la communication orale de mon projet professionnel
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

la communication orale de mon projet professionnel

on

  • 11,624 views

Comment communiquer efficacement à l’oral ? La préparation de mes entretiens réseau et de mes entretiens de recrutement ?

Comment communiquer efficacement à l’oral ? La préparation de mes entretiens réseau et de mes entretiens de recrutement ?

Statistics

Views

Total Views
11,624
Views on SlideShare
11,496
Embed Views
128

Actions

Likes
3
Downloads
358
Comments
0

6 Embeds 128

http://geudensherman.wordpress.com 107
http://www.slideshare.net 13
http://www.netvibes.com 3
http://www.linkedin.com 3
url_unknown 1
https://si0.twimg.com 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

la communication orale de mon projet professionnel Document Transcript

  • 1. la communication orale de mon projet Axel de Font-Réaulx - 2010 http://fr.linkedin.com/in/axel2frx http://www.viadeo.com/fr/profile/axel.de.font-reaulx 1
  • 2. 2
  • 3. sommaire la communication orale > l’entretien réseau > l’entretien de recrutement mes notes 3
  • 4. 4
  • 5. la communication orale > l’entretien réseau 5
  • 6. pourquoi utiliser ses relations dans une recherche d’emploi ? les recrutements par relations, tous secteurs confondus, constituent près de 50 % des embauches. L’impact sur l’emploi est donc considérable. « relations » ne veut pas dire « piston » ! ces deux notions sont souvent confondues. Le piston est beaucoup moins efficace qu’on ne le croit. en revanche, chacun peut utiliser des relations dans sa recherche d’emploi, afin de recueillir des informations, contacter de nouvelles personnes… et finalement élargir son réseau de connaissances. l’objectif principal de la démarche réseau est de vous aider à faire appel à vos relations, d’optimiser l’efficacité de votre recherche par des outils appropriés afin de vous donner toutes les chances de trouver un emploi. 7e niveau … la Reine d’Angleterre ! 1er niveau de contacts 6
  • 7. définition du réseau un réseau de relations, c’est : l’ensemble des personnes, qui par leur travail, leur position dans une entreprise, leur propre réseau peuvent vous faire avancer dans votre recherche d’emploi. mettre en place un réseau de relations, c’est : solliciter plusieurs personnes à des niveaux différents : la famille, les amis, les personnes rencontrées à l’occasion d’activités culturelles, sportives, le voisinage, l’entreprise où vous avez déjà travaillé, effectué un stage, dans laquelle exerce votre conjoint… c’est un lieu où vous avez rencontré des collègues, des clients, des fournisseurs… les relations professionnelles sont de loin les plus efficaces. Mettre en place un réseau personnel ne signifie pas systématiquement « actionner » des relations amicales. n’hésitez donc pas à contacter un ancien fournisseur, même rencontré rarement, un collègue d’un autre service… mais qui ont pu repérer vos compétences, vos atouts… 7
  • 8. les objectifs du réseau l’objectif principal de la démarche réseau est de trouver un emploi à court ou moyen terme. pour se faire, il faut pouvoir développer votre réseau relationnel, mais aussi l’entretenir. votre propre objectif est que les personnes que vous connaissez vous fassent rencontrer d’autres personnes. développer votre réseau c’est donc vous servir de vos relations, ce qui vous permettra : § d’obtenir des informations sur des professions, des domaines d’activités, des entités qui vous intéressent ; § d’identifier des pratiques professionnelles innovantes à mettre en œuvre dans l’exercice de vos activités actuelles § de tester une idée, d’étudier la faisabilité de votre projet professionnel ; § d’être averti d’emplois vacants, de postes ouverts, d’être introduit auprès d’employeurs potentiels. § de vous faire connaître en donnant une image professionnelle de vous votre démarche réseau sera efficace si : § vous savez précisément ce que vous cherchez (définition de votre objectif et identification de vos contacts) ; § vous êtes en mesure d’évaluer ce que chacun peut vous apporter ( Fiche contact) ; 8
  • 9. l’entretien réseau cet entretien doit vous permettre de repartir en ayant atteint l’objectif fixé, mais aussi en obtenant des noms d’interlocuteurs nouveaux. comme tout entretien, cela nécessite une préparation. La recherche d’appui auprès de votre réseau pourra être lancée une fois cette préparation effectuée. constituez une fiche contact réseau pour chacun de vos interlocuteurs afin de construire le déroulé de votre entretien. les conditions de l’entretien § soyez de préférence dans un cadre professionnel et dans le bureau de l’interlocuteur. § prenez des notes dans le courant de l’entretien sans casser l’échange. § prévoyez des cartes de visite, pas forcément votre cv, laissez vos coordonnées. § respectez la durée de l’entretien sur laquelle vous vous êtes initialement engagé. le déroulement de l’entretien § rappelez le lien (nom de la personne qui a permis la mise en relation). § présentez-vous de manière brève et précise. § rappelez le contrat (ce que vous attendez de l’entretien et pourquoi). § écoutez votre interlocuteur. § résumez succinctement l’entretien et rappelez les engagements réciproques. § remerciez. 9
  • 10. l’entretien réseau ce que vous devez éviter lors d’un entretien réseau § confondre entretien réseau et entretien de recrutement. ne vendez pas de façon ostentatoire votre parcours et vos compétences, ne donnez pas votre cv sauf si votre interlocuteur vous le demande en fin d’entretien § avoir une demande floue, qui est une demande de prise en charge à laquelle votre interlocuteur ne peut pas répondre. ex. : « je m’interroge sur ce que je souhaiterais faire… avez-vous des idées pour m’aider … ? » § demander une recommandation. demander plutôt des noms que vous pouvez contacter de la part de l’interlocuteur, cela n’est pas engageant. § relancer à outrance une personne qui manifestement ne veut pas ou ne peut pas vous aider en ce moment. § prendre contact de façon trop rapide, par téléphone par exemple, pour « ne pas importuner ». votre interlocuteur risque de ne pas cerner votre demande et de vous donner des informations partielles, incomplètes et ne répondant pas à votre objectif. 10
  • 11. la lettre ou le mail de remerciement pourquoi une lettre ou un mail de remerciement après l’entretien réseau ? § pour faire preuve de politesse et de considération pour votre interlocuteur. § pour donner à votre interlocuteur une image positive de vous. § pour renforcer la mémorisation de votre visite. § pour lui rappeler ses engagements. § pour maintenir le contact. quand l’envoyer ? le lendemain ou le surlendemain pour : § démontrer votre motivation et votre qualité de suivi. § aider votre interlocuteur à vous mémoriser et à se souvenir de votre entretien. comment rédiger cette lettre ou ce mail ? § remercier pour l’entretien, les conseils et le temps consacré. § synthétiser l’entretien. § rappeler les engagements réciproques § laisser la porte ouverte. § inclure une formule de politesse. 11
  • 12. entretenir le réseau après repositionnement désactiver le réseau dans le cadre de votre recherche d’emploi § désactivez progressivement votre réseau une fois sur votre nouveau poste. § attendez d’être confirmé dans la fonction puis envoyez des remerciements à tous ceux qui vous ont aidé et envoyez vos nouvelles coordonnées professionnelles à l’ensemble de votre réseau. § faites en sorte de garder le contact avec les personnes que vous avez rencontrées durant cette période. cultiver et développer votre réseau tout au long de votre parcours professionnel > donnez à votre tour de votre temps et de vos conseils. > utilisez ce réseau pour vous développer dans vos pratiques et soutenir vos projets professionnels. > gardez le contact avec les membres de votre réseau sans « arrière-pensée ». 12
  • 13. la communication orale > l’entretien de recrutement 13
  • 14. introduction les objectifs du recruteur lors de l’entretien si vous êtes convoqué pour un entretien, c’est que votre candidature a intéressé le recruteur. une étape importante est franchie. en vous rencontrant, le recruteur a deux objectifs : § examiner plus à fond votre candidature en fonction du poste à pourvoir afin de vérifier l’adéquation de l’un par rapport à l’autre. il va essayer de vous évaluer sur trois plans : > vos compétences professionnelles, > votre capacité à vous intégrer à l’équipe et à l’entreprise, > votre motivation à occuper le poste proposé. § vous fournir des explications sur le poste et l’entreprise, et évaluer si votre profil correspond aux exigences de la fonction. l’entretien de recrutement n’est pas à sens unique. C’est avant tout un échange, un dialogue entre : § un recruteur qui cherche une personne compétente pour un poste à pourvoir, § un candidat qui recherche un poste qui lui convienne, qui propose ses services et pose des questions pour connaître le poste. soyez actif et rassurez l’employeur. il a une décision difficile à prendre : choisir le candidat correspondant le mieux au poste à pourvoir. ce qu’il faut garder à l’esprit l’entretien de sélection est un échange d’égal à égal ! § votre interlocuteur cherche la bonne personne à recruter, vous cherchez un poste qui vous convienne. § il propose un poste, vous proposez une expérience et un savoir-faire. l’entretien de sélection est un face à face qui se conclu gagnant / gagnant. mais attention, c’est votre interlocuteur qui mène le débat ! les facteurs de succès de l’entretien quelles sont les conditions de réussite d’un entretien ? § être positif. § être soi-même. § avoir préparé / s’être préparé. 14
  • 15. avant l’entretien préparer le contenu de l’entretien recueillir le maximum d’informations sur le service : > quelles informations ? : taille, fonctionnement, entités… > et aussi : essayer de savoir qui sera votre interlocuteur. § lister les informations que vous souhaitez obtenir : vos questions concernant le poste qui vous permettront de compléter les informations déjà recueillies. ayez bien à l’esprit qu’il ne s’agit pas seulement de convaincre le recruteur, mais aussi de recueillir les éléments qui vous permettront de prendre une décision si le poste vous est proposé : le poste : > champ de responsabilité et activités. > liens fonctionnels : les autres postes ou services avec lesquels vous serez en relation. > liens hiérarchiques, mode de fonctionnement du responsable direct, type d’échanges. > perspectives d’évolution, formation. > équipements, matériel, logiciels. >… pendant l’entretien, vous ne poserez pas forcément toutes vos questions : le recruteur vous apportera probablement certains éléments sans que vous ayez à l’interroger. § préparer ce que vous direz sur vous : > remémorez-vous votre parcours et dégagez les expériences qui pourront plus particulièrement intéresser l’entreprise. demandez-vous ce qui a intéressé l’entreprise chez vous et ce que vous pourriez développer au cours de l’entretien. > demandez-vous ce qui vous intéresse dans le poste. sur quels éléments allez-vous vous appuyer pour présenter votre motivation. > quelles sont éventuellement vos lacunes par rapport au poste. ce qui pourrait vous manquer. comment pourriez-vous y pallier. > préparez vos réponses à certaines questions précises : - disponibilité sur les horaires. - mobilité géographique (oui, non, où…). - date de disponibilité pour prendre un nouveau poste. > listez les questions que l’on risque de vous poser. sachez qu’il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse. l’important est de comprendre l’idée à développer et non de retenir une réponse type. 15
  • 16. avant l’entretien les questions les plus souvent posées passé professionnel > parlez-moi de votre expérience professionnelle ? > quels postes avez-vous occupés jusqu’à présent ? > parmi tout ce que vous avez fait, où avez-vous le mieux réussi ? > qu’avez-vous le plus aimé ? Pourquoi ? motifs de la candidature > qu’est-ce qui vous attire dans cet emploi ? > qu’est-ce qui vous a intéressé dans l’annonce que nous avons fait paraître ? projets de carrière > quels sont vos objectifs professionnels à court / moyen / long terme ? > qu’est-ce qui vous permet de penser que vous réussirez dans l’emploi que nous proposons ? > comment vous représentez-vous le poste que nous proposons ? la personnalité > quelles sont vos principales qualités ? vos principaux défauts ? > décrivez-vous ? > quelles sont les expériences qui ont le plus contribué à la formation de votre personnalité ? > aimez-vous les responsabilités ? > prenez-vous des responsabilités ? > avez-vous déjà dirigé des hommes ? comportement au travail > comment réagissez-vous face à la hiérarchie ? > aimez-vous travailler en groupe ? pourquoi ? > comment vous intégrez-vous dans une équipe ? > comment organisez-vous votre travail ? > comment travaillez-vous ? formation > quelle est votre formation ? > avez-vous gagné de l’argent pendant vos études ? comment ? > avez-vous participé à des activités extrascolaires ? lesquelles ? > avez-vous suivi des stages de formation ? > parlez-vous des langues étrangères ? intérêts extra professionnels > quelles sont vos activités extra professionnelles ? 16
  • 17. avant l’entretien la présentation au début de l’entretien, il est important de savoir se présenter de façon : § brève et synthétique (3 minutes maximum), § structurée et cohérente (quel est le contenu de votre formation ? quels stages avez-vous effectué et que vous ont-ils apporté ?), § ciblée par rapport au poste visé (argumentez sur les compétences déjà développées et les qualités que vous apportez au recruteur), § claire (utilisez un vocabulaire précis et positif), à l’issue, le recruteur doit avoir une idée précise de votre formation, de votre profil (compétences, qualités) et de votre projet, cette présentation doit susciter son intérêt et lui donner envie d’en savoir plus et de vous questionner sur certains points de votre formation et de votre expérience professionnelle. "La véritable éloquence consiste à dire tout ce qu’il faut et à ne dire que ce qu’il faut." François de la ROCHEFOUCAULD c’est enfin la première image que vous renvoyez au recruteur. ne négligez pas l’importance du non verbal (gestuelle, posture, regard, intonation et débit) dans la communication. "La première impression est toujours la bonne, surtout quand elle est mauvaise." Henri JEANSON 17
  • 18. avant l’entretien exemple de trame de présentation 3 minutes § mon état civil § ma formation (mes domaines de formation, mes projets d’études, mon mémoire de fin d’étude, mon investissement associatif …) § mes expériences professionnelles et mes stages (mes compétences développées, les environnements métiers appréhendés) § mon projet 18
  • 19. avant l’entretien exemple de trame de présentation 3 minutes § je m’appelle Francis BLAKE. J’ai 20 ans. § ma formation. je suis titulaire d’un BTS Actions commerciales qui m’a permis durant 2 ans d’étudier le domaine commercial et de la relation client sous différents aspects : la stratégie commerciale mais aussi les techniques de vente, et la gestion du service après vente. J’ai également suivi un enseignement dans le domaine des circuits de la distribution et de la gestion d’un magasin. § j’ai approfondi et mis en pratique ces enseignements théoriques au cours de mes différentes expériences professionnelles depuis 2 ans. § en 2007, j’ai ainsi travaillé durant 1 mois au sein d’une plateforme Logistique chez Décathlon en tant que préparateur de commande. Cette expérience m’a permis de me familiariser avec les techniques de gestion des stocks § mon expérience suivante m’a conduit durant 4 mois au sein d’un magasin Darty en tant que vendeur. Cela m’a en particulier permis de mettre en pratique les techniques d’accueil du client et de vente dans les domaines de l’informatique & de la téléphonie qui m’attirent tout particulièrement. Cette expérience a été couronnée de succès puisque j’ai gagné le challenge du meilleur vendeur stagiaire sur Paris. § l’année suivante, j’ai orienté mon stage vers un autre domaine, la relation client par téléphone, chez Orange en tant que conseiller client. Durant 4 mois, j’ai ainsi pu exercer des activités d’information, de vente, et d’aide à l’utilisation auprès des clients sur la gamme de produits Mobile. J’ai également géré les abonnements des clients et traité des réclamations. J’ai dépassé de 30 % les objectifs de vente qui m’étaient assignés. § mon projet actuel est de poursuivre dans cette orientation professionnelle de la vente de produits et services dans les domaines de la téléphonie et du multimédia auprès des clients grand public et d’ainsi intégrer votre boutique orange en tant que vendeur. 19
  • 20. avant l’entretien exemple de trame de présentation 3 minutes § je m’appelle Julien SOREL. J’ai 23 ans. § ma formation. Après 2 années de classes préparatoires HEC, j’ai intégré l’Ecole Supérieure de Commerce de Montpellier dont je viens d’être diplômée. Les 3 années de formation dans cette grande école m’ont permis de suivre à la fois un enseignement généraliste dans les domaines de la gestion et du management d’entreprise, mais aussi de me spécialiser dans les domaines du marketing et de la communication. § j’ai approfondi et mis en pratique ces enseignements théoriques au cours de mes différentes expériences professionnelles depuis 3 ans. § en 2006, j’ai ainsi travaillé durant 3 mois au sein de la Direction Marketing chez Auchan en tant qu’Assistant Théâtralisation du lieu de vente. Cette expérience m’a permis de me familiariser avec les techniques de conception d’opérations commerciales. § mon expérience suivante m’a conduite durant 5 mois au sein de la Direction Marketing chez Renault en tant qu’Assistant chef de produit lancement d’offre. Cela m’a en particulier permis de mettre en pratique les techniques de réalisation d’outils d’aide à la vente, ainsi que de soutien aux chefs de produit. § l’année suivante, j’ai orienté mon stage vers le domaine du Merchandising, à la Direction des Ventes d’Orange en tant que Chef de projet. Durant 7 mois, j’ai ainsi pu élaborer des supports de PLV, suivre le déploiement de ces supports, et effectuer des études de marché. Cette expérience m’a également permis de travailler en étroite relation avec les chefs de produit lancement d’offre. § mon projet actuel est de poursuivre mon parcours professionnel dans la gestion du lancement des offres de téléphonie mobile et d’internet auprès des clients grand public et d’intégrer votre direction en tant que chef de produit. 20
  • 21. avant l’entretien exemple de trame de présentation 3 minutes § je m’appelle Pauline Durant. J’ai 38 ans. Je suis diplômée de L’EDHEC, complété par un DESS de Marketing à Dauphine. § mon métier : Je suis responsable du marketing de la branche produits frais chez Globus France depuis 4 ans. J’ai notamment été chargée de lancer en 2006, la célèbre marque Glob sur le marché Français. En 2 ans cette dernière a pris 18% de part de marché et est devenue la n°2 du marché national. § mon parcours professionnel a commencé en 1997 chez Nestlé en tant que chef de produit. J’étais notamment chargée de concevoir et de lancer au niveau international des nouveaux produits sur le marché de l’eau embouteillée entrée de gamme tels que Nestlé Pure Life. § en 2001, j’ai décidé d’orienter ma carrière vers le management d’équipe. J’ai ainsi occupé les fonctions de chef de groupe marketing dans le secteur des lessives chez Henkel durant 4 ans. J’ai notamment recruté et animé une équipe de 10 chefs de produit avec pour résultat notable le lancement pour l’Europe de Persil Gel, première lessive en gel. § en 2005, après des contacts avec un chasseur de tête et je suis donc entré chez Globus France. § aujourd’hui j’ai 4 principales compétences : > la première est la maîtrise de tous les aspects du marketing : analyse marché, définition de la stratégie et optimisation du marketing-mix. > la 2ème est une réelle expertise en terme de lancement ou de repositionnement de marque. > la 3ème est le management d’équipe : recrutement, animation et motivation. > enfin la 4ème la parfaite maîtrise de l’anglais et la capacité à travailler dans un environnement international. § mon projet actuel est de prendre la direction marketing Europe d’un groupe alimentaire international. 21
  • 22. avant l’entretien exemple de trame de présentation 3 minutes § je m’appelle Gustave Alphonse ARTHUR PHILIBERT. J’ai 40 ans. Je suis marié, j’ai 4 enfants. J’ai un DEUG de Sciences Economies. § mon métier . Je suis aujourd’hui responsable d’un pôle de webmestres depuis 4 ans chez France Telecom Formation. J’ai ainsi, en particulier, la responsabilité d’encadrer d’une équipe de 10 personnes ainsi que de gérer un portail de 4 sites intranet. J’ai également la charge de piloter des projets visant à transformer le Système d’Information Ressources Humaines du groupe. § mon parcours professionnel a commencé en 1993 chez France Telecom en tant qu’administrateur système et bases de données. J’avais ainsi la responsabilité de serveurs UNIX et Windows ainsi que d’une dizaine de bases de Données. § en 1998, j’ai décidé de capitaliser sur cette expertise technique pour m’orienter vers le domaine pédagogique et je suis devenu formateur concepteur chez France Telecom Formation. J’étais chargé de concevoir et d’animer en multi mode des formations dans le domaine des bases de données, des serveurs, des réseaux et d’intranet/internet. § en 2003, j’ai souhaité m’orienter vers la gestion de projet formation et le domaine multimédia. J’ai ainsi occupé un poste de chef de projet multimédia au Ministère de la Fonction Publique durant 2 ans. J’avais pour mission en particulier de concevoir et mettre en place la nouvelle version du portail gouvernemental sur la fonction publique mais aussi d’animer un réseau de contributeur à ce site. § mon parcours m’a permis successivement de développer des compétences dans 4 grands domaines : > le domaine informatique avec une expertise sur les serveurs, les bases de données et les réseaux, > le domaine de l’ingénierie pédagogique et de formation, > le domaine du multimédia et plus particulière de la conception et la gestion de portails et de sites internet et intranet, > enfin le domaine de la gestion de projets dans des domaines différents que sont l’informatique et la formation § mon projet actuel est d’intégrer votre poste qui me permet de conjuguer mes 4 domaines de compétences. 22
  • 23. avant l’entretien l’argumentation avant l’entretien de recrutement, préparez votre argumentation en étudiant la présentation du poste visé. intitulé du poste visé : formation - compétences - qualités = ce que je peux faire + - intérêts - motivations = ce que je veux faire + - 23
  • 24. avant l’entretien l’argumentation avant l’entretien de recrutement, préparez votre argumentation en étudiant la présentation du poste visé. intitulé du poste visé : 1. points clés du poste objectif : savoir reformuler les principaux axes du poste, identifier les difficultés, formuler ma vision du poste § § § § 2. ce que j’apporte objectif : cerner les domaines de formations étudiés, les compétences métier et les qualités personnelles qui donnent de la valeur à ma candidature domaines de formation étudiés / compétences métier pertinentes par rapport au poste § § § § qualités personnelles pertinentes par rapport au poste § § § § 3. mon intérêt pour le poste objectif : savoir argumenter ma motivation § § § § 4. questions objectif : transmettre ma motivation en préparant des questions (4/5) à poser en entretien § § § § 24
  • 25. avant l’entretien la préparation psychologique le recruteur a retenu votre candidature. il vous a sélectionné. il a donc un a priori positif sur vous. vous aussi, vous devez croire en vous. partez gagnant. projetez-vous dans le poste, dans l’entreprise. § traquez le tract : ce qui serait anormal, c’est de ne pas l’avoir. respirez, détendez-vous, marchez avant l’entretien. évacuez le mauvais stress, mais gardez du stress positif, celui qui vous permet de rester concentré et attentif. § si l’hyper émotivité vous guette, prévoyez de l’annoncer d’entrée de jeu ; cette franchise va décontracter tout le monde. votre interlocuteur sera plus attentif à vous mettre à l’aise. 25
  • 26. avant l’entretien la veille … § à préparer : > un bloc-notes et de quoi écrire o > votre cv o > tout type d’illustration ou de document susceptible de lui être soumis pour expliquer vos activités précédentes o > la liste des questions à poser o > éventuellement une copie de vos diplômes o § à faire : > prévoir une tenue soignée, mais dans laquelle vous vous sentirez à l’aise o > se remémorer les données mentionnées sur votre CV o > classer soigneusement tous ces documents de façon à pouvoir les retrouver sans hésitation o 26
  • 27. pendant l’entretien le verbal / le non verbal pendant l’entretien, le recruteur va chercher à cerner vos motivations et vos compétences pour le poste, ainsi que vos centres d’intérêt. il abordera peut-être également certains aspects de votre vie privée. le fond sera important : les compétences, votre formation et les expériences présentées, les informations recueillies sur le poste, etc. la forme et le « non verbal » seront également décisifs, pour vous et pour le recruteur. § la présentation : évitez les couleurs vives, restez classique et sobre. § l’attitude : soyez vous-même, mais attention aux postures connotées : > si vous reculez, vous cherchez à vous protéger > si vous avancez, vous cherchez à convaincre > si vous gardez la même position, vous êtes rigide > si vous croisez les bras, vous êtes en position de fermeture § le regard a aussi son importance. regardez votre interlocuteur dans les yeux sans pour autant le fixer. § l’élocution : entraînez vous à parler distinctement (diction), et clairement (ne parlez pas trop vite). rendez vivant votre discours en travaillant votre intonation. § l’expression orale : construisez des phrases courtes avec un vocabulaire ajusté, sans être trop technique. soyez positif dans vos propos, bannissez les termes tels que « problèmes, malheurs, échecs…» FOND Verbal : 30 % FORME Non verbal : 70 % 27
  • 28. pendant l’entretien les attitudes pendant l’entretien § répondre franchement, être soi-même. § savoir développer les arguments qui donnent du poids à sa candidature. se mettre en valeur sans se vanter. montrer son implication et son sens de l’initiative. § choisir le moment opportun pour poser ses questions. § faire parler : il n’est de recruteur qui n’aime à parler de sa vie professionnelle. on peut ainsi obtenir indirectement beaucoup d’informations sur l’entreprise et son interlocuteur. § rester concentré. § être à l’écoute : soyez attentif à ce que dit votre interlocuteur pour comprendre ce qu’il souhaite. § apporter des réponses précises et professionnelles. ne développer les réponses que si le recruteur le demande ou semble particulièrement intéressé. § parler sans timidité, mais sans agressivité. § savoir poser des questions pertinentes, montrant votre intérêt. § être concret, donner des illustrations, citer des réalisations et des résultats précis. § le fond de votre discours doit être en harmonie avec votre attitude physique (sinon, dysharmonie, in congruence). § si une question ne semble pas suffisamment claire, reformuler, ne pas hésiter à faire répéter. § se rappeler que l’enjeu est aussi important pour votre interlocuteur que pour vous-même (il ne doit pas se tromper). § adoptez une posture « tonique », regardez la personne qui vous reçoit. § n’interrompez pas votre interlocuteur. le déroulement classique d’un entretien § accueil et présentations. § explications du cadre et de la nature de l’entretien. § échange d’informations de la part : > du candidat (exposé, réponse aux questions), > du recruteur (présentation du poste, réponse aux questions). § information voire négociation des modalités de collaboration. § précisions sur la suite de vos relations et conclusion de l’entretien. 28
  • 29. pendant l’entretien les différentes techniques utilisées par le recruteur lors de l’entretien § l’entretien directif : c’est le recruteur qui prend en main l’entretien : il choisit les thèmes à aborder et leur succession, pose des questions, vous propose en fin d’entretien de répondre aux vôtres. § l’entretien non-directif : après avoir posé une question ouverte (« parlez-moi de vous »), l’interviewer accompagne le candidat en lui reformulant ce qu’il vient de dire. ces reformulations n’induisent pas le contenu de l’entretien ; le candidat a toute liberté pour structurer l’entretien. la technique non-directive se reconnaît aux reformulations du discours des candidats, au peu de questions posées par l’interviewer par voie de conséquence, aux silences qui jalonnent le cours de l’entretien. § l’entretien semi-guidé : c’est la méthode la plus utilisée, parce qu’elle correspond le mieux aux objectifs de l’interviewer : > obtenir des renseignements précis, donc nécessité de poser des questions précises, c’est-à-dire d’être directif à un moment ou à un autre de l’entretien. > connaître vos motivations, les approfondir, donc nécessité de vous comprendre, de vous écouter, c’est-à-dire d’être non-directif à un moment ou à un autre de l’entretien. § la mise en situation professionnelle : cette technique peut être utilisée au cours d’un entretien. elle consiste à vous placer dans une situation simulée en rapport avec les responsabilités du poste à pourvoir. 29
  • 30. pendant l’entretien votre interlocuteur : différents styles de comportement § directif ou contrôlant : peu sympa. fonceur. son adversaire est le temps. son bureau est clean. avec lui : > il a 30 minutes à vous consacrer, pas une de plus. > si vous lui donnez un rapport à étudier, il lira l’introduction et la conclusion. > il pose des questions précises et concises, il en attend de même de vos réponses. > allez à l’essentiel. § conciliant : > il va vous demander si vous n’avez pas eu de difficulté pour venir. > il va vous mettre à l’aise. > il répond « oui » ou « très bien » à vos réponses. Attention, cela ne veut pas dire qu’il est en accord avec vous. Simplement il accuse réception de votre réponse. avec lui : > on se sent bien en sa présence, attention de ne pas perdre votre stress positif. > ne pas baisser la garde. § expressif : > « il dit tout haut ce qu’il pense tout bas ». > il ne cache pas ses états d’âme. avec lui : > il a besoin d’être valorisé. > ne lui enlevez pas son pouvoir de conduite d’entretien. § analytique / analysant : > son bureau est encombré de beaucoup de dossiers, mais il s’y retrouve. > il va passer en revue l’ensemble de votre parcours. > il a besoin de détails. > il observe. > si vous lui donnez un rapport à étudier, il le lira page par page. avec lui : > fournir des réponses précises et professionnelles. 30
  • 31. pendant l’entretien la conclusion de l’entretien quand l’entretien est sur le point de se terminer, l’interlocuteur dit quelque chose du genre : « avez-vous d’autres questions à poser ? ». il sera important de savoir conclure : qui fait quoi, quand et comment ? > délai de décision, > qui rappelle qui, > ouvrir sur les suites de l’entretien. si possible se faire préciser le processus de décision. vos commentaires finaux devront comporter : > une confirmation de votre intérêt pour le poste, > une confirmation des délais de reprise de contact, des remerciements. > restez concentré et attentif jusqu’à la sortie de l’entreprise. 31
  • 32. après l’entretien après votre entrevue, votre interlocuteur fera le bilan de l’entretien et décidera de la suite à lui donner. il pèsera le pour et le contre car il est rare que tout concorde exactement. de votre côté, ayez la même démarche : « le poste est-il compatible avec mes attentes, mes compétences, ma personnalité ? ». si le recruteur tarde trop à vous recontacter, prenez l’initiative de la rappeler. envoyez un mot de confirmation reprenant les termes de la conclusion. objectif : § remercier § laisser une trace § permettre à votre interlocuteur de se remémorer votre entretien. analyse de l’entretien lorsque l’entretien est terminé, re-défilez le film et analysez son déroulement : § comment cela a-t-il marché ? § vous a-t-on posé des questions auxquelles vous n’avez pas été capable de répondre ? si oui, soyez prêt à y répondre une prochaine fois § quelles questions avez-vous posées et oubliées ? § comment avez-vous été apprécié par votre interlocuteur ? § que faudra-t-il améliorer ? : > retravailler les points forts et les points faibles de vos compétences par rapport au poste > si le délai de réflexion est important, remerciez par lettre en confirmant votre intérêt pour le poste. 32
  • 33. mes notes 33
  • 34. mes notes 34
  • 35. mes notes 35