• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Incoterms  Version 2000
 

Incoterms Version 2000

on

  • 7,435 views

Définitions de bases des incotems

Définitions de bases des incotems

Statistics

Views

Total Views
7,435
Views on SlideShare
7,421
Embed Views
14

Actions

Likes
8
Downloads
0
Comments
2

4 Embeds 14

http://www.linkedin.com 10
https://si0.twimg.com 2
http://www.slideshare.net 1
http://ma.linkedin.com 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel

12 of 2 previous next

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
  • good my brother
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
  • Bonjour , très bonne présentation et expertise des incoterms.
    Pourrais-je avoir une autorisation de téléchargement.
    En vous remerciant par avance
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Incoterms  Version 2000 Incoterms Version 2000 Presentation Transcript

    • Les Incoterms
      Version 2000
      Abdellatif ABID
    • Légende
      Ce symbole s’applique aux éléments importants a retenir
      Ce symbole s’applique aux définitions
      Ce symbole s’applique aux adresses
      Web par exemple:
      www.lean-consulting.ma
      V1.0
      Ce symbole vous avertit sur
      les pièges a éviter
      Ce symbole concerne les études de cas
      Ce symbole concerne les procédures
      Ce symbole concerne la réglementation
      Ce symbole concerne les exercices
    • LES INCOTERMS 2000 Durée: 1 jour
      Les 13 sigles passés au crible. Ventes au départ, ventes à l ‘arrivée, les points critiques du transfert des risques et des frais, les variantes, le FOB américain, les liner terms, véritable outil logistique mais aussi administratif, commercial , juridique et financier, les Incoterms sont incontournables.
      V1.0
      Le conditionnement et l ‘emballage
      La livraison
      Les formalités douanières et le contrôle des marchandises
      Les documents à fournir
      Le prix de vente
      La facturation
      Le paiement
      Le crédit documentaire
      LES CAS PARTICULIERS :
      Les stipulations contraires du contrat de vente
      Les Liner Terms et les THC (usages des ports)
      Les FOB américains
      Les incoterms et le marché unique
      DEFINITION ET GENERALITES
      Rapide historique
      La logique des transports
      Le rôle des incoterms dans le contrat de vente
      Présentation des 13 sigles
      ANALYSE DES 13 SIGLES
      Par sigle
      Par famille
      Les ventes au départ
      Les ventes à l'arrivée
      Les variantes
      Comparaisons avec les versions précédentes
      LES INCIDENCES SUR :
      L'organisation du transport et l'assurance
      Formation interactive animée par vidéo-projection.
    • Les Incoterms: Historique
      En 2000, la Chambre de commerce internationale (CCI) a réalisé des aménagements aux incoterms définis en 1990..
      V1.0
      Les Incoterms INternationalCOmmercial TERMS
      International Chamber of Commerce
      The world business organization
      http://www.iccwbo.org/
    • UN PEU D’HISTOIRE
      Les premiers INCOTERMS publiés en 1936.
      Révisions périodiques du fait de l’évolution constante des échanges commerciaux internationaux:
      Les incoterms ne sont pas obligatoires !!!!
      INCOTERMS 1936
      INCOTERMS 1953
      INCOTERMS 1967
      INCOTERMS 1976
      INCOTERMS 1980
      INCOTERMS 1990
      INCOTERMS 2000
      Prochaine révision 2010
      V1.0
    • La logistique internationale & le commerce international
      V1.0
    • Fer
      Air
      Transport
      Terre
      Mer
      V1.0
    • La logique des transports
      Intracontinental
      Entreprise
      Entreprise
      Routier
      V1.0
    • La logique des transports
      Intracontinental
      Entreprise
      Entreprise
      Ferroviaire
      • Marchandises Lourdes
      • Faible valeur intrinsèque
      • Grands volumes
      • Longues distances
      Si les entreprises sont connectées au réseau ferroviaire
      V1.0
    • La logique des transports
      Intracontinental
      Terminal ferroviaire
      Entreprise
      Terminal ferroviaire
      Routier
      Ferroviaire
      Entreprise
      Routier
      • Marchandises Lourdes
      • Longues distances
      Si les entreprises sont ne sont pas connectées au réseau ferroviaire
      V1.0
    • La logique des transports
      Intracontinental
      Entreprise
      Aérien
      Routier
      Entreprise
      Terminal Aéroportuaire
      Terminal Aéroportuaire
      Routier
      V1.0
      • Marchandises Légères
      • Grande valeur marchande
      • Urgences
      • Très petits volumes
      • Longues distances
    • La logique des transports
      Intercontinental
      Terminal Aéroportuaire
      Routier
      Aérien
      Entreprise
      Entreprise
      Terminal Aéroportuaire
      Routier
      V1.0
    • La logique des transports
      Intercontinental
      Port
      Maritime
      Routier
      Entreprise
      Routier
      Port
      Entreprise
      V1.0
      • Marchandises Lourdes
      • Faible valeur intrinsèque
      • Grands volumes
      • Longues distances
    • La logique des transport
      Intercontinental
      Maritime
      Routier
      Entreprise
      Port
      Plateforme
      V1.0
    • La logique des transports
      Intercontinental
      Plateforme
      Entreprise
      V1.0
    • Structures des chaînes de transport
      V1.0
      Conditionnement du produit, expédition
      Collecte
      Livraison
      directe
      Groupage
      Groupage
      Éclatement
      Éclatement
      Réception du produit par le destinataire
    • Ex works...(EXW)
      A l'usine...
      Free carrier...(FCA)
      Franco transporteur...
      Free alongsideship...(FAS)
      Franco le long du navire...
      Free on board...(FOB)
      Franco bord...
      Cost and Freight...(CFR)
      Coùt et fret...
      Cost, insurance and freight...(CIF)
      Coùt, assurance et fret...
      Carriagepaid to...(CPT)
      Port payé jusqu'à...
      Carriageinsurancepaid to...(CIP)
      Port payé, assurance comprise jusqu'à...
      Deliveredatfrontier...(DAF)
      Rendu frontière...
      Delivered ex ship...(DES)
      Rendu ex navire...
      Delivered ex quay...(DEQ)
      Rendu à quai...
      DeliveredDutyUnpaid...(DDU)
      Rendu droits non acquittés...
      DeliveredDutyPaid...(DDP)
      Rendu droits acquittés...
      V1.0
    • Classement des incoterms
      V1.0
      ventilés par mode de transport et type de vente, départ ou arrivée
    • EXW Ex works... A l'usine...
      La douane considère qu’en l’absence de mention de l’Incoterm sur les documents commerciaux (factures…), c’est l’Incoterm EXW qui s’applique
      OBLIGATIONS FONDAMENTALES:
      VENDEUR : mettre la marchandise à la disposition de l'acheteur dans ses locaux ou en un lieu convenu, sans la dédouaner ni la charger sur le véhicule fourni par l'acheteur
      ACHETEUR : prendre livraison chez le vendeur ou au lieu convenu, charger sur son moyen de transport et effectuer la douane export (s'il y a lieu).
      V1.0
    • EXW Ex works... A l'usine...
      V1.0
      On considère qu'en l'absence de mention de l'Incoterm sur les documents commerciaux (factures...), c'est l'Incoterm EXW qui s'applique.
      Voir les conditions générales de vente in "Modèles de contrat de vente internationale" publiés par l'ICC ; la position de la Douane est identique.
      Avantages :
      La marchandise est simplement mise à disposition chez
      le vendeur pour enlèvement par l’acheteur. Pour l’exportateur,
      cet incoterm c’est le minimum d’exigence et l’externalisation de
      la logistique.
      Inconvénients :
      Peut paraître anti commercial aux yeux de l’acheteur, dans certains secteur c’est anti commercial ;
      Le vendeur n’a pas le contrôle de l’expédition de la marchandise, autrement dit, l’heure du départ de la marchandise… problèmes de stockages (problématique pour certaines marchandises, amendes….). On peut facturer le stockage le stockage, mais tant que la marchandise ne sort pas, on a la responsabilité… problème de responsabilité, d’assurance sur la marchandise.
      Il faut faire attention à la date de facturation : « payer à x jours, date de mise à disposition de la marchandise » et surtout pas « à compter de la date de livraison ou délivrance de la marchandise ». En effet, si la livraison est retardée, quand sera t-on payé ?
      EXW n’est pas trop facile à utiliser avec un CREDOC.
    • FCA Free carrier... Franco transporteur...
      Préférez FCA à FOB, si le transport s’effectue en conteneur ou par navire roulier
      OBLIGATIONS FONDAMENTALES:
      VENDEUR : mettre la marchandise à la disposition du transporteur désigné par l’acheteur, effectuer la douane export (s’il y a lieu)
      ACHETEUR : désigner le transporteur, conclure le contrat de transport et payer le fret
      V1.0
    • FCA Free carrier... Franco transporteur...
      V1.0
      Avantages
      Meilleure visibilité pour l’acheteur. Il peut anticiper le coût du fret ainsi que celui du post acheminement.
      L’exportateur a le contrôle de la douane; Il peut récupérer les papiers
      L’exportateur a un contrôle sur la marchandise, il a des documents qui prouvent qu’il a expédié la marchandise (Connaissement, LTA…). Il pourra donc facturer.
      Inconvénients
      Le point FCA doit être précisé ; ex : FCA Roissy (+ idéalement préciser le transitaire)
      Pour certains acheteurs, c’est une offre insuffisante car elle laisse nombre de tâches non organisées : le transport, l’assurance…..
      Le vendeur n’organise pas le transport, et ça peut être un inconvénient sur certains produits (ex. : les denrées périssables). Si les denrées s’abîment pendant le voyage, c’est un mauvais coup pour le vendeur, le but étant de fournir des marchandises en bon état aux clients. Si les produits nécessitent beaucoup d’attention, privilégier la classe « C », ou mieux, prendre du « D ».
      Préférez FCA Aéroport à FOB Aéroport car ce terme n’existe plus depuis bien longtemps (il a disparu il y a 20 ans, avec les incoterms 1980) !
      Plus que dans les autres incoterms, en FCA on précisera avec soin le «lieu convenu». FCA (Marseille) n’est pas suffisant si l’exportateur est situé à Marseille. Est-ce FCA (usine Marseille) ou FCA (entrepôt de groupage du transitaire X Marseille) ou même FCA (quai du port Marseille) ?
    • FASFree alongsideship... Franco le long du navire...
      OBLIGATIONS FONDAMENTALES:
      VENDEUR : mettre la marchandise à disposition au port d’embarquement désigné le long du navire choisi par l’acheteur, effectuer la douane export (s’il y a lieu)
      ACHETEUR : désigner le transporteur, conclure le contrat de transport à partir du port d’embarquement désigné et payer le fret
      V1.0
    • FOB Free on board... Franco bord...
      Définition : BASTINGAGE
      1. rambarde qui entoure le pont d'un navire pour le protéger
      (marcher en s'accrocher au bastingage)
      OBLIGATIONS FONDAMENTALES:
      VENDEUR : mettre la marchandise à disposition au port d’embarquement désigné le long du navire choisi par l’acheteur, effectuer la douane export (s’il y a lieu)
      ACHETEUR : désigner le transporteur, conclure le contrat de transport à partir du port d’embarquement désigné et payer le fret
      V1.0
    • FOB Free on board... Franco bord...
      V1.0
      Préférez FCA Aéroport à FOB Aéroport car ce terme n’existe plus depuis bien longtemps (il a disparu il y a 20 ans, avec les incoterms 1980) !
      Cet Incoterm est purement maritime. Il est très utilisé en commerce international, car c’est l’Incoterm qui répond aux exigences les plus strictes des pays d’importation. En effet, avec un FOB, on est sûr que c’est à bord, que c’est parti).
       
      Inconvénients
      C’est l’acheteur qui choisit la compagnie maritime. S’il existe une relation de confiance entre le vendeur et l’acheteur, tout va bien. Dans le cas contraire, si l’acheteur n’est pas très fiable, il risque de donner une information tardive qui pourrait bloquer le contrat. Afin d’éviter cela, il vaudrait mieux ajouter au contrat une clause du type : « si x jours avant la date limite d’expédition, l’acheteur n’a pas fourni les documents de transport, la marchandise partira à ses frais et risques, soit le contrat devient FCA dans le port de départ ».
       
      L’acheteur choisit les termes du transport (-) mais le vendeur peut négocier pour s’en occuper (+).
      Il y a des entreprises qui travaillent en FOB, car des commerciaux disent aux clients qu’ils vont négocier le contrat de transport : ils organiseront le transport pour l’acheteur.
      FAB
      Terme franco-gaulois pour les statistiques du commerce extérieur. Signifie franco à bord, soit, en anglais dans le texte: FOB
      FOB «MADRID» !
      Certains opérateurs ont une fâcheuse tendance à utiliser le terme FOB à toutes les sauces. Cet exemple démontre parfaitement l’inadéquation du terme à la situation. Madrid n’est pas un port ! S’agit-il d’un EXW Madrid ou d’un FCA Madrid ?
    • CFR Cost and freight...Coût et fret...
      Préférez CPT à CFR si le lieu de livraison ne se situe pas au passage du bastingage (cas des conteneurs, des envois par navires rouliers)
      OBLIGATIONS FONDAMENTALES:
      VENDEUR: livrer la marchandise à bord du navire au port d'embarquement, le transfert des risques s'effectuant au passage du bastingage; dédouaner la marchandise à l'exportation et supporter tous les frais y compris le fret maritime jusqu'au port de destination convenu
      ACHETEUR : prendre livraison de la marchandise lorsqu'elle a été livrée à bord du navire au port d'embarquement ; la réceptionner du transporteur au port de destination convenu
      V1.0
    • CIF Cost, insurance and freight...Coût, assurance et fret...
      Préférez CIP à CIF si le lieu de livraison ne se situe pas au passage du bastingage (cas des conteneurs et des envois par navires rouliers).
      OBLIGATIONS FONDAMENTALES:
      VENDEUR: livrer la marchandise à bord du navire au port d'embarquement, le transfert des risques s'effectuant au passage du bastingage; dédouaner la marchandise à l'exportation et supporter tous les frais y compris le fret maritime jusqu'au port de destination convenu; fournir une assurance maritime afin de couvrir les risques de perte ou de dommage que la marchandise pourrait subir au cours du transport et supporter le coût de cette assurance
      ACHETEUR : prendre livraison de la marchandise lorsqu'elle a été livrée à bord du navire au port d'embarquement ; la réceptionner du transporteur au port de destination convenu
      27
      www.lean-consulting.ma V1.0
      V1.0
    • CPT Carriagepaid to... Port payé jusqu'à...
      Préférez CPT à CFR si le lieu de livraison ne se situe pas au passage du bastingage (cas des conteneurs, des envois par navires rouliers)
      OBLIGATIONS FONDAMENTALES:
      VENDEUR : mettre la marchandise à la disposition du transporteur qu'il a choisi; payer le transport jusqu'au lieu de destination convenu; dédouaner la marchandise à l'export
      ACHETEUR : accepter la livraison lorsque celle-ci a eu lieu et réceptionner la marchandise auprès du transporteur au lieu convenu
      28
      www.lean-consulting.ma V1.0
      V1.0
    • CIP Carriageinsurancepaid to... Port payé, assurance comprise jusqu'à...
      OBLIGATIONS FONDAMENTALES:
      VENDEUR : mettre la marchandise à la disposition du transporteur qu'il a choisi; payer le transport jusqu'au lieu de destination convenu; dédouaner la marchandise à l'export; fournir une assurance afin de couvrir les risques de perte ou de dommage que la marchandise pourrait subir au cours du transport et supporter le coût de cette assurance
      ACHETEUR : accepter la livraison lorsque celle-ci a eu lieu et réceptionner la marchandise auprès du transporteur au lieu convenu
      29
      www.lean-consulting.ma V1.0
      V1.0
    • DAFDelivredatfrontier... Rendu frontière...
      Préférez DES ou DEQ si la frontière n'est pas une frontière terrestre, un port par exemple
      OBLIGATIONS FONDAMENTALES:
      VENDEUR : mettre la marchandise à la disposition de l'acheteur à l'endroit convenu et au lieu frontalier convenu sur le véhicule de transport non déchargé; dédouaner la marchandise à l'export (s'il y a lieu)
      ACHETEUR : prendre livraison de la marchandise au lieu convenu
      30
    • DESDelivred ex ship... Rendu ex navire...
      OBLIGATIONS FONDAMENTALES:
      VENDEUR : mettre la marchandise à la disposition de l'acheteur à bord du navire au port de destination convenu; dédouaner la marchandise à l'export (s'il y a lieu)
      ACHETEUR : prendre livraison de la marchandise; supporter les frais de déchargement du navire; dédouaner la marchandise à l'import (s'il y a lieu)
      31
      www.lean-consulting.ma V1.0
      V1.0
    • DEQDelivredex quay... Rendu à quai...
      Préférez DDU ou DDP si le vendeur prend en charge les frais et risques pour le transfert à quai à un autre endroit (terminal de transport, entrepôt)
      cet incoterm est rare au Maroc voire inutilisable car la réglementation prévoit que les marchandises soient dédouanées par le détenteur du Bon à délivrer et du document de transport ou son mandataire (le transitaire),
      OBLIGATIONS FONDAMENTALES:
      VENDEUR : mettre la marchandise à la disposition de l'acheteur à quai au port de destination convenu; dédouaner la marchandise à l'export (s'il y a lieu)
      ACHETEUR : prendre livraison de la marchandise au lieu convenu; dédouaner la marchandise à l'import (s'il y a lieu)
      32
      www.lean-consulting.ma V1.0
    • DDUDelivredDutyUnpaid ...Rendu droits non acquittés...
      OBLIGATIONS FONDAMENTALES :
      VENDEUR : il a toutes les obligations; livrer la marchandise au lieu convenu, dans le pays de l'acheteur , et assumer tous les risques et tous les frais jusqu'à ce lieu, à l'exception du dédouanement.
      ACHETEUR : le minimum ! Prendre la livraison et dédouaner à l'importation.
      33
      www.lean-consulting.ma V1.0
      V1.0
    • DDP DelivredDutyPaid... Rendu droits acquittés...
      DDP qui est utilisé pour tous les modes de transport est fréquent au Maroc pour des opérations bien spécifiques
      OBLIGATIONS FONDAMENTALES :
      VENDEUR : il a toutes les obligations; livrer la marchandise au lieu convenu, dans le pays de l'acheteur , et assumer tous les risques et tous les frais jusqu'à ce lieu, y compris le dédouanement.
      ACHETEUR : le strict minimum ! Prendre livraison.
      34
      V1.0
    • V1.0
    • V1.0
    • Calcul des coûts selon l’Incoterm et selon que l’on est acheteur ou vendeur
      V1.0
      Coût à la charge du vendeur VD : Vente au départ M : Maritime
      • Coût à la charge de l’acheteur VA : Vente à l’arrivée T : Terrestre
      P : Polyvalent
    • Calcul du Prix de Vente TTC ou calcul du prix d’achat pour l’importateur
      Nous prendrons l’exemple d’un agent export français « INTERVAL » qui représente des fabricants de fromage. Il va envoyer par fret maritime un conteneur « refer » de 20’, 80.000 camemberts d’une valeur total EXW de 100.000€. Ce qui fait donc une valeur unitaire à 1,25€ le camembert.
      La prime d’assurance est de 3% de la valeur CIF+10% (CIF + 10% est appelé l’assiette).
       
      Le but est de savoir quel sera le prix de vente pour chaque INCOTERM et de savoir à combien l’importateur achètera les camemberts.
       
      Pour info : 1 € = 0,90 US$
      Les droits de douane se calculent en CIF
    • Solution
      V1.0
      CIF= 1,1*0,03CIF+105.000
      CIF= 0,033CIF+105.000
      0,967CIF= 105.000
      CIF= 105.000/0,967
      D’où CIF= 108.583 €
      PV= 0,4PV +132.000
      (1-0,4)PV=132.000
      PV=132.000/0,6
      D’où PV=220.000
      taux de marge : se calcule sur le prix d’achat ou de revient.
      Taux de marque : se calcule sur le prix de vente.  uniquement pour les distributeurs.
    • Calcul du Prix de Vente EXW en connaissant le prix d’achat importateur maxi
      V1.0
      On procédera dans l’autre sens.
      De même le coût de revient EXW sera de 1,25€ l’unité soit 100.000€ pour 80.000 camemberts exportés.
      Pour info : l’entreprise se fait une marge de 25% sur son coût de revient (=1,00€)
      On considère que le coût de revient est intouchable.
      L’importateur nous dit que si l’on veut lui vendre la marchandise, il l’a prendra à un prix de vente TTC 2,40US$ maxi, soit un total de 2,40 US$ * 80.000 US$ = 192.000 US$
       
    • Solution
      V1.0
      PVttc = PVht+Taxes
      PVttc = PVht+6%PVht
      (1+0,06)PVht = PVttc
      PVht = PVttc/1,06
      PVht= 192.000 / 1,06
      D’où PVht= 181.132
      DDP = CIF + DD + Frais
      90.566=CIF+0.12CIF+548
      CIF=90.016 / 1,12
      D’où CIF= 80.374
      GMS : Grandes et Moyennes Surfaces
    • Choix stratégique de l’incoterm
      Potentialités logistiques et techniques de l ’acheminement
      Stabilité politique, économique, civile & environnement géopolitique
      Variation des ingrédients variables du frêt & des ruptures de charge
      Politique d’achat de l’acheteur & du vendeur
      Bonne connaissance de ses co-contractants
      V1.0
    • CHOIX DE L’INCOTERM
      PROPOSITION FOURNISSEUR
      150.000 €
      151.000 €
      196.600 €
      202.100 €
      202.600 €
      EXW CALGIARY
      FOB MONTRÉAL
      CIF CASABLANCA
      CIP CASABLANCA
      DDU MEKNÈS
      V1.0
    • COTATION COMMUNIQUÉE
      PAR LE TRANSITAIRE DE L’ACHETEUR
      Palettisation 100 €
      Chargement 200 €
      Préacheminement 8.000 €
      Déchargement 200 €
      Stockage 300 €
      Dédouanement 100 €
      Mise à quai 200 €
      Chargement Navire 500 €
      Fret principal 35.000 €
      Déchargement 200 €
      Post-acheminement 2.500 €
      Post-acheminement 1.000 €
      V1.0
    • PROPOSITION FOURNISSEUR
      150.000 €
      151.000 €
      196.600 €
      202.100 €
      202.600 €
      EXW CALGIARY
      FOB MONTRÉAL
      CIF CASABLANCA
      CIP CASABLANCA
      DDU MEKNÈS
      COTATION PRESTATAIRE CLIENT
      150.000 €
      Palettisation 100 €
      Chargement 200 €
      Préacheminement 8.000 €
      Déchargement 200 €
      Stockage 300 €
      Dédouanement 100 €
      Mise à quai 200 €
      Chargement Navire 500 €
      Mise à FOB Montréal 9.600 €
      159.600 €
      Fret principal 35.000 €
      194.600 €
      Déchargement 200 €
      Post-acheminement 2.500 €
      Mise en CIP Casablanca 2.700 €
      197.300 €
      Post-acheminement 1.000 €
      198.300 €
      V1.0
    • PROPOSITION FOURNISSEUR
      150.000 €
      151.000 €
      Fret principal 35.000 €
      186.600 €
      Mise en CIP CASA 2.700 €
      189.300 €
      Post acheminement 1.000 €
      190.300 €
      EXW CALGIARY
      FOB MONTRÉAL
      CIF CASABLANCA
      CIP LYON
      DDU MEKNÈS
      MEILLEURE FORMULE
      FOB MONTRÉAL
      DDU Meknés 202.600 €
      EXW Calgiary 198.300 €
      FOB Montréal 190.300 €
      Réduction sur la valeur transportée
      6,4 %sur DDU
      4,2%sur EXW
      Réduction des coûts logistiques
      23,2% sur DDU
      19,5% sur EXW
      V1.0
    • Exercice
      Votre entreprise, située à Bruxelles, exporte des sacs à mains aux Etats-Unis, au port de New York, qui sont ensuite acheminés vers un client à Atlanta. La structure de prix est la suivante :
      V1.0
      Travail a faire
      Données
       Coût de revient de la marchandise : 50 000 euros
      Marge bénéficiaire : 20 % du coût de revient
      Emballage export : 800 euros
      Pré acheminement par camion jusque Anvers : 300 euros
      Dédouanement export : 200 euros
      Dédouanement import : 400 euros
      Droits de douane : 4000 euros
      Mise à FOB : 500 euros
      Transport maritime : 3000 euros
      Assurance : 600 euros
      Post acheminement à Atlanta : 500 euros
       
      Calculer la valeur marchande en :
      EXW Bruxelles
      FAS Anvers
      FOB Anvers
      CFR New York
      CIF New York
      DDU Atlanta
      DDP Atlanta
    • Solution
      V1.0
      taux de marge : se calcule sur le prix d’achat ou de revient.
      Taux de marque : se calcule sur le prix de vente.  uniquement pour les distributeurs.
    • Solution
      V1.0
      la valeur marchande en :
      EXW Bruxelles
      FAS Anvers
      FOB Anvers
      CFR New York
      CIF New York
      DDU Atlanta
      DDP Atlanta
    • V1.0
      Abdellatif ABID