CRDA de Pontivy : les liens agriculteurs-agroalimentaire

  • 1,532 views
Uploaded on

Avec plus du quart des exploitations morbihannaises et une très forte densité d'entreprises agroalimentaires, le Comité Régional de Développement Agricole (CRDA) de Pontivy est un poids lourd de …

Avec plus du quart des exploitations morbihannaises et une très forte densité d'entreprises agroalimentaires, le Comité Régional de Développement Agricole (CRDA) de Pontivy est un poids lourd de l'agriculture départementale. Le hors-sol y est particulièrement bien implanté même si l'on retrouve l'ensemble des productions rencontrées habituellement en Bretagne. Gros plan sur ce territoire situé au nord du Morbihan, à la frontière avec les Côtes d'Armor.

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
1,532
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
10

Actions

Shares
Downloads
2
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. 22 Morbihan /14 décembre 2012 CRDA de Pontivy : les liens agriculture-agroali m Avec plus du quart des situés. Ronsard, localisé à Bignan, est exploitations morbihannaises spécialisé dans l’abattage et la trans- et une très forte densité formation de poulets et de dindes et d’entreprises agro- emploie pas moins de 700 personnes. B. Compagnon alimentaires, le Comité Cela fait de cette filiale de Triskalia Régional de Développement le premier employeur privé du CRDA. Agricole (CRDA) de Pontivy est Celvia est l’autre gros abattoir du secteur. Situé à St-Jean-Brévelay et un poids lourd de l’agriculture appartenant à LDC, il emploie environ départementale. Le hors-sol 500 personnes. Ronsard, la société y est particulièrement bien Bernard et Celvia sont les 3 premiers implanté même si l’on retrouve employeurs privés toutes activités l’ensemble des productions confondues sur le CRDA de Pontivy. rencontrées habituellement A cô t é d e ce s p ro d u c t i o n s q u i en Bretagne. Gros plan sur engendrent de nombreux emplois ce territoire situé au nord du en aval, le lait est comme pour l’en- Morbihan, à la frontière avec semble de la Bretagne une produc- les Côtes d’Armor . tion très structurante du CRDA. En 2010, 714 exploitations ont produit 245 millions de litres de lait, un volume Avec ses 6 cantons et ses 91 000 ha, le stable sur 10 ans et représentant 24 CRDA de Pontivy représente 25 % de la % de la référence départementale. SAU du département d’après le recen- Le canton de Rohan est par ail- sement agricole de 2010 (RA 2010). Sur le territoire, lagriculture irrigue de très leurs le premier canton laitier du Celle-ci a reculé de 3,9 % entre 2000 nombreuses entreprises agroalimentaires. Morbihan avec 62 millions de litres. et 2010 avec des variations notables A noter que Lactalis possède une usine d’un canton à l’autre : Rohan est ainsi à Pontivy employant 280 salariés et l’un des rares cantons morbihannais spécialisée dans la mozarella et la à avoir vu sa SAU augmenter (certes rassemble 31 % des surfaces du poudre de lait. L’élevage bovin allaitant de seulement 0,5 %) alors que dans département. Baud, St-Jean-Brévelay est en revanche assez peu présent : on le même temps, celle de Saint-Jean- et Locminé, les trois cantons du sud dénombre 3500 vaches allaitantes soit Brévelay a chuté de 10 %. Le RA 2010 du territoire, sont aussi les 3 premiers 16 % des effectifs départementaux. dénombre par ailleurs 1518 exploita- cantons morbihannais en nombre de tions agricoles professionnelles, soit 27 m² ayant chacun plus de 90 000 m². Une filière légume % des 5 622 que compte le Morbihan. En lien avec cette production, deux bien développée En 10 ans, leur nombre a baissé de gros abattoirs concourent de manière A côté de ces productions animales, les 26 % sur le CRDA, un taux de res- très importante à la vie économique agriculteurs du CRDA de Pontivy sont tructuration semblable à la moyenne des communes sur lesquels ils sont aussi en pointe dans la production de départementale. Porcs et volailles Orientation des exploitations agricoles professionnelles sont très présents du CRDA de Pontivy Avec 25 % de la SAU départemen- tale, les agriculteurs du CRDA ont % par rapport Nombre produit plus de 43 % des porcs char- au Morbihan cutiers du département en 2011. 504 Exploitations agricoles élevages de porcs étaient dénom- 1 518 27,0 % professionnelles brés, tous types confondus, Locminé et Baud étant les deux cantons en SAU 91 000 ha 24,8 % comptant le plus. En lien avec cette Lait produit 245 millions litres 23,5 % production, l’entreprise Bernard SA, spécialisé dans l’abattage-salaison, Nombre de vaches 3 516 têtes 15,0 % emploie plus de 600 personnes sur la allaitantes commune de Moréac, près de Locminé. Ce lien très fort entre agriculture et Nombre de porcs 1 038 758 43,4 % agroalimentaire est une des carac- charcutiers produits téristiques de ce territoire. La filière avicole en est un autre exemple mar- m² de bâtiments 487 000 30,8 % quant. Avec 487 000 m² de bâtiment de de volailles de chair volaille de chair, le CRDA de Pontivy
  • 2. /14 décembre 2012 Morbihan 23ali mentaire x Nombre dexploitations par canton sur le CRDA de Pontivy légumes et de pommes de terre tout particulièrement. Le territoire profite ainsi du fait d’avoir les meilleures terres Cléguérec du département. D’après le RA 2010, il y avait 1700 ha de pommes de terre en 230 2010, principalement sur les cantons Pontivy 225 de Pontivy et Cléguérec. Cela équivaut à 74 % des surfaces du département. 256 Les surfaces dévolues aux légumes Le Faouët Baud Rohan sont aussi importantes puisqu’elles 249 Ploërmel représentent 50 % des surfaces du 295 département. Ce sont des légumes principalement destinés à l’indus- Locminé 263 Locminé S Jean t trie : haricots, petits pois, flageolets principalement.£Avec là encore d’im- Hennebont portants outils de transformation à la Brévelay clé : Altho à Saint-Gérand qui est spé- cialisé dans la production de chips et D’Aucy à Moréac. Groix Vannes Questembert Arnaud Haye Ile dHouat Chargé détudes économiques Ile de Hoedic arnaud.haye@morbihan.chambagri.fr Belle-Ile Source : Agreste - RA 2010 ENTRETIEN AVEC GAËTAN LE SEYEC, PRÉSIDENT DU CRDA DE PONTIVY Agriculture et agroalimentaire, des liens dévidence Gaëtan Le Seyec, éleveur en qu’a connus l’entreprise ces derniers mois. GAEC à Guern, est le président Dès que l’agriculture connaît des difficultés, du CRDA de Pontivy. Il répond cela a des conséquences pour l’ensemble aux questions de Terra sur de la filière et de l’économie locale. C’est l’agriculture du secteur de pour cela qu’il est important d’informer pour Pontivy. anticiper les problèmes. G Justement, quels sont les enjeux sur le G Ce qui frappe sur le territoire du territoire de Pontivy ? CRDA de Pontivy, c’est non seulement Un des enjeux dont on parle actuellement et le poids de l’agriculture mais aussi celui dont on commence à avoir des exemples sur de l’agroalimentaire. L’un est l’autre le terrain est le risque que des éleveurs ou sont intiment liés et interdépendants. des producteurs de légumes abandonnent Cela paraît évident pour ceux qui sont leurs productions pour faire des grandes immergés dans la filière mais ce n’est cultures. Ceci est dû non seulement aux malheureusement pas le cas pour tout prix élevés des céréales, mais aussi aux le monde. C’est pourquoi un de nos rôles contraintes bien moins fortes en termes de au sein du CRDA est d’être des interlocu- travail mais aussi d’environnement. Avec teurs auprès des politiques de tout éche- toutes les conséquences que cela peut avoir lon (local, départemental et national) et de leur faire prendre pour l’emploi dans nos régions. C’est pour cela qu’il est conscience que l’agriculture est le premier maillon d’une important que les agriculteurs soient plus présents dans chaîne dont dépend la plupart de nos emplois sur le territoire. les lieux de décisions type communautés de communes et Pour illustrer cela, le recul du nombre d’élevages avicoles et SAGE. Les agriculteurs ont déjà montré qu’ils étaient prêts à de surfaces de bâtiments ces dernières années expliquent faire des efforts pour améliorer leurs pratiques, mais toute pourquoi l’usine de Doux a dû fermer à Locminé en 2008 exigence irréaliste placée sur eux aura des conséquences avec 450 emplois perdus, et ce avant même les déboires bien au-delà de l’agriculture.