CULTURE & IDÉES                                                                                                          S...
2                                                                                                                         ...
0123Samedi 3 mars 2012                                                      présidentielle 2012                           ...
Le monde week end du 3-3-2012
Le monde week end du 3-3-2012
Le monde week end du 3-3-2012
Le monde week end du 3-3-2012
Le monde week end du 3-3-2012
Le monde week end du 3-3-2012
Le monde week end du 3-3-2012
Le monde week end du 3-3-2012
Le monde week end du 3-3-2012
Le monde week end du 3-3-2012
Le monde week end du 3-3-2012
Le monde week end du 3-3-2012
Le monde week end du 3-3-2012
Le monde week end du 3-3-2012
Le monde week end du 3-3-2012
Le monde week end du 3-3-2012
Le monde week end du 3-3-2012
Le monde week end du 3-3-2012
Le monde week end du 3-3-2012
Le monde week end du 3-3-2012
Le monde week end du 3-3-2012
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

Le monde week end du 3-3-2012

10,250
-1

Published on

Published in: Education
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
10,250
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
6
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Le monde week end du 3-3-2012

  1. 1. CULTURE & IDÉES SPORT & FORME Spécial mode : Emmanuelle Béart, l’entretien vérité Mormeck-Klitschko, le combat de l’année l’ère des gourous L’actrice réagit à des répliques de la pièce de Pirandello Les deux boxeurs s’affrontent ce week-end M LE MAGAZINE DU « MONDE » ● UNIQUEMENT ENFRANCE MÉTROPOLITAINE, « Se trouver », qu’elle joue actuellement SUPPLÉMENT en Allemagne devant 50 000 fans SUPPLÉMENT BELGIQUEET LUXEMBOURG SCIENCE & TECHNO Citoyens et scientifiques main dans la main Quand le grand public participe à des expériences SUPPLÉMENT Samedi 3 mars 2012 - 68e année - N˚20876 - 3,20 ¤ - France métropolitaine - www.lemonde.fr --- week-end Fondateur : Hubert Beuve-Méry - Directeur : Erik Izraelewicz Dure semaine Poutine prend ses distances avec Assad t Rencontre avec le leader russe à la veille des élections P. 14, 8, 6 et cahier Culture & Idées de campagne pour M.Sarkozy Vladimir Poutine, jeudi 1er mars, t Toujours n 2 dans les sondages, chahuté à Bayonne, o dans sa datcha. le président-candidat peine à reprendre la main D. MONTELEONE/VII POUR « LE MONDE » T présidentielle 2012 rès mauvaise semaine pour Nicolas Sarkozy, qui espérait dépasser Fran- çois Hollande dans les sondages. Or, FRONT NATIONAL Paroles d’électeurs jeudi 1er mars, il reculait d’un point, à 25,5 %, Alors que Marine Le Pen cherche encore danslebaromètrequotidienIFOP-Fiducial- une cinquantaine de signatures, enquête Paris Match-Europe 1, publié à 18 heures, auprès de ses sympathisants Pages 2 et 4 tandis que François Hollande progressait CENTRE François Bayrou défend d’un point, à 29%. Le même jour, des mani- sa « cohérence » Page 4 festants ont fortement perturbé la visite TRIBUNE François Hollande veut du président-candidat à Bayonne. p P. 3 « repenser » la loi Hadopi Page 15 Edith Bouvier et William Daniels Contre l’extrême pauvreté, le combat continue enfin exfiltrés de Syrie INTERNATIONAL Les journalistes français devaient être N e boudons pas le plaisir subsaharienne, que l’on disait per- sées demeuraient embourbées. seulement monétaire. Elle s’aigui- rapatriés vendredi 2 mars. Les rebelles syriens ont offert par la Banque mon- due, ont commencé à surmonter Gardons-nous pourtant de tout se avec le creusement des inégali- diale: elle vient d’annon- leurs handicaps économiques, satisfecit, ne serait-ce qu’en raison tés, phénomène inévitable lors- effectué, le 1er mars, un « retrait tactique » d’Homs. P. 8 cer que l’objectif des Nations éducatifs, sanitaires ou démogra- de la médiocrité de l’amélioration, qu’une économie accélère sa crois- unies de réduire de moitié l’extrê- phiques pour apporter un peu de qui consiste à vivre avec 2dollars sance, au moins dans un premier me pauvreté d’ici à 2015 a été mieux-être à leurs populations plutôt qu’avec 1,25dollar. La métho- temps. Malheureusement, les Médecin paternaliste et patient atteint avec cinq ans d’avance. les plus démunies. dologie de la Banque mondiale prê- pays en développement ne dispo- Finalement, la mondialisation Et cela en dépit de la crise finan- te aussi le flanc à la critique, car ses sent pas de la fiscalité permettant infantilisé, c’est du passé et l’aide au développement – diffi- cière et d’une spéculation dont les experts ont travaillé sur les statisti- de récupérer auprès des fortunes cile d’être précis dans l’ordre des soubresauts se révèlent meur- ques de 130 pays, alors que la Ban- flambant neuves l’argent pour SANTÉ Dix ans après sa promulgation, la loi sur les droits causalités – ont réussi à réduire triers pour les plus pauvres, com- que compte 187Etats membres. améliorer des services publics sou- des malades a fait évoluer l’échange médical. P. 10 en 2010 à un milliard de femmes me l’a prouvé le triplement du Gageons que les 57 qui n’ont pas vent inexistants et qui, seuls, et d’hommes le nombre des dam- été en mesure de fournir de don- pourraient donner aux laissés- nés de la terre, car il n’y a pas Editorial nées sur leur pauvreté sont les pour-compte les moyens de béné- Georges d’autre expression pour désigner plus en difficulté. ficier des fruits de la croissance.UK price £ 1,50 ceux qui disposent de moins de Les pays en guerre notamment Enfin, rappelons que si l’objec- 1,25dollar par jour pour survivre. prix du riz en 2008. sont à la fois ceux qui ne peuvent tif numéro un des Nations unies, Le rééquilibrage de la croissan- Cette heureuse évolution pro- établir de statistiques et ceux où la réduction de la pauvreté, est sta- PEREC ce au profit du monde en dévelop- met de se poursuivre, si l’on en la pauvreté s’aggrave impitoyable- tistiquement atteint, il en reste pement, qui s’est singulièrement croit les augures, puisque les pays ment. Comment recenser le pou- sept, tels que l’égalité des sexes, la accéléré depuis l’an 2000, a per- en développement devraient voir d’achat et chiffrer les dépen- santé maternelle ou la lutte contre mis cette avancée. Avec des pro- continuer de contribuer pour les ses des populations des zones tri- les pandémies, qui sont loin d’être gressions fortes et soutenues de deux tiers à la croissance planétai- bales d’Afghanistan ou des gagnés. Le combat en faveur des leur produit intérieur brut, la re, voire pour les trois quarts, si confins des déserts soudanais? plus pauvres continue. p Chine, l’Inde et même l’Afrique les vieilles économies industriali- D’autre part, la misère n’est pas Lire page 9 Le regard de Plantu Les filles jouent des coudes aux Victoires de la musique E lles ont entre 20 et 55 ans, elles s’appellent Inna Modja, Camille, Zaz, Brigitte ou Catherine Ringer. Elles rivalisent crânement avec les garçons pour figurer, samedi 3 mars, au tableau d’honneur des Victoires de la musique. Qu’on en juge : trois artistes filles contre un garçon dans la catégorie prestigieuse du Meilleur Album. Même propor- tion dans la catégorie Révélation. Une montée en gamme qui se voit aussi dans les bacs des disquaires, roman avec des chanteuses de caractère: LA LIBRAIRIE Anaïs, Zaza Fournier et La Grande DU XXI e SIÈCLE Sophie. p Lire page 17 Algérie 150 DA, Allemagne 2,00 ¤, Antilles-Guyane 2,00 ¤, Autriche 2,40 ¤, Belgique 3,20 ¤, Cameroun 1 600 F CFA, Canada 4,25 $, Côte d’Ivoire 1 600 F CFA, Croatie 18,50 Kn, Danemark 28 KRD, Espagne 2,00 ¤, Finlande 2,80 ¤, Gabon 1 600 F CFA, Grande-Bretagne 1,50 £, Grèce 2,20 ¤, Hongrie 750 HUF, Irlande 2,00 ¤, Italie 2,20 ¤, Luxembourg 3,20 ¤, Malte 2,50 ¤, Maroc 12 DH, Norvège 28 KRN, Pays-Bas 2,20 ¤, Portugal cont. 2,00 ¤, Réunion 2,00 ¤, Sénégal 1 600 F CFA, Slovénie 2,20 ¤, Suède 35 KRS, Suisse 3,20 CHF, TOM Avion 380 XPF, Tunisie 2,00 DT, Turquie 6,50 TL, USA 3,95 $, Afrique CFA autres 1 600 F CFA,
  2. 2. 2 présidentielle 2012 0123 Samedi 3 mars 2012Bataille éducative s BLOG Les sympathisants du Front national avaient été nombreux, en 2007, à lui préférer Nicolas Sarkozy. Le parti d’extrême droite attire deentre l’Inde et la Norvège nouveau, avec Marine Le Pen, ceux qui rêvent d’un grand chambardementS «C’est la seule capable i seulement les services de tés indiens ont promis d’évoquer protection de l’enfance nor- leur cas dès le premier jour de la végiens avaient médité la session parlementaire.phrase de Pascal, « vérité en deçà Si le mythe de Ganesh était de faire tout péter»des Pyrénées, erreur au-delà», sans arrivé jusqu’en Norvège, le servi-doute auraient-ils évité une grave ce de protection de l’enfancecrise diplomatique avec l’Inde. (CWS) de Stavanger aurait sans Depuis mai 2010, Aishwarya et doute compris pourquoi, en Inde,Abhigyan, âgés respectivement parents et enfants dorment dansde 1 et 3 ans, vivent dans une le même lit. Ganesh refuse l’en-famille d’accueil norvégienne de trée de sa maison à celui qu’illa ville de Stavanger après avoir ignore être son père, pendant queété retirés à leurs parents indiens sa mère, Parvati, prend un bain. mais c’est ce qu’elle peut générer, des typespour de prétendus mauvais traite- Le père lui tranche alors la tête qui portent des croix gammées et ce genrements. D’après les informations d’un coup de sabre et, devant la de chose. Mais regardez, Mitterrand, c’étaitrapportées par la presse norvé- réaction horrifiée de la mère, s’en un homme de gauche et il était bien amigienne, la mère donnait à manger va finalement chercher la tête avec Bousquet. Alors… »à ses enfants directement avec les d’un éléphanteau pour la poser Il y a « Marine », qui plaît bien, qui passemains, elle ne les allaitait pas sur les épaules de son fils décapi- mieux, qui dit tout haut ce qu’on penseconvenablement et les parents té. L’une des dirigeantes du parti toutbas, qui représenteune bonnemaniè-avaient pris l’habitude de dormir nationaliste hindou, Sushma Swa- re de hurler son dépit, de rendre aux élitesavec leur progéniture. raj, a résumé ainsi la morale de le mépris qu’elles professent à notre L’Inde n’aime pas recevoir de cette histoire, en guise d’avertisse- égard. Et puis il y a « Le Pen », qui fait tou-leçons d’allaitement de la Norvè- ment aux Norvégiens : « Nous ne jours un peu peur et qu’on n’aimerait pasge, et encore moins qu’on lui dise dormons jamais avec nos enfants forcément voir au sommet de l’Etat.comment faire dormir les derrière notre dos. » A Sucy-en-Brie, Françoise s’en tient éga-enfants. En confisquant ainsi Le ministère indien des affai- lement à un vote protestataire. « Je ne voisAbhigyan et Aishwarya, la Norvè- res étrangères a envoyé à Oslo un pas comment elle pourrait être élue prési-ge a humilié tous les parents qui, émissaire spécial du nom de dente de la République, gouverner touteen Inde, ont l’habitude de dormir Ganapathi, l’autre nom de seule. Je ne l’aimeraispas, d’ailleurs », tient-avec leur enfant, parfois jusqu’à Ganesh, le dieu à tête d’éléphant, elle à préciserl’âge de 10 ans. pour négocier le rapatriement C’est ce qui fait également hésiter des enfants. Le CWS de Stavanger Gérard et Martine, qui ont tous les deuxLe mythe de Ganesh a finalement accepté, mardi 48 ans, et qui habitent à Saint-Pierre-des- Le placement de ces enfants 28 février, de les confier à leur Corps (Indre-et-Loire). Au chômagedans une famille d’accueil norvé- oncle de Calcutta. Cette demande depuis trois ans, après avoir connu « millegienne s’est vite transformé en doit toutefois être validée par la métiers, mille misères », lui survit grâce«kidnapping d’Etat » dans la pres- justice norvégienne le 23 mars. à l’allocation de solidarité spécifiquese indienne. « Ce que nous avons « L’Inde suit de près ce dossier », a (ASS), royalement 473 euros mensuels.vu, c’est une rigidité bien installée, assuré jeudi S. M. Krishna, le Quant à Martine, elle est vendeuse dansaux proportions “talibanesques”, ministre indien des affaires étran- une galerie commerciale et gagnedans la manière d’envisager les gères. Le CWS aura au moins réus- 1 100 euros par mois.codes familiaux d’une autre si un exploit : mettre fin aux divi- Affichage promouvant la candidature de Marine Le Pen à l’élection présidentielle A écouter Gérard, Marine Le Pen « a lesculture», lit-on dans le quotidien sions de la classe politique indien- le long de la nationale 6, dans la région d’Avallon (Yonne). ANTONIN SABOT POUR LE MONDE.FR pieds sur terre et comprend ce que les Fran- Dindien The Asian Age. Les chaînes ne en déclenchant une mobilisa- çais viventdans leurquotidien». «Vous ver-indiennes d’information en conti- tion sans précédent des politi- ansle départementdel’Yon- affirme-t-elle. Les Arabes qui ont du res- rez que beaucoup de cols bleus vont voternu ont retransmis en direct le sit- ciens de tous bords pour « sau- ne, les affiches de Marine Le pect pour les Français, il n’y a pas de problè- pour elle pour cette raison », pronosti-in des grands-parents des enfants ver» Abhigyan et Aishwarya. p Pen ponctuent le paysage me. Mais les autres, ils doivent dégager. On que-t-il. « Si je n’écoutais que ma colère, je« enlevés» devant l’ambassade de Julien Bouissou sur la Nationale6,cette rou- parle de racisme trop facilement. On ne voterais pour elle sans difficulté, enchaîneNorvège à New Delhi. Et des dépu- (New Delhi, correspondance) te sur laquelle roulaient peut plus critiquer personne.» Martine. Le problème est que si tous les autrefois les vacanciers et Vivien, 20 ans, un militaire, lance un gens qui en ont ras-le-bol font de même, qui charrie aujourd’hui toute une nostal- coup de menton vers la table voisine, où elle risque de passer au premier tour ! Et, là, gie française, avec ses pompes à essence sont assis des jeunes Noirs. « Plus je vois on sera le becdans l’eau.» «Legrand problè-Les indégivrables Xavier Gorce abandonnéeset sesréclamesDubonnetou Cinzano désormais à demi effacées. ça, plus j’ai envie de voter Marine Le Pen, lâche-t-il. Le problème, c’est les musul- me des partis situés aux extrêmes, c’est de les déloger du pouvoir une fois qu’ils sont Ici et là, à l’arrière d’un panneau de mans. Ils veulent niquer la France. Si on les installés», conclut Gérard. signalisation, ou sur une pile de pont, la laisse faire, il va y avoir une guerre civile dame étale sa blondeur toute gauloise. Alors que les autres formations politiques en France. » Vivien poursuit son raisonne- ment : « Marine Le Pen pense à la France, …et puis il y a LePen, commencentà peine leur badigeonélecto- qu’à la France. Elle propose de sortir de qui fait toujours ral, le Front national, lui, occupe le terrain depuis un an déjà. l’Union européenne. L’UE c’est tout le pro- blème de la France. A cause de ça, on n’a un peu peur Le terrain et aussi les esprits. A l’escale plus d’exportations, et c’est pour ça qu’il y et qu’on n’aimerait pas d’Avallon, quand sonne l’heure de l’apéri- tif dans la pizzeria de la Tour, les hommes a du chômage. » A Sucy-en-Brie (Val-de-Marne), Françoi- forcément voir arriver parlent beaucoup d’elle. Ils l’appellent se, 62 ans, aime également l’idée de « la au sommet de l’Etat « Marine » ou encore « la Marine ». France aux Français ». Elle plaide pour un En auditeur attentif, Philippe Halloy, retourau franc,quiaurait le méritededon- Alors, comme d’autres qui hésitent le patron de l’établissement, décrypte ces ner plus de rondeurs à ses 1 300 euros de encore, Gérard lorgne, pour porter sa colè- conversations. « Les gens ont le sentiment retraite. Les images de la crise grecque qui re, vers l’autre bord du spectre politique, que c’est la seule capable de faire tout arrivent jusque dans son appartement du côté de Jean-Luc Mélenchon. Il est péter, de déclencher le bordel, pour qu’ils HLM lui font craindre que, demain, ses séduit en particulier par l’idée du relève- puissent en découdre, dit-il. Contre qui ? revenus subissent une cure d’amaigrisse- ment du smic à 1 700 euros que promeut Contre tout. Tout le monde se sent étouffé. ment. « Les parlementaires et les ministres, le candidat du Front de gauche. Marine, je sens que c’est vraiment un vote eux, refusent de baisser leur salaire. Il y en a A Avallon, Philippe Halloy a fait le pour le chaos. » qui continuent à s’en mettre plein les même constat. « Les extrêmes, dans ces fouilles», précise-t-elle. moments-là, c’est sûr que c’est attirant. Il y a «Marine», qui plaît bien, C’est la première fois que Françoise votera Le Pen. « Je n’aimais pas le père. La Jean-Luc Mélenchon aussi, il touche les gens. Ce qu’il décrit, c’est la réalité qu’on qui passe mieux, qui dit tout haut fille, elle me parle plus », avoue-t-elle. voit autour de nous. » ce qu’on pense tout bas, une bonne A Montpellier, Jean-Marc l’intérimaire fait d’ailleurs le même constat : il trouve Beaucoup des personnes interrogées avaient voté pour Nicolas Sarkozy à l’élec- manière de hurler son dépit… également que la fille est « moins facho tion présidentielle de 2007. Comme par- que son père ». tout en France, à Avallon, à Saint-Pol-sur-Société éditrice du « Monde » SA A Montpellier, dans un café de la place Dans le café de la mairie, à La Courneu- Mer (Nord), à Montpellier ou à La Cour-Président du directoire, directeur de la publication Louis Dreyfus de la Comédie, des jeunes gens théorisent ve, Hocine, 49 ans, employé à l’aéroport neuve, le candidat UMP avait ratiboisé leDirecteur du « Monde », membre du directoire, directeur des rédactions Erik IzraelewiczSecrétaire générale du groupe Catherine Sueur également ce chaos. « Il y en a qui disent : de Roissy, fait aussi le distinguo. « Marine vote Front national de 2002. A Saint-Pier-Directeurs adjoints des rédactions Serge Michel, Didier Pourquery “Il faudrait une bonne guerre.” Moi, je pen- Le Pen, elle arrondit les angles, elle com- re-des-Corps, Gérard et Martine étaientDirecteurs éditoriaux Gérard Courtois, Alain Frachon, Sylvie Kauffmann se qu’il faudrait un gros score de Marine mence à dire des trucs que tout le monde au nombre de ceux qui avaient étéRédacteurs en chef Eric Béziat, Sandrine Blanchard, Luc Bronner, Alexis Delcambre,Jean-Baptiste Jacquin, Jérôme Fenoglio, Marie-Pierre Lannelongue (« M Le magazine du Monde ») pour que les gens flippent et réfléchis- pense. Le problème, ce n’est plus nous, les séduits. Mais ils jurent en chœur qu’onChef d’édition Françoise Tovo sent », estime Jean-Marc, un chaudron- Maghrébins. C’est ceux qui viennent dans ne les y reprendra plus. Et ils ne sont pasDirecteur artistique Aris Papathéodorou nier qui survit d’intérim. Elle mettrait un la clandestinité, ceux qui viennent en Fran- les seuls. « Il peut se rouler par terre, il neMédiateur Pascal Galinier tel bordel chez les arrivistes de la vie politi- ce profiter du système. Et ça, on est beau- m’aura plus », promet également Françoi-Secrétaire générale de la rédaction Christine LagetDirecteur du développement éditorial Franck Nouchi que française que je regarderaisça en rigo- coup à le penser : les gens profitent trop se à Sucy-en-Brie.Conseil de surveillance Pierre Bergé, président. Gilles van Kote, vice-président lant », ajoute-t-il encore. des acquis sociaux. » Reste que la personnalité de Marine Jean-Marc est issu d’un milieu populai- Cet hommed’origine algérienne ne voit LePen ne suffit pas encore à normaliser le0123 est édité par la Société éditrice du «Monde » SA re. Ses parents votaient pour le Parti com- pas où serait l’interdit. Il estime même vote pour le Front national. Ainsi, aucuneDurée de la société : 99 ans à compter du 15 décembre 2000. Capital social : 94.610.348,70¤. Actionnaire principal : Le Monde Libre (SCS).Rédaction 80, boulevard Auguste-Blanqui, 75707Paris Cedex 13 Tél. : 01-57-28-20-00 muniste. Lui, en 2007, il s’est abstenu. que la simple possibilité de voter Front des personnes que nous avons interro-Abonnements par téléphone : de France 32-89 « Personne ne me plaisait», dit-il. Mais cet- national est une marque d’intégration. gées n’a accepté de sortir de l’anonymat. p(0,34 ¤ TTC/min); de l’étranger : (33) 1-76-26-32-89ou par Internet : www.lemonde.fr/abojournal te fois, il est tenté par la candidate du « Nous [les Maghrébins], ça fait quarante Benoît Hopquin et Front national. « Je ne suis pas du tout sûr ou cinquante ans qu’on est là. Moi, je suis les blogueurs d’Une année en France qu’elle soit sincère, mais j’aime bien son Français, j’ai passé toute ma vie en France, La reproduction de tout article est interdite sans l’accord de l’administration. Commission paritaire des publications et agences de presse n° 0712 C 81975 ISSN 0395-2037 discours sur les immigrés, explique-t-il. j’ai fait mon service militaire ici. Et de voir n Sur Lemonde.fr En gros, ceux qui bossent et qui s’intè- certains qui viennent ici toucher les alloca- Jusqu’à l’élection grent, ils sont bienvenus. Les autres, ils tions et repartent dans leur pays pour présidentielle, n’ont rien à faire ici. » vivre, ça, je ne l’accepte pas. » « Le Monde » pose Assise à ses côtés, Ludivine, 21 ans, bura- Mais l’homme danse d’un pied sur ses valises dans 80, bd Auguste-Blanqui, Imprimerie du MondePrésident : Louis Dreyfus 75707 PARIS CEDEX 13 12, rue Maurice-Gunsbourg, liste, se dit fatiguée de ne pouvoir prendre l’autre: « Je ne crois pas que je voterai pour huit coins de France. 94852 Ivry cedex le tramway tranquillement le soir. « Il y a elle, car y’a des sous-entendus qui me Directrice générale : PRINTED IN FRANCE Tél : 01-57-28-39-00 Des portraits et des Corinne Mrejen Fax : 01-57-28-39-26 toujours des Arabes qui foutent le bordel, dérangent. Elle, elle n’est pas dérangeante, histoires au jour le jour.
  3. 3. 0123Samedi 3 mars 2012 présidentielle 2012 3Nicolas Sarkozy grogne, François Hollande souritUne semaine de faux pas s’achève sur un sondage négatif pour le candidat de la droite et positif pour celui du PSBruxelles, LyonEnvoyés spéciauxF rançais, aidez-moi. » Nicolas Sarkozy conclura sans doute de nouveau son discours deBordeaux, samedi 3 mars, sur cesmots qui furent ceux du généralde Gaullefaceaux putschistesd’Al-ger en 1961. Le président-candidatcompte désigner comme ennemisles manifestants qui l’ont chahutéà Bayonne (Pyrénées-Atlantiques)et forcé à se réfugier dans un café.Avec en ligne de mire son grandrival François Hollande. « Hollande a annoncé l’épura-tion, s’il était élu, de tous les magis-trats, de tous les fonctionnaires etde tous les ambassadeurs qui nepensaientpascommelui.Çaéchauf-fe les esprits des gens de la base », aaccusé M. Sarkozy, jeudi 1er mars,avant de quitter le Pays basquepourleConseileuropéendeBruxel-les. Le soir, au cours d’un meetingqui a reuni quelque 12000 person-nes à Lyon, M. Hollande a réponduà son adversaire, sans le nommer,en appelant ses partisans à « nejamais céder à la polémique inutile,à la violence verbale et encoremoins à la violence physique». Reprendre la main, coûte quecoûte, c’est l’obsession du prési-dent au terme d’une semainedésastreuse. Il espérait dépasserM. Hollande dans les intentions devote au premier tour, avec l’idéeque,alors,toutredeviendraitpossi-ble au second. C’est l’inverse qui sedessine. Le baromètre IFOP-Fidu- Avant de se rendre à Bayonne, M. Sarkozy a visité une ferme à Itxassou, en compagnie de Mme Alliot-Marie, députée des Pyrénées-Atlantiques. OLIVIER LABAN-MATTÉI/NEUS POUR « LE MONDE »cial pour Paris Match et Europe 1,publié chaque jour à 18 heures, tier [spécialiste des sondages] n’est par exemple, sans la nommer, à la Les malheursde l’unfont le bon- de droite autour de lui, mais on Dans l’entourage de M. Sarkozy,indiqueunrecul de1 point,à 25,5 %, pas euphorique», confie un intime compagne de M. Hollande, Valérie heur de l’autre, même si le candi- voit bien que l’énergie de 2007 n’y l’on veut encore y croire, avec letandis que le candidat PS gagne du président, même s’il pense que Trierweiler, coupable à ses yeux dat PS ne le dit pas trop fort. Mer- est plus ». Le directeur de la com- meeting de Bordeaux, où il va par-1point, à 29 %. L’avance du socialis- tout ne sera vraiment scellé qu’à la d’avoir une émission télévisée sur credi soir, dans l’Eurostar qui le munication du candidat socialiste ler de République et d’immigra-te, qui s’était réduite à 1,5 point, est fin du mois de mars. Direct8, chaîne du groupe Bolloré. ramenait de Londres, M. Hollande dit s’en être aperçu huit jours tion, et avant le grand meeting dede nouveau de 3,5points. Le 24 février, Nathalie Koscius- commentaiten ces termes l’entrée après la déclaration de candidatu- Villepinte le 11 mars. Sur France 2, Le choc est d’autant plus fort ko-Morizet, ex-ministre chargée « Prêts à tout » en campagne de M. Sarkozy. « Son re du chef de l’Etat. « On a senti que le 6 mars, Nicolas Sarkozy devraitque les conseillers du président, des transports et porte-parole du Mardi, lors de la visite d’un idée, dès le début, ça a été d’impres- ça ne prenait pas, qu’il n’avait pas affronter Laurent Fabius et a laisséPierre Giacometti et Patrick Buis- candidat, a commis une bourde en internat d’excellence à Montpel- sionner. Impressionner en usant grand-chose à dire sinon attaquer entendre qu’il avait proposé unson, prennent au sérieux ce baro- évaluant le prix d’un ticket de lier, il confirme à tort l’arrivée au sans cesse de l’invective, impres- Hollande matin, midi et soir, dit-il. duelavecJean-MarieLe Pen, histoi-mètre. Les proches du candidat métro parisien à plus de 4 euros. Liban de la journaliste du Figaro, sionneren annonçantune proposi- Cela dit, nous devons rester vigi- re de semer la zizanie entre le pèresont consternés. « C’est une semai- Claude Guéant, ministre de l’inté- Edith Bouvier, blessée à Homs en tion fracassante chaque jour, lants : ce qui s’est passé à Bayonne et la fille.ne catastrophique. Nicolas Sarkozy rieur, a cru utile de qualifier le FN Syrie. Sans doute est-il parvenu impressionner en promettant une et les propos de Sarkozy sur “l’épu- François Fillon et Jean-Françoisrevient au point de départ. Pour le de nationaliste et socialiste. Quant à semer le trouble à Radio France, mobilisation exceptionnelle.Je n’ai ration” montrent que ces gens-là Copé se battent, eux, pour affron-PS,c’estunebénédiction,etilnefaut à Henri Guaino, plume volubile du en dénonçant, sur France Inter, rien trouvé de très impressionnant sontprêtsà toutpour garderle pou- ter M. Hollande, dans la mêmepas que Sarkozy tombe dans le syn- président,ila exploséd’autoritaris- l’engagementdudirecteurdeFran- pour l’instant.» voir. Face à cela, il faut bien sûr émission, le 19 mars. Il s’agit dedrome du guerrier blessé », s’afflige me devant le président PS du ce Culture, Olivier Poivre d’Arvor, Pour Manuel Valls, « M. Sarkozy répondre aux attaques, mais ne gagner le mérite d’avoir débattuunvisiteur dusoir. « Au PS, ils consi- conseil général de l’Essonne, Jérô- en faveur du candidat Hollande, n’a pas raté son entrée en campa- pas tomber dans l’invective. Car avec le probable futur président. pdèrent que c’est définitivement me Guedj. Le candidat lui-même a mais le point marqué ainsi ne suf- gne dans la mesure où il a quand c’est cela, au fond, que cherche Arnaud Leparmentier etgagné et, chez nous, Guillaume Pel- multipliéles fauxpas,s’enprenant fit pas à rassurer les troupes. même réussi à ressouder l’électorat Sarkozy: abaisser le débat.» Thomas Wieders LE BILLET Dans les rues du Petit-Bayonne,nationalistespar Arnaud Leparmentier et socialistes invectivent le présidentLa discorde Détaillant-grossiste vend aux particuliersdans son camp Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) réclament le rapprochement des Basques incarcérés, une revendica- lande. Quelques cailloux volent, la foule grossit, la police devient les grandes marques ”au meilleur prix” Correspondant tion à laquelle M. Sarkozy ne se nerveuse tandis que fusent les déclare « pas hostile», « par huma- « Au revoir, président», « T’es pas MATELAS - SOMMIERS F aisons du Sarkozy, Lors d’un passage de quelques nité pour les familles». Mais les chez toi ici ! ». citons pour briller heures au Pays basque, jeudi manifestants sont tenus à distan- Des militants UMP se font égale- CANAPÉS - SALONS - CLIC-CLAC DeGaulle et son premier 1er mars, Nicolas Sarkozy a renoué ce, le plat de résistance étant ici ment entendre avec des « Nicolas, ouvrage, écrit dans la foulée avec une région dont il avait déjà l’agriculture. président», tandis que des curieux, de la Grande Guerre, La Discor- rencontré la « société civile » en Ensuite, une foule compacte venus en nombre, espèrent appro- de chez l’ennemi. Sauf que la tant que ministre de l’intérieur le attend M.Sarkozy, qui tente de par- cher le visiteur, sinon l’ajouter aux discorde règne dans le camp 20décembre 2003. « Moi qui ne courir les rues du Petit-Bayonne photos de leurs smartphones. Des du président-candidat. On n’a suis ni basque, ni béarnais, ce com- en compagnie d’élus UMP: Jean anonymes revendiquent «la paro- pas perdu que, déjà, on s’y bat pour une reconnaissance de ce Grenet, maire de la ville, et député le à tout le monde», et une com- accuse. D’avoir disparu, com- que vous êtes, de ce que vous ont des Pyrénées-Atlantiques, Michèle merçante remarque: « Lui, au CONVERTIBLES me les ministres. De ne pas laissé vos parents, de ce dont vous Alliot-Marie, députée, et Alain moins, il a eu le courage de venir au avoir assez vendu le projet êtes fiers, ce combat-là, si vous le Lamassoure, parlementaire euro- Petit-Bayonne.» POUR COUCHAGE QUOTIDIEN économique, comme les par- voulez bien, je le porterai avec péen. Dans la cohue, les huées le La pression monte. Les CRS lementaires. Rien ne va non vous», avait-il alors affirmé. disputant aux applaudissements, dégagent les alentours. Tout souri- * Voir conditions sur www.mobeco.com plus sur l’école, grand sujet Cette fois-ci, que ce soit la recon- le cortège se fraye avec peine un re et délivrant remerciements et du Sarkozy nouveau, sur naissance institutionnelle du Pays chemin dans les rues étroites, poignées de mains dans la bouscu- lequel un sondage lui met basque, le sort des prisonniers bas- d’une charcuterie arborant des lade, M. Sarkozy regagne sa voitu- une mauvaise note. Sa campa- ques, la sauvegarde de la langue, jambons de Bayonne à un café où re. Les policiers se dispersent, le DIVA - CASANOVA - BUROV - DESIGNERS GUILD gne est tombée sous la coupe tous ces sujets ont été à peine le candidat rencontre des respon- sous-préfet est moins tendu. NEOLOGY - NICOLETTI - LELEU - MARIES CORNER - ETC ... de la France du non avec l’ar- effleurés. Le président-candidat sables économiques et sociaux. Le secrétaire départemental de TRECA - TEMPUR - SIMMONS - PIRELLI chéogaulliste Henri Guaino et a fait face, tant lors de la visite l’UMP, Max Brisson, s’insurge: D U N LO P I L LO - BU LT E X - E P E DA - E TC . . . l’ex-maurassien Patrick Buis- d’une exploitation agricole que Contradicteurs et curieux « Les militants socialistes, présents son, qui pestent autant que la dans les rues du Petit-Bayonne, Sur le parcours et avant la fin avec leurs élus, ont aujourd’hui Livraison gratuite sur toute la France gauche et le FN contre les à une série d’opposants qui, réunis de ce rendez-vous, la rue réunit perdu tout sens de la tradition Réglez en 10 fois sans frais * salaires des patrons et contre en une convergence de circonstan- tout un éventail local de contradic- républicaine.» Et de prendre à par- Bruxelles. Alors comment cri- ce, ont rendu son séjour agité. teurs: les écologistes de Bizi tie Colette Capdevielle, conseillè- 50 av. d’Italie 148 av. Malakoff 247 rue de Belleville tiquer la taxation à 75 % des D’abord à Itxassou, dans la contre « le travail de 7 à 77 ans», re municipale socialiste de Bayon- 75013 PARIS 75116 PARIS 75019 PARIS revenus supérieurs à 1million zone AOP (appellation d’origine des nationalistes basques en ne et candidate aux législatives, d’euros ou la demande de protégée) du piment d’Espelette, faveur de l’indépendance, le col- en lui lançant: « Vous faites allian- renégociation des traités euro- péens de François Hollande? veulent l’interpeller les collectifs contre une ligne à grande vitesse lectif Batera pour une collectivité territoriale Pays basque et de jeu- ce avec les indépendantistes pour empêcher un candidat de faire 01 42 08 71 00 7j/7 De la « triangulation» à l’intel- entre Bayonne et l’Espagne, mais nes militants socialistes brandis- campagne! » p www.mobeco.com leader de la vente en ligne ligence avec l’ennemi. p aussi des indépendantistes qui sant des portraits de François Hol- Michel Garicoix

×