journal le monde du 29-2-2012
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Like this? Share it with your network

Share

journal le monde du 29-2-2012

  • 9,212 views
Uploaded on

صحيفة لومند ليوم 29-2-2012

صحيفة لومند ليوم 29-2-2012

More in: Education
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
9,212
On Slideshare
9,212
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
4
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Cinéma « Oslo, 31 août » « En terrains connus » « Les Infidèles » P. 20-22 Mercredi 29 février 2012 - 68e année - N˚20873 - 1,50 ¤ - France métropolitaine - www.lemonde.fr --- Fondateur : Hubert Beuve-Méry - Directeur : Erik Izraelewicz La droite culmine à 50km de Paris A Homs, l’agonied’une t Une étude exclusive de l’IFOP établit un lien entre l’éloignement t Le phénomène est sensible dans toute la France. Nous l’avons t Le Front national enregistre ses meilleurs scores dans ces grandes ville martyre des centres urbains et le vote vérifié en Seine-et-Marne couronnes périurbaines Page 3 t Pas d’eau, ni de soins, ni d’électricité, mais une pluie d’obus sur les civils D Paris Créteil Boissy- Brie-Comte- Mormant Nangis Saint-Léger robert eux quartiers d’Homs sont dans la ligne de tir des forces loyalistes du régime syrien : Baba Amro et Inchaat. Les blessés en sont évacués au compte-gouttes. Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) exige deux heu- res de cessez-le-feu par jour, en vain. L’ob- jectif des forces de Bachar Al-Assad sem- ble être l’anéantissement, peu en importe 0 10 km 20 km 30 km 40 km 50 km 60 km 70 km le prix humain. Lundi, les violences ont fait au moins 125 victimes dans le pays, dont 64 à Homs, notamment des femmes et des enfants Hollande domine (env. 30 %) Forte montée de Le Pen Le Pen domine (+ de 25 %) Sarkozy au plus haut Hollande remonte qui tentaient de fuir Baba Amro. Sarkozy autour de 20 % Recul de Hollande Sarkozy remonte Hollande bas (env. 25 %) Recul de Sarkozy Jacques Bérès, chirurgien français de Le Pen au plus bas Sarkozy au plus bas Hollande au plus bas Le Pen haut mais en recul Le Pen stable 71ans, cofondateurde Médecinssans fron- (— de 20 %) (— de 25 %) tières, raconte les deux semaines qu’il a INFOGRAPHIE LE MONDE passées à soigner des blessés dans les zones contrôlées par la rébellion. p P. 6 Les internats d’excellence Après l’affaire Borloo, le patron Manolis Glezos, 89 ans, le Grec métamorphosent les élèves de Veolia tente de rebondir résistant qui résiste toujours ÉDUCATION Voulus par Nicolas Sarkozy, ils offrent ENTREPRISE L’échec du putsch d’Henri Proglio devant RENCONTRE « Si la colère des gens ne se transforme pas une deuxième chance à 2 127 jeunes méritants issus de porter Jean-Louis Borloo à la tête de Veolia profitera-t-il en acte politique, nous serons perdus », affirme celui qui milieux défavorisés. Mais à un coût prohibitif. Page 4 à Antoine Frérot ? Rien n’est vraiment joué. Page 15 décrocha, en 1941, le drapeau nazi de l’Acropole. Page 17 présidentielle 2012 Le pétrole flambe, le gaz de schiste attend Des images de campagne très contrôlées ENQUÊTE Des sociétés de production choisies L e prix des carburants à la présence, abondante sur la planè- hydraulique, pollution des nap- de recettes fiscales à la clé. par les candidats tournent les images des meetings. P. 2 pompe flambe et les candi- te, qui fait dire aux experts de pes phréatiques…)? Le pire n’est Aux Etats-Unis, la production à dats à l’élection présidentiel- l’Agence internationale de l’éner- jamais certain. L’Etat a les grande échelle des shale gas le – Nicolas Sarkozy et François gie (AIE) qu’on est à la veille d’un moyens, techniques et juridiques, depuis 2009, où ils représentent Sarkozy frémit dans les sondages Hollande en tête – regardent « âge d’or du gaz ». La France en d’en encadrer strictement la pro- aujourd’hui 23 % de la consomma- ÉTUDE L’entrée en campagne a eu un effet limité. P. 5 ailleurs. Ou, à tout le moins, dans posséderait, avec la Pologne, les duction. Si cette nouvelle source tion, a commencé à modifier la la mauvaise direction. Alors que plus grandes réserves d’Europe. d’énergie ne peut pas remplacer donne. Le prix du gaz a été divisé le litre de super sans plomb 95 a M.Sarkozy a interdit à Total et totalement le pétrole, qui restera par cinq depuis son sommet de Hollande s’attaque aux très gros salaires atteint 1,60 euro et celui du gazole aux autres compagnies pétroliè- la base des carburants automobi- l’été 2008. Désormais trois fois FISCALITÉ Le socialiste a surpris en proposant de 1,44 euro, le chef de l’Etat juge res de les exploiter en leur reti- les, elle permettrait d’alléger la fac- moins cher que sur le Vieux Conti- qu’on ne peut rien faire contre les rant en 2011 leurs permis d’explo- ture des 11millions de Français uti- nent, il donne un avantage compé- surtaxer les revenus supérieurs à 1 million d’euros. P. 5 forces du marché pétrolier. Le can- ration. M. Hollande, poussé par lisant le gaz. titif indéniable à certains secteurs didat socialiste propose de geler Europe Ecologie-Les Verts (EELV), Les gaz de schiste dessinent un de l’industrie américaine (chimie, les prix pendant trois mois et de veut les laisser prisonnières du scénario économique moins som- pétrochimie…). rétablir une TIPP flottante, qui entraînerait un sérieux manque à sous-sol. bre que certaines prédictions éco- logistes: un renforcement de l’in- Tout indique que les prix du pétrole continueront d’augmen- Fauteuils & Canapés Club Editorial Haut de GammeUK price £ 1,50 gagner pour l’Etat. dépendance énergétique au ter dans les prochaines années, à Mais entre ce laisser-faire et cet moment où le « nationalisme mesure que les réserves décline- interventionnisme sans lende- pétrolier» reste vigoureux de la ront et que la demande des pays main, il existe sans doute une troi- Pourra-t-on longtemps se plain- Russie au Venezuela, en passant émergents augmentera. C’est sième voie, de long terme, il est dre de la flambée des prix de par les Etats du golfe Arabo-Persi- donc tout le « mix énergétique » vrai : le développement d’un subs- l’énergie et refuser l’exploitation que; un regain de compétitivité qu’il faut repenser – sans faiblesse titut au pétrole. Il porte un nom, des gaz de schiste au nom des pour l’économie ; et, pourquoi vis-à-vis de la défense de l’environ- honni par les mouvements écolo- menaces qu’ils font peser sur l’en- pas, la relocalisation de certaines nement, mais sans tabou. p gistes : les gaz de schiste. C’est leur vironnement (fracturation industries avec plus d’emplois et Lire page 15 Le regard de Plantu Misère et rédemption des enfants de Soweto D es mères de 15 ans, des orphelins du sida, des enfants rendus muets par l’ultraviolence familiale… Reporta- ge au centre Elton-John-Masibam- bane de Soweto qui aide les enfants perdus du township sud-africain à survivre et à se reconstruire. Un combat contre la misère des taudis, de plus en plus nombreux sur une L’indémodable fauteuil CLUB, plus de 80 ans et planètequis’urbaniseà toutevites- toujours plus de succès ! Cuir mouton ciré, patiné, vieilli, se. L’Unicef a publié, le 28 février, suspension et ressorts. Plus de 30 modèles en exposition. un rapport intitulé « Les enfants dans un monde urbain», qui poin- te la vulnérabilité des centaines de 80, rue Claude-Bernard - 75005 PARIS millionsdemineursdesmégalopo- Tél. : 01.45.35.08.69 les du tiers-monde. p www.decoractuel.com Lire page 10 Algérie 150 DA, Allemagne 2,00 ¤, Antilles-Guyane 2,00 ¤, Autriche 2,40 ¤, Belgique 1,50 ¤, Cameroun 1 600 F CFA, Canada 4,25 $, Côte d’Ivoire 1 600 F CFA, Croatie 18,50 Kn, Danemark 28 KRD, Espagne 2,00 ¤, Finlande 2,80 ¤, Gabon 1 600 F CFA, Grande-Bretagne 1,50 £, Grèce 2,20 ¤, Hongrie 750 HUF, Irlande 2,00 ¤, Italie 2,20 ¤, Luxembourg 1,50 ¤, Malte 2,50 ¤, Maroc 10 DH, Norvège 28 KRN, Pays-Bas 2,20 ¤, Portugal cont. 2,00 ¤, Réunion 2,00 ¤, Sénégal 1 600 F CFA, Slovénie 2,20 ¤, Suède 35 KRS, Suisse 3,00 CHF, TOM Avion 380 XPF, Tunisie 2,00 DT, Turquie 6,50 TL, USA 3,95 $, Afrique CFA autres 1 600 F CFA,
  • 2. 2 présidentielle 2012 0123 Mercredi 29 février 2012Plus on est riche, moins Enquête Invoquant raisons pratiques et souci de sécurité, des candidats à la présidentielle confient à des sociétés de production l’enregistrementon a de morale, c’est prouvé de leurs meetings. Les chaînes de télévision s’en accommodentD Commentleséquipes ans un climat politique où tion quasi identique pour le res- il est tant question d’oppo- pect dû aux piétons… sition entre les « élites» et Mais, direz-vous, ce n’est pasle «peuple », voici une étude qui parce qu’on a une belle voiture decampagnecontrôlentlesimagesdevrait faire couler beaucoup qu’on est nécessairement riche.d’encre. Et pour cause : des cher- Ce qui n’est pas faux. Aussi, lescheurs américains et canadiens chercheurs ont complété ces deuxdocumentent, dans l’édition du expériences par d’autres, menéeslundi 27 février de la revue Procee- en laboratoire. A chaque fois, unedings of the National Academy of centaine d’individus ont été invi-Sciences (PNAS), l’existence d’une tés à prendre connaissance derelation inverse entre élévation divers scénarios ou situations:dans la hiérarchie sociale et éthi- atteinte d’un objectif au prix mencé à fréquenter le « château » enque du comportement indivi- d’une entorse à la morale, capta- 1984, quand il faisait partie de la celluleduel. C’est-à-dire, exprimé de tion d’un bien de manière indue image de Jacques Pilhan, conseiller enmanière un peu plus directe, que au détriment d’un tiers, menson- communication de François Mitterrand.plus vous êtes riche, plus vous ge au cours d’une négociation, cau- Il a continué avec Jacques Chirac et, ensui-êtes susceptible de vous compor- tion d’une faute dans le cadre pro- te, avec M. Sarkozy. Dernièrement, il étaitter de manière moralement fessionnel. Puis les participants aux manettes pour « le signal internatio-lamentable. ont rempli un questionnaire nal » des sommets du G20 et du G8 et a L’équipe américano-canadien- répondant à la question de savoir réalisé, le 31 décembre 2011, les vœux dune menée par Paul Piff (université dans quelle mesure ils seraient président de la République à l’Elysée. « Jede Californie à Berkeley) a quel- prêts à reproduire ces comporte- ne suis pas un militant », assure le réalisa-ques arguments. Les chercheurs ments. A chaque fois, une corréla- teur. « Quelle que soit la captation, c’estont mené pas moins de sept proto- tion entre le statut social des parti- moi qui rythme et réalise, sans personnecoles expérimentaux différents, cipants et leur capacité à enfrein- de l’UMP dans mon dos », poursuit-il.qui concluent tous dans le même dre l’éthique est mise en évidence. « En plus des six caméras mises à ma dis-sens. Une dernière expérience a position, j’ai exigé une grue qui me permet consisté à placer près de 200 per- de faire des plans qu’aucune chaîne de télé-« Cupidité » sonnes devant un jeu informati- vision ne pourrait réaliser », dit celui qui, Le premier est simple: il s’est que de lancer de dés : une somme en 1997, fut mêlé, malgré lui, à l’affaire dusimplement agi de se poster à un d’argent leur était promise si le « vrai faux journal » de France 3. Cettecarrefour et d’observer les véhicu- score atteint après cinq lancers année-là, un spot publicitaire des labora-les pris en flagrant délit de refus était élevé. Mais, bien sûr, le jeu toires Pfizer, destiné à des médecins-psy-de priorité. La deuxième expérien- était pipé et le score ne pouvait chiatres, avait été tourné sur le plateau duce, très semblable, a quant à elle excéder 12 points. Ceux qui ont « 19/20 » de la chaîne avec la journalisteconsisté à relever les situations rapporté des scores supérieurs Laurence Piquet, qui y faisait « un ména-dans lesquelles un piéton engagé aux expérimentateurs ont donc ge ». Le générique employé était celui dusur un passage ad hoc se fait cou- triché. Même en tenant compte « 19/20 », tout comme le décor ainsi queper la route par une voiture. Dans de nombreux paramètres comme son réalisateur, Yves Barbara. L’affaireles deux cas, les chercheurs ont l’ethnie, le sexe, l’âge, la religiosi- s’était transformée en scandale et avaitclassé les véhicules en cinq catégo- té, l’orientation politique, il n’y a Conférence de presse de François Hollande, à Brest, le 30 janvier. J.-C. COUTAUSSE/FRENCH-POLITICS POUR « LE MONDE » provoqué de gros remous au sein de Fran- Iries, des épaves roulantes (grou- rien à faire, « la classe sociale pré- ce 3. Après avoir déposé plainte en diffa-pe1) aux berlines de luxe (groupe dit positivement le fait de tricher». mages fournies par l’UMP », « Ima- grandissant de caméras et de micros, et la mation contre la direction, Yves Barbara5). Résultat: près de 30 % des véhi- A quoi tient ce lien entre hauteur ges fournies par le PS ». Depuis le cohue qui va avec, peuvent être dange- avait finalement été blanchi. « Dans la fou-cules du groupe 5 forcent le passa- sociale et bassesse morale? En par- début de la campagne présidentiel- reux et, surtout, brouiller l’image de leur lée, j’ai été interdit de travail pendant cinqge aux voitures prioritaires, un tie, répondent les chercheurs, « à le et l’entrée dans la course de Nico- leader. « Pour le meeting du Bourget, on a ans », dit -il.taux quatre fois supérieur aux une perception plus favorable de las Sarkozy, les journaux télévisés compté plus de 400 journalistes et techni- Si les réalisateurs choisis par les candi-groupes 1 et 2, et trois fois supé- la cupidité». p diffusent de plus en plus des ima- ciens », indiqueManuelValls, directeur de dats s’affichent désormais, il n’en est pasrieur aux groupes 3 et 4. Corréla- Stéphane Foucart ges de meetings réalisées par des équipes la communication de François Hollande. de même au FN. Joint par Le Monde, le de techniciens recrutés par les candidats. Pour cette présidentielle, le PS a donc prestataire qui assure les réalisations des Cette année, le PS, le Front de gauche, fait appel à la société de production Evé- les Verts et le Front national ont adopté le nements grand public et conférences poli- Ces dispositionsLes indégivrables Xavier Gorce même dispositif que celui de l’UMP, qui avait été, en 2007, le premier parti à « pri- tiques, filiale du groupe Euro RSCG, char- gée de « sécuriser » techniquement les commencent vatiser » les images des rassemblements de Nicolas Sarkozy en faisant appel à lieux de rassemblement et de fournir les images, tant au site Internet du candidat à faire grincer des dents Renaud Le Van Kim, producteur et réalisa- qu’aux télévisions qui les sollicitent. parmi les journalistes teur du « Grand journal » sur Canal+. Spécialiste des captations audiovisuel- Ainsi, désormais, les caméras des chaî- nes sont installées sur une estrade au fond audiovisuels les de grands événements, comme les des salles, afin de laisser le prestataire opé- César ou le Festival de Cannes, il était char- rer en toute tranquillité. « On ne peut pas meetings de Marine Le Pen préfère rester gé de fournir une « image propre » et gra- se permettre que notre candidat soit noyé anonyme car, selon lui, « on est très vite sous une forêt de micros et de caméras et catalogué lorsqu’on travaille pour le Selonles communicants, que les médias fassent barrage entre le pré- sident et les Français », explique Franck Front ». Il ajoute : « Je ne fais pas un tra- vail militant, je fournis juste un service au le nombregrandissant de caméras Louvrier, directeur de la communication FN, qui est un client. » etde micros, et la cohue qui va avec, de M. Sarkozy. « Le prestataire travaille en priorité, mais cela n’empêche pas les chaî- Ces dispositions commencent à faire grincer des dents parmi les journalistes peuventêtre dangereux et, surtout, nes de faire ce qu’elles souhaitenten réali- audiovisuels qui, pour certains, n’accep- brouillerl’image de leur leader sant leur montage», poursuit-il. Cette année, l’équipe de M. Sarkozy a tent pas d’être utilisés comme des « relais de communication». Mais les directeurs toutefois changé de prestataire. Elle a fait des rédactions semblent avoir accepté tuite aux chaînes de télévision qui le dési- appel à Yves Barbara, réalisateur indépen- cette « obligation ». « Pour le moment, il raient. Des shows filmés « à l’américaine » dant qui a travaillé longtemps à France 3, n’y a pas de problème, car nous ne diffu- avec forêt de drapeaux, lumières tra- notamment sur le « 19/20 », « Thalassa » sons jamais de meetings en direct », vaillées et spectateurs enchantés devant et « Faut pas rêver ». « Le président aime confiait, début février, Thierry Thuillier, leur favori. L’argument avancé pour justi- beaucoup “Thalassa”, et nous l’avons choi- directeur de l’information de France Télé- fier cette privatisation de l’image était si car c’est un grand professionnel et quel- visions, dans un entretien au « Monde d’ordre pratique et sécuritaire. Il reste le qu’un que l’on connaît bien », précise TéléVision ». « Lorsque nous prenons une même pour l’élection de 2012. M. Louvrier. séquence d’un prestataire, nous le signa- Selon les responsables de la communi- C’est surtout un vieux routier de l’Ely- lons à l’antenne, pour qu’il n’y ait pas de cation des candidats, le nombre toujours sée et de la politique. Yves Barbara a com- confusion. Le principal est de maîtriser nos retransmissions et de donner un sensSociété éditrice du « Monde » SA à nos images », poursuit-il.Président du directoire, directeur de la publication Louis Dreyfus « L’utilisation d’images fournies par lesDirecteur du « Monde », membre du directoire, directeur des rédactions Erik IzraelewiczSecrétaire générale du groupe Catherine Sueur partis ne peut se justifier que s’il y a un tra-Directeurs adjoints des rédactions Serge Michel, Didier Pourquery vail critique et pédagogique à destinationDirecteurs éditoriaux Gérard Courtois, Alain Frachon, Sylvie Kauffmann des citoyens, sans quoi c’est dommagea-Rédacteurs en chef Eric Béziat, Sandrine Blanchard, Luc Bronner, Alexis Delcambre,Jean-Baptiste Jacquin, Jérôme Fenoglio, Marie-Pierre Lannelongue (« M Le magazine du Monde ») ble pour le journalisme », souligne Mar-Chef d’édition Françoise Tovo lène Coulomb-Gully,professeure en com-Directeur artistique Aris Papathéodorou munication à l’université de Toulouse-LeMédiateur Pascal Galinier Mirail dans un entretien à l’AFP. « Que lesSecrétaire générale de la rédaction Christine LagetDirecteur du développement éditorial Franck Nouchi communicants veuillent imposer leurConseil de surveillance Pierre Bergé, président. Gilles van Kote, vice-président point de vue, c’est normal. L’honneur des journalistes, c’est de résister à ce type de0123 est édité par la Société éditrice du «Monde » SA suggestion», ajoute-t-elle.Durée de la société : 99 ans à compter du 15 décembre 2000. Capital social : 94.610.348,70¤. Actionnaire principal : Le Monde Libre (SCS).Rédaction 80, boulevard Auguste-Blanqui, 75707Paris Cedex 13 Tél. : 01-57-28-20-00 Y a-t-il un risque de manipulation ?Abonnements par téléphone : de France 32-89 « Non », répond Hervé Béroud, directeur(0,34 ¤ TTC/min); de l’étranger : (33) 1-76-26-32-89ou par Internet : www.lemonde.fr/abojournal de la rédaction de BFMTV. « Si un candi- dat est mauvais sur le fond comme sur la forme, il sera mauvais à l’antenne malgré La reproduction de tout article est interdite sans l’accord de l’administration. Commission paritaire des publications et agences de presse n° 0712 C 81975 ISSN 0395-2037 les soins apportés à la réalisation », avan- ce-t-il. « On ne cherche à manipuler per- sonne », insistent, de concert, Franck Lou- vrier et Manuel Valls. Qu’on le veuille ou non, dans une cam- 80, bd Auguste-Blanqui, Imprimerie du MondePrésident : Louis Dreyfus 75707 PARIS CEDEX 13 12, rue Maurice-Gunsbourg, pagne électorale, la bataille de l’image res- Directrice générale : Tél : 01-57-28-39-00 94852 Ivry cedex te primordiale. p PRINTED IN FRANCE Corinne Mrejen Fax : 01-57-28-39-26 Meeting de Nicolas Sarkozy à Lille, le 23 février. BONAVENTURE/SIPA Daniel Psenny
  • 3. 0123Mercredi 29 février 2012 présidentielle 2012 3Aux portes des pavillons où séduit «Marine »Mormant, à 50 kilomètres de Paris, est l’un de ces villages «rurbains» où la gauche fait face à l’extrême droiteReportage lées résonnent du brouhaha de la télévision.Ici, l’accueilest plus cha-Mormant (Seine-et-Marne) leureux. L’échange peut mêmeEnvoyé spécial durer deux-trois minutes. Le nom de François Hollande ne susciteL e rendez-vous a été donné pas d’hostilité particulière. Pas de devant la gare. En cette fin véritable adhésion non plus. Une d’après-midi d’hiver, il fait octogénaire prend son program-encore assez clair pour distinguer, me pour sa fille. Elle a « voté Ségo-au loin, des champs à perte de vue, lène la dernière fois », se dit « fémi-à gauche, le clocher du vieux villa- niste», et pensecette année « beau-ge, et, à droite, les dizaines de coup de bien de Marine ».pavillonsquiontéclos dansles der- A l’étage du dessous, un jeunenières années du 20e siècle. retraité qui a lui aussi « voté pour Avec leurs piles de programmes l’ex de Hollande » en 2007 confie àde François Hollande sous le bras, voixbassequebeaucoupdesesvoi-on les reconnaît au premier coup sins « penchent pour le côté obs-d’œil. Ils sont cinq, ce jour-là, à cur». Patiemment, la candidate luiaccompagner Patricia Inghel- explique que « le programme debrecht, candidate socialiste aux Hollande est très réaliste ». Hoche-prochaines législatives dans la mentde tête.«Merci,jevaislire, çaa3e circonscription de Seine-et-Mar- l’air intéressant, mais je ne suis pasne, une soixantaine de communes sûr de voter. » Sur le palier voisin,au total, dont celle qu’ils ont choisi une jeune femme exprime led’arpenter en cette fin d’après- même désabusement, mais pourmidi d’hiver : Mormant, à 53 kilo- elle, ce sera «le président». « Il nousmètres de Paris. Une petite heure a pas mal menés en bateau, maisde train depuis la gare de l’Est. bon, c’est un peu du pareil au Equipés du « Kit de survie du même, non ?»volontaire en porte-à-porte », un Il fait désormais nuit sur Mor-vademecum de 5 pages distribué mant. A la gare, Patricia Inghel-par le « national» où l’on apprend brecht et ses camarades se retrou-notamment comment « sentir si ventcommeprévu.L’autrebinôme[son] interlocuteurest de gauche ou fait ses comptes : « Sur 13 portesde droite », les six militants PS se ouvertes, 3 ont dit clairement qu’ilsconstituentenbinômes,serépartis- Zone pavillonnaire de Seine-et-Marne. Dans ce département, les élus PS ont du mal à convaincre les habitants de voter pour eux. ARTEDIA/LEEMAGE voteraient Le Pen », ce qui corres-sentlestracts,etsedonnentrendez- pond grosso modo au score du FNvous une heure et demie plus tard. gauche. Mais aux cantonales de la section socialiste de Mormant. nées se tient debout sur le trottoir. ne font plus d’effort». De passage à aux cantonales. Restent les plusPatricia Inghelbrecht anticipe: «Ca 2011, il est l’un des douze élus de Un pavillon, un deuxième, un Son mari a la tête enfouie sous le Mormant pour voir « le fiston », ils nombreux, ceux qui ont polimentrisque d’être un peu dur...» Seine-et-Marne (sur 23) à avoir troisième... Les portes s’entrou- capot de sa voiture. La main noire ontfinipar«fuir»cettegrandeban- prisletract deM. Hollande,patiem- Un peu dur ? Il est vrai que les affronté en duel un candidat du vrent. « Bonjour, on vient pour de cambouis, il prend le program- lieue où ils s’étaient installés dans ment discuté, rarement claqué larésultats des dernières élections Front national, lequel a tout de François Hollande...», lance la can- mede Hollandemais met d’emblée les années 1980. « On s’est exilés porte. Mais jamais manifesté lefont de Mormant, pour ces mili- même réalisé 41 % des voix au didate derrière le portail. les points sur les « i » : «Je vote pour dans le 40, s’amuse la femme. Les moindre enthousiasme. «On parletants du PS, une terre de mission. second tour. « D’autant plus la dame... » La dame, c’est Marine Landes,au moinsil fait beau. Etpuis des “oubliés”. On est ici plutôt chezLa maire, ici, est UMP. Le député, effrayant que le FN a fait une cam- « Taper sur la table » Le Pen. Ouvrier à la retraite, il veut ça reste la France.» les “éloignés”, nuance Patricial’ancien secrétaire d’Etat Yves Jégo, pagne aveugle, sans force militan- De l’autre côté du jardinet, l’ac- « taper sur la table », en a « marre Un peu plus loin, les pavillons Inghelbrecht. Tout notre boulot, ici,est vice-président du Parti radical te, avec pour seul étendard l’affiche cueil est poli mais l’échange reste des racailles». Sa femme le coupe : laissent la place à des immeubles c’estdelesraccrocher.Cavaêtredur,valoisienet soutientNicolasSarko- Marine Le Pen », commente Jocely- laconique. Au bout de la rue, une «Mon mari est polonais, il s’est inté- dedeuxétages.En cettefin d’après- mais on est là pour ça.» pzy. Le conseiller général, lui, est à ne Sifflet-Guerquin, secrétaire de femme d’une cinquantaine d’an- gré, lui. Les étrangers, aujourd’hui, midi, les cages d’escalier mal iso- Thomas WiederDanslaFrancepéri-urbaine,le«survote»pourleFrontnationalexprimeunecolèresourdeL’ÂGE, le sexe, la catégorie socio- d’un score assez proche de sa Fourquet, directeur adjoint duprofessionnelle sont les varia- moyenne nationale. Pour le candi- Les trois favoris au coude-à-coude à 50 km des grandes villes département opinion de l’IFOP. Leblesauxquelles on songe sponta- dat socialiste, il s’agit en revanche INTENTIONS DE VOTE EN FAVEUR DES TROIS PRINCIPAUX CANDIDATS, en % choix, c’est celui de la verdure, denément pour expliquer le com- d’une contre-performance. Dans la mise à distance de la grande vil-portement des électeurs. Elles ne ces zones situées à une cinquantai- 33 Périurbain Grand périurbain Rural le et de ses nuisances. La contrain-sont pas les seules. Depuis une ne de kilomètres des grandes te, c’est celle du prix du foncier etdizaine d’années, quelques spécia- aires urbaines, François Hollande 31 de l’immobilier. Pour pouvoir ache- F. Hollandelistes de géographie électorale s’in- obtiendrait des scores inférieurs ter un petit pavillon à la propriété,téressent à ce qu’ils appellent le d’environ 6 points à ceux qu’il réa- 29 les ménages modestes doivent« gradient d’urbanité». Derrière liserait sur l’ensemble du territoi- aller de plus en plus loin. » 27cette expression barbare se cache re. Nulle part l’écart avec son Selon Michel Bussi, professeurune idée au fond assez simple : niveau moyen d’intentions de 25 de géographie à l’université deselon la distance qui les sépare vote n’est plus grand. Rouen, les «frustrations sociales»des grandes aires urbaines, les 23 M. Le Pen générées par ce « mélange d’éloi-individus votent de façon très dif- Riches viviers 21 gnement choisi et de relégationférente. Pour Mme Le Pen, c’est exacte- subie» seraient propices à l’expres- L’IFOP, dans une étude que ment l’inverse. Ces territoires 19 sion d’un « vote de protestation».LeMonde publie en exclusivité, en périurbains sont précisément Selon lui, ces populations sont vic-fait la démonstration édifiante. ceux où elle obtiendrait ses 17 times d’une «ascension sociale ina-Cette enquête se fonde sur les don- meilleurs résultats: jusqu’à N. Sarkozy chevée». Le prix à payer pour la vie 15nées cumulées de plusieurs sonda- 9 points de plus que sa moyenne qu’ils ont choisie est élevé:ges d’intentions de vote réalisés nationale. Dans ces espaces situés emprunts immobiliers, temps de 0-10 km 10-20 20-30 30-40 40-50 50-60 60-70 70-80 80-90 90-100 plus de 100 kmentre le 9janvier et le 14février. Au à une quarantaine de kilomètres transports, éloignement par rap-total, 8 052 électeurs ont été inter- des grandes villes, la présidente Distance aux aires urbaines de plus de 200 000 habitants port aux services publics. L’isole-rogés. Le principal résultat est le du Front national pourrait même ment, qui peut être le fruit de stra-suivant: dans les zones situées à arriver en tête au premier tour de ENQUÊTE IFOP-FIDUCIAL RÉALISÉE POUR « PARIS MATCH » AUPRÈS DE 8 052 PERSONNES ENTRE LE 9 JANVIER ET LE 14 FÉVRIER tégies individualistes, a aussi sesenviron 50km d’une aire urbaine l’élection présidentielle. revers: le repli sur soi et le rejet dede plus de 200000 habitants, les Ce « survote» frontiste de la tage. Si Marine Le Pen dépasse les fres? La sociologie recoupe la géo- geois se sont adjoints des lotisse- l’autre. De la réponse qu’apporte-trois favoris du premier tour de France périurbaine n’est pas une 16,9 % de son père en 2002, elle le graphie. Au cours des dernières ments pavillonnaires et de petits ront les candidats à la colère sour-l’élection présidentielle – François nouveauté. En 1995, 2002 et 2007, devra donc en premier lieu à la décennies, ces grandes couronnes immeubles d’habitat social. Là se de de cette France silencieu-Hollande, Nicolas Sarkozy et Mari- c’est déjà là que Jean-Marie Le Pen percée qu’elle aura réalisée dans périurbaines ont connu de pro- sont installées des populations sedépendra en grande partie lene LePen – obtiendraient quasi- avait obtenu ses meilleurs résul- ces territoires dont les graphiques fonds bouleversements sociodé- venues des centres-villes ou, plus résultat de la présidentielle: 28 %ment les mêmes scores: autour de tats. Mais l’écart avec son score montrent qu’ils constituent pour mographiques. Les agriculteurs souvent, des banlieues proches. des électeurs vivent aujourd’hui25% chacun. national était alors beaucoup plus elle de riches viviers. n’y sont plus qu’une poignée. « Elles sont là par choix autant que dans ces territoires périurbains. p Pour le chef de l’Etat, il s’agit là ténu : 2 points de plus, pas davan- Comment expliquer ces chif- Autour des vieux noyaux villa- par contrainte, explique Jérôme T. W. Mercredi 29 février à 21h00 Philippe DESSAINT reçoit Les enjeux internationaux marine Le pen, nathalie arthaud, au cœur de La campagne philippe douste-BLazy TV5MONDE, disponible en partenariat avec Plus d’infos sur www.tv5monde.com/france2012 sur câble et satellite
  • 4. 4 présidentielle 2012 0123 Mercredi 29 février 2012AprèsRachidaDati,NicolasSarkozyveut«récupérer» Rama Yade Education: les internats d’excellence, une deuxième chance au coût prohibitif Nicolas Sarkozy devait visiter, mardi 28février à Montpellier, un des établissements lancés en 2010. 500millions d’euros ont été investis pour 2000 élèves méritants issus de milieux défavorisés L e candidat Nicolas Sarkozy dix fois moins. Sauf si l’on ajoute devait visiter l’internat les quelque 8 000jeunes accueillis Nicolas Sarkozy veut « fortement augmenter » les profs d’excellence de Montpellier dans des places labellisées – des lits avantdeprésentersonprogramme d’internats classiques rebaptisés Nicolas Sarkozy veut des ensei- cadrent le nouveau contrat que sur l’éducation, mardi 28 février.Ce « excellence» et attribués à des jeu- gnants « davantage présents le candidat veut proposer aux nouveau type d’internat destiné nesméritants– quiontpermisd’af- dans les établissements, disponi- enseignants. « Je ne propose pas aux élèves méritants de milieux ficher 10 000 jeunes en internats bles pour les élèves. En contre- plus de professeurs, mais des pro- défavorisés est un des dispositifs d’excellence à la rentrée 2011. partie, leur rémunération sera fesseurs mieux considérés, à qui centraux de sa politique éducative. Autant d’élèves qui se voient fortement augmentée », affir- lon donne les moyens de remplir Un point fort ou un point faible? A offrir une deuxième chance. Parce me-t-il dans Midi libre, mardi leur mission déducation », a-t-ilAprès avoir renoué les liens avec l’ancienne garde des sceaux Rachida l’heure du bilan, ces réalisations, que,notent les inspecteurs,« ce que 28 février, avant son discours ajouté, taclant le candidat PS, M.Dati, Nicolas Sarkozy veut obtenir le ralliement de Rama Yade, passée quiaurontcoûté500millionsd’eu- démontrent les expériences, c’est sur l’école. Ces éléments Hollande, et ses 60 000 postes.au Parti radical de Jean-Louis Borloo. Nicolas Sarkozy et ses conseillers ros et hébergent 2 127 élèves, ne qu’enengageantdesmoyensimpor-veulent approcher l’ancienne secrétaire d’Etat aux droits de l’homme. font pas l’unanimité. tants et dérogatoires, utilisés parLe candidat UMP en a parlé à plusieurs de ses proches. « On est plus forts Les inspecteurs généraux qui des personnels sélectionnés, moti- coût classique d’une scolarité. Ce directeurde l’enseignementscolai-à plusieurs pour la convaincre», estime l’un d’eux. « Rama Yade mène ont travaillé sur ce sujet en vésetcompétents,unemeilleurepri- que l’inspection générale appelle re et concepteur de ces internats.son combat, mais elle fait toujours partie de notre famille politique. 2010-2011 n’ont pas été les plus seencharged’unpetitnombred’élè- « des budgets de fonctionnement Pour lui, « c’est un laboratoire quiL’idée est qu’elle joue un rôle actif auprès du candidat. On n’en est mal- convaincus. A leurs yeux, « l’idée de ves issus de milieux modestes est confortables » a de fortes implica- va faire évoluer tout le système ».heureusement pas là », décrypte un proche de Nicolas Sarkozy. distinguerpositivementcertainsélè- possible». Mais « cette démonstra- tions sur la vie des jeunes. A Par la jonction qu’il offre entreInterrogée par Le Monde, Rama Yade dit ne pas avoir eu de contacts vesestpeucompatibleavecleprinci- tion ne résout pas l’ensemble de la Sourdun,l’internatcomptaitlapre- le cours et l’étude, l’internat seraitrécents avec l’Elysée. Elle précise : « Je veux que ma famille politique pe d’égalité républicaine». Remis question». Le reproche fait est bien mière année 3,5 enfants par adul- en train de s’installer comme unegagne, sur une ligne équilibrée, qui tienne compte de ce que pensent les fin 2011 au ministre de l’éducation, d’avoir créé une vitrine très bien te ! Les jeunes y sont encadrés nouvelleformescolaire.MichelSir-radicaux. Nous ne sommes pas des objets qu’on pose sur une étagère», Luc Chatel, leur rapport d’évalua- dotée et laissé en friche le reste de 44heures par semaine. « Les activi- vent, le proviseur de Montpellier,déclare Mme Yade. L’ancienne secrétaire d’Etat aux droits de l’homme se tion dort dans un tiroir. Le Monde a l’éducation prioritaire. tés, c’est bien, mais on manque de n’estpas loin de le penser.Le 27 jan-présente aux législatives dans les Hauts-de-Seine face à l’UMP Manuel pu consulter cette analyse sans temps pour travailler, ou pour vier, il confiait aux chefs d’établis-Aeschlimann. « Je suis la mieux placée pour garder la circonscription àdroite», assène-t-elle. p Arnaud Leparmentier (PHOTO : AFP) concession, mais sans parti pris. Après s’être félicités de la bonne «L’idée de distinguer rêver… », ont fait remonter des élè- ves de Barcelonnette à Dominique sement que, dans ces structures, « l’enseignant ne doit plus seule- positivement400 000 réactivité des rectorats parvenus à Glasman, chercheur en éducation ment se sentir responsable de la construire des établissements aus- si rapidement, les huit signataires certains élèves est qui a partagé, le 27 janvier, ses impressions lors d’une réunion transmission, mais aussi de l’assi- milation des connaissances par les se font plus critiques. Ils estiment peu compatible avec des directeurs d’internat. élèves». qu’il faudrait préciser le concept même d’« excellence » qui ne fait le principe d’égalité La liste des activités offertes a parfois pu virer à la démesure. La Que peut-on objectiver un an après l’ouverture des 12 premiers pas consensus. Ils s’interrogent sur républicaine» préparation d’un brevet de pilota- internats et un trimestre et demiC’est le nombre – erroné – d’élèves de moins dans l’éducation nationale le fait d’extraire des établisse- Les inspecteurs généraux ge est-elle du ressort de l’école ? Y après l’ouverture des 14 suivants?depuis dix ans, selon Nicolas Sarkozy sur RTL, lundi 27 février. Le candi- mentsfragileslesélèveslesplustra- a-t-il un intérêt pédagogiquespéci- Le résultat au diplôme national dudat ajoutait qu’il y avait eu, dans la même période, « 45 000 professeurs vailleurs et posent la question de la Les inspecteurs ont évalué le fique à organiser un voyage à Pon- brevet? Entre 74 % et 100% des élè-de plus ». Or, selon les chiffres de l’Insee, si le nombre total d’élèves du «soutenabilité financière» du pro- coûtd’uneannéeen internatd’exc- dichéry, comme ce fut le cas à ves l’ont obtenu. Avec une men-premier et du second degré a bien diminué entre 2000 et 2010, cette jet dans les années à venir. ellence entre 4 500euros par élève Sourdun ? « Ce que veut le disposi- tion particulière pour Sourdun oùbaisse se chiffre à 149 000 élèves, et non 400 000. Les chiffres du minis- Aujourd’hui, 26 internats d’exc- à Barcelonnette (Alpes-de-Haute- tif,c’est amener chacunau meilleur 18 % ont décroché une mentiontère de l’éducation confirment cette proportion. Par ailleurs, l’éduca- ellence ont ouvert. Ils scolarisent Provence) et 10 000 euros à de lui-même, conjuguer la rigueur bien et 13 % une mention très bien.tion nationale estime que le nombre d’enseignants a baissé d’environ 2127élèves,du CM2 à l’après-bac.Le Sourdun (Seine-et-Marne). Des scolaireavecuneouvertureaumon- Patrick Rayou, un des chercheurs30 000 depuis 2000. Et non augmenté. chef de lEtat avait promis sommes consacrées à l’accompa- de que l’école ne peut ignorer », qui a travaillé sur Marly-le-Roi, aL’équipe de campagne de M. Sarkozy a ensuite rectifié auprès de l’AFP: «Sa 20 000 places pour 2013. On est à gnement du soir, qui s’ajoutent au explique Jean-Michel Blanquer, constaté que les collégiens de cetlangue a fourché, il voulait dire depuis vingt ans et non depuis dix ans.» internat d’excellence des Yvelines ont rattrapé au brevet le niveauLevée d’immunité demandée des élèves de leur établissementpour Jean-Noël Guérini et Robert Navarro d’accueil pour atteindre un scoreLes demandes de levée d’immunité parlementaire de deux sénateurs PS, de 10% supérieur à la moyenne deJean-Noël Guérini (Bouches-du-Rhône) et Robert Navarro (Hérault), ont l’académie de Versailles. Joli résul-été transmises, lundi 27février, à la présidence du Sénat par la chancelle- tat, mais « n’est-ce pas avant toutrie. M.Guérini, 61 ans, président du conseil général des Bouches-du-Rhô- lié au retrait de ces élèves d’établis-ne, a été mis en examen pour association de malfaiteurs, trafic d’influen- sements stigmatisés et à leur arri-ce et prise illégale d’intérêts, dans une affaire touchant à des marchés vée dans un contexte scolaire pluspublics présumés frauduleux impliquant son frère Alexandre, patron de favorable ? », se demande le cher-décharges.M. Navarro est visé, quant à lui, par une instruction pour abus cheur.de confiance. Le PS avait déposé plainte en avril2011, après la découverte A ces doutes sur le fond s’ajou-de «nombreuses factures» réglées par sa fédération pour des déplace- tent les défauts de jeunesse. Lements, notamment en avion, sans lien avec son fonctionnement. – (AFP.) recrutement de la première année n’a pas toujours correspondu au Le programme idéologique profil attendu. A Montpellier, 15 des 90 jeunes recrutés ont eu « de de Marine Le Pen, c’est la gros problèmes de comporte- ment », selon les inspecteurs, qui réhabilitation de Pétain» ont mesuré sur tous les sites entre «10 % et 30% de départs ». De l’avisARNO KLARSFELD général, le recrutement de l’annéeLe président de l’Office français de l’immigration et de l’intégration en cours est « bien meilleur ».a appuyé, lundi 27 février, les propos du ministre de l’intérieur, Claude Autant d’ajustements qui amélio-Guéant, qui juge le programme du FN « nationaliste » et « socialiste ». rent le fonctionnement mais ne résoudront pas le conflit originelFrançoisHollandesoignesonimage Ralph (à gauche) et Miguel à l’internat du lycée Louis-de-Broglie (Marly-le-Roi). CAROLINA ARANTES POUR « LE MONDE » sur le concept. p Maryline Baumardchezlesmilitantsdel’environnementDepuis la signature de l’accord avec son allié écologiste en novembredernier, et les démêlés publics sur l’EPR de Flamanville, François Hollan- A Marly-le-Roi, la «métamorphose» de Miguel et Ralphde s’est vu accoler une image de tiédeur sur toutes les questions ayanttrait à la défense de l’environnement. Son équipe de campagne a repéré Reportage petits frères et sœurs à m’occu- ché « jeunes des quartiers», ils ont soutien en anglais. «Je travaillela faille et s’attache désormais à gommer cette relative faiblesse. per», Ralph n’avait tout simple- dû le combattre en arrivant dans avec des listes de vocabulaire. LeM.Hollande avait déjà fait le déplacement au congrès de France Nature CHANGEMENT DE DÉCOR. Sur leur ment pas le temps de travailler. A leur nouveau lycée huppé, pas très prof me réexplique des structuresEnvironnement (FNE) le 28 janvier, et il y avait été bien accueilli. Il comp- première vie, un voile et tombé. peine d’aller au collège. habitué aux peaux mates. que j’aurais dû apprendre au collè-te franchir un pas supplémentaire en recevant mardi 28février à 18 heu- Miguel Jesus Silva et Ralph Louima Leurs deux vies sont redeve- A Marly, Ralph s’est « refait» et ge.» Et il y a tout le reste. «L’opéra,res, à son QG, les huit associations qui avaient participé, aux côtés de ont tourné la page en faisant leur nues celles d’ados classiques, dont passe son bac cette année avec l’es- les rencontres d’écrivains, les exposNicolas Sarkozy, au Grenelle de l’environnement. rentrée en septembre2010 à l’inter- l’horizon reste le prochain devoir poir d’intégrer un BTS commerce de grands photographes», ajouteLes socialistes affichent leur satisfaction: Greenpeace et Les Amis de la nat d’excellence de Marly-le-Roi de maths, la préoccupation la sor- international. A la maison, sa Ralph. Cette année, le proviseur aTerre, invités par le chef de l’Etat le 13 février pour faire un bilan du Gre- (Yvelines) qui héberge aujourd’hui tie autorisée du mercredi après- mère est « extrêmement fière ». « Et regroupé les activités le mardi soirnelle, et qui ne s’étaient pas déplacés pour montrer leur prise de distan- 152 jeunes scolarisés dans les éta- midi. Leur quotidien, c’est les mon souhait le plus cher c’est que pour que les élèves n’aient pas lace, devraient franchir ce soir les portes du siège de campagne du candi- blissements favorisés des Yvelines. cours, les copains et les devoirs du mes petits frères et petites sœurs tentation d’en faire trop.dat socialiste. p Anne-Sophie Mercier Ils ne sont plus tout à fait les soir. « Ici, travailler c’est naturel. puissent venir ici.» Miguel a juste Patrick Rayou, chercheur qui mêmes depuis qu’ils vivent là. Tout le monde bosse autour de envie de dire que pour son père, s’est intéressé à cet établissement,Marine Le Pen annule des meetings, « faute d’argent » Miguel est en 1e STG au lycée Louis- nous. Tout notre emploi du temps maçon, l’important c’est l’ascen- s’était fait l’écho d’un « trop-plein»Marine Le Pen renonce à deux meetings – l’un à Auxerre, l’autre à de-Broglie de Marly. Ralph en ter- est pensé autour des moments sion sociale. «Il m’a toujours dit culturel un peu contre-productifClermont-Ferrand – qui devaient avoir lieu en mars. Le Front national minale, même section. « Si j’étais d’études», s’étonne Miguel. que je devais mieux réussir que lui. dans un rapport d’étape. L’institu-avance des raisons financières, dues notamment au refus des banques resté aux Mureaux, je terminerais Ça devrait le faire. » tion en a tenu compte et a rééquili-de prêter de l’argent tant que la candidate n’a pas réuni les 500 parraina- un CAP, comme mes copains. Et je Ascension sociale Tous deux avaient un peu raté bré les activités. «Nous avonsges. Par ailleurs, la Convention de Lyon sera réduite à un seul meeting. continuerais sûrement à traîner Plus de sommeil, moins de télé- leur première chance. « L’avanta- mené beaucoup d’entretiens avec avec eux, sourit Miguel. Mon pro- phone portable. La télé se consom- ge, c’est qu’ici il suffit de demander les élèves et souvent entendu des jet, c’est un bac pour m’inscrire en me autrement. «Quand ils veulent pour revoir des choses qu’on a raté discours de la métamorphose. BTS de restauration à Paris.» voir une émission, ils en font la dans les petites classes», rappelle Nous avons vu des jeunes qui A l’internat, Miguel partage sa demande écrite», précise le provi- Ralph. « L’aide est partout. Y’a les avaient été empêchés de travailler chambre avec Ralph. Un grand gar- seur, Jean-Christophe Bergeron, surveillants et y’a des profs. Juste à et qui tout à coup, là, se décou- çon aux racines africaines. Sa vie qui s’est attaché à ces jeunes «qui demander.» Des études, des modu- vraient capables.» Ralph et Miguel aussi a pris un virage à 90˚. « Des chaque jour font mentir l’image les disciplinaires et des SOS sur un en sont. p ennuis avec mon père et trois qu’on voudrait leur coller ». Ce cli- point précis. Miguel, lui, profite du M. B.
  • 5. 0123Mercredi 29 février 2012 présidentielle 2012 5M.Sarkozy gagne des intentions de vote M.Hollandeveut surtaxer les revenusles plus élevésaprès deux semaines de campagne Valérie Pécresse (UMP) parle d’«inflation fiscale»Le président-candidat reconstitue progressivement le «socle» de ses électeurs de 2007 L apropositionde FrançoisHol- sus de 1 million d’euros par mois». lande, lundi 27février sur TF1, Avant de se reprendre pour préci-L ’entrée en campagne de Nico- di27 février,affiche ce même résul- de créer un taux d’imposition ser qu’il voulait parler de mon- las Sarkozy modifie-t-elle la L’écart entre les deux favoris se réduit tat, soit un écart de 1 point. à 75% pour les revenus supérieurs tants«paran»etnonparmois.Cet- donne, à moins de deux mois Sondage Ipsos des 24 et 25 février 2012 Lesdifférentsinstitutsde sonda- à un million d’euros par an a pris te hésitation témoigne peut-êtredu premier tour de l’élection prési- ge, cependant, s’accordent pour tout le monde de court. Y compris d’une part d’improvisation dansdentielle ? Une semaine après Si le premier tour de l’élection présidentielle avait lieu dimanche, rappel constater que M. Sarkozy a gagné dans son camp. Interrogé peu l’annonce.Celle-ci,eneffet, nefigu-avoir fixé un premier instantané, quel serait le candidat pour lequel il y aurait le plus de chances 17 et 18 de 1 à 2 points depuis son entrée en aprèssurFrance2, JérômeCahuzac, re pas dans les « 60 engagements»Ipsos-Logica Business Consulting, que vous votiez... en % des exprimés février campagne.Commentjugerladyna- chargé de la fiscalité et des finances du candidat Hollande, qui pré-pour France Télévisions, Radio mique de M. Sarkozy ? En février, dans l’équipe de campagne du can- voient« unetranchesupplémentai-France et Le Monde, a réalisé unedeuxième photo des rapports de Nathalie Arthaud 0,5 = 0,5 un facteur exogène, le retrait à son profit de trois candidats (Hervé didat socialiste, a paru la découvrir et s’est avoué « circonspect». « Vous re de 45 % pour les revenus supé- rieurs à 150000 euros par part».force, dans une enquête d’inten- Philippe Poutou 0,5 = 0,5 Morin, Christine Boutin, Frédéric m’interrogez sur une déclaration La ministre du budget, Valérietions de vote menée les 24 et Jean-Luc Mélenchon 8 9 Nihous), est venu lui donner un que, pour ma part, je n’ai pas enten- Pécresse,s’estélevéecontre«l’infla-25 février. Soit quelque dix jours François Hollande (petit) coup de pouce. due, a tentéd’éluderle présidentde tion fiscale du programme » de 31,5 32après la déclaration de candidatu- la commission des finances de l’As- M.Hollande,l’accusantd’«inventerre du chef de l’Etat, le 15 février. Eva Joly 2,5 3 Une campagne bipolarisée semblée nationale. Je ne sais trop chaque semaine une nouvelle taxe Elle infirme, pour l’heure, l’idée Autre constat, la consolidation que vous dire. J’attends de voir un sans jamais proposer la moindred’un profond bouleversement des Corinne Lepage 0,5 1 de son « socle» d’électeurs progres- peu ce qu’il en est vraiment.» économie». L’UMP s’est engouffréecartes. Cependant, l’écart au pre- François Bayrou 11,5 11 se. Ainsi, fin octobre, 71% des élec- Mardi matin au Salon de l’agri- danslabrècheensoulignantlesdis-mier tour entre les deux favoris, teurs de M. Sarkozy en 2007 culture, M.Hollande, interrogé sur sensions apparentes dans l’équipeFrançois Hollande, premier, et Dominique de Villepin 1 1,5 disaientvouloirrevoterpourlui.Ils le fait que M. Cahuzac n’était pas du candidat socialiste. « JérômeNicolas Sarkozy, deuxième, se Nicolas Sarkozy 27 25 sont aujourd’hui, selon Ipsos, 82 %. au courant de sa proposition, a Cahuzac a carrément découvert laréduit : il passe de 7 points à Le niveau auquel est mesuré le répondu : « Il l’est maintenant. Il proposition de François Hollande Nicolas Dupont-Aignan 1 0,54,5points. Au second tour, un fossé chef de l’Etat, ainsi que l’évalua- est normal que je prenne un certain sur la taxation de 75 % des hautsdemeure: M. Hollande est créditéde 58 % des intentions de vote (– 1 Marine Le Pen 16 = 16 tion de sa progression, diffèrent peu d’un institut sur l’autre. La dif- nombre d’initiatives. Je suis le can- didat. » Sur le fond de sa proposi- revenus,illustrantainsi,unenouvel- le fois, l’impréparation totale dupoint),contre 42% pour M. Sarkozy férence se fait sur le score mesuré tion, il a estimé que « ceux qui programme économique du candi-(+1 point). Soit 16 points d’écart. Définitif Peut encore changer pour M. Hollande. « Nous dou- gagnent le plus doivent montrer dat», raille Geoffroy Didier, secré- Le choix de vote est... Entre la dixième et cette onziè- 61 % 39 % blons nos études téléphoniques l’exemple » : « C’est du patriotisme taire national de l’UMP.me vague du baromètre Ipsos, une d’études Internet, pour confirmer d’accepterun impôt supplémentai- Au cours de la même émission, Baromètre d’intentions de vote pour l’élection présidentielle. Enquête Ipsos/Logica Business Consultingsemaine d’intense activité du chef pour France Télévisions, Radio France et Le Monde, réalisée par téléphone, du 24 au 25 février, les résultats », précise Brice Teintu- re pour que le pays se redresse. » M. Hollande s’est également pro-de l’Etat s’est écoulée. M. Sarkozy a sur un échantillon de 959 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. rier, directeur général délégué de Invité de l’émission « Parole de noncé pour une «cotisation» desti- Méthode des quotas : sexe, âge, profession du chef de famille, région, catégorie d’agglomération.tenu son premier grand meeting, à l’institut Ipsos. candidat» lundi, M. Hollande avait néeà financerlapriseen chargedesMarseille. Il a été l’invité du jour- Autre constat : la campagne pointé du doigt les gros salaires. En personnes âgées dépendantes.nal télévisé de France 2 et a multi- tre une faible érosion de 0,5 point, plus grand que d’autres instituts s’est bipolarisée autour du duel s’embrouillant un peu. « J’ai appris «Pour assurer ce cinquième risque,plié les déplacements de campa- à 31,5 %. Le paysage, pour le reste, entre les deux favoris. Ainsi, CSA, annoncé entre M. Hollande et les progressions considérables des nous aurons à appeler la solidaritégne. Bref, il s’est invité quotidien- demeure assez stable : le score de dans un sondage réalisé le M.Sarkozy. L’écart entre le deuxiè- rémunérations des patrons du nationale, c’est-à-dire une cotisa-nement à la table des Français. MarineLe Pen nebouge pas,à 16 %; 20 février, créditait le candidat me, M. Sarkozy, et la troisième, CAC40, 2millions d’euros par mois tion », a-t-il expliqué. La prise en Selon notre baromètre Ipsos, FrançoisBayrouenregistreun gain socialiste de 28 %, contre 27 % au Mme Le Pen, n’a jamais été aussi éle- en moyenne. Comment l’accepter ? charge du « cinquième risque »alors qu’il n’avait rien gagné juste de 0,5 point, à 11,5 % ; Jean-Luc président de la République. L’IFOP, vé depuis le début de notre baro- Il n’est pas possible d’avoir ces était une promesse du candidataprès sa candidature, il progresse Mélenchon perd 1 point, à 8 %. dans son « rolling » – une étude mètre: il s’établit, dans cette onziè- niveaux de rémunération », a-t-il NicolasSarkozyen2007.Elleestres-cette fois de 2 points, à 27 % au pre- Au premier tour, cette étude renouvelée chaque jour par tiers, me vague, à 11 points (+ 1 point). p souligné. Il s’est prononcé pour un tée lettre morte. pmiertour.M.Hollande,lui,enregis- d’Ipsos indique toujours un écart réalisée pour Paris Match – de lun- Pierre Jaxel-Truer taux d’imposition de 75 % « au-des- Patrick Roger
  • 6. 6 international 0123 Mercredi 29 février 2012Urgence humanitaire pour les assiégés d’HomsLes quartiers insurgés, pilonnés par l’armée régulière syrienne, ne reçoivent ni ravitaillement ni aide médicaleB aba Amro et Inchaat sont au bord de la mort ; la détresse desrésidentsnecessedegran-dir », écrivent, lundi 27 février, lesmilitants du Conseil révolution-naire d’Homs sur Internet. Cesdeux quartiers rebelles et voisins,dans le sud-ouest de la « capitaledelarévolution»,sont particulière-ment exposés à l’offensive lancéepar le régime de Bachar Al-Assaddepuis le 3 février. Le Croissant-Rouge syrien, qui distribue, encoordination avec le Comité inter-national de la Croix-Rouge (CICR),de l’aide (nourriture, couvertures,aide médicale d’urgence, kits d’hy-giène) dans d’autres parties de laville, ne peut mêmepas y pénétrer. Nul ne sait aujourd’hui com-bien, des 20 000habitants de BabaAmro avant l’offensive, sont tou-jours présents. Les résidents restéssur place se terrent, pour échapperaux bombardementsà l’armelour-de et aux combats entre les grou-pes armés se réclamant de l’Arméesyrienne libre (ASL) et les troupesrégulières. « Baba Amro est l’un desdeux quartiers où la situation est laplus critique, à Homs. Karm Al-Zei-toun [sud-est] est aussi très touché.Il n’y a pas de communications,pasd’électricité, pas de nourriture quirentre. L’eau manque, affirmeAbou Adham, un Syrien originaired’Homs, installé à l’étranger. Lessoins aux blessés sont de plus enplus difficiles.» Lundi, le Croissant-Rougesyrien est parvenu à évacuer troisblessés de Baba Amro ; vendredi,sept blessés avaient été déjà escor-tés par l’organisationvers l’hôpitalAl-Amine, attenant au quartier Lors des funérailles de Syriens, tués, selon des opposants à Bachar Al-Assad, lors d’affrontements avec l’armée dans le quartier de Khaldiyé, à Homs, le 26 février. REUTERSrebelle. Des opérations limitéespar les combats, mais que le Crois- Lors de son déplacement, du 8 ce-Syrie Démocratie et de l’Union boulangeries encore ouvertes se vit la minorité chrétienne. Une On y meurt des balles et des obussant-Rouge syrien et le CICR vou- au 24février,dansle villagede Qus- des associations musulmanes de font rares. La trêve demandée par source religieuse au Liban, en tirés par l’armée et les snipers.»draient multiplier : « Pour cela, sair puis à Homs, le médecin a été Seine-Saint-Denis, évoque aussi le CICR permettrait de fournir à contact avec les chrétiens d’Homs, Depuis début février, deuxnous continuons à demander un confronté, chaque jour, à de nou- un quotidien, dans le quartier d’In- Baba Amro et Inchaat nourriture estime que 90 % de la communau- convois d’aide ont été acheminéscessez-le-feu humanitaire d’au veaux blessés, « des civils pour la chaat, où « l’eau, l’électricité et le et assistance médicale. té a fui. « Ceux qui sont encore dans par le CICR et le Croissant-Rougemoinsdeux heuresparjour»,expli- plupart, des vieillards, des femmes, fioul sont les denrées qui man- Une source humanitaire évo- syrien vers Homs. « Nous fournis-que Saleh Dabbakeh, porte-paroledu CICR à Damas. Les deux journa- des enfants ». Selon lui, l’évacua- tion des blessés les plus graves, qui quent le plus. Il n’y a plus d’eau en bouteilles, seulement des jus de que toutefois, dans ces lieux sinis- trés, une situation différente selon «Nous demandons sons aussi du matériel aux hôpi- taux privés qui continuent de fonc-listes blessés qui s’y trouvent, se faisait auparavant vers le Liban, fruits et du thé. Je n’ai pas entendu les quartiers: « Seule une partie de un cessez-le-feu tionner dans la ville, ajoute M. Dab-Edith Bouvier et Paul Conroy,n’ont toujours pas pu être évacués est devenue impossible. M. Bérès, parti clandestinement parler de cas de manque de nourri- ture, mais les gens se nourrissent de Baba Amro est tenue par les rebel- les. Là où se livrent les combats, per- humanitaire bakeh. Le Croissant-Rouge syrien, de son côté, délivre du lait ou de lalundi, ni les corps de Marie Colvin enSyrieà l’initiativede l’ONGFran- pain, de riz et de mandarines». Les sonne ne peut sortir. Dans les d’au moins nourriture pour bébés. »et Rémy Ochlik, tués le 22 février. De retour à Paris après une mis- L’opposition dénonce un massacre à un check-point autres quartiers, c’est aléatoire. Les gens limitent leurs déplacements deux heures par jour» Tandis que l’attention médiati- queseconcentresurHoms,lesmili- Saleh Dabbakehsion à Inchaat, assiégé par l’armée, au maximum. Quand une accal- tants s’inquiètent que la répres- porte-parole du CICR syrienJacques Bérès, 71 ans, chirurgien et A Homs, 64 personnes ont été opposants. Par ailleurs, les auto- mie le permet, certains vont encore sion en cours à Hama, à Deraa et àcofondateur de l’organisation non retrouvées mortes, lundi rités syriennes se sont félicitées, se ravitailler dans des épiceries de Idlib passe inaperçue. A Hama, legouvernementale Médecins sans 27 février, tuées à un check-point lundi, des résultats du référen- quartier.» le quartier de Boustane Al-Diwani CICR et le Croissant-Rouge syrienfrontières (MSF), raconte « des en tentant de fuir le quartier de dum de la veille sur la nouvelle Un scénario rendu impossible, restent enfermés chez eux. Ils ont ontfaitparvenir,lundi,descolisali-conditions d’opération difficiles, Baba Amro, selon des militants Constitution. Selon les chiffres lundi, par les intenses tirs de barra- peur. Ils survivent avec le peu qu’ils mentaires couvrant les besoins denotamment à cause de l’éclairage locaux. Ils affirment que des fem- officiels, 57,4 % des électeurs ge del’armée syriennesurles quar- ont. Ils ont besoin d’aide », indi- 12 000 personnes durant un mois.défectueux et des pannes de cou- mes auraient également été kid- syriens se sont rendus aux tiers de Khaldiyé et la vieille ville que-t-elle. Aucun convoi n’avait rejoint la vil-rant. La clinique était installée dans nappées au barrage, tenu par l’ar- urnes ; 89,4 % des votants ont d’Homs. Sur des vidéos, les « L’aide humanitaire est néces- le d’un demi-million d’habitantsun appartement privé. Les gens ne mée et les miliciens pro-régime. voté en faveur de la nouvelle rideaux de fer des magasins appa- saire, mais ce n’est pas de faim ou depuis la mi-janvier. pveulentpasaller àl’hôpitaloùils ris- Lundi, les violences ont causé charte. Washington a dénoncé le raissent baissés dans le quartier de maladie qu’on meurt à Homs, Christophe Ayadquent d’être arrêtés ou torturés ». 125 morts dans le pays, selon des « cynisme » du régime. central de Boustane Al-Diwani, où insiste le chirurgien Jacques Bérès. et Laure Stephan (à Beyrouth) VENTES AUX ENCHERES PUBLIQUES L’UE à court de moyens pour sanctionner le régime syrien 01.49.04.01.85 - annonces@osp.fr Bruxelles prônaient une interdiction de complété par un appel à la fin de moyens. Ils ne peuvent tabler Bureau européen tous les vols commerciaux et cel- «immédiate» des violences et au que sur la capacité de mobilisation les qui soulignaient le danger respect du travail des journalistes de l’opposition ou l’augmentation LA VILLE DE PARIS vend LIBRES L’Europe semble au bout de sa d’une telle mesure : un embargo étrangers aura-t-il un réel impact? des défections au sein de l’armée. Aux enchères publiques en la Chambre des Notaires de PARIS logique de sanctions en cascade visera seulement les vols fret opé- Plusieurs ministres semblaient Lundi, ils ont reconnu le Conseil 12 avenue Victoria à PARIS 1er - Le Mardi 20 mars 2012 à 14 h 30 Dépôt des chèques de consignation à partir de 13 heures 30 contre le régime syrien mais n’en- rés par la Syrie, désormais inter- eux-mêmes en douter. Et leur national syrien (CNS) comme trevoit pas, à ce stade, comment dits d’atterrissage sur le sol euro- amertume se traduisait par des «représentant» des Syriens recher- à Paris 6ème, 28 rue Jacob elle pourrait contribuer d’une péen. Cela préservera la possibili- commentaires acérés sur le référen- chant «un changement démocrati- UN APPARTEMENT de 4 pièces (86,70 m²) avec DEBARRAS et CAVE autre manière à la fin des violen- té, pour les citoyens de l’Union dum constitutionnel organisé que et pacifique». Ils encouragent DPE : E - Mise à Prix : 780.000 € (consignation : 156.000 €) ces commises par le régime du européenne (UE) et d’autres étran- dimanche dans le pays. «Une sinis- en fait l’opposition à se fédérer à SAINT-MANDÉ (94), 44 chaussée de l’Etang – 17 rue du Lac président Bachar Al-Assad. gers, de quitter éventuellement le tre mascarade», a dénoncé, lundi, autour du CNS et à définir des UNE MAISON de 120 m² environ (hors sous-sol de 60 m² environ) Lundi 27 février, à Bruxelles, les pays à bord de vols civils. le ministre des affaires étrangè- «mécanismes de coordination» A rénover - Construite au 19ème siècle. Elevée sur sous-sol : 3 pièces, ministres des affaires étrangères resfrançais; certains de ses collè- sous les auspices de la Ligue arabe. d’un rez-de-chaussée : 2 pièces, cuisine et d’un étage : 3 chambres, salle de bain - Combles aménageables - DPE : G - Sur un Terrain de 199 m² environ ont, comme prévu, adopté un nou- veau train de mesures – le douziè- Les Vingt-Sept gues parlaient d’une «farce». Au Conseil des droits de l’hom- Cette dernière est, elle, encoura- gée à renforcer ses pressions sur Mise à Prix : 1.300.000 € (consignation : 260.000 €) ------------------------------------------------------- me du genre – pour tenter d’assé- ont décidé de geler me des Nations unies, à Genève, Damas et pourrait, affirme l’UE, Pour tous renseignements et communication des dates de visite, s’adresser cher les moyens de financement de Damas. Après avoir visé le sec- les avoirs de la banque M.Juppé a plaidé ensuite pour une saisine de la Cour pénale interna- bénéficier de «soutiens supplémen- taires» à l’avenir. Lesquels? Cer- à Maître Xavier LIEVRE, Notaire associé à PARIS 1er 14 rue des Pyramides - Tél. : 01.44.77.37.71 teur industriel, le pétrole ou les centrale syrienne tionale (CPI). Une démarche elle tains diplomates avancent, avec Internet : www.encheres-paris.com ventes d’armes, les Vingt-Sept ont décidé de geler les avoirs de la ban- en Europe aussi complexe puisqu’elle devra passer par le Conseil de sécurité de beaucoup de prudence, l’idée d’un soutien militaire et de formation 94 Vente aux Enchères Publiques au Tribunal de Grande Instance de Créteil (94000) - Rue Pasteur Vallery Radot que centrale syrienne en Europe, l’ONU, Damas n’ayant pas signé la aux forces de l’opposition, par le Jeudi 12 Avril 2012 à 9h30 – En Un seul Lot et de prononcer une interdiction Enfin, avec les noms de sept convention qui a créé la CPI. biais de pays comme le Qatar, l’Ara- A Limeil - Brevannes (94), 87 bis rue Louis Chenu du commerce des métaux pré- ministres ajoutés aux listes précé- Compte tenu du rejet de l’op- bie saoudite ou la Turquie. Dans Un Pavillon - Occupé cieux, dont l’or. L’embargo sur les dentes, quelque 160personnes, tion militaire, qui, selon une majo- certaines zones du territoire syrien Mise à Prix : 160.000 € importations de phosphates, un organisations et entreprises syrien- rité d’Etats, aggraverait la situa- ou à ses frontières. Une option S’adr. à Maître Patrick VIDAL DE VERNEIX, Avocat à Paris 8ème, 43 rue de Courcelles moment cité comme une autre nes verront désormais leurs avoirs tion, et du blocage persistant au incluant aussi un appui en termes Tél : 01.58.36.44.44 - Fax. : 01.58.36.44.45 - pdeverneix@aol.com - Maître Serge TACNET, Avocat au Barreau de Créteil, 60 rue Jean Jaurès - 94500 Champigny sanction possible, ne figure pas gelés et ne pourront plus obtenir niveau du Conseil de sécurité, où la de renseignement, de drones ainsi sur Marne - Tél. : 01.47.06.94.22 – Fax : 01.47.06.22.92 - Au Greffe du Juge de dans les conclusions de lundi. de visas. Russie et la Chine campent sur leur que d’armes antichars et antiaé- l’Exécution du TGI de Créteil où le cahier des conditions de vente peut être consulté Sur les lieux pour visiter le Jeudi 5 Avril 2012 de 16h à 17h Un compromis a, d’autre part, Cet ensemble de mesures «très position intransigeante, les Euro- riennes légères. p été trouvé entre les capitales qui fortes», comme le dit Alain Juppé, péens semblent, en réalité, à court Jean-Pierre Stroobants
  • 7. 0123Mercredi 29 février 2012 international 7«Ennahda La BBC, bête noire du pouvoir iranienest complaisant Téhéran accentue les pressions sur les journalistes et leurs familles à l’approche des législativesavec les salafistes» P our la troisième fois depuis (180 000 euros). Mme Rasouli a, elle, le sien. La radio Zamaneh est aidée la censure iranienne, sur la chaîne l’été2011,lesautoritésiranien- été relâchée lundi. par le gouvernement néerlandais. britannique.Ilsont,depuis,étélibé- nes s’en prennent à la BBC en Début février, les services de En dehors des chaînes privées de rés contre d’exorbitantes cautions. persan. La chaîne a beau être instal- renseignements iraniens avaient l’opposition en exil, à l’audience La BBC fait régulièrement l’ob- lée à Londres et ne pas avoir de réussi à interroger par webcam limitée, ces médias sont des chaî- jet de tentatives de brouillage deTunisie: Nejib Chebbi, chef de file de l’opposition, bureau en Iran, ni de collaborateur une employée de la BBC en persan nes publiques américaines ou bri- son signal sur Eutelsat, ce qui, endéplore les tergiversations des islamistes officiel, le bras des services de ren- vivant à Londres en faisant arrêter tanniques. Donc des ennemis. raison du coût, ne peut qu’être le seignements est long. Samedi sa sœur, encore en Iran. Cette der- fait d’un Etat. Quelle est la raison 25 février, le Centre d’analyse des nière avait été forcée de faire des Tentatives de brouillage de ce récent regain de tension? LeEntretien Les syndicats qui s’étaient mis crimes organisés des Gardiens de la aveux devant une caméra en vue Dès sa création, en janvier2009, contexte international assuré- un peu dans l’expectative sont révolution, surnommé Gerdab, a d’un « documentaire» que prépa- la BBC en persan avait reçu un ment et les menaces de guerre,S évèrement battue aux élec- obligés de prendre en charge les accusé la chaîne par satellite rent les Gardiens de la révolution. accueilmitigédesautorités.Larela- mais aussi les luttes entre factions tions de l’Assemblée consti- revendications sociales de leurs d’avoir mis sur pied un réseau d’es- La plupart des journalistes de la tion a viré à la franche hostilité lors ultraconservatrices en Iran à l’ap- tuante du 23 octobre 2011 par membres. L’UGTT ne peut pas fai- pionnage en Iran. Une première. BBC en persan sont des exilés des manifestations de juin 2009. proche des législatives du 2 mars.lepartiislamisteEnnahda,l’opposi- re la sourde oreille sauf à perdre sa Le communiqué du Gerdab ayant fui la répression après 2009. Une tension ravivée depuis la fin La BBC en persan a notammenttion tunisienne tente de se recons- base, d’autant qu’elle est désor- détaille les activités de cinq Ira- Depuislacampagnedefermetu- del’été 2011parlecontexteinterna- évoquérécemmentla possiblesuc-truire.Troispartis,lePartidémocra- mais concurrencée par un autre niens, sans citer leur nom. Mais les re massive des journaux réforma- tional – Londres a joué un rôle cession de Mojtaba Khamenei, lete progressiste (PDP), Afek Tounes syndicat. Le gouvernement se pré- recoupements permettent d’iden- teurs, après les manifestations moteur dans l’imposition de sanc- fils aîné du Guide, au poste de sonet le Parti républicain ont annoncé sente comme la victime des tifier trois journalistes et blo- monstres de juin 2009 contre la tions contre l’Iran – mais aussi par père. « Depuis deux mois, une nou-leur fusion et tiendront un congrès médias, des syndicats, de l’opposi- gueursarrêtés ces dernièressemai- réélection contestée du président la diffusion d’un documentaire sur velle campagne a été lancée contredu 17 au 19 mars. Ahmed Nejib tion… Cela n’aide pas beaucoup. nes : Parastoo Dokouhaki, Marzieh Mahmoud Ahmadinejad, les prin- le Guide suprême Ali Khamenei. la possession de paraboles», ajouteChebbi, chef de file de l’opposition Après le succès d’Ennahda, tous Rasouli et Saham Borghani. cipales sources d’information Peu après, six documentaristes, Reza Moini, chercheur et responsa-à l’Assemblée et fondateur du PDP, les partis, le vôtre compris, met- Mme Dokouhaki, ancienne journa- alternatives en Iran sont les chaî- identifiés par leurs initiales, ble Iran à Reporterssans frontières.était à Paris, lundi 27février. tent désormais en avant l’identi- liste sans activité depuis la répres- nes satellitaires BBC et Voice of étaient arrêtés en tant que « mem- Les antennes paraboliques sontTrois mois après la formation du té arabo-musulmane… sionde 2009, a été relâchéediman- America, ainsi que la radio Farda, bres d’une cellule secrète ». Ils interdites mais tolérées en Iran, augouvernement, quel bilan dres- C’est incontournable. Nous che après six semaines de déten- une émanationdeRadio FreeEuro- n’avaientrien à voir avecle portrait gré de l’atmosphère politique. Ensez-vous ? assumons notre identité qui est le tion à la redoutable prison d’Evine. pe. La Deutsche Welle a un service de Khamenei, leur seul crime étant ce moment, elle est tendue. p Ce gouvernement est majoritai- produitde notrehistoire, maispré- Sa famille a dû payer une caution en persan, contrairement à Radio d’avoiracceptéladiffusionde leurs Christophe Ayadre,légitime,etilahéritéd’unesitua- cisément cette histoire ne s’arrête de 300 millions de tomans France Internationale qui a fermé œuvres, pourtant approuvées par (avec Assal Reza)tion peu enviable avec un blocage pas. Le problème n’est pas deéconomique, une baisse des inves- savoir si nous sommes arabes outissements et des tensions sociales. non, mais si nous sommes moder-Il n’en est pas responsable mais il nes ou pas ? Nous voulons, nous,est là pour résoudre les problèmes; nous inscrire dans le sillage duor, il ne trouve pas la solution d’ur- réformisme tunisien, initié pargence et cela participe au brouilla- Kheireddine Pacha [grand vizir dege. La Tunisie patauge. Le blocage Tunisie au XIXe siècle] puis paréconomique développe les ten- Bourguiba. Nous n’avons pas lasions sociales qui créent un climat prétention de diriger la vie de l’in-peu favorable aux investissements dividu au nom d’une idéologie,qui, à leur tour, engendrent une comme les islamistes. C’est unesituation sécuritaire inquiétante. démarche qui nous est étrangère. Les incidents avec les salafistes «Nous n’avons pas la se multiplient. Comment réagis- sez-vous ? prétention de diriger Ce qui s’est passé à côté de Sfax la vie de l’individu [après un accrochage meurtrier avec la police les 1er et 2février, dou- au nom d’une zehommesontétéarrêtésetprésen- idéologie, comme tés par le ministre de l’intérieur comme un réseau lié à Al-Qaida] les islamistes» montre que l’extrémisme peut fai- rele lit du terrorisme.Le phénomè- Les Tunisiens ont voté pour la nesalafistenepeutêtrequesociale-rupture avec l’ancien régime, mais ment marginal mais politique-trois mois se sont écoulés sans que ment important. La plus granderien ne vienne, et l’exaspération a vigilance est requise. Ennahda faitrepris. On assiste à des signes de preuve d’une réelle complaisancetension un peu partout. Les jeunes à leur égard. Mais des tensionsont le sentiment que seule la pres- commencent à se faire jour. A Jen-sion paie. Il ne suffit pas de les douba [où des heurts violents ontempêcher de couper les routes, il éclaté les 25 et 26 février], le gouver-faut mettre en œuvre un program- nement n’a pas pu rester unme de développement régional témoin passif et impuissant.pour désenclaver les régions, déve-lopper des activités agricoles tou- L’influence du Qatar vous inquiè- te-t-elle ? Internet à Téhéran, de la Toile mondiale au réseau irano-iranienristiques,etcréerunepolitiqued’al- Elle ne m’inquiète pas, maislocations de ressources qui encou-ragent les promoteurs et les indus- comme tous les Tunisiens, elle me dérange. Je n’ai pas de problèmes Images d’Iran (2/6) sont d’ailleurs obligés de présenter une pièce d’identité avant de pou- voir accéder aux ordinateurs. Ce même jour, la Cour suprême iraniennetriels à investir. Il est grand temps avecle soutien du Qatarà la révolu- avait confirmé la condamnation de Saïd Malekpour à la peine capitalede résoudre les problèmes. Mais tion, ou avec les accords de déve- pour « agitation contre le régime » et « insultes contre l’islam». Ce concep-pour cela, il faut « sentir» le pays. loppement signés, mais s’il s’agit Né à Téhéran en 1970, Aslon Arfa a travaillé pour des journaux et teur de sites Internet âgé de 35 ans, résident permanent au Canada, avaitComment jugez-vous les inci- d’instrumentaliser cette aide pour magazines iraniens avant de devenir photographe indépendant été arrêté le 4 octobre 2008, alors qu’il rendait visite à sa famille.dents qui opposent en ce faire entrer la Tunisie dans son LUNDI 16 JANVIER, DES CLIENTS SE PRESSENT dans un cybercafé à Téhé- Six jours plus tôt, le 10 janvier, Mohammad Soleimaninia, le direc-moment Ennahda à l’Union géné- giron, oui, cela me gêne. p ran. L’accès à Internet fait l’objet de sévères restrictions et de coupures teur du site U24, un réseau social professionnel iranien, créateur etrale des travailleurs tunisiens Propos recueillis par répétées de la part des autorités iraniennes, qui envisagent la création hébergeur de plusieurs sites d’associations et d’ONG, avait été arrêté(UGTT) ? Isabelle Mandraud d’un réseau limité à l’Iran, prévu en juin. Les utilisateurs de ce cybercafé dans la ville de Karaj. p ASLON ARFA POUR « LE MONDE » POUR VOUS, L’ÉLECTRICITÉ EDF 552 081 317 RCS PARIS, 75008 Paris – EST TOUJOURS LA MÊME. POUR NOUS, ELLE EST UNE INNOVATION PERMANENTE. Concevoir des modes de production plus performants et plus propres, développer les énergies renouvelables en préparant des réseaux plus intelligents, fournir à chacun des outils pour mieux maîtriser sa consommation. L’innovation chez EDF, ce sont 2 000 chercheurs qui font de votre électricité une innovation, chaque jour. L’énergie est notre avenir, économisons-la !
  • 8. 8 international & europe 0123 Mercredi 29 février 2012La Serbie est en passe d’obtenir le statut Polémique aprèsde candidat à l’Union européenne l’accident de trainBruxelles considère que Belgrade a rempli ses obligations en engageant le dialogue avec le Kosovo de Buenos AiresA Les errements de l’Etat et la corruption moins d’un grain de sable affaires étrangères français, Alain cer les partis nationalistes antieu- HONGRIE diplomatique, la Serbie Juppé, lundi à Bruxelles. Un ropéens,à l’approche des élections devrait d’ici à la fin de la constatdésormaispartagé parl’Al- législatives qui doivent se tenir fin sont pointés par les usagers et les médiassemaine se voir octroyé le statut C R OAT I E lemagne. avril ou début mai. « En accordant ROUMANIEde candidat à l’Union européenne Pour les capitales européennes, à la Serbie le statut de candidat,(UE), une étape indispensable le rapprochement entre Belgrade l’Europe fait un cadeau aux forma- Buenos Aires L’opposition parle de corrup-avant l’ouverture de négociations B OS N I E- Belgrade et son ancienne province est tions pro-européennes », le Parti Correspondante tion. Un juge, proche du gouverne- H E RZ É G OV I N Ed’adhésion. Soutenue par la Fran- d’autant plus indispensable qu’el- démocratique (DS) du président ment, vient de déclarer la nullité Cce, cette perspective a longtemps SERBIE les se méfient d’avoir à gérer, dans Boris Tadic et le Parti progressiste ’était prévisible. Tel est le comme preuves de courriers élec-été bloquée par l’Allemagne, qui la perspective d’une intégration (SNS) de Tomislav Nikolic, estime commentaire des médias, troniques qui renforçaient lesconditionnait tout feu vert à des progressive des pays des Balkans BoskoJaksic,commentateurpoliti- des syndicats et des usagers accusations pesant sur l’ancien MONTÉNÉG ROprogrès en matière de dialogue occidentaux, les conflits issus de que au quotidien Politika. après l’accident ferroviaire qui a secrétaire d’Etat aux transports, B U LGARIE KOSOVOentrela Serbie etle Kosovo,ancien- Mer l’éclatement de l’ex-Yougoslavie. Un diplomate français confir- fait51 mortset 703 blessés,mercre- RicardoJaime – quia dûdémission-ne province serbe dont Belgrade Adriatique Déjà, la Slovénie, membre de me qu’il est nécessaire de « confor- di 22 février, dans une gare de Bue- ner, en 2009, après avoir été impli- 50 km A L BA N I E M AC É D O I N Erefusetoujours de reconnaîtrel’in- l’UEdepuis2004, avaitbloqué pen- ter le président Tadic, un interlocu- nos Aires. Alors qu’une enquête a quédansquinze affairesdecorrup-dépendance, proclamée en 2008. dant plusieurs mois les négocia- teur fiable et sincèrement engagé été ouverte, les observateurs poin- tion. Parmi elles, l’usage d’un Président Boris Tadic A portée de main, la décision tions d’adhésion menées avec la sur la voie européenne » mais affai- tent les défaillances de la compa- avion privé aux frais de TBA, dontétait cependant suspendue mardi Premier ministre Mirko Cvetkovic Croatie en raison d’un différent bli par la crise économique sévère gnie privée Trains de Buenos Aires les propriétaires, alliés du gouver-28 février au matin – avant une Superficie 77 474 km2 frontalier maritime: les pourpar- qui frappe la Serbie, où le chômage (TBA) et celles du gouvernement nement, exploitent plusieursnouvelle réunion des ministres Population (hab.) 7,3 millions lers n’ont pu reprendre, pour être atteint 25 %. dans sa mission de contrôle. concessions de transport public.des affaires étrangères des Vingt- clos à la fin 2011, qu’en échange de A Bruxelles, M. Tadic a eu beau Lundi27 février,après plusieurs PIB/hab. 2011 4661,1 eurosSept – à l’ultime opposition de lapromessed’unarbitrageinterna- jeu d’affirmer que l’accord en vue jours de silence, la présidente Cris- Projet de TGV abandonnédeux Etats membres de l’UE : la tional, toujours en cours. confortait le slogan de son parti : tinaKirchnera demandéquela jus- Les Argentins se plaignent desRoumanie, soucieuse d’obtenir les ultimes conditions posées à « Autant l’Europe que le Kosovo ». tice se prononce rapidement pour conditions de sécurité à bord dedesgaranties pour la minorité rou- l’obtention du statut de candidat, Numéro d’équilibriste Longtemps, ce numéro d’équili- déterminer les responsables, affir- trains vétustes et bondés, certainsmaine de Serbie, et la Lituanie, même si, à ce jour, aucune date Lecontexte politique serbe joue briste entre les concessions à l’Eu- mant qu’elle « n’hésiterait pas à voyageurs sont contraints de sefurieuse de voir ce pays présenter n’est encore fixée pour l’ouvertu- un rôle important. La montée en rope et les exigences de fermeté prendre toutes les décisions néces- tenir sur les marchepieds ou surun candidat pour le poste de prési- re des négociations. Le dialogue flèche de l’euroscepticisme à Bel- vis-à-vis de l’ancienne province a saires ». L’Etat s’est porté partie les toits. Parfois, ils protestent endent de l’Assemblée générale des entre la Serbie et le Kosovo pro- grade a convaincu les Européens paru mener à une impasse. civile, aux côtés des victimes, mais coupant des voies ferrées ou enNations unies, qu’elle convoite. gresse, en particulier sur deux qu’il fallait donner des gages aux « Sans les gages donnés par n’a pas résilié le contrat de TBA. incendiant des wagons. Trois joursCette double opposition pourrait questions sensibles : la participa- forces pro-européennes : début Bruxelles, ajoute Bosko Jaksic, la Le train qui n’a pas freiné avait après l’accident, la découverteobligerchefs d’Etat etde gouverne- tion de Pristina aux réunions janvier, seuls 52 % des citoyens ser- prochaine étape, celle d’une recon- plus de 50 ans d’âge. Il transportait dans une voiture du 51e cadavrement à se saisir du sujet lors du régionales dans les Balkans, et la bes se disaient prêts à voter « oui » naissance inéluctable du Kosovo, 2 000 personnes, soit le double de – un jeune homme de 20 ans – aConseil européen des 1er et 2 mars gestion de leurs postes-frontières à un référendum sur l’intégration serait tout bonnement inenvisa- sa capacité. Il y a six mois, un acci- amplifié la colère : la gare a été sac-si la situation n’était pas déblo- communs. européenne. Un nouveau report geable. » p dent sur la même rame, qui des- cagée par des manifestants.quée mardi. « Des conditions avaient été de la décision, après le refus de Philippe Ricard sert la banlieue pauvre de l’ouest L’Argentine avait le meilleur Pour le reste, les Vingt-Sept posées. Elles sont maintenant rem- décembre,risque, selon les promo- (bureau européen) de Buenos Aires, avait fait 11 morts réseauferroviaired’Amériquelati-considèrent que la Serbie a rempli plies », a insisté le ministre des teurs de la candidature, de renfor- et Benoît Vitkine et 212 blessés. ne et l’undes plus étendusdu mon- Entre2002 et 2008, l’audit géné- de.Il a été privatisédans les années ral de la nation avait émis quatre 1990 par le président péronisteLondrespasse à l’heurede la «policetotale» rapports avertissant du non-res- pect des normes élémentaires de sécurité et de maintenance des Carlos Menem (1989-1999). Le démantèlement des trains a condamné à l’isolement les popu-Bernard Hogan-Howe, nouveau patron de Scotland Yard, multiplie les opérations coups de poing trains, et alertant sur « les risques lations de province. A son arrivée pour les usagers ». Le machiniste au pouvoir en 2003, le péroniste affirme avoir averti qu’il avait des Nestor Kirchner avait promis laReportage problèmes pour freiner. TBA rejet- nationalisation des trains. Mais te ce témoignage suggérant une par la suite, les Kirchner s’étaientLondres « erreur humaine » du jeune hom- enthousiasméspour le projet d’unCorrespondance me. Des cheminots affirment avoir train à grande vitesse (TGV) sur régulièrement dénoncé des failles 700km. Chiffré à 2,5 milliardsd’eu-T out se déroule en quelques mécaniques et avoir été sanction- ros, le projet a été abandonné face secondes. Quand le jeune nés s’ils refusaient d’opérer sur les aux critiques rappelant le délabre- homme franchit le portillon trains. Les syndicats ne sont pas ment de l’ensemble du réseau. pdu métro, le chien renifleur, tenu au-dessus de tout soupçon. Christine Legranden laisse à proximité par une poli-cière, se précipite, repérant l’odeurde drogue. Deux officiers en civil, Présidentielle au Sénégalméconnaissables au milieu de lafoule, avec leurs jeans et pulls, M.Wadeévoqueunsecondtourinterviennent immédiatement, DAKAR. Le président du Sénégal, Abdoulaye Wade, a reconnu implicite-attrapant l’individu par les bras. ment, lundi 27 février, au lendemain du premier tour de l’élection prési-Quelques instants plus tard, celui- dentielle, et alors que les premiers résultats étaient connus, un premierci est envoyé vers le fourgon de échec dans sa course à un troisième mandat, en affirmant que « les ten-police,tellement surprisqu’il n’op- dances lourdes [le] classent en tête avec 32,17% et 25,24 % pour [son] sui-pose aucune résistance. vant », son ancien premier ministre Macky Sall. Il affirmait jusque-là Toute la soirée du vendredi pouvoir gagner dès le premier tour du scrutin. Même s’il a voulu entre-24 février, à la sortie des métros tenir la flamme dans son discours à la nation – « tout est encore possi-autour de Shoreditch, dans l’est de ble: victoire [au premier tour] ou second tour » –, le « Vieux » commeLondres, un quartier réputé pour l’appellent les Sénégalais, âgé de 86 ans et au pouvoir depuis 2000, serases bars et boîtes de nuit, de jeunes probablement contraint de livrer, fin mars, un combat incertain face àbritanniques sont tombés dans le Un agent de la police londonienne et son chien « renifleur » recherchent des personnes en possession un large front d’opposition. p Christophe Châtelotpiège de la même manière. Vers de drogue dans le métro, au cours de l’opération Fallon, le 24 février. OLIVIA ARTHUR/MAGNUM PHOTOS POUR « LE MONDE »minuit, 110 personnes avaient été Allemagne Beate Klarsfeld candidate à la présidenceinterpellées,et11arrêtées,essentiel- Suivant cette logique, une à juste avant Noël. Le tout avec un land Yard vise à chaque fois un pro- BERLIN. Die Linke, le parti de la gauche radicale allemande, a annoncé,lement pour possession de drogue deux fois par mois, la police de goût prononcé pour les interven- blème plus général. lundi 27 février, que la Franco-Allemande Beate Klarsfeld, 73 ans, seraitde « classe A » (héroïne, cocaïne, Londres met toutes ses forces tions spectaculaires. « Cela doit « Dans 80 % des cas, les voitures sa candidate à la présidence de la République le 18 mars. Elle n’a aucuneLSD…). dans la lutte contre un crime spéci- être très visible : nous faisons sans assurance sont conduites par chance d’être élue à ce poste honorifique, tous les autres partis s’étant L’opération « Fallon » était en fique, mobilisant jusqu’à 5 000 autant de publicité que possible », des gens qui ont un casier judiciai- mis d’accord sur le nom de Joachim Gauck, un pasteur de 72 ans ancienmarche, fer de lance des méthodes hommes en même temps. Selon explique le commandant Ste- re», expliqueM.Watson.De même, opposant à la dictature est-allemande. Mme Klarsfeld s’est dite « hono-policières de Bernard Hogan- M. Hogan-Howe,au physique aus- phen Watson, chargé de ces gran- ladrogueest souventliée à d’autres rée», même si elle reconnaît ne pas partager les analyses de Die Linke,Howe. Le nouveau patron de Scot- si sec et dur que sa doctrine, des opérations. délits– pourlesdealers–tandisque notamment sur Israël. Beate Klarsfeld est célèbre pour la traque deland Yard a pris ses fonctions en mieux vaut intervenir de façon les consommateurs sont plus sou- nazis qu’elle a menée avec son mari, Serge Klarsfeld, et pour avoir, enseptembre et multiplie les opéra- spectaculaire plutôt que de diluer Fouille corporelle complète vent victimes de vols et d’agres- 1968, giflé le chancelier Kurt-Georg Kiesinger, ancien nazi. – (Corresp.)tions coup-de-poing. Sa doctrine : l’effort: cela marque les esprits et L’opération Fallon, vendredi sions. Est-ce efficace? A très court«la police totale», une idée proche a un effet dissuasif. soir, ne dérogeait pas à la règle. Les terme, les chiffres sont éloquents, Espagne Le juge Garzon acquitté dans l’affairede la tolérance zéro inventée à New C’est ainsi qu’il s’en est pris aux personnes interpellées n’étaient avec une réduction de moitié des des disparus du franquismeYork par le superflic américain Bill bars et boîtes de nuit qui vendent pas conduites au commissariat crimes pendant la nuit de l’inter- MADRID. Le juge Baltasar Garzon, accusé de prévarication dans l’affaireBratton, lui-même conseiller du de l’alcool sans licence, aux voitu- mais dans une immense tente de vention. Mais à long terme, ce n’est des disparus du franquisme, a été acquitté, lundi 27 février par le Tribu-gouvernement britannique res sans assurance, et a mené une 25 mètres de long, installée pour la pour l’instant pas prouvé. nal suprême. Cette victoire ne change rien au sort du magistrat, condam-depuis l’été 2011. « purge » contre les cambrioleurs nuit dans une rue à proximité des M. Hogan-Howe met en avant né le 9 février à onze ans d’interdiction d’exercer pour des « écoutes illé- bars. A l’intérieur, elles passaient son succès à Liverpool, où il a dirigé gales» dans une enquête sur un réseau de corruption. – (Corresp.)Le campement des « indignés » londoniens démantelé chacune dans une cellule à l’abri la police de 2005 à 2009, et où les desregards,pourune fouillecorpo- statistiques des crimes et délits ont Haïti L’ancien président Aristide est accusé de traficLa police a démantelé, dans la depuis le 15 octobre 2011 devant relle complète. fortement baissé. Mais Londres est de drogue et de corruptionnuit du lundi 27 au mardi Saint-Paul, un des hauts lieux du En même temps, dans une rue uneville beaucoupplus grandeetil PORT-AU-PRINCE. Deux plaintes, pour trafic de drogue et malversation,28 février, le campement instal- tourisme dans la capitale britan- voisine, une autre patrouille, gyro- est difficile de s’y concentrer quar- ont été déposées, lundi 27 février, contre l’ancien président Jean-Ber-lé depuis plus de quatre mois nique, en plein cœur de la City, le phare allumé et radar repérant les tier par quartier, comme il l’avait trand Aristide, rentré en Haïti en mars 2011 après sept ans d’exil. Le dos-devant la cathédrale Saint-Paul, quartier des affaires de Londres. plaques d’immatriculation, détec- fait dans le nord de l’Angleterre. Le sier vise également une dizaine de ses anciens collaborateurs. – (Corresp.)à Londres, par des militants La Cour d’appel d’Angleterre te les voitures listées sur des superflic de la capitale britanniquealtermondialistes. Les forces de avait approuvé le 22 février fichiers de suspects. Quand deux doit encore faire ses preuves. p Equateur Pardon présidentiel pour un journal condamnél’ordre ont arrêté 20 personnes l’éviction du campement, qui a voitures de sport flambant neuves, Eric Albert QUITO. Le président équatorien, Rafael Correa, a accordé sa grâce, lundimais jugé que l’opération avait accueilli jusqu’à 200 tentes moteurs rugissants, sont arrêtées, 27février, aux responsables du journal El Universo, condamnés à trois anseu lieu « largement dans le cal- dans la foulée du mouvement cinq jeunes en descendent : non n Sur lemonde.fr de prison et 40millions de dollars d’amende pour injure au chef de lEtat.me ». Organisé comme un village « Occupy Wall Street » lancé aux assurés, ils rentrent à pied… Dans voir le portfolio «Un an de procédure a malheureusement permis à la polarisation de s’ag-alternatif, le camp était installé Etats-Unis. – (AFP.) cesopérationscoup-de-poing,Scot- sur l’opération Fallon graver, a déclaré l’organisation Reporters sans frontières. – (EFE, AFP.)
  • 9. Paris, le 28 février 2012 Lettre ouverte à Monsieur le Président de la République Laisserez-vous mourir la biologie médicale de proximité ? Monsieur le Président,Dans le cadre de la définition puis de la mise en place d’une nouvelle politique de santé visant à maintenir les équilibres financiers de notre système de soins,gage de sa pérennité, votre gouvernement a engagé, au cours de la législature qui s’achève, une réforme en profondeur de la « biologie médicale ».Elle a connu son point d’orgue avec l’Ordonnance du 13 janvier 2010 et a pour ambition de faire de notre profession l’une des plus performantes, desplus efficaces et, budgétairement l’une des plus efficientes des pays développés – un modèle à l’échelle européenne – tout en conservant l’essence de nosvaleurs : être au service de nos patients tant dans le secteur public que privé. Il s’agit d’une restructuration complète de la Biologie médicale,tant à l’hôpital qu’en ville.Notre volonté de participer activement, forts de ces valeurs, à cette démarche ne s’est jamais démentie. Chaque fois que cela était possible, nous avons militépour le renforcement du caractère médical de notre discipline qui permet de maintenir le patient au cœur de cette politique moderne de santé.A ce titre, les biologistes médicaux participent à l’animation des territoires de santé, assurent effectivement la « permanence des soins », sont des acteurs majeursde la sécurité sanitaire. Les Biologistes médicaux libéraux accueillent, chaque jour, dans leurs laboratoires 350 000 de nos concitoyens, interviennent dans prèsde 70% des diagnostics médicaux ; leurs confrères biologistes hospitaliers sont, pour leur part, les piliers des établissements de soins.Certes, le texte de l’Ordonnance, par son ampleur, ne pouvait, dans sa rédaction initiale, être parfait. Il est rapidement apparu à l’ensemble des acteurs que desaménagements seraient nécessaires.Il convenait notamment de corriger les imperfections qui permettent, encore aujourd’hui, à des fonds financiers spéculatifs, dont les préoccupations sontmanifestement étrangères à la santé publique, de faire main basse sur notre secteur. La « rationalisation économique » qui les pousse, chaque jour d’avantage,au regroupement des plateaux techniques et éloigne les patients de cette « offre de soins » ne permet déjà plus, ici ou là, essentiellement dans certains territoiresruraux ou semi ruraux, de faire face à des urgences – la genèse de risques sanitaires majeurs. Un fait : ces fonds d’investissement détiennent 30% des laboratoiresde biologie médicale. Il y a deux mois, ils n’en détenaient que 25%.Il est aussi apparu nécessaire de mettre en place des outils modernes et éthiques de financement, propres à faciliter la transmission de nos structures aux jeunesprofessionnels dans des conditions décentes et performantes et permettre les très lourds investissements induits par cette réorganisation et le mécanismed’accréditation.Les biologistes médicaux se sont engagés avec force et détermination sur ce chemin, avec votre soutien et celui de votregouvernement, assurés que ces aménagements seraient adoptés avant la fin de cette législature.A cet effet, un dernier projet - étranger aux querelles partisanes - a été récemment adopté à l’Assemblée Nationale sous l’impulsion des groupes UMP etNouveau Centre. Lors de la dernière Conférence des Présidents du Sénat, la représentante du groupe UMP a clairement rappelé son soutien au texte. Le rôleconstructif du parti socialiste a été apprécié par les biologistes médicaux. Le groupe EELV s’est associé à cette démarche. Le groupe communiste, vient, lui aussi,d’apporter un soutien ferme à cette proposition de loi. Donc, un consensus existe.Dans un courrier daté de ce mois, votre chef de cabinet, M. Guillaume Lambert, nous a réaffirmé, et à travers nous, l’ensemble des biologistes médicaux français,votre volonté dans des termes non équivoques : “… le Chef de l’Etat et son Gouvernement apportaient leur soutien à la proposition de loi portantréforme de la biologie médicale…”.Pourtant, alors que ce texte bénéficiant d’un large consensus, a été voté le 26 janvier dernier à l’Assemblée Nationale, celui-ci n’est toujours pas inscrit à l’ordredu jour du Sénat.S’agissant d’un sujet de santé publique, sauf à vouloir ménager certains intérêts particuliers, ce que nous ne pouvons nousrésoudre à envisager, nous ne comprenons pas la raison de l’embarras de certains membres du gouvernement à interveniractivement en faveur de son adoption.Profondément inquiets, les biologistes médicaux libéraux et hospitaliers sont donc contraints, aujourd’hui, de s’en remettre à votre sagesse et à votre autoritépour qu’il soit voté avant la fin de la législature. Il y a urgence !Nous comprenons que vous entendiez être jugé sur des faits, sur votre capacité à donner corps à vos fortes convictions. L’occasion vous en est ici donnée. Laquestion est simple : souhaitez-vous, alors que l’achèvement de ce chantier - que vous avez initié - n’a jamais été aussi proche, échouer si près du but ? Votre action sera votre réponse, Monsieur le Président... .. François Blanchecotte Président du Syndicat des Biologistes Syndicat des Biologistes • 11, rue de Fleurus • 75006 Paris • www.sdbio.eu • info@sdbio.fr
  • 10. 10 planète 0123 Mercredi 29 février 2012La «lutte pour la survie» des enfants de SowetoDans le township de Johannesburg, une association s’occupe des jeunes livrés aux multiples dangers de la villeReportage NAMIBIE ZIMBABWE BOTSWA N AJohannesburg MOZ.Correspondance Soweto PretoriaA Johannesburg SWA. u centre Elton-John-Masi- bambisane, Berdinardino a retrouvé la parole. Il y a cinq AFRIQUE L ESOT H Oans, il l’avait quasiment perdue. D U SUD Durban O. ATLANTIQUESous ses yeux, alors qu’il n’avait Le Capque 10 ans, il a vu son papa frappersa maman. Tellement fort que cel-le-ci en a perdu la vie. Son pères’est retrouvé derrière les bar- 400 km OCÉAN INDIENreaux, et Berdinardino dans lesbras de sa grand-mère qu’il aimebien, mais qui boit trop. m’occuper de tout le monde ? Je Le centre, c’est son « autre mai- vieillis, je faiblis, j’ai de la tensionson ». Il y court à la mi-journée artérielle.» Sa pension de 110 eurosquand l’école est finie. A table, versée chaque mois par le gouver-devant une assiette de pap nement fait vivre toute la famille.(bouillie de maïs locale) et de deux Alina ne laisse pas la petite Girlyou trois morceaux de bœuf en sau- jouer seule dehors, même pendantce, il parle avec ses amis. Tous sont la journée. L’enlèvement d’unsoit orphelins, soit « vulnérables» : enfant l’an dernier retrouvé àils n’ont plus qu’un parent. 1500 kilomètres de là, au Cap, han- Selon les après-midi, il fait ses te la communauté.Alinas’inquiètedevoirs, danse, chante ou joue au surtoutpour lagrande fille,Tshipe-ballon. « Ici, si j’ai un problème, on so: «Après l’école, elle rentre tard lem’écoute, on m’aide, confie-t-il. soir,ilfaitsombre.Etsielleétaitatta-J’apprends surtout ce qu’il ne faut quée ? Et si on la violait ? Et si on lapas faire : boire de l’alcool, fumer tuait? Tout peut arriver ici.»de la drogue, voler des téléphones Assistante sociale au centre,portables.» Queen Mphahlele résume la vie A Eldorado Park, un quartier dans les bidonvilles à « une luttesitué au sud de Soweto, l’immense pour survivre par tous les moyens».banlieue noire de Johannesburg, A Johannesburg, le centre Elton-John-Masimbambisane aide, par exemple, des familles de très jeunes parents. NADINE HUTTON POUR « LE MONDE » L’un d’entre eux ? La quête dele centre Elton-John-Masibambisa- « sponsors » pour les filles, parfoisne a été officiellement inauguré des plus petits, âgés de 2 ans, aux cour un liquor store (un magasin enfants sont en lieu sûr ». Puis elle 70 ans. Laissant derrière elle une dès l’âge de 14 ans, qui abandon-par le chanteuranglais en 2005. En plus grands, 18 ans. qui ne vend que de l’alcool), et un fonden larmes. «Je ne sais pascom- adolescente de 17 ans, la fille d’Ali- nent alors l’école. « Encouragéeslangue zouloue, « masibambisa- « Notre objectif, c’est de prendre peu plus loin, à peine dissimulé, mentje ferai sans eux, chaque mois, na est morte d’« une cause nonne » signifie « marchons ensem-ble ». soindecesenfantsfragilisésetd’évi- ter qu’ils finissent dans la rue, résu- une « maison de la drogue » qui vend du nyaope, un mélange d’hé- le centre nous donne un panier de nourriture, du savon, et aussi des naturelle»,comprenezdusida.Cet- te maladie qui est encore stigmati- Le sida a brisé L’ancienne crèche a été rénovée me Matome Mokgoloboto, l’un des roïne, de dagga (du cannabis) et couvertures, des vêtements, des sée dans le pays a brisé plusieurs plusieurs millionspar la Johannesburg Child WelfareSociety, une association financée responsables.Enville,c’estplusdiffi- cile qu’à la campagne car ces d’antirétroviraux. Au numéro 9, Caroline Acker- chaussures.» Sa plus grande fierté: sa fille aînée qui est à l’université. millionsde familles sud-africaines. Sur les genoux d’Alina, une de famillesmajoritairement par le gouverne- gaminssontexposésàplusdetenta- man, mère célibataire de trois ASlovoPark,unbidonvillejoux- autre petite fille : Girly, 4 ans. Sa sud-africainesment, qui aide près de tions, de dangers. » En un siècle, la enfants, fait partie des 20 % à 30 % tant Eldorado Park, Alina Mofo- mèreest à l’hôpital, elle aussi mala-40000 enfants en Afrique du Sud. population urbaine sud-africaine des habitants du quartier qui ont keng vit dans un shack, sa maison de, tout comme son père qui n’a parfois par leurs parents, elles sor-Sur le papier, le centre accueille est passée de 23 % à 57%. trouvé un travail. De son atelier de d’une vingtaine de mètres carrés, pour l’instant pas eu besoin d’être tent avec un homme plus âgé, cou-200 bénéficiaires par jour. Ce lun- Dans la rue Ametes qui longe le couture, elle ne rentre que vers aux murs en tôles et privée d’élec- hospitalisé. « Comment voulez- chent avec lui, et en échange, celui-di 27 février, ils sont environ 150, centre, on trouve au fond d’une 17 h 30. « Au centre, je sais que mes tricité. Cette grand-mère a plus de vous qu’à mon âge, je réussisse à ci lui achète des fringues, des pro- duits de beauté. Les abus sexuelsDes centaines de millions d’adolescents piégés par les lumières de la ville sont fréquents.» Les grossesses précoces aussi. Si cela arrive au centre Elton-John- Masibambisane, la jeune fille estL’ALERTE EST LANCÉE. En mais en ville. Chaque année, la POPULATION MONDIALE bles par la vaccination sont égale- L’attrait de la ville conduit aus- exclue.« Lorsde petitscours,on leurpubliant, le 28 février, un rapport population urbaine mondiale ment plus fréquentes dans les si de plus en plus d’enfants à enseigne qu’il faut attendre le bonsur « Les enfants dans un monde gagne près de 60millions d’habi- bidonvilles et les taudis où la densi- migrer tout seuls, à l’intérieur de moment, qu’elles aient fini l’écoleurbain», le Fonds des Nations tants: en 2050, sept personnes sur 6,8 milliards té de la population est très élevée et leur pays. Selon l’Unicef, un pour ne pas ruiner leur vie», expli-unies pour l’enfance (Unicef) dix vivront dans des cités, petites d’individus les taux de vaccination très fai- enfant (12-14 ans) sur cinq quitte- que Matome Mokgoloboto.appelle les Etats à « redoubler d’ef- ou grandes. Certes, des millions bles». Au Bangladesh, par exem- rait son foyer pour rejoindre la vil- Mais le formateur ne sous-esti-forts pour venir en aide aux centai- d’enfants profitent des avantages ple, une étude menée en 2009 le, sans ses parents. Et cette pro- me pas la tâche : «Il y a ce qu’on leurnes de millions de moins de 17 ans de la vie urbaine. Mais pour beau- montre que le taux de mortalité portion grimpe à un enfant sur dit ici, et ce qu’il voit et ce qui se pas-qui vivent dans des taudis coup d’autres, l’attrait des lumiè- Moins dont moins des enfants de moins de 5 ans qui deux pour les 15-17 ans. se chez eux. C’est la bataille entreurbains» et qui n’ont pas accès à res de la ville devient vite synony- de 18 ans de 5 ans habitent dans des taudis est de Ces mineurs isolés sont particu- deux mondes dans laquelle il nousl’électricité, à l’eau potable, à l’édu- me de conditions insalubres, qui 2,201 milliards 0,633 milliard 79% plus élevé que celui mesuré lièrement exposés à l’exploita- est difficile de sortir vainqueur.»cation ou aux services de santé… favorisent la transmission de en moyenne sur l’ensemble des vil- tion, aux trafics et aux mauvais Pressé d’aller taper dans le bal- Pour l’Unicef, l’image classique maladies, notamment la pneumo- TAUX D’URBANISATION GLOBAL les du pays, et de 44 % supérieur à traitements. L’Unicef insiste sur la lon sur le terrain à côté, Berdinar-de l’enfant africain sous-alimenté nie et la diarrhée, les deux princi- celui relevé dans les campagnes. condition des enfants roms de dinopenseavoirchoisi soncamp.Ilqui vit dans un petit village rural pales causes de mortalité chez les Plus de 1 milliard Selon les dernières estimations Roumanie: seulement 46 % des sera footballeur « pour gagner dene doit pas occulter le modèle qui enfants de moins de 5 ans à tra- de moins de des Nations unies, 215 millions Roms âgés de 12 ans sont scolari- l’argent et en donner aux enfants». 17 ansse dessine aujourd’hui: l’urbanisa- vers le monde. 50 % d’enfants de 5 à 17 ans sont sés pendant plus de quatre ans, Et s’il n’y arrive pas ? « Je serai avo- vivent en zonetion du monde et avec elle son lot Comme l’indique aussi l’Unicef, urbaine contraints au travail, 115millions contre 83 % pour l’ensemble de la cat pour résoudre les problèmes desde déracinés et de mineurs isolés. les «flambées de rougeole, de tuber- d’entre eux exerçant même une population. p gens.» pUn humain sur deux vit désor- culose et d’autres maladies évita- SOURCE : UNICEF 2010 activité dangereuse. Marie-Béatrice Baudet Sébastien Hervieu La crise humanitaire menace Madagascar et le Mozambique Balayés par les cyclones, les deux pays tentent de venir en aide aux victimes et aux sinistrés Johannesburg la province du port de Toamasina. fait plus de 230morts en 1994. Son Lesvictimesont éténoyées,élec- Correspondance Quelque 45 000 habitations ont intensité avait été mesurée à 7 sur trocutées ou tuées par l’effondre- été totalement détruites et des l’échelle de Dvorak (qui compte ment de leurs maisons. Au centre U n nouveau cyclone, Irina, a dizaines de milliers de Malgaches huit échelons), alors que celle de du pays, la province du Zambèze touché Madagascar diman- n’ont plus de toit. Des opérations Giovanna a atteint à 6,5. est la plus meurtrie. Les inonda- che 26 février, faisant au d’urgence sont en cours pour four- Chaque année, Madagascar est tions ont détruit des routes et des Marc Voinchet et la Rédaction moinsunmort.Ilfaitsuiteaupassa- ge, le 14 février, du cyclone Giovan- nir eau potable, vivres et biens de première nécessité aux habitants. victime de la saison cyclonique qui dure de novembre à février. Début ponts. Environ 100 000 hectares de cultures ont été ravagés alors 6h30/9h – du lundi au vendredi na, qui a officiellement fait Des campements ont été installés 2011, le cyclone Bingiza avait fait au que80%desMozambicainsdépen- 32 morts, 245 blessés et près de pour accueillir les sans-abri. moins 34 morts. dent des cultures vivrières. 250000 sinistrés. Le bilan définitif Les autorités estiment que le La Croix-Rouge a lancé un appel Retrouvez la chronique ne sera pas connu avant plusieurs semaines. Vendredi, seulement bilan aurait pu être plus grave. «Notre niveau de préparation était Appel d’urgence aux dons Faisantface à la Grande Ile, sur la d’urgence aux dons. «Plus tôt nous fournirons de l’aide, mieux nous «Les Faiseurs de culture» 169communes sur les 686 qui ont assezélevé[desexercicesdesimula- côte est du continent africain, un pourrons éviter une crise humani- été balayées par des vents de plus tion auprès de la population sont autrepaystrèspauvre,leMozambi- taire et alimentaire, note Americo par Laurent Carpentier de 200 km/h avaient réussi à four- régulièrementorganisés]pourlimi- que, a aussi été durement touché. Ubisse, secrétaire général de l’orga- nir un décompte. ter les dégâts potentiels », a expli- Deux cyclones, Dando et Funso, nisation au Mozambique. La situa- mercredi à 8h50 jusqu’au 15 avril. Le cyclone tropical Giovanna a qué Louis de Gonzague Rakotoni- ont balayé ses côtes entre le 18 et le tion est aggravée par la destruction traversé d’est en ouest la Grande rainy, secrétaire exécutif du 26 janvier, faisant au moins des installations d’eau et d’assainis- franceculture.fr en partenariat avec Ile, en frappant la capitale, Antana- Bureau national de gestion des ris- 40 morts et près de 120 000 sinis- sement,qui faitplanerla menacede narivo. Routes, ponts, installations ques et des catastrophes (BNGRC) trés, selon le dernier bilan du gou- la propagation du paludisme, du électriques : les dégâts matériels de Madagascar. Il compare Giovan- vernement. En 2000, le cyclone Eli- choléra et de la diarrhée.» p sont importants, notamment dans na à Geralda, un cyclone qui avait ne avait tué plus de 700 personnes. S. H.
  • 11. 0123Mercredi 29 février 2012 planète 11Le Parlement européen fixe un cap La piste des cellules souches contre l’infertilitéféminineambitieux d’efficacité énergétique Des chercheurs américains remettent en cause le dogme de la réserve limitée d’ovocytesL’objectif de 20% de réduction de la consommation en 2020 deviendrait contraignant D epuis huit ans, ses travaux été ensuite injectées dans du tissuC ’estunvoletmajeurdelapoli- y a peu de secteurs aussi créateurs sur les cellules souches ova- ovarienhumain,etl’ensembleaété tique énergétique européen- PROJECTIONS DE CONSOMMATION D’ÉNERGIE EN EUROPE POUR 2020 d’emplois que la rénovation des riennesrestaientcontrover- greffé sous la peau de souris. Deux ne qui devait être adopté en millions de tonnes équivalent pétrole bâtiments. Ensuite parce qu’il per- sés. Le biologiste américain Jona- semaines plus tard, des ovocytes semardi 28 février, avec le vote, par la mettra d’économiser sur la facture than Tilly (Massachusetts General sont développés au niveau du gref-commission de l’industrie, de la 1 900 Projection de 2007 énergétique de l’Europe, alors que Hospital, Boston) a publié, diman- fon et certains étaient fluorescents,recherche et de l’énergie du Parle- 1 842 les prix de l’énergie sont sur une che 26 février, sur le site Internetde ce qui prouve qu’ils étaient bienmentdeStrasbourg,d’uneproposi- 1 800 pente ascendante ». la revue Nature Medicine, une nou- issus des cellules souches.tion de directive sur l’efficacité Tendance actuelle velleétudemontrant,chezdesfem- Ces ovules seraient-ils féconda-énergétique.Enjeu: la réductionde 1 700 1 678 Flexibilité mes adultes, l’existence de cellules bles ? Jonathan Tilly, qui a fondé20 % de la consommation d’éner- Mais les députés du groupe souches germinales capables de se une firme privée, Ovascience, n’agie en Europe d’ici à 2020. Autre- 1 600 majoritaire PPE (Parti populaire transformer en ovocytes. Un résul- pasencorefranchicetteétape.Maisment dit, la définition d’un nou- Nouvel européen, conservateur) ont pesé tat qui, selon ce chercheur, ouvre il rappelle que d’autres chercheurs,veau modèle économique permet- 1 500 1 474 objectif pour introduire de la flexibilité de nouvelles perspectives pour notamment chinois, l’ont réaliséetant de faire mieux avec moins. avec 20 % dans un texte qu’ils jugeaient trop retarder la ménopause ou traiter chez des souris, aboutissant à des Le texte comporte deux aspects 1 400 d’économie directif. « Nous sommes d’accord d’autres infertilités féminines liées embryons.essentiels. D’une part, il fixe un pour un objectif global contrai- par exempleà une chimiothérapie.objectif contraignant de baisse de 2005 2010 2015 2020 gnant, mais il faut laisser les Etats Le dogme en vigueur depuis les « Un protocole lourd »la consommation d’énergie, tra- SOURCE : COMMISSION EUROPÉENNE adapter les mesures au contexte années 1950 était que les femmes «J’étais sceptique sur les premiè-duit en un chiffre absolu : la réduc- local », dit Françoise Grossetête, naissent avec une réserve d’ovocy- res publications de cette équipe,tion de 368 millions de tonnes Le vote devait se dérouler sans sources renouvelables et dimi- députée française PPE. tes (200 000 à 400 000 par ovai- mais cette démonstration-là meéquivalentpétroleen 2020par rap- anicroche : en effet, un travail nuer leur consommation de 20 %. Le travail n’est cependant pas re, au stadedit de folliculesprimor- semble convaincante quant à l’exis-portà ceque consommeraitl’Euro- intense de négociations a été Mais seuls les deux premiers fini. Un vote en session plénière diaux) et que ce stock décroît pro- tence de cellules souches ovarien-pe si elle poursuivait la tendance mené en amont, depuis plusieurs objectifs étaient contraignants. Si du Parlementsera peut-être néces- gressivement avec l’âge. En 2004, nes », commente Alain Gougeon,antérieure. mois, entre les groupes parlemen- bien que la nécessité de réduire la saire. Mais ce sont maintenant les Jonathan Tilly avait semé une pre- directeur de recherche Inserm D’autre part, une nouvelle règle taires. Jusqu’à 1 800 amende- consommation d’énergie n’a pas gouvernements qui vont discuter mière fois le doute avec des expé- (Lyon),spécialistedel’ovaire.Ildou-impose aux grandes entreprises ments ont été déposés, qui ont vraiment été intégrée dans la poli- ausein du Conseil européen.Celui- riences suggérant que les ovaires tetoutefoisdeséventuellesapplica-énergétiques d’investir chaque abouti aux 19 articles de compro- tique: alors même que le ralentis- ci est présidé par le Danemark qui, de souris adultes pouvaient fabri- tions. « Ces cellules souches sontannée une part de leur chiffre d’af- mis qui composent le texte. sement économique, depuis très favorable au texte, espère le quer des ovules à partir de cellules rares et je ne suis pas sûr qu’ellesfaires pour obtenir 1,5 % d’écono- « Je n’ai jamais vu une telle pres- 2008,a modéré lademande,l’Euro- faire adopter avant fin juin. souches ovocytaires. Sa démons- soient fonctionnelles à l’état nor-mies d’énergie chez leurs clients. sion des lobbies depuis six ans que pe est sur le chemin de réduire de Les « petits » pays comme le tration n’avait pas fait l’unanimité mal, dit-il. En outre, le protocole estCeci devrait progressivement je travailleici », ditun assistantpar- seulement 9 % sa consommation. Danemark, la Belgique, l’Irlande, la chez les spécialistes du domaine. lourd, long et probablement cher.»pousser les industriels à dévelop- lementaire. C’est que si les écono- L’idée de passer à un objectif Grèce, le Portugal, mais aussi la Cette fois, l’équipe américaine a Actuellement, les fillettes et lesperune activité de servicesénergé- mies d’énergie attirent peu l’atten- contraignant a fini par s’imposer. Pologne et les pays d’Europeorien- travaillé à partir d’ovaires jeunes femmes qui doivent subirtiques plutôt que de se concentrer tion des médias, l’enjeu économi- Elle s’est traduite dans la proposi- tale y sont favorables. Mais plu- humains, prélevés chez six fem- une chimiothérapie ou une radio-sur la seule production. que est énorme : 368 millions de tion de directive publiée par la sieurs grands pays sont réticents. mes opérées pour changer de sexe. thérapie mettant en jeu leur fertili- Le texte comprend plusieurs tonnes de pétrole par an représen- Commission en juin 2011 et finale- L’Allemagnesouhaiteplus de flexi- Dans un premier temps, les biolo- té se voient proposer un prélève-autres propositions, comme la tent environ 240milliardsd’euros. ment discutée maintenant. bilité. Le gouvernement français, gistes ont isolé les cellules souches ment d’ovaire et sa congélation, enrénovation, chaque année, de 3 % En mars 2007, les Etats mem- Selon le rapporteur du texte, le de son côté, est très hostile au tex- ovariennes grâce à un marqueur vue d’une autogreffe. Une techni-des bâtiments publics, ou le déve- bresavaient adoptéuntriple objec- député luxembourgeois Claude te. Mais on peut imaginer une évo- protéique,puisilslesontgénétique- que qui, jusqu’ici, a permis la nais-loppementde la cogénération(uti- tif : réduire de 20 % leurs émis- Turmes (Verts), « cette directive lution si la direction de l’Etat chan- mentmodifiéespourqu’ellesexpri- sance de moins d’une vingtainelisation de la chaleur générée lors sionsde gaz à effet deserre, produi- sera utile pour la relance économi- ge après l’élection présidentielle. p ment une protéine fluorescente d’enfants dans le monde. pde la production d’électricité). re 20 % de leur énergie à partir de que en Europe. D’abord parce qu’il Hervé Kempf verte. Les précieuses cellules ont Sandrine CabutNitrates: la France, mauvaise élève,devant la Cour de justice européenneL a Commission européenne a Grèce – qu’elle interdise l’épanda- récurrence des algues vertes nau- annoncé, lundi 27 février, ge d’effluents d’élevage et d’en- séabondes et toxiques et au peu qu’elle traduisait la France grais chimiques sur des périodes d’empressement du gouverne-devant la Cour de justice de plus longues, qu’elle oblige les ment à froisser ses agriculteursl’Union européenne pour ses exploitants agricoles à disposer sur ces questions. Fin décembre,efforts insuffisants dans la lutte de capacités de stockage de lisier avec trois autres députés euro-contre la pollution de l’eau. Ce plus conséquentes, qu’elle régle- péens EELV, Sandrine Bélier avaitn’est pas faute de l’avoir préve- mente avec fermeté l’application réclamé de connaître la réponsenue. Fin octobre2011, après plu- des fertilisants sur les cultures. française sur ce dossier. Sasieurs rappels à l’ordre, tel un demande avait été refusée parcemauvais élève, le gouvernement Colère montante que la Commission avait déjà dis-avait reçu un avertissement – un Le gouvernement a accepté de crètement ouvert une procédure« avis motivé» en vocabulaire modifier sa législation à travers d’infraction à l’égard de Paris.bruxellois. plusieurs décrets et arrêtés contes- Les déclarations répétées de Les autorités françaises tés par les associations écologis- Nicolas Sarkozy à l’encontre desavaient deux mois pour faire tes. Il aurait pu mieux faire: sa règles « tatillonnes» de protec-leurs preuves, autrement dit se «lenteur» et « l’insuffisance des tion de l’eau qui gênent le travailconformer enfin à la directive changements proposés», selon les des agriculteurs n’ont sans douteeuropéenne de 1991 sur les nitra- termes des fonctionnaires euro- pas convaincu de la bonne volon-tes d’origine agricole. En commen- péens, l’ont conduit devant le té du chef de lEtat à agir. « La poli-çant par désigner précisément genre de conseil de discipline où tique de l’eau est l’incarnation del’ensemble des territoires frappés la sanction pourrait se chiffrer à la complexité et de l’allégementpar la dégradation de la qualité de 28millions d’euros, à en croire San- nécessaire», a insisté le candidatl’eau et par adopter des program- drine Bélier, députée européenne dans l’hebdomadaire AgraPressemes d’action efficaces. Les marées Europe Ecologie-Les Verts (EELV). du 27 février. Nathalie Kosciusko-d’algues vertes dues à l’eutrophi- Celle-ci se dit surprise par la Morizet ayant rejoint la directionsation des eaux dans les estuaires célérité, mais pas par la teneur de de son équipe de campagne, legorgés de nitrates se trouvent à la décision. En tant que membre dossier revient au premier minis-nouveau au cœur du conflit. de la commission des pétitions, tre, François Fillon, désormais en La direction chargée de l’envi- elle s’est plus d’une fois chargée charge de la sensible question deronnement attendait de la France de rappeler à Bruxelles la colère l’environnement. p– épinglée en même temps que la montante en Bretagne face à la Martine ValoPesticides PétroleDes victimes demandentla reconnaissance de Sablesbitumineux: TransCanadamaladie professionnelleUne vingtaine de personnes attein- relancel’oléoduccontroversétes de maladies dues, selon elles, Le groupe TransCanada a annoncé, le 27 février, qu’il scindait en deuxaux pesticides, ont manifesté, lun- son projet controversé d’oléoduc entre le Canada et les Etats-Unis, afindi 27février, au Salon de l’agricultu- de lancer les travaux sur sa portion sud, entre l’Oklahoma et le Texas.re, demandant le classement de Le projet d’acheminement sur 2 700 km du pétrole de la province cana-ces affections en maladies profes- dienne de l’Alberta vers les raffineries du golfe du Mexique avait étésionnelles et le retrait des produits rejeté en janvier par le président Barack Obama dans sa forme initiale.dangereux. Selon la Confédération Le groupe va demander une nouvelle autorisation pour le tracé entre lapaysanne, la consommation de frontière canadienne et l’Etat du Nebraska. La Maison Blanche apesticides « a augmenté de 3 % « salué » cette décision, s’engageant « à prendre les mesures pour accélé-depuis 2008 alors que l’objectif est rer l’attribution des permis fédéraux nécessaires». – (AFP.) pde la réduire de 50% d’ici à 2018».D’après l’un des manifestants, le Chine Treize morts dans une usine d’agrochimieministre de l’agriculture, Bruno Au moins 13 personnes ont été tuées et 43 autres blessées lors d’uneLeMaire, voudrait « faire évoluer la explosion dans une usine agrochimique du nord de la Chine, dans lalégislation européenne sur les pro- province du Hebei. La détonation a fait trembler le sol de trois villagesduits phytosanitaires». – (AFP.) voisins. – (AFP.)
  • 12. 12 france 0123 Mercredi 29 février 2012A La Réunion,la main lourdede la justiceLesjeunesparticipantsauxémeutescontrela vie chèreontété sévèrementcondamnéspar le tribunalSaint-Denis de La Réunion qu’une plus grosse cible se présen-Envoyée spéciale te, immanquable.Un car. Le chauf- feur a eu le temps de voir trois jeu-D idier et Grégory, 22 et 24 nes gens torse nu, avec une échar- ans, sont frères. Ils ont le pe noire sur le visage. Quand la teint rougi par le soleil et le police est arrivée, prévenue parcheveu ras, à l’exception d’une des automobilistes, elle n’a pas euhouppette frontale pour le cadet. trop de mal à rattraper les fuyards,Leur copain Thomas, un « cafre » réfugiés dans une menuiserie. Pas(Noir d’origine africaine) de Saint- facile de détaler avec 1,11 grammeBenoît, arbore la même coupe d’alcool dans le sang.minimaliste. Ils se tiennent raides Rien à voir avec les émeutiers ?à la barre du tribunal correction- Ils ont au moins le chômage ennel de Saint-Denis de La Réunion, partage, qui touche 59 % de la jeu-lundi 27 février, pour répondre nesse réunionnaise. Didier la Un centre social détruit par les flammes après une deuxième nuit d’émeutes, jeudi 23 février, à Saint-Denis de La Réunion. RICHARD BOUHET/AFPaux questions du juge. Pour tous houppette est déscolarisé depuisles prévenus de cette audience en « le niveau BEP ». « Habite chez ses caillasser ce bus ? », « Pourquoi un décembre2011. « Il est calme. Il res- re le mariole auprès de ses copains rant le vêtement, Teddy le dockercomparution immédiate, la jus- parents. A tendance à boire pour bus ? », « Qu’est-ce qui vous a moti- te avec sa copine dans sa chambre de prison.» l’a repoussé instinctivement.tice aura la main lourde. oublier », dit le procès-verbal. A vés ? ». Cela dépasse son entende- à regarder la télé. » Seulement, le Nicolas, lui, baisse tout le temps Echange de coups. « Il bougeait Ces trois-là n’ont rien à voir 24 ans, son frère, muni d’un CAP ment. Atterrés, les trois garçons 25 février à minuit, le beau Louis, la tête. Son survêtement, noir avec beaucoup, il s’est cogné tout seul »,avec les émeutiers qui défilent au de boucher, a déjà deux enfants à bredouillent des mots informes, coiffé d’une casquette rouge, vêtu des bandes aux couleurs rasta, assure le rapport de police. Lepalais,après les quatrenuits consé- charge, mais pas d’emploi. Il a été d’une voix inaudible. On entend d’une veste de survêtement et vert, jaune et rouge, est très usé. Le sang giclait partout, s’échappantcutives de violences urbaines que licencié en septembre 2010 par le « sous l’alcool ». Et puis cette phra- muni de gros gants malgré les 24 février, alors que les poubelles de l’arcade sourcilière de Teddy.La Réunion a connues depuis le supermarché Champion. Depuis, se, imparable : « En fin de compte, brûlent dans le fameux quartier « Je ne me suis pas cogné, il m’a21 février, pour protester contre lavie chère. Samedi après-midi, rien. Thomas, peintre en bâti- ment, n’est même plus inscrit à quand on a lancé des cailloux, c’était le bus qui passait. » Voilà. Ils Didierestdéscolarisé du Chaudron, le jeune homme zone en face du petit snack BarBac- frappé, je trouve ça honteux ! », dit le jeune homme.désœuvrés et imbibés d’un mélan- Pôle emploi car il a oublié de faire ne savent pas mieux dire leur frus- depuis«leniveau ca, en vélo. Un si joli vélo, bourré Six mois ferme pour Teddy,ge de rhum et de bière, ils se sontassis au bord de la nationale 3, avec les démarches administratives. Aucun n’a jamais eu affaire à la tration de ne pas avoir de voiture au pays des « lotos » (automobi- BEP».«Habite chezses de tungstène, en carbone orange, à 2 500 euros. Un certain « Hassan » avec un probable aménagement de peine. Trois ans de prison dontdes galets plein les poches. Ils justice. les). Aucun des trois n’a son per- parents.Atendance lui a vendu 300 euros, payable en deux ferme pour Louis leétaient si saouls qu’ils ont loupépas mal de voitures. Jusqu’à ce Le juge cherche à comprendre. « Quelle idée avez-vous eue de mis – trop cher – dans cette île qui compte 400 000 véhicules pour àboirepouroublier», deux fois. « Je me cherchais un moyen de transport pour aller à cisailleur. Deux ans dont un fer- me pour Nicolas et son vélo en car- 817 000 habitants, où la case peut ditleprocès-verbal ma formation », tente Nicolas. Il bone, restitué à son propriétaire.M. Sarkozy fera des « propositions » en avril pour l’île être minuscule du moment frotte ses mains contre son jean. Huit mois avec sursis pour les qu’une grosse voiture est garée 30 degrés, était en train de cisailler Déjà condamné par le passé, il sort caillasseurs ivres, plus 210 heuresNicolas Sarkozy a indiqué, lundi 80 millions de francophones ». Il devant. Les petits Blancs créoles et la grille d’un magasin d’informati- du RSMA (régiment du service de travaux d’intérêt général, une27 février, sur RTL, qu’il ferait a évoqué la création d’une facul- leur copain noir ont peut-être que. La fumée des gaz lacrymogè- militaire adapté). Le procureur obligation de formation et l’in-« d’autres propositions » pour le té de médecine ainsi que le déve- caillassé un rêve qui passe à vive nes n’a pas réussi à le dissimuler. adjoint demande l’application de demnisationdu transporteur rou-développement de La Réunion, loppement de l’agriculture et de allure sur la nationale, inatteigna- Caché dans un immeuble, « sans la peine plancher. tier.touchée par des violences urbai- l’élevage. « La justice comme la ble. aucune échappatoire », dit le rap- Quand la brigade anti-crimina- On voudrait leur parler, mais ilsnes, lors d’un déplacement en police et la gendarmerie ont fait Arrive Louis le beau gosse, mul- port, il a fait semblant de s’être lité (BAC) a arrêté Teddy qui refu- expliquent dans un français mâti-avril. « Je ne crois qu’à une seule leur travail en prononçant des tirécidiviste, en tee-shirt noir à assoupi là. Le jeune homme res- sait d’obéir à l’ordre de dispersion, né de créole qu’ils ont une longuechose, au (…) développement peines très sévères qui ont motifs blancs, sur le côté duquel sort cette fable à dormir debout, après la manifestation du route à faire. Inutile de leur propo-économique endogène », a assu- contribué d’ailleurs à ramener le est écrit « Hors-la-loi ». Il a 20 ans, avec un aplomb impeccable.« Mal- 24 février au Port, il n’a pas résisté. ser de les raccompagner en voitu-ré le président-candidat, rappe- calme », a-t-il ajouté, en rendant habite chez sa mère. Elle a juré heureusement, je le connais depuis Mais lorsque le brigadier a voulu re. Ils se raidissent et partent fière-lant que l’île de l’océan Indien hommage au préfet et aux élus qu’il était « un bon marmaille », longtemps, dit la procureure retirer sans ménagement le cor- ment à pied. pest située « dans un bassin de locaux. depuis sa sortie de prison, en adjointe,DanielleBraud. Il veut fai- don de son short, au poste, déchi- Béatrice GurreyTwitter en maternelle, Lanominationdu Pr Juvinauxurgences Parlement Un nouveau système de contrôle des armesle cahier de vie scolaire 2.0 de l’hôpitalPompidoucréeune polémique Pour mieux réprimer le trafic, le Parlement a adopté à l’unanimité, lundi 27 février, un nouveau systè- Des médecins dénoncent un choix politique. Le secrétaire national me de contrôle des armes. EllesI de l’UMP affirme avoir été sélectionné après une «procédure stricte» ls ont 4 et 5 ans, ne savent enco- ture puisque leurs 172 abonnés seront désormais classées selon re ni lire ni écrire, mais ont interagissent avec eux. « Aujour- leur dangerosité réelle et non plus déjà un compte Twitter. A l’éco- d’hui, un garçon a souhaité un selon leurs caractéristiques techni- Ple maternelle de la Providence, bon anniversaire à Manon », eut-on être à la fois chef des l’ex-chef des urgences de l’hôpital me fait payer le fait d’être de droite. ques. Quatre nouvelles catégoriesprès de Dunkerque (Nord), les élè- raconte la petite Lilou. S’adresser urgences d’un mastodonte, Beaujon, à Clichy (Hauts-de-Seine) Si j’étais de gauche, on n’y aurait contre huit aujourd’huisont ins-ves de moyenne et grande section à un destinataire est bien plus sti- l’Hôpital européen Georges- ydénoncentdes«anomalies»dans pasvudeproblème.»Concernantle taurées: interdites (A), soumises àsavent utiliser le réseau social. mulant pour apprendre à écrire. Pompidou (HEGP) à Paris, secrétai- laprocédure,ets’agacentdesmulti- cumul d’activités, il répond: « C’est autorisation (B), soumises à décla-Chaque matin,@Classe_Corinne « Ils savent que cela va être lu re national de l’UMP, député euro- ples casquettes du Pr Juvin. « Nous le cas de nombreux médecins qui ration (C) et soumises à enregistre-tweete. Des messages destinés immédiatement, et surtout qu’on péen et maire de La Garenne- sommes devant un cas d’emploi en ont des responsabilités syndicales, ment et en vente libre (D). La nou-aux parents d’élèves, mais aussi va leur répondre », explique Colombes (Hauts-de-Seine)? Pour grande partie fictif », écrivent-ils, politiques ou associatives, y com- velle législation, issue d’une pro-aux autres classes qui les suivent. Mme Vanstraceele. l’intéressé, le Pr Philippe Juvin, estimant qu’«il [lui] est matérielle- pris parmi ceux qui m’attaquent.» position de loi UMP-PS, prévoit« Twitter a remplacé le cahier de La directrice d’école n’est pas oui. Pour certains de ses confrères, ment impossible d’exercer à temps «J’ai fait mes preuves à l’hôpital aussi un alourdissement des pei-vie scolaire. Les enfants y racon- vraiment une habituée des absolument pas. La polémique est pleinsonemploihospitalo-universi- Beaujon où j’ai amélioré les délais nes pour les auteurs de trafics. –tent les activités réalisées en clas- réseaux sociaux, mais elle consi- montée d’un cran, lundi 27 février, taire pour lequel il est pourtant de prise en charge aux urgences (AFP.)se», explique la directrice et pro- dère que « les enfants grandissent à la suite de la nomination du Pr rémunéré à taux plein». (alorsque j’exerçaisdéjà des respon-fesseure des écoles, Corinne Vans- avec ces nouvelles technologies, Juvin, vendredi, à la tête des urgen- sabilités politiques), et j’ai été sélec- Les injures enverstraceele. on ne peut pas passer à côté». ces de l’HEGP, alors que le départ « Ingérence inacceptable » tionné parmi trois candidats dans les harkis pénalisées Vendredi 24 février, c’est le car- Cela permet aussi de leur incul- de son prédécesseur était prévu en L’approche de l’élection prési- le cadre d’une procédure très stricte Le Parlement a adopté, lundinaval de Dunkerque qui est à quer les codes à respecter, tels novembre. dentielle n’est pas étrangère à la qui a duré deux ans », plaide-t-il, 27 février, une proposition de loil’honneur. Alors que leurs cama- que la politesse. « Ce n’est pas une Dans une lettre ouverte adres- polémique. Dénonçant une « ingé- ajoutant que le comité médical UMP visant à pénaliser la diffama-rades préparent masques et perte de temps. Ils apprennent ce sée à Mireille Faugère, la directrice rence inacceptable», la Confédéra- local a décidé de son arrivée dès à tion et l’injure envers les harkis.déguisements, Rudy et Valentin qu’ils peuvent faire et ce qu’ils ne générale de l’Assistance publique- tion des praticiens hospitaliers présent sur des bases «strictement La diffamation sera passible deenvoient un nouveau tweet : doivent pas faire sur les réseaux HôpitauxdeParis(AP-HP),àlaquel- réclameque le changementde chef professionnelles et au vu des 45 000 euros et l’injure de 12000« Pour le carnaval, on a décoré le sociaux», estime Stéphan Vin- leappartientl’HEGP,AndréGrimal- desurgencesdel’HEGPn’intervien- besoins du service». Sa mission sera euros. Les associations de défensepépin (parapluie).» Avant de cent-Lancrin, analyste à l’OCDE, di et Bernard Granger, responsa- ne qu’en novembre, au terme du de raccourcir les délais d’attente de harkis et de leurs descendantspublier ce message, ils ont dû sou- auteur d’études sur les nouvelles bles du Mouvement de défense de mandat du prédécesseur du des urgences. Il promet des résul- pourront désormais se porter par-mettre la proposition à leur maî- technologies à l’école. l’hôpital public, Pierre Faraggi et PrJuvin. La CGT, la semaine derniè- tats mesurables d’ici un an. tie civile. – (AFP.)tresse. Après avoir corrigé orale- Twitter reste un outil pédagogi- Bruno Devergie, de la Confédéra- re, avait déjà pointé «le scandale de La direction de l’AP-HP démentment leur phrase, elle l’inscrit en que parmi d’autres. « C’est un tion des praticiens hospitaliers et la nomination d’un ami du prési- toute anomalie de procédure, affir- Education Un collégienlettres capitales sur le papier. Ils moyen supplémentaire, qui ne Christophe Prudhomme, médecin dent », voyant dans cette décision mant que le processus a été poignardé à mortsont alors autorisés à la recopier, remplace pas les ateliers de langa- urgentiste (CGT), demandent que un «nouvel exemple de la “Républi- « conforme au règlement inté- dans un lycéelettre après lettre, sur le clavier ge traditionnels, comme les jeux «cesse cette situation». Une démar- quedescopains”».«Silefonctionne- rieur».Elle expliquesa nomination Un collégien de 17 ans a été poi-de l’ordinateur. de mots », soutient Mme Vanstra- che accompagnée d’une demande ment actuelde l’université et du sec- dès à présent par un changement gnardé à mort, lundi 27 février, « C’est un bon exercice d’appro- ceele. L’initiative se limite pour au ministre de la santé Xavier Ber- teur hospitalier permet ce genre de de périmètre du service, qui a accé- dans l’enceinte d’un lycée depriation du langage », souligne l’instant à quatre classes de trand que soit diligentée une situations,ildémontrequedeschan- léré son arrivée. Le ministère, pour Mamoudzou, à Mayotte. Une dis-MmeVanstraceele. Ils sont obligés maternelle en France. Le clavier enquête de l’inspection générale gements deviennent nécessaires et sapart, estimequ’ils’agit d’unsujet pute après un concert serait à l’ori-de connaître les lettres pour twee- et la souris n’ont donc pas encore des affaires sociales sur cette nomi- urgents», estimait-elle. « interne à l’hôpital » et rappelle le gine du drame. La victime auraitter, c’est très incitatif.» détrôné le cahier et le crayon. p nation. Philippe Juvin dit « tomber de principed’autonomiedesétablisse- été poursuivie par six assaillants. Surtout, le réseau social leur Aurélie Abadie Le ton du courrier est particuliè- l’armoire», et renvoie les attaques ments de santé. p Tous ont été interpellés et placéspermet de trouver un sens à l’écri- Dunkerque (Envoyée spéciale) rement violent. Les détracteurs de politiques à ses accusateurs : « On Laetitia Clavreul en garde à vue. – (AFP.)
  • 13. COMMUNIQUÉ MERCREDI 29 FÉVRIER 2012 Spécial maladies rares RARES, MAIS FORTS ENSEMBLE ! Laurence Tiennot-Herment,présidente de l’AFM-Téléthon,revient sur le lancement,ce 29 février, de la Fondation maladies rares dont l’Association française contre les myopathies est membre fondateur. et amplifié l’élan initié par le Gis- place d’un tel continuum et seule laboratoires d’excellence : Généthon et l’avènement d’une médecine © L.Audinet / DR Institut des maladies rares que nous une concentration des moyens pour la génétique et la thérapie gé- personnalisée. La mobilisation de avons contribué à créer, en 2002, et permet d’obtenir des résultats si- nique, I-Stem pour les cellules sou- tous les acteurs – publics, privés que nous avons financé à hauteur gnificatifs. En effet, pour pallier ches, l’Institut de myologie pour la non lucratifs et privés lucratifs ‒ est de près de 18,7 millions d’euros au l’insuffisance de financements de recherche et le traitement des ma- plus que jamais cruciale, alors que cours de ces dix dernières années. l’innovation thérapeutique pour les ladies du muscle. Aujourd’hui, nous des premiers traitements innovants Pour nous qui portons le combat des maladies rares, l’AFM a impulsé de l’avons démontré, les maladies ra- démontrent leur efficacité et que les maladies rares depuis tant d’années nombreux projets de recherche mais res sont un véritable laboratoire essais thérapeutiques pour les ma- grâce au soutien exceptionnel de la aussi créé, au fil des Téléthon, des pour l’innovation thérapeutique ladies rares se multiplient. population lors des Téléthon, ce nou- Des échéances électorales majeures vel outil d’intérêt général doit,en pre- approchent, et il nous semble plus © psdesign1-Fotolia / DR mier lieu,accélérer le développement que jamais important de rappelerLaurence Tiennot-Herment,Présidente de l’AFM - Téléthon de thérapeutiques pour les malades. haut et fort que seule l’innovation Nous espérons, par ailleurs, que les peut redonner des perspectivesCE 29 FÉVRIER,nous fêtons le 5e anni- compétences fédérées au sein de positives à notre pays. Parce queversaire de la Journée internationale cette Fondation, qui allie les acteurs tout était à inventer, parce que pourdes maladies rares. Un événement majeurs de la recherche sur les nos malades il y avait urgence, lesimportant pour les 30millions de maladies rares ‒ associations de maladies rares ont été le catalyseurpersonnes concernées en Europe par malades, Inserm, CHU, universités ‒, de l’innovation au bénéfice du plusplus de 6000 maladies rares. Plus de permettront de créer les synergies grand nombre. Aujourd’hui, parcecinquante pays seront mobilisés à tra- nécessaires pour assurer l’indispen- que les modèles historiques ontvers le monde pour affirmer que nous sable continuum entre la recherche montré leurs limites, nous avonssommes «rares,mais forts ensemble». fondamentale et la recherche clini- l’opportunité et le devoir de placerEn France,cette journée est marquée que qui constitue,dans notre pays,un l’innovation au cœur de l’actionpar le lancement de la Fondation frein permanent au développement stratégique et politique. Et c’est aus-maladies rares que nous appe- des thérapeutiques. si pour cela que nous appelons delions de nos vœux, de longue date. Depuis, le premier Téléthon, nous nos vœux un débat plus ambitieuxMembre fondateur de la Fondation, menons en effet notre combat avec dans ce domaine pour les semainesnous souhaitions que soit pérennisé la conviction que seule la mise en à venir. � •PARTAGE �L’ENGAGEMENT PÉRENNE SHIRE ENTRETIENT SOLIDARITÉ ACTIVE � DU LFB,UN LABORATOIRE PAS UN DIALOGUE PERMANENT COMME LES AUTRES AVEC LES PATIENTS Spécialisé dans les maladies rares,le LFB est le partenaire Leader dans les traitements des maladies d’associations de patients et d’acteurs académiques rares, le laboratoire britannique Shire majeurs dans ce domaine. Avec un objectif essentiel : s’engage aux côtés de tous les acteurs dans partager les connaissances pour avancer ensemble. une action concrète visant à améliorer la« RARES MAIS FORTS ENSEMBLE »,le slogan de Agir pour le mieux-être des personnes atteintes prise en charge des patients. La dirigeante Chérifa Levet,vice-présidente de l’entité dédiée en France, Chérifa Levet, © SHIRE /DRla 5e édition de la Journée internationale des ma- demaladiesrares,c’estégalementpromouvoirdes et DG de Shire Human Geneticladies rares a choisi de mettre en avant la soli- programmes afin d’améliorer les longs séjours à explique le sens de cette implication. Therapies,France,Europe du Sud.darité.Un thème cher au LFB,car,au-delà de ses l’hôpital,parfois nécessaires.Le LFB a ainsi déve-programmes de développement de traitements loppé en France des partenariats de longue durée SHIRE PARTICIPE à la journée mondiale des en réseau de façon concrète. La solidarité est ledédiés à ces pathologies, le laboratoire biophar- avec l’association Le Rire Médecin - des clowns à maladies rares, pourquoi ? thème de cette journée mondiale : en la matière,maceutique,dontl’actionnaireestl’Étatfrançais, l’hôpital - et le programme Culture et Santé pla- Partout dans le monde, nos équipes sont mobili- nous privilégions l’action commune et concertée.s’attache depuis plus de dix ans à construire des cé sous l’égide de deux ministères. Depuis 2004, sées avec différentes actions autour des maladies Ainsi,Shirevient d’organiser à Milan une réunionpartenariats pour faire avancer et partager les une convention avec Iris,association de patients rares. Tous nos salariés vont porter un ruban en d’experts européens de la maladie de Gaucher,connaissances scientifiques et améliorer ainsi atteints de déficits immunitaires primitifs, per- signe d’engagement et de soutien.Dans le domai- pour mutualiser les informations, partager lesla prise en charge des malades. met l’organisation de spectacles au sein de plu- ne des maladies rares,un laboratoire tel que Shire bonnes pratiques et conduire à une meilleureTout naturellement,le LFB se retrouve donc pour sieurs services d’immunologie pédiatriques. ne peut se résumer aux seuls développement et prise en charge des patients en Europe du Sud.cette journée à Bruxelles, aux côtés d’Eurordis, Les médicaments du LFB permettent la prise en commercialisation des produits. Le dialogue est Qu’apporte un laboratoire tel que Shire dansfédération européenne regroupant des associa- charge d’environ 80 pathologies toujours graves, permanent avec les associations de patients, la cette communauté ?tions de personnes atteintes de maladies rares. souvent rares : déficits immunitaires, maladies communauté médicale et les autorités de tutelles. Shire apporte tout d’abord sa connaissance desEn France,dans cette démarche de partenariat,il auto-immunes, troubles de la coagulation, etc. Ensemble, nous pouvons améliorer la prise en maladies et des traitements développés et com-est aux côtés,depuis dix ans,de l’Alliance mala- Pour récompenser une innovation récente ma- charge des patients et leur accès aux traitements mercialisés au sein de son entité HGT (Humandies rares et l’un des rares industriels impliqués jeure, le laboratoire a reçu le prix Galien 2011 en innovants dans les meilleurs délais. Àl’instar de ce Genetic Therapies) :dans la maladie de Fabry,aux côtés d’Orphanet,structure française à l’ori- mai dernier, pour son fibrinogène humain, dans qui s’est passé dans la maladie de Gaucher où grâce dans la maladie de Hunter et dans la maladie degine,qui développe et partage au la catégorie «médicaments des- à la forte mobilisation de tous,notamment nos col- Gaucher. Shire propose aussi un traitement deniveau européen les informa- tinés aux maladies rares». «Plus laborateurs,nous avons pu accélérer le développe- l’angiœdème héréditaire.Plusieurs produits sonttionsconcernantcesmaladieset de 60 % de nos médicaments ment et la mise sur le marché de notre traitement, en développement clinique et devraient arriverles possibilités thérapeutiques sont indiqués pour des maladies et éviter ainsi une interruption de traitement pour sur le marché prochainement.Shire investit 30%existantes.«Soutenircesactions rares,etparfoispourquelquesdi- les patients dans un contexte de pénurie. de son chiffre d’affaires dans la recherche et déve-est très important car le partage zaines de patients.Pour certains Pourquoi la notion de communauté est-elle si loppement, ce qui est exceptionnel. Mais au-delàdes connaissances scientifiques déficits très rares,nous sommes importante dans ce domaine ? de la R&D,nous nous investissons beaucoup danset le suivi des patients dans les les seuls, en France et parfois La caractéristique des maladies rares est de le dépistage et l’amélioration des conditions demaladies rares est déterminant dans le monde, à proposer une concerner un faible nombre de patients pris vie du patient,dans la sensibilisation et la forma-pour améliorer le diagnostic et solution thérapeutique. C’est séparément. Mais si les patients et les acteurs se tion des personnels soignants.Nous avons à cœurla prise en charge des malades», une grande fierté pour les 1900 regroupent, les collaborations se nouent et des de mettre les patients au centre de nos efforts et © LFB/DRsouligne Christian Béchon, le collaborateurs du Groupe »,tient synergies se dégagent. Shire, en tant que mem- d’innover au niveau scientifique mais aussi au ni-PDG du LFB. Christian Béchon,PDG de LFB SA à souligner Christian Béchon. � bre de cette communauté, participe à la mise veau sociétal. � • Daté du mercredi 29 février 2012, est édité par CommEdition • Directeur général Éric Lista • CommEdition, agence de communication éditoriale • Tél. : 09 75 96 24 23 • infos@commedition.com • Rédaction Anne Pezet • Création andie.j@free.fr • Maquette Cora Texier • Secrétaire de rédaction A.-M. Busnel LA RÉDACTION DU QUOTIDIEN LE MONDE N’A PAS PARTICIPÉ À LA RÉDACTION DE CE PUBLI-RÉDACTIONNEL - NE PEUT ETRE VENDU SÉPARÉMENT
  • 14. 14 économie 0123 Mercredi 29 février 2012 En hausse En baisse Les cours du jour ( 28/02/12, 09 h 43 ) le cigare cubain – Le groupe Habanos, qui la grèce – L’agence Standard & Poor’s a Euro 1euro 1,3448 dollar (achat) commercialise l’essentiel de la production de abaissé, lundi 27 février, la note de solvabilité de Or Once d’or 1 772 dollars cigares de Cuba, a indiqué, lundi 27 février, avoir la Grèce à « SD », niveau correspondant à un vu son chiffre d’affaires croître de 9 % en 2011, « défaut de paiement sélectif », pour tenir Pétrole LightSweet Crude 108,45 dollars à 401 millions de dollars. Le premier marché du compte de la restructuration de la dette Tauxd’intérêt France 3,08 (à dix ans) groupe est l’Europe occidentale (53 % des ventes). publique grecque lancée vendredi. Tauxd’intérêt Etats-Unis 1,94 (à dixans)La BCE réitère son action de soutien aux banquesLes établissements financiers devraient emprunter de 300 à 600milliards d’euros à trois ans et à 1%A prèsBazookaI, BazookaII.La Banque centrale européen- Un dispositif qui a déjà fait ses preuves ne(BCE)vaprocéder,mercre- RÉPARTITION PAR PAYS DES BANQUES AYANT SOUSCRIT RENDEMENT DES OBLIGATIONS ITALIENNES À 10 ANS, en milliard eurosdi 29 février, à une deuxième À LA PREMIÈRE OPÉRATION À 3 ANS DE LA BCEvague de prêts à trois ans aux ban- 7,5 en %ques européennes, au taux de 1 %.Objectifde ce dispositif,annoncé le 78 décembre2011:enrayerlaparaly- Espagne Italie 6,5sie du système bancaire et éviter 24 %tout credit crunch (pénurie de cré- 6dits). Et ce, par le biais d’opérationsinédites: les prêts de l’institution 5,46 25% 5,5sont limités à trois mois par tempscalme, et jusqu’ici à unan en cas de 5crise. Le premier opus, lancé le Octobre 2011 Novembre Décembre Janvier 2012 Février21décembre, avait permis de rame-ner progressivement le calme sur 489 21 déc. 2011, 1 opération à trois ans de la BCE reles marchés par le biais d’un prêt milliardsglobal de 489 milliards d’euros. Autres* d’euros PROGRAMME D’EMPRUNTS PAR LES ÉTATS EN 2012, en milliards d’eurosObservateurs et marchés ne taris- 7%sent d’ailleurs pas d’éloges sur Pourcentage déjà réaliséMario Draghi, le patron de la BCE. Irlande France 242 « Le risque de défaut bancairepour manque de liquidités est pres- 1% 18 % 180 178que complètement écarté », jugeLaurence Boone, chef économiste AutricheEurope de Bank of America-Merrill 2%Lynch. Et le marché interbancaire 86s’est dégrippé : l’Euribor à Belgique Grèce 60trois mois, le taux auquel les ban- 2% 12 %ques se prêtent en euro, est passé, 26,2 22,3 14,4lundi, sous le taux directeur de la 15 % 16 % 22 % 34 % 29 % 20 % 28 % 21 % Portugal AllemagneBCE, 1%. Une première depuis trei- *Finlande et Luxembourg 0 % Italie Allemagne France Espagne Pays-Bas Belgique Autriche Finlandezemois. 2% 7% Mieux,l’accalmies’estdiffuséeà SOURCES : BNP PARIBAS, BLOOMBERG, NATIXISd’autres marchés. « En permettantaux banques de réduire leur dépen- d’Etat. Le procédé, dit « Sarko Tra- consensus de l’agence Bloomberg D’autant que ce second acte pré- Alain Bokobza, responsable de européen: on a encouragé des com-dance aux marchés, l’opération a de», a bien été utilisé. La baisse des prévoyant 470 milliards d’euros, sente une particularité : les ban- l’allocation mondiale d’actifs à la portements où les banques rachè-créé un appel d’air pour d’autres rendements d’Etat italiens à soit sensiblement autant qu’en ques pourront apporter en gage Société générale, est plus prudent: tent de la dette de leur propre Etat.types d’émission de dette, comme dixans a été spectaculaire, passant décembre. Seul bémol mais de une gamme plus large d’actifs « La première opération avait créé Avec, derrière, le risque d’un cercleles dettes d’Etat et d’entreprises », de 7,1% début janvier à 5,4% mardi. taille : l’annonce mardi par la BCE (« collatéraux »). De quoi éveiller une surprise énorme. La seconde, vicieux.» Autre grief, celui de gon-souligne Patrick Jacq, stratège chez Quant à l’Espagne, elle a déjà qu’elle n’acceptait temporaire- l’intérêt d’établissements plus fra- très attendue, n’aura sans doute fler encore le bilan de la BCE. LaBNP Paribas. « Le climat a totale- emprunté 34 % de ses besoins ment plus la dette grecque en giles car petits. pas les mêmes effets et moins d’im- seconde vague de prêts pourraitment changé, la grande terreur du totaux pour 2012 ! Ce retour au cal- garantiepourraitminorercesmon- pact global, même si elle répond à accroître de 8 % à 16% un bilan déjàmur de la dette à refinancer a été mea permisà laBCEde ne pas avoir tants de 40 à 50milliards. Pas un remède miracle de vrais besoins d’amélioration.» très alourdi ces dernières années,magistralement écartée par la besoin d’acheter le moindre Comme la première fois, les Quid de la France ? Plusieurs Car les prêts à trois ans de la BCE estiment les experts de MorganBCE », abonde Jean Pisani-Ferry, emprunt d’Etat sur les marchés banques espagnoles et italiennes patrons de banque ont clamé ces neconstituentpasunremèdemira- Stanley. La crainte d’une inflationdirecteur de l’institut Bruegel. lors des deux dernières semaines… devraient être en première ligne. derniers jours qu’ils n’avaient pas cle. « Sur le plan structurel, rien n’a générée par ce déversement de En décembre, le président Nico- C’estdoncpeudirequelesmoda- « On peut aussi s’attendre à une besoin de l’opération. « Mais les été résolu et le risque est désormais liquidités n’est pas non plus absen-las Sarkozy avait expliqué que les lités de l’opération de mercredi participation accrue des banques Français participeront sûrement », celui d’un optimisme excessif, note te. « Il n’y a pas d’inflation en vuebanques seraient tentées d’em- seront scrutées de près. Les ban- de petite taille, la première opéra- fait valoir M. Jacq, qui pronostique M.Pisani-Ferry. Comme souvent, la tant que le risque de récession ouprunter à bas coûts auprès de la ques devraient emprunter entre tion ayant surtout impliqué les «un effet positif sur les marchés les médecine a accentué certains traits d’une croissance très faible demeu-BCE pour racheter des emprunts 300 et 600 milliards d’euros, le plus importantes », précise M. Jacq. plus risqués, comme les actions». dangereux du système financier re», tranche toutefois Mme Boone. Reste le risque de l’acharne-Les Allemands votent le plan d’aide à la Grèce, mais la majorité se divise mentthérapeutique.«Unteldispo- sitif peut créer des “banques zom- bies”, comme cela s’était produit au Japon, surtout si la zone euroBerlin Pour la chancelière allemande, abstenus. Le 29 septembre 2011, Steinbrück, porte-parole du SPD, et monnaie unique qu’en restant entre en déflation, juge un grandCorrespondant ce résultat est plus inquiétant qu’il quand il s’était agi de renflouer le Renate Künast, au nom des Verts, membre de la zone euro ». banquier.Des établissementspour- n’y paraît. Sans les voix de l’opposi- Fonds européen de stabilité finan- ont sévèrement critiqué l’action C’est la première fois qu’un raient continuer à se financer, alorsParadoxalement, les Grecs ont tion, le projet n’aurait pas été adop- cière (FESF), le texte avait obtenu passée et présente de la chanceliè- ministre exprime un tel point de mêmequeleursfondspropresdimi-davantage de raisons d’être satis- té. Il y a 620députés au Bundestag. 523voix, dont 315 issues de la majo- re sur ce dossier, avant de confir- vue. Même si M. Friedrich a voté nuent. Une situation qui créeraitfaits du vote du Bundestag, lundi C’est donc à partir de 311 voix rité. mer qu’ils voteraient le deuxième l’aide à la Grèce, ses propos ont un aléa moral et pèserait sur la27février, qu’Angela Merkel. A une qu’un texte obtient la majorité. plan d’aide. semé le doute, tout comme ceux concurrence. »écrasante majorité (496voix pour, Les trois partis de la coalition au Angela Merkel critiquée Signe que le doute gagne tous du ministre des finances, Wol- Mardi, l’optimisme dominait90 contre, 5 abstentions), les dépu- pouvoir (la CDU de Mme Merkel, Cet avertissement n’est qu’une les esprits, les opposants à ce plan, fgang Schäuble, laissant entendre cependant à la veille de l’opération.tés allemands ont approuvé le son équivalent bavarois de la CSU demi-surprise. Avant le vote, les y compris au sein de la CDU, ont qu’il faudrait sans doute aider à « C’est peut-être la dernière occa-second plan d’aide à Athènes. et le parti libéral) disposant de députés avaient, durant plus de pu s’exprimer sans être chahutés. nouveau la Grèce en 2014. sion pour le secteur bancaire de seAbsents, 29 n’ont pas pris part au 330élus, le gouvernement n’a jus- deux heures, participé à un débat A la veille du vote, le ministre de Lundi, le quotidien le plus lu refinancer à bon compte: pourquoivote. D’un montant de 130mil- qu’à présent jamais été mis en quelque peu surréaliste. Après l’intérieur, Hans-Peter Friedrich d’Allemagne, Bild, avait barré sa s’en priver ? », souligne Jean-Fran-liards d’euros, ce plan, élaboré par minorité. Mais, lundi, seuls avoir entendu Mme Merkel expli- (CSU), avait fait sensation en décla- «une» d’un énorme «Stop» et don- çois Robin, stratège chez Natixis.les ministres des finances de la 304députés de la coalition ont quer pourquoi il fallait aider la Grè- rant au Spiegel que «les chances de né la parole à des économistes criti- Car, sauf scénario catastrophe, ilzone euro le 21 février, devrait être approuvé le texte. Dix-sept ont ce, même si la réussite du second la Grèce de se redresser et de redeve- quant le nouveau plan d’aide à la n’est pas prévu d’acteIII. pratifié par les chefs d’Etat et de gou- voté contre (8CDU, 5 CSU, 4 libé- plan d’aide à Athènes « n’est pas nir compétitive étaient évidem- Grèce. p Clément Lacombe etvernement, les 1er et 2mars. raux) et 3 (2CDU, 1libéral) se sont garantie à 100% », Peer ment plus grandes en sortant de la Frédéric Lemaître Audrey TonnelierMalgréun bilansolide,HSBCpeineà améliorersa rentabilitéSon bénéfice avant impôt est en recul de 6%, à 17,7milliards de dollars (13,2milliards d’euros), en dépit de 11000suppressions d’emploisLondres une déception – le cours de Bourse d’euros, soit presque le produit fin 2013. Cela signifiait la suppres- anticipés ont été identifiés. leur bonus et le font savoir : HSBC aCorrespondance a reculé de 2,3 % à l’annonce de ce intérieur brut (PIB) de l’Espagne. sion de 30 000 emplois, dont 672 Ces efforts ont permis d’écono- été obligée de s’aligner, augmen- résultat,lundi27février–celasigni- Cela lui permet de faire face aux en France. miser700millionsd’eurosl’ander- tant de 800 millions d’euros leursL e groupe HSBC a un problème fie quand même que le bénéfice pires tempêtes: quand sa branche nier. Cela n’a pas suffi à redresser la émoluments. àfairepâlird’enviesesconcur- s’élève à 17,7 milliards de dollars américaine, qu’elle est en train de Envolée des salaires en Asie rentabilité de la banque. L’explica- «En Europe, les gens ont tendan- rents: alors que de nombreu- (13,2milliards d’euros). fermer, a subi d’énormes pertes en Moins d’un an plus tard, seize tion vient en grande partie de l’Eu- ce à oublier que le reste du mondeses banques peinent à lever des HSBC est un mastodonte. Pré- 2008,labanqueaquandmêmeaffi- cessionsoufermeturesontétédéci- rope, où les bénéfices ont chuté de continueàcroître»,rappelleM.Gul-fonds pour se renflouer d’urgence, sentedans80 pays(notammenten ché un bénéfice. dées. Finie la banque de détail en 61 %, crise de l’euro oblige. La bais- liver. C’est sur cette croissance deslegéantbancairebritanniqueasim- Europe et en Asie), avec 7200 agen- En prenant les rênes de l’établis- Russie jugée trop peu rentable ; se vient particulièrement de Fran- pays émergents qu’il compte dansplementdes difficultés à améliorer ces et 300 000 employés, la ban- sement début 2011, Stuart Gulliver exit la gestion de fortune au Chili ; ce, où se trouve le centre qui gère les années à venir. Mais cela ne luisa rentabilité. En 2011, malgré un que a toujours fait preuve d’une avait estimé qu’il était temps de terminée la présence en Pologne. les obligations d’Etat européennes. épargne pas de poursuivre songrand programme de réduction de vraie prudence dans son finance- faire le ménage. Il avait annoncé Quant aux emplois, plus de 11 000 Uneautre explicationest l’envo- plan de restructuration, pour tenirsescoûts,son bénéficeavantimpôt ment, s’appuyant uniquement sur un plan de réduction de ses coûts, ont déjà été supprimés. En France, lée des salaires en Asie. Dans une parole sur l’amélioration de la ren-(en excluant un effet comptable la montagne de dépôts de ses cherchant à économiser jusqu’à où il n’y aura pas de licenciements économie en pleine forme, les ban- tabilité d’ici à deux ans. psur sa dette) a reculé de 6%. Si c’est clients – pas loin de 1 000milliards 2,5 milliards d’euros par an d’ici à secs, ceux qui partiront à la retraite quiers n’y ont pas de pression sur Eric Albert
  • 15. 0123Mercredi 29 février 2012 économie & médias 15Après l’échec du putsch du patron d’EDF, GM pourrait entrerune trêve précaire s’installe chez Veolia symboliquementLe bras de fer se poursuivra lors du renouvellement du conseil d’administration le 15mars au capital de PSAU Les deux groupes automobiles sont confrontés n putschqui fait « pschitt »? publicsqu’on retrouvedans la plu- nistrationestdivisé.Certainsmem- D’autres estiment au contraire Après avoir agité le tout- part des conseils d’administration bres sont d’accord avec son dia- que rien ne devrait bouger avant Paris des affaires et de la des grandes entreprises tricolores. gnostic : trop d’activités, trop de l’élection présidentielle. Trop ris- à des surcapacités de production en Europepolitique la semaine dernière, la « On voudrait passer pour des Pieds filiales,trop de dépenses.Maistous qué pour un groupe qui réalisetentative d’Henri Proglio, PDG Nickelés aux yeux du monde des ne partagent pas sa stratégie. Plu- 40% de son activité avec les collec- Ld’EDF, de porter Jean-Louis Borloo affaires, notamment anglo-saxon, sieurs d’entre eux s’opposent par tivités locales en France. Certes, e constructeur automobile répéter que son groupe devaità la tête de Veolia, révélée par la qu’on ne s’y prendrait pas autre- exemple à la cession de Transdev, M. Proglio et M. Frérot ne se sont américain General Motors trouver un allié afin de mettre enpresse lundi 20 février, semble ment», regrette l’un d’eux. lafiliale de transportsdugroupe,et pas parlés depuis le 8 février, date s’apprêterait à prendre une place des synergies industriellesdésormais avortée. Ce sentiment est d’autant plus de Dalkia, l’activité de chauffage de leurdernièrerencontre,particu- petite participation dans PSA Peu- importantes, d’améliorer ses mar- Selon nos informations, aucu- partagéquelaplupart des adminis- urbain, que M. Frérot estime néces- lièrement tendue, au siège d’EDF, geot Citroën, dans le cadre de leurs ges et d’accélérer l’internationali-nemotiondemandantla têted’An- trateurs de Veolia sont membres saire pour réduire la dette de Veo- avenue de Wagram, à Paris. « Mais discussionspour scellerune allian- sation encore trop faible du grou-toineFrérot,l’actuelPDG dunumé- d’autres conseils. Louis Schweitzer lia, qui atteint 15 milliards d’euros. ni l’un ni l’autre n’a intérêt à faire ce stratégique.Les agences de pres- pe de Sochaux.ro 1 mondial des services liés à l’en- émarge chez BNP Paribas et de vagues pour le moment», assu- se anglo-saxonnes Bloomberg et Dans une industrie où le coûtvironnement, ne sera déposée lorsdu conseil d’administration qui L’Oréal, Daniel Bouton à la banque Rothschildet chez Total,Jean-Fran- Bougeravantl’élection re un proche des deux hommes. Cet apaisement est en tout cas Reuters ont toutes deux fait état, lundi 27 février dans la soirée, de de développement des automobi- les a explosé, du fait notammentdoit se dérouler ce mercredi çois Dehecq chez Air France-KLM, présidentielleserait vécu avec soulagementen interne. l’annonce possible, dans la semai- des réglementations environne-29 février, la veille de la présenta-tion des résultats annuels du grou- Baudouin Prot chez PPR… Agacés, plusieurs fonds anglo- troprisquépourun « Depuis une semaine, on ne parle que de ça dans les couloirs, expli- ne, d’une entrée du groupe améri- cain dans le capital du français: la mentales toujours plus strictes, il devient nécessaire de mutualiserpe. « Henri Proglio a tenté de passer saxons et moyen-orientaux, groupequiréalise que un cadre de la branche Eau du première annonce que cette parti- ses dépenses et de les amortir enen force et il a perdu », se réjouit-ondans l’entourage de M. Frérot. actionnaires de Veolia, auraient aussi contacté Antoine Frérot pour 40%desonactivité groupe. Beaucoup de gens se demandent ce qui va se passer. » Le cipation pourrait atteindre 7 %, la seconde que les discussions porte- vendant plus de modèles sur un plus grand nombre de marchés. Jugée « au mieux malvenue, au lui dire tout le mal qu’ils pensaient aveclescollectivités 22 février, M. Frérot a réuni au siè- raient sur 5 %. D’autant qu’environ 70 % du coûtpire indécente », la tentative deM. Proglio a été très mal vécue par de cette opération. « Certains ont également appelé l’Elysée, et pas localesenFrance ge de Veolia, avenue Kléber, à Paris, les 300 plus importants Selon une source citée par Reu- ters, qui prévient que l’opération d’une voiture est constitué par des éléments achetés à des tiers…certains des dix-sept administra- pour parler du beau temps», croit- cadres du groupe en France, pour pourrait encore tourner court,teurs du groupe. Le PDG d’EDF on savoir dansl’entouragedu PDG. M. Frérotpourraitdonc être ten- les rassurer. Son discours, s’il a été tout achat de GM serait « pure- Surcapacitésaurait été recadré par plusieurs Nicolas Sarkozy lui-même té de faire le ménage parmi les jugé assez terne, a néanmoins per- ment symbolique» afin de sceller Le choix de sceller une allianced’entre eux, effarés de voir ses aurait été très irrité de voir son administrateurs du groupe, tous mis de « montrer qu’il y avait un l’alliance commerciale entre les avec General Motors n’est cepen-«petites combines» étalées dans la nom associé à cette tentative de choisis par M. Proglio entre 2003 capitaine à la tête du navire », esti- deux entreprises. L’agence Bloom- dant pas sans risque. Le groupepresse. putsch,au moment où ilse présen- et 2010, afin d’imposer certains de me un participant. berg explique, elle, que l’opération américain fait deux fois la taille de « La seule chose que je peux dire, tait comme le « candidat du peu- ses fidèles au conseil. Il dispose En interne, pro et anti-Frérot se comporterait une clause empê- PSA et a réalisé des bénéfices dixc’estque toutcelamanquedesages- ple contre les élites ». Mais, selon pour cela d’une fenêtre de tir idéa- mobilisent. Des salariés ont posté chant le constructeur américain fois supérieurs en 2011 : 5,8 mil-se et que c’est très mauvais pour nos informations, il n’aurait pas le : le 15 mars, quatre mandats doi- sur Facebook une lettre ouverte, d’accroîtrepar la suitesa participa- liards d’euros pour Generall’image de Veolia », élude Serge parlé directement à M. Proglio vent être renouvelés, ceux de où ils dénoncent « une entreprise tion dans le groupe français. Motors, contre 588 millions pourMichel, l’un de ces administra- depuis la révélation de l’affaire. Louis Schweitzer, de Baudouin de déstabilisation orchestrée par PSA Peugeot Citroën étant valo- le français.teurs, vétéran de la Générale des Untempsdéstabiliséparl’offen- Prot (BNP Paribas), de Jean Azéma des intérêts particuliers» et regret- risé en Bourse quelque 3,6 mil- Les deux constructeurs sonteaux et considéré comme l’un des sivede sonex-mentor,AntoineFré- (Groupama) et de Pierre-André de tent que Veolia devienne un « lieu liards d’euros, une prise de partici- égalementconfrontésà desproblè-« parrains » du CAC 40. rotprofitera-t-ildufaux pasd’Hen- Chalendar (Saint-Gobain). de villégiature pour personnalités pation comprise entre 5 % et 7 % mes de surcapacité en Europe, où Plusieurs membres du conseil ri Progliopourprendrel’avantage? « C’est là que les grandes endéshérence». Maisd’autresn’hé- coûterait en théorie à General General Motors est présent à tra-s’inquiètent notamment de l’effet En pleine restructuration de Veolia manœuvres vont véritablement sitent plus à dire publiquement Motors entre 180 et 252 milliards vers sa filiale en difficulté Opel :désastreux de cette affaire sur la – il a notamment passé 838 mil- commencer,estimeun administra- que M. Frérot n’a pas l’étoffe et d’euros. celle-ci a perdu 550 millions d’eu-gouvernance « à la française », ce lions d’euros de provisions fin teur. On va voir ce jour-là de quel doit partir. Ambiance… p Cette option permettrait à la ros en 2011. Or, les deux groupesmélange d’intérêts privés et 2011–,ilsaitquesonconseild’admi- côté bascule le rapport de forces.» Cédric Pietralunga famille Peugeot, qui détient sont présents peu ou prou sur les aujourd’hui 30,9 % du capital du mêmes segments de marché sur le groupe PSA et 48,3 % des droits de Vieux Continent…Le personnelde «Paris-Normandie», en dépôtde bilan, vote, de ne pas céder trop de pou- voir. Réagissant à ces informa- tions,le titrePSAgagnait8,5% mar- PSA,de son côté,a vuson bénéfi- ce fortement baisser en 2011, à 588 millions d’euros, enregistréincriminela gestionde GroupeHersantMédia di matin à l’ouverture de la Bourse de Paris. une perte de 92 millions d’euros de sa branche automobile et Depuis son arrivée à la tête de annoncé le doublement de sa det-Le quotidien a perdu 2millions d’euros en 2011 pour un chiffre d’affaires de 40millions d’euros PSA en 2009, Philippe Varin, le te à plus de 3 milliards d’euros. patron du groupe, n’a cessé de – (avec Bloomberg et Reuters.) pRouenCorrespondant Une«miliceprivée»«nettoie»L a Société normande de pres- se, d’édition et d’impression (SNPEI ), éditrice des quoti- uneentreprisebelgeengrèvediens Paris-Normandie, HavreLibre, Le Havre Presse-Le Progrès et Bdu journal du 7e jour Liberté- onnets et blousons noirs, devaient être réalisées en Belgi-Dimanche, déposerasonbilanmer- matraques et sprays lacry- que seraient délocalisées vers lacredi 29 février devant le tribunal mogènes, gilets pare-balles filiale tchèque du groupe.de commerce du Havre, a confir- pour certains : environ 20 mem- Deux jours plus tard, ils séques-mé, lundi 27, le PDG Michel Lepi- bres du service de sécurité traient durant plusieurs heuresnay, devant un comité d’entrepri- embauchés par la société alle- des membres de la direction, s’atti-se extraordinaire. mande Meister pour « nettoyer » rant les foudres de l’Union wallon- Le personnel (365 salariés) était son site en grève de Sprimont, ne des entreprises. Les patronsinformé depuis une semaine de la dans la région de Liège, en Belgi- wallons déploraient une pratiquedécision de la SNPEI, les journaux que n’étaient peut-être pas des « illégale, détestable et dénuée dede ce qu’on appelle le « pôle nor- néo-nazis mais, au moins, des tout sens» et, constatant la multi-mand» du Groupe Hersant Média néo-nervis. plication de ce type d’actions, sou-(GHM)faisantfaceàundéficitchro- Le groupe, cheveux ras et lignaient « l’urgent besoin d’un cli-nique. « La direction a donné com- regards sombres, a pénétré sur le mat social favorable».munication de la note explicative site dimanche 26février avec, sem-qu’elle donnera au tribunal de com- ble-t-il, la mission d’évacuer trois Polémiquemerce pour solliciter le redresse- camions remplis de matériels. Ils Les patrons de Meister ontment judiciaire. Unanimement, les ont brutalisé deux ouvriers de répliqué à leur façon en mobili-élus FILPAC-CGT,SNJ et CFE-CGC ont maintenance, forcé des casiers, sant leur étrange société de gar-rejeté cette note qui est incomplète, volé des documents avant de diennage, dont l’origine n’étaittronquée et présentée d’une maniè- A l’imprimerie de « Paris-Normandie », à Déville-lès-Rouen (Seine-Maritime), le 24 février. KENZO TRIBOUILLARD/AFP détruire certaines installations. pas clairement établie mardi.re orientée », a indiqué Bruno Des dizaines de syndicalistes Une polémique est d’ailleursMarin,élu du Syndicatnationaldes du Nord, ont lancé un projet de hol- GHM qui « ne se remet pas en cau- leattend « une missiond’accompa- mobilisés à la hâte ont bloqué les rapidement née, des syndicatsjournalistes (SNJ) à l’issue du CE. ding commune. Le groupe fran- se » et s’est constitué un trésor éva- gnement». issues de l’usine avant que des dénonçant l’attitude de la police Les syndicats sont sévères à l’en- çais y apporterait ses journaux du lué à un milliard d’euros avec la «On n’a jamaisvoulunous écou- policiers s’interposent et organi- qui a, semble-t-il, laissé repartircontre de leur direction, de GHM et pôle Sud (La Provence, Nice-Matin), vente du Figaro et de la Socpresse, ter. Or nous avons des propositions sent dans la soirée l’«exfiltra- le groupe de « gros bras » en sede son président Philippe Hersant, L’Union-L’Ardennais, alors que le « planqué en Suisse » où il a élu à faire et nous allons finaliser un tion» de ce que les ouvriers ont contentant de relever quelquesaccusés d’avoir laissé péricliter le pôle normand en était maintenu à domicile, accusent les syndicats. dossier», indique Mme Christol, qui appelé une « milice privée». Un identités.pôle normand. « L’actionnaire n’a l’écart, dans l’attente d’un retour à Ils refusent de subir le sort réservé présentera la position du person- «conciliateur social» a été dépê- Le lendemain matin, la minis-pas développé les journaux de Nor- l’équilibre. à la Comareg,pôle dejournauxgra- nel devant le tribunal. ché sur place par le ministère de tre de l’intérieur, Joëlle Milquet,mandie, a vendu des actifs, le siège tuits, dont le fleuron était Paru- Un nouveau comité d’entrepri- l’emploi. Lundi 27 février, le par- affirmait que le groupe avaitsocial, les hebdomadaires, tout en Redressement inaccessible Vendu, liquidé en novembre 2011 se extraordinaire est convoqué le quet général de Liège a annoncé « plus que vraisemblablement»refusant de nous doter de nouvelles Or Paris-Normandieetles quoti- avec ses 1 650 salariés. vendredi 2 mars. Au siège de Paris- l’ouverture d’une information enfreint la loi belge sur le gardien-rotatives et en prenant un virage diens havrais subissent des pertes Mercredi, le tribunal de com- Normandie à Déville-lès-Rouen, judiciaire. nage privé : non agréé par lesnumérique tardif », dénoncent récurrentes (2 millions d’euros en merce du Havre devra se pronon- les syndicats attendent mainte- Meister Benelux fabrique, autorités, il tombait dès lors surBruno Marin et Véronique Chris- 2011) pour un chiffre d’affaires de cer entreunredressementjudiciai- nant les « manifestations de soli- depuis 1983, à Sprimont des élé- le coup de dispositions interdi-tol, secrétaire du CE (Filpac-CGT). 40 millions d’euros et une vente re avec la nomination d’un admi- darité » des autres entités de ments de freinage et de sécurité sant les milices privées. « Le dépôt de bilan a été organi- en baisse constante (de nistrateur judiciaire ayant tout GHM qui se sont annoncées pour l’industrie automobile, dont Le parti vert Ecolo a réclamé,sé depuis le projet de fusion entre 94 000 exemplaires en 2006 à pouvoir ou d’une simple mission depuis le meeting organisé ven- le géant Volkswagen. Lundi quant à lui, une « démarche diplo-Rossel et GHM, et aujourd’hui, on 75 000en 2011). Faute d’investisse- d’accompagnement, et une liqui- dredi dans les locaux du journal, 20février, la centaine de tra- matique » du gouvernement bel-en paie la facture », poursuit ments lourds, le redressement de dation immédiate. « Les choses en présence de quatre à cinq cents vailleurs, survivants d’un licencie- ge auprès des autorités alleman-Bruno Marin, qui rappelle que l’entreprise semble inaccessible. sont peut-être déjà ficelées », sup- personnes, dont de nombreux ment collectif décidé en septem- des. pGHMet le groupebelgeRossel, pro- Or c’est bien ce que reprochent les pose Véronique Christol qui a élus régionaux. p bre2011, avait appris que deux Jean-Pierre Stroobantspriétaire notamment de La Voix élus du personnel au président de entendu la direction assurer qu’el- Etienne Banzet importantes commandes qui (Bruxelles, correspondant)
  • 16. 16 économie 0123 Mercredi 29 février 2012MM. Sarkozy et Hollande Smartphones:lesconcurrentsd’Apples’opposent sur le blocagedes prix des carburants etdeSamsungcherchentàexisterLa crise iranienne a fait progresser le cours Certains fabricants, comme le finlandais Nokia ou le chinois Huawei, jouent la baisse des prixdu pétrole de 15% depuis le début de l’année Barcelone Nokia toujours leader un son exceptionnel, grâce à l’ac- mo, du cabinet IDC. Selon l’analys- Envoyées spéciales quisition récente de la start-up te, parmi ces marques qui misentL e prix des carburants à la devrait se priver de près de 4 mil- PARTS DE MARCHÉ Beats Electronics (qui commercia- sur le prix, une se distingue : le C pompe est devenu un vérita- liards de recettes pour financer omment exister quand DES FABRICANTS DE MOBILES lise des casques audio au look étu- chinois Huawei. A l’origine fabri- blebouletpour NicolasSarko- une baisse de 10 centimes par litre, Apple et Samsung écrasent en volume, en % dié). Et sur un appareil photo capa- cant d’équipements de réseaux dezy, comme il joue contre Barack a calculé Yann Wehrling, l’ancien littéralement la concurren- Nokia Samsung ble de prendre des photos panora- télécommunication, le groupeObama aux Etats-Unis. A 1,60 euro secrétaire national des Verts passé ce dans les smartphones, trustant, 17,7 miques avec une profondeur de s’est lancé il y a quelques annéesle litre de super sans plomb 95 et au MoDem de François Bayrou. à eux deux, plus du quart (27 %) de champ exceptionnelle. dans la fabrication de téléphones1,44euro celuide gazole, c’est deve- C’est le coût exorbitant de la ce marché, selon les derniers chif- 23,8 % pour d’autres et veut aujourd’hui ZTE « Etre innovants »nu le symbole de la baisse du pou- « TIPP flottante » qui avait signé fres du cabinet d’études Gartner ? lancer sa propre marque.voird’achat,qui handicapeleprési- son arrêt de mort en 2002. Réduire Les concepteurs de téléphones 3,2 Nokia mise aussi sur la photo, En Europe, Huawei devrait pro-dent sortant, incapable d’infléchir la très faible part de TIPP versée qui comptent encore sur ce mar- avec un téléphone proposant une poser dans les mois qui viennent Applele cours des choses sur le marché aux régions n’aurait aucun impact ché ont tous tenté de se différen- résolution encore jamais atteinte : une gamme de smartphones de 5mondial du brut. La prédiction du sur le consommateur, selon Alain cier au Mobile World Congress, le 41mégapixels. « Le but est de prou- 15 % à 20 % moins chers que lesPDGdeTotal,ChristophedeMarge- Rousset(PS),présidentde l’Associa- plusgrandshow mondialdumobi- Autres LG Electronics ver que nous pouvons à nouveau autres, à performances égales.rie, est en train de se réaliser : tôt tion des régions de France. le, qui a ouvert ses portes le 45,4 4,9 être innovants », relève Niklas « C’est un acteur qui va compter lesou tard, le litre de super atteindra M. Hollande a aussi proposé un 27 février à Barcelone. Savander, vice-président de Nokia. années à venir », estime M. Jeroni-2euros. blocage des prix pendant trois Latâche est d’autantplus diffici- SOURCE : GARTNER Le groupe, premier vendeur au mo. Le président-candidat a recon- mois. Le gouvernement Bérégo- le que la plupart d’entre eux – monde de téléphones, tous modè- Malgréleursefforts,lesconstruc-nu une forme d’impuissance, lun- voy y avait eu recours, en excepté le finlandais Nokia et le seurs. Son téléphone « Optimus les confondus, n’avait pas étonné le teurs admettent en privé qu’Appledi 27 février. Peut-on bloquer les août 1990, à la veille de la guerre canadien RIM, le concepteur du 3D Max » permet de visualiser du marchédepuisdesannéessurlecré- et,dans une moindremesure,Sam-prix de l’essence et du gazole ? du Golfe, pour limiter la flambée Blackberry – ont adopté le même contenu 3D sans lunettes et de neau des mobiles intelligents. sungdemeurentbien trop en avan-« C’est mentir de dire ça ; ça n’a des prix pétroliers. Une idée soute- système d’exploitation pour leurs convertir des vidéos et images 2D Mais une autre stratégie consis- ce pour être inquiétés, du moins enaucun sens, a répondu M. Sarkozy nue depuis des mois par le Conseil machines: Android, de Google. en 3D (et vice versa). te à miser sur le prix. Nokia a ainsi 2012. «Nous devons rester humbles,sur RTL. Le blocage des prix peut national des associations familia- Certains ont pris l’option de fai- Cette gamme de téléphones, présentéà Barceloneun smartpho- on fait tous des efforts, mais person-avoir du sens pour quelque chose les laïques. Ce mouvement juge re la course à la performance : pro- commercialisée depuis quelques ne, le Lumia610, à 189dollars (hors ne ne joue dans la catégorie d’Ap-qui est en France,mais quelquecho- quele gouvernementpeut, ens’ap- cesseurs ultrarapides, téléphones mois, ne s’est écoulée qu’à un mil- taxes et subventions). « Ce nou- ple », avoue le responsable françaisse qui est acheté à l’étranger? » puyant sur le Code du commerce, compatibles avec la 4e génération lion d’exemplaires, surtout en veau modèle va probablement être d’un grand constructeur. Le géant prendre« des mesurestemporaires de réseaux mobiles,appareilspho- Corée du Sud. « Je suis sûr qu’il y a subventionné par les opérateurs, et américain a publié, pour 2011, unLa « TIPP flottante » [sixmois maximum] motivées par to supersoniques… un marché, même s’il se développe passera du coup à 0 euro », espère chiffred’affairessupérieuràlasom- Il répondait aux accusations du une situation de crise, des circons- Le coréen LG promeut notam- lentement », affirme Kenneth M.Savander. me de ceux de tous ses principauxsocialiste Jean-Marc Ayrault. « Le tancesexceptionnelles,une calami- ment l’affichage en trois dimen- Hung, directeur de la communica- « Le 610 est un très bon télépho- concurrents. pprix de l’essence bat tous les records té publique ou une situation mani- sions, capitalisant sur son savoir- tion au niveau mondial. ne. Ce n’est pas un smartphone au Sarah Belouezzaneet M. Sarkozy n’a rien à proposer festement anormale du marché ». faire en la matière dans les télévi- Le taïwanais HTC parie, lui, sur rabais », relève Francisco Jeroni- et Cécile Ducourtieuxaux Français qui voient leur factu- Le baril de brent a atteint, ven-re énergétique augmenter chaque dredi 24 février, son plus hautsemaine », avait dénoncé celui-ci. niveau en dix mois, à 125 dollars. De son côté, François Hollandea proposé un retour à la « TIPP flot- En euros, il a atteint 93,60 euros, dépassant ses cours de l’été 2008. Conjoncture& vie des entreprisestante» créée par le gouvernement Depuisle début del’année,sahaus-Jospin en 2000. La taxe intérieure se a été de 15 %, alimentée par les Finance Le FMI débloque Energie Energie La justicesur les produits pétroliers (TIPP)estassise sur les volumes de carbu- tensions liées au programme nucléaireiranien et à une baisse de 4 milliards de dollars au profit de l’Irlande Maréenoire: BP prêt à payer confirme la reprise de Photowatt par EDFrants – non sur leur prix,contraire-ment à la TVA – et elle est donc sen- la production de plusieurs pays (Syrie,Yémen,SoudanduSud). Cet- Le Fonds monétaire international (FMI) a approuvé, lundi 27 février, 14milliardsde dollars Le tribunal de commerce de Vien- ne (Isère) a confirmé, lundisible aux quantités écoulées. La te hausse attise les craintes des le versement d’un prêt de 4,33 mil- Les discussions en vue d’un accord entre le groupe pétrolier britanni- 27 février, la reprise du fabricantTIPP serait automatiquement pays du G20 de voir certaines éco- liards de dollars (3,22 milliards que BP et les avocats des victimes de la marée noire dans le golfe du de panneaux solaires Photowattréduite à hauteur du surcroît de nomies occidentales basculer d’euros) à l’Irlande dans le cadre Mexique, en 2010, portent sur 14milliards de dollars (10,4milliards d’eu- par EDF. Le groupe d’électricitérecettes de TVA lié à la hausse des dans une nouvelle récession. p d’un plan d’aide conclu en 2010. ros), selon le Wall Street Journal. Cette somme constitue le solde des s’engage à reprendre 355 salariésprix des carburants. Mais l’Etat Jean-Michel Bezat Le versement de cette tranche por- 20milliards de dollars qui avaient été mis de côté par BP en 2010 pour et à en reclasser 70 autres dans te à 21,49 milliards de dollars les indemniser les particuliers et les entreprises. Un accord amiable pour- l’une de ses deux filiales, EDF SA sommes mises à disposition de rait être annoncé très prochainement et impliquer des paiements addi- ou ERDF, dans un rayon de 60km.Le fabricantjaponaisde Dublin par le FMI sur un total de 30,23milliards. – (Reuters.) tionnels substantiels par BP, ont fait valoir les sources citées par le Wall Street Journal. – (AFP.) p Restauration Burger King fait son retour en FrancemémoiresElpidaen faillite En France, l’assurance-vie se redresse, mais reste sociétés d’assurance. La décollecte nette (retraits moins versements) proposition des Galeries Lafayet- te de racheter au distributeur sté- Pascal Madry, directeur à la fédéra- tion Procos du commerce spéciali- dans le rouge a atteint en janvier – 1,1 milliard phanois ses 50 % de Monoprix au sé, a confirmé, mardi 28 février,Le groupe est dépassé par ses rivaux coréens L’assurance-vie, qui a connu en d’euros (après – 3,8 milliards en prix de 1,35 milliard d’euros. Par que l’enseigne de fast-food Burger 2011 une année marquée par des décembre). – (AFP.) ailleurs, Casino a annoncé, mardi King, partie du marché français retraits supérieurs aux verse- matin, un bénéfice net 2011 en en 1997, y fera son retour. « OnTokyo Nanya et le japonais Toshiba. La ments pendant cinq mois d’affi- Distribution Casino rejette hausse de 6,5% à 568 millions attend Burger King dans le futurCorrespondance possibilité d’un rachat par le fabri- lée, est restée dans le rouge en jan- l’offre de rachat de d’euros, grâce à ses bonnes perfor- centre commercial de la gare Saint- cant américain Micron Technolo- vier, mais s’est redressée, selon des ses parts dans Monoprix mances à l’étranger. Le résultat Lazare inauguré le 21mars », décla-C ’est la faillite la plus impor- gy, lui aussi spécialisé dans les chiffres publiés, lundi 27 février, Le conseil d’administration de opérationnel courant a progressé re-t-il, confirmant une informa- tante de l’après-guerre au composants mémoires, était en par la Fédération française des Casino a rejeté, lundi 27 février, la de 19,1 %, à 1,548 milliard d’euros. tion du Figaro. Japon. Le fabricant de semi- bonnevoie jusqu’à ce queles négo-conducteurs Elpida Memory a ciations soient interrompues pardéposé le bilan lundi 27 février. le décès,le 3 février,de SteveApple-Une décision motivée par448,03 milliards de yens (4,13 mil- ton, patron de Micron. Le ministre de l’économie, du Marchés Retrouvez l’ensemble des cotations sur notre site Internet :http://finance.lemonde.frliards d’euros) de dettes accumu- commerce et de l’industrie Yukiolées au 31 mars 2011 et 42,1 mil- Edano a qualifié la faillite d’Elpida VALEURS DU CAC40 LES MARCHÉS DANS LE MONDE 28/2, 9h43liards de yens de pertes nettes de « regrettable mais inévitable ». Mardi 28 février 9h43 Pays Indice Dernier cours % var. Maxi 2011 Mini 2011 PERentre octobre et décembre 2011. «Nousespéronsque le groupepour- Valeur Dernier cours Cours préc. % var. /préc. % var. 31/12 Plus haut Plus bas Divid. net Code ISIN FRANCE CAC 40 3454,11 28/2 0,37 3478,03 22/2 3114,45 9/1 9,00 Elpida est le dernier fabricant ra relancer ses opérations le plus ACCOR .........................◗ 26,02 26,11 -0,36 32,86 27,74 18,70 0,62 T FR0000120404 ALLEMAGNE DAX Index 6876,77 28/2 0,40 6971,03 21/2 5900,18 2/1 9,35japonais de composants électroni- vite possible », a-t-il ajouté. AIR LIQUIDE .......................◗ 97,13 97,05 0,08 1,61 99,50 94,21 2,35 T FR0000120073 ROYAUME UNI FTSE 100 index 5923,11 28/2 0,13 5964,02 24/2 5572,28 3/1 9,66 ALCATEL-LUCENT ...........◗ 1,93 1,91 1,10 59,73 1,97 1,21 0,16 T FR0000130007ques mémoires de type DRAM, ces ALSTOM ............................◗ 32,01 32,19 -0,56 36,62 32,43 21,93 0,62 T FR0010220475 ETATS-UNIS Dow Jones ind. 12981,51 27/2 0,00 13027,52 27/2 10404,49 4/10 11,19puces surtout utilisées pour stoc- Externaliser la production ARCELORMITTAL ............... 15,95 15,86 0,54 12,85 17,96 14,03 0,16 A LU0323134006 Nasdaq composite 2966,16 27/2 0,00 2970,88 24/2 2298,89 4/10 15,79ker les données dans les ordina- Ceredressements’annoncedéli- AXA ....................................◗ 12,06 12,03 0,33 20,11 12,92 9,39 0,69 T FR0000120628 JAPON Nikkei 225 9722,52 28/2 0,92 9736,11 27/2 8349,33 6/1 13,11 BNP PARIBAS ACT.A ........◗ 36,73 36,59 0,38 21,02 38,09 27,52 2,10 T FR0000131104teurs. Le constructeur est confron- cat. Elpida, née en 1999 de la fusion BOUYGUES .......................◗ 24,48 24,43 0,20 0,55 25,74 22,50 1,60 T FR0000120503 PER - Price Earning Ratio (ou cours/bénéfice) : cours de Bourse divisé par le bénéfice par action estimé pour lexerciceté tout à la fois à l’effondrement des activités de NEC, Mitsubishi et CAP GEMINI ......................◗ 32,39 32,38 0,02 34,15 33,10 24,04 1,00 T FR0000125338 courant. PER : FactSet JCF Estimates ; données : la Cote Bleue. n/d : valeur non disponible. CARREFOUR .....................◗ 17,96 17,91 0,31 1,99 18,62 16,27 1,08 T FR0000120172des prix, à la concurrence des Hitachi, et cotée depuis 2004, a CREDIT AGRICOLE ............◗ 4,75 4,73 0,51 8,97 5,71 4,01 0,45 T FR0000045072 (Publicité)géants sud-coréens, comme Sam- reçu une importante aide de l’Etat SICAV ET FCP 0123 DANONE ............................◗ 50,77 50,80 -0,06 4,53 50,93 45,93 1,30 T FR0000120644 LA BOUTIQUEsung ou Hynix, ainsi qu’à la haus- après la crise de 2008. Le groupe EADS ...................................◗ 27,13 27,16 -0,13 12,34 27,66 24,02 0,19 T NL0000235190 SÉLECTION publiée sous la EDF ......................................◗ 18,68 18,62 0,32 -0,64 19,32 16,92 0,57 A FR0010242511se du yen. Aujourd’hui, a déploré n’apasremplisesobjectifs.M.Saka- ESSILOR INTL ....................◗ 59,90 59,73 0,28 9,81 60,17 54,50 0,83 T FR0000121667 responsabilité de lémetteurYukio Sakamoto, le président d’El- motovoulait enfaire le numéro un FRANCE TELECOM ............◗ 11,74 11,71 0,21 -3,26 12,40 11,09 0,60 A FR0000133308 Dernier cours connu le 28/2 à 9h Du lundi au vendredipida, « vous pouvez acheter un mondial.Elpida nedétientque12 % GDF SUEZ ...........................◗ 19,75 19,68 0,36 -6,49 21,85 19,06 0,83 A FR0010208488 LAFARGE ...........................◗ 34,51 34,98 -1,34 27,04 35,93 26,07 1,00 T FR0000120537 Valeur Cours date 9 h 30 à 18 hsemi-conducteur pour le prix d’un du marché mondial des DRAM, LEGRAND ..........................◗ 27,19 27,22 -0,11 9,42 27,80 24,54 0,88 T FR0010307819 en euro valeur Samedi 10 h à 14 honigiri », une boule de riz vendue loin dernière Samsung (45 %). L’OREAL ............................◗ 85,63 85,44 0,22 6,11 86,12 79,22 1,80 T FR0000120321 LVMH MOET HEN. ............◗ 125,05 124,70 0,28 14,31 129,60 108,00 0,80 A FR0000121014un peu plus de 100 yens (1 euro). Cette faillite pourrait marquer MICHELIN...........................◗ 51,80 51,66 0,27 13,41 57,93 45,61 1,78 T FR0000121261 En décembre 2011, les banques la fin des circuits intégrés mémoi- PERNOD RICARD ...............◗ 76,93 77,13 -0,26 7,35 78,21 70,50 0,77 S FR0000120693du groupe avaient exigé un plan res « madein Japan ». Cette activité PEUGEOT............................◗ 16,41 15,30 7,22 35,51 17,39 11,98 1,10 T FR0000121501 CM-CIC EUROPE 22,87 24/2 PPR .....................................◗ 126,40 126,10 0,24 14,23 128,50 110,70 3,50 T FR0000121485de restructuration. La Banque a connu son âge d’or dans les PUBLICIS GROUPE ...........◗ 40,74 40,80 -0,13 14,63 42,60 35,30 0,70 T FR0000130577 Fonds communs de placementsjaponaise de développement années 1980, quand les groupes RENAULT............................◗ 39,31 39,06 0,64 46,70 42,05 26,76 0,30 T FR0000131906 CM-CIC EURO ACTS C 18,00 24/2 SAFRAN ..............................◗ 24,40 24,36 0,18 5,15 26,01 22,75 0,25 A FR0000073272 CM-CIC SELECT.PEA 7,47 24/2avait annoncé qu’en l’absence de nipponsdétenaientplus de la moi- SAINT-GOBAIN..................◗ 35,65 35,55 0,28 20,18 37,62 29,03 1,15 T FR0000125007 CM-CIC MID EUROPE 20,47 24/2réformes, elle retirerait son appui tié du marché mondial. SANOFI ...............................◗ 56,03 56,05 -0,04 -1,27 57,42 54,86 2,50 T FR0000120578 CM-CIC TEMPERE C 172,02 24/2le 31 mars. Leur déclin illustre leurs diffi- SCHNEIDER ELECTRIC .....◗ 49,89 49,91 -0,03 22,64 51,98 40,31 3,20 T FR0000121972 CM-CIC DYN.EUROPE 32,50 24/2 SOCIETE GENERALE .........◗ 23,93 23,71 0,95 39,12 25,25 14,88 1,75 T FR0000130809 Elpida avait sollicité une dizai- cultés à s’adapter. Incapables de STMICROELECTR. .............◗ 5,38 5,35 0,60 17,23 5,83 4,59 0,09 A NL0000226223 CM-CIC FRANCE C 30,26 24/2 CM-CIC EQUILIBRE C 72,02 24/2ne de ses clients pour obtenir un s’en sortir seuls, Renesas, Panaso- TECHNIP.............................◗ 81,70 81,49 0,26 12,50 82,68 68,76 1,45 T FR0000131708 CM-CIC DYNAM.INTLE 27,82 24/2 TOTAL .................................◗ 42,09 41,97 0,29 6,56 42,27 38,57 0,57 A FR0000120271soutien de 500 millions de dollars nic et Fujitsu négocient ainsi une UNIBAIL-RODAMCO ........◗ 144,60 144,35 0,17 4,10 152,25 130,35 8,00 D FR0000124711 CM-CIC OBLI C.T.D 133,58 27/2(371,7 millions d’euros) et avait fusion, qui pourraitse traduirepar VALLOUREC .......................◗ 52,15 52,79 -1,21 3,97 58,24 49,68 1,30 T FR0000120354 CM-CIC MID FRANCE 33,79 24/2annoncé une délocalisation de sa une externalisation de la produc- VEOLIA ENVIRON. .............◗ 8,98 8,98 n/d 6,09 9,79 7,88 1,21 T FR0000124141 ........................................................................................ VINCI...................................◗ 38,55 38,34 0,55 14,20 38,96 33,62 0,55 A FR0000125486 ........................................................................................production à Taïwan. tion, condition indispensable VIVENDI ..............................◗ 16,41 16,32 0,55 -3,01 17,62 15,58 1,40 T FR0000127771 ........................................................................................ Des rumeurs ont circulé sur pour rester compétitif. p Cours en euros. ........................................................................................ 80, boulevard Auguste-Blanqui - 75013 Paris ◗ : valeur pouvant bénéficier du service de règlement différé (SRD). # : valeur faisant lobjet dun contrat danimation. 01 57 28 29 85 - http://boutique.lemonde.fr/une alliance avec le taïwanais Philippe Mesmer Plus haut et plus bas : depuis le 1/1/2011. n/d : valeur non disponible. A : acompte, S : solde, T : totalité. ........................................................................................
  • 17. 0123Mercredi 29 février 2012 décryptages RENCONTRE 17 L’oracleAlain SallesAthènesCorrespondance deNaxos Dans sa maison du quartier résidentiel de Neo Psychiko, dans le nord d’Athènes, le portrait d’un jeune homme fait face à l’entrée. C’est celui de son frère, exécuté à Manolis Glezos, à son domicile athénien, le 22 février. MYRTO PAPADOPOULOS POUR « LE MONDE »M 19 ans par les Allemands. « C’est un peintre anolis Glezos est un allemand qui l’a fait à partir d’une photo. Il héros grec. Pas un est venu me l’apporter à Naxos. » S’il mili- L’ancien vice-président de la BCE a alors demi-dieude l’Antiqui- te, depuis bien avant la crise actuelle, pour formé un gouvernementde coalition avec té, mais un homme bien vivant et toujours A 89ans, Manolis découpent chacun un morceau de la croix gammée, avant de jeter le reste de l’ensei- que l’Allemagne rembourse l’argent que la Grèce a dû lui prêter pendant la guerre, les socialistesdu Pasok,la droite de la Nou- velle Démocratie et l’extrême droite du actif de 89 ans – « dont75 ans de luttes » –, qui résume à lui seul Glezos est toujours gne dans un puits où, selon la mythologie, se tenait le serpent qui gardait l’Acropole. Manolis Glezos s’est toujours défendu de tout antigermanisme, pourtant à la mode Laos, qui a quitté le navire début février. « Les gens sont en colère. La marchel’histoire blessée de la Grèce moderne, del’Occupation allemande au combat actuel une figure active « A ce moment-là, explique Apostolos San- tas, nous avons ressenti, Manolis et moi, en ce moment dans le pays. L’homme, emprisonné à nouveau sous incontrôlable de cette colère peut nous entraîner dans un très grave conflit, expli-contre la « troïka ». L’homme qui a décroché le drapeau de la résistance. une grande fierté. Nous étions au sommet de l’Acropole. Nous ne portions aucune le régime des colonels (1967-1974), a déser- té les rangs communistes depuis long- que le vieux militant. Il y a des suicides, des gens qui sont arrêtés parce qu’ils volentnazi de l’Acropole en 1941 conserve en luiune part de jeunesse. Il n’est pas très Celui qui a décroché armeet nous avions réussi à enleverle sym- bole des forces qui avaient traumatisé l’Eu- temps. Il est aujourd’hui membre du Syri- za,le parti d’extrêmegaucheparlementai- pour nourrir leurs enfants. Mais que va-t-il se passer quand les ressources des gensgrand.Sa chevelureblancheondule légère-ment sur la nuque. Il a l’œil vif et souriant. le drapeau nazi de rope entière. » Manolis Glezos n’a guère le temps de re, farouchement opposé aux mémoran- dums signés avec la « troïka » – les repré- seront complètement épuisées ? Si cette colère ne se transforme pas en un acte poli-Sa moustache et ses sourcils fournis luidonnent une « gueule » qui porte sur elle l’Acropole souhaite savourer son acte d’héroïsme, ni pendant ni après la guerre. Il a été condamné àmort sentants du Fonds monétaire internatio- nal (FMI), de la Commission européenne tique, nous serons perdus. C’est pour ça qu’il faut des élections le plus vite possible.toute la fierté de la Grèce. Et son humanitépasse dans son regard clair. aujourd’hui faire trois fois, a subi neuf tentatives d’assassi- natetpasséseizeansdesavieenprison.Vic- et de la Banque centrale européenne (BCE) –, qui ont prêté 110 milliards d’euros à la L’écart entre le peuple et le gouvernement devient trop important. Les députés Dimanche 12 février, alors qu’il étaitassis avec le musicien Mikis Theodorakis entendre la voix time des Allemands pendant la guerre ou, la plupart du temps, de son propre pays, Grèce en mai 2010 en échange de sévères mesures d’austérité ; et s’apprêtent à n’osent pas apparaître en public. » du peuple grec D– son cadet en résistance, âgé de seule- qu’il a pourtant contribué à libérer. remettre au pot 130 milliards d’euros, uhaut de ses70 annéesderésistan-ment 86 ans –, devant les députés qui s’ap- Après la défaite allemande, les troupes contre des mesures encore plus sévères de ce, il affirme : « On vit un change-prêtaient à voter de nouvelles mesures anglaises combattent les résistants com- baisse des salaires et des pensions de menthistorique, qui va bouleverserd’austérité, un ministre s’est senti obligé munistes qui ont gagné la guerre et refu- retraite. le monde entier, dans dix ans, vingt ans,de rendre hommage aux deux « monu- sent de désarmer. Le pays entre dans qua- quarante ans. Si nous ratons cette occa-ments » présents ce soir-là. Les deuxmonuments en question venaient d’être ne suis pas une statue ou un tableau, et je parle tout le temps. » Il est infatigable pour tre années de guerre civile. En 1949, Mano- lis Glezos est condamnéà mort pour trahi- «Si la colère des gens sion, nous allonsreculer.» A près de 90 ans, il aspire à une démocratie directe, qu’il aatteints par des gaz lacrymogènes, alors parler du passé, du présent, du futur et de son. Un dirigeant grec l’annonce à une ne se transforme pas en mise en pratique pendant douze ans dansqu’ils demandaient à entrer dans le Parle-ment, comme ils en ont le droit en tant l’avènement d’une démocratie directe qu’il appelle de ses vœux. presse incrédule, en leur affirmant que sa tombe est déjà prête. « Ma mère est allée un acte politique, son village d’Apiranthos, sur l’île de Naxos. « C’est le seul village de 1 000 habi-qu’anciens députés, suivis par un cortège Il n’y a qu’un sujet dont il ne souhaite voirmon tombeau»,explique-t-il.Il se sou- nous serons perdus» tants avec cinq musées et trois bibliothè-de 100 000 manifestants. plus parler : la nuit du 30 au 31 mai 1941, vient de la radio grecque diffusant, le Manolis Glezos ques. Aujourd’hui, les Constitutions des Quelqu’un a demandé au chef des MAT quand, à 18 ans, il est allé avec son ami dimanche après sa condamnation, un principaux pays sont les mêmes : le pou-(les CRS grecs) pourquoi il ne voulait pas ApostolosSantas,mort en avril2011,décro- extrait de la radio française, qui annonce : « L’ancien président de l’Institut fran- voir vient du peuple et il est exercé en sonles laisser passer. « On ne va pas laisser les cher le drapeau nazi qui flottait sur l’Acro- « Le général de Gaulle s’adresse au gouver- çais d’Athènes, Roger Milliex, avait dit pen- nom.Il faut que le pouvoir soit exercé par lecommunistes occuper le Parlement », a pole. Il bascule lentement la tête en arrière nementgrec pourqu’il n’exécutepas le pre- dantla guerrequela capitalede laRésistan- peuple. Il y a de plus en plus d’assembléesrépondu l’officier. Manolis Glezos éclate en disant dans un sourire « Oxi» (« non »). mier résistantd’Europe. » « Dans mon villa- ce de l’Europe était Athènes. Cela redevient populaires, dans des entreprises ou desde rire en racontant cette histoire, qui lui « Je ne suis pas une star. Ce serait ridicule de ge, sur l’île de Naxos, tout le monde a signé vrai aujourd’hui. Face à ces mouvements municipalités… Il suffit de quelques minis-rappellebien des souvenirs. Les deuxcom- raconter toujours la même chose. » Mais il en ma faveur, même le pope. Et ils n’étaient populaires, le gouvernement est en pani- tères – pour les affaires étrangères ou lapères ont fini par entrer au Parlement, veut bien expliquer leur geste : « Nous pas tous communistes», souligne-t-il. que.» Le 12 février, la police a lancé très tôt défense – et, après de vrais débats, on orga-après avoir fait étape à l’infirmeriepour se avions entendu qu’Hitler avait déclaré la « Le général de Gaulle a exagéré. Je ne des gaz lacrymogènes pour disperser la nisedes référendumspour les grandesdéci-faire soigner. victoire allemande en Europe. On s’est dit suis pas le premier résistant d’Europe. » Il manifestation et des bandes organisées sions. » Dix jours après, Manolis Glezos prend que, si tel était son avis, on allait lui mon- se lève et sort de sa bibliothèque les deux en ont profité pour incendier plusieurs C’est le retour à la cité antique, la polis.encore des médicaments pour mieux res- trer que la lutte ne faisait que commencer. gros volumes de son histoire de la Résis- immeubles. Les pompiers ont eu du mal à Outre ses activités politiques, Manolispirer. Sur une feuille, il dessine. L’endroit Et nous sommes partis le lendemain vers tance ainsi que la photo en noir et blanc intervenir dans la foule. Les gens qui Glezos a publié des livres sur la géologie etoù il se trouvait, place Syntagma, ce jour- l’Acropole.» d’un jeune homme. « C’est lui le premier fuyaientles gaz se heurtaient à ceux,nom- la linguistique, deux sciences apprises,là ; puis la tribune où ils siégeaient avec Dans le documentaire sur Les Combat- partisan.» Il s’agit de Mathios Potagas. « Le breux, qui continuaient d’arriver, don- pour l’essentiel, à l’université de la prison.Theodorakis, à la gauche du président, tants de l’ombre (à voir sur le site 2 mai 1941, il s’est mis sur la route devant nant une impression de chaos. Lelinguistepoursuitsaleçon.«Polis a don-face aux députés. « Nous n’avions pas le http://lescombattantsdelombre.arte.tv), une colonne allemande pour leur deman- « Le gouvernement n’a pas de légitimité né polites, le citoyen, et politismos, ladroit de parler, mais j’étais là pour trans- Apostolos Santas raconte cette nuit de der d’arrêter et leur dire : “Vous n’avez pas populaire, alors que les mesures qui sont culture. Nous avons donné tout ça à l’Occi-mettre l’angoisse du peuple grec devant les clair de lune, les gardes allemandsqui font gagné. Vous n’allez pas nous rendre escla- prises vont engager la Grèce pendant plus dent et qu’avons-nous reçu en échange ? »mesures qu’ils allaient voter. » C’était un la fête avec des femmes pour célébrer la ves, car notre âme est toujours libre. Je suis de vingt ans », explique Manolis Glezos. Il laisse passer un moment de silence etsilence parlant. victoire du Reich, leurs vaines tentatives seul, mais derrière moi il y a tout le peuple En novembre 2011, Lucas Papadémos a répond en français : « La police ! » A ce « Toute ma vie, on a essayé de faire de pour grimper au mât glissant et le dra- grec.” Il avait 17 ans. Ils lui ont écrasé la tête remplacé le premier ministre Georges moment-là, ses yeux pleins de malice ontmoi un monument pour me faire taire. Je peau gigantesque qui finit par tomber. Ils à coups de pierres.» Papandréou, contraint à la démission. l’air d’éclater de rire. p
  • 18. 18 décryptages DÉBATS 0123 Mercredi 29 février 2012Hommage aux journalistes assassinés Sous la question de la viandeCeux qui sont tombés en Syrie le montrent: halal, celle de la traçabilitéêtre un reporter reste une profession Le vrai problème n’est pas culturel mais industriel Ladeuxièmeréflexiondécoulede la première.Apar- tir du moment où ces journalistes et photographes Alain Genestar sont indispensables à la connaissance des faits, où leurs preuves sont utiles à la collectivité mondiale, ils ce, il existe en Belgique, au Pays-Bas ou doivent être secourus, en cas de blessures ou de prises encore en Espagneet, dans un marché uni- Directeur de « Polka Magazine », ancien directeur de la rédaction d’otages, par les institutions internationales et les ministères des affaires étrangères de leur pays. Florence que, il concerne toute l’Union européen- ne. Des parlementaireseuropéens ont exi- de « Paris Match » (1999-2006) La troisième réflexion concerne tous les journalis- tes de terrain mais davantage encore les photogra- Bergeaud-Blackler gé une traçabilité pour toutes les viandes rituelles halal et cachère afin que soit pré-D phes. Ils sont aujourd’hui beaucoup plus en danger cisé le mode d’abattage sur les barquettes ire, voir, raconter, photographier ce que par le passé. La raison se trouve dans la crise des Anthropologue, chercheuse associée de viande.Il s’agit de faire pressionsur l’in- qui se passe dans des zones interdites grandes agences et, plus généralement, dans les diffi- à l’Institut de recherches et d’études dustrie par l’intermédiaire de la vigilance où des tyrans massacrent leur popula- cultés de la presse écrite qui ont entraîné des coupes sur le monde arabe et musulman du consommateur. O tion, c’est la mission essentielle – bien budgétaires. Au nom des économies à faire, les photo- Mais les industriels ne veulent pas de sûr dangereuse mais, pour nous tous, graphes ont subi, ces dix dernières années, une chute n prête à Gandhi l’affirma- traçabilité et pèsent de tout leur poids magnifique –, de ces journalistes et vertigineuse des commandes et des tarifs. tion suivante : « La gran- auprès du Conseil de l’UE pour éviterphotographes qui, risquant leur vie, peuvent en sau- deur d’une nation et de son qu’une telle mesure soit prise, reprenantver d’autres. Deux d’entre eux sont morts, mercredi 22 février, à «En plus de son talent et de ses capacités progrès moral peut être jugée à la façon dont elle l’argument avancé par les rabbins euro- péens qui craignent qu’une telle mentionHoms, en Syrie. L’Américaine Marie Colvin, 56 ans, à écrire photographiquement une histoire, traite ses animaux. » ne stigmatise les communautés juives.journaliste pour le Sunday Times. Et le Français RémiOchlik, 28 ans, photographe indépendant, qui venait un photographe professionnel Cette belle idée sert aujourd’hui de fer de lance dans la guerre du plus civilisé que Lesrabbinsrappellentà raison que lesatta- ques contre la shehita [l’abattage ritueld’achever un reportage pour Paris Match. Il avait fait le garantit l’authenticité de ses images» se mènent les groupes « identitaires». Cela juif] ont été les premières mesures priseschoix de rester afin de continuer à photographier la fait quelques années déjà que ceux-ci par les antisémites dans les périodes som-guerre autour de lui. La veille, le Syrien Rami Al-Fayed, Ils partent quand même sur ces zones de guerre. essaient de rejouer le conflit des civilisa- bres de l’histoire européenne.25 ans, filmait dans sa voiture quand il a été tué par un A leur compte, sans l’assurance d’être payé au retour, tions autour de l’abattage des animaux. Le problème du non-respect des régle-obus. Comme le 11 janvier, toujours à Homs, Gilles Jac- sans le lointain filet de protection d’une rédaction, Les identitaires « laïques » affirment que mentations dû à l’absence de traçabilitéquier, de France 2. sans les moyens financiers et matériels, sans l’augmentation des abattages halal est le descarcassesestéconomique,et son traite- La liste est longue des journalistes, photographes, les conversations avec les rédactions en chef, sans signe d’une « islamisation de la Républi- ment n’est pas culturel mais politique.cameramen morts ces derniers mois. Lucas Dolega, leurs conseils, dont celui-ci, parfois, qui sauve : « Ren- que ». Les intégristes chrétiens insistent Derrière le refus de « manger du rituelblessémortellementà Tunis enjanvier2011. ChrisHon- tre. » Les photographes s’approchent au plus près du sur la souffrance des animaux abattus sans le savoir», il n’y a pas seulement unedros et Tim Hetherington, tous les deux, morts le danger pour rapporter les images les plus vraies, les selon les méthodes qu’ils qualifient crispation identitaire ou une extrêmemême jour à Misrata (Libye) en avril 2011. Et tant plus fortes. Pour espérer les vendre. Et essayer d’« archaïques » des juifs et des musul- droitisation d’une frange de la popula-d’autres, ces anonymes, ces correspondants locaux d’en vivre. mans.Les musulmansradicauxs’effraient tion. Il y a aussi l’affirmation d’un droitqui tombent sans même être salués par le rappel de Enfin, toujours à propos des photographes, derniè- de la cruauté des méthodes d’« assomma- citoyen à exercer un contrôle sur ce qui estleur nom. re réflexion en réponse à cet argument du moment ge » de l’abattage conventionnel. Chacun acheté et consommé. Parlerde « nos morts », pournous, journalistes com- qui consiste à dire, sur un ton péremptoire, que grâce craint la barbarie de l’autre. Depuis la série de crises de sécurité ali-me eux, n’est jamais facile. Une fois l’hommage rituel au numérique, que grâce à Internet, aux réseaux Le problème de l’abattage rituel n’est mentaire (encéphalopathie spongiformeprononcé rapidement, on s’oblige à ne pas trop insis- sociaux et aux portables, il n’est plus besoin de dépê- pourtant pas culturel mais économique. bovine, OGM, dioxine, grippe aviaire) quiter. L’actualité continue. Les journalistes et photogra- cher sur place des envoyés spéciaux ou d’acheter, fût- S’il faut en effet refuser d’aller sur le ter- a marqué les années 1990, on a demandéphes tués ou blessés sont des professionnels qui pren-nent des risques en connaissance de cause. Et il n’y a ce à bas prix, des reportages ou des photos puisque « n’importe qui » peut envoyer des images de n’im- ¶ rain culturel du Front national, il ne faut pas nier qu’il existe un problème de traça- aux mangeurs d’être des « consomma- teurs citoyens », d’exercer leur vigilance Trois journalistespas de hiérarchie à faire parmi les victimes. Les journa- porte où. bilité dans les abattoirs, dont les causes sur la base d’étiquetagesflattant les appar- étrangers et unlistes morts ne sont pas plus importants que les autres Mais si ce supplément d’images et d’informations économiques ont des implications éthi- tenances, les terroirs, les régions ou les syrien ont perdumorts, les milliers de Syriens, des civils, des enfants, est un progrès incontestable dans la recherche de la ques et politiques. Les autorités françaises nations comme s’il y avait un lien entre la vie depuissept à huit mille tués depuis l’éclatement de la révolte vérité, le problème est dans le « n’importe qui ». Qui sont au courant de ce problème depuis de sûreté alimentaire, proximité et origine. le débuten mars 2011. est-il ? Quelles sont ses intentions ? Est-il manipulé ? nombreuses années et ont été alertées dès de la révolte, Parler de « nos morts » n’a donc de sens que si onajoute, au-delà de l’intimité de l’hommage, quelques Manipule-t-il?…Ces images sont, en fait, des alertes. Elles préviennent mais ne remplacent en rien le repor- en mars2011. 2005, chiffres à l’appui, par un rapport du Comité permanent de coordination des « Les consommateursréflexions générales qui peuvent éclairer le public. tage d’un photographe professionnel qui, en plus Trois citoyens journalistes inspections (Coperci) intitulé « Enquête sont passés d’uneDont, peut-être, ces quatre-là. La première est évidente. On la connaît par cœur. de son talent et de ses capacités à écrire photographi- quement une histoire, garantit l’authenticité de ses syriens ont aussi sur le champ du halal ». J’observedepuiscinqans une radicalisa- confiance passive dansSans les journalistes de terrain, sans eux, il n’y aurait images. été tués alors qu’ils exerçaient tion des positions des organisations de les organismes d’Etatni son, ni image, ni preuve de ce qui se passe. Leursmots, leurs photos sont des pièces à conviction qui Dire que le flux des photos anonymes qui arrivent sur nos écrans peut remplacer le travail des photojour- leur activité, protection animale, et notamment de cel- les qui n’ont pas de lien historique avec à une défiance activepermettent à la communauté internationale de nalistes, c’eût été dire, il y a quelques décennies, que rapporte Reporters l’extrême droite. Elles ont été exaspérées vis-à-vis des étiquettes »savoir pour réagir. Toujours poser cette question, l’invention du téléphone cellulaire allait supprimer par les promesses non tenues du candidat sans frontièressans cesse la répéter : quelle aurait été la réaction de les journalistes radio puisque « n’importe qui » allait Nicolas Sarkozy en 2006, lequel avait pro- La réponse gouvernementale à la crisel’opinion publique mondiale si, en 1942, des journalis- raconter de « n’importe où » ce qui se passe. mis qu’il prônerait la généralisation de del’ESB a consistéà transférer sa responsa-tes avaient raconté, si des photographes avaient mon- L’information, donc le public, aura toujours besoin l’étourdissement préalable à l’abattage. bilitévers celle du consommateuren favo-tré la réalité de ce qui se passait à l’intérieur des des Rémi Ochlik pour prendre des photos certifiées Cette radicalisation, et les excès auxquels risantl’informationpar des filières« quali-camps de la mort, dans l’Allemagne nazie et la Polo- conformes à la réalité. Et des Marie Colvin pour en écri- elle a pu conduire (comme cette campa- té » via les mentions nationales, commegne occupée ? re les vraies légendes. p gne d’affichage refusée par l’Autorité de « Viande bovine française », et d’autres régulation professionnelle de la publicité schèmes de certification privée d’origine au motif qu’elle pouvait choquer une par- ou de tradition.En Syrie par Hassan Bleibel tie du public), ne doit cependant pas faire oublier que l’industrialisation et la massi- Parallèlement,le gouvernementa dimi- nué les contrôles directs dans les abat- fication de l’abattage halal posent un réel toirs. La privatisation du contrôle a problème de souffrance animale. demandé, et effectivement induit, un En effet, pour ce type d’abattage, effec- changement d’attitude des consomma- tué en France sans étourdissement préala- teurs qui sont passés d’une confiance pas- ble en vertu d’une dérogation, les abattoirs sive dans les organismes d’Etat à une doivent utiliser des moyens de contention défiance active vis-à-vis des étiquettes et spécifiques et ralentir les cadences d’abat- des marques. tage.Or,dansuneindustrietayloristecom- Ne faudrait-il pas à présent que l’Etat me l’abattoir, le temps c’est de l’argent, et il assume cette libéralisation et qu’il joue le arrive que ces mesures de précaution ne jeu de la transparence et garantisse une soient pas mises en œuvre correctement information alimentaire fiable ? N’est-il parce qu’elles font perdre trop de temps et pas temps d’informer sur la base du procé- donc trop d’argent. dé de fabrication plutôt que de s’en tenir à Pour satisfaire leurs commandes de favoriser des informations publicitaires viandes rituelles et non rituelles, il est fré- sur l’origine ou de l’identité? quent que certains abatteurs abattent la Les viandes rituelles, comme tous les totalité d’un lot d’animauxen mode rituel aliments qui font l’objet d’un processus pour n’en écouler qu’une partie dans les significativement distinct de fabrication, circuits de distribution religieux, le reste devraient être tracées et identifiables de la étant orienté vers des circuits convention- même manière que les produits bio. La nels. Dans un rapport de la direction géné- traçabilité ne sépare pas, elle éclaire les rale de l’alimentation du ministère, choix que nous sommes obligés de faire publiépar Bulletinde l’Académievétérinai- sur la base du travail réalisé sur les pro- re de France en 2008, il apparaissait que duits et non sur de chimériques différen- sur le territoire national 32 % des animaux ces identitaires. p étaientmis à mort selon un procédé rituel. Les exportations résiduelles n’expliquent pas seules l’écart de ce chiffre avec une ¶ demande religieuse estimée à 7 % de la Un sondage IFOP réalisé en 2011 population française. auprès de familles musulmanes Le responsable de ce supplément évita- relève que 60 % d’entre elles ble de souffrance animale n’est pas le achètent systématiquement rituel musulman mais son industrialisa- de la viande halal, contre 91 % tion et la course à la rentabilité dans un pour celles qui vont à la contexte très compétitif qui amène à pro- mosquée tous les vendredis. duire en rituel plus que nécessaire, et plus Florence Bergeaud-Blackler vite que ne l’autorise la réglementation. a publié « Comprendre le halal »« Oscar de la pire comédie noire ». « Droits de l’homme ». CARTOONS. COURRIERINTERNATIONAL.COM Ce problème ne se pose pas qu’en Fran- (Edipro, 2010).
  • 19. 0123Mercredi 29 février 2012 décryptages ANALYSES 19 objets de nos rêves. L’espace d’un deux volets, du matériau dont on Chinois ne peut que perturber un valent de notre vivant, mais aussi L’air du monde | chronique instant, apercevant les gardes, il fait les Pulitzer. Aboutissement de peu plus l’esprit américain. un homme qui, au bout du comp- se prend à douter des chances de plusieurs mois de travail, ces arti- Heureusement pour la morale te, n’a pas réussi à “penser dif- par Sylvie Kauffmann succès de son entreprise. Puis se cles expliquent pourquoi les de l’histoire, le New York Times et féremment”, profondément, sur dit : « Après tout, je suis gros, je suis emplois nécessaires à la fabrica- Mike Daisey font aussi partie de les besoins humains de ses usagersApple, Foxconn américain, et je porte une putain de chemise hawaïenne. J’y vais. » Le culot paie. Des témoignages, en tion des iPhone ne sont pas aux Etats-Unis; ils racontent aussi le coût humain, dans une usine Fox- l’esprit américain. L’enquête du premier a été traduite et publiée par le magazine chinois Caixing, et de ses employés. Le travail qu’il n’a pas réussi à faire nous incom- be à présent à nous, les rebelles, leset l’esprit américain deux heures, il en réunit plus qu’il n’en demandait, y compris de la part d’ouvrières de 13 ans. conn de Chengdu, en Chine, de cet- te production de masse. Même si le sujet n’était pas nou- qui s’est fait, avec beaucoup d’audace, une spécialité de l’inves- tigation économique et a eu un inadaptés, les fous qui pensent qu’ils peuvent changer le monde.» Depuis la publication de l’en- Vous pouvez lire la suite, tour à veau, l’enquête du NewYork Times large écho sur les réseaux sociaux. quête du New York Times, Apple a tour passionnante, tragique et a fait grand bruit. Parce que c’est Quant au monologue du second, contre-attaqué en faisant ouvrir hilarante, sur le net, à www.mike- le New York Times, parce que c’est il est sorti du relatif anonymat du les portes de Foxconn City à laL e comédien américain Mike millions d’Américains, d’Euro- daisey.com. Vous pouvez même Apple, parce que c’est la Chine. off-Broadway avec la mort de Ste- chaîne de télévision ABC, pour Daisey est une sorte de geek péens et de consommateurs du traduire la pièce, la produire ou la une émission « exclusive», qui est déguisé en Michael Moore,un amoureux de la high-tech qui monde émergent ne peuvent plus se passer. jouer si le cœur vous en dit : il y a quelques jours, l’auteur a décidé L’alliance contre-nature que forment le génie de tombée à plat. Puis Apple a confié à un organisme d’étude de droita eu envie d’aller regarder très Alors il y va. De Hongkong, il de mettre le texte de son monolo- l’innovation technologique chez les Américains du travail, la Fair Labor Associa-loin sous le capot et n’a pas tropaimé ce qu’il a trouvé. passe à Shenzhen, la ville voisine, reliée par le métro. « Shenzhen, il y gue à la disposition de tous, gratui- tement, sur son site Internet. Car et les violations des droits de l’homme tion, un audit sur les conditions de travail chez Foxconn: une équi- La première partie de son spec- a trente ans, était un village de Shenzhen fait désormais partie chez les Chinois ne peut que perturber pe de 30 inspecteurs a entrepristacle, The Agony and Ecstasy of Ste- pêcheurs. Aujourd’hui [en 2010], du vocabulaire des Américains et d’interroger 35 000 employésve Jobs, est une déclaration c’est une ville de 14 millions d’habi- les conditions de travail chez Fox- Parce que, aussi, elle illustre, com- ve Jobs, le 5 octobre 2011 : écrit en chinois, selon une méthode quid’amour à Apple. Rien ne l’excite tants. C’est plus grand que conn, sous-traitant taïwanais me le monologue de Mike Daisey, 2010, ce texte a détonné dans le est déjà contestée. La direction deplus que l’odeur d’un produit NewYork, et c’est l’endroit d’où d’Apple, Dell, Hewlett-Packard, le rapport compliqué des Améri- flot de récits hagiographiques sur Foxconn a annoncé une augmen-techno tout neuf, « le genre vient presque toute votre dope. Et, Lenovo, Toshiba, Nokia et autres cains, dans ce monde nouveau, le fondateur mythique de Apple. tation de 16 % à 25 % du salaire ded’odeur de PVC roussi lorsque vous le plus impressionnant, c’est qu’en firmes, sont devenues un des avec une technologie qu’ils ont Sur scène, Mike Daisey évoque ses employés – mais, vérificationsbranchez l’électricité pour la pre- Amérique, personne ne connaît sujets les mieux documentés de inventée et qu’ils vénèrent, dont crûment les deux côtés de Steve faites, l’opération, moins avanta-mière fois, vous voyez? J’adore ». son nom. » la mondialisation. les emplois leur ont échappé, Jobs: « visionnaire» et « salaud». geuse qu’il n’y paraît, se limite Surtout si ce produit techno L’acte IV du spectacle de Mike Les cadences infernales, les dont les Chinois se sont emparés Dans un article publié le lende- aux seuls ouvriers de l’usine detout neuf est frappé du sceau de la Daisey, un one-man-show, se pas- semaines sans jour de congé, les pour mieux leur vendre… les pro- main de la mort de Jobs dans le Shenzhen. Comme pour les ate-pomme. « Parce que, dit-il, je suis se donc à Shenzhen, devant les filets installés sous les fenêtres duits qu’ils ont inventés. Et l’al- New York Times, il dit les choses liers clandestins de Nike dans lesun aficionado d’Apple, je suis un grilles des usines Foxconn, « la pour empêcher les suicides, tout liance contre-nature que forment plus subtilement: « Un grand années 1990, cette fois, ça y est : lepartisan d’Apple, un fan d’Apple, plus grande boîte dont vous ça est désormais connu. Fin jan- le génie de l’innovation technolo- homme dont le génie du design, ver est dans la pomme. pun adorateur du culte du Mac. Je n’ayez jamais entendu parler», vier, le New York Times y a consa- gique chez eux et les violations du marketing et du managementsuis allé à la maison de Jobs, j’ai d’où sortent les merveilleux iPod, cré une enquête magistrale en des droits de l’homme chez les technologiques n’aura pas d’équi- kauffmann@lemonde.frfait son chemin de croix, je me suis iPhone, iPad et autres MacBooks.agenouillé devant son trône. » Il se plante là, du haut de ses Un jour, sur Internet, Mike Dai- 36 ans et de son imposante statu-sey tombe sur l’histoire d’un iPho- re, armé d’une petite traductricene neuf qui contenait des photos chinoise aussi gonflée que lui. Ilde l’usine où il avait été fabriqué. veut, simplement, parler avec desDans la tête de notre idolâtre, ça ouvriers de Foxconn – ils ne sontfait tilt. Il veut voir où est fabri- jamais que 230000 salariés sur cequée cette « dope », ces produits site – et leur demander dans quel-dont lui et quelques centaines de les conditions ils fabriquent lesLivredu jourParole de terroristesP eut-on faire mieux que d’in- thers) et italien (Brigades rouges), terroger des terroristes pour son cœur de cible reste la fournai- parler du terrorisme ? C’est se du monde arabo-musulman :ce qu’a entrepris le documentaris- de l’Algérie du FLN à Al-Qaida viate Michaël Prazan, dans son der- l’Iran et la Palestine. Enfin,nier ouvrage, Une histoire du terro- MichaëlPrazanpropose desmicro- 6, 20risme, version littéraire d’une série études de cas terroristes pour évi-de trois documentaires diffuséssur France3 à partir du 5 mars. Loin ter le piège de l’approche néocon- servatrice qui essentialise la *des travaux universitaires et « guerre contre le terrorisme »autres commentaires d’experts, comme seul recours contre la sub-l’auteur a privilégié les échanges version armée.avec les acteurs de la violence poli- Mais, au-delà de cette méthodo- en plus detique. Côté illégal, des membres de logie singulière, il faut retenir de la M le magazinegroupesarmés toujoursà larecher- démonstration de l’auteur deuxche d’une légitimité. Côté légal, autres particularités. La première, Chaque week-enddes interlocuteurs issus de l’espa- c’est qu’il part du postulat que lace public, ministres, agents de ren- Résistancefrançaisesous l’Occupa-seignement, avocats et juges. tion est le référent symbolique et Le résultat est étonnant : les33entretiensessentiellementréali-sés en 2010 ont conduit ce docteur moral sur lequel les groupes armésbâtissentleur corpusidéolo- gique à la recherche de justice et de redécouvrez le chef-d’œuvreen lettres des Etats-Unis à l’Egypte,de la France à la Palestine, via Israël reconnaissance. Et ce, écrit-il, dans lecadred’uneunicité du phénomè- d’un grand réalisateuret la Jordanie. Un parcours sou- ne terroristediviséen troisséquen- Dès le 9 mars, le DVD no 1 BABELvent confidentiel, où l’itinéraire ces : les années de libéra-fait écho à cette méthode originale tion contre les puissances colonia-qui tient en 524 pages palpitantesà lire d’une traite. Rencontrer des les (1945-1969), les années de pou- dre (1969-1989), les années djihad 15 grands filmsmembres du Djihad islamique, du (1989-2012). sélectionnés par Le MondeFPLP et des bras armés du Hamas,du Fatah et des pasdarans ira- Nébuleuse 1 - 9 mars Babel de Alejandro Gonzàlez Iñàrrituniens, alors que ces derniers igno- Outre ce découpage chronologi- de Alejandro Gonzàlez Iñàrritu 2 3 - - 16 mars 23 mars Basic Instinct de Paul Verhoeven Billy Elliot de Stephen Daldryrenttout des intentionsde l’enquê- que, le terrorisme secréterait une Chaque week-end, avec Le Monde et M le magazine, 4 - 30 mars Voyage au bout de l’enferteur et du résultat final de son étu- forme de tension au sein même de retrouvez les plus grands chefs-d’œuvre du cinéma de Michael Ciminode sensible, est un pari osé et pour- la nébuleuse armée déchirée entre 5 - 6 avr. Bob le Flambeurrait relever de l’aventurisme. coopération (financements, idéo- mondial. Une nouvelle collection de 15 DVD de Jean-Pierre Melville Mais Michaël Prazan a pris ses logie, logistique) et concurrence réalisés par les auteurs les plus talentueux, tels que 6 - 13 avr. Serpico de Sidney Lumetprécautions. D’abord, il s’agit clandestine,à l’image d’unmarché Stephen Daldry, Marcel Carné, Michael Cimino, 7 - 20 avr. Crossing Guard de Sean Pennd’« une histoire » et non de « l’his- où le mode opératoire d’un atten- Luigi Comencini, Jean-Luc Godard, Sidney Lumet, 8 - 27 avr. Le Petit Soldat de Jean-Luc Godardtoire » du terrorisme. Une nuance tat pourrait servir d’inspiration à Coffret Nanni Moretti, Sean Penn, Wim Wenders… 9 - 4 mai Nelly et Mr. Arnaud de Claude Sautetsalutaire qui lui permet d’éviter la d’autres tout en rappelant l’exis- En complément, vous découvrirez de nombreux bonus offert 10 - 11 mai Ludwig : Le Crépuscule des Dieuxcritique de ceux qui s’étonneront tence d’une compétition entre avec le n°1 exclusifs : interviews, documentaires, (2 DVD) de Luchino Visconti groupes terroristes obsédés par 11 - 18 mai La Chambre du fils de Nanni MorettiUne histoire du terrorisme toujoursplus de soutienpopulaire bandes annonces, un véritable festival 12 - 25 mai Hammett de Wim WendersMichaël Prazan sur fond de sociétés guerrières. à domicile ! Avec le n° 1, un élégant 13 - 1er juin Le Sauvage de Jean-Paul RappeneauFlammarion Enquête Rienne peut dèslors stoppercet- coffret vous sera offert. 14 - 8 juin L’Argent de la vieille524 p., 22,50 euros te fabrique du terrorisme, tant que de Luigi Comencini le système international ne rom- 15 - 15 juin Le jour se lève de Marcel Carnéde ne pas voir de référence au nihi- pra pas avec une forme d’exclu-lisme russe comme source du ter- sion et n’aura pas décidé de traiterrorisme contemporain. Ensuite, il lespathologiessocialesà leurs raci-n’accorde pas trop d’importance nes. Le terrorisme a donc un belau terrorisme d’Etat, un concept avenir devant lui, rappelle * Le Monde et M le magazine, et un DVD : 9,40 €. Chaque élément de l’offre peut être acheté séparément, Le Monde + M le magazine au prix de 3,20 € et le DVD au prix de 6,20 €, à la Boutique du Monde,plus que flou pour les puissances, Michaël Prazan, qui, en conclu- 80, bd Auguste-Blanqui, 75013 Paris, ou par correspondance sur www.lemonde.fr/boutique ou en téléphonant au 32 89 (0,34 € TTC par minute) Voir conditions. Offre limitée à la France métropolitaine, dans la limite des stocks disponibles. Visuels non contractuels.qui de surcroît ne s’entendent déjà sion, voit dans la menace nucléai- ◆ Babel © 2006 BABEL PRODUCTION INC. ◆ Basic Instinct – Interdit aux moins de 12 ans © 1992 STUDIOCANAL ◆ Billy Elliot © 2000 Tiger Aspect Pictures (Billy Boy) Ltd. ◆ Voyage au bout de l’enfer – Interdit aux moins de 12 ans © 1978 CANAL+ IMAGE UKpas sur une définition consensuel- re iranienne l’ouverture d’une ◆ Bob Le Flambeur © 1955 STUDIOCANAL ◆ Serpico © 1973 STUDIOCANAL ◆ Crossing Guard © 1995 MIRAMAX ◆ Le Petit Soldat © 1962 STUDIOCANAL ◆ Nelly et Mr. Arnaud © 1994 STUDIOCANAL - TF1 Films Production - Prokino Filmproduktion GmbH - Cecchi Gori Group Tiger Cinematograficale du terrorisme. En outre, même nouvelle séquence du terrorisme ◆ Ludwig : Le Crépuscule des Dieux © 1973 STUDIOCANAL - Stephan Films - Mega Film Spa - Dieter Geissler Filmproduktion ◆ La Chambre du fils © 2001 STUDIOCANAL - Sacher Film Srl ◆ Hammett © 1982 ZOETROPE STUDIOS ◆ Le Sauvage © 1975 STUDIOCANAL – PRODUZIONI ARTISTICHE INTERNAZIONALI SpA. ◆ L’Argent de la vieille © 1972 STUDIOCANAL ◆ Le jour se lève © 1939 STUDIOCANAL. Tous droits réservés.si son objet d’étude couvre les global en cas de raids sur l’Iran. pexemples américain (Black Pan- Gaidz Minassian
  • 20. 20 cinéma culture ppp excellent ppv à voir pvv pourquoi pas 0123 Mercredi 29 février 2012 vvv à éviterAnders, qui se bat contre son propre malheurLe Norvégien Joachim Trier adapte «Le Feu follet» de Drieu LaRochelle pour son deuxième long-métrageOslo, 31 août ppvE n découvrant Anders dans les premiers plans d’Oslo, 31 août, son visage fermé, sescheveux ras, son blouson, on pour-rait le prendre pour un skinhead,l’un de ces pauvres héros du ciné-ma social européen, ballottés par lacrise. Il ne faut pas se fier à cetteapparence, Anders (Anders Daniel-sen Lie) est fait d’une autre étoffe. Ildescenddu jeune Werther à traversAlain, le protagoniste du Feu folletde Drieu La Rochelle, roman dontest tiré le scénario du film de Joa-chim Trier, son deuxième long-métrage.Le jeunemetteurenscènenorvégien fait traverser une jour-néedefind’étéàcetêtretourmentéet ces quelques heures deviennentun film fin et sensible, mais pasdépourvu de cruauté. Après avoir quitté une femme,Anders marche jusqu’au bord del’eau.Là,ilemplitsespochesdepier-res et avance jusqu’à être submer-gé. Il réapparaît bientôt à la surfaceet regagne une grande demeure,quiabriteun centrede désintoxica-tion. On est en Norvège, où les toxi-comanes sont des malades, assis-tés, mais aussi étroitement enca-drés. Ayant passé les premiers obs-tacles d’une cure, et sans avoir riendit de sa tentative de suicide,Anders se voit offrir une permis- Joachim Trier a trouvé en Anders Danielsen Lie le parfait véhicule pour ses interrogations. MEMENTO FILMS/DRsion de sortie afin de passer unentretien d’embauche. dialogues,onestfrappéparlaquali- Cette civilité ambiante va de chimTrierrefusetoutecomplaisan- Joachim Trier a trouvé en Insensiblement,on s’est intéres- C’est le Oslo d’avant le boom té de l’écriture du scénario d’Eskil pair avec le paysage urbain, Oslo, ce morbide. Anders Danielsen Lie le parfait sé de si près au sort d’Anders quepétrolier, du temps où la capitale Vogt et de Joachim Trier. Chacune villedouceàvivre,unpeumélanco- Le monde dans lequel se meut véhicule pour ses interrogations. l’étude de caractère s’est transfor-norvégienne était encore plus pro- des rencontres met Anders aux pri- lique en cette fin d’été. La plus belle son personnage est tout sauf répu- L’acteur (qui n’en est pas vrai- mée en un suspense presque dou-vinciale qu’elle ne l’est restée, avec sesavecunpersonnageàpartentiè- séquence du film montre Anders gnant.Detouteévidence,le réalisa- ment un) porte l’angoisse avec loureux,tant on croit à la réalité deune voix off évoquant des souve- re. Son ami Thomas (Hans Olav dans un café. Il observe les tables teur ne partage pas le point de vue une élégance nonchalante qui fait ce personnage, tant l’on sent quenirs d’enfance. Cette accumulation Brenner)n’estni un lâcheni unBon autour de lui, s’insinue dans les d’Anders selon lequel les gens qui à la fois comprendre la séduction sa vie ne tient qu’à un fil. pde signes donne immédiatement conversations, imagine leurs pro- s’y sont fait une place « sont des qu’il a pu exercer du temps de sa Thomas Sotinelau film son parfum romanesque. Une accumulation longements. Ces moments sont idiots» et jamais l’image n’est tout splendeur et la fragilité qui est laOn s’apercevra vite qu’Anders est mis en scène avec une virtuosité à fait en accordavec le désespoir du sienne au moment où il doit choi- Film norvégien de Joachim Trier.unécrivainquin’apastenusespro- de signes donne calme, qui, tout en relevant de héros. Un de ces films qui préfè- sir entre continuer de vivre ou Avec Anders Danielsen Lie, Hans Olavmesses, et on se dit que c’est sans immédiatement l’exercice de style brillant (maniè- rent interroger que répondre. mourir. Brenner, Ingrid Olava (1 h 36).doute en hommage à Virginia re originale de gommer la frontiè- au film son parfumWoolf qu’il a choisi cette méthodeexigeantepour tenterde mettrefinà ses jours. C’est aussi un homme romanesque re entre réel et imaginaire), conti- nue l’exploration de l’âme tour- mentée de notre héros. Joachim Trier: «Montrer la façonassez vieux pour être en proie à lanostalgie d’un monde que, quels Samaritain, mais un homme qui se demandes’ilvautlapeinededéran- Car Anders en est un, qui se bat contre son propre malheur. Tenté dont on passe à côté les uns des autres»quesoientseseffortspourseréinté- ger sa vie pour un ancien ami qui a par la contrition (une scène d’ungrer, il ne retrouvera pas. déjà démontré sa capacité à l’auto- comiquegrinçantl’opposeàungar- Une fois Anders arrivé en ville, il destruction. Même le directeur de çon pour qui l’a quitté sa petite Entretien ment sentimentale, ou cliché, bourgeoise. Les parents d’Anderssuit un parcours fait des fragments revue qui lui propose un emploi le amie), par la colère, par la normali- par exemple. Trouver une idée en font partie: des gens nés dansdesaviepassée,amis,amantes,dea- traite avec correction et fait un bel sation (mais sa famille le tient à dis- Oslo, 31 août est le deuxième originale pour représenter les un milieu cultivé, qui ont bénéfi-ler. Même si les sous-titres ne peu- échantillon de la conscience artisti- tance). Il est surtout attiré par le long-métrage de Joachim Trier, comportements humains, partir cié d’une bonne éducation, sem-vent donner une idée exacte des que contemporaine. vide. Or la mise en scène de Joa- après Nouvelle Donne (tourné en de quelque chose de spécifique. blent avoir tous les choix. Mais 2006, sorti en France en 2008). Plus je travaille, plus je m’atta- même avec tout cela, certains se A 38 ans, le cinéaste est un che à représenter ce que je détachent et partent à la dérive. enfant de la balle. Petit-fils du connais, d’après nature. J’ai com- C’est ce mystère existentiel qui réalisateur Erik Løchen, élevé mencé par faire des courts- m’intéressait: un personnage qui dans une famille où l’on tra- métrages assez abstraits, plus n’est la victime de personne vaille dans le cinéma, il parcourt travaillés par l’imagination, d’autre que de lui-même. son enfance en super-8, à l’âge l’idée d’un monde alternatif… Qu’aviez-vous comme référen- où d’autres se contentent d’une Puis je suis revenu vers quelque ces au moment du tournage ? trottinette. A l’entendre, cepen- chose de plus concret. Je pense Je me suis intéressé à cette dant, on ne le devinerait guère. qu’il y a bien assez de poésie et manière particulière de raconter Tout semble pour lui bien plus de beauté à trouver dans la réali- une histoire en un jour, parce simple qu’un héritage à faire té et ce qu’elle cache. qu’elle permet de faire de chaque fructifier, bien plus modeste C’est l’une des raisons pour instant ou presque un instant-clé, CHANTE qu’une vocation inspirée par la lesquelles j’ai choisi de travailler mais aussi parce qu’elle respecte muse : cette voie qui s’est révé- sur Oslo, par exemple : c’est une la véritable structure temporelle lée d’elle-même, entre grandes ville que je connais bien. J’y ai de la journée, son alternance SON ENFANCE émotions de petit cinéphile et grandi. d’échanges et de silences… J’ai pen- jeux d’enfants, il s’est contenté Quels sont les réalisateurs, ou sé à Cléo de 5 à 7, d’Agnès Varda, à de la suivre. artistes en général, qui vous La 25e Heure, de Spike Lee, La Nuit, Comment et pourquoi êtes-vous influencent le plus dans votre d’Antonioni… Des films auxquels le mercredi 7 mars devenu réalisateur ? travail ? la structure temporelle de l’histoi- au Musée des Arts Forains à Paris Tout d’abord, je pense que J’ai toujours été fasciné par re apporte une densité unique. c’est venu des heures passées à les gens capables de mettre leur Qu’est-ce qui caractérise le lien Dessin : J.J. Sempé © ; Photo : Thierry Rajic regarder des films : les grands caméra dans un endroit nou- entre Oslo et ses habitants, et PLACES GAGNEZ et OS souchon.net* V classiques américains, les films veau. Jamais par maniérisme, plus particulièrement Anders ? alain d’aventure avec Errol Flynn, les mais avec intelligence et avec Oslo commence par des sur lemonde.fr vieux films en noir et blanc, cœur. Il peut s’agir aussi bien de extraits de documentaires, de fic- Mon oncle, de Jacques Tati, que la façon dont Woody Allen peint tions, différents matériaux à par- Alain Souchon chante les chansons ma mère m’a fait voir quand les rapports humains que de la tir desquels j’ai fait une sorte de j’avais 7 ans, des dessins ani- portée philosophique des ima- montage de souvenirs autour de de son nouvel album més… J’adorais le simple fait ges d’Antonioni ou de Bresson : la ville. Comme un prologue “A cause d’elles” et les autres…! d’être dans la salle de cinéma. dans tous les cas, ce sentiment musical. Je voulais que le film Une soirée unique dans un endroit magique ! Ensuite, je viens d’une famille qu’un cliché vient d’être mis parte de loin, pour venir progres- liée à ce milieu-là. : mon grand- tête en bas. sivement vers un seul personna- père, comme vous savez, était Que vouliez-vous montrer dans ge, à travers toutes les petites CONCERT EN SOUTIEN À réalisateur et mes deux parents « Oslo » qui sorte du cliché ? voix. Ce sont les habitants qui travaillent dans le cinéma… J’ai essayé de la peindre com- font la ville. Je voulais montrer Site de microcrédit solidaire Quand vous faites un film, quels me une ville au charme caché. On la façon dont nous marchons sont vos objectifs ? Vers quoi peut voir en elle la banlieue de tous les jours côte à côte, et dont Album «A cause d’elles» voulez-vous aller ? l’Europe: une grande ville faite de on passe à côté les uns des disponible J’essaie d’obtenir la plus gran- petites villes, caractérisée en pro- autres, sans entendre vraiment ! 4 www.alainsouchon.net Les ventes de cet album aideront les actions de vérité d’une image, émotion- fondeur par ce mélange. On y trou- l’histoire de chacun. p pour l’enfance de la Ligue contre le cancer. *Concert privé sur invitation uniquement, places à gagner sur lemonde.fr et alainsouchon.net nellement parlant. Ne pas utili- ve cette population que vous Propos recueillis par ser une musique trop visible- appelez ici « bobo », bohème et Noémie Luciani
  • 21. 0123Mercredi 29 février 2012 cinéma 21ppp excellent ppv à voir pvv pourquoi pas vvv à éviterUne femme sous influence De l’usage de l’accidentDans la tête de Martha qui a fui le vide sacrificiel d’une secte pour la solitude d’une vie pour briser la glace Une fantaisie québécoise réjouissanteMartha Marcy rientele spectateur,fait insensible-May Marlene ment entrer dans la tête de Mar- tha, permet de prendre la mesure En terrains connus Stéphane Lafleur est de ces ppv d’un esprit sous influence. Le fonc- cinéastesquiadorentcadrerlespay-S uggérerla plus grande violen- tionnement de la secte relève de la ppv sagesanodinsetyintroduireunélé- I ce par la plus grande dou- même subtilité: tout y est retenu, l suffit qu’un monsieur appa- ment qui en souligne l’absurdité. ceur:c’estsurceterrainqu’on posé, effroyablement banal. raisseàla portedugarageetdise Un terrain enneigé traversé par untrouve quelques-uns des plus Dépourvue d’un nom ou d’une «jeviensdu futur» pourqu’opè- motoski;unpavillondontunefenê-beauxfilmsaméricainscontempo- doctrine identifiables, la commu- re le jeu de mots. « En terrains tre illuminée laisse voir un cyclisterains. Après Elephant (Gus Van nauté possède du moins les carac- connus» devient « en terre incon- s’acharner comme s’il était sur leSant), Virgin Suicides (Sofia Coppo- tères fondamentaux de l’aliéna- nue», et ce film québécois qui avait mont Ventoux.la), La Dernière Piste (Kelly Rei- tion sectaire : gourou fumeux et commencé sur un mode dépressifchardt) ou Take Shelter (Jeff sexuellement dominant, refonda- et enneigé bifurque vers la fantai- Hommedufutur.comNichols), c’est de ce bois qu’est fait tion familialiste, ésotérisme de sie. Stéphane Lafleur, qui réalise ici Il faut qu’arrive « l’homme duMartha Marcy May Marlène, pre- pacotille, rituels inféodant le libre sondeuxièmelong-métrage,témoi- futur» pour que la débâcle s’amor-mier long-métragede SeanDurkin. arbitrede chacun à la loi sacrificiel- gne d’une faculté rare à extraire ce. On ne dira pas comment – ce L’affaire tient en peu de mots : le du groupe. Un violent délire col- l’étrange du quotidien. serait gâcher un très bref dialogue,Martha, une jeune femme qui Le film tient beaucoup à l’intensité sidérante d’Elizabeth Olsen lectif, tapi sous l’apparence trom- Benoît (Francis La Haye) et l’un des plus drôles que l’on aitvient de passer deux années dans (Martha), à gauche sur la photo. JODY LEE LIPES/TWENTIETH CENTURY FOX 2012 peuse d’une utopie réalisée. Maryse (Fanny Mallette), frère et entendus ces derniers temps. Ceune secte des monts Catskill, dans Tout aussi bien vu, l’infranchis- sœur, qui habitent dans la banlieue grain de fable suffit à faire déraillerl’Etat de New York, trouve refuge quée vers les bois. Une battue s’or- sa force et son trouble, permet sable fossé qui sépare la possédée de Montréal. Malgré la trentaine la chronique, à poser des questionschez sa sœur aînée Lucy et son ganise. Un jeune homme blond d’en douter. Il se construit, à cet de ceuxquine sont pas sous le pou- passée, le premier mène une vie bien trop grandes pour ces petitsbeau-frère Ted, dans une maison retrouve Martha, rencognée dans effet, sur un va-et-vient perma- voir morbide de l’enchantement. adolescente auprès de son père. Il personnages qui se débattent face àpaisible au bord d’un lac. L’ouver- un restaurant des environs. Il la nententrel’accommodationnébu- Ted et Lucy finissent par se heur- cherche des objets enfouis sous la l’idée de destin. Quand ça l’arrange,ture du film, en quelques plans morigène sans élever le ton, fait leuse de Martha à sa nouvelle vie ter à Martha et demeurent tragi- neige à l’aide d’un détecteur de Stéphane Lafleur retire l’échelle, etd’une remarquable concision, met mine de la ramener avec lui. Elle et les souvenirs qui ne cessent de quement incapables de soupçon- métaux et entretient une liaison ses personnages retrouvent la leur,en scène la fuite de Martha, tout en s’accrocheà sonsiège.Il s’enva.Elle revenir hanter sa conscience, sous ner ses tourments. Le film par- calamiteuse avec une voisine affli- bienproportionnésdansleurquoti-suggérant le cauchemar dont elle passe un coup de téléphone, bre- forme de retours en arrière. Nul vient de la sorte à organiser autour gée d’un fils insupportable. Maryse dien gentiment absurde, quands’échappe: une ferme isolée, quel- douille quelques mots à une inter- trucage,nuldiscours,nullepsycho- de la jeune femme un lent crescen- a un époux qui fait le Tour de Fran- même requinqués par l’étrangeques personnages abandonnés locutrice rongée d’inquiétude: sa do de la solitude et de l’effroi, qui ce sur un vélo d’appartement, en aventure qu’ils viennent de vivre.dans un tableau de pastorale amé-ricaine, une tablée de jeunes hom- sœur Lucy qui la ramène chez elle. Est-elle sauvée ? Rien n’est moins Avec subtilité, va culminer dans des scènes fina- les dont nul ne pourra décider si regardant défiler le paysage sur un écran de télévision. Elle travaille L’interprétation et le minimalisme de la mise en scène auraient empê-mes silencieux dînant sous la sûr. Ce qui paraît une fin n’est en tout ici est retenu, elles sont l’expression de la réalité dans une cartonnerie et est témoin ché toute émotion excessive, susci-conduite pacifique d’un guide hié-ratique, un groupe de femmes qui réalité qu’un commencement. Ouvert sur le double motif de la posé, effroyablement ou d’un esprit qui a largué les amarres. Ce sentiment d’ambiguï- d’un accident dans lequel un ouvrier perd un bras. tant, c’est déjà beaucoup, l’amuse- ment et la sympathie.attendent le signal pour occuper à contrainte mentale et de la fuite banal té tient beaucoup à la révélation L’accident–il y enauratrois,cha- On ne saurait trop conseiller,leur tour la salle à manger… Tout éperdue, le film ne va plus en sor- de la jeune actrice Elizabeth Olsen, cun annoncé par un carton – est le après avoir vu le film, d’aller faireici se déroule dans le calme et tir. Installée dans la grande mai- logie ne sont ici requis. Cela tient à son intensité de jeu, à sa beauté moteur de cette fiction. Il s’agit de un tour sur le site Hommedufu-selon un ordonnancement tacite son près du lac, accueillie à bras simplement à la manière dont la changeante, indécidable, tour à mettre en mouvement ces vies pri- tur.com, à la gloire du garage dansqui passerait pour de la sérénité si ouverts par le couple qui craint de mise en scène ménage les transi- tour impérieuse et brisée, tou- ses dans la glace. Le film est jonché lequel travaille ce personnage quel’onn’y pressentaitle joug de l’alié- la brusquer, la jeune femme est tions entre ces deux niveaux de jours sidérante. p de mécaniques rétives: Benoît che- l’on n’attendait pas. pnation collective et de la servitude incapabled’avouerà sa sœur,qu’el- réalité, par une similitude de Jacques Mandelbaum vauche un Ski-Doo qui ne démarre T. S.volontaire. le n’a pas revue depuis deux ans, ni décor, ou un raccord dans le mou- qu’une fois sur deux ; dans l’allée Avec l’arrivée de l’aube, une sil- le motif de sa disparition ni sa des- vement. Film américain de Sean Durkin. Avec du garage de Maryse, son époux Film canadien (Québec) de Stéphanehouette blonde enjambe silencieu- tination. Est-elle même sûre d’en Cette perpétuelle collusion Elizabeth Olsen, Christopher Abbott, expose une pelleteuse de jardin Lafleur. Avec Francis La Haye, Fannysement la fenêtre, puis court pani- être sortie ? Le film, c’est ce qui fait entre deux espaces-temps déso- Brady Corbet, Sarah Paulson (1 h 41). qu’il voudrait vendre. Mallette (1 h 28).Faiseurs de culture |Présidentielle: la parole à ceux qui font bouger les régions UN TRIOMPHE ! PATHÉ présenteGuy Pezet, à Rieupeyroux MERYL IQu’attendez- l ressemble davantage à l’acteur Jean Ben- sortie ». Faute de guigui qu’à Pierre Tchernia, mais c’est un pouvoir vision- STREEPvous d’unepolitique peu le « Monsieur Cinéma» du Ségala. Bar- ner tous les filmsculturelle? be en bouc et tonsure de moine, Guy Pezet, en avant-premiè-«Permettre 57ans, enseigne le français au collège Georges- re, il se fie au noml’accès à la Rouquier de Rignac (Aveyron). A l’inspection du réalisateur.culture pourtous, tant au d’académie, il est l’enseignant-référent qui rédige des fiches pédagogiques à l’attention «Parcequeleciné- ma est un art, pas 2 OSCARS dont ®niveau de la des collègues voulant utiliser des films en seulement unpratique cours. « Nous formons les spectateurs de divertissement », MEILLEUREd’une activitéculturelle que demain», veut croire l’enseignant cinéphile. Ce cinéphage ne passe pas tout son temps à plaide le professeur de lettres. Etudiant, Guy cherchait déjà à partager sa passion en tentant ACTRICEde la “con- des tâches aussi obscures que les salles qu’il de relancer le ciné-club au lycée de Villefran-sommation affectionne. Chaque année, il va sur le terrain che-de-Rouergue, l’une des « grandes villes »culturelle”. avec ses élèves pour visiter une ferme. Geor- (12 000 habitants) du département où il étaitSoutenir les gesRouquier,quiadonnésonnomaupetitcol- surveillant. Il défend aujourd’hui ses filmspolitiques lège de Rignac, avait tourné deux films (Bique- favorissurlesondesd’uneradiolocale.Sachro-d’aide aux ter- farre et Farrebique) sur la vie quotidienne des nique s’intitule « Cinécessaire».ritoires et à agriculteurs de ce coin du Rouergue. Creusantses acteurs, le même sillon, Guy Pezet et quelques amis Sur tous les frontsen particulier ont fait venir cet automne Christian Rouaud Guy Pezet est le coprésident de l’associationen milieu et les acteurs paysans du documentaire Tous « Rencontres à la campagne», qui organise cerural. Contre au Larzac [César 2012 du meilleur petit festival depuis 1998 avec l’aide d’unele spectre documentaire] pour une projection en avant- soixantaine de bénévoles. Films, débats,des “zones première à Rieupeyroux. concerts et marché de produits locaux ani-blanches”, il Ce petit bourg de 2 500 habitants a le privi- ment la vie de la commune à chaque rentréefaut une politi- lège de bénéficier d’une salle de cinéma de scolaire. Il se souvient des premières éditionsque d’éduca- 240 places flambant neuve. Construite en dufestival,sousunchapiteauplantésurla pla-tion populaire 2001, elle vient d’être équipée en numérique ce du Foirail. « La construction de la salle aà l’attention et peut aussi projeter des films en 3D. Avec changé notre travail », dit-il. Elle accueille aus-de tous les 11 500 spectateurs en 2011, la fréquentation sidespiècesde théâtre,et portele nomdumai-publics.» de cet équipement rare en milieu rural a re qui a soutenu le projet, posant les fonda- connu un bond de 20 %, se réjouit Guy Pezet tions d’un bâtiment qui se présente aujour- dans la « newsletter » qu’il rédige et d’hui comme le centre culturel de tous les diffuse régulièrement petits villages du Ségala. par courrier électroni- Sur tous les fronts, Guy Pezet préside égale- © 2011 PATHÉ PRODUCTIONS LIMITED, CHANNEL FOUR TELEVISION CORPORATION ET THE BRITISH FILM INSTITUTE - CRÉDITS NON CONTRACTUELS que. Le prof de fran- ment une association créée pour s’opposer à çais est l’un des pro- unprojetd’enfouissementde déchetsnucléai- LA DAME DE FER grammateurs res sous ces terres aveyronnaises. « Des élus de bénévoles du tous bords politiques nous ont rejoints », affir- cinéma. me-t-il. Lui-même a été élu au conseil munici- «Chaque pal de Sanvensa, le village où il réside. Ce mili- semaine, nous tant infatigable figurait aussi sur la liste d’Eu- choisissons rope Ecologie aux dernières élections régiona- deux films », les. Faute de temps et de goût pour poser sous explique-t-il, les projecteurs, le sosie de Benguigi a toutefois WWW.LADAMEDEFER-LEFILM.COM plus enclin à veillé à ne pas être en position éligible. Pour défendre le cinéma jouer une nouvelle fois le second rôle. p d’art et d’essai que les Stéphane Thépot ACTUELLEMENT AU CINÉMA productions « popu- (Toulouse, correspondant) laires qui bénéfi- cient de plus de Prochain article Isabelle Richomme, fondatrice 400copies du café Waaw (pour What an Amazing World), lors de leur café culturel à Marseille.
  • 22. 22 cinéma 0123 Mercredi 29 février 2012 ppp excellent ppv à voir pvv pourquoi pas vvv à éviterDujardin: retour à la case sketch Les films de la semaineL’acteur oscarisé est, avec son compère Gilles Lellouche, au cœur d’un film léger… et désuet nRetrouvez l’intégralité lescent des beaux quartiers qui de la critique sur Lemonde.fr fait l’école buissonnière. Une étu- diante tchèque qui a le mal duLes Infidèles Cavayé) et la conclusion (dirigée Restent trois petits films réali- Lolita, d’Eric Lartigau ne pré- pays. Un immigré vraisemblable- par Dujardin et Lellouche) met- sés par Michel Hazanavicius, tend même pas faire rire. Gilles ppvà voir ment indien abusé par ses pvv tent en scène deux amis insépara- Emmanuelle Bercot et Eric Larti- Lellouche joue un orthodontiste De mémoires d’ouvriers employeurs. Problème : le film neO n ne s’étonnera pas du bles jusqu’à prendre la même gau. Le premier ravale Jean Dujar- tombé amoureux d’une de ses Documentaire français justifie jamais ce rapprochement, caractère trompeur de ce chambre d’hôtel lorsqu’ils trom- din au rang de perdant sans splen- patientes. Ce joli film même de Gilles Perret (1 h 19). hors l’arbitraire du montage alter- film consacré à l’inconstan- pent leurs épouses respectives. deur, qui essaie désespérément de n’échappe pas à l’impression de En terrains connus né qui les filme dans leur désarroice masculine. Réalisé sous l’égide Malgré l’épilogue transgressif du ne pas gâcher la dernière nuit d’un désuétude que suscite Les Infidè- Film canadien (Québec) en leur ôtant l’usage de la parole.duduoJeanDujardin-GillesLellou- dernier sketch, on ne sort pas séminaire d’entreprise. S’il ne les. Elle tient au format du film à de Stéphane Lafleur (1 h 28). Cela s’appelle un passage en for-che(producteurs,scénaristes,inter- d’une caricature narcissique qui s’agissait pas du Maurice Cheva- sketches, mais surtout à une divi- Martha Marcy May ce, qui casse plus sûrement qu’ilprètes) par une poignée de cinéas- exprime toute l’admiration horri- lier du XXIe siècle, l’affaire ne serait sion de l’humanité qui renvoie à Marlene ne passe. p J. M.tesvenusd’horizonsdivers,LesInfi- fiée et amusée que ce duo de Pari- que déprimante, la justesse d’ob- des temps révolus. La virilité évi- Film américain nLe Territoire des loupsdèles se présente sous l’apparence siens fortunés suscite chez les servation confinant à la misan- dente (toujours ces affiches) des de Sean Durkin (1 h 41). Film américaind’une comédie égrillarde, avec ses auteurs. thropie. Mais le nouveau statut de auteurs les a apparemmentempê- Oslo, 31 août de Joe Carnahan (1 h 57).affiches montrant des mâles au l’interprète principal donne à sa chés de voir par-dessus le rideau Film norvégien Un groupe d’employés d’une raffi-physique avantageux et quelquesmorceaux d’anatomie féminine. Le nouveau statut dégradation une espèce de par- fum de scandale. de fer qui, dans leur monde, est tombé entre les sexes. A l’excep- de Joachim Trier (1 h 36). nerie de pétrole, en plein cœur de l’Alaska, survit à l’accident deLeproduitproposéestpluscomple- de Dujardin donne Emmanuelle Bercot dirige Jean tion de celui que joue Alexandra l’avion qui le transportait et tentexe, au risque de dérouter. En six courtes histoires et trois à sa dégradation un Dujardin et Alexandra Lamy dans La Question. Celle-ci ne se termine Lamy, les personnages féminins sont au mieux des silhouettes illu- pvvpourquoi pas de cheminer à travers une contrée glaciale, traqué par uneinterludes, Jean Dujardin et Gilles parfum de scandale pas par un point d’interrogation et minées par la libido masculine, au Les Infidèles meute de loups qui réduit pro-Lellouche retrouvent l’ambition tient en deux phrases : « Je ne le pire des mégères ou des bimbos. Film français d’Emmanuelle gressivement la distribution dufallacieuse des films à sketches des Sur le même mode, les interlu- prendrai pas mal. Tu peux me le Les Infidèles font l’effet d’une Bercot, Fred Cavayé, Alexandre film. Plutôt que de s’en tenir àannées 1960 qui affichaient leurs despaillards et le sketch réalisépar dire, si tu m’as trompée.» Filmé au machine à remonter vers un Courtès, Jean Dujardin, Michel une approche strictement com-aspirations morales (Les Sept Alexandre Courtès (dont on verra plus près des visages, ce court- temps qu’on ne regrette pas. p Hazanavicius, Eric Lartigau, Gilles portementaliste, cinéaste etPéchés capitaux) ou satiriques (Le bientôt un long-métrage de genre, métrage prouve qu’un gars, une Thomas Sotinel Lellouche (1 h 48). scénaristes surchargent le stoïcis-Sexe fou) mais n’oubliaient jamais réalisé aux Etats-Unis) permettent fille sont bien devenus un hom- nL’Hiver dernier me mâle des personnages ded’émoustiller. Le thème retenu seulement à Guillaume Canet en me, une femme. Mais qui en dou- Film français d’Emmanuelle Bercot, Film franco-belge considérations diverses, etpar la paire de pères du projet est Tartuffe érotomane et à Sandrine tait ? Le scénario témoigne d’une Fred Cavayé, Alexandre Courtès, Jean de John Shank (1 h 43). souvent oiseuses, à coups dedonc l’infidélité masculine. Kiberlain en éducatrice pour sex oreille remarquable, mais d’une Dujardin, Michel Hazanavicius, Eric Filmer la paysannerie française retours en arrière ridicules et Le prologue (réalisé par Fred addict de s’amuser un peu. vue un peu courte. Lartigau, Gilles Lellouche (1 h 48). d’aujourd’hui dans le style d’un d’emphase sentimentale. Dom- western classique, ou d’un film mage. p J.-F. R. de mafia américain. Le défi étaitAllez, allez, debout, les damnés de la Terre! de taille, et John Shank, cinéaste américain de naissance, euro- péen d’adoption, l’a relevé sur le vvvon peut éviter nExtrêmement fortUne charge contre le capitalisme mondialisé vu depuis la Savoie plan formel. La moindre scène et incroyablement près donne lieu à une série de plans Film américain grandioses. Le film s’en trouve de Stephen Daldry (2 h 08).De mémoires métier de réalisateur dans sa réaliser de nombreux films, dont gnardla trahisondesidéaux politi- propulsé dans une dimension Imaginez qu’au cinéma vousd’ouvriers région, et autour de sa région. A cet certains trouvent le chemin des ques et sociaux nés de ce combat. quasi mythique, que renforce la regardiez à l’écran les illustra- ancrage local, le documentariste salles. On a ainsi pu déjà découvrir C’est un peu grâce à ce film, qu’il présence d’acteurs comme Auro- tions d’un roman parlant d’un ppv ajoute un engagement marqué Ma mondialisation (2006), regard illumine de sa présence et dans re Clément ou Michel Subor. L’en- petit garçon new-yorkaisS avoyard de 43 ans, le réalisa- pour les questions sociales, ce qui savoyard sur le phénomène, et lequel son futur éditeur le décou- nui, c’est que cette mise en scène orphelin de père après les atten- teur Gilles Perret a fait le pari, ne manque pas encore d’être cou- Walter, retour en résistance (2009), vre, que Stéphane Hessel est deve- grandiloquente est au service tats du 11 septembre 2001, pen- honorable mais profession- rageux.Bardéde ce double« handi- qui stigmatise à travers la person- nu un auteur de best-seller. d’un récit d’une pesanteur dant qu’un enfant assis à côté denellement risqué, d’exercer son cap », il n’en parvient pas moins à ne d’un déporté résistant monta- De mémoires d’ouvriers, le nou- difficile à supporter. p I. R vous lit à haute voix un veau film de Perret, entre dans nRives monologue pendant plus de deux l’épure des précédents : s’emparer Film français heures. Ce serait extrêmement d’une histoire locale et dévider la d’Armel Hostiou (1 h 18). irritant et incroyablement long. p P Y R A M I D E P R É S E N T E pelote qui la relie au vaste monde. Trois solitudes dans Paris. Un ado- T. S. C’est aussi le plus réussi et le plus PRIX SPÉCIAL DU JURY émouvant. Ouvert sur un fait Les meilleures entrées en France divers politique qui en dit long – le FESTIVAL DE CANNES - UN CERTAIN REGARD massacre de grévistes à Cluses Evolution Nombre de par rapport Total (Haute-Savoie)en 1904 par les qua- « Une facture bergmanienne, semaines Nombre Nombre à la semaine depuis trefils du maire de la ville– le docu- d’exploitation d’entrées (1) d’écrans précédente la sortie mentaire esquisse en un peu plus un sujet chabrolien » LE MONDE d’une heure une histoire de la pré- Chronicle 1 369 063 341 _ 369 063 senceouvrièredans larégion.A tra- vers elle, il ressuscite aussi une La vérite si je mens ! 3 4 363 631 894 –40% 4 109 918 mémoire sociale et industrielle en Voyage au centre passe d’être balayée par les muta- de la Terre 2: 2 278 262 444 –17% 712 047 tions contemporaines. Essor du L’île mystérieuse début du XXe siècle lié au dévelop- pementde l’hydroélectricité,déve- Sécurite rapprochée 1 260 999 309 _ 260 999 loppement de la production de 1 251 075 425 _ 251 075 Cheval de guerre l’aluminiumet de l’acier, construc- tion de cités ouvrières, mouve- Zarafa 3 245 158 685 14% 805 764 ment des ouvriers paysans, rôle de Devil Inside 1 185 489 197 _ 185 489 l’immigration sur les chantiers, travaux d’Hercule des grands bar- Sherlock Holmes 2: 5 144 452 514 –35% 2 191 228 rages dans les années 1960… jeu des ombres The Artist 20 139 917 491 60% 2 243 590 La fierté du travail APRÈS Cette histoire, passionnante, La Dame de fer 2 105 287 236 –46% 343 544 repose sur la parole, d’autant plus Source : Ecran Total (1) Période du 22 au 26 février inclus forte qu’elle est ancrée dans l’his- toire locale, d’historiens et LION D’OR d’ouvriers, mais aussi sur des Les vacances scolaires, c’est aussi pour les mutants. Chronicle, qui a VENISE 2003 archives extrêmement précieuses pour héros des adolescents doués de pouvoirs hors du commun, s’impo- extraites de la Cinémathèque des se en tête de ce classement, avec plus de mille spectateurs par salle. Le pays de Savoie et de l’Ain. Elle nous seul autre film à approcher ces scores passe l’exorcisme à la sauce Blair raconte à sa façon une épopée Witch. Précédé d’une réputation calamiteuse (les critiques américaines) ancienne : celle d’une vie rude, et caché par son distributeur français jusqu’au jour de sa sortie, Devil Insi- mais solidaire, où le paternalisme de enregistre une moyenne de 942 entrées par écran. Cheval de guerre, de patronal, les revendications socia- Steven Spielberg, peine à trouver son public. Les parents semblent aussi les, la fierté du travail, le cosmopo- réticents à emmener leurs enfants voir un film de guerre qu’à leur propo- litisme universaliste, la foi dans le ser une fable féerique du réalisateur de Shutter Island. Parmi les sorties progrès, la dignité d’une retraite plus discrètes on note la réussite de Bullhead. Le candidat belge à l’Oscar durement gagnée façonnaient se classe 25e avec 18339 spectateurs sur seulement 36 salles. Distribué sur une culture spécifique. Une 150 écrans, La Mer à boire a réuni 65 311 spectateurs et se classe 16e. culture aujourd’hui éradiquée, en même temps que les acquis sociaux, par la puissance dissol- Censure En Egypte, des cinéastes dénoncent vante du libéralisme économique la déprogrammation du film « Cairo Exit » et du capitalisme mondialisé. Plusieurs cinéastes et critiques égyptiens ont dénoncé lundi 27 février Actionnairesinvisibleset omnipo- «les atermoiements» de la censure, qui ont empêché selon eux la projec- tents, usines démembrées, travail tion d’un film égyptien racontant une histoire d’amour entre une chré- dévalorisé en faveur de la seule tienne et un musulman. Dans un communiqué, les signataires logique du profit, ouvriers préca- « condamnent le fait que la censure n’ait pas permis la projection de LE NOUVEAU FILM DE ANDREÏ ZVIAGUINTSEV risés et démotivés : tel est le nou- Cairo Exit d’Hesham Issawi, qui devait participer (…) à la compétition NON STOP PRODUCTION PRÉSENTE «ELENA» AVEC NADEJDA MARKINA ANDREÏ SMIRNOV ELENA LIADOVA ALEXEÏ ROZINE veau paysage savoyard, peu ou officielle du Festival de Louxor pour le cinéma africain», qui se tient jus- SCÉNARIO OLEG NEGUINE ANDREÏ ZVIAGUINTSEV DIRECTEUR DE LA PHOTOGRAPHIE MIKHAÏL KRITCHMAN SON ANDREÏ DERGATCHEV CHEF DÉCORATEUR ANDREÏ PONKRATOV COSTUMES ANNA BARTOULI MAQUILLAGE GALIA PONOMAREVA MONTAGE ANNA MASS prou reconverti à l’industrie du qu’au 28 février. Les signataires, parmi lesquels figurent les réalisateurs PRODUCTEUR EXÉCUTIF EKATERINA MARAKOULINA PRODUCTEURS ALEXANDRE RODNIANSKI ET SERGUEÏ MELKOUMOV RÉALISATEUR ANDREÏ ZVIAGUINTSEV VENTES ÉTRANGER PYRAMIDE INTERNATIONAL DISTRIBUTION PYRAMIDE tourismeet du luxe (prix d’un cha- Mohammed Khan et Khaled Youssef, ont « regretté que de telles prati- let haut de gamme à Courchevel : ques aient lieu après la révolution du 25 janvier qui a adopté le principe AU CINEMA LE 7 MARS 25 millions d’euros). p Jacques Mandelbaum de la liberté et de l’Etat civil ». En 2011, le réalisateur du film, Hesham Issawi, déclarait au site Internet du Festival de Tribeca, à New York : W W W . P Y R A M I D E F I L M S . C O YANNICK BERNÈDE © PYRAMIDE 2012 - PHOTOS © NON-STOP PRODUCTIONS M « L’histoire traite de nombreuses questions touchant le tissu social égyp- Documentaire français de Gilles Perret tien. Le conflit religieux entre musulmans et coptes est un important (1 h 19). tabou dans les médias égyptiens.» – (AFP.)
  • 23. 0123Mercredi 29 février 2012 mode 23Prêt-à-porter femmesMILAN | AUTOMNE-HIVER 2012-2013 Le trac de Naomi par Véronique Lorelle Elle est apparue en final du défilé Roberto Cavalli, altière, avec une désinvolture superbe, bien différente de la posture des autres mannequins, plus jeunes et au visage fermé. Quel- ques secondes auparavant, pourtant, Naomi Campbell, fumait, en tirant nerveusement sur sa cigarette… « J’ai le trac », avouait le mannequin, icône de la fin des années 1980, qui a à son actif plus de cinquante couvertures de magazines… La dernière fois qu’el- le a défilé ? C’était il y a deux saisons, c Roberto chez Louis Vuitton. Naomi Cavalli. Campbell ne fait plus que de ANTONIO CALANNI/AP rares apparitions sur les podiums, en guest star, pour des stylistes amis. Et comme tous les grands, elle a encore le trac. Quand on lui demande ce D Gianfranco qu’elle pense du mannequinat Ferré. aujourd’hui, elle rétorque : ANTONIO CALANNI/AP « Cela manque de mannequins de couleur ! » A la grande épo- que, il y avait ces filles éton- nantes, sublimes : Grace Jones, Sonia Cole, Iman et Katoucha, surnommée « la princesse peu- le ». Curieusement, la relève n’a pas été assurée. p c Giorgio Armani. GIUSEPPE CACACE/AFP Zoom « Les jeunes stylistes n’ont pas envie de souffrir »Au fil des défilésUn final en toute fantaisie CARLA SOZZANI, qui a fondé en 1990, à Milan, l’un des premiers « concept store » baptisé Corso Como, en mêlant la mode, la pho- me à ne pas vouloir souffrir pour son art, non ? Mais l’économie est globalisée, percer n’est-t-il pas plus difficile ?Veste en crocodile vert gazon, pelage façon ocelot, le bestiaire investit les podiums to, les livres, le design… est une Giorgio Armani n’a pas acheteuse influente. construit son empire en un jour. Il Vous êtes toujours assise au pre- faut du temps ; Christopher Kane,Milan versité américaine, elles sont apparues les succèdent aux pantalons patte d’élé- mier rang dans les défilés, à Dries Van Noten… se développentEnvoyée spéciale cheveux en choucroute sous une casquet- phant, cloutés de pierreries, façon Abba. Milan comme à Paris. Comment aujourd’hui petit à petit. Il y a de te léopard, avec pantacourt rose sous une Derrière ce m’as-tu-vu, des tenues dont le choisissez-vous d’acheter telle jeunes Italiens très bien qui défi-L ongue liane dans un fourreau noir, veste de crocodile gazon ou jean avec san- travail laisse pantois…, notamment en ou telle collection ? lent à Milan : Francesco Scognami- boucles blondes sous un chapeau dales à strass et sweater orné d’un caniche prêt-à-porter. Les grandes jupes sont fai- J’achète sur des coups de cœur, glio, Daniela Gregis, Albino, coquinet bijouxXXL: le dernierman- en relief. Rencontre du denim et des dia- tes de python peint, le cuir est découpé au selon mon point de vue, et je pen- Gabriele Colangelo, Silvio Betterel-nequin du défilé Giorgio Armani, lundi mants, du T-shirt rayé de base-ball avec la laser pour imiter le crocodile, les jac- se que c’est aussi le point de vue li… sans compter Antonio Marras27 février, avait des airs saisissants de Lou- robe moulante pour Barbie années cin- quards en mohair ou cashmere reprodui- des clients et visiteurs qui, depuis et Aquilano et Rimondi.lou de la Falaise, la muse d’Yves Saint Lau- sent le pelage d’un ocelot, des broderies en vingt-deux ans, se déplacent pour Quels conseils leur donnez-rent disparue le 5 novembre 2011. Commeinspiré par l’élégance bohème, le Maestro Chez Roberto Cavalli, on a trois dimensions rivalisent avec la peau de reptile ou la fourrure. En clôture de ce venir à Corso Como. Pour qu’un vêtement se retrouve dans mes vous ? Je les pousse à rester indépen-propose, pour l’hiver prochain, une mode ouvert la cage aux fauves. festival animalier, Naomi Campbell est rayons, il faut qu’il exprime inté- dants. Sinon la mode n’avanceandrogyne décontractée, avec cape enrubans de fourrure orangée sous un feu- En sont sorties de superbes apparue, superbe dans son fourreau bro- dé de confettis de cuir. grité, individualité. Il faut que ce soit un vêtement vrai. pas. Certes, cela signifie plus de week-ends, des cauchemars et latre masculin, et bermuda de satin rose sur et sauvages créatures C’est à un jeu de trompe-l’œil surpre- L’Italie a fourni de grands noms peur de ne pas vendre… Mais jedes souliers plats et pointus, zébrés ou nant auquel Federico Piaggi et Stefano de la mode. Mais la dernière me souviens de Rei Kawakubostrassés. quante : c’est kitsch. Pour dénicher de Citron, chez Gianfranco Ferré, ont convié « success story », c’est Dolce (Comme des garçons) qui prenait Ce vestiaire un tantinet « rockabilly » longs gants mauves, une étole de fourrure le public.Un travailsans faute de construc- & Gabbana, il y a vingt ans. Que le bus pour se rendre à son défilé,emprunte beaucoup à la garde-robe mas- imprimée léopard à la doublure rose tion et déconstruction avec cette robe se passe-t-il ? d’Azzedine Alaïa qui dormait surculine,avec ces pantalonsprince-de-galles chewing-gum, des lunettes yeux de chat taillée en circonvolutions, cette jupe- Les jeunes stylistes n’ont pas son matelas au pied de son man-à la coupe stricte, ces derbies et ces blazers avec strass ou un sac à main turquoise culotte métamorphosée en robe du soir, envie de souffrir. Ils veulent être nequin de bois, ou de Jean Paulépaulés. Pour le reste – veste fluide com- façon cartable d’écolier, c’est l’adresse à selon qu’on la regarde de face ou de dos, recrutés par de grands groupes, à Gaultier qui recrutait ses copinesme un cardigan, robe entièrement rebro- retenir. ou cette veste aux multiples cols de diffé- des postes glorieux comme Ric- comme mannequins. Tous cesdée de perles et sequins, blouse corolle de Chez Roberto Cavalli, on a ouvert la rentes couleurs, qui laisseraient croire à cardo Tisci chez Givenchy à Paris, gens ont réussi parce qu’ilssoie orange, fuchsia ou rouge tibétain… –, cage aux fauves. En sont sorties de super- une superposition.Mais ici on ne superpo- plutôt que de se lancer seuls. Si avaient le « feu sacré de l’art »,voilàl’universclassique chic qui fait lesuc- bes et sauvages créatures tigrées, zébrées se pas, on imbrique dans une sensuelle Valentino, Armani et Dolce & Gab- comme on dit en Italie. Ilscès de Giorgio Armani depuis des années. ou emplumées, sur un podium tapissé de géométrie. Le tandem créatif invente de bana… ont réussi, c’est qu’ils n’avaient pas peur de voyager en Rockabilly, les « College Girls » de 39 000 roses, disposées de façon à imiter nouvelles pièces au vestiaire féminin qui avaient quelque chose à expri- 3e classe. pDsquared2, la marque du duo canadien la peau d’un tigre. Les robes longues à en a tant besoin. p mer et travaillaient pour leur Propos recueillis parDean et Dan Caten. Dans un décor d’uni- volants, façon Autant en emporte le vent, V. L. compte. Il y a une forme d’égoïs- V. L.
  • 24. 24 & vous 0123 Mercredi 29 février 2012 C’estmoi qui l’ai fait! Règle numéro un : ne jamais cracher sur un ustensile qui peut vous faire passer pour une demi-déesse (ou un demi-dieu) le temps d’un goûter d’anniversaire ou lors d’un dîner. En forme de train ou de château fort, les moules en silicone Scrap Cooking (de 15 à 25 euros) ont parfois l’avantage de reléguer au second plan ce qu’il y a dedans. Un avantage de taille pour un anniversaire où – cerise sur le gâteau –, les abominables bambins préfèrent sou- vent se gaver de bonbons que de déguster le gâteau susnommé. Pour des dîners entre grands, on peut essayer le moule puzzle imaginé par Pa Design (26 ¤), qui fait un sacré effet. L’astu- cieuse pelle à gâteau Cake Server de Magisso (17,90 ¤), qui permet de couper une part régulière et de la servir en même temps, relève du tour de magie discret et efficace pour parfaire votre image. Quant aux adeptes du kitsch, un détour par le site du fabricant italien Silikomart s’impose: rose géante pour gelée, gerbes baroques pour pâtes levées… L’univers de Barbara Cartland enfin accessible… p Laure Belot (PHOTOS DR)Dormir ou conduire, il faut choisirDe 18 % à 33 %, selon l’origine des statistiques, des accidents mortels sur autoroute seraient causés par la somnolenceSécurité routière va vite, plus on serre les mains sur le l’état de vigilance ou d’attention.» qui travaille dans l’unité des volant sans dévier de sa trajectoi- Selon lui, le lobby surévalue le rôle « mécanismes d’accidents ». IlQ uel est le rôle de la somnolen- cedanslesaccidentsdela rou- te ? L’association 40 Millions re», observe-t-il. Le professeur Claude Got, expert en accidentologie, et de la somnolence, pour « exonérer lavitessedeson rôlede facteurcom- mun à tous les accidents, et obtenir s’agit notamment de la « présence detracesde roulagedansles accote- ments », de l’« absence de trace ded’automobilistes, puissant lobby conseiller de la Ligue contre la vio- que l’on supprime les radars ». ripage et de freinage sur la chaus-qui revendique 320 000 adhé- lence routière, conteste vigoureu- Comment évaluer scientifique- sée », et du constat d’un « impactrents, assure qu’elle cause « autant sement ces conclusions : « Les ment le rôle de la somnolence ? directsurun obstacle,sansmanœu-d’accidents que la vitesse ». Hors défenseurs de l’automobile « Elle est difficilement décelable», vre d’évitement ». Pour les obser-autoroutes et agglomérations, elle construisent un raisonnement cau- admet Christophe Perrin, chargé ver, précise M. Perrin, « il faut exa-aurait entraîné 622 décès, soit sal sans avoir de preuve de ce qu’ils de recherche à l’Institut français miner l’état de la route tout de suite22,52% des morts sur ce réseau, en avancent, affirme-t-il. En effet, ils des sciences et technologies des après l’accident ». « Et encore, ce2011. « Les accidents concernés ont reconnaissent qu’ils n’ont pas de transports, de l’aménagement et n’est pas toujours aisé, car les ABSeu lieu en ligne droite, précise Lau- renseignement sur la vitesse de cir- des réseaux (Ifsttar). Toutefois, [anti-blocage système] suppri-rent Hecquet, son délégué général. culation avant l’accident, sur l’al- «certains indicesmatériels permet- ment souvent les traces de freina-Les explications officielles invo- coolémie, sur l’usage éventuel de tent de déduire qu’elle est la cause ge», ajoute-t-il.quent la vitesse, alors que plus on stupéfiants ou du téléphone, ni sur de l’accident», constate cet expert Sonunité,située à Salon-de-Pro- vence (Bouches-du-Rhône), se rend sur les lieux de tous les acci- dents qui surviennent dans un rayon de 15 km, depuis 1992. « Des psychologues recueillent les témoi- gnages de conducteurs dont l’état le permet, qui confient s’être endor- Aberdeen Global Services S.A. mis», ajoute-t-il. 2B rue Albert Borschette, Lesforcesdel’ordre,quiremplis- L-1246 Luxembourg sentdesprocès-verbauxaprès cha- R.C.S. Luxembourg B 120637 queaccidentcorporel,doiventexa- agissant en sa qualité de société de gestion d’Aberdeen Liquidity Fund (Lux) miner ces indices matériels. Les (la « Société de gestion ») bulletins d’analyse, qui codifient Des pauses toutes les deux heures limitent les risques Avis de convocation en assemblée des porteurs de parts d’Aberdeen Liquidity Fund (Lux) ensuite leurs observations, com- d’endormissement au volant. OOTE BOE/AGE FOTOSTOCK (le « Fonds ») portent une soixantaine de critè- Les porteurs de parts du Fonds sont informés de la décision du conseil d’administration de la Société de gestion de res (luminosité, alcoolémie, port semble les sociétés d’autoroutes comprendre 70 pages, et de nom- proposer la conversion du Fonds (un Fonds Commun de Placement) en société d’investissement à capital variable ou non de la ceinture…) dont un concédées à péage, soit 74,5 % de breuses photographies, détaillent (SICAV) (la « Conversion »). dénommé « malaise -fatigue », qui ces voies, estime pour sa part que par exemple la journée qui a précé- Les porteurs de parts du Fonds sont donc invités à participer à l’assemblée générale des porteurs de parts (« l’Assemblée ») doit être coché lorsqu’elles soup- « la somnolence intervient dans dé l’accident », explique Pascal du Fonds qui se tiendra au siège social de la Société de gestion à Luxembourg, le 19 mars 2012 à 11 heures (heure de çonnent un endormissement. 33 % des accidents mortels » sur son Contremoulins, responsable sécu- Luxembourg) afin de délibérer et de voter l’ordre du jour suivant : Selon l’Observatoire national réseau – soit 50 morts sur 153 en rité routière du groupe Sanef. RÉSOLUTION UNIQUE interministériel de la sécurité rou- 2010. C’est plus que pour l’Onisr En 2007, l’ASFA a conduit une tière (Onisr), qui fonde ses statisti- étude auprès de 35 000 abonnés a) Approbation, conformément à l’article 180(2) de la loi du 17 décembre 2010 relative aux organismes de placement collectif (la « Loi de 2010 »), de la conversion du Fonds en société d’investissement à capital variable ques sur ces bulletins, le facteur « malaise-fatigue » était, en 2010, Elle est souvent due au service de télépéage, sous la directiondePierrePhilip, spécialis- (« SICAV ») régie par le chapitre 3 de la Loi de 2010, ayant pour dénomination « Aberdeen Liquidity Fund (Lux) » (la « Conversion ») ; la cause de 18 % des accidents mor- à une dette de sommeil te des troubles du sommeil au b) Fixation de la date de prise d’effet (la « Date de prise d’effet ») de la Conversion au 1er avril 2012 ; tels sur autoroute, de 15 % des acci- dents sur route nationale, de 7 % ou à une conduite CHU de Bordeaux. Elle a montré que 11 % avaient eu au moins un c) Adoption des statuts de la SICAV, sous la forme soumise aux porteurs de parts ; sur départementale et de 3 % sur postprandiale « presque accident », ou accident d) Établissement du siège social de la SICAV 2b rue Albert Borschette, L-1246 Luxembourg ; route communale. Ces accidents évité de justesse avec sortie de rou- e) Nomination des personnes suivantes en qualité d’administrateurs de la SICAV à compter de la Date de prise étaient plus fréquents le jour que (18 %). La différence s’expliquerait te ou franchissement de ligne, au d’effet, pour un mandat prenant fin à l’assemblée générale annuelle de 2013 : la nuit (22 % le jour sur autoroute, parlanaturedessourcesqu’exploi- cours de l’année. Malgré leur fati- Gary Marshall Hugh Young Alan Hawthorn Low Hon-Yu 14 % la nuit, par exemple), la som- tent les soixanteanalystes sécurité gue,30% desconducteursnes’arrê- Rod MacRae Menno de Vreeze Ken Fry nolence étant souvent due à une des sociétés d’autoroutes : ils exa- tent pas pour dormir. Un tiers f) Désignation de KPMG Audit en qualité de réviseur d’entreprises de la SICAV pour l’exercice clos le 31 mars 2013. dette de sommeil ou à une condui- minent les procès-verbauxdes for- ouvre la fenêtre, 24% font du bruit Le vote de l’ordre du jour décrit ci-dessus est structuré sous la forme d’une résolution unique. Toutes les décisions te postprandiale. ces de l’ordre, et non les bulletins ou augmentent le son de la radio. soumises au vote devront être approuvées ou rejetées dans leur intégralité. L’Association des sociétés fran- qui les codifient, jugés réducteurs. Les autres « résistent»… p Aucun quorum n’est requis pour délibérer sur l’ordre du jour et la résolution sera adoptée à la majorité des deux tiers çaises d’autoroutes (ASFA), qui ras- « Ces procès-verbaux, qui peuvent Rafaële Rivais des votes des porteurs de parts présents ou représentés en Assemblée. Il est demandé aux porteurs de parts qui ne peuvent pas participer à l’Assemblée du 19 mars 2012 d’exercer leurs droits de vote en remplissant et retournant la procuration (disponible auprès du siège social de la Société de gestion) à Aberdeen Global Services S.A., par télécopie (+352 2643 3097) ou par courrier à l’adresse susmentionnée afin qu’elle Siègevibreuretcapteursd’endormissement soit reçue au plus tard le 16 mars 2012 à 12 heures (heure de Luxembourg). À compter de la Date de prise d’effet, Aberdeen Global Services S.A. émettra pour les porteurs de parts du Fonds un UN CONDUCTEUR qui s’endort a Chez Mercedes, c’est le volant l’alerte de franchissement invo- nombre identique d’actions de même classe du compartiment concerné de la SICAV. Elles porteront le même code tendance à laisser sa voiture zigza- qui vibre, lorsque le conducteur lontaire de ligne, coûte entre 800 ISIN. Le nombre d’actions à émettre sera d’une nouvelle action par part détenue dans le Fonds, selon une valeur guer. Depuis quelques années, la dévie de sa trajectoire. Le construc- et 1 200 euros. Chez Volvo, le coût nette d’inventaire équivalente à la valeur nette d’inventaire par part de la classe concernée du Fonds à la Date de plupart des constructeurs automo- teur allemand a en outre intro- du pack « alertes vigilance et fran- prise d’effet. Toute part au porteur historiquement émise et toujours existante à la Date de prise d’effet sera biles ont donc installé, sur les véhi- duit, en 2009, sur sa classe E (de chissement de ligne » est de 650 automatiquement convertie en action au porteur. Cependant, il est rappelé aux détenteurs de ces titres qu’ils doivent présenter les certificats au porteur et coupons (le cas échéant) à l’Agent de transfert qui donnera les cules haut de gamme, principale- 40 000à 60 000 euros), le systè- ou 700 euros. instructions nécessaires pour la remise de ces certificats et coupons et leur conversion en actions nominatives. ment, des systèmes électroniques me Attention Assist, qui, grâce à L’association 40 Millions Il est important que les porteurs de parts consultent leurs propres conseillers juridiques ou fiscaux concernant les d’alerte, en cas de changement de des capteurs, détecte les mouve- d’automobilistes demande que implications fiscales de la Conversion les concernant. Les porteurs de parts doivent savoir que les conséquences trajectoire non accompagné d’une ments de braquage anormaux, les exploitants d’autoroutes ins- fiscales résultant de la Conversion peuvent être à leur désavantage. activation du clignotant. mais aussi les signes caractéristi- tallent des bandes rugueuses le Les porteurs de parts peuvent demander sans frais l’avis aux porteurs de parts et la version préliminaire de la Sur les DS5 de Citroën (à partir ques de l’endormissement: cligne- long des bandes d’arrêt d’urgence, documentation afférente à la Conversion, ainsi que la version préliminaire du prospectus, auprès du siège social de la de 30 000 euros), le siège se met à ments d’yeux, inclinaison de la afin que le frottement des roues Société de gestion. vibrer, lorsque la caméra située tête (qui se penche) et position du fasse du bruit et réveille le conduc- Les porteurs de parts sont également informés qu’avant la Date de prise d’effet de la Conversion, le règlement de dans la partie supérieure du pare- pied sur la pédale (qui se relève). teur. L’Association des sociétés gestion d’Aberdeen Liquidity Fund (Lux) sera modifié afin de stipuler que l’exercice comptable du Fonds se terminera brise analyse un franchissement Un avertisseur retentit alors, et françaises d’autoroutes (ASFA) le 31 mars de chaque année. L’exercice comptable qui a débuté le 1er janvier 2012 se terminera le 31 mars 2012. involontaire de ligne. Ce système, une tasse de café s’affiche sur le indique avoir équipé la moitié de Le nouveau règlement de gestion entrera en vigueur le 31 mars 2012. mis au point fin 2011 et vendu en tableau de bord. son réseau. Elle a aussi multiplié Les Porteurs de Parts du Fonds qui n’acceptent pas la proposition de modification du règlement de gestion du option, fait partie d’un «pack sécu- Ford aussi propose en option les campagnes en direction des Fonds ou de Conversion peuvent demander le rachat (sans frais) de leurs parts dans les conditions établies dans rité» à 600 euros, qui comprend des détecteurs de perte de vigilan- conducteurs, afin qu’ils fassent le prospectus en vigueur, sous réserve que leur demande soit reçue par le Fonds au plus tard le 30 mars 2012, à le changement automatique des ce sur ses modèles Focus, Mondeo, des pauses toutes les deux heu- l’heure limite applicable au compartiment concerné. phares en code quand on croise S-Max et Galaxy. Le dispositif, cou- res. p un véhicule la nuit. plé à d’autres fonctions telles que R. Rs
  • 25. 0123Mercredi 29 février 2012 disparitions 25Agent puis historien des réseaux britanniques de la Résistance Acteur suédois ErlandMichael R. D.Foot Josephson L ’acteur Erland Josephson est mort, le 25 février à Stockholm, des suites deV la maladie de Parkinson. C’est au oici un mois, nous nous cinéma d’Ingmar Bergman, particulière- étions retrouvés au Special ment dans ses dernières années, qu’il était Forces Club de Londres, le identifié, au point que l’on pouvait voir en club des services secrets bri- luiuneincarnationducinéastedansdesfic- tanniques. Ce fut sans doute tions d’où le souci autobiographique sa dernière interview. La n’était pas toujours absent.voix de l’historien anglais Michael Foot,mort le 18 février, ne pouvait être absentede notre film en préparation (avec Laurène 15 juin 1923 Naissance à StockholmL’Allinec) pour France 5 sur « la contribu- 1966 Direction du Théâtre royaltion britanniqueà la Résistance française», 1973 « Scènes de la vie conjugale »,sujet étrangement ignoré sinon refoulé de d’Ingmar Bergmance côté-ci de la Manche. 1984 « Le Sacrifice », de Tarkovski 25 février 2012 Mort à Stockholm14 décembre 1919 Naissanceà Londres Né le 15 juin 1923 à Stockholm, ErlandAoût 1944 Parachutage en France Josephson commence une carrière théâ-pour une mission clandestine qui trale et rencontre Bergman à la fin deséchoue et se termine par son échange années 1930. C’est le début d’une longuecontre un officier nazi amitié. Le réalisateur lui confie quelques1966 Publication à Londres petits rôles dans Il pleut sur notre amourde « SOE in France » (1946), Au seuil de la vie (1950), Le Visage18 février 2012 Mort à Royston (1958), L’Heure du loup (1968), mais ce(Angleterre) n’est qu’à partir de Cris et Chuchotements, en 1972, et surtout de Scènes de la vie conju- gale, en 1973, qu’il obtient des rôles de pre- Car « MRD » (Michael Richard Daniell) mier plan dans le cinéma du maître sué-Foot, tel qu’il se présentait pour ne pas être dois. Il y incarne des hommes mûrs, dou-confondu avec un homonyme leader tra- bles du cinéaste, confrontés à d’insolublesvailliste, est avant tout l’auteur du magis- interrogations existentielles sur le maria-tralouvrageSOEinFrance,l’histoireduSpe- ge (Scènes de la vie conjugale), la créationcial Operations Executive, le service secret En 1964. RUE DES ARCHIVES/AGIP théâtrale(Aprèsla répétition,en 1984), l’ap-créé à l’été 1940 en marge de l’Intelligence proche de la mort (Saraband, en 2006).Service par le gouvernement Churchill des pressions parlementaires et peut-être pétition coopérative! », aimait-il dire –, ni France libre l’intégralité de leur logistique, S’ouvre dès lors pour lui une carrière«pour mettre l’Europe en feu ». defairepièceautroisièmetomedesMémoi- les coups tordus et le fait que certains des forméleursagents,prisenchargelatotalité dans le cinéma d’auteur international. Il Arrière-petit-neveu d’un Premier Lord res de guerre de De Gaulle, décida de rendre réseaux sous contrôle purement anglais des communications maritimes et aérien-de la mer, petit-fils d’un général, Foot avait publique l’action clandestine du SOE. Le mis en place en France, les « réseaux Buck- nes avec la clandestinité, réparti les posteslui-même été engagé dans les opérations Foreign Office chargea Michael Foot d’en master», avaient à l’occasion misé sur les émetteurs et les codes, assuré en exclusivi-dont il a fait sa matière d’historien. Envoyé écrire l’histoire, en lui ouvrant les archives antigaullistes, voire tenté de créer une té le fonctionnement du trafic radio clan-en mission près de Saint-Nazaire, en et les dossiers les plus confidentiels. Armée secrète bis. destin, financé jusqu’à juillet1943 la Résis-août 1944, pour tenter d’éliminer un offi- LaparutiondeSOEinFrancefutenAngle- tance française, et, couronnant le tout,ciertortionnairedelaGestapo,ilfutfaitpri- Infléchir la vision « patriotique » terre un événement. Fayard l’avait fait tra- pourvuà son armement.Il retrace la vie, lessonnier et torturé, réussit trois fois à s’éva- Ecrire l’histoire officielle d’une centrale duire, mais le Foreign Office réussit à en sacrifices et la mort des réseaux de sabota-der mais fut trois fois repris. Lors de sa der- de subversion à l’étranger était une gageu- interdire la parution en français, sans dou- ge et d’action proprement britanniquesnièretentative,il seréfugia dansune ferme re. Il releva brillamment le défi. L’ouvrage, te par crainte de susciter l’ire du général de mis en place sur notre sol (plus de 50 aumaisfut passé à tabacpar des paysansfran- publié non sans péripéties à Londres en Gaulle et les protestations d’anciens résis- jour du Débarquement) et fait revivre deçais. Remis grièvement blessé aux nazis, il 1966, contredisait les lois du genre par sa tantsendémontrantquelaRésistancefran- hautes figures absentes de notre panthéonfut finalement sauvé de l’exécution en liberté de ton et ses multiples révélations: çaise n’aurait pu être ce quelle a été sans le national, tels ces « organisateurs» anglaisétant échangé contre un officier de sous- qui savait, qui sait même de nos jours que concours britannique. Il a fallu attendre qui armèrent les maquis de l’Ain, de l’Aqui-marins allemand. d’Angleterre étaient partis vers la France, 2004 pour qu’une réédition anglaise de taine et du Sud-Est, et combattirent à leur Guerrier mais aussi gentleman – par le de 1940 au 6 juin 1944, 1 100agents et mes- SOE in France nous incite à faire lever le tête, aux côtés des chefs résistants locaux.ton, l’allure, les manières et l’humour –, sagers clandestins, moitié pour le compte veto et à concourir, après quarante ans de Comme Paxton à un autre degré,Footétaitéprisdesciencepolitique.Ilensei- britannique, moitié pour le compte de la quasi-clandestinité, à sa traduction sous le Michael Foot nous a contraints d’infléchirgna à Oxford, fut titulaire jusqu’en 1973 de France libre ? Foot ne dissimulait pas plus titre Des Anglais dans la Résistance (éd. Tal- notre vision « patriotique » d’une phasela chaire d’histoire moderne de l’université les problèmes que les coups tordus, les landier, 2008). sensible de notre histoire. Il mérite l’hom-de Manchester, puis directeur de l’Euro- erreurs ou les échecs, ni la rivalité entre le Même s’il appelle aujourd’hui, sur cer- mage français dû à un historien de classepeanDiscussionCenterduForeignOffice.Il M16– l’IntelligenceService – et le SOE, ni les tains points, corrections ou réserves, qui était, pour ceux qui l’ont connu, un sei- En 2003. RUE DES ARCHIVES/BCAseconsacraitàl’éditionduJournaldeGlads- frictions parfois violentes avec le Bureau l’ouvrage reste une source majeure. Il rap- gneur. ptone lorsqu’en 1960, le premier ministre central de renseignements et d’action pelle, chiffres à l’appui, que les Britanni- Jean-Louis Crémieux-Brilhac tournera avec Andreï Tarkovski dans Nos-Harold Macmillan, soucieux de répondre à (BCRA) de De Gaulle – « une espèce de com- ques ont fourni aux services secrets de la Historien de la seconde guerre mondiale talghia, où il incarne Domenico, l’ermite qui se suicide après avoir enfermé sa famille, et dans Le Sacrifice, où il joue unTrompettiste classique et vedette populaire homme qui décide de ne plus parler pour résister aux maux du monde. Il tient aussiMaurice André un rôle importantdans Le Regard d’Ulysse, de Théo Angelopoulos, en 1995, avec Har- vey Keitel en vedette. Il a aussi été Nietzs- che dansAu-delà du bienet dumal,de Lilia- na Cavani en 1977. Il aurait refusé un rôle de scientifique dans Les Dents de la merM deuxièmepartie,de JeannotSwarcz,préfé- aurice André, dont le Bach. Avec Karajan, mais aussi avec Riccar- rant, dira-t-il, « avoir des débats intellec- chef d’orchestre Her- do Muti ou Charles Mackerras (c’est-à-dire tuels avec Liv Ulmann que de [se] battre bert von Karajan 21 mai 1933 Naissance à Rochebelle de fins musiciens) et tant d’autres, Mauri- avec un requin ». Il tourne aussi pour disait qu’il « n’est pas (Gard). ce André grave de nombreux concertos. Dusan Makavejev, Istvan Szabo, Philip de notre monde », 1951 Entrée au Conservatoire de Paris Mais il est aussi célèbre pour ses pro- Kaufman et Peter Greenaway. n’est plus de ce mon- 1955 Premier Prix au Concours grammes « trompette et orgue », avec Il avait succédé à Bergman à la tête dude : le trompettiste classique est mort le international de Genève Marie-ClaireAlain (Erato),et pourses enre- Théâtre royal de Stockholm en 1966 et y25 février, à l’hôpital de Bayonne, à l’âge de 25 février 2012 Mort à Bayonne gistrements de pages populaires, comme était resté jusqu’en1975. Ilavait aussi réali-78 ans. Connu du monde entier, et particu- (Pyrénées-Atlantiques) l’Adagio d’Albinoni, les grands airs d’opéra sé deux films, dont En och en en 1978, cosi-lièrement des Français, Maurice André ouencorele Concierto d’Aranjuez, originel- gné par Ingrid Thulin et Sven Nykvist,était une vraie vedette populaire grâce à lement conçu pour guitare par Joaquin écrit des poèmes, des romans et des scéna-ses multiples enregistrements (plus de ensemble», dira-t-il (propos rapportés par Rodrigo, que Miles Davis a aussi adapté rios. Dans une interview donnée auxdeux cent cinquante, dont plusieurs ont MarcTrautmann dans le livret d’accompa- pour la trompette. Jacques Chancel lui Cahiers du cinéma en 1985, il avait déclaré :été Disques de platine) et ses apparitions gnement du CD Maurice André pour les demande, un soir, au « Grand Echiquier», « Un jour, j’ai découvert quela caméraétaitdans des émissions de télévision (« Le nuls, EMI Classics). sur France 2, s’il aime la musique d’avant- une chose très vivante avec laquelle, enGrand Echiquier », de Jacques Chancel, Après des études à Nîmes, il intègre la garde: « Ah non! Pas du tout ! C’est un bruit tantque comédien,on pouvaitvivre des his-« L’Ecole des fans », de Jacques Martin). Il classe de Raymond Sabarich au Conserva- qui me rappelle la mine. » Aussi, Maurice toires fortes d’amour et de haine.» pavaitdonné son dernier concert en 2008, à toire national supérieur de Paris (il lui suc- André commandera-t-il des œuvres à des Jean-François RaugerSaint-Nazaire. La nouvelle de sa mort a été cédera à ce poste de 1967 à 1978). Il en sort compositeurs plutôt traditionnels, com-annoncée à la télévision et le président de avec un premier prix de cornet, en 1952, me André Jolivet, Marcel Landowski oula République a lui-même signé un com- puisde trompette,en1953.Ilest successive- HenriTomasi.Il défrichelerépertoirebaro-muniqué où il salue l’artiste, selon lui, « lapreuve vivante [sic] que le travail et le ment trompette solo des Concerts Lamou- reux (1953-1960), de l’Orchestre philhar- En 1980. PIERRE GUILLAUD/AFP que oublié et favorise « la renaissance d’un grand répertoire de la trompette », selon Sur 0123.frtalent peuvent tout ». monique de l’ORTF (1953-1963) et de l’Opé- d’une cinquantaine de disques avec l’Or- son disciple Guy Touvron, qui lui a consa- Sa vie est en effet une success story: né ra-Comique (1962-1967). chestre Jean-François Paillard (Erato). Il cré un livre (Une trompette pour la renom- Dmitri Nabokov, dernier gardienle21 mai 1933 près d’Alès (Gard),il abordela Mais André joue aussi, pour le cacheton remporte, en 1955 et 1963, les concours de mée, éditions du Rocher, 2003). des secrets de son père,musique par la pratique d’un instrument et le plaisir, de la variété (la trompette bou- Genève et de Munich. En 1974, Herbert von Après son retrait des estrades de par Lila Azam Zanganehà cuivre – le cornet à pistons, dans le cadre chée de Nationale 7, de Charles Trenet, en Karajan, qui chérissait l’école française de concert, Maurice André s’est adonné plusd’une harmonie-fanfare. De 14 à 18 ans, 1955, c’est lui), de la musique de film trompette, engage le musicien pour enre- pleinement à la sculpture sur bois : « Pour Lina Romay, actrice érotique,Maurice André travaille, comme son père (Le cave se rebiffe, de Gilles Grangier, en gistrer, sur un instrument piccolo (que un musicien qui a soufflé toute sa vie dans par Jean-François Rauger(lui aussi trompettiste), à la mine: « Le seul 1961), se produit en cabaret, parfois sous Maurice André a contribué à développer du cuivre, c’est le comble ! », conclutendroit où j’ai trouvé un immense respect des vols de sous-vêtements de strip- pour le facteur Selmer), le solo suraigu du l’auteur de Maurice André pour les nuls. p Anthony Shadid, journaliste et passeurmutuel entre tous ceux qui travaillaient teaseuses… Il grave, en 1953, le premier Deuxième concerto brandebourgeois, de Renaud Machart entre deux mondes, par Christophe Ayad
  • 26. 26 météo & jeux écrans 0123 Mercredi 29 février 2012< -10° -10 à -5° -5 à 0° 0 à 5° 5 à 10° 10 à 15° 15 à 20° 20 à 25° 25 à 30° 30 à 35° > 35° C’est tout Net! Marlène DuretzMercredi 29 février H 1015 En Europe 990Encore de larges éclaircies au Sud 29.02.2012 12h TU D 1000 2012, année bissextile Lille 7 12 D Reykjavik 1010 29 février 2012. Comment marquer d’une pierre cette date particulière Cherbourg 20 km/h www.meteonews.fr sur laquelle nos calendriers géorgiens font l’impasse trois années sur 7 13 Amiens 995 1015 Oslo Helsinki St-Pétersbourg quatre? Une fois entré « 29février» dans mon moteur de recherche, plu- 25 km/h 7 13 Stockholm Rouen Châlons- sieurs options se présentent à moi. Première suggestion, celle de pren- en-champagne 7 13 7 13 Riga Moscou dre part à la grève européenne contre l’austérité lancée par la Confédé- PARIS Edimbourg Copenhague Brest Caen 8 14 Metz1010 ration européenne des syndicats pour faire front contre la crise et se 6 14 7 12 3 16 Strasbourg Dublin Minsk mobiliser pour l’emploi. Autre option ? Et si je signais la pétition du Rennes Amsterdam Berlin Varsovie 3 15 Orléans 6 15 101 Londres 1005 Bruxelles Prague 100 5 Mouvement de libération du 29 février dont le manifeste dit en substan- 5 Nantes 4 14 1005 Besançon Paris A Munich Vienne Kiev ce : « Point ne travaillerons plus sans gagner plus. Pour un 29 février férié 2 16 Berne Budapest sans répit nous lutterons. » 2012, année bissextile, compte une journée Poitiers Dijon 3 16 D Odessa supplémentaire de travail pour les salariés, une journée qui ne sera pas 3 16 T3 16 Milan Zagreb Belgrade Bucarest rétribuée. Aussi, le site 29-fevrier.org me convie-t-il à retrouver « l’esprit Chamonix Clermont-Ferrand -3 1025 17 Barcelone Barcelone Rome Sofia de 1989, où la République française avait établi que le bissexte porterait Limoges 2 12 Istanbul le nom de “jour de la révolution” et serait célébrée comme fête nationale, Lyon Madrid 3 16 chômée évidemment». 20 km/h 3 13 A 1010 Lisbonne Lisbonne Ankara Bordeaux Grenoble 0 15 1020 Séville Tunis Tunis Athènes D Une autre idée à suivre ? Acheter le 9e numéro de La Bougie du sapeur, Alger « dans les kiosques dès maintenant et jusqu’à aujourd’hui » puisqu’il est 15 km/h 1 18 A Rabat Tripoli Tripoli Beyrouth le seul quotidien d’information à ne paraître que le 29 février. Après A Anticyclone D Dépression Nice Front chaud Front froid Jérusalem 1460 jours de non-parution, ce journal, « drôle mais pas méchant», com- Montpellier Le Caire Biarritz Toulouse Marseille 7 18 Occlusion Thalweg me le qualifie son rédacteur en chef, Jean d’Indy, va enfin me dévoiler la 1 19 3 19 6 18 3 18 -3 degrés à Montréal et -4 à Moscou où le froid persiste solution de la grille de mots croisés sur laquelle j’avais séché en 2008 ! (bit.ly/zEuMKY) Perpignan En Europe Riga enpartieensoleillé -1 3 New Delhi beautemps 12 25 Amsterdam éclaircies 9 11 Rome beautemps 6 16 New York aversesmodérées 2 7 Nés un 29 février. Autre piste ? Répondre à l’appel à témoins du quoti- 6 20 Ajaccio Athènes Sofia pluieetneige -10 4 Pékin enpartieensoleillé -3 9 40 km/h Barcelone assezensoleillé assezensoleillé 0 10 16 8 Stockholm enpartieensoleillé 2 8 Pretoria beautemps 13 28 dien L’Est républicain, « Vous êtes né un 29 février», sollicitant ceuxTempératures à l’aube 1 22 l’après-midi 3 16 Belgrade pluieetneige 1 4 Tallin enpartieensoleillé -1 1 Rabat beautemps 7 19 dont l’anniversaire ne tombe que tous les quatre ans (bit.ly/zYHJeX). Berlin cielcouvert 7 10 Tirana assezensoleillé 2 12 Rio de Janeiro ensoleillépuisorageux 34 26Saint Auguste Lever 07h33 Lever 10h33 Berne assezensoleillé 0 14 Varsovie éclaircies 4 8 Séoul assezensoleillé -1 9 Comme le souligne G. C. Lichtenberg dans ses Consolations à l’adresseCoeff. de marée 46/52 Coucher 18h32 Coucher 01h44 Bruxelles éclaircies 7 12 Vienne éclaircies 8 13 Singapour aversesmodérées 26 31 des malheureux qui sont nés un 29 février, « on dira ce qu’on voudra, Bucarest assezensoleillé -8 2 Vilnius éclaircies 0 2 Sydney pluiemodérée 22 23Aujourd’hui Jeudi Budapest éclaircies 2 11 Zagreb averseséparses 6 19 Téhéran assezensoleillé 10 13 mais un homme qui n’a d’anniversaire que tous les quatre ans n’est pas Copenhague assezensoleillé 7 10 Dans le monde Tokyo pluiemodérée 3 4 comme les autres». Et à supposer que je sois une femme ? pLe même type de temps que la veille 9 12 9 12 Dublin assezensoleillé 8 12 Alger beautemps 8 19 Tunis beautemps 7 16se produira, avec de fréquents nuages Edimbourg éclaircies 8 12 Amman averseséparses 4 8 Washington aversesmodérées 4 14 Helsinki enpartieensoleillé -2 0 Bangkok assezensoleillé 27 33 Wellington éclaircies 14 19bas ou brouillards matinaux 10 13 Istanbul giboulées 0 3 Beyrouth aversesmodérées 12 12 Outremernotamment sur la moitié nord, Kiev giboulées -6 2 Brasilia assezensoleillé 18 27 Cayenne fortepluie 24 26 Courriels La Valette beautemps 10 14 Buenos Aires fortespluiesorageuses 21 27 Fort-de-Fr. assezensoleillé 25 27ceux-ci ayant parfois du mal à se 9 13 5 14 Lisbonne beautemps 7 18 Dakar assezensoleillé 18 22 Nouméa assezensoleillé 24 27dissiper totalement en cours de Ljubljana assezensoleillé 2 17 Djakarta aversesmodérées 26 31 Papeete ensoleillépuisorageux 27 31 2 16 Londres éclaircies 10 14 Dubai beautemps 17 24 Pte-à-Pitre assezensoleillé 22 27journée. Le soleil restera dominant Luxembourg enpartieensoleillé 6 11 Hongkong éclaircies 17 21 St-Denis éclairciespuisorageux 26 30sur la moitié sud. Les températures 2 16 5 15 Madrid Moscou beautemps cielcouvert 2 -9 20 -4 Jérusalem aversesmodérées 6 Kinshasa averseséparses 23 10 30 Météorologue en direct Politique Les ministères de Hollandeseront partout en hausse et Nicosie enpartieensoleillé 6 11 Le Caire assezensoleillé 9 17 au 0899 700 703 Le candidat Hollande s’engage à créer une dizaine de grands pôles minis-afficheront des valeurs printanières 3 17 Oslo nuageux 6 9 Mexico beautemps 10 24 1,34 € l’appel + 0,34 € la minute tériels autour de thèmes comme l’égalité, le droit des femmes, l’éduca- Prague cielcouvert 7 12 Montréal giboulées -12 -3 7 jours/7 de 6h30-18hdu Sud-Ouest à la Méditerranée. 5 17 Reykjavik neigesoutenue 2 4 Nairobi enpartieensoleillé 16 29 tion, la jeunesse, la diversité, l’industrie et la production, les finances etJours suivants le budget, la réforme de l’Etat, la fonction publique et la culture. Des VOUS AVEZ RATÉ Vendredi Samedi Dimanche assemblages baroques devraient donc intervenir dans les ministères restants afin d’y regrouper, entre autres, les affaires étrangères (et euro-Nord-Ouest 8 7 8 péennes), la défense, l’intérieur, la justice, etc. Quant aux intitulés des UN NUMÉRO ? 15 14 11 ministères envisagés, ils laissent songeur. Ceux désignant des publicsIle-de-France 10 9 9 12 15 13 spécifiques (femmes, jeunesse, diversité) témoignent d’une conceptionNord-Est 7 7 8 Retrouvez l’ensemble de segmentée de la société française, surprenante chez un candidat qui pré- 12 12 14 la collection et de nombreux tend rassembler, et sont au mieux superfétatoires, au pire contradictoi-Sud-Ouest 6 res avec l’existence d’un ministère de l’égalité. Quant au rattachement 5 17 15 8 16 autres produits sur du sport à la jeunesse, il traduit une vision réductrice du sport et de laSud-Est 7 18 7 17 8 www.lemonde.fr/boutique jeunesse; avec l’adjonction de la diversité, le cliché est parfait. 18 Agathe Carli, ParisLes jeux Les soirées téléMotscroisés n˚12-051 Sudoku n˚12-051 Solution du n˚12-050 Mardi 28 février Mercredi 29 février TF 1 TF 1 6 1 5 4 9 2 3 7 8 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 1 1 12 4 8 2 7 3 5 9 6 1 20.50 Dr House. 20.40 Football. 7 3 9 8 6 1 5 2 4 Série. House-sitter. La Petite Dernière (S7, 5 Match amical. Allemagne - France. I 6 9 7 1 2 3 9 7 4 8 5 6 et 6/23, inédit) ; L’argent ne fait pas le bonheur. En direct de Brême (Allemagne). 5 9 6 2 8 3 4 1 7 Le Cœur du problème (saison 6, 4 et 5/21) U. 22.55 Les Experts. II 5 3 8 7 4 5 1 6 2 9 3 0.05 Forgotten. Série. Série. Radioguidé. Quand docteur Langston... 2 4 1 3 5 7 6 8 9 Le Réseau identité. L’Inconnue au diamant U ...rencontre Jekyll (S10, 17, 22 et 23/23). (S1, 1 et 2/17). Avec Christian Slater (105 min). 1.20 Nikita. Série. Libertés fragiles III 1 9 3 5 6 7 8 6 1 4 2 8 9 1 7 3 4 2 5 (saison 1, 20/22, inédit, 55 min) U. IV 3 2 5 FRANCE 2 Moyen FRANCE 2 Compl´tez toute la e 20.35 Histoires en série. V 5 6 7 9 grille avec des chiffres Disparitions mystérieuses: quand les familles 20.35 Des soucis et des hommes. allant de 1 a 9. ` mènent l’enquête. Magazine. Série. Des hommes de secret. Des hommes VI 5 8 4 3 6 Chaque chiffre ne doit 22.50 Infrarouge. de cœur (saison 1, 3 et 4/8, inédit). ˆtre utilis´ qu’une e e Les Fils de la terre. Documentaire (Fr., 2012). 22.20 Dans les yeux d’Olivier. VII 6 3 2 4 seule fois par ligne, 0.35 Nos années. Année 1960 : Les Mythologiques. Accusés à tort. Retour sur les mystères de la foi. 0.20 Journal, Météo (20 min). 23.55 Journal, Météo. par colonne et par VIII 2 7 1 6 8 carr´ de neuf cases. e 0.10 Des mots de minuit. Invités : John FRANCE 3 Shank, Fabienne Yvert, Cécile Ladjali... (95 min). R´alis´ par Yan Georget e e IX 20.35 Petits arrangements FRANCE 3 avec ma mère. X Loto Téléfilm. Denis Malleval. Avec Line Renaud, Samuel Labarthe, Michel Aumont (Fr., 2011). 20.35 Des racines et des ailes. Passion patrimoine: un balcon sur les Alpes. 22.15 et 1.10 Soir 3. 22.35 et 2.40 Soir 3.Horizontalement Verticalement Résultats du tirage du lundi 27 février. 22.40 Ce soir (ou jamais !). Présenté 23.00 Spécial Claude François.I. Tout l’art de passer la brosse 1. Léger flottement dans les airs. 8, 23, 33, 41, 45 ; numéro chance : 1. en direct, par Frédéric Taddeï (120 min). Trente ans déjà... Présenté par Mireille Dumas.dans le bon sens. II. Quand le 2. Ouvrage eschatologique. Rapports : 0.50 Doc 24. Documentaire (55 min).plaisir devient art de vivre. 3. Reste à terre. Un plan chez le 5 bons numéros et numéro chance : pas de gagnant ; CANAL +III. Grosse farce du Moyen Age. préfet. 4. Vous fait passer au 5 bons numéros : 173 387,70 ¤ ; CANAL + 4 bons numéros : 1 601,50 ¤ ; 20.55 Tout va bien :Division germanique. jaune. Point de départ. 5. Accord The Kids Are all Right p 20.55 Holiday pIV. Romains. S’imposent pour parfait. Fis des réductions. 3 bons numéros : 12,10 ¤ ; 2 bons numéros : 5,60 ¤. Film Lisa Cholodenko. Avec Annette Bening, Film Guillaume Nicloux. Avec Jean-Pierreatteindre la perfection. 6. Equipas le bâtiment. Tête Julianne Moore, Mark Ruffalo (EU, 2010) U. Darroussin, Judith Godrèche (Fr., 2010) U.V. Possessif. Manœuvrai d’affiche. 7. Gai participe. Ami de Numéro chance : grilles à 2 ¤ remboursées. 22.35 Mes parents sont homosexuels (2012). 22.20 La Caméra planquéehabilement. Moins facile que la Haydn et rival de Mozart. Joker : 1 554 926. 23.40 Ce n’est pas un film de cow-boys (2011). de François Damiens.critique. VI. Purgatif. Travaillai à 8. S’oppose à tout. Lettres 23.50 Angèle et Tony pp 22.45 Largo Winch II Film Jérôme Salle.la charpente. VII. Sour d’embauche. 9. De midi à minuit. Les résultats du Loto sont publiés dans nos éditions Film Alix Delaporte. Avec Clotilde Hesme, Avec Tomer Sisley (coprod., 2011, 115 min) U. datées dimanche-lundi, mardi, mercredi et vendredi. Grégory Gadebois (France, 2010, 80 min) U.aujourd’hui. Diptère velue. Sorties Planté avant de frapper.du paquet. VIII. Fait la différence 10. Travaillât en plein champ. A Tous les jours Mots croisés et sudoku. ARTEchez soi. Fortes mâchoires. IX. Un un air pincé en Iran. 11. Difficile à ARTE 20.35 Sparrow pppeu trop salés. Choc entre deux contrôler, même verbalement. Rédaction : 80, boulevard Auguste-Blanqui,75707 Paris Cedex 13 20.35 Thema - I Love Democracy. Film Johnnie To. Avec Simon Yam (HK, 2008).conducteurs. Pièce de la charrue. 12. Pourront bien plus facilement Tél. : 01-57-28-20-00 ; télex : 202806F ; 20.40 I Love Democracy. [2/6] Russie. 22.00 Toscanini par lui-même.X. Amateurs de divins breuvages. s’adapter. télécopieur : 01-57-28-21-21 Documentaire (France, 2012). Documentaire (France, 2008). Courrier des lecteurs : par télécopie : 01-57-28-21-74 ; Philippe Dupuis Par courrier électronique : courrier-des-lecteurs@lemonde.fr 22.10 Dans la peau de Vladimir Poutine (2012). 23.10 Rachel p Médiateur : mediateur@lemonde.fr 23.30 Le Dessous des cartes. Visions de la Russie. Film Simone Bitton (France, 2008, v.o.). 23.45 Anna Politkovskaïa. Une vie pour la liberté. 1.00 Borgen, une femme au pouvoir.Solution du n° 12 - 050 Abonnements : par téléphone : de France 32-89 1.10 Yourope. Féminisme (40 min). Série (saison 1, 5 et 6/10, 120 min).Horizontalement Verticalement (0,34¤ TTC/min) ; de l’étranger : (33) 1-76-26-32-89. Sur Internet : www.lemonde.fr/abojournal/I. Contraceptif. II. Edite. Hérita. 1. Césarienne. 2. Odalisques. Tarif 1 an : France métropolitaine : 394 ¤ M6 M6III. Saccage. Etoc. IV. Ale. Lave. 3. Nice. Bulot. 4. TTC. Mai. Nh. Internet : site d’information: www.lemonde.fr finances : http://finance.lemonde.frIUT. V. Ri (mari). Migrais. VI. Isbas. 5. Réaliste. 6. Gag. Etat. 7. Chèvre. Emploi : www.talents.fr/ Immobilier: http ://immo.lemonde.fr 20.50 OSS 117 : Rio ne répond plus p 20.50 Zita, dans la peau de...Edo. Ré. VII. Equité. Leu. VIII. Nul. Ami. 8. Ee. EADS. As. 9. Pré. Io. Film Michel Hazanavicius. Avec Jean Dujardin, ... Une femme obèse. Documentaire (Fr., 2012). Documentation : http ://archives.lemonde.frEta. Reps. IX. Néon. Amadoué. RDA. 10. Titis. Léon. 11. Itou. Reput. Collection : Le Monde sur CD-ROM : CEDROM-SNI 01-44-82-66-40 Louise Monot, Alex Lutz (Fr., 2009, audiov.) U. 22.00 ... Une femme de ménage. Documentaire.X. Esthétisants. 12. Factieuses. Le Monde sur microfilms : 03-88-04-28-60 22.40 Le Phénomène Jean Dujardin. 23.20 Belle toute nue. Documentaire (France, 2012, 85 min). Christine et Laura. Magazine (105 min).
  • 27. 0123Mercredi 29 février 2012 carnet 27 Saint-Maur-des-Fossés. Denis Heller, Xavier et Arnaud Malgorn, Annick Chauvet, Cos. son époux, ses fils, son épouse, Benoît et Renaud, Dimitri, Rose-Mirka, Bertrand, Annie Cunnac, ses fils, ses petits-enfants, son fils, son épouse, Marthe Bouzol-Reiter, Sa famille, Marine Griveaux, Ses amis, Caroline, sa fille Suzanne Ducroux, sa fille, ses sœurs, Et ses sept petits-enfants, Les familles Popovics, Bouzol, ont la douleur et la rage de faire part Les familles Cunnac, Lagarde et Faure, Ducroux, Bai, du décès de ont la tristesse de faire part du décès de ont la douleur de faire part du décès de ont la tristesse de faire part du décès de Gilles THEVENET, Marie-Claude HELLER, Zident. M. Jean-Paul CUNNAC, Mme Marie-Madeleine Un hommage lui sera rendu lors survnu à Paris, le 22 février 2012, survenu le 25 février 2012, MALGORN, de la cérémonie civile qui se déroulera dans sa soixante-cinquième année. dans sa soixante-neuvième année. née BOUZOL, le vendredi 2 mars 2012, à 11 h 30, au crématorium de Mireuil, à La Rochelle La famille remercie les équipes La cérémonie religieuse sera célébrée survenu le 17 février 2012. (Charente-Maritime), rue de la Bergerie. des hôpitaux de Saint-Antoine et de la le vendredi 2 mars, à 10 h 30, en l’église Salpêtrière. La cérémonie religieuse sera célébrée Ni fleurs ni couronnes. Saint-Séverin, Paris 5e. le vendredi 2 mars, à 14 h 15, en l’église Les obsèques religieuses ont été Saint-Clodoald, à Saint-Cloud (Hauts-de- 50, rue de la Garenne, célébrées ce mardi 28 février, à 11 heures, Cet avis tient lieu de faire-part. Seine). 79210 Arcais. en l’église Saint-Volusien, à Foix (Ariège). 48, rue Monsieur le Prince, 75006 Paris. Wignehies. Chaourse. Guy de Wouters, son frère, « Mon bien-aimé est descendu M me Bernadette Medjek-Noël, Monica et Jean-Louis Burckhardt, à son jardin, Saint-Brieuc. Pléneuf-Val-André. son épouse, sa sœur et son beau-frère, Au parterre d’aromates, Rennes. Paris. Ses enfants Ses neveux et nièces, Pour faire paître son troupeau Et ses petits-enfants, dans les jardins, ont la grande tristesse de faire part Et pour cueillir des lys. » Germaine Jan, du décès du son épouse, ont la douleur de faire part du décès de Le Cantique des Cantiques. Gwénolé Jan, père Hubert de WOUTERS, son fils M. Mustapha MEDJEK, Cet avis tient lieu de faire-part. retraité des assurances GAN, prêtre au diocèse de Paris et son compagnon, Emilio Conti, et professeur de théologie. Biéville-Beuville. survenu à Wignehies, le 25 février 2012, La célébration des funérailles aura lieu ont la tristesse de faire part du décès de dans sa soixante et onzième année. le samedi 3 mars 2012, à 10 heures, Françoise Drosdowsky, en l’église Saint-Jacques-du-Haut-Pas, son épouse, M. Albert JAN, 252, rue Saint-Jacques Paris 5e. Geneviève et Jean-Louis Solari, Serge et Marc, Frédérique Rimbaud, ses enfants survenu le 24 février 2012, Amélie et Sandrick Giuliani-Viallard, et leurs épouses, Isabelle et Katia, dans sa quatre-vingt-dix-huitième année. Jean-Raphaël Giuliani Condoléances Sacha et Pierre-Alexandre, et Silke Nikolay, ses petits-enfants, Les obsèques religieuses auront lieu Jean-Sébastien et Magali Giuliani, Le docteur Maya Evrard, Marie-Hélène Vauche, Paul Babaz, le mercredi 29 février, à 14 h 30, en sa fille, < M. Michel Renard (†), Larissa Drosdowsky la cathédrale Saint-Etienne, à Saint-Brieuc, ont la profonde tristesse d’annoncer (Odessa), que leur mère, belle-mère et grand-mère, son fils, suivies de la crémation dans l’intimité Mme veuve Maggy Schillis, AU CARNET DU «MONDE» Hélène Dvorine familiale. et sa famille Jeannine sa soeur, (Tel-Aviv), RIMBAUD-MERIGNARGUES, M. Ernest Walferdin, Naissances 54, rue du 71e RI, son frère ont la douleur de faire part du décès de 22000 Saint-Brieuc. les a quittés ce vendredi 24 février 2012, Et toute sa famille, De Bruxelles, Jaipur, Marolles-en-Brie, La Caderie, dans sa quatre-vingt-troisième année. Maya, Michel DROSDOWSKY, 22370 Pléneuf-Val-André. ont la grande tristesse de faire part est fière et heureuse d’annoncer ancien interne des Hôpitaux de Paris, Elle a rejoint du décès de la naissance de son petit frère professeur des Universités, Frédéric Dardel, Georges, Mme Andrée praticien hospitalier. Ishan, président de l’université Paris Descartes WALFERDIN-RENARD, son mari, chevalier de la Légion d’honneur, La cérémonie d’Adieu aura lieu chevalier dans l’ordre national du Mérite, le 3 février 2012. au crématorium de Caen, rue de l’Abbaye Patrick Berche, doyen de la Faculté de médecine Paris et chevalier d’Ardenne, le jeudi 1 er mars 2012, Louis, dans l’ordre des Palmes académiques, Familles AHLAWAT et DEMOGUE. à 12 heures. Descartes, son fils. survenu le 24 février 2012. Passerose MANTOY Cet avis tient lieu de faire-part. ont la tristesse de faire part du décès, et le 17 février 2012, de Les ob sèques seront célébrées La cérémonie religieuse sera célébrée Henri GRENON 14, impasse de Rubercy, le mercredi 29 février, à 11 h 30, en l’église Saint-François-Xavier, ont la joie d’annoncer la naissance de 14112 Biéville-Beuville. Pierre MAUVAIS-JARVIS, au crématorium de Grammont, à Paris 7e, le mercredi 29 février et sera professeur émérite d’endocrinologie, à Montpellier. suivie de l’inhumation dans le caveau Robinson, chef du service d’endocrinologie familial, au cimetière du Montparnasse. Georges Yénouyaba Madiéga, et médecine de la reproduction Cet avis tient lieu de faire-part. né le 22 février 2012, à Dublin. son époux Et ses enfants, de l’hôpital Necker de 1975 à 1994, Cet avis tient lieu de faire-part. 77 Lower Drumcondra Road, membre du Conseil national L’association des amis et des anciens Dublin 9, ont la douleur de faire part du décès de des universités de 1975 à 1994. élèves du lycée Lakanal de Sceaux Souvenir Irlande. Annie DUPERRAY MADIÉGA, Le président, le doyen et tout le a le regret de faire part du décès historienne et universitaire, personnel de l’université présentent leurs de son président d’honneur, Gérard LORIN, Décès sincères condoléances à sa famille. comédien, survenu le 10 février 2012, Henri SEGUIN, Le président dans sa soixante-dixième année. commandeur garde sa place dans notre mémoire. de l’Ecole pratique des hautes études, Une bénédiction a eu lieu le 23 février, dans l’ordre des Palmes académiques, Le doyen de la section Les funérailles ont eu lieu le 14 février, en l’église Saint-Clodoald, à Saint-Cloud. « L’esprit beau, prompt, accort, des Sciences historiques et philologiques, à Amplepuis (Rhône). qui a été son président de 1980 à 2005. l’humeur un peu railleuse. » Les enseignants-chercheurs de l’EPHE, Corneille, L’illusion comique, Patricia Johansson-Rosen, Les étudiants La famille remercie tous ceux qui www.aaaellk.fr Acte III, sc. 5. Et les auditeurs, son épouse, prennent part à sa peine. Sa famille ont la profonde tristesse d’annoncer Et ses amis, 131, rue Louis Becker, le décès de 69100 Villeurbanne. ont l’infinie tristesse de faire part du décès Hervé COUTAU-BÉGARIE, de directeur d’études à l’EPHE, Céline Engel Toledano, chaire Claudia Engel, Nils JOHANSSON-ROSEN, « Histoire des doctrines stratégiques », Tatiana Antonelli Engel Abella, Djamila Taule, survenu le 24 février 2012. à l’âge de cinquante-trois ans. ses filles, Sarah, Ils s’associent à la douleur de ses Ilan, Il fut admirable dans ses combats. proches. Mia, Lorenzo, Ses obsèques auront lieu le samedi Ginette Catala, née Freychet, Pietro, 3 mars 2012, à 8 h 30, au crématorium son épouse, Tanit, du cimetière du Père-Lachaise, dans la salle ses petits-enfants, du dernier hommage, 71, rue des Rondeaux, Françoise Catala, Babette, Tobias, Colas, David Engel, Paris 20 e, suivie de la dispersion de Alain et Mariane Catala ses frères et sœurs, ses cendres au jardin du souvenir. et leurs enfants, Thomas, Nina, Léo, Mathilde, Pierre-Etienne et Elisabeth Catala ses neveux et nièces, 77, rue des Grands-Champs, et leurs enfants, Les familles Toledano, Engel, Abella, Jean-Michel et Marie-Françoise Catala 75020 Paris. Hayeres, Mate, Antonelli, Weichberger, et leurs enfants, Edith et Jean-Paul Leenhardt ont la grande tristesse de faire part Fabien, Olivia et Delphine, et leurs enfants, du décès de ses enfants, Marc Catala Elliot, Félix et Oscar, et ses enfants, M. Michel ENGEL, ses petits-enfants, Myriam Catala et ses enfants, La famille survenu le 24 février 2012, Et ses amis, Christophe Catala à l’âge de soixante-quatorze ans, et ses enfants, à son domicile parisien. ses enfants et petits-enfants, ont la profonde tristesse de faire part du décès de La cérémonie religieuse sera célébrée Ses quarante-quatre arrière-petits le jeudi 1er mars, à 14 h 30, au temple enfants, des Batignolles, 44, boulevard des Herbert MAISL, Batignolles, Paris 17e. chevalier de la Légion d’honneur, Les familles Marquer, Aurenche, officier dans l’ordre national du Mérite, Chapellier, Jouty, Morel, Freychet, Sigrist, chevalier des Palmes académiques, Causse, Elle sera suivie de l’inhumation Alliés et amis, au cimetière parisien de Patin, à 15 h 45. conseiller d’Etat honoraire, ont la très grande douleur de faire part 59, boulevard du Château, président de section du décès de leur très cher 92200 Neuilly-sur-Seine. à la Cour nationale du droit d’asile, ancien recteur de l’Académie de Rennes, Pierre CATALA, professeur de droit public des universités Anne et Adrien d’Orléans, Paris X - Nanterre, chirurgien retraité, sa fille et son petit-fils, Paris I - Panthéon Sorbonne, survenu le 13 février 2012, à l’âge de quatre-vingt-quatorze ans. ont la tristesse de faire part du décès de survenu le 19 février 2012, à Paris, Janine GERY, à l’âge de soixante-neuf ans. Un culte d’action de grâce au funérarium de Marseille, puis l’inhumation attachée de presse de l’Olympia et chez Polydor, La cérémonie religieuse se tiendra au cimetière de Die ont eu lieu le 17 février. en l’église Saint-Julien-le-Pauvre, Paris 5e, survenu le 21 février 2012, à Paris, le jeudi 1er mars, à 14 heures. Mme Pierre Catala, à l’âge de quatre-vingt-trois ans. Résidence Prado-plage, Bât.-J, Cet avis tient lieu de faire-part. 59, promenade Georges-Pompidou, Selon ses dernières volontés, elle a fait 13008 Marseille. don de son corps au service de la vie. www.maisl.fr/herbert
  • 28. 28 0123 0123 Mercredi 29 février 2012Le déclin du rêve té, un citoyen américain ne doit-il pas un ments censés être imparables aux démo- dien USA Today titrait sur l’explosion de jour ou l’autre être en mesure d’atteindre crates pour défendre l’idée d’une fiscalité l’extrême pauvreté aux Etats-Unis, indi- le haut de la pile ? « No pain, no gain », plus redistributive. Quitte à surfer sur le quant que le nombre de familles vivant entend-on. La « courbe de Gatsby le populisme. avec moins de deux dollars par jour avaitaméricain Magnifique» offre un démenti cinglant à Après avoir vanté la « Règle Buffett », plus que doublé en quinze ans, passant cette théorie. Et aux Etats-Unis comme du nom du milliardaire américain War- de 636 000 en 1996 à 1,5 million en 2011. ailleurs le « talent » se résume bien sou- ren Buffett appelant à taxer davantage Mais l’argument le plus favorable à vent à hériter. les super-riches comme lui, le président a Barack Obama se trouve peut-être tout Le système éducatif américain, autre- lancé, mercredi 22 février, une salve simplement chez son adversaire, le candi- fois considéré comme le meilleur « égali- contre les profits des entreprises. Une ini- dat républicain Mitt Romney. AncienLettre de Wall Street sateur de société », est partie responsable. Une étude récente du Michigan, citée par tiative audacieuse et dangereuse dans un pays où la liberté d’entreprendre est patron de la société de capital investisse- ment Bain Capital, l’homme est à lui seulClaire Gatinois le New York Times, révèle que l’écart de sacrée. Pour ne pas choquer, l’idée a une démonstration de l’injustice fiscale performances entre les étudiants riches consisté en façade à réduire le taux d’im- américaine. Sa petite fortune engrangée et pauvres a bondi de 50 % depuis les position sur les bénéfices de 35 % à 28 %. grâce à son fonds d’investissement est années 1980. Plus que la race, la richesse En façade seulement, car le dispositif vise taxée à hauteur de 15 % comme tout reve-O bsolète le rêve américain ? La pro- Que nous dit cette courbe ? Quel que fait aujourd’hui la différence à l’école. nu du capital. De quoi ranger le candidat messe qu’un homme de rien puis- se, aux Etats-Unis, plus que nulle soit l’angle sous lequel on l’observe, les Etats-Unis sont les plus mauvais. Les iné- Et ensuite ? L’espoir de la bonne fortu- ne d’un ouvrier américain s’amoindrit Le nombre de familles dans le camp de ces hommes d’affaires moins imposés que leur secrétaire puis-part ailleurs, nourrir les espoirs de fortu- galités de richesses se mêlent à un immo- aussi. La crise et le chômage qui tendent vivant avec moins que les revenus du travail, eux, sont taxésne les plus délirants, n’est-il plus qu’unechimère? Le constat cruel, presque désho- bilisme social que l’on pensait réservé à la Veille Europe. L’Amérique de Paris Hilton l’un comme l’autre à comprimer les salai- res n’expliquent pas tout. Car en page 65 de 2dollars par jour a plus entre 10 % et 35 %. Quelques mois après les manifesta-norant pour la première économie mon- se range ainsi loin derrière les pays nordi- du même rapport figure « l’autre graphi- que doublé en quinze ans, tions des Occupy Wall Street opposant lesdiale, a été dressé par les équipes mêmesdu président américain, Barack Obama, ques, mais aussi derrière la France, la Nou- velle-Zélande, le Japon et le Royaume- que le plus commenté» par les experts : une courbe démontrant que, depuis les passant de 636000 en 1 % de privilégiés qui continuent imper- turbablement à s’enrichir aux autresmi-février. En page 177 du rapport écono- Uni… années 2000, le travail d’un Américain 1996 à 1,5million en 2011 99%, le débat que tente de faire naîtremique annuel du président remis au L’ampleur et la distorsion des riches- est de plus en plus mal rétribué alors que Barack Obama peut avoir un parfum deCongrès figure ce qu’on appelle « la cour- ses outre-Atlantique ont déjà été démon- les entreprises amassent de plus en plus aussi à supprimer la plupart des niches lutte des classes. Inadéquat avec labe de Gatsby le Magnifique». Le roman trées par les travaux de l’économiste et de bénéfices. Résultat, les profits des com- fiscales utilisées par les multinationales. culture américaine? Un sondage publiéde Francis Scott Fitzgerald, peinture de la historien français Thomas Piketty. Mais pagnies américaines à 13 % du produit Le projet mort né – il n’a aucune chance par le New York Times et la chaîne de télé-vanité bourgeoise de l’Amérique des aborder cette question avec un Améri- intérieur brut sont historiquement éle- d’être adopté par un Congrès où la cham- vision CBS News soulignait, en octo-années 1920, donne son nom à un graphi- cain et il vous sera répondu que « les vés, observe Evariste Lefeuvre, chez bre des représentants est à majorité répu- bre 2011, que 66 % des Américains pen-que où se croisent, sur un axe horizontal, riches sont riches parce qu’ils le méritent». Natixis à New York. blicaine – a néanmoins permis de démon- sent que la distribution des revenus etles données mesurant le degré d’inégalité Que l’idée quasi communiste qui consis- Le sujet du rapport économique, remis trer que les compagnies américaines ne des richesses aux Etats-Unis devrait « êtredes revenus et, à la verticale, le lien entre terait à prendre aux fortunés pour don- en pleine année électorale, ne doit rien au payaient presque jamais le taux plein. De plus équitable». ple revenu du père et celui de ses descen- ner aux plus démunis n’est pas une juste hasard. En insistant sur les inégalités quoi nourrir des rancœurs inédites? Quel-dants, baromètre de la mobilité sociale. récompense du talent. A force de pugnaci- sociales, le document offre des argu- ques jours plus tard, le 24 février, le quoti- gatinois@lemonde.frC’est tout vu ! | chronique télé ABONNEZ-VOUSpar Isabelle TalèsTous des «Artists» A LA NOUVELLE FORMULE Week-end DU MONDE !C ’est un lendemain de victoi- venir à faire varier ses réponses re, un lendemain de coq qui quand, d’une chaîne à l’autre, se chante. Sauf que les écrans posent les mêmes questions.sont pavoisés de noir et blanc plu- Qu’avez-vous ressenti à l’annoncetôt que de bleu-blanc-rouge et de votre victoire? «Je pesaisqu’au lieu de voir, revoir et 500kg; je me suis laissé porter.» Dere-revoir des buts, des essais ou quoi avez-vous envie maintenant?des points gagnants, on voit, «D’un osso bucco; de faire monrevoit et re-revoit l’ouverture de métier.» Et la grosse tête? Non, tou-l’enveloppe, la montée sur scène, jours pas. Mais il montre un sourcilles remerciements. Lundi agacé quand Gilles Bouleau, sur27février, le triomphe du film fran- TF1, lui demande si le «putain!»çais The Artist aux Oscars a été célé- lancé sur scène était «prémédité».bré à la télévision comme le serait «Vous croyez qu’on calcule ce genreune grande victoire sportive (sur de chose? Ça sert pas à grand-choseterrain adverse): longuement, fiè- de le relever, en fait.»rement, franchement, fran-chouillement… Allez, pour unjour, nous sommes tous comme Jean DujardinHollywood semble nous voir et et ses partenairesnous aimer : tous des Artists char-mants, so French, délicieusement. se doutent-ils Sur i-Télé, les présentateurs de dela reconnaissancela tranche 17 heures-20heures s’of-frent ce petit plaisir: ils apparais- qu’on leur doit d’avoirsent en noir et blanc, muets, et ce transformé par prélèvementn’est pas si mal car, à cette heure-là, il n’y a déjà plus grand-chose à en jour de gloire ce qui automatiquedire. A part appeler les envoyés s’annonçait commespéciaux, et les prévenir, commesur BFM TV, qu’«ici, on est très une tristounette les quotidiens du week-endfiers». Mais le jour se lève sur journée de campagne? +LosAngeles, et l’ambiance estbeaucoup moins électrique, plus Jean Dujardin et ses partenaires 5 suppléments thématiquesdu tout glamour. Qu’à cela ne tien- se doutent-ils de la reconnaissance +ne, le correspondant d’i-Télé surSunset Boulevard crée le suspen- qu’on leur doit d’avoir transformé en jour de gloire ce qui s’annonçait M le magazine du Mondese: «La question qui se pose ce comme une tristounette journée +matin est: où est passé Jean Dujar-din? Il y a les rumeurs les plus folles de campagne entre une visite au Salon de l’agriculture et le deuxiè- accès à l’Edition abonnés du Monde.frà propos de l’acteur français osca- me numéro de « Parole de candi-risé…» Ah non ! pas déjà, se déso- dat», sur TF1 ? La présentatrice,le-t-on. «Selon certains, il rentre- Laurence Ferrari, imagine un scé-rait sur la France à bord d’un avion nario: «Peut-être que l’élection seprivé qui partirait de LosAngeles joue ici, sur ce plateau…» L’invité,non-stop jusqu’au Bourget.» Si ce François Hollande, décrit un bilann’est que ça, se rassure-t-on. «Mais noir et un avenir plus blanc. Et BULLETIN D’ABONNEMENT A compléter et à renvoyer avec votre règlement sous enveloppe affranchie à : Le Monde – Service abonnementsen fait, Jean Dujardin se repose. Il a l’agricultrice à qui il propose un OFFRE RÉSERVÉE À UN PREMIER ABONNEMENT A 1100 – 62 066 Arras Cedex 9encore des interviews à faire…» « contrat collectif» pour fixer le □ OUI, je m’abonne au Monde pour 13 € par mois. 121EMWAMQ En effet, il enchaîne le «19/20» prix du lait réplique: « Un bon Je recevrai : les quotidiens du week-end + 5 suppléments LE PORTAGE VOUS EST OFFERT*. MERCI DE NOUS COMMUNIQUERsur France 3, les « 20heures» de contrat, comme un contrat de ciné- + M le magazine du Monde + l’Edition abonnés sur web, iPhone LES INFORMATIONS NÉCESSAIRES À VOTRE LIVRAISON.France 2 puis TF1, et ce n’est pas le ma, quoi.» Ah, si toutes les campa- et iPad et EN CADEAU le Bilan du monde 2012. 1. Pour faciliter le dépôt de votre journal, merci de compléter ces informations :moindre de ses mérites que de par- gnes se faisaient à Hollywood! p Nom et prénom.................................................................................................... 01 Maison individuelle 06 Interphone : Oui Non Adresse.................................................................................................................................. 02 Immeuble 07 Dépôt chez le gardien / accueil CP Ville .......................................................................................... * A Paris et certaines grandes villes. 03 Code daccès : .............. 08 Boîte aux lettresA ne pas manquer sur 0123.fr Je choisis de régler : 04 Bât. N° .......... 09 Dépôt spécifique le week-end 13 € par mois pendant 1 an par prélèvement automatique sur ma carte bancaire. 05 Escalier N°.......... ........................................................................................... 156 € en1seule fois pour 1an.ExpositionPicasso à l’œuvre par Chèque bancaire à l’ordre de la Société éditrice du Monde 2. Pour faciliter nos échanges et rester informé(e) de vos prochaines publications,Pendant dix-sept ans, Ismaël Duncan, photographe de guerre, a suivi le Carte bancaire : Visa Mastercard American Express je vous indique mon adresse e-mail et mes numéros de téléphone :peintre Pablo Picasso, à l’initiative de Robert Capa. On lui doit quelques- N° E-mail :unes des photos les plus marquantes du peintre, prises parfois dansl’intimité de l’artiste. Sur son blog, Lunettes Rouges évoque l’exposition Date et signature Tél. fixe : 0..... / ..... / ..... / ..... / ..... Tél. portable : 06 / ..... / ..... / ..... / ..... Date de validitéconsacrée à ces deux figures de l’art du XXe siècle par La Piscine, ✁le musée de Roubaix. Cryptogramme* Offre valable en France métropolitaine jusqu’au 31/03/2012. En application des articles 38, 39 et 40 de loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et de radiation des informations vous concernant en vous adres-http://lunettesrouges.blog.lemonde.fr/ * Veuillez noter ici les 3 derniers chiffres sant à notre siège. Par notre intermédiaire, ces données pourraient êtres communiquées à des tiers, sauf si vous cochez la case figurant au dos de votre carte bancaire. ci-contre Dans la limite des stocks disponibles. Expédition sous 3 semaines à réception de votre règlement.pTirage du Monde daté mardi 28 février 2012 : 368 784 exemplaires. 123