Profession de foi "BOUGE TON CNOUS avec les élus associatifs et indépendants"
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Profession de foi "BOUGE TON CNOUS avec les élus associatifs et indépendants"

on

  • 2,662 views

 

Statistics

Views

Total Views
2,662
Views on SlideShare
2,467
Embed Views
195

Actions

Likes
0
Downloads
11
Comments
0

4 Embeds 195

http://www.fage.org 129
http://fage.org 64
http://www.slideshare.net 1
http://static.slidesharecdn.com 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Profession de foi "BOUGE TON CNOUS avec les élus associatifs et indépendants" Profession de foi "BOUGE TON CNOUS avec les élus associatifs et indépendants" Document Transcript

  • AVEC LES ÉLUS ASSOCIATIFS ET INDÉPENDANTS LA LES PROFESSION DE FOI
  • Chers élus CROUS, ur votre élection et votre engagement. ÉDITO Tout d’abord félicitations po ront liés à des enjeux ssie rs que vous traiterez se dat, bon nombre de do ns le logement, coût de la restauration…). To ut au long de ce man ts da sociales, investissemen natio naux (bourses et aides scrutin du CNOUS. Il est donc impératif que vous participiez au à à porter vos dossiers et élus nationaux actifs, prêts vous appuyer sur des ariste. La liste « Bouge Vous aurez besoin de , pr agmatique mais volont manière indépendante dé fendre les étudiants de ces valeurs. ton CNOUS » incarne s pour nsemble des étudiant cœur de défendre l’e e ton CNOUS » ont à ion d’avenir respectueu se Les candidats « Boug et d’études, avec une vis t leurs conditions de vie améliorer concrètemen de l’environnement. de nos ambitions! pour enfin avoir les moyens c’est changer la donne Voter « Bouge ton CNOUS », Claire Guichet Présidente de la FAGE -2008 Élue au CNOUS 2006 LA FAGE La FAGE est une organisation représentative au sens de la loi du UN RÉSEAU NATIONAL 10 juillet 1989. Elle est reconnue par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. Elle est aujourd’hui, par la taille de son réseau et par l’étendue de ses activités, la première organisation 2000 Associations étudiantes étudiante. La FAGE a été crée en 1989 par plusieurs fédérations de ville et fédé- 22 Fédérations   de  ville rations de filières dans le but de donner au mouvement associatif une représentation nationale. 17 Fédérations   nationales  de Elle a été reconnue en novembre 1997 comme association de Jeu- nesse et d’Éducation Populaire par le Ministère de la Jeunesse et des soit près de Sports. Plus d’infos sur www.fage.org 300 000 étudiants adhérents à une association membre de la FAGE. 2
  • AVEC LES ÉLUS ASSOCIATIFS ET INDÉPENDANTS “ Bonjour à tous, Il y a quelques semaines encore, vous étiez tous présents sur vos campus pour défendre vos programmes et encourager les étudiants à se rendre aux urnes. Grâce au travail des associations étudiantes, nous avons remporté ensemble une belle victoire, qui permet aujourd’hui à la FAGE d’être une alternative forte et crédible. Ce travail permet aujourd’hui à vos candidats CNOUS de poursuivre votre inves- tissement local au sein du centre national des œuvres universitaires et scolaires. Un mandat qui s’annonce déjà passionnant et enrichissant. En effet, le paysage de l’enseignement supérieur français est en plein changement ces dernières années, changement que le réseau des œuvres se doit aujourd’hui de suivre, voire d’anticiper. Sachez que l’équipe CNOUS aura à cœur de redonner une véritable place à tous les élus étudiants de France, véritables acteurs de la vie étudiante au sein des CROUS. Forts de leur motivation, tous les membres de cette équipe seront de véritables appuis pour vous tout au long de vos mandats locaux. Nous avons aujourd’hui besoin de vous tous pour cette dernière ba- taille. Grâce à vous nous pourrons continuer à défendre les couleurs ” et les valeurs des associations étudiantes. Pour les candidats CNOUS, Joannie CRINON SOMMAIRE Édito de Claire Guichet, présidente de la FAGE page 2 Edito de Joannie Crinon, tête de liste page 3 Qu’est-ce que le CNOUS ? page 4 La liste BOUGE TON CNOUS ? page 5 Pour des aides sociales équitables page 6 Logement restauration : Innovons ! page 8 Cultiver la diversité, garantir l’intégration page 10 Pour des services de qualité page 12 Le réseau des oeuvres de demain : pour un CROUS acteur de son territoire page 13 Pour une meilleure représentation étudiante des oeuvres page 14 Rappel des propositions page 15 Comment voter ? page 16 3
  • QU’EST-CE QU E LE CNOUS? Le Centre National des Œuvres Universitaires et Scolaires est un établissement public autonome. Son conseil d’Administration est composé de représentants des différents ministères de tutelle, de représentants de l’As- semblée Nationale, du Sénat, de la Conférence des Présidents d’Universités, des écoles privées, des personnels et de 8 étudiants, élus tous les deux ans par les élus CROUS. Le CA du CNOUS ressemble (globalement) à celui d’un CROUS. Le CNOUS est un opérateur qui joue un rôle de « tête de réseau ». Il impulse une politique nationale qui est ensuite mise en musique au sein du réseau des CROUS. Cette institution est donc capitale pour l’égalité de traitement, de l’ensemble des étudiants sur le territoire. Sans le CNOUS, il serait très difficile d’avoir une réelle vision sur la répartition des moyens de manière nationale, mais également de pallier les manquements dans certaines académies. Pour cela les CROUS contractualisent avec le CNOUS pour obtenir les crédits publics. La contractualisation se fait sur objectifs de façon annuelle ou triennale. Dans un second temps, le CNOUS contractualise avec le Ministère de l’Enseignement Supé- rieur et de la Recherche pour obtenir les moyens correspondant aux projets d’un contrat de réseau, renouvelé tous les 3 ans. Au fil des ans, le CA du CNOUS est également devenu un espace de débats sur les problématiques de vie étudiante au sens large. Si ce conseil a normalement un rôle délibératif, il est également le seul lieu de confrontation d’opinions et de concertation avec l’ensemble des acteurs de la vie étudiante. C’est pourquoi les élus étudiants, au-delà des ordres du jour fixés, ont été amenés à débattre des problématiques étudiantes qui touchent les missions du réseau des œuvres. Des débats plus généraux ont ainsi été lancés sur le dixième mois de bourse, le logement étudiant ou l’avenir de l’Observatoire de la Vie Étudiante… C’est pourquoi il est très important que le CNOUS joue son rôle de «tête de réseau», tout en laissant à chaque CROUS la flexibilité dont il a be- soin pour créer des politiques de sites dans différents domaines. Il doit à la fois jouer un rôle d’interface entre les politiques et les CROUS mais aussi conduire une politique ambitieuse répondant aux objectifs natio- naux, notamment concernant la gestion des bourses ou la construction de logements étudiants. POUR CE FAIRE, IL FAUT DES ÉLUS ÉTUDIANTS QUI VEILLENT AU GRAIN, PARTICIPENT ET PROPOSENT. CE SONT CES ÉLUS ÉTU- DIANTS QUE VOUS ÊTES APPELÉS À ÉLIRE AVANT LE 25 MAI. 4
  • LA LISTE AVEC LES ÉLUS ASSOCIATIFS ET INDÉPENDANTS 1 2 Joannie CRINON Yann YVER Élue  au  CROUS  de  Strasbourg  2008-­2012 Elu  au  CROUS  de  Reims  Champagne-­Ardenne   2008-­2012 VP  Vie  Universitaire  de  l’Université  De  Strasbourg Ancienne  1ère  Vice-­Présidente  de  l’AFGES  (Associa-­ Vice-­Président  du  CROUS  de  Reims  Champagne-­ tion  Fédérative  Générale  Etudiante  de  Strarsbourg) Ardenne  2008-­2010 Elu  au  Conseil  Académique  de  l’Education  Nationale 3 4 Adrien VANDEVELDE Lucie GILLES Elu  au  CROUS  de  Lille  2008-­2012 Elue  au  CROUS  de  Versailles  2008-­2012 Représentant  des  étudiants  au  Conseil  de  l’Univer-­ Elue  en  conseil  de  vie  en  résidence  à  Cergy-­Pon-­ sité  Catholique  de  Lille toise  2005-­2006,  2007-­2008,  2008-­2009 Administrateur  de  l’Association  d’Entraide  Univer-­ sitaire 5 6 Thibaut SERVANT Morgan LEFEVRE Elu  au  CROUS  de  Besançon  2010-­2012 Elu  au  CROUS  d’Orléans-­Tours  2010-­2012   Président  de  la  BAF  (Fédération  des  Etudiants  de   VPE  CROUS  de  l’Académie  d’Orléans-­Tours Besançon) Secrétaire  Général  de  la  FIAET  (Fédération  des   étudiants  de  Tours) 7 8 Rafael SILVERA Emilie PELLEGRINO Elu  au  CROUS  de  Nice-­Toulon  2010-­2012 Elue  au  CROUS  de  Toulouse  2010-­2012 Elu  UFR  à  l’Université  de  Nice  Sophia  Antipolis 2009/2010:  Trésorière  de  l’  Association  Corporative   Secrétaire  de  l’association  des  Étudiants  Droit  Eco   des  Etudiants  en  Médecine  de  Toulouse  (  ACEMT) de  Nice  (  E.D.E.N  ) Élu  au  conseil  de  gestion  de  l’UFR  Droit  de  l’Univer-­ sité  de  Nice 9. Fanny Renard -­  Elue  au  CROUS  de  Rouen   10. Aurélien Morret Farre -­  Elu  au  CROUS  de  Paris   11. Gergana Pehlivanska -­  Elue  au  CROUS  de  Montpellier   12. Audrey Ferreira -­  Elue  au  CROUS  de  Bordeaux   13. Paolo Aupiais - Elu  au  CROUS  de  la  Réunion 14. Florian Joseph-Dary -­  Elu  au  CROUS  de  Lyon-­St-­Etienne 15. Eva Kasprzyk -­  Elue  au  CROUS  de  Marseille 16. Anne-Claire Ordronneau -  Elue  au  CROUS  de  Nantes-­Pays-­de-­Loire   5
  • ES OUR DES AIDES S OCIALES ÉQUITABL P METTRE EN PLACE L’ALLOCATION DE RENTRÉE ÉTUDIANTE Aides de l’État 5 000 Le coût du mois de septembre pèse sur le budget de la plupart des 4 000 étudiants, car entre les abonnements, les cautions, les frais de matériel pédagogique et les frais médicaux, le reste de l’année 3 000 sert à remonter la pente. Le système actuel de bourse n’est pas assez large pour prendre en compte les classes moyennes et il aide in- 2 000 suffisamment les boursiers. Voilà pourquoi nous demandons la Revenu Brut Global mise en place d’une Allocation de Rentrée Étudiante de 400€€ 1 000 pour tous les étudiants afin de couvrir une partie des frais de la rentrée. 0 Le financement de cette aide (900 millions d’euros) pourrait être in- 10 000 15 000 30 000 35 000 50 000 40 000 45 000 5 000 20 000 25 000 0 tégralement couvert en revenant sur la demi-part fiscale (1,1 milliard d’euros), qui avantage les familles les plus aisées et qui n’est pas versée directement aux étudiants. Ceci permettrait de prendre Les classes moyennes sont celles qui sont en compte les étudiants des classes moyennes et de donner de les moins aidées par l’État... meilleures chances aux étudiants boursiers. LE CROUS, OPÉRATEUR UNIQUE DES AIDES FINANCIÈRES ÉTUDIANTES Aujourd’hui, toutes les aides sociales ne sont pas délivrées par le CROUS. Chaque Ministère responsable de formations du Supérieur (Santé, Culture, Agriculture, etc.) possède son système d’aides avec parfois des critères, montants et dispositifs d’urgence bien diffé- rents. L’ensemble de notre démarche tend vers un objectif primordial : l’équité de traitement entre les étudiants, la lisibilité des dispositifs et la simplification des démarches. Pour ce faire, les CROUS doivent devenir les opérateurs uniques des aides sociales pour tous les étudiants. LA LINÉARISATION DES BOURSES Les Bourses sur Critères Sociaux avec leur système d’échelons impliquent forcément des effets de seuil, c’est-à-dire des étu- diants qui, pour quelques euros de trop se retrouvent à un échelon inférieur. La linéarisation des BCS consiste en une suppression des échelons et en l’application d’une formule pour donner les montants des bourses au prorata des ressources des étudiants. Ainsi, les montants versés correspondront leur situation réelle et aucun ne sera lésé par un effet de seuil. 6
  • AVEC LES ÉLUS ASSOCIATIFS ET INDÉPENDANTS ABONDEMENT DU FNAU PAR LES COLLECTIVITÉS Le Fond National d’Aides d’Urgence est le dernier recours des étudiants en situation de précarité qui parfois envisagent l’abandon de leurs études. C’est par l’attribution des aides d’urgence que le CROUS assume plei- nement sa mission de soutien des étudiants par l’action sociale. Malheureusement les fonds qui y sont alloués sont insuffisants pour permettre d’aider tous les étudiants qui devraient l’être. Les collectivités territoriales ont aussi comme compétence l’action sociale et il est légitime de considérer qu’il faut les impliquer dans l’abondement du FNAU. LE CROUS, UN PÔLE D’ÉCONOMIE SOCIALE ET FAMILIALE L’accompagnement social des étudiants dans les situations d’urgence est assuré par les assistantes du service social. Au- delà de leur nombre insuffisant, elles ne sont pas aujourd’hui en mesure d’accompagner les étudiants dans la bonne gestion de leur budget et la résolution de leurs problèmes. Ainsi, nous proposons de transformer ces pôles d’action sociale en y ajoutant des conseillers en économie sociale et familiale, afin de suivre les étudiants sur le long terme, notamment pour intégrer plus d’éducation, de prévention et de médiation familiale. LE DIXIÈME MOIS DE BOURSE Il y a plus de six mois que le dixième mois de bourse a été annoncé. Un groupe de travail a été monté dans le but d’évaluer les modalités de mise en place en procédant notamment à un état des lieux de la durée de l’année univer- sitaire. Aujourd’hui aucune modalité pratique n’a encore été donnée. Les délais pour une mise en place dès sep- tembre prochain par le réseau des œuvres du versement du dixième mois de bourse sont désormais très courts. Ce dixième mois représente une nécessité pour la majeure partie des étudiants et nous nous positionnons pour son application la plus rapide possible. Nous souhaitons aussi élargir son champ d’application aux étudiants dépendant d’autres Ministères que celui de l’Enseignement Supérieur et la Recherche. Nous nous positionnons pour une prise en compte de l’ensemble des étudiants, considérant que l’année universitaire tend vers dix mois de cours et que ce mouvement est bien réel. Nous demandons donc l’application dès septembre du dixième mois de bourse, avec la mo- bilisation rapide des 150 millions d’euros nécessaires et l’information du réseau des œuvres. LIVRE BLANC Les positions de la FAGE sur les Oeuvres Universitaires et Scolaires 7
  • NS ! ATION : INUR, OVOSEAU DES ŒUVRES DOIT ÉVOLUERUES N EMENT, RESTAUROLUE DE JOUR EN JO ET LE RÉ DE LOG R ÉV NEMENT SUPÉRIEU RESTAURATION, THÉM AT IQ , LE LOGEMENT ET LA L’ESPACE DE L’ENSEIG UDIANTS. POUR CELA DES ÉTU- LES ÉT EAUX MODES DE VIE CONCERT POUR AI DER AU MIEUX TOUS R AFIN DE S’ADAPTER AUX NOUV DOIVENT DE CHANGE DES ŒUVRE S UNIVERSITAIRES, SE DIANTS. RESPECTER LES OBJECTIFS DU PLAN ANCIAUX : Les objectifs du Plan Anciaux (7 000 réhabilitations et 5 000 constructions par an) sont actuellement loin d’être atteints. Les différents acteurs (État, Région, collectivités locales) doivent aujourd’hui se mobiliser afin de dépasser ces objectifs annuels et de rattraper le retard accumulé. Afin de résoudre le problème du foncier, l’État et les collectivités territoriales doivent mettre à disposition des CROUS leurs terrains disponibles. GEL DE L’AUGMENTATION ANNUELLE DU TICKET RU : Depuis de nombreuses années, les élus FAGE s’opposent à cette augmentation tout en dénonçant l’absence d’inves- tissement de l’État dans le financement du ticket RU. A ce jour, la part étudiante est de 63% et la part de l’État 37%. ” “ Cette action sera prolongée et accentuée pour que l’État se réengage à hauteur de la moitié du prix du ticket RU PROMOUVOIR LE LOGEMENT EN COLOCATION : Les logements proposés par les CROUS doivent être diversifiés et adaptés aux attentes et aux budgets des étudiants. Actuelle- ” ment, les étudiants ont le choix entre les chambres traditionnelles (avec cabines tri fonctions pour les chambres réhabilitées) et les studios individuels des résidences conventionnées. “ ” Les CROUS doivent pouvoir proposer aux étudiants des studios en colocation de 2 à 4 personnes, qui ont l’avantage d’avoir une superficie plus grande que les chambres traditionnelles pour un coût inférieur aux studios individuels. Nous demandons également que soient revus les critères des APL pour les adapter aux étudiants en colocation. En effet, à revenus égaux, les versements sont moindre pour deux étudiants que pour un couple dans le même appartement. Il faut aussi rassurer les bailleurs privée pour favoriser l’accès au parc privée en colocation pour les étudiants par des dispositions incitatives. DÉVELOPPER LA FIDÉLISATION DANS LA RESTAURATION UNIVERSITAIRE : Le ticket RU ne cesse d’augmenter alors que la fréquentation des restaurants universitaires diminue. Pour inciter les étudiants à venir manger au CROUS, nous préconisons la mise en place d’un système de fidélisation. Ce dispositif proposera une certaine quantité de tickets U à un tarif plus avantageux qu’à l’unité. 8
  • AVEC LES ÉLUS ASSOCIATIFS ET INDÉPENDANTS AGIR EN FAVEUR DU DÉVELOPPEMENT DURABLE : Les résidences universitaires doivent être construites ou réhabilitées en prenant en compte les dernières normes environnementales (HQE/THPE). Les réhabilitations doivent aussi avoir pour but de réduire la consommation énergétique des résidences (ampoules basse consomma- tion, régulateurs d’eau et de chauffage, etc). Le tri sélectif des déchets doit également être instauré au sein de toutes les résidences en collaboration avec les collectivités territoriales afin d’éviter les surcoûts liés aux taxes. AGIR POUR L’ACCESSIBILITÉ DE TOUS : Les bâtiments des CROUS ne sont pas accessibles à tous les étudiants en situation de handicap. Si un travail a été engagé, il ne l’a été que sur le handicap moteur et dans une trop faible mesure. En tant qu’établissements publics, les CROUS doivent respecter la loi. Aussi, il faut prendre en compte tous les types de handicap dans les programmes de construction et de rénovation des bâtiments administratifs, des résidences et des restaurants. TENDRE VERS UN NOUVEL ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE : A l’heure actuelle, la restauration universitaire pêche par la répétition des produits servis. Il est important qu’elle permette aussi à l’étudiant de découvrir un nouvel equilibre alimentaire par un consommation diversifiée et responsable. L’instauration au cœur du Grenelle Environnement d’un objectif de 20% de produits issus de l’agriculture biologique pour 2012 doit être le tremplin pour y parvenir. L’intégration du bio et des produits issus du commerce équitable permettrait de les généraliser auprès des étudiants et changerait le quo- tidien du restaurant. TRANSFORMER LES RESTAURANTS UNIVERSITAIRES EN LIEUX DE VIE ÉTUDIANTE : Les étudiants sont amenés à passer du temps dans les RU. Or, aujourd’hui, ceux-ci sont peu animés et accueillants. Nous demandons que ces espaces, au même titre que les cités U, deviennent des espaces de vie, animés et offrant des repas à thème, dans lesquels il est agréable de venir manger. Les restaurants universitaires sont utilisés en moyenne 6h par jour, il faut repenser leur utilisation pour en faire des lieux de vie étudiante et culturelle ouverts comme plateforme d’animation. “ DU RÉ- NSTITUENT LE CŒUR LA RESTAURATION CO ET LE LOGEMENT ET SONT INSUFFISANTS OR, LES LO GEMENTS ÉTUDIANTS STAU- SEAU DES ŒUVRES. S OBJECTIFS. LES RE ARRIVE PAS À ATTEINDRE SE IE LE PLAN ANCIAUX N’ TROP GRANDE PART ES ONT ÉTÉ DÉSERTÉS PAR UNE S RANTS UNIVERSITAIR CAS, EN GARDANT LE UT INNO VER DANS LES DEUX CROUS DE DES ÉTUDIANTS. IL FA UR PERMETTRE AUX ” RE DES DISPOSITIFS, PO ÉTUDIANTS AU CENT MENT. REM PLIR LEURS M ISSIONS QUOTIDIENNE BOUGE TON CNOUS» YANN YV ER, 2ÈME DE LISTE. « 9
  • TION LA DIVERSITÉ, GA RANTIR L’INTÉGRA CULTIVER DES ÉTUDIANTS POUR LEUR PER- ION ET D’ACCOMPAGNEMENT E MISSION D’INTÉGRAT PÉRIEUR. LE RÉSEAU DE S ŒUVRES A AUSSI UN L’ENSEIGNEMENT SU IR DANS LEUR CADRE DE VIE QU’EST METTRE DE S’ÉPANOU T DE NOMBREUSES HORS CONV ENTION, RENCONTREN CHE ENT LES ÉTUDIANTS ISTRATIVES, RECHER NGER S, ET PARTICULIÈREM UR CURSUS : DÉMARCHES ADMIN ION, ETC. LES ÉTUDIANTS ÉTRA TOUT AU LONG DE LE SUR LEUR INTÉGRAT ARRIVÉE MAIS AUSSI UE AYANT UN IMPACT RE REVALORISÉ AU SE IN DIFFICULTÉS À LEUR RRIÈRE DE LA LANG TITRE ÉGALEMENT ÊT OBLÈ MES FINANCIERS, BA DONC À CE LE MIXITÉ DE LOGEMENT ET PR INTÉGRATION ET DOIT AINTENIR UNE RÉEL E EST UN VECTEUR D’ JOURD’HU I ESSENTIEL POUR M L’ACCÈS À LA CULTUR TTE MISSION EST AU DES CROUS. LE DÉ VELOPPEMENT DE CE EUR. EIGNEMENT SUPÉRI SOCIALE DANS L’ENS ÉTENDRE ET OPTIMISER LES GUICHETS UNIQUES D’ACCUEIL ET D’ACCOMPAGNEMENT Des guichets uniques d’accueil des étudiants étrangers doivent être mis en place dès la rentrée universitaire par les CROUS. Ces guichets uniques rassembleront tous les acteurs que pourront rencontrer les étudiants étrangers pendant leur séjour : CROUS, préfecture, services culturels et sportifs des universités, associations étudiantes, Caisse d’Allocations Familiales, Caisse Primaire d’Assurance Maladie, mutuelles étudiantes, collectivités territoriales, transports… Ils auront pour rôle d’accompagner tout au long de l’année les étudiants étrangers par une prise en charge et un suivi per- sonnalisé. DES ESPACES DE CULTURE CENTRÉS SUR LES ÉTUDIANTS Aujourd’hui ce sont les étudiants qui font venir la culture aux CROUS et non les CROUS qui font venir la culture aux étudiants. Il est donc indispensable que la culture réinvestisse les lieux de vie étudiante que sont les RU et les cités U, par l’organisation d’expositions, de concerts, ou par l’intervention d’artistes venus d’horizons variés. Les CROUS doivent également créer leurs propres lieux d’expression et de découverte culturelle en organisant leur pro- grammation avec les associations étudiantes, et par des conventionnements, assurer leur pérennité. CRÉER UN DISPOSITIF DE CAUTIONNEMENT SOLIDAIRE POUR LES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS L’une des difficultés majeures rencontrées par les étudiants étrangers est la recherche d’un logement. La nécessité de présenter une caution solidaire est un frein pour de nombreux étudiants qui n’ont aucun contact en France. Nous encourageons la création d’un dispositif de cautionnement solidaire mis en place par les collectivités en partenariat avec les CROUS et les universités, à destination de tous les étudiants, y compris les étudiants étrangers hors convention. 10
  • AVEC LES ÉLUS ASSOCIATIFS ET INDÉPENDANTS METTRE EN PLACE UN PASS CULTURE CROUS-RÉGION :. Nous proposons la mise en place, pour tous les étudiants, d’un «pass Culture» en partenariat avec les conseils régionaux les acteurs de la culture. Les CROUS doivent en effet faciliter l’accès des étudiants à la culture à une échelle régionale pour correspondre à leur mobilité. Ce pass régional permettra un accès avantageux à une offre variée et permettra de mutualiser le travail des services culturels universitaires d’un même territoire. AUGMENTER LE FINANCEMENT DES INITIATIVES CULTURELLES : Les Projets Culture-Actions sont aujourd’hui un moyen unique de valoriser les actions culturelles faites par des étudiants, pour des étu- diants. Les CROUS doivent augmenter le financement de ces projets et le CNOUS doit en faire une plus large publicité, pour que chaque étudiant sache que pour tous projets culturels le CROUS est susceptible d’être son partenaire privilégié. “ LES CROUS DOIVENT POUVOIR METTRE EN PLACE DE RÉELLES STRATÉGIES D’INFORMATION DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS POUR FAVORISER LEUR INTÉGRATION. LE CROUS DOIT ASSUMER SON RÔLE DE SOUTIEN DANS LEURS DÉMARCHES ADMINIS- TRATIVES ET FAVORISER LEUR ACCÈS À UN LOGEMENT DANS LE PARC PRIVÉ. REVALORISER LA CULTURE AU SEIN DU RÉSEAU DES ŒUVRES, EST UNE NÉCESSITÉ POUR DYNAMISER LA VIE ÉTUDIANTE, INTÉGRER LES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS ET FAVO- ” RISER LES ÉCHANGES. ADRIEN VANDEVELDE, 3EME DE LISTE «BOUGE TON CNOUS» 11
  • QUALITÉ S SERVICES DE ENTRE MALHEUREUSEMENT PAS ASSEZ SUR CERTAINES MIS- POUR DE NE SE CONC SEAU DES ŒUVRES OUS, TOTALEMENT DÉ LAISSÉ. AUJOURD’HUI, LE RÉ T DANS CERTAINS CR ES PAR LES CROUS PO UR L’EMPLOI ES E DOIVENT ÊTRE GÉRÉ SIONS. PAR EXEMPLE, POLITIQUES DE SANT É ÉTUDIANT NOUS PENSONS ÉGALEMENT QUE LES . NTS D’EN BÉNÉFICIER PERMETTR E À TOUS LES ÉTUDIA UNE VÉRITABLE PLATEFORME POUR L’EMPLOI : Aujourd’hui, les services jobs étudiants sur les sites des CROUS sont assez peu développés. Cela reflète un désintérêt pour cette mission primordiale. Nous proposons la mise en place d’une plateforme nationale alimentée par les centres régionaux qui doivent lancer une véritable dynamique de prospection au sein de leurs académies en collaboration avec les services du pôle emploi. Ce travail permettra de créer sur le site du CNOUS un véritable portail de l’emploi étudiant ouvert à l’ensemble de la population étudiante en France. DÉVELOPPER UNE PLATEFORME LOGEMENT EN VILLE : La capacité du parc CROUS actuel ne permet pas de loger tous les étudiants décohabitants. Ceux-ci se tournent donc vers le parc privé où malheureusement ils rencontrent de nombreux problèmes par manque d’information. Il faut créer un label « logement en ville » permettant de référencer sur une plateforme nationale les offres de logements étudiants dans le privé, cette dernière sera elle aussi alimentée par les CROUS. METTRE LA SANTÉ DES ÉTUDIANTS AU CŒUR DES INSTAURER DES LABELS DE QUALITÉ «CROUS» : PRÉOCCUPATIONS DES CROUS La population étudiante est très diversifiée et ses lieux d’enseignement le sont tout autant. Le CROUS est présent TOUTES LES OFFRES EXTÉRIEURES QUI SONT MISES EN LIGNE SUR pour tous les étudiants au travers de ses missions comme LES SITES INTERNET DES CROUS DOIVENT RÉPONDRE À DES CRI- de ses infrastructures. La santé des étudiants est une mis- TÈRES DE QUALITÉ. sion qui doit être plus transversale, plus accessible et plus visible. En ce sens que seul le CROUS pourrait POUR L’EMPLOI ÉTUDIANT, LES OFFRES DEVRONT RÉPONDRE À garantir l’égalité d’accès à la médecine préventive comme DES CRITÈRES TELS QUE LA COMPATIBILITÉ AVEC LES ÉTUDES, UNE l’harmonisation des politiques de santé publique. RÉMUNÉRATION HORAIRE CORRECTE, DES OFFRES DE STAGES IN- TÉGRABLES DANS LES CURSUS. POUR LE LOGEMENT, TOUTES LES OFFRES DEVRONT RÉPONDRE À AMÉLIORER LA COMMUNICATION POUR AMÉLIORER DES CRITÈRES DE SALUBRITÉ, DE LOYERS ABORDABLES POUR LA L’INFORMATION POPULATION ÉTUDIANTE. LE CROUS DEVRA ÉGALEMENT S’ASSU- Le réseau des œuvres souffre d’un retard dans la mise en RER DE LA FIABILITÉ DES BAILLEURS. place d’une véritable stratégie de communication à destination des étudiants : au niveau de ses activités, des démarches administratives ou pour les étudiants internationaux. Pour les futurs lycéens, le constat est encore pire. Il est urgent de travailler en collaboration plus étroite avec les conseillers d’orientation et les personnels des lycées pour mieux les informer sur les missions des CROUS. La collaboration avec les établissements d’enseignement supérieur sur l’actualité et les services à l’attention des étudiants et des futurs étudiants doit être poussée bien plus loin. 12
  • AVEC LES ÉLUS ASSOCIATIFS ET INDÉPENDANTS “ NOUS DEMANDONS QUE LE RÉSEAU DES ŒUVRES PRENNE DES INITIATIVES AFIN DE SUBVENIR AUX BESOINS DES ÉTUDIANTS. SA MISSION SUR L’EMPLOI ÉTUDIANT EST EN CE SENS COMPLÈTEMENT OUBLIÉE, IL FAUT DÉVELOPPER DES INTERFACES INNOVANTES ET LES ARTICULER. DE MÊME, LA SANTÉ ÉTUDIANTE EST INÉGALEMENT GÉRÉE EN FONCTION DES ÉTABLISSEMENTS. LE RÉSEAU DES ŒUVRES SE DOIT DE PRENDRE CETTE MISSION À SA CHARGE POUR GARANTIR À TOUS UN ACCES AUX SOINS MINIMUM. MIEUX ” RÉPONDRE À LA DEMANDE ET ANTICIPER SUR LES BESOINS DE DEMAIN POUR SATISFAIRE AU MIEUX LA POPULATION ÉTUDIANTE. LUCIE GILLES, 4EME DE LISTE «BOUGE TON CNOUS» IN : LE RÉSEAU DES ŒUVRES DE DEMA OIRE CTE UR DE SON TERRIT POUR UN CROUS A Parce que le réseau des Œuvres ne peut continuer à agir seul pour faire face à la demande croissante des étudiants, nous souhaitons développer son implication au sein de son territoire, ainsi que les partenariats avec les ac- teurs locaux de la vie étudiante. Les CROUS doivent donc devenir pleinement acteurs de la vie étudiante sur leur territoire. Dans cet esprit, la FAGE préconise la création d’un comité d’orientation stratégique au sein des CROUS, comité qui doit réunir les établissements d’enseignement supérieur, les collectivités territoriales et les élus étu- diants. Ce comité aura pour but de définir, en concertation avec tous les acteurs du territoire, des politiques de site en matière de vie étudiante portées par les CROUS. Les CROUS doivent également être associés au sein de la gouvernance des PRES. En effet, il est important de leur accorder une place au sein des instances en leur qualité d’experts sur les questions de vie étudiante à l’échelle d’un territoire. Au niveau national, des liens doivent être créés avec les conférences nationales telles que la CPU, la CDEFI (...). Celles-ci doivent être des interlocuteurs spécialisés du réseau des œuvres sur des thématiques précises comme des missions d’observation d’une partie de la population étudiante. 13
  • URE REPRÉSENTATION POUR UNE MEILLE S ÉTUDIANTE AU SEIN DES CROU Nous faisons un constat très simple : les élus étudiants ne sont aujourd’hui pas assez impliqués ni re- connus au sein des instances du réseau des œuvres. Pourtant, les élus sont les représentants de la seule population concernée par les missions des CROUS : les étudiants. Pour leur rendre une place d’acteur, nous préconisons de rénover la gouvernance des conseils d’adminis- tration des CROUS et du CNOUS pour revaloriser la place des élus étudiants. Cette gouvernance rénovée n’est pas à travailler seulement au niveau du Conseil d’Administration mais aussi au niveau des commissions du CROUS. Nous proposons la généralisation de commissions spécifiques sur les missions du CROUS (logement, restauration, accueil des étudiants internationaux, etc.) chargées d’examiner les projets en amont de leur vote en Conseil d’Administration et permettant ainsi un dia- logue sur les projets d’investissement des CROUS. ÉSIDENT : ÉTUDIANT VICE-PR ses fonctions et ent Étudiant du CROUS. Si , on élit un Vice-Présid i très différentes d’une académie à une Dans chacun des 28 CROUS d’hu 05, elles restent aujour missions ont été établies en 20 autre. Vice-Président : it reconsidéré le rôle du OUS » demande que so Liste « BOUGE TON CN E VIE ÉTUDIANTE La D E SES MISSIONS D UN ÉNONCÉ CLAIR IPE DE DIRECTION PLUS NETTE DANS L’ÉQU UNE IMPLICATION PRÉSENCE PLUS EC ONCEVOIR SANS LA CROUS NE PEUT S ION ET AU CA. UNE GOUVERNANCE DU N IONS DE PRÉPARAT RÉSIDENT AUX RÉU REN FORCÉE DU VICE-P LU, TOUT COMME LE S U RER SA TÂCHE D’É ERMETTANT D’ASS DES MOYENS LUI P TS D’UNIVERSITÉ. ÉTUDIA NTS VICE-PRÉSIDEN “ LE RÔLE DE L’ÉLU ÉTUDIANT DOIT ÊTRE RECONNU AU CROUS COMME IL L’EST DÉJÀ DANS LA PLUPART DES UNIVERSITÉS. CES ÉLUS DOIVENT FAIRE LE LIEN ENTRE LES USAGERS ” ET LA DIRECTION DES CROUS AFIN D’OPTIMISER LES PRISES DE DÉCISIONS DES CENTRES RÉGIONAUX 14 THIBAUT SERVANT- 5ÈME DE LISTE «BOUGE TON CNOUS»
  • APPEL DES AVEC LES ÉLUS ASSOCIATIFS ET INDÉPENDANTS R PRO POSITIONS POUR DES AIDES SOCIALES ÉQUITABLES : - Mettre en place l’Allocation de Rentrée Etudiante - Le CROUS, opérateur unique des aides financières étudiantes - La linéarisation des bourses - Abondement du FNAU par les collectivités - Le CROUS, un pôle d’économie sociale et familiale LOGEMENT, RESTAURATION : INNOVONS ! - Respecter les objectifs du plan Anciaux - Geler l’augmentation du ticket RU - Promouvoir le logement en colocation - Développer la fidélisation dans la restauration universitaire - Agir en faveur du développement durable - Agir pour l’accessibilité de tous - Tendre vers un nouvel équilibre alimentaire - Transformer les restaurants universitaires en lieux de vie étudiante CULTIVER LA DIVERSITÉ, GARANTIR L’INTÉGRATION : - Étendre et optimiser les guichets uniques d’accueil et d’accompagnement - Des lieux de culture centrés sur les étudiants - Créer un dispositif de cautionnement solidaire pour les étudiants étrangers - Mettre en place un « pass-Culture » CROUS-Région - Augmenter le financement des initiatives culturelles POUR DES SERVICES DE QUALITÉ : - Développer une plateforme pour l’emploi étudiant - Développer une plateforme pour le logement en ville - Instaurer des labels qualité CROUS - Mettre la santé des étudiants au cœur des préoccupations des CROUS - Améliorer la communication pour améliorer l’information UNE VISION D’AVENIR : POUR UN CROUS ACTEUR DE SON TERRITOIRE POUR UNE MEILLEURE REPRÉSENTATION ÉTUDIANTE AU SEIN DES CROUS 15
  • AVEC LES ÉLUS ASSOCIATIFS ET INDÉPENDANTS COMMENT VOTER ? Le vote se fait uniquement par correspondance. Le CNOUS vous enverra le matériel de vote au plus tard le 15 mai à l’adresse communiquée par votre CROUS. Vous n’aurez alors le droit de renvoyer votre vote qu’entre le 18 et le 22 mai. En dehors de cette période, le vote est considéré comme nul ! 1. Pour voter, il faut placer le bulletin dans l’enveloppe numéro 1 (c’est la plus petite et elle est bleue), sans rature, surcharge ou signe distinctif. Il ne faut pas coller cette enveloppe mais simplement la fermer. Attention ! Ne pas confondre profession de foi (programme) avec le bulletin comportant les noms et prénoms des candidats. 2. Il faut ensuite glisser cette enveloppe n°1 et l’attestation valant carte d’électeur dans l’enveloppe n°2 (celle qui porte la mention : Élections au conseil d’administration du Centre National des Oeuvres Universitaires et Scolaires). 3. Pour finir, il ne vous reste plus qu’à adresser le tout au CNOUS dont l’adresse vous sera communiquée dans le matériel de vote. Si vous ne recevez pas votre matériel de vote à l’adresse où vous résidez effectivement, faites suivre votre courrier (par vos proches par exemple). En cas de difficulté, contactez-nous par téléphone au 01 40 33 70 70 (Enguerran). 16