Allemagne 2,00 ¤, Antilles-Guyane 2,00 ¤, Autriche 2,40 ¤, Belgique 3,20 ¤, Cameroun 1 600 F CFA, Canada 4,25 $, Côte d’Ivoire 1 600 F CFA, Croatie 18,50 Kn, Danemark 28 KRD, Espagne 2,00 ¤, Finlande 2,80 ¤, Gabon 1 600 F CFA, Grande-Bretagne 1,50 £, Grèce 2,20 ¤, Hongrie 750 HUF, Irlande 2,00 ¤, Italie 2,20 ¤, Luxembourg 3,20 ¤, Malte 2,50 ¤, Maroc 12 DH, Norvège 28 KRN, Pays-Bas 2,20 ¤, Portugal cont. 2,00 ¤, Réunion 2,00 ¤, Sénégal 1 600 F CFA, Slovénie 2,20 ¤, Suède 35 KRS, Suisse 3,20 CHF, TOM Avion 380 XPF, Tunisie 2,00 DT, Turquie 6,50 TL, USA 3,95 $, Afrique CFA autres 1 600 F CFA,
  • 2. 2 présidentielle 2012 0123 Samedi 3 mars 2012Bataille éducative s BLOG Les sympathisants du Front national avaient été nombreux, en 2007, à lui préférer Nicolas Sarkozy. Le parti d’extrême droite attire deentre l’Inde et la Norvège nouveau, avec Marine Le Pen, ceux qui rêvent d’un grand chambardementS «C’est la seule capable i seulement les services de tés indiens ont promis d’évoquer protection de l’enfance nor- leur cas dès le premier jour de la végiens avaient médité la session parlementaire.phrase de Pascal, « vérité en deçà Si le mythe de Ganesh était de faire tout péter»des Pyrénées, erreur au-delà», sans arrivé jusqu’en Norvège, le servi-doute auraient-ils évité une grave ce de protection de l’enfancecrise diplomatique avec l’Inde. (CWS) de Stavanger aurait sans Depuis mai 2010, Aishwarya et doute compris pourquoi, en Inde,Abhigyan, âgés respectivement parents et enfants dorment dansde 1 et 3 ans, vivent dans une le même lit. Ganesh refuse l’en-famille d’accueil norvégienne de trée de sa maison à celui qu’illa ville de Stavanger après avoir ignore être son père, pendant queété retirés à leurs parents indiens sa mère, Parvati, prend un bain. mais c’est ce qu’elle peut générer, des typespour de prétendus mauvais traite- Le père lui tranche alors la tête qui portent des croix gammées et ce genrements. D’après les informations d’un coup de sabre et, devant la de chose. Mais regardez, Mitterrand, c’étaitrapportées par la presse norvé- réaction horrifiée de la mère, s’en un homme de gauche et il était bien amigienne, la mère donnait à manger va finalement chercher la tête avec Bousquet. Alors… »à ses enfants directement avec les d’un éléphanteau pour la poser Il y a « Marine », qui plaît bien, qui passemains, elle ne les allaitait pas sur les épaules de son fils décapi- mieux, qui dit tout haut ce qu’on penseconvenablement et les parents té. L’une des dirigeantes du parti toutbas, qui représenteune bonnemaniè-avaient pris l’habitude de dormir nationaliste hindou, Sushma Swa- re de hurler son dépit, de rendre aux élitesavec leur progéniture. raj, a résumé ainsi la morale de le mépris qu’elles professent à notre L’Inde n’aime pas recevoir de cette histoire, en guise d’avertisse- égard. Et puis il y a « Le Pen », qui fait tou-leçons d’allaitement de la Norvè- ment aux Norvégiens : « Nous ne jours un peu peur et qu’on n’aimerait pasge, et encore moins qu’on lui dise dormons jamais avec nos enfants forcément voir au sommet de l’Etat.comment faire dormir les derrière notre dos. » A Sucy-en-Brie, Françoise s’en tient éga-enfants. En confisquant ainsi Le ministère indien des affai- lement à un vote protestataire. « Je ne voisAbhigyan et Aishwarya, la Norvè- res étrangères a envoyé à Oslo un pas comment elle pourrait être élue prési-ge a humilié tous les parents qui, émissaire spécial du nom de dente de la République, gouverner touteen Inde, ont l’habitude de dormir Ganapathi, l’autre nom de seule. Je ne l’aimeraispas, d’ailleurs », tient-avec leur enfant, parfois jusqu’à Ganesh, le dieu à tête d’éléphant, elle à préciserl’âge de 10 ans. pour négocier le rapatriement C’est ce qui fait également hésiter des enfants. Le CWS de Stavanger Gérard et Martine, qui ont tous les deuxLe mythe de Ganesh a finalement accepté, mardi 48 ans, et qui habitent à Saint-Pierre-des- Le placement de ces enfants 28 février, de les confier à leur Corps (Indre-et-Loire). Au chômagedans une famille d’accueil norvé- oncle de Calcutta. Cette demande depuis trois ans, après avoir connu « millegienne s’est vite transformé en doit toutefois être validée par la métiers, mille misères », lui survit grâce«kidnapping d’Etat » dans la pres- justice norvégienne le 23 mars. à l’allocation de solidarité spécifiquese indienne. « Ce que nous avons « L’Inde suit de près ce dossier », a (ASS), royalement 473 euros mensuels.vu, c’est une rigidité bien installée, assuré jeudi S. M. Krishna, le Quant à Martine, elle est vendeuse dansaux proportions “talibanesques”, ministre indien des affaires étran- une galerie commerciale et gagnedans la manière d’envisager les gères. Le CWS aura au moins réus- 1 100 euros par mois.codes familiaux d’une autre si un exploit : mettre fin aux divi- Affichage promouvant la candidature de Marine Le Pen à l’élection présidentielle A écouter Gérard, Marine Le Pen « a lesculture», lit-on dans le quotidien sions de la classe politique indien- le long de la nationale 6, dans la région d’Avallon (Yonne). ANTONIN SABOT POUR LE MONDE.FR pieds sur terre et comprend ce que les Fran- Dindien The Asian Age. Les chaînes ne en déclenchant une mobilisa- çais viventdans leurquotidien». «Vous ver-indiennes d’information en conti- tion sans précédent des politi- ansle départementdel’Yon- affirme-t-elle. Les Arabes qui ont du res- rez que beaucoup de cols bleus vont voternu ont retransmis en direct le sit- ciens de tous bords pour « sau- ne, les affiches de Marine Le pect pour les Français, il n’y a pas de problè- pour elle pour cette raison », pronosti-in des grands-parents des enfants ver» Abhigyan et Aishwarya. p Pen ponctuent le paysage me. Mais les autres, ils doivent dégager. On que-t-il. « Si je n’écoutais que ma colère, je« enlevés» devant l’ambassade de Julien Bouissou sur la Nationale6,cette rou- parle de racisme trop facilement. On ne voterais pour elle sans difficulté, enchaîneNorvège à New Delhi. Et des dépu- (New Delhi, correspondance) te sur laquelle roulaient peut plus critiquer personne.» Martine. Le problème est que si tous les autrefois les vacanciers et Vivien, 20 ans, un militaire, lance un gens qui en ont ras-le-bol font de même, qui charrie aujourd’hui toute une nostal- coup de menton vers la table voisine, où elle risque de passer au premier tour ! Et, là, gie française, avec ses pompes à essence sont assis des jeunes Noirs. « Plus je vois on sera le becdans l’eau.» «Legrand problè-Les indégivrables Xavier Gorce abandonnéeset sesréclamesDubonnetou Cinzano désormais à demi effacées. ça, plus j’ai envie de voter Marine Le Pen, lâche-t-il. Le problème, c’est les musul- me des partis situés aux extrêmes, c’est de les déloger du pouvoir une fois qu’ils sont Ici et là, à l’arrière d’un panneau de mans. Ils veulent niquer la France. Si on les installés», conclut Gérard. signalisation, ou sur une pile de pont, la laisse faire, il va y avoir une guerre civile dame étale sa blondeur toute gauloise. Alors que les autres formations politiques en France. » Vivien poursuit son raisonne- ment : « Marine Le Pen pense à la France, …et puis il y a LePen, commencentà peine leur badigeonélecto- qu’à la France. Elle propose de sortir de qui fait toujours ral, le Front national, lui, occupe le terrain depuis un an déjà. l’Union européenne. L’UE c’est tout le pro- blème de la France. A cause de ça, on n’a un peu peur Le terrain et aussi les esprits. A l’escale plus d’exportations, et c’est pour ça qu’il y et qu’on n’aimerait pas d’Avallon, quand sonne l’heure de l’apéri- tif dans la pizzeria de la Tour, les hommes a du chômage. » A Sucy-en-Brie (Val-de-Marne), Françoi- forcément voir arriver parlent beaucoup d’elle. Ils l’appellent se, 62 ans, aime également l’idée de « la au sommet de l’Etat « Marine » ou encore « la Marine ». France aux Français ». Elle plaide pour un En auditeur attentif, Philippe Halloy, retourau franc,quiaurait le méritededon- Alors, comme d’autres qui hésitent le patron de l’établissement, décrypte ces ner plus de rondeurs à ses 1 300 euros de encore, Gérard lorgne, pour porter sa colè- conversations. « Les gens ont le sentiment retraite. Les images de la crise grecque qui re, vers l’autre bord du spectre politique, que c’est la seule capable de faire tout arrivent jusque dans son appartement du côté de Jean-Luc Mélenchon. Il est péter, de déclencher le bordel, pour qu’ils HLM lui font craindre que, demain, ses séduit en particulier par l’idée du relève- puissent en découdre, dit-il. Contre qui ? revenus subissent une cure d’amaigrisse- ment du smic à 1 700 euros que promeut Contre tout. Tout le monde se sent étouffé. ment. « Les parlementaires et les ministres, le candidat du Front de gauche. Marine, je sens que c’est vraiment un vote eux, refusent de baisser leur salaire. Il y en a A Avallon, Philippe Halloy a fait le pour le chaos. » qui continuent à s’en mettre plein les même constat. « Les extrêmes, dans ces fouilles», précise-t-elle. moments-là, c’est sûr que c’est attirant. Il y a «Marine», qui plaît bien, C’est la première fois que Françoise votera Le Pen. « Je n’aimais pas le père. La Jean-Luc Mélenchon aussi, il touche les gens. Ce qu’il décrit, c’est la réalité qu’on qui passe mieux, qui dit tout haut fille, elle me parle plus », avoue-t-elle. voit autour de nous. » ce qu’on pense tout bas, une bonne A Montpellier, Jean-Marc l’intérimaire fait d’ailleurs le même constat : il trouve Beaucoup des personnes interrogées avaient voté pour Nicolas Sarkozy à l’élec- manière de hurler son dépit… également que la fille est « moins facho tion présidentielle de 2007. Comme par- que son père ». tout en France, à Avallon, à Saint-Pol-sur-Société éditrice du « Monde » SA A Montpellier, dans un café de la place Dans le café de la mairie, à La Courneu- Mer (Nord), à Montpellier ou à La Cour-Président du directoire, directeur de la publication Louis Dreyfus de la Comédie, des jeunes gens théorisent ve, Hocine, 49 ans, employé à l’aéroport neuve, le candidat UMP avait ratiboisé leDirecteur du « Monde », membre du directoire, directeur des rédactions Erik IzraelewiczSecrétaire générale du groupe Catherine Sueur également ce chaos. « Il y en a qui disent : de Roissy, fait aussi le distinguo. « Marine vote Front national de 2002. A Saint-Pier-Directeurs adjoints des rédactions Serge Michel, Didier Pourquery “Il faudrait une bonne guerre.” Moi, je pen- Le Pen, elle arrondit les angles, elle com- re-des-Corps, Gérard et Martine étaientDirecteurs éditoriaux Gérard Courtois, Alain Frachon, Sylvie Kauffmann se qu’il faudrait un gros score de Marine mence à dire des trucs que tout le monde au nombre de ceux qui avaient étéRédacteurs en chef Eric Béziat, Sandrine Blanchard, Luc Bronner, Alexis Delcambre,Jean-Baptiste Jacquin, Jérôme Fenoglio, Marie-Pierre Lannelongue (« M Le magazine du Monde ») pour que les gens flippent et réfléchis- pense. Le problème, ce n’est plus nous, les séduits. Mais ils jurent en chœur qu’onChef d’édition Françoise Tovo sent », estime Jean-Marc, un chaudron- Maghrébins. C’est ceux qui viennent dans ne les y reprendra plus. Et ils ne sont pasDirecteur artistique Aris Papathéodorou nier qui survit d’intérim. Elle mettrait un la clandestinité, ceux qui viennent en Fran- les seuls. « Il peut se rouler par terre, il neMédiateur Pascal Galinier tel bordel chez les arrivistes de la vie politi- ce profiter du système. Et ça, on est beau- m’aura plus », promet également Françoi-Secrétaire générale de la rédaction Christine LagetDirecteur du développement éditorial Franck Nouchi que française que je regarderaisça en rigo- coup à le penser : les gens profitent trop se à Sucy-en-Brie.Conseil de surveillance Pierre Bergé, président. Gilles van Kote, vice-président lant », ajoute-t-il encore. des acquis sociaux. » Reste que la personnalité de Marine Jean-Marc est issu d’un milieu populai- Cet hommed’origine algérienne ne voit LePen ne suffit pas encore à normaliser le0123 est édité par la Société éditrice du «Monde » SA re. Ses parents votaient pour le Parti com- pas où serait l’interdit. Il estime même vote pour le Front national. Ainsi, aucuneDurée de la société : 99 ans à compter du 15 décembre 2000. Capital social : 94.610.348,70¤. Actionnaire principal : Le Monde Libre (SCS).Rédaction 80, boulevard Auguste-Blanqui, 75707Paris Cedex 13 Tél. : 01-57-28-20-00 muniste. Lui, en 2007, il s’est abstenu. que la simple possibilité de voter Front des personnes que nous avons interro-Abonnements par téléphone : de France 32-89 « Personne ne me plaisait», dit-il. Mais cet- national est une marque d’intégration. gées n’a accepté de sortir de l’anonymat. p(0,34 ¤ TTC/min); de l’étranger : (33) 1-76-26-32-89ou par Internet : www.lemonde.fr/abojournal te fois, il est tenté par la candidate du « Nous [les Maghrébins], ça fait quarante Benoît Hopquin et Front national. « Je ne suis pas du tout sûr ou cinquante ans qu’on est là. Moi, je suis les blogueurs d’Une année en France qu’elle soit sincère, mais j’aime bien son Français, j’ai passé toute ma vie en France, La reproduction de tout article est interdite sans l’accord de l’administration. Commission paritaire des publications et agences de presse n° 0712 C 81975 ISSN 0395-2037 discours sur les immigrés, explique-t-il. j’ai fait mon service militaire ici. Et de voir n Sur Lemonde.fr En gros, ceux qui bossent et qui s’intè- certains qui viennent ici toucher les alloca- Jusqu’à l’élection grent, ils sont bienvenus. Les autres, ils tions et repartent dans leur pays pour présidentielle, n’ont rien à faire ici. » vivre, ça, je ne l’accepte pas. » « Le Monde » pose Assise à ses côtés, Ludivine, 21 ans, bura- Mais l’homme danse d’un pied sur ses valises dans 80, bd Auguste-Blanqui, Imprimerie du MondePrésident : Louis Dreyfus 75707 PARIS CEDEX 13 12, rue Maurice-Gunsbourg, liste, se dit fatiguée de ne pouvoir prendre l’autre: « Je ne crois pas que je voterai pour huit coins de France. 94852 Ivry cedex le tramway tranquillement le soir. « Il y a elle, car y’a des sous-entendus qui me Directrice générale : PRINTED IN FRANCE Tél : 01-57-28-39-00 Des portraits et des Corinne Mrejen Fax : 01-57-28-39-26 toujours des Arabes qui foutent le bordel, dérangent. Elle, elle n’est pas dérangeante, histoires au jour le jour.
  • 3. 0123Samedi 3 mars 2012 présidentielle 2012 3Nicolas Sarkozy grogne, François Hollande souritUne semaine de faux pas s’achève sur un sondage négatif pour le candidat de la droite et positif pour celui du PSBruxelles, LyonEnvoyés spéciauxF rançais, aidez-moi. » Nicolas Sarkozy conclura sans doute de nouveau son discours deBordeaux, samedi 3 mars, sur cesmots qui furent ceux du généralde Gaullefaceaux putschistesd’Al-ger en 1961. Le président-candidatcompte désigner comme ennemisles manifestants qui l’ont chahutéà Bayonne (Pyrénées-Atlantiques)et forcé à se réfugier dans un café.Avec en ligne de mire son grandrival François Hollande. « Hollande a annoncé l’épura-tion, s’il était élu, de tous les magis-trats, de tous les fonctionnaires etde tous les ambassadeurs qui nepensaientpascommelui.Çaéchauf-fe les esprits des gens de la base », aaccusé M. Sarkozy, jeudi 1er mars,avant de quitter le Pays basquepourleConseileuropéendeBruxel-les. Le soir, au cours d’un meetingqui a reuni quelque 12000 person-nes à Lyon, M. Hollande a réponduà son adversaire, sans le nommer,en appelant ses partisans à « nejamais céder à la polémique inutile,à la violence verbale et encoremoins à la violence physique». Reprendre la main, coûte quecoûte, c’est l’obsession du prési-dent au terme d’une semainedésastreuse. Il espérait dépasserM. Hollande dans les intentions devote au premier tour, avec l’idéeque,alors,toutredeviendraitpossi-ble au second. C’est l’inverse qui sedessine. Le baromètre IFOP-Fidu- Avant de se rendre à Bayonne, M. Sarkozy a visité une ferme à Itxassou, en compagnie de Mme Alliot-Marie, députée des Pyrénées-Atlantiques. OLIVIER LABAN-MATTÉI/NEUS POUR « LE MONDE »cial pour Paris Match et Europe 1,publié chaque jour à 18 heures, tier [spécialiste des sondages] n’est par exemple, sans la nommer, à la Les malheursde l’unfont le bon- de droite autour de lui, mais on Dans l’entourage de M. Sarkozy,indiqueunrecul de1 point,à 25,5 %, pas euphorique», confie un intime compagne de M. Hollande, Valérie heur de l’autre, même si le candi- voit bien que l’énergie de 2007 n’y l’on veut encore y croire, avec letandis que le candidat PS gagne du président, même s’il pense que Trierweiler, coupable à ses yeux dat PS ne le dit pas trop fort. Mer- est plus ». Le directeur de la com- meeting de Bordeaux, où il va par-1point, à 29 %. L’avance du socialis- tout ne sera vraiment scellé qu’à la d’avoir une émission télévisée sur credi soir, dans l’Eurostar qui le munication du candidat socialiste ler de République et d’immigra-te, qui s’était réduite à 1,5 point, est fin du mois de mars. Direct8, chaîne du groupe Bolloré. ramenait de Londres, M. Hollande dit s’en être aperçu huit jours tion, et avant le grand meeting dede nouveau de 3,5points. Le 24 février, Nathalie Koscius- commentaiten ces termes l’entrée après la déclaration de candidatu- Villepinte le 11 mars. Sur France 2, Le choc est d’autant plus fort ko-Morizet, ex-ministre chargée « Prêts à tout » en campagne de M. Sarkozy. « Son re du chef de l’Etat. « On a senti que le 6 mars, Nicolas Sarkozy devraitque les conseillers du président, des transports et porte-parole du Mardi, lors de la visite d’un idée, dès le début, ça a été d’impres- ça ne prenait pas, qu’il n’avait pas affronter Laurent Fabius et a laisséPierre Giacometti et Patrick Buis- candidat, a commis une bourde en internat d’excellence à Montpel- sionner. Impressionner en usant grand-chose à dire sinon attaquer entendre qu’il avait proposé unson, prennent au sérieux ce baro- évaluant le prix d’un ticket de lier, il confirme à tort l’arrivée au sans cesse de l’invective, impres- Hollande matin, midi et soir, dit-il. duelavecJean-MarieLe Pen, histoi-mètre. Les proches du candidat métro parisien à plus de 4 euros. Liban de la journaliste du Figaro, sionneren annonçantune proposi- Cela dit, nous devons rester vigi- re de semer la zizanie entre le pèresont consternés. « C’est une semai- Claude Guéant, ministre de l’inté- Edith Bouvier, blessée à Homs en tion fracassante chaque jour, lants : ce qui s’est passé à Bayonne et la fille.ne catastrophique. Nicolas Sarkozy rieur, a cru utile de qualifier le FN Syrie. Sans doute est-il parvenu impressionner en promettant une et les propos de Sarkozy sur “l’épu- François Fillon et Jean-Françoisrevient au point de départ. Pour le de nationaliste et socialiste. Quant à semer le trouble à Radio France, mobilisation exceptionnelle.Je n’ai ration” montrent que ces gens-là Copé se battent, eux, pour affron-PS,c’estunebénédiction,etilnefaut à Henri Guaino, plume volubile du en dénonçant, sur France Inter, rien trouvé de très impressionnant sontprêtsà toutpour garderle pou- ter M. Hollande, dans la mêmepas que Sarkozy tombe dans le syn- président,ila exploséd’autoritaris- l’engagementdudirecteurdeFran- pour l’instant.» voir. Face à cela, il faut bien sûr émission, le 19 mars. Il s’agit dedrome du guerrier blessé », s’afflige me devant le président PS du ce Culture, Olivier Poivre d’Arvor, Pour Manuel Valls, « M. Sarkozy répondre aux attaques, mais ne gagner le mérite d’avoir débattuunvisiteur dusoir. « Au PS, ils consi- conseil général de l’Essonne, Jérô- en faveur du candidat Hollande, n’a pas raté son entrée en campa- pas tomber dans l’invective. Car avec le probable futur président. pdèrent que c’est définitivement me Guedj. Le candidat lui-même a mais le point marqué ainsi ne suf- gne dans la mesure où il a quand c’est cela, au fond, que cherche Arnaud Leparmentier etgagné et, chez nous, Guillaume Pel- multipliéles fauxpas,s’enprenant fit pas à rassurer les troupes. même réussi à ressouder l’électorat Sarkozy: abaisser le débat.» Thomas Wieders LE BILLET Dans les rues du Petit-Bayonne,nationalistespar Arnaud Leparmentier et socialistes invectivent le présidentLa discorde Détaillant-grossiste vend aux particuliersdans son camp Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) réclament le rapprochement des Basques incarcérés, une revendica- lande. Quelques cailloux volent, la foule grossit, la police devient les grandes marques ”au meilleur prix” Correspondant tion à laquelle M. Sarkozy ne se nerveuse tandis que fusent les déclare « pas hostile», « par huma- « Au revoir, président», « T’es pas MATELAS - SOMMIERS F aisons du Sarkozy, Lors d’un passage de quelques nité pour les familles». Mais les chez toi ici ! ». citons pour briller heures au Pays basque, jeudi manifestants sont tenus à distan- Des militants UMP se font égale- CANAPÉS - SALONS - CLIC-CLAC DeGaulle et son premier 1er mars, Nicolas Sarkozy a renoué ce, le plat de résistance étant ici ment entendre avec des « Nicolas, ouvrage, écrit dans la foulée avec une région dont il avait déjà l’agriculture. président», tandis que des curieux, de la Grande Guerre, La Discor- rencontré la « société civile » en Ensuite, une foule compacte venus en nombre, espèrent appro- de chez l’ennemi. Sauf que la tant que ministre de l’intérieur le attend M.Sarkozy, qui tente de par- cher le visiteur, sinon l’ajouter aux discorde règne dans le camp 20décembre 2003. « Moi qui ne courir les rues du Petit-Bayonne photos de leurs smartphones. Des du président-candidat. On n’a suis ni basque, ni béarnais, ce com- en compagnie d’élus UMP: Jean anonymes revendiquent «la paro- pas perdu que, déjà, on s’y bat pour une reconnaissance de ce Grenet, maire de la ville, et député le à tout le monde», et une com- accuse. D’avoir disparu, com- que vous êtes, de ce que vous ont des Pyrénées-Atlantiques, Michèle merçante remarque: « Lui, au CONVERTIBLES me les ministres. De ne pas laissé vos parents, de ce dont vous Alliot-Marie, députée, et Alain moins, il a eu le courage de venir au avoir assez vendu le projet êtes fiers, ce combat-là, si vous le Lamassoure, parlementaire euro- Petit-Bayonne.» POUR COUCHAGE QUOTIDIEN économique, comme les par- voulez bien, je le porterai avec péen. Dans la cohue, les huées le La pression monte. Les CRS lementaires. Rien ne va non vous», avait-il alors affirmé. disputant aux applaudissements, dégagent les alentours. Tout souri- * Voir conditions sur www.mobeco.com plus sur l’école, grand sujet Cette fois-ci, que ce soit la recon- le cortège se fraye avec peine un re et délivrant remerciements et du Sarkozy nouveau, sur naissance institutionnelle du Pays chemin dans les rues étroites, poignées de mains dans la bouscu- lequel un sondage lui met basque, le sort des prisonniers bas- d’une charcuterie arborant des lade, M. Sarkozy regagne sa voitu- une mauvaise note. Sa campa- ques, la sauvegarde de la langue, jambons de Bayonne à un café où re. Les policiers se dispersent, le DIVA - CASANOVA - BUROV - DESIGNERS GUILD gne est tombée sous la coupe tous ces sujets ont été à peine le candidat rencontre des respon- sous-préfet est moins tendu. NEOLOGY - NICOLETTI - LELEU - MARIES CORNER - ETC ... de la France du non avec l’ar- effleurés. Le président-candidat sables économiques et sociaux. Le secrétaire départemental de TRECA - TEMPUR - SIMMONS - PIRELLI chéogaulliste Henri Guaino et a fait face, tant lors de la visite l’UMP, Max Brisson, s’insurge: D U N LO P I L LO - BU LT E X - E P E DA - E TC . . . l’ex-maurassien Patrick Buis- d’une exploitation agricole que Contradicteurs et curieux « Les militants socialistes, présents son, qui pestent autant que la dans les rues du Petit-Bayonne, Sur le parcours et avant la fin avec leurs élus, ont aujourd’hui Livraison gratuite sur toute la France gauche et le FN contre les à une série d’opposants qui, réunis de ce rendez-vous, la rue réunit perdu tout sens de la tradition Réglez en 10 fois sans frais * salaires des patrons et contre en une convergence de circonstan- tout un éventail local de contradic- républicaine.» Et de prendre à par- Bruxelles. Alors comment cri- ce, ont rendu son séjour agité. teurs: les écologistes de Bizi tie Colette Capdevielle, conseillè- 50 av. d’Italie 148 av. Malakoff 247 rue de Belleville tiquer la taxation à 75 % des D’abord à Itxassou, dans la contre « le travail de 7 à 77 ans», re municipale socialiste de Bayon- 75013 PARIS 75116 PARIS 75019 PARIS revenus supérieurs à 1million zone AOP (appellation d’origine des nationalistes basques en ne et candidate aux législatives, d’euros ou la demande de protégée) du piment d’Espelette, faveur de l’indépendance, le col- en lui lançant: « Vous faites allian- renégociation des traités euro- péens de François Hollande? veulent l’interpeller les collectifs contre une ligne à grande vitesse lectif Batera pour une collectivité territoriale Pays basque et de jeu- ce avec les indépendantistes pour empêcher un candidat de faire 01 42 08 71 00 7j/7 De la « triangulation» à l’intel- entre Bayonne et l’Espagne, mais nes militants socialistes brandis- campagne! » p www.mobeco.com leader de la vente en ligne ligence avec l’ennemi. p aussi des indépendantistes qui sant des portraits de François Hol- Michel Garicoix
  • 4. 4 présidentielle 2012 0123 Samedi 3 mars 2012NicolasDupont-Aignandénonce«le retourdu servage» Face aux «improvisations» de ses Au cours d’une visite de six heures, jeudi 1er mars, au Salon de l’agricultu- re, Nicolas Dupont-Aignan, candidat rivaux, M.Bayrou vante sa «cohérence» de Debout la République à l’élection présidentielle, a fustigé le contrat de Le candidat du MoDem espère bénéficier dans l’opinion d’une «overdose» de M. Sarkozy fourniture de lait proposé par Lactalis et de M. Hollande, explique son entourage, qui le présente comme un parfait «plan B» aux exploitants. Le groupe laitier pres- se les producteurs de contractualiser pour une durée minimum de cinq Angers ans, en les incitant à signer avant le Envoyé spécial 31mars. « C’est le retour du servage, C s’est indigné M.Dupont-Aignan. omment nepas resterle qua- Demain, à tout moment, Lactalis peut trième homme de la campa-décider d’un prix d’achat inférieur au prix de production et le producteur gne, loin, trop loin du duelsera pris à la gorge.» Il plaide pour le maintien d’un système de quotas, annoncé entre François Hollandedont la fin est prévue en 2015, et le retour à des prix planchers garantis: et Nicolas Sarkozy? En reflux dans«Chirac n’avait jamais cédé là-dessus, Sarkozy a cédé dès son arrivée.» Il les sondages, où il obtient entreappelle donc à «une crise salvatrice dans l’Union européenne pour sauver 10,5 % et 12,5 % des intentions deles agriculteurs». (PHOTO : AFP) p Patrick Roger vote, François Bayrou veut se faire entendre. En attaquant, tous azi- L’image d’un taux muts, les deux favoris. Lors de son deuxièmemeeting,jeudi 1er mars,à confiscatoire sur une toute Angers, le président du MoDem les a accusés de se livrer à une « suren- petite fraction des chère » jugée « irresponsable », ou encore « dangereuse».contribuables n’aura aucun effet C’est le pari du candidat centris- te, résumé par son porte-parole,et ne produira aucune recette.» Yann Wehrling : « A un moment, il y a aura une overdose de François Hollande et de Nicolas Sarkozy. ÇaFRANÇOIS HOLLANDE, lors d’un débat organisé par Mediapart avec ne peut pas durer. A ce moment-là,l’économiste Thomas Piketty il y a un an, le 28 janvier 2011. Cette phrase François Bayrou s’imposera com-a été exhumée le 1er mars par l’UMP pour railler « les mensonges de me une alternative à ce lavage deM. Hollande », qui plaide pour une tranche d’impôt sur le revenu à 75 %. cerveau.» En attendant, patience. Au MoDem, tout de même, on François Bayrou, à Angers, jeudi 1er mars. JEAN-CLAUDE COUTAUSSE/FRENCH POLITICS POUR « LE MONDE »Assurance-vie : Michel Sapin précise le projet Hollande se gratte la tête en regardant leMardi 28 février, Michel Sapin, chargé du programme présidentiel de paradoxe de la situation du candi- re en France ». Trop tôt ? Il n’a, en Et de décrire, en opposition établissements. « Je suis outré queM. Hollande, avait annoncé qu’en cas de victoire de la gauche, l’assuran- dat Bayrou. Sa popularité dans les tout cas, pas l’intention de chan- à l’initiative de M. Hollande, l’idée les responsables publics quice-vie serait soumise au barème de l’impôt sur le revenu. Le 1er mars, il a enquêtes d’opinion est bonne. Ses ger de ligne. « Le plan B, c’est Bay- qu’il se fait d’une bonne campa- devraient défendre les enseignantsprécisé que cette modification ne concernait en fait que les contrats déte- qualités, dans les « traits d’ima- rou », s’amuse Robert Rochefort, gne, la sienne évidemment. soient ceux qui perpétuellement lesnus depuis moins de huit ans; ceux détenus depuis plus de huit ans res- ges», commedisent lesprofession- vice-président du MoDem. « A chaque meeting, [MM. Hollan- accablent», attaque M. Bayrou.teront soumis à un prélèvement forfaitaire libératoire de 7,5 %. nels de la communication, sont Ses adversaires défraient la de et Sarkozy] proposent une idée Dans son équipe, on guette les reconnues. Mais cela ne se conver- chronique avec leurs proposi- nouvelle. C’est le contraire d’une «erreurs»des adversaires.Lecandi-Le sénateur (PS) de l’Isère André Vallini trouve tit plus en dynamique d’inten- tions ? M. Bayrou joue en contre et dat centriste, qui affirme que « l’al-un accord avec une ancienne collaboratriceC’est la fin d’une affaire embarrassante pour André Vallini, conseiller de tions de vote, comme en début de campagne. Une lente érosion fait veut s’attacher à apparaître com- me le candidat de la « cohérence », Le candidat centriste ternance [lui] paraît acquise», veut toujours croire qu’il peut incarnerFrançois Hollande sur les questions de justice. Devant le conseil des son œuvre, sur fond de réflexe de le « seul » qui s’intéresserait au juge «démagogique» le « vote utile» contre M. Hollande,prud’hommes de Grenoble, jeudi 1er mars, il est parvenu à trouver unaccord avec son ex-attachée parlementaire qui l’accusait de « licencie- « vote utile ». Comment faire ? « Il vaut mieux « redressement » du pays, face à ceux des coups médiatiques. la proposition de si d’aventure M. Sarkozy décroche. Jeudi soir, dans le TGV qui ren-ment abusif, harcèlement moral et discrimination à l’âge ». avoir un candidat apprécié qu’un A Angers, le président du taxation des hauts tre d’Angers vers Paris, les images70 % candidat détesté comme Nicolas Sarkozy », estime un proche du MoDem a réservé ses piques les plus acérées à M. Hollande et à sa revenus défendue du président-candidat chahuté à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) candidat. Le « déclic », croit-il, reste proposition d’instaurer une taxa- par M.Hollande passent de main en main. « Ce n’est ainsi possible. Même si, dans l’en- tionà 75 %pourles revenusau-delà pasbon pourlui », constatela direc- tourage de M. Bayrou comme d’un million d’euros annuels. Une campagne fondée et puissante, trice de campagne, Marielle de Sar- ailleurs, les certitudes suivent la proposition jugée « démagogi- une campagne qui ne change pas nez. « Comment a-t-il pu aller dans courbe des sondages. que », relevant de « l’improvisa- de cap et qui défend la cohérence.» le “Petit-Bayonne” [fief connu desC’est, selon un sondage réalisé par CSA pour Les Echos, la proportion de Le candidat centriste a mis dès tion » et de « l’amateurisme». « Si Un coup asséné à M. Hollande, nationalistes basques] ?, s’éton-Français qui souhaitent « avoir davantage d’enseignants, quel que soit leur la fin de l’été 2010 sur la table les onn’a plus la possibilitéde faire for- un coup porté à M. Sarkozy: le chef ne-t-elle. Il croit que Bayonne, c’estniveau de salaire». La proposition de création de 60000 postes, défendue principaux axes de sa campagne : tune en France, les riches de demain del’Etatest éreinté,lui,poursapro- Saint-Jean-de-Luz.» La campagnepar M.Hollande, semble donc préférée à celle de M.Sarkozy, qui souhaite la lutte contre les déficits et la det- seront les fils des riches d’aujour- position d’augmenter le temps de sera rugueuse. p«moins de profs, mieux payés » et ne convainc que 26 % des Français. te publique,la défensedu « produi- d’hui», assène-t-il. présence des enseignants dans les Pierre Jaxel-Truers LIVRE DE CAMPAGNE Jean-Pierre Raffarinpublie «Je marcherai toujours à l’affectif» MarineLe Pen a quinzejours pourconvaincre48 élus Le FN consacre toutes ses forces à réunir les 500 parrainages qu’il doit déposer le 16marsConseilsd’«ami» M arine Le Pen n’a toujours Malgré cette situation critique, ge » par la politique et « particuliè- est plus important : c’est 11 millionsau président-candidat pas les 500 parrainages nécessaires pour se pré- senter à l’élection présidentielle. la prétendante à l’Elysée devait tout de même faire une visite, ven- dredi, au Salon de l’agriculture. rement» par Mme Le Pen. Lors de sa visite au Salon, la can- didate FN entend par ailleurs reve- de personnes. L’agriculture n’est qu’un aspect de cette problémati- que», estimeainsi LouisAliot, vice- Invitée au 20 heures de France 2, L’occasion pour elle de délivrer nir sur la mesure phare de son pro- président du Front national char- jeudi 1er mars, la présidente du son message aux agriculteurs jet concernant l’agriculture, à gé du projet. D’où l’opération deJ ean-Pierre Raffarin est un ser, tout régler, tout suivre, [il] s’ex- Frontnationala affirméqu’elledis- mais surtout de réparer les dom- savoir la sortie de la politique agri- séduction lancée vers la « France « affectif » assumé. Nicolas pose et se met en danger. » posait de 452 signatures fermes magescausés par la polémiquesur cole commune (PAC) et la mise en rurale». Sarkozy, « un affectif qui se Pour cet ancien giscardien, d’élus. Elle en a appelé à « l’esprit la viande halal qu’elle avait lancée place de la Politique agricole fran- cache». Danssonlivrede souve- M. Sarkozy a de nombreux traits démocratique et républicain » des il y a une dizaine de jours. Elle avait çaise. Cette « PAF » serait financée Ruralité et services publicsnirs, l’ancien premier ministre de communsavecValéryGiscardd’Es- maires. alors déclaré que « l’ensemble de la par la « réduction de la contribu- Le 26 février, à ChâteaurouxJacquesChirac dresse d’une plume taing: « deux grands séducteurs », Mme Le Pen et ses équipes ont viande(…) distribuéeen Ile-de-Fran- tion globale au budget européen » (Indre), Mme Le Pen a fait un dis-vive et acerbe le portrait du prési- qui « n’aiment pas trop s’attarder donc encore dix jours ouvrables, ce, à l’insu du consommateur, est de la France. En clair, il s’agirait cours sur la ruralité et la défensedent-candidat, un dirigeant qui auprès des gens ». « Ils vont trop jusqu’au 16 mars, pour trouver les exclusivement de la viande halal » d’injecter « autour de 15 milliards des services publics. « Le thème deaffiche, selon, lui, « cynisme et vite, note l’auteur. Ils serrent des 48 paraphesmanquants.Soit pres- et que « tous les abattoirs d’Ile-de- d’euros» chaque année dans le sec- la ruralité permet d’aborder desdureté pour masquer ses hésita- mains,s’adressentà un auditoire,et que 5 parrainages effectifs par France vendent du halal, sans teur agricole français, contre les thèmesimportants pournous com-tions, ses recherches ». déjà ils sont ailleurs.» « Tous deux jour. exception». «20milliardsd’euros» annuelsver- me la défense de l’école, la question Les deux hommes se connais- s’épanouissent dans l’action, dans Ce travail d’ampleur va encore Le 29 février, Mme Le Pen a sés actuellement au budget de des transports, de La Poste… Celasent bien. Ils se sont observés, cha- la décision. Mais ils entretiennent parasiter la candidature de Marine publié, sur son site Internet Rurali- l’Union européenne (UE). Une UE montre notre rupture par rapportcun dans un camp opposé, Raffa- une relation peu affective avec le Le Pen à l’élection présidentielle. té2012,une lettreouverte à la« filiè- qui ne rend à la France que « 13 mil- aux politiques libérales européen-rin aux côtés de M. Chirac, Sarkozy pays, un rapport assez mécani- En effet, au FN, toutes les forces reviande» pour dissiperles malen- liards d’euros, PAC comprise », nes », complète Florian Philippot,engagé auprès d’Edouard Balla- que», regrette-t-il. « Le problème de sont aujourd’hui employées à cet- tendus. « Je ne suis pas une menace selon Mme Le Pen. directeur stratégique.dur, en 1995. Ils se sont rappro- Sarkozy, ce n’est pas quand il parle, techasse aux signatures,qui mobi- pour vos professions », écrit-elle. La candidate jouit d’une bonne Pour les frontistes, cette Francechés, redécouverts lorsque maisquandilécoute.Onne sentpas lise tous les cadres du parti, jus- Les professionnels de la filière se image chez les agriculteurs. Selon rurale est d’ailleurs celle qui repré-M.Sarkozy fut le ministre de l’inté- son bonheur d’écouter, assure qu’à la candidate elle-même. sont dit, en réponse, pris « en ota- un sondage IFOP-Fiducial réalisé sente le mieux la France desrieur de M. Raffarin en 2002. S’il l’a M. Raffarin. Hyperactif, Sarkozy pour le site Internet du Journal du « oubliés », que Mme Le Pen entendsoutenu en 2007 et s’il pense enco- n’aime ni les silences ni les pauses. Il Jean-Marie Le Pen se souvient de sa déconvenue de 1981 dimanche et publié le 24 février, bien incarner. Beaucoup plus enre, en 2012, qu’il est le meilleur sature l’espace, il bombarde l’autre elle arriverait en deuxième posi- tout cas que les banlieues, totale-pour battre la gauche, le sénateur de ses arguments, il l’envahit de son Un tour pendable. C’est ce qui jour ! », raconte M. Le Pen. « Je tion en intentions de vote chez les mentabsentesde sesdiscours.«Lesde la Vienne revendique une liber- verbesansluidonnerletempsd’assi- est arrivé à Jean-Marie Le Pen en n’ai pas eu le temps de me retour- agriculteurs avec 17 %, soit 1 point banlieues, ce n’est définitivementté de parole à l’égard de celui qu’il miler, de peser le pour et le contre.» 1981. En cause : l’attitude du RPR ner et je n’ai pas pu me présen- devant François Bayrou, Nicolas pas un objectif de la campagne »,n’a pas hésité à critiquer tout au Et l’auteur de délivrer ses de Jacques Chirac qui lui avait ter. » Aujourd’hui, au contraire, Sarkozy étant largement devant assène M. Aliot, qui voudrait, aulong du quinquennat. « conseils d’ami » à celui qu’il fait « de fausses promesses de l’ancien candidat aux élections avec 40 %. contraire, que Marine Le Pen soit « Le président peut être impres- tutoie : « Travaille tes silences. promesses ». Le président d’hon- de 1974, 1988, 1995 et 2007 se « Le vote agricole, c’est 900 000 «la candidate des campagnes». psionnant d’efficacité, en particulier Ralentis. (…) Baisse d’unton (…),pla- neur du FN se souvient en sou- veut rassurant. « On a un certain personnes. Le thème de la ruralité Abel Mestreen matière internationale », ce des points d’interrogation dans riant de ce coup, qui l’empêcha contrôle sur ceux que l’on sollici-juge-t-il. Mais il le met en garde : tes propos. » M. Sarkozy apprécie- de se présenter à l’élection prési- te », assure M. Le Pen. D’ailleurs,« A être aussi cash, on risque le ra. Donc, n’appréciera pas p dentielle. « Nous étions dans les selon lui, cette année, beaucoupcrash, écrit-il dans une de ces for- Vanessa Schneider derniers moments du recueil des de promesses de maires sontmules qui sont sa marque de fabri- signatures. Une centaine de mai- honorées. Davantage, en toutque. Car, à mesure qu’il se présente « Je marcherai toujours à l’affectif », res avaient donné leur promesse. cas, que lors des élections où ilcomme celui qui doit tout maîtri- Flammarion, 350 pages, 21,90 euros Avant de les retirer le même concourait.
  • 5. 0123Samedi 3 mars 2012 international 5«Les Iraniens doivent savoir que c’est sérieux»Le ministre israélien Dan Méridor juge que les sanctionspeuvent forcer Téhéran à renoncer à ses ambitionsnucléairesEntretien Il a dit qu’elles n’ont pas encore pouvons pas attendre indéfini- blocsde colonies.Mais celane nous obtenude résultats, cequi est indé- ment.C’estunprocessusqui s’accé- aide pas de continuer à construireJérusalem niable, mais cela ne veut pas dire lère, parce que les pressions vont au-delà de ces zones. Parce que, s’ilCorrespondant qu’elles n’en produiront pas. crescendo. Nous n’en sommes pas y a un Etat palestinien à l’avenir, il Si ces sanctions adressent claire- aufortissimo,maislesIraniensdoi- n’est pas cohérent de construireD an Méridor, 64 ans, est le ment aux Iraniens le message vent savoir que nous y arriverons. dans les zones concernées. ministre israélien chargé déterminé et persistant que, en Je ne veux pas évoquer l’option Quant au paradigme de « deux du renseignement et de toutétat de cause, ils n’obtiendront militaire, non pas qu’elle n’existe Etats», il semble être approuvé parl’énergie atomique. Membre du pas la bombe et que le prix qu’ils pas, au contraire. Peut-être suis-je les deux parties, mais la questionLikoud, le parti du premier minis- doivent payer ne cesse d’augmen- seul dans ce cas au sein du gouver- est desavoir si cela signifiela fin dutre, Benyamin Nétanyahou, il est ter,j’aitendanceàpenserqu’ilspeu- nement israélien, mais je pense conflitousimplementunenouvel-considéré comme un modéré. vent reconsidérer leur décision. qu’il n’est pas nécessaire, et qu’il le phasede celui-ci.Je n’ai pas enco-On assiste à une accélération estpeut-êtremêmecontre-produc- re entendu l’OLP [Organisation dedes rencontres entre responsa-bles israéliens et américains à «SiTéhéranacquiertla tif, d’en parler publiquement. Si Israël arrive à la conclusion libération de la Palestine], et bien sûr pas le Hamas, reconnaître quepropos de l’Iran. Quelles sont les bombeaveclamême que l’Iran s’approche du seuil lorsqu’il y aura un Etat palestiniendifférences d’approche ? La rencontre, lundi 5 mars, entre idéologied’exporter nucléaire, doit-il agir en dépit des risques ? il n’y aura plus de réclamations. Ils disent même le contraire, enle premier ministre israélien, Ben- sarévolution,cela Si l’Iran acquiert la bombe avec soulignant qu’il faudra encoreyamin Nétanyahou, et Barack Oba-ma est très importante, car person- sera-t-ilmieuxoupire le même régime à Téhéran, la même idéologie d’exporter sa régler la question du retour de 3 ou 4 millions de réfugiés ! Cela veutne ne doute que le meilleur moyen pourle monde?» révolution, de dominer le monde dire que les Palestiniens auraientde gérer la question iranienne, musulman et arabe, donc le même un Etat et, en plus, le droit de venirc’est par une coordination des par- Pourcela,ilfautdonnerde lacré- Iran, mais avec des armes nucléai- vivre en Israël ! Nous disons que,ties concernées, qui ne se résu- dibilité, de la substance, à cette res, la situation sera-t-elle meilleu- lorsqu’il y aura une frontière, il nement pas à Israël et aux Etats-Unis. éventualité évoquée à plusieurs re ou pire pour le monde ? Le pro- pourra plus y avoir de contesta- Il existe aujourd’hui une coali- reprises par le président améri- blème iranien ne disparaîtrait par- SEBASTIAN SCHEINER/AP tions territoriales. Les Palestinienstion associant le monde arabe, à cain, selon laquelle « toutes les ce que nous cesserions de nous en pourront vivre dans leur patrie, enl’exceptiondelaSyrie,lespaysocci- options [sous-entendu militaires] occuper. Alors, bien sûr, il y a des de présenter cette question com- tion d’un Etat palestinien, tout Palestine, pas en Israël.dentaux et asiatiques, et on com- sont sur la table ». Les Iraniens doi- risques, mais il faut les envisager me si c’était un problème seule- en poursuivant la colonisation. L’absence de négociations estmence à voir les effets des pres- vent savoir que c’est sérieux, que avec la perspective d’un Iran doté ment pour Israël, même s’il est vrai N’est-ce pas contradictoire ? une mauvaise chose pour les Pales-sions sur la direction iranienne. Il s’ils ne modifient pas leur politi- d’armes nucléaires. que nous sommes le seul pays du La ligne des frontières de 1967 tiniens comme pour nous. La situa-faut donc accroître les sanctions. que, c’est une réelle possibilité. La Israël doit-il prendre ses monde contre qui l’Iran a une poli- est morte. Tout le monde sait qu’el- tionparaîtcalmeaujourd’hui,maisUn pas considérable serait franchi question à laquelle je ne peux pas décisions seul, parce qu’il s’agit tique d’élimination, d’anéantisse- le ne sera pas la frontière de c’est une illusion. Dans le campsi la Russie et l’Inde se joignaient à répondre, c’est de combien de de sa souveraineté ? ment, pour qui Israël n’a pas le demain,parce quelesblocsde colo- palestinien, comme dans tout lecette coalition. Si les Etats-Unis temps nous disposons… La meilleure chose, pour n’im- droit d’exister. Parfois, dans notre nies [érigés en territoire monde arabe, le mouvement reli-fontde laquestiondunucléaireira- C’est la question de la « ligne porte quel pays, ce n’est pas d’agir histoire, nous avons agi seuls. Si palestinien] feront partie d’Israël. gieux devient plus fort. Or lenien leur priorité, je suis sûr qu’ils rouge », au-delà de laquelle de manière solitaire. Plus on peut nous pouvons agir collectivement, Je pense en effet que la politique de Hamasfait partiedesFrèresmusul-pourraient convaincre Moscou de Israël devra agir militairement… agir collectivement, mieux c’est. c’estpréférable,mais je necroispas colonisation doit être cohérente mans: si l’OLP n’a pas le courage des’associer aux sanctions. Je n’aime pas cette notion de Mais,parfois,c’estnécessaire.Dans que la communauté internationa- avec les déclarations politiques sur prendre des décisions maintenantLa position américaine est de « ligne rouge », parce qu’elle a ten- ce cas, il faut envisager ce que le agira pour nous, personne ne la paix : nous devons continuer à pour mettre fin au conflit, c’est ledonner du temps aux sanctions. danceà ligoterlesmainspourl’ave- seront les résultats. Israël décide combattrapour nous, nousdevons permettre les constructions pour Hamas qui risque de l’emporter. pOr M. Nétanyahou estime nir ! Ce qui est sûr, c’est que le seul tous les jours, souveraine- nous défendre nous-mêmes. les Israéliens dans les zones qui Propos recueillis parqu’elles ne sont pas efficaces… temps presse, parce que nous ne ment. Ce qui n’est pas correct, c’est Israël dit qu’il soutient la créa- feront in fine partie d’Israël, les Laurent Zecchini
  • 6. 6 international 0123 Samedi 3 mars 2012A Moscou, les deux camps préparent l’après-scrutin Séouldénonce lapolitiquePartisans et opposants de Vladimir Poutine appellent à manifester le 5 mars, lendemain du premier tour de la présidentielle de Pékinà l’égard desréfugiésR estée silencieuse ces jours- ci, l’opposition a appelé à un rassemblement sur la place nord-coréensPouchkine,au lendemainde la pré-sidentielle du 4 mars, pour laquel-le le premier ministre, Vladimir Pékin, TokyoPoutine, est donné favori. Alors Correspondantsque l’issue du scrutin ne fait pas de Ldoute, pro et anti-Poutine sont a pression monte autour dudéjà dans la préparation de l’après sort de plusieurs dizaines deélection, chaque camp prévoyant réfugiés nord-coréens arrêtésd’occuper les rues de la capitale cesdernièressemainespar laChinedèsle 5 mars.Les pro fêterontla vic- etdontSéouldénoncelerenvoipro-toire du « leader national», les anti gramméenCoréeduNord.Lapério-contesteront les fraudes. de de cent jours de deuil national Point positif, un compromis a décrétée depuis la mort de Kimété trouvé entre les opposants et Jong-il, le 17 décembre, est particu-les autorités, le scénario d’une lièrement propice à la répressionrépression orchestrée par le des « rapatriés» à leur retour.Kremlin une fois Vladimir Pouti- En visite à Séoul, vendredine réélu n’est peut-être plus d’ac- 2 mars, le ministre des affairestualité. Jusqu’ici, la mairie de Mos- étrangères chinois, Yang Jiechi, acou refusait à l’opposition la per- tout lieu d’être pressé par ses hôtesmission de manifester le 5 mars sur ce point, même si la Chine nedans le centre-ville, proposant des semble avoir aucune intention delieux plus éloignés. Pour les oppo- s’écarter de sa position officielle :sants, pas question d’aller à la péri- «Leurentréeillégaleestdueàdesrai-phérie quand les jeunesses pouti- sons économiques, et nous n’avonsniennes se déploieront le 5 mars pas assez d’éléments pour les quali-sur la grande place du Manège, à fierderéfugiés»,s’estdéfendu,mar-deux pas du Kremlin. La mairie de di, le porte-parole du ministère desMoscou a cédé aux arguments des affaires étrangères chinoises, Honganti-Poutine mais le nombre de Lei. Ajoutant le lendemain, que laparticipants a été limité à 10 000. « J’attends du changement », peut-on lire sur la pancarte de cette manifestante anti-Poutine, à Moscou, le 26 février. DENIS SINYAKOV/REUTERS Chines’opposaitàl’appellancélun- La loi russe sur les manifesta- di par la Corée du Sud auprès dutions contraint les organisateurs à allait conduire à la victoire du de vouloir « flinguer » une person- cessusélectoral,a dénoncédes irré- absents (Tchétchénie, Abkhazie et Haut Commissariat aux droits deannoncer à l’avance le nombre de camp pro-occidental. nalité publique pour en accuser gularités.« Dans les grandesusines, Ossétie du sud en Géorgie, Trans- l’homme de l’ONU à Genève.participants, sécurité oblige. En cas « Nous sommes prêts à donner ensuite les autorités, ont semé des bureaux de vote ontété ouverts. nistrie en Moldavie). Pékin est très soucieux de la sta-de dépassement des effectifs, une des espaces d’expression à tous l’émoi chez les opposants. « Dans Dimanche 4 mars, jour du vote, L’installation de 190000 camé- bilité durant la période de transi-amende est infligée. Ce fut le cas ceux qui le souhaitent mais il n’y l’entouragede Poutine il ya des per- sera une journée de travail. Les ras dans tous les bureaux de vote, tion à Pyongyang. Aussi les troispour le grand rassemblement des aura pas de Maidan à Moscou, sonnes pour qui “flinguer” quel- ouvriers voteront à l’usine, ce qui n’est pas un gage de bonne tenue vagues successives d’arrestations« pro- Poutine » sur la colline du nous ne permettrons pas l’installa- qu’un ne pose aucun problème, le permet de les contrôler », explique du scrutin. « On effraie les grands- d’une quarantaine de réfugiés,souvenir à Moscou le 4 février. Les tion de villages de tentes dans la premier ministre ne devrait pas GrigoriMelkoniants,undesanalys- mères en leur disant que la caméra début février, dans le nord-est de laorganisateurs furent condamnés à capitale », a mis en garde Sergueï employer un tel mot », a déploré le va filmer ce qui est inscrit sur leur Chine – les premières depuis l’ac-une amende (1 500 roubles, soit 38euros)quelepremierministres’en- Sobianine,le maire,dansune inter- view publiée jeudi par le quoti- journaliste Sergueï Parkhomenko, l’un des organisateurs de la mani- L’ONG Golos, qui bulletin», explique Andreï Bouzine de Golos. cession au pouvoir de Kim Jong- un, fils cadet du dictateur défunt –gagea à payer de sa poche. dien Komsomolskaïa Pravda. festation du 5 mars. surveille le processus Golos, qui a formé 2 000 obser- ont-elles alarmé les organisations Vingt manifestations sont pré-vues à Moscou les 4 et 5 mars. La Le militant anticorruption Alexeï Navalny, véritable coquelu- L’autre affirmation du « leader national», selon laquelle les oppo- électoral, a dénoncé vateurs, est la cible d’une campa- gne de dénigrement. L’ONG a dû humanitaires sud-coréennes. Selon un membre d’une organi-mairie a fait preuve de souplesse che de la blogosphère, n’exclut pas sants « vont eux-mêmes bourrer des irrégularités quitter ses locaux à Moscou, l’ordi- sation venant en aide aux réfugiésmais elle ne veut pas de des campe- une occupation permanente des les urnes », a été interprétée com- nateur de sa directrice Lilia Chaba- à Séoul, les contrôles aux frontièresments de tentes souhaités par une places moscovites. « A un moment me une façon d’annoncer les frau- tesde Golos.Commeà chaqueélec- nova, confisqué en décembre, ne ont été renforcés alors que, jus-poignée d’opposants, comme en donné, nous descendrons dans la des à venir. Le premier ministre tion,la Commissionélectoralecen- lui a jamais été restitué. Récem- qu’en décembre, les gardes pou-Ukrainelorsdela«révolutionoran- rue et nous n’en sortirons plus. (…) attribue à ses détracteurs les trale, dirigée par Vladimir Tchou- ment,sesresponsablesenprovince vaient être soudoyés. Les passagesge ». En 2004, à force de camper C’est encore le meilleur moyen de méthodesqu’il affectionne.Diffici- rov, un proche du premier minis- ont été conviés à des « conversa- sont beaucoup moins nombreux.sur la place Maidan au centre de combattre les tyrans », a-t-il expli- le pour lui de s’extraire de son pas- tre, a fait imprimer 3 millions de tions prophylactiques » avec le En outre, selon la même source, laKiev pour dénoncer les fraudes qué au magazine Aficha. séd’agentdu KGB pendantlapério- bulletins « volants » (otkrepitelnye département E, chargé de la lutte Corée du Nord a envoyé en Chineélectorales à la présidentielle, les Les déclarations inquiétantes de soviétique. talony), prélude au vote multiple. contre l’extrémisme au ministère desagentssurveillantlesgares rou-Ukrainiens avaient obtenu l’orga- de Vladimir Poutine, prompt à Jeudi 1er mars, Golos, une ONG Des fraudes massives sont atten- de l’intérieur. p tièresetferroviairesdanslesprinci-nisation d’un second tour, qui accuser récemment l’opposition qui assure la surveillance du pro- dues là où les observateurs sont Marie Jégo pales villes du nord-est de la Chine. D’autres infiltrent les réseauxA Sotchi, un juge persécuté pour avoir dénoncé la corruption de ses pairs de réfugiés en se faisant passer pour des candidats à l’exil – ce serait le cas d’un des groupes de réfugiésarrêtésdébutfévrierà She-Reportage sons poussent de façon anarchi- refus, l’enquêteur le frappe avec renom, Svetlana Kravtchenko, a nyang (province de Liaoning). Des que. Sotchi n’est pas encore dési- son dossier. été la première à interviewer le punitions sévères attendent ceuxKrasnodar gnée ville olympique – les Jeux Par la suite, il est mis à nu quasi- juge. «Les services de sécurité m’ont qui sont reconduits.Envoyé spécial d’hiver auront lieu en 2014 – mais ment chaque jour. « Votre hon- alors convoquée et essayé de m’inti- elle excelle déjà pour le crime. neur, quel strip-tease y a-t-il au mider, dit-elle. Ils ont aussi voulu Réseaux d’exfiltrationDmitri Novikov aurait pu fermer Au début, le magistrat jouit de programme? », se moque-t-on. faire croire que j’étais une vendue.» 2727Nord-Coréensauraientain-les yeux et jouir tranquillement la vie. Au bania (bain) ou à table, il Dmitri Novikov est également pla- Fin janvier, le président du si gagné ainsi la Corée du Sud ende biens mal acquis, comme tant côtoie d’importants responsables cé sous des jets d’eau glacée. Un Comité d’enquête de la Fédération 2011,selonle ministèrede l’unifica-d’autres dans sa profession. Au moscovites en villégiature. Ses jour, il a la mauvaise idée de se de Russie, Alexandre Bastrykhine, tion sud-coréen, et 21 000 depuislieu de cela, ce juge a eu une drôle yeux brillent. Mais la réalité se plaindre de claustrophobie. Dès a demandé la réincarcération du les années 1990. Des milliersd’idée: appliquer la loi. Entreprise dévoile. En 2002, le juge découvre lors, on l’enferme régulièrement juge. Il parasiterait les investiga- d’autres passent la frontièrerisquée en Russie. « J’aurais pu un schéma de corruption: des dans des coffres en métal ou des tions. La Cour suprême doit se pro- chinoise de manière temporaire,avoir une carrière invraisembla- magistrats de Krasnodar et de minifourgonnettes sans ventila- noncer. Lui espère un procès équi- pour travailler quelques mois enble, recevoir des millions de dol- Sotchi ont privatisé 14 hectares de tion, qu’on fait rouler sans fin, table, ailleurs qu’à Krasnodar. Son clandestinou, dansle cas des Nord-lars, peser 150 kg. On m’a dit que terrains à bâtir. Enregistrés offi- malgré la chaleur écrasante. avenir? Il veut postuler à tous les Coréennes, pour être « mariées ».j’étais fou. Mais je ne voulais pas ciellement sous le nom de 28 agri- PIOTR SMOLAR Pendant des semaines, le postes vacants au niveau fédéral; Si les autorités chinoises tolè-vivre comme eux. » culteurs, ils sont en réalité desti- magistrat saigne des oreilles, perd faire un film sur ses déboires. «Et rent jusqu’à un certain point ces Il en a payé le prix fort. Ce magis- nés aux juges et à leurs proches. par ses propres serviteurs. régulièrement conscience. Tout le puis, j’irai peut-être en politique.» incursions, qui jouent un rôle detrat élancé de 39 ans est la cible de Ceux-ci parviendront à les reven- Les magistrats sont fous de monde s’en moque. Lui écrit près L’histoire de Dmitri Novikov soupape, elles font la chasse auxses collègues et du FSB, les services dre à l’Etat, en 2009, pour une rage. Dmitri Novikov poursuit son de 40 plaintes par jour. « J’étais est une rature éclatante sur la réseaux d’exfiltration mis en placespéciaux. Assis dans le restaurant valeur de 100 millions de dollars offensive. «J’ai écrit des rapports prêt à mourir, je voulais être fameuse « dictature de la loi » que par des organisations protestantesd’un hôtel de Krasnodar, au sud du (75 millions d’euros). au FSB et au Comité d’enquête fédé- fusillé. La prison, c’est l’enfer sur Vladimir Poutine prétendait pro- sud-coréennes, étiquetées « forcespays, il égrène les étapes de sa chu- Dmitri Novikov obtient le gel ral sur ce que je savais, sur les terre. Au bout d’un mois, on est mouvoir, à son arrivée au Kremlin hostiles » en Chine. Les réfugiéste et décrit un système vermoulu. des terres. Nous sommes en 2004. magistrats, liés aux criminels, qui prêt à tout signer. C’est pour ça arrêtés sont en général détenus En 2000, le jeune homme estnommé à Sotchi. Ancien lieu de Il est alors convoqué dans un res- taurant. Il y a là certains de ses se construisent des hôtels et des maisons de plusieurs étages.» A qu’ils n’éprouvent pas le besoin d’étayer leurs accusations.» On l’enferme dans un centre de transit près de Tumen, où les policiers nord-repos pour ouvriers méritants et supérieurs, ainsi que des figures Krasnodar, le juge devient radioac- Fait exceptionnel: le 20juin régulièrement coréens viennent les récupérer.dignitaires soviétiques, la ville aubord de la mer Noire est prisée. Les criminelles de Sotchi, raconte-t-il. «Ils m’ont dit que cette affaire met- tif; il ne joue pas leur jeu. «Pour être nommé dans un tribunal 2011, Dmitri Novikov a été rétabli dans ses droits de magistrat par dans des coffres A Séoul, le sort des réfugiés nord-coréens a suscité une fortesanatoriums décrépis côtoient des tait en cause leurs intérêts. Ils important, il fallait payer une instance fédérale spéciale. en métal ou des mobilisation.Une campagneInter-zones résidentielles où les mai- m’ont proposé un demi-hectare de terre en compensation, pour une 600000dollars au FSB, 200000 à l’administration présidentielle», Mais il demeure à son tour pour- suivi pour corruption, pour s’être minifourgonnettes net a été lancée (Savemy- friend.org), et une parlementaire, valeur d’à peu près un million de assure-t-il. Le juge se retrouve iso- emparé illicitement de 17 lots de sans ventilation Park Sun-Young, campe depuis le Moscou dollars.» lé, privé de dossier. « Je comprends terrains à Sotchi. Ses accusateurs 21févrierdans une tente à proximi- Dmitri Novikov a peur mais il alors que ça peut mal finir.» sont ses anciens collègues, qu’il a en 2000. Le grand favori de l’élec- té de l’ambassade de Chine à Séoul RUSS I E K A Z A K H STA N ne renonce pas. Il finit par interro- Le 7 avril 2010, il est arrêté à dénoncés et qui veulent le neutrali- tion présidentielle n’ose plus et y mène une grève de la faim. ger les agriculteurs prête-noms, Moscou, alors que son statut lui ser. Désespéré, hospitalisé, Dmitri employer cette expression. Le Pour la première fois, l’opinion stupéfaits de découvrir la combi- assure l’immunité. Il est ramené à Novikov a lancé un véritable SOS directeur de sa campagne, le réali- publique chinoise semble y être UKRAINE ne. « Il y avait parmi eux une Krasnodar et placé en détention sur Internet, début février, repris sateur Stanislav Govoroukhine, a sensible: l’observatoire de l’Inter- Sotchi bibliothécaire gagnant 3 000 rou- provisoire. Le cauchemar durera par de nombreux avocats, qui ont même prétendu récemment que net Global Voices notait, en février, Krasnodar bles [75 euros] par mois. Elle aurait huit mois. Au premier interroga- vu dans ce destin une réplique de M.Poutine avait ramené la corrup- le nombre important d’internau- GÉORGIE bien aimé avoir un terrain valant toire, on lui suggère de choisir un l’affaire Magnitski, ce célèbre tion à un niveau «civilisé » et « nor- tess’indignantdutraitementréser- Mer Noire A Z E R B. AR. des millions…» Les déclarations de article de loi, n’importe lequel, juriste mort en prison en novem- mal», après le « pillage ouvert» vé à ceux que Pyongyang considè- ces citoyens ont un effet : la resti- pour être condamné. Novikov bre2009, privé de soins. des années 1990. p re comme des « traîtres». p 300 km TURQUIE IRAN tution des terres à l’Etat, spolié doit être coupable. Face à son A Sotchi, une journaliste de Piotr Smolar Brice Pedroletti et Philippe Pons
  • 7. 8 international & europe 0123 Samedi 3 mars 2012Lesjournalistesfrançaisontpuquitter L’enquête sur la mort de jeunes Afghans en KapisaHoms,contrôléeparlesforcessyriennes souligne les failles de l’OTANEdith Bouvier et William Daniels ont été conduits en dehors de Syrie par les insurgés Kaboul déplore le manque de confiance entre les autorités afghanes et l’armée françaiseBeyrouth Paul Conroy avait alors pu gagner bien déroulée depuis ce quartier, à rait être située en Turquie.Correspondance le Liban, tandis que ses collègues la tombée de la nuit, jeudi, comme A Homs, assiégée depuis début T étaient ramenés vers Homs. Mer- il a été précisé au Monde, tendrait février, la détresse est immense. rois semaines après la frappe portant également des armes. Par-U n convoi de 4 × 4 roule vers credi, Javier Espinosa, correspon- pourtant à montrer que les rebel- « L’eau et l’électricité sont entière- aérienne demandée par l’ar- venus à un petit éperon rocheux, l’hôpitalHôtel-Dieude Bey- dant du quotidien espagnol El les maintenaient toujours une for- ment coupées depuis mardi, à mée française lors d’une opé- ils font une pause puis semblentse routh, plongé dans la nuit. Mundo, avait pu à son tour rejoin- me de présence à Baba Amro. Baba Amro et Inchaat [quartiers ration en Afghanistan qui a tué regrouper. Ils sont en surplombIl est 1 h 20, vendredi 2 mars. Les dre le Liban. Pour l’expert militaire Riad voisins, dans le sud-ouest de la huit jeunes d’un village, les élé- des soldats opérant dans le village.journalistes Edith Bouvier et Ce sont de nouveau les rebelles Kahwaji, le retrait des combat- ville]. Nous n’avons pas de mazout mentslivrésparlesenquêtesafgha- Sur la base de ces observationsWilliam Daniels, escortés par des de l’ASL qui ont permis l’arrivée en tantsde l’ASLde Baba Amro s’expli- pour nous chauffer. Il a neigé, il fait ne et de l’OTAN auxquels Le Monde et considérant qu’il y a danger, lemembres de l’ambassade de Fran- territoire libanais, jeudi soir, des que par le fait que « l’ASL dispose très froid. Il y a de nombreux bles- a eu accès, pointent le manque de commandementfrançaissurle ter-ce,viennentd’entrerdansla capita- deux journalistes français. La d’un armement léger et mène une sés. Aidez-nous,maintenant! », lan- coordinationentrelesforcesafgha- rain demande une frappe aérien-le libanaise. façon dont cette opération à haut guerrede guérilla. Ce n’estpas dans ce Samy, jeune militant basé à nes et celles de la coalition. ne. Aucun coup de feu n’a été tiré Leur sortie de Syrie a été confir- risque s’est déroulée n’est pour son intérêt de s’engager dans une Inchaat et contacté par Skype. Le 8 février, vers quatre heures pas les membres du groupe. Deuxmée dans la soirée par le président l’instant pas connue. bataille frontale avec l’armée Dans les rues de Baba Amro,l’ar- du matin, des forces spéciales fran- bombes sontlâchées.Elles pulvéri-de la République française, Nicolas Derrière eux, Edith Bouvier et syrienne». méesyrienne a procédéà des arres- çaises prennent position à 900 m sent des « civils », « de jeunesSarkozy, en déplacement à Bruxel- William Daniels laissent une ville tations et à des perquisitions « à autour du village de Geyawa au Afghans», selon les termes du bri-les. Aucune rencontre n’est possi-bleaveclesdeuxjournalistes,trans- ravagée, reprise par les troupes du régime, qui avait lancé, mercredi, Derrière eux, Edith l’aveuglette», selon une militante du Conseil révolutionnaire nord de la province de Kapisa (dis- trict de Nijrab). Ils préparent l’arri- gadier général Carsten Jacobson, porte-parole de la force de l’OTANférés au service des urgences. une vaste offensive. En début Bouvier et William d’Homs établie à l’étranger. vée de soldatsfrançais et d’Afghans enajoutantque lesrèglesd’engage- Une source diplomatique indi-que qu’Edith Bouvier, grièvement d’après-midi, jeudi, une source sécuritaire à Damas a affirmé que Daniels laissent Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et le Croissant- de la compagnie d’intervention de la police provinciale(PPRC). La mis- ment ont été respectées.blesséele22févrierdanslebombar- «l’arméesyriennecontrôlelatotali- une ville ravagée Rouge syrien devaient distribuer sion vise un dépôt d’armes. « Les Français ont surréagi »dement du centre de presse où elle té de Baba Amro, les dernières de l’aide vendredi 2 mars dans le L’opérationbénéficied’une cou- Mahommad Zahir Sapi, chef dese trouvait, à Homs, a la jambe gau- poches de résistance sont toutes L’expert estime que « le retrait quartiermartyr, ce qu’ils n’avaient verture aérienne, des avions de la commission d’enquête crééeche plâtrée. Un avion devait rapa- tombées». Ce même jour, dix-sept d’Homs aura certes un impact sur pas pu faire depuis le lancement combat vont survoler la zone pen- par le président afghan Hamidtrier les deux Français vendredi. civils ont été tués lors de combats le moral de l’ASL, mais il ne mettra de l’offensive de l’armée syrienne dantcinquanteminuteset des dro- Karzaï après ce drame, estime qu’il A Beyrouth et à Paris, le soulage- entre l’ASL et les troupes réguliè- pas fin à son action. Le combat en début février. nes resteront en position toute la aurait pu être évité si les responsa-ment est immense. Une première res, aux abords de Baba Amro, Syrie est loin d’être fini, et l’avancée L’arméesyriennea enfinannon- matinée. La veille, lors du briefing bles du district avaient été préve-tentative d’exfiltration, lundi, selon des militants. de l’armée syrienne à Homs n’est cé jeudi avoir retrouvé les de préparation, les soldats ont eu nus. Devant le Parlement, leavait failli tourner au drame : la L’Armée syrienne libre, par la qu’un gain tactique limité », a-t-il dépouilles de Rémi Ochlik et de un aperçu du lieu. Ce village n’est 18 février, le ministre de l’inté-petite troupe composée des Fran- voix de son chef, le colonel Riad ajouté. LeConseilnationalsyrien Marie Colvin, tués le 22 février à pas une base de l’insurrection rieur, Bismellah Mohammadi, açais, de deux autres journalistes Al-Assad, a annoncé dans l’après- (CNS), principale plate-forme de Homs, lors d’un bombardement. mais un lieu d’approvisionne- déploré que ses services n’aientétrangers et de membres de la bri- midi avoir opéré un « retrait tacti- l’opposition, a annoncé jeudi qu’il Les corps des journalistes français ment en armes. Les insurgés pas été informés et a considérégade Al-Farouk de l’Armée syrien- que » de Baba Amro, « par souci allait organiser des livraisons d’ar- et américain avaient été ensevelis locaux, talibans ou Hez-i-Islami, que le manque de « coordination»ne libre (ASL) avait été visée par pour les vies des civils restants ». mes aux rebelles en Syrie à travers par les militants antirégime dans issus de l’ethnie pachtoune, s’y était à l’origine de cette erreur.des bombardements de l’armée. L’opérationd’évacuationdes deux un nouveau bureau militaire, dont un cimetière de Baba Amro. p approvisionnent. Les Tadjiks, « Pour nous, répond le colonelSeul le photographe britannique journalistes français, si elle s’est la base, encore à déterminer, pour- Laure Stephan majoritaires dans cette zone de la Thierry Burkhard, porte-parole de Kapisa, s’y réarment également. l’état-major des armées françai-M. Poutine s’interroge sur l’avenir du régime syrien Selon un officier français, à Kaboul, « le réarmement tadjik n’est pas hostile aux Français et, ses, il ne s’agissait pas de civils et les Afghans ont bien été associés à l’opération ; fallait-il attendre pour ne pas attirer l’attention sur d’avoir des morts dans nos rangsMoscou libyen », a-t-il indiqué. rien. Une mauvaise paix est tou- nel humanitaire, et « d’accorder un les caches d’armes, les insurgés ne pour que l’on réagisse? »Envoyé spéciale Interrogé par Le Monde sur la jours meilleure qu’une bonne accès immédiat et sans entrave» à s’attardent pas dans ces villages». Rencontré à Kaboul, un officier question de savoir si le régime guerre. La première chose que leur coordinatrice Valerie Amos. L’arrivée des soldats français et de services de renseignementLa Russie amorce-t-elle une évolu- syrien a une chance de survivre, nous devons faire est de faire ces- Cette déclaration, qui n’a aucu- des policiers afghans n’est pas pas- afghan (NDS) affirme que le trafi-tion vis-à-vis de son allié syrien ? après les massacres et les pertes ser les combats». ne valeur contraignante, a été sou- sée inaperçue. Les enregistre- quant avait simplement réquisi-Au cours d’un dîner avec des jour- en vies humaines qui viennent de Les propos de M.Poutine ont tenue par la Russie et la Chine, qui ments vidéo du 8 février permet- tionné les jeunes du village pournalistes internationaux, dont l’en- se produire, le premier ministre a coïncidé, jeudi, avec un vote sym- avaient opposé leur veto à deux tent de suivre deux groupes en file éviter la saisie de son matériel. « Sivoyée spéciale du Monde, jeudi répondu: « Je ne sais pas. Je ne bolique au Conseil de sécurité des résolutions condamnant la répres- indienne. Le premier, composé de nousavionsété associés à cetteopé-1er mars, le premier ministre Vladi- peux pas vous donner d’estima- Nations unies qui, pour la premiè- sion en Syrie, aucun volet politi- quatorze jeunes, dont un enfant ration, dit-il, cela ne serait pas arri-mir Poutine, a semblé rompre tion. Il est évident qu’il y a des pro- re fois depuis sept mois, a parlé que n’y étant cette fois-ci évoqué. clairement visible, progresse vers vé, les Français font peu confianceavec le soutien sans nuance appor- blèmes internes graves. Les réfor- d’une seule voix sur la Syrie. Dans Quelques heures plus tôt à Genève le nord. Ils transportent des armes et ont sans doute surréagi car, chezté jusqu’à présent au président mes qui ont été proposées une déclaration lue à la presse jeu- Russes et Chinois avaient en revan- et s’éloignent du village. Suivis par vous, le pouvoir politique ne veutBachar Al-Assad. « Notre but est auraient dû être mises en œuvre di 1er mars, les 15 pays membres ont che voté contre une résolution du les caméras des aéronefs, ils ne plusd’autres morts.» Unechose estd’obtenir la réconciliation, il ne avant.» « La société syrienne, le «déploré la situation humanitaire Conseil des droits de l’homme de seront pas inquiétés. reconnue dans le camp français, lafaut pas se laisser guider par les gouvernement et l’opposition sont- en rapide aggravation», demandé l’ONU sur la Syrie. p Les huit personnes du deuxiè- confiance n’est pas au beau fixeémotions. Nous ne voulons pas ils capables de trouver un consen- à Damas «d’autoriser un accès Sylvie Kauffmann (avec me groupe empruntent un petit avec les autorités de la Kapisa. pune répétition du scénario sus ?, a-t-il poursuivi. Je n’en sais libre, total et immédiat» au person- Alexandra Geneste à New York) chemin direction nord-est, trans- Jacques Follorou Soudan Mandatd’arrêtcontrele ministre soudanaisde la défense LA HAYE. La Cour pénale internationale (CPI) a délivré, jeudi 1er mars, un mandat d’arrêt à l’encontre du ministre de la défense du Soudan, Abdel Rahim Mohammed Hussein, pour crimes contre l’humanité et crimes de guerre commis au Darfour en 2003 et 2004. C’est le quatriè- me mandat d’arrêt délivré par les juges de la Cour, saisie par le Conseil de sécurité des Nations unies, en mars 2006, des crimes commis au Darfour, dans l’ouest du Soudan. Khartoum refuse de coopérer avec la CPI, notamment depuis l’émission de mandats d’arrêt pour génocide et crimes contre l’humanité contre le chef de lEtat, Omar Al-Bachir. L’Union africaine s’oppose aussi fermement à l’exécution des man- dats d’arrêt et a invité les Etats membres, qui ont ratifié le traité de la Cour, à ne pas arrêter le chef de lEtat soudanais. En 2011, Omar Al-Bachir avait ainsi pu se rendre au Tchad, à Djibouti, au Kenya et au Malawi sans être inquiété. p Stéphanie Maupas Serbie L’UEacceptela candidatureserbe BRUXELLES. Chefs d’Etat et de gouvernement des Vingt-Sept ont déci- dé jeudi 1er mars à Bruxelles d’accorder à la Serbie le statut de candidat à l’adhésion à l’Union européenne. Aucune date n’est encore fixée pour l’ouverture des négociations, qui pourraient ensuite durer plu- sieurs années. Les Européens entendent, au passage, soutenir la politi- que pro-européenne du président serbe Boris Tadic, après l’arresta- tion du criminel de guerre Ratko Mladic, en 2011, et l’amorce d’un dia- logue avec le Kosovo, une ancienne province serbe indépendante depuis 2008, mais que Belgrade ne reconnaît pas. Le président roumain Traian Basescu a levé les réserves de son paysDans un café de Téhéran après avoir obtenu de la Serbie qu’elle s’engage à protéger la minorité roumaine installée sur son territoire. En revanche, la Roumanie n’a reçu aucune garantie concernant son adhésion à l’espace Schengen deImages d’Iran (5/6) les autorités ont adopté, depuis 2008, des quotas dans certaines filières universitaires pour limiter leur place prépondérante, notamment pour libre circulation des citoyens européens, à laquelle les Pays-Bas sont opposés. p Philippe Ricard les branches techniques. Le domaine des sports, lui aussi, est particuliè-Né à Téhéran en 1970, Aslon Arfa a travaillé pour des journaux et rement surveillé. La vice-présidente au ministère de la jeunesse et des Haïti Un nouveau premier ministre sur les rangsmagazines iraniens avant de devenir photographe indépendant. sports Marziye Akbarabadi a déclaré qu’une équipe nationale de basket- PORT-AU-PRINCE. Le président Michel Martelly a nommé, jeudi 1er mars,TÉHÉRAN, 1er MARS. Yalda, 29 ans, fume une cigarette dans un café au ball féminine n’était pas souhaitable. Elle avait auparavant interdit la le ministre des affaires étrangères Laurent Lamothe à la tête du gouver-nord de la capitale. Malgré les restrictions, les femmes occupent une pla- pratique de kickboxing et du muay thaï, deux sports de combat, parce nement, à la suite de la démission de Garry Conille. Ce choix doit êtrece majeure dans la société iranienne. Le phénomène est flagrant dans le qu’ils sont « contre les principes d’hygiène, les valeurs sociales, et vont à avalisé par le parlement où le président ne dispose cependant pas de ladomaine universitaire: alors que 61 % des étudiants sont des femmes, l’encontre de la dignité des femmes». p ASLON ARFA POUR « LE MONDE » majorité. – (AFP.)
  • 8. 0123Samedi 3 mars 2012 planète 9«Il existe encoredans le mondeune pauvreté invisible»Daniel Verger, de CoordinationSud, tempère l’optimismede la Banque mondiale sur le recul de la grande misèreEntretien prend que la notion de pauvreté En Afrique bien sûr et dans les est relative. Tous les revenus sont lieux où il y a de la violence. QuandM ercredi 29 février, la Ban- pris en compte, y compris ceux qui la guerre est là, il n’y a pas de déve- que mondiale a annoncé ne sont pas monétarisés. Quand loppement. Si aujourd’hui la Ban- que le premier des objec- une femme va chercher du bois que mondiale publie des résultatstifs du millénaire pour le dévelop- dans la brousse pour se chauffer, encourageants, c’est aussi parcepement (OMD) avait été atteint cela entre dans le calcul de ses reve- que sont éliminés des radars les Sur un marché de Phnom Penh. Economiquement dynamiques, l’Asie et l’Inde parviennent à lutterdès 2010, soit cinq ans avant nus. On intègre le prix du bois de pays où il n’y a pas de données sta- contre l’extrême pauvreté de leur population. CHOR SOKUNTHEA/REUTERSl’échéance prévue par les Nations chauffe sur le marché local. tistiques, comme la Somalie ou launies. En clair, l’extrême pauvreté Il y a sans doute des progrès en République démocratique du et RDC ? On l’ignore statistique- notion d’un « emploi décent » pour Nousconstatonsl’extrêmevola-– les personnes vivant avec moins matière de pauvreté absolue, mais Congo (RDC), où les situations ment, mais nos constats ne sont tous. Nous en sommes très loin. tilité des prix agricoles, l’absencede 1,25 dollar par jour (0,94 euro) – qui restent peu ressentis, car la humaines sont dramatiques. pas encourageants. La guerre D’ailleurs, cet indicateur n’est plus totale de régulation, la porte ouver-aurait été réduite de moitié. pauvreté n’est pas que monétaire. L’une des faiblesses des études aggravela situationdes plusvulné- suivi au niveau statistique. te à la spéculation, ainsi que l’acca- Daniel Verger, directeur exécu- Elle se traduit aussi par la place de la Banque mondiale est de ne rables. Il existe donc dans le mon- Entre 2008 et 2010, les émeutes parement des terres, toutes chosestif de Coordination Sud, qui ras- que l’on tient dans la société. Or la pas prendre en compte tous les de une pauvreté invisible. de la faim se sont multipliées quinevontpasdanslesensdelalut-semble 130 ONG françaises qui pauvreté est souvent synonyme pays. Souvent la situation des plus Autre faiblesse des indicateurs: sous l’effet de la flambée des te contre la faim dans le monde. pmènent, entre autres, des actions de non-reconnaissance sociale et pauvres n’est pas mesurée. Que se initialement l’objectif numéro un prix. Dans ce domaine, les objec- Propos recueillis parhumanitaires d’urgence auprès d’absence de respect de l’individu. passe-t-il en Somalie, au Liban sud du millénaire incluait aussi la tifs ont-ils été atteints ? Alain Faujas et Sophie Landrindes populations défavorisées, réa- De ce point de vue, les inégalitésgit à cette annonce. se sont aggravées en Asie, même siPartagez-vous l’optimisme elle affiche une croissance forte,de la Banque mondiale ? mais aussi en Afrique, continent J’accueille son annonce avec qui cumule inégalités et pauvretéprudence.Je doute que nous ayons persistante. Sans oublier l’Europe.atteint cet objectif en 2010, mais jesuis convaincu, en revanche, qu’ilreste accessible d’ici à 2015, en rai- «Les progrès enson principalement de la croissan- matière de pauvretéce économique de l’Asie et notam-ment de ses deux poids lourds, en absolue restenttermes économiques et démogra- peu ressentis,phiques, la Chine et l’Inde. Lorsque la communauté inter- car celle-ci n’est pasnationale a fixé en 1990 cet objec- que monétaire»tif, on comptait 1,8 milliard d’hom-mes vivant avec moins de 1,25 dol- Y a-t-il néanmoins des progrès ? BASELWORLDlar par jour. Selon la Banque mon- Les ONG apportent un soutiendiale, nous serions donc passés en critique aux objectifs du millénai-dessousdes900millions.Lesexpé- re pour le développement. Nousriencesde terrain ne me paraissent reconnaissons leur caractèrepas confirmer cette évolution. mobilisateur. Mais, pour nous, laEtes-vous d’accord avec les cri- lutte contre la pauvreté seule netères retenus par la Banque mon- suffit pas. Cette vision est trop THE WATCH AND JEWELLERY SHOW *LE SALON MONDIAL DE L’HORLOGERIE ET DE LA BIJOUTERIEdiale pour mesurer la pauvreté ? réductrice, car elle réduit la pau- La plupart des gens quittent cet- vreté à une analyse monétaire,te catégorie de l’extrême pauvretéà quelques centimes près. Ils alors que toutes nos expériences de terrain montrentquec’est beau- MARCH 8 – 15, 2012*gagnent entre 1,25 et 2 dollars. Ils coup plus complexe.en sortent, mais restent dans la La pauvreté est aussi un phéno-grandepauvreté: 1,25 dollar neper- mène social. Lutter contre elle,met pas de vivre, et passer de c’est aussi mener un combat1,25dollarà 2 dollarsreste uneamé- contre les inégalités. Globalement,lioration peu significative pour je reconnais que la situation desenvisager l’avenir sereinement… populations les plus pauvres s’est Sur le terrain, quand on discute améliorée. On le constate en Inde :avec les populations, on com- le développement économique pousse la société civile à s’organi-Les 8 Objectifs du millénaire ser. Même les dalits, les intoucha-pour le développement bles, ont vu leur sort s’améliorer. Jene nie pas que des progrèsont1. Réduire de moitié l’extrême été réalisés. Mais, il faudra intégrerpauvreté et la faim. encore un peu plus dans les OMD2. Assurer l’éducation pour tous. la dimension d’un monde durable.3. Promouvoir l’égalité des sexes. Onne peutpasse contenterde vou-4. Réduire de deux tiers le taux loir copier le modèle ultra dépen-de mortalité des moins de 5 ans. sier et non durable de l’Occident.5. Réduire de trois quarts le taux Les dix dernières années ont mon-de mortalité maternelle. tré l’impasse de ces modèles.6. Enrayer la propagation du Vous pointez les progressionssida et du paludisme. de la Chine et de l’Inde qui contri-7. Un environnement durable. buent fortement à l’amélioration8. Mettre en place un partena- des statistiques. Où se situentriat pour le développement. les poches d’extrême pauvreté ?Transport maritimeL’Italieinterditauxpaquebotsde s’approchertropprès des côtesLe gouvernement italien a adopté, jeudi 1er mars, un décret interdisantaux navires de croisière de s’approcher trop près des côtes, une prati-que en partie responsable de l’échouage du Costa-Concordia, le 13 jan-vier, au large de la Toscane. Dorénavant, les paquebots ne pourront pass’approcher à plus de 2 milles (3,7 km) des réserves et des parcs naturels,selon le décret signé par les ministres de l’environnement et du dévelop-pement économique. Cette interdiction concerne également les zonesprotégées abritant des cétacés (baleines, dauphins, etc.) au large de la Available on the App StoreSardaigne et de la Toscane. Le texte vise aussi Venise, qui voit transiterchaque année entre 1,6 million et 2 millions de passagers embarquéssur des « immeubles flottants». Les habitants de la cité des Dogess’étaient fortement mobilisés après l’accident du Costa-Concordia pourdemander que les routes des navires soient détournées. Ils ont donc enpartie gagné, puisque le décret prévoit d’interdire aux paquebots d’untonnage supérieur à 40 000 tonnes l’accès au canal de la Giudecca et du BASELWORLD.COMbassin de Saint-Marc… lorsqu’une voie de navigation alternative auraété créée. Fin janvier, le quotidien italien La Stampa évaluait à 30 mil-lions d’euros le coût des travaux nécessaires pour y parvenir. – (AFP.) p
  • 9. 10 france 0123 Samedi 3 mars 2012Droits des malades, une révolution inachevéeDix ans après la loi Kouchner, le paternalismemédical a reculé, mais les patients ignorent souvent leurs droitsQ ue se passe-t-il dans le secret des consultations ? Les principales avancées Les relations entre les de la loi Kouchner patients et les médecinssont-elles toujours inégales, mar- Promulguée le 4 mars 2002, la loiquées par l’autorité du praticien, Kouchner a souhaité placer lesou se sont-elles rééquilibrées avec patients au centre du système dedes malades plus acteurs de leur soins.propre santé ? Dix ans après la loidu 4 mars 2002 sur le droit des Dossier médical. La loi a autorisémalades et la qualité du système l’accès direct au dossier médicalde santé, le bilan est nuancé : « La par le patient, sans passer parloi a marqué la fin du médecin l’intermédiaire d’un médecin.paternaliste, la fin de l’infantilisa-tiondu malade, qui participedésor- Consentement. Le consente-mais aux décisions qui le concer- ment aux soins du patient doitnent», résume Alain-Michel Ceret- être recherché par le médecin.ti,conseillersantéauprèsdu Défen-seur des droits. Mais le malade, qui Indemnisation. Un droit d’indem-ignore encore beaucoup ses droits, nisation est créé pour les acci-est loin d’avoir pris le pouvoir. dents médicaux sans faute recon- Portée par le ministre délégué à nue et les infections nosocomia-la santé du gouvernement Jospin, les. Création de l’Office nationalBernard Kouchner, la nouvelle loi d’indemnisation des accidentsinstaurait le droit des patients à médicaux.avoir accès à leur dossier médicaletle devoirdesmédecinsde recher- Représentation. Un agrémentcher leur consentement aux soins. est créé pour les associations deElle accordaitune plus grande pla- malades qui sont représentéesce aux associations d’usagers et dans les instances de santé et ontélargissaitlespossibilités d’indem- la possibilité d’agir en justice.nisation. Sa philosophie a ensuiteirrigué les lois de santé qui lui ontsuccédé, dont celle sur la fin de vie. en hausse de 4 points par rapport à médecin de leur communiquer Françaisrestenttoujoursendeman- vie. Les délais élevés pour obtenir régionales de conciliation et d’in- 2011. Même taux de satisfaction leur dossier médical. Le président dedeplusdetransparenceenmatiè- son dossier sont souvent dus au demnisation des accidents médi-Mieux informés pour la prise en compte de leurs duconseildel’ordreavaitdûlesrap- re médicale», selon l’institut. manque de temps et non pas à une caux, et 12 % des commissions des Globalement, les relations attentes dans la délivrance des peler à leur devoir. Certains mala- Dans les faits, « moins de 1 % des volonté d’obstruction des soi- relations avec les usagers et de laentre médecins et malades sont soins. des n’ont même pas osé réclamer patients demandent leur dossier gnants. qualité de la prise en charge, pré-bonnes: dans le baromètre annuel Les relations sont bonnes… jus- ledit dossier, de peur que leur rela- dans les hôpitaux de l’AP-HP », sentes dans les établissements deréalisé par l’institut L2H et publié qu’à un certain point. L’affaire du tionavecleurmédecinn’enpâtisse. explique Grégoire Moutel, profes- « Docteur Google » soins.vendredi 2 mars, du Collectif inte- Mediator l’a montré récemment. Selon un sondage BVA, réalisé à seur à l’université Paris-Descartes, Le médecin est cependant loin Lesassociationsdepatientsesti-rassociatif sur la santé (CISS), 88 % Certaines victimes, qui devaient l’occasion d’un colloque PRES Sor- membre du laboratoire d’éthique d’être la source unique de rensei- ment qu’il reste encore beaucoupdes sondés se disent satisfaits de prouver qu’elles avaient pris ce bonneParis Citéetpublié vendredi, médicale. Le plus souvent pour gnement d’un patient surinformé. à faire. Par exemple en créant unl’information délivrée par leur médicament mais n’avaient pas seuls38%dessondéssedisentsatis- avoir un deuxième avis médical Plus que la loi, Internet a modifié « guichet unique » qui géreraitmédecin sur leur état de santé, les conservé leurs ordonnances, se faits de l’accès des malades à leur ou organiser son parcours de soins enprofondeurla relationmédecin- tous les conflits. Car pour l’instantsoins et les traitements. Un chiffre sont heurtées au refus de leur dossier médical. La preuve que «les lorsqu’un patient a deux lieux de malade: les praticiens ont de plus il n’est pas évident de savoir vers en plus affaire à des « patients- qui se retourner en cas de refus de«Il faut maintenant garantir un égal accès aux soins» experts». Le siteDoctissimocomp- tabilise ainsi près de 8 millions de visiteurs uniques chaque mois. soins ou pour contester un dépas- sement d’honoraire abusif. Autre limite, depuis 2002, le « Le médecin le plus contacté au rôle des usagers a été reconnu, etEntretien toujours adaptée ? aussi la possibilité d’être soigné compte cette problématique ? monde, c’est docteur Google », leurs représentants siègent dans L’accès direct au dossier médi- quel que soit son lieu de résidence Il faut réfléchir et reconstruire s’amuse M. Ceretti, qui ajoute : « Le bon nombre d’instances de santé.La loi sur les droits des malades cal par les patients, symbole de la ou quels que soient ses moyens. le système d’assurance-maladie. savoir médical n’est pas remis en Mais « la place qui nous est réser-du 4 mars 2002 est le fruit d’un loi, s’est imposé, même si l’on sait Pourquoi cela n’a-t-il pas été Quels doivent être les tarifs des cause, mais le patient a un regard vée est infime, nous ne sommes pasmouvement général mêlant le que certains hôpitaux ne respec- intégré en 2002 ? médecins? Les taux de rembourse- critique désormais. » Et les méde- bienvenus», constateBernardPias-combat des associations de lutte tent pas les délais. Une améliora- Cette problématique de l’accès ment? Faut-il instaurer des pla- cins ont dû se faire une raison. tra, président de l’associationcontre le sida et contre le cancer tion serait souhaitable, par exem- aux soins n’était pas sur le devant fonds de dépassements d’honorai- Néanmoins, si le patient est de Wegener Infos et Vascularites.mais aussi l’évolution de la juris- ple en imposant un délai de huit de la scène comme aujourd’hui. res et à quel niveau ? Ces ques- plus en plus informé sur les patho- Ces derniers mois, le ministreprudence et la politique d’huma- jours quand le besoin d’un deuxiè- Surtout, la couverture maladie tions sont jusqu’à présent du res- logies ou les dangers des médica- de la santé, Xavier Bertrand, a affir-nisation des hôpitaux. Ancien me avis médical est exprimé. universelle-complémentaire, qui sort de la convention médicale ments, c’est loin d’être le cas sur mé qu’il faudrait légiférer de nou-membre du cabinet du ministre L’autorisation des actions judiciai- a été une grande étape en matière négociée entre médecins et assu- ses droits. « La majorité des veau pour améliorer la loi. Le CISS,délégué à la santé, Bernard Kouch- res collectives (« class actions ») de droit, venait d’être parachevée, rance-maladie, sans représen- patients sont conscients qu’ils ont qui considère que, depuis 2002,ner, Didier Tabuteau avait été dans les affaires de santé serait en 2002. Mais ce qui paraissait suf- tants des patients. Or ce devrait des droits, mais ils ne les connais- rien n’a été fait pour faire avancerchargé de la rédaction du projet par ailleurs nécessaire. fisant à l’époque ne l’est plus, car être au Parlement de définir les sent pas clairement », constate les droits des malades, juge la pro-de loi. Aujourd’hui titulaire de la Mais ce qui manque principale- le système de santé s’est dégradé : principes fondamentaux de l’ac- Jean-Luc Plavis, coordinateur au messe bien tardive. François Hol-chaire santé à Sciences Po et codi- ment, c’est un volet sur les droits ce qui reste à la charge des cès aux soins, et de fixer des CISS Ile-de-France. Il ressort de lande, qui a insisté, dans son dis-recteur de l’Institut droit et santé, sociaux, autrement dit sur l’égal patients a augmenté avec la bais- règles pour rééquilibrer le systè- leur baromètre annuel que peu de cours du 2 février sur la santé, suril estime que la loi doit désormais accès aux soins. C’est fondamen- se des remboursements et l’essor me à l’avenir. Sur la répartition sondés connaissent les outils mis les inégalités d’accès aux soins, amieux garantir le droit à l’accès tal, et cela pourrait même justifier des dépassements d’honoraires, territoriale des médecins, il y a eu en place par la loi Kouchner pour affirmé également qu’une nouvel-aux soins. une nouvelle loi. Le droit des mala- certaines zones manquent de des tentatives de parlementaires, régler les conflits entre médecins le loi était nécessaire. pDix ans après son entrée en des, en effet, ne doit pas seule- médecins, etc. mais elles n’ont jamais abouti. p et malades. Ainsi, seuls 24 % ont Laetitia Clavreulvigueur, la loi Kouchner est-elle ment garantir l’information mais Comment mieux prendre en Propos recueillis par L. Cl. entendu parler des commissions et Pascale SantiAffaireToscandu Plantier: IanBaileyéchappeà la justicefrançaise Santé Nouvelles mesures contre le tabagisme Le député (UMP) Yves Bur aLa Haute Cour irlandaise a refusé, jeudi 1er mars, d’extrader vers la France le principal suspect du meurtre commis en 1996 remis, jeudi 1er mars, un rapport au ministre de la santé dans lequel il propose des mesuresL e rendez-vous de Ian Bailey dition de la France vers l’Irlande si région où le crime a été commis. (Garda),ont confirméleurs déposi- çais se sont rendus en Irlande en pour diviser par deux le nombre avec la justice française, tant une affaire équivalente se présen- Poète, musicien et jardinier inter- tions en décembre 2003 lors d’un octobre2011 pour interrogerà nou- de fumeurs d’ici à 2025 (en rame- espéré par les proches de tait. « Je suis soulagé que cette par- mittent, il tentait alors de relancer procès en diffamation intenté par veau des témoins et examiner les nant la part des fumeurs à 15 % deSophie Toscan du Plantier – sauva- tie de la procédure soit terminée, a sa carrière de journaliste indépen- M. Bailey à des journaux britanni- scellés. Les proches de la victime la population). Il suggère d’instau-gement tuée en Irlande en 1996 à déclaré Ian Bailey à l’issue de dant interrompue quelques ques et irlandais. qui jurent qu’ils continueront « à rer une taxe sur le chiffre d’affai-l’âge de 39 ans – n’aura pas lieu. l’audience.Cela a été un enfer abso- années plus tôt. Il avait éveillé les Placé deux fois en garde à vue, se battre » espèrent la tenue d’un res des fabricants et d’augmenter Jeudi 1er mars, la Cour suprême lu. » Aujourd’hui étudianten droit, soupçons pour être arrivé très tôt en 1997et 1998, Ian Bailey – colosse procès d’assises « par défaut », en le prix du paquet à 7,50 euros surirlandaise s’est prononcée contre il a toujours clamé son innocence. d’1,95m et auteur de violences sur l’absence de M. Bailey. « Un procès trois ans. Il recommande del’extradition vers Paris de cecitoyen britannique de 55 ans – Sophie Bouniol, productrice de télévision et épouse du produc- « On n’avait jamais sa propre compagne qui l’a tou- jours soutenu – n’a jamais été mis en France avec des témoins qui viendront d’Irlande est indispensa- revoir le statut des buralistes, afin « de ne plus lier leur rémunérationconsidéré depuis 1997 comme le teur de cinéma Daniel Toscan du été aussi proche d’un en examen en Irlande pour le ble », estime Jean-Pierre Gazeau, au volume» vendu et souhaiteprincipal suspect dans ce meurtrenon résolu – et réclamée par man- Plantier – décédé en 2003 –, a été retrouvée morte, en vêtements de dénouement et on meurtre. Pour Pierre-Louis Baudey- oncle de Sophie et président de l’Associationpour la vérité sur l’as- interdire de fumer à la plage.dat d’arrêt européen du 19 février nuit, le visage réduit en bouillie, le recule copieusement Vignaud, 30 ans, fils d’un premier sassinat de Sophie, fondée en Ethylotest obligatoire2011 par le juge d’instructionPatrick Gachon. 23 décembre 1996, en contrebas de sa résidence secondaire de Schull, d’un coup » mariage de Sophie Toscan du Plan- tier, la décision livrée jeudi par la 2008. Une condamnation de M.Bailey aux assises permettrait à à partir du 1er juillet Les conducteurs de voitures et de Le fils de la victime Les cinq juges de la Cour suprê- à la pointe sud-ouest de l’Irlande. coursuprêmeest «un coupde mas- la France de réclamer à nouveau deux-roues (à l’exception desme ont invalidé une décision pro- L’état de son corps, laissé plus de sue». « Il faut vraiment croire en la son extradition. cyclomoteurs) devront, à partirnoncée en mars 2011 par la Haute trente heures à l’extérieur, n’a pas sur les lieux du crime et avoir livré justice pour garder le moral, a-t-il Jeudi, à Dublin, Frank Buttimer, du 1er juillet, détenir un éthylotestCour irlandaise en faveur de l’ex- permis de mettre en évidence un dans des articles des éléments trop déclaré au Monde. On n’avait avocat de Ian Bailey, a indiqué non usagé dans leur véhicule. Ilstradition,aumotif qu’aucunedéci- ADN étranger (Le Monde du précis au goût des enquêteurs. Ian jamais été aussi proche d’un qu’il poursuivra les procédures devront payer à défaut une amen-sion n’a été prise en France de tra- 24 décembre 2011). Bailey avait aussi multiplié les dénouement et on recule copieuse- lancées en 2006 contre l’Etat irlan- de de 11 euros, à partir duduire M. Bailey en justice. Ils ont Quinze ans plus tard, la justice déclarations ambiguës en référen- ment d’un coup. » dais et laGarda afin d’obtenirrépa- 1er novembre. L’alcool au volantégalement soulevé « l’absence de française – à laquelle les autorités ce au meurtre, affirmant parfois La décision de la Cour suprême ration pour les accusations qu’il est à l’origine de 31 % des acci-réciprocité» entre les deux pays en irlandaises n’ont transmis le dos- en être l’auteur auprès d’une ving- irlandaise n’entrave pas l’instruc- estime avoir été injustement pro- dents mortels. La mesure a étématière d’extradition, la loi irlan- sier qu’en 2008 – souhaitait enten- taine de témoins. Ces derniers, qui tion menée par la justice française férées contre son client. p accueillie favorablement par lesdaise ne permettantpas uneextra- dre M. Bailey, résident dans la s’étaient ouverts à la police locale depuis 2008. Des enquêteurs fran- Patricia Jolly associations d’automobilistes.
  • 10. 0123Samedi 3 mars 2012 économie 11 En hausse En baisse Les cours du jour ( 02/03/12 , 09h46 ) l’automobile aux etats-unis – Près de la consommation au japon – La Euro 1euro 1,3259 dollar (achat) 1,15 million de voitures ont été écoulées outre- consommation des familles japonaises a reculé Or Once d’or 1714 dollars Atlantique en février, soit une hausse de 15,7 % de 2,3 % en janvier par rapport au même mois de sur un an, selon Autodata. Chrysler (+ 40 %), 2011. En décembre, ces dépenses avaient aug- Pétrole LightSweet Crude 108,09 dollars Nissan (+ 15,5 %) et Ford (+ 14 %) en ont été les menté pour la première fois depuis le séisme et Tauxd’intérêt France 2,89 (à dix ans) principaux bénéficiaires. – (AFP.) le tsunami du 11 mars 2011. Tauxd’intérêt Etats-Unis 2,03 (à dix ans)Areva a accusé une perte historique en 2011Le groupe nucléaire a annoncé un résultat négatif de 2,4milliards d’euros lié à la dépréciation d’UraMinA reva a annoncé, jeudi dépréciations d’actifs. Cette cure dû passer des provisions plus Les dirigeants d’Areva affichent 1er mars, le premier résultat d’austériténe marque« pas de rup- Une année noire importantes que prévu pour le une relative confiance dans l’ave- net négatif depuis sa créa- ture stratégique» avec la politique COURS DE L’ACTION AREVA, RÉSULTATS OPÉRATIONNELS démantèlement d’installations. nir. Ils tablent sur une croissancetion en 2001 : le groupe nucléaire a de son prédécesseur, Anne Lauver- en euros PAR BRANCHE, en millions d’euros Quant au secteur des énergies du chiffre d’affaires de 3 % à 6 % enenregistré, en 2011, une perte de geon,avocate obstinée d’un modè- 2011 2010 renouvelables (ENR), il a réduit ses 2012-2013 et de 5 % à 8 % en2,4 milliards d’euros pour un chif- le intégré qui fait d’Areva le seul 40 pertes notamment grâce à la mon- 2015-2016 pour les activitésfre d’affaires de 8,9 milliards, en acteur mondial présent dans tous – 1 169 tée en puissance de l’éolien offsho- nucléaires. Preuve, selon eux, queraisonde fortesdépréciationsd’ac- les métiers du nucléaire. Mines re, une activité où Areva concur- le monde est en train d’absorber 35 – 222tifs – 1,456 milliard d’euros pour la Ceplanet cesrésultatsn’ensym- rence le danois Vestas et l’alle- l’onde de choc de Fukushima. MaissociétéminièreUraMinet 600mil- bolisent pas moins un désaveu de Fabrication – 780 mandSiemens. Il y affichede gran- un grand défi les attend : relancerlionsdansles activitéschimie,enri- la gestion de Mme Lauvergeon, que 30 de combustible + 85 des ambitions en raison de la mul- la vente des EPR, produit-pharechissement et réacteurs. Nicolas Sarkozy avait refusé de tiplication des projets, surtout en mais coûteux, et développer le Quant au chantier de l’EPR, le reconduire à la tête de l’entreprise Réacteurs – 512 Europe du nord : le chiffre d’affai- réacteur de moyenne puissanceréacteur de troisième génération en juin 2011. Cette lourde perte 25 et services res des « ENR » devrait passer de Atmea avec EDF et Mitsubishi. – 251en cours de construction sur le site s’inscrit dans une tendance amor- 297 millions en 2011 à 1,25 milliard Un point semble acquis, la paci-d’Olkiluoto (Finlande), ses retards cée en 2010, où le groupe n’avait 19,11 Retraitement, + 191 d’euros en 2015. fication des relations d’Areva avec 20passés continuent de peser sur les pu rester bénéficiaire de 883 mil- recyclage sonpremier client, EDF, comme en + 280comptes. En revanche, la catastro- lions d’euros que grâce à la plus- Pas de dividendes témoignent les contrats et lesphe de Fukushima, qui a donné un value de 1,2 milliard dégagée de la 15 Energies – 78 La situation financière du grou- accords signés ces derniers mois :coup d’arrêt à des projets nucléai- cession à Alstom et Schneider Elec- renouvelables perestemarquéepar unfort endet- une commande de 32 générateursres (Allemagne, Japon…), n’a enco- tric de sa division transmission et Janvier 2011 Mars 2012 – 123 tement (3,5 milliards), alors que les de vapeur et la rénovation dure eu qu’un impact limité. distribution d’électricité. SOURCES : BLOOMBERG ; AREVA fonds propres s’élèvent à 6,6 mil- contrôle-commandedes réacteurs Ces mauvais résultats ne sont La situation est pourtant loin liards. Il poursuit la vente de ses de 1 300 mégawatts (MW) pour unpas une surprise, même si la perte d’être catastrophique. Le carnet de mi-février, à un défaut de gouver- teurs, l’Allemagne a privé Areva de participations engagée dès 2010. montant d’environ 1,7 milliard.est supérieure à ce qu’attendaient commandes – déjà solide sous nance et d’information sans pour débouchés, contraignant le grou- Après Safran, Total, GDF Suez et Entre 2014 et 2030, le groupelesanalystes financiers.Mi-décem- l’« ère Lauvergeon » – atteint autant révéler d’éléments accrédi- pe à annoncer d’importantes sup- STMicroelelctronics, il a annoncé nucléaire fournira plus debre, le président du directoire, Luc 45,6 milliards (+ 3,1 %), soit cinq tantles rumeursde fraude.L’activi- pressions d’emplois outre-Rhin. la cession au Fonds stratégique 20 000 tonnes d’uranium à l’élec-Oursel, avait pris les devants en années de chiffre d’affaires. Ura- té minière s’est bien comportée Le pôle aval (retraitement-recycla- d’investissement (FSI), pour tricien, qui va prendre 10 % du pro-annonçantun plan drastique, bap- Min reste un désastre financier grâce à « la hausse du prix de vente ge) est le seul « business group » 776 millions, des 26 % qu’il détient jet de développement du gise-tisé « Action 2016 », pour redresser tantque lesperspectivesdedeman- moyen de l’uranium et à la bonne encore profitable, même s’il a subi dans le groupe minier Eramet. ment d’Imouraren (Niger). Et leslasituation financière: forteréduc- de d’uranium sont incertaines, maîtrise des coûts de production». la baisse de la demande de retraite- Compte tenu de l’énorme perte deux groupes ont lancé, à Hinkleytion des investissements (mines, puisque sa valeur est tombée à Le pôle « réacteurs et services », ment à l’usine de La Hague (Man- enregistrée sur l’exercice 2011, le Point, les travaux du premier desusines de combustible) de 12 mil- 404 millions pour un prix d’achat subit une baisse d’activité post- che) des combustibles japonais conseil de surveillance proposera quatre EPR qu’EDF doit construireliards à 7,7 milliards, gel des salai- de 1,8 milliard d’euros en 2007. Fukushima. En décidant de fermer usés (54 des 55 réacteurs nippons à l’assemblée générale du 10 mai et exploiter au Royaume-Uni. pres et des embauches en 2012, Mais un audit interne a conclu, immédiatement 8 de ses 17 réac- sont désormais à l’arrêt) et qu’il a de ne pas verser de dividendes. Jean-Michel BezatSurcoufdisposede sixmoispourreconstruireunpland’activitéA court de trésorerie, le distributeurmultimédia est en redressement judiciaireS urcouf affronte, à nouveau, social ramenant les effectifs de de violents vents contraires. 705 à 550 personnes, selon un por- Le distributeur de matériel te-parole de la direction.informatique et multimédia a été Ces licenciements ont été criti-placé en redressement judiciaire, quéspar les organisationssyndica-jeudi 1er mars, par le tribunal de les car ils ont provoqué le départcommerce de Lille. La procédure de salariés détenteurs du savoir-prévoit une « période d’observa- faire de l’entreprise. Les représen-tion » de six mois durant laquelle tants du personnel ont aussi poin-un administrateur judiciaire va té le changement de système d’in-aider l’entreprise à poursuivre son formation qui a causé de gravesactivité et à mettre au point un désordres durant plusieurs mois.plan de redressement. La direction explique que « cet- Secteur très concurrentielte démarche a été imposée » par la Surcouf évolue dans un « sec-rupture d’un contrat d’assurance- teur de la distribution sous pres-crédit qui sécurisait les encours de sion », commente un analyste. Lases plus gros fournisseurs. Du concurrence y est vive, entre lescoup, Surcouf a dû régler sur le acteurs du e-commerce (CDis-champ et simultanément de lour- count, RueduCommerce…) et lesdes factures – une situation hors grandes surfaces. Les marges sontnorme dans le monde de la distri- faibles, les appareils vieillissentbution habitué à pratiquer les vite et les consommateurs compa-délais de paiement. Mais l’ensei- rent les nombreuses offres dispo-gne ne disposait pas de la trésore- nibles avant de choisir. A l’étran-rie suffisante pour honorer autant ger, des distributeurs positionnésd’échéances en si peu de temps. sur ce type de produits ont fermé Au cours des derniers mois, le leurs portes ou ont été cédés pourdistributeuravaitdéjà été confron- une bouchée de pain.té à des ruptures d’approvisionne- Mais M. Mulliez croit dans lament sur plusieurs marques, com- stratégie qui a été mise en placeme le souligne channelnews.fr, un depuis deux ans et demi, au prixsite d’informations spécialisées de transformations profondes. Lequi a révélé, mercredi, que Surcouf but de Surcouf est d’être « multica-s’était déclaré en cessation des nal » en donnant la possibilité auxpaiements. clients de commander de n’impor- D’après Le Figaro et channel- teoù(une bornetactile,un télépho-news.fr, Surcouf aurait enregistré, ne portable, etc.) et de retirer lessur l’exercice 2010-2011, 34 mil- achats n’importe où (point relais,lions d’euros de pertes pour un magasin, etc.). Autre credo : êtrechiffre d’affaires de 170 millions. compétitif par rapport au Web enCes chiffres ne sont pas validés par proposant des prix aussi intéres-la direction. sants que les e-commerçants. Depuis son rachat en 2009 au Dans l’immédiat, M. Mulliezgroupe PPR par Hugues Mulliez – entend « se concentrer sur les réap-un membre de la famille du fonda- provisionnements» de sa société,teur d’Auchan –, le distributeur a notamment en réorganisant lapris des mesures drastiques : fer- logistique. pmeture de deux magasins, plan Bertrand Bissuel
  • 11. 12 économie 0123 Samedi 3 mars 2012Des victimes de l’amiante condamnées Flammarion: surà reverser une partie de leurs indemnités sept prétendantsTrois cents parlementaires demandent une «remise gracieuse» des sommes à rembourser aurachat,GallimardS ommes-nous des demi-mala- des pour nous voir appliquer un barème qui nous donne paraît bien placéune demi-indemnisation? » PierrePluta, président de l’Association La vente se décidera le 16mars, lors d’un conseilnationaledesvictimesdel’amiante de RCS, maison mère italienne de l’éditeur(Andeva) et de l’Association régio-nale de défense des victimes de Dl’amiante du Nord-Pas-de-Calais ieu, que la mariée est jolie! endetté et cherche, par tous les(Ardeva), ne décolère pas. Ancien Dans Prima, le magazine moyens, à se dégager de la pres-travailleur des chantiers navals de professionnel des médias sion des banques.Dunkerque, il est sommé par le en Italie, daté du 1er février, c’est peu Pour Gallimard, ce rachatFonds d’indemnisation des victi- dire qu’Alessandro Bompieri, l’ad- constituerait « une belle opportu-mes de l’amiante (FIVA) de rem- ministrateur délégué général de nité », a confié récemment Antoi-bourser une partie des indemnités RCSLibri,faitlaréclamedeFlamma- ne Gallimard à Livres Hebdo. Met-qu’il a reçues au titre de sa maladie, rion, la filiale française de RCS tant en avant les activités « com-soit 28 000 euros. MediaGroup, qui devrait être mise plémentaires» des deux groupes, Il n’est pas le seul dans ce cas. en vente, le 16 mars, lors du pro- il a indiqué son intention deJeudi 1er mars, neuf victimes de chain conseil d’administration. conserver l’autonomie des deuxl’amiante ont été condamnées par «Flammarionestuncasexemplaire structures, avec notamment leurla cour d’appel de Douai (Nord), à de bon investissement, expliquait- outil de distribution. M.Gallimardla demande du FIVA, à rembourser il. (…) RCS a beaucoup travaillé pour a choisi comme conseil la banqueune partie de leurs indemnités. créer une entreprise unique.» d’affaires européenne Leonardo,Ces remboursements varient de De fait, les très beaux atours de très bien introduite en Italie.5 000 à 11 000 euros. la mariée séduisent. Sept préten- Parmi les candidats, certains en Le 27 octobre 2011, cette cour dants au moins sont sur les rangs revanche ne sont intéressés qued’appel avait déjà sanctionné dix- pour acquérir ce « joyau ». Selon par des pans de l’entreprise. Ainsi,septautresvictimes,pourdesmon- nos informations, trois fonds d’in- Média-Participations (Dargaud,tants allant jusqu’à 28 000 euros. vestissement et deux éditeurs Dupuis, Le Lombard…), leaderPlus de 300 autres dossiers sont étrangers ont répondu à l’appel. dans le domaine de la bande dessi-attendusdevantcettecourprochai- Il existerait aussi au moins née, ne serait pas contre l’idée denement. La cour d’appel de Caen a, Des veuves de salariés victimes de l’amiante, en 2009, à Dunkerque. PHILIPPE HUGUEN/AFP deux offres françaises qui ont récupérer Casterman et l’exploita-elle aussi, examiné lundi 27 février atterri sur les bureaux de Medio- tion des albums de Tintin.la demande de remboursement déclarétoutesles organisationssyn- à 100 % pour un cancer) et la l’arrêt de la cour d’appel de Douai banca, banque actionnaire à 14 % Pour Editis, deuxième groupepartield’indemnitésverséesà tren- dicales en janvier », note-t-il. valeur du point ; l’autre, du FIVA, relatif au barème, qui leur était de RCS et détentrice d’un mandat d’édition français, l’intérêt se portete-huit personnes. Elle a mis sa Comment en est-on arrivé là ? A calculéeselon la gravité de la mala- favorable, restait valable. Erreur. La de vente de Flammarion. davantage sur la distribution. Her-décision en délibéré au 22 juin. cause d’un imbroglio juridique die et l’âge de la personne. Cour de cassation a en effet ren- Dans ce bal des prétendants, védeLaMartinière,lePDGdugrou- A la suite de la décision de la portantsur le calcul de la rente ver- Depuis un arrêt de la Cour de voyéles partiesdevantlacourd’ap- Antoine Gallimard a été l’un des pe La Martinière a, lui, déclaré quecour d’appel de Douai, et devant sée aux victimes de l’amiante. cassation de 2009, il est acquis que pel de Douai pour régler définitive- premiers à se déclarer. Et il appa- son nom était utilisé « pour fairel’émotion provoquée par ces affai- la rente de la Sécurité sociale doit ment la question de la déduction raît bien placé pour emporter la monterles enchères».Quantà l’édi-res, Jean-François Naton, adminis- « Attitude déloyale » être déduite de celle du FIVA. de la rente. A cette occasion, le FIVA mise,si tant est que le processusde teur italien Mondadori, il n’est pastrateur CGT du FIVA, se dit sou- Celles-ci perçoivent deux ren- « C’est un point que nous ne contes- a remis les deux sujets, rente et vente soit bien enclenché. Tout en non plus candidat au rachat.cieux d’« apaisement » et prêt « à tes : l’une, de la Sécurité sociale, tons plus », précise Romain Bou- barème, sur la table. Et a eu gain de serefusantdecommenter«lapossi-reprendrele débat sur les barèmes» qui varie selon le taux d’incapacité vet,du cabinetMichel Ledoux,avo- cause sur toute la ligne. ble cession de Flammarion », Remaniementd’indemnisation. « C’est ce qu’ont (de 5 % pour des plaques pleurales cat de l’Andeva. «Les victimes ont été piégées par M.Bompieri indiquait qu’une offre Dans ces conditions, pourquoi Le conflit porte sur la grille d’in- l’attitudedéloyaleduFIVA»,protes- de près de 300 millions d’euros, attendre le 16 mars ? « Parce qu’ilUn fonds d’indemnisation engorgé demnisation votée par le conseil te François Desriaux, vice-prési- environ deux fois le prix d’acquisi- faut que l’offre faite par Gallimard d’administration du FIVA – prési- dent de l’Andeva. Et par le revire- tion en 2000, a été reçue. ou un autre coïncide avec le prix deLe Fonds d’indemnisation des cadre des recours en reconnais- dépar un magistrat,il réunit repré- ment de la cour d’appel de Douai. Est-ce du bluff ou une véritable réserve, souhaité par les actionnai-victimes de l’amiante (FIVA) a sance de faute inexcusable de sentants des associations de victi- «Je ne fais qu’appliquer la politique information ? Cette somme se res de RCS », résume un banquier.été créé en 2001. Etablisse- l’employeur. mes, des syndicats, du patronat et du conseil d’administration, qui a situe dans une fourchette haute. D’un côté, réaliser un montagement public administratif, il est Si le dossier d’une victime est personnes qualifiées. votéla progressivitédubarème,jus- Selon un banquier, « le groupe financier demande du temps, definancé chaque année par une recevable, le FIVA dispose de six Ce barème, voté en 2001, à une tifie Huguette Mauss, directrice du Flammarion vaut entre 220 et l’autre, RCS est un groupe coté etcontribution de l’Etat, votée en mois pour lui proposer une voix près, est progressif : les fai- FIVA.Est-cequeleconseildoitaccep- 250millions d’euros», car il n’existe doit respecter les procédures.loi de finances, et par une contri- indemnisation. Actuellement, le blestaux d’incapacité– les plus fré- ter que le barème ne soit pas appli- aucune visibilité sur le secteur de D’autres paramètres entrent enbution de la branche accidents délai est d’un an, selon la CGT, quents – sont, proportionnelle- qué dans toute la France?» l’édition à l’horizon de cinq ans, en ligne de compte. « Le Prince, dedu travail-maladies profession- en raison d’un engorgement et ment, moins bien indemnisés que Le 29 février, trois cents dépu- raison de la révolution numérique. Machiavel, c’est de la BD pour ado-nelles de la Sécurité sociale. de problèmes informatiques. les taux élevés. Pour un taux d’in- tés et sénateurs de tous bords du Si RCS est contraint d’exami- lescentsà côté duconseil d’adminis-En 2010, il a reçu 386 millions La contestation de l’offre du capacité de 100 %, la rente est de groupe d’études sur l’amiante ont ner ses actifs non stratégiques, trationde RCS »,commente unpro-d’euros de l’Etat et de l’assuran- FIVA s’exerce devant les cours 100 % (18 000 euros par an), pour demandé, dans une motion, une c’est que le groupe italien, qui pos- che du dossier.ce-maladie. S’ajoutent des recet- d’appel, le Fonds étant considé- un taux de 5 %, elle est de 2,5 % « remise gracieuse » des sommes à sède les deux plus influents quoti- Ce conseil rassemble la finetes correspondant notamment ré comme un premier niveau de (455 euros par an). rembourser. « Le ministre du tra- diens de la péninsule italienne fleur du capitalisme italien : Johnaux sommes obtenues dans le juridiction. « Les victimes estiment que cela vail, Xavier Bertrand [ministre de – le Corriere della Sera et la Gazzet- Elkann, petit-fils de Giovanni ne correspond pas à leurs préjudi- tutelle du FIVA], va-t-il laisser la ta dello Sport – est lourdement Agnelli (ex-copropriétaire et diri- ces réels », souligne Me Bouvet. direction du FIVA poursuivre une geant de Fiat), Diego Della Valle, le Ellesrevendiquentun barème pro- stratégie de harcèlement judiciai- Flammarion, une pépite patron du fabricant de chaussures portionnel: pour 5 % d’incapacité, re ? », s’interrogent l’Andeva et la éditoriale Tod’s, par ailleurs actionnaire du une rente de 5 %. C’est d’ailleurs ce Fnath, association des accidentés Monde, des représentants de que la cour d’appel de Douai avait de la vie. Chiffre d’affaires 220 millions Mediobanca, Pirelli, Generali, etc. admis, en 2009, ainsi que plu- Rappelant que le FIVA a été créé d’euros en 2010, dernier chiffre Mais, on attend, dans les semai- sieurs autres cours d’appel. « pour répondrevite, bien et gratui- connu. Soit près de 40 % du chif- nes qui viennent, un remanie- Le FIVA avait toutefois saisi la tement aux demandes de répara- fre d’affaires de RCS Libri. ment en profondeur de ce conseil. Il y a 30 ans, Courdecassationen 2009.Nonpas tion et éviteraux victimesles procé- Les actuels dirigeants, responsa- l’Acte I de sur le problème du barème, mais sur celui de la déduction de la rente dures judiciaires », M. Naton indi- que que « s’il ne répond plus à ce Marques La maison Flammarion est composée de marques presti- bles des investissements en Espa- gne, qui ont conduit à un endette- la décentralisation de la Sécurité sociale. Elle a obtenu but, nous avons le devoir d’en cher- gieuses, comme Arthaud, Aubier, ment de 980 millions d’euros du gainde causele 10 novembre2009. cher les causes.». p Autrement, Baam !, Casterman, groupe de médias et d’édition, Les victimes en ont déduit que pourraient être mis à l’écart. Éric Giuily Francine Aizicovici Champs, Climats, Etonnants clas- siques, Flammarion, Fluide Gla- Le pacte d’actionnaires qui diri- cial, GF, KSTR, Librio, La Maison ge RCS fait face à l’alternative sui- Préface : Pierre Mauroy Justice rustique, Père Castor, Pygmalion, vante: réaliser une augmentation Postfaces : Laurent Fabius & Jean-Pierre Raffarin EuroDisneyauraitenquêté Sakka, J’ai lu, Jungle et Skira- Flammarion. de capital, ce qui est peu probable, ou effectuer une cession d’actifs. Anciens Premiers ministres illégalementsur des candidats Catalogue Chaque année, Flam- Par le passé, les Italiens ont déjà fait miroiter la vente de Flamma- Pour en savoir plus, à l’embauche marion publie 1 400 nouveautés et vend 36 millions de volumes. rion, avant de se raviser et de remettre sous son écrin le bijou de c o n n e ct ez- v ou s su r Le groupe Euro Disney et trois ex-gendarmes, dont deux retraités, Elle dispose de près de 27 000 famille convoité. p Un récit inédit sur l’Acte I decentralisation-acte1.com de la décentralisation par reconvertis en « privés », ont été récemment renvoyés devant le tribu- titres au total. Alain Beuve-Méry un acteur de tout premier nal correctionnel de Meaux pour avoir enquêté illégalement sur des candidats à l’embauche entre 1998 et 2004, a indiqué l’AFP jeudi plan : Éric Giuily, conseil- ler au cabinet de Gaston Defferre (1981 à 1982), puis 1er mars. Ils sont accusés de s’être procuré de façon illégale des informa- tions issues des fichiers de police et de gendarmerie. Selon l’ordonnan- Correspondance directeur général des collec- ce de renvoi de septembre2011, le groupe aurait eu accès aux antécé- dents judiciaires de plusieurs milliers de candidats, tant sur le plan des Unelettre de M. de Montessus tivités locales (1982 à 1986). infractions aux mœurs que sur celui des infractions financières. p 29 €* Michelin accusé de ne pas avoir déclaré A la suite de l’article intitulé « Affai- sus dément formellement toute POUR COMMANDER, CONTACTEZ NOTRE des accidents du travail re UraMin : pas de fraude, mais des implication ou participation dans SERVICE RELATIONS CLIENTS Le parquet de Clermont-Ferrand a annoncé, mercredi 29 février, failles dans la gouvernance d’Are- desfaitsd’espionnagesurlaperson- l’ouverture d’une enquête préliminaire sur une possible fraude à la va» (Le Monde du 16 février), Sébas- ne de Mme Anne Lauvergeon et de Sécurité sociale de Michelin, accusé de ne pas avoir déclaré des acci- tiendeMontessus,directeurgénéral son époux, M. Olivier Fric. En aucu- dents du travail, ce que le groupe présente comme une « affabula- adjoint chargé du Business Group ne façon, M. de Montessus n’a *TVA:5,5% - © Berger-Levrault 2012 - SA au capital de 12 047 849 € - Locataire-Gérant Convergence tion ». « Il y a eu une enquête préliminaire ouverte » mi-septembre Mines et membre du directoire d’A- demandé la mise en œuvre de pro- Applications - 755 800 646 RCS Paris - Siège social : 104, avenue du Président Kennedy - 75016 Paris 2011 concernant le site clermontois du leader français du pneumati- reva, nous fait parvenir le courrier cédés illégaux sur quelque sujet que, a précisé le parquet. – (AFP.) suivant : « M. Sébastien de Montes- que ce soit.» p
  • 12. 0123Samedi 3 mars 2012 économie 13Les producteurs de lait L’Europe laisse entrevoir à la Grècetournent chèvres le déblocage du second plan d’aideL e lait de chèvre est en ébulli- chou et autres bûches. Résultat, tion. La Fédération nationa- selon Alain Lebret, président de La décision est liée à la conclusion, le 8mars, de l’accord sur la restructuration de la dette grecque le des éleveurs de chèvres Terra Lacta, le précieux liquide(FNEC) a choisi la vitrine médiati- s’est négocié jusqu’à 600 eurosque du Salon de l’agriculture les 1 000litres en 2008. Et cer- Bruxelles bituel, les grands argentiers ont Deux options sont sur la table. mets de la zone euro. Tandis quepour faire entendre son mécon- tains industriels comme Eurial Bureau européen salué l’adoption, ces derniers La première, privilégiée à Berlin car chefs d’Etat et de gouvernementtentement. Les dizaines de mil- ou Lactalis se sont approvision- jours, par les autorités grecques temporaire, consiste à laisser coha- ont signé, vendredi 2 mars, le pacte Lliers de visiteurs qui se pres- nés aux Pays-Bas et en Espagne. es pays de la zone euro espè- des différentes réformes et écono- biter, pendant un an, les deux ins- budgétaire exigé par la chancelièresaient, mardi 28 février, dans la Des pays où le flux de lait était en rent activer le second plan mies exigées avant le lancement truments créés dans l’urgence de la allemande, Angela Merkel, en« plus grande ferme de France » excès et les prix jusqu’à deux fois d’aide à la Grèce – 130 mil- des nouvelles aides. « La Grèce a crise,le Fonds européende stabilité échange d’un surcroît de solidarité,installée porte de Versailles à moins élevés qu’en France. liards d’euros, en plus des 110 mil- pris toutes les mesures que nous lui financière (FESF) et le Mécanisme un autre débat prend de l’ampleur:Paris ont forcément croisé Fran- liards engagés en mai2010 – d’ici à avionsdemandées,les choses avan- européen de stabilité (MES), qui celui de l’équilibre austérité-sou-çois Hollande. Le candidat socia- Baisse des prix deux semaines, afin de consolider cent bien », s’est félicité – pour une doit lui succéder en juillet. tien à la croissance.liste à la présidentielle a réussi le Alors que les entreprises fabri- le répit constaté depuis le début de fois – le chef de file de l’Eurogrou- La seconde option, permanen- Face à la récession, l’Espagne detour de force de sillonner les quaient du caillé à tour de bras, l’année sur les marchés. pe, Jean-Claude Juncker. te, serait de porter à quelque Mariano Rajoy demande un peu deallées pendant douze heures… l’appétit des consommateurs a Ce feu vert reste conditionné à 110 milliards d’euros – contre souplesse dans l’application de la Ceux qui sont passés par la soudain marqué le pas. Prise à la conclusion d’un accord entre « Un tournant dans la crise » 80 milliardsà ce jour – le capital du disciplinecollective.Maissesparte-« chèvrerie» ont, eux, croisé une contre-pied, la profession s’est Athènes et ses créanciers privés Une question demeure débat- MES. Les dirigeants de l’union naires, Allemagne, Commission etdizaine d’éleveurs porteurs de engagée, fin 2010, à réduire la pro- sur la restructuration de la dette tue, qui pourrait limiter la partici- monétaire devraient, si l’Allema- BCE en tête, ont exigé, jeudi, qu’ellepancartes dénonçant la décision duction, les importations et à grecque: la date butoir pour cette pation du FMI au plan d’aide à la gne consent à transiger, trancher amplifie l’austérité pour tenir l’ob-de la coopérative Terra Lacta de geler le prix du lait de chèvre. opération, qui doit conduire à Grèce : celle de l’augmentation de la question d’ici à fin mars. Une jectif d’un déficit ramené à 4,4 % dubaisser le prix des 1 000 litres de Pour M.Lebret, tout le monde l’abandon de 107 milliards d’euros laforcedefrappedufondsdesauve- seule chose est sûre, les Européens produit intérieur brut (PIB) finlait de 30euros. Soit, selon leur n’a pas joué le jeu. L’année 2011 de dettes, sur un total de 200 mil- tage européen. Elle est réclamée de sont d’accord pour accélérer la 2012, contre 8,5% en 2011.calcul, une baisse de revenu des s’est soldée pour Terra Lacta, les- liards, est fixée au jeudi 8 mars. longue date comme un préalable dotation en capital du MES. Ce qui n’aide pas M. Rajoy c’estexploitants de 30 %. Par mesure tée de stocks, par une perte de Un point d’étape est prévu – au par les Etats-Unis et les pays émer- La « mise sous cloche » de la Grè- que Mark Rutte, le premier minis-de rétorsion, les manifestants ont 8millions d’euros sur son activité téléphone – entre ministres des gents, mais elle n’est toujours pas ce, si elle se confirme d’ici à tre néerlandais – l’un des plusôté les produits de cette coopérati- fromage de chèvre, qui pèse finances de la zone euro le 9 mars. réglée, en dépit de quelques signes mi-mars, marquera-t-elle la fin de « orthodoxes» en Europe –, a pro-ve de la boutique proposant la 100millions sur ses 650millions Dans l’idéal, le plan d’aide devrait d’ouverture de Berlin. la crise des dettes souveraines? «Je mis de faire le nécessaire pour quegamme des fromages de chèvre de chiffre d’affaires. Son conseil êtreactivéle14mars,aprèsuneréu- L’idéeestdedisposerd’uneenve- nedispas qu’onest sorti de l’ornière, les Pays-Bas, frappés par la réces-aux visiteurs. d’administration, où siègent nion, la veille, à Washington du loppe totale de 750 milliards d’eu- mais il y a un tournant dans la cri- sion, enrayent malgré tout le déra- Second acte mercredi en Ven- davantage d’éleveurs bovins que conseil d’administration du Fonds ros afin de pouvoir, s’il le fallait, se », a jugé Herman Van Rompuy, page de leurs comptes publicsdée, sur un des sites de Terra Lac- caprins, a décidé que la filière bovi- monétaire international (FMI). voler au secours de pays comme aprèsavoir étéréélu,pourdeuxans – déficit de 4,5 % attendu cetteta à Mareuil-sur-Lay. Une centai- ne ne serait pas la vache à lait de la Jeudi 1er mars, en marge d’un l’Italie et l’Espagne, même si cette et demi, à la présidence des année. pne de manifestants a empêché filière caprine en difficulté. Conseileuropéend’un calme inha- perspective s’éloigne. Conseils européens et des som- Philippe Ricardcette usine de livrer ses produits. D’où la décision de baisser leEn l’occurrence du lait de vache. prix du lait de chèvre à 545 eurosLes éleveurs se seraient-ils trom- en 2012. « Nous craignons un effetpés de cible ? A priori non, car Ter-ra Lacta ou ses concurrents Lacta- domino, Terra Lacta étant le plus gros collecteur de lait de chèvre en Conjoncture& vie des entrepriseslis, Bongrain et Triballat s’alimen- France avec 800 producteurs»,tent autant aux pis des caprins estime Franck Moreau, vice-prési- Social Espagne : Finance 776 millions de dollars. Le succèsqu’à ceux des bovins. Des pis parfois capricieux. Un dent de la FNEC. Le blocus de l’usine s’est ache- le chômage atteint un niveau record Dettegrecque: le versementdes CDS des licences Star Wars, Harry Pot- ter et Pirates des Caraïbes expli-temps, le flot de lait de chèvre enFrance ne suffisait pas à étancher vé jeudi avec la nomination d’un médiateur par le ministre de Le nombre de chômeurs en Espa- gne a atteint fin février un nou- n’estpas déclenché…pour l’instant que en bonne partie ces résultats. Le groupe affirme détenir 7,1 % dule goût des consommateurs fran- l’agriculture Bruno Le Maire. p veau record, avec plus de 4,7 mil- La restructuration de la dette grecque, qui doit amener les créanciers pri- marché mondial du jouet.çais pour les Valençay, Chabi- Laurence Girard lions de personnes, a annoncé vés à renoncer de façon « volontaire» à 53 % de leurs prêts, ne constitue vendredi 2 mars le ministère du pas un « événement de crédit», a jugé, jeudi 1er mars, l’International Finance Le site Yelp travail, ce qui le situe à son niveau Swaps and Derivatives Association (ISDA), association regroupant les vaut près de 900 millionsLa Postelanceraen juin son le plus élevé depuis la première diffusion de ces statistiques en 1996. – (AFP.) grandes banques et des fonds : en conséquence, les CDS (Credit Default Swaps), ces produits financiers fonctionnant comme une assurance, ne sont pas déclenchés. L’activation de ces CDS a longtemps été jugée dan- de dollars en Bourse Le site Internet américain Yelp, spécialisé dans les critiques depland’actionnariatsalarié DéfenseLe Brésil riposte gereuse à cause de l’opacité de ce marché, un risque désormais minoré par de nombreux acteurs. L’ISDA a indiqué que sa position pouvait enco- restaurants et autres services par les internautes, sera valorisé à l’annulation d’un contrat re évoluer. Si jamais le taux de participation à la restructuration n’était 898 millions de dollars (677 mil-De 2,5% à 3% du capital de l’entreprise par les Etats-Unis pas assez important, Athènes a la possibilité de contraindre ses créan- lions d’euros) pour son entrée enpublique seront proposés aux employés Le Brésil a réagi vivement jeudi ciers privés à prendre des pertes, ce qui reposera la question des CDS. p Bourse vendredi 2 mars, à Wall 1er mars à l’annonce par l’armée de Street. – (AFP.) l’air américaine de l’annulation Rafale de Dassault et le Gripen NG le maintien de la « prime TVA »L e plan d’actionnariat salarié grandes lignes de l’offre. Il revien- d’un contrat pour l’achat de vingt du suédois Saab. – (AFP.) pouvant atteindre 500 euros. Publicité Euro RSCG de La Poste devrait être lancé dra à la commission des participa- AT-29 Super Tucano du brésilien – (AFP.) va changer de nom en juin, selon un document tions et des transferts d’entériner Embraer, après le dépôt d’une Restauration Accord L’agence de communication Eurotransmis, mardi 28 février, par la la valeur de La Poste, ce qui servira plainte de l’américain Hawker Bee- patronat-salariés sur les Jouets Lego annonce des RSCG, filiale d’Havas, changera dedirectionà la commissiondedialo- de base au prix de l’opération et de chcraft, dont l’appareil avait été salaires et la prime TVA ventes en hausse de 17 % nom le 1er septembre pour s’appe-gue social du groupe. Le peu d’ap- « l’action Poste». écarté. Selon une source gouverne- L’ensemble des organisations Le danois Lego a publié, jeudi ler Havas Worldwide, a-t-ellepétence des syndicats pour ce pro- Toujours selon le document, mentale, cette annulation « sera patronales et des syndicats de sala- 1er mars, un chiffre d’affaires de annoncé, jeudi 1er février. Elle a étéjet ouvert aux 282 000 employés, ces nouvelles actions seront pla- prise en compte » et « affectera la riés de l’hôtellerie et de la restaura- 3,5 milliards de dollars (2,7 mil- fondée en 1970 par Bernard Roux,fonctionnaires comme salariés de cées dans un fonds commun de décision du Brésil d’acheter tion ont abouti, jeudi 1er mars, à un liards d’euros) pour 2011, en haus- Jacques Séguéla, Alain Cayzac etdroit privé, n’entame pas la déter- placement d’entreprise, lui-même 36avions de chasse ». Le F18 de accord portant sur une revalorisa- se de 17 %. Ses bénéfices ont pro- Jean-Michel Goudard, qui lui ontminationdu PDG, Jean-Paul Bailly, logé dans un nouveau plan d’épar- Boeing est en compétition avec le tion des salaires d’environ 2 % et gressé de 12 %, pour atteindre donné leurs initiales. – (AFP.)à le mener à bien. Entre 2,5 % et 3 % gne groupe (PEG) distinct de l’ac-du capital de La Poste sera proposé tuel PEG d’épargne salariale.aux salariés. LePDGde LaPostea fait de ladis-tribution d’actions aux salariés Les syndicats réticents Pour séduire les employés, La Marchés Retrouvez l’ensemble des cotations sur notre site Internet :http://finance.lemonde.frune priorité, dès l’annonce, en Poste devrait pouvoir compter sur2008, du changement de statut du ses bons comptes de 2011, malgré VALEURS DU CAC40 LES MARCHÉS DANS LE MONDE 2/3, 9h46groupe.Cette opérationsera, selon une année de crise dans la zone Vendredi 2 mars 9h46 Pays Indice Dernier cours % var. Maxi 2011 Mini 2011 PERle document, « de loin, la plus euro et le coût de la dépréciation Valeur Dernier cours Cours préc. % var. /préc. % var. 31/12 Plus haut Plus bas Divid. net Code ISIN FRANCE CAC 40 3502,60 2/3 0,08 3500,01 1/3 3114,45 9/1 9,00importante dans une société non de la dette grecque. Le bénéfice net ACCOR .........................◗ 26,80 26,77 0,11 36,84 27,74 18,70 0,62 T FR0000120404 ALLEMAGNE DAX Index 6944,47 2/3 0,04 6971,03 21/2 5900,18 2/1 9,35cotée en France ». Elle vise à asso- de l’entreprise devrait, selon nos AIR LIQUIDE .......................◗ 98,57 99,00 -0,43 3,12 99,50 94,21 2,35 T FR0000120073 ROYAUME UNI FTSE 100 index 5929,20 2/3 -0,03 5964,02 24/2 5572,28 3/1 9,66 ALCATEL-LUCENT ...........◗ 1,76 1,80 -2,22 46,23 1,97 1,21 0,16 T FR0000130007cier les postiers à la transforma- sources, être supérieur aux ALSTOM ............................◗ 32,27 32,38 -0,32 37,73 32,88 21,93 0,62 T FR0010220475 ETATS-UNIS Dow Jones ind. 12980,30 1/3 0,00 13055,75 29/2 10404,49 4/10 11,19tion du groupe en société anony- 450 millions d’euros estimés à la ARCELORMITTAL ............... 15,96 16,00 -0,28 12,95 17,96 14,03 0,16 A LU0323134006 Nasdaq composite 2988,97 1/3 0,00 3000,11 29/2 2298,89 4/10 15,79me à capitaux 100 % publics, effec- fin de l’année 2011 et annoncés au AXA ....................................◗ 12,39 12,33 0,53 23,39 12,92 9,39 0,69 T FR0000120628 JAPON Nikkei 225 9777,03 2/3 0,72 9866,41 29/2 8349,33 6/1 13,11 BNP PARIBAS ACT.A ........◗ 38,07 37,35 1,91 25,44 38,09 27,52 2,10 T FR0000131104tive depuis le 1er mars 2010, et à sa conseil d’administration du BOUYGUES .......................◗ 23,77 23,80 -0,15 -2,38 25,74 22,50 1,60 T FR0000120503 PER - Price Earning Ratio (ou cours/bénéfice) : cours de Bourse divisé par le bénéfice par action estimé pour lexercicemodernisation. 21décembre. CAP GEMINI ......................◗ 33,37 33,09 0,86 38,21 33,39 24,04 1,00 T FR0000125338 courant. PER : FactSet JCF Estimates ; données : la Cote Bleue. n/d : valeur non disponible. CARREFOUR .....................◗ 18,62 18,87 -1,30 5,73 19,10 16,27 1,08 T FR0000120172 M.Bailly espère qu’au moins un Ce montant était lui-même CREDIT AGRICOLE ............◗ 4,99 4,90 1,71 14,38 5,71 4,01 0,45 T FR0000045072 (Publicité)postier sur deux deviendra action- supérieur de 1 % au bénéfice pré- SICAV ET FCP 0123 DANONE ............................◗ 51,26 51,30 -0,08 5,54 51,38 45,93 1,30 T FR0000120644 LA BOUTIQUEnaire.En plein débat sur le pouvoir vu par le budget. L’excédent brut EADS ...................................◗ 27,83 28,05 -0,78 15,24 28,05 24,02 0,19 T NL0000235190 SÉLECTION publiée sous la EDF ......................................◗ 19,25 18,98 1,42 2,39 19,32 16,92 0,57 A FR0010242511d’achat, il fait la promotion d’un d’exploitation devrait progresser ESSILOR INTL ....................◗ 60,89 61,01 -0,20 11,62 61,79 54,50 0,83 T FR0000121667 responsabilité de lémetteur« nouveau modèle d’entreprise res- par rapport à 2010. Les objectifs FRANCE TELECOM ............◗ 11,39 11,48 -0,78 -6,10 12,40 11,09 0,60 A FR0000133308 Dernier cours connu le 2/3 à 9h Du lundi au vendrediponsable [offrant] à chaque postiè- par métiers ont tous été dépassés. GDF SUEZ ...........................◗ 19,70 19,75 -0,25 -6,72 21,85 19,06 0,83 A FR0010208488 LAFARGE ...........................◗ 35,90 35,58 0,90 32,16 35,99 26,07 1,00 T FR0000120537 Valeur Cours date 9 h 30 à 18 hre et chaque postier un moyen Par ailleurs, la dette ayant été LEGRAND ..........................◗ 27,20 27,12 0,28 9,46 27,80 24,54 0,88 T FR0010307819 en euro valeur Samedi 10 h à 14 hd’être mieux associé au partage de réduite à 4,3 milliards d’euros, les L’OREAL ............................◗ 87,17 87,49 -0,37 8,02 87,49 79,22 1,80 T FR0000120321 LVMH MOET HEN. ............◗ 128,75 128,80 -0,04 17,69 129,60 108,00 0,80 A FR0000121014la création de valeur ». ratios d’endettementsont en amé- MICHELIN...........................◗ 51,94 52,14 -0,38 13,72 57,93 45,61 1,78 T FR0000121261 Tous coûts inclus – essentielle- lioration. PERNOD RICARD ...............◗ 78,54 78,45 0,12 9,60 78,69 70,50 0,77 S FR0000120693ment la « décote » appliquée aux Les syndicats restent circons- PEUGEOT............................◗ 14,47 14,46 0,04 19,49 17,39 11,98 1,10 T FR0000121501 CM-CIC EUROPE 22,80 1/3 PPR .....................................◗ 127,90 128,60 -0,54 15,59 129,15 110,70 3,50 T FR0000121485actions proposées aux salariés et pects face à la constitution d’un PUBLICIS GROUPE ...........◗ 41,69 41,71 -0,05 17,29 42,60 35,30 0,70 T FR0000130577 Fonds communs de placementsl’éventuel abondement de l’entre- actionnariat « populaire» à La Pos- RENAULT............................◗ 40,89 40,52 0,93 52,57 42,05 26,76 0,30 T FR0000131906 CM-CIC EURO ACTS C 17,92 1/3 SAFRAN ..............................◗ 25,85 25,77 0,33 11,40 26,01 22,75 0,25 A FR0000073272 CM-CIC SELECT.PEA 7,46 1/3prise, susceptible d’inciter les sala- te où de nombreux employés SAINT-GOBAIN..................◗ 36,19 36,20 -0,04 22,00 37,62 29,03 1,15 T FR0000125007 CM-CIC MID EUROPE 20,48 1/3riés à devenir actionnaires – l’opé- « peinent à boucler les fins de SANOFI ...............................◗ 57,25 57,15 0,18 0,88 57,42 54,86 2,50 T FR0000120578 CM-CIC TEMPERE C 172,25 1/3ration pourrait coûter 100 mil- mois ». « Aucune organisation syn- SCHNEIDER ELECTRIC .....◗ 52,25 52,30 -0,10 28,44 52,45 40,31 3,20 T FR0000121972 CM-CIC DYN.EUROPE 32,52 1/3 SOCIETE GENERALE .........◗ 25,68 25,06 2,49 49,29 25,81 14,88 1,75 T FR0000130809lions d’euros à La Poste. dicale n’est prête à signer un STMICROELECTR. .............◗ 5,54 5,57 -0,47 20,76 5,83 4,59 0,09 A NL0000226223 CM-CIC FRANCE C 30,21 1/3 CM-CIC EQUILIBRE C 72,12 1/3 Le compte à rebours est lancé. accord sur ce nouveau plan d’épar- TECHNIP.............................◗ 84,40 84,50 -0,12 16,22 84,90 68,76 1,45 T FR0000131708 CM-CIC DYNAM.INTLE 27,83 1/3 TOTAL .................................◗ 42,44 42,58 -0,34 7,43 42,59 38,57 0,57 A FR0000120271Une fois les résultats financiers de gne », avance Régis Blanchot de UNIBAIL-RODAMCO ........◗ 147,05 147,40 -0,24 5,87 152,25 130,35 8,00 D FR0000124711 CM-CIC OBLI C.T.D 133,91 1/3l’année 2011 publiés, le 8 mars, SUD-PTT. De son côté, la CGT VALLOUREC .......................◗ 53,78 54,16 -0,70 7,22 58,24 49,68 1,30 T FR0000120354 CM-CIC MID FRANCE 33,87 1/3l’Agence des participations de redoute que ce projet n’augmente VEOLIA ENVIRON. .............◗ 10,60 10,55 0,47 25,16 10,66 7,88 1,21 T FR0000124141 ........................................................................................ VINCI...................................◗ 39,30 39,49 -0,48 16,42 39,59 33,62 0,55 A FR0000125486 ........................................................................................l’Etat engagera les travaux de valo- la part aléatoire des rémunéra- VIVENDI ..............................◗ 14,28 14,50 -1,55 -15,63 17,62 14,21 1,40 T FR0000127771 ........................................................................................risationdu groupepostal et propo- tions au détriment des salaires. p Cours en euros. ........................................................................................ 80, boulevard Auguste-Blanqui - 75013 Paris ◗ : valeur pouvant bénéficier du service de règlement différé (SRD). # : valeur faisant lobjet dun contrat danimation. 01 57 28 29 85 - http://boutique.lemonde.fr/sera au ministre des finances les Anne Michel Plus haut et plus bas : depuis le 1/1/2011. n/d : valeur non disponible. A : acompte, S : solde, T : totalité. ........................................................................................
  • 13. 14 décryptages RÉCIT 0123 Samedi 3 mars 2012 C’est à l’heure du dîner que Vladimir Poutine a reçu des journalistes dans sa résidence de Novo-Ogorevo, jeudi 1er mars. DAVIDE MONTELEONE/VII POUR «LE MONDE »Sylvie KauffmannNovo-Ogorevo (Russie)Envoyée spécialeI l arrive avec deux heures de retard sur l’horaire prévu, mais ses colla- borateurs nous considèrent com- me plutôt fortunés : « Il a fait atten- dre la reine d’Angleterre une heu- re », dit l’un d’eux. Et en attendantVladimir Poutine, le petit groupe de jour-nalistesinternationauxqui estreçu ce jeu-di soir 1er mars à dîner à la datchagouverne-mentale de Novo-Ogorevo a droit à tousles égards. Tout se passera bien, donc, àcondition de ne pas trop s’aventurer dansla neige qui tapisse la clairière autour de larésidencede campagnedu premier minis-tre, candidat dimanche à son troisièmemandat à la présidence de Russie. A trois jours d’une élection qui doit,selon toutes les prédictions, le voir accé-der à la présidencede la Russie pourla troi-sième fois de sa carrière, VladimirPoutinea voulu rencontrer quelques représen-tants de journaux étrangers (Le Monde,The Times, Handelsblatt, La Repubblica, leJaponais Asahi Shimbun, le Canadien Glo-be and Mail), sélectionnés parmi les paysdu G8, pour parler de sa vision du monde.Et, visiblement, tenter de rassurer ses par-tenaires occidentaux après des propos etdes textes de campagne qui ont parfoisrappelé les plus belles heures de la guerrefroide. La sécurité, dans cette magnifique forêtde pins et de bouleaux à 30 km à l’ouest deMoscou, est discrète mais stricte. Notretentative de faire quelques pas autour dela jolie bâtisse du XIXe siècle, jaune et blan-che, est arrêtée net par un garde du corpssorti sur la terrasse. Sur Google Earth,DansladatchadePoutineconsulté sur un iPad pour avoir une vueaérienne du site, le GPS s’affole, comme A trois jours Communiquer ? Mais l’opposition « non systémique», selon la jolie formule si chez vous il n’y en avait pas ! Elle existe, y compris dans vos gouvernements.» tiers que la corruption reste « un problè- me, un fait de la vie. Elle existe partout,s’il était brouillé. Vladimir Poutine utilise beaucoup cet- de l’élection en cours ici pour désigner les protestatai- res, l’accuse de refuser le dialogue. Il s’en Vladimir Poutine rejette catégorique- ment l’idée qu’il n’est soutenu que par la peut-être plus chez nous, c’est lié à la natu- re de notre économie et au manque dete résidence, il préfère sa tranquillité auvacarme de Moscou. Il l’a même gardée présidentielle, défend vigoureusement : « Je dialogue tous les jours avec des gens en province, à Russie profonde, alors que la classe moyenneurbaine, qui a émergé et prospé- cadre juridique. » Pour le reste, Vladimir Poutine semblequand Dmitri Medvedev est devenu prési-dent et lui premier ministre, il y a quatre le premier ministre la campagne, dans la rue. » Pourquoi a-t-il constamment refusé de débattre avec ses ré sous son règne, le groupe social sur lequel il doit s’appuyer pour moderniser vouloir donner, ce soir, une image, sinon d’ouverture, du moins de modération.ans, lorsque la Constitution l’a empêchéde briguer un troisième mandat consécu- russe a reçu adversaires, les autres candidats à l’élec- tion présidentielle ? La question semble le pays, le rejette. « Vous vous trompez, accuse-t-il, connaissez-vous seulement les Après le veto sino-russe sur la résolution de l’ONU qui a tant choqué les Occiden-tif. Vladimir Poutine ne vit pas dans lajolie maison jaune et blanche, réservée des représentants l’étonner, comme si la confrontation des idées était superflue. « Je les connais chiffres ? Je suis en contact permanent avec les associations d’entrepreneurs et la taux, il prend ses distances avec le régime de Bachar Al-Assad, dont il refuse de prédi-aux fonctions officielles, mais dans unegrande bâtisse de bois sombre, moderne de journaux depuis longtemps, dit-il, et je connais bien leur programme. Alors débattre sur fond communauté des affaires. Et je ne peux pas être d’accord sur le fait que la campa- re les chances de survie. Sur l’Iran, l’hom- mequi promet, dans sonprogramme élec-(sa date de construction relève apparem-ment de l’information classifiée), que l’on étrangers, dont de promesses populistes ne me paraît pas intéressant. Ce n’est pas le débat qui comp- gne ne représente pas la modernité, l’an dernier, la Russie a été le troisièmeexporta- toral,d’investir plus de 500 milliardsd’eu- ros sur dix ans dans la modernisation deaperçoit furtivement sur le côté du che-min en arrivant. C’est là, en sous-sol, que l’envoyée spéciale te, c’est le résultat. » teur de blé. » Cela dit, il admet que « la classe moyen- l’équipement militaire russe s’abstient de faire monter les enchères et promet que la du «Monde», Dse trouve la piscine dans laquelle il nage e fait, Vladimir Poutine n’a guère ne a plus de revendications en termes d’in- Russie « fera tout son possible pour évitertous les jours. A 59 ans, l’ancien colonel du de considération pour ses oppo- justice, de corruption, d’arbitraire. Je peux un conflit armé ». Sur les Etats-Unis, enfin,KGB se maintient dans une forme physi-que parfaite, au prix d’une heure de sport dans sa résidence sants, « systémiques» ou « non sys- témiques ». Il confirme que, s’il est élu, il «Débattre sur fond Vladimir Poutine évite ostensiblement de reprendre les diatribes anti-américainespar jour. Pas le genre à se laisser surpren-dre en train d’envoyer des SMS en pleine gouvernementale nommera Dmitri Medvedev premier ministre, consacrant un échange de pos- de promesses populistes souvent entendues dans son discours ces deux derniers mois. Même les dirigeantsréunion : il n’a pas de téléphone mobile.« Ce n’est pas un fan de la vie numérique, proche de Moscou tes inédit, dont l’annonce à l’automne a lancé le début de la contestation. « Nous ne me paraît pas de l’eurozone ont droit à sa sollicitude : peut-être certaines décisions ont-ellesrelève son porte-parole, Dmitri Peskov. Il nous étions mis d’accord, rappelle-t-il, intéressant. Ce n’est pas « trop tardé », mais « ce n’est pas à moi depréfère la vraie vie. » Dmitri Peskov nous l’a annoncé fatigué celui des deux qui aurait le plus de chances d’être élu se présenterait à la présidence. le débat qui compte, juger ». Et même « mon ami Berlusconi » est plein d’admiration pour le « travail depar une campagne électorale qui l’a gne électorale a été inédite. La nouvelle Qu’est-ce que cela a de si inhabituel ? » c’est le résultat» kamikaze » du premier ministre italien,contraint à passer quatre jours par semai- classe moyenne, frustrée par un climat Ceuxqui, dans lesmanifestations,accu- Vladimir Poutine Mario Monti !ne en avion, pour parcourir l’immensité politique figé, saturée de corruption et de sent son parti d’être celui « des escrocs et premier ministre russe Il est 22 h 30, le dessert et le thé ont étéde la Russie et ses neuf fuseaux horaires. promesses non tenues, a fait clairement des voleurs » ne font que reprendre « un servis. Le premier ministre prend une der-Vladimir Poutine, pourtant, n’en laisse entendre sa voix. Vladimir Poutine a-t-il sloganpolitique ». « Les leaders de l’opposi- le comprendre et je partage cette inquiétu- nière question sur sa femme, Loudmila,rienparaître.Le visageestparfaitementlis- été surpris par l’ampleur de ce mouve- tion ont eux-mêmes été au pouvoir. Ils ont de, le pouvoir doit être plus efficace. » qui a totalement disparu de l’espacese, ni une ride ni un cerne, le teint unifor- ment de protestation, dès le 5 décembre, été ministres, gouverneurs, dirigeants par- Prenant acte de la contestation, Vladi- public. « Ce n’est pas facile pour elle, dit-il,mément clair. L’œil, bleu et perçant, peut lendemain d’élections législatives mar- lementaires. Ils ont dirigé le processus de mir Poutine a reconnu dans l’un des arti- laissant entendre qu’elle ne reviendra pasêtre glacial, laissant échapper une étincel- quées par de graves accusations de frau- privatisation. Ce slogan les concerne aus- cles qu’il a fait publier dans la presse au premier plan. Ce n’est pas une personnele d’exaspération lorsqu’un propos lui de ? Pas du tout, assure-t-il, résolument si. » Alexei Navalny, le nouveau hérosde la depuisjanvier que la Russiesouffrait enco- publique, les médias sont cruels. Les mem-déplaît. En strict costume noir, l’homme positif : « Vous, en Europe, vous n’êtes pas rue,le jeuneavocatqui surson blogdénon- re de gros handicaps politiques et sociaux. bres de ma famille ne sont pas candidats,va droit au but, s’assoit devant une assiet- étonnés lorsque des millions de gens défi- ce,avec une efficacitéredoutable,des affai- Jeudi soir, il réfute les questions sur sa res- ils voudraient qu’on les laisse tranquilles.»te de crabe du Kamchatka auquel il ne tou- lent contrela crise ! En Russie non plus, il n’y res de corruption à haut niveau, docu- ponsabilité personnelle ou sa volonté de Vladimir Poutine déclare la fin de la par-chera pas et se déclare prêt à se soumettre a rien d’étonnant à ce que les gens, après la ments à l’appui ? « J’ai entendu ce nom », se maintenir à tout prix au pouvoir qu’il tie, car une autre partie l’attend, de hockey« à toutes les questions », sans s’embarras- crise, concentrentleurs critiques sur le parti dit d’abord, un brin dédaigneux, le pre- occupe depuis douze ans : « Je n’y ai pas surglacecettefois:«Celafaitdéjàunedemi-ser des gestes chaleureux, réels ou feints, au pouvoir. Personnellement, je suis très mier ministre, avant de l’attaquer sur son encore réfléchi », assure-t-il lorsqu’on lui heure qu’ils m’attendent.» Visiblement, ilqu’affectionnent nos politiciens en cam- content car cela nous oblige à réfléchir à expérience passée auprès d’un gouver- demandes’il se représenteraen 2018,pour aborde celle-là avec plus de plaisir. ppagne. des solutions et à communiquer avec la neur de région. « Mais bien sûr, toutes les un quatrième mandat. Il ne voit pas vrai- Emaillée de manifestations sans précé- société. C’est une très bonne expérience initiatives contre la corruption sont utiles. ment de « graves erreurs » à se reprocher f Sur Lemonde.frdent dans les grandes villes, cette campa- pour la Russie.» Mais vous parlez de la corruption comme sur ces douze années. Mais il admet volon- Voir le portfolio de Davide Monteleone
  • 14. 0123Samedi 3 mars 2012 décryptages DÉBATS 15La loi Hadopi doit être repensée L’austérité, un piège antirelanceProtéger les auteurs et les internautes Aidons la création d’emplois verts blème posé, ni que le système imaginé, flambée des prix ; d’autres ont Les Etats doivent également par sa complexité et les questions qu’il maintenu leur croissance en creu- assainir leurs finances. La réfor- LaurenceTubiana François Hollande soulève en matière de protection de la vie privée, soit le bon. Je ne pense pas non sant leur déficit commercialet leur endettement, public et privé. me fiscale écologique offre une occasion de rétablir les comptes plus qu’il faille opposer, comme l’actuel Directrice de l’Institut Tout miser sur l’austérité et les publics en évitant de comprimer Candidat du Parti socialiste gouvernement le fait depuis cinq ans, les du développement durable réformes structurelles ne permet- la demande et de provoquer des et du Parti radical de gauche créateurs et leur public. Au contraire, par et des relations internationales tra ni de créer des emplois, ni d’as- troubles sociaux. En transférant à l’élection présidentielle principe et par vocation, Internet est leur sainir les finances publiques, ni de les prélèvements excessifs opérésL et professeure à Sciences Po espace commun. (France) jeter les bases d’une prospérité sur le travail vers la consomma- a gauche a une histoire. Elle a Mais que les choses soient bien claires : sur la durée. En revanche, l’inves- tion de ressources sous-taxées, on aussi des valeurs, la vérité et la pour moi, la protection des auteurs est tissement dans « l’économie ver- créera des incitations à l’emploi justice notamment. Elle veille également prioritaire. Nous ne considé- SirNicholasStern te » a le potentiel de réconcilier ces et on maintiendra les salaires à ce que la loi fixe des règles qui rons pas le piratage comme un problème impératifs aux horizons tempo- réels, créant un cercle économi- corrigentles inégalités et protè- mineur. Nous soutiendrons et rendrons London School of Economics rels différents. que vertueux. Des problèmes gent ceux qu’un libéralisme plus efficaces les actions judiciaires and Political Science A court terme, les Etats doivent d’équité plus vastes peuvent êtreexcessif laisse démunis face aux plus visant à tarir à la source la diffusion illéga- (Royaume-Uni) faire redémarrer la croissance, ainsi traités.forts. S’il me semble bon de rappeler ici le des œuvres protégées. Nous combat- sinon l’endettement deviendra Enfin,ilfautsaisircetteopportu-ces principes essentiels, c’est parce que je trons ces plates-formes délocalisées et TeresaRibera intenable. Dans certaines régions nité pour créer les conditions de laveille à ce qu’ils guident toute mon incontrôlables qui déversent des conte- d’Europe, le capital et le travail croissance à long terme. L’Europeaction. Il nous faut aussi nous y référer nus culturelssur le réseau sans jamais par- Ancienne secrétaire d’Etat sont inemployés. C’est donc le nepeutpasrivaliseravecles écono-pour aborder la question de la loi Hadopi ticiper à leur financement. De la même chargée du changement moment d’investir dans des actifs mies émergentes en n’agissantqui fait débat.Internet accompagnedésor- manièrequ’on ne peut plus laisser prospé- climatique, 2008-2011 productifs à long terme tout en que sur les prix. A l’ère de la raretémais la vie de tous les Français et transfor- rer un marché financier dérégulé, on ne (Espagne) réduisant les déséquilibres intra- et de la concurrence, l’innovation Ame nos activités professionnelles, écono- peut pas non plus accepter un marché européens. L’utilisation efficiente tient à l’évidence un rôle central.miques, mais aussi notre accès à l’infor- numérique sans maîtrise, dont toutes les u risque de provo- des ressources constitue l’un des C’est sur l’innovation verte quemation, à la culture, à la connaissance. A parties, créateurs comme usagers, quer des bouleverse- moteursdela compétitivitéet dela l’Europe doit miser afin de réduirel’heure où de nouvelles industries cultu- seraient lésées. ments économiques résilience économique de demain. son exposition aux chocs des res-relles se développent sans cesse, il est et sociaux de grande Aucunautresecteurn’offreunetel- sources et de renforcer sa positiontemps de mettre en œuvre une politiquecohérente et juste, qui fasse de la révolu- «Il n’y a pas de solution simple, ampleur, la réponse de l’Europe à la crise le logique d’échelle, d’opportunité et de nécessité. Il suffit d’initiatives au marché croissant des technolo- gies vertes. Le budget européen ettion numérique un vecteur d’émancipa- ni de réponse unique, il y a un modèle ne peut se limiter à l’austérité bud- lesplansderéformenationauxdoi-tion individuelle et collective, un modèlede développement économique et une économique à inventer» gétaire et aux réformes structurel- les. L’Europe a besoin de relancer la «L’utilisation vent réserver en priorité les aides aux industries innovantes et capa-opportunité pour la culture. création d’emplois et la croissance efficiente des bles de dégager des bénéfices à La gauche a toujours soutenu la créa-tion artistique et les créateurs. Toute son Alors, quelle est la solution ? Faut-il pri- vilégier les internautes? Les ayants droit ? via une réforme de son économie et doit, parallèlement, s’attaquer à ressources constitue l’échelle européenne. Un court-termisme malaviséhistoire le rappelle. C’est à l’issue de la L’innovation? Il faut d’abord retrouver le des enjeux mondiaux de long ter- l’un des moteurs contiendrait les germes des crisesRévolution française que l’indépendancedes créateurs à l’égard des puissancesd’ar- chemin du dialogue. Il faut mettre tous les acteurs autour d’une table – ce que le me, comme la rareté des ressour- ces et le changement climatique. de la compétitivité » de demain. L’Europe doit articuler sapolitiqueautourd’unplan cohé-gent a été conquise. C’est à l’époque du gouvernement sortant n’a jamais fait. Je Premier importateur net de res- rent visant à développer une éco-Front populaire que la première ébauche crois au dialogue, à la concertation, aux sources par habitant, l’Europe est publiques pour remédier aux dys- nomie verte et innovante. C’est endu Centre national du cinéma a été mise compromis. Qui ne sont, ni pour les uns, très vulnérable aux chocs sur les fonctionnements du marché pour faisant preuve de résilience ainsien place. C’est avec François Mitterrand ni pour les autres, des compromissions. Il marchés mondiaux. Des « méga- déclencher des investissements qu’en se dotant de l’infrastructureque le compte de soutien audiovisuel et la n’y a pas de solution simple, ni de réponse tendances» qui ne sont pas étran- massifs dans l’infrastructure verte et du capital intellectuel dont elle ataxation du chiffre d’affaires des télévi- unique, il y a un modèle économique à gères à la crise actuelle se dessi- en Europe, favorisant croissance et besoin pour prospérer dans lasions pour financerla production audiovi- inventer qui combinera plusieurs solu- nent, conjuguant rareté, hausse emploi au niveau local, pour le durée qu’elle créera des emplois etsuelle nationale, le prix unique du livre et tions et agrégera plusieurs types de finan- desprixetconcurrencepourlesres- plus grand bénéfice de toute la fera repartir la croissance. pla copie privée ont été décidés. C’est enco- cements. De ce dialogue naîtra ce que j’ap- sources. Les réactions asymétri- région. L’Europe pourrait instau-re lui qui a conduit avec succès la bataille pelle l’acte II de l’exception culturelle. ques au renchérissement de l’éner- rer un fonds pour l’infrastructurepour l’exception culturelle en 1993, Je cherche à rassembler les Français gie et des matières premières verte, garanti par des flux de recet- ¶laquelle a préservé les biens culturels de pour être plus forts, ensemble, face à la entre 2005 et 2008 en sont les tes dédiés comme une taxe sur les Selon différentes études,la libéralisation des marchés. Quant au pression et aux difficultés de l’Europe et signes avant-coureurs. Elles ont transactions financières ou les la croissance verte pourraitcombat, toujours d’actualité, pour quesoient maintenus les dispositifs natio- du monde. Les nouvelles industriescréati- ves sont décisives pour notre avenir. Les ¶ contribué à la crise européenne : certains pays européens étaient revenus du marché carbone, qui seraient à même de financer des générer à terme de 325000 à 684 000 créations nettes Adoptéenaux d’aide à la création, il s’est poursuivi pratiques culturelles évoluent chaque mieux armés pour faire face à cette investissements significatifs. d’emplois en France en octobre2009,sans relâche depuis au moins vingt ans, et jour avec l’ère du numérique. Elles se la loi HadopiLionel Jospin y a largement pris sa part. démocratisent, se diffusent à des publics instaure Pourquoi, aujourd’hui, la gauche man-querait-elleà cette tradition dont elle s’ho- nouveaux et deviennentle lieu de nouvel- les socialisations. une « riposte graduée» Correspondancenore, alors qu’elle sait que les forces cultu-relles sont des forces de progrès, d’ouver- Par le dialogue et la concertation, par la gestion collective, par le soutien financier (du courriel d’avertissement Unelettre du journalisteClaude Askolovitchtureau monde et de liberté? Elle reste fidè- et juridique au développement de servi- à la suspensionle à ses valeurs : la gauche soutient le droit ces en ligne légaux, par une adaptation de l’abonnementdes auteurs, tant moral que patrimonial, des financements conduisant notam- A la suite de la publication de Khiroun pour préparer le futur Ramzi Khiroun quand M. Strauss- à Internet) contreaujourd’hui comme hier. C’est, dans la ment à faire participer les acteurs interna- l’article intitulé « La double vie au livre de campagne du futur candi- Khan dirigeait le FMI. Je n’ai le téléchargementlignée de Beaumarchais, frondeur et tionaux qui bénéficient de la circulation FMI » (Le Monde du 21 février), dat, Dominique Strauss-Kahn, est jamais préparé “le livre de campa- illégalauteur contestataire, notre philosophie. des œuvres de l’esprit, par la mise en pla- Claude Askolovitch nous envoie le fausse. Jen’aijamaisétéà Washing- gne” du futur candidat Strauss-Elle n’en changera pas. Disant que la jeu- ce d’un cadre juridique adapté à la lutte courrier suivant : ton à l’été 2010, j’étais en vacances, Kahn.nesse est aujourd’hui ma priorité, j’ai par- contre les services ou intermédiaires illé- « L’information selon laquelle en Normandie, au Danemark et en Je ne peux que regretter lalé d’une « génération création ». Je veux gaux, ce nouvel acte que je propose tien- je me serais rendu à Washington à Suède. Je ne me suis jamais rendu publicitédonnée à des faits inexis-être cohérent avec ce choix. dra compte des évolutions technologi- l’été 2010 en compagnie de Ramzi à Washington en compagnie de tants. » C’est une formidable chance pour ques en restant fidèle aux principes quinotre pays que de pouvoir produire et dif- permettent de soutenir les créateurs.fuser le travail de nos artistes et de noscréateurs – qu’il s’agisse de la musique, du Bien entendu, la France ne devra pas mener cette politique seule. Il faudra La Syrie par Haddadcinéma, du livre, de la création numéri- tenir compte de l’évolution du cadre euro-que et des autres arts. Je soutiendrai tous péen et prendre des initiatives, en parti-les dispositifs qui nous permettent de culier à Bruxelles. D’abord, pour mettredéfendre notre culture, mais aussi notre en place les moyens capables d’ameneréconomie: soutien à la production et à la ceux qui utilisent les contenus sanscréation, gestion collective des droits, accepter de les payer à contribuer à leuradaptation et protection de la chronolo- financement.gie des médias, lutte contre les contrefa- Ensuite,pour mettre en place des dispo-çons, rémunération pour copie privée, sitifs juridiques fermes et qui ne livrentdéfense des plates-formes numériques pas, sans armes, les plus faibles aux plusinnovantes. Nous aurons besoin d’entre- forts. La France proposera à ses partenai-prises performantes, de réseaux puis- res d’organiser des assises européennessants, de sociétés actives et vivantes pour des industries culturelles sur Internet. Nedéfendrenos auteurs et les rémunérer jus- nous trompons pas d’adversaire.tement. Nous avons besoin d’adapter Dans ce domaine, comme dansnotre législation pour prendre en compte d’autres, le libéralisme cache de puis-les évolutions technologiques, si rapides sants intérêts financiers. Les créateursque toute nouvelle loi est très vite obsolè- sont fragiles. Leur action dans notre socié-te. La télévision connectée demain, le rôle té à la recherche de sens est primordiale ;des fournisseurs d’accès, la place des elle n’est pas incompatible avec la présen-hébergeurs, le développement du stocka- ce d’industries créatives puissantes et dege de données numériques « dans les nua- jeunes entreprises numériques innovan-ges », autant d’enjeux industriels et cultu- tes, parfois fragiles, elles aussi. Tous for-rels majeurs qui constitueront nos priori- ment le socle sur lequel nous devonstés si la gauche vient aux responsabilités. bâtir une France dont la culture continue- Ces rappels sont indispensables pour ra de rayonner à travers le monde. Je sou-aborder sereinement la loi Hadopi, tant haite que la France retrouve la pleinecontroversée. Elle a coûté cher sans per- expression de son rayonnement culturelmettre la transition des industries créati- et je salue comme un bel exemple leves vers le numérique. Elle n’a pas non talent et le succès des créateurs du filmplus financé de manière probante la créa- The Artist. C’est un enjeu politique cru-tion. Et, je l’ai déjà dit, je ne pense pas que cial, dont je mesure tout le prix et dont jela seule répression soit la réponse au pro- me ferai le garant. p Dessin paru dans « Al-Hayat » (Arabie saoudite). CARTOONS.COURRIERINTERNATIONAL.COM
  • 15. 16 décryptages ANALYSES 0123 Samedi 3 mars 2012Le halal ou les risques de l’opacité Politique | chronique par Françoise Fressoz Le Grand Soir fiscalL Analyse es récents propos de Marine Le Pen sur la pondre les autorisationsdérogatoiresaux com- viande halal, la volonté affichée du prési- mandes réelles pour le marché halal ou casher. dent de la République de déminer la polé- par Stéphanie Le Bars Aujourd’hui, pour des raisons d’économie, Cmique naissante, le silence de nombre de res- Service Société certains industriels renoncent à une double ette fois, on y est. Au centre tifier le tir lorsqu’il est devenu can-ponsables politiques sur le sujet ont montré la chaîne d’abattage et mettent sur le marché des de l’affrontement gauche- didat à la présidentielle. Il recon-sensibilité et la complexité de ce dossier. Si lectures plus ou moins strictes des avis islami- volumes de viande issue de l’abattage rituel droite. Que faire des riches? naît désormais qu’il existe desMarine Le Pen n’a pas eu tort de pointer la pré- ques rendus à travers le monde. Certains accep- supérieurs aux besoins (14 % du tonnage d’ani- Faut-il les aimer un peu? Beau- «richesses fondées sur le talent, lesence de viande halal (mais aussi casher) dans tentl’étourdissementavant ouaprès la saignée. maux de boucherie selon le ministère de l’agri- coup? Passionnément? Pas du mérite, l’engagement, la créationles circuits de distribution de la viande conven- D’autres pas. Certains admettent l’abattage culture, pour une population juive et musul- tout? Le débat est vif, exacerbé d’entreprise» et qu’il faut «aussitionnelle – une réalité connue et reconnue par mécanique.D’autres non. Résultat : sont estam- mane évaluée à moins de 10 %). Le ministère même, car François Hollande et des riches dans la société».les acteurs de ce marché depuis plusieurs pillées halal des viandes qui aux yeux de cer- de l’agriculture estime même à « 50 % la pro- Nicolas Sarkozy peinent à trouver Mais à peine l’a-t-il admis qu’ilannées – et de demander davantage de transpa- tainsmusulmansne le sontpas. Dansce contex- portion d’ovins et à 12 % la part de bovins abat- la bonne distance. La France n’a sort le bazooka: un taux marginalrence dans ce domaine, elle a en revanche été te, lescontentieuxentreassociationsmusulma- tus rituellement ». Mais, le ministère assure toujours pas réglé son problème de 75% appliqué aux revenus dedémentie sur les chiffres qu’elle avançait. Plus nes, contemptrices du « faux halal », et indus- aussi qu’entre les importations (60 % des avec l’argent. plus de 1 million d’euros pourfrappant,son messageimplicite surl’«islamisa- triels, désireux de profiter de ce marché évalué agneaux) et les exportations (environ 2 % du Nicolas Sarkozy aime les riches riposter aux 34 % d’augmentationtion » de la France n’a pas été franchement sui- à 5 milliards d’euros, se multiplient. bœuf halal est vendu au Maghreb et en Tur- et ne s’en est jamais caché. Dans que se sont octroyés les patrons duvi,contrairementà l’emballementqui avait fait Le flou est accentué par l’absence de règles de quie) ces pourcentages ne correspondent pas son livre Libre (2001), il défend le CAC40. Le coup est d’abord politi-suite à sa dénonciation des prières musulma- contrôle : quelques organismes indépendants à la part de viande consommée en France. droit à la réussite et à l’argent, plai- que. Mais il n’est pas indolore, carnes dans la rue en 2010. salarient des contrôleurs rémunérés par le sur- Mais il reste pour l’instant impossible de de pour le bouclier fiscal et la qua- il s’ajoute à tout ce que le candidat Lassitude face à l’instrumentalisation de l’is- coût du kilo de viande payé par les consomma- connaître la part du halal ou du casher dans le si-disparition des droits de succes- a déjà prévu: l’alourdissement delamparl’extrêmedroite,souscouvert,cettefois, teurs (de 2 à 10 centimes selon les cas), d’autres circuit classique. sion. A peine élu, il met en œuvre l’impôt sur la fortune, le nettoyagede la défense des animaux? Difficulté à parler se contentent de fournir les contrôleurs rému- En dépit de ces dysfonctionnements, et ces deux mesures comme la pro- des niches fiscales, la créationclair sur un dossier plus technique et économi- nérés par l’entreprise qu’ils sont chargés d’ins- contrairement à plusieurs pays européens, la messe d’une ère nouvelle. Mais d’une nouvelle tranche d’impôt àque que politique ou ethnico-religieux ? pecter. Quant à savoir si la surtaxe s’applique France, qui abrite les communautés juive et son rapport aux riches reste le 45%, etc.Ampleurdesenjeux,quidépassentlaseulecom- musulmane les plus importantes d’Europe, talon d’Achille de son quinquen-munautémusulmaneettouchentaussilesjuifs,sans parler des professionnels de la viande ? Le flou concernant n’entend pas revenir sur l’abattage rituel, au nom de la « liberté de culte ». Les responsables nat. Parce qu’il les aime trop, il tar- de à voir que la crise financière de LaFrancen’atoujoursCrainte de mettre en lumière des failles dans les les conditions d’abattage politiques français rassurent régulièrement les 2008 a tout changé, que les stock- pasréglésonprocédures de traçabilité et d’information auxconsommateurs? Les raisons ne manquent pas est accentué par l’absence représentants religieux sur ce point. De même, craignant une stigmatisation des communau- options et les retraites chapeaux distribuées alors que les banques problèmeavecl’argentpour faire de ce dossier un piège à double ou tri- de règles de contrôle tés concernées, la France ne souhaite pas met- viennent de bénéficier d’aidespledétente,finalementassezpeurentablepoliti- tre en place un étiquetage précisant si l’animal massives de l’Etat sont devenues Depuis, le leader socialiste aquement. Eléments de compréhension. aux kilos de viande (halal ou casher) écoulés a été abattu rituellement.Au nom de la transpa- indécentes. Il finit par agir, mais à gagné en visibilité. Nicolas Sarkozy Théoriquement, une viande halal (licite dans le circuit classique, les opérateurs assu- rence, des députés UMP avaient en 2010 tenté contrecœur et à contre-temps, et qui le jugeait plutôt inconsistantselon la loi islamique) est issue d’un animal rent que non. L’affirmation est confirmée par d’imposer cette précision, avant d’y renoncer. pas complètement. Si bien qu’ac- lui donne désormais du « Mon-abattu rituellement: égorgé vivant, sans étour- certains spécialistes mais laissent sceptiques De leur côté, les responsables juifs, désormais colée à son quinquennat, reste la sieur 75%» pour le plus grand bon-dissement préalable, la tête tournée vers d’autres experts.. rejoints par les musulmans, œuvrent depuis scène fondatrice du Fouquet’s, de heur de la gauche qui communieLa Mecque, par un sacrificateur musulman qui Source de « fantasmes » selon les observa- desannées pour maintenirces spécificitésfran- grandes fortunes rassemblées dans ce chiffre symbolique et spo-prononce une bénédiction. Dans la pratique et teurs, l’abattage rituel est prévu par la loi çaises. Ils craignent que l’étiquette « casher » autour de lui pour célébrer sa vic- liatoire, sorte de pied de nez à lafauted’un label unanimementreconnu, le mar- depuis les années 1960 grâce à une dérogation suscite des campagnes de boycottage. toire, comme les prémices d’un mondialisation et à la compétitionché de la certification halal souffre d’un man- à l’abattage avec étourdissement préalable des Mais, sous la pression de l’Europe ou des long banquet. L’image est meur- fiscale qui se joue à travers le mon-que de transparence entretenu par les acteurs, bêtes. Mais, face aux abus observés ces derniè- consommateurs, avec ou sans Marine Le Pen, il trière. de. C’est comme si toutes lesmusulmans et non musulmans, de ce marché res années dans l’usage de ces dérogations, le n’est pas sûr que la France échappe à un débat François Hollande n’aime pas années de gouvernement avaienten forte croissance. gouvernement a publié en décembre un décret sur ces questions. p les riches et ne l’a jamais caché. Il été oubliées. Retour à la case L’élaboration d’une norme unique bute sur qui doit entrer en vigueur le 1er juillet ; il vise à l’a dit en 2006 lorsqu’il était pre- départ: 1981, Mitterrand et lela diversité des conceptions du halal, liées à des davantagede « transparence» enfaisant corres- lebars@lemonde.fr mier secrétaire du PS avant de rec- mythe du Grand Soir fiscal! p Sans détour | chronique par Caroline Fourest La démagogie contre la démocratie C ette campagne est moins marquée condition de trancher une question préci- par la brutalité que par la démago- se, qui ne recoupe pas des clivages uni- gie. Chacun ressent le besoin de quement partisans ou moraux mais mieux partager la prise de décision publi- concrets, la consultation directe peut que quand les efforts demandés sont si s’avérer utile. Pour ou contre le statut douloureux, mais comment ? Nicolas concordataire en Alsace-Moselle, par Sarkozy propose de rendre le pouvoir exemple. Il existe aussi des cas, plus dra- aux citoyens par le recours aux référen- matiques, où la consultation directe est dums, quitte à marcher sur les corps le seul moyen de partager les responsabi- ¶ intermédiaires (journalistes, parlemen- taires, hauts fonctionnaires et syndi- lités, voire d’éviter le chaos, comme en Grèce. Autant l’idée d’organiser un réfé- Essayiste et cats). Or ils sont justement là pour équili- rendum retardant l’entrée en vigueur journaliste , brer les pouvoirs et faire vivre la démo- d’un plan négocié – dans l’urgence et la rédactrice en chef cratie. Ce qui est présenté comme une douleur – entre gouvernements euro- de la revue ouverture ressemble à un moyen de res- péens relevait du suicide… autant le pays « ProChoix », taurer le « césarisme » de la Ve Républi- ne pourra pas continuer à empiler les elle est l’auteure que, tout en divisant pour mieux régner. plans d’austérité via un gouvernement notamment de Surtout s’il s’agit de monter la France qui technique sans consulter ses citoyens. «La Dernière travaille contre celle qui est au chômage. Mais pas n’importe comment. Ce jour-là, Utopie » Dans un tout autre genre, François Bay- la question posée devra impérativement (Grasset, 2009) rou souhaite un référendum pour permettre de trancher entre deux types et de «Libres « moraliser la vie politique ». Noble objec- de solutions, sous peine d’ajouter une cri- de le dire», avec tif mais drôle de moyen. Qui ira voter se de la gouvernance à la crise économi- Taslima Nasreen pour dire « non » à la moralisation de la que. (Flammarion, vie politique ? Ne vaut-il pas mieux faire 2010). campagne sur ce thème et faire voter les Redonner du sens lois nécessaires une fois élu ? Dans ces Mais nous voilà au cœur du problème. deux cas, l’idée d’un référendum vise Ce besoin de recourir tous azimuts à la moins à trancher une question qu’à met- consultation directe trahit l’impuissance tre en scène un récit politique. La France de la démocratie représentative euro- forte, et même dure, contre l’assistanat, péenne. C’est pourtant là que tout se d’un côté. Le candidat aux mains pures joue si nous voulons surmonter la crise contre les partis de gouvernement aux des dettes publiques, si menaçantes mains sales, de l’autre. Les deux suren- pour nos souverainetés et nos démocra- chères ne se valent pas. Il est certaine- ties. D’où l’urgence de redonner du sens ment plus noble de vouloir se mettre en et du pouvoir au Parlement européen. scène sur le dos de la corruption que sur Pour que les politiques menées à cette le dos des chômeurs, mais la démarche échelle ne soient pas vécues comme des pose question et contribue au discrédit, « diktats » ou des « sanctions automati- décidément très à la mode, de la démo- ques », mais soient l’objet de confronta- cratie représentative. tions, lisibles, entre différents partis élus Cela ne veut pas dire que le recours au par les citoyens européens. C’est-à-dire référendum soit toujours démagogue. A démocratiques. p Rectificatifs&précisions Radio France Internationa- iranien » (Le Monde daté Radio France Internationale avait le Dans notre article titré du mercredi 29 février), fermé son service en langue per- « La BBC, bête noire du pouvoir il était écrit par erreur que sane.
  • 16. 0123Samedi 3 mars 2012 culture 17Oh! les filles, oh! les filles, elles chantent partoutAux Victoires de la musique – le 3 mars –, comme dans les bacs des disquaires, les filles tiennent tête aux garçonsChansonS amedi 3 mars, les 27es Victoi- res de la musique mettront enscène, et à l’écran,un pano-ramaannuelde la productionfran-çaise en matièrede musiquepopu-laire.En2011, lesfemmesont rivali-sé d’originalité, et quand elles sontprésentes au tableau d’honneur,elles s’opposent à leurs collèguesmasculins (Thomas Dutronc,Julien Clerc, Alexis HK…) aveceffronterie. Un homme, un seul,tient tête à ces dames : l’ovni deDole (Jura), le vétéran, torturé, res-capé, Hubert-Félix Thiéfaine, qui,à 63 ans, pose torse nu, ridé magni-fique, sur la couverture de Supplé-ment de mensonge, album desnoirceurs profondes qui le porte c En haut, Catherine Ringer, c La Grande Sophie,ce samedi aux honneurs. En face, ce ne sont pas des brin-dilles. Camille, 34 ans bientôt, une la doyenne, et Camille, la têtue. DALLE APRF contre vents et marées. DALLE APRF Barbaratêtue qui sait savamment tresserles sons, a été sélectionnée pour ilo c La sulfureuse Anaïs. DENIS ROUVRE/DALLE d Zaza Fournier, le goût du rock vintage. DALLE APRF Carlotti,Veyou, son quatrième album ;Cœurdepirate, québécoiseroman-tique, 22 ans, et qui plaît avec culot, Dans la catégorie « Révéla- tion », soumise au vote du public, rêvant au prince charmant et au temps qui passe. tendancel’a été pour Blonde et CatherineRinger, 55 ans, pour Ring n’Roll. Brigitte, L, Inna Modja acculent un garçon à la compétition, Orel- Il y aura eu également la voix éraillée et frontale de Claire Dena- dandySymbole du courage et de la persé- san, chouchou du rap petit-bour- mur, 28 ans, pantalon de cuir etvérance, Catherine Ringer a sillon- geois, celui-là même qui fut cheveux plaqués en arrière, qui ané les scènes françaises en 2011 condamnéen 2009 par les associa- travailléavec Da Silva pourprodui- LES ANNÉES 1960 et leur apparen-avec de nouvelles chansons, alors tions féministes pour avoir diffu- re de mélancoliques ballades. te insouciance ont inspiré les jeu-qu’on la croyait veuve des Rita Mit- sé sur le Net Sale pute, clip atroce- Vagabonde était son premier nes princesses de la chanson fran-souko, le groupe qu’elle avait fon- ment sexiste, à prendre, selon son album, il en faudra un autre pour çaise. La plus dandy d’entre tou-dé en 1980 avec son mari le guita- auteur « au second degré ». Anaïs, accéder à la cérémonie du Palais tes, Barbara Carlotti a passé ce sonriste Fred Chichin, mort en 2007. la plus québécoise des chanteuses des congrès. post-yéyé au tamis critique et dis- D’une totale liberté, Ringer a françaises (dans la lignée drolati- Oubliée des Victoires 2012, Zaza tancié des années 1980.scotchéla profession,et sonpublic, que, féministe et simple de Linda Fournier. Née en 1985, elle a publié Ce fluide glacial insinué danss’alignant sur les grandes aînées – Lemay), avait défendu Orelsan. Il son deuxième album, Regarde- les interstices fleur bleue d’uneJuliette Gréco, par exemple, fêtant était attaqué de toutes parts, moi en juin 2011. Le titre Vodka- adolescence vécue à fleur de peauses 85 ans par un récital somp- disait-elle, alors qu’elle-même fraise a tourné sur les radios. Mais nourrit L’Amour, l’argent, le vent,tueux, donné sur la scène du Théâ- avait composé une chanson, Cristi- Zaza Fournier a eu des jumeaux, et l’album qu’elle publiera le 2 avriltre du Châtelet début février. Nom- na, à la jalousie sanglante, sans a voulu s’en occuper en bonne chez Atmosphériques – son troi-mées dans la catégorie la plus pri- soulever de vagues. mère de famille. Zaza Fournier est sième, après Les Lys Brisés etsée, « Interprète féminine de l’an- En 2006, Anaïs avait été nom- excellenteenscène, elle saittradui- L’Idéal, hébergés par le label denée», ces élégantes sont flanquées mée dans la catégorie « Révéla- re l’immédiat, avec des mots rock britannique 4 AD.de deux jeunes vendeuses de mas- tion», mais vaincue par Camille. A directs : coucher, reins, chaise, Résultat de pérégrinationsse : Nolwenn Leroy, née en 1982 la suite de sa prestation, un « inter- lunettes, savon, genoux, frissons… intellectuelles menées au Japon,dans le Finistère, devenue intégra- mède écossais» assez délirant, The Elle assure à l’instinct, une qualité au Brésil, en Inde et dans tous leslement bretonne depuis la paru- Cheap Show, son premier album, travaillée au long d’une tournée ailleurs, L’Amour, l’argent, le vent,tion de son album de reprises d’in- avait grimpé dans les classements de deux cents dates donnée après est un appel à l’amour, commecunables celtes (dont le fameux Tri –elleen vendra500000exemplai- la sortie en 2008 du single La Vie à ceux de La Grande Sophie ou deMartolod), et Zaz, 31 ans, qui conti- res. Trois ans plus tard, elle avait res, composée de 527 profession- « Révélation scène » aux Victoires deux, le plus souvent seule en scè- Zaza Fournier. Occupe-toi de moinue de surfer sur son bienheureux débarqué à cheval sur la scène du nels(producteurs,auteurs,compo- en 2005, Grand Prix de l’académie ne, avec un accordéon et un iPod. dit l’une, Regarde-moi, répondsuccès, Je veux, pourtant paru en Zénith, où se tenaient les Victoires siteurs, interprètes, médias, dis- Charles-Cros pour Des vagues et Elle a trouvé depuis un orgue à l’autre, inscrivant l’empreinte2010, sans le prolonger par un véri- de la musique, sans repartir avec quaires) pour cause de timing dif- des ruisseaux réalisé avec Edith boutons Cavagnolo, pièce vintage d’une génération libre, acquise autabletravailde création,alorsqu’el- un trophée. Elle y interprétait un féré. Anaïs a en effet passé son Fambuena en 2009, La Grande des années 1970. Zaza Fournier féminisme, mais sortie des che-le en a les possibilités vocales. année 2011 à préparer A l’eau de Sophie appartient toujours à la indique que la jeune génération a mins provocateurs. Les Victoires de la musique ras-semblent ainsi les émergées et les Les Victoires de Javel, un vivifiant album de repri- ses de chansons des années 1930 à « jeune scène », sans doute pour ses capacités de changement. écouté et intégré presque incons- ciemment toutes les révolutions Barbara Carlotti a une voix très particulière, dense. Commeémergentes. Que demande-t-on à la musique marquent 1960, dont la sortie est prévue le Artiste de scène, ne lésinant pas rythmiques du siècle passé : le Camille, c’est une chercheuse. Enune chanteuse qui n’a pas encoredéfini son image et son art ? D’être les engouements, 5 mars. Ne crachant pas sur les aînées, elle s’attelle à Mon Dieu (de sur les majorettes ou le saut à la corde lors de ses spectacles, La twist, le rockabilly et ces années 1960, où les sans-souci n’étaient février2011, elle a présenté Nébu- leuse dandy à la Cité de la Musi-séduisante, sexy ? De représenter les retraites Michel Vaucaire et Charles Grande Sophie est plus discrète pas crétins pour autant, en utili- que, un spectacle marqué duun des personnages féminins lesplus courants dans l’inconscient temporaires, Dumont) créée en 1960 par Edith Piaf.Sans flonflon,Anaïs l’interprè- que sa consœur Anaïs, attachée qu’elle a été au concept de « kit- sant la guitare en réverbération, les chœurs et le doo-wap. sceau de David Bowie (elle appa- raissait le visage barré de l’éclairmasculin (vamp, victime de la vie, annoncent les retours te en s’accompagnant à la guitare, chen miousic », imaginé dans les Ces chanteuses ont un point d’Aladdin Sane, sixième album desexy, naïve, aguicheuse, etc.) ? Les son instrument de prédilection. années1990, et « qui considère l’ac- commun : elles réfléchissent et l’esthète britannique, paru enfilles qui se sont mêlées au débat medley des titres de The Love Elle s’amuse de Si j’étais une ciga- tivité musicale comme peu diffé- imposent leurs idées. Les hom- 1973) et de la culture pop. Elle ydans l’année écoulée ont apporté Album, à la pochette érotisée rette, du Tango stupéfiant ou de rente de toute autre tâche quoti- mes, eux, ont investi le rap, une avait convoqué des vidéos, de lades réponses disparates. Certaines (Anaïs baignant nue dans une cas- Mon anisette. dienne». catégorie dénommée « Musiques gestuelle, la voix d’Andy Warhol,par le rock : Izia – fille de Jacques cade avec deux hommes). Même cas de figure pour La En 2013, les Victoires de la musi- urbaines» aux Victoireset intégra- d’Alain Pacadis ou de Serge Gains-Higelin –, qui adore le cri, Samaha Les Victoires de la musique sont Grande Sophie, 42 ans, occupée en quedevraientlogiquementconsta- lementsquattée parla gent mascu- bourg.Sam, chanteuse du groupe Shaka un entrelacs, et marquent les 2011 à la fabrication de La Place du ter que les nouveaux refrains de La line (Booba, JoeyStarr, Orelsan et Carlotti prend son temps, ellePonk qui casse les codes, Brigitte, engouements, les passages fantôme sorti en février; dix chan- Grande Sophie, Peut-être jamais, La Fouine) depuis la retraite antici- n’évolue pas dans les cercles duun duo à tendance sexy. D’autres, publics, les prises de retraite tem- sons intelligentes et dansantes, Sucrer les fraises, auront marqué le pée de Diam’s, convertie à l’islam, succès populaire, mais composecomme L, ont distillé de charman- poraire, annoncent les retours. Le nimbées d’une énergie emprun- premier semestre et permis fâchée avec l’industrie musicale et des chansons dans la traditiontes mélodies sans parvenir à défi- nom d’Anaïs n’a pas été soumis à tée à Zazie (en semi-sommeil). d’échapper à l’ambiance de joutes les médias. p bien française du chic populaire,nir un futur à la chanson. l’académie des votants aux Victoi- Pourtant trois fois Disque d’or, politiques de la présidentielle en Véronique Mortaigne du texte et de l’intensité. p V. Mo.
  • 17. 18 culture 0123 Samedi 3 mars 2012Ces dessins qui, sur le Net,défient le pouvoir malaisien Haïm: une histoire juive Des ghettos de Lodz au camp d’Auschwitz, et jusqu’en Israël, une cavalcade de vie et de musique Théâtre Avec leurs instruments, NaamanE n Malaisie, le caricaturiste prendre position. Ce n’était pas Sluchin et ses compères, Dana Cio- S Zunar n’a aucun accès aux une situation normale, nous ur la scène du Vingtième carlie au piano, Alexis Kune à l’ac- médias traditionnels, mais étions en pleine crise morale, Théâtre, le vieil homme cordéon et Samuel Maquin à la cla-ses dessins, censurés car ils avec beaucoup de corruption, de salue. Pas comme la comé- rinette, nous conduisent dans unedénoncent la corruption et le copinage, d’abus de pouvoir et dienne et les quatre musiciens qui masure miséreuse, une ruenépotisme d’un régime au pou- d’atteintes aux droits de l’hom- l’entourent, rompus aux codes du grouillante et joyeuse, ou une sallevoir depuis près d’un demi-siè- me », explique-t-il. « Même mon métier. Plutôt à la manière d’un de concert silencieuse.cle, trouvent asile sur le Net et crayon, quand je le pose dans son sportif, bras levés, sourire écla- La suite, l’Histoire nous a apprisles réseaux sociaux. De passage pot, prend position », poursuit-il. tant. Pour un peu, il ferait un tour à l’imaginer. La Pologne envahieà Paris à l’invitation de Repor- d’honneur. par les nazis, le ghetto de Lodz,ters sans frontières, ce quinqua- Arrêté puis relâché Haïm Lipsky n’a pas joué, ce puis Auschwitz. Haïm Lipskygénaire volubile, de son vrai Ses attaques lui ont valu des samedi après-midi. Pas plus qu’il vivait pour le violon, le violon luinom Zulkiflee Anwar Ulhaque, ennuis et ses livres sont censu- ne jouera le lendemain, et tous les sauve la vie. Recruté dans l’orches-sort de sa sacoche des dizaines et rés. En septembre 2010, il a été week-ends, jusqu’au 3 juin. Mais ce tre du camp, il échappe au destindes dizaines de reproductions de arrêté par la police, peu avant la spectacle est un peu le sien. Le vio- qui emporte ses parents, ses frèresses œuvres. Ce sont ses « muni- sortie du septième et dernier, loniste, qui se tient à ses côtés et et sœurs. A la Libération, il rêvetions », car, souligne-t-il, la cari- Cartoon-o-phobia. Après une l’entoure d’un bras chaleureux, d’Amérique et toujours de musi-cature « est une arme », ce qui lui nuit passée dans plusieurs com- est son petit-fils, Naaman Sluchin. que ; ce sera la « Terre promise »,vaut d’ailleurs d’être sous la missariats, une manœuvre desti- Et l’histoire, écrite et mise en scène l’Etat juif qu’il faut construire, et lemenace d’une peine de prison née à semer ses partisans, il a par Gérald Garutti, qui vient de métier d’électricien.de trois ans pour sédition. réussi à être relâché en défiant défiler pendant une heure trente, La musique pourtant ne l’a L’une de ses cibles favorites les policiers au tribunal. « Le il la connaît mieux que quicon- jamais quitté. A 90 ans, il joue tou-est Rosmah, la femme du pre- juge a demandé à mes accusa- que: il l’a vécue. jours une à deux heures par jour.mier ministre malaisien, Najib teurs s’ils avaient lu le livre. La Surtout, il a transmis sa passion àRazak, « une femme très puissan- réponse a bien évidemment été La pauvreté comme ses enfants. Un fils violoncellistete, plus puissante que son mari ». négative, puisqu’il n’avait pas et chef d’orchestre, une fille violo-L’affaire des sous-marins Scorpè- encore été publié. Donc j’ai pu quotidien, niste et une bordée de petits-ne vendus par la France à la souligner que les poursuites les blagues comme enfants instrumentistes : leFédération malaise, avec des n’avaient aucun fondement. » témoin est passé. Et circule encore,soupçons de versement d’une Internet et les réseaux «recours contre les entre la scène et la salle du Vingtiè-commission occulte, a égale- sociaux lui permettent de malheurs du temps» me Théâtre.ment nourri son inspiration. contourner la censure. « 61 % des Les cahots ne manquent pas etPour la technique, cet étudiant 28 millions de Malaisiens utili- Haïm. Enhébreu,« lesvies». Dif- les roues grincent dans ce specta-en sciences, formé sur le tas, sent Internet. Facebook et Twit- ficile de mieux tomber, tant il lui a cle composite. Entre un texte quis’est inspiré des caricaturistes ter sont plus que des réseaux fallu d’appétit de vivre pour arri- peine à décoller et une récitanteaméricains. sociaux en Malaisie, ce sont des ver jusqu’à nous, et tant cette exis- qui pousse constamment le A la fin des années 1990, l’af- réseaux alternatifs, où circule tence a connu de strates successi- moteur, difficile parfois de trou-faire Anwar Ibrahim – vice-pre- l’information, comme en Egypte ves. Lodz, en Pologne, d’abord, et ver l’équilibre. Mais comme dansmier ministre qui s’était opposé et en Tunisie. C’est un nouveau son faubourg ouvrier, Baluta. Un la vie d’Haïm, une force salvatriceà l’homme fort de l’époque, défi pour le gouvernement, car il tiers de la population est juif. Derrière la voix de la récitante (Anouk Grinberg), les musiciens emporte tout. La musique. pMahathir Ibn Mohamad, déclen- a perdu le monopole. » Il n’est «Ceuxquisont là saventqu’ilsreste- racontent l’histoire à leur manière. CHRISTINE LEDROIT-PERRIN Nathaniel Herzbergchant une crise politique – l’a plus seul désormais, rejoint par ront pour toujours, et c’est bien »,engagé définitivement sur la une dizaine de jeunes « disci- sourit la récitante Anouk Grin- comme passion suprême. L’en- te, quatre musiciens racontent « Haïm – A la lumière d’un violon », tex-voie de la caricature sans conces- ples », qui se réunissent réguliè- berg. fant est doué, très doué. La mando- l’histoireà leur manière.Des mélo- te et mise en scène de Gérald Garutti.sion, une rareté en Malaisie, où, rement. De manière informelle, Une famille de sept enfants, au line n’y suffit pas. Au marché, il dies traditionnelles juives, des Vingtième Théâtre, 7, rue des Plâtrières,dit-il, « les dessinateurs étaient ils ont formé un « club des carica- cœur du yiddishland, la pauvreté achète un violon, regarde les musi- jaillissements de klezmer ou des Paris 20e. 01-48-65-97-90. Jusqu’auplutôt gentils avec les politiques. turistes indépendants », où il comme quotidien, les blagues ciens des rues. Et apprend, seul. pièces du répertoire classique, 3 juin. Le samedi à 15 heures et le diman-Je me suis dit qu’on ne pouvait joue un rôle de « doyen ». p comme « recours contre les mal- Puis enseigne, pour soutenir les Mendelssohn, Schumann, Enesco, che à 20 h 30. De 5 ¤ à 24 ¤.pas rester neutre, qu’il fallait François Bougon heurs du temps ». Et la musique, siens. Derrière la voix de la récitan- Bartok… Pas de décors. Pas besoin. Vingtiemetheatre.comDisparition Faiseurs de culture | A la veille de la présidentielle, la parole à ceux qui font bouger les régionsLucioDalla: mortd’un«cantautori»Né à Bologne le 4mars 1943, une date dont il avait fait son premier grandsuccès en 1971, Gesu Bambino, Lucio Dalla était, avec Fabrizio De Andre ouFrancesco De Gregori, une figure du mouvement des cantautori (chan- Hélène Fincker à Niceteur-auteur et compositeur), apparu en Italie dans les années1960 et1970. Il est mort le 1er mars à Montreux (Suisse) d’un infarctus, à 68ans,alors qu’il avait entrepris une tournée qui devait l’amener à l’Olympia, à LParis, le 13mars. Clarinettiste et pianiste, engagé à gauche, il avait gagné a voix est suave ; l’élégance, natu- menant mille activités de front. A com- le quelle, et vide. Mais s’est trouvé unses galons internationaux en 1986 avec Caruso, une chanson en homma- relle ; mais le caractère vif comme mencer par la communication des nom : « la Maison abandonnée». Forcé-ge à Enrico Caruso. Fasciné par la mer et l’Italie rouge, complice à ses le torrent – dont le débit s’accélère musées nationaux de la région Côte ment. Entendez aussi : abandonnée à ladébuts du poète Paolo Roversi, il avait opposé sa dégaine d’artiste écor- Qu’attendez- quand on lui demande de parler d’elle. d’Azur, du Centre d’art la Malmaison à créativité des artistes. A ceux qui n’ontché, lunettes rondes, bonnet, comme autant de symboles de résistance. p vous d’une Elle ne se sent à l’aise, dit-elle, que pour Cannes et de l’association Botox(s) qui pas encore trouvé leur place dans les politique parler des autres. Les autres ? C’est la fédère les lieux d’art contemporain de galeries et musées, tout autant qu’auxLettres Le biologiste Jules Hoffmann culturelle ? culture – qu’elle évoque comme une Monaco à Mougins. créateurs confirmés. Ils viennent de laentre à l’Académie française «Qu’elle partici- personne. « J’ai baigné dedans toute Villa Arson, les Beaux-Arts de Nice, d’Al-Jules Hoffmann, 70 ans, Prix Nobel de physiologie ou médecine 2011, aété élu le 1er mars à l’Académie française pour succéder à l’helléniste Jac- pe à la forma- tion et l’évolu- petite. A Strasbourg, où nous habitions, ma mère m’emmenait au concert et Le premier événement sace, de Suisse, de Belgique, et en réalité, de partout. Ils sont peintres, plasticiens,queline de Romilly au fauteuil7. Né au Luxembourg en 1941, Jules Hoff- tion de l’être. Je dans tous les musées. Le dimanche, mon à la Maison abandonnée sculpteurs, poètes, écrivains… Ils don-mann a effectué toute sa carrière à Strasbourg. Ses découvertes desmécanismes de défense des mouches du vinaigre (drosophile) contre préconise la mise en place père allait à la messe à Saint-Pierre-Le- Jeune, ma mère non, elle préférait la fut éclairé à la lueur nent des lectures publiques, des concerts, des festivals de musique etles infections, qui ont largement contribué à la compréhension du rôle d’une initiation à culture. A 14 ans, on a peut-être envie de des bougies exposent leurs œuvres, installations etde l’immunité innée chez l’humain, lui ont valu de prestigieux prix. la culture obliga- faire autre chose. Mais ensuite, l’on se performances.Membre de l’Académie des sciences depuis 1987, il l’a présidée en toire dans le cur- rend compte que cela nous a construit, Elle continue de s’occuper de tout Cela se passe quatre à cinq fois par2007-2008. L’Académie française a déjà accueilli de nombreux scientifi- sus scolaire. Les nous a appris à considérer l’autre et le cela, tout en animant l’agence de com- an. Pourquoi si peu ? « Parce que celaques, notamment Jean Bernard, Jean Hamburger et François Jacob. pratiques artisti- monde d’une façon différente.» munication spécialisée dans l’art et la doit rester exceptionnel et aussi parce ques sont liées Les autres, bien sûr, ce sont aussi les culture, qu’elle a créée en 1999… Ajou- que la Maison abandonnée est un lieu à un contexte artistes qu’elle soutient depuis plus de tez-y quatre enfants, un jardin, un pota- d’expérimentationartistique, complète- politique, écono- vingt ans, avec passion et poésie, et en ger… Et pourtant tout cela ne suffisait ment et totalement indépendant qui vit mique et social sans doute encore pas pour que cette sans subventions. Ce n’est pas non plus et accompa- mordue se décide à faire d’une maison une galerie. Il n’y a aucun enjeu écono- gnent l’évolu- abandonnée un lieu alternatif d’art mique ni transaction marchande. » tion du monde. contemporain. Côté programmation, Hélène Fincker Conservateur du patrimoine, La culture ne sert pas qu’à « A côté de notre maison familiale, raconte Hélène Fincker, s’endormait la ne s’impose pas de ligne directrice, « ce que l’on peut me reprocher », concè- pourquoi pas moi ? occuper le villa Cameline, une superbe demeure de-t-elle. Invités cette année, les plasti- temps libre, ni à bourgeoise construite à la Belle Epoque. ciens Cynthia Lemesle, Justin Sanchez briller dans les 300 m2 sur trois niveaux, très stuc et et Jean-Philippe Roubaud, l’écrivain Favoriser la diversité dans le recrutement des conservateurs du réunions. Elle moulures, vieux lustres en perles de ver- Yannick Liron, la compagnie de danse patrimoine, tel est l’objectif de la classe préparatoire intégrée sert à vivre re et plafond de cathédrale, perron à la Artmacadamainsi qu’un cabinet de des- aux concours externes de l’Institut national du patrimoine. mieux.» française, façade d’opérette et terrasse sin, comme il y avait eu par le passé un La CPI s’adresse aux étudiants français ou ressortissants de à l’italienne… Une grande dame un peu cabinet érotique et névrotique, réunis- décatie par des années d’abandon et de sant chaque fois une trentaine d’artis- l’Union européenne, accessible au niveau licence ou titre équi- squats, de tags et de graffitis. » Ce fut un tes sur un thème. valent, sans condition d’âge. Elle prépare aux épreuves du coup de cœur. Mais si pour les époux Le premier événement mis en scène concours de conservateur du patrimoine dans les spécialités Fincker, l’achat de la Cameline était à la Maison abandonnée fut éclairé à la archives, archéologie, monuments historiques et inventaire, d’évidence, ils n’ont jamais envisagé lueur des bougies – l’électricité n’étant musées. d’y habiter ni réfléchi à son usage. « On pas encore installée. « J’avais alors a pris alors la décision de la conserver demandé à chacun des artistes et spec- Dès le 1er mars 2012, informez-vous et téléchargez dans son jus. Son supplément d’âme tateurs invités d’écrire sur les murs l’ave- le dossier de candidature sur www.inp.fr tenait à son destin : avoir été abandon- nir du lieu ». Il fête ses 10 ans en 2012. Renseignements également au 01 44 41 16 65 née pendant de longues années et offrir « On réécrira sur les murs », promet- de multiples fantasmes à ceux qui la elle. p connaissaient. Elle était chargée de Mélina Gazsi tous ces rêves et l’on a eu envie de les poursuivre. » Prochain article Nane Tissot à Cluny Alors, depuis 2002, elle est restée tel- (Saône-et-Loire) par Pierre Gervasoni.
  • 18. 0123Samedi 3 mars 2012 & vous 19 Saveurs | chronique Artsnippons par Jean-Claude Ribaut Le Japon est en tournée mondiale. Enfin, tout ce qui fait son identité culturelle, sa gastronomie, son design et ses arts traditionnels, va sillonner l’Europe, la Chine, l’Inde, les Etats-Unis, la Russie, etc. A Paris, du 4 au 6 mars, l’exposition « Japan Next » présente, au Musée des arts Michelin, palmarès guidé décoratifs, les œuvres de la nouvelle génération d’artisans d’art. Parmi lesquels Tanabe Shochiku, artisan qui a insufflé une nouvelle vie à l’art du bambou traditionnel, et Ohara Hiroki, 24 ans, maître en art floral. Exposées également, les réalisations textiles, en céramique, laque, métal et bois. Durant ces trois jours, tous feront des démonstrations de leur tra- vail comme autant d’actes d’ambassadeurs… Cette manifestation est en effet placée sous l’égide du gouvernement japonais, dans le cadre de diver- ses campagnes dont « Japan Next » et « Future Tradition Wao ». Une combi- naison des deux caractères Wa et O, symboles de la renaissance du Japon. Un message de reconnaissance pour le soutien reçu après le séisme, suivi d’un tsunami, survenu le 11 mars 2011, et une volonté affichée de montrer au mon- de que le pays se relève. p Mélina Gazsi (PHOTO TANABE SHOCHIKU/DR) Japan Next. Musée des arts décoratifs, hall des Maréchaux, 107, rue de Rivoli, Paris 1er.Déverrouillersonmobile,moded’emploiApple transfère au compte-gouttes les codes de déblocage des cartes SIM aux opérateursConsommationD es détenteurs de télépho- nes mobiles qui ont quitté leur opérateur pour l’offre Lmobile de Free, lancée à la mi-jan- e guide Michelin, qui fait et vre, navet, oxalis et oseille) en faitvier, s’aperçoivent souvent qu’ils défait les stars de la cuisine le trois-étoiles le moins cher dene peuvent toujours pas utiliser française, donne aussi leur France.leur appareil : l’ancien opérateur chance aux sans-grade et aux Parmi les dix nouveaux deux-ne l’a pas « désimlocké». modestes. On connaît en général étoiles, signalons Serge Vieira à Lacarte SIM (de l’anglaissubscri- la hiérarchie des restaurants étoi- Chaudes-Aigues (Cantal), Le Stratober identity module), qui contient lés, mais on sait moins que le sym- à Courchevel (Savoie), « Le Parc»toutes les informations relatives à bole de deux pneus juxtaposés Les Crayères à Reims (Marne), Lel’abonné(numéros,typed’abonne- signale un menu à moins de Mirazur à Menton (Alpes-Mariti-ment, options…), reste verrouillée, 19euros, 1 099 établissements sur mes).et ne peut fonctionner chez le les 4289 de la sélection 2012 (39 %), Deux chefs venus de provinceconcurrent. Des abonnés ont pro- qui vient de paraître. Le Bib gour- retrouvent également leurs étoilestesté auprès de l’Institut national mand, autre indication mécon- dans deux palaces parisiens: Phi-de la consommation (INC) et sur le nue, indique une cuisine de quali- lippe Labbé à L’Abeille (Hôtel Shan-site Lesarnaques.com, à propos té au prix maximum de 29 euros gri-La) et Thierry Marx au Surnotamment des iPhones. en province et 35 euros à Paris. Par- Mesure (Hôtel Mandarin oriental). Cesontles constructeursde télé- mi les 630 Bib gourmands recen-phones qui se chargent de ver-rouiller les cartes SIM, à la deman- sés, 124 font leur entrée, 94 en sor- tent, parmi lesquels, à Paris, Aux Féra cuite dansde des opérateurs. De cette façon, Lyonnais d’Alain Ducasse – qui pro- un bouillon parfuméune carte SFR ne pourra pas êtreutilisée sur le réseau d’Orange. pose pourtant un menu à 18 euros au déjeuner – et Le Baratin, haut à la sarrietteLorsqu’il vend les téléphones à lieu de la résistance bellevilloise et l’origan, pigeonl’opérateur, le constructeur luitransfère les codes nécessaires au pinard industriel et table raffi- née. Si Bibendum a parfois la main au genièvre, navet,pour débloquer la carte. Sauf dans lourde, il sait également récompen- oxalis et oseillele cas d’Apple : le service de presse ser la persévérance de cinq anciensde la firme à la pomme n’a pas sou- Bibgourmands, qui reçoivent une Sont rétrogradés de deux à unehaité nous dire pourquoi. première étoile. étoile, Le Jardin des sens des Frères Lorsque le client demande le Peut-on pour autant parler d’un Pourcel à Montpellier et La Made-déverrouillage de son téléphone, certain «dynamisme de la gastro- leine de Patrick Gautier à Sens. Onc’est l’opérateur qui s’en charge nomie française», comme l’affir- dénombre aussi cinquante-huit– sauf dans le cas d’un terminal de me l’édition 2012? L’étoile accor- premiers macarons, alors que tren-marque Apple. Sur le site Lesarna- dée au Diane, le restaurant haut de te-sept restaurants le perdent.ques.com, nombre de possesseurs gamme du Fouquet’s, bonne table Cette édition de routine annon-d’iPhonesseplaignent defaire l’ob- au demeurant, suscitera en cette ce une profonde mutation, car,jet d’une partie de ping-pong Les consommateurs qui n’arrivent pas à faire débloquer leur iPhone auront intérêt à s’adresser période plus de commentaires pour un guide acheté entre le 1er etentre l’opérateur, qui assure avoir à l’association Lesarnaques.com. ROBERT GALBRAITH/REUTERS amusés que celle attribuée à Cyril le 31mars, l’application iPhone estenvoyé les demandes, et Apple qui Lignac (Le Quinzième), à Paris. offerte.dit ne pas les avoir reçues… euros l’unité. Des trafiquants les nant le déblocage d’un téléphone», Les opérateurs font verrouiller Quasi-unanimité, en revanche, Bientôt le Guide rouge sera en Ceux qui perdent patience revendaient ensuite sur des sites préciseMe Cathie-RosalieJol y, avo- lescartes SIM pour des raisons éco- pour le choix du nouveau trois- ligne et ouvert aux restaurateurs,auront la tentation de recourir Internet pour environ 30 euros. En cate spécialiste des nouvelles tech- nomiques : lorsqu’ils vendent à étoiles. Ne boudons pas notre plai- lesquels pourront y faire leur pro-aux nombreuses officines de télé- 2010, les gendarmes marseillais nologies du cabinet franco-belge leur abonné un téléphone à un sir de voir Emmanuel Renaut motion (photos, carte), moyen-phonie mobile qui proposent du avaient déjà identifié le créateur Ulys. « Mais le constructeur peut prix inférieur à sa valeur réelle, ils –Flocons de sel, à Megève (Haute- nant un abonnement mensuel.« désimlockage », pour des som- d’un site Internet qui revendait refuser le bénéfice de la garantie à s’assurent ainsi de sa fidélité pen- Savoie) – couronné, car c’est un Cette édition papier pourrait bien-mes allant de 15 à 30 euros, ou plus. des codes au grand public grâce à l’utilisateur, si le désimlockage ne dant trois mois. chef authentique, travailleur achar- tôt devenir un collector! pElles sont « illégales », prévient la une société créée aux Etats-Unis : s’est pas fait conformément à ses L’UFC-Que choisir proteste né. Un menu à 77 euros (féra cuiteFédération française des télécoms. l’affaire lui rapportait environ procédures», ajoute-t-elle. contre ce fil à la patte, car le coût dans un bouillon parfumé à la sar- n Sur Lemonde.fr« Elles utilisent des codes acquis 25 000 euros par mois… du téléphone est déjà compensé riette et à l’origan, pigeon au geniè- Le Monde à tablefrauduleusement», assure-t-elle. « Il existe d’autres façons de «L’engagement par la durée de l’engagement – enCes codes seraient souvent détour- déverrouiller son téléphone porta- général deux ans. « L’engagementnés par des employés. ble, explique Karim Bensfia, créa- ajouté ajouté au désimlockage, c’est cein- A la suite d’une plainte de SFR à teur du site Iphone3Gsystem.fr, au désimlockage, c’est ture et bretelles ! », résume In vino veritas | chroniqueMarseille, les gendarmes de la cité dédié à cette question. Sur un iPho- Edouard Barreiro, chargé de mis-phocéenne ont ainsi mis au jour, ne, on peut faire une modification ceinture et bretelles!» sion à l’UFC. par Laure Gasparottoen mai 2011, un trafic portant sur de logiciel en débridant les protec- Edouard Barreiro La Fédérationfrançaise des télé-des centaines de codes de débloca-ge et ayant généré des dizaines de tions de l’appareil, assure-t-il. Il y a pour cela des logiciels de “jail chargé de mission à l’UFC coms fait valoir que les clients par- tent souvent avant la fin de leur Le bordeaux d’originemillions d’euros. Ils ont identifié break” (évasion de prison), comme L’avocate rappelle qu’il existe engagement et que, depuis la loides « taupes» chez les opérateurs. Ultrasnow, proposés gratuitement pour le client un « droit au déver- Chatel entrée en vigueur enElles vendaient les codes trois par des hackers américains. » Il rouillage» : il doit être gratuit six juin 2008, leurs pénalités sont D existe un site spécialisé et actif : mois après la date de souscription minorées. « En outre, certains par- e tous les vins blancs, ceux premiers vins de bordeaux expor- Tweak-cydia.com. De nombreuses du contrat, a prévu l’Autorité de tent sans laisser d’adresse », assu- produits dans le canton de tés en Angleterre, se situe ainsi démonstrations sont aussi four- régulation des communications re-t-elle. Graves sont les plus estimés dans les Graves. C’est donc comme G stro mi Gastronomie Gastro Ga ronomie nies sur YouTube. électroniques (Arcep), dans une Les consommateurs qui n’arri- de Bordeaux», note Thomas Jeffer- un bonheur historique de goûter Les détenteurs de téléphones décision du 8 décembre 2005. Les vent pas à faire désimlocker leur son (1743-1826), président des Etats- le Chantegrive blanc. Dans le verre, Publicités icité cit autres que les iPhones peuvent opérateurs membres de la Fédéra- iPhone auront intérêt à s’adresser Unis et grand amateur de vins, en le terroir existe, plein de peps, tra- télécharger des calculateurs de tion française des télécoms à l’association Lesarnaques.com, voyage en France en 1787. Sur les duit par la famille Lévêque par desPARIS 1er codes de déblocage, continue (notamment Orange, Bouygues et qui tente des médiations auprès sols graveleux, sableux et argileux arômes fins de fleurs d’acacia. Cer- PHARAMONDHalles Institution des anciennes Fondé en 1832 M. Bensfia. Plus simple : on peut introduire,sousla carteSIM de cha- SFR) l’ont réduit à trois mois. Avantce délai, ils le facturentau des opérateurs. S’ils ne sont pas pressés,ils peuventsaisir le média- de Graves, on y produisait beau- coup de blancs, d’abord au goût tains y trouveront des notes de chè- vrefeuille et de pêche blanche. au décor « belle époque » classé. que terminal, une carte à puce de prix fort : 120 euros chez Bouygues teur des communications électro- des Anglais, qui ont possédé l’Aqui- Mais le plus remarquable, c’est MENUS 14,50 € (DÉJ.) - 29,50 € - 39,50 € ET CARTE type « Gevey », pour la somme Telecom, 76 euros chez Orange et niques – seulement par courrier ! taine plusieurs siècles, puis des qu’il y a du jus dans ce vin sans accueil jsq. 23 h. voiturier. Fermé dim. et lundi d’environ 50 euros. de 65 à 100 euros chez SFR, précise (BP 999 75829 Paris cedex 17) – ou Hollandais, qui ont commercialisé aucun maquillage! On en avait per- 24, rue de la Grande Truanderie Ces procédures sont-elles léga- lemagazine60millionsde consom- se plaindre à la Direction générale le bordeaux pendant quelques du l’habitude. p m 01.40.28.45.18 - M° Etienne Marcel les ? Le service de presse de la poli- mateurs (mars 2012). « Un abonné de la concurrence, de la consom- décennies. Avant que prolifère la Rens. Publicité “ GASTRONOMIE ” ce nationale n’a pas été en mesure qui déverrouille lui-même son ter- mationet de la répressiondes frau- vigne dans le Médoc, c’était là que Graves blanc 2010. Château de Chante- de nous répondre. « Il n’existe pas minal ne devrait pas être poursuivi des. p se concentrait le vignoble borde- grive (mi-sauvignon,mi-sémillon). De 9¤ m 01.57.28.39.57 d’incrimination pénale sanction- par l’opérateur », estime Me Joly. Rafaële Rivais lais. Château Haut-Brion, l’un des à 10 ¤ la bouteille.Tél. : 05-56-27-17-38.
  • 19. 20 mode 0123 Samedi 3 mars 2012Prêt-à-porter femmes De la longueurPARIS | AUTOMNE-HIVER 2012-2013 des ourlets par Véronique Lorelle L’hiver prochain, c’est sûr, les citadi- nes cacheront leurs genoux. Même Carven, cette griffe pour jeunes filles en fleur, a rallongé ses ourlets. Cela n’est pas bon signe. Selon une théo- rie aussi frivole que la mode, la cota- tion des actions en Bourse est cor- rélée à la longueur des jupes. Les robes raccourcissent à la veille d’une embellie. Et inversement. Cette théo- rie, ou « Hemline Indicator », avait été émise par George Taylor, profes- c Balmain. seur d’économie aux Etats-Unis, en J. BRINON/AP 1926: il avait noté que les élégantes avaient rallongé leurs tuniques, peu de temps avant le krach de 1929. Depuis, les exemples d’une mode «oracle » ne manquent pas. Ainsi, la fin de la minijupe a précédé de peu le choc pétrolier de 1973. Dans l’euphorie précédant l’an 2000, la mode n’a jamais été aussi courte. En pleine campagne présidentielle, il est utile de rappeler l’existence de cet indicateur. Que les candidats puissent anticiper la récession. p c AF Vandevorst. Shopping DR Hommageà Azzaro Cette minaudière en forme d’œuf est en chro- me et cuir argent, surmontée d’un oiseau aux yeux bleus. « Cet oiseau est un hommage à Loris Azzaro – car le lori est un petit perro- quet – et à mon envol, puisque j’ai quitté Lanvin pour prendre la direction artistique de cette maison», explique Mathilde Castello Branco, 39 ans, qui a présen- Zoom Femmes au bureau té une collection fraîche et délicate de robes imprimées de cartes à jouer, ou incrus- tées de dentelles et cristaux, façon rosée c Carven. ALEXANDER KLEIN/AFP sur un fil A l’entrée de la tour Cristal, dans le d’ange. p (DR) quartier de Beaugrenelle à Paris, des lif- tiers aux uniformes façon Star TreckAu fil des défilés vous guident jusqu’à l’ascenseur. Vous arrivez au 27e étage, d’où l’on peut voir, par de larges baies vitrées,Du « monar-chic » au «monar-street» les circonvolutions de La Seine dans la brume. Dans cet univers de bureau, les mannequins sont apparues, façon secrétaire ou « business women»,Robe d’infante chez Carven, coiffure punk et jupettes chez Ann Demeulemeester habillées de tailleurs coupés au cor- deau, de pantalons à pinces en nylon, et de drôles d’escarpins pointusD ’ordinaire, s’habiller com- Rousteing n’a pas froid aux yeux nies, robe charleston ceinturée collection – est aussi travaillée en lacés comme des baskets. me une princesse n’est pas avec ses vestes aux épaules de cat- d’or et de fourrure colorée, ou joli patchwork pour composer des Nicolas Ghesquière, le directeur gage de mode. On pense cheur, brillantes comme des trench noir rebrodé de bouches robes. Un manteau de vison sem- artistique de Balenciaga, s’est atta-tout de suite à ces costumesqu’en- tenuesdetorero, ouces robespista- laquées rouge, le couturier indien ble lacéré dans le dos. L’allure est qué « au vestiaire des femmes quidossent les petites filles pour fêter che rebrodées de grosses perles. veut conjurer le mauvais sort avec assez débraillée. Heureusement, travaillent, de la stagiaire à la “bigleur anniversaire. Chez Carven, la On pourrait friser l’overdose du cettecollectionfoncièrement opti- lesrobes encloqué Lurexou enrad- boss”, en passant par la technicien-proposition est revue et corrigée kitsch, voire du bling-bling. Mais miste. On y croit à moitié, tant les zimir, brodées de petites perles ou ne ou l’espionne». Il a même pen-au point de devenir intéressante. le créateur âgé de 26 ans possède vêtementsont desalluresde costu- de fleurs champêtres échappent à sé aux fêtardes qui, après une nuitRobe d’infante aux contours un un flair incroyable qui lui permet mes de scène. ce jeu de découpe. sans sommeil, enfilent au petitpeu raides, mais ultraraccourcie, de ne pas franchir la ligne rouge… Pour notre bonheur,Rick Owens matin un pardessus sur leur robeimprimés à la Jérôme Bosch enXXL ou jupe tapisserie, un tanti- celle du mauvais goût. Coiffure punk hérissée de plu- L’Américain Owens est fidèle à lui-même avec ses sil- houettes longilignes à l’allure transparente avec corset incrus- té métallisé.net délavée comme un denim mes et jupettes courtes en pan- fait vibrer le gris grâce monacale. L’Américain fait vibrer Le créateur, né en 1971, à Comi-usé… : le créateur français Guillau-me Henry sait faire briller les yeux neauxtriangles sous une veste cin- trée avec bottes et gants de mous- à des jeux de matières le gris grâce à des jeux de matières (mohair, jersey, laine bouillie…) et nes (Nord), a l’allure d’un éternel adolescent. Quinze ans pourtantdes filles avec sa collection qui quetaire: chezAnn Demeulemees- et de drapés de drapés. Les filles sont coiffées qu’il officie à la tête de la création devoyage du Moyen-Age à la Renais- ter, le cuir et les satins tournent d’étranges bonnets à grillage, qui Balenciaga (groupe PPR) qui, avant sonsance. autour du corps. Jupe fluide cou- Chez Nina Ricci, Peter Copping masquent leurs visages. arrivée, était en perdition. Il a su, cha- Les robes découpées au laser au pée dans le biais ou robe de laine imagine des filles qui empruntent Chez AF Vandevorst, l’effet est que saison, enchanter des clientesmotifvitrail de Notre-Damesuccè- sous un bavolet de cuir… les pièces les vêtements de leurs mères pour encoreplus saisissantavecses fem- ultra-branchées, avec sa mode vision-dent aux blousons en jacquard de se succèdent avec brio dans des lesdépeceret lesrecoudre.Le résul- mes mystérieuses, chapeaux vis- naire et couture à la fois. «Balenciagavelours sur short très « Savile reflets mordorés, façon coléoptère tat est assez déroutant. Des mor- sés jusqu’aunezet écharpesenrou- est une maison fantastique, inspirante,Row », et ornements sacrés, voire vert-noir et bleu métallique. ceaux de lingerie sont mariés avec lées. Elles se protègent dans de se félicite-t-il. Il n’y a pas de limites àreligieux. « C’est du Monarchi- Au mot d’ordre de Manish Aro- du tweed – sans doute de vieux longs manteaux en lainage souple l’imagination.» Ainsi cette veste com-chic », assure Guillaume Henry, ra, « live is beautiful », on aimerait tailleurs Chanel. Un top en maille ou dans des robes sanglées par de me tachée de gouttes de mercure, estqui s’est « interdit de faire des cho- adhérer à 100 %. Des tagueurs ins- intarsia est fendu d’une fenêtre de larges ceinturesde cuir. On est tou- le résultat d’un long travail: l’étoffeses que ne pourrait s’offrir la majo- crivent ce slogan sur un mur pen- dentellesurla poitrine.Une combi- ché par autant de féminité et de lamée a été découpée au laser, traitéerité de la clientèle », en termes de dant que défilent les mannequins. naison de satin noir et organza est force, un très grand moment de façon à obtenir des boursouflures,prix. On aimerait tant… Jupe façon napperon de dentelle mariéeavecunejupeentweed. Cet- d’émotion et de grâce. p puis rebrodée. p (PHOTO KLEIN/AFP) Chez Balmain, le jeune Olivier trempée dans des couleurs ver- te matière – omniprésente dans la Véronique Lorelle et Joel Morio V. L.
  • 20. 0123Samedi 3 mars 2012 carnet 21 Pascale Werner, Martine Ducamin, Martine Merceron Vicat, sa sœur, son épouse, Christine et Bernard Delpy, Remerciements Ainsi que sa famille Éric, Denis et Corinne Morel, Laurent, Marie-Martine Morel Courcoux, Mady Ménier Et ses amis Et tous les siens, Dorothée, Professeur Patrice Morel, Arnaud et Marie, Francine Morel, ont la douleur de faire part du décès de ses enfants, Ses douze petits-enfants, profondément émus par toutes les marques Clément, Alexandre, Nicolas, Ariane, Ses vingt-neuf arrière-petits-enfants, d’attachement à Anne-Claudine BIQUARD, Nathan, Philippe, Kristine, ses petits-enfants, ont la tristesse de faire part du rappel Jacques MÉNIER à Dieu, de survenu le 25 février 2012, à Paris 14e, ont le chagrin de faire part du décès de à l’âge de soixante-neuf ans. et de sympathie pour leur deuil, ayant Mme Geneviève MOREL, été hospitalisée, prie chacun et tous de bien M. Bernard DUCAMIN, née FRANCK, vouloir trouver ici l’expression La crémation aura lieu le lundi 5 mars président de section honoraire chevalier de la Légion d’honneur, au Conseil d’État, de leur gratitude . à 10 h 15 et l’inhumation le même jour, à chevalier de l’ordre national 14 heures, au cimetière du Père-Lachaise. commandeur de la Légion d’honneur, du Dahomey (Bénin), commandeur chevalier du Mérite Congolais, Anniversaire de décès dans l’ordre national du Mérite, médaille de la Ville de Paris, Vania, Frédérique, François, Guillaume chevalier du Mérite maritime, Ferrat, commandeur avec plaque de l’ordre décédée à l’âge de quatre-vingt-dix-sept ans, de Saint-Grégoire-le-Grand, Mme Renée WASSERTREIGER, ses enfants, à la maison Sainte-Monique, 62, rue née BLUM, Jean Ferrat, des Plantes, Paris 14e. survenu le 1er mars 2012, leur père, à l’âge de quatre-vingt-trois ans. La cérémonie religieuse sera célébrée nous quittait le 3 mars 2010. le mercredi 7 mars 2012, à 10 h 30, ont l’immense tristesse de faire part La cérémonie religieuse sera célébrée en l’église Saint-Pierre de Montrouge, Elle nous manque. du décès de le mardi 6 mars, à 10 h 30, en l’église Paris 14e et sera suivie de son inhumation Saint-Justin de Levallois-Perret. à Vernon (Eure), vers 14 h 30. Souvenir Annie CHINAUD FERRAT, Pierre Dussauge, Cet avis tient lieu de faire-part. 3 mars 1964 - 31 juillet 2010 survenu le 27 février 2012, son époux, à l’age de de soixante-quatorze ans. Pierre et Jérôme, Annie Desprez, VINCENTE ses fils, son épouse, Valérie et Isabelle, Henri Morel-Maroger, Dans nos cœurs, nos pensées, < La cérémonie civile aura lieu lundi ses belles-filles, Mireille Morel-Maroger, Pour la vie, 5 mars, à 16 heures, au crematorium Emilie, Thomas, Tara et Oscar, Madeleine Morel-Maroger (†), A jamais. du cimetière du Père-Lachaise. ses petits-enfants, Christine Morel-Maroger, AU CARNET DU «MONDE» Olivier Morel-Maroger, On nous prie d’annoncer le décés de ont la tristesse de faire part de la disparition Anne Grand d’Esnon, Conférences de Juliette Morel-Maroger Bolze, Anniversaire de naissance ses enfants Institut d’études de l’Islam Marie-Antoinette DELBOS, Mme Pierre DUSSAUGE, ainsi que leurs conjoints, et des sociétés du monde Merci de nous avoir ouvert au Monde. née LAMEYRE, née Grace Isabel LONG, Raphaël, Sylvia, Pauline, Laure, musulman (IISMM-EHESS) Étienne, Benjamin, Clémence, Mathilde, et le Collège de France : Joyeux anniversaire survenue le 25 février 2012. Rebecca, Adrien, Oscar, survenu le 28 février 2012, conférence publique, le 6 mars 2012 ses petits-enfants, 18 heures-20 heures dans sa quatre-vingt-deuxième année. 9, rue Brizard, Papa ! Marie-Claude Atger-Ravel, 33000 Bordeaux. Gilbert Meynier sa cousine, De la part de « Le FLN (1954-1962) : Anne-Laure, Cyril, Hélène, Arnaud. une révolution ? ». Françoise et Suzanne Lameyre, Mme Roberte Godart, ont la tristesse d’annoncer le décès du sa sœur et de sa belle-sœur, son épouse, docteur Ariel EHESS-amphithéâtre Décès Valérie Lameyre Ses enfants et petits-enfants, 105, boulevard Raspail, Paris 6e François et Nathalie Lameyre La famille MOREL-MAROGER, Potomac. Maryland (USA). ancien interne des Hôpitaux de Paris, Contact : 01 53 63 56 02. Agnès et Benoit Gaboriau Et ses amis, major de la promotion 1952, Entrée libre. Martial Dupaigne et Lysiane Ozanic ancien chef du service de neurologie Désiré Ahouanmenou, ont la grande tristesse de faire part Jean et Jocelyne Monteil, du décès de de l’hôpital de Corbeil-Essonnes, son époux, « Jacques Lacan, matérialiste. ses neveux et nièces, professeur honoraire Yèmi Ahouanmenou, à la Pitié-Salpêtrière, Le symptôme dans la psychanalyse, son fils, Arthur, Robin, Léa, Martin, Jean, André GODART, les lettres et la politique » Agniola Ahouanmenou, Nicolas, Louis, Ambre, Séverine, Emmanuel ingénieur des Arts et Métiers, colloque international, à Paris, survenu le 28 février 2012, sa fille, et Alexis, à l’âge de quatre-vingt-quatre ans. les 16, 17, 18 mars 2012, ses petits-neveux et petites-nièces, survenu le 23 février 2012, organisé par « Savoirs et clinique », Les familles Gounongbé, à l’âge de quatre-vingt-deux ans. Ahouanmenou, Elisabeth Feugeas et Claire Fargeas, Chanteur lyrique, il aura été toute sa vie association pour la formation Parentes, alliées et amies ses filleules. passionné de musique. en psychanalyse Henri, Jean, Marthe, Madeleine et le Crimic (Paris-Sorbonne). ont l’immense tristesse de faire part et André La cérémonie religieuse aura lieu www.savoirs-et-clinique.eu Ses obsèques seront célébrées du décès de le lundi 5 mars, à 11 heures, en l’Église en l’église de Laguenne, le 3 mars 2012, font part de la naissance au Ciel réformée du Saint-Esprit, 5, rue Roquépine, Elvire Eugénie Marie à 15 heures et suivies de son inhumation le 26 février 2012, de à Paris 8e. Communications diverses AHOUANMENOU au cimetière de Laguenne où elle rejoindra née GOUNONGBE son époux, Albert GUIHÉNEUF, « Ne crains point ; je suis le Premier A l’occasion de la parution du numéro 3 leur grand-père. et le Dernier, et le Vivant ; de Peut-être, Léon DELBOS, j’ai été mort, et voici que je suis vivant l’Association des Amis de l’Œuvre survenu le 21 février 2012, à Bethesda, Il y rejoint de Claude Vigée vous convie aux siècles des siècles. » Maryland, dans sa cinquante-huitième Apocalypse (1.18). à son « Après-midi poétique » année. décédé en 1998. Robert et Marie-Louise GUIHÉNEUF, le samedi 10 mars 2012, à 15 heures, ses parents, avec Patricia Sustrac (Max Jacob), La cérémonie religieuse sera célébrée Merci pour vos dons à la fondation Ses enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants, M.-B. Spire (André Spire), le samedi 3 mars, à 13 heures, en l’église pour la recherche médicale, à la lutte Augusta, Jean Witt, Hélène Péras, Jessica Stephens Sainte-Jeanne-de-Chantal, 9601 Old sa grand-mère. Toute la famille, contre le cancer ou à l’APTES (Association Tous les amis, (T.S. Eliot et Claude Vigée), Georgetown Road Bethesda, MD 20814 des personnes concernées par le et Claude Vigée (sous réserve). (USA). Vincent et Marie-Victoire Guihéneuf, tremblement essentiel). La Chaume, ont la tristesse d’annoncer la mort de Institut du Monde anglophone 71510 Saint-Sernin-du-Plain. 5, rue de l’Ecole de Médecine, Paris 6e. Cet avis tient lieu de faire-part. Mme Paul ROTTELEUR, Métro Odéon. née Camille GIGNOUX. anne.mounic@free.fr 1, côte de Poujol, Vincent, Emmanuelle, Etienne, Françoise Bavoux, 19150 Laguenne. Jean-Louis et Martine Bavoux, Natalie, Comme elle l’avait souhaité, ses F. Lameyre Fargeas, ses enfants, funérailles religieuses ont été célébrées Institut Elie Wiesel, cycles de cours, sa sœur, son frère et sa belle-sœur, 5 mars à 17 h 45 (5 séances) « Philosophies Emilie et Antoine, Nicolas et Constance, 19470 Le Lonzac. dans l’intimité. lameyref@gmail.com Geneviève, Emmanuel, Nathalie, du repentir » Georges Elia Sarfati, 6 mars Antoine, Eloïse et Pierre, Matthieu, leurs conjoints, à 17 h 45 (5 séances) : « Le devoir de Thibaut, Yannick, M.et Mme Jossifort, l’Etude : science et savoir : dans les sources ses neveux et nièces, Armelle, Vincent, Sophie, Eléonore ses parents, juives » Liliane Vana, 6 mars à 19 h 15 Hugo, Théo, Samuel, Thomas, Joseph, et leurs familles, Estelle, Fanny, Clément, Claire, Louna, Emmanuelle et Sonia, (5 séances) « Figures de la représentation Manon, Arthur, Matchoum, Nicolas, Anouk, Timothé, Paul, Mina, ses sœurs, du juif. (Du peuple de trop à l’Etat de trop : ses petits-neveux et ses petites-nièces, Zoé, Sidonie, Sa famille figures de la représentation d’Israël) » Les familles Soler et Boscher, ses petits-enfants, Et ses ami(e)s, Jacques Tarnero, 7 mars à 19 h 15 ont la tristesse de faire part du décès de (6 séances) « Freud avec Moïse : font part du décés de ont la tristesse de faire du décès de ont l’infinie tristesse de faire part du décès l’inconscient monothéiste » Paul-Laurent Geneviève BAVOUX, de Assoun, 15 mars à 19 h 15 (6 séances) Claude DICHON. Geneviève RIGAL, « Le complexe de Caïn : récits bibliques survenu le 1er mars 2012. née BAUER, Sabine JOSSIFORT, sur la violence et la destruction » Franklin Une cérémonie aura lieu en l’église le 29 février 2012. survenu à l’âge de quarante-huit ans. Rausky, 15 mars à 17 h 45 (6 séances) La cérémonie religieuse sera célébrée de Sainte-Marguerite, le samedi 3 mars « Les juifs d’Algérie, histoire et sociologie le samedi 3 mars, à 10 h 30, en l’église Une cérémonie religieuse aura lieu La cérémonie d’adieu aura lieu d’une « diaspora méconnue » Joëlle 2012, à 10 h 30, 20, place Antide Boyer, Saint-Léon, 6, place du Cardinal Amette, au temple de Montrouge, 64, rue Arnoux, au crématorium de Valenton, le mardi Allouche Benayoun. Paris 15e. Marseille 9e. Inscription à l’avance : le lundi 5 mars, à 10 heures. 6 mars 2012, à 11 heures. 119, rue La Fayette, Paris 10e. L’inhumation aura lieu le lundi 5 mars, L’inhumation se fera au cimetière 17, rue de l’Yser, 13, avenue de la Fontaine Saint-Martin, Tél. : 01 53 20 52 61. à 11 heures, au cimetière de Toulon. Saint-Pierre. 92330 Sceaux. 94460 Valenton. infos@instituteliewiesel.com (PAF).
  • 21. 22 météo & jeux écrans 0123 Samedi 3 mars 2012< -10° -10 à -5° -5 à 0° 0 à 5° 5 à 10° 10 à 15° 15 à 20° 20 à 25° 25 à 30° 30 à 35° > 35° C’est tout Net! Marlène DuretzSamedi 3 mars En EuropeDégradation par l’Ouest du pays Lille 03.03.2012 12h TU 1035 Humeur collaborative Reykjavik Mimétisme. « Le succès sur Internet repose-t-il sur la contagion? » Dans 8 14 D www.meteonews.fr 995 A cet article, paru dans la revue de sciences humaines Tracés, les auteurs Cherbourg 25 km/h 40 km/h 8 11 Amiens 6 12 980 D Oslo Stockholm Helsinki St-Pétersbourg constatent que « le succès en ligne a le caractère soudain, imprévisible et Rouen Châlons- 1005 15 sans origine fixe de l’épidémie; comme elle, il se diffuse le long des en-champagne 10 6 12 6 15 1000 Riga Moscou réseaux sociaux, contaminant les individus de proche en proche en sui- PARIS Edimbourg Brest Caen 5 14 Metz 1010 Copenhague vant les liens du mail et de l’amitié en ligne». Pour simplifier, ces méca- 5 12 4 15 10 12 Strasbourg 1015 Dublin Minsk nismes de diffusion horizontale sont le bouche-à-oreille en ligne. De lui, Rennes Amsterdam1030 Berlin 7 13 Orléans 4 17 Londres Bruxelles Prague Varsovie l’effet de brouhaha enfle et donne lieu aux buzz mêmes, flash-mobs et 5 4 14 Kiev 100 plus largement aux contenus collaboratifs que s’approprie l’internaute. Nantes 9 14 A 16 Besançon Paris Munich Vienne Budapest Chaîne humaine. L’un des derniers projets communautaires en date, D Berne 5 1025 Odessa Poitiers 1015 Dijon Zagreb #Laptoptag, est celui de la plate-forme de partage vidéos Vimeo. Ses uti- 1020 D 6 13 4 16 Milan 1025Belgrade Bucarest lisateurs sont conviés à réaliser une courte séquence en se conformant Chamonix Clermont-Ferrand Rome Sofia à cette contrainte: « Tout ce que vous avez à faire est de vous filmer en -2 13 T 1030 Barcelone Barcelone Limoges 3 14 Lyon 1020 Madrid Istanbul train d’ouvrir votre ordinateur portable et de faire basculer votre écran 7 13 35 km/h 5 18 Lisbonne Lisbonne Ankara vers le haut en fin d’enregistrement.» Une consigne simple et qui a déjà 1010 Grenoble Séville Tunis Tunis Athènes émoustillé l’imagination d’un grand nombre, en témoigne la vidéo col- Bordeaux 4 16 Alger laborative « Welcome to #laptoptag» (vimeo. com/36994025). Un pre- 20 km/h 10 14 A Rabat Tripoli Tripoli Beyrouth mier visage, celui d’un adolescent campé derrière son ordinateur. Un A Anticyclone D Dépression Nice Front chaud Front froid A Jérusalem regard, puis sa main dégaine un pistolet et tire un inoffensif « Bang » de Toulouse Montpellier Marseille 10 14 Occlusion Thalweg Le Caire tissu. Le coup d’envoi de ce relais en images est donné. Le ballet com- Biarritz 8 17 8 16 10 14 8 14 Ukraine Froid et neige s’imposent sur l’Ouest du pays aujourd’hui mence, alternant interventions filmées et basculements d’écrans. Un enfant grignote un biscuit. Une fillette, assise à côté d’un extraterrestre, En Europe Riga assezensoleillé -1 1 New Delhi beautemps 12 27 Perpignan Amsterdam averseséparses 7 12 Rome beautemps 7 17 New York aversesmodérées 9 14 lance un enjoué : « Bonjour les amis! » Tiens, les peluches investissent Ajaccio nuageux 8 17 20 km/h Athènes Barcelone beautemps 6 15 Sofia Stockholm éclaircies beautemps 4 0 9 6 Pékin Pretoria -3 4 enpartieensoleillé 14 26 aussi l’écran ! Un jeune homme tend sa tasse sur laquelle est inscrit unTempératures à l’aube 1 22 l’après-midi 7 15 assezensoleillé 10 18 Belgrade enpartieensoleillé 6 10 Tallin assezensoleillé -1 -1 Rabat beautemps 7 18 chaleureux: « Have a nice day .» « Say cheese », lance ce photographe, Berlin nuagesbas 0 8 Tirana assezensoleillé 5 17 Rio de Janeiro ensoleillépuisorageux 32 25Saint Guénolé Lever 07h27 Lever 13h09 Berne belleséclaircies 2 15 Varsovie beautemps -1 5 Séoul enpartieensoleillé -3 9 qui pointe son objectif droit sur moi. « Mais vous êtes tous en 3D »,Coeff. de marée 29/33 Coucher 18h37 Coucher 04h15 Bruxelles enpartieensoleillé 8 14 Vienne assezensoleillé 2 8 Singapour aversesmodérées 26 30 s’écrie un barbu à lunettes. Un adolescent me fait tourner la tête, tour- Bucarest nuagesbas -3 4 Vilnius éclaircies -2 1 Sydney pluiemodérée 19 21Aujourd’hui Budapest assezensoleillé 2 9 Zagreb éclaircies 8 10 Téhéran averseséparses 6 7 nant sur lui-même, son ordinateur au bout des bras. Et que de sourires, Dimanche Dans le mondeUn front de faible activité concernera les Copenhague enpartieensoleillé 2 7 Tokyo enpartieensoleillé 5 10 même éphémères, à cueillir pour démarrer la journée du bon pied! p 6 9 3 10 Dublin éclaircies 9 10 Alger beautemps 7 18 Tunis beautemps 10 19régions de la façade atlantique en Edimbourg éclaircies 5 11 Amman pluieetneige 0 4 Washington aversesmodérées 14 15 Helsinki assezensoleillé -2 -2 Bangkok enpartieensoleillé 28 34 Wellington fortepluie 12 15donnant des pluies généralement faibles 4 11 Istanbul averseséparses 5 8 Beyrouth enpartieensoleillé 8 15 Outremeret intermittentes et un vent douest à Kiev neigesoutenue -1 1 Brasilia assezensoleillé 18 30 Cayenne averseséparses 23 29 Courriels La Valette beautemps 12 14 Buenos Aires beautemps 18 28 Fort-de-Fr. assezensoleillé 26 27sud-ouest qui deviendra sensible. Plus à 8 11 6 12 Lisbonne éclaircies 11 16 Dakar beautemps 21 25 Nouméa averseséparses 26 29lEst, les conditions ensoleillées Ljubljana enpartieensoleillé 4 16 Djakarta ensoleillépuisorageux 26 31 Papeete ensoleillépuisorageux 27 31 4 10 Londres averseséparses 9 13 Dubai assezensoleillé 20 26 Pte-à-Pitre assezensoleillé 24 27persisteront encore, après dissipation Luxembourg enpartieensoleillé 5 12 Hongkong éclaircies 20 21 St-Denis enpartieensoleillé 26 28des brouillards du matin mais les nuages 7 13 5 12 Madrid Moscou enpartieensoleillé 4 nuageux -15 18 -5 Jérusalem pluieetneige Kinshasa ensoleillépuisorageux 22 1 6 33 Météorologue en direct Politique Mensonge, vérité ?seront de retour avec quelques averses Nicosie assezensoleillé 8 16 Le Caire enpartieensoleillé 8 16 au 0899 700 703 Nicolas Sarkozy n’est pas forcément bien placé pour traiter Fran-qui menaceront en fin de journée. Le 5 15 Oslo enpartieensoleillé 4 6 Mexico enpartieensoleillé 12 28 1,34 € l’appel + 0,34 € la minute çoisHollande de menteur. De ce point de vue, les hommes politiques se Prague enpartieensoleillé 1 7 Montréal pluieetneige 1 3 7 jours/7 de 6h30-18hmercure fléchira un peu. 5 15 Reykjavik pluieetneige 4 6 Nairobi enpartieensoleillé 16 29 valent bien. Mais je voudrais revenir sur les fausses vérités du PS auJours suivants sujet des 35 heures. Les 35 heures ont créé des emplois sur la période Lundi Mardi Mercredi 1999-2002. C’est vrai, sauf que ces emplois nous ont coûté beaucoupNord-Ouest 6 3 2 Cinquante ans après le cessez-le-feu d’argent et que les pays qui nous entourent en ont créé tout autant pen- dant la même période sans dépenser un sou. Il suffit pour cela de regar- 8 10 9 GUERRE D’ALGÉRIE der les courbes du chômage en France et chez ses voisins. Le coût du tra-Ile-de-France 5 3 -1 8 9 9 vail en France n’est pas le plus élevé. C’est vrai, sauf qu’il se révèle tropNord-Est élevé par rapport à ce que nous sommes capables de produire. Il suffit MÉMOIRES PARALLÈLES 4 0 -3 8 8 8 encore pour cela de constater la croissance persistante de notre déficitSud-Ouest 7 3 1 commercial depuis 2002. Pour retrouver une certaine compétitivité et 9 10 12 de l’emploi, une seule solution, baisser le coût du travail, soit en tra-Sud-Est 7 4 3 vaillant autant pour gagner moins, soit en travaillant plus pour gagner 10 UN HORS-SÉRIE DU MONDE En partenariat avec 11 13 autant. Pierre-Richard Wagrez, OrangeLes jeux Les soirées téléMotscroisés n˚12-054 Sudoku n˚12-054 Solution du n˚12-053 Vendredi 2 mars Samedi 3 mars TF 1 TF 1 9 6 4 3 5 8 1 2 7 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 1 1 12 5 3 7 6 2 1 9 4 8 20.50 Les 30 Histoires 20.50 The Voice, la plus belle voix. 1 8 2 4 7 9 5 3 6 les plus spectaculaires. Divertissement. Episode 2. Télé-réalité. I 8 6 5 1 8 4 7 2 9 3 23.25 Confessions intimes. 22.55 The Voice, au cœur des coulisses. 2 9 8 5 6 3 4 7 1 Magazine présenté par Marion Jollès (120 min). 23.40 Les Experts : Miami. Série. II 6 9 3 7 7 4 3 1 9 2 8 6 5 Fraudes majeures. Le Verdict du tueur. Pirates 8 1 9 7 3 4 6 5 2 FRANCE 2 de l’Atlantique (S3, 5, 6 et 9/24, 150 min) V. III 3 5 3 2 6 9 8 5 7 1 4 20.35 Les Petits Meurtres 4 7 5 2 1 6 3 8 9 FRANCE 2 d’Agatha Christie. IV 4 Expert La Plume empoisonnée. Téléfilm. Eric Woreth. 20.35 Les Victoires Compl´tez toute la e Avec Antoine Duléry, Marius Colucci (Fr., 2008). de la musique 2012. V 9 6 2 7 1 grille avec des chiffres 22.20 Flashpoint. En direct. Avec Camille, Benjamin Biolay, Brigitte, allant de 1 a 9. ` Série. Amis pour la vie. Sans famille Nolwenn Leroy, Thomas Dutronc, Alexis HK, VI 5 7 8 3 Chaque chiffre ne doit (saison 2, 4 et 5/18, inédit) U. Avec Hugh Dillon. Catherine Ringer, Julien Clerc, L, Imany, etc. ˆtre utilis´ qu’une e e 23.40 Taratata. « Christophe » (95 min). 0.35 Planète musique mag. VII 3 8 7 2 9 seule fois par ligne, 1.30 Thé ou café. Magazine (45 min). par colonne et par FRANCE 3 VIII 1 4 9 5 carr´ de neuf cases. e FRANCE 3 20.35 Faut pas rêver. R´alis´ par Yan Georget e e Au Brésil. Acai, le diamant pourpre d’Amazonie ; 20.35 A tort ou à raison. IX Le Bateau banque ; La Samba des ovnis ; etc. Série. L’Affaire Saint-Maxime [1 et 2/2] U. Les résultats du Loto sont publiés dans nos éditions 22.50 Soir 3. L’Affaire Gianni [1/2] (saison 2, 1 à 3/6, inédit). X datées dimanche-lundi, mardi, mercredi et vendredi. 23.15 Du poison dans l’eau du robinet. 23.20 Soir 3. Tous les jours Mots croisés et sudoku. Documentaire. Sophie Le Gall (Fr., 2010). 23.50 Appassionata - Raymonda. 0.50 Le Match des experts. Ballet. Musique de Glazounov. ChorégraphieHorizontalement Verticalement 1.15 Des racines et des ailes. de Rudolf Noureev. Avec Marie-Agnès Gillot,I. Arrive souvent sans prévenir. 1. Expulsion qui ne dit pas son Rédaction : 80, boulevard Auguste-Blanqui,75707 Paris Cedex 13 Un balcon sur les Alpes (115 min). José Martinez, Nicolas Le Riche (150min). Tél. : 01-57-28-20-00 ; télex : 202806F ;II. Prince arabe. En Bretagne. nom. 2. Déborde facilement. Celui télécopieur : 01-57-28-21-21Patron en Manche. III. Charmante d’avant. 3. A mis six personnages Courrier des lecteurs : par télécopie : 01-57-28-21-74 ; CANAL + CANAL + Par courrier électronique : courrier-des-lecteurs@lemonde.frjeune fille un peu froide et raide. en quête d’auteur en scène. 4. Des Médiateur : mediateur@lemonde.fr 20.55 Le Mytho, Just Go With it p 20.50 World Invasion :Sacrifiât. IV. Sortit du lot. Arrose siècles et des siècles. Article. Trois Film Dennis Dugan. Avec Adam Sandler, Battle Los Angeles Abonnements : par téléphone : de France 32-89Turin et Crémone. Prépare à la points sur quatre. 5. Parti en (0,34¤ TTC/min) ; de l’étranger : (33) 1-76-26-32-89. Jennifer Aniston, Brooklyn Decker (EU, 2011). Film Jonathan Liebesman. Avec Aaron Eckhart,conduite des affaires. V. Petits campagne. Borde le toit. 6. Muse Sur Internet : www.lemonde.fr/abojournal/ 22.45 L’Agence p Michelle Rodriguez (Etats-Unis, 2011) U. Tarif 1 an : France métropolitaine : 394 ¤modèles chez Fidel. LEurope à ses des faiseurs d’histoire. Prendre Internet : site d’information: www.lemonde.fr Film George Nolfi. Avec Matt Damon, Emily 22.45 Match of Ze Day. Magazine.débuts. Refuge en temps de crise. des couleurs. 7. Bouleversé, finances : http://finance.lemonde.fr Blunt, Shohreh Aghdashloo (EU, 2011, 105 min). 23.00 Jour de foot. Magazine (55 min). Emploi : www.talents.fr/ Immobilier: http ://immo.lemonde.frVI. Un peu trop enveloppé. Dans bouleversé. Entra dans le combat.lerreur. Protection rapprochée. 8. Petit roupillon. Passé à l’huile. Documentation : http ://archives.lemonde.fr ARTE ARTE Collection : Le Monde sur CD-ROM : CEDROM-SNI 01-44-82-66-40VII. Vitrine de la presse. Abri 9. Prise de haut. Personnel. Le Monde sur microfilms : 03-88-04-28-60 20.35 Spécial Fashion Week. 20.35 Spécial Fashion Week.marin. Lâché sur le coup. 10. Article. Possessif. Spectacle en The September Issue p Le Jour d’avant. Alber Elbaz pour Lanvin (2011,VIII. Temps libres à protéger. jaune. 11. Fait des vagues à la Film R. J. Cutler (Etats-Unis, 2009). inédit). [5/6] Sonia Rykiel (2009).Liaison. IX. On y consacrebeaucoup trop de temps libre. tribune. Ouverture instrumentale. 12. Opinions générales Les espaces événementiels 22.05 et 0.55 Le Jour d’avant. Isabel Marant... 23.55 Court-circuit. 22.30 Glamour pour tous. Berlin, capitale du style. Documentaire. Cordula Kablitz-Post (All., 2012). du 123X. Abattements toujours « Protéger la nation », de CR Reisser (2010) ; 23.25 Juergen Teller. Documentaire (All., 2011).bienvenus. Philippe Dupuis « Aalterate », de Christobal de Oliveira (2011) ; 0.10 Tracks. « Rien à signaler », de Lennart Ruff (60 min). Magazine. Duran Duran ; K-Pop... (50 min).Solution du n° 12 - 053 0123 met à disposition son auditorium M6 M6Horizontalement VerticalementI. Rodomontades. II. Epanouie. 1. Requinqués. 2. Opus. Burle. (capacité de 150 places), avec possibilité de projection, 20.50 NCIS. 20.50 The Glades.Ina. III. Qui. Lignée. IV. Usnée. 3. Daine. Egal. 4. On. Engrène. ainsi que son hall d’accueil Série. Frankenstein (saison 8, 24/24, inédit) U ; Série. L’Etrangleur du Northside. L’Enfant perduAdo. CV. V. Entournure. VI. NB. 5. Moletai. Cc. 6. Oui. Ourlet. Renseignements et demande Puzzles. Frères d’armes (saison 3, 15 et 16/24) U ; (S2, 2 et 3/13, inédit) U ; L’Homme à la moto.Gaude. Têt. VII. Quérir. Scène. 7. Nigaud. Ani. 8. Tendres. To. pour l’organisation de vos de devis à l’Agence Clé : Le Dernier Saut (S1, 2/23). Avec Mark Harmon. Les Séminoles (saison 1, 8 et 9/13).VIII. Urge. La. Areu. IX. Elancent. 9. Eon. Ça. 10. Die. Utérin. 11. En. auditorium@agencecle.fr 0.05 Nip/Tuck. 0.00 Burn Notice.Ilr. X. Sélectionnés. Crénelé. 12. Sauveteurs. manifestations. Paris, 13 e arr. Série. Objectum sexualité. Vie éternelle Série. Mes amis, mes ennemis. L’Homme ou 01 84 16 06 22 (saison 5, 21 et 22/22, 100 min) V. à abattre (S4, 1 et 2/18, inédit, 105 min) U.
  • 22. 0123Samedi 3 mars 2012 0123 23Les Maldives entre lective? A Malé, disque urbain cerné de dans les hôtels fréquentés par les touris- consacré l’imaginaire d’un corps pur – flots, l’inquiétude sourd dans les milieux tes étrangers. Ou encore contre le projet « Etat musulman à 100 % » – à garder de libéraux. « La montée du fondamentalis- de servir de l’alcool dans un établisse- toute souillure. De l’intégrité à l’intégris- me est le gros problème auquel nous ment de Malé – ce privilège étant pour me: la pente est-elle inexorable?tourisme et Coran allons devoir faire face », soupire Ameen l’instant confiné aux seules îles vides de L’« islam modéré » que vantent nombre Faisal, ex-ministre de la défense proche tout Maldivien et réservées aux touristes. de responsables maldiviens appartient-il du président destitué. Coïncidence trou- Sur les 1 200îles de l’archipel, 200 sont à la légende ? Paradoxe: la dérive ambian- blante: le jour même du coup de force du habitées par les autochtones et une autre te a commencé au moment où les Maldi- 7 février, un groupe intégriste a mené centaine fréquentées par les visiteurs ves se sont ouvertes sur le grand large. une opération commando au cœur du étrangers (850000 par an) en vertu Non vers l’Occident, mais vers l’Arabie musée de Malé et a brisé des statues d’une distribution qui sanctionne une for- saoudite et le Pakistan, où de nombreux Lettre d’Asie bouddhiques, précieux héritage du passé me d’apartheid touristique. Malé est le jeunes Maldiviens sont partis étudier. De préislamique de l’archipel (les Maldives retour au pays, ils ont ramené le rigoris- Fréderic Bobin ont été islamisées au XIIe siècle par un marin marocain). Ce fut une petite « affai- L’isolat culturel et religieux me du salafisme et du wahhabisme, pro- duits d’emprunt à la mondialisation re des bouddhas de Bamiyan» (ces sta- des Maldives est une intra-islamique.L des bases de la Constitution es Maldives? A lui seul, le nom libè- au-dessus du niveau de la mer est mena- tues géantes détruites par les talibans Depuis dix ans, foulards, voiles et bur- re un cocktail d’images suaves: cé par la montée des eaux – a été forcé à la afghans en 2001) à l’échelle maldivienne. qas habillent les femmes – jusqu’alors à sable immaculé, bungalows à fleur démission le 7 février à la suite d’une L’incident fut précédé d’autres coups qui prescrit que seuls la chevelure déliée. « Il y a des endroits àde lagon, féerie sous-marine. L’archipelaux vingt-six atolls, poudre d’îlots flot- mutinerie de la police soutenue par l’op- position. L’affaire est très fâcheuse. Elle d’éclat de la même inspiration. Le plus spectaculaire fut perpétré en novem- les musulmans peuvent Malé où l’on me fixe comme si j’étais dans une tenue indécente», grince Aishath Veli-tant au large du cône indien, évoque un jette une ombre sur l’avenir d’une démo- bre2011 à l’occasion du sommet régional être citoyens du pays zenee, une militante progressiste quiéden corallien, robinsonnade chic louée cratie fraîchement instaurée en 2008 d’Asie du Sud Saarc (South Asia Associa- refuse de se couvrir la tête. Là est le vérita-dans les catalogues du tourisme mondial après des décennies de régime autocrati- tion for Regional Cooperation), qui s’est seul carrefour où les deux populations ble danger. Plus que le risque terroriste –de luxe. On se rappelle vaguement que que. Elle s’inscrit sur fond de rivalité stra- tenu sur l’atoll Addu, dans le sud de l’archi- peuvent éventuellement se croiser. Et qui alarme les services secrets des Etats-les lames d’un tsunami roulant de Suma- tégique entre l’Inde et la Chine au cœur pel. Des monuments offerts en cadeau par encore… Le contact demeure ténu, le man- Unis ou de l’Inde –, le péril de l’islam radi-tra avaient semé l’enfer au paradis au len- d’un océan Indien embouteillé de super- les Etats invités ont été jugés « hérétiques» que de charme de la capitale – surpeu- cal aux Maldives est dans « la régressiondemain de Noël 2004. Mais la plaisance a tankers alimentant l’Asie émergente. Elle par des groupes extrémistes et ont été van- plée, engorgée – décourageant l’escale et rampante abîmant la société elle-même»,vite repris ses droits en ces langueurs sert enfin de marchepied à des forces isla- dalisés. Ce fut notamment le cas d’une stè- renforçant le côté « offshore » d’un touris- note Azra Naseem, universitaire spécialis-océanes. mistes locales qui ont dopé l’agitation le pakistanaise dont le bas-relief exhibait me relégué aux confins des récifs. te de l’islamisme. Pour l’heure, les fem- Pour combien de temps? Voilà qu’une contre M. Nasheed, cet « infidèle » adepte une figure de Bouddha. La sculpture d’un C’est donc peu dire que les Maldives mes en burqa chevauchent crânementméchante clameur gronde à Malé, la capi- d’une lecture libérale de l’islam, et récla- lion sri-lankais, elle, avait été carrément vivent à l’écart du temps en dépit de la des vespas à Malé. Et les filles aux châlestale. Un jeune président démocrate ment maintenant leur dû, c’est-à-dire l’ap- décapitée. « Idoles anti-islamiques», réputation mondiale de leurs grâces bal- se promènent seules dans les rues – y(44 ans), Mohamed Nasheed, l’homme plication sourcilleuse de la charia. avaient dénoncé les auteurs du forfait. néaires. L’isolat culturel et religieux est compris le soir – sans accompagnateursqui avait imposé les Maldives sur la carte Qui aurait pensé que le raidissement Les mêmes groupes avaient également même un fondement de la Constitution mâles. Baromètre à surveiller… pgéopolitique du réchauffement climati- islamiste gagnerait un jour ces Maldives défilé en faveur de la fermeture des spas qui prescrit que seuls les musulmans peu-que – l’archipel situé à moins d’un mètre associées à l’indolence dans l’imagerie col- – vitrine de la prostitution à leurs yeux – vent être citoyens du pays. Ainsi a été bobin@lemonde.frC’est tout vu ! | chronique télé-par Isabelle TalèsVagues à l’âmeC e sont des endroits où les Au Japon, les rescapés qui caméras sont allées une témoignent dans « Envoyé spé- fois, pour de mauvaises rai- cial » en sont à peine à se recons-sons, et où elles reviennent désor- truire eux-mêmes, mais ils nousmais à date fixe : L’Aiguillon-sur- donnent le sous-texte des imagesMer, deux ans après ; Fukushima, de la catastrophe. L’explosion deun an plus tard. la centrale nucléaire de Fukushi- Jeudi 1er mars, sur France 2, on a ma, à jamais muette dans lesvu des images un peu semblables archives?d’habitants de ce qui était autre- « Ça a fait un énorme bruit », sefois une ville en bord de mer, un rappelle un homme qui est restéquartier tranquille, une jolie peti- vivre seul dans la zone irradiée. Late maison et qui n’est plus qu’une jeune femme enveloppée dans« zone sinistrée». Ils marchent une couverture dont la photo à 6, 20dans les dunes qui n’ont pas empê- fait le tour des « unes » ? Elle cher-ché la tempête Xynthia d’englou-tir une partie du littoral charen- chait son fils, retrouvé vivant trois jours plus tard : « Sur mon visage, *tais et vendéen, le 28 février 2010 ; c’était de la stupeur, le néantils marchent dans les ruines lais- m’avait avalée tout entière. »sées par le tsunami qui a ravagé le en plus denord-est du Japon, le 11mars 2011. Même vision de champs de Une mer de toits, M le magazinebataille d’une guerre ingagnable, le souvenir decelle que la nature mène sans pré- Xynthia. Une vague Chaque week-endvenir et dont la télévision tient lesarchives à jour. Une mer de toits, de gravats, le rappelle souvenir de Xynthia (47 morts). du tsunami de 2011Une vague de gravats, le rappel dutsunami de 2011 (plus de 20 000morts et disparus). Aujourd’hui, son regard mais redécouvrez le chef-d’œuvre En Charente et en Vendée, onest surtout allé vérifier le nou- aussi ceux du reporter qui l’a pho- tographiée, du marin qui a défié d’un grand réalisateurveau plan d’occupation des sols et la vague, du maire dont la ville est Dès le 9 mars, le DVD no 1 BABEL« si les promesses avaient été détruite semblent figés, fixés àtenues». Dans le journal de jamais sur ce qu’ils ont vu ce jour-20heures, un sinistré qui témoi-gnait depuis un rez-de-chaussée là. Combien leur faudra-t-il d’an- nées pour voir autre chose ? p 15 grands filmsinondé deux ans plus tôt, raconte sélectionnés par Le Mondeaujourd’hui, dans un salon tout Vite vu. Maintenant que les jour-confort, qu’il ne regrette pas naux de 20 heures sont en concur- 1 - 9 mars Babel de Alejandro Gonzàlez Iñàrritud’avoir déménagé : il s’estime rence avec des feuilletons, ils ont de Alejandro Gonzàlez Iñàrritu 2 3 - - 16 mars 23 mars Basic Instinct de Paul Verhoeven Billy Elliot de Stephen Daldry« bien indemnisé ». appris à ménager le suspense. Jeu- Chaque week-end, avec Le Monde et M le magazine, 4 - 30 mars Voyage au bout de l’enfer D’autres veulent rester. Pour ne di 1er mars, ce n’est que vers retrouvez les plus grands chefs-d’œuvre du cinéma de Michael Ciminoplus que son pavillon soit classé 20 h25, après un sujet sur la grip- 5 - 6 avr. Bob le Flambeuren « zone noire», une propriétaire pe, les maisons en paille et encore mondial. Une nouvelle collection de 15 DVD de Jean-Pierre Melvilley ajoute un étage. « Elle a obtenu quelques considérations sur le réalisés par les auteurs les plus talentueux, tels que 6 - 13 avr. Serpico de Sidney Lumetun permis mais risque l’expropria- programme du FN, que LA ques- Stephen Daldry, Marcel Carné, Michael Cimino, 7 - 20 avr. Crossing Guard de Sean Penntion », dit le commentaire devenu tion a été posée à Marine Le Pen Luigi Comencini, Jean-Luc Godard, Sidney Lumet, 8 - 27 avr. Le Petit Soldat de Jean-Luc Godardkafkaïen tandis qu’un élu évoque sur le décompte des parrainages Coffret Nanni Moretti, Sean Penn, Wim Wenders… 9 - 4 mai Nelly et Mr. Arnaud de Claude Sautet« le pataquès administratif qui nécessaires à sa candidature à la En complément, vous découvrirez de nombreux bonus offert 10 - 11 mai Ludwig : Le Crépuscule des Dieuxretarde les travaux ». Tenez-vous présidentielle. «Il reste dix jours avec le n°1 exclusifs : interviews, documentaires, (2 DVD) de Luchino Viscontiprêts pour dans un an, on revien- ouvrables», a-t-elle précisé. Et com- 11 - 18 mai La Chambre du fils de Nanni Morettidra sûrement. bien de « 20 heures » à suspense? bandes annonces, un véritable festival 12 - 25 mai Hammett de Wim Wenders à domicile ! Avec le n° 1, un élégant 13 - 1er juin Le Sauvage de Jean-Paul Rappeneau coffret vous sera offert. 14 - 8 juin L’Argent de la vieille de Luigi ComenciniA ne pas manquer sur 0123.fr 15 - 15 juin Le jour se lève de Marcel CarnéBlog Les élections législatives en IranLes législatives du vendredi 2 mars sont le premier scrutin national enIran depuis la réélection contestée, en juin2009, du président Mah-moud Ahmadinejad. Pour comprendre les enjeux de ce scrutin et vivre * Le Monde et M le magazine, et un DVD : 9,40 €. Chaque élément de l’offre peut être acheté séparément, Le Monde + M le magazine au prix de 3,20 € et le DVD au prix de 6,20 €, à la Boutique du Monde,au plus près cette actualité, suivez « Nouvelles d’Iran », un blog consacré 80, bd Auguste-Blanqui, 75013 Paris, ou par correspondance sur www.lemonde.fr/boutique ou en téléphonant au 32 89 (0,34 € TTC par minute) Voir conditions. Offre limitée à la France métropolitaine, dans la limite des stocks disponibles. Visuels non contractuels.à l’actualité iranienne, et retrouvez sur le site tous les résultats et nos ◆ Babel © 2006 BABEL PRODUCTION INC. ◆ Basic Instinct – Interdit aux moins de 12 ans © 1992 STUDIOCANAL ◆ Billy Elliot © 2000 Tiger Aspect Pictures (Billy Boy) Ltd. ◆ Voyage au bout de l’enfer – Interdit aux moins de 12 ans © 1978 CANAL+ IMAGE UKanalyses. En séquence Proche-Orient. ◆ Bob Le Flambeur © 1955 STUDIOCANAL ◆ Serpico © 1973 STUDIOCANAL ◆ Crossing Guard © 1995 MIRAMAX ◆ Le Petit Soldat © 1962 STUDIOCANAL ◆ Nelly et Mr. Arnaud © 1994 STUDIOCANAL - TF1 Films Production - Prokino Filmproduktion GmbH - Cecchi Gori Group Tiger Cinematograficahttp://www.lemonde.fr/proche-orient/ ◆ Ludwig : Le Crépuscule des Dieux © 1973 STUDIOCANAL - Stephan Films - Mega Film Spa - Dieter Geissler Filmproduktion ◆ La Chambre du fils © 2001 STUDIOCANAL - Sacher Film Srl ◆ Hammett © 1982 ZOETROPE STUDIOS ◆ Le Sauvage © 1975 STUDIOCANAL – PRODUZIONI ARTISTICHE INTERNAZIONALI SpA. ◆ L’Argent de la vieille © 1972 STUDIOCANAL ◆ Le jour se lève © 1939 STUDIOCANAL. Tous droits réservés.pTirage du Monde daté vendredi 2 mars 2012 : 355 303 exemplaires. 123
  • 23. Place Vendôme, Paris cartier.com