0
La société en réseau
Les frontières de nos rêves ne sont plus les mêmes.
!
!
!
!
!
Sylvain Carle
Très heureux d’être à Qué...
Une présentation tout en français.



C’est un privilège que j’apprécie.

!
On se fera ça #MontréalStyle une autre fois.

...
De la difficulté de résumer en un mot clef. Du piège du néologisme, quand l’étymologie du passé est si riche. Terme issu du...
J’a décidé d’utiliser #ouvrir. Ça représente bien l’essence de mon propos.!
!
!
!
! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ...
Ceci n’est pas une présentation à propos de Twitter. C’est là que je travaille, vais vous en parler, comment et pourquoi.
...
Ceci n’est pas une présentation à propos d’un “plan numérique”. Ce n’est pas un manifeste pour un “rattrapage” de l’indust...
J’ai relu le texte du Refus Global lundi, dans l’avion entre SF et MTL. Je me cherchais une ligne forte pour décrire tout ...
La nouvelle France. Le Canada, le Québec. Nommer, c’est rendre possible, c’est créer, c’est rendre réel. Le “réseau” n’est...
La “Californie”, j’aime cette carte. Elle est fausse, mais vraie. Elle résume l’état de connaissance des navigateurs de l’...
Qui sait ce que représente cette carte? Chemins de fers? Télégraphe? C’est Arpanet, 1972. Retenez les noms.! ! ! ! !
!
!
!...
Si vous ne connaissez pas Michel Cartier, il vous faut prendre le temps de lire sa synthèse. Ou de la relire. C’est un tré...
Les 4 types de ressources, au 21ième siècle, les ressources quaternaires.
http://21siecle.com
L’information est liée à la ...
J’avais parfois de la difficulté à exprimer pourquoi certains points de vue sur la société en réseau, sur le phénomène
numé...
Voici ce qui était important pour les éditeurs du journal de Québec hier.! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !
!
!
!
Pour la Presse.! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !
!
!
!
Pour ma part mes sources sont très, très diverses. Feedly pour les fils RSS et Twitter. C’est important de suivre des opini...
Ça c’est ce que mon fils de 18 ans lis religieusement à chaque jour. Notez la différence de sujets avec la JdQ et La Presse...
(insérez vos rêves ici)		 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 

!
!
!
!
Les frontières

de nos rêves

ne sont plus...
Bonne question, mettons.		 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 

!
!
!
!
Les frontières ne sont
plus les mêmes. 



...
Nous sommes ce que vous voyez. Invisibles?	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 

!
!
!
!
Où est ma
culture?
Ça me déprime quand je chercher “je me souviens” et que c’est en anglais. Sur des sites américains, par défaut.
Heureusement, une partie de la culture est distribuée. Non seulement cette citation utilisée par les French B peut vivre e...
Un autre exemple. Ça m’a laissé perplexe. Trouvé les paroles de Libérez-nous des libéraux sur le site de paroles de hip-ho...
Dans les années ‘70s, on a trouvé important, à juste titre, d’ouvrir des délégations générales du Québec à New York, à Par...
Une autre bonne question pour vous.	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	
Elle est où

la délégation générale du Québec 
...
C’est ça qui est ça. Le dicton là de la montagne et du prophète.	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	
	 	 	 

!
!
!
!
Elle est ici*
* ...
Tadam! Eureka, genre.	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 

!
!
!
!
C’est nous*
* moi, toi, elle, vous
In California. Dixit Robert Charlebois, les pintes en or pis toute.	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 

!
!
!
!
Ok, assez de nomb...
Hotel California. “You can check out any time you like, but you can never leave”. La version de NoFX pas celle des Eagles,...
L’informatique personnelle. Un Apple IIc et du code à recopier à la main. J’étais nerd, j’avais rien à faire. Pouvez vous ...
Skate. Pas comme dans patin de hockey, comme dans “planche à roulette”. Le skateboard. J’étais nerd et j’avais besoin de
m...
La musique punk. Suicidal Tendencies. NoFX. Red Hot Chili Peppers. L’impertinence et la pertinence des riffs en 4/4 avec d...
En Décembre, j’ai donné une conférence sur le thème l’innovation, modèle Californie.



Je reprends ici les premiers écran...
Je n’aime pas trop le mot, mais je n’en ai pas de meilleur. C’est gris pour faire neutre. Je ne suis pas pour l’innovation...
Alors je vais commencer par l’antithèse, les convictions que j’ai sur ce que l’innovation n’est pas. Ce n’est pas une fin e...
Ce n’est pas un processus qui s’apprends dans une conférence à 3000$ pour du monde d’agence non plus (je dis ça mais je
le...
Et ce n’est pas une question d’avoir des idées. Un peu oui, mais pas majoritairement. C’est facile avoir des idées. Si c’e...
Pantoute.	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 

!
!
!
#non
Tadam (encore)! 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 

!
!
!
!
http://www.pinterest.com/pin/12560827707698510...
L’innovation c’est vraiment une question de culture, la culture ça ne se commande pas, ça ne s’apprends pas, ça ne s’inven...
Rien à ajouter…
J’ai eu la chance 

de pouvoir faire 

l’expérience de la mise 

en place de cette
culture avec Praized.
!...
C’est ça. Très fier. Quelle épopée.
Et ensuite Needium.

Expérience de 4M$.
!
Créé 20+ emplois.
Déposé un brevet.
Beaucoup ...
Fait notable pour un geek comme moi, je m’étais fait retweeter par @TimOreilley, l’apothéose du summum du web 2.0!	 

!
!
...
Remise en contexte. Je me suis dit, j’y vais à fond. Je fonce. Qu’est-ce que j’ai à perdre?! ! ! ! ! ! ! ! !
! ! ! ! ! ! !...
Voilà.
Et donc je me suis posé chez Twitter
On va faire un petit détour par Twitter, parce que c’est là que je travaille en ce moment. Pas pour rien non plus. C’est u...
Pour. De. Vrai. 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 	 

!
!
!
c’est la plus *internet* de toutes les
compagnies
C’est tout ce que j’aime du réseau. ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !
!
!
!
Twitter c’est le pouls de la...
Blogger > Odeo > Twitter. Un accident heureux, créé par la bonne culture, le bon contexte, les bonnes contraintes.!! ! ! !...
happy
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
La société en réseau, version avec notes
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

La société en réseau, version avec notes

1,334

Published on

Je vais vous jaser de culture. Je vais vous expliquer pourquoi j’ai décidé de m’expatrier en Californie pour travailler pour Twitter. Je vais vous raconter comment je me suis rendu à l’évidence que l’internet allait révolutionner la planète entière (en 1993). Je vais vous parler d’innovation, de hackers, de startups, de hackweek, de github. Je vais explorer avec vous la mémétique en temps réel, l’explosion de données, l’univers derrière la trou de serrure qu’est votre liste d’abonnement Twitter (ou Facebook ou Pinterest). On va se gosser un présent et un futur en réseau au Québec, on va se tisser une ceinture fléchée 2.0. On va se parler des petites affaires pis des grandes (mais pas de « vraies affaires », ok)? On va se faire un conte pas piqué de vers numériques, on va trouver une meilleure conclusion que celle qu’on a pas encore vue, que celle qui va nous arriver inopinément si on ne fait rien. On va se chimer l’univers, on va se retrouver un passé, on va se conversationner un possible. Ça devrait pas être compliqué, ça sera un peu utopique, mais pas trop, surtout pragmatique. Ça serait comme un genre de manifeste de quoi faire, mettons qu’on aurait une politique numérique, le après (qui est le maintenant). En prime, ça devrait pas être plate.

http://webaquebec.org/sessions/la-societe-en-reseau-a-ere-twitter/

Published in: Technology

Transcript of "La société en réseau, version avec notes"

  1. 1. La société en réseau Les frontières de nos rêves ne sont plus les mêmes. ! ! ! ! ! Sylvain Carle Très heureux d’être à Québec aujourd’hui!! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! 
 Le Web à Québec
 Mars 2014
  2. 2. Une présentation tout en français.
 
 C’est un privilège que j’apprécie. ! On se fera ça #MontréalStyle une autre fois.
 
 
 Comme dirait l’autre. En français à Québec.! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !
  3. 3. De la difficulté de résumer en un mot clef. Du piège du néologisme, quand l’étymologie du passé est si riche. Terme issu du latin « operari » (ouvrer, soit agir, opérer, travailler avec ses mains) et « operarius » (celui qui fait). ! ! Fin xvie siècle, le verbe « travailler » élimine progressivement la racine du terme « ouvrer » du fait de l'homonymie avec « ouvrir ». Se sont maintenues cependant certaines formes comme « ouvré », « ouvrable », « œuvre », « ouvroir »1. #ouvrier http://fr.wikipedia.org/wiki/Ouvrier La société en réseau
  4. 4. J’a décidé d’utiliser #ouvrir. Ça représente bien l’essence de mon propos.! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! #ouvrir http://fr.wikipedia.org/wiki/Ouvrier La société en réseau
  5. 5. Ceci n’est pas une présentation à propos de Twitter. C’est là que je travaille, vais vous en parler, comment et pourquoi.
 ! Ce n’est pas mon sujet principal. C’est une conséquence et un catalyseur, certainement.! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! Ceci n’est pas une pipe.
  6. 6. Ceci n’est pas une présentation à propos d’un “plan numérique”. Ce n’est pas un manifeste pour un “rattrapage” de l’industrie culturelle. Ou pour s’assurer de ne pas manquer le bateau économique.! ! Honnête diatribe, plaidoyer pour l’injection de fougue, de frénésie, de flammes, d’excitation, d’un peu de trouble, de colère et de tumulte. Tout sauf le manifeste d’une évolution tranquille.! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! Ceci n’est pas un plan.
  7. 7. J’ai relu le texte du Refus Global lundi, dans l’avion entre SF et MTL. Je me cherchais une ligne forte pour décrire tout ce qui a changé. 
 
 Je me suis dit que le passé été porteur de sens futur (et présent). Cette phrase m’a jeté par terre (pas littéralement, j’étais attaché). Surtout parce que c’est une question d’idéaux, de remise en question des absolus.!! ! ! ! ! ! ! Les frontières 
 de nos rêves 
 ne sont plus 
 les mêmes. ! http://fr.wikisource.org/wiki/Refus_global
  8. 8. La nouvelle France. Le Canada, le Québec. Nommer, c’est rendre possible, c’est créer, c’est rendre réel. Le “réseau” n’est pas virtuel. Il est réel. Il est tissé dans tout ce que je fais, et tout ce que je fais a du réseau en filigrane.! ! ! ! ! ! ! ! ! ! http://www.brown.edu/Facilities/John_Carter_Brown_Library/Champlainexhib/Pages/Champlain+.html
  9. 9. La “Californie”, j’aime cette carte. Elle est fausse, mais vraie. Elle résume l’état de connaissance des navigateurs de l’époque. C’est mieux une carte pas complètement vraie que pas de carte du tout.! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! http://californiamapsociety.org/historic/
  10. 10. Qui sait ce que représente cette carte? Chemins de fers? Télégraphe? C’est Arpanet, 1972. Retenez les noms.! ! ! ! ! ! ! ! http://personalpages.manchester.ac.uk/staff/m.dodge/cybergeography/atlas/historical.html
  11. 11. Si vous ne connaissez pas Michel Cartier, il vous faut prendre le temps de lire sa synthèse. Ou de la relire. C’est un trésor national. J’apprécie énormément sa capacité de synthèse. http://21siecle.com
  12. 12. Les 4 types de ressources, au 21ième siècle, les ressources quaternaires. http://21siecle.com L’information est liée à la capacité de l’intelligence de l’individu à comprendre ; pour celui-ci, comprendre, c’est percevoir un lien significatif entre divers phénomènes. Informer, c’est mettre en forme. Le rôle de l’information est de donner un sens au chaos qui surgit de la cacophonie qui semble régner dans notre société. ! L’information est une ressource comme l’eau ou la nourriture : ! • Les ressources primaires : les ressources naturelles. • Les ressources secondaires : celles de l’industrie manufacturière. • Les ressources tertiaires : les services • Les ressources quaternaires : le savoir et l’expertise. ! Dans la société de la connaissance, l’information devient un capital immatériel, extrêmement mobile et surtout transformable, parce que numérisée, au point où l’homme moderne devient informivore ; il était homo sapiens, il devient homo zappiens.
  13. 13. J’avais parfois de la difficulté à exprimer pourquoi certains points de vue sur la société en réseau, sur le phénomène numérique me semblaient tellement manquer le bateau. C’est parce que c’est un phénomène en 4 axes. Si on ne comprends pas ça, on a une vision partielle et une perspective fausse. http://21siecle.com Le grand défi du XXIe siècle sera de transformer des milliards de données en connaissances structurées, car, à l’heure actuelle, 80 % des données ne le sont pas. La société de la connaissance doit devenir une société de l’industrialisation de l’information où celle-ci devient à la fois : ! • un phénomène économique (elle est une marchandise) • un phénomène technique (sa forme dépend de son support) • un phénomène politique (elle implique des rapports de force) • un phénomène culturel (se réfère à une symbolique déterminée par espace/temps). !
  14. 14. Voici ce qui était important pour les éditeurs du journal de Québec hier.! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !
  15. 15. Pour la Presse.! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !
  16. 16. Pour ma part mes sources sont très, très diverses. Feedly pour les fils RSS et Twitter. C’est important de suivre des opinions différentes des notres.! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !
  17. 17. Ça c’est ce que mon fils de 18 ans lis religieusement à chaque jour. Notez la différence de sujets avec la JdQ et La Presse… fossé culturel s’il en est un!! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !
  18. 18. (insérez vos rêves ici) ! ! ! ! Les frontières
 de nos rêves
 ne sont plus
 les mêmes.
  19. 19. Bonne question, mettons. ! ! ! ! Les frontières ne sont plus les mêmes. 
 
 Quels sont nos rêves?
  20. 20. Nous sommes ce que vous voyez. Invisibles? ! ! ! ! Où est ma culture?
  21. 21. Ça me déprime quand je chercher “je me souviens” et que c’est en anglais. Sur des sites américains, par défaut.
  22. 22. Heureusement, une partie de la culture est distribuée. Non seulement cette citation utilisée par les French B peut vivre encore sur le réseau, mais Jean-Robert Bisaillon est un des plus ardents promoteurs de notre culture sur le réseau des réseaux. Si notre patrimoine musical n’est pas sur le réseau, je ne peux pas le partager avec mon fils de 18 ans. Il faut que je puisse lui envoyer un lien et dire “j’écoutais ça quand j’avais ton âge”. “Les French B ce sont les précurseurs de Loco Locass, tu comprends? Écoute l’échantillonnage…” La culture qui n’est pas sur le réseau sera perdue, elle va disparaître. Sérieusement. “Do you remember when we were French?” !
  23. 23. Un autre exemple. Ça m’a laissé perplexe. Trouvé les paroles de Libérez-nous des libéraux sur le site de paroles de hip-hop américain Rap Genius. Fier, je me dis, c’est assez important pour que ça soit là. Me demande si je vais commenter en anglais ou en français? Pourquoi on a pas ça ailleurs?! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !
  24. 24. Dans les années ‘70s, on a trouvé important, à juste titre, d’ouvrir des délégations générales du Québec à New York, à Paris. Être “là” était significatif, à plusieurs niveaux. Ça m’a fait me poser une question.! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !
  25. 25. Une autre bonne question pour vous. Elle est où
 la délégation générale du Québec 
 de l’internet?
  26. 26. C’est ça qui est ça. Le dicton là de la montagne et du prophète. ! ! ! ! Elle est ici* * et le réseau est partout
  27. 27. Tadam! Eureka, genre. ! ! ! ! C’est nous* * moi, toi, elle, vous
  28. 28. In California. Dixit Robert Charlebois, les pintes en or pis toute. ! ! ! ! Ok, assez de nombril.
 
 On s’en va en Californie. !
  29. 29. Hotel California. “You can check out any time you like, but you can never leave”. La version de NoFX pas celle des Eagles, elle m’énerve. Trois appâts m’ont attirés dans cet hôtel Californien.! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! Hotel California ! On a dark desert highway, cool wind in my hair Warm smell of colitas, rising up through the air Up ahead in the distance, I saw a shimmering light My head grew heavy and my sight grew dim I had to stop for the night There she stood in the doorway; I heard the mission bell And I was thinking to myself, "This could be Heaven or this could be Hell" Then she lit up a candle and she showed me the way There were voices down the corridor, I thought I heard them say... ! Welcome to the Hotel California Such a lovely place (Such a lovely place) Such a lovely face Plenty of room at the Hotel California Any time of year (Any time of year) You can find it here (…) ! Mirrors on the ceiling, The pink champagne on ice And she said "We are all just prisoners here, of our own device" And in the master's chambers, They gathered for the feast They stab it with their steely knives, But they just can't kill the beast ! Last thing I remember, I was Running for the door I had to find the passage back To the place I was before "Relax, " said the night man, "We are programmed to receive. You can check-out any time you like, But you can never leave! "
  30. 30. L’informatique personnelle. Un Apple IIc et du code à recopier à la main. J’étais nerd, j’avais rien à faire. Pouvez vous croire qu’on tapait des pages et des pages de codes à la main, en hexadécimal? C’était tellement l’fun. Est-ce que je peux vous dire que c’est pas mal plus cool d’être nerd en 2014 qu’en 1984?! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !
  31. 31. Skate. Pas comme dans patin de hockey, comme dans “planche à roulette”. Le skateboard. J’étais nerd et j’avais besoin de m’en sortir. Rebel individuel. Un peu de piquant dans ma vie, de risque. De sang même, ayoye.! ! ! ! ! ! ! ! ! !
  32. 32. La musique punk. Suicidal Tendencies. NoFX. Red Hot Chili Peppers. L’impertinence et la pertinence des riffs en 4/4 avec des thématiques de la “left coast”. Des fuck you, des idéaux, de la contestation, de l’adrénaline. Des histoires tristes, du cynisme, de l’auto-dérision. Pis des Doc Martens.! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !
  33. 33. En Décembre, j’ai donné une conférence sur le thème l’innovation, modèle Californie.
 
 Je reprends ici les premiers écrans, entre autre parce que j’avais été inspiré sur ce thème quelques mois auparavant par une visite de la délégation de Québec à San Francisco. J’y habite depuis presque deux ans. C’est la deuxième fois que j’habite là bas. La première fois c’était avant le première bulle. Je ne vous dis pas.! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !
  34. 34. Je n’aime pas trop le mot, mais je n’en ai pas de meilleur. C’est gris pour faire neutre. Je ne suis pas pour l’innovation à tout prix. On pourrait se demander, pourquoi l’innovation. Je ne vais pas répondre à cette question ce matin. Simplement vous dire que je suis un curieux compulsif.! ! #artisan innovation
  35. 35. Alors je vais commencer par l’antithèse, les convictions que j’ai sur ce que l’innovation n’est pas. Ce n’est pas une fin en soi. Parce que si on fait toujours la même chose, on innove plus, n’est pas? Donc ce n’est jamais “fini”, c’est toujours à recommencer.!! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! #artisan l’innovation
 n’est pas
 une fin en soi
  36. 36. Ce n’est pas un processus qui s’apprends dans une conférence à 3000$ pour du monde d’agence non plus (je dis ça mais je les aime pareil). 
 
 Même si ça peut sembler de bons exemples de gens qui semblent avoir bien réussi. À chacun son propre chemin, ses propres conditions, son contexte.!! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! #artisan l’innovation
 n’est pas un processus
  37. 37. Et ce n’est pas une question d’avoir des idées. Un peu oui, mais pas majoritairement. C’est facile avoir des idées. Si c’est facile, ce n’est pas très intéressant. Tout le monde peut avoir une super bonne idée. Le pire c’est d’en avoir plusieurs et de ne pas choisir.! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! #artisan l’innovation
 n’est pas à propos
 “des idées”
  38. 38. Pantoute. ! ! ! #non
  39. 39. Tadam (encore)! ! ! ! ! http://www.pinterest.com/pin/125608277076985104/ Ce n’est pas une question d’idée. 
 C’est “faire arriver” les idées.
  40. 40. L’innovation c’est vraiment une question de culture, la culture ça ne se commande pas, ça ne s’apprends pas, ça ne s’invente pas. Ça s’innocule, ça se propage, comme un virus. http://www.pinterest.com/pin/125608277076985104/ #culture
  41. 41. Rien à ajouter… J’ai eu la chance 
 de pouvoir faire 
 l’expérience de la mise 
 en place de cette culture avec Praized. ! De 2006 à 2012,
 avec Harry Wakefield et 
 Sébastien Provencher, on s’est donné à fond.
  42. 42. C’est ça. Très fier. Quelle épopée. Et ensuite Needium.
 Expérience de 4M$. ! Créé 20+ emplois. Déposé un brevet. Beaucoup de code. Dont sur Github. Tellement appris. Compris Twitter.
  43. 43. Fait notable pour un geek comme moi, je m’étais fait retweeter par @TimOreilley, l’apothéose du summum du web 2.0! ! ! ! Needium, c’est @sebprovencher qui avait compris Twitter avant tout le monde. ! Il m’a demandé un jour: est-ce qu’on pourrait indexer et analyser tous les tweets, de tout le monde, tout le temps?
 
 Et trouver les bonnes questions, à partir de la géolocalisation, et permettre aux marchands locaux de répondre directement?
 
 J’ai dit oui… Oh boy!
 
 Il avait raison, 
 mais 5 ans trop tôt. #innovation !
  44. 44. Remise en contexte. Je me suis dit, j’y vais à fond. Je fonce. Qu’est-ce que j’ai à perdre?! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! Quand j’ai démissionné de ma propre compagnie…
 
 Je me suis fait une courte liste des startups
 où j’aurais aimé travailler. ! Elles étaient toutes américaines.
 
 À New York ou à San Francisco. ! Question de culture et de valeurs je suppose.
  45. 45. Voilà. Et donc je me suis posé chez Twitter
  46. 46. On va faire un petit détour par Twitter, parce que c’est là que je travaille en ce moment. Pas pour rien non plus. C’est un réseau public, en temps réel, conversationnel.! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !
  47. 47. Pour. De. Vrai. ! ! ! c’est la plus *internet* de toutes les compagnies
  48. 48. C’est tout ce que j’aime du réseau. ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! Twitter c’est le pouls de la planète. ! C’est le seul réseau public, en temps réel, conversationnel et distribué à grande échelle.
  49. 49. Blogger > Odeo > Twitter. Un accident heureux, créé par la bonne culture, le bon contexte, les bonnes contraintes.!! ! ! ! ! ! ! http://en.wikipedia.org/wiki/Twitter
  50. 50. happy
  1. A particular slide catching your eye?

    Clipping is a handy way to collect important slides you want to go back to later.

×