Your SlideShare is downloading. ×
Social media Absoluut
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Introducing the official SlideShare app

Stunning, full-screen experience for iPhone and Android

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

Social media Absoluut

177
views

Published on

Social Media cases by Absoluut.

Social Media cases by Absoluut.

Published in: Marketing

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
177
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. ABSOLUUT Social Media
  • 2. Kris Peeters @MP_Peeters Joke Schauvliege @JokeSchauvliege Ik ben er al klaar voor, en jij @Crevits? #Goedgezindweekend #Innesto #Vossemeren Kom maar op met die fuif in de Vossemeren! @Buscemi_music #Goedgezindweekend #Innesto DECIBELMETER LOOPSCHOENEN Pieter De Crem @PieterDeCrem KOSTUUMBROEK COMBAT BOOTS Mijn combat boots zijn al ingelopen voor de army wake up! #Goedgezindweekend #Innesto #Vossemeren
  • 3. FACEBOOK POST CD&V CD&V Koen Geens is helemaal klaar voor ‘army wake up’ met Pieter De Crem. ;) Waar zit SOS Piet als je hem nodig hebt? Wouter Beke heeft de toast aangebrand!
  • 4. HOMO OF HETERO MAAK ER GEEN SPEL VAN
  • 5. belGisCHe KRANteN eN iNteRNAtioNAle meDiA “ Electrabel wilt de martelvideo van het internet” teleVisie “ Commotion about torture video Belgian Prime Minister ” BE (FR) “ Electrabel neemt Elio Di Rupo gevangen ” BE (DU) “ Electrabel martelt Di Rupo ” CARtooN “ Electrabel martelt Di Rupo ... letterlijk ” NL (DU) Le Soir Mercredi 27 juin 2012 “ Jean-Pierre Raffarin, ex-Premier ministre français Depuis le début du Printemps arabe, la Russie s’efforce de convaincre ses partenaires que les changements démocratiques devraient se dérouler de manière civilisée » La France « capitule » devant l’Allemagne. Pourquoi Jean-Luc Mélenchon emploie-t-il des mots si forts ? c’est vous qui le dites © LIOR MIZRAHI/AP. eDitoRiAl FORUM 23 @jpraffarin Les Terriens en échec Nos actions collectives nous feront franchir le point limite de support de notre planète et des dommages irréversibles seront créés aux écosystèmes et aux communautés humaines. Tout le processus de contrôle climatique se révèle caduc et d’autres manières de sauver la planète doivent être trouvées. À court terme, l’échec de Rio +20 est celui de 99 % des habitants de cette planète. À long terme, c’est celui de tous sans exception. Pour respecter les derniers désirs de l’homme dont ils portent le nom, les Nobel ont maintenant l’obligation morale de se lever pour sauver la planète. MICHEL GOURD PAR COURRIEL VLADIMIR POUTINE, CITÉ PAR AFP. d’autres opinions sur www.lesoir.be/polemiques/ LʼEcho, 27/06/2012, page/bladzijde 11 CELA FAIT LE BUZZ EN… BELGIQUE la campagne classe ? Greenpeace : le clip ultra choque Elio Di Rupo, otage aux mains d’Electrabel Greenpeace a posté hier sur internet une vidéo mettant en scène le rapt du Premier ministre Elio Di Rupo par Electrabel. Le clip a fait le tour des médias belges. VINCENT GEORIS L’atmosphère en clair-obscur d’une série B s’impose dès la première image. La scène se déroule dans un no man’s land dont regorgent les zonings désaffectés. Costume sombre, lunettes fumées, un parrain de la maffia s’avance. Résolu. Derrière lui, deux gorilles traînent un individu. Sur un fond musical angoissant, la victime est aspergée d’eau. Dans le feu de l’action, surgit un nœud papillon, trahissant son identité. Comme les joyaux de la couronne évoquent sans hésitation la Reine d’Angleterre, le nœud papillon rouge symbolise le Premier ministre belge. Le revolver sur la tempe, il est forcé de lire une phrase imposée par ses ravisseurs: «Les centrales nucléaires resteront ouvertes dix années de plus». Le clip se termine par un message: «Elio, ne te laisse pas prendre en otage par la mafia du nucléaire. Sortons du nucléaire». La signature est celle de l’association de protection de l’environnement, Greenpeace. La séquence, à peine lâchée hier matin sur Facebook, a fait illico le tour des médias en ligne. Un buzz authentique, suscitant, comme tout exercice du genre, mille et un commentaires. Sur ce point, la stratégie de Greenpeace a fonctionné. Pour être efficace sur le web, il faut être bref et percutant. Pas plus de 50 secondes. Quitte à simplifier le discours. La réalisation a été confiée à des professionnels, une agence extérieure et des espaces publicitaires Di Rupo, otage de la mafia nucléaire ! Le clip crée l’émoi. Milquet, Ecolo… Tous condamnent. Le clip de Greenpeace mélange métaphores et humour noir. © GREENPEACE «Nous avons voulu choquer pour lancer un vrai débat sur le nucléaire.» GREENPEACE ont été achetés. «Le principe est simple: nous avons voulu choquer pour lancer un vrai débat sur le nucléaire. Le gouvernement est en train de prendre des décisions importantes et nous avons l’impression que le débat se passe à l’insu des gens», explique un membre de l’ONG. Electrabel choqué Le genre, un mélange de métaphores et d’humour noir, n’est pas neuf. Chacun se fera son opinion sur la forme et le fond. En tout cas, dans un premier temps, ni Elio Di Rupo, ni Electrabel n’avaient souhaité réagir officiellement. «En interne, les gens ont été choqués et ont perçu cela comme violent» indiquait-on cependant chez Electrabel, qui s’est fendue ensuite d’une réaction officielle: «Tant le style que le choix des mots té- moignent d’une démagogie jamais vue et d’un total manque de respect vis-àvis du monde politique, de l’entreprise et des collaborateurs d’Electrabel», a réagi le producteur d’électricité en fin de journée. Le nucléaire civil, en tout cas, ne laisse personne indifférent. Les catastrophes de Tchernobyl et de Fukushima en témoignent. «Pro» et «anti» rivalisent d’imagination pour distiller leur message. Depuis les années 70, Electrabel défend son pré carré via le Forum Nucléaire, une asbl créée par l’industrie du nucléaire lors de la construction des centrales. À chaque moment clé, comme le débat en cours sur la prolongation des plus vieux réacteurs belges, le Forum lance une campagne de communication. Et Greenpeace lui renvoit la balle. « Des représentants de parents, alors » ENTRETIEN oan Lismont, président du Setca – SEL (syndicat de l’enseignement libre), est mitigé par rapport à la présence de parents dans les Conseils de classe, ou de leurs représentants. J Êtes-vous favorable à la présence des parents au Conseil de classe ? La question ne se pose peut-être pas comme telle. Peut-être faut-il imaginer plutôt des représen- ou en tout cas aux heures de travail des enseignants. Les Conseils de classe fonctionnent-ils bien ? Il y a autant de Conseils de classe que d’écoles ! Dans l’ensemble, cela se passe plutôt bien. Le problème, c’est que le conseil ne se réunit plus de manière systématique. Dans le secondaire ordinaire, il a lieu en dehors du temps de travail de l’enseignant. Nous plaidons pour qu’il le réintègre et qu’il ne fasse plus partie de sa « Cela risquerait d’être perçu comme une atteinte à leur autorité » tants de parents. Cela permettrait de redynamiser les associations de parents et de redonner une responsabilité aux parents charge non quantifiable, comme c’est le cas dans le fondamental depuis 1998. Une proposition que nous avons aussi, c’est de © CORSAN OLIVIER/LE PARISIEN. De youtube ViDeo « Elio dans les mains de la mafia ? Cliquez ici. » Suit une courte vidéo où le Premier ministre est l’otage de l’industrie nucléaire et d’Electrabel. Buzz sur internet. Et polémique afférente. © D. R. Q uoi qu’il en soit, commente le politologue Pierre Vercauteren, ils auront réussi à faire parler d’eux ! Comme les pubs de Benetton, extrêmement provocatrices pour certaines, et qui ont alimenté fortement la “notoriété“ de la marque… » Oui, mais voilà, Greenpeace n’est pas (qu’) une marque. C’est une organisation militante. Porteuse dans tous les cas d’un « message » à vocation politique. Et celui diffusé hier sur les sites internet laisse pour le moins perplexes – un euphémisme. En l’occurrence : une brève vidéo (voir l’image ci-dessus) dans laquelle le Premier ministre, Elio Di Rupo, est décrit comme un otage « dans les mains de la mafia » et d’Electrabel, projetant, sous la menace, de retarder la fermeture de certaines centrales à la seule fin de laisser l’industrie de l’atome réaliser ses plantureux bénéfices… Une thèse ultra qui cherche à se répandre. Pierre Vercauteren complète son commentaire : « Avec l’utilisation du terme mafia, on touche aux limites de l’exercice publicitaire ou de propagande. En Belgique, il y a beaucoup de tolérance par rapport à ce genre de choses, en Europe plus généralement, mais aux Etats-Unis, Greenpeace serait probablement attaqué judiciairement pour diffamation. » 7.000 collaborateurs d’Electrabel. » Qui passent pour des « gangsters ». Ecolo ? Les verts, amis de Greenpeace, partisans de la fermeture des centrales, pourfendeurs de la rente nucléaire, livrent ce commentaire critique, par la voix d’Eric Biérin, leur porte-parole : « Si j’avais eu à réaliser ce genre de pub, je ne m’y serais pas pris de cette façon. L’humour trop décalé tue l’humour décalé. » Joëlle Milquet : « Peu acceptable » Ce n’est pas du tout l’avis de Michel Genet, directeur de Greenpeace, qui maintient, et commente : « Ecoutez, nous dit-il, c’est du deuxième degré purement et simplement. Je ne retire rien à la campagne. On constate une absence de transparence de l’industrie nucléaire, qui prend l’économie belge en otage, et la classe politique avec elle. C’est le sens de notre message. Qui interpelle le Premier ministre, par ailleurs leader du parti socialiste, afin qu’il se positionne enfin dans ce lourd dossier. L’émoi ? Que les gens se réveillent et ouvrent les yeux, c’est plutôt bien ». L’emploi du terme « mafia » ? « L’absence de transparence et la faculté à prendre en otage un pays, ce sont des attributs mafieux. La comparaison s’arrête là. » Si l’on peut dire. A son tour, Joëlle Milquet (CDH), L’ANTÉCÉDENT Quand MSF tirait trop sur la corde sensible La pub, c’est l’art de faire simple. Pour que le message passe, il doit être simple. Mais le message est-il toujours en adéquation avec le « produit » ? C’est la question que nous avions posée il y a huit ans quand MSF avait sorti une campagne de pub (signée Duval Guillaume) pour récolter des fonds. La première image montrait le visage d’un enfant noir famélique, son corps dissimulé sous un linceul plié. Sur la deuxième image, le corps de l’enfant était complètement recouvert : « Avec votre aide, il s’en sort ; sans votre aide, on ne peut pas le sauver ». Les marques de poudre à lessiver faisaient (et font encore d’ailleurs) exactement la même chose. La seule différence, c’est qu’elles ne vendent pas vraiment le même produit… Le con- P. 43