Your SlideShare is downloading. ×
Crda de ploermel
Crda de ploermel
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Crda de ploermel

1,358

Published on

A la frontière des Côtes d’Armor et de l’Ille-et-Vilaine, le Comité Régional Développement Agricole (CRDA) de Ploërmel se rapproche de celui de Pontivy, décrit la semaine passée. Les liens entre …

A la frontière des Côtes d’Armor et de l’Ille-et-Vilaine, le Comité Régional Développement Agricole (CRDA) de Ploërmel se rapproche de celui de Pontivy, décrit la semaine passée. Les liens entre agriculture et agroalimentaire y sont forts et leur poids dans l’économie locale
prédominant. Si l'élevage reste très présent, ici plus qu'ailleurs, la végétalisation opère.

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
1,358
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
11
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. 22 Morbihan / 21 décembre 2012 CRDA de Ploërm A la frontière des Côtes d’Armor et de l’Ille-et-Vilaine, le Comité Régional Développement Agricole (CRDA) de Ploërmel se rapproche de celui de Pontivy, décrit la semaine passée. Les liens entre agriculture et agroalimentaire y sont forts et leur poids dans l’économie locale prédominant. Si lélevage reste très présent, ici plus quailleurs, la végétalisation opère. Si l’on devait donner un chiffre qui per- La SAU semble aussi être mieux pré- usines de lait morbihannaise est pré- mette de mesurer le poids de l’agri- servée sur le CRDA qu’ailleurs. Celle-ci sente à Malestroit : elle appartient à culture du CRDA de Ploërmel dans recule de 1,9 % entre 2000 et 2010 alors SODIAAL et fabrique de l’emmental et le département, 23 % fournirait sans qu’elle baisse en moyenne de 4,4 % sur des poudres de lait. Quant à l’élevage de doute une bonne approximation. 23 % le Morbihan. Ploërmel et la Trinité- bovins viande, il concerne 47 exploita- car cela correspond à la fois à sa part Porhoët gagnent même des ha de SAU tions spécialisées. On dénombre 4 250 d’exploitations agricoles profession- (respectivement 0,5 % et 0,1 %), chose vaches allaitantes soit 19 % des effec- nelles dans le département, mais aussi suffisamment rare pour être souligné ! tifs départementaux. à celle de sa SAU et de la quantité de En ce qui concerne le hors-sol, le porc lait produite. Ainsi, 1 281 exploitations Comme ailleurs en Morbihan, est plus présent que la volaille de chair. professionnelles agricoles étaient le lait est l’activité dominante Les éleveurs du CRDA ont ainsi produit dénombrées en 2010 par le recense- Le lait concerne un peu plus de la l’équivalent de 27 % des porcs charcu- ment agricole. Avec cependant des moitié des agriculteurs du CRDA de tiers du Morbihan. En 2011, il y avait variations notables entre les 7 cantons Ploërmel : ils étaient 663 éleveurs et 276 élevages tous types confondus, la que compte le CRDA : Malestroit et ont produit 237 millions de litres en Trinité-Porhoët et Malestroit ayant les Josselin connaissent un nombre impor- 2010, Malestroit et Josselin assurant plus gros effectifs. Un gros outil d’abat- tant d’exploitations. Celles-ci sont rela- à eux seuls près de la moitié de ces tage-transformation, GAD, est situé à tivement petites avec 54 ha en moyenne volumes. Sur l’ensemble du CRDA, la Josselin. Il emploie 630 personnes ce contre 62 ha pour le département. A production a augmenté de 5 % en 10 qui en fait le premier employeur toutes l’inverse, sur Ploërmel et Mauron, ans bien que le régime des quotas soit activités agro alimenatires confondues les exploitations font plus de 70 ha de toujours en vigueur, ce qui en fait le du CRDA. En aviculture, on comptait moyenne. Cette diversité de taille est secteur le plus dynamique du Morbihan. 299 000 m² de bâtiments de volailles de une des caractéristiques du territoire. Du point de vue industriel, une des trois chair en 2010, soit 19 % des surfaces du département. Le seul outil industriel présent sur le secteur est l’abattoir de Orientation des exploitations agricoles professionnelles Sérent qui appartenait à Doux. Depuis du CRDA de Ploërmel sa mise en redressement judiciaire en % par rapport juin, ce site a été repris par LDC avec Nombre au Morbihan plus de 110 postes de supprimés à la Exploitations agricoles clé. 1281 22,8 % La production d’œufs est bien implan- professionnelles tée sur le territoire du CRDA puisqu’elle SAU 84 000 ha 22,8 % compte environ 70 élevages en 2010. Le canton de Ploërmel est au cœur de Lait produit 237 millions litres 22,7 % ce bassin de production et c’est aussi là qu’opère PEP (Produits Elaborés Nombre de vaches allaitantes 4 251 têtes 18,7 % Ploërmel), industriel spécialisé dans la fabrication de produits élaborés d’œufs, Nombre de porcs charcutiers 648 801 27,1 % frais et surgelés. produits M² de bâtiments de volailles Les céréales gagnent 299 000 19,0 % du terrain de chair La végétalisation, aussi appelée céréa- Source Agreste - RA 2010
  • 2. / 21 décembre 2012 Morbihan 23mel : des agriculteurs dynamiques et impliqués lisation, est un phénomène qui est très débattu et dont la réalité est parfois difficile à appréhender. Si l’élevage Nombre d’exploitations agricoles professionnelles par canton est encore très dominant, le secteur sur le CRDA de Ploërmel de Ploërmel montre néanmoins que les surfaces en grandes cultures pro- gressent. En l’espace de 10 ans, la SAU consacrée aux céréales est passée de La Trinité-Porhoët 33 200 ha à 35 745 ha, soit une hausse Mauron de 7,8 %. Parallèlement, le nombre 198 d’exploitations spécialisées en grandes 119 Le Faouët Josselin cultures a presque doublé : elles étaient 65 en 2000 et sont 118 en 2010. Le 246 135 Ploërmel Ploërmel CRDA possède des conditions pédo- climatiques favorables aux grandes Locminé 130 Malestroit cultures. Cela explique que leur part 303 Guer dans la SAU est de 48 % contre 35 % Hennebont pour le département. Le fait que les La Gacilly céréales bénéficient de bons prix ces Vannes Questembert 150 dernières années, que le travail y est Groix bien moins contraignant qu’en élevage et que leur culture est possible sur la région fait que le CRDA de Ploërmel est plus susceptible que d’autres à la végétalisation. Ile dHouat A noter : Ile de Hoedic "Pour des raisons dextractions statistiques, les Belle-Ile communes de Saint Laurent sur Oust et de Saint Congard qui font partie du canton de Rochefort et Pleucadeuc du canton de Questembert nont pas été Arnaud Haye inclues dans les chiffres présentés dans cet article, Chargé détudes économiques Source Agreste - RA 2000 et 2010 bien quelles fassent partie du CRDA de Ploërmel." arnaud.haye@morbihan.chambagri.fr Jean-Paul Touzard, éleveur en GAEC à Taupont, est le président du CRDA de Ploërmel. "Etre acteur du développement" l Quel est votre jugement sur l’agriculture du privée. En revanche, CRDA de Ploërmel et sur son avenir ? en s’impliquant dans la L’agriculture du CRDA est dynamique sur la plupart des sec- vie des territoires, les teurs comme en témoigne le nombre élevé d’installations, le agriculteurs peuvent fait qu’il y ait beaucoup d’entraide, types CUMA. Nous avons vraiment être acteur aussi plusieurs GVA qui fonctionnement bien et de nombreux du développement de agriculteurs et agricultrices qui participent à des formations l’agriculture. Sur le et aux actions de développement. En revanche, nous sommes CRDA de Ploërmel, plus inquiets quand à la santé de certains outils industriels, nous essayons d’être présents à tous les niveaux, de la qui quant ils vacillent, comme on l’a vu pour Doux, sont des- commune jusqu’au pays. Cela nous permet par exemple de tructeurs sur le plan social et déstabilisent l’ensemble de la développer des projets type méthanisation collective, déve- filière. loppement d’une filière bois énergie. Le projet de création d’un abattoir à Sérent est aussi une bonne illustration de l Quels sont les leviers qu’ont les agriculteurs cette implication des agriculteurs dans l’économie locale : pour limiter les conséquences de ces en travaillant en autres avec les collectivités et les bouchers accidents ? locaux, ils se battent pour que cet abattoir de proximité voit Face à des faillites de type Doux, les agriculteurs ne peuvent le jour et qu’il bénéficie à l’économie locale. pas grand-chose étant donné que Doux est une entreprise

×