Komlam Mawuena Adjoyi: Messagers du changement climatique, c’est aussi et surtout les medias, l’art et les centres culturels
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Komlam Mawuena Adjoyi: Messagers du changement climatique, c’est aussi et surtout les medias, l’art et les centres culturels

on

  • 953 views

 

Statistics

Views

Total Views
953
Slideshare-icon Views on SlideShare
953
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
4
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment
  • Ces personnes impliquées allaient permettre de toucher le public-cible : d’une part, la population de Lomé directement, en particulier les plus vulnérables, et d’autres parts, les décideurs politiques (indirectement).
  • 2- a considérablement contribué à éveiller la prise de conscience sur la réalité du phénomène. 3- pour montrer aux participants comment des artistes de la chanson se mobilisent déjà en faveur de l’intégration du message relatif aux changements climatiques dans leur production et pour donner une idée sur la façon de suivre ces exemples.
  • 2- a considérablement contribué à éveiller la prise de conscience sur la réalité du phénomène. 3- pour montrer aux participants comment des artistes de la chanson se mobilisent déjà en faveur de l’intégration du message relatif aux changements climatiques dans leur production et pour donner une idée sur la façon de suivre ces exemples.
  • 1- L’idée de clôturer le projet dans un centre culturel n’a pas été fortuite. Les centres culturels sont très fréquentés par divers d’acteurs dont les artistes pour la promotion de leurs clips, les jeunes et les moins jeunes pour des spectacles. 32- en l’occurrence l’esplanade du centre,
  • Elle a été formée par AFHON pour faire une présentation sur le changement climatique, ses causes et ses manifestations.
  • Pour sa totale implication dans le projet, et particulièrement pour la réussite de l’activité «  Eco mode », Mlle FOLLYBEY Akoko, organisatrice du défilé a été nommée « Ambassadrice – ASCA du climat  Les matériaux sont naturels, les chutes de tissus sont récupérées avec pour objectif de réduire significativement la quantité de chutes à bruler, tout est fait pour optimiser les ressources, éviter le gaspillage et accroître la création de la richesse.
  • la langue nationale la plus parlée.
  • ils ont été plus à même de contribuer à la vulgarisation de ces informations auprès des populations à la base. loin de constituer uniquement une menace pouvait également être une opportunité, si les acteurs s’évertuaient tout simplement à repenser les politiques de développement. la mobilisation des médias: Les émissions spéciales ont été organisées par la télévision nationale (TVT) et une internationale (la Deutch Welle en Allemagne) ainsi que deux radios nationales ont permis de toucher davantage de togolais. diaporamas de la cérémonie de clôture permettra de partager les expériences de ce projet avec plus d’acteurs, aussi bien nationaux qu’étrangers.
  • La majorité de ces acteurs n’ont pas fait d’études supérieures et n’ont pas la facilité de comprendre le jargon climatique. La formation a permis dans une certaine mesure de démystifier la thématique et de contourner ces obstacles. ils ont été plus à même de contribuer à la vulgarisation de ces informations auprès des populations à la base. En impliquant ces différends acteurs et en privilégiant l’éveil de conscience des participants sur le changement climatique est susceptible d’influencer et d’induire un changement de comportement au sein des milieux-cibles. . de collaborer avec des personnes malentendantes
  • La majorité de ces acteurs n’ont pas fait d’études supérieures et n’ont pas la facilité de comprendre le jargon climatique. La formation a permis dans une certaine mesure de démystifier la thématique et de contourner ces obstacles. ils ont été plus à même de contribuer à la vulgarisation de ces informations auprès des populations à la base. En impliquant ces différends acteurs et en privilégiant l’éveil de conscience des participants sur le changement climatique est susceptible d’influencer et d’induire un changement de comportement au sein des milieux-cibles. . de collaborer avec des personnes malentendantes
  • ils ont été plus à même de contribuer à la vulgarisation de ces informations auprès des populations à la base. Plaidoyer indirect, la conscientisation des populations sur le caractère important et urgent que revêtent les questions liées au changement climatique facilitera la préparation d’un plaidoyer direct futur

Komlam Mawuena Adjoyi: Messagers du changement climatique, c’est aussi et surtout les medias, l’art et les centres culturels Komlam Mawuena Adjoyi: Messagers du changement climatique, c’est aussi et surtout les medias, l’art et les centres culturels Presentation Transcript

  • SYMPOSIUM AFRICAADAPT 2011 SUR LE CHANGEMENT CLIMATIQUE LE ROLE DES MEDIAS ET AUTRES INTERMEDIAIRES DANS LA TRADUCTION, LE PARTAGE DE CONNAISSANCES ET LE PLAIDOYER
  • MESSAGERS DU CHANGEMENT CLIMATTIQUE, C’EST AUSSI LES MEDIAS, L’ART, LE SPORT ET LES CENTRES CULTURELS Par ADJOYI Komlan, ONG AFHON-TOGO Expériences du projet ASCA "Art, Sport et Culture en faveur du changement climatique"
  • PLAN
    • CONTEXTE
    • QUEL ÉTAIT L’OBJET DU PROJET
    • QUI ÉTAIT IMPLIQUÉ ?
    • QU’EST-CE QUI S’EST PASSÉ ?
    • LES EXPÉRIENCES ACQUISES
  • CONTEXTE
    • Besoin considérable de sensibilisation identifiés dans le Programme d’action national d’Adaptation (PANA)
    • Actions de sensibilisation déjà menées étaient très insuffisantes
    • OBJET DU PROJET
    "Susciter la mobilisation et l’engagement des professionnels de l’Art, du Sport et de la Culture autour de question d’ adaptation aux changements climatiques en vue d’une l’accélération du partage de la connaissance y relative."
  • Les communautés rurales agricoles  : représentées par 2 groupements d’agriculteurs (UAR-P et le groupement Gbenondou) Les communautés de pêcheurs  : représentées par l’ UNICOOPEMA. Sport : Joueurs et représentants des fédérations de football, de tennis et de Volley-ball Artistes : musique, art plastique, comédie, poésie, cinéma (acteurs et réalisateurs) Mode : Stylistes modélistes, couturières et des représentants de syndicats
    • QUI ÉTAIT IMPLIQUÉ ?
    Les directeurs de sociétés Les représentants d’ organisations internationales Télévisions Radios Magazines. Les professionnels de l’Art, du Sport et de la culture Les communautés locales Les acteurs du secteur public et privé Les Médias 
    • QUE S’EST-IL PASSÉ ?
    PENDANT LA FORMATION Des présentations sur le changement climatique (causes, les manifestations et l’adaptation) ont été présentés sous une forme accessible pour le public composé de comédiens, de poètes, de professionnels de la musique, du cinéma, du sport et de l’art plastique. Faits vécus relatés : Les représentants des communautés agricoles et de pêches ont relaté les faits vécus en matière d’impact du changement climatique   Musique: deux (2) clips musicaux sur le changement climatique (conçus dans le cadre de la COP 15) ont été passés comme exemple et source d’inspiration.  
    • Discussions: Les participants ont ensuite réfléchi à la manière de traduire dans leur œuvre le message relatif aux changements climatiques.
    • Séances d’exercice:
        • Les poètes ont fait des propositions de poésie,
        • Les humoristes et comédiens ont pensé et présenté de petites scènes en langues locales traduisant leur conception du changement climatique
        • Les chanteurs ont conçu des paroles de chanson
    • QUE S’EST-IL PASSÉ ?
    PENDANT LA FORMATION
  • Un poète faisant une poésie inspirée de changement climatique
    • QUE S’EST-IL PASSÉ ?
    PENDANT LA PHASE DE CLÔTURE
    • Objectif: Toucher davantage de personnes surtout les jeunes afin de faciliter la diffusion de l’information tout en entretenant leur intérêt
    • Résultats:
    • Une foule composée en majorité de jeunes, drainée de façon inopinée par l’événement!
      • Les invités officiels (représentants du Ministre de l’Environnement, de la Banque d’Investissement de la CEDEAO (BIDC), de l’UE, de TOTAL) ont trouvé le cadre de réunion hors de l’ordinaire. Cela leur a permis de mieux se concentrer sur le message dans une ambiance très détendue.
    La cérémonie de clôture a eu lieu au centre culturel allemand "Goethe Institute" Mais pourquoi pas dans une salle de conférence ?
    • Objectif: Tirer profit de la notoriété des sportifs pour accélérer le partage de l’information auprès des jeunes surtout.
    • Résultats: Cela a permis de montrer que tous pouvaient prendre goût et s’intéresser de plus près à la question, ce qui contribuerait à accélérer la diffusion de l’information.
    Pas un expert en changement climatique? La présentation est faite par Mlle Sadiétou Biguedenam MAYOU, la championne de tennis de l’année
    • Résultats:
    • Le défilé de mode a mis en valeur une collection de 20 tenues et modèles vestimentaires faits de:
      • matériels recyclés (sacs de jute de maïs et de riz teintés et des chutes de tissus) ou
      • de produits naturels (raffia, éponges naturelles etc.).
    Défilé de mode et Changement climatique, quel rapport ? Mini-projet 1 : Eco mode Il a consisté à promouvoir les vêtements entièrement écologiques en vue de montrer que l’adaptation aux CC passe par un changement de comportement.
  • chutes de tissus Produits naturels sacs de maïs tintés
  • Styliste de formation, Mlle FOLLYBEY Akoko est une femme très engagée dans les questions sociales, particulièrement dans la défense de la cause des handicapés. Handicapée motrice totale, elle avait déjà relevé d’impressionnants défis. En apprenant le langage gestuel, elle assure la formation des personnes malentendantes. Par la suite, elle s’est mise au braille pour pouvoir communiquer avec les non voyants. Aujourd’hui elle s’est engagée grâce au projet à lancer la « griffe  changement climatique » dans le monde de la mode au Togo. Mlle FOLLYBEY Akoko et son salon de couture « Credaniah ; mode nouvelle »
    • Réalisation : Un concours a été lancé et les meilleures œuvres ont été soumises à un vote public. Deux prix ont été décernés.
    • Résultats: Une grande implication des artistes au projet et certains ont reçu des prix:
      • un tableau illustrant une inondation en milieu urbain,
      • un autre tableau représentant l’œil humain avec la planète terre fixée sur la pupille
      • un siège tout en calebasse, privilégiant donc l’utilisation d’un produit forestier non ligneux, la calebasse au lieu du bois et
      • un couple de figurines en tissus pour valoriser le recyclage des tissus aux fins de production d’œuvres artistiques et de la décoration.
    Art plastique et changement climatique ? Mini-projet 2 : Eco Art Il a consisté en la promotion des œuvres d’art inspirés du changement climatique.
  • … une inondation en milieu urbain … un siège tout en calebasse
    • Réalisation :
    • En collaboration avec l’artiste Charl’Ozzo (en langue française et en Éwé) la chanson ASCA « Make a better world » a été conçue et présentée au public.
    • Résultats:
    • Le morceau a été très bien accueilli par le public qui l’a chanté de vive voix.
    • Chaque participant a eu droit à une copie des CD produits.
    Et si on chantait le changement climatique ! Mini-projet 3 : Chanson ASCA Il a consisté en la conception d’une chanson sur le changement climatique. Trois (3) acteurs ont reçu le prix d’ambassadeurs-ASCA du climat
    • Des émissions spéciales sur l’engouement suscité par le projet:
    • 2 chaines de télévision (TVT, TV2)
    • 2 radios (Nana FM, Zéphyr…)
    ET LA MÉDIATISATION A CONTINUÉ… DES RÉSULTATS CONCRETS…
    • L’artiste Charl’ OZZO a conçu une autre chanson sur les CC
    • La styliste qui a porté le mini projet Eco Mode organise intègre le CC dans son défilé de mode 2011
    • La championne de tennis a fait part à AFHON d’un projet sur le CC
  • QUE RETENIR ?
  • Artiste chanteur "Charl Ozzo" Centre de couture "Crédaniah" et la maison "Nico Art" Traduction en langage gestuel RÉSULTAT MÉDIAS ET AUTRES INTERMÉDIAIRES Centre de couture « Crédaniah" Traduction des paroles de la chanson «  Make a better world  » en Éwé (la langue nationale la plus parlée) Traduction dans les œuvres Traduction Partage des connaissances Plaidoyer
  • Artiste chanteur "Charl Ozzo" Internet (Googlegroup, youtube et Picassa et africaadapt) Atteinte une foule plus grande en dehors des acteurs directement impliqués RÉSULTAT MÉDIAS ET AUTRES INTERMÉDIAIRES
    • Centre culturel « Goethe Institute »
    • La télévision (TVT),les radios (Nana FM, Zéphyr)
    La chanson ASCA « M ake a better world  » a été et restera un puissant et durable canal de sensibilisation sur le changement climatique. Pérennisation des acquis , partage et suivi des activités des participants. Traduction Partage des connaissances Plaidoyer
  • RÉSULTAT MÉDIAS ET AUTRES INTERMÉDIAIRES Tous les acteurs impliqués (Médias, sportifs, artistes, centres culturels, mode…)
    • La couverture médiatique a permis d’influencer l’opinion d’un public plus vaste et multiple sur la question et de délivrer des messages de plaidoyer en préparation d’une confrontation avec les décideurs qui eux-mêmes accordent une attention soutenue aux médias.
    • L’utilisation des médias a augmenté notre crédibilité aux yeux des décideurs et amélioré nos chances d’avoir accès à eux.
    • Des copies du CD envoyées à des décideurs, des représentants d’organismes internationaux et médias pour utilisation dans le cadre de leurs activités.
    Traduction Partage des connaissances Plaidoyer
    • Les acteurs bénéficient d’un appui pour la mise en œuvre de projets devraient :
      • essayer de mettent un accent particulier sur le partage d’informations et d’expériences pour favoriser la reproduction des bonnes pratiques sur une large échelle
      • utilisés au maximum les réseaux et les plateformes de partage d’informations comme Africaadapt, le réseau climat et développement afin de faciliter d’une part, la circulation des expériences et de l'apprentissage sur l'adaptation au changement climatique.
      • Concevoir une stratégie de communication avec les médias, pour le partage des connaissances. (Exemple: FAO )
    • EXPÉRIENCES ACQUISES
    Les ressources et les opportunités de financement étant limitées
  • POUR PLUS D’INFOS SITE: www.afhon.jimdo.com EMAIL: [email_address]