• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Module de formation sur les bases marketing et introduction à la communication.
 

Module de formation sur les bases marketing et introduction à la communication.

on

  • 529 views

 

Statistics

Views

Total Views
529
Views on SlideShare
529
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
12
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Module de formation sur les bases marketing et introduction à la communication. Module de formation sur les bases marketing et introduction à la communication. Presentation Transcript

    • Bases du marketing
    • Le marketing au 21ème siècle Olivier arrive, Il annonce aux filles qu’il a reçu un texto en passant devant Zara – promo -25% sur le magasin. Noémie se connecte au wifi via son Ipad Elle montre son blog et les commentaires en temps réel déposés. Marie sort son nouveau livre. Elle scanne le QR Code visionne des extraits exclusifs de l’auteur avec son Iphone. Catherine consulte via son Iphone ses mails, Elle reçoit une réponse positive suite à un entretien. Martine se connecte via son portable à Facebook, s’aperçoit qu’une de ses amis fête son anniversaire Elle avait oublié. Elle décide de lui commander un cadeau. Brigitte reçoit un texto de la FNAC Elle a la carte membre lui annonçant une remise de 20% sur les livres, Elle en informe Martine. Elle décide de s’y rendre après déjeuner.
    • Marketing Processus sociétal par lequel les individus et les groupes obtiennent ce dont ils ont besoin et ce qu’ils désirent; Ce processus consiste à créer, offrir et échanger avec autrui des produits et des services de valeur. Source: Marketing et Management 13e édition
    • Sur quoi porte le marketing? • • • • • • • • • • Biens : produits frais Services: banque Évènements: salons professionnels Expériences (biens/services): Disneyland Personnes: stars (marketeurs de célébrité) Endroits: régions Propriétés: bien à vendre Organisations: universités/musées Information: Autoplus Idées: perceuse = achat de trous
    • Objectif du marketing • • • • • • • • • Stimulation du marché: Demande négative: assurance décès (identifier source de résistance) Absence demande: facebook/séniors (clientèle ignorante) Demande latente: Internet/ tarif : désir insatisfait par produits existants Demande déclinante : DVD/VOD: relance ou retrait Demande irrégulière: glace/soupe: étaler demande/réduction prix/produit adapté Demande soutenue: Iphone: maintenir niveau/rythme achat Demande excessive: autoroute en vacances: découragement via Bison futé Demande indésirable: Drogue: décourager la demande
    • Système marketing Communication Bien et services Offre ( un ensemble de vendeurs) Argent Marché ( un ensemble d’acheteurs) Information Un système marketing simple Marché Source: Marketing et management 13ème édition
    • 1. Connaitre son Marché Marché de clients: • Grande consommation : chaussures • Business-to-business: fournitures • Internationaux: Macdo (cultures/Réglementation) • Publics/à but non lucratif: associtation/ministères (procédures)
    • Marché physiques, virtuels et métamarchés • Marché physique: endroit pour acheter – magasin • Marché virtuel: numérique : achats en ligne • Métamarché: ensemble produits/ services complémentaires (automobile: constructeurs, concessionnaires, revendeurs, magazines spés…)
    • 2. Identifier les besoins • • • • • Exprimés (client dit) Réels (veut dire) Latents( il ne pense pas) Rêvés (il rêve de) Profonds (motivation secrète)
    • Segmentation Caractéristiques sociodémographiques Comportements Identifier des groupes distincts de clients qui réagiront de la même façon à l’offre de l’entreprise
    • Les 10 commandements • • • • • • • • • • Segmentation= choix des segments les plus porteurs Analyse des besoins : service/ satisfaction clients Connaissance concurrents (forces/faiblesses) Parties prenantes= partenaires= récompenses Système d’identification pour classer opportunités avant de choisir Planification Court et long terme Contrôle sur mix marketing Construction marques fortes État d’esprit marketing à travers les services Intégration des nouvelles technologies
    • SWOT Entreprise Marché
    • Environnement
    • Contenu du plan marketing • • • • • • • • Résumé managérial (table des matières, principales recommandations) Analyse de la situation (marché, concurrence, distributeurs, prescripteurs, CA, parts de marché, rentabilité, SWOT) Diagnostic identification des choix clés Objectifs : vente, parts de marché, rentabilité Stratégie marketing: Mix marketing Plan d’actions: pour chaque levier: qui, quand, quels moyens, quel budget Compte de résultat prévisionnel établir uen prévision quantifiée Systèmes de contrôle mode de suivi et mise en œuvre (choix des indicateurs de contrôle)
    • La communication
    • Spécial K: Aujourd’hui
    • Ce qui arrive… http://www.youtube.com/watch?v=p3QgigeSE1s A l’occasion de la sortie d'Arthur et la vengeance de Maltazard
    • Les 3 phases de la communication - Communication de masse - Communication ciblée - Message adapté à chaque segment - Pas ou peu de ciblage - Supports ciblés - Messages semblables - Communication individuel - Message personnalisé - supports personnalisés
    • Communication Push – Pull - Interactive Push envoyée Communication Interactive Pull Demandée
    • Matrice des communications Communication Push Pull Interactive Masse Publicité media Téléachat (Direct Response Television) Portails – Moteur de recherche – UGS (user generated content)- avis internautes Relations presse (large) Leaders d’opinion/ - sites de recommandations – comparateurs de prix -Buzz Segmentée Publicité (supports ciblés) – PLV/CLV- ISA – Marketing Direct – Géomarketing – sponsoring – E-pub: Bannières/liens Magasins e-commerce Sites web – clics sur bannières et liens – forums -salons Relations presse (spécialisée)- blogueursrelations publiques – marketing viral – réseaux sociaux/ communautés Individualisée Commerciaux Mailing Appels téléphoniques Street marketing Distribution d’échantillons Vendeurs Appels entrants (centre d’appels) Services consommateurs Prescripteurs- Bouche à oreille
    • Matrice de communication – Clarins Men Communication Push Pull Interactive Masse Annonces presse Bannières dans portails Clarins Men dans site Clarins Relations presse Segmentée Communication sur lieux de vente Site dédié Clarins Men Relations publiques Individualisée Mailing aux clientes Clarins et à leur « hommes de leur vie » Envoi d’échantillons sur demande Bouche à oreille
    • Les 8 grands modes de communication • La publicité • La promotion des ventes • Le parrainage et la communication évènementielle • Les relations publiques • Le marketing direct • Le marketing interactif • Le marketing viral • La vente Marketing et management 13ème édition
    • Quelques outils de communication Publicité Promotion des ventes Parrainage/ évènementiel Relations publiques Marketing direct/interac tif Marketing virale Vente Pub TV, radio, presse, cinéma, bannières Animations magasin Parrainage sportif Dossiers de presse Mailing Bouche à oreille démonstratio ns Packaging Jeux/concour s Parrainage d’évènements culturels Communiqué s de presse Ventes en ligne blogs Réunions de vente Insertion films Primes/cadea ux Festivals Discours/inter views Sites web chats Essais Brochures/aff iches Bons de réductions Visites d’entreprises/ conférences séminaires emailing SMO Foires et salons
    • AIDA: Processus d’influence Stade Cognitif Stade Affectif Stade comportemental
    • Modèle Emetteur – Récepteur Shannon Weaver « théorie mathématique de la communication 1949 Codage Canal Message décodage Message reçu Canal Feedback
    • Les questions de Laswell* Qui? L’émetteur Dit quoi? Le message A qui? La cible Par quel moyen? Le canal Avec Quels effets? Mesure de l’efficacité de la communication par réalisation des objectifs *sociologue américain 1948/1954
    • 4 catégories d’émetteurs • La marque • Le produit : fait appel aux sens: – – – – – vue (forme & couleurs), le toucher (matériaux cf Nivea), l’ouïe ( bruit du moteur Harley), l’odorat (odeur d’une voiture neuve, parking), le goût (Nutella) • Les médias • Les personnes (commerciaux, dirigeants, concurrents, clients) http://www.plurielles.fr/beaute/marques/la-saga-des-marques-l-histoire-de-nivea-4386423-402.html
    • Composants du système de communication • L’image de la source = rôle déterminant dans la perception & interprétation des messages (Opel, Kodak) • Signature de la source : identité visuelle et signature sonore ( Dim, Groupama, lapin de Duracell)
    • Préserver l’identité de la marque • Créer une charte d’identité : typographie, couleurs, mise en page, contrôle du respect des normes par une personne • Constance mais pas conservatisme http://www.kodak.fr/ek/FR/fr/About_Kodak/Our_Company/Evolution_du_logo_de_notre_marque.htm
    • Message: codage ou décodage • Pour décoder = principes de savoirs et communautés • Message verbal & non-verbal (gestuelle) • Rapport image & texte rôle du son • Codage = émotions, confiance, réaction, affection, énervement
    • La notion de signifiant - signifié • Signifiant: ce qui produit le sens • Signifié: ce qui est perçu Axe: Plus t’en mets, plus t’en as! ≠ Twix : «Twix, deux doigts coupent faim »
    • Le bruit • Interprétation de la proximité • Minceur : article critique sur les substituts • Epargne: article sur les dérives système financiers • Mac Donald / Critique sur la mal bouffe • CIC/Crédit agricole concurrence • Attention à l’emplacement !
    • Encombrement publicitaire • TV: 6 minutes par heures • 66% d’un magazine • Radio: 6 x 30 secondes
    • Calcul de la part de voix Part de voix de la marques x = Dépense pub de la marque X Dépense publicitaire de toutes les marques sur le marché de X Période de référence année/ trimestre/ semestre
    • Feed back • Parole • Gestuelle • Courrier = compréhension du message par le récepteur Cf Twitter : Capital TV
    • La communication relayée
    • Efficacité de la communication relayée • Crédibilité du message : source désintéressée • Audience • Gratuité Attention : perte de contrôle
    • Les relais • Leaders d’opinion: journalistes/ stars/ savants • Prescripteurs (médecin) et préconisateurs (assurance Audi) • De Particulier à particulier bouche à oreilles • Communautés
    • Relations publiques : les outils • • • • • • • • Réunions, réceptions, manifestations Parrainage d’évènements Mécénat Congrès, colloques, séminaires Salons, foires, expositions : prospection Tourisme industriel : visite d’usines Les cadeaux, objets publicitaires Le publipostage: vœux
    • Deux types de relations publiques • Relations publiques corporate ou institutionnelles: légitimité de l’entreprise, défense des intérêts • Relations publiques marketing : promotion marque
    • Des secteurs plus concernés que d’autres • • • • Secteur où publicité réglementée: tabac, alcool Secteurs ou lobbying est crucial : organisations professionnelles Secteur à image corporate importante: consulting, architectes Secteur où l’influence des leaders d’opinion est décisive : luxe, b to b..
    • Relations presse Supports: presse/ audiovisuelle Les règles: -Relation continue -Outils professionnels -Relation confiance -A utiliser en complément Pratiques: -Cadeaux -Achat d’espaces
    • Quelle type d’information • Objective: arguments, preuves (cf expert, leader, efficacité, reconnaissance) • Originale • Intéressante pour les lecteurs • Ciblée: catégories supports, lecteurs, thèmes, attente, opinions • Période: choix de la période en fonction de l’évènement, de la concurrence, de l’actualité
    • Les outils de la Relation Presse • Fonds documentaires: base de données journalistes, dossier de presse, fiche de synthèse • Dossier de presse spécifiques: pratique, concis, organisé • Communiqués de presse: accroche, structure • Conférences de presse: dialogue • Déjeuners de presse • Voyages de presse pour un groupe de journalistes • Actions de formation : conférences, séminaires, congrés
    • Rôle de l’attaché de presse et ses qualités • • • • • • • • Organisation des éléments Constitution du fonds documentaire Entretien des contacts presse Élaboration du plan annuel des relations avec la presse Porte parole (parfois) Conseille sensibilise en interne Bilan des relations presse Constitution du press Book
    • Le bouche à oreille • Consommateurs = médias • Consommateurs = confiance en consommateurs • Bouche à oreille = désintéressé et gratuit mais dangereux
    • Définition • Transmission d’informations et de jugements de toute nature entre pairs, d’un individu à un autre. • Abréviation utilisé BAO ou WOM (word of mouth)
    • Caractéristiques • • • • • • • • • Communication interpersonnelle Préconisation ≠ Prescription BAO Push ( avis spontané transmis) & Pull (sollicitation d’un proche pour conseil) Sphère privée : implication Transmission ≠ Préconisation Interprétation (Malboro, viandes) Communication désintéressée Communication risquée Connaissance de l’individu auquel on parle
    • Confiance: le consommateur français Les sources d'information jugées les plus pertinentes pour un achat majeur sont: - Le point de vente (30%), - Les moteurs de recherche (28%), - Le site Internet d'un distributeur (24%, - Les sites de comparaison (18%). Dans les faits, ce qui les influence le plus dans le processus d'achat: - Les informations collectées en magasin (27%), - Les conversations avec la famille et les amis (20%), - Le site Web du revendeur (15%), - Les sites de comparaison (14%). Reineke Reitsma, VP Market Research, Forrester 2010 (1) Enquête menée auprès de 14 231 consommateurs interrogés en Allemagne, Espagne, France, Pays-Bas, Royaume-Uni et Suède
    • L’impact du BAO • • • • • • Impacts: Clients acquis par efforts marketing ≠ clients acquis par BAO BAO: création de valeur ≠ Efforts Marketing: création de valeurs + ROI* Analyse de l’impact du BAO ( degré d’influence cf santé- déco): selon montant dépense, importance, personnalité, usage, objectifs, type (loisirs, hôtels, produits d’usages courants, carburants, … Importance du BAO: produits à statut social (luxe + téléphone), produits complexes (bricolage, placements boursiers), produits sans experience ( roman : un seul achat) BAO dépend du stade dans le processus d’achat achats réfléchi ≠ achat impulsif De qui provient l’avis (suis-je concerné, même niveau de vie?...) *Source: Villenueva, Yoo et Hanssens »the impact of marketing-induced versus word of mouth customer acquisition on customer equity 2006
    • Les facteurs explicatifs du pouvoir d’influence • • • Légitimité : expertise, impartialité, l’image véhiculée par la personne, Réseau social: amis, collègues, voisins.. Personnalité de l’influenceur: charisme, tempérament Quand on interroge les consommateurs sur leurs derniers souvenirs d’un bouche-àoreille, c’est jusqu’à 89% d’expériences positives qui sont évoquées (et seulement 7% d’expériences négatives). Et même quand les consommateurs ont une très mauvaise expérience d’achat, ils sont à peine plus nombreux à l’évoquer que ceux qui ont vécu une expérience très positive. R&D trnd – WOM-Moniteur 01. Décembre 2010 http://company.trnd.com/fr/downloads/WOM_Moniteur_01.pdf
    • La courbe de diffusion des innovations de Rogers 1. pionniers= passionnés, premiers à acheter = forte influence 2. Adopteurs précoces : plus réfléchis – goût du risque 3. Majorité en avance: accepte le changement, goût de la nouveauté 4. Retardataires: sceptiques, conservateurs Critères : - les caractéristiques du produit ou du service, - les caractéristiques des consommateurs, - les profils des différentes catégories d'adoptants.
    • Méthodes pour provoquer le BAO 1. Basique mais incontournable •Faire parler par les actions marketing •Jouer la rupture – évènement fort •Créer une communauté autour de la marque •Influencer les influenceurs: valorisation, gratification expérience 2. Politiques de rupture: le choc
    • Le marketing de communautés Communauté = groupe social caractérisé par le fait de vivre ensemble, de posséder des biens communs, d’avoir des intérêts, des buts communs (Robert) Communautés marketing: -Lien fort: idée (végétarien), un héros (OM), vénération d’une marque (Apple), un projet commun (Wikipédia) -Communautés virtuelles = lien de communication, d’expèrience
    • Degré de liens communautaires • Place publique: peu de points communs, simples échanges = La fourchette • Le réseau: échange, communication, continuité = le guide du routard • La communauté participative : appartenance = http://www.harlequin.fr/ • La communauté collaborative: projet commun = Wikipedia
    • Création de réseaux communautaires par les marques
    • Les marques sur les réseaux sociaux
    • Le marketing viral Bouche à oreille online: diffusion d’un message, d’une information sur la toile grâce à la communication entre internautes Facteurs clés de succès: -Créativité du message -Cible à toucher -Vitesse de propagation Type de contenus à propager: Blagues – Photos – Vidéos - Jeux online – advergames - Une application Un widget - Un podcast - Une invitation pour alternate reality game ( jeu d’énigme à résoudre en équipe)
    • cas d’une campagne de marketing viral
    • Bilan • • Budget: 500 euros: faux site + nom de domaine + 30 % de trafic sur le site, + 52 % de chiffre d'affaires et l'équivalent de 700 000 euros de retombées médias
    • « Mon minou tout doux » - cas Veet