• Like
ICA
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

Published

 

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
709
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
45
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide
  • Considérée jusqu'alors comme un marqueur précoce d'infection sévère d'origine bactérienne, parasitaire ou fungique, la procalcitonine (PCT) semble jouer un véritable rôle de médiateur de l'inflammation. La PCT (peptide de 12,6 kD) est une prohormone de la calcitonine qui a été découverte en 1993. Après une injection bactérienne, elle est détectable dès la troisième heure et le pic se situe entre la 12e et la 18e heure. Sa synthèse se fait principalement dans le foie et son taux normal est inférieur à 0,5 ng · mL-1. Outre son intérêt dans le diagnostic infectieux : méningite bactérienne chez l'enfant, dans les pancréatites infectées  [33] , en postopératoire septique de chirurgie colo-rectale, la PCT semble avoir une valeur pronostique au cours du choc septique 

Transcript

  • 1. Les états de choc insuffisance circulatoire aigue Dr GHADDAB ANIS Anesthésie réanimation .CHU Farhat Hached
  • 2. PAM = DC x RVS VES x FC x RVS
  • 3.  
  • 4. Etats de choc
    • Hypovolémique : hémorragie , déshydratation , plasmorragie
    • Cardiogénique : IDM , contusion myocarde
    • Septique
    • Anaphylactique
    • Obstructif : embolie pulmonaire massive , tamponnade , pneumothorax compressif
  • 5.
    • Inadéquation entre les besoins et les apports énergétiques tissulaires de l’organisme
    • Incapacité du système cardiovasculaire à assurer une perfusion tissulaire normale
    • Hypotension artérielle + signes d’hypoperfusion périphérique + acidose lactique (anaérobiose)
  • 6. Comment reconnaitre ICA ?
  • 7.
    • Hypotension artérielle : PAS < 90 mmHg
    • ou chute de la PAS de > 40 mmHg par rapport à la PAS de base
    • Tachycardie ,Pouls artériels périphériques filants voire absents
    • Bradycardie : signe de gravité
  • 8.
    • Anxiété, agitation, sensation de malaise général
    • Tachypnée
    • Sensation de soif.
    • Pâleur des téguments
    • Extrémités cyanosées, avec parfois marbrures des Membres et de l'abdomen
    • Peau froide aux extrémités (doigts, orteils, nez)
    • Sueurs froides plus ou moins diffuses
    • Ralentissement du remplissage capillaire
  • 9.
    • oligurie
    • Marbrures, en particulier au niveau des genoux
    • Cyanose périphérique (lit capillaire des ongles)
    • Troubles de la conscience
    • Veines plates
    • Signes de déshydratation: pli cutané, soif
    • En cas d’hémorragie: pâleur cutanéomuqueuse
  • 10.  
  • 11.  
  • 12.  
  • 13.  
  • 14.  
  • 15.
    • Patiente âgée de 80 ans
    • ATCD : DID , HTA
    • Admise aux urgences pour altération de l’état général
    • Confuse
    • TA : 8/4 FC = 130batt/min
    • Polypneique à 25 /min
    • Marbrures genou
    • Froideurs des extrémités
    • Température : 39
  • 16.
    • Scope : SPO2 , PNI , electrocardioscope
    • 2 VVP de bon calibre
    • Apport d’O2 par masque à haute concentration
    • Sonde vésicale
  • 17. Ionogramme , Glycémie , urée , creatininémie NFS , TP , TCA ,INR, Fibrinémie Troponines CRP , Procalcitonine GDSA + Lactatemie Bilan infectieux : hémocultures , ECBU , Rx thorax ECG
  • 18.
    • Na + = 140 mmol/l K+ = 4mmol/l
    • Ureé = 15 mmol/l créatininémie = 180 µmol/l
    • Ph = 7,20 mmol/l HCO3- = 15 mmol/l
    • PaCO2 = 25 mmHg
    • Lactates = 8 mmol/l
    • CRP = 150 mg/l GB = 24 000 troponines Ic = 0,05 ng/ml
    • ECBU : Leucocytes = 42000 Examen direct : BG -
  • 19. Syndrome de réponse Inflammatoire systémique (SIRS) ≥ 2 signes
    • Température > 38,3 °C ou < 36 °C
    • FC > 90/min
    • FRp > 20/min ou PaCO2 < 32 mmHg
    • GB > 12 000 ou < 4000/mm3 ou > 10%
    • de PNN immatures
    Sepsis SIRS + Infection présumée ou identifiée Sepsis sévère Sepsis + Lactates > 4 mmol/l ou Hypo TA ou ≥ 1 Défaillance viscérale
  • 20. Défaillances viscérales
    • Respiratoire : PaO2/FIO2 < 300
    • Rénale : Creatininémie > 176 μmol/l
    • Coagulation : CIVD
    • Hépatique : INR > 4
    • Encéphalopathie septique : Glasgow < 13
  • 21. EDC septique
    • Sepsis sévère + hypotension artérielle : PAS < 90 mmHg
    • ou ↓ de PAS > 50 mmHg / PAS de base malgré un
    • remplissage vasculaire par 20 à 40 ml/Kg
  • 22. Altérations hémodynamiques
    • Hypovolémie vraie
    • Hypovolémie relative
    • Défaillance cardiaque
  • 23.
    • Antibiothérapie précoce
    • Contrôle du foyer infectieux
    Réanimation Hémodynamique
  • 24. Mesure invasive de la PA : cathéter artériel fémoral ou radial ++
  • 25. Voie veineuse centrale
  • 26. Remplissage vasculaire
  • 27.
    • Cristalloïdes : Sérum salé isotonique 0,9%
    • Ringer lactate
    • Sérum salé hypertonique 7,5%
    • Colloïdes de synthèse : Gélatines : Plasmagel , Gelofusine
    • Haemaccel
    • Dextrans
    • Hydroxyethylamidons : Voluven , Hesteril
    • Colloïdes naturels : Albumine 4 % et Albumine 20 %
  • 28. 80 à 100 3 à 4 20 0,5
  • 29. Contres indication au RL : Hyperkaliémie Insuffisance hépatique sévère Traumatisme crânien Contres indication au SS 0,9% : Hypernatrémie
  • 30.  
  • 31.  
  • 32.  
  • 33.
    • Noradrénaline +Dobutamine
    • Ou adrénaline
  • 34.
    • Noradrénaline / Adrénaline :
    • 0,5 mg/h augmenter par paliers de 0,5mg/h
    • Dobutamine :
    • 5µg/kg/min ( 20 mg/h) augmenter par paliers de 5mg/h