• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
#11 rex
 

#11 rex

on

  • 430 views

Formation Introduction à l'Agilité pour les professeurs de Lyon 1 - par Alfred Almendra, Laurent Bossavit et Agnès Crépet

Formation Introduction à l'Agilité pour les professeurs de Lyon 1 - par Alfred Almendra, Laurent Bossavit et Agnès Crépet

Statistics

Views

Total Views
430
Views on SlideShare
430
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
6
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    #11 rex #11 rex Presentation Transcript

    • IUT Lyon 1 - 20 Juin 2012 Retours dexpériences Introduction à lagilité@Agnes_Crepet@Morendil@AlfredAlmendra
    • Idées reçues, constats classiquesTrop cher ● admettons à court terme, mais beaucoup plus rentable (investissement) ● non à moyen/long terme, suivi du ROI régulièrement (pour s’arrêter à temps)“Scrum (ou lagilité) ne fonctionne pas ou n’a pas fonctionnédans mon contexte” ● la méthode est-il bien utilisée ? dur au départ, mais ensuite on saméliore
    • Idées reçues, constats classiquesExemples d’indicateurs : ● est-ce que PO et CP parlent de leurs problèmes aux stand up ? ● est-ce que l’estimation du RAF est collégiale ? ● est-ce que les rétrospectives identifient des actions d’ amélioration pour d’autres personnes que les développeurs ?Ex-DSI Boiron qui témoigne : Comment faire sans l’agilité ? Est-ce qu’il y a mieux ?
    • http://clacote.free.fr/ vidéo dAgnès Crépet et Cyril Lacôte30 minutes
    • Exemple de mise en oeuvreIntroduit en 2007 les méthodes agiles - DSI des laboratoires Boiron ● Pour les projets de refonte du Système d’information sur la base d’ architectures contemporaines (JEE, ESB, MDM, etc.) ● Intérêts : ○ introduire des demandes d’évolutions en cours de projet ○ faciliter l’acceptation des nouvelles solutions informatiques par les utilisateurs finaux ● Premier « vrai » déploiement sur un projets critique (10000 jours) ● Agilité chez BOIRON ? ○ Un mix d’UP, XP et de Scrum / Kanba
    • Pratiques et outillages "agiles"Processus itératif et incrémentalRecette Utilisateur à chaque fin d’itérationStand-up quotidien / Tableau post-itGestion des exigencesDéveloppement par les tests (JUNIT, DBUNIT, Mockito)Refactoring régulier (par les patterns)Bug Tracker (JIRA)Intégration Continue (Maven, Jenkins, Nexus)
    • Agilité et UMLComment documenter / modéliser un besoin ?2 approches semblent opposées : ● lapproche Model-Driven (OMG) ○ modélisation UML très poussée ○ génération automatique de code ● lapproche agile ○ production rapide de code opérationnel (mieux que la doc) ○ minimiser la modélisation en amont
    • Agilité et UMLLa modélisation agile peut-elle exister ?Lagilité se passe de plus en plus dUMLMais Boiron a décidé néanmoins de garder UML : ● Traçabilité des exigences ● Analyse dimpact d’un changement ● Contrainte de validation pharmaceutique ● Communication inter et intra équipeStratégie Boiron pour pour la modélisation: ● Pas trop de doc ● Un peu dUMLVoir :http://www.slideshare.net/agnes_crepet/modelisation-agile-03122011
    • Exemple de mise en oeuvreDes itérations d’un mois calendaire Mais cela peut varier en fonction des phases du projet Un sprint est à durée fixe en Scrum KanbanDes recettes utilisateursà chaque fin d’itérationEn période pré-production :recette toutes les 2 / 3 semainesPhoto : Recette UtilisateurBoiron Janvier 2010
    • Une itération
    • Backlog de produitLes exigences, les activités ● En UP : Use Case (Boiron) ● En XP : User storiesUne entrée du backlog de produit est un Use Case UML(inspiré d’UP) ● Un Use Case peut se dérouler sur 1 ou 2 itérations en Scrum en KanbanLeurs priorités sont revues à chaque itération ● Définies par le Product Owner ● Mais également par le reste de l’équipe (différent de Scrum)
    • Exemple de backlog BoironA chaque Use Case sont associées deux attributs : ● Une estimation en points arbitraires (on ne parle pas encore de jours) ● Et une priorité (métier, risque technique identifié)La liste peut évoluer au coursdu projet, suite aux recettesutilisateur en fin d’itération
    • Exemple de mise en oeuvreComment planifier une itération ?
    • Exemple de mise en oeuvreVie du backlog de l’itérationLestimation du reste à faire est ajustée tous lesjours (Stand-up / JIRA) ● Mise à jour du travail restant quand il est mieux connuNimporte qui peut ajouter, supprimer, changer la liste des tâches en stand-upSi un travail nest pas clair, définir une tâche avec plus de temps et ladécomposer après Changement en cours d’itérations Estimation du reste à faire Scrum Utilisation de Burndown Charts avec mise à jour quotidienne Boiron (comme Kanban) Utilisation de JIRA (quotidien)