Circuits alimentaire de proximité : les règles d'étiquetage et d'information de la clientèle

  • 103 views
Uploaded on

Les producteurs en vente directe ont l'obligation de respecter la réglementation en terme d'étiquetage de produit. Ce qui peut se révéler quelques fois complexe. Cette obligation doit aussi s'intégrer …

Les producteurs en vente directe ont l'obligation de respecter la réglementation en terme d'étiquetage de produit. Ce qui peut se révéler quelques fois complexe. Cette obligation doit aussi s'intégrer dans l'aspect plus global de la communication produit et du packaging.

More in: News & Politics
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
103
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2

Actions

Shares
Downloads
0
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. 18 Morbihan / 28 février 2014 / 28 février 2014 Circuits alimentaires de proximité : les règles d’étiquetages et d’information de la clientèle / 28 février 2014 Les producteurs en vente directe ont l’obligation de respecter la règlementation en terme d’étiquetage de produit. Ce qui peut se révéler quelques fois complexe. Cette obligation doit aussi s’intégrer dans l’aspect plus global de la communication produit et du packaging. Les étiquettes, le logo, les panneaux, les affiches, l’emballage, les couleurs, l’étal, le site internet constituent les éléments obligatoires ou incontournables pour informer le consommateur, mais aussi pour positionner son image de marque à travers le packaging de ses produits. Une stratégie commerciale sur l’exploitation : pourquoi ? Organiser sa communication c’est tout d’abord faire son choix de support, son lieu de diffusion et sa période de promotion. C’est une opération de séduction qui doit déclencher une envie chez le consommateur, en prenant en compte pour cela ses besoins. D'après les études menées auprès des consommateurs qui achètent en circuits courts, les trois qualités essentielles attendues sont la fraicheur du produit, le goût des aliments et la relation avec le producteur (confiance dans la qualité des produits, contact avec le monde rural). Par ailleurs, en fonction du mode de commercialisation (panier, point de vente collectif, marché, vente directe à la ferme, boutique spécialisée), les consommateurs recherchent également la praticité, la proximité géographique, le soutien à la production locale, le soutien à un mode de production (paysan, écologique, biologique), la connaissance de l'origine des produits. Ces éléments peuvent orienter les producteurs en vente directe dans leurs arguments de vente, mais également pour leurs supports de communication y compris le packaging de leurs produits. Ce que l’on veut ce n’est pas le produit mais la satisfaction d’un besoin ! C’est autour de la grille "SONCAS" que les besoins du consommateur tournent : Sécurité, Orgueil, Nouveauté, Confort, Argent et Sympathie. Un produit pour se vendre doit tenir compte de tous ces éléments. Petit résumé de la réglementation étiquetage Le code de la consommation indique que sur l’étiquette des produits pré-emballés doivent être mentionnés au minimum : La dénomination de vente : il doit s'agir d'une dénomination descriptive de la denrée ; La liste des ingrédients par ordre de quantité décroissante ; La quantité nette, exceptée pour les fromages non définis fabriqués par les producteurs agricoles ne traitant que les laits de leur propre exploitation, traditionnellement vendus à la pièce ; La D.L.C (Date Limite de Consommation) ou la D.L.U.O (Date limite d’Utilisation Optimale) Les conditions particulières de conservation telles que la température Une indication de l’état de la marchandise ("séché", "congelé"…) Le N° de lot précédé de la lettre L Le nom et l’adresse du producteur Le prix de vente correspondant par unité de mesure Ces informations peuvent être retrouvées sur le site www.legifrance.gouv.fr et ainsi être complétées (article R 112 et suivant). 0021V56_418-V2.indd 18 Quelles marges de manoeuvre ? Vos produits (gammes, prix, emballage…), votre argumentaire (rassurer sur les fondamentaux et montrer la valeur ajoutée), les services (pack, forfait, promotions…) sont vos principales accroches. Vous devez communiquer sur votre identité de producteur, vos offres de produits ou de service pour séduire le consommateur et faire la différence avec vos concurrents. Utilisez les outils de communication indispensables (logo, carte, support de vente, panneaux, internet…). En résumé, la communication découle de votre stratégie de vente, créez une cohérence entre vos produits et tous vos supports de communication. C’est ensuite en trois étapes que se définit sa stratégie de communication : il faut se fixer un objectif, choisir les actions et les outils à mettre en œuvre et définir son plan de communication. La chambre d’agriculture du Morbihan a proposé une journée de formation aux producteurs en vente directe intéressés, afin de leur permettre d’approfondir leurs connaissances sur cette règlementation d’étiquetage et de réfléchir à la manière de faire cohabiter ces informations avec leur communication. Si vous êtes vous aussi intéressé par cette formation ou avoir plus de détails sur cette approche, vous pouvez vous rapprocher du conseiller circuits courts de votre antenne chambre d’agriculture. Sandrine Dulong Conseillère filières courtes – conseillère Stratégie Antenne de Vannes Sandrine.dulong@morbihan.chambagri.fr 26/02/14 10:41