• Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
696
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2

Actions

Shares
Downloads
1
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. TRAVAILLER EN PARTENARIAT POUR OFFRIR UNE VALEUR SUPÉRIEURE 16 AVRIL 2014 Sean Boyd Chef de la direction Mines Agnico Eagle Limitée AEM – TSX, NYSE Peter Marrone Chef de la direction Yamana Gold Inc. YRI – TSX; AUY – NYSE Sean Roosen Chef de la direction Corporation Minière Osisko OSK – TSX
  • 2. 2 ÉNONCÉS PROSPECTIFS Les renseignements contenus dans le présent document ont été rédigés au 16 avril 2014. Certains énoncés contenus dans le présent document sont des « énoncés prospectifs » au sens attribué au terme « forward-looking statements » dans la loi des États-Unis intitulée Private Securities Litigation Reform Act of 1995 et au terme « informations prospectives » en vertu des dispositions des lois provinciales canadiennes sur les valeurs mobilières. Dans le présent document, les mots « anticiper », « s’attendre à », « estimer », « prévoir », « prévu », « probablement », « planifier » et leurs dérivés ou d’autres expressions semblables servent à désigner les énoncés prospectifs. Ces énoncés comportent, sans toutefois s’y limiter : des énoncés concernant le moment choisi pour réaliser la transaction et la date de clôture de la transaction proposée dans l’entente (la « transaction »); des énoncés à l’égard des synergies découlant de la transaction ; des énoncés relatifs à l’incidence de la transaction sur la valeur de l’actif net, les flux de trésorerie d’exploitation, les flux de trésorerie disponibles, la production, les réserves, les ressources, le total des coûts au comptant, les charges de maintien tout compris et le niveau d’endettement d’Agnico Eagle et de Yamana; des énoncés portant sur le calendrier et le montant des dépenses en immobilisations et d’autres hypothèses; des estimations des réserves, des ressources, de la production minière, des efforts d’optimisation et des ventes futures; des estimations de la durée de vie des mines; des estimations des taux de rendement internes futurs, des coûts d’exploitation minière, du total des coûts au comptant, des coûts des sites miniers, des charges de maintien tout compris et d’autres charges; des estimations des dépenses en immobilisations et des autres besoins de trésorerie futurs, ainsi que les attentes quant à leur financement; des énoncés et des informations quant à la mise en valeur projetée de certains gisements de minerai, y compris les estimations des frais d’exploration, de mise en valeur et de production et des autres coûts en capital, et des estimations quant au calendrier d’exploration, de mise en valeur et de production ou aux décisions concernant l’exploration, la mise en valeur et la production; des estimations des réserves et des ressources, et des énoncés et des informations concernant l’exploration future anticipée; le calendrier prévu des événements touchant les sites miniers; et des énoncés et des informations concernant la suffisance des liquidités de la société. Ces énoncés et informations reflètent les opinions de la société en date du présent document et sont assujettis à certains risques, incertitudes et hypothèses. Il est donc conseillé aux lecteurs de ne pas se fier indûment à ces énoncés et informations. De nombreux facteurs, connus et inconnus, pourraient entraîner un écart important entre les résultats réels et ceux mentionnés de façon explicite ou implicite dans ces énoncés prospectifs et informations. Ces risques comprennent notamment, mais sans s’y limiter, la volatilité des cours de l’or et des autres métaux; l’incertitude des estimations concernant les réserves minérales, les ressources minérales, les teneurs en minerai et les taux de récupération; l’incertitude entourant la production, les dépenses en immobilisations et les autres coûts futurs; les fluctuations monétaires; le financement des autres besoins en capitaux; le coût des programmes d’exploration et de mise en valeur; les risques miniers; les manifestations populaires; les risques associés aux activités menées à l’étranger; la réglementation gouvernementale et environnementale; la volatilité du cours des actions de la société; ainsi que les risques associés aux stratégies de la société en matière d’instruments dérivés sur les sous-produits métalliques. Pour une analyse plus détaillée de ces risques et d’autres facteurs qui pourraient miner la capacité de la société de satisfaire aux attentes indiquées dans les énoncés prospectifs contenus dans le présent document, consulter la notice annuelle de la société pour l’exercice clos le 31 décembre 2013 déposée sur SEDAR à l’adresse www.sedar.com et inclus dans le formulaire 40-F de la société pour l’exercice clos le 31 décembre 2013 déposé sur EDGAR à l’adresse www.sec.gov, ainsi que dans d’autres documents de la société déposés auprès des organismes canadiens de réglementation des valeurs mobilières et de la Securities and Exchange Commission des États-Unis. La société n’entend pas mettre à jour ces énoncés prospectifs et elle n’assume aucune obligation à cet égard. Pour une ventilation détaillée des réserves et des ressources de la société, voir la notice annuelle de la société ou le formulaire 40-F. .
  • 3. 3 NOTES À L’INTENTION DES INVESTISSEURS Note concernant l’utilisation de mesures financières non conformes aux PCGR Le présent document présente des estimations du « total des coûts au comptant par once », des «coûts des sites miniers par tonne » et des « charges de maintien tout compris », qui ne constituent pas des mesures reconnues selon les principes comptables généralement reconnus des États-Unis (« PCGR des États-Unis »). Ces données peuvent ne pas être comparables à celles qui sont présentées par d’autres producteurs aurifères. Ces estimations futures sont fondées sur le total des coûts au comptant par once et les coûts des sites miniers par tonne que la société prévoit engager pour l’extraction de l’or aux sites applicables et ne comprennent pas les coûts de production attribuables à la charge de désactualisation et à d’autres coûts liés à la mise hors service d’immobilisations, lesquels varieront à mesure que chaque projet sera mis en valeur et exploité. Par conséquent, il n’est pas possible de rapprocher ces mesures financières prospectives non conformes aux PCGR et les mesures conformes aux PCGR les plus comparables. Un rapprochement du total des coûts au comptant par once, des charges de maintien tout compris par once et des coûts des sites miniers par tonne de la société et des mesures financières les plus comparables calculés et établis selon les PCGR des États-Unis pour les résultats d’exploitation historiques de la société est présenté dans le rapport de gestion annuel de la société pour l’exercice clos le 31 décembre 2013 disponible sur SEDAR à l’adresse www.sedar.com et inclus dans le formulaire F-40 de la société disponible sur EDGAR à l’adresse www.sec.gov, ainsi que dans d’autres documents de la société déposés auprès des organismes canadiens de réglementation des valeurs mobilières et de la SEC. Note concernant les indications de production Les indications de production aurifère se fondent sur les réserves minérales de la société, mais tiennent compte des éventualités et supposent des prix des métaux et des taux de change différents de ceux utilisés dans les estimations des réserves. Ces facteurs et d’autres signifient que les indications de production aurifère présentées dans ce document ne concordent pas exactement avec les modèles de production utilisés à l’appui de ces réserves minérales.
  • 4. 4 SOMMAIRE DE LA TRANSACTION
  • 5. 5 DESCRIPTION DE LA TRANSACTION • Offre conjointe d’acquisition de la totalité des actions ordinaires en circulation d’Osisko évaluées à 3,9 G$ CA, ou 8,15 $ CA l’action • Agnico Eagle et Yamana concluront un partenariat avec la mine Canadian Malartic et dirigeront conjointement le projet de Kirkland Lake et le projet Hammond.  Comité d’exploitation conjoint de la mine Canadian Malartic • La nouvelle société (« Spinco ») est une composante de l’offre conjointe et est évaluée à 575 M$ CA, ou 1,20 $CA l’action.  Spinco recevra un montant au comptant de 155 M$ CA, une redevance nette calculée à la sortie de la fonderie de 5 % sur la mine Canadian Malartic, une redevance nette calculée à la sortie de la fonderie de 2 % sur les actifs du projet de Kirkland Lake, le projet Hammond Reef et les propriétés Pandora, un portefeuille de placements négociables et les propriétés d’exploration mexicaines d’Osisko. CRÉER UN PARTENARIAT STRATÉGIQUE PUISSANT
  • 6. 6 Source : Estimations fondées sur le communiqué de presse d’Osisko daté du 20 mars 2014. PROFIL DE PRODUCTION ET DE COÛTS DE LA MINE CANADIAN MALARTIC $0 $100 $200 $300 $400 $500 $600 $700 0 100 200 300 400 500 600 700 800 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022 2023 2024 2025 2026 2027 CashCosts(US$/oz) AttributableGoldProduction(koz) Gold Production Cash Costs
  • 7. 7 LA TRANSACTION RENFORCE LA POSITION D’AGNICO EAGLE ET CELLE DE YAMANA À TITRE DE CHEFS DE FILE DES PRODUCTEURS INTERMÉDIAIRES RÉSERVES D’OR (EN MILLIONS D’ONCES) Note : Au 31 décembre 2013 1) D’après l’estimation des ressources de la mine Canadian Malartic mise à jour, comme il a été annoncé le 20 mars 2014. 2) Présentées sur la base des onces équivalent or. 3) Les réserves sont présentées dans les onces attribuables. 4) Au 31 décembre 2013, les réserves étaient présentées dans les onces attribuables. (1)(2) (1) (1)(2) Proven & Probable (3) (4) 26,4 23,2 21,6 18,5 18,5 16,9 10,1 9,4 Eldorado PF Yamana PF Agnico Eagle New Gold Yamana Agnico Eagle IAMGOLD Osisko
  • 8. 8 Montant de l’offre • 8,15 $ CA par action d’Osisko • Valeur nette réelle de 3,9 G$ CA Contrepartie offerte • Montant au comptant de 2,09 $ CA par action d’Osisko, versé à parts égales par Agnico Eagle et Yamana • 0,07264 d’une action ordinaire d’Agnico Eagle (valeur de 2,43 $ CA par action), 0,26471 d’une action ordinaire de Yamana (valeur de 2,43 $ CA par aciton) • 1,20 $ CA par action ordinaire de Spinco Structure • Offre conjointe d’acquisition de la totalité des actions ordinaires en circulation d’Osisko • Agnico Eagle et Yamana deviennent partenaires à parts égales dans la mine Canadian Malartic et dans les projets de Kirkland Lake et Hammond Reef d’Osisko • La mine Canadian Malartic sera dirigée par un comité d’exploitation conjoint. Prime • Prime de 11 % par rapport à la valeur implicite de l’offre hostile actuelle de Goldcorp • Prime de 10 % en regard du cours de clôture des actions d’Osisko le 15 avril 2014 Financement • Agnico Eagle et Yamana verseront chacune un montant au comptant de 501 M$ CA. • Le reste de la contrepartie comprendra des actions d’Agnico Eagle et de Yamana et des actions de Spinco. Modalités • Vote des actionnaires d’Osisko (à la majorité des deux tiers du vote des actionnaires) • Approbations des organismes de réglementation et des tribunaux Autres modalités • Frais de résiliation de 195 M$ CA assumés également par Agnico Eagle et Yamana. • Les actionnaires, y compris les administrateurs et les cadres supérieurs d’Osisko, détenant environ 4,5 % des actions, ont conclu des conventions de vote avec Agnico Eagle et Yamana. • Transaction assujettie aux clauses de non-sollicitation et au droit de disposer de 5 jours ouvrables pour égaler la proposition. • Remboursement à Agnico Eagle et à Yamana de 10 M$ CA pour les frais engagés dans certaines circonstances Calendrier à titre indicatif • Le vote des actionnaires d’Osisko devrait être tenu plus tard en mai 2014. • L’entente devrait être conclue au début de juin 2014. SOMMAIRE DE LA TRANSACTION Note : D’après les cours de clôture le 15 avril 2014
  • 9. 9 OFFRE SUPÉRIEURE POUR LES ACTIONNAIRES D’OSISKO Valeur par action d’Osisko (en $ CA l’action) C$2.1 0 1, 20 $ CA Spinco 2,43 $ CA Actions d’Agnico Eagle 2,43 $ CA Actions de Yamana 2,09 $ CA Comptant 8,15 $ CA 4,42 $ CA Actions de Goldcorp 2,92 $ CA Comptant 7,34 $ CA +11 % Offre de Goldcorp Offre d’Agnico Eagle et de Yamana Note : D’après les cours de clôture le 15 avril 2014 L’OFFRE CONJOINTE DE 8,15 $ CA D’AGNICO EAGLE ET DE YAMANA PROCURE UNE VALEUR SUPÉRIEURE
  • 10. 10 STRATÉGIE DE YAMANA
  • 11. 11 STRATÉGIE DE YAMANA Structure de coûts dans le décile inférieur – Yamana devrait pouvoir maintenir sa structure de coût existante grâce aux charges de maintien tout compris très basses de la mine Canadian Malartic. La structure opérationnelle conjointe réduit le risque associé aux nouvelles régions – La structure d’acquisition réduit au minimum le niveau de risque généralement associé à l’entrée dans une nouvelle région : la présence de longue date d’Agnico Eagle dans la région bonifie l’expérience collective des grandes mines classiques à ciel ouvert et la connaissance du territoire des coentrepreneurs. Porte d’entrée dans l’un des meilleurs territoires miniers au monde – Permet à Yamana de faire son entrée au Québec, un territoire reconnu pour être propice aux affaires et aux activités minières. L’augmentation importante de la production est conforme à la stratégie de croissance rigoureuse et équilibrée – L’acquisition de la mine Canadian Malartic devrait permettre d’accroître la production de Yamana de 300 000 onces équivalent or pendant au moins 14 ans, une acquisition stratégique en échange de 14,4 % des actions en circulation.
  • 12. 12 STRATÉGIE DE YAMANA Potentiel des projets d’exploration d’accroître la valeur – Les actifs d’Osisko permettent d’accroître considérablement les réserves et les ressources de Yamana, et de créer une base de ressources plus importante en vue de la croissance future. Solidité du partenariat – Permet de combiner l’expérience des membres de la direction de chacune des sociétés qui ont démontré clairement qu’elles pouvaient accroître la valeur des actifs existants et mettre en valeur de nouveaux actifs. Transaction relutive au titre des mesures clés par action – Augmentation des flux de trésorerie, de la valeur de l’actif net, de la production, et des réserves et des ressources Importantes synergies fiscales – À l’heure actuelle, Yamana ne génère pas de bénéfice imposable au Canada.
  • 13. 13 • Augmentation du niveau de production durable • Maintien des charges de maintien tout compris estimatives de 2014 par once équivalent or • Ajout d’un autre actif important qui devrait se traduire par une augmentation considérable des flux de trésorerie AUGMENTATION DE LA PRODUCTION, RÉDUCTION DES COÛTS ET ACCROISSEMENT DES FLUX DE TRÉSORERIE
  • 14. 14 CONFORME À LA STRATÉGIE EXISTANTE Territoire propice aux activités minières et expérience probante des activités minières Accent mis sur les projets intermédiaires et les acquisitions de sociétés de taille moyenne Maintien d’une structure de coûts avantageuse Maximisation de flux de trésorerie durables Croissance interne Activités classiques Possibilité d’accroître la valeur grâce à l’exploration Exerce ses activités au Québec, un territoire propice aux activités minières 50 % de la production moyenne de la mine Canadian Malartic de l’ordre de 300 000 onces par année Structure de coût avantageuse de la mine Canadian Malartic Contribution immédiate aux flux de trésorerie Potentiel considérable d’augmentation des réserves et des ressources Mine à ciel ouvert en production, méthode de traitement standard Vastes terrains d’exploration au Canada ATTRIBUTS D’OSISKOSTRATÉGIE DE YAMANA
  • 15. 15 STRATÉGIE D’AGNICO EAGLE
  • 16. 16 STRATÉGIE D’AGNICO EAGLE Niveau d’endettement gérable et dilution par action minimale – La dette additionnelle peut être facilement gérée dans le contexte d’une plus grande entreprise générant des flux de trésorerie disponibles plus importants. Puisque les actionnaires d’Osisko détiendront une participation de 16,7 % dans Agnico Eagle après la transaction, la dilution est comparable à la dilution associée à de nombreuses acquisitions précédentes de la société. Transaction qui tire parti de la plateforme commerciale nordique d’Agnico Eagle – La mine Canadian Malartic est la plus importante mine aurifère en production au Canada. Elle a une capacité de production d’environ 600 000 onces par année, a une durée de vie de plus de 14 ans et a une concordance stratégique parfaite avec les compétences et les actifs en exploitation d’Agnico Eagle en Abitibi. Transaction relutive au titre des mesures par action – Valeur de l’actif net, flux de trésorerie d’exploitation, flux de trésorerie disponibles, production, et réserves et ressources. La transaction devrait également améliorer le profil d’Agnico Eagle sur le plan du total des coûts au comptant et des charges de maintien tout compris.
  • 17. 17 Souplesse accrue et améliorée du portefeuille de projets d’Agnico Eagle – Le projet de Kirkland Lake à une étape avancée rehausse le portefeuille de projets de mise en valeur d’Agnico Eagle. Poursuite de la stratégie qui consiste à exercer des activités dans des régions favorables à la société et qui comportent un risque politique peu élevé – L’ajout d’une quatrième mine en exploitation au Québec et d’un portefeuille important de projets d’exploration en Ontario améliore davantage le niveau de risque politique déjà faible de la société. Acquisition simple et à faible risque – Acquisition d’une mine en exploitation dans la principale région du Québec où Agnico Eagle exerce ses activités. La mine Canadian Malartic est un actif qui ne comporte aucun risque lié aux permis, aux coûts de construction ou à la mise en production. STRATÉGIE D’AGNICO EAGLE Synergies potentielles avec les activités existantes au Québec – Agnico Eagle prévoit réaliser des synergies avec les autres activités en Abitibi et optimiser le plan minier de la mine Canadian Malartic.
  • 18. 18 AMÉLIORE LE PROFIL DE CROISSANCE DE LA PRODUCTION Profil de la production d’or payable 204,380 234,837 218,980 235,000 781,080 808,974 880,355 955,000 ~266 0001 2011A 2012A 2013A 2014E 985 460 1 043 811 1 099 335 1 456 000 Activités dans le Nord (oz) Activités dans le Sud (oz) Canadian Malartic (1) La hausse de la production se fonde sur des estimations pour une année complète tirées du plan de durée de vie de la mine de 2014 d’Osisko.
  • 19. 19 100 km PRODUCTION AURIFÈRE AU CANADA Propriété d’Agnico Eagle Propriété d’Osisko Propriété de Falco Pacific (Osisko – participation de 12 %) Mine en exploitation Routes Légende Le regroupement de Canadian Malartic et d’Agnico Eagle créerait des synergies régionales au Québec L’acquisition de 50 % d’Osisko créerait le plus grand producteur aurifère du Québec PRODUCTEURS AURIFÈRES AU CANADA1 Val-d’Or Cadillac Town of Malartic Rouyn- Noranda Canadian MalarticUpper Beaver – Kirkland Lake LaRonde Lapa Goldex APERÇU RÉGIONAL L’ACQUISITION AMÉLIORE LA PLATEFORME EXISTANTE EN ABITIBI (1) Source : Indications en matière de gestion d’Agnico Eagle, plan de durée de vie de la mine d’Osisko pour Canadian Malartic (annoncé le 20 mars 2014) et estimations selon le consensus d’analystes LaRonde Goldex Lapa 29 km 19 km 17 km Distance de Malartic 489 375 545 296 223 176 310 245 309 100 257 75 32 296 Goldcorp Agnico Eagle Detour Yamana Barrick AuRico 2015E Production d’or (k oz) Red Lake Hemlo Young- Davidson Detour Lake Canadian Malartic (50 %) Porcupine Eleonore Musselwhite Cochenour Meadowbank LaRonde Goldex Lapa Canadian Malartic (50 %)
  • 20. 20 IMPORTANTE CROISSANCE DES RÉSERVES ET DES RESSOURCES RÉSERVES ET RESSOURCES AURIFÈRES1 (M OZ) Note : Au 31 décembre 2013 1) Selon des estimations à jour des ressources pour Canadian Malartic, tel qu’annoncé le 20 mars 2014 16.9 9.7 10.1 21.6 15.4 13.2 P&P Reserves M&I Resources Inferred Resources +59% +31%+28%
  • 21. 21 VALEUR POUR LES ACTIONNAIRES D’OSISKO
  • 22. 22 VALEUR POUR LES ACTIONNAIRES D’OSISKO Spinco touchera une redevance nette à la sortie de la fonderie («RNSF») de 5 %, ce qui est très rare, sur une mine d’or canadienne de calibre mondial d’une capacité de 600 000 onces par année • Une RNSF élevée est synonyme de rentabilité pour une société • Portefeuille additionnel de RNSF dans le prolifique secteur minier au Canada • Exposition complète à plus de un million d’hectares à Guerrero, au Mexique • Importante hausse de valeur, Spinco rejoignant les sociétés d’encaissement de redevances 85 % de la contrepartie de l’offre au comptant et en actions très liquides Prime de 11 % par rapport à l’offre hostile révisée de Goldcorp pour Osisko Selon la transaction, Osisko est évaluée à 3,9 G$ CA ou 8,15 $ CA par action
  • 23. 23 PORTEFEUILLE DE REDEVANCES IMPORTANTES Canadian Malartic Redevance : RNSF de 5 % Réserves : 9,4 M oz d’or Durée de vie estimative de la mine : 14,2 ans Actif de calibre mondial d’une capacité de 600 000 onces par année Redevance : RNSF de 2 % Ressources mesurées et indiquées : 2,2 M oz d’or Ressources présumées : 1,9 M oz d’or Nouvelle découverte «Canadian Kirkland» en février 2014 Redevance : RNSF de 2 % Ressources mesurées et indiquées : 5,4 M oz d’or Ressources présumées : 1,8 M oz d’or Important potentiel de hausse Kirkland Lake1 Hammond Reef (2) 1) Règlement 43-101 Ressources mesurées et indiquées : 12,9 Mt @ 4,98 g/t d’or et ressouces présumées : 13,0 Mt @ 4,50 g/t d’or 2) Règlement 43-101 Ressources mesurées et indiquées : 196,4 Mt @ 0,86 g/t d’or et ressources présumées : 75,7Mt @ 0,72 g/t d’or
  • 24. 24 PROGRAMME D’EXPLORATION AU MEXIQUE Fort potentiel de découvertes • Or – porphyrye de cuivre – skarns et cibles aurifères dans des roches sédimentaires • Plus de 100 cibles aurifères identifiées qui feront l’objet d’un suvi Vaste territoire • zone de 11 800 km2 faisant l’objet d’un échantillonnage important de sédiments de ruisseau et de travaux de prospection de reconnaissance et de géophysique aéroportée partiels • Titres miniers sur 9 600 km2 Objectif • Découverte et mise en valeur de plusieurs gisements de plus de 5,0 M oz d’or – totalement contrôlé par Osisko Découverte de deux nouveaux corridors aurifères (de 130 km et 30 km de long) • 3 cibles sont à la phase de forage – travaux de forage à 1 cible
  • 25. 25 POSITION DU VASTE TERRITOIRE DANS LA CEINTURE AURIFÈRE DE GUERRERO
  • 26. 26 REMARQUES À L’INTENTION DES INVESTISSEURS CONCERNANT L’UTILISATION DU TERME « RESSOURCES » Mise en garde à l’intention des investisseurs concernant les estimations des ressources mesurées et indiquées Dans le présent document, nous avons utilisé les termes « ressources mesurées » et « ressources indiquées ». Nous informons les investisseurs que, bien que ces termes soient reconnus et imposés par la réglementation canadienne, la SEC ne les reconnaît pas. Les investisseurs ne doivent donc pas supposer qu’une partie ou l’ensemble des gisements minéraux classés dans l’une ou l’autre de ces catégories seront convertis en réserves. Mise en garde à l’intention des investisseurs concernant les estimations des ressources présumées Dans le présent document, nous avons également utilisé le terme « ressources présumées ». Nous informons les investisseurs que, bien que ce terme soit reconnu et imposé par la réglementation canadienne, la SEC ne le reconnaît pas. Le terme « ressources présumées » comporte une grande incertitude quant à l’existence des ressources, et quant à leur faisabilité économique et légale. On ne peut supposer qu’une partie ou l’ensemble d’une ressource minérale présumée passera à une catégorie supérieure. Selon les règles canadiennes, sauf en de rares exceptions, les estimations de ressources minérales présumées ne peuvent servir de fondement aux études de faisabilité ou aux études préliminaires de faisabilité, sauf dans de rares cas. Les investisseurs ne doivent donc pas supposer qu’une partie ou l’ensemble d’une ressource présumée existe, ou est économiquement ou légalement exploitable. Données scientifiques et techniques Mines Agnico Eagle Limitée communique les estimations des ressources et des réserves minérales conformément aux lignes directrices de l’ICM relatives à l’estimation, à la classification et à la présentation des ressources et des réserves. Mise en garde à l’intention des investisseurs des États-Unis – La SEC permet aux sociétés minières des États-Unis de ne présenter, dans les documents qu’elles déposent auprès d’elle, que les gisements minéraux qu’elles peuvent exploiter de façon économique et légale ou dont elle peut extraire les minéraux. Agnico Eagle utilise dans le présent document certaines expressions comme « ressources mesurées », « ressources indiquées », « ressources présumées » et « ressources » que la SEC, dans ses lignes directrices, interdit formellement aux sociétés inscrites aux États-Unis d’inclure dans les documents qu’elles déposent auprès d’elle. Les investisseurs des États-Unis sont priés d’examiner attentivement l’information présentée dans notre formulaire 40-F, et dans d’autres documents déposés aux États-Unis qu’ils peuvent se procurer en s’adressant à Agnico Eagle ou en consultant le site Web de la SEC, à l’adresse http://sec.gov/edgar.shtml. Selon le Règlement 43-101 (le « Règlement 43-101 ») des Autorités canadiennes en valeurs mobilières, les sociétés minières sont tenues de présenter les réserves et les ressources dans les sous-catégories suivantes : « réserves prouvées », « réserves probables », « ressources mesurées », « ressources indiquées » et « ressources présumées ».
  • 27. 27 REMARQUES À L’INTENTION DES INVESTISSEURS CONCERNANT L’UTILISATION DU TERME « RESSOURCES » Les réserves minérales désignent la partie économiquement exploitable des ressources minérales mesurées ou indiquées, démontrée par au moins une étude préliminaire de faisabilité. Cette étude doit inclure les renseignements adéquats sur l’exploitation minière, le traitement, la métallurgie, les aspects économiques et autres facteurs pertinents démontrant qu’il est possible, au moment de la rédaction du rapport, de justifier l’extraction rentable. Les réserves minérales comprennent les matériaux de dilution et des provisions pour pertes subies lors de l’exploitation. Les réserves minérales prouvées désignent la partie économiquement exploitable des ressources minérales mesurées démontrée par au moins une étude préliminaire de faisabilité. Les réserves minérales probables représentent la partie économiquement exploitable des ressources minérales indiquées, et dans certains cas, une ressource minérale mesurée démontrée par au moins une étude de faisabilité préliminaire. Les ressources minérales sont des concentrations ou des indices minéralisés d’une substance naturelle solide présente au sein de la croûte terrestre ou sur celle-ci, qu’il s’agisse d’une substance inorganique ou d’une substance organique naturelle solide fossilisée, dont la forme, la quantité et la teneur ou la qualité sont telles qu’elles présentent des perspectives raisonnables d’extraction rentable. La localisation, la quantité, la teneur, les caractéristiques géologiques et la continuité des ressources minérales sont connues, estimées ou interprétées à partir de preuves et de connaissances géologiques spécifiques. Les ressources minérales mesurées désignent la partie des ressources minérales dont la quantité et la teneur ou qualité, la densité, la forme et les caractéristiques physiques sont si bien établies qu’on peut les estimer avec suffisamment de confiance pour permettre une considération adéquate de paramètres techniques et économiques en vue de justifier la planification de la production et l’évaluation de la viabilité économique du gisement. L’estimation est fondée sur des renseignements détaillés et fiables sur l’exploration, l’échantillonnage et les essais, recueillis à l’aide de techniques appropriées à partir d’emplacements tels des affleurements, des tranchées, des puits, des chantiers et des sondages dont l’espacement est assez serré pour confirmer à la fois la continuité de la géologie et des teneurs. Les ressources minérales indiquées désignent la partie des ressources minérales dont on peut estimer la quantité et la teneur ou qualité, la densité, la forme et les caractéristiques physiques avec suffisamment de confiance pour permettre une considération adéquate de paramètres techniques et économiques en vue de justifier la planification de la mine et l’évaluation de la viabilité économique du gisement. L’estimation est fondée sur des renseignements détaillés et fiables sur l’exploration et les essais, recueillis à l’aide de techniques appropriées à partir d’emplacements tels des affleurements, des tranchées, des puits, des chantiers et des sondages dont l’espacement est assez serré pour poser une hypothèse raisonnable sur la continuité de la géologie et des teneurs. Les ressources minérales présumées désignent la partie des ressources minérales dont on peut estimer la quantité et la teneur ou qualité sur la base de preuves géologiques et d’un échantillonnage restreint et dont on peut raisonnablement présumer, sans toutefois la vérifier, la continuité de la géologie et des teneurs. L’estimation est fondée sur des renseignements et un échantillonnage restreints, recueillis à l’aide de techniques appropriées à partir d’emplacements tels des affleurements, des tranchées, des puits, des chantiers et des sondages. Les ressources minérales qui ne sont pas des réserves minérales n’ont aucune viabilité économique démontrée. Nous informons les investisseurs qu’ils ne doivent pas supposer que la totalité ou une partie des ressources présumées existent ou sont économiquement ou légalement exploitables. Une étude de faisabilité est une étude technique et économique exhaustive de la méthode de mise en valeur choisie pour un projet minier, qui comporte des évaluations suffisamment détaillées d’hypothèses réalistes concernant l’extraction, le traitement, la métallurgie et la commercialisation, certains facteurs économiques, juridiques, environnementaux, sociaux et gouvernementaux et d’autres facteurs pertinents relatifs à l’exploitation, de même qu’une analyse financière approfondie, lesquelles sont nécessaires pour démontrer, au moment de la communication de l’information, que l’extraction est raisonnablement justifiée (c.-à-d. que l’exploitation minière est rentable). Les résultats de l’étude peuvent raisonnablement être utilisés comme fondement de la décision finale d’un promoteur ou d’une institution financière d’entreprendre la mise en valeur du projet ou de le financer. Une étude de faisabilité est plus fiable qu’une étude de préfaisabilité. Les estimations de ressources et de réserves minérales contenues dans le présent document sont en date du 31 décembre 2013. D’autres renseignements concernant chaque projet d’exploitation minérale requis au titre des articles 3.2 et 3.3 et des paragraphes 3.4 a), c) et d) du Règlement 43-101 sont présentés dans les rapports techniques de la société, qui sont accessibles à l’adresse www.sedar.com. D’autres renseignements importants relatifs à l’exploitation sont présentés dans la notice annuelle de la société et dans le formulaire 40F disponible sur le site EDGAR, à l’adresse www.sec.gov.
  • 28. QUESTIONS AEM – TSX, NYSE YRI – TSX; AUY – NYSE OSK – TSX agnicoeagle.com Relations avec les investisseurs : 416-947-1212 info@agnicoeagle.com Relations avec les investisseurs : 416-815-0220 investor@yamana.com yamana.com Relations avec les investisseurs : 514-735-7131 osisko.com