• Save
Portrait web des destinations touristiques québécoises (ATR) 2013
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Portrait web des destinations touristiques québécoises (ATR) 2013

on

  • 6,212 views

Résultats d'une étude sur les présences web des destinations touristiques québécoises (ATR) réalisée par Adviso. Les résultats touchent la mobilité, les médias sociaux, le référencement ...

Résultats d'une étude sur les présences web des destinations touristiques québécoises (ATR) réalisée par Adviso. Les résultats touchent la mobilité, les médias sociaux, le référencement organique (SEO), le site web et la gouvernance web des destinations touristiques québécoises.

Statistics

Views

Total Views
6,212
Views on SlideShare
1,214
Embed Views
4,998

Actions

Likes
9
Downloads
0
Comments
0

13 Embeds 4,998

http://www.karinemiron.com 3730
http://www.adviso.ca 819
http://www.etourisme.info 157
http://tourismexpress.com 144
http://www.scoop.it 58
http://www.twylah.com 35
http://feeds.feedburner.com 28
http://kbc027.kbplatform.com 11
http://www.entreprise-marketing.fr 5
http://dev.tourismexpress.com 5
http://old.karinemiron.com 3
http://translate.googleusercontent.com 2
http://www.karinemiron.com. 1
More...

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Portrait web des destinations touristiques québécoises (ATR) 2013 Portrait web des destinations touristiques québécoises (ATR) 2013 Presentation Transcript

  • PORTRAIT WEB DES DESTINATIONSTOURISTIQUES QUÉBÉCOISES (ATR)ÉTUDEÉTUDE 2012-2013
  • 2OBJECTIF DE L’ÉTUDEDresser un portrait des présences Web des 22 ATR québécoisesen continuité avec l’étude de Michelle Blanc (2011) et de FrederickGonzalo (2012)* Les données quantitatives furent colligées en décembre 2012 et les données qualitatives du 13 mars au 5 avril 2013
  • 34 ASPECTS ANALYSÉSSite web RéférencementorganiqueMobile Médias sociaux
  • 4SITE WEB01 / 04
  • 5Une refonte complète du site Web il y a 4 ans ou cette annéeLa dernière version de votre ATR a été réalisée il y a combien d’années(refonte complète) ?La majorité, soit 38%, n’ont connu qu’une seule version de leur site Web.Cette année 24 %10 %10 %19 %29 %5 %5 %1 an2 ans3 ans4 ans5 ansPlus de 5 ans
  • 6Le CMS maison reste le plus utilisé parmi les ATRQuel type de CMS utilisez-vous sur votre site web actuel ?CMS maisonCMS propriétaireCMS open sourceJe ne sais pas48 %38 %10 %5 %
  • 7Le directeur marketing détient le pouvoir décisionnel des initiatives WebQui est responsable de prendre les décisions dans votre ATR en ce qui concerneles initiatives marketing Web?Directeur/directricemarketingDirecteur de l’ATRAutre spécifiezWebmestreSpécialiste57 %19 %10 %5 %10 %
  • 86 ATR sur 10 font affaires avec un consultant externe/agence pour le WebFaites-vous affaires avec une agence ou un consultant indépendant pour vousconseiller dans votre stratégie/marketing Web?OuiNon62 %38 %La majorité des ATR faisant affaires avec un consultant externe le font pourrecevoir un point de vue externe et être mis à l’épreuve (46 %)
  • 9Le marketing mobile est LA première priorité du marketing Webdes ATR en 2013Quelle est votre première priorité au niveau du marketing web en 2013 ?Marketing mobile 29 %24 %14 %10 %5 %5 %5 %Refonte du site webAmélioration du siteweb (ergonomie)RéférencementorganiqueMarketing web(achat média)Amélioration duweb analytiqueAmélioration du designdu site web
  • 10« 2 ATR SUR 3 NE PRÉVOIENT PAS ENGAGERDE RESSOURCES SUPPLÉMENTAIRES WEB »
  • 11Le SEO, l’achat média Web et le Web analytique sont les 3 principauxpostes de dépenses externesPour chacune des activités suivantes, spécifiez si elles sont réalisées àl’interne ou à l’externe.Utilisation d’un CRMMarketing par courrielGestion du webanalytiqueGestion du référencementorganiqueGestion de l’achatmédiaGestion de médiassociauxGestion du site web5 %5 %24 %52 %48 %0 %5 %48 %86 %76 %43 %48 %95 %95 %
  • 12* Évaluations en provenance de Trip Advisor ou évaluations internesPeu de sites d’ATR n’intègrent les évaluations des voyageurs4 sites d’ATR sur 22 sont transactionnels(18 %) et 3 sites sur 4 ne possèdent pasde comptes utilisateurs (76 %)1 ATR sur 4 possède un outil planificateurde voyage complet (26 %). En échange,63 % comportent un fonctionnalitéd’ajout aux favoris3 ATR sur 22 intègrent les évaluationsdes voyageurs aux pages des membres*
  • 13Il est difficile de comparer la stratégie web de région touristique d’une province versus la stratégie marketingweb d’un pays entier. Non seulement le budget diffère, mais également les ressources humaines. Sommetoute,lesdestinationstouristiquesquébécoisesdétiennentmajoritairementunsitewebavecdesfonctionnalitésretrouvées sur d’autres sites à l’international. Beaucoup de sites d’ATR seront en refonte prochainement,laissant présager une amélioration continue de l’offre.Certes, la mobilité est une préoccupation certaine pour les ATR québécoises. Les directeurs marketing ontrépertorié celle-ci comme première priorité web de 2013 sans compter que de plus en plus d’ATR se dotentd’un site mobile, d’applications mobiles , etc. La maturité des ATR évolue certes et le comportement du voyageurégalement. L’innovation et la veille n’arrête pas avec la nouvelle version du site, elle doit être constante dansun monde où le voyageur est ROI. Les modèles internationaux tels que la Grande-Bretagne, la Suisse, laNouvelle-Zélande et l’Australie, entre autre restent à surveiller. Par contre, n’ayez pas peur de vous comparerà d’autres industries…c’est là que l’on peut trouver des sources d’inspiration pour se démarquer du lot.EST-CE QUE LES DESTINATIONSTOURISTIQUESQUÉBÉCOISESSONTENAVANCECOMPARATIVEMENTAUXDESTINATIONSCANADIENNESETINTERNATIONALES?ÉTUDEAVIS D’EXPERTPar Karine Miron, Stratège Web
  • 14Pour aller plus loin sur la stratégie webÀ lire sur le blogue d’Adviso : Stratégie mobile et tourisme Intégrer le SOLOMO dans sa stratégie web 5 types d’organisation du travail pour gérer sa stratégie web
  • 15RÉFÉRENCEMENTORGANIQUE02 / 04
  • 16Référencement organique versus achat de mots clésRéférencementorganique(SEO)Achatsdemots-clésPPC PPCORGANIQUE
  • 17L’autorité de domaine médiane est de 52 et le page rank médian de 6« La différence entre le PageRank et le Domain authorityestquecedernieroffreunaperçudelapopularitédusiteentier alors que le premier se limite à une page du site »Référencement organique
  • 18ÉTUDEAVIS D’EXPERTPar Charles-David Racine, Spécialiste | RéférencementLe « PageRank » est un indicateur de popularité d’une page Web. Il a été inventé en 1997 par les cofondateursde Google et a longtemps été à la base de l’algorithme de Google. Chaque page HTML se voit accorder un scoreindiquantsapopularitésur10,scorebasésurlaquantitéetlaqualitédeshyperliensquipointentverscettedernière.Une page qui reçoit plusieurs liens reçoit un PageRank plus élevé qu’une page en recevant moins ou aucun.Durant les années 2000, le concept du PageRank était très en vogue, car Google mettait à jour son système declassement des pages Web. Toutefois, vers 2008 - 2009, comme Google a cessé de le réactualiser, le PageRankest devenu rapidement désuet.Aujourd’hui,ilaétéremplacéparleconceptdel’autoritédudomaineenentier,aussinommé« Domainauthority ».La différence entre le PageRank et le Domainauthority est que ce dernier offre un aperçu de la popularité dusite entier alors que le premier se limite à une page du site.Le Domain authority est une métrique sur 100 inventée par SEOmoz, les fondateurs de l’outil Open Site Explorer.Cette métrique est, comme expliqué précédemment, davantage poussée que le PageRank, car elle prend enconsidération de nouveaux facteurs tels que les signaux sociaux, la fréquence d’acquisitions des liens et lapertinence des liens acquis.Sommairedesfacteursinfluençantle Domainauthority :Qualitédessitesquihébergentunoudesliensverslesite;Quantité des liens qui pointent vers un site;Signaux sociaux (Facebook, Twitter, Google +)générés par le site;QU’EST-CE QUE LE PAGE RANK ET LE DOMAINAUTHORITY ?Fréquenced’acquisitiondesliens;Diversitédespagessurundomainequireçoitdesliens;Historiqueetanciennetédusite.
  • 19Pour aller plus loin sur le SEOÀ lire sur le blogue d’Adviso : http://www.adviso.ca/blog/category/referencement/Références externes : http://fr.wikipedia.org/wiki/PageRank http://searchengineland.com/what-is-google-pagerank-a-guide-for- searchers-webmasters-11068 (anglais) http://www.seomoz.org/learn-seo/domain-authority (anglais seulement)
  • 20MÉDIAS SOCIAUX03 / 04
  • 21Une présence active des ATR sur Facebook18ATRsur22ontunepageFacebookl’ATR médiane détient : · 2 512 fans · 134 engagés · 1 publication/jour
  • 22Une présence active des ATR sur Twitter18ATRsur22ontuncompteTwitterl’ATR médiane détient : · 1 144 followers · 679 following · 1,5 tweets/jour en moyenne
  • 23Une présence active des ATR sur Pinterest15ATRsur22sontprésentssurPinterestl’ATRmédianedétient: · 7tableaux · 32pins · 0likes · 25followers · 22following
  • 24Une présence active des ATR sur Youtube13ATRsur22ontuncanalYouTubeofficieldeladestination.L’ATRmédianedétientuncanalcomprenant : · 90abonnés · 63056vues · 41vidéos · 2commentaires
  • 25Des présences timides sur Trip Advisor et FoursquareSeules6ATRsur22ontunprofilTripAdvisorofficieldedestinationSeules3ATRontunprofild’entreprisesurFoursquare
  • 26Plus de la moitié des ATR possèdent un blogue officiel de la destination62 %desATRont un blogue officiel de la destinationLe blogue médian détient un pagerankde4sur10
  • 27Des voyageurs mentionnant les régions touristiques dans lesmédias sociauxChaque région a été mentionnée 125foismensuellementdans lesmédias sociaux (médiane).TwitterForumsYoutubeBloguesFacebook (public)2 %16 %35 %27 %11 %Répartition du nombre de mentions dans les médias sociaux des régions touristiques (ATR) par lesutilisateurs par types de médias sociaux.
  • 28Les bons coups médias sociaux des ATRLa page destination optimisée de Montréal sur Trip Advisoravec l’intégration des évènements de la destination etpromotion des offres promotionnelles.Le profil d’entreprise de Tourisme Saguenay Lac St-Jeansur Foursquare propose des listes par thématique.
  • 29Les bons coups médias sociaux des ATRTourisme Lanaudière et son comptePinterest par thématiqueLe concours Facebook de Tourisme Montréal par thématiquepermettait de gagner une escapade à Montréal avec desprestations incluses en fonction de la thématique
  • 30EST-CE QUE LES DESTINATIONS TOURISTIQUESQUÉBÉCOISES SONT À L’AVANT-GARDE DESENTREPRISESQUÉBÉCOISESENCEQUICONCERNELEURSPRÉSENCESDANSLESMÉDIASSOCIAUX?ÉTUDEAVIS D’EXPERTPar Thoma Daneau, Spécialiste | Médias sociauxLes destinations touristiques québécoises sont bien implantées dans les médias sociaux. On remarqueunbonnombrededestinationsprésentessurFacebook,Twitter,PinterestetYoutube.Avecenmoyenne12058 fans sur les pages Facebook, les destinations ont comprises que Facebook est un bon moyenpour séduire les visiteurs.La prochaine étape importante sera la création de contenu destiné aux plates-formes sociales.Nous pouvons prendre exemple sur Montréal qui a développé un blogue et mise beaucoup surle web pour attirer de nouveaux visiteurs.
  • 31Pour aller plus loin sur les médias sociauxConsultez les liens suivants : 5 questions sur l’optimisation des présences sociales sur son site web Concours Facebook: Comment respecter les règlements Facebook
  • 32MOBILITÉ04 / 04
  • 33Le site mobile reste le plus populaireLa moitié des ATR possèdent un site mobile (11 ATR sur 22)Parmi ces sites mobiles, 8 sur 11 utilisent la géolocalisation
  • 34Les applications mobiles sont moins prisées par les ATRAu niveau des applications mobiles, seulement 3ATRontuneapplicationiPhoneet1possèdeuneapplicationAndroidLesitinérairesestlecontenulepluspopulaire
  • 35« Le responsive design permet de créer un site adaptatifdont la mise en page s’adapte à la multitude desappareils mobiles »Aucune ATR ne détient un site en responsive design
  • 36Les bons coups mobiles des ATRLa page d’accueil du site mobile de Tourisme Montréalmet de l’avant les évènements du jour afin de faciliterla planification du voyageur à destination.Un site mobile utilisant la géolocalisation pourproposer des activités à proximité du voyageur.
  • 37Les bons coups mobiles des ATRLe site mobile de Tourisme Outaouais permet d’ajouterdes activités / hôtels / hébergement à ses favoris et denoter les entreprises directement à partir de la ficheLe site mobile de Tourisme Outaouais permet de créerson compte utilisateur avec Facebook Connect poursauvegarder ses favoris et évaluer les entreprises.
  • 38ÉTUDEAVIS D’EXPERTLe « responsive design » est une tendance lourde dans l’industrie. Elle consiste à créer un site« adaptatif », dont la mise en page s’adapte à la multitude des appareils mobiles.Le principal avantage d’un site adaptatif est que chacune des pages du site est accessible avecune URL unique pour toutes les versions, ce qui évite de nombreux problèmes ergonomiques etd’optimisation pour les moteurs de recherche. Par comparaison un site dit “mobile” est construitcomme un site distinct, avec une mise en page conçue pour des appareils de petite taille commeles téléphones intelligents.Les frameworks d’interface ont beaucoup réduit la complexité de créer un site adaptatif, ce quirend ceux beaucoup plus économiques que de créer un site web mobile.QU’EST-CE QUE LE RESPONSIVE DESIGN?Par Étienne Delagrave, Ergonome Web
  • 39QUELSSONTLESAVANTAGES/INCONVÉNIENTSD’UN SITE MOBILE VERSUS UNE APPLICATIONMOBILE?COMMENTCHOISIRENTRELESDEUX?ÉTUDEAVIS D’EXPERTTout est une question de contexte. Par exemple, que veulent faire nos utilisateurs ? Est-ce une activitéoù la vitesse est cruciale ?Une application mobile offre quelques avantages tel que :Possibilité d’interagir avec le matériel de l’appareil, par exemple l’appareil photo pour décoder des codes à barres.Une plus grande vitesse d’exécutionAccès sans connexion à l’information (tout dépendant de l’application).Il faut aussi analyser la pertinence d’une application sous l’angle coût/bénéfice. Le coût de développe-ment d’une bonne application est considérable. Est-ce que cet effort sera stratégiquement payant surle long terme ?Il faut aussi se rappeler que, sauf exception, la plupart des entreprises n’auront pas le budget pouraller au-delà d’une application pour iOS (Apple). Comment réagiront vos clients qui sont sur Android,Blackberry et Windows 8 ?Un site adaptatif peut aussi entrer dans l’équation. Celui-ci pourra souvent remplacer le site mobile,voir même l’application.Par Étienne Delagrave, Ergonome Web
  • 40Pour aller plus loin sur la mobilitéConsultez les liens suivants : Mise en page adaptative ou réactive : avantages et inconvénients App ou pas app? Vive le mobile! (1 de 3) App ou pas app? Vive le mobile! (2 de 3) App ou pas app? Vive le mobile! (3 de 3)
  • 41Les données de la présente étude ont été compilés en 2 étapes:Analyse quantitative des présences web à l’aide d’une grille de plus de 80 critères. Les sites web des22 régions touristiques québécoises ont été évalués en fonction d’une grille de critères quantitatifscomprenant plus de 80 critères sur les 4 sphères d’activités présentées au début de rapport. Lesdonnées furent colligées par Adviso au mois de décembre 2012. Les différents critères sont présentésdans l’acétate suivante.Sondage en ligne qualitatif auprès des 22 directeurs d’ATR. Un sondage en ligne, conduit et hébergésur SurveyGuizmo, a été réalisé du 8 mars 2013 au 5 avril 2013, auprès d’une population des 22 ATR duQuébec avec la collaboration des ATR associées. L’objectif du sondage était de dresser un portrait despriorités web des ATR pour la prochaine année, des ressources humaines chargées du web, de laproportion des budgets investi en web et des activités web imparties à l’interne ou à l’externe. Parmiles22ATRassociées,22ontréponduauquestionnairedonnantuntauxderéponseausondagede100%.12MÉTHODOLOGIEDEL’ÉTUDE
  • 42MÉTHODOLOGIEDEL’ÉTUDESite web·FonctionnalitésetcontenusRéférencementorganique· SEO (Domain Authority)Médias sociaux· Klout score· Page Facebook (nombre de fans, nombrede personnes engagés, fréquence despublications)· Compte Twitter (nombre de followers,nombre de following, nombre de tweets,fréquence des tweets)· Blogue(page rank)· Pinterest(nombre de tableaux, nombre depins Nombre de likes, nombre de followers,nombre de following)· Canal YouTube(Nombre d’abonnés,nombre de vues, nombre de commentaires,nombre de vidéos )· Autres présences sociales(Profil TripAdvisor de la destination, profil Foursquareentreprise, FlickR, Vimeo, Instagram LinkedIn )· Mentions dans les médias sociaux(Nombre de mentions du tourisme de larégion sur Facebook public, sur les blogues,forums, YouTube ,Twitter)Mobile· Site en responsive design· Site mobile· Application mobile (IPhone,Android, BlackBerry) etperformance de l’application
  • 43CollaborateursPrincipaux collaborateurs :Associations touristiques régionales :AdvisoATR associées du QuébecAbitibi-Témiscamingue - Baie-James - Bas-St-Laurent - Cantons-de-l’Est - Centre-du-Québec - CharlevoixChaudière-Appalaches - Duplessis - Gaspésie - Îles-de-la-Madeleine - Lanaudière - Laurentides - Laval - ManicouaganMauricie - Montérégie - Montréal - Nunavik - Outaouais - Québec - Québec maritime - Saguenay-Lac-St-JeanKarine Mironstratège WebLES ÉVADÉSDesign graphiqueCharles-David RacineSpécialiste | RéférencementThoma DaneauSpécialiste | Médias sociauxÉtienne DelagraveErgonome Web