Évolution de la normalisation - Catherine Coppolani

  • 235 views
Uploaded on

Après une 1re journée organisée le 29 mars, l'ABF Midi-Pyrénées et le CRFCB Midi Pyrénées Languedoc Roussillon ont proposé une 2e journée sur les enjeux organisationnels de l'arrivée de la norme RDA …

Après une 1re journée organisée le 29 mars, l'ABF Midi-Pyrénées et le CRFCB Midi Pyrénées Languedoc Roussillon ont proposé une 2e journée sur les enjeux organisationnels de l'arrivée de la norme RDA dans les bibliothèques, le 27 mai à Toulouse.

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
235
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1

Actions

Shares
Downloads
1
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide
  • contenu de l’information bibliographique = éléments d’information et leurs relations avec les entités FRBR avec les tâches des utilisateurs
  • PLP 09/2012 : Alinéa 1 : Dire que la création des sous-groupes est la conséquence des décisions du groupe stratégique Alinéa 2 : ça ne se passe pas vraiment en France, ça… je propose de supprimer cet alinéa Alinéas 2 et 3 : ça n’a d’intérêt que si on donne les grandes lignes du rapport du groupe technique, et des décisions du groupe stratégique. Je propose de supprimer aussi (remplacés par diapo suivante) PLP 10/2012 : supprimé les alinéas 2 & 3, remplacés par la diapo suivante
  • Extrait du CR de la réunion du comité stratégique : Relevé de conclusions * Confirmation par le Comité stratégique du choix de viser une adoption de RDA après que des évolutions auront été apportées au code afin d’éviter toute régression bloquante. * Pour négocier avec le JSC ( Joint Steering Committee) les évolutions souhaitées, la BnF et l’ABES vont adhérer au Groupe d'intérêt européen sur RDA (EURIG) et la BnF va en briguer la vice-présidence lors de la réunion inaugurale d’EURIG prévue à Francfort le 8 décembre. La France s'appuiera donc sur EURIG pour faire évoluer RDA. [ hors réunion : G. Illien a été élu vice-président d’EURIG ; une réunion technique d’EURIG se tiendra à le BnF le 27 janvier 2012]. * Les travaux engagés pour mettre à niveau les règles françaises de catalogage sont encouragés et l’effort porté par les sous-groupes de travail salué par le Comité stratégique. * Les travaux engagés par les sous-groupes « Systèmes d’information » et « Formation » sont en revanche tributaires de ressources complémentaires ou d’arbitrages stratégiques ( cf. infra) qui vont probablement nécessiter de réviser leurs objectifs et leur calendrier. A court terme, une enquête en ligne sur l’environnement informatique des bibliothèques ainsi qu’une formation de formateurs sont néanmoins confirmées. Dans un second temps, une étude de marché et un plan de communication pourraient être utiles pour accompagner un plan d’action national. * Une discussion s’est engagée sur les enjeux de fond : RDA n'est pas une fin en soi et il est important que soient mieux explicités ces enjeux aux niveaux politique et professionnel : l'objectif principal demeure de FRBRiser les catalogues afin de permettre l’exposition sur le web, la mutualisation, l’interopérabilité, l’enrichissement et l’ouverture à d’autres communautés des données bibliographiques. Ces évolutions impliquent d’élaborer une vision et une organisation différentes du catalogage en France d’ici 10 ans. * Elles pourraient de fait s’accompagner de changements profonds dans le paysage national de l'information bibliographique. Les deux agences bibliographiques sont appelées à jouer un rôle majeur dans cette mutation. L’impact sur le marché des SIGB doit également être pris en compte, tant pour les prestataires que pour les utilisateurs. * Ces questions dépassant largement le mandat confié au Comité stratégique, celui-ci souhaite saisir les tutelles pour que celles-ci engagent avec la BnF et l’ABES un dialogue de fond afin de préfigurer le schéma bibliographique national à 10 ans.
  • PLP 09/2012 : EURIG : à placer ailleurs (même si cette réunion a eu lieu à Paris, elle s’inscrit dans un processus européen ; depuis une autre réunion s’est tenue à Helsinki, et il en est prévu une 3 e à Madrid fin septembre) (10/2012 : supprimé) 2 e alinéa, dire que la création du CSB est la conséquence de la 2 e réunion du groupe stratégique (diapo précédente, alinéa sur le schéma bibliographique national) La LC n’est pas en France elle non plus… D’ailleurs on a déjà donné cette information (diapo 38). Supprimer (10/2012 : fait)
  • PLP 09/2012 : 3 e alinéa : fin 2013 ? Bon, croisons les doigts… Je propose de reformuler (vert à la place de rouge) PLP 10/2012 : correction faite
  • GT : groupe technique GS : groupe stratégique

Transcript

  • 1. Lévolution de lanormalisationToulouse, 27 mai 2013
  • 2. Retour en arrière2Principes de Paris1961Points d’accèsISBD1970-Description bibliographiqueFormats MARC1969-Notices informatiséeséchangesUNIMARC (1978)MARC 21 (1997)Etc.Normes nationales :AFNORAACR2RAKEtc.
  • 3. Un nouveau contexteLes documents évoluent :–multiplication des supports–publication simultanée sous diverses forme–explosion des ressources électroniquesLes règles de catalogage napportent pas desolution adaptée
  • 4. Un nouveau contexte§ Des utilisateurs sur le web et moins dans lesbibliothèques§ Sur les réseaux sociaux§ De nouveaux outils de rechercheQuelle place tiennent les catalogues debibliothèque dans la recherche d’information?
  • 5. De réponses ?§ Un nouveau cadre théorique : les FRBR§ Un nouvel ISBD§ Des principes de catalogage révisés§ Un code de catalogage à viséeinternationale : RDA
  • 6. Un nouveau cadre théorique :les FRBRAnnées 1990-2009 : la réflexion à léchellenationale :FRBR (Functional Requirements for BibliographicRecords) : publiés en 1998FRAD (Functional requirements for Authority Data) :pbliés en 2009FRSAD (Functional Requirements for SubjectAuthority Data) : publiés en 2010
  • 7. Un ISBD intégréEn 2007 les différents ISBD disparaissent au profitdun seul ISBD, l’ISBD intégré●Sapplique à tous les types de ressources et à tousles modes de publications●Est compatible avec les FRBR●Utilise systématique le terme « ressource » pourdésigner ce qui fait l’objet d’une descriptionbibliographique●La zone 0 remplace l’indication du type de documentde la zone 1
  • 8. ISBD intégréLa sous-zone « Indication du type de document »de la zone 1 disparait au profit de :La zone 0§ La forme du contenu§ Un qualificatif sur la forme de ce contenu§ Le type de médiaExemples :Musique (interprétée) : support audioImage (document cartographique) : support tactile
  • 9. Principes de catalogage révisésPublication en 2009 des « Principes internationaux decatalogage »§Définissent les fonctions d’un catalogue à partir desbesoins des utilisateurs§Sont élaborés pour des catalogues en ligne.§Sappuient sur les concepts FRBR (modèle entités-relations)§Couvrent tous les types de ressources.§Intègrent tous les points daccès contrôlés•
  • 10. RDA : un code de catalogage à viséeinternationaleRDA =Resource Description and AccessRessources : Description et accès
  • 11. Qu’est-ce que RDA ?§ piloté par le Joint Steering Committee for Development of RDA(JSC)§composé de représentants de quatre pays : Australie, Canada,États-Unis, Royaume-Uni§élargissement de la composition du JSC à partir de 2011 : entrée de l’Allemagne§ élaboré initialement par et pour une communauté spécifique :les bibliothèques anglo-saxonnes§destiné à remplacer les règles de catalogage anglo-américaines AACR (AACR =Anglo-American Cataloguing Rules)§Publication officielle : juin 2010§Traduction française en mai 2013 http://access.rdatoolkit.org/
  • 12. RDARDA = Ressources : description et accèsRessources :● couvre toutes les ressources et en particulier lesressources électroniques du webDescription et Accès :● code de catalogage complet● description bibliographique● points daccès et notices dautorité● indexation matière
  • 13. 17/06/2013RDA● une norme de contenu qui sattache à définirlinformation requise pour décrire une ressource● qui saffranchit des modes de présentation● qui saffranchit du format utilisé pour encoderlinformation● qui ne se limite pas au monde des bibliothèques
  • 14. 17/06/2013Un référentiel pour le websémantique●Définition d’un espace de noms pour RDA–enregistrement de RDA dans l’Open Metadata Registryavec attribution d’identifiants pérennes (URI)●éléments (jeu de métadonnées)●listes de valeurs–permet l’expression en RDF des données créées avecRDA
  • 15. RDAFRBR au cœur du code§Vocabulaire§Organisation générale§Éléments fondamentaux ( « Core elements » )Reprend la terminologie FRBR§ Œuvre/Expression/Manifestation/Item§ Attributs§ Relations
  • 16. Organisation générale de RDA10 sections§ Réparties en 2 groupes de chapitres§ Décrit les attributs§ Décrit les relations§ Dans chaque section§ Règles générales§ Un chapitre par entité ou pairesd’entités
  • 17. Organisation générale de RDA• Décrire les attributs des entitésSection 1  manifestation / itemSection 2  œuvre / expressionSection 3  personne / collectivité / familleSection 4  concept / objet / évènement / lieuEntitésEntitésGroupe 1Groupe 1description bibliographiquenotices d’autoritétitresnotices d’autoritéentités ayant desrelations de responsabiliténotices d’autoritéentités ayant desrelations de sujetEntitésEntitésGroupe 2Groupe 2EntitésEntitésGroupe 3Groupe 3
  • 18. • Décrire les relations entre les entitésSection 5  entre œuvre / expression / manifestation / itemSection 6  entre une ressource et les personnes, collectivités,famillesSection 7  entre une œuvre et les concepts, objets,évènements,lieuxAccèsà la description bibliographiqueRelations structurellesRelations structurellesentre entités du Groupe 1entre entités du Groupe 1Relations de responsabilitéRelations de responsabilitéentre entités des Groupes 1 et 2entre entités des Groupes 1 et 2Relations de sujetRelations de sujetentre entités des Groupes 1 et 3entre entités des Groupes 1 et 3Accèsà la description bibliographiqueAccès matièreOrganisation générale de RDA
  • 19. • Décrire les relations entre les entitésSection 8  entre des œuvres, expressions,manifestations,itemsSection 9  entre des personnes,collectivités, famillesSection 10  entre des concepts, objets,évènements, lieuxAutres relationsAutres relationsentre entités du Groupe 1entre entités du Groupe 1RelationsRelationsentre entités du Groupe 2entre entités du Groupe 2RelationsRelationsentre entités du Groupe 3entre entités du Groupe 3description bibliographiqueliensnotices d’autoritéliensnotices d’autorité matièreliensOrganisation générale de RDA
  • 20. RDA ET FRBRCorrespondance étroite entre les éléments de RDAet les attributs/relations des modèles FRBR/FRADMAIS• RDA va plus loin dans la précision– définition d’une typologie détaillée à l’intérieur d’unélément générique– définition de sous-éléments– quelques extensions par rapport aux modèles FRBR/FRAD
  • 21. RDA et FRBR
  • 22. Description minimale en RDADéfinition dun ensemble déléments fondamentaux (« coreelements »)● obligatoires si applicables● définis selon leur importance pour répondre aux principalestâches des utilisateurs :- identifier et choisir une manifestation- identifier et choisir loeuvre ou lexpression contenuedans la manifestation- identifier le(s) créateur dune œuvre- trouver une personne, une collectivité, une familleassociée à une œuvre- identifier une personne, une collectivité, une oeuvre
  • 23. Evolution de RDA en 2 étapes● RDA est prévu pour être compatible avecMARC● RDA permet daller vers une structureproche de RDF et du web sémantique
  • 24. Rda : schéma d’implémentationRDA permet d’organiser les données selon troisscénarios possibles d’implémentationScénarios 3 et 2 : reprennent la structure descatalogues en MARC :Notices bibliographiques + notices d’autoritéScénario 3 : pas de lien entre les noticesScénario 2 : lien entre les noticesScénario 1 : nouvelle structure fondée sur des liensentre entitésPas de recommandation sur le choix du scénario
  • 25. Quest ce que RDA vachanger ?● On va retrouver les mêmes informations bibliographiquesmais organisées autrement- répartition entre plusieurs notices des éléments de ladescription :dans la manifestation : les données transcrites et la descriptionmatérielle,dans loeuvre et lexpression : les données normalisées- points daccès associés au niveau pertinentOeuvre : créateur + sujetExpression : contributeurManifestation : Editeur commercial
  • 26. Quest ce que RDA vachanger ?Nouvelles pratiques de catalogage- moins centrées sur la transcriptionRécupération de métadonnées existantes- valeur ajoutée par les catalogueurs :contrôle, validation/correction de métadonnéesdonnées dautoritéliens entre ressources
  • 27. Les limites de RDA§ Code trop ouvert : peu de contraintes,beaucoup d’options  Problèmed’interopérabilité§ Code trop proche des AACR2 et uneinterprétation très particulière des FRBR§ Code incomplet pour certains types deressources
  • 28. Rda : code de catalogage à viséeinternationale ?Ce quon en pense- le cas particulier de l’Italie- Le monde- l’Europe- la France
  • 29. EnItalieREICAT : Regole Italiane di CATalogazione (2009)§ Développées dans un cadre purement national§ Fondées sur le modèle FRBR§ Mais faisant toujours référence aux « Principesde Paris »§ Le format national utilisé en Italie est Unimarc
  • 30. Dans le mondeCampagne de tests aux Etats-Unis§Septembre 2010-mai 2011§26 bibliothèques§Catalogage en MARC21 selon RDARapport publié en juin 2011
  • 31. Dans le mondeDécision de 3 bibliothèques nationalesaméricaines (LC, NLA, NLM) d’adopter RDA etde l’appliquer à compter du 31 mars 2013Les bibliothèques partenaires du JSC (Australie,Canada, Grande-Bretagne) vont égalementappliquer RDA dès 2013Et également l’Allemagne
  • 32. 2011 : LoC - Bibliographic FrameworkTransition Initiative•Mai 2011 : lancement de BibliographicFramework Transition Initiative à la LoC–Réflexion sur le format futur des échanges d’information bibliographique•MARC : inadapté au nouvel environnement•Devra être remplacé par un nouveau format, à définir•Une période de transition (10 ans)•Mai 2012 : lancement de la création d’un nouveau modèle dedonnées–aussi robuste que MARC–plus apte à exprimer le modèle FRBR–adapté aux technologies du web (XML, RDF…)•Travail confié à une société de service•Septembre 2012 : présentation d’un premier modèle, expérimentépar la LC et d’autres partenaires : son nom BIBFRAME
  • 33. En Europe- De nombreux pays européens s’interrogent sur un éventuelchangement de règles de catalogage au profit de RDA- Un groupe d’intérêt européen pour RDA (EURIG) a étéconstituémis en place de manière informelle en 2009,a pris une forme officielle en décembre 2011 lorsd’une réunion qui s’est tenue à Francfort à la DeutscheNationalbibliothek (DNB)des demandes au JSC de modification de RDA au nomd’EURIG- 2 membres d’EURIG (British Library & DNB) sont aussimembres du JSC.
  • 34. En Europe- De nombreux pays européens s’interrogent sur un éventuelchangement de règles de catalogage au profit de RDA- Un groupe d’intérêt européen pour RDA (EURIG) a étéconstituémis en place de manière informelle en 2009,a pris une forme officielle en décembre 2011 lorsd’une réunion qui s’est tenue à Francfort à la DeutscheNationalbibliothek (DNB)des demandes au JSC de modification de RDA au nomd’EURIG- 2 membres d’EURIG (British Library & DNB) sont aussimembres du JSC.
  • 35. En Europe- De nombreux pays européens s’interrogent sur un éventuelchangement de règles de catalogage au profit de RDA- Un groupe d’intérêt européen pour RDA (EURIG) a étéconstituémis en place de manière informelle en 2009,a pris une forme officielle en décembre 2011 lorsd’une réunion qui s’est tenue à Francfort à la DeutscheNationalbibliothek (DNB)des demandes au JSC de modification de RDA au nomd’EURIG- 2 membres d’EURIG (British Library & DNB) sont aussimembres du JSC.
  • 36. Unimarc et FRBRLe CFU (Comité français Unimarc) fait despropositions pour intégrer FRBR danslUnimarc. Ces propositions sont validées lorsde la réunion annuelle du PUC (PermanentUnimarc Committee), Lisbonne, 14-15 mars2011
  • 37. Unimarc et FRBR§ Définition de zones pour le groupe 1 des FRBR§ Oeuvre et expression (Unimarc A)§ Manifestation (Unimarc B)§ Définition de zones pour les noms associésaux œuvres et aux expressions ainsi quepour la relation « a pour sujet »§ Conservation des zones existantes pour lescatalogues d’avant les FRBR ou non
  • 38. En France : que faire ?Nos règles de catalogage sont caduques– On a besoin de mettre en œuvre FRBR et FRAD– Réviser nos normes ?– Retenir un des codes disponibles ?● REICAT (Italie, 2009)● RDA (communauté AACR2, 2010)– RDA est d’emblée conçu pour le web– RDA se veut « international »● La France a répondu à l’enquête sur le projet de RDA(commentaires abondants)
  • 39. En France, adopter RDA ?La question est débattue dans le cadre AFNOR GC46(groupe de coordination Information et documentation)2 instances sont créées au printemps 2010 :- Groupe technique (instruire)- Groupe stratégique (décider)Décision attendue fin 2011
  • 40. RDA en France : groupe stratégique● Présidence : Raymond Bérard (ABES)● Membres :– Les tutelles (MESR/MISTRD et MCC/SLL)– La BnF– Les associations professionnelles (ABF, ADBGV,ADBDP, ADBU, AURA, IABD)– Les organismes de formation (ENSSIB, CNFPT)– Electre– La FULBI– Un consultant– AFNOR GC 46
  • 41. RDA en France : groupe technique● Cadre : AFNOR GC46 / CN357 Modélisation, production etaccès aux documents / GE6 Description bibliographique desdocuments édités● Animation : Françoise Leresche (BnF)– Début des travaux : 9 septembre 2010● Missions initiales :– analyse fine des règles– schéma dimplémentation de RDA à adopter en France– impacts sur les SIGB et les catalogues existants– impacts sur les échanges et la récupération de notices– besoins en formation– coûts
  • 42. RDA en France ?● Analyse de RDA :– GT relève dans RDA des points de désaccord,dont certains bloquants– GT propose au GS de ne pas appliquer RDAdans l’immédiat– Mais de le faire évoluer afin de le rendreacceptable– Le GS accepte cette proposition (avril 2011)– À condition de travailler sur les évolutions deRDA dans un cadre européen
  • 43. • Mai 2011 : création de 7 sous groupes au sein du groupe technique§ Description des manifestations§ Notices dautorité pour les Œuvres§ Notices dautorité pour les Personnes et les Familles§ Notices dautorité pour les Collectivités et les Lieux§ FRBRisation : contours de lExpression, relationsfondamentales et accès§ Formation§ Modèle de données et évolution des SIGBEn France
  • 44. Novembre 2011 : seconde réunion du groupe stratégique• Adoption de RDA en France : seulement aprèsévolution de RDA (confirmation)• Négociation avec le JSC par l’intermédiaire d’EURIG(ABES et BnF membres, BnF à la vice-présidence)• Objectif principal : FRBRiser les catalogues(exposition sur le web, mutualisation,interopérabilité, enrichissement, ouverture)• Comité stratégique demande aux tutelles d’élaborer,avec la BnF et l’ABES, le schéma bibliographiquenational à 10 ans• Entre temps : mise à niveau des règles françaiseshttp://www.abes.fr/Media/Fichiers/Normalisation/RDA_ComiteStrategique_Reunion201En France
  • 45. En France• Janvier 2012- publication d’une plaquette d’information par lesous-groupe formation• Février 2012- création du Comité stratégique bibliographique(CSB) associant le Ministère de la Culture, leMinistère de lenseignement supérieur et de larecherche, la BnF et lABES (communiqué)• Mars 2012- lancement d’une enquête sur l’informatisation desbibliothèques en France- création d’un groupe national de formateurspermettant de sensibiliser l’ensemble desbibliothécaires français au contexte, aux enjeux, et àl’avenir de l’environnement bibliographique
  • 46. En FranceOctobre 2012 :Le Comité stratégique bibliographique se réunit en octobre pourdiscuter et valider ce document dorientation, et décider desmodalités de lancement dune étude dimpact.Décembre 2012 :Publication duRapport d’orientation pour le Comité stratégique bibliographique, préparé par l’ABES et la BnF.dès 2013 : premières notices en RDA dans le Sudoc (dérivation LC)fin 2013 : publication (AFNOR) de normes françaises réviséesappliquant les FRBR, intégrant des éléments de RDA
  • 47. FRBR en France• Mise en œuvre des FRBR :– FRBR avant tout• « RDA n’est pas une fin en soi » (CR réunion duGS, 16 nov. 2011)– Scénario 1 privilégié (réunions du GS, mars etnovembre 2011)– BnF et ABES doivent FRBRiser leurs catalogues