Presentation projet safi, sans travail des enfants

2,171 views
2,049 views

Published on

Présentation cérémonie d'ouverture du programme SAFI SANS TRAVAIL DES ENFANTS
Syndicat national d’enseignement (FDT)
présenter par HAMID Nahhass coordinateur national du projet

Published in: Education
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
2,171
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
442
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Presentation projet safi, sans travail des enfants

  1. 1. Sne/fdt FNV-AoB APERCU SUR LE PROJET UN NOMBRE CROISSANT D’ENFANTS A SAFI VONT A L’ECOLE OU SAFI : UNE VILLE SANS TRAVAIL DES ENFANTS PRESENTATION HAMID NAHHASS SAFI 2013 04/07/2013 1
  2. 2. 04/07/2013 2 Nahhass Hamid
  3. 3. Durée du projet Objectif du développement Intitulé du projet Objectifs spécifiques Objectifs intermédiaires Bénéficiaires du projet Bénéficiaires indirects du projet 04/07/20133 Nahhass Hamid
  4. 4. Stratégie d’intervention dans le projet Les axes dans la Stratégie d’intervention L’organisation du projet Le suivi et l’évaluation du projet Résultats prévus 04/07/20134 Nahhass Hamid L’expérience du SNE dans ce domaine Conclusion
  5. 5. Intitulé du Projet LES ENFANTS DE SAFI NE TRAVAILLENT PLUS ET VONT A L’ECOLE 04/07/20135 Nahhass Hamid
  6. 6. Janvier 2013 Décembre 2015 04/07/20136 Nahhass Hamid
  7. 7. 7 Objectif de développement 04/07/2013Nahhass Hamid
  8. 8. Objectif intermédiaire Garder tous les élèves à l’école primaire et motiver les enfants travailleurs pour réintégrer l’établissement scolaire 04/07/20138 Nahhass Hamid
  9. 9. Objectifs spécifiques du projet Amener les enfants et des populations des zones pourvoyeuses à prendre conscience des méfaits du travail des enfants Contribuer à l’accroissement du taux de scolarisation des filles et des garçons dans les zones à risque. Assurer la prise en charge efficace et efficiente de tous les enfants à risques. Assurer la réhabilitation et la réintégration scolaire des enfants travailleurs 1 2 3 4 04/07/2013 9 Nahhass Hamid
  10. 10. Objectifs spécifiques du projet ( suite) Renforcer la coopération entre les différents intervenants dans la lutte contre le travail des enfants Renforcer les capacités d’intervention des acteurs en matière de lutte contre le travail des enfants. Assurer le suivi et l’évaluation des activités du plan d’action en vue de l’atteinte ses objectifs. 5 6 7 04/07/201310 Nahhass Hamid
  11. 11. 11 LES BENFICIAIRES Elèves déscolarisés Élèves qui risquent de quitter l’école Enfants travailleurs 04/07/2013Nahhass Hamid
  12. 12. 12 BENEFICIAIRES INDIRECTS Parents d’élèves/ Elèves Demandeurs de mains d’œuvre infantile ONGs Professeurs des établissements concernés 04/07/2013Nahhass Hamid
  13. 13. 13 L’organisation du projet L’AXE DE L’ÉCOLE Il sera mené dans les écoles sélectionnées. Il comprend toutes les activités destinées aux élèves, aux enseignants et aux parents d’élèves. L’AXE DE LA VILLE Il comprendra les activités destinées aux enfants travailleurs, aux patrons, aux élus locaux, aux autorités locales, aux associations, et personnalités influentes de la ville 04/07/2013Nahhass Hamid
  14. 14. Stratégie d’intervention dans le projet La stratégie d’intervention dans le présent projet consiste à la définition d'actions pour réaliser les activités prévues en vue atteindre les objectifs déterminés. Elle repose sur 6 piliers qui peuvent se traduire ensuite, au niveau opérationnel en plan d’action. 04/07/201314 Nahass Hamid
  15. 15. LES 6 PILIERS DE LA STRATÉGIE D’INTERVENTION LES ELEVES PROSPECTION DE LA ZONE DE REALISATION DU PROJET sensibilisation du patronat et des enfants travailleurs RENFORCEMENT DES CAPACITES DES INTERVENANTS LE PLAIDOYER/ LE LOBBYING LA FAMIILLE 04/07/201315 Nahhass Hamid
  16. 16. PILIER I : PROSPECTION DE LA ZONE DE REALISATION DU PROJET OBJECTIF GENERAL *Recueillir et fournir des données quantitatives sur les activités exercées par les enfants (incluant la scolarisation, la déscolarisation et le travail ) dans Safi, *Identifier les localités qui présentent des taux élevés de déscolarisation et de travail des enfants en vue de planifier des actions et des stratégies pouvant servir d’assises pour la réalisation du projet .
  17. 17. PILIER II : LES ELEVES sensibiliser ces derniers sur les risques que représente l’abandon scolaire faire bénéficier ces derniers du contrôle ophtalmo- -logique et de la distribution de lunettes faire bénéficier ces derniers des pièces théâtrales qui seront présentées dans chaque établissement ciblé faire bénéficier ces derniers à des activités d’éducation l’environ- -nement et d’amélioration du milieu physique des écoles. présenter des séances de soutien scolaire à ceux qui ont des moyennes faibles faire bénéficier ces derniers d’ateliers de dessin et peintures et des ateliers d’expression corporelle Le projet présente un grand nombre d’activités destinées aux élèves et qui visent à 04/07/201317 Nahhass Hamid
  18. 18. L’organisation des campagnes d’information et de sensibilisation auprès des populations et des groupes à risques en particulier les parents des enfants présentant des risques de vulnérabilité face au travail, vise à Informer et sensibiliser ces derniers sur les bienfaits de la scolarisation par une communication directe, des spots publicitaires, la radio, des actions et activitésculturelles au sein des établissements Informer et sensibiliser les parents, la population sur les dangers du travail PILIER III : LA FAMIILLE Décourager les parents de laisser leurs enfants au travail en essayant de mettre en œuvre des activités de promotion socio économique en faveur des communautés et des familles à risques Impliquer les parents dans le projet pour garder leurs enfants, en situation de risque, à l’école; 04/07/201318 Nahhass Hamid
  19. 19. PILIER IV Le Plaidoyer touchera les responsables de la politique éducative (Académie, Délégat ions) le Wali de la région et les responsables du Ministre de l’intérieur les responsables du Ministre du travail, de l’Agriculture,de la jeunesse, la Famille Le patronat, les employeurs des enfants les élus communaux les représentants de la chambre du commerce et de l’artisanat les responsables de l’INDH les ONGs les sociétés nationales et internationales 04/07/201319 Nahhass Hamid
  20. 20. PILIER V -RENFORCEMENT DES CAPACITES DES INTERVENANTS- Les enseignants- 1- la reconnaissance des droits de l’enfant (deux journées de formation pour chacun des 2 groupes) Les enseignants chargés de la lutte contre l’abandon scolaire bénéficieront d’une formation axée sur 2- le diagnostic du risque d’abandon scolaire et d’enrôlement dans le travail chez les élèves scolarisés dans le cycle d’enseignement (deux journées de formation pour chacun des 2 groupes) scolaire, 3- la planification des actions pédagogiques à mener en classe pour prendre en charge les élèves en situation de risque d’abandon 4-les techniques de communication (deux journées de formation pour chacun des 2 groupes) 4-les techniques de communication (deux journées de formation pour chacun des 2 groupes) 04/07/201320 Nahhass Hamid
  21. 21. 5- l’implication des bénéficiaires dans le pilotage du projet (2 journées de formation pour chacun des 2 groupes) 6- L’approche par compétences (2 journées de formation pour chacun des 2 groupes) 7- Le soutien scolaire comme un outil de lutte contre l’abandon scolaire (2 journées de formation pour chacun des 2 groupes) A- Les enseignants chargés de la lutte contre l’abandon scolaire bénéficieront d’une formation axée sur ( suite) 8- La pédagogie de la réussite et son rôle dans l’ amélioration de la qualité des enseignements (deux journées de formation pour chacun des 2 groupes) 9- Le plaidoyer et le lobbying (deux journées de formation pour chacun des 2 groupes) 04/07/201321 Nahhass Hamid
  22. 22. Le nombre de séances de formation durant les 3 années Le nombre de séances de formation sera de 3 chaque année pour chaque groupe (6 séances de formation de deux journées) +une séance d’ouverture et de présentation de projet + deux séances d’évaluation (fin 2013 et 2014) + une séance d’évaluation de clôture . Au total 20 séances de formation durant les 3 années 04/07/201322 Nahhass Hamid
  23. 23. PILIER V-RENFORCEMENT DES CAPACITES DES INTERVENANTS - Les militants du SNE - Les assistantes sociales Ŕ Les ONGs une journée (2013): La communication pour le Développement une journée (2014): Le montage et le pilotage de projet une journée (2015): le plaidoyer et le lobbying 04/07/2013Nahhass Hamid
  24. 24. PILIER VI A- Sensibilisation du patronat Expliquer en vue de faire participer les différents demandeurs de main d’œuvres infantile dans la réalisation du programme Expliquer les causes de l’implication du patronat dans le domaine du travail des enfants ; les dissuader d’appliquer les textes connexes au travail des enfants Donner une vision claire du problème du travail des enfants au niveau national et international les convaincre d'agir sur leur propre milieu matérialiser cette collaboration par un protocole d’accord concernant le travail des enfants 04/07/201324 Nahahss Hamid
  25. 25. PILIER VI B- Sensibilisation des enfants travailleurs Écouter les enfants travailleurs et leurs familles Prendre en compte leurs points de vue Proposer les solutions de rechange telles qu’ils les perçoivent Proposer des solutions déjà utilisées pendant les actions précédentes Encourager les activités qui augmentent le revenu familial Déterminer si les frais de scolarité constituent un obstacle et trouver des solutions Entamer les actions directes en faveur de ces enfants Œuvrer en synergie pour éradiquer le recrutement et le travail des enfants 04/07/201325 Nahhass Hamid
  26. 26. RÉSULTATS PRÉVUS LES ENSEIGNANTS ET LES DIRECTEURS Ils sont capables d’ anticiper et de prévenir le risque d’abandon scolaire Ils adaptent l’enseignement aux élèves à risque Ils soutiennent ces enfants pour les garder à l’école Ils créent des contextes scolaires favorisant des relations positives entre enseignants et élèves04/07/201326 Nahhass Hamid
  27. 27. Les parents Les parents , surtout les mères, des enfants qui vont au primaire dans les quartiers marginalisés sont activement impliqués dans l’éducation de leurs enfants. Ils comprennent l’importance de l’éducation pour leurs enfants et ne les envoient pas au travail Le soutien affectif parental, l’aide à aux devoirs, le contact étroit entre les parents et les professeurs, et l’interaction positive entre eux constituent une preuve d’amour pour l’enfant et influent positivement sur ses résultats scolaires. RÉSULTATS PRÉVUS La participation des parents dans la vie scolaire de leur enfant est en relation avec l'adaptation de l'enfant et son rendement scolaire 04/07/2013 27Nahhass Hamid
  28. 28. RÉSULTATS PRÉVUS LES PATRONS employeurs d’enfants Un partenariat est créé entre les patrons et les centres de formation pour les enfants de plus de 16 ans Les patrons connaissent les lois de travail Les patrons n’emploient plus les enfants qui sont à l’âge d’aller à l’école Ils savent que le travail des adultes qualifiés est plus rentable pour les entreprises 04/07/201328 Nahhass Hamid
  29. 29. RÉSULTATS PRÉVUS Les autorités locales Elles sont conscientes de l’impact de l’action sur le développent de la ville Elles créent les facilités pour combattre le travail des enfants Elles sont informées des acteurs engagés dans la lutte contre ce fléau Elles s’engagent dans la lutte contre le travail des enfants Elles connaissent l’ampleur du problème 04/07/2013 29 Nahhass Hamid
  30. 30. RÉSULTATS PRÉVUS ©Copyright Denis Chênevert, 2004 LES ACTEURS DE LA SOCIÉTÉ CIVILE Ils coopèrent dans la lutte contre le travail des enfants 04/07/201330 Nahhass Hamid
  31. 31. Le SNE dressera un calendrier des actions à entreprendre et déterminera la procédure du suivi du programme visant à surveiller systématiquement les actions à entreprendre et à maintenir et/ ou améliorer le niveau de fréquentation des établissements précités. L’évaluation devrait répondre à des questions comme celles-ci « le programme a-t- il réalisé les objectifs? » en vue d’identifier les raisons des succès ou des échecs et suggérer des mesures correctives pour les seconds. La sélection des méthodes d’évaluation doit reposer sur une analyse de la situation du travail des enfants et sur les objectifs, les cibles opérationnelles et les mesures de lutte adoptées. LE SUIVI ET L’EVALUATION DU PROGRAMME LE SUIVI L’EVALUATION DU PROGRAMME 04/07/2013 31Nahhass Hamid
  32. 32. 32 L’EXPERIENCE DU SNE DANS LA LUTTE CONTRE LA DESCOLARISATION ET LE TRAVAIL DES ENFANTS Ce programme s’est réalisé en deux étapes (2004-2008) et (2009-2012). *La première période du projet a ciblé cinq écoles dans la ville de Fès. *La deuxième période a visé 29 écoles dans les villes du Maroc (Fès, Meknès, Marrakech, Larache, El Jadida) le SNE a réalisé un programme de lutte contre le travail des enfants, en partenariat avec le MEN, des ONGs (et avec l’AOB (le Syndicat des Enseignants Hollandais), le NOVIB, la FNV (la Fédération des syndicats hollandais de l'Enseignement), l’UNSA-Education et l’Internationale de l’Education (l’IE). 04/07/2013Nahhass Hamid
  33. 33. Etablissements Nbre d’élèves inscrits Abandons scolaires avant le lancement du projet Abandons scolaires en 2009-2010 Abandons scolaires en 2010-2011 Abandons scolaires en 2011-2012 29 écoles primaires 32 960 7790 2534 925 676 De 7790 abandons scolaires, avant le lancement du projet. le chiffre est descendu à 676 en 2012 (baisse de + de 92% des abandons scolaires), sans compter le nombre d'élèves récupérés du milieu du travail depuis l’année 2009 (au total 136). Quelques écoles ont gardé tous les élèves lors de la dernière année du projet, et d’autres ( qui sont d’ailleurs très rares) n’ont pas réalisé le taux de 92% de réduction de l’abandon scolaire . Les résultats obtenus pour la deuxième étape du programme Diminution remarquable de l’abandon scolaire 04/07/201333 Nahhass Hamid
  34. 34. Etablissements Nombre d’élèves inscrits Nombre d’élèves ayant bénéficié des leçons de soutien scolaire avant le lancement du projet Nombre d’élèves ayant bénéficié des leçons de soutien scolaire en 2009-2010 Nombre d’élèves ayant bénéficié des leçons de soutien scolaire en 2010-2011 Nombre d’élèves ayant bénéficié des leçons de soutien scolaire en 2011-2012 29 écoles 32 960 0000 3836 3620 3482 L’application d’une série d’actions favorables aux groupes défavorisés ( soutien scolaire, activités ludiques , théâtrales, et sportives, distribution de lunettes de correction, colonie de vacances,…) a été suivie par une augmentation de la rétention de ces élèves à l’école. Les résultats obtenus pour la deuxième étape du programme Nombre d’élèves ayant bénéficié des leçons de soutien scolaire 04/07/201334 Nahhass Hamid
  35. 35. LES MERITES DU PROJET 04/07/201335 Nahass Hamid Le mérite du projet est d’avoir démontré le pouvoir d’une approche de concertation, de collaboration et de réseautage dans la lutte contre l’abandon scolaire et le travail d’enfants. La forme d’enseignement classique (le binôme enseignant et classe d’élèves) n’est plus opérante quand il s’agit de l’abandon scolaire. Toutes les analyses montrent en effet qu’un enseignant seul dans sa classe peut réussir à modifier le rapport au savoir et à l’adulte mais il ne peut le faire que de façon très marginale.
  36. 36. LES MERITES DU PROJET ( suite) 04/07/201336 Nahass Hamid Nous avons pu constater que lorsque l’enseignant est disposé à aider un enfant en difficulté scolaire, lorsque cet enfant est engagé dans la mesure d’aide, lorsque ses parents l’encouragent, les effets attendus sont plus importants. Nous avons pu constater aussi que lorsque des organismes gouvernementaux et des ONGs ajoutent leurs efforts à ceux de l’école et des parents, alors, l’efficacité de la lutte s’en trouve décuplée. Nous avons pu constater surtout que lorsque l’action à entreprendre a été réfléchie, planifiée et évaluée sur le plan de sa mise en œuvre et de ses effets, alors, l’efficacité de la lutte s’en trouve augmentée.
  37. 37. Le SNE est prêt à *Partager l’expérience et favoriser le transfert d’initiatives. *Créer un incubateur d’idées et d’initiatives pouvant servir d’espace de cofertilisation. *Développer une vision commune en matière de prévention de l’abandon scolaire. * Aider les militants de Safi à maintenir la persévérance scolaire à un haut niveau de priorité. Le Partage de l’expérience 04/07/2013 37Nahhass Hamid
  38. 38. CONCLUSION 04/07/201338 Nahhass Hamid
  39. 39. Prévenir l’abandon scolaire et éradiquer le travail des enfants à Safi est envisageable. Un certain nombre d’actions pédagogiques réalisées à l’étranger et au Maroc montrent qu’il est possible de le réaliser. Véritable problème social dont les causes et les conséquences débordent les murs de l'école, l’abandon scolaire et le travail des enfants doivent être pris à bras le corps par l'ensemble de la société. La recherche de solutions pour lutter contre ces fléaux n’est pas qu’une affaire d’école! Toute la société est interpellée. Nous avons un problème social , il n’incombe pas seulement aux écoles de le régler, toute la société doit y participer, et c'est ensemble que nous arriverons à le régler. « Safi, ville sans travail des enfants » est un projet concevable 04/07/2013 39Nahhass Hamid
  40. 40. La constitution d'un réseau multi partenarial s'avère être une nécessité. Ce réseau qui reliera non seulement des personnes (parents, enfants travailleurs, enseignants, employeurs,…), mais également des responsables , des groupes ou des associations (représentants de différents ministères, ONGs, association des parents d’élèves, …) doit s'inscrire dans un soutien à l'enfant qui risque de quitter l’école ou qui travaille. Il vise à répondre à la complexité de ces deux problématiques. (Safi, ville sans travail des enfants) au Maroc est un projet cohérent répondant à des objectifs clairs et à une véritable ambition pour éradiquer le travail des enfants. La réalisation de ce projet constitue une nouvelle alternative pour l’amélioration de la scolarisation en récupérant les déscolarisés et en luttant contre le est travail des enfants pour permettre ainsi de se rapprocher de cet objectif universellement partagé qu’est l’accès à « l’Education pour tous ». « Safi, ville sans travail des enfants » est un projet concevable 04/07/2013 40Nahhass Hamid
  41. 41. 04/07/201341 Nahhass Hamid
  42. 42. 04/07/201342 Merci pour votre attention ! Nahass Hamid
  43. 43. 04/07/2013 Nahass Hamid

×