Le web sémantique - Sylvie Fayet

439

Published on

Journée d'étude "Evolutions des catalogues, évolutions des métiers, ce qui va changer dans nos établissements" le 29 mars 2013, proposée par le CRFCB en collaboration avec l'ABF Midi-Pyrénées

Depuis plusieurs années l’évolution des catalogues, l’arrivée de RDA, l’implémentation des FRBR alimentent les débats. Au-delà du jargon et des débats de spécialistes, il y a de vraies questions pour les bibliothèques, des enjeux importants pour l’avenir, des décisions qu’il convient d’anticiper et de préparer.
Cette journée a pour objectif de rappeler la réalité derrière des mots parfois abscons, souvent lointains, de souligner ce qui va changer dans nos établissements et les questions que soulèvent ces changements certes longs, parfois encore en instance mais auxquels tous les établissements devront demain se préparer...

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
439
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
8
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Le web sémantique - Sylvie Fayet

  1. 1. 1 Journée CRFCB / ABF – 29 mars 2013Urfist de Toulouse – S. FayetLE WEB SEMANTIQUEQue change le web sémantique pour lesétablissements documentaires ? Quel intérêt pourles bibliothèques d’y prévoir leurs données ?Sylvie Fayet, Urfist de ToulouseEvolutions des catalogues,évolutions des métiers,ce qui va changerdans nos établissementsVendredi 29 mars 2013 – Manufacture des tabacsJournée organisée par le CRFCB Midi-Pyrénées /Languedoc-Roussillon et le groupe Midi-Pyrénées de l’ABF
  2. 2. 2 Journée CRFCB / ABF – 29 mars 2013Urfist de Toulouse – S. FayetCe qu’est le web « sémantique »Idée d’origine de T. Berners-Lee : plutôt un web « syntaxique »Point de départ : des ressources web(pages, éléments, fichiers, données…) décrites par desmétadonnéesObjectif : exploiter par des opérations de calcul ces ressourceshétérogènesOutils :• des URI pour identifier les ressources• RDF pour exprimer les métadonnées selon un modèlelogique commun
  3. 3. 3 Journée CRFCB / ABF – 29 mars 2013Urfist de Toulouse – S. FayetLes URI(Uniform Resource Identifier)= identifiant unique et pérenne d’une ressource dans unréseau, construit selon une syntaxe normaliséeEx : mailto:sylvie.fayet@univ-toulouse.frURL (uniform resource locator) : le type d’URI le plus fréquentPas forcément le chemin qui s’affiche dans la barre d’adressedu navigateur (exemple dans le Sudoc)Alternative : les DOI (Digital Object Identifier)URN (uniform resource name) : un ISBN par exemple
  4. 4. 4 Journée CRFCB / ABF – 29 mars 2013Urfist de Toulouse – S. FayetRDF (Resource description frame)= modèle logique de représentation de l’informationBase : un graphe de relations entre des entitésorganiseorganises’intitulea lieu àa lieu lecoopèrea lieu lea lieu à
  5. 5. 5 Journée CRFCB / ABF – 29 mars 2013Urfist de Toulouse – S. FayetLes triplets RDFToutes ces relations s’expriment sous la forme de tripletsObjet Prédicat SujetLa ressource donton parleLa relation entre laressource et sacaractéristiqueL’attribut, la caractéristiqueLe CRFCB organise une journée d’étudesEvolutions descataloguesa lieu le 29 mars 2013URI (numéro RNEdu CRFCB , URL dela page de lajournée…)Typologie des relations(auteur, date…)Valeur variable libellée sipossible selon référentiel(« event » dans unetypologie des ressources,format AAAA/MM/JJ pour ladate…)
  6. 6. 6 Journée CRFCB / ABF – 29 mars 2013Urfist de Toulouse – S. FayetFabriquer du RDFLes informations avec lesquelles bâtir ces triplets proviennentdes métadonnées décrivant les ressources web.Préalable = « traduire » les métadonnées métier en RDFDublin Core s’exprime en RDF (exemple en XML et en RDF)FRBR = adaptation de la logique RDF aux informationsbibliographiques
  7. 7. 7 Journée CRFCB / ABF – 29 mars 2013Urfist de Toulouse – S. FayetVocabulaires et ontologiesRDF s’appuie sur des vocabulaires contrôlés :• Modèles de métadonnées ; par exemple :• FOAF (Friend of a friend) pour les personnes physiques(correspondance avec le Dublin Core)• OAI-ORE pour des ressources composites agrégeant diversesdonnées• EDM (European data model) pour les objets patrimoniaux• ontologies au format OWL (ex: Bibo)• thesauri exprimés en SKOS (Rameau et LCSH par exemple)Exemple d’une notice SUDOC en RDFExemple du RDF AGRIS : http://agris.fao.org/fr/agris-rdf-properties
  8. 8. 8 Journée CRFCB / ABF – 29 mars 2013Urfist de Toulouse – S. FayetApplicationsDifficulté : l’interrogation se fait au moyen de langages spécifiquescomme SPARQLUn des points de départ : DBPedia (http://www.dbpedia.org)Exemples de requêteApplication aux données bibliographiques : http://data.bnf.frLe linked data cloud : http://lod-cloud.net/versions/2011-09-19/lod-cloud_colored.htmlEt le linked data des bibliothèques : http://datahub.io/group/lldLinked data bibliographique : exemple par Ivan Herman du W3C(http://www.w3.org/People/Ivan/CorePresentations/SWTutorial)
  9. 9. 9 Journée CRFCB / ABF – 29 mars 2013Urfist de Toulouse – S. Fayet
  10. 10. 10 Journée CRFCB / ABF – 29 mars 2013Urfist de Toulouse – S. Fayet
  11. 11. 11 Journée CRFCB / ABF – 29 mars 2013Urfist de Toulouse – S. Fayet
  12. 12. 12 Journée CRFCB / ABF – 29 mars 2013Urfist de Toulouse – S. FayetLe web sémantique n’est pas(forcément) :un outil de TAL ni d’extraction du sensLe tuyau sémantique (Ch. Fauré)
  13. 13. 13 Journée CRFCB / ABF – 29 mars 2013Urfist de Toulouse – S. FayetLe web sémantique n’est pas non plus……la mise à disposition de données sous n’importe quelle forme« Ouverture des données » :• Des données en RDF (ex : l’INSEE http://rdf.insee.fr/)• Des données brutes• Des API (Application programming interface) = interfacepermettant l’interaction d’un programme informatique avecd’autres (ensemble de fonctions et de procédures)
  14. 14. 14 Journée CRFCB / ABF – 29 mars 2013Urfist de Toulouse – S. FayetApiculture (Christian Fauré)APIculture = temps court / économie de l’attentionvsDataculture = temps long / économie de la mémoire
  15. 15. 15 Journée CRFCB / ABF – 29 mars 2013Urfist de Toulouse – S. FayetMais quelles que soient les techniquesLes moteurs de recherche évoluent vers de « vraies »réponses:non plus une liste de sites à interroger, mais des élémentsstructurés synthétisésexemple : Wolfram Alpha qui combine repérage de termessignifiants, exploitation de métadonnées et base deconnaissances Distance croissante entre les habitudes des internautes et leparadigme de recherche proposé par les bibliothèquesDifficulté inhérente aux bases de connaissances : on nemaîtrise pas les données (choix d’indexation notamment)
  16. 16. 16 Journée CRFCB / ABF – 29 mars 2013Urfist de Toulouse – S. FayetHétérogénéité des accèsgérés par les bibliothèquesPortail documentaireBase deconnaissancesRésolveur deliensOutils d’interrogationOPACAutres interfacesgérées par labibliothèqueInterfacesextérieuresRessourcesDocumentsélectroniques acquisà l’extérieurDocumentsnumériquesproduits par labibliothèqueDocuments nonélectroniques
  17. 17. 17 Journée CRFCB / ABF – 29 mars 2013Urfist de Toulouse – S. FayetEnjeuxCroiser les données bibliographiques avec :• Les données des autres institutions culturelles(http://lodlam.net/)• Les données du monde académique (publicationsscientifiques, thèses…)• D’autres types de données publiquesExploiter les thesaurus et vocabulaires contrôlés / les fichiersd’autoritésAméliorer la recherche fédérée et valoriser les collections
  18. 18. 18 Journée CRFCB / ABF – 29 mars 2013Urfist de Toulouse – S. FayetQuestionsComment maîtriser des données que nous ne produisons pas ?Inversement, quelle part « intéressante » dans les données quenous produisons ?Rentrer dans les contenus ?• Éléments d’évaluation• SélectionDépasser la difficulté techniqueSemantic web in libraries 2012 :http://swib.org/swib12/programme.php
  1. A particular slide catching your eye?

    Clipping is a handy way to collect important slides you want to go back to later.

×