Your SlideShare is downloading. ×
0
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012

2,697

Published on

0 Comments
3 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
2,697
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
220
Comments
0
Likes
3
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Création d’entreprise : Business PlanCréation d’entreprise:Business Plan
  • 2. Création d’entreprise : Business Plan IntroductionRHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 2
  • 3. Création d’entreprise : Business Plan Un Business Plan? …mais pourquoi faire? “Writing a business plan forces you into disciplined thinking if you do an intellectually honest job. An idea may sound great in your own mind but when you put down the details and numbers, it may fall apart” Eugene Kleiner, Venture CapitalistRHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 3
  • 4. Création d’entreprise : Business Plan Business Plan?! …qu’est-ce que c’est? Un business plan est une présentation écrite et chiffrée d’un projet de création ou de développement d’une entreprise synthétisant les objectifs, certaines hypothèses, les moyens et investissements à mettre en place pour atteindre les résultats attendus à un horizon de temps donné.RHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 4
  • 5. Création d’entreprise : Business Plan Business Plan? …qu’est-ce que c’est? Le Business Plan est l’outil essentiel pour formaliser un projet d’entreprise. C’est le support à même de permettre à l’ensemble des partenaires (banques, investisseurs, associés…) d’apprécier l’articulation financière, économique et commerciale du projet et d’en évaluer la viabilitéRHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 5
  • 6. Création d’entreprise : Business Plan Business Plan : outil de communication Un BP, outil de communication doit être séduisant et rassurant : Séduisant avec son idée de base, sa réalisation et son marché Rassurant par la qualité d’analyse faite par le porteur du analyse projet Un peu de savoir, un peu de savoir-faire savoir- …et beaucoup de faire-savoir faire-RHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 6
  • 7. Création d’entreprise : Business PlanDE LA CREATION D’ENTREPRISE : Univers des PME-TPE & démarche entrepreneuriale
  • 8. Création d’entreprise : Business Plan Grande Entreprise ou PME – TPE ? • durant les 30 glorieuses, les GE étaient considérées comme lélément moteur de la croissance jusquau 1er choc pétrolier. • Les PME ont montré une capacité dadaptation plus grande que les GE dans les périodes de crise. •Flexibilité et souplesse des structures •Plus grande mobilité des facteurs de production •Le tissu industrielle marocain est constitué de + de 95% de PME-TPERHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 8
  • 9. Création d’entreprise : Business Plan Qu’est ce qu’une PME-TPE ? Difficile de définir « …PME comme de GE miniature…or l’étude de la PME montre qu’il existe des différences de nature entre PME et GE qui justifient le recours à des méthodes de gestion spécifiques à ce type d’entreprises. » Marchesnay (1991) La caractéristique invariante de la PME-TPE qui est à l’origine de ses spécificités n’est que sa taille: L’effet tailleRHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 9
  • 10. Création d’entreprise : Business Plan Qu’est ce qu’une PME-TPE ? Pour essayer de définir la PME-TPE, nous retiendrons deux approches: Quantitative: Effectifs, C.A, Actifs… Qualitative: typologie sur un continuumRHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 10
  • 11. Création d’entreprise : Business Plan Qu’est ce qu’une PME-TPE au Maroc? Au Maroc, est considérée comme PME-TPE, toute entreprise dont: L’effectif ne dépasse 200 personnes, et Un Chiffre d’Affaire inférieur à : o 5 millions MAD pour une entreprise en phase de création o 20 millions MAD pour une entreprise en phase de croissance o 50 millions MAD pour une entreprise en phase de maturitéRHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 11
  • 12. Création d’entreprise : Business Plan Typologie des PME sur un Continuum 1. La dimension brute, effectif 200 à 500 employés : de 1 à secteurs modernes ou à 2. Secteur traditionnel ou à produits secondaires, ou de produits pour les pointe consommateurs 3. Le marché local, protégé International, ouvert 4. Contrôle et organisation Décentralisée, à un ou à centralisée plusieurs niveaux Indépendance forte Liée (satellite) 5. Stratégie intuitive de survie, à faible risque Formalisée de croissance, à haut risque 6. Technologie traditionnelle, mature innovation faible, De pointe, organisée, spontanée incrémentale radicaleRHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 12
  • 13. Création d’entreprise : Business Plan Les Forces de la PME-TPE : … la Taille La PME présente généralement une structure simple et flexible : Réactivité aux aléas et changements de son environnement. Coûts de structure faibles, donc avantage concurrentiel par rapport à la GE. Processus de décisions rapides, (structure plate) Processus informationnel informel efficace, mais… ?! Motivation des salariés plus importante (plus impliqués dans la pérennité de la PME)que dans les GE, …(motivation négative !)RHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 13
  • 14. Création d’entreprise : Business Plan Les Faiblesses de la PME-TPE : … la Taille Domaine d’activité restreint : Monoproduit : risque Client unique :risque Concurrence agressive : efforts (coûts) considérables pour maintenir son leadership ou sa position Développement : difficultés de financement Conduite de changement : réticence des salariésRHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 14
  • 15. Création d’entreprise : Business Plan Les causes d’échec des nouvelles entreprises Problèmes commerciaux Marché mal ciblé Clientèle potentielle surévaluée Délais de paiement clients sous évalués Gamme de produits insuffisante Politique marketing peu adéquate Problèmes de gestion Sous-évaluation des besoins financiers Plan d’investissement mal échelonné dans le temps Sous-estimation des coûts de revient Mauvaise gestion des ressources humainesRHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 15
  • 16. Création d’entreprise : Business Plan Les causes d’échec des nouvelles entreprises Problèmes techniques – Mauvaise conception du produit – Absence d’évolution technique du produit ou de service – Compétence technique non mise à jour – Erreur dans le choix du matériel PROBLÈMES RELATIONNELS – Mésentente entre les associes – Problèmes familiaux – Malhonnêteté d’un partenaireRHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 16
  • 17. Création d’entreprise : Business Plan Entrepreneuriat & BP Définition basique de l’entrepreneuriat : « entreprendre c’est prendre la décision de faire quelque chose et entamer une action pour la mener à exécution…c’est une volonté de concrétiser une idée indépendamment des ressources disponibles au départ ». Il apparait donc que la planification, avant toute création d’entreprise, est une condition sine qua non de la réussite des opérations et de l’atteinte des objectifsRHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 17
  • 18. Création d’entreprise : Business Plan Les étapes de la création d’entreprise 1. La construction de l’ idée 2. Le projet personnel 3. Etude de marché 4. Etude technique 5. Etude financière 6. Plan de financement 7. Choisir un statut juridique 8. La rédaction d’un plan d’affaire 9. Installation de l’entreprise 10. Démarrage de l’ activitéRHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 18
  • 19. Création d’entreprise : Business Plan Comment trouver ou comment chercher L’IDÉE? Quelle naisse de lexpérience, du savoir-faire, de la créativité ou dun simple concours de circonstance, lidée prend souvent la forme dune intuition ou dun désir qui sapprofondit et mature avec le temps. Il ny a pas de bonnes idées en soi, mais seulement des idées qui peuvent être opportunément développées par les personnes qui les ont conçues et dautres qui resteront de simples velléités. Il existe une grande variété de formes didées : – plus lidée est nouvelle, plus il faudra sinterroger sur la capacité des futurs clients à laccepter. – plus elle est banale, plus il conviendra de sinterroger sur sa réelle utilité par rapport à loffre déjà existante sur le marché.RHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 19
  • 20. Création d’entreprise : Business Plan Comment trouver ou comment chercher L’IDÉE? Une expérience antérieure : employeur, fournisseur, client, concurrent,… Les clients : capacité d’exprimer clairement leurs besoins Une passion : Sport, culture, informatique, cuisine… L’idée inattendue : on peut mieux faire,…combiner le sens de la critique et la créativité Résolution de problème : imagination de solution L’idée rapportée d’un voyage à l’étranger : pourquoi pas chez nous ? Recherche délibérée d’idée : reprise, franchise, brevets et licencesRHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 20
  • 21. Création d’entreprise : Business Plan Idée : vendre des livres, rien que des livres …autrement Being the first on-line Jeff Bezos bookstore Taking risk in the sector of e- commerce without prior experience in retailing; Introducing new ways to sell books, cd’s etc (on-line, product review info, email alerts);RHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 21
  • 22. Création d’entreprise : Business Plan Exemple d’idée originale…basée sur un nouveau Business ModelRHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 22
  • 23. Création d’entreprise : Business Plan Exemple d’idée originale…basée sur un nouveau Business ModelRHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 23
  • 24. Création d’entreprise : Business Plan Exemple d’idée originale…basée sur une opportunité Étude de cas: Carte privilège ‘Sortir ici’ Entreprise créée par Mme Loubna LAFHALRHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 24
  • 25. Création d’entreprise : Business Plan …et vous?RHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 25
  • 26. Création d’entreprise : Business Plan Félicitations …RHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 26
  • 27. Création d’entreprise : Business Plan Comment protéger mon IDÉE? Lidée en soi ne peut être protégée. Seule peut être protégée la forme selon laquelle elle sexprime : invention, marque, création littéraire ou artistique.. Dune manière générale, on appelle propriété intellectuelle, les droits qui protègent les créations " issues de lactivité de lesprit humain " contre toute appropriation de tiers. Ces droits se divisent en deux branches : Les droits dauteurs : les œuvres littéraires , les œuvres dart , les œuvres musicales ou audiovisuelles, les logiciels. Les droits de propriété industrielle : La protection dune invention par un brevet, Le dépôt dune marque, Les dessins et modèlesRHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 27
  • 28. Création d’entreprise : Business Plan Idée Vs. Projet Personnel : y a-t-il adéquation? Pour réussir, une création d’entreprise doit conjuguer : Le réalisme du projet : l’idée doit être réaliste et réalisable La cohérence homme - projet qui va vérifier l’adéquation entre les compétences et la volonté du créateur. En d’autres termes Une création est avant tout laffaire dun individu qui se révèlera ou non être « lhomme de la situation » face aux contraintes et aux sollicitations de son projet. Les composantes de ce projet personnel passent par une approche de ses motivations, de son bilan personnel (personnalité, compétences, expérience, potentiel), et de ses contraintes personnelles.RHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 28
  • 29. Création d’entreprise : Business Plan Le bilan personnel Aptitudes et potentialités : Capacité personnelle d’action, De résistance physique, De solidité psychologique Débrouillardise, capacité de rebondir,… Compétences et expériences : commerciales, de gestion, techniques, relationnelles. Personnalité : traits de personnalité les plus marquants sont plus ou moins adaptés aux qualités qu’il est nécessaire de posséder pour mener à bien son projet.RHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 29
  • 30. Création d’entreprise : Business Plan Les contraintes personnelles • Le créateur, en devenant chef d’entreprise, va passer d’une situation personnelle à une autre (du statut de1er violon au statut de chef d’orchestre où 1 d’orchestre), par nature règne l’imprévu et l’aléatoire. Il faut donc prendre en compte sa situation personnelle présente pour voir si ses contraintes sont compatibles avec les situations engendrées par la création. Ressources financières disponibles et réalisables Revenus incompressibles et souhaités et charges familiales Contraintes de temps Environnement familial …RHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 30
  • 31. Création d’entreprise : Business Plan Caractéristiques des entrepreneurs Un fort besoin d’auto-réalisation Persévérance Forte motivation Sens de la créativité Confiance en soi Implication totale Goût du risque Goût d’indépendanceRHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 31
  • 32. Création d’entreprise : Business PlanRHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 32
  • 33. Création d’entreprise : Business Plan Pourquoi un Business Plan ? • Mettre à plat son idée : plus on a de difficultés et à rédiger, à exprimer ce que l’on pense, plus claire sera notre idée. Ces efforts sont à même de nous révéler les difficultés liées à notre idée et sa faisabilité, son réalisme … • Lever des fonds : une idée bien explicite et expliquée sur un document bien ficelé aura plus de crédibilité auprès des investisseurs,… • Le BP peut également être considéré comme un outil de gestion : tableau de bord pour gérer l’activité ; outil pour analyser les variantes entre réalisations et prévisionsRHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 33
  • 34. Création d’entreprise : Business Plan La structure du Business Plan Mission/ Vision 1 paragraph Executive Summary 2-5 pages Full Business Plan 30-40 pages Competitive Technology Distribution Intellectual Support/ Sales and Property Analysis Analysis People Market Money Information Several weeks/ monthsHadzima, J., 2008RHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 34
  • 35. Création d’entreprise : Business Plan Business Plan : Objectif L’objectif du BP est double: Aider le créateur à piloter le projet et à démarrer l’entreprise Séduire et convaincre le lecteur par la viabilité du projet et le sérieux de son porteur Comment générer des revenus et de la rentabilité à partir de cette idée avec les moyens envisagés? Quelle est l’adéquation du projet avec son marché potentiel? Donc quel Business Model ?RHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 35
  • 36. Création d’entreprise : Business Plan Business Model : Définition(s)…!!? • M. Porter (2001) :Le Business Model n’a pas de définition claire; pour le définir on parle de stratégie ou plus exactement de Business stratégie • Dans les autres définitions on retrouve deux notions qui reviennent toujours : ‘Génération de revenus’ et ‘Création de Génération revenus Création Valeur’ d’où la notion de ‘chaine de valeur’ La chaine de valeur se déplace, en déplaçant également la valeur de l’usage vers l’accèsRHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 36
  • 37. Création d’entreprise : Business Plan Une grille de lecture du Business Model inexistence, aujourd’hui, IDEE d’un marché pour cette idée repérage , aujourd’hui, d’un marché pour cette idée Pas de compétences Opportunité suffisantes Compétences mobilisables Convention BM Valeur accord sur le mode de rémunération Parties Désaccord sur le mode de prenantes rémunération Perception de la valeur du BM Possesseurs Valeur du BM non perçue de ressourcesRHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 37
  • 38. Création d’entreprise : Business Plan Nouvelle économie… nouveaux Business Models L’économie du numérique ou la numérisation de l’économie continue à croitre de manière exponentielle, remettant en question les Business Models existants Les nouveaux Business Models donnent lieux à des nouveaux modèles : Marketing : one to one; market place; multi-ségments;…) de Tarification : (tiers payant; forfait; paiement à l’usage;…) de Distribution : (affiliation; cooptation;…) Financiers : (mutualisation des coûts; …) D’autres Business Models: BM Low Cost Green BMRHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 38
  • 39. Création d’entreprise : Business Plan Élaboration des Business Models Chesbrough et Rosenbloom décrivent 6 fonctions du Business model : Articuler la proposition de valeur Identifier un segment de marché Définir la structure de la chaine de valeur dans lentreprise Spécifier les mécanismes de génération de revenus Définir la position de lentreprise dans la chaine de valeur externe Formuler une stratégie concurrentielleRHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 39
  • 40. Création d’entreprise : Business Plan Un Business Model: c’est quoi en pratique? Que vend-on? À quel clients (B2C;B2B;B2G)? Quel est l’avantage apporté à ces clients par rapport à l’offre existante? Quel sera le mode de fonctionnement de l’entreprise? Quel sera le mode de commercialisation de l’entreprise? Quel est le niveau de rentabilité attendu?RHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 40
  • 41. Création d’entreprise : Business Plan Principales étapes de la création Business Plan Chiffrage du BM Business Model Etude de marché IdéeRHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 41
  • 42. Création d’entreprise : Business Plan I. ÉTUDE DU MARCHÉ:RHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 42
  • 43. Création d’entreprise : Business Plan Etude de marché : Pourquoi faire? L’étude de marché permet de : prendre conscience de l’évolution rapide du marché; prendre conscience de L’évolution de la réglementation; valider les hypothèses de départ en termes de produits ou de services; (opportunité d’affaire) évaluer le potentiel du marché visé et estimer ainsi un chiffre d’affaires; (lien avec la partie financière) identifier les avantages par rapport à la concurrence; (segmentation stratégique) Préparer la prospection et établir l’offre commerciale.RHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 43
  • 44. Création d’entreprise : Business Plan Etude de marché : Comment faire? effectuant une recherche documentaire auprès des sources d’informations existantes, récoltant les informations parues dans la presse émanant de la concurrence, visitant les salons, foires, expositions et autres manifestations, interrogeant les professionnels, prescripteurs, donneurs d’ordre et fournisseurs, menant une enquête par entretiens ou mini-test auprès de la clientèle potentielle, observant les concurrents sur le terrain.RHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 44
  • 45. Création d’entreprise : Business Plan Etude de marché :quel produit ? Quel produit ? = Quel besoin ? Postulat : le client n’est motivé, pour l’achat d’un produit, que si ce dernier répond parfaitement à son besoin. Description : Il sagit de faire apparaître : Son utilisation ou utilité :à quel besoin répond-il ? Ses différentes caractéristiques Sa description physique, Ses caractéristiques techniques, Ses performances peut-il avoir dautres utilisations qui accroîtraient son intérêt et son marché ?RHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 45
  • 46. Création d’entreprise : Business Plan Etude de marché :quel Marché ? Le marché est déterminé en fonction des besoins auxquels répond le produit Au-delà du produit, le marché peut être local, régional, national ou international Il faut donc préciser le produit et l’étendu géographique du produitRHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 46
  • 47. Création d’entreprise : Business Plan Connaître le marché Adapter le produit à une clientèle ciblée Vérifier l’existence d’une clientèle cible Ou modifier le produit pour se conformer à la demande potentielle Bien identifier les intervenants Il faut recueillir le maximum d’informations concernant les différents intervenants du marché : Offre (les concurrents, les distributeurs,…) Demande ( les clients, les prescripteurs,…)RHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 47
  • 48. Création d’entreprise : Business Plan ÉTUDE DE MARCHÉ:RHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 48
  • 49. Création d’entreprise : Business Plan Étude de marché : principales étapes • Analyse du marché (Offre & Demande) • Stratégie marketing (ségmentation, ciblage, positionnement) • Actions commerciales (politique commerciale, mix maketing,..)RHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 49
  • 50. Création d’entreprise : Business Plan 1- Analyse du marché : Caractéristiques de la demande 1. Volume et évolution de la demande : Quel est le volume général (en CA ou nombre de produits) du marché visé. Quelle a été lévolution ces dernières années du volume de ce marché ? Quelle est lévolution prévisible ? Sagit-il dun marché en déclin, en stagnation ou en progression ? Quel est le taux de croissance annuel en % Quel est le taux d’équipement des clients en ce produit?RHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 50
  • 51. Création d’entreprise : Business Plan 1- Analyse du marché : Caractéristiques de la demande 2. Type de clientèle Quelle est la clientèle de ce marché : consommateurs individuels, collectivités, grossistes, détaillants, industriels, administrations, etc. Quel est le % que représente chaque type de clientèle dans le marché en volume des ventes et, si possible, en nombre de clients.RHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 51
  • 52. Création d’entreprise : Business Plan 1- Analyse du marché : Caractéristiques de la demande 3. autres aspects de la consommation : Saisonnalité de la demande Habitudes des clients : qui décide, qui achète, qui paie, qui utilise, qui prescrit, qui influence, achat d’impulsion ou de réflexion, rôle des leaders d’opinion Motivations des clients : recherche de sécurité, considération, attrait de la nouveauté, confort, plaisir, appartenance à un groupe… L’étude des motivations permet de construire l’argumentaire commercial pour convaincre et fidéliser sa clientèle.RHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 52
  • 53. Création d’entreprise : Business Plan 1- Analyse du marché : Caractéristiques de l’Offre Offre Les caractéristiques générales de loffre sur ce marché. Exemples : Concentration Multitude de concurrents, Intensité concurrentielle, Type de distribution généralement choisi, Marché, caractéristiques de leurs produits, réputation, politique commerciale, etc... évolution technologique, ... Caractéristiques des principaux concurrents (directs et indirects) : ancienneté, taille, CA, part de marché, la gramme de produit proposée, situation et couverture géographique,…RHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 53
  • 54. Création d’entreprise : Business Plan 1- Analyse du marché : Caractéristiques de l’Offre Offre • Etudier les caractéristiques des produits et services disponibles sur le marché • Analyser leurs avantages et inconvénients Première définition du produit et du prixRHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 54
  • 55. Création d’entreprise : Business Plan 1- Analyse du marché : Les méthodes de base d’une étude de marché Pour la demande: Les sondages par questionnaire Les entrevues personnelles Les groupes de discussion Lobservation Les essais en conditions réelles Pour l’offre : Collecte d’informations Interview des concurrents Observation directeRHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 55
  • 56. Création d’entreprise : Business Plan 1- Analyse du marché : Comment évaluer le chiffre d’affaire? Prévision par imitation : Le créateur base ses prévisions sur le CA moyen réalisé habituellement par les entreprises qui travaillent dans la même branche dactivité. Prévisionnel par les charges : Le créateur définit comme CA prévisionnel le montant des ventes quil faut réaliser pour couvrir les charges dexploitation (notion de seuil de rentabilité - point mort). Prévisions par les produits : Le créateur a testé ou a fait tester son produit auprès de la clientèle potentielle en recueillant des promesses dachat conditionnelles ou fermes. Ce sont ces dernières qui font lobjet du calcul du CA L’estimation du CA se fait sur 3 ou 5 ans.RHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 56
  • 57. Création d’entreprise : Business Plan 2- Stratégie Marketing : La Segmentation Il s’agit du découpage du marché en sous-ensembles distincts, chacun de ces groupes peut être choisi comme cible à atteindre à l’aide d’un marketing mix spécifique Critères de segmentation : Géographique Socio-démographique Psychographiques comportementRHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 57
  • 58. Création d’entreprise : Business Plan 2- Stratégie Marketing : Le Ciblage Après segmentation, le marché peut être couvert selon 5 stratégies différentes : Concentration Spécialisation par produit Spécialisation par marché Spécialisation sélective Couverture globale.RHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 58
  • 59. Création d’entreprise : Business Plan 2- Stratégie Marketing : Le Positionnement Le positionnement est la conception d’un produit et de son image dans le but de lui donner une place déterminée dans l’esprit du consommateur cible Le positionnement peut se faire par : Le produit Le prix L’innovation Le mode de vente L’image symbolique de communicationRHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 59
  • 60. Création d’entreprise : Business Plan 3- Actions commerciales : Politique commerciale Produit Prix Promotion Distribution- Qualité - Tarifs - Publicité- Caractéristiques - Remises - Promotions - Canaux de distribution- Style - Rabais - R.P. (relation - Détaillants- Marque - Ristourne publique/presse) - Entrepôts et stockage-Conditionnement - Conditions de - F dV (Force de - Mode de livraison- Taille paiement vente) - Technique de vente- Garanties - Crédit accordé - Sponsoring - Merchandising …- SAV - Garanties …… …RHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 60
  • 61. Création d’entreprise : Business Plan 3- Actions commerciales : Autres éléments Il s’agit des éléments de la politique commerciale importants et qui ne sont pas encore cités : Portefeuille client existant :le créateur connaît déjà les clients; Maitrise du secteur et de ses rouages : le créateur a dans son équipe de départ un représentant bien introduit; Aide :une entreprise importante laide dans son démarrage commercial,RHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 61
  • 62. Création d’entreprise : Business Plan II. ÉTUDE TECHNIQUE:RHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 62
  • 63. Création d’entreprise : Business Plan Etude technique L’étude technique a pour objectif de déterminer l’ensemble des moyens à mettre en œuvre pour l’exercice de son activité. QUEL OUTIL DE PRODUCTION ? QUEL LOCAL POUR L’EXPLOITATION ? QUELS MOYENS EN PERSONNEL?RHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 63
  • 64. Création d’entreprise : Business Plan Etude technique Matériel Local Personnel - Performances - Emplacement - Compétences - Coût - Surface - Salaires - Fournisseurs - Aménagement - TâchesRHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 64
  • 65. Création d’entreprise : Business Plan Etude technique : Quel outil de production ? Capacité de production prévisionnelle (létude commerciale) : être très prudent dans lévaluation de cette capacité de production : Il est plus facile daccroître cette capacité au besoin, que de s’en débarrasser; Le coût du matériel et en rapport avec sa qualité et ses performances; Le coût du matériel et la durée de vie et le coût d’entretien Le coût du matériel neuf Vs. Le coût du matériel d’occasionRHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 65
  • 66. Création d’entreprise : Business Plan Etude technique : Quel local pour l’exploitation ? Lemplacement géographique joue un rôle déterminant dans la réussite du projet surtout pour les activités commerciales. Il faut se garder dacquérir un local trop exigu compte tenu de la dimension actuelle du projet ou des plans de son développement dans un futur proche. A linverse, il ne faudra pas prendre un local surdimensionné par rapport aux besoins. Cela impliquerait des dépenses inutiles pour un espace qui ne sera pas utilisé.RHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 66
  • 67. Création d’entreprise : Business Plan Etude technique : Quels moyens en personnel? Déterminer les besoins de lentreprise en matière de personnel via une maitrise des postes de travail (processus dapprovisionnement, de stockage, de transformation, de commercialisation, comptabilité, informatique, secrétariat, etc.) Le choix du personnel sera effectué en fonction des spécialités et des profils qui cadrent le mieux avec les critères mis en place ; Décider dune grille de rémunération et davancement du personnel, qui tient compte de la législation du travail en vigueur et des salaires pratiqués dans le secteur dactivité.RHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 67
  • 68. Création d’entreprise : Business Plan ETUDE FINANCIERERHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 68
  • 69. Création d’entreprise : Business Plan Étude financière Létude financière consiste à répondre à deux questions principales: 1. Quels sont les capitaux nécessaires pour lancer le projet? (programme d’investissement, ressources financières durables, plan de financement initial) 2. Les recettes couvriront-elles les différentes charges? (rentabilité du projet, compte de résultat prévisionnel)RHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 69
  • 70. Création d’entreprise : Business Plan PLAN DE FINACEMENT INITIAL & PROGRAMME D’INVESTISSEMENTRHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 70
  • 71. Création d’entreprise : Business Plan Plan de financement initial Il sagit de chiffrer le projet et de rechercher la meilleure solution financière. recensé les besoins et les ressources financières disponibles, il faut trouver une ou plusieurs solutions pour les capitaux manquants. Cette étape permet de savoir si l’on a besoin : D’ un crédit d’investissement MT ou LT; et/ou Si il y a lieu de redimensionner le projet pour réduire les besoins (par exemple : moins dinvestissements grâce aux recours à la sous-traitance).RHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 71
  • 72. Création d’entreprise : Business Plan Programme d’investissement PROGRAMME D’INVESTISSEMENT P.I INVESTISSEMENT IMMATERIEL & INVESTISSEMENT PHYSIQUE + BESOINS EN FOND DE ROULEMENTRHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 72
  • 73. Création d’entreprise : Business Plan Programme d’investissement Recherche et développement Dépôt de brevet et propriété industrielle Composantes de l’investissement Essais en laboratoire Immatériel Droits d’entrée(franchise) Frais d’études Frais d’établissement Terrain, Constructions et /ou aménagements Matériel de production (local et/ou importé) Composantes de Matériel de transport utilitaire l’investissement physique Mobilier et matériel de bureau Divers et imprévus Les investissements sont à retenir pour leur prix H.TRHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 73
  • 74. Création d’entreprise : Business Plan Programme d’investissement Il faut acquérir un stock minimum, avant même de commercialiser de produire. Puis, dès le lancement de lactivité, il y aura fort probablement des délais de règlement accordés aux clients : créance client En revanche, vous obtiendrez sans doute, vous aussi, des délais qui vous permettront de ne pas payer immédiatement vos fournisseurs.RHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 74
  • 75. Création d’entreprise : Business Plan Bilan et fonds de roulement FDR FDR = ressources permanentes – immobilisations nettes Une entreprise a besoin de capitaux pour acquérir les immobilisations et à faciliter le démarrage de son cycle d’exploitation Le FDR est la part des ressources permanentes non affectée à l’acquisition des immobilisationsRHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 75
  • 76. Création d’entreprise : Business Plan Fonds de roulement : FDR Le FDR de démarrage est souvent insuffisant pour financer le cycle d’exploitation de l’entreprise, celle ci aura par suite recours aux emprunts à court terme auprès de ses fournisseurs et de ses banquiers Au fil des années, le FDR est augmenté : – Des réserves ( prélèvements effectués sur les bénéfices) – Des dotations aux amortissements et provisions – Des différents apports réalisés par les associés ( augmentations de capital, apports en comptes courants d’associés) L’augmentation du FDR permet à l’entreprise de préserver son indépendance financière et sa solvabilitéRHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 76
  • 77. Création d’entreprise : Business Plan Le besoin en fonds de roulement BFR B.F.R. = Actif circulant hors trésorerie – passif circulant hors crédits court terme B.F.R = stocks + créances sur les clients – dettes fournisseurs Le BFR représente la partie des actifs circulants d’exploitation qui n’est pas financée par des ressources d’exploitation Cas particulier d’activité de services : on remplace le stock par les travaux en coursRHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 77
  • 78. Création d’entreprise : Business Plan Compte de Résultat Prévisionnel Le compte de résultat est un tableau qui retrace lactivité et permet, pour chacun des trois premiers exercices, de recenser : lensemble des dépenses (charges) de lexercice, les recettes (produits) de lexercice Peut-on dégager un bénéfice suffisant ?RHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 78
  • 79. Création d’entreprise : Business Plan La durée et le taux d’amortissement L’amortissement est calculé à partir du prix de revient des immobilisations, c’est à dire : pour les immobilisations acquises à titre onéreux : le prix d’acquisition, majoré des frais accessoires nécessaires à la mise en état d’utilisation du bien (par exemple les frais d’installation et de montage), pour les immobilisations acquises à titre gratuit : la valeur vénale du bien (valeur de revente), pour les immobilisations créées par l’entreprise : le coût de production du bien.RHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 79
  • 80. Création d’entreprise : Business Plan Étude de cas: Création d’un établissement scolaire: étude financièreRHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 80
  • 81. Création d’entreprise : Business Plan STATUT JURIDIQUE:RHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 81
  • 82. Création d’entreprise : Business Plan LE CHOIX D’UNE STRUCTURE D’ REPOSE SUR LES CRITÈRES SUIVANTS CRITÈRHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 82
  • 83. Création d’entreprise : Business Plan La nature de l’activité Certaines activités - elles sont rares - imposent le choix de la structure juridique. Cest par exemple le cas des débits de tabac qui doivent obligatoirement être exploités en entreprise individuelle ou en Société en nom collectif. Il est donc prudent de se renseigner au préalable auprès des organismes professionnels concernés, des chambres de commerce, ordres, ou en se procurant des fiches ou ouvrages sur lactivité choisie.RHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 83
  • 84. Création d’entreprise : Business Plan La volonté de s’associerOn peut être tenté de créer une société à plusieurs pour desraisons diverses : patrimoniales, économiques, fiscales ou encoresociales.Mais si lon na pas, au départ, la volonté réelle de sassocier, demettre en commun ses compétences, connaissances, carnetdadresses... "pour le meilleur et pour le pire", les chances deréussite seront considérablement amoindries.Certaines personnes souhaitent être "seul maître à bord" et nesupportent pas davoir des comptes à rendre. Il faut alors rester indépendant, en entreprise individuelle ou SARL associé unique par exemple, Ou sassocier avec dautres pour ne partager que certaines charges et ainsi réaliser des économies : (ex. GIE, dans lesquelles chaque associé reste indépendant au niveau de lexercice de son activité professionnelle).
  • 85. Création d’entreprise : Business Plan L’organisation patrimoniale Lorsque lon a un patrimoine personnel à protéger et/ou à transmettre, le choix de la structure juridique prend toute son importance. Constituer une société permet de différencier son patrimoine personnel de celui de lentreprise et donc de protéger ses biens personnels de laction des créanciers de lentreprise. Il convient cependant de préciser trois points : Le rempart juridique, que constitue une société, sera différent dune structure à une autre. Ex SNC, ou commandite simple En cas de fautes de gestion : possibilité d’action en juste par leurs associés ou les tiers Enfin, dès linstant où la société demandera un concours bancaire, il sera probable que la caution de certains dirigeants ou associés sera exigée.RHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 85
  • 86. Création d’entreprise : Business Plan Les besoins financiers Les besoins financiers ont été déterminés lors de létablissement des comptes prévisionnels. Lorsquils sont importants, la création dune société de type SA ou SAS peut simposer pour pouvoir accueillir des investisseurs dans le capital. Attention cependant à ne pas confondre "capital minimum" et "besoins financiers de lentreprise". En effet, certaines sociétés imposent un capital social minimum, qui na naturellement aucun rapport avec les besoins financiers réels de lentreprise.RHALIMI M.A. Université Hassan II -86 FSJES Ain Sebâa (2012)
  • 87. Création d’entreprise : Business Plan Le fonctionnement de l’entreprise Selon la structure choisie, les règles de fonctionnement seront plus ou moins contraignantes. Dans lentreprise individuelle, le dirigeant est seul. De ce fait, les règles de fonctionnement sont réduites au minimum. Il prend toutes les décisions et engage en contrepartie sa responsabilité. Dans les sociétés, le dirigeant nagit pas pour son propre compte, mais au nom et pour le compte de la société. Il doit donc observer un certain formalisme et requérir lautorisation de ses associés pour tous les actes importants qui touchent la vie de lentreprise.RHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 87
  • 88. Création d’entreprise : Business Plan Le régime fiscal de l’entrepreneur et de l’entreprise Selon le type de structure choisi, les bénéfices de lentreprise seront assujettis à limpôt sur le revenu IGR ou à limpôt sur les sociétés IS. Là encore, ce critère sera rarement déterminant en phase de création. En effet, il est difficile dévaluer précisément le chiffre daffaires prévisionnel de la future entreprise et deffectuer ainsi une optimisation fiscale réaliste. Néanmoins, si lentreprise peut bénéficier dune mesure dexonération dimpôts sur les bénéfices, se placer sous le régime de limpôt sur le revenu IGR sera plus avantageux. En effet, lexonération portera alors sur lintégralité des bénéfices, rémunération du ou des dirigeants comprise.RHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 88
  • 89. Création d’entreprise : Business Plan Les différents types de sociétés commerciales reconnus au Maroc les sociétés de personnes : la société en nom collectif, la société en commandite simple, la société en participation Ces sociétés se caractérisent par laspect prédominant du facteur personnel les sociétés de capitaux : la société anonyme (SA), la société à responsabilité limitée (SARL) et la société en commandite par actions; les sociétés à réglementation particulière : les sociétés dinvestissement, les sociétés coopératives, les GIE ( Groupement d’intérêt économique ).RHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 89
  • 90. Création d’entreprise : Business Plan ConclusionRHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 90
  • 91. Création d’entreprise : Business Plan Références bibliographiques Ce cours a été réalisé en se basant sur les ouvrages cités ci-dessous ainsi que sur plusieurs cours publiés en accès libre sur Internet. • Léger-jarniou C., et kalousis G., (2010), «Construire son business plan : les clés du BP professionnel», 2ème édition, éd. Dunod. • Léger-jarniou C., (2011), «Etude de marché : comment la réussir pour construire son business model», 4ème édition, éd. Dunod. • Sion M., (2010), « réussir son business plan : méthode, outils et astuces », 2ème édition, éd. Dunod. • Pic J.C., (2007), «à chaque enjeu, son business plan», éd. Vuibert. • Vinay E., (2010), «Réaliser votre étude de marché», 3ème édition, éditions dorganisation.RHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 91
  • 92. Création d’entreprise : Business Plan Références bibliographiques Pour approfondir vous pouvez également lire : • Brabec M, (2010), «Business model vert : léconomie durable comme stratégie gagnante», éd. Dunod. • Chauvin P., (2010), «Comment rédiger un business plan efficace et séduire vos investisseurs», éd. Gualino. • Léger-jarniou C., et kalousis G., (2011), «La boîte à outils de la création dentreprise», éd. Dunod. • Magnan O., (2011), «Les règles dor pour réussir le financement de votre entreprise», éd. Dunod.RHALIMI M.A. Université Hassan II - FSJES Ain Sebâa (2012) 92

×