Your SlideShare is downloading. ×
le journal le monde du 6-3-2012
le journal le monde du 6-3-2012
le journal le monde du 6-3-2012
le journal le monde du 6-3-2012
le journal le monde du 6-3-2012
le journal le monde du 6-3-2012
le journal le monde du 6-3-2012
le journal le monde du 6-3-2012
le journal le monde du 6-3-2012
le journal le monde du 6-3-2012
le journal le monde du 6-3-2012
le journal le monde du 6-3-2012
le journal le monde du 6-3-2012
le journal le monde du 6-3-2012
le journal le monde du 6-3-2012
le journal le monde du 6-3-2012
le journal le monde du 6-3-2012
le journal le monde du 6-3-2012
le journal le monde du 6-3-2012
le journal le monde du 6-3-2012
le journal le monde du 6-3-2012
le journal le monde du 6-3-2012
le journal le monde du 6-3-2012
le journal le monde du 6-3-2012
le journal le monde du 6-3-2012
le journal le monde du 6-3-2012
le journal le monde du 6-3-2012
le journal le monde du 6-3-2012
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

le journal le monde du 6-3-2012

15,602

Published on

صحيفة لومند ليوم 6-3-2012

صحيفة لومند ليوم 6-3-2012

Published in: Education
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
15,602
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
4
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Le Monde Economie Le stress des parents salariés Supplément Mardi 6 mars 2012 - 68e année - N˚20878 - 1,50 ¤ - France métropolitaine - www.lemonde.fr --- Fondateur : Hubert Beuve-Méry - Directeur : Erik Izraelewicz M.Sarkozy joue son va-tout en se radicalisant à droite t Cette semaine, le président-candidat va chercher à reprendre la main en multipliant les interventions médiatiques et les prises de position sur une ligne populiste et conservatrice t La candidate du Front national orchestre sur ce terrain son duel avec Nicolas Sarkozy t M. Hollande fait des propositions pour modifier la réforme de l’université N présidentielle 2012 icolas Sarkozy, qui cet hiver se moquait re). Petite réunion électoralepour ne pas désha- volontiers de François Hollande n’en biller la grand-messe à Villepinte (Seine-Saint- finissant pas de relancer sa campagne, Denis) du dimanche 11 mars. Il s’agira, dans une EUROPE Merkel met la pression sur Hollande doit cette semaine se plier à cet exercice délicat. démonstration de force, de rassembler plu- La chancelière allemande veut éviter Moinsdevingt joursaprèssa déclarationde can- sieurs dizaines de milliers de militants, d’expo- la renégociation du traité européen Page 4 didature, le président de la République se voit ser le programmedu candidatet d’accomplir ce UNIVERSITÉ Le PS présente sa réforme de nouveaudistancéparson adversairesocialis- que François Hollande a réalisé au Bourget La « première priorité» des socialistes te. Dans les prochains jours, il joue son va-tout. début janvier. M. Sarkozy doit absolument est de réduire le taux d’échec en licence Page 5 Déplacement lundi à Saint-Quentin (Aisne), reprendre la main, car ce n’est plus lui qui dicte CHRONIQUE Quand la France s’agace chezXavierBertrand, dansun centrede réinser- l’agenda médiatique. Pire, ses thèmes de cam- La campagne présidentielle semble esquiver tion pour mineurs délinquants; émission sur pagne ne prennent plus. Que ce soit dans le les questions essentielles et frustrer les France 2, mardi soir, où il débattra avec Laurent domaine économique ou dans celui de l’éduca- électeurs. Cette exaspération pourrait profiter Fabius ; intervention sur RMC face aux audi- teurs jeudi matin, puis meeting à Firminy (Loi- tion, les propositions du candidat socialiste paraissent plus audibles. p Lire pages 2 et 3 aux candidats de second rang. Car quand la France s’agace, elle est imprévisible… Page 19 L’amère victoire La taxesurles émissionsde CO2 Hippodrome de Compiègne: de M.Poutine desavions a duplombdans l’aile le jeu trouble d’Eric Woerth t Il a obtenu près de 64 % CLIMAT La tentative de préserver l’environnement JUSTICE L’enquête de la Cour de justice de la République des voix. L’opposition tourne à la guerre commerciale. Face aux pressions démontre l’implication de l’ex-ministre du budget dans dénonce une fraude de la Chine, de la Russie et des Etats-Unis, Berlin souhaite la cession litigieuse d’un terrain dans l’Oise. Les locaux P. 7, 16 et 27 renégocier la nouvelle législation sur la taxe carbone. P. 9 de l’UMP ont été perquisitionnés en janvier. P. 11 M.VOSKRESENSKY/REUTERS Obama tente de convaincre Le Kremlin doit changer avec la Russie Israël de sa fermeté face à l’Iran DIPLOMATIE « Je ne bluffe pas », a insisté le président L es larmes sur la joue droite dent qui a secoué la capitale, et veau, à la fraude électorale. Si l’on ne se contentant plus seulement américain avant sa rencontre avec M. Nétanyahou. P. 6 de Vladimir Poutine, le «nou- plusieurs grandes villes du pays, en croit les témoignages réunis d’être une force d’obstruction au veau» président de la Russie, depuis les élections législatives par les journalistes, leurs accusa- Conseil de sécurité de l’ONU, il dimanche soir 4 mars, lors de son meeting de la victoire, étaient- entachées de fraude du 4 décem- bre illustre le réveil d’une nouvel- tions sont clairement fondées. M. Poutine les a cependant d’of- doit travailler avec cette classe moyenne rebelle. Au Salon de Genève, la voiture elles des larmes de triomphe ou fice rejetées en déclarant cette C’est peut-être ce qui l’a poussé devient hyper-connectée de rage ? L’ampleur du vote en sa faveur – autour de 64 %, selon des Editorial élection « la plus propre de l’histoi- re de la Russie». Il n’y aura pas de à faire quelques concessions: assouplissement du régime d’en- TENDANCE Véhicule qui se gare tout seul, téléguidé par résultats provisoires – ferait pen- révision de ce scrutin, pas plus registrement des partis politi- cher pour la première hypothèse. le catégorie de citoyens, avec qu’il n’y en a eu du scrutin de ques, autorisation des manifesta- le smartphone de son propriétaire, lecture des SMS sur le Mais les conditions dans lesquel- laquelle le maître du Kremlin va décembre. Le mouvement de pro- tions, annonce, lundi, qu’une tableau de bord… ce n’est plus de la science-fiction. P. 14 les M. Poutine a dû arracher ce devoir compter. Cette nouvelle testation, sans véritable organisa- demande d’examen des condam- retour au Kremlin, après deux classe moyenne russe, urbaine et tion ni expression politique, pour- nations de Mikhaïl Khodorkovski, mandats présidentiels successifs, informée, a, paradoxalement, rait aussi finir par s’essouffler, l’ex-dirigeant de la firme Yukos P Y R A M I D E P R É S E N T E puis quatre ans passés au poste de émergé et prospéré sous Poutine. après le premier vent emprisonné, a été déposée. premier ministre, lui ont sans Mais elle veut un pays normal et d’indignation. Le président Poutine doit PRIX SPÉCIAL DU JURY FESTIVAL DE CANNES - UN CERTAIN REGARDUK price £ 1,50 doute laissé un goût amer. A Mos- moderne, pas une Fédération Mais là n’est pas l’important, et aujourd’hui aller plus loin et mon- cou même, il n’a pas eu la majori- orpheline de son empire, gangre- Vladimir Poutine le sait. S’il veut, trer que, si la Russie a changé, lui té. Contrairement aux apparen- née par la corruption et soucieuse comme il l’a promis dans son pro- aussi est capable d’évoluer. S’il ne « Une facture bergmanienne, ces, Vladimir Poutine n’est plus de ressusciter les fausses valeurs gramme électoral, décliné sous donne pas rapidement des gages un sujet chabrolien » LE MONDE seul maître chez lui. Cette victoi- du soviétisme. forme d’articles dans la presse rus- solides et concrets en ce sens, la re, il a dû se battre comme jamais Les dirigeants de ce mouve- se ces deux derniers mois, moder- fracture politique qu’ont révélée pour l’obtenir. ment de contestation ont annon- niser la Russie, diversifier son éco- les deux derniers scrutins rendra La Russie a changé. Le mouve- cé la reprise des manifestations nomie et en faire un pays qui son pays ingérable. Et lui aussi en ment de protestation sans précé- dès lundi soir. Ils crient, de nou- compte sur la scène mondiale, en paiera le prix, bien avant 2018. p Le regard de Plantu Les rappeurs sontaussi APRÈS dans Paris LION D’OR L VENISE 2003 a capitale n’est pas qu’une terre partagée entre bobos et retraités de luxe. Elle abrite une population assez diverse pour qu’y fleurissent les cultures urbaines aussi joliment qu’outre- périphérique. Paris a ainsi donné naissance à deux groupes de rap majeurs des années 2010 : 1995, du côté de Montparnasse, et Sexion d’assaut vers Montmartre. Ces derniers – « rebeus » du square Montholon et « renois » du square d’Anvers flanqués d’un poulbot LE NOUVEAU FILM DE ANDREÏ ZVIAGUINTSEV converti à l’islam – sortent L’Apo- NON STOP PRODUCTION PRÉSENTE «ELENA» AVEC NADEJDA MARKINA ANDREÏ SMIRNOV ELENA LIADOVA ALEXEÏ ROZINE SCÉNARIO OLEG NEGUINE ANDREÏ ZVIAGUINTSEV DIRECTEUR DE LA PHOTOGRAPHIE MIKHAÏL KRITCHMAN SON ANDREÏ DERGATCHEV gée. Un CD, séduisant, puissant et CHEF DÉCORATEUR ANDREÏ PONKRATOV COSTUMES ANNA BARTOULI MAQUILLAGE GALIA PONOMAREVA MONTAGE ANNA MASS PRODUCTEUR EXÉCUTIF EKATERINA MARAKOULINA PRODUCTEURS ALEXANDRE RODNIANSKI ET SERGUEÏ MELKOUMOV RÉALISATEUR ANDREÏ ZVIAGUINTSEV VENTES ÉTRANGER PYRAMIDE INTERNATIONAL DISTRIBUTION PYRAMIDE tellement parisien qu’il a été conçu au milieu des vaches, dans AU CINEMA LE 7 MARS W W W . P Y R A M I D E F I L M S . C O M un gîte loué en Normandie par le YANNICK BERNÈDE © PYRAMIDE 2012 - PHOTOS © NON-STOP PRODUCTIONS groupe. p Lire page 20 Algérie 150 DA, Allemagne 2,00 ¤, Antilles-Guyane 2,00 ¤, Autriche 2,40 ¤, Belgique 1,50 ¤, Cameroun 1 600 F CFA, Canada 4,25 $, Côte d’Ivoire 1 600 F CFA, Croatie 18,50 Kn, Danemark 28 KRD, Espagne 2,00 ¤, Finlande 2,80 ¤, Gabon 1 600 F CFA, Grande-Bretagne 1,50 £, Grèce 2,20 ¤, Hongrie 750 HUF, Irlande 2,00 ¤, Italie 2,20 ¤, Luxembourg 1,50 ¤, Malte 2,50 ¤, Maroc 12 DH, Norvège 28 KRN, Pays-Bas 2,20 ¤, Portugal cont. 2,00 ¤, Réunion 2,00 ¤, Sénégal 1 600 F CFA, Slovénie 2,20 ¤, Suède 35 KRS, Suisse 3,20 CHF, TOM Avion 380 XPF, Tunisie 2,00 DT, Turquie 6,50 TL, USA 3,95 $, Afrique CFA autres 1 600 F CFA,
  • 2. 2 présidentielle 2012 0123 Mardi 6 mars 2012Unebanque dusperme pourleséléphants d’Amérique Sarkozyse prendau piège Le chef de l’Etat renoue avec un discours très ferme sur l’immigration.A ux Etats-Unis, Jackson est réserve de Phinda, en Afrique du une superstar, presque un Sud. Assez pour inséminer plus de C héros. A 30 ans, grâce à sa trois cents éléphantes aux Etats-libido exceptionnelle, cet élé- Unis. Mais le précieux liquide res- ’est l’arroseur arrosé. sur l’éducation n’ont pas « infu- cours du chef de l’Etat est simpli- des vents porteurs », poursuit cephant du zoo de Pittsburgh assu- te bloqué dans le réfrigérateur de Cet hiver, Nicolas sé », selon l’expression d’un pro- fié. A Bordeaux, il n’a pas dit, com- conseiller alors que la crise dere depuis maintenant dix ans la la Bio Banque du zoo de Pretoria. Sarkozy raillait Fran- che du candidat. Surtout, même le me le stipulait son texte et com- l’euro est sortie de sa phase la plusdescendance de sa race en hono- En août2011, la PittsburghTribune- çois Hollande, qui « gros rouge qui tache » ne suscite me l’avait dit plus tôt sa plume aiguë dès décembre 2011.rant naturellement ou par insé- Review pronostiquait un feu vert n’en finissait pas de plus les polémiques espérées. volubile Henri Guaino, « l’immi- Déjà, on cherche des coupables.mination la majeure partie des des autorités du pays en septem- relancer sa campa- C’est ce que constate avec afflic- gration est un problème ». Il a tenu Certains responsables s’en pren-éléphantes originaires d’Afrique bre pour exporter le matériel vers gne. C’est à lui de le faire cette tion un ministre, au lendemain un propos beaucoup plus mesu- nent à la porte-parole, Nathaliedu pays. les Etats-Unis. Mais, début mars, semaine, moins de vingt jours du discours de Bordeaux sur la ré : « L’immigration est une chan- Kosciusko-Morizet, accusée « Il y a trois éléphants mâles de BarbaraBaker n’avait toujours après sa déclaration de candidatu- République. ce, mais elle peut être un problè- d’avoir plus attaqué les propos decette race vraiment capables de rien vu venir. « On attend. C’est re, qui n’a pas donné le sursaut Samedi, le candidat UMP a pro- me. » Claude Guéant, liant viande halal,procréer, mais Jackson est le juste que cela prend un peu plus de escompté dans les sondages. Au posé la traçabilité de la viande A droite, on s’interroge. D’abordmeilleur, le plus facile et le plusvolontaire», explique fièrement temps que prévu », commente la directrice du zoo toujours pleine contraire, après une légère remon- tée, le candidat de l’UMP se voit de halal, la mise sous conditions éco- nomiquesdu regroupementfami- sur la stratégie. En redevenant can- didat, Nicolas Sarkozy a, par défini- Le candidat UMPBarbara Baker, directrice du zoo d’espérance. nouveau distancé par son adver- lial et la possibilité aux victimes tion, abandonné la stature prési- comptait dicterde Pittsburgh. Les autres, expli-que-t-elle, Buwagy et Ally, sont « Dynamisme » saire socialiste. Cette semaine, il joue son va-tout. de faire appel d’un procès d’assi- ses ou d’une remise en liberté. dentielle qu’il avait eu tant de mal à se forger, et redevient ce qu’il est, l’agenda médiatique.parfois plus agressifs, moins doci- Le projet est crucial pour les ani- Déplacement lundi à Saint- « On a flirté avec la Constitution et retrouve son tempérament qui C’est l’inverse quiles et moins efficaces. En 2011, lestentatives de fécondation menées maux captifs aux Etats-Unis. « Nous avons un troupeau d’élé- Quentin (Aisne), chez Xavier Ber- trand, dans un centre de réinser- la Convention européenne des droits de l’homme. On fait des avait tant séduit en 2007 et tant déplu ensuite. « La campagne rap- se passe: M.Hollandeavec Buwagy ont échoué. « Jack- phants vieillissants et peu nom- tion pour mineurs délinquants ; coups, mais on n’inverse pas la ten- pelle les bons mais aussi les mau- domine le débatson, lui, est comme un étalon.» Seu- breux, explique Dennis Schmitt, émission sur France 2, mardi soir, dance », déplore un conseiller de vais souvenirs. Nous sommes danslement voilà, au rythme actuel, directeur de la recherche et res- où il débattra avec l’ancien pre- l’équipe de campagne, qui consta- une discordance stratégique», ana- communautarisme et vote desJackson va finir par être le père de ponsable vétérinaire au sein du mier ministre Laurent Fabius ; te que la méthode Sarkozy de lyse un ministre. étrangers, que relayé la parole pré-tous les animaux de son espèce prestigieux cirque Ringling Bro- intervention sur RMC face aux 2007 ne fonctionne plus. « Les « Il est encalminé », constate un sidentielle. Faire ce lien « n’est pasaux Etats-Unis, avec les risques de thers. L’introduction d’un mécanis- auditeurs jeudi matin, puis mee- gens en ont marre de ce genre de conseiller du président. « Il faut nécessaire », a expliqué Mme Kos-consanguinité que cela comporte. me de congélation de la semence ting à Firminy (Loire), près de propositions. Trop de transgres- quelque chose qui mette le bateau ciusko-Morizet.Les critiques gron- La solution? Mettre sur pied est un élément essentiel pour assu- Saint-Etienne. Petite réunion élec- sion tue la transgression.» en mouvement. Et le fait que la cri- dent contre l’équipe de campa-une banque du sperme pour élé- rer le dynamisme et le renouvelle- torale pour ne pas déshabiller la Et lorsqu’il ne clive pas, le dis- se de l’euro s’éloigne ne donne pas gne, à laquelle on reproche à laphant. Le projet, baptisé «Frozen ment de nos animaux», dit-il. grand-messe à Villepinte (Seine- fois d’être composée de jeunesDumbo North America», ressem- Selon les experts, il y a un vrai ris- Saint-Denis) du dimanche 11 mars. inexpérimentés et de revenants.blerait ainsi à celui qui existe déjà que que d’ici quarante ans la popu- Il s’agira, dans une démonstration Après les incidents de Bayonne,en France, lancé dans le cadre lation d’éléphants d’Afrique aux de force, de rassembler plusieurs s LE BILLET par Arnaud Leparmentier Guillaume Lambert, le directeurd’une initiative internationale Etats-Unis disparaisse. dizaines de milliers de militants, de campagne, est accusé de ne pasmenée par Thomas Hildebrandtde l’Institut Leibniz, à Berlin. Le Frozen Dumbo North America est aussi important pour la survie d’exposer le programmedu candi- dat et d’accomplir ce que François Ne pas sous-estimer l’adversaire avoir l’expérience d’un Claude Guéant. L’idée de limoger le préfetprocessus vise à collecter le sper- de toute l’espèce. Fin février, Hollande a réalisé au Bourget des Pyrénées-Atlantiques a étéme d’éléphants dans les différents 450éléphants ont encore été mas- début janvier. évoquée avant d’être récusée Szoos et réserves d’Afrique, de le sacrés au Cameroun par des bra- Nicolas Sarkozy moquait Fran- arkozy contre Fabius. Ce sera le match avant le match. Le duel – « Nos adversaires n’attendaientcongeler avant de le distribuer conniers à la recherche d’ivoire. çois Hollande, qui avait grillé tou- décisif avant le débat de l’entre-deux-tours avec François Hol- que cela » –, tandis que Nicolasaux éléphantes américaines. De Espérons donc que la banque du tes ses cartouches en exposant ses lande. Nicolas Sarkozy affrontera l’ancien premier ministre Sarkozy est entré dans une colèrequoi rafraîchir les gènes et éviter sperme pour éléphants aux Etats- propositions. Le candidat UMP socialiste Laurent Fabius mardi 6mars au soir. Débat difficile. Plus noirecontre son cabinet. Les rédac-le transport d’animaux coûteux et Unis n’entre pas dans «une ère gla- comptait dicter l’agenda médiati- question de faire sortir de ses gonds celui s’était drapé dans sa teurs du programme, Jean-Baptis-perturbant. ciaire», comme le titrait l’hebdo- que, en imposant un thème par dignité en 1985, lançant à Jacques Chirac, qui l’avait traité de te de Froment et Sébastien Proto, Tout est presque prêt: en 2010, madaire The Economist samedi semaine et s’imposer en « bête de roquet, « vous parlez au premier ministre de la France ». C’était le sont bien jeunes. Et le retour d’Em-des scientifiques ont, selon 3mars. p campagne ». C’est l’inverse qui se plus jeune premier ministre. Retour vers le futur, vingt-huit ans manuelle Mignon reflète plutôtla PittsburghTribune-Review, récol- Claire Gatinois passe. François Hollande domine après sa nomination. Nicolas Sarkozy compte bien attaquer le l’impasse intellectuelle du sarko-té 16litres de semence dans la (New York, envoyée spéciale) le débat, avec ses propositions sur socialiste prétendant à Matignon sur « sa carrière en zigzag», dixit zysme qu’une marche en avant. la taxation à 75 % des revenus Franck Louvrier, conseiller de M. Sarkozy. Un parcours qui est allé « Des jaloux », répond l’un supérieurs à 1 million d’euros, et du libéralisme au « non » à la Constitution européenne. d’eux, tandis qu’un autre concè- distille ses idées sur l’exigence de Il convient de ne pas le sous-estimer. Fin janvier, la droite avait de : « Il y a de la fébrilité. » En toutLes indégivrables Xavier Gorce la parité, le retour sur la réforme des collectivités territoriales, etc. annoncé qu’Alain Juppé donnerait une leçon d’homme d’Etat à François Hollande. Le député de la Corrèze en est ressorti plus prési- cas, il n’y a pas de poids lourds poli- tiques dans la boucle. Il est vrai Les thèmes de M. Sarkozy ne dentiable que jamais. Mais si, au fond, c’était pour Fabius que le qu’une partie des quadras chira- prennent pas : ses propositions match était décisif ? Une dernière étape pour en ressortir, lui aussi, quiens, comme Valérie Pécresse, économiques ont été occultées plus premier-ministrable que jamais. Sarkozy pourra de nouveau François Baroin ou Bruno Le Mai- par celles de M. Hollande, celles se vanter d’avoir été « le DRH du PS ». re, sont peu présents. Pourle Frontnational,la stratégiedu chef del’Etat légitimele programmede MarineLe Pen La candidate, attaquée sur son terrain, orchestre un duel à distance avec Nicolas Sarkozy Marseille Nicolas Sarkozy. Et même si elle a passage obligé de chacun de ses lier, une comptable âgée de 44 ans, Envoyé spécial souvent renvoyé dos à dos les meetings : le bilan de Nicolas qui avait voté pour Nicolas Sarko- deux principauxcandidats, ses flè- Sarkozy. « Partout où Nicolas zy en 2007. Très remontée, elle M arine Le Pen est une excel- ches les plus acérées étaient desti- Sarkozy a semé l’insécurité, je réta- continue : « J’ai été terriblement lente boxeuse de contre. » nées au président de la Républi- blirai l’autorité de l’Etat ! », a ainsi déçue, dès le premier jour, entre le Ce constat, c’est Jean- que. « Tous les samedis, je prends harangué Marine Le Pen. « Vous Fouquet’s, le yacht de Bolloré et Marie Le Pen qui le fait après l’of- une cure de rajeunissement de cinq n’en pouvez plus de l’insécurité qui l’ouverture à gauche. Refaire com- fensive de Nicolas Sarkozy sur les ans. J’écoute Nicolas Sarkozy faire règne (…). Marseille est devenue le me en 2007, ça ne va pas du tout thématiqueschèresau Front natio- les mêmes promesses qu’en 2007. triste symbole du terrible échec de marcher. Les Français ne sont pas nal, comme l’immigration ou l’in- C’est efficace ! », a ainsi plaisanté Nicolas Sarkozy sur l’insécurité ! », bêtes, ils s’en rendent compte. » sécurité. Le message du président Mme Le Pen. Avant de s’interroger : a-t-elle lancé. Parfois, la peur d’un Sarkozy d’honneurdu FN est clair : la candi- « Mais pourquoi tiendrait-il dans Avant de fustiger ces « minis- fossoyeur du Front national réap- date ne se laissera pas faire. les cinq ans qui viennent les pro- tres et président qui préfèrent les paraît. Comme chez cette ensei- Au seindu parti d’extrême droi- messes qu’il n’a pas tenues au mots à l’action », faisant référence gnante de 49 ans, qui souhaite gar-Société éditrice du « Monde » SA te, le fait que le président-candidat cours des cinq ans passés ? » à la fois à Nicolas Sarkozy et à der l’anonymat. Pour cette mili-Président du directoire, directeur de la publication Louis Dreyfus veuille réitérer l’opération de Claude Guéant, le ministre de l’in- tante frontiste « depuis plus deDirecteur du « Monde », membre du directoire, directeur des rédactions Erik IzraelewiczSecrétaire générale du groupe Catherine Sueur 2007 – siphonnerles voix du FN en allantsur leur terrain – n’émeut en «Où est-il, le Kärcher? térieur, qui devait se rendre lundi 5 mars en visite à Marseille. « Où vingt ans », le président sortant réussira à « prendre des voix auDirecteurs adjoints des rédactions Serge Michel, Didier PourqueryDirecteurs éditoriaux Gérard Courtois, Alain Frachon, Sylvie Kauffmann apparence pas plus que ça. Tous Où est-elle, la lutte est-il, le Kärcher ? Où est-elle, la lut- FN ». Elle reste persuadée que « leRédacteurs en chef Eric Béziat, Sandrine Blanchard, Luc Bronner, Alexis Delcambre,Jean-Baptiste Jacquin, Jérôme Fenoglio, Marie-Pierre Lannelongue (« M Le magazine du Monde ») l’affirment: Nicolas Sarkozy « légi- time» leur programme.Voire, faci- promise contre te promise contrela violence? Pour- quoi tant de laxisme ? », s’est-elle “travailler plus pour gagner plus” était un leurre », et elle estime queChef d’édition Françoise TovoDirecteur artistique Aris Papathéodorou lite la candidature de Mme Le Pen. la violence? Pourquoi encore interrogée sous les hour- M. Sarkozy « ne dit pas la vérité » etMédiateur Pascal GalinierSecrétaire générale de la rédaction Christine Laget Ainsi, pour Jean-Marie Le Pen, la campagne du FN nécessite que les tant de laxisme?» ras d’un public très réactif, qui a plusieurs fois scandé des « A bas « qu’il le sait ». Le constat est encore plus durDirecteur du développement éditorial Franck NouchiConseil de surveillance Pierre Bergé, président. Gilles van Kote, vice-président « boosters » de l’immigration et de Marine Le Pen Sarkozy ! » et des « Aux chiottes chez Patrick Degorce, militant FN l’insécurité soient « allumés » dimanche 4 mars, à Marseille Sarkozy ! ». âgé de 30ans, encartéau parti d’ex-0123 est édité par la Société éditrice du «Monde » SA pour que la « fusée » prenne son Militants et sympathisants pré- trême droite « depuis [qu’il] peutDurée de la société : 99 ans à compter du 15 décembre 2000. Capital social : 94.610.348,70¤. Actionnaire principal : Le Monde Libre (SCS).Rédaction 80, boulevard Auguste-Blanqui, 75707Paris Cedex 13 Tél. : 01-57-28-20-00 envol. Et il le répète à l’envi : « Ce Devant les 3 500 personnes réu- sents dimanche à Marseille l’être ». Violemment anti-islam, ilAbonnements par téléphone : de France 32-89 n’est pas forcément nous qui les nies au parc Chanot – au même étaienten tout cas surla mêmelon- ne cache pas son amertume. « Si(0,34 ¤ TTC/min); de l’étranger : (33) 1-76-26-32-89ou par Internet : www.lemonde.fr/abojournal allumerons, ces boosters. Ce seront endroit que M. Sarkozy quelques gueur d’ondes que leur champion- Sarkozy repasse, ça fera du mal à la peut-être [nos] adversaires.» semaines plus tôt, mais dans une ne. Tous fustigent M. Sarkozy, et France. Il a ruiné le pays. J’ai voté Surtout, ce duel à distance avec salle plus petite –, la prétendante à tous disent avoir été « trahis » par pour lui au second tour en 2007. La reproduction de tout article est interdite sans l’accord de l’administration. Commission paritaire des publications et agences de presse n° 0712 C 81975 ISSN 0395-2037 Nicolas Sarkozy aide les stratèges l’Elyséea martelé un message anti- le chef de l’Etat. « Sarkozy ? Je suis Mais jamais je ne referai cette frontistesdans leur volontéde per- immigration et très sécuritaire. sûr qu’il ment, affirme Louis Rou- erreur », explique-t-il. « Marine turber la bipolarisation du débat Elleest aussirevenuesur lespropo- quette, 72 ans. Son coup, ça a mar- Le Pen ? J’espère qu’elle lui prendra entre le président sortant et Fran- sitions du chef de l’Etat en matière ché une fois, les gens ne seront pas des voix ! », poursuit-il. Puis il çois Hollande, son rival socialiste. de réforme judiciaire, qui souhai- assez stupides pour se faire avoir ! » conclut : « De toute façon, ce qui 80, bd Auguste-Blanqui, Imprimerie du MondePrésident : Louis Dreyfus 75707 PARIS CEDEX 13 12, rue Maurice-Gunsbourg, En meeting dimanche 4 mars à te mettre la victime au centre du « Il nous a eus en 2007, il ne va intéresse Sarko, ce sont les riches. Directrice générale : Tél : 01-57-28-39-00 94852 Ivry cedex Marseille, la candidate du FN n’a processus. pas nous ravoir cette année ! Ça ne Nous, on ne l’intéresse pas. » p PRINTED IN FRANCE Corinne Mrejen Fax : 01-57-28-39-26 pas ménagé ses attaques contre Sa cible, devenue quasiment un prendra plus », assure Laure Pel- Abel Mestre
  • 3. 0123Mardi 6 mars 2012 présidentielle 2012 3de la surenchèreà droite Justice: le PS contrele retour dela «vengeanceprivée»En difficulté dans les sondages, il espère inverser la tendance cette semaine Le candidat de l’UMP a décliné, samedi 3mars, ses propositions pour les droits des victimes L es propositions de Nicolas privatisée », souligne le député de Sarkozy sur la justice, formu- l’Isère. Quant à la proposition de lées samedi 3 mars à Bor- ne pas accorder de libération deaux, ne sont qu’« un vieux truc conditionnelle avant les deux réchauffé », estime Christophe tiers de la peine aux détenus, « les Régnard, le président de l’Union statistiques montrent qu’une libé- syndicale des magistrats (USM, ration conditionnelle divise par majoritaire). « Rien n’est neuf, ce deux à trois le risque de récidive », sont des propositions portées par rappelle M. Régnard. « On a déjà la Droite populaire, dans une logi- une règle des deux tiers pour les que américaine », a commenté le récidivistes», observe le président magistrat. Matthieu Bonduelle, le de l’USM. président du Syndicat de la magis- trature (SM, gauche), se demande Recrutement de son côté si « on va aller jus- L’extension des jurys populai- qu’au rétablissement de la peine res dans tous les tribunaux ne fait de mort pour monter dans la pas plus l’unanimité. La chancelle- surenchère ». rie n’a pas tiré le bilan de ces En revanche, l’Institut pour la « assesseurs citoyens » dans deux justice, proche de la majorité, se cours d’appel, rappelle réjouit de la proposition d’offrir M. Régnard, « mais cela coûte fort un large droit d’appel aux victi- cher et ralentit le cours de la jus- mes à tous les stades de la procé- tice ». Selon Jérôme Cahuzac (PS), dure, détention provisoire, juge- président de la commission des ment et application des peines. finances de l’Assemblée, cette « La victime a le droit de donner expérimentation a imposé le son avis sur la remise en liberté de recrutement de 65 magistrats. « Si celui qui en a fait une victime », a on généralise à toutes les procédu- déclaré M. Sarkozy. Pourtant, le res,on voit bien qu’il faudraitrecru- groupe UMP de l’Assemblée natio- ter plusieurs milliers de magis- nale avait rejeté, en juin 2011, un trats », évalue-t-il. amendement accordant aux victi- M.Sarkozy, enfin, a réaffirmé sa mes un droit d’appel des acquitte- volonté de réformer de nouveau ments. Ce serait « revenir à la ven- l’ordonnance de 1945 sur les geance privée plutôt qu’à la jus- mineurs. « On a entendu ça quinze tice étatique », estime le SM. fois, dit M. Régnard. Considérer les Pour André Vallini, chargé de la mineurs de seize ans comme des justice auprès de François Hollan- majeurs – parce que c’est de cela de, « les mots ont un sens, et le rôle qu’il s’agit –, est en opposition tota- de la partie civile au procès pénal le avec la convention internationa-En meeting à Bordeaux, samedi 3 mars, M. Sarkozy a évoqué, entre autres, la traçabilité de la viande halal, la mise sous conditions doit rester dans le registre civil ». le des droits de l’enfant,qui dit exac-économiques du regroupement familial et la possibilité aux victimes de faire appel d’un procès d’assises. RODOLPHE ESCHER/FEDEPHOTO « La justice est une fonction réga- tement l’inverse. » p lienne de l’Etat, qui ne saurait être Franck Johannès Certains estiment, sans être FN devrait finalement obtenir ses chon », s’inquiète un membre deentendus, que le président devrait 500 parrainages. Pendant des l’équipe. On se rassure en affir-creuser son sillon, en cessant d’at- semaines, le politologue Patrick mant que Mme Le Pen ne rattraperataquer sans cesse François Hollan- Buisson, conseiller du président, a pas M. Sarkozy, et que l’on ne cour-de. « Ce doit être pour l’entre-deux- jugé que Mme Le Pen faisait une ra pas le risqued’un « 21 avril à l’en-tours.Pour le moment, il faut le ren- mauvaisecampagne,ense concen- vers ». Un conseiller espère qu’ilvoyer à son inconsistance», exhor- trant sur les thèmes économiques existe un sarkozysme honteux.te un membre de l’équipe. et sociaux. La voilà qui revient à Que le secret de l’isoloir permettra Surtout, M. Sarkozy est incapa-ble de courir sans regarder le cou- ses fondamentaux régaliens, sur la viande halal et l’immigration. à la France silencieuse, dont Nico- las Sarkozy s’est voulu à Bordeaux LA PERFORMANCEloird’extrêmedroite, celui de Mari-ne Le Pen. L’entourage du chef de « Si elle se recentre sur ces sujets, elle a plus de chance de remonter le porte-parole, d’exclure cette issue humiliante. p AU BOUT DES DOIGTSl’Etat estime que la candidate du que si elle fait du pseudo-Mélen- Arnaud LeparmentierLa volte-facedu candidatsur le halaletle casherinquièteles autoritésreligieusesM.Sarkozy a proposé un étiquetage de la viande abattue rituellementC ’estpeudirequelesresponsa- Pen sur la présence de viande halal La communauté juive s’inquiè- bles juifs ont été cueillis à dans le circuit de distribution clas- te des difficultés à écouler de la froid, au sortir de shabbat, sique, a surpris jusque dans sa viande abattue rituellement sur le *Prix public conseillé **En phase avec son tempspar l’annonce de Nicolas Sarkozy majorité. Le ministère de l’agricul- marché classique, car, selon lasur l’abattage rituel, samedi ture jugeait il y a quelques jours cacherout, seuls 30 % à 40 % d’un3 mars.Contre toute attente,le can- encoreunetelle mesure« stigmati- animal sont propres à la consom-didat de l’UMP à l’élection prési- sante».Ce discoursofficielglobale- mation, le reste se retrouvant dansdentielle s’est déclaré pour « l’éti- ment favorable à l’abattage rituel a le circuit conventionnel.quetage de la viande en fonction de même empêché tout débat natio- Le président du Conseil françaisla méthode d’abattage». Cet enga- nal sur ce sujet. du culte musulman (CFCM),gement revient à préciser sur les A plusieurs reprises, les parle- MohammedMoussaoui,estimedeemballages si la viande vendue mentaires UMP ont renoncé à des son côté que « la seule mentiondans le circuit classique est issue textes prônant l’étiquetage, sous la “après ou sans étourdissement” ned’un animal égorgé sans étourdis- pression du gouvernement, sensi- dit pas toute la réalité. Ainsi, en ter-sement préalable, selon la tradi- ble aux arguments des religieux et mes de communication, ce n’esttion musulmane et juive. des industriels.La France est même pas pareil d’inscrire “assommé par « Cette annonce suscite dans la leprincipalpaysàdéfendrecesposi- un pistolet à tige perforante”. » Il secommunautéune totale incompré- tions au niveau européen. Aussi, ce dit par ailleurs « inquiet » de cettehension », assure le rabbin Bruno changement de pied de M.Sarkozy polémique qui « créé des tensionsFiszon, conseiller du grand rabbin en pleine campagne électorale est- danslasociété».PourFatehKimou-de France sur ces questions. « Elle il perçu par certains responsables che, responsable du site militantest pour nous illisible car jusqu’à religieux comme « un mouvement d’information du consommateurprésent la ligne du président de la de panique» face aux sujets mis en musulman Al Kanz, l’étiquetageRépublique et du gouvernement avant par le Front national. est en revanche indispensable : TECHNOLOGIE TACTILEétait claire : pour la défense de « C’est le manque de transparence 11 fonctions tactiles dont une boussole, un indicateurl’abattage rituel – en limitant les Un débat « grotesque » qui alimente l’islamophobie.» de marées, un chronographe split (temps intermédiaires)abus–maiscontrelapolitiqued’éti- Iln’empêche,qu’ils’agissed’une François Bayrou, candidat du et un chronographe lap (temps au tour). 480 €*quetage restrictif. Nous avons eu annonce de campagne ou d’une MoDem, a déploré la manièredes garanties en ce sens jusqu’à très réelleinflexiondela politiquefran- d’aborder certains thèmes comme IN TOUCH WITH YOUR TIME **récemment. » La communauté jui- çaise,lesreligieuxpourraientchan- le halal, évoquant une « dérive »ve, rejointe par les responsables ger de stratégie et accepter une for- pouvant mener à une « explosionmusulmans, se bat depuis des me d’étiquetage. « Mais, précise le de la société ». Pierre Moscovici,années contre un tel étiquetage rabbin Fiszon, si on étiquette pour directeur de campagne de François Liste des points de vente disponible surjugé « stigmatisant» et susceptible l’abattage rituel, on étiquette pour Hollande, qui s’est peu exprimé boussole chronographe chronographe www.t-touch.comde susciter « un boycott » et donc tout, y compris en précisant le taux surces thèmes,a accuséM. Sarkozy lap splitun surcoût de la viande. d’étourdissements ratés ou les de « stigmatiser de façon sournoi- Selon différentes sources, la conditions de transport.» Une posi- se » les musulmans. Jean-Lucvolte-face de M. Sarkozy, qui sur- tion également défendue sur RMC, Mélenchon (Front de gauche) a Boutique Tissot – 76, Avenue des Champs-Elysées – 75 008 Parisvienttroissemainesaprèslesdécla- lundi 5 mars, par le grand rabbin de dénoncé un débat « grotesque». prations fracassantes de Marine Le France, Gilles Bernheim. Stéphanie Le Bars
  • 4. 4 présidentielle 2012 0123 Mardi 6 mars 2012PourClaudeGuéant,l’islamn’est«pas du tout uneobsession» Traité européen: Angela Merkel veut Le ministre de l’intérieur a assuré, lundi 5 mars, sur RTL, que l’islam n’était « pas du tout une obsession » mettre la pression sur François Hollande pour lui. Claude Guéant a fait cette précision après avoir déclenché une La chancelière allemande entend éviter la renégociation souhaitée par le candidat socialiste nouvelle polémique en établissant un lien entre le droit de vote des étrangers aux élections locales et la Berlin présence de viande halal dans les can- Correspondant tines scolaires. A « Nous ne voulons pas que des menus ngela Merkelvoit-elledéjà le qui correspondent à des préceptes reli- candidatdu PS FrançoisHol-gieux viennent à l’école », a-t-il expliqué. « L’école c’est le temple de la laï- lande à l’Elysée ? Bien quecité», a argumenté le ministre, selon lequel, quand le gouvernement démentie par le porte-parole de larécuse « complètement le communautarisme, le Parti socialiste l’accep- chancellerie à Berlin, une informa-te ». Interrogé sur la réaction de l’ex-garde des sceaux Rachida Dati, qui tion du Spiegel, parue le 3 mars, lea regretté « des propos qui assimilent les musulmans français à des étran- laisse penser: Mme Merkel, le prési-gers », M. Guéant a répondu : « Je suis entièrement d’accord avec les pro- dent du conseil italien Mario Mon-pos de Rachida Dati. Je crois qu’elle m’a insuffisamment lu. » Le droit de ti, le chef du gouvernement espa-vote des étrangers aux élections locales est l’une des propositions du gnol Mariano Rajoy et le premierParti socialiste et de son candidat, François Hollande. Elle a été attaquée ministre britannique David Came-de façon répétée par la droite. (PHOTO : LIONEL BONAVENTURE/AFP). p ron se seraient entendus pour ne pas recevoir M. Hollande pendant C’est véritablement la campagne présidentielle. Si la chancelière voulait établir le baiser qui tue et on peut un rapport de forces avec un éven- tuel futur président français, elle s’interroger sur les intentions ne s’y prendrait pas autrement. En jeu : le pacte budgétaire européenréelles d’Angela Merkel» que vingt-cinq chefs d’Etat et de gouvernement européens vien-DOMINIQUE DE VILLEPIN, à propos de l’impact, pour M. Sarkozy, du pacte nent de conclure, mais qui doitsupposé des dirigeants conservateurs européens contre M. Hollande. encore être approuvé par les parle- ments nationaux, voire par unLes indépendantistes kanaks soutiennent M. Hollande référendum en Irlande. M. Hollan- François Hollande était, le 5 décembre 2011, l’invité d’honneur du congrès du SPD à Berlin. H.-C. PLAMBECK/LAIF-REALe Front de libération nationale kanak socialiste (FLNKS) de Nouvelle- de assure vouloir le renégocier.Calédonie a annoncé son soutien à François Hollande, lundi 5 mars, Mme Merkel y est d’autant plus sociale-démocrate (SPD), le texte « pays du Club Med », sont désor- minant. Même si la chancelièreà Nouméa. « A l’inverse de Nicolas Sarkozy, qui a déjà donné sa préféren- hostile qu’en Allemagne même, ne pourra être ratifié. Alors qu’on mais dirigées par des conserva- soutient Nicolas Sarkozy durant lace pour que la Nouvelle-Calédonie reste dans la France, M. Hollande ne l’adoption du pacte est loin d’être attend prochainement un soutien teurset promuespartenairesprivi- campagne présidentielle, les lienss’est pas avancé », a déclaré Charles Washetine, le porte-parole du acquise. Le 2mars, Berlin a reconnu explicitedu SPDà M.Hollande, une légiées de l’Allemagne. M. Rajoy entre les deux pays ne sont déjàFLNKS. Gérard Régnier, le secrétaire général de l’Union calédonienne, qu’en raison de la possibilité, pré- subtile partie va donc se jouer dans s’est rendu à Berlin dès sa prise de plus ce qu’ils étaient.une composante du FLNKS, a par ailleurs souhaité « une mandature de vue par ce texte, de poursuivre les semaines à venir entre Mme Mer- fonction et M. Monti a su s’impo- Contrairement aux sommetsdécolonisation» si le candidat socialiste [était] élu. devant la Cour de justice de l’Union kel,leSPDetM.Hollande.Uneques- sercommeuninterlocuteurincon- précédents, le Conseil européen européenne(UE)unpaysquineres- tion : quel équilibre entre rigueur tournable de Mme Merkel. du 30 janvier n’a pas été précédéPour M. Fillon, taxer les riches à 75 % est « juste idiot » pecterait pas les nouvelles règles et croissance en Europe? par une rencontre préparatoireLa proposition de François Hollande de taxer les revenus dépassant un budgétaires,ceprojetdeloiquipor- Pour faire pression sur un éven- Contourner Paris entre les deux responsables (ceux-million d’euros par an à 75 % est « imbécile», a déclaré, lundi 5 mars, te atteinte à la souveraineté des tuel président socialiste, la chance- Cette tentative de contourner la ci ne se sont vus que le 9 janvier),François Fillon. « Imbécile, j’emploie le mot à [dessein], parce que lui- Etats devra être adopté par une lière n’a d’autres moyens que de France n’est pas seulement liée alors que Mme Merkel a multipliémême sait bien qu’elle n’a pas de raison d’être et qu’elle ne sera sans dou- majoritédes deux tiers danschacu- trouver d’autres alliés. L’Italie et à l’élection présidentielle françai- les entretiens avec les autres lea-te jamais appliquée», a expliqué le premier ministre. « C’est idiot, c’est nedesChambresduParlementalle- l’Espagne, proches traditionnelle- se. La perte du triple A de la France ders européens. Résultat : aujuste idiot », a-t-il encore ajouté. mand.Sansl’accordde l’opposition ment de la France en tant que a également été un élément déter- Conseil, la chancelière a présenté,51 % contre l’avis de la France, l’idée Leprésident «indépendant», selon M.Hollande d’envoyer en Grèce un commissai- re européen aux économies. Même désaccord lors du sommet du 1er mars. Alors que le président « LE PROCHAIN président devra Il s’est engagé à « présenter tous « une nouvelle instance de régula- français affirmait que la crise montrer l’exemple.» A l’heure où les six mois l’évaluation des résul- tion de l’audiovisuel», laquelle appartenait au passé, Mme MerkelPlus d’un Français sur deux se dit favorable à l’adoption pour les cou- Nicolas Sarkozy, depuis Bordeaux tats par rapport aux objectifs» et à « élira les prochains responsables jugeait qu’un retour à la normaleples homosexuels, selon un sondage IFOP pour Femme actuelle et s’apprêtait à mener la charge sur le « vérifier chaque année la confian- de chaînes publiques». n’était pas pour demain.Enfant magazine publié lundi 5 mars. En 2005, 46 % des Français terrain de l’immigration, François ce de l’Assemblée nationale». Après les projets d’« épura- La stratégie de la chancelière ney étaient favorables. L’opposition à cette idée est d’autant plus forte que Hollande, samedi 3 mars à Dijon, Celui qui fut onze années à la tête tion » que lui a prêtés M. Sarkozy, fait pas l’unanimité en Allemagne.les personnes se situent à droite du spectre politique : 36 % des sympa- esquissait les contours que pour- du PS le promet: « Le prochain pré- le candidat socialiste a pris la Elle est non seulement critiquéethisants de gauche sondés s’y disent opposés, contre 59% des sympathi- rait prendre sa présidence. Un sident sera indépendant.» « Socia- défense des hauts fonctionnaires par le SPD mais aussi par Guidosants du MoDem, 65 % des sympathisants de la droite parlementaire et autoportrait élyséen dessiné à l’oc- liste, je suis. Socialiste, je resterai. « déplacés comme des pions, Westerwelle, le ministre (libéral)70 % des sympathisants du Front national, selon l’étude. p casion d’un rassemblement des Mais [le président] n’est plus le moqués comme des petits pois, des affaires étrangères. Comme il élus du PS, en forme de leçon de chef d’un parti, il est le chef de regardés comme des gêneurs», et l’avait déjà fait le 6 février, lors deM.Bayrouveut un gardedes sceaux gouvernance au chef de lEtat. «Ce que je veux changer tient l’Etat », a-t-il déclaré. Vis-à-vis des «puissances de l’ar- dénoncé des « nominations parti- sanes parfois issues des cercles les la prestation télévisée commune à M. Sarkozy et à Mme Merkel, lenomméavecl’accordde l’opposition à une pratique qui compte aux yeux des citoyens et qui s’appelle le gent», M. Hollande assure aussi qu’il gardera une certaine distan- plus intimes (…), particulièrement au ministère de l’intérieur». ministre « recommande à tous les partis politiques allemands de fai- respect, la considération, la démo- ce : « Recevoir les patrons du Quant au climat de cette cam- re preuve de retenue. Les divergen- cratie, le sens de l’Etat », a attaqué CAC40 autant que nécessaire, être pagne, « c’est un combat qui n’est ces politiques allemandes ne doi- M. Hollande, monté à la tribune invité par eux le moins possible.» pas un pugilat», a estimé François vent pas être exportées vers la Fran- après un long bain de foule avant Il a aussi évoqué une « autorité Hollande qui, sans en avoir l’air, ce », estime-t-il dans un entretien de fustiger « le règne de l’omnipré- judiciaire qui n’aura aucun lien de lâche aussi ses coups. p à Die Welt du 4 mars. p sidence, le régime d’un seul ». subordination avec le pouvoir» et David Revault d’Allonnes Frédéric Lemaître L’impositionà 75% vouluepar M.Hollandeest une «mesurepunitiveetconfiscatoirepourle footfrançais» L’économiste Pascal Perri s’inquiète pour «l’attractivité» de la Ligue 1 qu’il juge déjà très taxée Entretien Comment expliquer la virulence de 2 millions d’euros supplémen- 12 000 contribuables qui seraient des réactions de ce secteur ? taires à son employeur français concernés. En dehors de ces trois QFrançois Bayrou a plaidé, dimanche 5 mars, pour que le garde des ue les dirigeants de foot- Le football français est déjà un par rapport à un club allemand. clubs, il y aurait peu d’incidence,sceaux soit nommé par le Parlement, avec l’accord de l’opposition, afin ball fassent aussi un peu le des plus taxés. Grâce aux cotisa- Vous expliquez que les footbal- sachant que le salaire moyen enqu’il soit « non partisan» et incarne l’indépendance de la justice. « Tout ménage: a-t-on un niveau tions sociales, il rapporte chaque leurs sont devenus de commo- Ligue 1 s’établit à 45 000 eurosle monde dit “indépendance de la justice” mais en réalité personne ne de championnat qui justi- année à l’Etat 1,1 milliard d’euros. des boucs émissaires… mensuels (540000 euros annuels)fait jamais rien », a regretté le candidat du MoDem qui était l’invité fie des salaires aussi astronomi- C’est donc pour lui une mesure Leur particularité est que, à la hors primes. Le championnatd’une émission politique (pour BFM TV, Le Point et RMC). Pour François ques ? », s’est demandé François punitive et confiscatoire, dont la différence des acteurs, des chan- serait déséquilibré. Pour que desBayrou, il faudrait notamment « que le ministre de la justice ne soit plus Hollande, dimanche 4 mars sur portée est strictement symboli- teurs ou des joueurs de tennis qui joueurs gagnent 45 000 eurosun ministre ordinaire, qu’il soit un ministre dont la nomination soit sou- France 3. Le candidat PS était inter- que : se faire la peau des footbal- auraient le même niveau de reve- mensuels, il faut qu’il y en ait quel-mise au Parlement, avec l’obligation qu’il obtienne une majorité de rogé sur les craintes qu’a suscitées leurs, une catégorie mal identifiée nus, ils sont assignés à résidence. ques-uns à 500 000 euros. Celaconfirmation, une majorité plus large que la majorité habituelle». sa proposition de tranche d’impôt car confondue avec quelques stars. Dans le foot, le capital est mobile, profite au spectacle, c’est un élé-Il y aurait alors « besoin, également, de l’accord de l’opposition sur la per- à 75 % pour les revenus supérieurs Or, le foot a déjà subi un coup la main-d’œuvre fixe. Eux ne sont ment d’attractivité.sonnalité de celle ou de celui qui [deviendrait ainsi] le ministre de la jus- à 1 million d’euros par an : le prési- dur avec la suppression du droit à pas des tricheurs contrairement à Les Qataris auraient-ils investitice non plus du gouvernement mais de toute la Nation ». « C’est une dent de la Ligue de football profes- l’image collective qui ne coûtait ces gens du show-biz qui partent dans le PSG si une telle mesuredémarche très simple à faire, qui changera tout car ce ministre ne sera sionnel, Frédéric Thiriez, a prédit à l’Etat que 40 millions d’euros par à l’étranger et donnent des leçons avait été adoptée ?plus partisan», a encore tenu à préciser le candidat centrite. une «catastrophe» pour la Ligue 1, an. Cette dérogation, qui avait peu de morale. Oui, car leur stratégie est basée(PHOTO : MARC CHAUMEIL/FEDEPHOTO POUR « LE MONDE »). p le ministre des sports, David d’impact sur les finances publi- Qui serait concerné par la taxe sur l’image et intègre la chaîne Douillet, pense que « les joueurs ques, était importante pour les Hollande ? Al-Jazira. Ils rachètent des droits en partiront de France ». clubs qui cherchaient à réduire A l’évidence, la majorité de l’ef- Europe pour le marché asiatique, Auteur de Ne tirez pas sur le foot l’écart compétitif avec les autres fectif professionnel de trois clubs, où se trouvela plus forte demande. (J. C. Lattès), paru fin 2011 pour lut- grands pays européens. Une étude le PSG, l’Olympique de Marseille et Dans ce contexte, le PSG est une ter « contre les idées reçues », l’éco- du cabinet Ernst & Younga montré l’Olympique lyonnais. Cela repré- vitrine indispensable. p nomiste Pascal Perri juge que la qu’un footballeur payé 2 millions sente 120 personnes [environ 20 % Propos recueillis par mesure nuirait à la Ligue 1. d’euros net par an coûte déjà près des effectifs de la Ligue 1] parmi les Bruno Lesprit
  • 5. 0123Mardi 6 mars 2012 présidentielle 2012 5Comment le PS veut modifierla réforme de l’universitéFrançois Hollande promet une meilleure répartition des ressourcesentre les universités et un plan pour les jeunes chercheursM obilisation générale » encinqans,loyersencadrés,renfor- publique et dans les conventions contre l’échec à l’universi- cement du système de caution soli- collectives du privé. té. Lundi 5 mars, François daire pour les candidats à la loca- Quid de la fameuse LRU ? La loiHollande devait préciser, dans un tion dans le privé, maisons de san- relativeauxlibertésetresponsabili-discours à Nancy, ses idées pour té… M. Hollande confirme la créa- tés des universités, est présentée àl’enseignement supérieur. tion d’une « allocation d’études droite comme un fleuron du bilan Le candidat socialiste, qui met la supérieures et de formation sous deNicolasSarkozy.FrançoisHollan-jeunesse au cœur de son projet, fait condition de ressources». Il réitère de veut la réformer. « Il ne s’agit pasde la réussite des étudiants et de la son engagement d’abroger la « cir- de revenir sur le principe d’autono-réforme de la licence sa « première culaire Guéant», sur les étudiants mie, porté par la gauche depuispriorité ». Parce qu’« environ un étrangers. longtemps, mais sur la façon dontjeune sur deux échoue en premier elle a été mise en œuvre. » Au-delàcycle universitaire », M. Hollande « Déserts universitaires » du texte même de la LRU, le candi-veut « renforcer l’encadrement» : La place des jeunes chercheurs dat socialiste se démarque nette-5 000 des 60 000 postes prévus constitue une autre des priorités ment du projet pour l’enseigne- A l’université Lyon 2, bastion de la protestation contre la loi d’autonomisation, en 2009. JEAN-PHILIPPE KSIAZEK/AFPpour l’éducation nationale seront du candidat. « Tout doctorant doit ment supérieur de M.Sarkozy.affectés à « un plan de recrutement avoir une thèse financée avec un L’un des axes forts de ce dernier ciblé, promeut certains projets plu- enconcurrencegénéraliséedesterri- Pour ce qui est de la recherche,et de résorption de la précarité ». Il contrat de travail, donc une protec- est de faire émerger une dizaine de tôt que d’autres. « C’est une logique toires, des universités ». Il promet l’idée est de «rééquilibrer» le finan-promet de « valoriser nettement, tion sociale, et cela doit compter pôles universitaires de rang mon- d’excellence, précise l’entourage de une « gouvernance plus collégiale cement: moins de crédits accordésdans les carrières des enseignants- pour ses annuités de retraite. » Il dial. Il mise sur le leadership net du M.Sarkozy.Nousassumonslecarac- et plus démocratique»; la compen- sur projet, plus pour le soutien dechercheurs, les tâches et l’implica- pourrait être inclus une charge président d’université, quitte à tère sélectif des investissements de sationfinancièredes chargestrans- base des labos. «Il faut que les équi-tion pédagogiques». d’enseignementou de tutorat dans créer,à côté,un « sénat» des profes- l’Etat. On ne dilue pas les moyens ; férées ; de « corriger les inégalités pes puissent se projeter sur le En parallèle, « un plan national le contrat doctoral. Le doctorat seurs pour les questions académi- on les concentre.» territorialeset[de]veilleràce quene moyen et long terme », dit-il.pour la vie étudiante» sera présen- serait reconnu dans les conditions ques – c’est une idée à l’étude. La logiquedu candidatsocialiste se constituent pas des déserts uni- Benoît Floc’hté : 40 000 nouveaux logements d’accès aux concours de la fonction Et l’Etat, par un financement très estdifférente.Ildénonce« unemise versitaires et scientifiques». et Isabelle Rey-LefebvreBayrou « corrigera » la loi, Le Pen la « détricotera »François Bayrou veut réformer la pourraient être modulés en fonc-loi LRU : « Nous la conserverons, tion des revenus des familles etmais nous lui apporterons des cor- des étudiants.rections », dit-il. Pour introduire Marine Le Pen veut détricoter la« plus de collégialité » dans la LRU, qui a instauré, selon elle,gouvernance des universités, et « une gouvernance managérialepour donner plus de marges bud- inspirée du modèle de l’entrepri-gétaires, même si l’Etat ne pour- se privée ». Le conseil d’adminis-ra « donner beaucoup plus dans tration sera élargi, la gestion deles trois ou quatre ans qui vien- la masse salariale « rétrocédée ànent ». Les droits d’inscription l’Etat ».«Les financementsn’ont pas suivi la réforme »Témoignages «La loi LRU, en confiant des pou- voirs très importants aux prési-« LA POLITIQUE menée depuis cinq dents des universités, remet en cau-ans a replacé les universités au cen- se la règle qui veut que les ensei-tre de l’enseignement supérieur et gnants-chercheurs déterminent lala recherche, mais les méthodes politique scientifique de leur éta-ont été traumatisantes», analyse blissement et la manière dont ilsJean-Marc Broto, professeur de s’administrent», regrette M. Bois-physique à l’université Toulouse- serie. Mais, rappelle Thomas Ebbe-III, membre du Snesup, syndicat sen, professeur de chimie et demajoritaire. Ces dernières années, physique à l’université de Stras-l’accumulation de réformes a bourg, qui approuve les réfor-bousculé une collectivité universi- mes: « Les universités autonomes,taire habituée à un fonctionne- c’est la norme partout dans le mon-ment collégial: l’autonomie en de. Ces nouveaux outils vont nous2007, le Plan licence en 2008, la aider à attirer des étudiants et desréforme du statut des ensei- enseignants de bon niveau, ce quignants-chercheurs en 2009 et, sur- est important pour la compétitivi-tout, les multiples appels à pro- té des universités françaises.»jets des « investissements d’ave-nir ». « Nous sommes pris dans un L’«excellence» en questiontourbillon permanent de modifica- Autre point de fixation: l’idéetions et de charges administrati- de faire émerger une dizaine deves nouvelles », déplore Etienne pôles universitaires d’envergureBoisserie, maître de conférences à internationale grâce aux « initiati-l’Inalco, président du collectif Sau- ves d’excellence». «Le mot excel-vons l’université. lence donne des boutons à beau- « Avec l’autonomie, la direction coup, reconnaît Jean-Marc Broto,a été submergée par les problèmes mais je le revendique car, pour moi,de gestion. Nous étions mal prépa- il signifie emmener le plus loin pos-rés, les mesures d’accompagne- sible tous les étudiants.» Les uni-ment ont été très insuffisantes», versités sont incitées à se regrou-raconte Yves Pouzaint, élu au per pour répondre aux appels àconseil d’administration de l’uni- projet, conçus par une équipeversité de Nantes, membre du dans des délais serrés. « Notre pro-SGEN-CFDT. « Le budget global jet a été bâti sans concertation, lenous a contraints à réorganiser conseil d’administration a été infor-nos services administratifs à recru- mé après, regrette Yves Pouzaint.ter », admet Frédérique Vidal, de Des régions n’ont pas été dotées.»l’université de Nice Sophia-Anti- M.Boisserie s’inquiète que lespolis. Pour compenser les départs crédits se concentrent sur «des pro-des fonctionnaires de l’adminis- jets dans une logique de court ter-tration centrale, les universités me et de recherches dirigées. Ce quiont dû embaucher. n’en relève pas est marginalisé. Il y « Quelle autonomie ? Jamais les a là un risque d’appauvrissementuniversités et les enseignants cher- du savoir.» La question est decheurs n’en ont eu aussi peu ! », savoir si le pays «peut avoir quatre-s’insurge Hervé Lelourec, profes- vingts universités. Vu de l’étranger,seur agrégé de psychologie à l’uni- c’est incompréhensible», estimeversité de Nantes et syndiqué au M.Broto, en souhaitant, « si ce n’estSnesup. « On nous a effectivement une pause, un temps pour que mes« "vendu" l’adhésion aux "respon- collègues puissent se réappropriersabilités et compétences élargies" les projets dont ils ont été exclus.»comme génératrice de marges de Mais, «si on veut des champions,manœuvre. Or, les financements rappelle M. Ebbesen, il faut savoirn’ont pas suivi, beaucoup d’établis- ce que l’on veut. C’est un choix poli-sements sont de fait en déséquili- tique.» pbre financier.» B. F. et I. R.-L.
  • 6. 6 international 0123 Mardi 6 mars 2012Barack Obama tente de rassurer Israël sur l’IranAux Etats-Unis, le président est accusé par les républicains de faiblesse sur le nucléaire iranienWashingtonCorrespondanteB arack Obama réussira-t-il à convaincre Benyamin Nétanyahou qu’il est troptôt pour frapper les installationsnucléaires iraniennes et qu’il « nebluffe pas » quand il dit que lesEtats-Unis s’en chargeront si lessanctions échouent ? Avant sa rencontre avec le pre-mier ministre israélien, lundi5 mars à Washington, le présidentaméricain a affirmé plus nette-ment qu’il ne l’avait jamais fait sadétermination à empêcher l’Irande se doter de l’arme nucléaire. « Jen’ai pas de politique d’endigue-ment. Ma politique est d’empêcherl’Iran de se doter de l’arme nucléai-re », a-t-il assuré. En même temps, il a fait part desa « profonde préférence pour lapaix » et rappelé que les servicessecrets américains pensaient que Devantla communauté juive, le président Obama en a été réduit à essayer de défendre son bilanla bombe iranienne n’était pasenvisageable avant un an. « Il restedu temps pour la diplomatie »,a-t-il dit. Les propos de M. Obama, tenusdans un entretien au magazineAtlantic Monthly, puis devant laconférence annuelle de l’Ameri-can Israel Public Affairs Commit- Le président Obama et Lee Rosenberg, président de l’Aipac, le principal lobby pro-israélien des Etats-Unis, dimanche 4 mars, à Washington. J. ROBERTS/REUTERStee (Aipac), le principal lobby pro-israélien des Etats-Unis, ont satis- exclu toute politique de « contain- Obama de s’engager à empêcher la promesse d’un veto à l’ONU sur Schanzer, dont le père est mort à tions américaines (Anti-Defama-fait le premier ministre israélien ment » (« endiguement») et enco- l’Iran, non seulement d’avoir la la reconnaissance de l’Etat palesti- Auschwitz. « Mon histoire person- tion League et American Jewishautant qu’ils ont été étudiés par re plus lorsqu’il a stipulé qu’Israël bombe, mais aussi la « capacité » nien, en passant par le sauvetage nelle me donne de bonnes raisons Committee) ont signé, fin 2011, unles diplomates européens. « Il a le droit « souverain» de se défen- de la fabriquer. Le président des de diplomates israéliens retenus d’avoir peur », ajoute Me Schanzer. « engagement national pour l’uni-recrédibilise la menace militaire, a dre comme bon lui semble. Etats-Uniss’en est tenu à sa formu- dans leur ambassade au Caire et la Même sentiment pour le rab- té sur Israël » visant à éviter de fai-commenté l’un d’eux. Mais en Mais dans l’ensemble, la réac- lation traditionnelle: un Iran doté coopération militaire la plus étroi- bin GabrielElias, venu de Los Ange- re du soutien à l’Etat juif un motifmême temps, c’est un cran avant tion du public a été sans enthou- de l’arme nucléaire elle-même te de l’histoirerécente. Dansles dif- les avec 120 membres de sa com- d’attaques polémiques en annéel’ultimatum. Si l’Iran n’est pas siasme. Il est vrai que le président serait« inacceptable». Il n’a pas uti- ficultés, « je couvre Israël », a-t-il munauté : « Israël ne peut pas se électorale. Ce geste a suscité desimpressionné, Obama devra y a évoqué le processus de paix, qu’il lisé le terme « capacité ». insisté. Le président israélien Shi- payer le luxe d’attendre jusqu’à la protestations du Comité d’urgen-aller.» considère plus nécessaire que M. Obama a mis en garde contre mon Pérès a lui-même tancé ceux dernière minute comme les Etats- ce pour Israël (Emergency Com- Avec plus de 13 000 partici- jamais contrairement à beaucoup, lestentativesde ses rivaux républi- qui doutent.« Merci présidentOba- Unis. » Le rabbin a voté Obama en mittee for Israel), un nouveaupants, la réunion de l’Aipac, qui se et déploré, à propos de l’Iran, que cains de mettre de l’huile sur le feu ma pour être un ami aussi fidèle », groupe qui plaide ouvertementdéroule pendant trois jours dansl’immense centre de congrès de « l’on parle trop de guerre », ce qui profite aux Iraniens en faisant àla faveurde la campagneélectora- le. Dans son interview à l’Atlantic, a-t-il lancé. Eliott Abrams, l’archi- tecte de la politique israélienne de « Merci président pour un vote anti-Obama. Fondé par plusieurs néoconservateursWashington, est la plus importan- monter le cours du pétrole. il s’est plaint que l’opposition ait George Bush, a jugé l’intervention Obama d’être de l’administration Bush, au pre-te depuis la fondation de l’organi-sation. M. Obama a été vivement Autre motif de discorde : les « lignes rouges ». Comme les Israé- réussi à le peindre comme le prési- dent le moins solidaire d’Israël de « remarquablement défensive ». « Jamais on a vu Bill Clinton ou un ami aussi fidèle » mier rang desquels Bill Kristol, le directeur du magazine Weekly Shimon Pérèsapplaudi, dimanche, lorsqu’il a liens, l’Aipac demande à Barack l’histoire récente. « Celui qui a fait George W. Bush être obligé de pro- Standard, le comité a sorti un petit président de l’Etat d’Israël plus qu’aucun de ses prédécesseurs noncer un discours de ce genre film à la faveur de la réunion deDix Etats aux urnes pour le « Super Tuesday » pour délégitimer l’Etat d’Israël », pour expliquer qu’il soutient vrai- l’Aipac (Daylight : the Story of Oba- comme l’a dit, devant l’Aipac, Liz ment Israël. » 2008 et, faute de mieux, il s’apprê- ma and Israel). La vidéo vise à pro-Le processus de désignation de rum se présente comme un « vrai Cheney,la fillede l’ancienvice-pré- Barack Obama demande à ses te à faire de même en novembre. pager le portrait de M. Obama enl’adversaire républicain de conservateur ». L’Ohio (nord, sident Dick Cheney, qui a repris le interlocuteurs de lui faire confian- Mais il s’interroge. « Est-ce qu’il est faux ami d’Israël.Barack Obama va s’accélérer, 66 délégués) et la Géorgie (sud- flambeau familial de la droite ce quand il dit qu’il détruira la vraiment l’ami qu’il dit être ? Desaffichesont aussi étéplacar-mardi 6 mars, ce « Super Tues- est, 76 délégués) seront déci- ultranationaliste. bombeiranienne.«En tantque pré- J’aurais aimé qu’il dise : je voudrais dées sur les abribus de Washing-day » au cours duquel les élec- sifs. Mais la course est encore Devant la communauté juive, sident des Etats-Unis, je ne bluffe qu’Israël attende, mais si Israël ne ton, mettant en doute la parole duteurs de dix Etats sont appelés longue : alors que 1 144 délégués M. Obama en a été réduit à essayer pas», a-t-ildit à l’Atlantic.Les mem- peut pas attendre, alors nous sou- président. « Barack Obama ditaux urnes. Face au favori, Mitt sont nécessaires pour l’inves- de défendre son bilan : du soutien bres de l’Aipac ne sont pas tous tiendrons Israël. » qu’un Iran doté de l’arme nucléaireRomney, qui peine à convaincre titure et que M. Romney en a américain dans l’affaire de la flot- convaincus. « Le temps qu’Obama A l’approche des échéances, la est inacceptable. Est-ce que vous lela base conservatrice du parti, le déjà gagné 203, seuls 422 délé- tilleturque arraisonnéealors qu’el- réagisse, on sera déjà détruits », dit communauté juive est divisée. croyez? » pcatholique intégriste Rick Santo- gués seront désignés mardi. le voulait briser le blocus de Gaza à l’avocat du New Jersey Henry Deux des plus anciennes organisa- Corine Lesnes OSP - CESSATIONS DE GARANTIE Le masque à gaz en rupture de stock en Israël L LOI DU 2 JANVIER 1970 - DECRET LOI DU 2 JANVIER 1970 - DECRET LOI DU 2 JANVIER 1970 - DECRET D’APPLICATION N° 72-678 DU 20 D’APPLICATION N° 72-678 DU 20 D’APPLICATION N° 72-678 DU 20 eur distribution a augmenté contre d’éventuelles attaques de la Syrie, si le pays s’effondre, JUILLET 1972 - ARTICLES 44 et 45 JUILLET 1972 - ARTICLES 44 et 45 JUILLET 1972 - ARTICLES 44 et 45 de 50 % depuis deux semai- chimiques, selon un principe sim- qui nourrissent ce début d’inquié-QBE FRANCE, sis Etoile Saint Honoré QBE FRANCE, sis Etoile Saint Honoré QBE FRANCE, sis Etoile Saint Honoré– 21 rue Balzac – 75406 PARIS cedex 08 – 21 rue Balzac – 75406 PARIS cedex 08 nes en Israël. De quoi s’agit- ple: premier arrivé, premier servi. tude collective. Certaines ambassa- – 21 rue Balzac – 75406 PARIS cedex 08(RCS Paris 414 108 708), succursale QBE (RCS Paris 414 108 708), succursale QBE (RCS Paris 414 108 708), succursale QBE il ? Des masques à gaz. Depuis Le problème est qu’il s’agit des ont approché le ministère desInsurance (Europe) Limited, S.A. de droit Insurance (Europe) Limited, S.A. de droit Insurance (Europe) Limited, S.A. de droit dimanche 4 mars, seuls six cen- d’une pénurie à long terme. Il affaires étrangères israélien pouranglais, au capital de GBP 500.000.000, anglais, au capital de GBP 500.000.000, anglais, au capital de GBP 500.000.000, tres sont ouverts, notamment à manque 1,2 milliard de shekels s’informer des dispositions d’ur-dont le siège social est à Plantation Place, dont le siège social est à Plantation Place, dont le siège social est à Plantation Place,30 Fenchurch Street, London, EC3M 3BD, 30 Fenchurch Street, London, EC3M 3BD, Tel-Aviv, Haïfa et Nétanya, les vil- (238millions d’euros) dans les cais- gence en cas d’attaques de missi- 30 Fenchurch Street, London, EC3M 3BD,fait savoir qu’à la demande de Monsieur fait savoir qu’à la demande de QBE, la fait savoir qu’à la demande de QBE, la les du nord d’Israël proches de la ses du HFC pour financer les mas- les et obtenir des masques à gaz.Yvan LAUGIER, la garantie financière garantie financière dont bénéficiait : garantie financière dont bénéficiait : frontière libanaise. Mais il ne ser- ques manquants et les usines de Celui-ci a fourni la liste des abrisdont bénéficiait : J.F IMMOBILIER VENDOME vira à rien de s’y précipiter: en production ont arrêté de fonction- antibombes à travers le pays, ainsi Monsieur Yvan LAUGIER 11 Route de Lyon 2 Place de la barre tout et pour tout, il ne reste que ner. Début janvier, le colonel Sagi que le vade-mecum du HFC. 16 rue du Colonel Payan 73160 COGNIN 95170 DEUIL LA BARRE 04000 DIGNES LES BAINS depuis le 1 janvier 2004 pour ses activités er depuis le 10 novembre 2007 pour 120 000 masques dans les stocks. Tirosh, responsable du comman- C’est un petit livret orange etdepuis le 1er janvier 2004 pour ses activités de TRANSACTIONS SUR IMMEUBLES ses activités de TRANSACTIONS Quelque 4 millions d’unités ont dement intérieur pour Jérusalem, bleu qui porte en titre ce conseil:de TRANSACTIONS SUR IMMEUBLES ET FONDS DE COMMERCE cessera SUR IMMEUBLES ET FONDS DE été distribuées, de quoi équiper avait envoyé une lettre à tous les «Soyez prêt, au cas où…» SurET FONDS DE COMMERCE cessera de porter effet trois jours francs après COMMERCE cessera de porter effet trois 54% de la population israélienne. réservistes: « Il reste un nombre vingt pages agrémentées de pho-de porter effet trois jours francs après publication du présent avis. Les créances jours francs après publication du présentpublication du présent avis. Les créances avis. Les créances éventuelles se rapportant Pour les autres, mais aussi pour limité de masques à gaz, si vous ne tos, on dispose d’une foule de éventuelles se rapportant à ces opérationséventuelles se rapportant à ces opérations devront être produites dans les trois mois à ces opérations devront être produites dans les touristes, les résidents et tra- venez pas le chercher maintenant, conseils. Une carte montrant lesdevront être produites dans les trois mois de cette insertion à l’adresse de l’Etablis- les trois mois de cette insertion à l’adresse vailleurs étrangers, les réfugiés, le vous n’en aurez pas. » régions de la défense civile avec lede cette insertion à l’adresse de l’Etablis- de l’Etablissement garant sis Etoile Saint sement garant sis Etoile Saint Honoré – 21 Home Front Command (HFC, com- Ce sont, bien sûr, d’éventuelles temps imparti pour gagner lessement garant sis Etoile Saint Honoré – 21 rue Balzac – 75406 PARIS cedex 08. Honoré – 21 rue Balzac – 75406 PARISrue Balzac – 75406 PARIS cedex 08. cedex 08. mandement intérieur) n’a pas de représailles iraniennes, en cas de abris, la liste des objets qu’il faut Il est précisé qu’il s’agit de créances éven-Il est précisé qu’il s’agit de créances éven- tuelles et que le présent avis ne préjuge en Il est précisé qu’il s’agit de créances éven- réponse… Le 1er mars, dernier jour frappes militaires israéliennes emporter, une liste de numérostuelles et que le présent avis ne préjuge en rien du paiement ou du non-paiement des tuelles et que le présent avis ne préjuge en de distribution officielle, des mil- contre les installations nucléaires de téléphone d’urgence… prien du paiement ou du non-paiement des rien du paiement ou du non-paiement des sommes dues. liers d’Israéliens ont fait la queue de Téhéran, et la dispersion de l’ar- Laurent Zecchinisommes dues. sommes dues. pour obtenir un kit de protection senal chimique et bactériologique (Jérusalem, correspondant)
  • 7. 0123Mardi 6 mars 2012 international 7L’oppositionrusseenquêtedestratégiepost-présidentielleDésigné de nouveau président, dès le premier tour, avec plus de 60% desvoix, Vladimir Poutine assure que l’élection a été «ouverte et honnête»Moscou peut rien nous imposer, et que les avec ardeur, ce qui ajoute à l’émo-Correspondante électeurs savent distinguer entre le tion du futur maître du Kremlin. désir de nouveauté et les provoca- Dès l’aube, dimanche, les Mos-D ressée sur la place du Manè- tions politiques dont le but est de covites ont vu débarquer les bus ge depuis la veille, la scène détruire notre Etat et d’usurper le de ces jeunes provinciaux invités attend la vedette de la soi- pouvoir », proclame M. Poutine, dans la capitale pour fêter la victoi-rée, Vladimir Poutine, 59 ans, élu rappelantque la lutte a été « ouver- re du « père de la nation ». Au cen-pour un troisième mandat, avec te et honnête». tre-ville, le dispositif policier était63,66% des voix, au premier tour Le chef de l’Etat russe se livre si dense qu’on eût dit que l’étatdu scrutin présidentiel, dimanche alors à un exercice de questions- d’urgence était déclaré : policiers4 mars. A 23 heures, il arrive. Dix réponsesaveclafoule,unefaçonde alignés sur trois rangs devant l’Ho-pour cent des suffrages exprimés faire empruntée à son détracteur tel National ; cordons de policeviennent d’être dépouillés mais numéro un, l’opposant Alexeï devant la Douma (la Chambre bas-tout le pays sait que M.Poutine, au Navalny. Le blogueur, coqueluche se du Parlement), sur la placepouvoir depuis douze ans, revient delajeunesseetdesclassespopulai- Maïakovskiet aux abords de la pla-au Kremlin pour six ans. res, interpelle toujours son public ce Rouge; militaireset forces antié- Vladimir Poutine devant ses partisans, dimanche 4 mars, à Moscou. DMITRY ASTAKHOV/REUTERS/RIA NOVOSTI Prenant la parole devant près en ponctuant ses phrases de « oui meute devant la mairie de Moscoude100000représentantsdela jeu- ounon ?». A telpoint que le « oui ou et sur la place Pouchkine. dans les bureaux de vote. Ces grou- un guichet dans le hall d’entrée, il commeles législativesdu 4 décem-nesse poutinienne, le numéro un non?» de Navalny a été adopté par Plus discrets, d’autres autobus pes ont été mis en place par le mou- nous a dit de rester là et de mettre bre ont connu leur lot de fraudes etrusse en pleure d’émotion, les lar- quelques Russes comme sonnerie ont fait le tour des bureaux de vote vement citoyen pour des élections notre plainte par écrit. Puis il a fer- de tricheries : électeurs déplacésmes coulent, sa voix est mécon- pour leur portable. Vladimir Pouti- dimanche, déversant des flots honnêtes, qui a vu le jour après les mé les rideaux de son local. Quatre en groupes d’un bureau de vote ànaissable. ne use du mêmeprocédé. Il interro- d’électeurs munis de « bulletins fraudes aux élections législatives costaudsen survêtementont débar- l’autre;vote à huisclos danslespri- « Cette élection était un test de ge « Nous avons vaincu? » « Oui ! », volants », qui viennent voter en du 4 décembre 2011. La partie était qué, ils nous ont sortis en nous traî- sons, les casernes, les usines; bour-maturité, elle a montré qu’on ne répondent les jeunes poutiniens groupes compacts sous la condui- difficile, les jeunes volontaires rages d’urnes et décomptes dou-Le Kremlin demande un réexamen du cas Khodorkovski te d’un chef. C’est ce qui s’est passé au bureau de vote 2888 de Stro- membres de ces groupes mobiles ontétéharcelés,pourchassésetpar- Le numéro un russe teux. Des trésors de duperie ont été déployés par les présidents des guino (nord-ouest de Moscou), où fois tabassés. en pleure d’émotion, commissions électorales de quar-Le président russe, Dmitri Med-vedev, a ordonné, lundi 5 mars, président le 20 février. Le par- quet général devra se prononcer 900 électeurs sont inscrits. « Une liste supplémentaire de C’est le cas d’Elisaveta Khlepiko- va, qui montre son cou zébré de sa voix tier, tous membres du parti pro- Kremlin Russie unie, pour entra-au parquet général de vérifier d’ici le 1er avril. Autre signe d’apai- votants occasionnels avait été préa- marques rouges. Elle était venue est méconnaissable ver le travail des observateurs.« le bien-fondé » de la condamna- sement sans issue favorable lablement ajoutée dès le 29 février. aider les observateurs du bureau Le site Control2012.ru, mis ention de l’ancien patron du grou- garantie : le président russe a Dimanche, 1 300 personnes, des de vote de Jeleznodorojny (région nant, moi par l’écharpe que je por- placepourcomptabiliserles infrac-pe pétrolier Ioukos, Mikhaïl Kho- demandé au ministère de la jus- ouvriers en habit de chantier, sont de Moscou). Pour finir, tous en ont tais au cou et par les cheveux », tions constatées par la Ligue desdorkovski, de son associé Platon tice de justifier, d’ici le 15 mars, venuesmettreleurbulletindansl’ur- été chassés. Résolus à faire valoir raconte-t-elle entre deux sanglots. électeurs,le parti démocrate Iablo-Lebedev, ainsi que de 30 autres le refus d’enregistrement de la ne, escortées par leurs contremaî- leurs droits, ils sont allés à la com- Non, elle ne portera pas plainte. «A ko et les partisans du milliardairepersonnes considérées comme formation d’opposition Parnas tres », explique Piotr Mansilia, mission électorale territoriale quoi bon, puisque ceux qui nous candidat Mikhaïl Prokhorov, avaitdes « prisonniers politiques » par (Parti de la liberté du peuple), membre d’un « groupe mobile » située dans le bâtiment de l’admi- tapent et ceux qui enregistrent la comptabilisé dans la nuit 5 758 casl’opposition. La liste de ces déte- dont les responsables sont Vladi- chargé d’aider les observateurs nistration locale au centre-ville. plainte sont les mêmes.» de tricherie.nus avait été communiquée au mir Ryjkov et Boris Nemtsov. indépendants à se faire admettre « Un policier était assis derrière La présidentielle du 4 mars tout « A Saint-Pétersbourg, de faux observateurs ont été installés dans«Le bus les attendait pour aller voter dans d’autres bureaux en ville» des bureaux de vote tandis que les vrais étaient empêchés d’entrer», a expliqué M. Prokhorov, arrivé en 3e position avec 7,91 % des voix, der-Reportage ONG réputée pour son sérieux à ont corrigé les résultats dans le commission électorale du lieu, qui réclament des têtes nouvelles rière le candidat communiste, Moscou comme en province. sens voulu par le Kremlin. Olga Ianouchonok, comme le lait aux commandes du pays. « Le pire, Guennadi Ziouganov (17,18 %). LaMoscou Avec sa collègue Galina, il s’est ins- L’atmosphère est plutôt sereine sur le feu. La veille au soir, il est c’est que Poutine nous ignore alors surprise de ce scrutin joué d’avan-Correspondante tallé au plus près des urnes trans- dans le bureau de vote no 85, ou venu épier les allées et venues de que nous sommes la classe créative, ce, c’était lui. Décrit comme la parentes et ne perd rien de ce qui sept observateurs sont présents. Il cette militante de Russie unie dans au contraire, il nous est hostile», «marionnettedu Kremlin»,l’hom-Il y a six mois, Valéri, 48 ans, entre- se passe. est 18heures et la moitié des le bureau de vote, posté à la fenê- déplore le jeune homme. me s’est montré tout autre, expli-preneur, n’avait qu’une idée en « On a déjà eu un vote en grou- 2500inscrits a déjà voté. «Poussez- tre, dans l’ombre de la rue. «Je me Mais, au fait, pour qui a-t-il quant dimanche soir qu’il n’accep-tête : quitter la Russie pour tenter pe tôt ce matin, une vingtaine de vous, je ne vois plus l’urne, vous méfie car le 4décembre il y a eu ici voté? « Jusqu’au dernier moment terait aucun poste. « Je vais créersa chance à l’étranger, loin des militaires avec leur sergent. En êtes dans mon champ de vision!», beaucoup de falsifications; résul- je ne savais pas, j’hésitais entre le monparti et lutter pour me faire éli-fonctionnaires « incompétents et partant, l’un d’eux nous a expli- dit Galina à un homme corpulent tat, Russie unie a obtenu 78% des communiste Guennadi Ziouganov re à la tête du pays», a-t-il confié.corrompus» qui le harcèlent. « Je qué qu’ils étaient pressés, le bus qui s’est planté devant elle. voix, bien plus que la moyenne et le populiste Vladimir Jirinovski Alorsquel’oppositioninformel-pensais que la situation était déses- les attendaient pour aller voter nationale», se justifie-t-il. alors j’ai joué à pile ou face et c’est le appelle à une nouvelle manifes-pérée mais quand les manifesta- dans d’autres bureaux en ville », « Dispositif high-tech » Andreï Korobtchenko, 21 ans, tombé côté Ziouganov. J’ai voté tation, lundi soir place Pouchkine,tions ont commencé, après les légis- explique l’entrepreneur en costu- Au-dessus de sa tête, deux camé- étudiant à l’Ecole des hautes étu- pour lui mais je n’aime pas ses la mobilisation risque de faiblir.latives du 4 décembre, j’ai repris me-cravate. ras filment les mains qui glissent des en économie (VCHE) de Mos- idées», explique l’étudiant en Divisée, dépourvue de moyensespoir. La Russie va peut-être deve- Comme Valeri, des dizaines de les bulletins dans l’urne. «Ce dispo- cou, est observateur pour le parti management, bien décidé à mani- financiers,privée de leviers légauxnir un pays normal, européen. Du milliers de Russes se sont portés sitif high-tech ne sert à rien. Dès la démocrate Juste Cause du candi- fester place Pouchkine, lundi et pacifiste, la rue moscovite sui-coup, je ne pars plus, j’attends le volontaires pour surveiller le fermeture du bureau, à 20heures, dat Sergueï Mironov. Lui aussi 5mars, à l’appel de l’opposition. vra-t-elle l’appel de l’opposantchangement», explique-il, un dos- déroulement du scrutin présiden- les caméras seront éteintes. Or la prend son rôle très au sérieux. Non loin de lui se tient Piotr Gri- Alexeï Navalny à « occuper les pla-sier à la main dans le bureau de tiel, en particulier à Moscou et à plupart des fraudes ont lieu après, C’est la première fois qu’il est gorievitch, 70 ans, observateur du ces en permanence» ? Reste la voievote no 85, au 24 de la rue Krachi- Saint-Pétersbourg. Au-delà de au moment du décompte des voix observateur. Il y a trois mois, le Parti communiste. A-t-il voté légale. Le blogueur l’a reconnu, ilna, non loin de la gare de Biélorus- leurs convictions personnelles, les ou lors du transfert des résultats mot politique rimait pour lui avec pour M. Ziouganov? « Non, pour « veut le pouvoir » et devrait créersie, au centre de Moscou. observateurs réclament « un scru- vers les commissions territoriales», « magouilles, ennuis, opacité». Les Mironov [arrivé dernier avec 3 % une structure. La loi sur les partis Jusque-là indifférent à la politi- tin honnête», contrairement à ce dit Andreï, 50 ans, un habitant du grandes manifestations de décem- des suffrages]. Ziouganov aurait vient justement d’être assouplie,que, Valeri s’est inscrit comme qui s’est passé le 4décembre 2011, quartier qui a élu domicile pour la bre l’ont « réveillé ». dû laisser sa place à un jeune, il une concession récente du régime,observateur pour la présidentielle quand les présidents des commis- journée dans le bureau de vote. Il n’a jamais aimé Vladimir Pou- n’est pas intelligent», fait remar- troublé par la contestationdu 4 mars. Il a été formé à l’exerci- sions électorales, tous membres Sans être observateur déclaré, tine mais se gardait bien de le dire. quer le vieil homme. p ambiante. pce par Le Citoyen électeur, une du parti pro-Poutine Russie unie, Andreï surveille la présidente de la Désormais, il fait corps avec ceux M. Jé. Marie Jégo VOUS CONNAISSEZ LE VILLAGE DE MONTÉZIC ? EDF 552 081 317 RCS PARIS, 75008 Paris – VOUS DEVRIEZ, IL PRODUIT PEUT-ÊTRE VOTRE ÉLECTRICITÉ. Depuis 60 ans, 200 producteurs et experts en ingénierie hydraulique d’EDF travaillent au cœur des vallées du Lot et de la Truyère. Leur rôle : produire, à chaque fois que nécessaire, de l’électricité pour 1,5 million de Français. L’énergie est notre avenir, économisons-la !
  • 8. 8 international 0123 Mardi 6 mars 2012Devant le Parlement chinois, Wen Jiabao A Benghazi,lescimetières militairesdesAlliéssaccagésévite d’évoquer les réformes politiques D ans la Libye d’après Kadha- à la fin du mois de février.Le premier ministre a ouvert, lundi 5 mars, la session de dix jours de l’Assemblée nationale fi, en proie à la loi des mili- Sur la vidéo, tournée en plein ces, même le sort des jour, on voit un groupe d’hom- morts est peu enviable. Une mes déambuler dans les allées duPékin vidéo amateur, mise en ligne ce cimetière, le visage à découvertCorrespondant week-end sur le réseau social pour certains, qui s’acharnent à Facebook, montre des hommes coup de pieds contre les pierresD e l’économie à l’armée, en armés de kalachnikovs renverser tombales. « C’est la tombe d’un passant par l’éducation, le à coups de pied des stèles d’un chrétien», s’exclame l’un d’eux. monde rural et la politique cimetière militaire de Benghazi, « Ce sont des chiens», lâche unétrangère, le premier ministre où reposent des soldats du Com- autre. Une stèle frappée d’unechinois Wen Jiabao a ouvert, lundi monwealth, tombés durant la étoile de David est déterrée à la5 mars, la session annuelle de seconde guerre mondiale. main. « Viens voir les inscriptionsdixjours de l’Assemblée nationale Selon le Foreign Office qui a sur celle-là, dit une voix. C’est mar-populaire (ANP) par son tradition- jugé les faits « révoltants» tout en qué en hébreu. » Les vandales senel « rapport de travail », un long ajoutant que « les autorités libyen- déchaînent particulièrementbilan de l’année écoulée, et sur- nes sont extrêmement choquées contre une grande croix commé-tout, une exposition des objectifs aussi», les profanations ont été morative en pierre. Accrochés àchiffrés, des défis à relever et des commises les 24 et 26 février. une échelle dressée contre elle, ilsréformes à réaliser pour 2012. Quelque 200 tombes auraient été l’attaquent à coups de masse. Le texte doit servir à l’élabora- saccagées dans deux sites destion du nouveau budget qui sera environs de Benghazi, le Bengha- Milices salafistesvoté par l’ANP, conçue essentielle- zi War Cemeteryet le Benghazi Cette bouffée de fureur collecti-mentcommeune chambre d’enre- British Military Cemetery. Les sol- ve devrait relancer les inquiétu-gistrement des projets présentés dats qui y sont enterrés sont prin- des, dans les pays occidentauxpar le parti. cipalement britanniques, mais qui ont contribué à la chute de Les quelque 3 000 « représen- aussi indiens, sud-africains, aus- Mouammar Kadhafi, sur la mon-tants du peuple», réunis au Grand traliens, canadiens et néo- tée en puissance des milices enPalais du peuple, place Tianan- zélandais. Ils ont été tués durant Libye, dont certaines suivent unemen à Pékin, pour écouter M. Wen, la campagne de Libye qui a oppo- ligne intégriste. Peu après le ren-verront leur mandat s’achever cet- sé, entre 1941 et 1943, les troupes versement du Guide libyen, deste année. M. Wen, le président Le premier ministre chinois, Wen Jiabao, lors de l’ouverture de l’Assemblée nationale populaire du général britannique Montgo- groupes salafistes, partisans d’unHuJintao,ainsi que la majeurepar- au Grand Palais du peuple à Pékin, le 5 mars. NG HAN GUAN/AP mery aux forces de l’Afrikakorps, islam ultra-rigoriste, avaienttie des hauts responsables du parti commandées par le maréchal alle- détruit des sanctuaires soufis,devront céder la main à une nou- du parti de Chongqing à la retraite Jiabao, qui a maintes fois fustigé lageois de Wukan, dans le sud de la mand Rommel. estimant que leur culte relève develle équipe dirigeante lors du a en outre renouvelé les spécula- lors de son dernier mandat la Chine, viennent d’organiser avec Dans un communiqué en date l’idolâtrie, donc du paganisme.18e congrès du Parti communiste, tions sur l’existence d’une enquê- « non-durabilité » du développe- succès des élections libres afin de du 28 février, le Conseil national Miné par les divisions, le CNTen octobre. te anticorruption menée depuis ment chinois en raison des excès tenter de reprendre possession de de transition (CNT), qui gère la éprouve les plus grandes difficul- L’imminencede la transition au Pékin au sein du fief de M. Bo. qu’il génère. La croissance chinoi- leurs terres. « Les droits des pay- Libye post-révolutionnaire, s’est tés à désarmer ces milices et à éta-sommetconfèredonc une solenni- Le premier ministre chinois a se a été de 9,2 % en 2011. sans (…) sont des droits de propriété engagé à retrouver et punir les blir son autorité sur l’ensembleté particulière à la nouvelle ses- consacré la plus grande partie de conférés par la loi, et ces droits ne coupables. « Cet acte ne reflète pas du territoire. Dans une interviewsion parlementaire, alors que tousles regards se portent vers les suc- son exposé aux questions écono- miques et annoncé un objectif de La prochaine doivent être violés par personne », a-t-il déclaré. Le premier ministre le sentiment de l’opinion publique libyenne parce que l’islam appelle donnée fin février à l’agence Asso- ciated Press, Moustapha Abdelja-cesseurs désignés (Xi Jinping et 7,5% de croissancedu PIB pourl’an- transition donne une a évité toutefois de se prononcer au respect des autres religions», lil, le chef du CNT, avait reconnuLi Keqiang) et les différents candi-dats en lice pour les postes vacants née 2012, en conformité avec la dynamique « de transformation solennité spéciale à la surla nécessité des réformespoliti- ques, un sujet qu’il a plusieurs fois écrit le CNT. Les attaques pour- raient être une réaction à l’épiso- qu’il faudrait « des années » pour surmonter l’héritage empoison-du parti – comme Bo Xilai, le flam- du modèle de développement éco- session parlementaire mis publiquement en avant mais de des corans brûlés par des sol- né de l’ère Kadhafi. pboyant premier secrétaire du parti nomique » vers la consommation qui reste tabou dans le contexte de dats américains en Afghanistan, Benjamin Barthede Chongqing, aux prises avec un que le gouvernement chinois a Les recommandations de Wen l’ANP. « On ne peut que constaterembarrassant scandale politique impulsée ces dernières années. Il Jiabao pour l’année à venir rési- une nouvelle fois que la réformedepuis la tentative de défection au s’agit « d’accélérer cette transfor- dentessentiellementdans la conti- politiquene fait pas partie des prin- Pakistanconsulat américain de son brasdroit, en février. mation » et de parvenirà « un déve- loppement de plus haut niveau et nuitédes mesures d’aggiornamen- to social mises en place par l’équi- cipauxsujets de discussion»,déplo- re Hu Xingdou, un professeur LePakistandemandel’arrestationde La nouvelle du suicide, samedi3 mars, d’un ancien responsable de meilleure qualité sur une plus longue période », a expliqué Wen pe dirigeante : l’éducation, l’inno- vation, ainsi que la sécurité sociale d’université spécialiste des ques- tions politiques et économiques. l’ancienprésidentPervez Musharraf doivent continuer à bénéficier Sur le plan militaire, Wen Jiabao ISLAMBAD. Le Pakistan a demandé à Interpol d’émettre un mandat d’ar-Les villageois de Wukan ont élu leurs représentants d’importants subsides. Enfin, le a argué de la nécessité pour la rêt contre l’ancien président Pervez Musharraf, en exil entre Londres et gouvernement commencera à Chine de « renforcer les capacités» Dubaï, pour l’« assassinat» de l’ancien premier ministre Benazir Bhutto.Les villageois de Wukan, qui se été désigné chef du village. Trois mesurer les particules de moins de son armée à « remporter des Le ministre pakistanais de l’intérieur, Rehman Malik, a confirmé, diman-sont soulevés fin 2011 après avoir jeunes contestataires emprison- de 2,5 micromètres dans les gran- guerres locales dans les conditions che 4 mars, l’envoi d’un courrier en ce sens. Mme Bhutto a été tuée leperdu l’ensemble de leurs terres, nés en décembre 2011 ont égale- des villes chinoises en 2012 – une propres à l’âge de l’information », 27 décembre 2007 dans un attentat lors d’un rassemblement électoralont élu leurs nouveaux dirigeants, ment été élus. Si les nouveaux diri- mesure qui répond au tollé soule- en justification de la hausse du dans la banlieue d’Islamabad. Le général Musharraf, arrivé au pouvoirdimanche 4mars, au terme d’un geants vont devoir se battre pour vé en 2011 par l’absence d’une budget de l’armée de 11,2 % atten- par un coup d’Etat militaire en 1999 et destitué en août 2008, avait indi-processus électoral qu’ils ont pu récupérer les terres du village, le métrologie adaptée à l’air vicié des due pour 2012, un peu moins qué, fin 2011, qu’il entendait revenir au Pakistan pour créer un parti poli-contrôler eux-mêmes. Le nou- succès de cette élection rurale agglomérations chinoises. qu’en 2011. Le deuxième budget de tique. Islamabad assure qu’en cas de retour, il serait arrêté. – (AFP.) pveau comité du village est compo- est considéré comme un tour- M.Wen a insisté aussi sur le pro- défense du monde dépassera poursé des principaux chefs de la révol- nant, puisqu’il montre une nouvel- blème des terres dont les paysans la première fois les 100 milliards Syrie La répression du régime gagne le centre du payste. Lin Zuluan, un cadre à la retrai- le voie de résolution des problè- chinois sont régulièrement spo- de dollars (près de 76 milliards DAMAS. L’armée syrienne a violemment bombardé, dimanche 4 mars,te qui joua le rôle médiateur entre mes de terres, source de milliers liés au profit de dirigeantscorrom- d’euros). p Rastan (centre) pour en chasser les combattants rebelles. Selon l’Obser-les villageois et les autorités, a de révoltes chaque année. pus – au moment même où les vil- Brice Pedroletti vatoire syrien des droits de l’homme, cette attaque a causé la mort de sept civils dont quatre enfants. Par ailleurs, l’armée interdisait toujours lundi l’accès du quartier de Baba Amro à Homs au Comité internationalAu Sénégal,le rival de M.Wadeaccumuleles ralliements de la Croix-Rouge après en avoir repris le contrôle le 2 mars. – (AFP.) Congo Explosion meurtrière dans un dépôt d’armesLe président sortant doit mobiliser les abstentionnistes du premier tour pour espérer être réélu BRAZZAVILLE. Au moins 146 personnes ont été tuées, plus de 1500 bles- sées et de nombreuses maisons détruites par cinq explosions, dimanche 4mars, dans un dépôt de munitions à Brazzaville, la capitale. Un incendieE n homme politique aguerri vivre la même mésaventure, dou- d’AbdoulayeWadeétaitinconstitu- Wade avant de tomber en disgrâce, se serait déclaré suite à un court circuit. Selon des sources locales, de nom- par une très longue carrière à ze ans plus tard, si l’on se fie au tionnelle. Puisqu’il a eu recours à soutient dorénavant « sans condi- breuses victimes seraient encore ensevelies sous des bâtiments, dont une la tête de l’opposition puis nombre de ralliements qui s’opè- des ruses pour l’imposer, nous utili- tion » son frère ennemi Macky Sall. église qui s’est écroulée en plein office. – (AFP.)au sommet de l’Etat, Abdoulaye rent en faveur de Macky Sall serons les urnes pour le faire par- Idem de la part de YoussouWade (86 ans), candidat à un troi- (50ans) depuis le premier tour du tir ! », a expliqué Alioune Tine, le N’Dour, la star internationale de la Algérie Attentat contre une garnison à Tamanrassetsième mandat, sait ce qui pourrait 26 février, à l’issue duquel les deux coordonnateur du M23. chanson, candidat mineur à la pré- ALGER. Un attentat à la voiture piégée a été perpétré, samedi 3 mars,le faire perdre (dans deux ou trois hommes ont obtenu respective- sidentielle écarté d’une façon contre une brigade de gendarmerie à Tamanrasset, dans le sud de l’Algé-semaines) lors du second tour de ment 34,82% et 26,57 % des voix. Poids des abstentionnistes contestable de la course électorale. rie, faisant 23 blessées. Cette ville abrite, depuis 2010, un état-major com-la présidentielle: les politologues Abdoulaye Wade voit à nou- De trahisons en reniements, Sur le terrain de la jeunesse, mun créé par l’Algérie, le Mali, la Mauritanie, et le Niger. L’attaque a étésénégalais appellent cela le « syn- veau déferler sur lui le Mouve- Abdoulaye Wade a accumulé tant Macky Sall pourra surtout comp- revendiquée par le Mouvement unicité et djihad en Afrique de l’Ouestdrome Abdou Diouf ». ment du 23 juin (M23). Ce très lar- de défiance qu’il a réussi à effacer ter sur l’appui des rappeurs de (MUJAO), une dissidence d’Al-Qaida au Maghreb islamique. Le premier Cette expression renvoie à la ge front contestataire associant les frontières idéologiques. Macky « Y’en a marre » à l’origine d’un ministre Ahmed Ouyahia a assuré sa détermination à «combattre le terro-défaite de l’actuel secrétaire géné- des partis politiques de tous Sall, libéral consensuel, se trouve mouvement de réveil des risme jusqu’à son éradication». – (AFP.)ral à la francophonie, Abdou bords, des organisations de la ainsi soutenu par les deux candi- consciences civiques.Diouf, lors de la présidentielle société civile et les rappeurs de dats socialistes du premier tour. « Nous appelons tous les jeunessénégalaise de 2000 à laquelle il « Y’en a marre », influents auprès « Nous allons battre campagne Sénégalaisà voter massivement au Unescofut largement battu par… Abdou-laye Wade. A cette époque, au soir des jeunes, avait durant des mois contesté sa gouvernance puis la ensemble, car nous partageons des convictions (…). Nous allons tra- second tour et à ignorer les bulle- tins au nom de Wade parce qu’il «Les Américainsdoiventpayer»du premier tour, Abdou Diouf légitimité de sa candidature à un vailler ensemble pour que la charte n’est pas, à nos yeux, un candidat », PARIS. La directrice générale de l’Unesco, Irina Bokova, tente deavait déjà fait le plein de voix (41 % troisième mandat. de bonne gouvernance démocrati- s’est engagé Fadel Barro, l’un des convaincre les Etats-Unis de revenir sur leur décision de suspendredes voix). Trois semaines plus tard L’unité du M23 avait ensuite que soit appliquée», a déclaré, ven- fondateurs du mouvement. leur quote-part à cette organisation – 60 millions de dollars (45 mil-lors du duel final, il n’affichait pas éclaté au fur et à mesure que les dredi 2 mars, le patron du PS, Ous- En face, Abdoulaye Wade ne lions d’euros), soit 22 % de son budget régulier – fin octobre, suite à l’ad-un seul point de plus. Il quittait dirigeants des différents partis mane Tanor Dieng (11,3 % des peut compter que sur son socle mission de la Palestine comme 195e Etat membre. Invitée de l’émissionalors le pouvoir,payantainsi la las- politiquesmembresdu M23 endos- voix). Peu auparavant, Moustapha électoral et rêver que les absten- « Internationales» de TV5 Monde, Mme Bokova considère que « les Amé-situde des Sénégalais après deux saient leurs boubous de candidats Niasse (13,2 % des suffrages), socia- tionnistes du premier tour (plus ricains doivent payer » au minimum leur contribution de 60 millionsdécennies de gouvernance immo- à la présidentielle. D’alliés, ils liste également, avait pris à peu de 40 %) se mobilisent en sa de dollars pour 2011, étant toujours membres à part entière. L’Unesco abile et quarante années de pouvoir étaient devenus concurrents. Jus- près le même engagement. faveur. Ce qui est loin d’être gagné, dû réduire de 29 % son budget pour 2012-2013. Plusieurs programmessocialiste exercées sans disconti- qu’au soir du premier tour. Lesluttesd’égo connaissentaus- sachant que la dynamique a chan- sont suspendus. Néanmoins, le nouveau système d’alerte aux tsuna-nuer depuis l’indépendance de Depuis, ils se rangent derrière si une trêve. L’ancien premier gé de côté, depuis longtemps déjà. mis en Asie et dans les Caraïbes a pu être maintenu grâce à un fondl’ancienne colonie française. Macky Sall sous un même slogan: ministre libéral Idrissa Seck Le « syndrome Abdou Diouf » d’urgence créé après la décision américaine. La Chine s’est engagée à Pour d’autres raisons, on se dit « Sortir le sortant ! » « Nous avons (7,86 %), longtemps présenté com- menace. p verser huit millions de dollars pour la formation des enseignants enqu’Abdoulaye Wade pourrait toujours dit que la candidature me « le dauphin » d’Abdoulaye Christophe Châtelot Afrique. p Martine Jacot
  • 9. 0123Mardi 6 mars 2012 planète 9Berlin veut renégocier lataxe sur les émissions deCO2 dans le ciel européenL’Allemagne craint les mesures de rétorsioncommerciales annoncées par la Chine et la RussieBerlin, Bruxelles sous peine d’être interdites de vol report ou l’annulation de la déci-Correspondants enEuropeoud’acquitteruneamen- sion européenne. de de 100 euros par tonne de CO2. C’est, désormais, une véritableL es pressions de la Chine, de la Mais la Commission espère ne pas guerre commerciale qui menace, Russie et des Etats-Unis en arriver là. avec un catalogue d’une dizaine de auront-elles raison de la déci- En réponse aux critiquesvenues mesuresderétorsionqui,dansl’im-sion européenne d’obliger, depuis de l’extérieur, Connie Hedegaard, médiat, pourraient viser les princi-le 1er janvier 2012, les compagnies commissaireeuropéenneà l’action pales compagnies européennes, Airbus, présent lors du Salon de l’aéronautique de Singapour, le 16 février, pourrait perdreaériennes opérant en Europe, à pour le climat, avait indiqué, dès le dont Air France. des commandes si l’UE maintient sa taxe carbone. ROSLAN RAHMAN/AFPacheter l’équivalent de 15 % de 17 février, que l’UE ne reverrait pas ThierryMariani,leministrefran-leursémissionsdeCO2 – soit 32mil- sa décision. çais des transports, a confié son Unis,de l’Inde,et ce qui a commencé réclamait,despropositionsalterna- alors que le transport aérien nelions de tonnes – pour lutter Officiellement,elle n’a pas chan- inquiétude quant à une menace comme solution pour l’environne- tives, semble s’évanouir. Les res- représente finalement que 3 % ducontre le changement climatique? gé d’avis, mais la position de Berlin pour la compétitivité de l’Hexago- ment est devenu une source poten- ponsables du secteur affirment total des émissions polluantes.Berlin est en tout cas favorable à « modifie sans doute la donne », ne. Le 13 février, Tom Enders, prési- tielle de guerre commerciale.» qu’ils recherchent un consensus L’OACI a toutefois promis un nou-une remise à plat du dossier. concède un haut fonctionnaire dent d’EADS, avait déclaré à Singa- L’espoir de la commissaire euro- sur cette question depuis quinze veau rapport et des propositions Vendredi 2 mars, la presse alle- européen. « Nous restons ouverts à pour: « Je dois dire que je suis vrai- péenne de voir l’Organisation de ans et objectent qu’ils n’ont pas, concrètes pour 2013. pmande faisait état d’une informa- la poursuite de discussions sur la ment inquiet (…). J’ai vu la position l’aviation civile internationale dans un contexte très difficile pour Frédéric LemaîtretionselonlaquelleHongKongAirli- possibilité de prendre des mesures de la Chine, de la Russie, des Etats- (OACI) formuler, comme elle le leur activité, à jouer les pionniers, et Jean-Pierre Stroobantsnes, filiale du transporteur chinois équivalentes et de parvenir à unHainan Airlines, pourrait annuler accord global. En attendant, noussa commande de dix gros-porteurs ne modifions pas notre législa-Airbus A380 en raison du différend tion », a réaffirmé, dimanchequi existe entre la Chine et l’Union 4 mars, le porte-parole de la com-européenne (UE) sur le sujet. Alors missaire. La question sera au cœurque la taxe doit rapporter 256 mil- duconseileuropéendel’environne-lionsd’eurosen2012, lacommande mentdu9mars,quis’annoncehou-s’élèverait, elle, à 2,4 milliards d’eu- leux.ros, environ… De leur côté, les opposants à la taxehaussentleton.Le22février,la Hong Kong Airlines Russie a annoncé qu’elle envisa- geait de limiter le survol de la Sibé- pourrait annuler rie par les avions européens. Les sa commande Etats-Unis indiquent, eux, qu’ils approuvent l’objectif d’une réduc- de dix Airbus A380 tion des émissions, mais pas la méthodequiempêche,selonWash- Dans la foulée, un porte-parole ington, la conclusion d’un accorddu ministère allemand de l’écono- général aux Nations unies.mieindiquaitque«les conflitscom- Le gouvernement américainmerciaux internationaux doivent à affirme avoir « de fortes objectionstout prix être évités. Le ministère de àlafoissurunplanjuridiqueetpoli-l’économie attend que la Commis- tique » à l’initiative européenne.sion mène rapidement des négocia- Pékin a interdit aux compagniestions avec les Etats concernés afin chinoisesdese soumettreàladirec-d’apaiser la situation ». On ne sau- tive européenne.rait être plus clair. Au total, 29 pays – dont le Japon, Les compagnies soumises à la le Brésil, l’Inde ou la Corée du Sud –nouvelle législation européenne ont signé, à Moscou, le 22 févrierdevront payer la taxe en avril 2013 une déclaration réclamant leLa commissaire chargéedu climat de plus en plus isoléeBruxelles réclamé une «pause» pour éviterBureau européen de nouvelles délocalisations d’in- dustries polluantes, tant que lesLa position de l’Allemagne sur la gros pays pollueurs n’annonce-taxation des compagnies aérienne raient pas leurs propres engage-isole un peu plus Connie Hede- ments. Mme Hedegaard a dû concé-gaard, la commissaire européenne der à l’époque que les offres desà l’action pour le climat. L’ancien- Etats-Unis et des pays émergentsne ministre de l’environnement n’étaient pas assez « précises».du Danemark ne dispose même Le gouvernement allemand etpas du soutien de son pays, qui les milieux industriels avaient aus-exerce actuellement la présidence si affiché leur scepticisme à l’égardtournante de l’Union. Martin Lide- des propositions de Janez Potoc-gaard, le ministre danois de l’éner- nik, le commissaire chargé de l’en- – Photographe : Pierre-Emmanuel Rastoin.gie et du climat, indiquait ainsi fin vironnement, partisan du dévelop-janvier qu’il n’entendait pas forcer pement d’une fiscalité verte enune décision des Vingt-Sept sur Europe afin de taxer davantage lesune réduction de 30% d’ici à 2020 industriels les plus polluants. L’in-des émissions européennes de gaz dustrie allemande de l’automobileà effet de serre. A ce jour, c’est l’ob- craint qu’une surtaxation des car- 70%jectif des 20% qui est maintenu, burants ne la pénalise.contre l’avis de Mme Hedegaard, qui Que restera-t-il, in fine, de la stra-aimerait obtenir 30%. tégie européenne qui vise à une L’Allemagne – comme la Fran- réduction de 80% des émissions Conception et réalisation :ce– souligne le risque de voir l’UE domestiques d’ici à 2050, soit unefaire cavalier seul sur le plan mon- diminution de 54 % à 67% pour ledial et néglige les arguments de la seul secteur des transports? Lescommissaire sur le coût, plus Etats refusent l’idée d’objectifs des enfants que nous soignons,réduit que prévu initialement, affir- contraignants, tout en mainte- ne sont pas à jour de leurs vaccinations.me-t-elle, d’un passage aux 30%. nant, officiellement du moins, lesLa crise économique est passée par objectifs fixés. La semaine derniè-là, relançant le thème de la néces- re, Mme Hedegaard a une nouvelle Il y a des politiques qui rendent malade !saire compétitivité européenne. fois plaidé pour un « résultat tangi- ble» de Rio + 20, la conférence des« Pause » Nations unies sur le développe- On continue comme ça ou on décide d’agir En 2010, Berlin avait contrecar- ment durable qui se tiendra au Bré-ré la démarche de Mme Hedegaard sil en juin. Mais, pour éviter l’énon- pour un système de santé vraiment solidaire ?sur la relance des négociations cé de bonnes intentions, elle a Votez santé !concernant le changement climati- convenu qu’il y avait «encore beau-que après l’échec de la conférence coup de travail à accomplir». p www.medecinsdumonde.orgde Copenhague. L’Allemagne avait J.-P. S.
  • 10. 10 planète 0123 Mardi 6 mars 2012En Amérique latine, le boom minier Mexico va produireengendre de plus en plus de conflits de l’électricitéL’exploitation des gisements génère du travail mais raréfie les ressources en eau avec ses déchetsReportage Une usine valorisant le biogaz d’une déchargeLima et Buenos Aires géante servira à éclairer la capitale mexicaineCorrespondancesA Catamarca,l’unedes provin- Mexico climatique. En décembre 2011, la cesles pluspauvresd’Argen- Correspondance fermeture du site avait pourtant tine, au nord-ouest de Bue- provoquélasaturationduramassa- Cnos Aires, la population est sur le ’est le plus grand appel d’of- ge des ordures, créant des monta-pied de guerre. La plupart des rou- fres de biogaz au monde ! », a gnes de détritus dans une ville quites sont coupées depuis plusieurs annoncé le maire de Mexico, produit 12 600 tonnes de déchetssemaines par des centaines de Marcelo Ebrard, en lançant, le par jour.manifestantsqui s’opposentà l’ex- 27 février, un concours internatio- De quoi égratigner l’image d’unploitation par l’entreprise cana- nalpour la constructiond’une cen- édile à l’avant-garde de l’écologiedienne Barrick Gold de la mine à trale électrique alimentée par les urbaine, lauréat en 2010 du prix duciel ouvert « la Alumbrera ». Dans détritusdu Bordo Poniente,princi- meilleur maire du monde, décernéla province voisine de La Rioja, les pale déchetterie de cette mégalo- par la fondation internationalehabitants manifestent contre un pole de 20 millions d’habitants. Le City Mayors.autreprojet, de la compagniecana- clou d’un ambitieux plan écologi-dienne Osisko Mining Corpora- que pour dépolluer la capitale. Opération lucrativetion, dans le Nevado de Famatina. L’usine valorisera le méthane et Aujourd’hui, l’ampleur du pro- « L’eau est plus précieuse que lesautresgaz généréspar ladécom- jet de biogaz redore le blason del’or » : c’est le cri de ralliement lan- position des 68 millions de tonnes l’élu. « Il permettra de diminuer lacé dans l’ensemble de l’Amérique de déchets entassées durant dix- pollution atmosphérique de 1,4 mil-latine par communautés paysan- septans dans une des plus grandes lion de tonnes de CO2 », se félicitenes, écologistes et scientifiques décharges à ciel ouvert du monde Martha Delgado, maire adjointequidénoncentl’impactenvironne- A Buenos Aires, le 20 janvier, des manifestants protestent contre le projet minier de Famatina, (375 hectares), fermée le 19décem- chargée de l’environnement.mental et social de l’exploitation dans la province de La Rioja, à 1 222 km au nord-ouest de la capitale. SERGIO GOYA/AFP bre. Une cinquantaine d’entrepri- « Mexico a déjà réduit de 5,8 mil-des mines à ciel ouvert. Outre des ses–mexicainesetétrangères–spé- lions de tonnes ses émissions deexplosifs, ces chantiers utilisent exportations minières ont battu quelque 33 000 habitants récla- ciers, des deux côtés de la cordillère cialisées dans la transformation dioxyde de carbone entre 2008 etdu cyanure pour extraire les mine- des records en 2011, atteignant mentla reprise des activités miniè- desAndes.«Lesactivitésagricoleset des biogaz en combustible et en 2011, soit 80 % de l’objectif final derais et d’énormes quantités d’eau. 27,36milliards de dollars (20,7mil- res, suspendues pour des raisons la vie des gens dépendent d’un électricité s’intéresseraient à cette réduction de 7 millions de tonnesLa Alumbrera consomme jusqu’à liards d’euros), soit 59 % du mon- économiques depuis juin 2009. approvisionnement en eau douce concession de vingt-cinq ans. Le d’ici à la fin du mandat du maire, en100 millions de litres par jour. tant des exportations du pays. Un plan de restructuration pré- qui vient des glaciers», rappelle le choixduconcessionnaireestprévu décembre2012», souligne-t-elle. Au Pérou, début février, une Source de revenus sans équiva- senté début 2012 pourrait permet- biologiste argentin Raul Montene- finjuin,etlamiseenservicedel’ins- Outre son intérêt écologique,grande « marche nationale » a réu- lent, le secteur minier est un enjeu tre à Doe Run Peru, entreprise du gro.Leveto,en2008,delaprésiden- tallation en 2013. « Sa capacité l’opération sera lucrative pour lani à Lima plusieurs milliers de per- majeur pour les gouvernements groupe américain Renco, de redé- teargentineCristinaKirchneràune devrait atteindre entre 15 et ville qui prévoit de négocier le CO2sonnes venues défendre l’eau de qui y voient une manne économi- marrer prochainement. « Les gens loi de protection des glaciers qui 50 gigawatts, selon les projets qui non émis sur les marchés des cré-leur région qu’elles estiment que. De nombreux experts sou- veulent travailler », admet Emma limitait l’exploitation minière et seront présentés par les entreprises dits carbone. Sans compter les éco-menacée par l’expansion des tiennent en revanche que la mine Gomez, de l’ONG Cooperaccion. pétrolièredans les zones protégées, candidates », a déclaré Fernando nomies faites sur l’éclairage desconcessions minières qui occu- à ciel ouvert génère peu de bénéfi- Mais elle s’insurge contre un choix aétécrucialpourlelancementdece Aboitiz, maire adjoint chargé des voies publiques. « L’énorme volu-pent une grande partie du territoi- ces en comparaison des énormes forcé « entre le droit au travail et le projet d’1,5milliard de dollars. ouvrages publics. L’électricité pro- medesdéchetsàtraiterrendaussilere. Au cœur de la manifestation : gains des multinationales qui les droit à la santé », évoquant les La priorité étant d’attirer les duite sera destinée à l’éclairage contrattrèsalléchantpourlesentre-l’opposition à Conga, immense exploitent. Selon eux, cette activi- maladies respiratoires de nom- investisseurs, les gouvernements urbain et à la nouvelle ligne 12 du prises du secteur», commente Julioprojet minier qui prévoit d’assé- té n’a souvent qu’un impact limité breux habitants ou le fort taux de relèguentausecond planles préoc- métro, inaugurée cette année. Trujillo, professeur de droit de l’en-cher plusieurslagunesdeCajamar- sur l’emploi, le temps du cycle plomb détecté dans le sang des cupations environnementales. Marcelo Ebrard a assuré que ses vironnementàl’Universitéautono-ca dans le nord du pays. minier et essentiellement durant enfants de la région. Bien qu’elle « Les délits de contamination sont administrésnepaierontrien.Finan- meduMexique.Mais«lafermeture La ruée vers les richesses miniè- la construction du site. s’y soit engagée en 1997, Doe Run ignorés », se plaint Antonio cé par le secteur privé, le projet fera du Bordo Poniente ne règle pas leres du continent, parmi les plus Peru n’est pas venue à bout d’un Gomez, procureur fédéral des pro- appel à la technologie la plus avan- problème des décharges illégales».importantes de la planète, s’est Choix entre travail et santé programmevisant à réduire la pol- vincesminièresde Catamarca,San- cée. La mairie aura une participa- Pis, le 2 mars, la Commissionaccéléréecesdernières annéesavec Au Pérou, plus d’une centaine lution provoquée par la mine. tiago del Estero et Tucuman (nord tion minoritaire dans la société nationaledel’eau(Conagua)aaccu-la hausse du cours des minerais. La de conflits sociaux sont d’origine Autre projet très polémique, de l’Argentine), dénonçant « l’im- créée par le groupe qui remportera sé la mairie de négligence vis-à-visproduction d’or aurait augmenté socio-environnementale. Coincée celuidePascuaLama,àchevalentre punité des compagnies minières» le marché. Le contrat prévoit aussi des risques de pollution des sols dede 6 000 % entre 2003 et 2006 en dans les Andes péruviennes, à l’Argentine et le Chili. Les écologis- et « la corruption du pouvoir judi- le traitement du lixiviat, matière la déchetterie par le lixiviat. LeArgentine. Au Pérou, premier pro- 180 km au nord-est de Lima, la vil- tes dénoncent les dégâts que la ciaire ». Les études sur l’impact liquide issue de la décomposition temps presse pour ne pas contami-ducteur mondial d’argent, les le d’Oroya illustre le dilemme. Les minepourraitprovoquersurlesgla- environnementalsontsouventfai- des déchets qui polluent les sols. ner les nappes phréatiques, le pro- tes par les multinationales elles- L’assainissement du Bordo jet municipal étant de convertir,«Les indigènes ont des droits spécifiques» mêmes. Et les ONG dénoncent les menaces dont elles font régulière- ment l’objet. Poniente est une des mesures pha- resdu« planvert »,lancéparlemai- re en 2007contre le réchauffement dans trente ans, cette monstrueuse déchetterie en « zone verte». p Frédéric Saliba Promoteur d’une « mine res-Entretien des communautés indigènes. d’accès à l’information et à la parti- ponsable », le président péruvien Le traité 169 de l’Organisation cipation des citoyens dans les pri- Ollanta Humala assure que l’agri- IntempériesBuenos AiresCorrespondance internationale du travail prévoit que les gouvernements doivent ses de décision et sont applicables à l’ensemble de la population. culture et les projets miniers peu- vent cohabiter. Mais ce discours a DestornadesdévastatricesfontLa juriste argentine Maria Euge- solliciter le consentement libre, préalable et informé des commu- Quelles sont les contraintes en matière d’environnement ? du mal à convaincre les popula- tions qui accusent les multinatio- prèsde 40 mortsauxEtats-Unisnia Di Paola, directrice de la Fonda- nautés affectées par l’exploitation. Dans le cas de l’Argentine, la nales de bafouer leurs droits et detion environnement et ressources La déclaration des Nations unies législation oblige à une planifica- polluer leurs ressources naturel-naturelles, précise les droits des sur les droits des peuples autochto- tion, spatiale et temporelle, du les. Elles réclament d’être consul-communautés indigènes face au nes garantit leur droit à ne pas être développement du territoire où tées, comme l’exige la Conventionboom minier en Amérique latine. déplacés, le droit au développe- veut s’installer une compagnie 169 de l’Organisationinternationa-Quelles sont les obligations des ment et celui de maintenir leur minière. Et ce, avant l’octroi d’une le du travail. Au Pérou, une « loi decompagnies exploitant des mines relation spirituelle avec la terre. autorisation d’exploitation miniè- consultation préalable » a été pro-sur des territoires relevant Ces mesures concernent-elles re. Cela implique une évaluation mulguée en septembre mais n’estde communautés indigènes? le reste de la population ? de l’impact environnemental de pas entrée en vigueur. Des lois Ces groupes doivent respecter Au droit de consultation et de l’activité minière mais aussi le similaires existent en Argentine,les traités internationaux sur les consentement des communautés droit des populations à choisir leur en Bolivie, au Chili ou en Equateur.droits de l’homme, ceux liés au indigènes s’ajoutent les traités sur modèle de développement. p Elles ne sont pas appliquées. pdroit de l’environnement mais les droits de l’homme et sur l’envi- Propos recueillis par Chrystelle Barbierégalement les droits spécifiques ronnement. Ils impliquent le droit Ch. Le. et Christine LegrandUne pollution massive des lacs, des rivières et des mersLES GRANDES exploitations ménagères des Etats-Unis – Même quand le pays où elles Soulignant qu’il n’est plus accep-minières sont à l’origine d’une pol- contiennent de nombreux pol- ont leur siège social bannit ces pra- table de rejeter les polluants dans La vague de tornades qui a ravagé le Midwest américain a tué au moinslution massive de l’eau, selon un luants toxiques, tels l’arsenic, le tiques, elles y recourent dans les «la plus précieuse ressource de la 38personnes, selon un bilan établi, dimanche 4mars, par les Etats de cet-rapport publié par deux associa- plomb, le mercure ou le cyanide. pays du Sud où elles opèrent. planète: l’eau», les associations te large bande centrale des Etats-Unis. Vendredi, près de 80 tornadestions écologistes, Earthworks et Ceux-ci empoisonnent la chaîne Trois mines sont à l’origine de recommandent d’utiliser des tech- ont particulièrement frappé le Kentucky, l’Indiana, l’Ohio, le TennesseeMining Watch Canada. Ces deux alimentaire, en s’accumulant pro- rejets particulièrement massifs, niques moins nuisibles, voire de et l’Illinois. Des phénomènes météorologiques similaires avaient déjàorganisations basées à Washing- gressivement à son sommet. dans la province indonésienne de cesser l’exploitation minière. Elles fait 13 morts plus tôt dans la semaine. Camions emportés comme deston et à Ottawa, spécialisées dans Des grandes compagnies étu- Papouasie occidentale, en Indoné- en appellent aux Etats pour mettre fétus de paille, maisons entièrement rasées, écoles, casernes de pom-le suivi des activités minières diées, seule BHP Billiton (Austra- sie et dans l’Etat de Papouasie- en place des législations et les faire piers, prisons et autres bâtiments publics détruits, routes et lignes élec-dans le monde, rapportent que lie) s’abstient de déverser ses Nouvelle-Guinée. respecter. triques coupées ont été signalés un peu partout.plus de 180 millions de tonnes de effluents et résidus miniers dans Des techniques permettant En particulier, estiment-elles, Le Kentucky est l’Etat le plus touché, avec 19 morts, 300 blessées et plu-déchets miniers sont rejetés cha- les rivières et les océans, s’autori- d’éviter ces rejets existentpour- «les gouvernements des pays com- sieurs dizaines de milliers de personnes sans électricité. Plusieurs peti-que année dans les lacs, les riviè- sant cependant des rejets dans les tant. Ainsi, on pourrait remettre me les Etats-Unis, la Grande-Breta- tes villes ont été quasiment rayées de la carte. Dans l’Indiana, Marys-res et les mers. lacs. Quant aux autres, parmi les- dans l’excavation exploitée les gne, le Canada et l’Australie, qui ville – 1 900 habitants – « n’existe plus », a dit le sénateur Dan Coats sur Documentée par des rapports quelles des géants comme Rio Tin- produits polluants, ou encore réali- hébergent la plupart des grandes CNN. Le service national de météorologie a indiqué avoir reçu 83 alertesofficiels, de nombreux articles de to (Angleterre-Australie), Vale (Bré- ser un stockage à sec. Mais comme compagnies minières, devraient les aux tornades pour la seule journée de vendredi, soit un total de 133presse et plus de 100 articles scien- sil), Barrick Gold (Canada) ou Xstra- ces procédés sont plus coûteux rendre responsables des pollutions depuis le début de la semaine – une situation inhabituelle pour cette sai-tifiques, l’étude indique que ces ta (Suisse), elles rejettent indiffé- que le simple rejet dans l’eau, les aquatiques» qu’elles provoquent son, provoquée par le redoux précoce. Les tornades ont provoqué larejets – d’un volume de plus d’une remment dans tous les milieux compagnies s’y refusent pour dans les pays du Sud. p mort de 545 personnes en 2011 aux Etats-Unis, un record depuis 1936,fois et demie celui des ordures aquatiques. maximiser leurs profits. Hervé Kempf selon le service national de météorologie.– (AFP.) p PHOTO : REUTERS
  • 11. 0123Mardi 6 mars 2012 france 11Affaire de l’hippodrome: Eric Woerth en difficultéL’enquêtedela Cour de justicepointel’implicationde l’ex-ministredans la vente litigieusedu terraindeCompiègneC ampagne électorale ou pas, l’affaire a prospéré. Saisie fin 2010 16 novembre 2010 M. Nadal dans beaucoup plus que les 2,5 millions M. Woerth est évidente. En témoi- que M. Gilibert était bien l’un des les juges chargés de l’affaire par Jean-Louis Nadal, alors procu- ses conclusions. Toutefois, le fait déboursésparM.Gilibert.Toutaus- gne par exemple ce mail envoyé le donateursde l’UMP. M.Woerth res- de l’hippodrome de Compiè- reur général de la Cour de cassa- que ce type de vente relève du code si suspecte, l’insistancedu budget à 17 mars 2010 par Daniel Dubost, te toutefois sous la menace d’unegne (Oise) ne relâchent pas la pres- tion, la commission des requêtes dudomainedel’Etatet nonducode tenir à l’écart des négociations les directeur de France Domaine, à la mise en examen pour «prise illéga-sion sur Eric Woerth. Le 10 janvier, de la Cour de justice de la Républi- des marchés publics semble exclu- représentants de l’Office national Direction générale des finances le d’intérêts»: il aurait agi pour fai-en toute discrétion, les policiers de que (CJR) a ordonné en janvier2011 re toutes poursuites de M. Woerth des forêts et le ministère de l’agri- publiques: « La cession a fait l’objet re plaisir à son collègue de l’UMP, lelabrigade financière,mandatéspar l’ouverture d’une procédure pour pour«favoritisme»,untempsenvi- culture, résolument opposés à la d’unedécisionparticulièreetexplici- sénateur et maire de Compiègne,les juges Roger Le Loire et René « prise illégale d’intérêts » visant sagées. vente. Et puis, il y a, comme le résu- te du ministre demandant [qu’elle] Philippe Marini. Dans un courrierGrouman, chargés du volet non explicitement M. Woerth. Depuis Autreélément troublant: le prix mait M. Nadal, cet « empressement soitréaliséeaubénéficedelaSociété du 26 novembre 2009, le directeurministériel de l’affaire, ont conduit un peu plus d’un an, les juges d’ins- devente.Dans unrapportdu 13jan- à conclure la cession à quelques des courses de Compiègne.» du cabinetde M. Woerth avertissaitune perquisition au siège de l’UMP, truction de la CJR – seule instance vier, les trois experts mandatés par jours du remaniement ministériel A la décharge de l’ex-ministre, son homologue de l’agriculturerue de Vaugirard à Paris (15e), où ils habilitée à enquêter sur les délits les juges de la CJR ont évalué « la qui conduira Eric Woerth à devenir les policiers, qui ont examiné tous que refuser de céder le terrain à lase sont fait remettre la liste des commis par les ministres – ont valeur vénale de l’ensemble liti- ministre du travail». D’autant que les comptes bancaires de SCC « provoquerait (…) une fortefameux donateurs dits du « pre- accumulé les documents, mails et gieux » à 8,3 millions d’euros, soit l’implication personnelle de M. Woerth, son épouse et leurs réactiondusénateur-mairedeCom-mier cercle» de l’UMP. autres témoignages. deux enfants, ont conclu en piègne, qui soutient ce projet ». «Après avoir procédé à la lecture Florence Woerth, son écurie et les petits fours de Bercy avril2011 qu’ils avaient « fonction- M.Marini, interrogé par les magis-de cette liste, conclut le procès-ver- Insistance né normalement », et qu’« aucun trats, s’est étonné de cette remar-bal de synthèse, nous constatons Autantd’éléments,dontLe Mon- Florence Woerth a été interrogée, de l’Etat. En effet, cette rencontre mouvement créditeur d’un mon- que, infondée selon lui.que n’y figurent ni Antoine Gilibert, de a pu prendre connaissance, qui en tant que témoin, le 7décembre a eu lieu à l’hôtel de Seignelay, à tanttrèsélevén’aétérelevé».Même La commission d’instruction deni Armand de Coulanges», soit les placent l’ancien trésorier de l’UMP, 2011, par les magistrats de la Paris, une dépendance de Bercy. conclusion de la PJ, en juin 2011, la CJR devrait avoir terminé sesdeux derniers présidents de la pour le moment témoin assisté, Cour de justice de la République. Le cabinet de son mari, Eric après examen des comptes de la investigations avant l’été. D’ici là,Société des courses de Compiègne dans une position extrêmement Il lui a fallu, notamment, expliquer Woerth, alors ministre du budget, SCC : « L’analyse détaillée des char- elle devra trancher le sort de(SCC), à qui l’hippodrome a été inconfortable. L’enquête de la CJR sa passion pour les chevaux, et la a facilité la tenue de cette réu- gesn’apermisdereleveraucunpaie- M.Woerth. Selon Me Grégory Saint-cédé. Eric Woerth, qui s’apprêtait établiten effet que la ventede l’hip- création d’une écurie de course, nion. Un cocktail s’y est déroulé, mentpouvantcorrespondreàl’inté- Michel, avocat des élus socialistesalors à quitter le ministère du bud- podrome dit « du Putois » a été, au printemps 2008, appelée avec petits fours et champagne. rêt de M. et Mme Eric Woerth. » Dans – notamment le député du Nordget, est mis en cause pour avoir tout au long de son processus, par- Dam’s. « Nous sommes 27 fem- « Je tiens à préciser que c’est moi une synthèse du 21octobre 2011, la Christian Bataille – qui ont déposéautoriséle 16 mars2010 la cessionà semée d’anomalies, voire d’irrégu- mes et nous avons eu jusqu’à trois personnellement qui ai réglé par police remarquait: « Tant les inves- plainte en novembre2010, «la pro-laSCC,à un prix anormalementbas larités. Le choix de la procédure de chevaux», a-t-elle indiqué. Seul chèque la somme de 150 euros», tigations que les informations cédure confirme que ce terrain(2,5 millions d’euros), d’un terrain gré à gré, notamment, paraît sus- résultat, dans une course à Com- s’est-elle défendue. Elle a assuré recueillies au cours de l’enquête n’aurait jamais dû être vendu. Lede57hectaresintégrantl’hippodro- pect. « L’absence de toute mise en piègne, une septième place. Pour avoir entendu parler de la cession n’ont pas permis d’établir l’existen- caractère illicite de cette cession neme de Compiègne. concurrence(…) estsoulignéeparles organiser la première réunion de de l’hippodrome à la radio : ce derelationsquelconquesentre les fait désormais plus de doute». p Depuis sa révélation par différents responsables du ministè- Dam’s, Florence Woerth a eu « Jamais auparavant mon mari ne époux Woerth et Antoine Gilibert.» Gérard DavetLeCanard enchaîné en juillet2010, re de tutelle », expliquait dès le recours au patrimoine immobilier m’avait parlé » de la vente. Lesenquêteursont pudécouvrir et Fabrice LhommeUne fonctionnaire de Bercy: «Un “dossier ministre” qu’il fallait traiter avec célérité»A L’EXAMEN des pièces judiciaires disposait déjà par bail jusqu’enpatiemment réunies par la com- 2022», et elle « tend à penser quemission d’instruction de la Cour l’opération eût largement gagnéde justice de la République, une cer- en transparence et qualité si elletitude, le ministère de l’agriculture avait été menée ou reprise surpeut se sentir floué. Il n’a eu de ces- d’autres bases en termes tant dese, depuis neuf ans, de lutter procédure que de prix».contre les visées de la Société des Rien n’y fait. D’autant qu’uncourses de Compiègne (SCC), qui remodelage de l’équipe gouverne-exploite l’hippodrome du Putois mentale est à l’ordre du jour. Sur-et souhaite acquérir, auprès de tout, ne plus perdre de temps. «Lel’Etat, les 57 hectares dont elle est cabinet du ministre reste toujourslocataire depuis des lustres, au très attentif à une signature dans lecœur de la forêt domaniale de courant de cette semaine», écritCompiègne (Oise). Daniel Dubost le 16mars. Un arrê- té du ministère du budget, daté du «La seule opposition même jour, autorise la cession avant même que la CTQ puisse se exprimée vient réunir, et que la ville de Compiè- de l’ONF. La mairie gne se prononce. La vente est réali- sée le lendemain, et, le 18mars de Compiègne était 2010, Eric Woerth annonce à son très favorable homologue à l’agriculture, Bruno LeMaire, que la cession a été effec- à cette cession» tuée. In extremis? En tout cas, qua- Cédric de Lestrange tre jours plus tard, il devient minis- ancien conseiller auprès tre du travail et quitte Bercy. du ministre du budget Interrogé comme témoin assis- té le 4mai 2011, Eric Woerth a indi- Dès le 13 août 2003, pourtant, qué qu’il est «complètement fauxHervé Gaymard, alors ministre de d’imaginer que j’aurais voulu quel’agriculture, s’oppose à cette la cession de l’hippodrome soitvolonté: «Une cession par vente accomplie avant mon départ dun’est pas possible», assure-t-il, par ministère. (…) Je n’avais aucunecourrier, à la SCC. Point final, pen- idée que je deviendrais ministre duse-t-on au ministère de l’agricultu- travail le 22 mars.» Il a aussi préci-re. C’est que la législation est tout à Eric Woerth devant la Cour de justice de la République, le 4 mai 2011. VINCENT ISORE/IP3 sé ne pas se souvenir de « difficul-la fois complexe et précise. Au titre tés faites par le ministère de l’agri-du régime forestier, l’Etat ne peut de faire passer le message à Eric très en dessous du marché. L’Offi- le que la lettre de M.Woerth sorte argue-t-il. Peine perdue. Le culture».vendre à un tiers des parcelles boi- Woerth. «C’est grâce à Christian ce national des forêts (ONF), averti, vite», lance-t-il le 28octobre. 26novembre 2009, M.Proto lui Enfin, concernant son implica-sées lui appartenant, sans faire Patria que nous avons pu avoir l’as- se déclare, le 22juillet 2009, «tota- A Bercy, on souhaite donc aller répond qu’il ne voit pas «com- tion dans la vente, il a assuré:appel à la concurrence, et sans surance que notre demande d’ac- lement défavorable» à la vente. Ber- vite. Très vite. Interrogée le 17mars ment l’Etat pourrait revenir sur cet- « M.Marini n’est jamais intervenuvoter une loi spécifique. Il peut, à quisition était parvenue de façon nard Gamblin, directeur à l’ONF, 2011, Marie Carbuccia, receveur du te décision» et ajoute: «Un tel revi- auprès de moi à propos de la ces-la rigueur, consentir à un échange, efficace à Bercy», assure le explicite sa position devant les Trésor affectée à France Domaine, rement provoquerait en outre une sion. (…) Je n’avais aucun intérêt àterrain contre terrain, mais tou- 9novembre 2011 aux enquêteurs policiers, le 10juin 2011: «On ne précise: «Il s’agissait d’un “dossier forte réaction du sénateur-maire favoriser l’hippodrome de Compiè-jours dans des proportions à son Antoine Gilibert, président de la peut aliéner une forêt sauf par ministre”, qu’il fallait traiter avec de Compiègne qui soutient ce pro- gne. Les choses se sont faites enavantage. SCC. M.Patria joue effectivement déclaration d’utilité publique ou célérité.» Les fonctionnaires s’em- jet.» Réaction de M. Marini devant neuf mois, ce qui constitue un délai Mais avec l’arrivée d’Eric les intermédiaires. Interrogé le par voie d’échange, dit-il. J’ai été ploient à satisfaire le cabinet du les enquêteurs, à la mention de ce parfaitement raisonnable. Je n’ai etWoerth au ministère du budget, 13décembre 2011, il relate aux étonné, notamment au regard de ministre. Cédric de Lestrange, courrier: «Une hypothèse qui n’en- n’ai eu aucun intérêt personnelen 2007, les perspectives chan- juges qu’«un jour, sans que je lui la rapidité de l’acquisition et au conseiller auprès du ministre, gage que son auteur.» dans la SCC ou dans l’opération degent. L’heure est aux économies, pose aucune question, il [Eric non-respect de la procédure d’ap- s’adresse le 16octobre 2009 à Eric Plus rien, désormais, ne peut cession et n’ai voulu faire plaisir àl’Etat se déleste de son patrimoi- Woerth] m’a simplement dit que la pel d’offres.» Pierre-Olivier Drège, Woerth: «La seule opposition expri- s’opposer à la réalisation de la ven- qui que ce soit.» pne. Et puis Eric Woerth est élu à vente de l’hippodrome devrait se ex-directeur général de l’ONF, est mée provient de l’ONF, dit-il. La te. Une réunion de conciliation se G. Da et F. Lh.Chantilly, dans l’Oise, son sup- faire». plus clair: «L’ONF, assène-t-il le mairie de Compiègne est très favo- tient à Matignon le 10janvierpléant à l’Assemblée nationale Le président de la SCC, sûr de 24juin 2011, n’a été informé de la rable à la cession.» Et il précise qu’il 2010. Il n’en sort rien, la positionn’est autre que Christian Patria, son fait après cette première appro- cession qu’après que celle-ci fut vaut mieux passer «outre la posi- de Bercy s’impose. La commissionmembre de la SCC, à l’époque che, se fend donc d’une lettre au intervenue.» tion de l’ONF». Eric Woerth lit cette de transparence et de qualité (CTQ) Enseignements supérieurs privéspatron du Salon de l’agriculture. ministre, le 4juin 2009. «Antoine Il est vrai que la lecture des missive. Ecrit même en marge du du ministère de l’agriculture s’enLe ministre est très proche, égale- Gilibert ne m’a strictement rien échanges de courriels internes sai- document «Copie à Ph. Marini». Et mêle pourtant, réclame des docu- Prépa CELSAment, du sénateur UMP Philippe demandé, jure Philippe Marini, sis à Bercy atteste que tout a été le 29octobre 2009, il écrit à la SCC ments. Au grand dam de Bercy. DuMarini, maire de Compiègne. lorsqu’il est interrogé le 11janvier fait pour écarter l’ONF de la tran- pour lui signifier l’accord de l’Etat. coup, Philippe Bourreau, au bud- Nos inscriptionsEnfin, Florence Woerth, l’épouse par les magistrats. Je ne suis jamais saction. «Nous n’avons jamais Le 17novembre 2009, Pascal get, se méfie. «Le sujet étant sensi-du ministre, gère une écurie de intervenu pour favoriser l’opéra- demandé leur avis», écrit Marc Vine, directeur du cabinet du ble pour le ministre, dit-il dans un sont ouvertes.chevaux de courses, Dam’s. Entre tion de cession, même s’il est vrai Gazave, haut fonctionnaire au bud- ministre de l’agriculture, Bruno mail le 3 mars 2010, je ne sais pasamis des équidés, on peut trouver qu’Antoine Gilibert est un de mes get. Le 19 octobre 2009, Béatrice LeMaire, proteste. Il s’adresse à exactement ce que nous pouvonsle moyen de s’entendre. amis. Il s’est débrouillé tout seul Diaz-Cohen, employée à Bercy, pré- son homologue à Bercy, Sébastien lui transmettre.» Conséquence, Toutes les conditions sont donc comme un grand.» cise: «Le ministre a décidé la ces- Proto – aujourd’hui dans le staff dans une note du 16mars 2010, laréunies pour présenter dès Le mécanisme d’Etat se met en sion» à la SCC. Daniel Dubost, à du candidat Sarkozy: «Cette déci- CTQ se fâche: elle « s’étonne demai2009 une nouvelle demande, marche. France Domaine fixe le France Domaine, veut accélérer les sion est tout à fait contraire à la l’énergie mise par la SCC à vouloir www.isth.fr 01 42 24 10 72plus discrète. M.Patria se charge prix à 2,5millions d’euros, un tarif choses: «Il serait certainement uti- politique constante du ministère», acheter le terrain, alors qu’elle en
  • 12. 12 société 0123 Mardi 6 mars 2012Yves Béguin et Lahcen Hakki, un passage Enquête ouverte surde témoin en douceur dans la boucherie les emplois de deuxA Pantin, le dernier boucher «traditionnel» a cédé son pas de porte à un artisan «halal» figures du PS par unReportage cabinet de conseilI la prissa retraiteà 58ans,le jour de l’ouverture de la chasse. Le tempsn’était pas mauvais.L’un Christophe Borgel et Razzy Hammadi ont étéde ses derniers clients lui a fait la employés, il y a plusieurs années, par Maâtsurprise de déboucher une bou-teille de champagne à la boutique. LUne autre lui est tombée dans les a justice s’intéresse à une gé son bureau « au quotidien avecbras en pleurant. C’était il y a tout ancienne société de conseil une dizaine de consultants». «Tousjuste cinq mois, le 25 septembre immobilier qui aurait ont confirmé ma présence et mon2011, après quarante-quatre employé, il y a plusieurs années, travail », souligne-t-il. Deuxannées de boucherie, et Yves dans des conditionsjugées douteu- anciens salariés de Maât, interro-Béguin veut croire que c’est par ses, deux figures connues du Parti gés par Le Monde, abondent dans leattachement à sa bonne viande : socialiste (PS). Il s’agit de Christo- même sens.« Quand je suis parti, les gens ont phe Borgel, aujourd’hui secrétairecongelé des paupiettes.» national du PS chargé de la vie des Dépenses somptuaires A Pantin (Seine-Saint-Denis), fédérations et des élections, et de Le rapport d’expertise judiciaireM. Béguin était le dernier de sa Razzy Hammadi, secrétaire natio- pointe également le versement enlignée. De celle qu’il appelle, avec nal aux services publics. 2008 de 57 000 euros à M. Borgelson parler fort et son accent natal Une enquête préliminaire a été – qui n’était pas salarié de la SARLd’Etricourt(Somme),les«tradition- ouverte, en août 2011, par le par- mais « partenaire». Les factures denels ». Comprendre, les bouchers quet de Paris sur le cabinet Maât. ses prestations « n’ont pas étéquinesontpas« halal». Depuisson Les investigations visent avant retrouvées», selon l’expert. Celui-cidépart, cette commune de tout à éclaircir les circonstances cite dans son rapport le témoigna-52 000 habitants de la petite cou- dans lesquelles cette SARL a été ge d’un ex-cadre : « Je n’ai jamaisronne parisienne n’a, pour la vian- Lahcen Hakki (à gauche) a repris l’affaire d’Yves Béguin le 25 septembre 2011. GUILLAUME HERBAUT/INSTITUTE POUR LE MONDE mise en liquidation en avril 2011, été informé des résultats commer-de à la coupe, plus que des bouche- après avoir accumulé un passif ciaux tangibles [du] partenariatries musulmanes. Et à commencer Lorsque M. Béguin a organisé confierlatâche à uneagencespécia- M.Béguin. «J’ai toujours appris sur important.Laresponsabilitédel’ex- [entre Maât et M. Borgel]. » Ce der-par le maire, Bertrand Kern (PS), son pot de départ, en novem- lisée.Maisaprèscinqmoisderecher- le tas avec les Français ! », assu- gérant, Jean Naem, pourrait être nier fait valoir qu’il n’aura aucunqui l’a « obligé à faire un an de bre 2011, dans une école de Pantin ches, il a compris qu’elle n’y pour- re-t-il. Avant la boucherie, au engagée, d’après un rapport d’ex- mal à prouverla réalité de ces inter-plus », M. Béguin sait que ça en a où il avait convié plus de 200 per- rait rien. Et de guerre lasse, il a dépo- Maroc, il a été, tour à tour, tailleur pertise judiciaire du 31 décembre ventions. « D’anciens salariés peu-chagriné plus d’un. sonnes,c’étaitunnon-ditomnipré- sé une annonce sur Lebon coin.fr. pour femme, maçon et plâtrier. 2011 révélé par Lepoint.fr. vent en attester », dit-il – ce que Dupetit manoirde Picardiequ’il sent. A côté du buffet, il y avait là le Pointilleux, les Béguin ont tenu M. Béguin aurait voulu le LasociétéMaâtbénéficiaitd’une deux d’entre eux ont fait lorsqu’ilss’est offert en récompense de ses maire,safemme,lateinturière,tou- à recevoir, un à un, les postulants convaincre de constituer un petit bonne visibilité au sein du monde ont été questionnés par Le Monde.années de labeur, où il passe désor- te la clientèle d’habitués de dans leur boutique, située près de rayon de bouteilles de vin, comme HLMetdu«1%logement».Ellepro- M. Borgel assure que les émolu-mais la moitié de ses semaines, M.Béguin. « Le métier n’existe plus, l’église. Une dizaine en tout. « Des il l’avait créé pour ses « bobos ». posait aux bailleurs sociaux des ments octroyés par Maât pou-M. Béguin a pu entendre, samedi que voulez-vous ! », avait confié, Maghrébins », tous. « Même si on Mais M. Hakki a refusé : « On n’a missions de conseil et intervenait vaient être cumulés avec la rému-18 février, les propos polémiques Mme Brassac, centenaire de la ville, à savaitqueçaseraitunhalal,onvou- pasledroit à l’alcooldans la religion auprès de collectivités territoriales nération qu’il percevait à l’époque la retraite depuis 1970. lait quelqu’un avec une certaine musulmane, vous savez? » «Je lui ai afin de favoriser le lancement de en tant que « chargé de mission à «Jeluiaidonnéma Ses états d’âme sur l’évolution delaprofession,M. Béguinlesjusti- prestance », justifie Mme Béguin. Finalement, ils ont trouvé Lahcen dit: “L’Arabe du coin, il en vend bien du vin !” », raconte le retraité. programmes de construction. A partir du milieu des années 2000, l’Inspection générale de l’éducation nationale». recettedesmerguez fie, malgré lui, à travers le récit de Hakki et ont tout bradé : M.Hakki a finipar céder sur les pro- son chiffre d’affaires avait forte- Autre personnalité épinglée etuneastucepour sesdébuts.Unecarrièredémarréeà «14 ans et un mois» dans une cam- 65000euros le fond, sans même la prise en compte du chiffre d’affai- duits bio : « Mais ça ne se vend pas vraiment», glisse-t-il. ment progressé, grâce aux contrats conclus avec l’Association foncière dansle rapportd’expertisejudiciai- re : Etienne Guéna, un ancien lescôtesdeveau» pagne du Pas-de-Calais parce que res – «le prix d’il y a dix ans». A l’ex-boutique des Béguin, logement, une entité du « 1 % ». patron du « 1 % logement», issu du Yves Béguin « l’odeur du sang ne le dérangeait Face à ce qui lui paraissait com- M. Hakki a aussi ajouté sa touche A son zénith, Maât a employé 40 patronat, qui fut l’un des responsa- pas ». Un endroit où les « rares me un grand chamboulement, personnelle. Sur la vitrine réfrigé- à 45 salariés, dont «une dizaine qui bles de l’Association foncière loge-de la candidate du Front national à Maghrébins » étaient, au mieux, M. Béguin a toutefois trouvé ses rée, il a placé deux plats à tajine et avaient un affichage politique ment (AFL) lorsque celle-ci était lal’Elysée,Marine Le Pen, sur les abat- ceuxqui « vendaientlestapis surles marques dans une sorte de trans- des dattes d’Algérie. Sur les étagè- public», explique M. Naem. « Il n’y principale cliente de Maât. Débar-tages rituels. « C’est archifaux que marchés».Aupire,ceuxque«détes- res, il propose du couscous et des avait pas d’élus » parmi le person- qué du Medef, du « 1 % » et de l’AFLtoute la viande d’Ile-de-France esthalal! », proteste-t-il.La disparition taient les anciens d’Algérie». Au fil de ses années à Pantin, Il faut désormais épices orientales. La viande, elle, vient maintenant des « Pays-Bas, nelpermanentdelaSARL,soutient- il, mais quelques hommes de gau- en 2008, M.Guéna a été embauché, peu de temps après, par Maât. Sondes bouchers « traditionnels » et comme résident d’abord, à partir compter trois stations de Belgique, d’Irlande et d’Allema- che, titulaires de mandats électifs salaire mensuel : environl’essor des « halal », par contre,«ça… », souffle-t-il. des années 1980, puis comme bou- cher, dès l’an 2000, M. Béguin a de métro si l’on tient gne».Des produitsmoinschersqui lui ont attiré une clientèle « plus locaux, ont effectué des missions ponctuelles pour Maât (par exem- 16 000 euros. L’expert conclut qu’« on peut sérieusement » se C’est qu’à Pantin, où plus de bien vu sa ville « changer ». « Six à des rillettes maison jeune et plus regardante sur les ple un maire d’une commune de demander si M. Guéna n’occupait20%delapopulationestétrangère, magasins» sont devenus« des taxi- prix». Seine-Maritime). Des prestations pas, « de fait, un emploi fictif ».beaucoup de vieux bouchers ont, phones » ou des « boucheries mission douce de son savoir. Une L’inscription « halal » de la ont aussi été assurées par des per- Contre-vérité, objecte l’avocat deces dernières années, remisé leur halal», a compté son épouse, blon- ou deux fois par quinzaine, à cha- devanture a toutefois fait fuir les sonnalités marquées à droite. M.Guéna,Me BernardVatier:«Montaillanderieau profitde repreneurs de fragile, assise à côté de lui. Mais queretourdesesviréescampagnar- plus âgés: « J’ai bien vu que les peti- Pour établir son rapport, l’ex- client a eu un emploi réel et effectif,musulmans.Commedans d’autres M. Béguin a préféré miser sur les des, il résiste mal à l’envie de saluer tes mamies avaient du mal à pous- pert judiciaire a entendu d’ex- et la rémunération perçue corres-communes qui accueillent une for- «bourgeois bohèmes» qui s’instal- son successeur. Comme une excu- ser la porte», admet M. Hakki. Cer- cadres de Maât. Les déclarations pondait au salaire contractuel.»te immigration, le passage de relais laient, eux aussi, progressivement se au dérangement, il dispense tains clients ont aussi été déçus de sibyllines de l’un d’eux pourraient Quant à M. Naem, l’anciens’estfaitaugrédesdépartsenretrai- sur la commune. Pour eux, il ne alors ses conseils: « Je lui ai donné ne plus trouver de porc. Il faut laisser supposer que plusieurs per- patron de Maât, il est accusé parte et de la désaffection du métier. vendaitqueproduits« bio»etvian- ma recette des merguez (…) et une désormais compter trois stations sonnes ont été payées par le cabi- l’expert d’avoir commis divers Avec ses tempes blanches et ses de « d’origine France». astucepourquelescôtesdeveaures- de métro en direction de Paris si net pour un travail dont la consis- manquements: dépenses somp-rondeursacquises au fil des matins Ce n’est qu’à l’heure de la quête tent tendres», détaille-t-il. l’on tient à des rillettes faites mai- tance serait incertaine. Ainsi, cet tuaires, utilisation des fondsàRungis,M.Béguinenparleaujour- d’unrepreneurqueM.Béguinavrai- Derrière la devanture qu’il a son. « La plupart se sont rabattus ancien responsable affirme à pro- sociauxàdesfinspersonnelles,spo-d’hui de façon décontractée. Mais ment été confronté à l’évolution rehaussée d’un store rouge où cla- sur d’autres viandes », assure pos de M. Hammadi : « Je n’ai pas liation d’une filiale de la société deçalui a prisunpeu de temps.Car lui sociologique de son environne- que désormais « boucherie halal » M. Hakki. Dans la ruelle en pente pu constater de résultats commer- conseil, etc. M.Naem récuse en blocaussia en fait cédé à «un halal» : un ment. « Pour le quartier», il tenait enlettresblanches,M.Hakki,carru- douce bordée d’immeubles gris où ciaux à mettre à son actif.» Salarié toutes ces allégations. Il a l’inten-jeune homme d’origine marocai- absolument à un « traditionnel ». re large, bouc brun, yeux rieurs, la boucherie poursuit sa vie, le bis- de l’entreprise pendant environ un tion de porter plainte en diffama-ne, 33 ans, naturalisé, encore sans Pour trouver un héritier digne de jure qu’il accueille avec « plaisir » tro voisin s’appelle L’Avenir. p an et demi, de 2008 à 2009, tion contre l’expert. ppapiers au début des années 2000. l’appellation, il est allé jusqu’à les virées inspectrices de Elise Vincent M.Hammadirétorquequ’ilaparta- Bertrand Bissuel«Une forme d’intégration locale assez réussie» Enfance « Hypersexualisation » des mineurs : un phénomène marginal mais inquiétant, selon un rapport L’«hypersexualisation» des enfants est un phénomène encore margi-PATRICK SIMON est directeur de Maghreb, de Turquie et d’Afrique Dans ce cas de figure, l’immigra- n’est toutefois pas tant qu’elles nal en France mais qui inquiète les parents, souligne un rapport de lal’unité Migrations internationales subsaharienne dans les quartiers tion comble-t-elle un besoin de vendent de la viande halal, mais sénatrice UMP Chantal Jouanno, remis, lundi 5 mars, au ministère deset minorités à l’Institut national populaires. En ce sens, c’est une l’économie française ? qu’elles ne proposent pas de porc. solidarités. A l’origine de cette mission, des photos parues dans le maga-d’études démographiques (INED). forme d’intégration locale assez Le petit commerce a toujours Or, dans des quartiers comme Bel- zine Vogue français de décembre 2010 mettant en scène une petite filleIl a notamment travaillé, lors de réussie. été un secteur d’installation pour leville, à Paris, ce sont les rayons dans des postures suggestives. Mme Jouanno propose notamment d’in-sa thèse, en 1994, sur « les rela- Ce phénomène est-il les migrants. Mais encore plus boucherie des supermarchés asia- terdire qu’un enfant puisse être l’égérie d’une marque avant l’âge detions interethniques et interclas- important ? aujourd’hui où les transmissions tiques qui ont récupéré les clients 16ans et de supprimer les concours de mini-miss. – (AFP.)ses », dans le quartier de Belleville, Il est difficile d’en fournir un patrimoniales se font rarement qui cherchaient du porc.à Paris. panorama précis. Cela diffère dans la famille. Les conditions de Le thème de la France Santé François Hollande favorable aux actionsComment analyser cette transi- selon l’importance de l’immigra- travail exigeantes n’attirent plus, « multiculturelle » est relative- collectives en justice pour les patientstion entre boucheries « tradition- tion maghrébine et subsaharien- et c’est un secteur qui correspond ment absent de la campagne A l’occasion des dix ans de la loi Kouchner sur le droit des malades, lenelles » et boucheries « halal » ? ne et de la disponibilité des com- bien à de petits entrepreneurs qui électorale. Qu’en pensez-vous ? candidat PS à l’Elysée, François Hollande, s’est dit favorable, dimanche Cela reflète une évolution plus merces à la reprise. Mais en se pratiquent des prix bas avec une Je ne suis pas sûr que cela soit 4mars, dans un communiqué, aux « actions collectives en justice»générale des activés économiques développant, les boucheries grande disponibilité horaire. Les un mal, car ce sujet est souvent (class-actions) pour les patients. Il a aussi prôné l’indemnisation surdes immigrés, avec une hausse du musulmanes dépassent le cadre stratégies des immigrés coïnci- abordé de façon caricaturale. Mais fonds publics des associations d’usagers pour leur participation à diver-travail indépendant. Ces bouche- de leur clientèle initiale et s’adres- dent avec cette transition et la fin il est certain que les candidats se ses instances de santé, condition nécessaire de leur indépendance.ries répondent à l’expansion d’un sent finalement à une clientèle de la génération des commer- réfèrent à une France dématériali-marché de consommation locale, de quartier. En cela, elles devien- çants « traditionnels». On peut sée, où l’expression de la diversité Fait divers Une famille tuée dans un accidentmais aussi à une reconversion nent des commerces de proximi- observer la même chose pour les est souvent présentée comme de la route à Romorantind’anciens salariés, principale- té, comme l’ont été avant elles les boulangeries. Les cessions se font conflictuelle. Elle constitue pour- Quatre personnes d’une même famille recomposée – deux adolescentsment d’origine maghrébine, qui boucheries bretonnes ou corré- désormais en faveur de ceux qui tant le quotidien banal d’une de 13 et 16 ans, leur père et leur belle-mère – ont trouvé la mort dansse mettent à leur compte. Ce n’est ziennes. Cette banalisation des sont prêts à faire des sacrifices majorité de Français. Il faudra une collision, samedi 3 mars au soir, à Romorantin-Lanthenay (Loir-et-donc pas une conséquence d’une commerces dits « ethniques » pour ce métier. bien un jour actualiser le logiciel Cher). Légèrement blessé, le conducteur de l’autre véhicule, un jeuneimmigration récente mais au s’observe aussi en Allemagne, en La conséquence de l’essor des multiculturel de la France du né en 1987, présentait un taux d’alcoolémie de 0,74 mg dans l’aircontraire les effets différés de l’ins- Belgique, aux Pays-Bas, ou au boucheries musulmanes, du XXIe siècle. p (contre 0,25 mg autorisé) mais ne se souvient de rien. Il a été placé entallation des immigrés du Royaume-Uni. point de vue des consommateurs, Propos recueillis par E. V. garde à vue. – (AFP.)
  • 13. 0123Mardi 6 mars 2012 économie 13 En hausse En baisse Les cours du jour ( 05/03/12, 09 h 32 ) philips – Le groupe néerlandais compte le coton indien – L’Inde a décidé de Euro 1euro 1,3191 dollar (achat) vendre à l’entrepreneur Marcel Boekhoorn les suspendre ses exportations de coton avec effet Or Once d’or 1 707 dollars bâtiments de son campus high-tech, dans le sud immédiat, a annoncé le directeur général du des Pays-Bas, pour 450 millions d’euros, selon le commerce extérieur, lundi 5 mars, une décision Pétrole LightSweet Crude 106,67 dollars journal De Telegraaf, lundi 5mars. Un porte-paro- dictée par la nécessité de conserver des stocks Tauxd’intérêt France (à dix ans) le de Philips s’est refusé à tout commentaire. pour la production intérieure. Tauxd’intérêt Etats-Unis (à dix ans)L’Allemagne sommée de jouer le pouvoir d’achatSyndicats, politiques et partenaires européens espèrent une hausse des salaires après dix ans de modérationBerlinCorrespondanceA lors que s’ouvre, mardi 6mars, la grande saison des négociations salariales, lessyndicats allemands veulent obte-nir, selon les secteurs,desaugmen-tations de salaires allant de 5 % à7 %. D’ici à la fin de l’année, ce sont9,1 millions de salariés qui verrontleur rémunération revalorisée. Les syndicats ont toutes les rai-sons d’êtreoptimistes. En 2011, cer-tains secteurs avaient obtenu unehausse modeste de 2,7 %. Mais lorsdes dernières négociations debranche, ils avaient pour la plu-part, une fois de plus, rongé leurfrein en troquant les hausses dura-bles des salaires contre des primesexceptionnelles et des garantiesd’emploi. Cette fois, les fédérations patro-nales n’ont plus beaucoup d’argu-ments pour prêcher la modéra-tion salariale. Il y a d’abord la bon-ne santé de l’économie allemande,dont les fondamentaux ont étérelativement épargnés par la crisedela zone euro, malgré un ralentis-sement à l’automne. Le taux dechômage s’est stabilisé en février à7,4 % et le manque de main-d’œuvre qualifiée est patent danscertaines régions. Plusieurs groupes industriels,notamment dans le secteur auto-mobile, affichent des résultats his-toriques. Quant au Mittelstand, lefameux tissu de PME qui fait ledynamisme du pays, son moralremonte en flèche, selon l’indicede la banque publique KfW publiéfin février, signe que les perspecti- Dortmund, novembre 2011. Sur la banderole, frappée du logo d’IG Metall : « La grève d’avertissement, c’est notre bon droit ». MARIUS BECKER/DPA/MAXPPPves sont réjouissantes. en termes de coût du travail, l’heu- Angela Merkel, à la mi-février : patronaleGesamtmetalloppose un gues semaines un consensus soit passes d’armes ont commencé: leDéséquilibres re travaillée dans le secteur privé « Ces dernières années, nous avons maximum «raisonnable» de 3%. trouvé entre syndicalistes et patro- syndicatde serviceVer.di, en négo- Selon les chiffres publiés par revenant à 29,1 euros contre 38,2 beaucoup travaillé et contenu les Certains patrons, notamment nat pour un à deux ans. Outre les ciation avec l’Etat fédéral et lesDestatis, l’équivalent allemand de en Belgique et 33,1 en France. salaires afin de sortir de la crise. (…) dans l’automobile, tentent par hausses de salaires, les syndicats communes sur les salaires pourl’Insee, les salaires réels bruts des Dix ans de modération salaria- Les entreprisesallemandesengran- ailleurs de couper l’herbe sous le souhaitent des garanties sur les obtenir des hausses de 6,5 %, atravailleurs à temps plein n’ont le, consentis par les syndicats en gent des bénéfices importants. Les pied des syndicats en « achetant » rémunérations des intérimaires et annoncé des grèves d’avertisse-augmenté que de 1 % en 2011, échange de garanties d’emploi salariés doivent maintenant avoir les salariés avant les négociations l’embauche des apprentis. ment cette semaine. pcontre 1,5 % en 2010. L’institut de dans un contexte de chômage de leur part », a-t-elle déclaré. à coups de primes historiques. Dans la fonction publique, les Cécile Bouteletrecherche en macroéconomie et masse au début des années 2000, Les organisations patronales Chez Daimler, les travailleurs onten conjoncture (IMK), proche des ont creusé l’écart de compétitivité céderont-elles à ces pressions pour touché un bonus de 4 100 eurossyndicats, a calculé de son côté, del’Allemagne avecle restede l’Eu- une plus grande générosité salaria- chacun. Chez Audi, filiale de Volk-dans une étude publiée fin décem-bre que, entre 2000 et 2010, les rope. Les partenaires européens de Berlin, à l’image de nombre le? Aux injonctions des politiques, elles rappellent qu’en Allemagne le swagen, les salariés ont empoché une prime historique de Fauteuils & Canapés Clubsalaires allemands n’avaient pro- d’économistes, estiment aujour- niveau des salaires est négocié 8 200 euros en moyenne, presquegressé que de 1,7 % par an, contre d’hui qu’il est temps qu’une haus- entre partenaires sociaux, dans le de quoirendrejalouxles 8500sala- Haut de Gamme3,3 % dans le reste de l’Union euro- se du pouvoir d’achat allemand cadre d’accords de branche. A IG riés de Porsche, d’habitude lespéenne et 2,8 % dans la zone euro. vienne atténuer ces déséquilibres. Metall, le puissant syndicat de la mieux lotis du secteur, qui n’ont Première puissance économi- Un message relayé par la minis- métallurgie (2,2 millions de mem- encaissé « que » 7 600euros.que européenne, l’Allemagne ne tre du travail, Ursula von der bres), qui revendique 6,5 % d’aug- Le rituel des négociationsà l’alle-se situe qu’en septième position Leyen, proche de la chancelière, mentation salariale, la fédération mande veut qu’au terme de lon-Une grève à l’aéroport de Francfort provoque un vif débatsur l’existence et l’encadrement des «petits» syndicatsBerlin contrôleurs aériens GDF a ainsi avait bloqué le trafic ferroviaire fédéral du travail de juin2010, leCorrespondance failli provoquer le blocage com- des semaines durant. principe d’« unité salariale», qui plet de l’aéroport de Francfort. Ses Dans un entretien au quoti- veut que le syndicat majoritaireC’est un gravillon dans la mécani- revendications portaient sur des dien Frankfurter Allgemeine dans une entreprise négocie pourque bien huilée de la cogestion à hausses de salaires pour quelque Zeitung, le 1er mars, Dieter Hundt, tous les salariés, a été abrogé carl’allemande. Un conflit social à l’aé- 200 contrôleurs au sol. Cela a per- président de la fédération des non conforme au principe consti-roport de Francfort a déclenché un turbé, dix jours durant, le travail patrons allemands, a martelé tutionnel de liberté d’association.débat de fond en Allemagne sur la des 71 000 salariés du site, repré- qu’un syndicat « qui ne représente Depuis, le gouvernement n’areprésentation syndicale. En cause, sentés, eux, par le syndicat des ser- qu’une minorité ne doit pas être pas été en mesure de trouver unele rôle des syndicats dits « minori- vices Ver.di. Les compagnies autorisé à paralyser toute l’activi- base législative pour contourner letaires», qui viennent troubler les aériennes ont subi des pertes se té». «Nous ne voulons pas que sou- problème. «Toute obligation faiterapports de force traditionnels chiffrant à plusieurs millions d’eu- deurs, monteurs et pompiers fon- aux organisations minoritaires deentre partenaires sociaux. ros à la suite de l’annulation de dent leur syndicat, il y aurait en s’allier aux grands syndicats ou de Ces organisations, qui se sont 20% des vols. permanence des conflits et une leur abandonner leur mandat dedéveloppées ces dernières années, surenchère de revendications», négociation est inconciliable avecreprésentent les intérêts de petits « Surenchère » a-t-il ajouté, appelant le gouverne- la loi fondamentale», explique Jus-groupes de salariés au sein de gran- Si une décision de justice a mis ment à légiférer. Un vœu partagé tus Haucap, président de la com- L’indémodable fauteuil CLUB, plus de 80 ans etdes entreprises. Malgré leurs fai- fin, provisoirement, au conflit, les par les partis d’opposition. mission fédérale antimonopole. toujours plus de succès ! Cuir mouton ciré, patiné, vieilli,bles effectifs, elles ont montré leur grandes organisations syndicales La ministre du travail, Ursula La balle est dans le camp des suspension et ressorts. Plus de 30 modèles en exposition.potentiel perturbateur en organi- et le patronat observent avec von der Leyen, a reconnu la néces- grands syndicats, qui doivent s’ef-sant des grèves paralysantes pour inquiétude la multiplication des sité de « réfléchir» à la question forcer de répondre aux revendica-les usagers, avant d’obtenir des conflits de ce type. Tous gardent des petits syndicats, suggérant tions de l’ensemble de leurs adhé- 80, rue Claude-Bernard - 75005 PARIShausses de salaires, au nez et à la un souvenir douloureux de la grè- d’« encadrer » leur action. rents, seule façon de juguler la frag- Tél. : 01.45.35.08.69barbe des autres organisations. Fin février, le petit syndicat des ve des cheminots de 2007, menée par le petit syndicat GDL, qui La marge de manœuvre est limi- tée. Depuis un arrêt du tribunal mentation des organisations. p C. Bt www.decoractuel.com
  • 14. 14 économie 0123 Mardi 6 mars 2012Marchéatoneetsurcapacitésindustrielles Augustinde Romanetest candidatà la directionaumenuduSalonautomobiledeGenève deCNP AssurancesAprès l’alliance entre PSA et General Motors, d’autres constructeurs pourraient suivre Son mandat à la tête de la Caisse des dépôts et consignations n’a pas été reconduitA près avoir officialisé leur me, il ne restera plus que cinq ou six cinq usines italiennes de Fiat ne même, le rapprochement entre alliance, General Motors et constructeurs dans le monde.» produisent pas pour les Etats- VW et Porsche tarde encore à se I PSAPeugeot-Citroënconsti- Avec leur alliance, GM et PSA Unis, deux d’entre elles devraient concrétiser. l a choisi la chaîne de télévision serai reconduit. J’y ai cru jusqu’autueront sans aucun doute l’un des vont développer potentiellement fermer bientôt. En Asie, hors Toyota et Hyun- BFM Business pour faire son derniermoment,explique au Mon-principaux sujets de discussion le premier ensemble automobile Pour savoir si la nouvelle allian- dai-Kia, qui ont chacun atteint « coming out ». Vendredi de M. de Romanet. La CNP est unedu Salon automobile de Genève, mondial, avec plus de 12,5millions ce franco-américaine est un suc- une taille critique mondiale, et 2 mars, à cinq jours de son départ belle entreprise. Il y a des choses àqui ouvre ses portes mardi 6 mars de véhicules vendus à eux deux cès, il faudra attendre, puisque les Nissan, qui joue avec Renault, les de la direction générale de la Cais- faire sur le cinquième risque [leaux professionnels.Mais ce nesera dans le monde. En combinant leurs premières plates-formesdévelop- autres protagonistes – Honda, se des dépôts et consignations financement de la dépendance].»pas le seul. Car le marché européen achatset en développant ensemble pées en commun ne devraient Mazda, Suzuki ou encore Mitsu- (CDC), où il avait été nommé parde la voiture reste déprimé. Depuis de nouveaux modules de véhicu- arriver sur le marché qu’en 2016. bishi – restent isolés. Jacques Chirac en 2007, Augustin La bataille s’annonce difficiledeux mois, les ventes s’affaissent les,lesdeuxgroupespeuventabais- Il aura fallu plus de dix ans Mazda et Suzuki intéressent de Romanet, 50 ans, a annoncé La candidature de M. de Roma-de plus de 20% en France, et un peu ser leurs coûts et retrouver, notam- pour que l’on puisse saluer l’al- l’ensemble Fiat-Chrysler. Avec qu’il était candidat à la direction net ne va pas de soi. La bataillemoins en Europe. Pour l’année ment en Europe, les marges de liance scellée entre Renault et Nis- 4 millions de voitures produites, de la CNP, filiale de la CDC et pre- pour la succession de Gillesentière,elles devraient au mieux se manœuvre financières nécessaires san en 1999, avec plus de 8 mil- le groupe de M. Marchionne reste mier assureur-vie français. Benoist, dont le mandat s’achèvestabiliser, mais plus sûrement se pour proposer des produits plus lions de véhicules revendiqués. trop petit à l’échelle globale. La nouvelle a surpris. Depuis le 7 juin, comme celui dedégraderde3 % à5 %,selonlesdiffé- abordables. C’est en large partie grâce à celle- Enfin, grâce à sa taille mondiale, plusieurs semaines, M. de Roma- M. Alphandéry, s’annonce diffici-rents analystes du secteur. ci que Renault, malgré des baisses Ford, qui s’est déjà brûlé les doigts net faisait savoir, sous le sceau de le.D’autrescandidatsse sont décla- Dansce contexte,lareconfigura- « Pas de garanties » de ventes en Europe, a pu afficher avec des rachats manqués, préfè- la confidence, qu’il quitterait le rés, dont Antoine Lissowski, actueltion du paysage des constructeurs Ils devront tout de même des bénéfices de plus de 2 mil- re pour l’instant rester indépen- groupe public, s’il ne devait pas directeur financier de la CNP et,automobiles généralistes, dont régler la question des surcapaci- liards d’euros l’an dernier. dant et réaliser des coopérations être renouvelé par le chef de l’Etat. selon plusieurs sources, Didiertrès peu font aujourd’huides béné- tés d’usines, qui sont estimées par Grâce à la dynamiquecréée, l’al- techniques ponctuelles. Le verdict défavorable, rendu Banquy, le directeur de cabinet dufices sur le Vieux Continent, se fait Philippe Varin, le patron de PSA, à liance franco-japonaise s’est élar- Reste une inconnue : comment par Nicolas Sarkozy le 11 janvier, ministre de l’économie, Françoisbeaucoup plus pressante. Confron- 20 % actuellement. Pour l’heure, gie à l’allemand Daimler depuis vont évoluer les constructeurs lors de ses vœux au Parlement – et Baroin.tés à des coûts de développement l’alliance ne porte pas sur des septembre 2011. « Avec Daimler, chinoisou indiens? Les Geely, Che- que l’intéressé a appris par un SMS Pour emporter les suffrages,des modèles toujours plus impor- réductions de capacités. « J’ai de nous sommes dans le donnant- ry et autres Tata, qui se sont déjà du président de la Commission de M. de Romanet défend son bilan àtants et à une nécessaire adapta- M. Varin une intention très nette donnant, le partage. Si chaque renforcés en rachetant des mar- surveillancede la CDC,Michel Bou- la tête de la CDC, sa loyautétion de leurs véhicules aux goûts de consolider sa base industrielle constructeur est dans sa seule logi- ques occidentales, vont-ils connaî- vard – aura changé son plan de car- vis-à-vis de l’Etat et son sens supé-des différents continents, les en France. Mais je n’ai pas de que, cela ne peut fonctionner», rap- tre la même ascension fulgurante rière. rieur de l’intérêt général. Ainsiconstructeurs veulent poursuivre garanties », a déclaré Eric Besson, pelait, mi-février, Carlos Ghosn, le qu’un Hyundai, au détriment de M. Sarkozy a dit ce jour-là sa dément-il tout « pacte faustien »leur course au rapprochement le ministre de l’industrie, lundi patron de Renault et Nissan. leurs concurrents occidentaux? décision de surseoir, d’ici à l’élec- avecM. Proglio.C’est-à-dired’avoirpour atteindre des ensembles pro- sur Radio Classique. Si le groupe Volkswagen (plus Dans l’immédiat, le Salon de tion présidentielle, aux nomina- suivi ce dernier lors de sa tentativeduisant plus de 6 à 8 millions de Le 28 février, Sergio Marchion- de 8 millions de véhicules) réussit Genève devrait permettre aux tions à la tête des établissements avortée, en février, d’imposer Jean-véhiculesparanauminimumàtra- ne, le patron de Fiat qui a racheté pratiquement « tout seul » son constructeurs de montrer leur publics stratégiques, mettant fin Louis Borloo à la tête de Veolia, envers le monde. Chrysler en 2009 et n’a jamais développement, il a aussi tenté de savoir-faire. Quelque 140 modè- aux espoirs de reconduction de échange d’un soutien pour la CNP. Après une vague de rachats à la caché chercher un autre partenai- s’associer à Suzuki pour s’ouvrir les seront dévoilés en première l’actuel patron de la CDC. La désignation du nouveaufin des années 1990 et une nouvel- re, indiquait « espérer sincère- le marché indien, qui lui résiste. mondiale ou européenne, dont la Entre le 5 et le 20 février, M. de patron de la CNP pourrait prendrele à la fin des années 2000, la phra- ment » que GM, présent en Europe Mais cette alliance reste pour 208 de Peugeot, la Lodgy de Dacia, Romanet a rencontré un à un les du temps. Une discussion s’estse de Ferdinand Piëch, l’ancien via sa filiale allemande Opel, et l’instant un échec. Alors que l’alle- la Zoé de Renault ou encore la Ber- membres du comité des nomina- engagée entre administrateurs dupatron de Volkswagen (VW), reste PSA « s’occupent de la question de mand avait pris près de 20 % du linetta, la plus puissante voiture tions de CNP Assurances – dont groupe pour savoir si la « jurispru-d’actualité : « Le mouvement de la surcapacité ». Pour sa part, japonais, ce dernier cherche à de Ferrari. p Henri Proglio, administrateur dence CDC » doit s’appliquer à l’as-concentration est inéluctable. A ter- M. Marchionne a prévenu : si les l’éjecter de son actionnariat. De Ph. J. indépendant et PDG d’EDF, et sureur, et reporter la désignation Edmond Alphandéry, président des dirigeants après la présiden-La voiture connectée au réseau 3G , c’est pour bientôt du conseil d’administration de la CNP – afin de leur expliquer pour- quoi sa candidature était « bonne tielle. MM. Proglio et Alphandéry y sont favorables. Mais la CNP étant cotéeen Bourse, d’autres souhaite- pour l’intérêt social » de l’assureur. raient aller vite. pUNE VOITURE qui se gare sans « Je faisais l’hypothèse que je Anne Michelconducteur. Une autre qui sorttoute seule d’un étroit emplace-ment de parking pour venir rejoin-dre son propriétaire. Ce n’est pasde la science-fiction mais de la ChezCitigroup,une page« connectivité » : ces voitures sontsimplement téléguidées par leurs se tourneavecle départpropriétaires par le biais de smart-phones grâce au réseau de télé-phonie mobile « 3G ». deRichardParsons Que ce soit au Consumer Elec- «La crise est derrière nous », a assuré celui quitronics Show (CES) de Las Vegas(Etats-Unis) ou encore au Mobile présidait le conseil de la banque depuis 2009World Congress (MWC) de Barcelo-ne (Espagne), les voitures envahis-sent les grands Salons de l’électro- Profil en devenant plus svelte grâce à lanique grand public. De son côté, la cession d’actifs. Mais le redresse-« high-tech» s’installe dans les New York ment du groupe ne tient pas uni-grands Salons de l’automobile Envoyée spéciale quementàlui.VikramPandit,direc-comme celui de Genève, qui teur général de la banque depuis Ns’ouvre mardi 6 mars. i visionnaire ni opération- fin 2007, en est aussi considéré Lors du dernier MWC, du nel,maistenaceetdiploma- comme l’un des architectes.27février au 1er mars, c’est Ford, le te, Richard Dean Parsons,deuxième constructeur américain, président non exécutif, depuis Qualités de diplomatequi a fait le déplacement pour lan- 2009, de Citigroup, l’une des plus L’entregent de M. Parsons, sescer sa B-Max en Europe, une « voi- grandes banques de Wall Street connexions avec Washington – ilture connectée» à Internet. Doté réchappée de la crise, quittera ses fut conseiller du gouverneur répu-d’un système appelé Sync, son Tableau de bord de la B-Max de Ford. L’américain lance sa voiture connectée à Internet en Europe. DR fonctions en mars. blicain Nelson Rockefeller et assis-tableau de bord dispose d’une peti- A 63 ans, cet enfant de Brooklyn, tant du président Gerald Ford –te station d’accueil pour smartpho- Richard Robinson, du cabinet Stra- Outre la sécurité, l’informati- Au dernier Salon international ville de la banlieue de NewYork, ne aurontsans doutepermisd’apaiserne. Une fois celui-ci installé, ses tegy Analytics, c’est une véritable que embarquée et connectée sert à de l’automobile de Francfort qui sollicitera pas le renouvellement les relations avec les régulateurs,fonctionnalités sont reproduites tendance de fond. En 2015, 60 % des améliorer la performance des véhi- s’est tenu en septembre 2011, c’est de son mandat lors de la prochaine ventdeboutcontreles« fatcats» desur deux écrans tactiles du tableau voitures seront connectées.» cules. Des outils numériques per- ce sous-traitant qui a présenté les assemblée générale, a annoncé la finance, ces banquiers se goin-de bord. On peut y consulter ses La première application de cette mettent, par exemple, de suivre systèmes de contrôle de la voitu- l’établissement américain, vendre- frant de l’argent du contribuable.courriels, lire ses SMS et même incursion de la high-tech dans les son kilométrage, de surveiller son re à distance par un smartphone. di 2 mars. Il sera remplacé par Cesqualitésdediplomate,M.Par-accéder aux applications mobiles. automobiles est la sécurité. La niveau d’huile ou encore l’autono- Le propriétaire de la voiture a Michael O’Neill, un ex-«marines» sons ne les a pas exercées seule-Le tout grâce à un programme Ford B-Max intègre, par exemple, mie de sa batterie, notamment sur une vue aérienne de son véhicule de 65 ans, arrivé au conseil de Citi- ment chez Citigroup mais aussi, etdéveloppé avec Microsoft, compa- une fonctionnalité censée passer les véhicules électriques de par le biais de son écran et peut le group en 2009. surtout, chez Time Warner, dont iltible avec n’importe quel système un coup de téléphone automati- Renault et de Nissan. diriger, comme un jouet télégui- Le marché bruissait du départ de avait pris la direction en 2002 aprèsd’exploitation du téléphone que aux secours en cas d’accident. dé, grâce à des capteurs fixés sur M.Parsons depuis des mois. L’hom- la fusion ratéeavec AOL. Il avait ain-(Android, iOS d’Apple…). Celui-ci se fait dans la langue du « Des services infinis » la carrosserie reliés au smartpho- me, qui confiait au New York Times, sisu,en2006,amadouerl’impitoya- S’ils n’étaient pas présents au pays où a eu lieu le sinistre et indi- « Il y a tous les dispositifs d’aide ne par le WiFi, la 3G, ou le blue- dès 2007, que « le boulot n’est pas ble financier Carl Icahn, qui, agacéMWC, les autres constructeurs ne que les coordonnées du véhicule. à la conduite, le GPS étant le plus tooth. Le smartphone permet toute sa vie», a-t-il eu le sentiment devoirlecoursdeBoursedugroupesont pas en reste. Tous arrivent sur En Europe, PSA, Volvo ou enco- connu, avec des applications tou- même de préchauffer sa voiture du devoir accompli ? Après seize de communication stagner, avaitle marché avec leur propre systè- re BMW ont, eux, choisi l’« e-call», jours plus bluffantes : certains à distance ou encore de la refroi- ansdeprésenceauconseildelaban- lancé une offensive pour forcer sonme de « connectivité», conçu avec une application qui fonctionne sur outils peuvent indiquer la forma- dir en fonction de la température que de Park Avenue, le sexagénaire démantèlement. M.Icahn avait finil’industrie des télécommunica- le même principe que celle de tion de bouchons et proposer un ambiante. noir américain estime «que la crise par baisser les armes en échangetions: R-Link de Renault, Peugeot Ford, à la différence qu’il n’y a pas nouvel itinéraire », note Patrick On a aussi vu à Francfort des est maintenant derrière nous ». d’un rachat massif par Time War-Connect, Audi Connect, besoin de brancher son smartpho- Vergelas, directeur des projets tableaux de bord transformés en «J’en ai conclu, écrit-il dans le com- ner de ses propres actions, opéra-BMWConnectDrive ou encore Che- ne au tableau de bord. C’est la carte transversaux chez Renault. centre multimédia, pour accéder muniquédela banque,queletemps tion qui permet mécaniquementvrolet MyLink. SIM de ce dernier qui envoie un « A partir du moment où la voi- aux applications d’informations, était venu pour moi de partir.» de doper le cours de Bourse. Le principe: une carte SIM (la SMS en précisant les coordonnées ture est connectée à un réseau 3G, de mail ou encore aux réseaux Citigroup, renflouée à coups de Après son départ de Citigroup,carte d’identité des appareils mobi- du véhicule. Depuis 2003, les possibilités d’offrir de nou- sociaux tels que Twitter ou Face- dizaines de milliards de dollars par M. Parsons, dont la réputation estles, qui stocke leurs informations) 5500passagers de voitures PSA veaux services sont infinies », s’en- book. Ces applications ne sont l’Etat, à l’automne 2008, pour évi- de savoir – aussi – profiter de la vieembarquée dans le tableau de ont été secourus en Europe grâce à thousiasme Guillaume Duvau- pas encore disponibles mais per- terladéconfitureaprèsdesinvestis- pourrait, entend-on, consacrerbord permet à la voiture d’avoir ce dispositif. Selon M. Robinson, chelle, responsable de la recher- mettent d’imaginer ce qui sera sements audacieux, semble ainsi plus de temps à l’entretien de sondirectement accès au réseau 3G. l’Union européenne devrait adop- che et développement chez bientôt commercialisé. p changer d’ère. Sous la présidence vignoble italien et un peu moins «Ce n’est pas une mode passagè- ter un règlement rendant Valeo, un équipementier automo- Sarah Belouezzane deM. Parsons,l’ex-supermarchéde aux affaires. pre ou un gadget, commente l’«e-call» obligatoire. bile. et Philippe Jacqué la finance a su assurer son avenir, Claire Gatinois
  • 15. 0123Mardi 6 mars 2012 économie & médias 15Ma vie en boîte | chroniquepar Annie Kahn LespaysémergentsauxabonnésabsentsAux actes, messieurs! pourlaprésidencedelaBanquemondiale Les Américains entendent que ce soit l’un(e) des leurs qui succède à Robert ZoellickL a journée du 8 mars, dédiée sont plus que 22 % dans l’encadre- aux femmes, sera à nouveau ment moyen. Jusqu’à disparaître Analyse On croyait avoir entendu Guido péens leur renverront l’ascenseur intérêt à attendre que les émer- l’occasion de belles déclara- complètement en haut de la pyra- Mantega, le bouillant ministre des aprèsqu’ilsontvotépourMme Lagar- gents étalent leurs divisions. Si Btions d’intention. Tout sera mis mide. ientôt trois semaines que le finances brésilien, mais aussi quel- de en 2011. jamaisceux-ciparvenaientàlessur-en œuvre pour casser le plafond Quasiment tous les PDG inter- président de la Banque mon- ques officiels chinois, déclarer que Le sénateur démocrate John monter, M. Obama choisirait alorsde verre qui bride la carrière des rogés (92 %) affirment pourtant diale, Robert Zoellick, a le monopole américain à la prési- Kerry,anciencandidatàlaprésiden- l’Américainlepluscapabledelesur-femmes. Promis, juré ! D’ici peu, qu’ils s’engagent personnelle- annoncé qu’il ne se représenterait dence de la Banque n’était plus légi- ce des Etats-Unis, a expliqué dans le classer dans la liste des possibles.les inégalités salariales seront des ment pour améliorer la mixité pas à ce poste, le 30 juin, au terme time. Et puis? Rien. Washington Times, le 22 février, Si les émergents présentaientsouvenirs désuets. Comme le fait dans leur entreprise. C’est-à-dire de son mandat, et toujours aucun La première raison de cet étran- pourquoi il pensait que les Etats- une femme, Washington aurait lequ’une femme ne puisse exercer qu’ils fixent des objectifs en candidat crédible pour le poste ge silence est que les pays en déve- Unisdevaientconservercetteprési- choixentrelasecrétaired’EtatHilla-une activité professionnelle sans matière de promotion des fem- – hormis l’économiste américain loppementsont désunis.Ils avaient dence. Pas question pour lui de ry Clinton (qui n’en veut pas pourle consentement de son mari. Ce mes, par exemple. Mais dans les Jeffrey Sachs – alors que la liste des été incapables de présenter une céder la barre d’une institution qui l’instant), Susan Rice, l’ambassadri-qui n’est pourtant plus le cas en faits, ce n’est vraiment le cas que postulants sera close le 23mars! alternative commune à la candida- a financé, depuis sa fondation en ceà l’ONU,ou Lael Brainard,la sous-France que depuis 1966. dans 41 % des sociétés, ont vérifié Lorsque Dominique Strauss- ture de Mme Lagarde. Les divergen- 1944, plus de 11 000 projets dans secrétaire au Trésor pour les affai- La majorité (53 %) des centaines les experts de McKinsey. Kahn avait démissionné, en ces entre la Chine et l’Inde, l’Afrique 168pays pour 750 milliards de dol- res internationales.de dirigeants de sept pays euro- mai2011, de la direction du Fonds du Sud et le Nigeria, le Brésil et l’Ar- lars et dont Washingtona été le pre- Si le monde en développementpéens – et 57 % des Français –,interrogés par le cabinet de A peine 15% des monétaire international (FMI), la Française Christine Lagarde et son gentine semblent une fois de plus les empêcher de s’entendre. Tous, mier contributeur. jouaitlacarted’unesommitéacadé- mique, le champion américainconseil en stratégie McKinsey, entreprises disposent challenger mexicain, Agustin Cars- par ailleurs, redoutent les Etats- Profiter de la division pourrait être Larry Summers, prési-déclarent que cette question de lamixité fait partie de leurs dix prio- de programmes pour tens, étaient très vite entrés en lice. La première ministre du Bangla- Unis qui pourraient prendre des mesures de rétorsion en refusant, L’ouverture des responsabilités àd’autrespaysquelesEtats-Unisou dent de l’université de Harvard, qui fait le siège de la Maison Blancherités stratégiques, selon l’étude accroître la mixité desh a bien lancé la candidature de par exemple, que les prêts avanta- l’Europe est suffisante, dit-il, puis- pour être l’heureux élu.Women Matter 2012, que Le Mon- son compatriote – qu’elle déteste – geuxetles donsdelaBanqueaillent que l’un des directeurs généraux de Sans oublier Timothy Geithner,de a pu consulter. Quelle prise de De même, 60 % des entreprises Mohammad Yunus, Prix Nobel de à telpays récalcitrantqui en a grand la Banque est indonésien et l’autre secrétaire au Trésor, John Kerry lui-conscience! disent avoir mis en place des pro- la paix, mais celui-ci a refusé. besoin pour construire un barrage égyptien, son chef économiste même et d’autres personnalités de Mais, dans les faits, la situation grammes pour aider les femmes à Au premier abord, cette absence hydroélectrique. étant chinois. On ne saurait être moins gros calibre, comme Moha-n’évolue guère. Certes, la loi constituer des réseaux et à acqué- des pays émergents s’explique mal, Etpuis,pourquoiseportercandi- plus clair et, venant d’un proche du med El-Erian, patron du fondsfrançaise, promulguée le 27 jan- rir des qualités de leaders. En insti- car ils ont demandé qu’un des leurs dat à un poste que les Américains, président Obama, cela ressemble à Pimco, Indra Nooyi, directrice devier 2011, qui impose que les tuant des systèmes de mentoring, occupe ce poste, où la connaissance en plein repli nationaliste, ne lâche- une position officielle. La lenteur PepsiCo, et Jeffrey Sachs, l’uniqueconseils d’administration des par exemple. Mais à peine 15 % etlapratiquedesquestionsdedéve- ront pas? Car ils sont les seuls à dis- américaine à abattre ses cartes s’ex- candidat déclaré à ce jour. pentreprises françaises cotées com- l’ont réellement fait. loppement sont primordiales. poser d’un droit de veto et les Euro- plique, elle aussi. Les Etats-Unis ont Alain Faujasprennent au moins 20 % de fem- Il faut dire que 60 % des cadresmes avant janvier 2014, et 40 % moyens hommes ne pensent pasavant janvier2017, a accéléré le que la mixité soit un facteur deprocessus dans ces instances.Mais, ailleurs, c’est le calme plat. Il performance en entreprise. Les stéréotypes ont la vie dure. Beau- Conjoncture& vie des entreprisesn’y a que 8 % de femmes dans les coup reste à faire pour que lescomités exécutifs français. Et elles mentalités évoluent. Automobile Des fonds Finance Médias Trente-deuxn’ont qu’une chance infime dedevenir un jour PDG. Alors, après vos belles paroles, aux actes, messieurs! Car c’est bien lorgnent sur l’activité de peinture de DuPont Lefondssouverainchinoisreçoit dossiers auditionnés par le CSA pour la TNT Le secteur financier est le plusmachiste, au niveau européen. A la souvent vous qui êtes aux manet- tes. Pour débloquer la situation. p Une dizaine de fonds de capital- investissement envisagent de 30milliardspour investirenEurope Deux candidats, sur les trente- quatre ayant initialement déposébase, les femmes constituent la créer trois ou quatre consortiums, Le fonds souverain chinois, la China Investment Corporation (CIC), a un dossier, ont renoncé à êtremoitié des effectifs. Mais elles ne kahn@lemonde.fr afin de racheter les activités de reçu 30 milliards de dollars (22,7milliards d’euros) de la part de l’Adminis- auditionnés par le CSA pour l’at- peinture pour véhicules du grou- tration d’Etat des changes (SAFE), fin 2011, pour investir en Europe, selon tribution de six nouvelles fré- pe américain DuPont, dont le prix son directeur général adjoint Wang Jianxi, cité lundi 5 mars par le China quences sur la TNT. Il s’agit de LaVivianeRedingdéfend pourrait dépasser 4 milliards de dollars (3 milliards d’euros), selon des sources citées par l’agence Daily. La CIC a été fondée en 2007. Son rôleest d’investir dans des entre- prises étrangères une partie des colossales réserves de change de la Chine, qui frôlaient, fin 2011, les 3 200 milliards de dollars. Les avoirs de la Chaîne Météo (groupe Le Figaro) et d’Urb TV, chaîne sur les cultu- res urbaines. Les auditions com-les femmesdirigeantes Reuters. Blackstone s’est allié avec Bain Capital, tandis que le fonds CIC se montaient à près de 410 milliards fin 2010, selon des chiffres offi- ciels, mais «les fonds reçus précédemment ont été pour l’essentiel inves- mencent lundi 5 mars et doivent s’achever le 14 mars (Le Monde Clayton, Dubilier & Rice fait équi- tis», assure M. Wang. Il souligne que les difficultés traversées par l’Euro- daté 4-5 mars).La commissaire européenne va lancer une pe avec CVC Capital. Des fonds pe créent des opportunités pour y racheter des entreprises. – (AFP.) pconsultation sur la parité à la tête des sociétés comme KKR ou Carlyle Group Industrie Eurofins seraient également intéressés. geable sur secteur n’a été vendue dénoncé « l’absence de stratégie a plus que doublé qu’à 8 000 exemplaires en 2011, globale» de la direction du grou- son bénéfice net en 2011Bruxelles fié 2000 dirigeantes disposant des General Motors suspend la contre 10 000 attendus. En jan- pe italien de médias. « La politique Leader mondial des analyses deBureau européen meilleurs diplômes, comme un production de son hybride vier, GM avait annoncé qu’il se du groupe semble orientée vers le produits alimentaires et de médi- MBA, et de l’expérience nécessaire. Volt temporairement donnait jusqu’au mois de mai ou court terme, avec des coupes et des caments, le français EurofinsU ne grande consultation, « Cela ne va pas ! », tempête Le constructeur automobile améri- juin pour déterminer « si cette voi- cessions», écrit-il, le 2 mars, dans Scientific, dont le siège se situe à d’ici à la fin mai, sur la Mme Reding. Elle oppose à cette réa- cain General Motors (GM) a annon- ture a du ventre ou pas». un communiqué, évoquant, après Nantes, a annoncé un bénéfice de manière d’imposer des lité des chiffres frappants : 60 % cé, vendredi 2mars, qu’il allait sus- l’arrêt du journal gratuit City en 57 millions d’euros pour 2011, enfemmes aux postes dirigeants des des diplômés universitaires d’Eu- pendre durant cinq semaines la Edition La vente Italie, la vente «d’autres actifs stra- hausse de 128 % par rapport àsociétés: c’est le projet que Viviane rope sont désormais des diplô- fabrication de sa voiture hybride de Flammarion tégiques, tels que Flammarion en 2010, a-t-on appris dans un com-Reding, commissaire à la justice et mées. Et 88 % des citoyens euro- Volt, afin de s’ajuster à la deman- inquiète les syndicats France». Les syndicats deman- muniqué publié lundi 5 mars. Leaux droits fondamentaux, devait péens se disent, selon un récent de. Présentée comme l’avenir de Le comité d’entreprise européen dent que « RCS s’engage à préser- chiffre d’affaires a, lui, progresséprésenter lundi 5 mars à Bruxelles. Eurobaromètre, favorables à ce l’automobile, cette berline rechar- restreint de RCS Media Group a ver le périmètre du groupe». de 22 %, à 829 millions d’euros. Elle décidera ensuite d’une que des femmes exercent les pluséventuelle directive, de son ampli- hautes responsabilités, 75 % esti-tude (quelles sociétés seraient mant même qu’il faut établir uneconcernées), et d’un éventuelvolet de sanctions – en Espagne, véritable parité. Marchés Retrouvez l’ensemble des cotations sur notre site Internet :http://finance.lemonde.frles entreprises trop machistes Meilleures performancesn’ont plus accès aux marchés Quatre études, réalisées par la VALEURS DU CAC40 LES MARCHÉS DANS LE MONDE 5/3, 9h32publics, en Norvège, leurs organes Deutsche Bank, Ernst & Young, Lundi 5 mars 9h32 Pays Indice Dernier cours % var. Maxi 2011 Mini 2011 PERdirigeants sont dissous. McKinsey et Goldman Sachs, Valeur Dernier cours Cours préc. % var. /préc. % var. 31/12 Plus haut Plus bas Divid. net Code ISIN FRANCE CAC 40 3486,45 5/3 -0,42 3514,15 2/3 3114,45 9/1 9,00 Une consultation ? Faute de convergent vers la même conclu- ACCOR .........................◗ 26,68 26,86 -0,67 36,25 27,74 18,70 0,62 T FR0000120404 ALLEMAGNE DAX Index 6877,85 5/3 -0,63 6971,03 21/2 5900,18 2/1 9,35mieux, sous-entend la responsa- sion : les entreprises qui organi- AIR LIQUIDE .......................◗ 98,09 98,25 -0,16 2,62 99,50 94,21 2,35 T FR0000120073 ROYAUME UNI FTSE 100 index 5894,92 5/3 -0,27 5964,02 24/2 5572,28 3/1 9,66 ALCATEL-LUCENT ...........◗ 1,80 1,83 -1,42 49,38 1,97 1,21 0,16 T FR0000130007ble luxembourgeoise. Elle aurait, à sent un bon équilibre entre hom- ALSTOM ............................◗ 32,38 32,44 -0,17 38,20 32,88 21,93 0,62 T FR0010220475 ETATS-UNIS Dow Jones ind. 12977,57 2/3 0,00 13055,75 29/2 10404,49 4/10 11,19l’évidence, aimé aller plus vite et mes et femmes réalisent de ARCELORMITTAL ............... n/d 15,97 n/d 13,06 17,96 14,03 0,16 A LU0323134006 Nasdaq composite 2988,97 2/3 0,00 3000,11 29/2 2298,89 4/10 15,79plus loin, mais elle n’ignore pas meilleures performances. AXA ....................................◗ 12,35 12,39 -0,32 22,95 12,92 9,39 0,69 T FR0000120628 JAPON Nikkei 225 9698,59 2/3 0,72 9866,41 29/2 8349,33 6/1 13,11 BNP PARIBAS ACT.A ........◗ 37,67 37,91 -0,63 24,14 38,46 27,52 2,10 T FR0000131104qu’en ce moment l’Union a « On ne peut pas se permettre, BOUYGUES .......................◗ 23,61 23,75 -0,61 -3,04 25,74 22,50 1,60 T FR0000120503 PER - Price Earning Ratio (ou cours/bénéfice) : cours de Bourse divisé par le bénéfice par action estimé pour lexerciced’autres priorités dans le domaine par les temps difficiles que nous CAP GEMINI ......................◗ 33,33 33,55 -0,66 38,02 33,64 24,04 1,00 T FR0000125338 courant. PER : FactSet JCF Estimates ; données : la Cote Bleue. n/d : valeur non disponible. CARREFOUR .....................◗ 18,79 18,88 -0,48 6,64 19,10 16,27 1,08 T FR0000120172économique. vivons, de ne pas utiliser tous ces CREDIT AGRICOLE ............◗ 4,92 4,95 -0,55 12,80 5,71 4,01 0,45 T FR0000045072 (Publicité) Le constat est, en tout cas, évi- talents », déclare Mme Reding. SICAV ET FCP 0123 DANONE ............................◗ 51,03 50,96 0,14 5,06 51,47 45,93 1,30 T FR0000120644 LA BOUTIQUEdent : il n’y a pas assez de femmes Depuis son entrée en fonctions, la EADS ...................................◗ 27,48 27,65 -0,63 13,77 28,05 24,02 0,19 T NL0000235190 SÉLECTION publiée sous la EDF ......................................◗ 19,57 19,60 -0,18 4,07 19,71 16,92 0,57 A FR0010242511dans les conseils d’administration commissaireaespéréquelesexem- ESSILOR INTL ....................◗ 60,96 60,79 0,28 11,75 61,79 54,50 0,83 T FR0000121667 responsabilité de lémetteuret à la tête des grandes entreprises ples vertueux des Etats qui ont FRANCE TELECOM ............◗ 11,40 11,44 -0,26 -6,02 12,40 11,09 0,60 A FR0000133308 Dernier cours connu le 5/3 à 9h Du lundi au vendredides Vingt-Sept. Au rythme actuel, voté des lois ou imposé des codes, GDF SUEZ ...........................◗ 19,60 19,60 n/d -7,20 21,85 19,06 0,83 A FR0010208488 LAFARGE ...........................◗ 35,62 35,84 -0,63 31,15 36,09 26,07 1,00 T FR0000120537 Valeur Cours date 9 h 30 à 18 hl’Union n’atteindra pas les objec- imposant ou recommandant des LEGRAND ..........................◗ 27,27 27,38 -0,40 9,74 27,80 24,54 0,88 T FR0010307819 en euro valeur Samedi 10 h à 14 htifsqu’elleavaitfixés :30 % d’admi- quotas, seraient contagieux. La L’OREAL ............................◗ 87,54 87,68 -0,16 8,48 87,78 79,22 1,80 T FR0000120321 LVMH MOET HEN. ............◗ 128,70 129,15 -0,35 17,64 129,90 108,00 0,80 A FR0000121014nistratrices en 2015, 40% en 2020. Norvège, puis la France, l’Espagne, MICHELIN...........................◗ 51,50 51,96 -0,89 12,75 57,93 45,61 1,78 T FR0000121261 Mme Reding avait d’abord imagi- la Suède, la Belgique, l’Italie, les PERNOD RICARD ...............◗ 78,23 77,87 0,46 9,17 78,98 70,50 0,77 S FR0000120693né une mesure non contraignante Pays-Bassont dansce cas. LaFrance PEUGEOT............................◗ 14,49 14,53 -0,28 19,65 17,39 11,98 1,10 T FR0000121501 CM-CIC EUROPE 23,07 2/3 PPR .....................................◗ 127,75 128,20 -0,35 15,45 129,15 110,70 3,50 T FR0000121485et un appel aux bonnes intentions. est distinguée par Mme Reding : PUBLICIS GROUPE ...........◗ 41,61 41,77 -0,40 17,06 42,60 35,30 0,70 T FR0000130577 Fonds communs de placementsQui n’a pas mené bien loin : « Elle est désormais le meilleur élève RENAULT............................◗ 39,94 40,31 -0,93 49,03 42,05 26,76 0,30 T FR0000131906 CM-CIC EURO ACTS C 18,14 2/3 SAFRAN ..............................◗ 25,48 25,70 -0,84 9,80 26,03 22,75 0,25 A FR0000073272 CM-CIC SELECT.PEA 7,46 2/324entreprises seulement (dont les de classe, avec 22% d’administratri- SAINT-GOBAIN..................◗ 35,94 36,37 -1,17 21,15 37,62 29,03 1,15 T FR0000125007 CM-CIC MID EUROPE 20,59 2/3Françaises LVMH et Guerlain) ont ces dans les entreprises cotées en SANOFI ...............................◗ 57,23 57,36 -0,23 0,85 57,58 54,86 2,50 T FR0000120578 CM-CIC TEMPERE C 172,48 2/3signé la charte qui leur était propo- Bourse. » Au Royaume-Uni et en SCHNEIDER ELECTRIC .....◗ 52,03 52,36 -0,63 27,90 52,70 40,31 3,20 T FR0000121972 CM-CIC DYN.EUROPE 32,54 2/3 SOCIETE GENERALE .........◗ 25,18 25,39 -0,85 46,35 25,96 14,88 1,75 T FR0000130809sée et, dans les sociétés européen- Allemagne, « le débat bouillonne», STMICROELECTR. .............◗ 5,45 5,52 -1,23 18,73 5,83 4,59 0,09 A NL0000226223 CM-CIC FRANCE C 30,58 2/3 CM-CIC EQUILIBRE C 72,12 2/3nes cotées en Bourse, on ne trouve selon la commissaire. TECHNIP.............................◗ 83,53 83,83 -0,36 15,02 84,98 68,76 1,45 T FR0000131708 CM-CIC DYNAM.INTLE 27,89 2/3 TOTAL .................................◗ 42,30 42,46 -0,39 7,08 42,59 38,57 0,57 A FR0000120271toujours que 12 % de femmes dans Mais une majorité de pays de UNIBAIL-RODAMCO ........◗ 147,20 147,70 -0,34 5,98 152,25 130,35 8,00 D FR0000124711 CM-CIC OBLI C.T.D 134,04 2/3les conseils. Et 3,4 % à un poste de l’Union sont toujours à la traîne, et VALLOUREC .......................◗ 53,57 53,99 -0,78 6,80 58,24 49,68 1,30 T FR0000120354 CM-CIC MID FRANCE 34,17 2/3PDG alors qu’aucun problème de on les voit mal, faute de contrain- VEOLIA ENVIRON. .............◗ 11,03 11,05 -0,18 30,24 11,27 7,88 1,21 T FR0000124141 ........................................................................................ VINCI...................................◗ 39,22 39,41 -0,50 16,16 39,59 33,62 0,55 A FR0000125486 ........................................................................................qualification ou de disponibilité tes, donner aux femmes dirigean- VIVENDI ..............................◗ 14,26 14,36 -0,73 -15,75 17,62 14,16 1,40 T FR0000127771 ........................................................................................ne se pose : avec l’aide d’écoles de tes la place qui leur revient. p Cours en euros. ........................................................................................ 80, boulevard Auguste-Blanqui - 75013 Paris ◗ : valeur pouvant bénéficier du service de règlement différé (SRD). # : valeur faisant lobjet dun contrat danimation. 01 57 28 29 85 - http://boutique.lemonde.fr/commerce,laCommissiona identi- Jean-Pierre Stroobants Plus haut et plus bas : depuis le 1/1/2011. n/d : valeur non disponible. A : acompte, S : solde, T : totalité. ........................................................................................
  • 16. 16 décryptages REPORTAGE 0123 Mardi 6 mars 2012Catherine Simon Zoïa Svetova et ses fils,Moscou Tikhon, Timofey et Philippe.Envoyée spécialeE IGOR STARKOV POUR « LE MONDE » lle ressemble à tout le monde, Zoïa Svetova. Elle a 53 ans, les yeux gris et un chien joyeux qui vous saute sur les genoux pendant que vous buvez un thé et que la neige tombe àgros flocons derrière la vitre du salon, unepiècevieillotte et confortable où la journa-liste de l’hebdomadaire The New Times ainstallé un coin bureau. Elle ressemble àtout le monde. Presque. Ses trois fils aussi sont journalistes. Ilsont grandi dans la Russie des « métamor-phoses », pour reprendre le titre d’un essaide Georges Sokoloff sur les années del’après-Brejnev, une fois soulevée la cha-pe soviétique. Comme beaucoup desmanifestantsde la « révolution de neige »,Philippe, Timofey et Tikhon ont surtoutconnu la Russie de Vladimir Poutine, aupouvoir depuis douze ans. Après la victoi-re de l’homme fort du Kremlin lors duscrutin présidentiel du dimanche 4 mars,ils sont prêts à retourner protesteret mon-trer qu’ils ne sont pas dupes. « Les gens en ont assez des élections tru-quées. Ils descendent dans la rue pour direqu’ils existent, qu’ils ont des droits et ledésir de prendre leur destin en main», résu-me Tikhon, le plus jeune des fils, reporterà la radio Echo de Moscou. Sa mère l’a sur-nommé « le libérateur ». C’est que Tikhonest né le 23 juin 1987 : ce même jour, lesparents de Zoïa Svetova ont appris qu’ilsétaient graciés. Graciés, enfin ! Après unevie de brimades, d’interdits et quelques «On continue à faire ce qu’a fait notre grand-père: on se batpour les droits humains» Timofey Dziadkoannées de goulag. Félix Svetov et sonépouse, Zoïa (qui a légué son prénom à safille), tous deux critiques littéraires ettous deux devenus opposants au régime,sont en effet passés, l’un après l’autre, parles épreuves de la prison puis de la reléga-tion en Sibérie. Curieuses coïncidences – à répétitionqui plus est –, « la naissance de chacun de Dissidence,mes fils correspond à un moment fort de lavie de dissidents de mes parents », s’éton-ne Zoïa Svetova fille. En août 1982, alorsque son aîné, Philippe, est encore un bébé,la journaliste se trouve à la campagne,dans la datcha familiale, en compagnie desa mère. Cette dernière se sait menacée.Convertie au christianismeorthodoxe,au uneaffairedefamilledébut des années 1970, cette pasionariaclandestine s’est mise à taper à la machi-ne, sur du papier pelure, des textes reli-gieux, recopiant les Mémoires de prêtresdétenus au goulag, des courriers, des arti-cles interdits… Certains de ces samizdatsréussiront même à passer la frontière et àêtre édités à Paris. Ce 2 août 1982, donc, vers 22 heures,deux voitures noires se garent devant la A Moscou, chez les Svetov, on conteste de génération en génération.maison avec jardin, à une quarantaine dekilomètres de Moscou. La famille Svetov De l’arrière-grand-père fusillé comme «ennemi du peuple» aux arrière-petits-filsoccupe le premier étage. « Nos voisins durez-de-chaussée avaient été contactés par bien décidés à s’opposer au pouvoir en place après l’élection de Vladimir Poutinele KGB pour qu’ils préviennent si nousétions là », précise Zoïa Svetova fille. Lesmiliciens sont en civil. « Ils ont fouillé jus-que dans le berceau de Philippe, dans ses essai (non traduit), Tentative d’autobio- condamné à trois ans et demi de prison, peur d’être fusillée, ni de prendre douze grand fusil. Et c’était invraisemblable :langes », se souvient-elle. Sa mère est graphie. Toute la famille l’a lu. « On conti- après avoir résisté au racket de miliciens ans de prison – comme me l’a promis le maman, toute petite, habillée d’un man-embarquée. La machine à écrire et plu- nue à faire ce qu’a fait notre grand-père : de son quartier, s’est tourné, en 2010, juge d’instruction, ajoute-t-elle. Une Egli- teau trop grand pour elle, avec cesieurs livres sont confisqués. on se bat pour les droits humains », assure pour raconter son histoire. « Pour la pre- se se trouve derrière moi, je suis petite, je méchant soldat qui la gardait ! », note-t-il, A l’époque, les ouvrages publiés Timofey, le deuxième de la fratrie, journa- mière fois, un homme d’affaires expli- ne suis rien, mais je ne suis pas toute seu- dans sa Tentative d’autobiographie.au-delà du rideau de fer sont soumis à liste au magazine économique américain quait, en détail, ce qu’il avait subi. Baston- le… » Le peloton d’exécution ? Pour avoir Zoïa Svetova a réalisé tardivementune stricte censure. Quant à la Bible, elle Forbes. Lui-même est né le 23 janvier 1985 nades comprises, infligées par les détenus cru en Dieu ? Non, bien sûr. Encore que… qu’elle faisait le même trajet que sonest tout bonnement « introuvable », rap- – le jour de l’arrestation de son grand- de droit commun. Il est sorti avec une idée L’histoire de l’URSS regorge de charniers père, descendait à la même station de Pot-pelle Nicolas Miletitch, chef du bureau de père, Félix Svetov. fixe : que ceux qui l’ont humilié et ruiné et d’exécutions arbitraires. La prisonniè- ma, en Mordovie. Les miradors n’ontl’Agence France-Presse (AFP) à Moscou, Ecrire sur la prison, sur la justice qui soient punis. Il a déposé plusieurs plain- re des années 1980 le sait bien. Son beau- « pas été réparés depuis Staline ». La jour-lui-même expulsé d’Union soviétique, n’en est pas une, Zoïa Svetova en a pris tes. Surtout, il a parlé. Sans peur », souli- père est mort pour moins que ça. Comme naliste du New Times rend régulièrementen 1981, pour avoir aidé des dissidents. l’habitude. Elle, qui rêvait, petite, de deve- gne Zoïa Svetova, dont l’article fait grand les quelque 8,5 millions de victimes des visite, en effet, à une jeune Tchétchène,« Sur certaines radios, celle du Vatican, cel- nir comédienne de théâtre, passe son bruit. purges staliniennes. Zara Mourtazalieva, accusée d’être unele des protestants aussi, le présentateur temps loin des projecteurs et des beaux « Je ne suis pas dangereuse pour le régi- terroriste – « condamnée à huit ans et Glisait lentement, exprès, des textes reli- textes du répertoire. Spécialiste du mon- me », juge-t-elle. « Quand vous écrivez sur rigori Friedland – le nom de demi de prison. Pour rien ! »gieux, de manière à permettre aux audi- de carcéral, bénéficiant du statut de visi- la corruption au plus haut sommet de famille sera changé en Svetov, Félix Svetov, mort en 2002, et son épou-teurs russes de les recopier », raconte le teuse de prison, cette habituée des prétoi- l’Etat, à ce moment-là, oui, c’est chaud », plus tard – était un communiste se, morte en 2007, ont eu le temps de voirjournaliste, auteur, en 2007, avec Jean res s’est fait un nom à la fois dans la pres- nuance-t-elle. Selon Reporters sans fron- convaincu, partisan de Joseph Staline la fin de l’Union soviétique, des massacresCrépu, de L’Histoire secrète de “L’Archipel se et dans l’univers des associations de tières, depuis mars 2000, vingt-six jour- (1878-1953). Issu d’une famille juive de de masse et de la censure. Dans le magazi-du goulag”, documentaire inspiré de défense des droits humains. nalistes ont été tués sur le sol de la Fédéra- Moscou, universitaire reconnu, cet histo- ne Bolchoï Gorod, référence est faite, fré-l’œuvre d’Alexandre Soljenitsyne. Fidèle Aujourd’hui, ce ne sont plus des dissi- tion de Russie, leur mort étant liée à leur rien, spécialiste de la Révolution françai- quemment, aux années staliniennes. Sonà sa foi orthodoxe, Zoïa Svetova, née Khra- dents qu’on embastille. Dans la Russie activité professionnelle. Parmi lesquels se, est arrêté en 1937. Condamné l’année rédacteur en chef n’est autre que Philippechmalnikova, écope d’un an de prison et d’aujourd’hui, à en croire Vladimir Pouti- Anna Politkovskaïa, assassinée le 7 octo- suivante, il est fusillé comme « ennemi Dziadko, l’aîné des fils de Zoïa Svetova. Ende cinq ans de relégation en Sibérie. ne, les prisonniers politiques n’existent bre 2006. du peuple ». Pour en avoir été l’épouse, sa 2011, un numéro spécial de Bolchoï Gorod « L’objectif de mon père et le mien plus, remplacés par des oligarques, accu- Ecrire, témoigner sans relâche : est-ce femme, Nadejda Lvovna Friedland, est a causé un (relatif) émoi : il était composéétaient simples : l’attendre, l’aider, la faire sés – parfois à raison… – de malversa- une obsession russe ou une tradition envoyée au goulag. Sans son fils, Félix, uniquement des noms des Moscovitessortir », rapporte sa fille. Ce sont des tions. « Les dossiers sont montés de toutes familiale chez les Svetov ? Un jour, alors âgé de 13 ans. Resté à Moscou, le jeune gar- fusillés à l’époque de la « grande terreur »années difficiles. Elles le sont plus encore, pièces et les “arrangements” infinis. Le qu’elle est enfermée dans la prison de çon sera élevé par ses tantes. (entre1937 et 1938), « soit 9 780 noms», pré-à partir de janvier 1985, quand Félix Sve- policier, le juge, le procureur : vous pouvez Lefortovo, Zoïa Svetova-Khrachmalniko- Félix Svetov raconte son effroi à la vue cise le journaliste. Sans se bercer d’illu-tov est à son tour arrêté pour « propagan- acheter tout le monde », s’indigne la jour- va découvre une croix blanche sur le pla- de sa mère, à qui il rend visite, un jour, au sions : l’évocation des dissidents ou lede antisoviétique ». Intellectuel brillant, naliste. fond de sa cellule. Cette croix devient son fin fond de la Mordovie (à 450 km au sud- combat pour les droits humains « ne sontromancier « habité par la foi », comme le C’est vers elle qu’un entrepreneur de « icône », écrit-elle dans Ecoute, prison ! est de Moscou), où elle est enfermée : pas des sujets à la mode». Les choses peu-dit sa fille, il a décrit son enfance dans un la région de Moscou, Nikolaï Kudelko, (texte non traduit). « Je ne dois pas avoir « Derrière elle, se tenait un soldat avec un vent-elles changer ? p
  • 17. 0123Mardi 6 mars 2012 décryptages DÉBATS 17Le Conseil constitutionnel a décidé Le guide Michelin doit se libérerde rendre le négationnisme licite de l’influence des grands chefsCensurer la loi sur le génocide La connivence est poussée trop loinarménien ouvre la boîte de Pandore et menace l’honneur du métier truction des juifs d’Europe a changé quel- du site fut ajourné, le temps de nique avec un illustre critique qui que chose dans l’histoire occidentale, prendre des mesures… « Comme m’expliquait avoir remis un prix LouiseL. c’est bien dans cette question-là, à savoir penser ce qu’est un sujet humain Alexandre modérer davantage les commen- taires sur les restaurants embléma- à un établissement afin que celui- ci accueille gracieusement la soi- Lambrichs confronté à l’horreur génocidaire – hor- reur qui s’organise dans la langue elle- Cammas tiques du Guide », me confiait-on. Pour des raisons étroitement rée de lancement de son guide). Quand on sait que la « cheffe- même qui lève, sans en avoir l’air et par- liées, une série de reportages sur rie » continuera de cautionner Ecrivaine fois en falsifiant l’Histoire et en entraî- fondateur et directeur les critiques et sites gastronomi- des guides sans exiger les preuves Chargée d’enseignement nant les foules, l’interdit de tuer en lais- du guide Fooding ques (qui devait initialement être sonnantes et trébuchantes des à Sciences Po sant libre cours aux pulsions destructri- et du site Lefooding.com diffusée durant la semaine du visites de leur maison.L N ces qui habitent l’être humain. 27 février au 2 mars sur TF1, au fil Quand on sait que même les a récente décision du Conseil Il faut croire que cette question ne ’en déplaise à nos des « 20 heures » et pour laquelle modernes blogueurs s’y mettent, constitutionnelde rejeter la loi s’est pas inscrite, psychiquement, dans chefs, français ou j’ai été interviewé) a été annulée. tel Bruno Verjus (Foodintelligen- pénalisant la négation des l’esprit des membres du Conseil constitu- immigrés, qui font C’est Sylviane Mondet, journa- ce), demandant aux restaurateurs génocides reconnus par la loi tionnel, supposés faire valoir nos valeurs de la France l’un liste à TF1, qui m’appelle pour s’ex- de payer 2 400 euros hors taxes et documentés par l’Histoire universelles – valeurs qui supposent des pays où l’on cuser de la situation : « Le guide (avec photo) s’ils souhaitent figu- est un événement historique elles aussi de penser le réel en tant qu’il mange le mieux, Michelin ne souhaite plus jouer le rer dans son guide « précurseur ».qui confronte chaque sujet à sa conscien- est spécifiquement humain. l’annonce de l’arrivée prochaine jeu. Ils ont eu des problèmes avec Louable intention de primece, voire à son inconscience (pour ne pas Il faut croire qu’ils n’ont pas mesuré d’une nouvelle formule du guide Ducasse et Robuchon. Nous ne abord, l’exigence d’honneurs pro-dire son inconscient). Cet événement, l’effet probable de leur décision, qui auto- Michelin sur Internet montre par ferons plus qu’un seul sujet, qui prement mérités par les chefs nedont le sens me paraît devoir être pensé risera désormais les jeunes générations ses effets à quel point la haute gas- devrait passer dimanche soir. doit donc pas s’arrêter au seuilautant que possible, devrait inviter en qui seraient tentées de nier l’existence tronomie française, déjà sur la Votre intervention a été raccour- des avis d’internautes. Ducasse eteffet chacun à se situer et à choisir son des chambres à gaz à proclamer haut et défensive, a sombré dans l’amer. cie. » Robuchon pourraient donnercamp, au-delà de ses opinions personnel- fort, comme le font déjà certains, que les Créateur en 2006 du guide Foo- Le lendemain matin, un journa- l’exemple en annonçant qu’ils neles puisqu’il s’agit d’une question d’inté- juifs ont tout inventé et qu’il s’agirait là, ding France, avec une bande liste gastronomique me confir- recevront plus gracieusement derêt public. finalement, d’un « mythe ». Façon com- d’amateurs de fleurs, de piments mait encore qu’Alain Ducasse critiques gastronomiques dans Quant à moi, cette décision me paraît mode, bien entendu, de se débarrasser de et de whisky, j’aurais pu profiter hésitait à faire paraître une tribu- leurs établissements.gravissime au sens où, au nom de la liber- la question. de cette tribune pour expliquer ne pour justifier son opposition à On réapprendrait à les aimerté d’expression dont j’use ici publique- comment le Guide rouge 2012 rou- cette nouvelle déclinaison en en chefs inspirés, fiers, libres,ment, elle soulève la question des rap-ports qu’entretient le Conseil constitu- «On ne peut pas dire jusqu’ici le à côté de ses pneus… Au contrai- re, je prends ici la défense du ligne du Guide… Mais l’idée impayable fut lancée par le prési- auteurs des plus belles pages de notre histoire cuisinière, et nontionnel français avec les décisions prises que les hommes aient réussi à penser Bibendum gastronomicum, au dent des Logis de France, égale- en chefaillons fort aises qu’elle enpar les cours pénales internationales,tout en portant atteinte à la vérité histori- le génocide comme réel, sa spécificité, nom d’une déontologie profes- sionnelle commune à nos deux ment convié chez Ducasse : met- tre en place un système qui garan- restât là où leurs intérêts les mènent.que dont héritent les jeunes générations et la différence radicale qui le distingue guides, qui nous impose de payeractuelles et en entérinant légalementtoutes les formes de négationnisme au de la guerre ordinaire» nos additions dans les restau- rants. «L’essentiel des grands chefs étoilésnom de la liberté. Petit rappel des faits : repris en reçoivent des critiques gastronomiques En effet, si le Conseil constitutionnelest logique, cette décision, qui est aussi Il me paraît clair que si l’Allemagne avait osé prendre une telle décision, de main à la suite du décès d’Edouard Michelin en 2006, le chez eux sans leur présenter l’addition.un acte symbolique, devrait l’amener à nombreux Français, toujours prêts à don- nouveau Groupe Michelin, moins Le patron d’Omnivore, Luc Dubanchet,remettre en cause la loi Gayssot. Car il nepeut pas à la fois rejeter ce projet de loi et ner des leçons, auraient crié au scandale. La loi Gayssot n’étant pas encore abro- attaché à la bonne chère qu’aux boyaux synthétiques, décide de se justifiait ainsi dans l’édition 2010maintenir une loi qui condamne le néga- gée, j’espère que l’indignation, aujour- raisonner les comptes du Guide de son “Carnet de route”: “Certaines tablestionnisme sans s’exposer à être inconsis-tant, voire incohérent.C’est là une contra- d’hui bien portée, soulèvera la masse des Français qui refusent de vivre dans une en développant une approche Web plus rentable. Un nouveau nous invitent même si l’additiondiction à laquelle la raison législative va France négationniste, désormais autori- « web model » voit le jour, avec est systématiquement demandée”»bien devoir se confronter – sauf à soute- sée par le Conseil constitutionnel, au deux grandes idées pour augmen-nir la liberté comme étant d’abord la nom de la liberté, à considérer les génoci- ter trafic et revenus. Il prévoit, tisse que celui qui laisse un com- La France mérite mieux queliberté de ne pas penser (qui existe, bien des comme des détails de l’Histoire. Une d’une part, l’ouverture générale mentaire ait bien testé l’établisse- des œufs miroirs à reflets palots,entendu, mais dont on souhaiterait, si France autorisée à faire librement et du site aux avis d’internautes sur ment, au moyen d’une addition, tremblotants de fébrilité, sanspossible, qu’elle ne fasse pas la loi dans constitutionnellement injure aux juifs, les adresses du Guide et, d’autre par exemple. honneur ni saveur. Il en va deun pays qui s’honore de grands pen- aux Arméniens, aux Bosniaques, aux part, la présence de publicités de Proposition immédiatement l’avenir du Michelin et d’uneseurs). Croates, aux Serbes qui ont eu le courage restaurants non sélectionnés par saluée et même débattue plus conception du bon goût qui est En ce sens, quels qu’aient été les étu- de combattre Milosevic, et qui vivent sur les enquêteurs. tard dans les coulisses du Miche- aussi la vôtre, messieurs…des publiées depuis des décennies et les notre sol. On ose alors penser que même lin. Proposition éminemment Alors, s’il vous plaît, ne contrai-débats soulevés par ces études, on ne Le choix, bien entendu, est délicat. Mme Michu aurait eu assez d’esprit hypocrite quand on sait que l’es- gnez pas le dernier guide au mon-peut pas dire jusqu’ici que les hommes Rejeter ce projet de loi et conserver la loi pour demander à M. Miche com- sentiel des grands chefs étoilés de qui mange encore proprementaient réussi à penser le génocide comme Gayssot serait laisser entendre qu’aux ment, dans ces conditions, le Gui- reçoivent des critiques gastrono- à vos tables à changer sa formuleréel, sa spécificité, et la différence radica- juifs, un sort particulier serait fait – il est de pouvait garantir qu’aucune miques chez eux sans leur présen- sous prétexte qu’il renouvelle sale qui le distingue de la guerre ordinaire. vrai qu’ils en ont tristement l’habitude –, « décoration » ne serait jamais ter l’addition. Le patron d’Omni- présence en ligne ! p Ce dont témoignent bien, sur un autre ce qui ne peut qu’aiguiser l’antisémitis- remise par complaisance à un vore, Luc Dubanchet, se justifiaitterrain européen où la France a aussi été me. La décision qui m’eût paru raisonna- mauvais chef, trop bon client… ainsi dans l’édition 2010 de sonengagée, les discours actuels et passés ble aurait été d’entériner ce projet de loi, Pourtant, réunis au Plaza Athénée Carnet de route : « Certaines tablessur la guerre de Yougoslavie, discours pour tenter de penser ce qui, manifeste- et consultés sur ce projet fin 2011, nous invitent même si l’additionportés par d’innombrables experts en ment, reste pour la plupart difficile à pen- les triples étoilés Alain Ducasse est systématiquement deman- ¶effet très libres, et c’est heureux, mais ser, à savoir le sens, dans l’Histoire, de la (chef dudit Plaza), Marc Haeber- dée. » Le guide Michelin Francequi semblent jusqu’ici n’avoir pas saisi la destruction des juifs d’Europe, et en quoi lin, Dominique Loiseau, Anne- Quand on sait que la remise 2012 a été mis en venterelation entre le négationnisme des d’autres politiques postérieures, sans Sophie Pic et Joël Robuchon levè- des prix de certains guides est qua- le 1er mars.nationalistes serbes, et la répétition géno- être semblables, sont néanmoins compa- rent un autre lièvre. si monnayée en nature (je garde Il sera prochainementcidaire qui s’est produite, sous nos yeux, rables, idéologiquement et pratique- Si l’on suit l’article de Nadine ainsi souvenir d’un appel télépho- disponible en lignedans les Balkans. ment, à la politique menée par l’Allema- Lemoine, dans l’hebdomadaire De mon point de vue, et c’est là un évé- gne nazie avec la collaboration, parmi Hôtellerie-Restauration du 10 jan-nement dont je me demande qui il pour- d’autres, de l’Etat français. p vier, le truc le plus âprement dis-ra réjouir, la décision du Conseil constitu- cuté par ces messires, décidémenttionnel consacre la victoire de Robert Fau- peu sûrs de leur fait, fut la livrai-risson et de Noam Chomsky qui, si le son en pâture de leurs tables de Sur France Infolégislateur a bonne mémoire, avaient luxe à l’avis de la populace. « Sipris la défense de cet historien négation- vous laissez les commentairesniste « au nom de la liberté d’expres- ¶ ouverts, ce sera un tollé dans la pro-sion ». Retrouvez aussi l’opinion fession », avertit Alain Ducasse. “A LA UNE DU MONDE” Que je sache, les historiens ne sont pas de Jean-Claude Gayssot, ancien « S’il y a une faille, c’est fini pourlibres de nier les faits, dont chacun sait ministre, sur la décision vous et pour nous », surenchéritqu’ils sont têtus. Ils sont au contraire invi- du Conseil constitutionnel Joël Robuchon.tés à les penser aussi rigoureusement censurant la loi pénalisant De quoi dégonfler quelqueque possible et à les documenter tout en la négation du génocide peu, hélas !, notre bonhommeen reconstruisant la logique. Or si la des- arménien sur Lemonde.fr Michelin, puisque le lancement du lundi au vendrediRectificatifs&précisions à 21h25Oscars Dans notre recension des Français car du meilleur court-métrage en prises de vue battu par Philippe Houdy soutenu par leayant été nommés et ayant reçu un Oscar (Le réelles en 2008. Par ailleurs Logorama n’a pas SGEN CFDT (et non par le Snesup). Par ailleurs,Monde du 28 février), nous avons omis le com- remporté le trophée du film d’animation, mais au Mans, les élections à l’université du Maine avecpositeur Gabriel Yared (Oscar de la meilleure celui du court-métrage d’animation en 2010. ont bien conduit à la victoire des listes demusique pour Le Patient anglais en 1997), deux collèges d’enseignants, avec sept siègesDidier Lavergne et Jan Archibald, qui ont appor- Universités Dans notre article intitulé chacune, mais celles-ci ne sont pas opposées. franceinfo.frté à La Môme un deuxième Oscar, celui du « Université: l’autonomie fait valser les prési- Au contraire, toutes deux sont soutenues parmaquillage, et enfin Le Mozart des pickpockets, dents» (Le Monde du 25 février), le président le Snesup et unanimes sur la critique de la loide Philippe Pollet-Villard, qui a remporté l’Os- de l’université d’Evry, Richard Messina, a été sur l’autonomie.
  • 18. 18 décryptages LE GRAND DÉBAT 0123 Mardi 6 mars 2012Le discours anti-immigrés fait recette chez les républicains. Mais il risquede couper le parti d’un électorat qui monte en puissance, les LatinosEtats-Unis: le défi hispaniqueL es contradictions dans les dis- L’immigration est une autre histoire. tion.NewtGingrich,imprévisibleparnatu- cours à l’égard des Hispaniques Les représentations à l’égard des immigrés re, alterne des positions fermes mais dans la course à l’investiture républicaine sont pour le moins Frédérick Douzet hispaniques ne sont pas suffisamment négatives et mobilisatrices pour réunir humanistes, avec de subtiles allusions raciales. Mitt Romney, qui a bataillé pour déconcertantes. A la veille des une large majorité des électeurs. En revan- convaincre de sa fermeté, martèle désor- primaires de Floride, du Nevada Maître de conférences à lInstitut français che,l’immigrationgalvaniselafrangeultra- mais le terme « illégal », employé commeou du Colorado, fin janvier, le candidat de géopolitique, université Paris-VIII, conservatrice de l’électorat républicain, nom commun et non simple adjectif, pourMitt Romney, ancien gouverneur du Mas- JOHN SMOCK membre de lInstitut universitaire de France qui, pour des raisons idéologiques et cultu- désigner les immigrés clandestins, danssachusetts, s’évertuait à séduire l’électorat relles, ne peut se résoudre à voir l’Améri- une logique de criminalisation. Outrerépublicain hispanique en insistant sur les que devenir de moins en moins blanche, l’« auto-expulsion », il soutient les loisbénéfices de l’immigration. Quelque anglo-saxonne et protestante. Les Blancs répressives d’Arizona ou de l’Alabama quitemps auparavant pourtant, il courtisait Raphael J.Sonenshein devraient devenir minoritaires d’ici à empiètent sur les prérogatives fédéralesl’électoratconservateurde Carolinedu Sud 2050. De plus, la montée en puissance de de lutte contre l’immigration et donten promettantde rendre la vie des clandes- Directeur du centre de recherche en politiques publiques l’électorat hispanique (9 % de l’électorat) l’auteur,le secrétaired’Etat du Kansas, Kristins tellement misérable qu’ils viendraient Edmund G. Pat Brown Institute of Public Affairs, n’est pas près de s’arrêter. La croissance Kobach, s’affiche comme conseiller nonà choisir l’« auto-expulsion », ce qui lui de la California State University, à Los Angeles. démographique des Etats-Unis entre2000 rémunéré du candidat.valud’êtrequalifiéparsonconcurrent,l’an- Titulaire de la chaire de prestige et 2010 est due, à près de 92 %, à celle descien speaker de la Chambre des représen-tants, Newt Gingrich, de « candidat le plus Tocqueville-Fulbright à Paris-VIII DR minorités et à hauteur de 56 % à celle des Hispaniques. Le position desanti-immigrésdetoutel’histoire».Filsd’im-migrés et fervent catholique, Rick Santo- Depuis fin 2005 pourtant, la position des républicains s’est considérablement stratèges républicains estiment aujour- d’hui qu’il s’agit d’une immense occasion Enfin, leur concentration régionale en fait un électorat pivot dans les Etats-clés républicains s’estrum, rival de Mitt Romney dans la course àl’investiture républicaine, adopte une durcie, avec le vote par la Chambre des représentants d’un projet de loi, rejeté en manquée de gagner les faveurs d’un nou- veau groupe d’électeurs, tout en divisant qui peuvent faire basculer l’élection. Ces Etats sont justement ceux qui, à cause de considérablementligne dure. Il qualifie de « fausse compas-sion » les propositions de Newt Gingrich juin2007 par le Sénat, visant à criminaliser l’immigration clandestine, organiser des les démocrates. Comment en est-on arrivé là ? Dans les leur forte croissance démographique, ont gagnédes grandsélecteursdanslerééquili- durcie depuis 2005d’accorder un statut légal aux clandestins expulsions massives et renforcer le mur à années1960,lesrépublicainsconquirentle brage des sièges au Congrès, qui a lieu tousde longue date qui se comportent en bons lafrontière.Lesénateurrépublicaindel’Ari- Sud en exploitant les ressentiments des les dix ans à la suite du recensement de la Avec le soutien officiel de Pete Wilson,citoyens. zona John McCain participa à l’élaboration Blancs envers les Noirs en plein mouve- population. En 2008, trois Etats du Sud- Romney persiste et signe. Pour assurer sa Le paradoxe est révélateur du dilemme d’un projet de réforme de l’immigration ment pour les droits civiques. En visant Ouest (Nouveau-Mexique,Nevada, Colora- réélection en 1994, l’ancien gouverneur deauquel sont en proie les candidats du parti préparé par des élus des deux partis, relati- d’abord le vote blanc, ils se coupèrent du do) et la Floride basculèrent en faveur du Californie avait fait campagne pour la Pro-républicain, alors que la population hispa- vement modéré, qui échoua en juin 2007 vote noir, jouant de la rhétorique raciale camp démocrate, tous avaient connu une position187, unemesured’initiativepopu-nique connaît une croissance exponentiel- face à l’opposition des extrêmes. Mais, pour réduire le vote démocrate aux seuls forte croissance de leur électorat hispani- laireprivantles immigrésclandestinsd’ac-le, notamment dans les Etats du sud-ouest pour emporter l’investiture du parti répu- Blancs progressistes et aux minorités. Les que. L’Arizona pourrait bien être le pro- cès aux soins, à l’éducationet à l’aide socia-susceptibles de faire basculer l’élection de blicain en 2008, McCain fut contraint de républicains réussirent à rallier de larges chain sur la liste. le. Invalidée par une cour fédérale, la loinovembre2012. durcir son discours, allant même jusqu’à parts des classes populaires blanches, qui Pour autant, les candidats à l’inves- approuvéepar 59 % des Californiens susci- Dans le système électoral américain, déclarer que, si c’était à refaire, il ne vote- redoutaient l’intégration raciale de leurs titure républicaine n’ont de cesse de mon- ta une vague de naturalisations et d’ins-l’entrée en jeu d’un nouveau groupe politi- rait pas pour son propre projet. Certains quartiers et de leurs écoles. trer leur fermeté à l’égard de l’immigra- criptions sur les listes électorales, contri-queestgénéralementunfacteurdechange- buant à faire de cet Etat un solide bastionment.Cenouveaugroupe,cesontlesHispa- Les Latinos, un électorat en pleine croissance démocrate.niques. D’après le recensement de 2010, ils Si elles sont nécessaires pour emporter LA POPULATION HISPANIQUE PAR ÉTAT EN 2010, en % VOTE HISPANIQUE POURsont désormaisplus de 50millions (16% de l’investiture, ces prises de position pour-la population), soit la première minorité moins de 10 de 10 à 20 de 20 à 30 plus de 30 LE CANDIDAT DÉMOCRATE AUX raient coûter au candidat républicain desdevant les Noirs (12%) depuis 2000. Le ter- ÉLECTIONS DE 2004 ET DE 2008, voix précieuses en novembre prochain. + 28 % croissance la plus significative entre 2000 et 2010 en %me « hispanique», selon la définition utili- Comment expliquer un calcul aussi ris-sée par le Bureau du recensement, est une Barack Obama en 2008. qué? Le vote hispanique n’est pas acquis à Dakotacatégorie ethnique au sens large. Il désigne Montana du Nord Minnesota New Hampshire Elu président face au républicain BarackObama.Ilamenéunepolitiqued’ex-les personnes qui choisissent de s’identi- Washington Vermont John McCain. pulsion très impopulaire chez les Latinos. Mainefier comme d’origine hispanique ou latino Dakota En septembre2011, 1 million de clandestins Wisconsin John Kerry en 2004. Perden raison de leur héritage culturel, leur Oregon Idaho du Sud Michigan avaient été renvoyés depuis l’entrée en Wyoming les élections face au républicainappartenance nationale, leur lieu de nais- Iowa New York 1 George W. Bush. fonction du président démocrate en jan-sance ou celui de leurs parents ou de leurs Nebraska Pennsylvanie 3 2 vier 2009. Comparativement, 1,5 million Indianaancêtres. Le groupe le plus important est Nevada Illinois Ohio 4 de clandestins ont été expulsés du territoi- Utah Colorado Virginie- 5 78originaire du Mexique (63%), suivi de Por- Kansas New Jersey re américain au cours des huit années Californie Missouri occ. Virginie 6 56to Rico (9,2%) et de Cuba (3,5%). Kentucky Maryland Bush. Les républicains misent aussi sur la + 28 % Arizona Nouveau- Oklahoma Tennessee Caroline démobilisation d’électeurs déçus, comme Arkansas du Nord 76 + 46 % MexiqueLeur concentration + 25 % Texas + 42 % Alabama Mississippi Caroline du Sud Nevada 60 en 2010 lors des élections de mi-mandat. Mais c’est oublier que quelques candidatsrégionale en fait Hawaï Georgie Californie 63 74 proches du Tea Party doivent leur défaite en 2010 à la mobilisation exceptionnelleun électorat pivot Alaska Louisiane Floride Nouveau- 69 desélecteurslatinos,offensésparleursatti- tudes xénophobes.dans les Etats-clés 1 - Massachusetts 4 - New Jersey 2 - Rhode Island 5 - District of Columbia Mexique 56 Les Hispaniques sont loin d’être un groupe monolithique et 20 % d’entre euxqui peuvent faire 3 - Connecticut 6 - Delaware 67 sont des républicains déclarés. Mais, quel- Etats-Unis 60 le que soit leur orientation politique, ilsbasculer l’élection RÉPARTITION ETHNO-RACIALE DE LA POPULATION AMÉRICAINE EN 1980 ET 2010, en % Blancs* Hispaniques Afro-Américains* Asiatiques* Autres Texas 63 sont particulièrement sensibles aux atta- ques contre les immigrés. Obama a com- 50 pris le bénéfice qu’il pouvait en tirer et a 1980 Leur montée en puissance démographi- récemment pris des mesures très bien 57que et politique a été aussi soudaine que Floride accueillies pour faciliter la naturalisation 2010 44spectaculaire et certains leaders républi- et limiter les expulsions.cains s’inquiètent de voir les évolutions du 0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 La stratégie anti-immigrés des républi- * d’origine non hispanique SOURCE : PEW HISPANIC CENTERparti compromettre à long terme leurs cains reste un puissant outil de mobilisa-chances de conquérir cet électorat. tion de la base ultraconservatrice et peut L’opposition à l’immigration clandesti-ne est extrêmement forte au sein du parti,particulièrementchezlesmilitantslesplus Un «charcutage électoral» au Texas permettre de gagner du terrain dans l’élec- torat ouvrier blanc des régions industriel- les en crise (Michigan, Ohio). Au risque deactifs. Un sondage conduit en 2011 par le perdre l’élection présidentielle, les républi-German Marshall Fund montre que les cainspourraientainsiconsoliderleursposi-républicains ont de loin les réactions les tions au Congrès. Mais, surtout, ils s’ap-plus hostiles: 72 % disent être inquiets de EN NOVEMBRE, les électeurs américains texans ont choisi la deuxième procédure, question. Elle a rejeté le plan des républi- puient aussi sur une autre stratégie visantl’immigrationclandestine (contre 48% des choisiront leur président mais aussi, plus longue, qui leur évite d’essuyer un cains et proposé un découpage temporai- à limiter la participation électorale desdémocrates)et seuls 33 % préfèrent la régu- entre autres, leurs élus à la Chambre des éventuel refus du gouvernement Obama. re pour préparer les élections de 2012. minorités. Au cours de l’année 2011, leslarisation à l’expulsion (contre 58 % des représentants et à l’Assemblée législative Le découpage proposé par les républi- Mais le plus haut tribunal américain, la Etats républicains ont multiplié les lois quidémocrates). Cela n’a pourtant pas tou- de leurs Etats. Dans les Etats à forte crois- cains du Texas est soupçonné de favori- Cour suprême, a considéré que la Cour rendent la procédure de vote ou d’inscrip-jours été le cas. Au cours des dernières sance démographique, les républicains ser leur camp et de limiter le poids électo- fédérale avait été trop loin. Soulignant le tion sur les listes électorales plus compli-décennies, le président Ronald Reagan fit jouent leur survie électorale, une préoccu- ral des Hispaniques. Scandalisés de ne manque de respect à l’égard des législa- quée. Il y a autant de règles électorales quevoter une loi d’amnistie (1 986) et la bran- pation souvent supérieure à la victoire pouvoir transformer leur croissance teurs de l’Etat, elle a rejeté sa décision. d’Etats.Certainsexigentdésormaisunepiè-che patronale du parti républicain voyait présidentielle. démographique en pouvoir politique, ce d’identité avec photo pour voter, ce quel’immigration comme moyen de mainte- Le Texas, bastion républicain, est un des élus hispaniques accusent les républi- Enlisement beaucoup d’électeurs ne possèdent pasnir le coût du travail bas, alors qu’une par- cas d’école. La population a augmenté de cains d’avoir déplacé des bureaux de vote Par ailleurs, la Cour spéciale de Wash- dans un pays où la carte nationale d’identi-tiedes démocrateset des syndicatssemon- 20,6% en dix ans, soit de 4,3 millions d’ha- à majorité hispanique dans des circons- ington ne s’est pas encore prononcée, le té n’existe pas. D’autres ont supprimé letraient plus réservés sur une immigration bitants, dont 65 % dus à la croissance des criptions déjà démocrates et d’avoir dilué Texas n’a donc toujours pas de circons- vote par anticipation plébiscité par lesillimitée. Hispaniques. L’Etat gagne quatre sièges leur pouvoir électoral en ajoutant des criptions électorales. minorités ou limité le nombre de bureaux En 2004, GeorgeW.Bush avait mené des au Congrès et doit procéder au redécoupa- bureaux de vote blancs et républicains Le conflit juridico-politique promet de de vote dans certains quartiers.campagnes très ciblées en espagnol et ge de ses circonscriptions. dans leurs circonscriptions. Cette techni- s’enliser mais une chose est certaine : les Dans une élection aussi disputée, cetteconquis plus de 40 % du vote hispanique. Sous la coupe de la loi fédérale sur les que dite de gerrymandering (« charcutage Hispaniques auront reçu le message. Et, stratégie hautement risquée pourrait por-Son stratège Karl Rove avait compris le droits civiques de 1965, il est obligé de électoral») n’est pas nouvelle, elle est même avec les logiciels les plus sophisti- ter ses fruits à court terme, au moins pourpotentiel de cet électorat encore largement soumettre ses propositions de redécoupa- même largement répandue. qués qui soient, les républicains auront les élections locales et à la Chambre despopulaire mais qui travaille dur, aspire au ge électoral pour accord préalable soit au Réagissant à de multiples recours sur du mal à contrer les évolutions démogra- représentants. Mais, au vu des tendancesrêveaméricainetpartageleursvaleursreli- ministère de la justice soit à la Cour spé- divers aspects du découpage, la Cour fédé- phiques à venir. La polarisation raciale démographiques, elle risque de s’avérer degieuses et familiales. ciale de Washington. Les législateurs rale de San Antonio s’est emparée de la pourrait alors se retourner contre eux. p bien courte vue. p
  • 19. 0123Mardi 6 mars 2012 décryptages ANALYSES 19 tant il fait resurgir le personnage redoutables. La semaine passée, sa sent, ne semble l’atteindre ni l’af- adversaire leur déplaît. Selon un France | chronique excessif et brouillon dont les Fran- proposition de taxer à hauteur de faiblir. sondage de l’IFOP publié le 4 mars çais se sont détournés depuis 75% les revenus supérieurs à 1 mil- Il peut s’embrouiller, en direct, par Le Journal du dimanche, plus par Gérard Courtois 2008. Quoi qu’il dise, il est ren- lion d’euros par an a laissé sans sur le seuil de déclenchement de de deux sur trois considèrent que voyé à son bilan. Quand, enfin, il voix, pendant trois jours, toutes son super-impôt (« 1 million par la campagne ne se déroule pasQuand la France fait des propositions, il est vrai cafouilleuses comme sur l’éduca- tion et les enseignants, elles n’im- les «cellules riposte» du président- candidat; tant elle rencontre le sentiment du peuple – ce peuple mois… euh, non, 1 million par an »); il peut réduire subrepticement de 300000 à 150000 le nombre des dans un climat serein et respec- tueux. Derrière ce constat, pointe une réelle frustration: une propor-s’agace… priment pas dans l’esprit public, comme s’il était inaudible. Dès lors, les deux rendez-vous dont Nicolas Sarkozy se veut le héraut –, pour lequel cette mesure relève de la plus élémentaire jus- futurs « emplois d’avenir» ; il peut entretenir une réelle confusion sur la manière de financer tion équivalente (66% à 68 %) juge que cette campagne n’est pas de nature à susciter de l’espoir chez majeurs du chef de l’Etat cette tice fiscale. Demain, s’il est élu, cet- 60000postes supplémentaires les Français et qu’elle n’apporte semaine (l’émission de France 2, te mesure risque de lui coller aux dans l’éducation; il peut changer pas de réponses à leurs problèmes. mardi soir, et le grand meeting de basques comme le bouclier fiscal a d’attitude sur le cumul des man- Ils n’ont pas tort. L’empoignadeD rôle de campagne, décidé- asphyxier ses adversaires sous Villepinte, dimanche) apparais- actuelle – et tout autant des contro- ment. Il y a trois mois, l’on s’impatientait volontiers une pluie de propositions auda- cieuses, s’imposer comme le cham- sent désormais comme ceux de la dernière chance pour espérer ren- L’empoignade actuelle éclipse les questions verses baroques et dérisoires com- me celle sur la viande halal, amor-de voir les principaux protagonis- pion de la réforme contre l’immo- verser la vapeur, à six semaines du qui devraient être au centre du débat: cée par la candidate du Front natio-tes s’engager dans la joute prési-dentielle. Depuis trois semaines, bilisme, déclencher une dynami- que qui lui permettrait de remobi- premier tour. De son côté, le candidat socialis- comment répondre à la crise économique et nal et relancée par M.Sarkozy – éclipse les questions qui devraientc’est chose faite : Nicolas Sarkozy liser son camp et de prendre l’as- te s’emploie ostensiblement à sociale qui mine le pays, comment désendetter être au centre du débat: commentFrançois Hollande, Marine Le Pen,François Bayrou, Jean-Luc Mélen- cendant en vue du premier tour. Trois semaines plus tard, il n’en résister à l’agacement, qui n’est ni dans sa nature ni dans son intérêt. la France et retrouver la croissance? répondre à la crise économique et sociale qui mine le pays, commentchon arpentent les provinces, est rien. La polémique sur les son- Mais sauf à sembler craintif, il ne désendetter la France et retrouverharanguent leurs partisans, fusti- dages a fait long feu. Non seule- peut s’interdire de répliquer. Et collé aux basques de M.Sarkozy dats qu’il entend, désormais, stric- la croissance, avec quelle vision degent leurs adversaires, occupent ment les courbes d’intention de quand il lâche ses coups, ce faux pendant son quinquennat. Mais tement limiter; il peut se livrer à l’avenir?les ondes et les écrans. vote entre M. Sarkozy et M.Hollan- mou souriant fait mal. Chaque peu lui importe, à ce stade : il a une étonnante valse-hésitation Ce peut être la chance des candi- Cela, pourtant, n’a rien changé à de ne se sont pas croisées comme jour, le réquisitoire contre le prési- repris l’initiative et marqué les sur le sort de la loi Hadopi; il peut dats de second rang. Dans lesl’espèce de frustration qui conti- voulait le croire – ou le faire croire dent sortant est plus cinglant, com- esprits. se retrouver au milieu des contra- semaines qui nous séparent dunue à dominer l’état d’esprit de – l’équipe du président-candidat. me à Dijon, samedi 3 mars, où il a De même, peu lui importe que dictions des socialistes à l’égard du 22avril, les Français pourraientnos concitoyens. Comme si cette Mais l’écart entre les deux hom- dénoncé le règne, depuis cinq ans, l’UMP ait fini par dénicher un nouveau traité européen. Il peut bien en faire, chacun à sa manière,campagne mettait à côté de la pla- mes semble, à ce jour, incompressi- de «l’omniprésidence», de cette entretien à Mediapart dans lequel tout cela, sans y perdre de plumes. les porte-voix de leur exaspéra-que et esquivait l’essentiel. Com- ble: le candidat socialiste ne décro- «omnipotence qui conduit à l’im- il jugeait inefficace, il y a un an, un Mais sans, pour autant, susciter tion. Quand elle s’agace, commeme si elle s’épuisait dans le « com- che guère de la zone des 30 %, le puissance, qui elle-même engendre tel dispositif fiscal « confiscatoi- une solide adhésion. quand elle s’ennuie, la Francebat de coqs » dénoncé par M. Bay- chef de l’Etat plafonne aux alen- l’irresponsabilité». re ». Car François Hollande a quel- Enfin, les Français, eux aussi, devient volontiers imprévisible. prou, entre le champion de l’UMP et tours de 25 %. Pis, après une courte Quant à ses contre-attaques, que chose de désespérant, pour s’agacent. Le pugilat engagé entrecelui des socialistes. Bref, si elle embellie, le soutien à M. Sarkozy elles sont aussi soudaines que ses adversaires: rien, jusqu’à pré- le chef de l’Etat et son principal courtois@lemonde.frs’ennuyait hier, aujourd’hui la se tasse de nouveau. Quant à sesFrance s’agace. perspectives de second tour, elles Le président de la République sont toujours aussi calamiteuses.s’agace. On le comprend. Depuis Ainsi, le président piétinequ’il a enfilé sa tenue de combat quand il pensait cavalcader. Quoiélectoral rien ne s’est passé com- qu’il fasse – vigoureuse offensiveme prévu. Son entrée en campa- sur sa droite, attaques en règlegne devait tout bousculer. Il allait, contre le candidat socialisteassuraient ses partisans, renverser («menteur», « Tartuffe»,etc.) –, illes tables et les pronostics, paraît agressif, donc inefficace,Livredu jourL’art de l’injure politiqueD rôlement bonne idée, ce fense au président. A chaque épo- livre. Partir de quatre mots que, il trouve son procureur. Lors fameux, « Casse-toi, des débats sur le projet de loi à l’As- Mardi 13 mars 2012 CARROUSEL DU LOUVRE, PARISpov’con », et en écrire 270 pages semblée, le républicain Madier-informées et passionnantes sur Montjau, proche de Victor Hugo, y Un colloque organisé par Le Monde et l’Association Française des Entreprises Privées (AFEP)l’histoire des offenses au chef de voit la résurgence d’un « crime del’Etat, de Jules Grévy à Nicolas lèse-majestéaupetit-pied».«Lepré-Sarkozy, c’est le pari réussi de l’écri- sident de la République n’a pasvain et journaliste Raphaël Meltz. L’affaire est moins anecdotique besoin d’être couvert par vos bou- cliers inutiles », s’exclame-t-il. La PROGRAMMEqu’il n’y paraît car, comme l’écrit voix de Clemenceau lui fait écho :l’auteur dans sa préface, l’histoire «C’est à l’opinion publique et à elledesinsultesauprésidentestunpré- seule qu’il appartient de venger l’in- 07h30 : Accueil des participants Intervention de Herman VAN ROMPUY,cieuxfilrougepourraconter«l’évo- sulte et l’outrage faits aux servi- 08h30 : Introduction de Maurice LEVY Président du Conseil Européenlution d’une société, de sa langue, teurs de la République.» et d’Erik IZRAELEWICZ Table ronde :de son degré d’acceptation de la cri- L’INDUSTRIE AUTOMOBILE, UN CAS D’ÉCOLEtique et du combat politique». Où « Insulter Giscard, c’est légal » Intervention de François HOLLANDEl’on découvre que Hervé Eon, le Des décennies plus tard, l’arti- Animée par Stéphane LAUER, journalistemilitant de gauche condamné à cle 26 réunira contre lui aussi bien Table ronde : Participants :30euros d’amende avec sursis par l’avocat de l’extrême droite et LES VOIES DE LA COMPÉTITIVITÉ Animée par Frédéric LEMAITRE, journaliste Jacques ASCHENBROICH,la cour d’appel d’Angers en futurcandidatàl’électionprésiden-mars 2009 pour avoir brandi au tielle Tixier-Vignancour que Fran- Directeur Général de VALEO Participants :passage du cortège de Nicolas çois Mitterrand, moquant en 1964 Roland BERGER,Sarkozy, à Laval, un écriteau sur dans Le Coup d’Etat permanent un Philippe AGHION, Fondateur de Roland Berger Strategy Consultantslequel il avait inscrit « Casse-toi régime capable de condamner à Economiste et Professeur à Harvard Philippe VARIN,pov’con», a de multiples prédéces- 500 francs d’amende un citoyen François CHÉRÈQUE, Président du Directoire de PEUGEOT SAseurs : Simon Boubée, premier pour avoir crié « A la retraite ! » au Secrétaire Général de la CFDTcitoyen à avoir été condamné pour passage du général de Gaulle. Table ronde :offense au président en vertu de la Devenu président de la Républi- Gherard CROMME, Président du Conseil de Surveillance de ThyssenKrupp LES PROPOSITIONS DES POLITIQUESloi de 1881 sur la liberté de la presse, que, François Mitterrand ne propo-après avoir qualifié Jules Grévy de sera pas de réformede la loi de 1881, Patrick KRON, Participants :«voyou profanateur, goujat icono- mais s’inscrira dans la lignée de Président Directeur Général ALSTOM Jean ARTHUIS,claste que l’Elysée a volé à la police Valéry Giscard d’Estaing qui, dès Sénateur de la Mayennecorrectionnelle » ; Barillier, son élection, annonce qu’il s’enga- Laurence PARISOT,conseiller municipal de Paris qui, ge à ne jamais saisir la presse Présidente du MEDEF Jean-François COPÉ,en 1901, traite le président Emile « même s’il y a des attaques contre Secrétaire Général de l’UMP Intervention de François BAYROU le président». Le quotidien Libéra- Michel SAPIN,De Voyou à Pov’ con. tion le prend d’ailleurs aussitôt au Député de l’Indre, Secrétaire national à l’économie 12h30 - 14h00 : DéjeunerLes offenses au chef mot en titrant à la « une », « Depuis au Parti Socialiste et chargé du projet dede l’Etat de Jules Grévy hier,insulterGiscard,c’est légal» et Intervention de Mario DRAGHI, François HOLLANDEà Nicolas Sarkozy en publiant en page intérieure,une Président de la Banque Centrale EuropéenneRaphaël Meltz longue litanie d’insultes à l’adresse Intervention de Nicolas SARKOZYRobert Laffont, 270 p., 19 € du chef de l’Etat! Absente des tribunaux correc- 18h30 : Clôture de Maurice LEVYLoubet de « cornichon pourri de tionnels de 1974 à 2007, l’offense a et d’Erik IZRAELEWICZl’Elysée » ; Antoine Blondin qui, en donc fait une courte réapparition1947, signe dans une revue proche sous le quinquennat de Nicolasde l’Action française un portrait au Sarkozy, relançant une polémiquevitriol de Vincent Auriol – quel- dont il se serait sans doute passé.ques mois plus tard, dans la même «Onaeutoutledésavantagedu dis-revue, le chef de l’Etat sera qualifié cours, on aura tout le désavantagede « pauvre nouille bedonnante ». du retentissement du procès »,Et tous ceux qui rivaliserontde vio- observait à la fin du XIXe siècle un Avec le soutien delences verbales contre le général de quotidien en réaction à la décisionGaulle et seront tous poursuivis et d’un président du Conseil de pour-condamnés. suivre pour offense l’un de ses Nombre limité de places L’intérêt du livre est surtout de opposants – il s’agissait de Léonrappeler la genèse et la vie tour- Gambetta.Cent vingt ans plus tard, Inscription : contact@colloque-competitivite-lemonde-afep.commentées de l’article 26 de la loi du le constat vaut toujours. p29juillet1881,quipunitledélitd’of- Pascale Robert-Diard
  • 20. 20 culture 0123 Mardi 6 mars 2012Sexion d’assaut en embuscade rue des MartyrsGare! A Montmartre aujourd’hui, le poulbot porte la «Casquette à l’envers», joue du rap et prône le métissageRapV endredi 2 mars, à l’heure où MarineLePen,candidateàla présidentielle, s’immergeparmi les éleveurs de charolais auSalon de l’agriculture, cinq desmembres du groupe Sexion d’As-saut s’installent aux Montsd’Auvergne,uncafédu 13e arrondis-sementde Parisoùtrônentdes por-traits de généreuses bovines deSalers. C’est un hasard. Purs Pari-gots mélangés, ils font halte chez lebougnat en sortant d’Ado FM etavant de filer vers Skyrock. Lapatronnesert des salades de chèvrechaud, et les enfants de la « Neuviè-me Zone » (le 9e arrondissement)peaufinent la promotion de L’Apo-gée, leur troisième album studio,qui sort lundi 5 mars. « Marine Le Pen sera présidentele jour où les animaux pourrontvoter», scande Maître Gims (Gand-hi Djuna, Français né au Zaïre en1986) dans 75 Degrés, long texte quicommence par un appel, « Citoyen,citoyenne», et finit par un constatsec – « On te souhaite la bienvenuefiston, fais bien tes études/Têtu, unvécu aussi profond que le trou de lasécu » – chanté par Doomans(Mamadou Baldé, Franco-Gui-néen). NRJ a inscrit très vite dans saplaylistAvant qu’elle parte, un titremoralisateur sur la nécessité dechoyer sa maman, une sorte d’hy-bride de Laisse pas traîner ton filsde NTM et du Papa de La Fouine. Cinq des huit membres du groupe de rap Sexion d’assaut en promotion pour leur nouvel album, « L’Apogée ». AGNES DHERBEYSAprès avoir vendu 400 000 exem-plaires de L’Ecole des points vitaux, mais prudents. Quand ils explici- ambitions du groupe, ces raps aux ce-hall, de house, avec clapping, Ce que raconte Sexion d’Assaut draaussique Lefaest lefilsdu Séné-paru en 2010, Sexion d’Assaut veut tent le gimmick de Disque d’or, refrains chantants (sur le modèle piano et violons synthétiques. Le n’est pas la banlieue,mais le centre galais Cheick Tidian Fall, percus-poursuivre une épopée commer- tube en puissance, « on bosse com- de Casquette à l’envers) ne roulent « flow » – ce rythme de la parole de Paris, ce 9e arrondissement sionniste majeur de la scène jazz,ciale, et musicale, en récusant me des Noichs, bosse comme des pas des mécaniques, ne virent pas des rappeurs – est puissant. bourgeois qui fut aussi le quartier complice d’Archie Shepp, de l’Artl’idée « que le rap est une histoire Noichs » – des Chinois –, ils préci- à l’autopromotion, mais affichent « Nous avons insisté sur les trames des peintres dissipés et des caba- Ensemble of Chicago, ou de Pha-communautaire», dit Maska (Bas- sent : « Ils ne prennent jamais de les objectifs: le Disque d’or. musicales plus que sur les textes… rets hantés par les femmes de peti- roah Sanders ; Maître Gims esttien Vincent, né en 1985). vacances et se suicident quand ils Il y avait aussi des vaches dans Quoi qu’il y ait des chansons très te vertu. Boboïsé, il a couvé ses celui de Djuna Djunana, chanteur Stoppé net dans son envol à n’ont pas 18 de moyenne, mais c’est les prés de Bosguérard-de-Marcou- personnelles », souligne Maska poches, « rebeus » au square Mon- au sein du groupe Viva La Musical’automne 2010 à la suite d’une bien, on est pour, on n’a rien ville (Eure), où Sexion d’Assaut a (Bastien Vincent, pur produit de la tholon, « renois » à celui d’Anvers. de Papa Wemba. « Et on voudraitdéclaration déplacée sur l’homo- contre. » loué une maison d’hôte pour enre- rue des Martyrs, avec des origines Le quartier a ses nantis, et ses qu’on soit sur le mode caillera etsexualité, Sexion d’Assaut avait gistrer L’Apogée. Déposé au bout ancrées en Lozère). Maska, qui enfants de femmes de ménage et gros mytho ! », dit Gims. Mais non,dû ravalerson orgueil, et se recons-truire un avenir sans représailles «Rebeus» au square d’un chemin de terre en camion avec le matériel, un ingénieur du s’est converti à l’islam, religion partagée avec ses camarades afri- de concierges, son Bar-tabac de la ruedes Martyrset soncircuitscolai- frère. p Véronique Mortaigneou annulations de concerts. En Montholon, «renois» son et un « beat-maker » (un com- cains de la Sexion, raconte ainsi re, « collège Paul-Gauguin, lycéeéchange,les huit garçonsont enga-gé un dialogue avec les associa- à celui d’Anvers, le positeur), le groupe a été contraint à l’isolement pour travailler plus dans La Tache sa condition de Blanc, visage pâle qui s’est choisi Edgar-Quinet», suivi par plusieurs des membres de la Sexion. L’Apogée, 1 CD Wati B/Sony Music. En tournée à partir du 10 mai. Au Palaistions de défense des droits des quartier a ses nantis, vite. « A nos débuts, on était un col- une nouvelle famille chez ses De cette diversité tricotée dans omnisports de Paris-Bercy le 22 mai àgays et lesbiens, à la demande deces dernières. et ses enfants de lectif [en 2002, Sexion d’Assaut englobait une vingtaine de copains d’école noirs. cette « terre du milieu », on retien- 19 h 30. 8, bd de Bercy. De 30 ¤ à 60 ¤. femmes de ménage Ainsi, ont-ils levé ensemble l’o-merta : oui, dans la culture de larue, nimbée de communautaris- Ce dont rend compte d’abord personnes],on allait chez l’un, chez l’autre, on rappait ensemble. Puis, on a perdu cette habitude, parce Avec 1995, le 14e arrondissement de Parisme, l’homosexualité est unedéviance ; oui, pour les autres, le avec bonheur leur nouvel album, Apogée : c’est du travail d’artiste, qu’on a commencé à avoir une vie privée. En Normandie, on a retrou- possède sa langue et sa culturerap est une musique d’étrangers, de l’audace, « un sacrifice construit vé cette ambiance-là, dit Maska.abrutis et brailleurs. Entre la polé- avec des amis », dit Lefa (Karim Dans la cuisine, il y avait les mains,mique et aujourd’hui, il y a eu un Fall, du quartier des Abbesses). En Stan, le faiseur de sons ; dans le 1995, c’est l’autre collectif rap de Fonky Flav’dixit: le tourneur Bleu dissement de Paris (pour Sneazzy,disque, En attendant l’apogée, une ouverture, trois titres retracent ce salon les mélodies fusaient; et on a la capitale. Mais eux se situent Citron et la major Polydor. C’est ce Nekfeu, DJ Lo’), soit dans un clubintense activité sur le Net, l’ouver- parcours (Mets pas celle-là, Ma retrouvé le plaisir de chanter sur « l’axe Montparnasse-Mon- label d’Universal qui a remporté de basket (Areno Jaz et Alphature d’une boutique aux Halles, direction, Disque d’or), démentant ensemble, une vraie cohésion. » trouge», commune de banlieue le pot en leur apportant leur distri- Wann), soit par le site communau-activités gérées par Wati B, le label la facilité qu’il y aurait à tricoter L’Apogée séduit par le travail sud d’un des cinq rappeurs, Fon- bution et leur service de presse: taire Myspace pour Fonky Flav’.et la marque créée par le collectif… quelques rimes quand on n’aime rythmique, entrelacs d’Afrique, ky Flav’, 24 ans, diplômé d’un mas- «C’est la maison de disques qui res- Dans les huit titres, il n’y a pasLes Sexion d’Assaut sont désor- pas l’école. Et, s’ils affirment les de zouk,de funk, de rumba,de dan- ter de marketing et communica- pectait le plus notre indépendan- de refrain facile si ce n’est avec tion. Il fait aussi du coup office de ce, nos choix, assure Fonky Flav. leur copine Marguerite du Bled manageur. On fait ce qu’on veut : on choisit les pour Temps perdu. Dans son clip On avait quitté ces six garçons singles, les clips, les dates de sortie. La Suite, réalisé par le Garage, un GeRARD DROuOt PRODuCtiONS PReSeNte (avec leur DJ, Lo’) à la veille de leur On arrive avec un produit fini et autre collectif de jeunes réalisa- concert au Bataclan à Paris (LeMon- on impose toutes nos conditions.» teurs, photographes, et graphis- de du 15novembre 2011). Un show Ces jeunes entre 19 et 22 ans, tes, le groupe montre l’envers du festif et brouillon joué à guichets qui se reconnaissent volontiers de décor des vidéos rap. On les voit fermés devant 1 800 fans, et tout classe moyenne, fils de fonction- sur le tournage de leur propre clip ce que comptait alors l’industrie naire (pour Nekfeu), d’agent suivant le chariot de leur camera- de disques de directeurs artisti- immobilier et d’employée de ban- man et déambulant dans Paris. ques. Ils n’avaient alors comme que (pour Areno Jaz) ou élevée par La script les suit, apportant des seul disque publié qu’un EP (exten- une mère célibataire-auxiliaire de fumigènes, enlevant le manteau ded play est un format musical vie (pour Sneazzy), sont affûtés en fourrure à une jolie fille en entre l’album et le single) de cinq dans leurs négociations avec le sous-vêtements, et la mêlant à cet- titres, La Source. Leur activité show-business, mais ils le sont te bande de joyeux drilles, qui ne © 2012 GDP - LICENCE III N°1033172 - VI N°13623 - artwork : LILI’s Com intense sur leur page Facebook, for- aussi heureusement pour eux semblent avoir comme seul éten- te de 71 000membres à l’époque, dans leurs rimes. dard politique que « Nique le FN, leurs apparitions constantes sur nous, c’est la France offensée ». des scènes ouvertes, leurs clips ori- Défendre leurs convictions Dans leurs autres textes, ils ginaux postés sur YouTube Les huit titres de La Suite révè- essaient avec la même honnêteté Credit photo : kelsey bennett avaient assuré leur promotion lent plus que leur premier essai de défendre leurs convictions mal- sans même une affiche posée. un véritable talent d’écriture, l’en- gré leur jeune âge dans Comme Hasard du calendrier, leur vie de remettre au cœur du rap un grand, de décomplexer les 6 juillet deuxième EP, sobrement intitulé français le DJ, ses techniques de filles dans Taille de guêpe, ou d’ex- La Suite, sort le même jour que l’al- sample, son éclectisme dans les pliquer comme Fonky Flav’dans DVD et Album Disponible bum de Sexion d’Assaut. Après choix des musiques et un goût Comment dire : « Dire je t’aime, une première tournée automnale prononcé pour les boucles jazz. En c’est dur, même si le compte y est. » de vingt-cinq dates en province, cela, ils rendent en effet homma- Toujours en tournée, le prochain aussi remplies que la date pari- ge au rap du milieu des années défi de 1995, c’est de remplir le sienne, les membres de 1995 qui 1990, l’influence commune des Zénith de Paris, le 23 avril. Gon- locations : gdp.fr, 0 892 392 192 (0.34e/min), olympiahall.com, répètent à l’envi qu’ils veulent six membres de ce groupe qui se flés, culottés et assurément déter- 0 892 68 33 68 (0.34e/min), Fnac et points de vente habituels. tout faire tous seuls se sont trou- sont connus soit par le biais du minés, ces 1995. p vé depuis deux « partenaires», lycée Paul-Bert dans le 14e arron- Stéphanie Binet
  • 21. 0123Mardi 6 mars 2012 culture 21Les Victoires pour les vieux, tant mieux Sélection CDLa cérémonie récompense les survivants, les résistants et les indépendants de la chanson CarlPhilipp rites de possession et ceux liés au culte des ancêtres, le salegy est EmanuelBach une musique de fête, légère et gaie, s’accompagnant d’une danseO n n’avait pas forcément le album, Supplémentsde mensonge, revanche pour celui dont une Sonates pour Yukio plutôt coquine. Sur un salegy cœur à chanter… victoire, a longtemps effrayé radio et télévi- chanson de jeunesse, Sale Pute, dif- Jocelyne Cuiller (clavicorde). imprégné de rock ou sous influen- samedi 3 mars, à l’issue de sion, tout en cimentant la fidélité fusée sur le Net, avait créé en 2009 Voilà un disque qui fait dresser ce sud-africaine, Jaojoby met par-la diffusion, en direct du Palais des d’un large public. Peu de gamins une polémique, l’accusant d’en- l’oreille dès la première note et ne fois des paroles évoquant descongrès, à Paris, de la 27e cérémo- aussi libres que cet atypique, capa- courager la violence sexiste. laissera pas tomber l’attention. sujets tels que la déforestation, lanie des Victoires de la musique. ble de citer Brahms, Rimbaud ou Si la cérémonie se traînait sou- Depuis un premier disque paru sécheresse ou les feux de brousse,L’Audimat a été sévère pour Fran- Nietzsche à la tribune. vent, l’effervescence régnait en en 2007 ( intitulé Rêveries pour plaies récurrentes de l’Ile rou-ce 2, face à la concurrence de coulisses, à l’arrivée de François connaisseurset amateurs), la clave- ge. p Patrick LabesseThe Voice, le télé-crochet de TF1, Effervescence en coulisses Hollande. Après son meeting de ciniste Jocelyne Cuiller s’est fait 1 CD Buda musique/Universal.qui, avec ses 8,4 millions de specta- Comme lui, propre producteur Dijon,le candidatsocialisteà l’élec- une spécialité de l’instrument pré-teurs (35,2 % de parts d’audience), abalayé les 2,6 millions de specta- de son album (distribué par Sony), plusieursdes « Victorieux» témoi- tion présidentielle avait ralié Paris « pour partager des moments avec féré de Carl Philipp Emanuel Bach (1714-1788), le clavicorde, ancêtre Bruceteurs (12,6 % d’audience), du rituelannuel de la variété hexagonale. gnaient du dynamisme du secteur indépendant. Egalement modèle des artistes». Vers 23 h 30, l’espace VIP connaissait ainsi une ambian- du piano. Elle y déploie une fou- gue, un emportement, une jubila- Springsteen Pire, seuls 9 % des moins de de singularité, dont l’énergie créa- ce inédite de cohue de campagne tion, une poésie frémissante et Wrecking Ball35 ans ont suivi une remise de tive a transcendé le deuil de son électorale. Beaucoup de profes- intime, qui donnent à cette musi- Clochettes, carillon, guitaresrécompensesqui pèche structurel- Hubert-Félix Thiéfaine. compagnon, Fred Chichin sionnels entendaient profiter de que tourmentée (et tourmentan- conquérantes, appui profond delement d’un manque de rythme BERTRAND LANGLOIS/AFP (1954-2007), l’ex-Rita Mitsouko cette venue et du dîner qui suivait te) les couleurs insensées d’un la batterie et chœurs. Pas de dou-contrelequel l’animatrice,Alessan- Catherine Ringer est produite par pour « poursuivre la pédagogie » théâtre intérieur. Le premier dis- te, le mur de son de Phil Spectordra Sublet, n’a rien pu. La moyen- tes peu conviés sur les plateaux la structure indépendante Becau- d’un candidat, qui semblait en que mettait en résonance le préro- continue d’irriguer la musique dene d’âge des lauréats y était-elle télé. Les jeunes ne sont pas les se, comme le duo Justice, lauréat opposition avec eux sur la loi mantisme du fils de Bach avec les Bruce Springsteen dans We Takeaussipourquelque chose? Hubert- seuls à en profiter, car l’ostracisme des musiques électroniques. Hadopi. Désireux d’aplanir ces « promenades» de Jean-Jacques Care of Our Own, en ouverture deFélix Thiéfaine (prix de l’artiste peut durer. « Je suis un peu long, Récompensant également les désaccords, François Hollande Rousseau. Sonates pour Yukio en Wreckinginterprète masculin et album de mais j’en profite pour une fois que prises de risque de labels fonction- insistait sur sa volonté de poursui- réfère cette fois à l’écrivain japo- Ball, nou-chansons), 63 ans, Laurent Voulzy j’ai les caméras sur ma tronche, j’ai nant hors des majors, deux projets vre le projet d’un Centre national nais Yukio Mishima, dont la corde vel album(chanson originale), 63 ans, Jean- trente ans à récupérer», remerciait soutenus par la maison 3e Bureau : de la musique, lancé par le gouver- sensible se rompit volontaire- du chan-Louis Aubert (spectacle musical), ainsi le grand vainqueur de la soi- le duo féminin Brigitte (révélation nement Fillon, et de « protéger les ment sous le sabre le 25 novembre teur et gui-56 ans, Catherine Ringer (artiste rée, Hubert-Félix Thiéfaine. scène) et le rappeur Orelsan, autre droits des créateurs autant que 1970. p Marie-Aude Roux tariste. Elleinterprète féminine), 55 ans, les Enthousiasmantes deux premiè- vedette de la soirée avec ses Victoi- ceux de la diffusion ». Tout en 1 CD Ligia Digital. devraitont-ils fait fuir ? resVictoires de ce Jurassienindoci- res « album de musiques urbai- s’amusant de ce que « la victoire, tenir, avec Une des vertus des Victoires estde diffuseren prime timedes artis- le dont l’exigence poétique, tou- jours resplendissante dans son 16e nes » (Raelsan) et « révélation du public ». Des prix aux allures de nous la recherchons tous ». p Stéphane Davet Jaojoby son aspect hymne, une bonne pla- ce dans le répertoire de la tournée Mila Anao mondiale de Springsteen prévueFloc-floc-floc: au théâtre, Camille prend l’eau Comptant parmi les chanteurs malgaches qui ont eu le plus de notoriété sur la scène internatio- pour l’heure du 18 mars au 31 juillet. Même ambiance dans Death to My Hometown, avec un nale, Jaojoby revient à ce qu’il sait violon et des chœurs celtiques ouL a nouvelle direction du Théâ- quand ils se déplacent. On voit se gence. On l’entend mal, on ne la frage. Camille fait de même, à sa le mieux faire : le salegy. Après dans Land of Hope and Dreams. tre des Bouffes du Nord, mouiller le bas de leurs costu- comprend pas. C’est pourtant façon. Elle a une présence, une bel- s’être égaré dans une variété sans Pour le reste de cet enregistre- dans le quartier de La Cha- mes, on s’étonne qu’ils soient une belle histoire, énigmatique et le gestuelle, et sa voix, bien sûr. saveur sur son album précédent, ment traversé par une vision som-pelle, aime mélanger les genres, secs (en changent-ils? sont-ils envoûtante. Celle d’une jeune Par moments, elle chante, accom- le chanteur se reconnecte avec ce bre des Etats-Unis en crise autantau risque de proposer des specta- séchés vite fait dans les loges ?), femme, Ellida, qui a épousé un pagnée de deux cors et d’un tuba, style tonique (rythme en 6/8) et que par une fierté patriotiquecles « branchouilles», comme La quand ils émergent des coulisses veuf père de deux filles, mais n’ar- qui restent en fond de plateau, au souriant qui a fait de lui une star à – qui ne se confond pas avec duDame de la mer, d’Ibsen, dont le pour une nouvelle entrée en scè- rive pas à oublier un homme sec. Mais elle se heurte à une limi- Madagascar et lui a valu une belle nationalisme – synonyme derôle-titre est tenu par Camille, et ne. « J’espère que l’eau est chauf- qu’elle a connu, et dont le destin, te : jouer au théâtre est un métier, audience meilleurs lendemains, Springs-la mise en scène signée par fée », disait une spectatrice à l’is- comme le sien, était lié à la mer. qu’elle ne possède pas. Il paraît auprès du teen puise dans le folk irlandais, leClaude Baqué. Encore que : mise sue du spectacle. Elle l’est, sinon Dans ses notes d’intention, qu’elle aime passionnément La public gospel ou la country (We Are Alive,en scène est un mot trop grand ce serait un coup à attraper la Claude Baqué parle, lui, d’une sirè- Dame de la mer, et qu’elle « aurait européen, dont l’accroche décalque Ring ofpour la chose. grippe. ne devenue femme. D’où l’eau aussi bien pu la chanter», selon après sa Fire, de Johnny Cash), des fonda- Il s’agit d’une vague idée, qui qui envahit le plateau. Mais cela Claude Baqué. En effet: c’eût été, signature mentaux traités à l’efficacité, sansprend forme dans le décor: un Indigence ne saurait suffire à nous immer- sans aucun doute beaucoup plus sur le surprises. Springsteen, en campa-pan d’eau sombre, contenu par Quand un spectacle appelle de ger dans un texte que les comé- intéressant si Camille s’était défunt gne pour sa tournée des Arena etdes rebords que les acteurs enjam- telles réflexions, c’est qu’il y a un diens disent comme s’ils tour- emparée de la pièce écrite par label Marabi, créé par Christian des stades, signe un album basi-bent, avant de patauger, avec problème. Dans le cas de La Dame naient les pages d’un annuaire. Ibsen en 1888, et en avait fait un Mousset, directeur du festival que, bien cadré et un rien plusleurs chaussures, leurs pantalons de la mer, le problème se résume Certains, dont Didier Flamand, spectacle venant d’elle, et de sa Musiques métisses d’Angoulême. convaincant que ses deux précé-ou leurs robes longues. On à un floc-floc-floc généralisé: la sont pourtant bons. Ils font ce moderne aura aquatique. p Rythme canaille prenant sa sour- dents opus rock. p Sylvain Siclierentend un léger floc-floc-floc pièce d’Ibsen se noie dans l’indi- qu’ils peuvent pour éviter le nau- Brigitte Salino ce dans le nord du pays, dans les 1 CD Columbia/Sony Music. Patrimoine La police grecque démantèle un traficFaiseurs de culture | A la veille de la présidentielle, la parole à ceux qui font bouger les régions d’antiquités « Plus de huit mille pièces de monnaie de toutes formes, principalementIvan Péault, à Poitiers en bronze, allant du VIe siècle avant Jésus-Christ à l’époque byzantine, ont été trouvées », a annoncé, dimanche 4 mars, la police grecque après avoir procédé à 44 arrestations, un vaste coup de filet mené par plus de deux cents policiers, qui ont perquisitionné 55 bâtiments dans 13 préfec- tures. Ils ont notamment arrêté un homme de 66 ans, agent retraité des SQu’attendez- ilhouette noire, filiforme, le visage goûts hétéroclites qui se sont forgés avec centres de déten- douanes, qui pourrait être le cerveau de cette entreprise criminelle, etvous d’une émacié, Ivan Péault cache bien son le temps, au gré des rencontres et des occa- tion et des lycées se rendait souvent en Bulgarie, en Allemagne, en Suisse et en Angleter-politique jeu. Sous des dehors calmes, presque sions. Et qui ne rentrent pas en ligne de professionnels. re. Les autorités ont également récupéré des antiquités sans prix dontculturelle ? trop, le trentenaire ne manque pas compte lorsque le patron du Plan B Pour le patron du de nombreuses icônes en bois datant de l’époque byzantine, trois objets«Qu’elle aide d’idées, animé par une volonté quasi poli- accueille des groupes : « Je ne veux pas me Plan B, la culture est en or et pléthore de bijoux. Elles ont également saisi 19 détecteurs dele milieu asso- tique de transmettre toutes les formes de limiter à ce que j’aime. Ce qui compte, c’est un moyen de défen- métaux. – (AFP.)ciatif, qui culture. Il y a juste un an, à Poitiers, Ivan la qualité! » dre et d’affirmer ses idées. De penser leprend le Péault a monté le Plan B, un bar qui ne cor- Le jeune homme a donc bâti seul sa monde : « On ne peut pas être un bonrelais dans respond à aucun code du genre, où l’on propre identité culturelle, qu’il dit être citoyensansculture.»Quelquesoitsonpro-les villes peut « Boire, Bouffer, Bouquiner et déBat- incapable de définir : « J’ai pris ce qu’on jet, Ivan Péault travaille à ce que tout lequand les tre ». A la fois scène de théâtre, de musi- m’a donné ! » Au collège déjà, Ivan Péault monde puisse y accéder. « A un moment,pouvoirs que, rampe de skate, bibliothèque, lieu de faisait ses propres choix, sans demander j’ai voulu monter une bibliothèque ambu-publics ne débats féministes et écolos, salle d’exposi- son avis à personne. Il préférait suivre les lante avec un copain. On avait envie de cir-font pas tion,l’espace se veutun carrefourdecultu- cours de littérature et d’histoire que ceux culer de village en village dans un bus à Direction Olivier Pygrand-chose. res, un lien entre le public et les artistes deux étages. Mais on a manqué de finance-Et éduquer à émergents. Sans prétention. L’endroit est Le Plan B, deux pièces ments ! » Pour lui, la culture ne s’est pas 7 – 14 mars 2012la culture dèsle plus jeune chaleureux, accueillant et suffisamment vaste pour accueillir jusqu’à 150 person- dans un ancien garage, des assez démocratisée, « elle est encore réser- véeà ceux qui ontles ressourcesintellectuel- Théâtre de l’Odéon 6eâge. Si l’écolene le fait pas, nes : deux pièces de 160 m² dans un ancien garage à proximité de la gare, des lampes en aluminium, des les et financières. Ce n’est pas normal». Avec le Plan B et ses bières bio àqui s’en occu- lampes en aluminium, des vieux sièges de vieux sièges de cinéma… 2,50euros, Ivan Péault veut être accessiblepera?» cinéma, des murs rouges et gris. à tous. Des familles viennent écouter des IvanPéaultdétaille un parcoursperson- de sciences, qu’il séchait allègrement. concerts de slam, des étudiants viennent nel parfois chaotique, mais toujours gui- Sans jamais cesser d’être bon élève. voir des improvisations de théâtre, « il y a dé par la volonté de « faire « J’avais un peu l’impression d’être le vilain même des jeunes UMP, et ça me va, même de la culture ». Il est pour- petit canard. J’étais l’intello, le gauchiste. » s’ils ne me ressemblent pas ! ». Idéaliste, en allemand surtitré tant incapable de dire d’où Après son bac, Ivan Péault entame des Ivan Péault l’est indéniablement. « On me de & mise en scène lui vient ce désir. « Je suis né études de lettres modernes à Rennes avant l’a toujours dit, ça inquiétait même mes Olivier Py à Cholet, où c’est le néant de se diriger vers l’information-communi- parents! » Mais le jeune homme est aussi culturel. Il n’y a même pas cation.A cetteépoque,sesparentsle voient un battant. De ses lectures, il retient sur- avec Sebastian König, de radio indépendante, et professeur à la fac, mais il entre dans le tout Sartre et Camus. Le Mythe de Sisyphe Lucas Prisor, Mandy c’est quand même domma- milieu associatif. Il trouve un emploi- l’a notamment beaucoup marqué: « Pour Rudski, ge de se limiter à ce qu’on jeune dans une structure d’édition, L’Œil dépasser l’absurdité de la vie, Camus nous Ingo Raabe, Uli Kirsch, entend sur la bande FM. Mes électrique: « Mon père était désemparé, il dit qu’il faut se révolter. Moi j’ai besoin de Ilse Ritter, Uwe Preuss, parents sont issus d’un espérait mieux pour moi. Mais c’était mon projets et de créations pour dépasser mes Claudius von Stolzmann milieu modeste, voire pau- choix,et jel’aiassuméjusqu’aubout. »Lors- angoisses.» Aujourd’hui, le Plan B est son piano Mathieu El Fassi vre. Mon père n’écoutait qu’il parle de cette époque, Ivan Péault projet, mais « pour encore cinq ans maxi- même pas de musique… Si, s’anime. Il côtoie « enfin » des gens qui lui mum», confie Ivan Péault, avant un autre Véronique Sanson ! » Dans ressemblent,avec qui il partage une soif de départ culturel et altruiste. p Odéon-Théâtre de l’Europe la discothèque d’Ivan projets, de liberté et un engagement politi- Ariane Lecointre Péault,on trouvede la musi- que. « Je suis plutôt un rouge ! », s’amu- 01 44 85 40 40 • theatre-odeon.eu que classique, du folk, de la se-t-il. « Enfin », il transmet la culture et Prochain article Catherine Baïache chanson française. Des organise des ateliers d’écriture dans des à Saint-Sulpice-sur-Loire.
  • 22. 22 mode 0123 Mardi 6 mars 2012Prêt-à-porter d Haider Ackermann. BUKAJLO FREDERIC/SIPAPARIS | AUTOMNE HIVER 2012-2013 Au fil des défilésUn vêtementqui colle à la peau Ambiancespar Véronique Lorelle forestièresSur le podium d’Issey Miyake, dimanche Des teintes de sous-bois4 mars, il n’y avait, au début du défilé, que égaient les collectionsdes carrés de tissus suspendus à un por- de l’hiver prochaintant. Des assistants-soubrettes ont surgi, Lmunis d’un fer chaud, et sous l’effet de la e noir et blanc minimaliste de cet hiver laissera la place, dans quelquesvapeur, voilà l’étoffe qui rétrécit à vue mois, à une palette automnale trèsd’œil. Elle se métamorphose ici en une nature et couture. Chez Haider Ackermann, comme chez beaucoup de stylistes, s’invi-tunique qui épouse la silhouette, là en tent le bleu électrique ou la moutarde, mais aussi des teintes plus sourdes : lie-de-vin,une robe longue évoquant tantôt le plissé, chocolat ou pourpre. Le créateur a simplifiétantôt le tricot. Issey Miyake a inauguré les lignes de ses vêtements et ses enroule- ments caractéristiques, pour une collectionun nouveau procédé, baptisé Steam tout en sensualité et virtuosité. Les robes se parent sur le devant de queue-de-pie ou deStretch, à base de fibres rétractiles trans- nœuds style obi, les vestes dépourvues deformables à haute chaleur. Le rêve du vête- revers ou de boutons, sont cintrées par de larges ceintures, la taille est haute, le toutment intelligent ne date pas d’hier. André dans une opposition de lainages généreux, de cuir ou de satin.Courrèges, qui fête cette année cinquante Chez Hermès, les épices ont la part belle, du safran au paprika, en passant par le poi-ans de mode, imagi- vre. La voyageuse dessinée par Christophenait déjà, avec ses Lemaire a des allures de gaucho de luxe, dans des jupes de peau, sous des gilets detuniques pantalons castor lustré, chapeau de feutre et bottes à petits talons. Les matières sont à se damner.futuristes, un uni- Bambou, dernière compagne de Sergeforme seconde Gainsbourg, clôt le show en robe de velours d’un vert évoquant l’aurore boréale. Si lespeau. Hussein Cha- étoffes et les cuirs précieux sont mis en lumière, les femmes passent un peu aulayan avec les LED, second plan.et Julien Fournié, Phoebe Philo proposeavec le latex, tra- une robe en mosaïquevaillent sur des de fourrure colorée, tellematériaux inédits. un tableau de Mark RothkoBientôt, on ne pour- Chez Jean Paul Gaultier, c’est l’inverse.ra plus parler chif- Les modèles défilent dans une version années 1980 en costume rayures tennisfons. p sous un Perfecto rouge doublé léopard, robes aux imprimés tags avec coiffure punk. Elles sont belles, tandis que les vête- D Jean Paul Gaultier. ments semblent déjà vus, voire communs. AFP PHOTO/PIERRE VERDY Pourtant, à y regarder de plus près, lesimpri- més graffitis sont des tissages, la fourrure est peinte, les pantalons taillés dans du python. Gaultier a su nous berner. Du grand art. Le blanc est la toile de fond sur laquelle Focus Vivienne Westwood: «Les gens Phoebe Philo, directrice artistique de Céli- ne, fait ses gammes – beige, turquoise, ver- millon, taupe, etc. Elle propose un ravissant dans la rue sont des clones sans style» pantalon ample rose, à larges poches pla- quées, sous une tunique de peau bordeaux et une robe en mosaïque de fourrure colo- rée, telle un tableau de Mark Rothko. Promis COUETTE ROUSSE, sandales à plate- Vous êtes nostalgique des temps à un bel avenir, le pantalon à l’entrejambe forme, robe imprimée de billets anciens ? abaissé, décoré à l’arrière du mollet de zips, à l’effigie de la reine Elizabeth, Mon mari, qui a vingt-cinq ans de le foulard porté à la manière de Lucky Luke, Vivienne Westwood, 70 ans, moins que moi, m’a trouvée fantasti- en agneau bicolore, ou le col blanc en pointe revient sur sa carrière. que sur une photo où j’avais 16 ans, sous le menton, telle la proue d’un navire. Vous avez fait votre premier défilé les cheveux attachés, une jupe corol- Carol Lim et Humberto Leon nous plon- en 1982 à Paris. Comment voyez- le… Une époque où je rêvais de res- gent dans un bain de jouvence pour leur vous l’évolution de la mode ? sembler à un mannequin de Chris- véritable premier défilé pour Kenzo. Les sty- Trente ans, tant que ça ? Je me rap- tian Dior. Si on regarde les costumes listesnew-yorkais sedébarrassent de l’inspi- pelle, c’était dans le salon de thé du XVIIe siècle, – ce que nous avons ration ethnique, trop présente jusqu’alors, Angelina. Quant à l’évolution de la fait pour cette collection –, on est sur- auprofit d’une garde-robe plus ludique, des- mode, je ne suis pas les tendances, je pris par la fierté et la dignité de ceux tinée à séduire les jeunes : motifs grappes n’ai pas la télévision, ne lis pas les qui les portent. En 2012, on les regar- de raisin, imprimés géométriques et cou- magazines. Nombre de célébrités derait comme des extraterrestres. leurs franches comme les talons et semelles portent mes vêtements et je ne Certes, il s’agissait de nobles avec des des chaussures fluo. connais pas leur nom. privilèges et de la culture. Aujour- Les femmes-louves de Viktor & Rolf ne Vous avez deux passions, la mode d’hui, les gens, bombardés d’infor- sortent qu’à la nuit tombée, en robe de et la défense de la planète. mations, n’ont guère le loisir de se vison et mousseline de soie, manteau de Comment conciliez-vous les deux ? cultiver. Moi, je fais des vêtements fourrure plus ou moins rasé, pour un effet Dans cette collection, six pièces avec des références historiques, graphique, le tout couleur de lune, argent sont réalisées en laine mérinos pour rendre mes contemporains ou cuivre. Cette collection est l’une des plus d’Australie que je promeus, car c’est plus beaux. réussies et féminines de ces dernières sai- une fibre naturelle de toute beauté. Pourquoi portez-vous cette robe sons. La palette la plus fraîche, la plus Mon credo, c’est « Achetez moins, à l’effigie de la reine Elizabeth ? incroyable, est celle de Rei Kawakubo, fonda- mieux et faites durer ! » On transfor- Je suis fan de la reine, elle est syno- trice de la marque Comme des garçons. la me les citoyens en consommateurs nyme de tradition, de ciment social styliste japonaise aux soixante-dix prin- c Hermès. A. KLEIN/AFP tous azimuts. On leur fait croire et d’une exception toute britanni- temps dessine unegarde-robe rose,lilas, ver- qu’ils ont le choix, mais ils sont escla- que. Sans elle, la Grande-Bretagne millon, bleu électrique, loin du corps, com- ves d’une obsession, acheter. Résul- ressemblerait aux autres pays me celle d’un mannequin de carton, pour D Kenzo. PIERRE VERDY/AFP tat : les gens dans la rue se ressem- c Un modèle d’Europe, ce qui serait fade, non ? p petite fille ayant arrêté de grandir. p blent, ce sont des clones sans style. de Vivienne Westwood. DR Propos recueillis par V. L. Véronique Lorelle et Joël Morio
  • 23. 0123Mardi 6 mars 2012 & vous 23 Les carrossesde la République Ces images ont fait le tour du monde : 7 mai 1995, peu après 22 heures, une CX Prestige Turbo 2 quitte l’Hôtel de Ville de Paris en trombe. A son bord, Jacques Chirac, qui vient d’être élu président de la République, salue les Parisiens croisés sur le par- cours. S’ensuit une sorte de course-poursuite avec les photogra- phes et journalistes à moto, qui finalement conduira tout le monde à… l’Hôtel de Ville. Cette CX, aujourd’hui exposée au Musée Chirac à Sarran (Corrè- ze) ne fera pas partie de l’exposition consacrée aux Citroën pré- sidentielles à l’espace Citroën C42, avenue des Champs-Elysées, à Paris. Mais, que les passionnés soient rassurés, une réplique exacte sera présente. En revanche, l’authentique Traction avant 15 CV six cylindres du président René Coty voisinera avec la non moins authentique DS ayant servi à Charles de Gaulle. On y verra également la Citroën SM de Georges Pompidou, rallon- gée et découvrable, réalisée par le célèbre carrossier Henri Cha- pron. La SM sera même utilisée par les présidents Giscard d’Es- taing et Mitterrand. Clin d’œil à la période : un isoloir sera ins- tallé à l’espace C42 pour que les visiteurs élisent leur… Citroën préférée. p François Bostnavaron (PHOTOS CITROËN COMMUNICATION) Votez Citroën. Du 9 mars à la mi-juin. Espace C42, 42, avenue des Champs- Elysées, Paris 8e. Citroen.frBons plans en ligne pour déménagerRéseaux sociaux et sites Internet permettent de réduire les coûts pour se loger et s’installerMode de vie Choisir d’habiter… dansL e retour des beaux jours va un quartier de célibataires traditionnellement de pair avecles projets immobiliers… Voilà de quoi titiller le détectiveet le stress qui les accompagne : qui sommeille en chacun derecherche d’appartement et démé- nous. Le site Changerdeville.frnagement sont des activités chro- permet de visualiser gratuite-nophages et énergivores, causant ment le profil des habitantsbien souvent des dépenses impré- d’une ville : proportion de céliba-vues. taires, de seniors, de familles En quelques mois sont apparus avec enfants ; importance desdes sites destinés à faciliter la vie et logements sociaux ou inhabi-faire des économies, que l’on soit tés… Ces cartes sont bluffan-locataire ou propriétaire. Revue de tes pour les grandes villes, où,Webde ces services malins,bienve- par arrondissement, la préci-nus en temps de crise. sion est celle du pâté de mai- sons.« Réseauter » pour trouver un Les informations proviennentappartement Margaux Pelen a dû du recensement de l’Insee etvisiter une vingtaine d’apparte- sont actualisées tous les ans.ments à Paris avant de trouver le Le site propose également unbon. Leboncoin.fr, Seloger. com, test ludique pour déterminer laPap.fr, Explorimmo.com, etc. ville la plus appropriée à sa per-« J’avais une quinzaine d’onglets sonnalité ainsi que des conseilsouverts sur mon ordinateur pour et des rabais pour déménager.chacune des annonces intéressan- Par pure curiosité, on peut ainsites, se souvient-elle. Comme à vérifier que les familles avecParis les appartements partent enfants et les seniors désertentdans la seconde, cela allait dans les rues pentues de la Croix-tous les sens. » Rousse à Lyon, que les célibatai- De cette expérience acrobati- res sont très nombreux et régu-que, cette jeune diplômée a tiré lièrement répartis dans lesune idée. Avec Sébastien Zerah et arrondissements parisiens,Adrien Pavillet, deux ingénieurs alors que les seniors sont surre-rencontrés sur les bancs d’un mas- présentés… dans le 16e arrondis-ter à HEC, elle vient de lancer, le sement.1er mars, Home’n’go, un réseau Trouver un logement relève souvent du parcours du combattant. NICOLAS TAVERNIER/REAsocial conçu pour optimiser seschances de trouver la perle rare. commenterla sélection des appar- deux mois de loyer, soit transmis ceux qu’elle trouvait les Résultat, Mathieu a reçu dix un service pour aérer le quotidien« C’est un espace unique et privatif tements. « Par mail, un Parisien 1 400 euros », explique-t-elle. plus sérieux. « Mon propriétaire a offres de reprise en un temps des habitants de petits espaces.de recherche où chacun peut cen- pourra rapidement dire à son Début décembre 2011, cette Lyon- choisi l’un d’entre eux, et j’ai pu record dont une a été acceptée par Principe simple : une boîte de 8 m3traliser ses annonces gratuite- copain marseillais qui veut monter naise, aspirante avocate, décide quitter Lyon fin décembre », expli- son propriétaire. « J’ai économisé vous est livrée en bas de chez vous.ment, explique-t-elle. Pour chaque à la capitale que le quartier de tel de déménager à Paris pour retrou- que-t-elle satisfaite. Comme sa un mois de préavis, soit 640 euros, Vous la remplissez et Mobilbox laappartementou maison identifiés, appartement est super…, ou inver- ver son ami. Seul problème : son location parisienne commençait moins la prime reversée », dit-il. stocke dans un entrepôt proche.notre site apportera des précisions sement », explique Margaux propriétaire veut qu’elle paye les en janvier, elle n’a même pas eu Pour Guillaume Phéline, Or, depuis l’été 2010, date à laquel-utiles pour faire son choix : lycées Pelen. trois mois de préavis. « J’ai alors de double loyer à payer. Déposer cocréateur du site, « tout le monde le la société a finalisé le maillageles plus proches, taxes foncières, La jeune entreprise compte se entendu parler de Changedap- une annonce sur le site est gratuit, est gagnant » : le propriétaire n’a du territoire français – elle possè-taux de criminalité du quartier. » rémunérer en servant d’intermé- part.com. J’y ai inscrit mon loge- mais Julie a micropayé quelques pas à chercher et peut d’emblée de 7 sites de stockage à proximité Home’n’go (homengo.com) va diaire pour des déménageurs ou ment en expliquant qu’il pouvait euros pour la diffuser sur Face- relouer son appartement; le loca- de grandes agglomérations –, deschercherces informationsofficiel- des banques, mais aussi, à l’image être libéré dès janvier 2012. J’ai book et Twitter. Mathieu, compta- taire partant économise le préa- centaines de Français ont utiliséles, accessibles en libre-service sur de Facebook, en affichant de la d’ailleurs partagé cette annonce ble stéphanois (qui tient à conser- vis et est bien plus motivé pour ces boîtes caves ambulantesInsee.fr et Data.gouv.fr. Elle tra- publicité ciblée aux internautes. sur Facebook avec tous mes ver l’anonymat), s’y est pris un trouver rapidement un rempla- pour… déménager en sept jours ouvaille égalementavec des régies de amis », raconte-t-elle. Dans la peu plus tard, mais il y a mis les çant que les agences. Enfin, le nou- un peu plus. Et pour cause. Pourtransport de grandes villes com- Economiser les loyers de préa- semaine qui a suivi, elle a reçu qua- moyens: « Pour trouver plus facile- vel arrivant accède plus facile- un déménagement entre Paris etme la RATP. Quant au réseau vis Julie (qui souhaite rester ano- tre propositions de repreneurs. ment un successeur locataire, j’ai ment aux offres, par un canal qua- Marseille de 16 m3, soit un deux-d’amis, il peut être invité à rentrer nyme) n’en revient toujours pas. Julie a joué alors à l’agent immobi- proposé sur le site une prime de si relationnel. trois pièces, la livraison à un autredans la boucle numérique pour « En quelques clics, j’ai économisé lier. Elle a regardé les dossiers et 160 euros à celui qui serait choisi. » Le site, lancé fin novembre, domicile de 2 Mobilbox coûte enregistre 1 500 visites par jour, 1 130 euros, environ deux foisEconomiser sur ses travaux écolos le double par rapport à début février. Et, dans 5 % des offres en ligne, une prime pour l’arrivant moins cher que le prix d’un démé- nageur traditionnel. En revanche, ces utilisateurs ne prennent pas est offerte… une première en l’option « aide » – une ou deux per-LE TEST est instructif. Taper « tra- lateur gratuit qui permet à chacun Branco, 36 ans, consultant dans cogérant du site aixois Econology, France. sonnes viennent vous assister –,vaux écologiques» sur Google per- d’estimer les aides en crédits d’im- la finance (qui requiert l’anony- spécialisé dans les maisons écologi- car, de l’aveu même de la dirigean-met de visualiser la jungle numéri- pôt, aides régionales, départemen- mat), a aussi utilisé Calculeo pour ques. « Nous connaissons une crois- Déménager low cost Selon te de Mobilbox, Sandrine Boillot,que de conseils et de mises en rela- tales, auxquelles il a droit», expli- estimer ses crédits d’impôt. Il va sance à deux chiffres, et huit clients l’Insee, 6 millions de personnes dans ce cas, ils ne sont « plus com-tion en tout genre proposés en que Jérémie Pras, cofondateur du faire appel à un professionnel sur dix sont des particuliers, dit-il. changent de domicile chaque pétitifs».ligne. Résultat: des milliers d’inter- site. L’idée est d’accompagner les conseillé par ce site pour les tra- L’achat direct des internautes a été année. Soit environ 2,5millions de Mobilbox vient de mettre ennautes se rabattent sur les sites de internautes du début à la fin de vaux d’isolation extérieure de sa freiné par les crédits d’impôt qui ne déménagements dont seul le ligne un estimateur de volumedistributeurs (Leroy-Merlin.com, leurs travaux en proposant ensuite maison. Mais, pour le reste, il a pré- fonctionnaient que sur des devis quartest réalisépar desprofession- pour faciliter les démarches des3,2millions de visiteurs uniques de les mettre en relation avec des féré faire marcher la concurrence incluant achat et pose du matériel nels. Ainsi, chaque semaine, en internautes et a désormais unmensuels, selon Médiamétrie, Cas- professionnels.» en ligne. «J’ai acheté mon ballon par des professionnels.» Mais les moyenne 30 000 déménage- concurrent: la société déménager-torama.com, 2,4millions), qui ont thermique sur Econology.fr, et ma crédits d’impôt diminuent, et cer- ments se font avec les moyens du seul.com, qui vend boîtes et autresd’ailleurs étoffé leurs rubriques Tendance à l’achat malin pompe à chaleur air-air sur Domo- tains artisans ont eu la mauvaise bord : camionnette louée ou prê- matériels, a lancé début février la« aide aux travaux». Pierre Pinneteau, jeune retrai- telec.fr et ai économisé habitude de gonfler les prix du tée, copains appelés à la rescous- Girafbox. Une manière d’occuper Un tout jeune site, Calcu- té habitant près d’Avignon, vient 8 000euros, soit 50% du montant matériel, donnant l’impression se… Un système D qui a amené cer- lemarché,alors que la société amé-leo.com, entend servir de porte ainsi d’économiser 250 euros. des devis qui m’avaient été présen- aux particuliers de faire des écono- tains à… détourner l’usage des boî- ricaine Pods, inventrice dud’entrée à tous ceux qui veulent Cela représente « 10 % du mon- tés», explique-t-il, satisfait de cette mies… à tort. D’où l’engouement tes de stockage. concept il y a quinze ans, vient deavoir une maison peu gourmande tant des travaux d’isolation en ristourne. pour l’achat direct, retour de balan- La société G7, connue notam- s’installerauCanada et…au Royau-en énergie (double vitrage, poêle à ouate de cellulose de ma maison », Une tendance à l’achat malin cier des internautes avisés. p ment pour sa flotte de taxis pari- me-Uni. pbois…). « Nous proposons un calcu- explique-t-il. que confirme Gabriel Gormezano, L. Be. siens, a lancé en 2009 Mobilbox.fr, Laure Belot
  • 24. 24 sport 0123 Mardi 6 mars 2012Un match nul au goût de défaite Cadrage | chronique Marc LièvremontTenus en échec par l’Irlande, les Bleus ne réussiront pas le grand chelem Je ne me suis pasTournoides six nations emmerdé une seconde!France-Irlande, 17-17T ous frustrés ! Le match nul M (17-17) entre l’équipe de Fran- aintenant, je peux le ser l’orage et pu revenir au score. ce et celle d’Irlande, diman- dire: j’adore les gueules Remonter 11 points, ce n’est pasche 4 mars au Stade de France, lors des Irlandais. Les O’Con- neutre. Cela traduit une farouchede la rencontre du Tournoi des six nell, O’Callaghan, Healy… Ça trans- détermination, une force de carac-nations reportée il y a trois semai- pire le rugby des mines sur ces tère, un état d’esprit. On aurait punes, n’a pas été de ceux dont les totems concassés. Entraîneur, je croire que le plus gros était faitdeux camps ont le sentiment de cherchais des termes guerriers, lorsqu’ils sont revenus à hauteur,sortir vainqueurs, après avoir jeté agressifs, voire haineux, à l’heure à l’heure de jeu, mais les Irlandaistoutes leurs forces dans la bataille. de les rencontrer. Des mots de ves- ont remis la pression. Tactique- Philippe Saint-André, mana- tiaires en somme. Là, du fond de ment, les drops (manqués) degeur des Bleus, l’avouait sans mon canapé, entouré de ma Beauxis sur la fin étaient bons àambages : « Dans le vestiaire, il y famille, de celle de mon frère Tho- taper. Je reste étonné d’ailleursavait une sensation de défaite, pas mas, et de quelques bouchées de que les Irlandais aient fait entrerde match nul… » Thierry Dusau- gâteau au chocolat, je les trouvais tardivement leur buteur O’Garatoir, l’irréprochable capitaine de sympathiques ces « Irish ». Parce pour tenter la même chose.l’équipe de France, insistait sur la qu’ils s’y filent, comme on dit com- Au final, le match nul pourraitdéception de ne pas avoir su munément. Je crois qu’ils sont arri- s’apparenter à une défaite. Maisgagner un match « largement à vés décomplexés au Stade de Fran- question contenu, il y a eu du bon,notre portée ». « Franchement, ce, qu’ils avaient la volonté d’en- voire plus, dans le XV de France.quand on donne quatorze points rayer la spirale de leurs échecs, et En touche – ce qui n’est pas rien[sur deux essais du redoutable que la prise du score a largementailier Tommy Bowe] gratuitementavant la pause, on n’a que ce que La conquête du ballon a souvent été âpre, dimanche 4 mars au Stade de France. BOB EDME/AP PHOTO compliqué notre tâche. Le match, je l’ai franchement Remonter 11points,l’on mérite », a déclaré le capitaine. apprécié, même s’il se conclut par ce n’est pas neutre. Son homologue irlandais PaulO’Connell, qui aurait pu légitime- face à un alignement réputé par- mi les meilleurs de la planète Ova- commentait Philippe Saint- André. Aujourd’hui, on n’a pas re plus dans la dimension mentale et encore plus d’intensité dans la une double déception: celle des Irlandais – car c’est le gain du Tour- Cela traduit unement se satisfaire d’avoir tenu en le. Mais d’autres secteurs du jeu trouvé. » Et si, tout simplement, préparation pour bien commen- noi qui leur échappe définitive- détermination,échec les vice-champions du mon-de sur leur terrain, ressassait de ont été beaucoup moins maîtri- sés, comme l’animation offensi- les Bleus n’arrivaient à élever leur niveau de jeu qu’une fois sous cer », peut s’interroger sur l’état de fraîcheur de certains de ses ment – et la nôtre, puisque c’est le grand chelem qui s’enfuit. Après une force de caractère,son côté « le sentiment d’avoir ve, le jeu au pied ou le combat pression ? joueurs avant les deux dernières deux victoires, la presse n’est pas un état d’espritmanqué une opportunité », s’affi- dans les rucks, du moins jusqu’à la Patrice Lagisquet, l’entraîneur rencontres du Tournoi. la seule à y penser ; les joueurs etchant « vraiment déçu » de la per- pause. des lignes arrière, préférait plai- Car si le rêve de grand chelem le staff aussi, même s’ils ne com- face à l’alignement des verts –, enformance de son équipe en secon- L’équipe de France savait pour- der pour un manque de « vécu et s’est évanoui dans la grisaille muniquent pas dessus. mêlée, dans la bataille des rucks,de mi-temps… tant à quoi s’attendre face à des d’équilibre ». « Nous sommes enco- humide du Stade de France, une Notre entame de jeu va certaine- les Français m’ont semblé supé- Irlandais experts dans la bataille re en phase d’apprentissage », victoire finale reste envisageable. ment faire parler. Elle est pourtant rieurs. Et concéder seulement qua- Et si les Bleus au sol, et l’encadrement avait insisté toute la semaine sur la a-t-il indiqué. C’est sans doute vrai pour le staff bleu, mais le XV de Il faudra pour cela écarter une équipe d’Angleterre en pleine bien différente de celles vécues face à l’Italie puis en Ecosse. Je tre pénalités – après les cinq contre l’Italie puis en Ecosse –, n’arrivaient à élever nécessité de mieux débuter le départ comptait dans ses rangs reconstruction dimanche 11 mars, crois que les Bleus étaient au c’est très, très fort. Cette stat’ doit leur niveau qu’une match que lors des précédentes sorties du XV de France, allant jus- onze finalistes de la Coupe du monde… toujours au Stade de France – et il y a fort à parier que les joueurs à la contraire désireux de bien débu- ter en produisant du jeu, qu’ils en battre tous les records. Non, je ne me suis pas emmer- fois sous pression? qu’à réaménager le planning Et ce n’est pas aux nouveaux Rose commenceront la rencontre avaient eux-mêmes soupé de dé une seconde devant ce match! d’avant-match pour éviter ces venus que l’on peut adresser le pied au plancher. Il faudra ensuite démarrer comme un diesel, et cet- Un drop aurait tout changé, à com- Il y eut quand même un vain- retards à l’allumage. Résultat ? moindre reproche : le centre Wes- dominer chez eux les Gallois, tou- te interception leur a coupé les mencer par les commentaires etqueur dans ce match: le public du Onze points de retard à la ley Fofana (Le Monde du jours invaincus. jambes. Je me souviens qu’en les analyses médiatiques. VieilleStade de France, qui poussa son mi-temps (6-17)… 28 février) a (encore) inscrit un Si les Bleus réalisent ce double 2010 notre talon d’Achille concer- rengaine. L’Angleterre arrive àéquipe jusqu’à la dernière attaque Aucun joueur, dans les couloirs essai, et le deuxième-ligne Yoann exploit, ils risquent alors de res- nait le début de nos deuxièmes son tour, même heure, mêmedu temps additionnel, échouée en du Stade de France, ne paraissait Maestri a été élu homme du sentir à nouveau un fugitif senti- mi-temps. A tel point que Thierry lieu, dimanche. Ce n’est déjà pastouche à 10 mètres de la ligne d’es- entrevoir un début d’explication match. Philippe Saint-André, qui ment de frustration pour avoir Dusautoir, notre capitaine, laissait un match normal d’ordinaire. Là,sai irlandaise. à ce mal récurrent. « On essaye de demandait aux Bleus, la veille du laissé filer le grand chelem face l’engagement à l’adversaire quand les Bleus, probablement frustrés, La touche, ce fut justement l’un chercher une solution depuis un match, « d’en mettre encore plus aux Irlandais. p il gagnait le « toss » [le tirage au vont mettre les bouchées doublesdes points satisfaisants du match, certain temps pour y remédier, dans la dimension physique, enco- Philippe Périn sort] pour mieux récupérer le bal- pendant la semaine. Le grand che- lon après la pause… lem est peut-être perdu, mais cer- La défense inversée de nos tainement pas le Tournoi. pAu semi-marathonde Paris,les Kényansraflenttout adversaires nous a contrariés, et nous avons connu des difficultés à nous y adapter. Par la suite, on Ancien sélectionneur du XV de France, vice-champion du monde en Nouvelle-Ils ont battu les records masculin et féminin, mais leur hégémonie fait naître des soupçons aurait pu penser à un « copier-col- Zélande, Marc Lièvrement vient de ler» du match d’Edimbourg, publier « Cadrages et débordements », quand nos joueurs ont laissé pas- (Ed. La Martinière).Athlétisme que les records masculin et fémi- triotes Bernard Koech et Reuben fait partie de la culture, explique nin ont été battus. On retiendra Limaa. Chez les femmes, Pauline Dominique Chauvelier, quadru-S ous un ciel gris et une tempé- qu’à l’arrivée sur l’esplanade de Njeri s’est imposée en pulvérisant ple champion de France dans les Football rature proche de 10 degrés, les 33 000 participants, Vincennes, toutes les places des podiums étaient occupées par des d’1 min 40 s le précédent record établi par la Roumaine Alina Tecu- années 1990. Courir au Kenya, c’est comme jouer au foot ici : c’est LeParis-Saint-Germainretrouvesonchampions et anonymes, du semi-marathon de Paris, qui s’est dérou- Kényans. Chez les hommes, Stanley ta (1 h 09 min 37 s), en 1997. Jusqu’à quel point les condi- naturel ! En Europe, il faut bien admettre que ce sport ne fait pas fauteuilde leaderdu championnatlé dimanche 4 mars, ont bénéficié Biwott devient le premier coureur tions climatiques idéalespeuvent- rêver les jeunes. Ils disent que le Le club de la capitale, toujours fébrile défensivement, s’est appuyé surde conditions climatiques favora- à descendre sous la barre de l’heu- elles expliquer ces records ? Et marathon, c’est dur, et qu’en plus ses qualités offensives pour battre Ajaccio (4-1) et ainsi reprendre la têtebles à la performance. Cette 20e re. Il a franchi la ligne d’arrivée (en comment justifier l’hégémonie ça ne rapporte rien ! » du championnat de France, dimanche 4 mars, au terme de la 26e jour-édition a été la plus rapide puis- 59 min 44 s), devant ses compa- kényane ? « Dans ce pays, la course née. Une semaine après avoir abandonné la place de leader à Montpel- Le spectre du dopage lier, les Parisiens ont profité du match nul des Héraultais à Dijon (1-1) La plupart des athlètes pour reprendre les commandes. kényans s’entraînent à Iten, un En collaboration avec Partenaires fondateurs Partenaires officiels petit village perché à 2 400 m d’al- 26e journée de Ligue 1 titude dans la vallée du Rift. Ils courent dès les premières lueurs Résultats Classement : 1. Paris-SG : 55 ; de l’aube sur des routes poussié- Saint-Etienne - Evian 0-2 2. Montpellier : 54 ; 3. Lille : 47 ; reuses. Les entraînements sont Lille-Auxerre 2-2 4. Rennes : 43 ; 5. Saint-Etienne : organisés trois fois par jour, et il Nancy-Lyon 2-0 43 ; 6. Toulouse : 43 ; 7. Lyon : 40 ; DEBAT PUBLIC n’y a aucune distraction aux alen- tours. Du côté de la fédération, tout est bien structuré et un systè- Marseille-Toulouse Sochaux-Valenciennes Dijon-Montpellier 0-1 1-1 1-1 8. Marseille : 39 ; 9. Bordeaux : 36 ; 10. Valenciennes : 31 ; 11. Brest : 30 ; 12. Evian : 30 ; ‘‘Changeons la place du sport dans me de détection efficace a été mis en place à travers le pays pour Bordeaux-Nice Caen-Brest 1-2 0-0 13. Caen : 28 ; 14. Lorient : 27 ; 15. Dijon : 27 ; 16. Nice : 26 ; la société!’’ repérer les futurs champions. Aujourd’hui, le Kenya a relé- Paris-SG-Ajaccio Lorient-Rennes 4-1 0-2 17. Nancy : 26 ; 18. Ajaccio : 26 ; 19. Auxerre : 23 ; 20. Sochaux : 21. En présence de Mayhar Monshipour, Roxanna Maracineanu, Claude Onesta, gué toutes les autres nations – y Jacques Monclar, d’universitaires et d’élus locaux compris l’Ethiopie, son éternel Biathlon Martin Fourcade double champion du monde rival – au rang de faire-valoir. Martin Fourcade a remporté dimanche 4 mars à Ruhpolding, en Allema- Mardi 6 mars 2012 Mais certaines performances font gne, son deuxième titre de champion du monde en s’imposant dans de 10h à 15h naître des soupçons de dopage, l’épreuve de poursuite devant le Suédois Bergman et le Russe Chipouli- notamment parce qu’il n’y a pas ne. La veille, le Français avait déjà remporté la médaille d’or dans le à l’Espace Fraternité de suivi longitudinal des athlètes. sprint. « Ça dépasse tout ce que je pouvais espérer dans ma vie », a décla- 10/12 rue de la Gare « On a vu récemment des Kényans ré Martin Fourcade qui, à 23 ans, est devenu le troisième biathlète de 93300 Aubervilliers boucler des marathons en l’histoire à réaliser le doublé sprint-poursuite après le Russe Pavel Rosto- 2 h 05 min, alors qu’ils étaient tota- vtsev et le Norvégien Ole Einar Björndalen. Vous êtes une association, une collectivité, un bénévole, ou simplement un passionné de sport lement inconnus l’an dernier, explique Dominique Chauvelier. Boxe L’Ukrainien Wladimir Klitschko Venez partager vos propositions pour changer le sport! Quand je vois qu’au marathon de beaucoup trop fort pour le Français Jean-Marc Mormeck Inscription à l’adresse dmeloni@apels.org New York, en 2011, le vainqueur Jean-Marc Mormeck a perdu son pari fou de ravir, à 39 ans, le titre de ou par téléphone au 01 44 54 94 94 bat le record et arrive frais comme champion du monde des poids lourds à l’Ukrainien Wladimir Klits- un gardon, je me dis qu’il y a un chko, 35 ans. Le Français a été battu par arrêt de l’arbitre au 4e round, www.apels.org problème. » p samedi 3 mars, à Dusseldorf, en Allemagne. Jean-Marc Mormeck est la Pierre Lepidi 50e victime avant la limite de Wladimir Klitschko.
  • 25. 0123Mardi 6 mars 2012 carnet 25 Patrick Fridenson, Daniel et Catherine Mare Georgette Jachimowicz, Janine Galpin-Fridenson et leurs filles, Dorothée et Elisa Mare Nicole et Marcel Sztabowicz, Souvenir et leur fils, Eric, Ainsi que Sophie Noiran Mare, Thérèse et Roger Levine, Georges Fridenson, son arrière-petite-fille, Joëlle et Serge Sztabowicz, Jomi et Dora Frydenzon, Jean-François ALLOUIS, ont la douleur de faire part du décès de Paulette et Maurice Brédoire, 6 mars 2007. leurs enfants et petits-enfants, ses enfants, Les familles Dressen et Durrleman, Mme Susy MARE, Ses quinze petits-enfants Sa famille La famille Fournier, née GOLDBERG. Et vingt-sept arrière-petits-enfants, Et ses amis L’association Nadia et Lili Boulanger, Tous ses amis et alliés, Ses élèves dans le monde entier, Les obsèques auront lieu le mardi ne l’oublient pas. Tous ses amis au cours 6 mars 2012, à 10 h 15, au cimetière Saint- ont la tristesse de faire part du décès de de cette traversée du siècle, Jean de Mandelieu (Alpes-Maritimes). M. Chaïm Wulf Colloques ont la douleur de faire part de la mort de Josanne Quénelle, SZTABOWICZ, Grand débat : sa femme, (dit Henri VAISE), la réponse européenne à la crise Ruth FRIEDENSOHN, Alain et Christine, médaille du combattant volontaire professeur de piano et de musique, Claudine et Jean-Louis, de la Résistance, Euro, gouvernance économique, Rémi et Françoise, discipline budgétaire, croissance… ses enfants, croix du combattant, survenue le 29 février 2012, à Paris, croix du combattant volontaire, Quel bilan, quelles perspectives ? à l’âge de cent deux ans. Laurent et Julia, Benjamin et Katia, commission militaire FFI n°274662, La Commission européenne Anne et Alban, diplôme d’honneur au combattant organise une conférence ouverte à tous Une cérémonie civile se déroulera Denis et Xiaoxiao, de l’Armée française 1939-1945, le vendredi 9 mars, à 16 heures, au avec Olli Rehn, Michel Barnier, Emilie et Alain, Jean Leonetti, Jean Arthuis, crématorium du cimetière du Père- Martin, survenu le 3 mars 2012, Christophe Caresche, Lachaise, à Paris 20e (entrée 71, rue des ses petits-enfants, Daniel Cohn-Bendit, Michel Guerlavais, AU CARNET DU «MONDE» Rondeaux, métro Gambetta, parking Raphaël, Elisa, Romane, Rose dans sa centième année. Jean-Dominique Giulani, Sylvie Goulard, possible dans le cimetière). et Zadig, Elisabeth Guigou, Jean-François Jamet, ses arrière-petits-enfants, Les obsèques auront lieu le mardi Naissance Toute sa famille 6 mars, à 11 heures, au cimetière parisien Fabienne Keller, Constance Le Grip, 110, avenue Simon Bolivar, Edouard Lecerf, Jean Pisani-Ferry Et ses amis, de Bagneux. et Catherine Trautmann. Eva et François 75019 Paris. sont heureux de faire part de la naissance Présentation d’un sondage ont la tristesse de faire part du décès de Ni fleurs ni couronnes. TNS Sofres inédit. de leur fils Les familles Prettre, Giessner, Diessel, Pierret, Bouchié M. Gilbert QUÉNELLE, 40, rue d’Enghien, Mardi 6 mars 2012, Elias OTCHAKOVSKY-LAURENS, Et ses amis, de 9 heures à 13 h 15. survenu le 1 mars 2012, er 75010 Paris. Maison de la Chimie, le 25 février 2012, à Aubagne. ont la tristesse de faire part du décès de dans sa quatre-vingt-dix-neuvième année, 28, rue Saint-Dominique, Paris 7e. à son domicile. Paris. Alger. Rabat. Programme détaillé : ec.europa.eu/france Décès Mme Claude Tananarive. Wallis. Inscription obligatoire : « Ma route aura été longue et belle. vmetral@lepublicsysteme.fr GIESSNER-PRETTRE, Merci à vous tous. » ancien directeur de recherche au CNRS, Mme Françoise Barthod, (01 41 34 20 79). Jeanne, son épouse, laboratoire de chimie théorique, Un hommage lui sera rendu le mercredi sa compagne, Laurence et Philippe, 7 mars, à 16 heures, au crématorium du Ses enfants, Conférences ses enfants, survenu le 24 février 2012, à Paris, cimetière du Père-Lachaise, entrée par Ses petits-enfants Eva, Eden, May, Joan, Alix, à l’âge de soixante-quatorze ans. l’avenue du Père-Lachaise, à Paris 20e Ainsi que tous ses proches, ses petites-filles, (métro Gambetta). Georges, L’inhumation aura lieu le mercredi ont la tristesse de faire part du décès de son frère 7 mars, à 15 heures, au cimetière 64, rue des Plantes, et sa famille, de Moragne (Charente-Maritime). 75014 Paris. M. Jean-Pierre VALLÉE, Jean-Charles Dalvin, Université populaire du quai Branly, retraité de l’Education nationale. son neveu Bernard Riandière La Roche à Paris et sa famille, Figeac. Livernon. et Josette Riandière Saint-Hilaire, Saison 2011-2012 ses parents, La cérémonie aura lieu au crématorium font part du décès de Claude Juskiewenski, du cimetière du Père-Lachaise, le mardi Nathalie Riandière La Roche, Prochains rendez-vous son épouse, son épouse, 6 mars 2012, à 14 h 45. Anne Juskiewenski du théâtre Claude Lévi-Strauss Pierre DANAND, Hélène et Antoine, et son compagnon, ses enfants, Boîte C18, Histoire mondiale de la colonisation, survenu à Marseille, le 29 février 2012. Pierre-Georges et Nadia Juskiewenski, Agnès Riandière La Roche, 27, rue Rébeval, jeudi 8 mars 2012, 18 h 30, ses enfants, sa sœur, 75019 Paris. Sun Yat-Sen, par Marie-Claire Bergère, Rémi et Adrien Bensoussan, Benoît Colin, historienne et sinologue. François Klutchko, Alexandre et Léa Juskiewenski, son neveu, son fils, ses petits-enfants, Olivier et Pascale Bergeron, Nicole Vialard, Nathalie et Daniel Danzon, jeudi 15 mars 2012, 18 h 30, ses beau-frère et belle-soeur son épouse, sa fille et son gendre, et leurs enfants, Lucie et Clément, Norodom Sihanouk, ont la tristesse de faire part du décès de Ses enfants, par Pierre Brocheux, historien Camille et Maxime Danzon, Jean et Colette Riandière La Roche, Ses petits-enfants ses petits-enfants, son oncle et sa tante de l’Indochine et du Vietnam. Serge JUSKIEWENSKI, Ainsi que toute sa famille, chirurgien des Hôpitaux de Toulouse, et leurs enfants et petits-enfants, ont la tristesse de faire part du décès de Denis et Janine Cels Saint-Hilaire, jeudi 22 mars 2012, 18 h 30, professeur à l’université Paul Sabatier, son oncle et sa tante ont la tristesse de faire part du décès de Jean-Marie Tjibaou, par Alban Bensa, chevalier de la Légion d’honneur, et leurs enfants et petits enfants, anthropologue spécialiste Mme Colette DELAVIER. croix de la Valeur militaire, Les familles Grandsimon, Bergeron Michel VIALARD, de la Nouvelle Calédonie. officier Et les très proches amis, Une cérémonie d’adieu aura lieu dans l’ordre des Palmes académiques, survenu le 2 mars 2012, Grand Témoin, le jeudi 8 mars 2012, à 13 heures, ont la douleur de faire part de la disparition vendredi 16 mars 2012, 18 h 30, au crématorium du cimetière du Père- dans sa quatre-vingt-quatrième année. survenu le 2 mars 2012, brutale, le 13 février 2012, Hassan Massoudy, Lachaise, à Paris. à l’âge de soixante-dix-neuf ans. à l’âge de cinquante et un ans, de calligraphe d’origine irakienne. Une cérémonie religieuse sera célébrée Cet avis tient lieu de faire-part. Philippe le mercredi 7 mars, à 10 h 30, en l’église vendredi 30 mars 2012, 18 h 30, Les obsèques seront célébrées le jeudi 8 mars, à 15 heures, en l’église Saint- RIANDIÈRE LA ROCHE. Saint-Sulpice, à Paris 6e. Roger-Pol Droit, écrivain et philosophe. Claudine et Jean-Pierre Balducchi, Sauveur de Figeac, suivies de l’inhumation Sylvie et Bruno Buzzi, dans l’intimité familiale. La cérémonie a eu lieu au cimetière Décalages : les autres et nous, du Père-Lachaise, Paris 20e, le samedi Sylvie Wallach Barbey, ses enfants, jeudi 29 mars 2012, 18h30, 25 février. Jacques et Ani Bovon Laurent, Marion et Nicolas, Une messe de célébration sera dite Le nu en Chine et en Occident, ses petits-enfants, avec Chloé et Zoé, avec François Jullien, philosophe le jeudi 15 mars, à 18 h 30, en l’église Les familles remercient toutes les Éléonore Bovon de Dalbade, à Toulouse. et Nadeije Dagen, historienne d’art. ont la tristesse de faire part du décès de personnes qui s’associent à leur peine. avec Juliette, Gilles Bovon et Valérie Garreau Janine GAUTIER, Cet avis tient lieu de faire-part. avec Alfred, Entrée libre dans la limite née DUMAS, Regine NOACK, Anne-Gaëlle Bovon-Abbet des places disponibles. née BÜHREN, Les éditions Retz et François Abbet, Renseignements : 01 56 61 70 00 survenu le 1er mars 2012, 28 juin 1944 - 24 février 2012. www.quaibranly.fr dans sa quatre-vingt-onzième année. ont la tristesse d’annoncer le décès de leur font part du décès, le 28 février 2012, Nous avons perdu un être merveilleux. fondateur à quelques jours de ses soixante-quatre Elle a rejoint son époux, Jean-François Colosimo, François RICHAUDEAU, ans, de président du Centre national du livre, Steffen Noack, et Olivier Nora, président-directeur Jacques GAUTIER Katharina Hedtstück, le 27 février 2012, Jean-Claude WALLACH, général des éditions Fayard Helge Röstermundt et Lilith, vous invitent à une conférence-débat avec et sa fille, dans sa quatre-vingt-treizième année. Arts, culture, développement Thomas Geschke, Ismail Kadaré à l’occasion de la parution Nicole Renoult, Les Tréteaux de France. Magali, Elles partagent l’affliction de sa famille, de La Provocation et autres récits. Annie Goudy, de ses amis et de tous ceux qui l’ont connu Le jeudi 8 mars 2012, à 19 heures. Solange Communal, Une manifestation culturelle en souvenir disparue le 1 mars 1982. er au cours de sa longue carrière. Alice et Gaëlle Joubay, de ses engagements sera organisée Centre national du livre La cérémonie religieuse aura lieu Agathe Communal, Auteur et éditeur prolifique, chercheur ultérieurement à Paris et annoncée par voie 53, rue de Verneuil, le mardi 6 mars, à 14 h 30, au temple Elisabeth Röstermundt. passionné, il avait consacré des travaux de presse 75007 Paris. de l’Oratoire, à Nîmes, suivie de pionniers à la communication écrite et à la rsvp@centrenationaldulivre.fr l’inhumation au cimetière de Ners. lesnoack@t-online.de pédagogie de la lecture. sylvie.wallach-barbey@orange.fr 01 49 54 68 65.
  • 26. 26 météo & jeux écrans 0123 Mardi 6 mars 2012 < -10° -10 à -5° -5 à 0° 0 à 5° 5 à 10° 10 à 15° 15 à 20° 20 à 25° 25 à 30° 30 à 35° > 35° C’est tout Net! Marlène DuretzMardi 6 mars En Europe L’autre «Artist» 5Giboulées et fraîcheur 06.03.2012 12h TU 102 10 30 Lille Reykjavik 35 « The Artist too ». En début de semaine dernière, tous les médias 10 Cherbourg 30 km/h 3 6 D www.meteonews.fr A n’avaient d’yeux que pour The Artist, le film aux cinq Oscars de Michel 965 25 km/h 5 8 Amiens 3 7 D Oslo Stockholm Helsinki St-Pétersbourg Hazanavicius. Et, parmi la pluie des grands titres de la presse, celui du Rouen Châlons- 98 5 site de l’hebdomadaire belge Le Vif : « The Artist too : les fantastiques en-champagne 4 7 3 8 995 Riga Moscou livres volants de Morris Lessmore» (bit.ly/wm6epP). Cet article invite à PARIS 5 Edimbourg Copenhague Brest Caen 4 8 Metz 100 30 « découvrir d’urgence le lauréat de l’Oscar du meilleur court-métrage 2 9 2 7 10 4 11 Strasbourg 5 Dublin Minsk d’animation», une « histoire onirique et allégorique sur le pouvoir des Rennes 101 Amsterdam Berlin Varsovie 0 9 histoires», de William Joyce et Brandon Oldenburg, des studios Moon- 1015 Londres Prague 1020 D 3 11 Orléans Bruxelles 3 7 Kiev boot. Au « Envolez-vous» qui ponctue ces propos, ma souris déploie ses 25 Nantes 10 Besançon Paris Munich Vienne 1025 ailes et d’un clic, prend son envol, ma main et mes yeux à ses trousses D 2 11 Berne Budapest 1 7 Odessa Poitiers Dijon 1030 Milan Zagreb (bit.ly/wUhZzA). 1 10 2 7 1030 1020 Belgrade Bucarest 1020 La magie des livres. Sur son balcon, ceint de piles de livres, un homme, Clermont-Ferrand A Chamonix -3 3 Barcelone D Rome Sofia cousin germain en couleurs de Buster Keaton – écrit paisiblement lors- 25 Barcelone Limoges 1 5 Istanbul que la tempête se lève, balayant tout sur son passage. L’homme résiste, 10 Lyon Madrid 50 km/h 1 8 2 8 A Lisbonne Lisbonne Ankara mais l’œil du cyclone n’en fait qu’une bouchée, le recrachant à quelques Séville Grenoble Tunis Tunis Athènes lieues de là, au milieu de terres dévastées, aussi lessivées que les images Bordeaux 1 8 Alger maintenant en noir et blanc. Il reprend ses esprits et tousse. Quelques 50 km/h 1 11 Beyrouth 1030 Rabat Tripoli Tripoli lettres s’échappent de sa bouche tandis que son livre, qui l’a miraculeu- A Anticyclone D Dépression 1020 Nice Front chaud Front froid Jérusalem sement suivi, est, lui, vierge de tout écrit. Si tout est à rebâtir, tout est à Montpellier Le Caire Biarritz Toulouse Marseille 7 11 Occlusion Thalweg réécrire aussi. Soudain, un vol de livres passe dans le ciel, recolorisant 3 9 5 13 5 12 7 11 -18 degrés à Montréal en matinée : l’hiver n’est pas fini ! les paysages sur son passage. Dans leur sillage, une jeune femme angéli- que offre à notre Keaton l’ouvrage qui semble la maintenir dans les Perpignan En Europe Riga cielcouvert -5 -4 New Delhi beautemps 17 31 Amsterdam éclaircies 2 8 Rome averseséparses 8 12 New York beautemps -5 6 airs : un livre ouvert sur l’illustration d’un personnage à tête d’œuf. Ce 6 12 Ajaccio Athènes Sofia enpartieensoleillé 1 10 Pékin beautemps -3 7 85 km/h Barcelone éclaircies assezensoleillé 11 7 12 14 Stockholm beautemps -4 2 Pretoria averseséparses 16 29 Humpty Dumpty, campé sur ses deux jambes, vient se poster près deTempératures à l’aube 1 22 l’après-midi 6 11 Belgrade beautemps -2 8 Tallin éclaircies -7 -5 Rabat assezensoleillé 6 18 lui. Il le guide jusqu’à une bâtisse, une bibliothèque aux rayons garnis Berlin enpartieensoleillé -2 6 Tirana averseséparses 7 15 Rio de Janeiro assezensoleillé 24 31Sainte Colette Lever 07h21 Lever 16h43 Berne éclaircies -1 6 Varsovie beautemps -2 0 Séoul pluieetneige 0 5 d’ouvrages aussi vivants que lui. Vivants parce que, comme Keaton,Coeff. de marée 71/79 Coucher 18h41 Coucher 05h56 Bruxelles éclaircies 3 8 Vienne assezensoleillé 1 7 Singapour ensoleillépuisorageux 33 26 nous lions avec eux une relation intimiste, riche en enseignements et Bucarest enpartieensoleillé -5 2 Vilnius éclaircies -8 -4 Sydney averseséparses 19 22Aujourd’hui Mercredi Budapest assezensoleillé -1 8 Zagreb enpartieensoleillé 0 11 Téhéran assezensoleillé 2 10 en prolongements. A l’écran, l’enchantement ne fait que commencer. Copenhague enpartieensoleillé 0 4 Dans le monde Tokyo enpartieensoleillé 10 18 Que d’émotions, que… oui, vous aussi « Envolez-vous» ! pSi les pressions remonteront 4 11 0 7 Dublin éclaircies 4 11 Alger assezensoleillé 4 15 Tunis éclaircies 9 15nettement et que le vent faiblira sur Edimbourg enpartieensoleillé 2 10 Amman beautemps 6 15 Washington beautemps -1 8 Helsinki éclaircies -9 -6 Bangkok assezensoleillé 27 34 Wellington enpartieensoleillé 16 18la moitié nord, il faudra sattendre 0 10 Istanbul assezensoleillé 5 7 Beyrouth assezensoleillé 15 18 Outremerencore à un ciel capricieux sur de Kiev cielcouvert -9 -5 Brasilia enpartieensoleillé 17 28 Cayenne averseséparses 24 28 Courriels La Valette enpartieensoleillé 10 11 Buenos Aires aversesorageuses 24 28 Fort-de-Fr. beautemps 25 27nombreuses régions. Les cumulus 2 11 -2 12 Lisbonne enpartieensoleillé 8 17 Dakar assezensoleillé 20 26 Nouméa enpartieensoleillé 24 26souvent denses déclencheront des Ljubljana enpartieensoleillé 1 9 Djakarta 25 ensoleillépuisorageux 31 Papeete ensoleillépuisorageux 29 27 0 10 Londres averseséparses 2 8 Dubai beautemps 19 23 Pte-à-Pitre assezensoleillé 23 27averses ici et là, plus fréquentes sur le Luxembourg nuageux 1 4 Hongkong éclaircies 20 24 St-Denis assezensoleillé 25 30Bassin parisien, au pied des Pyrénées 0 12 -1 11 Madrid Moscou assezensoleillé cielcouvert 0 -7 16 -6 Jérusalem beautemps Kinshasa éclairciespuisorageux 23 6 14 30 Météorologue en direct Présidentielle La semaine des quatre jeudiset sur la Corse. Des éclaircies parfois Nicosie enpartieensoleillé 8 16 Le Caire beautemps 12 24 au 0899 700 703 Nos candidats à la présidentielle sont adorables. Ils veulent tous notrebelles se développeront aussi, plus -2 12 Oslo nuageux -2 4 Mexico beautemps 8 25 1,34 € l’appel + 0,34 € la minute bonheur. Rien pour eux, tout pour nous. Ils savent exactement ce qu’il Prague assezensoleillé -1 6 Montréal enpartieensoleillé -18 -4 7 jours/7 de 6h30-18hfranchement sur la façade ouest. 6 14 Reykjavik neigefréquente 2 4 Nairobi enpartieensoleillé 17 28 nous faut, nous qui ne savons rien. Imaginez qu’il n’y ait pas d’élections,Jours suivants aucune, nada ; nous n’aurions rien. Comme nous voulons beaucoup, Jeudi Vendredi Samedi nous avons inventé le septennat de cinq ans, tout comme je mettaisNord-Ouest 4 1 4 Cinquante ans après le cessez-le-feu mes plus gros souliers devant la cheminée pour avoir plus de cadeaux à Noël. Que diriez-vous de la semaine des quatre jeudis et de la retraite 12 13 13 après le baccalauréat? Si nous sommes nombreux, nous y arriverons.Ile-de-FranceNord-Est 2 10 1 12 -3 6 13 GUERRE D’ALGÉRIE Imaginez une grande panique pour nos candidats: que les prédéces- seurs aient fait tout le travail, une France heureuse et apaisée! Plus de MÉMOIRES PARALLÈLES 1 2 8 9 10 réformes dans le tiroir! Une catastrophe ou un cauchemar?Sud-Ouest 5 0 2 Nos hommes politiques sont ainsi faits qu’ils adorent quand tout va 12 14 15 mal. Crise ou pas crise, ils se précipitent tous ! Sinon, à quoi ça sert queSud-Est 6 3 2 Rambo, il se décarcasse? Oui, notre prochain président s’appellera 12 15 UN HORS-SÉRIE DU MONDE En partenariat avec 16 Rambo. Xavier Huon, Guipavas (Finistère)Les jeux Les soirées téléMotscroisés n˚12-056 Sudoku n˚12-056 Solution du n˚12-055 Lundi 5 mars Mardi 6 mars TF 1 TF 1 3 8 4 7 5 2 9 6 1 5 7 2 6 1 9 8 4 3 20.50 Parole de candidat. 20.50 Dr House. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 1 1 12 1 6 9 8 3 4 7 5 2 Marine Le Pen/Jean-Luc Mélenchon. Magazine. Série. En quarantaine. Chacun sa croix 4 2 4 7 5 9 6 3 1 8 22.50 Esprits criminels. Série. (saison 7, 7 et 8/23, inédit) U ; Des mots I 6 9 5 3 8 1 2 7 4 Faire et refaire (S6, 3/24) V. Doses mortelles U. pour ne pas le dire. Classé X (S6, 6 et 7/21). 5 9 2 7 8 1 3 2 4 7 6 9 5 La Voix des sages V. (saison 1, 13 et 16/22). 0.00 Forgotten. Série. Les Parachutés. II 9 2 1 4 7 3 5 8 6 1.10 Au Field de la nuit. Chienne de mort (S1, 4 et 6/17, 100 min). Invités : Olivier Poivre d’Arvor, Gérard Oberlé, 4 4 5 6 9 2 8 1 3 7 Florence Chapiro, Pierre Lescure, Tony Gatlif, III 7 3 8 1 6 5 4 2 9 FRANCE 2 Isabelle Carré et Samuel Labarthe... (85 min). 9 5 3 Facile 20.35 Des paroles et des actes. IV Magazine présenté par David Pujadas. 8 6 5 Compl´tez toute la e FRANCE 2 grille avec des chiffres Invité : Nicolas Sarkozy. V allant de 1 a 9. ` 20.35 Cold Case/Affaires classées. 23.30 Infrarouge. 2 7 8 Chaque chiffre ne doit Série. On achève bien les jockeys (S7, 6/22, La Vie amoureuse des prêtres (France, 2012). VI ˆtre utilis´ qu’une e e inédit) ; La Ballade de John Henry (S5, 12/18) U ; 0.20 Simone Veil : une loi au nom des femmes. 3 6 4 7 5 seule fois par ligne, Le Secret de la confession (saison 1, 12/23) U. Documentaire. Richard Puech (2010, 55 min). VII par colonne et par 23.00 Mots croisés. 7 6 3 1 2 carr´ de neuf cases. e Taxe de campagne. Invités : Valérie Pécresse, FRANCE 3 VIII Michel Sapin, Florian Philippot, Nicolas Beytout, R´alis´ par Yan Georget e e Jean Peyrelevade et Renaud Dély (75 min). 20.35 Le Grand Ménage. Téléfilm. Régis Musset. Avec Chantal Lauby, IX Charlotte de Turckheim (France, 2010). FRANCE 3 X Loto 20.35 Discographie. Claude François. 22.20 et 2.40 Soir 3. 22.45 Ce soir (ou jamais !). 22.40 Soir 3. Présenté par Frédéric Taddeï (125 min). Résultats du tirage du samedi 3 mars. 23.05 Docs interdits.Horizontalement Verticalement 2, 3, 24, 27, 39 ; numéro chance : 8. Une histoire du terrorisme. [1/3] Acte 1 :I. Fait signe et annonce la suite. 1. Propos que vous ne devriez pas CANAL + Rapports : les années de libération (1945 - 1970).II. Au fond, elle est là pour broyer. comprendre. 2. Aiment aller voir 5 bons numéros et numéro chance : pas de gagnant ; 0.05 La Case de l’oncle Doc. 20.45 Football.Reines de France et d’Angleterre. ailleurs. Préposition. 5 bons numéros : 336 613,70 ¤ ; L’Insaisissable Albert Kahn : le banquier utopiste. Ligue des champions (8es de finale retour) :III. Ramassés sur le tapis. Mettent 3. Disposaient en ordre. 4. Envoie 4 bons numéros : 1 164,70 ¤ ; Documentaire (France, 2012, 55 min). Arsenal - Milan AC (0-4). En direct de Londres.le feu dans la descente. les Etats - Unis vers les étoiles. 3 bons numéros : 10,20 ¤ ; 23.15 Carancho pppIV. Comme un faucon que l’on ne Hercule y rencontra un lion. 5. Le 2 bons numéros : 4,80 ¤. CANAL + Film Pablo Trapero. Avec Ricardo Darin, Martina Gusman (Argentine, 2010, 105 min) V.saura pas apprivoiser. Crie en titane. Joli coup au billard. 6. Pas Numéro chance : grilles à 2 ¤ remboursées. 20.55 Kaboul Kitchen.forêt. V. Met la France à l’échelle. du tout ragoûtant. ADAC sur nos Joker : 8 968 717. Série (saison 1, 10 à 12/12, inédit).A mis du vent dans ses voiles. terrains. 7. Trois points sur quatre. ARTE 22.25 Spécial investigation.Possessif. VI. Enfant de Gaïa. Article. Sur place. 8. Vaut mieux Les résultats du Loto sont publiés dans nos éditions Trafic d’organes: un scandale au cœur de l’Europe. 20.35 Thema -Perturbe le climat. VII. Finissent que la force. Champion des courts. datées dimanche-lundi, mardi, mercredi et vendredi. 23.15 L’Œil de Links. Magazine. Les Leçons de Fukushima.dans les corbeilles et les paniers. 9. Sépare au sommet. Facile et Tous les jours Mots croisés et sudoku. 23.40 La Ligne droite p 20.40 Enquête sur une super-catastropheVous fera une belle jambe. agréable. 10. Nous veulent du mal. Film Régis Wargnier. Avec Rachida Brakni, Cyril nucléaire. Documentaire (2012).VIII. Agitation passagère. Accord Personnel. 11. Ouvre le journal. Descours, Clémentine Célarié (Fr., 2011, 100 min). 21.30 Nucléaire, la fissure franco-allemande.de la France d’en bas. IX. Le N’importe qui. Se lance. Rédaction : 80, boulevard Auguste-Blanqui,75707 Paris Cedex 13 Documentaire. Ralf Gladitz. 22.25 Débat. Tél. : 01-57-28-20-00 ; télex : 202806F ; ARTE 22.50 Un héritage rayonnant.premier fut le Bon. Donnasse de la 12. Donnent de l’intensité. télécopieur : 01-57-28-21-21 Les Déchets du nucléaire. Documentaire.couleur. X. Aérées dans la page. Courrier des lecteurs : par télécopie : 01-57-28-21-74 ; 20.35 Nobody Knows p 23.40 Le Dessous des cartes. Par courrier électronique : courrier-des-lecteurs@lemonde.fr Philippe Dupuis Médiateur : mediateur@lemonde.fr Film Hirokazu Kore-Eda. Avec Yûya Yagira, Le Nucléaire civil en 2012. Magazine. Ayu Kitaura, Hiei Kimura (Japon, 2004). 23.55 Minamisanriku, la ville engloutie.Solution du n° 12 - 055 Abonnements : par téléphone : de France 32-89 (0,34¤ TTC/min) ; de l’étranger : (33) 1-76-26-32-89. 23.00 L’Eté de Kikujiro ppp Documentaire (Allemagne, 2012, 55 min).Horizontalement Verticalement Sur Internet : www.lemonde.fr/abojournal/ Film Takeshi Kitano. Avec Takeshi Kitano,I. Anticipation. II. Routinier. Ré. 1. Arracheuse. 2. Nourricier. Tarif 1 an : France métropolitaine : 394 ¤ Yusuke Sekiguchi (Japon, 1999, v.o., 120 min). M6 Internet : site d’information: www.lemonde.frIII. Rubens. Tubât. IV. Ar. 3. Tub. Iso. CP. 4. Item. Stère. finances : http://finance.lemonde.frMéprisant. V. Cri. Si. Ut. Go. 5. Cinèse. Têt. 6. Inspira. To. 7. Pi. Emploi : www.talents.fr/ Immobilier: http ://immo.lemonde.fr M6 20.50 La vérité si je mens ! p Film Thomas Gilou. Avec Richard Anconina,VI. Hisseras. Bey. VII. Ecot. Au. Autel. 8. Aetius. Aso. 9. Trust. MG. Documentation : http ://archives.lemonde.fr 20.50 Top chef. Episode 6. Télé-réalité. Richard Bohringer, Amira Casar (France, 1997).Mura. VIII. Ui. Et. Tag. Ag. 10. BA. Bu. Hi. 11. Orangeraie. Collection : Le Monde sur CD-ROM : CEDROM-SNI 01-44-82-66-40 Le Monde sur microfilms : 03-88-04-28-60 23.40 Un dîner presque parfait. 22.30 Devenir riche à tout prix.IX. Secrètes. Hie. X. Erpétologies. 12. Nettoyages. Aurillac. Jeu (160 min). [1 et 2/2]. Documentaire (2012, 155 min).
  • 27. 0123Mardi 6 mars 2012 0123 27La «Gauckmania» toujours pas épousé Daniela Schadt, la Peu charitable à l’égard des anciens ses 70 ans, Angela Merkel lui rend un tel journaliste avec qui il vit depuis douze communistes, Joachim Gauck n’a pas que hommage début 2010 que certains par- ans. « Vivre » n’est d’ailleurs qu’une semi- des amis. L’hostilité que lui voue tou- lent de « déclaration d’amour». Fait raris- vérité. Si Joachim Gauck réside à Berlin, jours Die Linke, parti encore très présent sime: la chancelière s’y attarde qua-gagne l’Allemagne sa compagne travaille et habite à Nurem- dans l’est de l’Allemagne, le prouve. Excel- tre heures. Pourtant, quelques mois plus berg. Signe de l’évolution des mentalités: lent orateur, à la fois profond et touchant, tard, lorsqu’il faut élire un successeur à seuls 12% de ses compatriotes préfére- Joachim Gauck affiche ses convictions – Horst Köhler, le président lui aussi démis- raient que leur président convole celles d’un humaniste libéral – quitte à sionnaire, elle refuse Joachim Gauck, pro- en justes noces. déplaire à une partie de son auditoire. posé par la gauche, et impose Christian Son prédécesseur semble surtout avoir Le mouvement Occupy Wall Street? Wulff. « C’est la plus grande faute de sa Lettre d’Allemagne été intéressé par les avantages matériels liés à ses mandats politiques. La rente «J’ai vécu dans un pays où les banques étaient occupées», rappelle-t-il. Les mani- carrière par ailleurs étonnante», juge aujourd’hui Josef Joffe, un des dirigeants Frédéric Lemaître annuelle de 199 000 euros qu’il va rece- festations contre la gigantesque future de Die Zeit. voir jusqu’à la fin de ses jours scandalise gare de Stuttgart? Attention à la culture En février, c’est également contrainte les Allemands. A l’inverse, Joachim Gauck de protestation « qui s’enflamme dès qu’il et forcée par la gauche et par le Parti libé- paraît davantage être homme de convic- s’agit de défendre son pré carré ». Même si ral qu’elle accepte de soutenir JoachimS i vous pensez qu’en démocratie élection donne lieu à un duel classique tion que de pouvoir. 63 % d’entre eux Gauck. En l’absence d’explications officiel- l’élection d’un président de la Répu- blique ne saurait s’apparenter à une droite-gauche. Le 18 mars, il en ira tout autrement. Joa- jugent qu’« avec Gauck, il y a de nouveau quelqu’un à Berlin à qui l’on peut faire En février, c’est contrainte les, les supputations vont bon train sur les réserves de cette fille de pasteur qui« Bisounours Party », l’Allemagne prouve chim Gauck représentera non seulement confiance». et forcée qu’Angela Merkel présente tant de points communs avecl’inverse. Après la démission de ChristianWulff, accusé de corruption dans l’exerci- le Parti social-démocrate (SPD) et les Verts qui l’avaient déjà présenté en 2010 Pasteur à Rostock, dans l’ancienne Alle- magne de l’Est, Joachim Gauck fait alors accepte de soutenir l’intéressé. Reproche-t-elle à ce militant des droits de l’homme de n’être quece de ses fonctions précédentes, son suc- contre Christian Wulff, mais aussi, cette partie du Nouveau Forum, ce mouve- Joachim Gauck. Craint-elle monothématique? Craint-elle par avancecesseur semble élu avant même d’avoirfait campagne. fois, la CDU d’Angela Merkel, la CSU bava- roise et le Parti libéral (FDP). Autant dire ment politique qui a contribué à la chute du régime communiste. Très vite après la par avance les initiatives les initiatives d’une forte personnalité qui ne lui doit rien ? Trouve-t-elle juste- Certes, le président de la République que, face à lui, Beate Klarsfeld, la candida- chute du Mur, en 1989, il plaide pour la d’une forte personnalité ment qu’elle et lui sont trop semblablesallemande est loin d’avoir les pouvoirs del’hôte de l’Elysée. C’est le chancelier qui te du parti de la gauche radicale Die Lin- ke, n’a aucune chance. réunification des deux Allemagnes, quand la plupart de ses amis rêvent enco- qui ne lui doit rien? pour représenter le pays ? Nul ne le sait. De même que nul ne sait si cet « Oba-dirige le pays. Le président ne fait que le Depuis la désignation de Joachim re d’une Allemagne de l’Est démocrati- ma allemand », comme le surnommentreprésenter. Il n’est d’ailleurs élu que par Gauck, le 19 février, l’Allemagne semble que. De 1990 à 2000, il dirige le très sensi- «on doit se réjouir quand les citoyens se certains, va contribuer à réhabiliter l’ima-un collège de 1 240 personnes: 620 dépu- en proie à une véritable « Gauckmania ». ble centre de documentation des archives lèvent de leur canapé pour participer à une ge des responsables politiques ou, autés et autant de délégués envoyés par les Près de 70 % des Allemands se félicitent de la Stasi. Il joue à ce titre un rôle si déter- démarche qui contribue à la démocratie». contraire, renforcer leur discrédit enParlements régionaux. de cette candidature. Dans l’indifférence minant dans la réappropriation par les Et quand Christian Wulff, dans un de incarnant la société civile. Quoi qu’il en Néanmoins, à la seule exception de générale, ce pasteur de 72 ans va même Allemands de ce douloureux passé qu’auj- ses rares moments de courage politique, soit, la présidence Gauck s’annonce1989 – quand le président sortant, bousculer le protocole. ourd’hui encore ses concitoyens parlent affirme que « l’islam fait partie de l’Alle- passionnante. pRichard von Weizsäcker (CDU), avait été Divorcé de sa précédente épouse – souvent de l’« administration Gauck » magne», Joachim Gauck rectifie: « Non,réélu sans candidat face à lui –, chaque avec laquelle il a quatre enfants –, il n’a pour évoquer ce service. pas encore » Lors d’une cérémonie pour lemaitre@lemonde.frC’est tout vu ! | chronique télépar Olivier ZilbertinVladimir, où es-tu ?O n l’avait vu à froid, on l’a rencontrer Vladimir Vladimiro- revu à chaud, dans la cha- vitch Poutine sur le petit écran en leur exclusive du feu de ce dimanche d’élection. Même àl’actualité. «Mister Vladimir et doc- chercher sur sa « box», parmi desteur Poutine», dimanche soir centaines, les chaînes russes ou les4mars, sur France 5, tombait à bouquets russophones.point nommé, quelques heures Jeu de patience: Channel Oneseulement après que l’on avait Russia, chaîne privée « leader enappris l’élection de l’homme en Russie», selon la présentation.question dès le premier tour de la Abonnement: 1 euro par moisprésidentielle russe. Programmé avec, en prime, Euronews Russie.ce soir-là, le deuxième volet du Vremya fait partie d’un autre bou-documentaire était consacré au quet. A mi-journée, même ces chaî-côté obscur de la force. Au « doc- nes vaquent à leurs programmesteur Poutine», intrigant, autoritai- habituels. Channel One, reportagere, voire violent, quand le chapitre sur Tahiti; sur Euronews Russie,premier, diffusé la semaine précé- « prestige et tradition du Bolchoï».dente, tirait plutôt le portrait d’un Il faudra attendre 18heures, heure« mister Vladimir», président de Paris, pour que tombent les pre-visionnaire, acteur majeur du miers résultats, qui déjà ne fontdégel et du rapprochement avec plus l’ombre d’un doute, et quel’Occident. des débats s’en viennent bouscu- « Le retour du grand froid», le ler les séries dominicales de One.titre de la face b du documentairese voulait-il visionnaire? On y son-geait un rien inquiet en se souve- Pas facilenant des images furtives happées de rencontrerquelque deux heures plus tôt audétour des journaux télévisés de Vladimir Poutine sur20heures. Sur France 2, après un le petit écran en cesujet sur un accident de luge surve-nu dans les montagnes françaises, dimanche d’électionon y voyait un Poutine en anorakbleu, place du Manège à Moscou, Du coup, outre France 5, c’estpétrifié soit par le froid, soit par sur La Chaîne parlementaire, àl’émotion – on ne saura jamais –, 22 h 30, que l’on a pu observer lon-s’avancer vers ses milliers de sup- guement, sous un autre angle, laporteurs. Il semble que le visage a silhouette du président russe. « Lechangé, se soit enrobé, se soit système Poutine» raconte l’ascen-assoupli peut-être, les convictions sion vertigineuse et la métamor-sûrement pas. Là encore, est-ce le phose de ce petit gradé sans enver-froid, ou bien l’effet du temps à gure devenu président d’un desruminer son impatience? Mystè- plus puissants pays de la planète,re. La caméra de toute façon ne s’at- mais où 25 % de la population vittarde pas, le reportage est bouclé désormais sous le seuil de pauvre-en moins de quatre minutes. té. Avec cette ultime vérité noctur-Même silhouette crispée, sur la ne, entendue sur La Chaîne parle-même scène place du Manège, hui- mentaire: « Poutine est loyaltième sujet sur TF1. Instants tout envers sa patrie, et non envers lesaussi brefs. hommes.» C’est peut-être cela qui C’est dire si ce n’est pas facile de plaît au peuple russe. pA ne pas manquer sur 0123.frWebdocumentaire Russie, en route pour le changement Alors que le pouvoir russe préparait sa présidentielle, notre correspondan- te, Marie Jégo, a parcouru la route allant de Saint-Pétersbourg à Moscou pour en tirer le portrait multimédia d’une société en mouvement. Un webdocumentaire coproduit par LeMonde et Arte. (PHOTO : MAX AVDEEV) http://www.lemonde.fr/international/pTirage du Monde daté dimanche 4-lundi 5 mars 2012 : 395 554 exemplaires. 123
  • 28. Marie Lichtenberg, rédactrice de mode et son sac ‘‘Marie’’ ÉDITION LIMITÉETél. : 01 82 88 00 92 WWW.LETANNEUR.COM ÉLÉGANCE NATURELLE

×