La famine

410 views
274 views

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
410
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
7
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

La famine

  1. 1. ) Introduction II ) Les principales causes III ) Histoire IV ) Solutions V) Principales organisations I de lutte contre la famine
  2. 2.  De nos jours, la famine est devenue l’un des grands fléaux que l’humanité entière n’a pu vaincre .L'état de sous-alimentation (ou le manque intense de nourriture), est atteint à moins de 1 200 kilo calories par jour pour chaque personne, la moyenne normale est de 1 600 (enfant) à 2 900 kcal (adolescent) et peut provoquer la mort. La famine désigne les peuples qui, à un moment donné de leur histoire se trouvent obligés à nier leur statut social et politique, leurs droits fondamentaux en tant qu'êtres humains. Ainsi la famine est souvent la conséquence d'une politique de misanthropie.
  3. 3. 1-La succession des périodes de Sécheresse: ce qui diminue gravement la quantité des récoltes.  2-Les catastrophes naturelles: qui a pour mission gâcher les terres et réduire le nombre de bétails  3-La pauvreté.  4-les guerres: qui détruit les inventaires des aliments et les terres agricoles. 
  4. 4.  Les causes de la faim dans le monde sont multiples et interdépendantes. De façon pragmatique, elles peuvent être regroupées en deux types d’inaccessibilité à l’alimentation : l’inaccessibilité économique, quand la nourriture est disponible mais trop chère pour que la population puisse l’acheter et l’inaccessibilité physique ou géographique, quand la nourriture n’est simplement pas disponible.
  5. 5. 5-l’inaccessibilité économique   Dans un système de libre marché, les prix sont définis par l’offre et la demande. Quand les prix des denrées alimentaires flambent, les populations des pays les plus pauvres, qui dépensent près de 70 % de leur budget dans l'alimentation, perdent l'accès à la nourriture. La croissance démographique et la croissance des niveaux de vie dans les pays en développement font inéluctablement pression sur la « demande alimentaire ». La croissance des niveaux de vie en Chine ou en Inde permet à ceux qui la vivent d’abord de manger à leur faim puis de passer à un régime plus carnivore et l’élevage est une activité très consommatrice de céréales. Selon les sources, il faudrait jusqu’à 17 kg de céréales pour produire un kilogramme de viande de bœuf. Deux facteurs supplémentaires participent à la pression sur la demande alimentaire: la demande en biocarburants et la spéculation.
  6. 6.  Avec l’augmentation des prix du pétrole, la production de biocarburants gagne en rentabilité et devient plus attractive pour les investisseurs. Pour se développer, elle a besoin de matières premières végétales qu’elle trouve également sur le marché alimentaire. D’après Nicolas Sarkozy mais aussi Jean Ziegler, la spéculation sur le marché des denrées alimentaires est la raison pouvant justifier la flambée des prix connue en 2008. Un dernier facteur doit sans doute être pris en considération lorsque la demande alimentaire est évoquée. Il s’agit du gaspillage. En effet, s’il n’entraîne pas une augmentation de la demande dans le temps, il vient néanmoins gonfler celle-ci et fait donc pression sur les prix. D'après le Programme des Nations unies pour l'environnement, la moitié de la production alimentaire mondiale n'est pas consommée.
  7. 7.  L’inaccessibilité physique (ou géographique) est due en partie au phénomène d’urbanisation vécu par les pays du Sud depuis quelques décennies. La FAO note d’ailleurs que les populations rurales souffrent globalement moins de la faim car elles ont encore accès à un terrain pour produire l’essentiel de leur alimentation. Cette urbanisation est due à la pauvreté des campagnes mais elle est aussi parfois entraînée par les politiques d’expropriation menées par certains États dans le but de revendre les terres à de grands groupes industriels ou à des fonds spéculatifs. L’inaccessibilité physique est également due au manque de rendement agricole et aux mauvaises infrastructures du Sud.
  8. 8.  Des capacités de stockage défaillantes entraînent une détérioration des récoltes. Les voies de transports insuffisantes rendent difficiles l’approvisionnement et le déploiement de l’aide d’urgence en cas de famine. En outre, les retards d’irrigation dans les pays pauvres gardent leurs productions agricoles dépendante à 95 % des pluies. L’outillage rudimentaire des populations rurales pèse sur leurs récoltes au niveau local mais a aussi un impact sur l’offre agricole mondiale
  9. 9.    Le monde a connu de grandes famines, et à plusieurs reprises. Parmi lesquelles on cite les plus connues : La grande famine de 1693-1694: Elle est due à un printemps et un été trop pluvieux en 1692, suivis en 1693 d'une récolte très médiocre, causant une sous-alimentation qui favorise les épidémies comme le typhus. Elle se produit sur fond de guerre de la Ligue d'Augsbourg, de relèvement de la taille et de création, en 1695, d'un nouvel impôt, la capitation. La France, qui avait alors 20 millions d’habitants, eut 1.300.000 morts en plus de la mortalité normale. L'historien François Lebrun, professeur à Rennes II estime même que la population française est passée de 22,25 à 20,75 millions d’habitants en deux ans.
  10. 10.     Dans la même période on peut citer les disettes et famines de 1660 à 1664 durant 5 années de suite, 1698-1699-1700 La famine irlandaise de la pomme de terre: Entre 1845 et 1851,elle a fait entre 750 000 et un million de morts, soit le huitième de la population et pousse deux millions d'Irlandais à émigrer vers différents coins de la Terre La famine en Somalie: Un drame absolu dans la Corne de l'Afrique. Près de 260 000 Somaliens, dont 133 000 enfants de moins de cinq ans, sont morts de faim entre octobre 2010 et avril 2012 lors d'une grave crise alimentaire qui s'est traduite par six mois de famine. C'est ce qui ressort d'un rapport de l'ONU publié jeudi. Il a été établi par la FAO, l'Organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture, et le Réseau d'alerte pour la Famine (Fews-Net), financé par les Etats-Unis. Selon cette «première estimation scientifique» du bilan de la crise alimentaire, «4,6% de la population totale et
  11. 11. 10% des enfants de moins de cinq ans sont morts dans le sud et le centre de la Somalie».  La famine russe de 1891-1892:  Elle a fait 2 millions de morts le long de la Volga, dans l'Oural, et jusqu'à la Mer Noire. Elle fut imputée à un hiver et un été secs mais aussi à la forte natalité et à la stratégie économique de l'Empire russe dont les exportations de blé, qui pouvaient alimenter suffisamment ces régions, n'ont pas été détournées au profit des affamés. 
  12. 12. Solutions pour la production : Nous devons accélérer les investissements dans la production alimentaire en Afrique. Certaines régions connaissent des pénuries chroniques de nourriture, et le moindre petit accroc dans les récoltes peut avoir des conséquences terribles. Nous devons soutenir plus la petite agriculture paysanne et l'élevage pastoral (récolte plus résistantes, intrants moins chers, gestion des risques).  Solutions pour l'accès à la nourriture : Nous devons réduire la pauvreté rurale en Afrique. Il faut augmenter l'aide et les investissements dans les infrastructures physiques (routes, réseaux de communication, etc.). Les politiques publiques doivent pallier les défaillances du marché jusqu'à ce que celui-ci soit plus stable (notamment par le biais de stocks alimentaires qui permettent de freiner la volatilité des prix). 
  13. 13.     Heureusement, la pitié humaine n’a pas encore totalement disparue, en effet, des organisations mondiales ont réalisé des exploits immenses dans ce domaine, mais malgré cela, c’est toujours loin d’être suffisant. Les organisations les plus connues sont: La FAO(Food and Agriculture Organization): L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (connue sous les sigles ONUAA ou, plus couramment, FAO) est une organisation spécialisée du système des Nations unies, créée en 1945 à Québec. Son siège est à Rome, au Palazzo FAO, depuis 1951. Depuis le 15 juin 2013, la FAO compte 197 membres, soit 194 pays membres, une Organisation membre (l’Union européenne) et deux membres associés (les Îles Féroé et Tokelau). Son objectif suprême affiché est « Aider à construire un monde libéré de la faim », sa devise, inscrite sur son logotype, est « Fiat panis » (expression latine signifiant « qu'il y ait du pain (pour tous) »).
  14. 14.    Pour aider les pays pauvres et riches à mieux maîtriser leurs ressources et à avoir une vision prospective, la FAO offre aux utilisateurs enregistrés, depuis le 1er juillet 2010, gratuitement (l'abonnement était autrefois payant) toutes les statistiques de son service FAOSTAT, la plus vaste base de données mondiale sur l'alimentation, l’agriculture et la faim. L e Programme Alimentaire Mondial (PAM, en anglais WFP World Food Program) est l'organisme d'aide alimentaire de l'ONU. La plus grande organisation humanitaire du monde, le PAM fournit principalement de la nourriture aux personnes souffrant de la faim, au prix de multiples acrobaties : achats des denrées au meilleur prix, transport en zones reculées, course contre la météo. Les dons recueillis par le PAM permettent de s'approvisionner dans le monde entier pour envoyer rapidement sur place les rations essentielles à la survie des populations. En moyenne, chaque année, le PAM nourrit 90 millions de personnes dans 80 pays, dont 58 millions d'enfants. Son siège se situe à Rome, en Italie.
  15. 15. FIN
  16. 16.  Abdelali Ikabour  Youssef Tennia  Zakaria Quatfaoui

×