Archilab 2013
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

Archilab 2013

on

  • 998 views

Intervention à la journée Archilab 2013, "Metadata – un nouveau paradigme pour la création architecturale et artistique?", Orléans, 26 octobre, 2013

Intervention à la journée Archilab 2013, "Metadata – un nouveau paradigme pour la création architecturale et artistique?", Orléans, 26 octobre, 2013

Statistics

Views

Total Views
998
Views on SlideShare
763
Embed Views
235

Actions

Likes
1
Downloads
6
Comments
0

3 Embeds 235

http://web-and-philosophy.org 226
https://twitter.com 8
http://cloud.feedly.com 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

CC Attribution-NonCommercial-ShareAlike LicenseCC Attribution-NonCommercial-ShareAlike LicenseCC Attribution-NonCommercial-ShareAlike License

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Archilab 2013 Presentation Transcript

  • 1. Le numérique au-delà du naturalisme et du nihilisme. Penser les objets sur le Web Alexandre Monnin, PhD Chercheur associé @Inria Membre du réseau d’experts Open data d’Etalab Co-chair du « PhiloWeb » community group (W3C) Organisateur des « Rencontres du web de données » Meetup Twitter: @aamonnz/@PhiloWeb, URI : web-and-philosophy.org
  • 2. Métadonnées et objets numériques : dénaturalisation & re-naturalisation Crédit image : Metadata is a Love Note to the Future, @kissane
  • 3. Préalable • Pas de définition canonique des métadonnées • Caractéristique relative et non absolue : une métadonnée qualifie une autre donnée, ou un document • Les rôles s’échangent aisément, ce qui n’est pas le cas avec la notion de métalangage par exemple • Ne pas confondre trace et métadonnées (la trace pour être exploitable nécessite un modèle de données – des métadonnées)
  • 4. Le document selon Bruno Bachimont
  • 5. La même chose sur le Web ? ? Schéma : Nicolas Delaforge
  • 6. Contre le naturalisme, le nihilisme* ? Réduction à la trace binaire, « ressource anonyme », désémantisée : - fragmentation / recombinaison : puisque le numérique repose sur la discrétisation et la manipulation, il en résulte que toute réalité touchée par le numérique sera réduite en unités vides de sens sur lesquelles des règles formelles de manipulation seront appliquées. La discrétisation fragmente la réalité considérée, la manipulation la recombine, fragmentation et recombinaison se faisant de manière arbitraire par rapport à la nature de la réalité considérée, à son sens ou à sa signification. Les unités auxquelles aboutit la discrétisation, les entités reconstruites par la recombinaison sont définies de manière totalement arbitraire par rapport à la nature des contenus considérés ; désémantisation / ré-interprétation : de même, la discrétisation implique une rupture avec la sémantique propre aux contenus manipulés. Il en résulte donc une désémantisation, une perte de sens, qu’il faudra gérer à travers un processus de re-sémantisation explicitement assumé. Sinon, la numérisation, comme on le voit très souvent aujourd’hui, est vécue comme une perte de sens, une montée de l’arbitraire technicien. (Bruno Bachimont, Le sens de la technique : le numérique et le calcul, p. 160)  Autre ex : la grammatisation remplace l’ontologie chez Stiegler * Au sens de la métaphysique analytique (les objets « n’existent » pas)
  • 7. Un exemple de reconstruction
  • 8. Du numérique en général à l’architecture du Web en particulier
  • 9. 3 composantes de l’architecture du web • identification (URI) & adressage (URL) http://www.inria.fr http://ns.inria.fr/fabien.gandon#me ldap://[2001:db8::7]/c=GB?objectClass?one • communication / protocole (HTTP) GET /centre/sophia HTTP/1.1 Host: www.inria.fr User-Agent: Mozilla/5.0 (Macintosh; U; Intel Mac OS X; de-de) AppleWebKit/523.10.3 (KHTML, like Gecko) Version/3.0.4 Safari/523.10 Accept-Encoding: gzip Accept: text/html,application/xhtml+xml,application/xml Accept-Language: en,en-us;q=0.8,fr;q=0.5,fr-fr;q=0.3 Accept-Charset: ISO-8859-1,UTF-8;q=0.7,*;q=0.7 Referer: http://fabien.info/ • langage de représentation (HTML / RDF) Fabien travaille chez <a href="http://www.inria.fr">Inria</a> <http://www.inria.fr> foaf:member data:fabien
  • 10. 3 fonctions • identification des ressources (URI) • accès aux représentations (HTTP URI) • Encodage des représentations (HTML , RDF, etc.)
  • 11. Les métadonnées et le HTTP Range 14 Surtout ! ne parlons pas du HTTP-Range 14! Code HTTP 200 (OK) 303 (voir autre) 4XX, 5XX (erreur) Résultat … Ils en ont parlé Indication Ressource informationnelle (IR) et Représentation non informationnelle (NIR) ? Tout type de ressource notamment URI des NIR Message Aucune déduction possible d’erreur
  • 12. Le style d’architecture REST  La ressource «  L’état de la ressource  L’état représentationnel de la ressource, d’où l’acronyme REST  Ceci explique pourquoi il n’y a pas à proprement parler de lien sur le Web avant l’apparition d’un acteur comme Google (pourquoi le Web est « devenu un hypertexte »). En lieu et place des liens, on ne trouve en effet que des pointeurs vers des ressources à l’intérieur de représentations d’autres ressources (pointeurs qui sont susceptibles à leur tout de ne pas être déréférençables, ou l’inverse de donner accès à une multitudes de contenus variables, et donc quoi qu’il arrive, de ne pas connecter deux relata). »
  • 13. A une URI ne correspond jamais une « page » Negociation de contenu client http serveur L’ancêtre: System 33 (1991-1993) Servicing Client Application Computers Psychophysically equivalents RPC Rendering service Electronic documents Other encoding  formats appearences database
  • 14. Les mêmes métadonnées au-delà du HTTP Range 14 • communication / protocole (HTTP) GET /centre/sophia HTTP/1.1 Host: www.inria.fr User-Agent: Mozilla/5.0 (Macintosh; U; Intel Mac OS X; de-de) AppleWebKit/523.10.3 (KHTML, like Gecko) Version/3.0.4 Safari/523.10 Accept-Encoding: gzip Accept: text/html,application/xhtml+xml,application/xml Accept-Language: en,en-us;q=0.8,fr;q=0.5,fr-fr;q=0.3 Accept-Charset: ISO-8859-1,UTF-8;q=0.7,*;q=0.7 Referer: http://fabien.info/ Les métadonnées spécifient une variété très importante de formats de représentations : il s’agit moins de réaliser un objet informationnel sans pertes que de multiplier les prises sur l’objet/ressource (cf. ci après)
  • 15. Sur le Web, pas de « ressources anonymes » = montée en généricité Nom Métadonnées Données structurées Importance de « l’engagement éditorial » (Monnin, Gandon, Delaforge) : identifier et individuer des objets + générer et donner accès à leurs représentations
  • 16. Du document à la ressource Ressource : Manipulation indirecte «…» locus Bruno Bachimont : Archivage audiovisuel et numérique: les enjeux de la longue durée
  • 17. Les ressources sont des ombres : not a bug but one of the Web’s greatest features “7.1.2 Manipulating Shadows. Defining resource such that a URI identifies a concept rather than a document leaves us with another question: how does a user access, manipulate, or transfer a concept such that they can get something useful when a hypertext link is selected? REST answers that question by defining the things that are manipulated to be representations of the identified resource, rather than the resource itself. An origin server maintains a mapping from resource identifiers to the set of representations corresponding to each resource. A resource is therefore manipulated by transferring representations through the generic interface defined by the resource identifier.”
  • 18. "Resources are angels, URIs pins" "Naming is printing money" (Larry Masinter)
  • 19. Echec de la référence ? Identification Inaccessibilité Monde URI Accès Autothéticité Monde Pas de salto mortale (B. Latour) à condition de ne pas négliger les médiations (référentialisation)
  • 20. Pas de théorie de la correspondance (méta) web
  • 21. De la référence à la référentialisation (les objets sont des « ombres ») “the presence of an object inherently involves its absence. The reason is simply the standard one: in order for a subject to take an object as an object, there must be a separation between them – enough separation to make room for intrinsic abstraction, of detachment, of stabilization. So it is essentially an ontological theorem of this metaphysics that no object, for any given subject, will be wholly there, in the sense of being fully effectively accessible. Or, to put it more carefully: in order to be present ontologically – i.e., in order to be materially present – an object must also be (at least partially) absent metaphysically, in the sense of being partly out of effective reach.” (Brian Cantwell Smith)  De même qu’un objet n’est jamais entièrement présent, une ressource n’est jamais entièrement accessible, seules ses « représentations » le sont – en tant que coupes de trajectoires. De nombreux philosophes considèrent que le monde ne se compose pas d’objets prédéfinis, pré-individués (au sens de « déjà individué », prêt-à-individuer), en attente d’être désignés ou nommés.  Or, selon les conceptions précédentes, ce que l’on désigne, ce sont davantage des régularités, des patterns, qui demandent à être préservés et maintenus (cf. « l’ange de l’œuvre » chez Etienne Souriau). Comme chez Bruno Latour, la question est bien celle de la subsistance qu’aucune substance ne vient garantir. La subsistance est gagée ici sur un rapport indirect et régulier aux représentations : cf. l’idée de « continuation réticulaire » de Justin Erenkrantz  Les métadonnées spécifient une variété très importante de formats de représentations : il s’agit moins de réaliser un objet informationnel sans pertes que de multiplier les prises sur l’objet/ressource, autrement dit, de l’instaurer de manière plurielle
  • 22. « Il faut désormais varier les prises » (Claude Imbert) L’instauration (E. Souriau) … l’existence accomplie n’est pas seulement un espoir, elle correspond à un pouvoir. Elle exige un faire, une action instauratrice. Cet être accompli dont je parlais tout à l’heure, est œuvre à faire. (…) il en est ainsi de toute chose. J’ai dit : cette table, ces murs sont dans une condition semblable et telle qu’on ne puisse répondre à la question : « Ceci existerait? » que par Plus ou Moins, non par Oui ou Non. Et vous me direz peut-être que j’ai tort, ou que j’exagère, ces choses ayant une existence physique, positive, non susceptible de plus ou moins, et telle qu’il faille bien répondre : physiquement, oui, ces choses existent. (…) je dis que cette table, malgré sa suffisante existence physique, reste encore à peine ébauchée, si je songe aux accomplissements spirituels qui lui manquent. (…) Si bien que si cette table physiquement est faite, par le menuisier, elle est encore à faire, en ce qui concerne l’artiste ou le philosophe. (Etienne Souriau, De l’œuvre à faire)
  • 23. ressource
  • 24. Les ressources : sociétés* & régularités DNS, TCP/IP, Web http://mon.org/ma/ressource  règles négociation calculs composition rendu … … * Au sens de Whitehead ou Tarde … … … … … …
  • 25. Bilan • Les ressources sont les objets quelconques de l’architecture du Web • Des ombres rétives : cf. le « faire faire agir » de la régularité (comme conformité) • Dotées d’une agency distribuée au-delà du sujet et de l’objet : les ressources comme sociétés et l’importance des médiateurs pour la référentialisation (vs. la référence) • La régularité s’entend également au sens de la continuation réticulaire qui caractérise la ressource au titre de la subsistance • Dialectique de la présence (représentations/coupe) et de l’absence (ressources/objet), • Importance du caractère constitutivement inachevé des objets/ressources/règles (« trajets » risqués plutôt que « projets » : pas d’anticipation du suivi de la règle au sens de Wittgenstein, pas de « futurité » au sens de Souriau – des objets non faits mais à faire…)
  • 26. Merci pour votre attention !