Your SlideShare is downloading. ×
COMA
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Introducing the official SlideShare app

Stunning, full-screen experience for iPhone and Android

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

COMA

2,005
views

Published on


0 Comments
2 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
2,005
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
75
Comments
0
Likes
2
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide
  • Mutisme absolu qui s'inscrit dans le contexte d'une akinésie générale tout aussi absolue et qui n'épargne, dans les cas typiques, que les mouvements du regard, c'est-à-dire une présence oculaire. Se différenciant donc de l'adynamisme uniquement verbal, ce mutisme est attribuable à une lésion pouvant être située à différents niveaux de l'axe céphalorachidien: substance grise périaqueductale du tronc cérébral, thalamus, gyri cingulaires dans leur moitié antérieure.
  • Transcript

    • 1. COMA Dr GHADDAB ANIS Anesthésie Réanimation .CHU Farhat Hached Sousse
    • 2. Vérifier l’authenticité du coma
      • Looked in syndrome
      • Protubérance
      • Paralysie des 4 membres
      • Paralysie des nerfs crâniens
      • Conscience normale
      • Mutisme akinétique
      • Le patient ne parle pas
      • n’obéit pas
      • les yeux ouverts
      • ne bouge pas
      • Névrose hystérique +++
      • Clignement des cils 
      • Résistance à l’ouverture des paupières 
      • Evitement du membre supérieur 
    • 3. Score de Glasgow Ouverture des yeux Réponse verbale Réponse Motrice 4 : Spontanée 5: Orientée 6 : A la demande 3: A l’appel 4: Confuse 5: Adaptée à la douleur 2: A la douleur 3: Incohérente 4: Retrait 1: Nulle 2: Incompréhensible 3: Flexion stéréotypée (décortication ) 1: Nulle 2: Extension stéréotypée (decerebration) 1: Nulle
    • 4.  
    • 5. Réflexes du tronc cérébral
    • 6. Score de Liége Aucun réflexe 0 Fronto-orbiculaire 5 Oculo-céphalique vertical 4 Photo moteur 3 Oculo-céphalique horizontal 2 Oculo-cardiaque 1
    • 7.  
    • 8.
      • Examens complémentaires 1 ère intention:
      • Une Glycémie au doigt ( Dextro)
      • Natrémie , urée , créatininemie , bilan hépatique (SGOT,SGPT, dosage facteur V)
      • Recherche de toxiques dans le sang et les urines :
      • Benzodiazépines, Antidépresseurs Tricycliques , Alcool
    • 9.  
    • 10.  
    • 11.
      • PLS
      • Assurer la perméabilité des voies aériennes
      • Apport O2 par sonde nasale ou masque facial
    • 12. Intubation trachéale et ventilation mécanique
      • Si Glasgow < 10
      • Si disparition des réflexes de protection des voies aériennes
      • Etat de mal convulsif
      • Coma post critique prolongé
      • Défaillance respiratoire
    • 13. Prise en charge des crises convulsives de l’adulte aux urgences
    • 14.
      • Patient âgé de 25 ans
      • ATCD : maladie épileptique sous Gardenal 3 cp (50mg) /jour
      • Admis aux urgences
      • Retrouvé dans la rue en coma avec score de glasgow à 3
    • 15.
      • Aux urgences :
      • OY : à l’appel RV : confuse RM : orientée
      • Pupilles intermédiaires réactives
      • Tous les réflexes du tronc cérébral sont présents
      • Pas de déficit moteur ni sensitif
      • Pas de raideur de nuque
      • Apyrétique
      • Examen cardio-pulmonaire sans anomalies
    • 16.
      • Scope : SPO2 , PNI , electrocardioscope
      • 2 VVP de bon calibre
      • Apport d’O2 par masque à haute concentration
    • 17.
      • Comment expliquer l’évolution du score de glasgow ?
      • Quels signes cliniques faut il rechercher pour
      • confirmer votre hypothèse diagnostique ?
      • Examens complémentaires à faire ?
    • 18.
      • Glycémie au doigt
      • Ionogramme sanguin , Natrémie , calcémie , Glycémie
      • GDSA
      • Recherche de toxiques dans le sang et les urines
      • CPK et Lactates : conséquences de la crise
    • 19.
      • Glycémie capillaire = 1g/l
      • Na+ = 137mmol/l Ca++ = 2,8mmol/l
      • Glycémie = 6,3 mmol/L
      • CPK : 600 UI/l Lactates = 2,5 mmol/l
      • Recherche de toxiques : positive à l’alcool
      • Acoolemie = 4 g/l
    • 20. Facteur de décompensation?
    • 21.
      • Mauvaise observance du traitement
      • Sous dosage du traitement
      • Ivresse aigue ou sevrage alcoolique
      • Privation de sommeil , surmenage
      • Infection intercurrente
      Chez un épileptique connu
    • 22.
      • Gardénalemie = 5 mg/l ( Nle : 10 à 30 mg/l)
    • 23.
      • 30 minutes après son admission aux urgences le patient a
      • présenté une crise convulsive tonico-clonique généraliseé
      • Conduite à tenir ?
    • 24.
      • PLS
      • Canule de Guedel ( oropharyngée) : éviter la morsure de la langue
      • Assurer la perméabilité des voies aériennes
      • Diazepam ( Valium ) 10 mg IV
      • Glycémie au doigt (dextro)
    • 25.  
    • 26.
      • La crise a cédé après 10 mg des Valium
    • 27.
      • Mettre la patiente sous un antiépileptique de
      • durée d’action prolongée et hospitalisation neurologie
    • 28.  
    • 29. indications IOT
      • Défaillance respiratoire :
      • Encombrement majeur , Acidose respiratoire , Hypoxémie sévère
      • Inhalation bronchique
      • Persistance de la crise malgrés 2 bolus de 10 mg de Diazepam
      • Coma profond persistant : Glasgow < 10