La ressource Web : dialectique du changement et de la permanence et émergence de nouveaux espaces sur le Web. 

  • 1,229 views
Uploaded on

Les transformations induites par le numérique sont surtout vues sous l’angle documentaire. Pour autant, à la question « Qu’est ce qui existe sur le Web ? », la réponse, du point de vue des standards, …

Les transformations induites par le numérique sont surtout vues sous l’angle documentaire. Pour autant, à la question « Qu’est ce qui existe sur le Web ? », la réponse, du point de vue des standards, n’est ni « des objets », ni « des documents » mais « des ressources ». Cette notion gagne à ce que l’on articule ses dimensions spatiales et temporelles pour bien comprendre l’architecture du Web, ses dynamiques et son archivage.

More in: Technology , Business
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
No Downloads

Views

Total Views
1,229
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
21
Comments
0
Likes
1

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. La ressource Web : Dialectique du changement et de la permanence et émergence de nouveaux espaces sur le Web. 
    Alexandre Monnin*
    (Paris 1/EXeCO, IRI, CNAM/DICEN)
    http://twitter.com/#!/aamonnz
    http://execo.univ-paris1.fr/spip.php?article67
    *qui s’est aidé de slides outrageusement volés à Nicolas Delaforge (marqués « (ND) »)
    Journée d'étude PraTIC : Spatialités et Temporalités du Web.
  • 2. I. Introduction.
    Le Web et la question de l’adressage.
    Journée d'étude PraTIC : Spatialités et Temporalités du Web.
  • 3. Web = hypertexte ?
    Journée d'étude PraTIC : Spatialités et Temporalités du Web.
  • 4. Document(statique) ?
    Journée d'étude PraTIC : Spatialités et Temporalités du Web.
  • 5. Cartographie (ND)
  • 6. Modèle de pages (ND)
    Page d’accueil
    URL (URI)
  • 7. Adresse ?
  • 8. URL = adresse?
    Journée d'étude PraTIC : Spatialités et Temporalités du Web.
  • 9. DynamicWeb sites
    Schéma plus complexe (ND)
    Content generation
    First instability cause :
    A (potential) content generationateveryrequest
    Journée d'étude PraTIC : Spatialités et Temporalités du Web.
  • 10. URL = adresse = un chemin d’accès vers un fichier contenu sur un serveur ?
    DynamicWeb sites
    Content generation
    First instability cause :
    A (potential) content generationateveryrequest
  • 11. Les (HTTP) URIs ne sont pas des chemin d’accès
    Journée d'étude PraTIC : Spatialités et Temporalités du Web.
  • 12. Pourtant, elle semble bien décrire une procédure pour atteindre un fichier !
    Faux !
    Faux !
    Faux !
    Faux !
    Faux !
    Faux !
  • 13. Exemple de France Culture
    2008
    Changement de charte graphique : OK
    Modification de l’organisation des répertoires sur le serveur :
    OK
    Changement d’URL (URI) :
    KO
    (plaintes,
    lettres d’insultes,
    etc.).
    2011
  • 14. Axiome d’opacité du Web :
    URL rewriting :
    module des serveur Apache permettant de réécrire des URLs (URIs)
    http://www.w3.org/DesignIssues/Axioms.html
    Journée d'étude PraTIC : Spatialités et Temporalités du Web.
  • 15. Qui plus est, une URL n’est pas non une adresse physique au sens d’une adresse IP
    http://web-and-philosophy.org/
    Hébergeur B Danemark
    Hébergeur A Canada
    Adresse IP B
    Adresse IP A
    Mise à jour du DNS
  • 16. II. Les ressources.
    Temporalité et négociation de contenu.
    Journée d'étude PraTIC : Spatialités et Temporalités du Web.
  • 17. Qui plus est, du point de vue des standards…
  • 18. Renversons le problème : si le Web n’est pas un hypertexte traditionnel, où chaque document possède une adresse, c’est parce qu’il n’est ni un Web de documentsni même un Web d’objets (Web Sémantique) mais un Web de ressources (identifiées par des URIs) et de représentation (auxquelles on accède en déréferençant ces URIs).
    Journée d'étude PraTIC : Spatialités et Temporalités du Web.
  • 19. Des adresses d’objets inaccessibles ?
    “Locators may apply to resources that are not always or not ever network accessible.  
    Examples of the latter include human beings and physical objects that have no electronic instantiation (that is, objects without an existence completely defined by digital objects such as disk files).”
    (RFC 1736)
    Journée d'étude PraTIC : Spatialités et Temporalités du Web.
  • 20. Ressources v.s représentations
    “Four years later (après la RFC 1630) , in 2396, we have the fully articulated position --anything can be a resource, and representationsare what is retrieved, not resources.  Resources whose representation is time-varying are explicitly acknowledged (I'm guessing this comes from Roy's interest in this case as discussed in his PhD).”
    (Henry S. Thompson)
    Journée d'étude PraTIC : Spatialités et Temporalités du Web.
  • 21. Je n’accède jamais à une ressource.
    Je n’accède qu’à ses représentations
    Ex. : la page d’accueil du Monde [aujourd’hui, demain, hier].
    b) Ex. : Tim Berners-Lee. Inaccessible sur le Web, je peux tout de même accéder à une description du personnage (une photo, un texte, un document RDF, etc.).
    Journée d'étude PraTIC : Spatialités et Temporalités du Web.
  • 22. Variations diachroniques
    “The distinction between resource and representation was something that I added to the definitions (…)The observations demonstrated that people were not identifying documents, but rather the conceptual mapping over time [nous soulignons] -- what TimBL later called the "sameness" of resources.”
    (Roy Fielding)
    Journée d'étude PraTIC : Spatialités et Temporalités du Web.
  • 23. 11th October
    12th October
  • 24. J’accède à une représentation (au sens du protocole HTTP) de cette ressource à un moment t.
  • 25. Incise
    Ressemble beaucoup au schème de prédication accidentel d’Aristote, tel qu’analysé par jules Vuillemin (What are philosophicalSystems?).
    Comparaison qui est d’autant moins absurde que Tim Berners-Lee lui-même assimile la ressource à une Idée platonicienne.
  • 26. Plutôt une substance aristotélicienne
    Journée d'étude PraTIC : Spatialités et Temporalités du Web.
  • 27. Négociation de contenu
    “The distinction between the abstract document and its representation in a network transaction was a firm principle of System 33 (developed in the late 80s, with the ideas primarily developed by Mark Weiser). (…)
    “I've always thought that the ideas of content negotiation and the separation of the abstract 'information resource' from its concrete representation in a file format [nous soulignons]made their way into HTTP (…) and that the elaboration of the idea that a URI might point to a service rather than any 'document' at all was also first demonstrated by Steve Putz in the PARC map browser.”
    (Larry Masinter)
    Journée d'étude PraTIC : Spatialités et Temporalités du Web.
  • 28. = « Conneg »
    La vrai question n’est pas : « toutes ces représentations sont-elles identiques ? » mais, « sont-elles le représentations d’une même ressource ? » (identité inter-représentation v.s fidélité des représentations à une même ressource).
    http://www.w3.org/QA/2006/02/content_negotiation.html
    Journée d'étude PraTIC : Spatialités et Temporalités du Web.
  • 29. Au final…
    Contrairement aux accidents qui tiennent par la seule force de la métaphysique, le fait qu’une ressource rassemble potentiellement des représentations de natures très diverses tient en partie au fait qu’elle peut être décrite comme une règle (au sens de Wittgenstein) servant à identifier une entité quelconque et à en générer des (HTTP) représentations accessibles sur le Web. Qui dit règle, dit norme. Dès lors qu’elle fait l’objet d’une publication, l’on doit considérer la ressource comme un objet intentionnel : maintenir sa consistance au fil du temps (variations diachroniques), et la rendre accessible sous une variété de formats tout en étant fidèle à ses traits essentiels (variations synchroniques) possède un coût (cf. Latour). Ce véritable « contrat éditorial » conditionne l’existence de la ressource après publication. Il en est le garant sa subsistance en tant que bonne pratique adossée sur l’architecture technique du Web et les contraintes qu’elle génère (a priori matériel technicisé).
    Journée d'étude PraTIC : Spatialités et Temporalités du Web.
  • 30. Page d’accueil
  • 31. III. Les nouveaux espaces du Web.
    Services, pages, données.
    Journée d'étude PraTIC : Spatialités et Temporalités du Web.
  • 32. La ressource comme règle
    Identifier un objet
    Générer des (HTTP) représentations de cet objet, accessibles sur le Web
    Il faut donc distinguer la ressource (définie par le protocole, les standards, les bonnes pratiques, etc.), ce que le ressource identifie (une personne, un service, etc.) et les représentation de ce que la ressource identifie, accessible en ligne.
    Journée d'étude PraTIC : Spatialités et Temporalités du Web.
  • 33. Qualifier les personnes : querelle endurantv.sperdurants(ontologies de haut niveaux : Dolce, Sumo, etc.).
    Qualifier ce que l’on rencontre nativement sur le Web ???
    Journée d'étude PraTIC : Spatialités et Temporalités du Web.
  • 34. Les Ressources informationelles et ce qu’elles identifient : les espaces du Web (ND)
    Composés de plusieurs couches :
    P : Pages accessible via la protocole HTTP
    S : Web services accessible via HTTP
    D : Donnée disponibles via HTTP
  • 35. Espaces du Web (ND)
    * exclusive
  • 36. Architecturedu Web : pas de site.
    Malgré Sitemap de Google et POWDER du W3C (POWDER qui groupe d’ailleurs des ensemble de ressources – au sens mathématique du terme. En dépit du caractère formel de la chose on est plus proche de la collection à constituer que de l’ensemble clairement défini).
    Les notions de collection, d’ensemble, de relationstout/partie(méréologie) et relations de connexité(topologie) sont les modes de déploiement privilégiés de ces nouveaux espaces.
    Journée d'étude PraTIC : Spatialités et Temporalités du Web.
  • 37. Références :
    Alexandre Monninet Nicolas Delaforge (2011), Modéliser la ressource Web, contextualiser la référence : quelques enjeux pour le patrimoine numérique, Actes Journée INA-Sup « Sciences Humaines et Patrimoine Numérique », (à paraître).
    Projet Webmark, INRIA, Sophia Antipolis (Nicolas Delaforge)
    Modèle NiceTagpour le tagging (Alexandre Monnin, Freddy Limpens, David Laniado, Fabien Gandon).
    http://ns.inria.fr/nicetag/2010/09/09/voc.html
    Journée d'étude PraTIC : Spatialités et Temporalités du Web.