Your SlideShare is downloading. ×

Arial Analyse critiques des réseaux sociaux slides de base

765

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
765
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
10
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Organisation de jeunesse
    Education aux médias
  • 2. Qui est membre d’un réseau social?
  • 3. ACMJ 2011
    Analyse critique des réseaux sociaux
  • 4. Objectifs
    Découvrir les différents types et fonctions des réseaux sociaux ;
    Comprendre leurs fonctionnements techniques et leurs usages ;
    Analyser et débattre de leurs enjeux majeurs ;
    Envisager leurs dimensions pédagogiques
  • 5. Le Web 2.0 ?
    L’internaute est producteur et consommateur de contenus
  • 6. Le Web 2.0
    Terme flou
    Web 1.0 : le CONTENU
    Web 2.0 : l’UTILISATEUR
    Web 3.0 : le SENS / l’AFFRANCHISSEMENT DES SUPPORTS PHYSIQUES
    Ere du Web Mobile
  • 7. Géolocalisation
  • 8. Web 2.0 : l’utilisateur est roi
    Contribution
    outils de simplification et gratuit
    de contenus, d ’images, de goûts et d ’expertises
    personnalisation
    Mise en réseau
    La collaboration - « l ’intelligence collaborative »
    La relation
  • 9. Technologie des flux RSS
    www.elliance.com
  • 10. Syndication de contenus
    Je poste un message sur mon blog et il s’inscrit automatiquement sur mon Twitter et sur mon Facebook
    Agrégation de contenus
    • Si quelqu’un poste un message sur un fil auquel je suis abonné, il s’inscrit automatiquement sur mon agrégateur (Netvibes, Google Reader, etc.)
  • Typologie Web 2.0
    Source : Fred Cavazza .net
  • 11. S. Milgram : les six degrés de séparation (1967)
    http://www.buschini.com/livre-augmente-reseaux-sociaux-identite-visibilite-et-reputation
  • 12. Carte des réseaux sociaux dans le monde (décembre 2010)
    http://www.geeksandcom.com/carte-du-monde-des-reseaux-sociaux-decembre-2010/
  • 13. 18/02/2010 - www.checkfacebook.com/
  • 14. Quelques chiffres …
    YouTube : plus de 30 heures de vidéo mises en ligne chaque minute
    Facebook : plus de 600.000.000 d’utilisateurs dont près de 4.000.000 en Belgique
    2.5 milliards de photos mises en ligne chaque mois
    500.000 applications
    3.000.000 d’entreprises
  • 15. Les réseaux sociaux ?
    C’est quoi?
  • 16. Les caractéristiques des réseaux sociaux
    Mise sur le réseau : l’information est stockée en ligne
    Orientation vers les personnes
    Notion de membre et d’ami/contact
    Les flux RSS
    Validation par les pairs, leaders d’opinion
    Partage d’intérêts
  • 17. 1. Mise en réseau
    Les données stockées sont transférées sur le net
    Accès universel
    Partage entre pairs
    Stockage sur un serveur étranger
    Sécurité
    pérénnité
  • 18. 2. Orientation vers les personnes
    Tout le monde était consommateur
    Chacun devient auteur et producteur
    Régulation et vigilance citoyenne
    Je suis auteur
    Je suis commentateur
    Je suis transmetteur
  • 19. 3. Membres, amis, contacts
    Membres : Nécessité de s’inscrire et de donner des informations partielles ou généralistes sur soi
    Amis ou contact : partage d’un certain nombre d’informations avec son réseau et avoir des interactions
    Gestion des contacts : listes, groupes, niveaux de confidentialité
  • 20. 4. Flux RSS
    Abonnement aux contenus dynamiques du Web
    Syndication de contenus
    Mises à jour, mini-feed, news-feed
    Gestion de la vie publique
    Ex : Twitter, Netvibes
  • 21. 5. Validation par les pairs
    La validation du contenu se fait par le plébiscite des lecteurs (ex : blogstar)
    Sélection des thèmes à aborder
    Expertise - leaders d’opinion
    Confrontation de points de vue
    Ecriture collaborative, consensus
    Changement de la notion d’auteur
  • 22. 6. Intérêts partagés
    Sites généralistes (Facebook, Twitter, etc.)
    Sites « de niches » (MySpace, LinkedIn, etc.)
    Partage d’informations spécialisées
  • 23. La régulation des réseaux sociaux
    A quel niveau?
  • 24. Régulation dans les réseaux sociaux
    CECAFOC 3 et 4 février 2011 - Mouscron
    Niveau personnel
    Niveau groupal
    Niveau du service web
    Niveau législatif
    Niveau des Droits de l’Homme
  • 25. 1. Niveau personnel
    CECAFOC 3 et 4 février 2011 - Mouscron
    Autorégulation du consommateur de réseaux sociaux.
    Actions morales
    Support technique : paramètres de confidentialité
  • 26. 2. Niveau groupal
    CECAFOC 3 et 4 février 2011 - Mouscron
    Régulation du groupe ou du réseau
    « ce qui se dit » - « ce qu’ils se disent »
    A l’intérieur ou à l’extérieur des réseaux sociaux
  • 27. 3. Niveau du service Web
    CECAFOC 3 et 4 février 2011 - Mouscron
    Régulation du site internet qui propose le service
    Règles ou charte propre au site
    Conditions d’utilisation du service
    Adopté par tous les utilisateurs à l’inscription au service
  • 28. 4. Niveau législatif
    CECAFOC 3 et 4 février 2011 - Mouscron
    Chaque site internet est soumis aux lois en vigueur dans pays où se trouve le serveur qui l’héberge
    La plupart des réseaux sociaux les plus utilisés sont situés aux Etats-Unis, où les lois sur la vie privée sont faibles
  • 29. 5. Les Droits de l’Homme
    CECAFOC 3 et 4 février 2011 - Mouscron
    Toute publication est supposée être en accord avec la Convention Internationale des Droits de l’Homme.
    Par exemple :
    Art.10 : Liberté d’expression
    Art. 8 : Droit au respect de la vie privée et familiale
    Art. 6 : Droit à un procès équitable
    Porte d’entrée pour aborder les réseaux sociaux avec les jeunes
  • 30. Régulation citoyenne
    CECAFOC 3 et 4 février 2011 - Mouscron
    Quelle est la capacité d’action du/des citoyen(s) par rapport aux médias sociaux?
    Quelles actions effectivement mise en place?
    Ex : Facebook
  • 31. Des risques ou des dangers?
    Savoir-vivre : tolérer ou avoir sur la toile des comportements que je n’ai/tolère pas « dans la vie réelle » (In Real Life)
    Monétisation
    Géolocalisation
    Contenus inappropriés
    Mauvaises rencontres
  • 32. Vie privée/Vie publique
    Internet n’est pas un espace privé.
    C’est un lieu public
    Il ne s’agit pas de protéger sa vie privée
    Mais bien de gérer sa vie publique
  • 33. Vie privée
    Réputation numérique
    Identité numérique
  • 34. La monétisation
    Kesako?
    CECAFOC 3 et 4 février 2011 - Mouscron
  • 35. E-business : formes de monétisation
    CECAFOC 3 et 4 février 2011 - Mouscron
    Publicité
    Freemium
    Place de marché
    Don & bénévolat
     Capitalisation Boursière
  • 36. L’e-publicité : les modèles
    Rentabilité et pertinence de la publicité
    Achats :
    Coût par Impression (CPM)
    Coût par Clic (CPC)
    Coût par Action (CPA)
    Modèle classique de l’affichage
    Modèle du matching
    Modèle de la publicité relationnelle
    Social Media Marketing
    Nouvelles tendances
    CECAFOC 3 et 4 février 2011 - Mouscron
  • 37. CECAFOC 3 et 4 février 2011 - Mouscron
  • 38. CECAFOC 3 et 4 février 2011 - Mouscron
  • 39. Modèle classique de l’affichage
    CECAFOC 3 et 4 février 2011 - Mouscron
    Support et audience ciblée
    Formats
    Interstitiel
    Pop-up
    Bannières dépliantes
    Bannières classiques
    Habillage de site
    Liens textuels
    Jeux et bannières interactives
    Outils fonctionnels
  • 40. CECAFOC 3 et 4 février 2011 - Mouscron
  • 41. CECAFOC 3 et 4 février 2011 - Mouscron
  • 42.
  • 43.
  • 44.
  • 45.
  • 46.
  • 47.
  • 48.
  • 49.
  • 50.
  • 51.
  • 52. 2. Modèle du Matching
    Rencontre automatisée des annonceurs et des espaces publicitaires.
    Google Adwords : association de mots clés et de liens commerciaux
    Google Adsense : intégration d’annonces publicitaires en fonction du contenu des pages d’un site.
  • 53.
  • 54.
  • 55. 3. Modèle de la publicité relationnelle
    Partenariats entre éditeurs de contenus et marques.
    Le publireportage
    Le billet sponsorisé
  • 56. 4. Social Media Marketing
    Intégration de la marque dans l’éco-système des médias sociaux.
  • 57.
  • 58. 5. Nouvelles tendances
    Ciblage Comportemental
    Publicité « in game »

  • 59.
  • 60.
  • 61.
  • 62. Application : le système Facebook ads
    Système de placement publicitaire qui permet de cibler les membres du réseau répondant à des critères bien précis.
    Page
    Insights
    Social Ad

  • 63.
  • 64.
  • 65.
  • 66.
  • 67. CECAFOC 3 et 4 février 2011 - Mouscron
  • 68. CECAFOC 3 et 4 février 2011 - Mouscron
  • 69. CECAFOC 3 et 4 février 2011 - Mouscron
  • 70. Quelles conséquences ?
    Ergonomiques & techniques
    Culturelles
    Juridiques
    Commerciales : nouvelle gestion et relation au client
    Economique : quel devenir ?
    CECAFOC 3 et 4 février 2011 - Mouscron
  • 71. Quelles applications pour les jeunes ?
    Les réseaux sociaux au quotidien dans ma classe : opportunités et limites
  • 72. Et moi, avec mes élèves ?
    Maths : travail autour des statistiques grâce aux outils de Facebook par exemple, ou par un travail d’enquête des élèves auprès de leurs camarades.
    Langues ou autres : créer une page Netvibes ou Delicious pour partager des ressources (liens), des vidéos, des sons ou des documents en rapport avec votre cours à destination des collègues ou des élèves.
  • 73. Et moi, avec mes élèves ?
    Pour tous : utiliser Twitter en classe pour créer une émulation entre les élèves et garder du lien en dehors de la classe (p.ex. stages)
    Voir l’exemple de Laurence Juin : lien sur Netvibes
    => mutualisation des pratiques
    META : La vision du professionnel : comment un élève peut se mettre dans la peau d’un chercheur et se pencher se manière « sociologique » sur les réseaux sociaux
  • 74. Oui, mais …
    Frontière ténue entre l’enseignant et « l’ami » sur Facebook
    Profil professionnel?
    Pas d’amitié entre prof et élèves?
    Pas de différence entre vie privée et vie professionnel : je suis la même personne?
  • 75. Pourquoi?
    Apprendre à identifier les risques et à réagir positivement
    S’approprier les médias sociaux dans un cadre scolaire (construction)
    Co-apprentissage entre l’enseignant et les élèves
  • 76. D’autres idées?

×