Numélink - 24 mai 2012            Définition                            Introduction                               à lagil...
Manifeste agile - 4 valeurs              http://agilemanifesto.org/iso/fr/Les individus et leurs interactions             ...
Manifeste agile - 12 principes (simplifiés)L’application : fonctionnelle/utilisable, plutôt que des docs à rallonge, non à...
Manifeste agile - 12 principes (simplifiés) L’équipe : communicante et auto-organisée,pas uniquement les développeurs5. Bâ...
Manifeste agile - 12 principes (simplifiés) Le client : collaborant, investi tout au long du projet,pas uniquement concern...
Manifeste agile - 12 principes (simplifiés) Concernant la qualité (“5ème valeur !?” ou plutôt savoir-faire, art)9. Une att...
Le modèle en cascadeOn travaille chaque étape lune après lautre : la moindre erreur coûte cher
Le cycle en VOn ajoute à la cascade de lanticipation et du travail simultané
 La gestion classique 
Les biais cognitifsSpinning Dancer (Nobuyuki Kayahara, web designer)
Les biais cognitifs Notre cerveau est bogué !...mais nous sommes maintenant avertis !Psychologie cognitive : les (nombreux...
Itératif, incrémental, adaptatifMonalisa selon Jeff Patton @jeffpattonOn diminue considérablement le risque d’effet tunnel...
Itératif, incrémental, adaptatifEt l’adaptatif...Les besoins se précisent voire évoluent continuellementPendant le projet,...
Itératif, incrémental, adaptatifLes besoins évoluent aussi après la mise en production(la maintenance est-elle un mythe ? ...
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

Introduction à l'agilité numélink - 24 mai 2012 - #1 définition

300 views
248 views

Published on

Pr

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
300
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
3
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide
  • Le Manifeste Agile est un texte rédigé par 17 experts reconnus pour leurs apports respectifs au développement d'applications informatiques sous la forme de plusieurs méthodes dont les plus connues sont Extreme Programming et Scrum .   Les plus connus d'entre eux étaient Ward Cunningham l'inventeur du Wiki via WikiWikiWeb , Kent Beck , père de l' extreme programming et cofondateur de JUnit , Ken Schwaber et Jeff Sutherland , fondateurs de Scrum , Jim Highsmith , prônant l' ASD , Alistair Cockburn pour la méthode Crystal clear , Martin Fowler , et Dave Thomas ainsi que Arie van Bennekum pour DSDM (Dynamic System Development Method) la version anglaise du RAD ( Développement rapide d'applications ).    Ces experts estimaient que le traditionnel cycle de développement en cascade ne correspondait plus aux nouveaux besoins applicatifs. Le Manifeste Agile est considéré comme l'acte généralisateur des méthodes agiles sous la dénomination initiale de Agile Manifesto [1] . Les valeurs et principes du Manifeste Agile sont défendus par l' Agile Alliance .
  • L' effet Dunning-Kruger décrit un phénomène selon lequel les moins compétents dans un domaine surestiment leur compétence alors que les plus compétents auraient tendance à sous-estimer leur niveau de compétence. « l'ignorance engendre plus fréquemment la confiance en soi que ne le fait la connaissance » (pour reprendre l'expression de Charles Darwin ).   Malédiction de la connaissance : une fois que nous savons quelque chose, nous ne pouvons même plus imaginer penser différemment. Ex: un manager plongé dans le monde de la stratégie de l'entreprise ou dans son domaine d'expertise parlera par évidence à des opérationnels ; il ne comprendra pas et n'acceptera pas que son message soit incompris. Il pourra même être considéré comme inaccessible. Le biais de confirmation d'hypothèse, est la tendance qu'ont les individus à privilégier les informations qui confirment leurs idées préconçues ou leurs hypothèses (sans considération pour la véracité de ces informations) et/ou d'accorder moins de poids aux hypothèses jouant en défaveur de leurs conceptions. En conséquence, ces personnes rassemblent des éléments ou se rappellent les informations mémorisées, de manière sélective, et les interprètent d'une manière biaisée. Dissonance cognitive : Selon cette théorie, l'individu en présence de croyances incompatibles entre elles, éprouve un état de tension désagréable : c'est l'état de « dissonance cognitive ». Dès lors, cet individu mettra en œuvre des stratégies inconscientes visant à restaurer un équilibre cognitif. Ces stratégies sont appelées « modes de réduction de la dissonance cognitive ». L'une des stratégies pour réduire la dissonance cognitive consiste à modifier ses croyances, attitudes et connaissance pour les accorder avec la nouvelle cognition ; elle est appelée « processus de rationalisation ».   L'effet de halo, ou effet de notoriété, est un biais cognitif qui affecte la perception des gens ou de marques. Une caractéristique jugée positive à propos d'une personne ou d'une collectivité a tendance à rendre plus positives les autres caractéristiques de cette personne, même sans les connaître (et inversement pour une caractéristique négative). Cet effet pourrait par exemple avoir un rôle dans des phénomènes comme le racisme.    
  • "Don't know what I want, but I know how to get it." Johnny Rotten parallèle en génie logiciel : "We know what we want. Can you estimate how long it will take to build?"
  • Introduction à l'agilité numélink - 24 mai 2012 - #1 définition

    1. 1. Numélink - 24 mai 2012  Définition Introduction  à lagilité@Agnes_Crepet@GuillaumeEhret @AlfredAlmendra
    2. 2. Manifeste agile - 4 valeurs http://agilemanifesto.org/iso/fr/Les individus et leurs interactions plus que les processus et les outilsDes logiciels opérationnels plus qu’une documentation exhaustiveLa collaboration avec les clients plus que la négociation contractuelleL’adaptation au changement plus que le suivi d’un plan
    3. 3. Manifeste agile - 12 principes (simplifiés)L’application : fonctionnelle/utilisable, plutôt que des docs à rallonge, non à jour1. Satisfaire le client en livrant tôt et régulièrement des logiciels utiles(cf. Scrum)3. Livrer fréquemment une application fonctionnelle avec une tendance pour la période la plus courte (de 2 semaines à 2 mois par itération)7. Un logiciel fonctionnel est la meilleure unité de mesure de la progression du projet (i.e. c’est le meilleur indicateur qualitatif).
    4. 4. Manifeste agile - 12 principes (simplifiés) L’équipe : communicante et auto-organisée,pas uniquement les développeurs5. Bâtissez le projet autour de personnes motivées. Donnez-leur l’environnement et le soutien dont elles ont besoin, et croyez en leur capacité à faire le travail.6. La méthode la plus efficace pour transmettre l’information est une conversation en face à face.8. Rythme de développement durable (à l’infini !) : commanditaires, développeurs, utilisateurs.11. Les meilleurs architectures, spécifications et conceptions sont issues d’équipes qui s’auto-organisent.
    5. 5. Manifeste agile - 12 principes (simplifiés) Le client : collaborant, investi tout au long du projet,pas uniquement concerné par un contrat et une recette4. Les “gens de l’art” (i.e. métier) et les développeurs doivent collaborer quotidiennement au projet (cf. XP)L’acceptation du changement : flexibilité (de l’équipe, des outils, des méthodes et des mentalités), et non pas suivre un plan initial dans une structure rigide2. Le changement est bienvenu, même tardivement dans le développement, ce qui constitue un avantage compétitif pour le client(cf. ergonomie et expérience utilisateur)
    6. 6. Manifeste agile - 12 principes (simplifiés) Concernant la qualité (“5ème valeur !?” ou plutôt savoir-faire, art)9. Une attention continue à l’excellence technique et à la qualité de la conception (pérennité, dette technique).10. La simplicité est essentielle : c-a-d l’art l’art de minimiser la quantité de travail inutile. (cf. éliminer le gaspillage : Lean, Kanban)12. A intervalles réguliers, l’équipe réfléchit aux moyens de devenir plus efficace, puis accorde et ajuste son comportement dans ce sens. (cf. amélioration continue, et rétrospectives sur tout).
    7. 7. Le modèle en cascadeOn travaille chaque étape lune après lautre : la moindre erreur coûte cher
    8. 8. Le cycle en VOn ajoute à la cascade de lanticipation et du travail simultané
    9. 9.  La gestion classique 
    10. 10. Les biais cognitifsSpinning Dancer (Nobuyuki Kayahara, web designer)
    11. 11. Les biais cognitifs Notre cerveau est bogué !...mais nous sommes maintenant avertis !Psychologie cognitive : les (nombreux) biais du cerveau Dissonance cognitive Biais de Confirmation dhypothèse Malédiction de la connaissance Ancrage Dunning-Kruger Perception sélective ... Halo Conformisme
    12. 12. Itératif, incrémental, adaptatifMonalisa selon Jeff Patton @jeffpattonOn diminue considérablement le risque d’effet tunnelDans chaque itération : mini cycle en V, XP, Kanban, ...
    13. 13. Itératif, incrémental, adaptatifEt l’adaptatif...Les besoins se précisent voire évoluent continuellementPendant le projet, même quand on croit toucher au but
    14. 14. Itératif, incrémental, adaptatifLes besoins évoluent aussi après la mise en production(la maintenance est-elle un mythe ? une stagnation ?)Jean-François Jagodzinski @jfjago a remplacé le terme projet par processus de fabrication (cf. Kanban)

    ×