• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
L'analyse comptable de la situation intermdiaire
 

L'analyse comptable de la situation intermdiaire

on

  • 4,191 views

 

Statistics

Views

Total Views
4,191
Views on SlideShare
4,191
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
160
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    L'analyse comptable de la situation intermdiaire L'analyse comptable de la situation intermdiaire Document Transcript

    • Etude du mois L’Analyse Financière d’une Situation Comptable Intermédiaire Considéré, de prime abord, pour l’ensemble commencent à prendre conscience de des entreprises marocaines comme une l’intérêt d’établir (2) et d’analyser (3) les obligation légale, l’établissement des situations comptables intermédiaires. situations comptables intermédiaires est d’emblée devenu une nécessité de gestion, Ce sujet a fait l’objet d’études précédentes pour répondre à un impérieux besoin au Bulletin d’Information Périodique (BIP)1 . Salah AÏSSE d’information de la part des tiers. Directeur de mission L’obligation légale d’établissement des 1. L’établissement des situationsMasnaoui Mazars Conseil situations comptables intermédiaires a pour intermédiaires est une obligation légale objectif essentiel la protection des pour un certain type d’entreprises … épargnants, et ce au moyen de la production d’une information périodique de qualité, sur A l’instar des législations européennes, le la situation financière de l’entreprise. Maroc a adopté plusieurs textes législatifs consacrant l’obligation de production Dès lors établies, les situations comptables d’informations financières intermédiaires. intermédiaires doivent faire l’objet d’une analyse financière, en vue de l’appréciation Cette obligation traduit la volonté du de la situation financière de l’entreprise, en législateur d’assurer la protection du droit à fonction des décisions passées, actuelles et l’information et concerne exclusivement les éventuellement futures des gestionnaires. organismes suivants : • Organismes de Placement Collectif en Il nous paraît essentiel de présenter, dans un Valeurs Mobilières (OPCVM) et les premier temps, l’intérêt de l’établissement de personnes morales faisant appel situations comptables intermédiaires (I) et public à l’épargne : ces entités ont d’étudier la démarche méthodologique l’obligation de publier le chiffre d’affaires d’analyse financière des situations du semestre concerné, comparé au comptables intermédiaires (III) basée sur une semestre correspondant de l’exercice sélection d’informations financières précédent et au semestre précédent, élaborées et retraitées (II). ainsi qu’un bilan provisoire du semestre écoulé. I. Les situations comptables • Etablissements de crédit habilités à intermédiaires : obligation légale recevoir des fonds du public : ils doivent et/ou nécessité de gestion publier les états de synthèse du premier L’établissement des situations comptables semestre de chaque exercice. intermédiaires est souvent considéré comme une obligation légale plutôt qu’une Dans sa circulaire n°11-01 du 5 juillet nécessité de gestion. Cette obligation légale 2001, le Conseil Déontologique des Valeurs incombe, uniquement, aux sociétés cotées à la Mobilières (CDVM) a formulé plusieurs Bourse des Valeurs de Casablanca (faisant recommandations visant à renforcer la appel public à l’épargne) ou spécialisées transparence du marché et ce, (établissements de crédit) (1). conformément aux demandes des Cependant, et pour assurer une meilleure investisseurs nationaux et étrangers. Les information aussi bien interne (aux principales recommandations concernent : associés, dirigeants, et salariés) et externe (aux investisseurs et autres bailleurs de • Lamélioration de linformation fonds), les autres types d’entreprises semestrielle des sociétés cotées, par la 1 les numéros BIP 92 (mai 2001) et 105 (juin/juillet 2001) ont traité le contenu des normes d’établissement de contrôle des situations intermédiaires.48
    • Etude du mois publication du compte de produits et 3. L’analyse financière des situations charges semestriel ; intermédiaires présente un intérêt majeur• .La publication dindicateurs L’établissement des situations intermédiaires financiers trimestriels, notamment par n’est pas une fin en soi. L’intérêt de leur les établissements de crédits (le produit établissement est d’en établir une analyse et, net bancaire, le résultat net, les créances par la suite, une publication. et les dépôts de la clientèle), par les compagnies dassurances et de En effet, les gestionnaires ont tôt pressenti réassurances (les primes émises et le l’intérêt de l’analyse financière des comptes résultat net), par les sociétés cotées (le annuels et intermédiaires, et ce aux motifs : chiffre daffaires hors taxes, le résultat dexploitation et le résultat net) ; • d’avoir une plus grande visibilité des• La publication de commentaires sur comptes ; les résultats semestriels et annuels ; • d’améliorer et éventuellement réviser la• La publication des comptes politique financière en cours d’exercice ; consolidés. • d’étudier l’équilibre financier de l’entreprise et prévenir tout risque2 . La production de situations d’insolvabilité ;intermédiaires répond également à • de répondre aux requêtes duune nécessité de gestion commissaire aux comptes afin de lui permettre d’effectuer ses diligences ;L’obligation légale d’établissement des • d’assurer une information financièrecomptes intermédiaires permet un pertinente et permanente, au bénéficemeilleur pilotage de l’entreprise . des tiers.Le délai légal d’une année pour la productiondes états de synthèse est désormais perçu II. Préalables à l’analyse financièretrop long pour rendre disponible une des situations comptablesinformation fiable et désormais indispensable intermédiairesà la prise de décision, au suivi des La préparation de lanalyse financièreréalisations au regard des budgets, et de consiste à collecter des informations et à lesl’évolution des cours boursiers. retraiter de telle manière à donner une image rigoureusement financière de lentreprise et àDès lors, l’établissement des situations en faciliter le diagnostic.intermédiaires (semestrielles,trimestrielles ou mensuelles) devient une Tout d’abord, l’analyste financier procède ànécessité de gestion (ainsi qu’une pratique la collecte de diverses informations :courante) pour les multinationales installées comptables (bilan, compte de produits etau Maroc, les grands groupes nationaux et charges,…) et extracomptables (informationscertaines PME. opérationnelles, de gestion, informations externes, données sectorielles).Pour l’établissement et l’analyse dessituations comptables intermédiaires, la Le bilan comptable ne peut être directementnormalisation comptable marocaine n’a pas exploité aux fins d’élaborer une analyseprécisé les normes de production des financière rigoureuse. Il d subir deux types oitsituations comptables intermédiaires. Ainsi, il dopérations : des redressements et desconviendrait, à notre avis d’utiliser les règles regroupements de comptes.et méthodes d’évaluation retenues par ladoctrine française et anglo-saxonne, pour Par ailleurs, la préparation de lanalysel’élaboration des comptes annuels. financière nécessitera des retraitements du compte de résultat afin de dégager les Bulletin dInformation Périodique - n°115 – Juillet / Août 2002 49
    • Etude du mois principaux soldes caractéristiques de Il peut également être exploité des lexploitation. informations internes issues de la gestion opérationnelle et administrative de 1. Collecte de l’information financière l’entreprise. requise pour l’analyse financière L’établissement d’une analyse financière Enfin, la collecte d’informations d’origine requiert l’utilisation de l’ensemble des externe peut revêtir plusieurs formes : à sources d’information susceptibles d’en l’occasion de certaines échéances légales, permettre une étude rigoureuse. Des les entreprises doivent satisfaire à des informations qualitatives aux données obligations de publication d’informations chiffrées, l’analyste financier collecte toute financières, tel que le dépôt des états de information lui permettant de formuler des synthèses auprès des greffes de tribunaux conclusions pertinentes. de commerce. Ces informations deviennent ainsi accessibles à tout tiers. La première source d’information est la comptabilité générale. Elle permet d’établir Contrairement aux pays développés, le des situations comptables périodiques, Maroc ne dispose pas de bases de données conformément à la réglementation et aux sectorielles permettant une consultation de normes comptables. En effet, l’article 11 la l’information financière des entreprises et par loi comptable n°9/88 stipule que les états conséquent comparer les performances de synthèse doivent donner une image fidèle financières des entreprises d’un même des actifs et passifs ainsi que de la situation secteur. financière et des résultats de l’entreprise. Ces états sont établis conformément aux principes comptables en vigueur à l’échelon 2. Retraitements de l’information international. financière : de l’optique juridique et patrimoniale à l’optique économique Par ailleurs, l’analyste financier établit son et financière analyse, de telle manière à faire apparaître la Préalablement à toute analyse financière, il comparabilité intermédiaire des données convient tout d’abord de procéder à des comptables et financières. Ainsi, s’agissant retraitements des états de synthèse afin d’en de situations semestrielles, l’ensemble des établir " une vision strictement financière ". tableaux d’analyse seront composés au L’analyste financier peut corriger les effets de moins des colonnes suivantes : décalages éventuels que le formalisme comptable peut introduire entre la réalité Année N-1 Année N économique du patrimoine et sa présentation Indicateurs Semestre Semestre Semestre " bilantielle ". 1 2 1 • … Cette phase est importante car elle conditionne la bonne lecture des états de • … synthèse et, par conséquent, la rigueur d’analyse qui pourra en être faite. En sus des informations issues de la comptabilité, l’analyste doit recourir à diverses sources d’informations extracomptables, afin de maîtriser et interpréter les ratios et indicateurs qu’il sera amené à calculer. Bulletin dInformation Périodique - n°115 – Juillet / Août 200250
    • Etude du mois Lecture du bilan : Actif Passif Lecture économique Actif = Emplois Passif = Ressources Actif = Avoirs (existence Passif = Ensemble des obligations Lecture juridique d’un droit de propriété) de l’entreprise : - Capitaux propres (engagements à l’égard des actionnaires). - Dettes (engagements à l’égard des tiers). Lecture financière Actif = Ensemble des Passif = Capitaux Propres : ce que investissements dont l’entreprise vaut « comptablement ». l’entreprise est propriétaire Dettes = ce que l’entreprise doit. a. Retraitements des postes du bilan permet le regroupement des comptes selon Les retraitements à effectuer permettent de leur degré de liquidité à l’actif, et leur degré transformer le bilan comptable ou fonctionnel d’exigibilité au passif, afin de présenter le en bilan financier. bilan en masses financières L’ensemble des retraitements effectués significatives. Impact Cycle Poste Retraitements Actif Passif S.N* Actif Immobilisations A éliminer de lactif pour venir en déduction du (-) (-) immobilisé en non valeur montant des fonds propres Augmenter les actifs immobilisés par les Immobilisations engagements de crédit-bail figurant dans l’état des corporelles informations complémentaires (ETIC), en (+) (+) inscrivant la part correspondant à un amortissement de capital et celle relative au coût du financement (en dettes) Immobilisations Reclasser parmi les créances de l’actif circulant (+) financières (créances hors exploitation) les prêts à moins d’un an. (-) Correction des valeurs des poste s des actifs (+) (+) (immobilisations, stock,…) par des plus ou moins values (-) (-) Actif Actif circulant Distinguer l’actif circulant lié à l’exploitation de (+) circulant celui hors exploitation (-) Liquidités Regroupement des disponibilités et des valeurs (+) mobilières de placement (-) Fonds Capital Capitaux propres après répartition propres + Provisions pour risques et charges ayant le (+) caractère de réserve + Ecarts de conversion passif (-) - Actifs en non-valeur = Fonds propres nets. Prêts Reclasser dans les capitaux propres, et réduire participatifs dautant le montant des dettes financières (-) (+) Financeme Dettes de Reclasser les engagements de crédit bail dans les (+) (+) nt financement dettes de financement Passif Dettes à court Distinguer le passif circulant lié à l’exploitation de (-) circulant terme celui hors exploitation (+) Dettes fiscales Prendre en considération la fiscalité latente en dettes fiscales et en déduction de la situation nette (-) (-)* Situation nette Bulletin dInformation Périodique - n°115 – Juillet / Août 2002 51
    • Etude du mois b. Retraitements du compte de résultat Pour ce faire, l’analyste fait appel à deux Lobjectif des retraitements du compte de résultat approches financières distinctes mais est dassurer une plus grande homogénéité des complémentaires : l’analyse financière Produits et des Charges (dexploitation, financiers statique et l’analyse financière dynamique. et non courants) de lexercice. 1. L’analyse financière statique et ses Une meilleure compréhension de la structure limites du compte de résultat et de son évolution implique sa décomposition en soldes L’analyse financière statique a pour base intermédiaires de gestion, notamment en essentielle le bilan (situation historique) afin comptes sociaux fondés sur une présentation que soit établie une opinion sur la situation par nature. financière de l’entreprise et sa solvabilité. Cest ainsi qu’au niveau "exploitation", certaines Se basant principalement sur des données charges classées parmi les "autres charges historiques, cette méthode a été critiquée externes" méritent dêtre requalifiées. Il en va ainsi : pour son aspect statique. Néanmoins, elle • des rémunérations du personnel demeure fréquemment utilisée, en extérieur à lentreprise , qui constituent combinaison à d’autres méthodes. un élément incontestable du coût du Ces dernières se basent sur l’analyse des facteur " travail " ; elles sont à ajouter flux financiers. aux charges de personnel. • des redevances de crédit-bail, qui, Lorsqu’il s’agit d’apprécier la situation comme nous lavons vu p récédemment, financière de l’entreprise, assurer la solvabilité doivent être imputées, pour la partie et surmonter le risque de faillite constituent "charge financière de lexercice" au deux objectifs prioritaires de l’analyste. Il doit compte "charges dintérêts", et pour la apprécier dans quelle mesure l’entreprise est partie "amortissement théorique" au apte à faire face à ses engagements, et de les compte "dotations aux amortissements". honorer à échéance. A cet effet, l’analyste financier procède à III. Démarche méthodologique l’analyse de la structure du bilan en terme de d’analyse financière des situations fonds de roulement, de besoin en fonds de comptables intermédiaires roulement et de trésorerie (a) avant de L’analyse financière des situations dérouler son analyse par les ratios (b). intermédiaires a pour objectif de démontrer le processus de valorisation des fonds propres a. Analyse financière de la structure du de l’entreprise (point de vue de l’actionnaire) bilan et d’apprécier sa solvabilité (point de vue du A travers le bilan financier retraité, l’analyste créancier). Mais de quelque bord que l’on se financier procède à des regroupements de place, la méthode d’analyse est identique. masses de comptes afin de déterminer les notions capitales d’analyse financière, telles Elle requiert, de prime d’abord, une que le fonds de roulement, le besoin en compréhension détaillée de " l’économique " de fonds de roulement et la trésorerie. l’entreprise : compréhension de l’évolution du marché sur lequel elle opère, de sa position au • Fonds de roulement net (FRN) sein de l’environnement concurrentiel, de La notion de fonds de roulement net ou l’adéquation de ses modes de production, de permanent (FRN) correspond quand il est distribution et de gestion des ressources positif, à l’excédent des capitaux permanents humaines aux stratégies fixées. sur l’actif immobilisé et par conséquent, à la Par la suite, elle consiste en l’analyse de la part des capitaux permanents pouvant être affectés au financement de l’actif circulant. rentabilité de l’entreprise sur le semestre écoulé. Bulletin dInformation Périodique - n°115 – Juillet / Août 200252
    • Etude du mois Actifs FRN immobilisés Capitaux Actifs permanents circulants Passifs FRN (y compris circulants trésorerie) FRN = Capitaux Permanents - Actifs Immobilisés Actifs ImmobilisésLorsque le FRN est négatif, il permet de • Besoin de financement global (BFG)constater que les immobilisations sont Le besoin de financement global (BFG) naîtfinancées en partie par des ressources à du décalage entre les flux financiers issuscourt terme, notamment par la trésorerie ou des opérations d’exploitation de l’entreprisepar l’excédent des ressources d’exploitation. et ceux issus d’opérations hors exploitation.Au regard des principes d’orthodoxie Ainsi, les opérations d’exploitation definancière, cette situation pourrait être l’entreprise génèrent des besoins deconsidérée comme dangereuse pour financement (actifs circulants) et desl’entreprise dans la mesure où les ressources ressources de financement (passifsd’exploitation sont exigibles à tout moment, circulants).contrairement aux immobilisations. Besoins Opérations Ressources Actif circulant Achats Passif circulant d’exploitation d’exploitation (stock, clients,…) Production (fournisseurs,…) Ventes Actif circulant Passif circulant hors exploitation Autres opérations hors exploitation Le besoin de financement global est exprimé par : BFG = Actif circulant d’exploitation + Actif circulant hors exploitation - Passif circulant d’exploitation + Passif circulant hors exploitation BFG d’exploitation BFG hors exploitation Le BFG d’exploitation, étant composé d’éléments proportionnels au niveau d’activité, peut être exprimé en jours de chiffre d’affaires hors taxes : on parle alors de BFG normatif. Bulletin dInformation Périodique - n°115 – Juillet / Août 2002 53
    • Etude du mois Durée moyenne Coefficient de Durée en jours structure de C.A H.T Besoins Stocks Stock marchandises moyen x n x Coût d’achat des = Stock moyen x n Coût d’achat des marchandises Chiffre d’affaires HT marchandises vendues vendues Chiffre d’affaires H.T Clients Créances clients x n x Chiffre d’affaires TTC = Créances clients x n Chiffre d’affaires TTC Chiffre d’affaires H.T Chiffre d’affaires H.T Ressources Fournisseurs Dettes fournisseurs x n x Achats TTC = Dettes fournisseurs x n Achats TTC Chiffre d’affaires H.T Chiffre d’affaires H.T n : période A noter que ce même raisonnement peut être retenu pour les éléments hors exploitation • La trésorerie nette La trésorerie nette (résultat des notions précédentes de FRN et de BFG) exprime les conséquences des décisions stratégiques d’investissement, de financement et d’exploitation de l’entreprise. TN = Trésorerie actif - Trésorerie passif Ou TN = FRN - BFG • Etude dynamique du FRN, BFG et TN Equilibres financiers Le BFG constaté est entièrement financé par des BFG+ FRN+ ressources stables. Il permet de dégager des disponibilités. Cependant, il convient de rechercher Entreprise à besoin en TN+ financement global des sous utilisations des capitaux permanents. Le BFG est financé en partie par des ressources BFG+ FRN+ permanentes et par des concours bancaires. Il convient TN- d’apprécier le risque bancaire encouru. Les concours bancaires couvrent une partie des actifs FRN- TN- immobilisés, le BFG et les disponibilités. Il s’agit d’une BFG+ situation critique : si elle n’est pas occasionnelle, elle exige une restructuration financière. Les ressources dégagées par le cycle d’exploitation TN+ FRN+ s’ajoutent à l’excédent des ressources permanentes Entreprise à ressources en BFG- pour engendrer un excédent important de liquidités. fonds de roulement Cette situation indique un sous emploi des ressources. FRN- BFG- Les ressources issues du cycle d’exploitation financent une partie de l’actif immobilisé et engendrent un TN+ excédent de liquidités. Un renforcement des ressources stables peut être examiné. Les ressources permanentes ne couvrent qu’une partie FRN+ BFG- de l’actif immobilisé et leur insuffisance est compensée TN- par l’excédent d’exploitation et les concours bancaires. La dépendance financière externe est grande. Il y’a lieu de revoir la structure de financement. Bulletin dInformation Périodique - n°115 – Juillet / Août 200254
    • Etude du mois b. Analyse financière du compte de produits et charges L’analyse du compte de résultat peut être envisagée à travers létude de l’état des soldes intermédiaires de gestion. Ce dernier propose une relecture analytique de la formation du résultat et de sa répartition. Lobjectif est d’apprécier la rentabilité de lentreprise et d’en identifier les sources. Etat des soldes intermédiaires de N-1 N Variation gestion Période 1 Période 2 Période 1 En % Marge commerciale Production de l’exercice Valeur ajoutée Excèdent brut d’exploitation Résultat d’exploitation Résultat courant avant impôt Résultat non courant Résultat net comptable Capacité dautofinancement (CAF)L’analyse de la formation du résultat doit d’étudier l’évolution historique de l’entreprisefaire ressortir les principales variations du sur plusieurs périodes (année, semestre,semestre par rapport au semestre trimestre, mois).correspondant de l’année écoulée, ainsi La comparaison dans l’espace permet dequ’au regard du semestre précédent. confronter les performances de l’entreprise à d’autres entreprises similairesc. Analyse financière par les ratios (concurrentes).La méthode des ratios constitue un outil L’analyste financier établit une série detraditionnel de l’analyse financière et a ratios significatifs :bénéficié de l’amélioration des ressourcesd’informations comptables et financières. - ratios d’activité ;Cette méthode repose sur le calcul et la - ratios de rentabilité ;comparaison de ratios dans le temps et - ratios de structure financière ;dans l’espace. - ratios de productivité ; - ratios de liquidité .La comparaison, dans le temps, permet Bulletin dInformation Périodique - n°115 – Juillet / Août 2002 55
    • Etude du mois Ratios Formule Commentaire d’activité Taux de C.A (N) - C.A (N-1) Ce ratio traditionnel constitue une première variation du C.A (N-1) mesure globale de lévolution de lactivité: chiffre croissance forte ou faible, stagnation, daffaires régression… Il convient toutefois, pour les entreprises fortement exportatrices, de tenir compte de léventuelle dérive des prix et des fluctuations des taux de change, qui peuvent induire une variation du montant des ventes sensiblement différente de celle du % C.A en Dirhams courants. Taux de V.A (N) - V.A (N-1) Le taux de valeur ajoutée est un indicateur valeur V.A (N-1) de croissance, car il rend compte de ajoutée lévolution de lactivité directement liée aux moyens en personnel et en équipement mis % en œuvre. Taux Exportations Ce ratio mesure limportance des dexportation % C.A (H.T) transactions réalisées avec létranger. Taux Valeur Ajoutée Il mesure le degré dintégration de dintégration C.A (H.T) lentreprise dans le processus de production. Selon les cas, sa variation signifie une substitution des consommations externes aux fabrications propres, notamment, la sous -traitance ou une perte de compétitivité liée à la différence entre le prix % des approvisionnements et le prix de vente. Délai J Fournisseurs x n Le délai de règlement des fournisseurs et fournisseurs Achats et charges externes TTC celui des clients mettent en évidence la position de lentreprise en matière de crédit commercial interentreprises. Cette position peut être modifiée par des décisions de gestion. Toute entreprise dispose dune certaine marge de manoeuvre, selon le rapport de force quelle entretient avec ses partenaires commerciaux et fournisseurs. Un suivi plus rigoureux des comptes de la clientèle, loctroi de possibilités descompte pour paiement au comptant, la prise en considération, dans le choix des fournisseurs, des conditions de crédit proposées, peuvent réduire le poids des besoins de financement. Rotation J Stocks de mat. Et Four. Cons. x n Le poids des stocks, tributaire en grande stocks Achats Cons. De et Four. Cons partie du secteur dactivité dans lequel opère matières lentreprise, peut toutefois être modifié par des premières décisions de gestion telles quune augmentation de la fréquence et de la rapidité des approvisionnements auprès des fournisseurs ou une diminution des stocks de sécurité grâce à une meilleure organisation des circuits de magasinage, etc. Rotation J Stocks de marchandises x n Se reporter au commentaire sous le ratio de stocks Achats revendus de marchandises rotation des stocks de matières premières. marchandises Rotation J Stocks de produits finis x n Se reporter au commentaire sous le ratio de stocks Ventes de produits finis rotation des stocks de matières premières. produits finis Délai clients J Clients et comptes rattachés x n Se reporter au commentaire sous le délai Chiffre dAffaires TTC fournisseurs. Bulletin dInformation Périodique - n°115 – Juillet / Août 200256
    • Etude du mois Ratios de Ratios Commentaire rentabilité Taux de Marge % Marge de production La production de lentreprise est obtenue en déduisant de Brute Industrielle Ventes de biens et la production de lexercice la charge relative à la sous- services produits traitance. La marge brute industrielle mesure lexcèdent dégagé par les ventes de biens et services produits par lentreprise elle-même sur les achats consommés de matières premières et approvisionnements, en y incluant les frais accessoires sur achats. Ce ratio exprime limportance du résultat de cette activité. Il révèle la plus ou moins bonne performance du processus de production de lentreprise. Taux de Marge % Marge commerciale Ce taux de marge est en principe le même dans les Commerciale Ventes de marchandises entreprises dun même secteur dactivité: un écart par rapport aux résultats sectoriels correspond, en général, à une plus ou moins bonne performance commerciale de lentreprise concernée. Rentabilité % Résultat net de lexercice La rentabilité commerciale est la rentabilité des ventes Commerciale Ventes hors taxes de lentreprise. Ce ratio mesure donc la contribution de la politique commerciale en matière de ventes dans la formation du résultat net de lexercice. Rentabilité % Résultat dexploitation Afin de réaliser des comparaisons interentreprises, le Economique Immobilisations brutes + résultat économique doit être i ndépendant du financement BFR de lentreprise, de sa politique damortissement ainsi que du régime fiscal. Par conséquent, le résultat habituellement retenu est le résultat dexploitation ou même lE.B.E. Rentabilité nette % Résultat net global Le résultat net global est calculé par rapport au résultat de globale Capitaux propres + lexercice, avant prise en compte des intérêts sur Endettement endettement de limpôt sur les bénéfices et de la participation des salariés . Rapporté au capital financier, il permet de mesurer la rentabilité économique nette. Cest un des facteurs explicatifs, avec le coût des capitaux empruntés et le taux de rentabilité financière. Rentabilité % Résultat net Dans le montant des capitaux propres, le résultat doit être Financière Capitaux propres exclu ; car pour mesurer le rendement dun capital, au cours dune période, on rapporte le résultat obtenu à la fin de la période au capital engagé en début de cette période. La rentabilité financière intéresse surtout les associés. Si elle est élevée et supérieure au taux dintérêt pratiqué par le marché financier, lentreprise naura pas de difficultés à augmenter ses capitaux propres en cas de besoin. Frais Financiers / % Charges dintérêt Ce ratio mesure la part des ressources globales que Excédent Brut Excédent Brut lentreprise doit consacrer à la rémunération des d’Exploitation d’Exploitation capitaux empruntés. Il est particulièrement sensible à lévolution de la situation de lentreprise et constitue souvent, de ce fait, un indicateur pertinent et précoce de difficultés. Le ratio rapportant les charges dintérêt au chiffre daffaires, bien que couramment utilisé, napporte quune indication approximative sur limportance réelle des charges dintérêts. Il est en effet très composite et son niveau dépend de multiples éléments: montant des ventes, ampleur des besoins financiers, coût des emprunt, etc. Son intervalle de variation est, par ailleurs, trop restreint pour autoriser une analyse précise de son évolution sur plusieurs exercices. Bulletin dInformation Périodique - n°115 – Juillet / Août 2002 57
    • Etude du mois Ratios de structure Ratios Commentaire financière Capacité dendettement % Dettes de financement Ce ratio dindépendance financière, Capitaux propres élément essentiel du diagnostic financier, fournit des indications sur: * la capacité de résistance aux aléas: limportance des capitaux propres conditionne en effet, pour une large part, la capacité de lentreprise à supporter des chocs exogènes qui provoquent des pertes (défaillance de clients importants, pertes de marchés...) * Le degré de dépendance de lentreprise à légard des tiers prêteurs de fonds qui, conjugué au coût des capitaux empruntés, a une influence directe sur la rentabilité financière. Autonomie financière % Capitaux propres Ce ratio permet de renseigner sur le poids Total passif des capitaux propres dans lensemble des ressources financières de lentreprise ; cest donc un indicateur de lautonomie financière de cette dernière. Couverture stable des % Financement permanent Ce ratio mesure léquilibre du capitaux investis Actif immobilisé financement. En règle générale, les capitaux investis doivent être adossés à des ressources stables pour limiter tout risque de rupture de financement. Ce ratio doit donc en principe se rapprocher de 100%; un ratio inférieur à 100% correspond à un financement dune partie des emplois stables et notamment du BFRE par des concours à court terme, généralement des crédits de trésorerie qui, bien que le plus souvent reconductibles, peuvent être réduits ou suspendus. Il est donc essentiel déviter que ce mode de financement ne soit utilisé de façon trop régulière pour couvrir des besoins permanents. Capacité de % Dettes de financement A travers ce ratio, on peut mesurer la remboursement des Capacité dautofinancement capacité de lentreprise à faire face à ses emprunts à terme engagements financiers. Il traduit en effet, le délai nécessaire à lentreprise pour rembourser ses dettes à terme, au cas où ces derniers constitueraient le seul emploi de sa capacité dautofinancement. Dune manière générale, ce ratio ne doit pas être supérieur au délai de quatre ans. Au cas contraire, lentreprise aurait un problème dendettement structurel, car elle aura à consacrer sa capacité dautofinancement pendant plus de quatre ans au remboursement des emprunts à terme ; ce qui lempêcherait le cas échéant dinvestir ou même de distribuer des dividendes. Bulletin dInformation Périodique - n°115 – Juillet / Août 200258
    • Etude du mois Ratios de Ratios Commentaire productivité Chiffre dAffaires DHS C.A Le C.A permet de renseigner sur la performance par Personne Effectif moyen commerciale de lentreprise, ainsi en ramenant le C.A à leffectif moyen, on obtient la contribution du personnel à leffort de commercialisation. Rendement des DHS V.A La valeur ajoutée rend compte, à niveau égal Effectifs Effectif moyen dactivité et à structure dexploitation inchangée, de lefficacité de la mise en œuvre des moyens dexploitation. A défaut de mesures directes de la productivité physique des facteurs (sur la base des quantités produites, de tonnage, de volume...), lefficacité du processus productif peut être mesurée, en première approximation, par ce ratio de rendement apparent de la main-doeuvre. Charge Moyenne DHS Charges de personnel Ce ratio est à mettre en comparaison au ratio de par Salarié Effectif moyen rendement des effectifs. Ratios de liquidité Ratios Commentaire Liquidité générale DHS Actif à moins dun an Ce ratio permet de mesurer la capacité Passif à moins dun an de lentreprise à maîtriser ses dettes à court terme grâce à son actif circulant. Liquidité réduite (ou DHS Créances à moins dun an Au niveau de ce ratio, les stocks ne sont ratio de trésorerie) + Disponibilités pas pris en considération car leur Passif à moins dun an liquidation nest pas toujours facile. Liquidité immédiate DHS Disponibilités Ce ratio est à mettre en comparaison Passif à moins dun an avec le ratio de rendement des effectifs. - d’exploitation ;2. L’analyse financière dynamique - financières ;basée sur les flux - d’investissement ;Alors que l’analyse statique procède - non courantes ou exceptionnelles.essentiellement de l’étude du bilan, l’analysefinancière dynamique met en œuvre une Le tableau des flux de trésorerie marque leapproche en terme de flux. passage d’une logique d’analyse privilégiant les enregistrements purementL’élaboration d’une typologie de flux comptables à celle privilégiant les fluxfinanciers constitue un préalable à la mise en économiques et leur impact sur laœuvre d’une telle démarche puisqu’elle situation financière de l’entreprise. Ilconditionne la construction des tableaux de constitue un instrument d’appréciation de laflux et la justification de l’analyse qui en sera logique globale de l’entreprise :faite.Ainsi, les flux financiers peuvent être classés - en analysant l’incidence financière despar types opérations qui les déclenchent, et à choix stratégiques en matièreraison des cycles d’activité qui les mettent en d’investissement, de financement etœuvre. d’exploitation ;On peut ainsi distinguer des flux liés aux - en permettant de vérifier la concordanceopérations : entre les objectifs de l’entreprise et les ressources qu’elle dégage. Bulletin dInformation Périodique - n°115 – Juillet / Août 2002 59
    • Etude du mois ANALYSE DE LA VARIATION DE Situation au 31/12/N TRESORERIE FONDS DE BESOINS TRESOR ROULEMENT NET FINANCEMENT ERIE (FRN) GLOBAL (BFG) NETTE FLUX DE TRESORERIE générés par Emplois Ressources Emplois Ressources lentreprise + EXCEDENT BRUT DEXPLOITATION (EBE) - Variation des Stocks - Production Immobilisée - Variation des Créances dExploitation + Variation des Dettes dExploitation = EXCEDENT DE TRESORERIE DEXPL. (ETE) + Produits et Charges Hors Exploitation - Var. des Besoins en BFG. Hors Exploitation +/- Divers = EXCEDENT de TRESORERIE GLOBALE (ETG) OPERATIONS DE REPARTITION + Impôts =+ Frais Financiers + Dividendes = FLUX REPARTIS OPERATIONS DINVESTISSEMENT/DESINV. + Investissements Corporels, Incorporels + Investissements Financiers - Cessions dImmobilisations Corporelles, Incorporelles - Cessions dImmobilisations Financières = INVESTISSEMENT NET OPERATIONS DE FINANCEMENT + Augmentation des Dettes de Financement - Remboursement des Dettes de Financement +/- Variation des Capitaux Propres +/- Divers = FLUX DE FINANCEMENT STABLE VARIATION DE LA TRESORERIE NETTE FONDS DE BESOINS TRESOR ROULEMENT NET FINANCEMENT ERIE (FRN) GLOBAL (BFG) NETTE Situation au 31/12/N+1 i Les flux de trésorerie d’exploitation Le taux de liquidité du résultat brut Ils renseignent sur la capacité de l’entreprise d’exploitation résume les performances à " transformer " ses marges en de l’entreprise et la cohérence financière encaissements et en liquidités directement de ses choix stratégiques : encaissables. Taux de liquidité de RBE : Flux de trésorerie d’exploitation Résultat brut d’exploitation Bulletin dInformation Périodique - n°115 – Juillet / Août 200260
    • Etude du moisi Les flux de trésorerie liés à éventuellement dégagé.l’investissement Le tableau des flux de financement fournitLa politique d’investissement englobe aussi des indications précises sur les choix debien les investissements de renouvellement financement effectués, en fonction de la(productivité) qui font appel à la trésorerie rentabilité globale, du coût des ressourcesdisponible, que les investissements de externes (taux d’intérêt) et de la perceptioncroissance (capacité) qui correspondent à du risque financier. Ses modes deune anticipation de revenus futurs. financement sont :Le tableau des flux fait apparaître les efforts - des apports d’associés (augmentationd’investissements consentis par l’entreprise, de capital);et les désinvestissements de la période. - un financement par emprunt ou par concours bancaires ;i Les flux de trésorerie liés au - une diminution de l’endettement.financementL’analyse des flux de financement démontre Ces indications permettront de porter unle mode de couverture du besoin de jugement analytique sur la politique definancement ou, éventuellement, de financement de l’entreprise.l’utilisation d’un surplus de trésorerie Bulletin dInformation Périodique - n°115 – Juillet / Août 2002 61