INSTITUT NATIONALDE LA STATISTIQUEET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES  DIRECTEUR DE LA PUBLICATION           Cette étude a été rendu...
Dans les Pays de la Loire, l’État et le Conseil régional ont souhaité se doter en 2010 d’une stratégie régionalede l’innov...
Sommaire                                                                              Avant-propos         1              ...
SynthèseSynthèse                                                                                                          ...
Synthèseproductif1. En particulier, ces petites                   nationale par un surcroît important                     ...
Atouts et handicaps des entreprises des Pays de la Loire audéveloppement des pratiques innovantesUn environnement économiq...
Atouts et handicaps des entreprises des Pays de la Loire audéveloppement des pratiques innovantesdes pratiques innovantes,...
De nombreuses unités de taille moyenne dans les Pays de la LoireLa R&D, condition ni nécessaire ni                    Prop...
Atouts et handicaps des entreprises des Pays de la Loire audéveloppement des pratiques innovantes30 200 emplois salariés d...
Nantes est spécialisée dans les télécommunications, Angers dans la fabrication France Télécom, TDF, TF1 avec TV Breizh,de ...
Atouts et handicaps des entreprises des Pays de la Loire audéveloppement des pratiques innovantes                         ...
Innovation des entreprises dans les pays de la loire juin 2011 insee
Innovation des entreprises dans les pays de la loire juin 2011 insee
Innovation des entreprises dans les pays de la loire juin 2011 insee
Innovation des entreprises dans les pays de la loire juin 2011 insee
Innovation des entreprises dans les pays de la loire juin 2011 insee
Innovation des entreprises dans les pays de la loire juin 2011 insee
Innovation des entreprises dans les pays de la loire juin 2011 insee
Innovation des entreprises dans les pays de la loire juin 2011 insee
Innovation des entreprises dans les pays de la loire juin 2011 insee
Innovation des entreprises dans les pays de la loire juin 2011 insee
Innovation des entreprises dans les pays de la loire juin 2011 insee
Innovation des entreprises dans les pays de la loire juin 2011 insee
Innovation des entreprises dans les pays de la loire juin 2011 insee
Innovation des entreprises dans les pays de la loire juin 2011 insee
Innovation des entreprises dans les pays de la loire juin 2011 insee
Innovation des entreprises dans les pays de la loire juin 2011 insee
Innovation des entreprises dans les pays de la loire juin 2011 insee
Innovation des entreprises dans les pays de la loire juin 2011 insee
Innovation des entreprises dans les pays de la loire juin 2011 insee
Innovation des entreprises dans les pays de la loire juin 2011 insee
Innovation des entreprises dans les pays de la loire juin 2011 insee
Innovation des entreprises dans les pays de la loire juin 2011 insee
Innovation des entreprises dans les pays de la loire juin 2011 insee
Innovation des entreprises dans les pays de la loire juin 2011 insee
Innovation des entreprises dans les pays de la loire juin 2011 insee
Innovation des entreprises dans les pays de la loire juin 2011 insee
Innovation des entreprises dans les pays de la loire juin 2011 insee
Innovation des entreprises dans les pays de la loire juin 2011 insee
Innovation des entreprises dans les pays de la loire juin 2011 insee
Innovation des entreprises dans les pays de la loire juin 2011 insee
Innovation des entreprises dans les pays de la loire juin 2011 insee
Innovation des entreprises dans les pays de la loire juin 2011 insee
Innovation des entreprises dans les pays de la loire juin 2011 insee
Innovation des entreprises dans les pays de la loire juin 2011 insee
Innovation des entreprises dans les pays de la loire juin 2011 insee
Innovation des entreprises dans les pays de la loire juin 2011 insee
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Innovation des entreprises dans les pays de la loire juin 2011 insee

3,283

Published on

L'innovation des entreprises dans les Pays de la Loire

Jean COLLOBERT, Nicole GICQUAUD, Delphine LEGENDRE et Sébastien SEGUIN (Insee)

http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?reg_id=3&ref_id=17575

Published in: News & Politics, Travel, Business
0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
3,283
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
65
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Transcript of "Innovation des entreprises dans les pays de la loire juin 2011 insee"

  1. 1. INSTITUT NATIONALDE LA STATISTIQUEET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES DIRECTEUR DE LA PUBLICATION Cette étude a été rendue possible grâce à un partenariat financier entre Jean-Paul FAUR l’État et le Conseil régional. RÉDACTEUR EN CHEF La réalisation de cet ouvrage a été coordonnée par la direction régionale Sylvain DUVERNE de l’Insee des Pays de la Loire. Les organismes suivants ont également été associés à la réalisation de cette étude : SECRÉTARIAT DE RÉDACTION ET CONTACTS PRESSE - la Région des Pays de la Loire ; Clémence CULY - la Préfecture de région des Pays de la Loire - Secrétariat général aux Véronique REMONDINI affaires régionales (Sgar) ; Charlotte RIEGL - la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consom- CONCEPTION-COORDINATION mation, du travail et de l’emploi (Direccte) ; Sébastien SEGUIN (Insee) - la Délégation régionale à la recherche et à la technologie (DRRT). RÉDACTION Jean COLLOBERT Le comité de pilotage de l’étude était composé de : Nicole GICQUAUD Delphine LEGENDRE - Maud POUPARD (Préfecture de région des Pays de la Loire - Sgar) ; Sébastien SEGUIN (Insee) - Katia CHAUVEAU (Conseil régional) ; EXPLOITATION DES DONNÉES - - Annabelle GUIVARCH (Direccte) ; CARTOGRAPHIE - Olivier MÉNARD (DRRT) ; Maxime SIMONOVICI - Benoît BUISSON, Jean COLLOBERT, Nicole GICQUAUD, MISE EN PAGE - IMPRIMEUR Delphine LEGENDRE, Romain LESUR et Sébastien SEGUIN (Insee). Grand Large Photos : Fotolia Prix : 14,50 €ISBN : 978-2-11-056137-8CODE SAGE : IDOS04344© INSEE Pays de la Loire - Juin 2011INSEE Pays de la Loire105, rue des Français LibresBP 67401 - 44274 NANTES cedex 2Tél. : 02 40 41 75 75Fax : 02 40 41 79 39Informations statistiques au09 72 72 4000 (prix d’un appel local)www.insee.fr/pays-de-la-loire
  2. 2. Dans les Pays de la Loire, l’État et le Conseil régional ont souhaité se doter en 2010 d’une stratégie régionalede l’innovation, partagée entre tous les acteurs de la recherche et de l’innovation. Celle-ci doit permettre auxPays de la Loire de devenir un territoire d’innovation en phase avec son potentiel économique. Elle fixe entreautres pour objectif d’accroître la capacité d’innovation des petites et moyennes entreprises. Ceci supposed’ouvrir les entreprises faiblement innovantes à l’innovation dans son acception la plus complète - innovationtechnologique, mais aussi innovation de produit, de procédé, d’organisation ou de marketing - de permettre ladiffusion technologique et de valoriser la recherche des entreprises déjà innovantes. Ce dossier a pour objectifde permettre une meilleure appréhension des processus d’innovation mis en œuvre dans les entreprises, quiconstitue un enjeu en termes d’emploi et de développement économique, crucial dans la situation économiqueactuelle.Les résultats de l’enquête innovation, réalisée à l’automne 2009, ont alimenté l’essentiel des analyses duprésent dossier. Cette enquête se déroule tous les deux ans au niveau national et européen. Elle vise à fournirdes informations quantitatives sur la place de l’innovation dans les entreprises et sur des aspects particuliersdu processus d’innovation tels que les formes et les dépenses d’innovation, les sources d’information et decoopération ou encore les motivations liées à l’innovation. L’édition 2009 est la première qui ait donné lieu àdes extensions régionales en complément du dispositif national, qui ont concerné sept régions. Les Pays de laLoire ont pu bénéficier de cette opération, grâce à un partenariat financier entre l’État et le Conseil régional. Cesont ainsi quelque 1 300 entreprises de 10 à 249 salariés qui ont été interrogées, sur le champ des secteurs del’industrie d’une part, des services technologiques d’autre part.Cet ouvrage est structuré en trois grandes parties : un diagnostic sur la « machine à innover », qui analyseles atouts et les handicaps de la région ; une analyse de la mesure et des caractéristiques de l’innovation desentreprises de la région et enfin, un développement sur les objectifs et les moyens en faveur de l’innovation dansles Pays de la Loire ; des explications sont proposées quant aux tendances et aux phénomènes spécifiques à larégion des Pays de la Loire.L’étude a été menée en partenariat entre l’Insee, la Préfecture de région et le Conseil régional des Pays de laLoire. La Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi(Direccte) et la Délégation régionale à la recherche et à la technologie (DRRT) ont également été associées à laréalisation de cet ouvrage.Ce socle d’analyses est destiné à tous ceux qui s’intéressent aux problématiques de l’innovation et de la rechercheet développement. En particulier les acteurs de l’innovation, qu’ils soient institutionnels, établissementsd’enseignement supérieur, entreprises ou structures de diffusion de l’innovation, y trouveront matière pouradapter leurs actions en faveur de l’innovation. Les partenaires forment le vœu que cette contribution surl’innovation des entreprises dans la région soit utile aux débats visant à favoriser et renforcer l’innovation desentreprises dans les Pays de la Loire. Le Préfet de la région Le Président du Conseil régional Le directeur régional Pays de la Loire, des Pays de la Loire de l’Insee des Pays de la Loire Préfet de Loire-Atlantique Jean DAUBIGNY Jacques AUXIETTE Jean-Paul FAUR
  3. 3. Sommaire Avant-propos 1 Synthèse 3 Atouts et handicaps des entreprises des Pays de la Loire au développement des pratiques innovantes Un environnement économique assez favorable à l’innovation > 5 Encadré : Les acteurs de l’innovation dans la région des Pays de la Loire 11 Encadré : Les dispositifs d’aide à l’innovation 13 30 000 emplois de conception et recherche en Pays de la Loire > 14 Peu de recherche et développement dans les entreprises > 18 Mesure et caractéristiques de l’innovation des entreprises des Pays de la Loire Taux d’innovation des entreprises : l’industrie ne manque pas d’atouts > 21Encadré : La France en milieu de peloton des pays européens pour l’innovation des entreprises 27 L’innovation « verte » : deux entreprises industrielles sur trois en Pays de la Loire > 28 Objectifs et moyens mis en œuvre pour développer l’innovation dans les Pays de la Loire Des coopérations fréquentes dans les entreprises innovantes > 31 La recherche et développement, au cœur des activités d’innovation technologique > 34 Un soutien important des banques en faveur de l’innovation des entreprises > 39 L’enquête européenne sur l’innovation 43 Pour en savoir plus 44
  4. 4. SynthèseSynthèse Sébastien SEGUIN (Insee)I nnover, c’est introduire un élément, Reflétant la volonté de l’Europe de Si la recherche et développement (R&D) matériel ou immatériel, nouveau ou promouvoir la croissance économique ne constitue qu’un élément parmi différent dans l’activité économique. tout en préservant l’environnement, d’autres du processus global d’innova-Dans la compétition mondiale, l’inno- la dimension environnementale a, par tion, elle joue positivement sur son inten-vation constitue un facteur essentiel de ailleurs, été ajoutée à la stratégie de sité. Or, le bilan de la recherche régionalecroissance des entreprises. Elle permet Lisbonne. Décidée en 2000 par le Conseil s’avère mitigé au regard du potentielaux entreprises françaises et européennes européen, celle-ci visait à faire de l’Union économique de la région : les Pays dede rester compétitives, malgré des coûts européenne l’économie de la connais- la Loire ne se placent qu’au 9e rang dessalariaux plus élevés que ceux des pays sance la plus compétitive au monde régions de métropole pour le niveau deémergents. Elle est, en conséquence, une à l’horizon 2010. Dans les Pays de la dépenses en R&D et au 17e rang pourcondition nécessaire de la pérennité des Loire, trois entreprises sur cinq ont ainsi l’effort en matière de R&D avec moins deemplois. Elle permet aussi de répondre déclaré avoir mis en œuvre de l’innova- 1 % du produit intérieur brut qui lui estau besoin de diversité des consomma- tion environnementale. La réduction des consacré en 2008. Les dépenses en R&Dteurs et contribue ainsi directement à coûts constitue la motivation principale sont néanmoins en progression sensiblel’amélioration de leur satisfaction. de ces entreprises qui affirment innover depuis quelques années, aussi bien dans au bénéfice de l’environnement. le secteur privé que dans le secteurUne définition public. Bien qu’également en augmenta-de l’innovation harmonisée Les Pays de la Loire tion soutenue, le nombre de chercheursau niveau international disposent d’atouts rapporté au nombre d’habitants reste lui favorables à l’innovation aussi inférieur à la moyenne nationale.Selon le Manuel d’Oslo, qui fait office La région est cependant bien placée ende référence pour la définir au niveau La région des Pays de la Loire dispose ce qui concerne la proportion d’étu-international, l’innovation déployée au d’atouts favorables au développement diants en formation d’ingénieur. Plussein des entreprises intègre plusieurs des pratiques innovantes. La forte généralement, elle est bien dotée en éta-étapes, de la recherche fondamentale à croissance de sa population, un PIB par blissements d’enseignement supérieur,la présentation commerciale, en passant habitant assez élevé et le taux d’emploi bien répartis sur le territoire.par l’étape obligée de l’innovation appli- le plus élevé des régions françaises témoignent de son dynamisme et de La région bénéficie également d’atoutsquée. Elle peut ainsi revêtir différentes son attractivité, sources d’emplois et de à travers des domaines de compétenceformes : richesses, mais aussi d’innovation. La diversifiés et reconnus : agroalimentaire,- l’innovation de produit ou de prestation horticulture et maraîchage, mécanique et consiste à introduire sur le marché un région peut, en outre, s’appuyer sur un tissu de petites et moyennes entreprises matériaux, informatique et électronique, produit, bien ou service, nouveau ou santé et biotechnologies… Elle accueille significativement amélioré au regard de (PME) très dynamique et sur la diversité de ses activités économiques. Le tissu ainsi 7 des 71 pôles de compétitivité ses caractéristiques essentielles ; du territoire national, dont 2 à vocation industriel y est dense et il reste actif- l’innovation de procédé correspond à la mondiale et 4 interrégionaux. Ceux-ci ont (4e région industrielle française en termes mise en œuvre de nouvelles techniques été mis en place dans le but de développer de niveau de valeur ajoutée). La région pour la production de biens ou la réali- des synergies et des projets collaboratifs rattrape progressivement son retard dans sation de prestations de services ; et innovants entre des entreprises, des les services, avec récemment une forte- l’innovation d’organisation est la expansion des services aux entreprises laboratoires de recherche et des établis- mise en place d’un nouveau mode et des activités financières et immobiliè- sements de formation. De plus, d’autres de fonctionnement, d’une nouvelle res. Chaque grande agglomération de la dynamiques de filières, favorables au déve- méthode d’organisation du travail ou région accueille ainsi, à présent, deux ou loppement économique, semblent émerger des relations externes qui doit résulter trois filières tertiaires d’excellence. dans les Pays de la Loire : bois et habitat de décisions stratégiques prises par la de demain, industries de la construction, direction ; Cette mue économique des Pays de la éco-technologies par exemple. Loire s’est accompagnée d’un dévelop-- l’innovation de marketing est la mise pement de son capital humain : 30 000 Les entreprises en œuvre de concepts ou de stratégies emplois sont dédiés à l’innovation industrielles innovent de vente nouveaux ou qui diffèrent si- technologique dans les métiers de la gnificativement des méthodes de vente un peu plus qu’ailleurs… conception et de la recherche, ce qui antérieures. classe la région Pays de la Loire au Sur 100 entreprises industrielles de 10 àSi l’innovation de produit peut consister 4e rang des régions métropolitaines, 249 salariés situées dans les Pays de laà introduire un produit nouveau sur le hors Île-de-France. La métropole Nantes- Loire, 53 ont déclaré avoir innové entremarché, elle peut aussi être qualifiée Saint-Nazaire est le pivot de cette mon- 2006 et 2008. Ce taux d’innovation estd’« innovation de rattrapage » lorsqu’il tée en gamme qui devra se poursuivre, un peu plus élevé qu’en moyenne natio-s’agit pour l’entreprise d’un produit via une pérennisation des démarches nale (+ 2 points) et surtout que dans lesnouveau ou amélioré de manière signifi- de métropolisation, notamment pour régions Nord-Pas-de-Calais et Provence-cative, mais qui était déjà proposé par consolider son positionnement parmi les Alpes-Côte d’Azur (+ 7 points), assezses concurrents. pôles métropolitains européens. comparables par leur taille ou leur tissu 3 insee pays de la loire - l’innovation des entreprises dans les pays de la loire - juin 2011
  5. 5. Synthèseproductif1. En particulier, ces petites nationale par un surcroît important particulier les services technologiqueset moyennes unités innovent davantage d’innovation des unités industrielles (édition, production de films, de vidéoqu’ailleurs dans certains secteurs indus- dotées d’un capital humain dédié à ou de musique, programmation et dif-triels comme la fabrication informatique, l’innovation significatif (+ 8 points). A fusion, conseil et informatique, servicesélectronique, optique et d’équipements contrario, la région se caractérise par d’information, recherche et développe-électriques, les industries agroalimen- un déficit conséquent d’innovation des ment scientifique). Dans ce secteur destaires et la fabrication de produits en unités industrielles cumulant peu de services technologiques, les petites etcaoutchouc et en plastique. C’est surtout capital humain, faible taille et taux d’in- moyennes unités de la région présententl’innovation d’organisation qui est plus vestissement bas (– 8 points par rapport néanmoins un léger déficit d’innovationrépandue dans les entreprises indus- à la moyenne nationale). par rapport à la moyenne nationale : surtrielles régionales que dans celles des Pour leurs activités d’innovation en produit 100 entreprises de 10 à 249 salariésautres régions. ou procédé, quatre entreprises industriel- situées dans les Pays de la Loire, 60Ce surcroît d’innovation s’explique pour les sur dix ont collaboré de façon active ont déclaré avoir innové entre 2006 etprès de la moitié par la différence de avec d’autres entreprises ou organismes. 2008, contre 62 au niveau national. Lesstructure entre les tissus industriels Dans la région, ces coopérations nouées entreprises des services technologiquesrégionaux et nationaux : les entreprises dans les processus d’innovation privilé- de la région, plus récentes, ne semblentindustrielles des Pays de la Loire sont gient davantage la proximité que dans ainsi pas bénéficier du même « fonction-plus grandes et davantage présentes les autres régions, surtout pour les unités nement historique » que l’industrie.sur des secteurs d’activité propices à de petite taille : ces collaborations se Le déficit d’innovation est particu-l’innovation. L’autre moitié de ce surcroît font en majorité avec des partenaires de lièrement marqué dans les activitésd’innovation relève donc d’autres facteurs marché (fournisseurs, clients, entreprises informatiques et services d’informationdits « résiduels », comme le dynamisme du même secteur…) et des partenaires (– 6 points). La taille et les secteurspropre à l’industrie régionale. situés dans la région. d’activité dans lesquels les entreprisesLa taille de l’entreprise, l’appartenance Les entreprises prennent un risque en des services technologiques des Paysà un groupe ou un réseau d’enseigne innovant. Pour financer leurs projets, elles de la Loire sont davantage présentes,et la dimension du marché sur lequel utilisent majoritairement leurs ressources sont pourtant globalement favorables àintervient principalement l’entreprise internes, surtout les plus grandes. Mais l’innovation ; quant aux activités de R&D,constituent autant de facteurs favorables les ressources financières externes, elles ne sont pas moins importantes queà l’innovation dans l’industrie. Ainsi, les privées comme publiques, restent un dans les autres régions. De plus, si elles53 % des entreprises industrielles qui appoint nécessaire pour les plus petites. ne bénéficient pas autant de finance-ont innové dans les Pays de la Loire ont Dans les Pays de la Loire, les établisse- ments des banques que les entreprisesdégagé un chiffre d’affaires représentant ments financiers soutiennent particulière- industrielles, elles reçoivent en revanche68 % du chiffre d’affaires de l’ensemble ment l’effort d’innovation des entreprises davantage d’aides publiques : celles-cides entreprises industrielles de la région. industrielles de moins de 50 salariés : ils sont versées directement par des institu-Pour autant, dans les Pays de la Loire, les financent ainsi 26 % du montant alloué tions de niveau régional ou national, ouentreprises industrielles dont le marché aux projets innovants de ces entreprises, sont liées à des dispositifs d’incitationest essentiellement local innovent davan- contre 18 % au niveau national. Cette à l’innovation tels que le crédit d’impôttage que ce même type d’entreprises au particularité peut être reliée à l’existence recherche.niveau national (+ 5 points) et bien plus dans la région d’un environnement bancaire de proximité, notamment d’un Ce secteur des services technologiquesencore dans les régions comparables de semble cependant présenter des fai-Provence-Alpes-Côte d’Azur et Nord-Pas- réseau dense de banques mutualistes ou à implantation régionale. blesses qui le pénalisent dans sesde-Calais (+ 11 points). De même, les activités d’innovation. Outre le déficitentreprises industrielles indépendantes Au final, pour les entreprises indus- de coopération à l’international desde la région innovent en plus grand trielles des Pays de la Loire, un cercle entreprises innovantes de ce secteur,nombre que celles des autres régions vertueux régional semble ainsi exister. les choix de localisation effectués par(+ 4 points). En effet, le surcroît d’innovation par les têtes de groupe ou de réseau jouentAussi, si au niveau national, la taille de rapport à la norme nationale concerne sans doute aussi un rôle : alors qu’ellesl’entreprise - appréhendée par l’inter- surtout les unités indépendantes, celles devraient être motrices dans le proces-médiaire du chiffre d’affaires réalisé - ayant principalement un marché local, sus d’innovation régional, les entreprisesconstitue le premier facteur permettant et elle se traduit par une coopération de appartenant à des groupes ou réseauxde distinguer les unités industrielles proximité ; il est en outre favorisé par un d’enseigne innovent moins fréquemmentinnovantes des non innovantes, suivi de financement bancaire de confiance et que les entreprises indépendantes régio-la dimension du marché, il en va diffé- local. Ce cercle vertueux peut s’expliquer nales. A contrario, ces dernières innoventremment dans les Pays de la Loire. C’est en partie par le riche passé industriel de en plus grand nombre que celles desle capital humain - mesuré par la part la région et les coopérations de longue autres régions. Plusieurs hypothèsesdes ingénieurs et des techniciens dans date qui y règnent, ce qui compense peuvent être avancées quant au déficitl’emploi de l’entreprise - qui apparaît l’ouverture limitée à l’international de d’innovation des entreprises apparte-comme le premier élément explicatif l’industrie régionale. nant à des groupes : implantation plusde l’innovation dans la région. En effet, récente, spécialisation dans des activitéscelle-ci se démarque de la moyenne …au contraire des entreprises moins tournées vers l’innovation. La mue des services technologiques économique des Pays de la Loire vers1 De plus, ces deux régions font partie des sept régions Depuis deux à trois décennies, la ré- les activités de services n’a pas encorepour lesquelles une extension régionale de l’enquêteinnovation permet de disposer de résultats fiables au gion des Pays de la Loire a opéré une permis de combler leur retard en ce quiniveau régional. mue économique vers les services, en concerne l’innovation dans ce secteur. ■ 4 insee pays de la loire - l’innovation des entreprises dans les pays de la loire - juin 2011
  6. 6. Atouts et handicaps des entreprises des Pays de la Loire audéveloppement des pratiques innovantesUn environnement économique assezfavorable à l’innovation Sébastien SEGUIN (Insee)La région des Pays de la Loire dispose d’atouts favorables au développement des pratiques innovantes. Laforte croissance de sa population, un PIB par habitant assez élevé, le taux d’emploi le plus élevé des régionsfrançaises témoignent ainsi de son dynamisme et de son attractivité, sources d’emplois et de richesses, maisaussi d’innovation. La région peut en outre s’appuyer sur un tissu de petites et moyennes entreprises (PME)très dynamique. Le bilan de la recherche régionale est en revanche plus mitigé : les Pays de la Loire ne seplacent qu’au 17e rang des régions de métropole pour l’effort en matière de recherche et développement. Les30 200 emplois salariés dans les secteurs technologiquement innovants positionnent par ailleurs les Pays dela Loire au 3e rang des régions françaises en termes de nombre de salariés dans ces secteurs, mais seulementau 9e rang pour ce qui est du poids de ces secteurs dans l’ensemble des effectifs salariés. La région bénéficieégalement d’atouts à travers des domaines de compétence diversifiés et reconnus. Elle accueille ainsi 7 des71 pôles de compétitivité du territoire national, dont deux à vocation mondiale. D’autres dynamiques defilières, favorables au développement économique, semblent de plus émerger dans les Pays de la Loire : boiset habitat de demain, industries du bâtiment, écotechnologies par exemple.I nnover, c’est introduire quelque chose L’innovation constitue l’un des principaux ciale, en passant par l’étape obligée de de nouveau ou de différent dans l’ac- ressorts de la productivité, de la compé- l’innovation appliquée. tivité économique. Selon le Manuel titivité et donc de la croissance écono- La stratégie de Lisbonne décidée end’Oslo, qui fait office de référence pour mique. L’économiste Joseph Schumpeter 2000 par le Conseil européen visait àdéfinir l’innovation au niveau interna- a largement souligné le rôle majeur des faire de l’économie de l’Union euro-tional, l’innovation déployée au sein innovations dans l’impulsion et la mise péenne, à l’horizon 2010, l’économiedes entreprises peut revêtir différentes en mouvement de l’économie. Celui-ci de la connaissance la plus compétitiveformes : on distingue les innovations de relevait, en particulier, que le fondement au monde. Plus récemment, en France, et la dynamique de l’économie sont l’exercice de prospective « France 2025 »produit (ou de prestation), de procédé, l’innovation et le progrès technique. pointait la nécessité de pérenniser lad’organisation et de marketing. Le rôle de l’innovation dans le dévelop- démarche de stratégie nationale deCitons quelques exemples d’innovation : pement des entreprises s’est considéra- recherche et d’innovation, de réussir lale lecteur MP3, l’ABS ou le GPS, les blement renforcé au cours des dernières « France numérique », de mieux valorisertextiles respirant pour les innovations de années, sous l’effet de la mondialisation la recherche et de concentrer les effortsproduit, les systèmes de traçage ou les et des progrès apportés par les nouvelles sur quelques pôles, leur compétitivitéprocédures de maintenance ou de comp- technologies. La pression de la concur- dépendant principalement de la consti-tabilité pour les innovations de procédé, rence, intensifiée par une mondialisation tution de masses critiques et d’unela mise en place de cercles de qualité ou de plus en plus affirmée de l’économie, collaboration forte entre les acteurs de lad’équipes autonomes pour l’innovation a en effet conduit les entreprises à s’ap- recherche et de l’innovation.d’organisation, une nouvelle ligne de puyer plus fortement sur l’innovation afinvêtements ou la promotion sur internet de consolider leur position sur le marché, Des atouts favorablespour l’innovation de marketing1. ainsi qu’à accroître leurs investissements à l’innovation en matière de recherche et développe- L’innovation ne dépend pas uniquementSi l’innovation de produit peut consister ment (R&D) et de veille technologique et de l’utilisation de facteurs tangiblesà introduire un produit nouveau sur le commerciale. comme les ressources financières et lesmarché, elle peut aussi être qualifiée technologies disponibles. La façon dont Dans la compétition mondiale, l’innova-d’« innovation de rattrapage » lorsqu’il les entreprises utilisent ces facteurs joue tion constitue ainsi un facteur essentiels’agit pour l’entreprise d’un produit de croissance des entreprises. Elle également un grand rôle. L’innovationnouveau ou amélioré de manière signifi- permet aux entreprises françaises et met en jeu la capacité créative danscative, mais qui était déjà proposé par européennes de se différencier et ainsi toutes ses dimensions et concerne leses concurrents. de rester compétitives, malgré des coûts capital intellectuel des entreprises, en salariaux plus élevés que ceux des pays particulier les caractéristiques de laL’innovation, un facteur émergents. Elle est, en conséquence, une main-d’œuvre, les activités de R&D, leessentiel de croissance des condition nécessaire de la pérennité des capital technologique aussi bien queentreprises emplois. Elle permet aussi de répondre le « capital-environnement » des entre- au besoin de diversité des consomma- prises, la valeur de leur « réseau » et la1 D’autres exemples concrets d’innovations mises en teurs et contribue ainsi directement à manière d’utiliser les sources externesœuvre par les entreprises dans les Pays de la Loire l’amélioration de leur satisfaction. Elle de connaissances.entre 2006 et 2008 sont cités dans l’encadré intitulé« exemples d’innovations introduites par des entrepri- intègre plusieurs étapes de la recherche La région des Pays de la Loire disposeses des Pays de la Loire » en page 21. fondamentale à la présentation commer- d’atouts favorables au développement 5 insee pays de la loire - l’innovation des entreprises dans les pays de la loire - juin 2011
  7. 7. Atouts et handicaps des entreprises des Pays de la Loire audéveloppement des pratiques innovantesdes pratiques innovantes, même si la économique de la région. Les Pays de Le poids des secteurs innovants danscrise économique récente ne simplifie la Loire sont ainsi relégués au 17e rang l’économie de la région est globalementpas la donne. Une forte croissance des régions sur ce critère, la moyenne équivalent à la moyenne nationale (horsde la population, un PIB par habitant des régions hors Île-de-France étant de Île-de-France). Cela positionne les Paysassez élevé (27 530 euros en 2008, soit 1,8 %3. Par ailleurs, la faible ouverture de la Loire au 9e rang des régions françai-600 euros de plus que la moyenne des internationale, en partie liée à la position ses en termes de poids des salariés desrégions de province) et surtout le taux excentrée de la région par rapport au secteurs innovants dans l’ensemble desd’emploi le plus élevé des régions fran- centre économique européen, constitue effectifs salariés. La présence encore im-çaises témoignent de son dynamisme et également un handicap. portante dans la région de nombreusesde son attractivité, sources d’emplois et industries de main-d’œuvre explique quede richesses, mais aussi d’innovation. Plus de 30 000 salariés la région soit moins bien positionnée surLa région peut s’appuyer sur un tissu de pointent dans l’innovation ce critère. Les trois quarts des établis-petites et moyennes entreprises très dy- en Pays de la Loire sements des secteurs innovants de lanamique, ainsi que sur une organisation région dépendent d’une entreprise donten filières d’excellence qui a déjà permis En 2008, dans les Pays de la Loire, on le siège social est situé dans les Pays dede faire naître d’importants projets dénombre plus de 2 500 établissements la Loire.collaboratifs. Elle est également bien appartenant aux secteurs technologique-dotée en établissements d’enseignement ment innovants ; ils rassemblent 30 200 L’aire urbaine nantaisesupérieur, universités ou écoles d’ingé- emplois salariés4. Les Pays de la Loire se concentre l’innovationnieurs, répartis de façon relativement positionnent ainsi au 3e rang des régionséquilibrée sur le territoire. La région est françaises (hors Île-de-France) en nombre Ces établissements sont inégalement ré-notamment très bien positionnée quant de salariés dans les secteurs innovants, partis sur le territoire régional : la Loire-au nombre d’étudiants inscrits dans des au même niveau que Midi-Pyrénées, Atlantique concentre ainsi la moitié desformations d’ingénieurs, avec 6,5 % des mais derrière les régions Rhône-Alpes et emplois concernés, dont 13 400 dansélèves ingénieurs de France. Provence-Alpes-Côte d’Azur. l’aire urbaine de Nantes qui représentent 4,0 % de l’ensemble des effectifs salariésLa région des Pays de la Loire poursuit Dans les Pays de la Loire, ces secteurs de ce territoire. Les activités d’innovationpar ailleurs sa mue économique : tout en représentent 1,2 % des établissements sont en effet l’apanage des grandes mé-préservant ses traditions industrielles, (agriculture, défense et travail tempo-elle développe son capital humain. Avec tropoles urbaines. Leur développement raire exclus) et 2,5 % de l’ensemble desaujourd’hui 30 000 emplois dédiés à nécessite un environnement favorable, un effectifs salariés de ces établissements.l’innovation technologique dans les mé- creuset d’activités à haute valeur ajoutéetiers de la conception et de la recherche, 3 Cf. le chapitre « Peu de recherche et développement et de fortes synergies, au sein de pôlesoccupés en majorité par des ingénieurs, dans les entreprises ». de compétitivité notamment. 4 Cette approche est différente de celle adoptée dansdes cadres d’études et des techniciens, le chapitre intitulé « 30 000 emplois de conception Dans les aires urbaines de Cholet,la région enregistre une progression et de recherche en Pays de la Loire » (p. 13). Dans d’Angers et de Laval, les secteurs inno-constante de sa capacité d’innovation2. ce dernier est mesuré l’ensemble des personnes dont vants sont également assez bien repré- l’emploi relève des métiers de la conception et de laLes Pays de la Loire se classent ainsi au recherche, qui sont généralement dédiés à la mise en sentés, avec 3 à 4 % de l’emploi salarié3e rang des régions métropolitaines, hors œuvre de l’innovation technologique. L’approche rete- total. Cette part des secteurs innovantsÎle-de-France, pour le nombre d’emplois nue ici consiste en revanche à retenir l’ensemble des est en revanche inférieure à 2 % dans salariés travaillant dans des entreprises appartenant àdédiés à l’innovation. En termes de poids des secteurs technologiquement innovants, quel que les autres principales aires urbaines dede ces métiers dans l’ensemble de l’em- soit le métier exercé par les salariés concernés. la région.ploi de la région, l’écart par rapport àMidi-Pyrénées et Rhône-Alpes est cepen- Principaux indicateurs de contexte socio-économiquedant encore manifeste : 2,1 % en Pays dela Loire contre plus de 3 % dans les deux Rang Pays de France des Paysautres régions en tête du classement. la Loire métropolitaine de la LoireLa métropole Nantes-Saint-Nazaire estle pivot de cette montée en gamme qui Évolution annuelle de la population (en %, entre 1999 et 2008) 1,0 0,7 5devra se poursuivre pour concurrencer PIB par habitant (en euros, en 2009) 26 481 29 897 9les pôles métropolitains européens, PIB par emploi (en euros, en 2009) 65 427 75 251 15notamment via une pérennisation des Taux d’emploi des 15-64 ans (en %, en 2007) 66,4 63,7 2démarches de métropolisation. Valeur ajoutée régionale des branches industrielles 13 484 211 189 4 (en millions d’euros, en 2009)La recherche doit Part de l’industrie dans la valeur ajoutée régionale (en %, en 2009) 15,9 12,5 9encore trouver sa voie Proportion de salariés dans les entreprises de 50 à 250 salariés 25,8 19,3 3Le bilan de la recherche régionale est (en %, en 2008)en revanche plus mitigé. Certes, la Proportion d’emplois de conception et recherche (en %, en 2006) 2,1 2,8 8R&D ne constitue qu’un ingrédient Part des emplois salariés des secteurs technologiquement innovants 2,5 3,5 9parmi d’autres dans le processus global dans l’ensemble de l’emploi salarié (en %, en 2008)d’innovation (cf. encadré). Mais les 938 Nombre de chercheurs des secteurs publics et privés pour 10 000 18 36 12millions d’euros de dépenses intérieures habitants (en équivalent temps plein, en 2008)en R&D en 2008 ne représentent que Étudiants inscrits en formation d’ingénieur (nombre en 2008-2009) 8 459 121 997 51,0 % du PIB régional, soit une part Part des dépenses de R&D dans le PIB (en %, en 2008) 1,0 2,1 17relativement faible au regard du potentiel Sources : Insee, RP 1999 et 2007 (exploitations principales) - Comptes régionaux des ménages (base 2000) - Clap 2008 ; ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.2 Cf. le chapitre « 30 000 emplois de conception etrecherche en Pays de la Loire » 6 insee pays de la loire - l’innovation des entreprises dans les pays de la loire - juin 2011
  8. 8. De nombreuses unités de taille moyenne dans les Pays de la LoireLa R&D, condition ni nécessaire ni Proportion de salariés appartenant à des établissements de 50 à 249 salariés (en %)suffisante à l’innovationLes activités de recherche et développement Ensemble(R&D), en particulier les activités continues,jouent positivement sur l’intensité del’innovation. Pour autant, l’innovation estle fruit d’un processus global dans lequel la dont : industrieR&D n’est qu’un ingrédient parmi d’autres, àintégrer dans une démarche organisationnellecomplexe. L’innovation relève à la fois dudéveloppement et de la protection des dont : servicestechnologies, de l’organisation, du marketing, technologiquesdu design, de la créativité, de la stratégied’entreprise, des politiques de recrutement, et 0 5 10 15 20 25 30 35 40de toutes les composantes du management.L’innovation est le fruit de processus multiples Source : Insee, Clap 2008. Pays de la Loire France métropolitaineassociant de nombreux facteurs fonctionnels etorganisationnels, permettant d’introduire de lanouveauté dans du préexistant. Depuis quelques décennies, d’une métro- ques et chimiques sont nettement moinsDe nombreuses innovations n’intègrent aucune pole abritant de nombreuses industries nombreuses qu’en moyenne nationale.dimension technologique et relèvent de l’usage de main-d’œuvre, Nantes se transforme Comme à Rennes et à Poitiers, lesdes produits et services, ou des modèles en pôle d’excellence tertiaire. Elle rat-d’affaires. Il ressort ainsi du tableau de bord activités de télécommunication sonteuropéen de l’innovation que près de la moitié trape progressivement son retard par très présentes dans l’aire urbaine dedes entreprises européennes innovantes ne rapport aux autres grandes métropoles Nantes (31 % des salariés des secteurss’appuient sur aucune activité de recherche en françaises comparables, sans l’avoir innovants). L’implantation de grandsleur sein. encore totalement comblé aujourd’hui. établissements de France Télécom etPour mesurer l’innovation, on a tendance à Ainsi, le poids des salariés des secteurs Bouygues Télécom témoigne de cettelimiter la description des résultats obtenus sur présence. Les activités de commerce deun territoire aux données de R&D, de brevets innovants dans l’ensemble des effectifsou de publications. Mais ceci ne reflète que salariés demeure légèrement plus faible gros et d’édition, audiovisuel et diffusiontrès partiellement les résultats économiques qu’il ne l’est dans les aires urbaines de sont également plus présentes à Nantesdes entreprises. Le montant des dépenses Lyon, Toulouse et Rennes, et à un degré que dans les autres grandes métropoles.et le personnel de R&D ne renseignent pas moindre de celles de Bordeaux et Lille. De son côté, l’aire urbaine d’Angerssur les résultats des activités innovantes ; de Pour sa part, l’aire urbaine d’Angers est est spécialisée dans la fabrication deplus, les innovations dans les secteurs desservices ne donnent pas lieu nécessairement proche pour ce critère de l’aire urbaine produits informatiques et d’équipementsà des dépenses de R&D. Le nombre de brevets électriques, avec notamment les deux de Poitiers.n’est pas non plus un indicateur probant pour établissements de grande taille Thalesappréhender l’innovation dans les entreprises. Communications et Thomson.En effet un grand nombre d’inventions ne Produits informatiques,sont pas brevetées, l’entreprise n’ayant pas équipements électriques Les établissements des secteurs inno-l’intention de mettre le produit concerné sur le et télécommunications : vants emploient en majorité des salariésmarché, ou bien, à l’opposé, préfère engager la très qualifiés : près des deux tiers sontmise en production sans protection compte tenu fers de lance de l’innovation des cadres ou professions intermé-du rythme élevé de l’innovation dans le secteur,et de l’avantage du first mover. Dans les Pays de la Loire, la répartition de diaires, dans la région comme au niveauLes entreprises savent que la technologie doit l’emploi des secteurs innovants s’écarte national. La proportion de femmes estêtre combinée avec de nombreux autres facteurs sensiblement du modèle national. La par ailleurs un peu plus élevée qu’enpour générer une innovation. Il importe donc de fabrication de produits informatiques et moyenne nationale : 41 % contre 35 %.ne pas se focaliser seulement sur la rechercheou l’innovation technologique, et d’adopter une d’équipements électriques d’une part, lesvision et une politique élargies, qui intègrent activités de télécommunications d’autre Des pôles de compétitivitéles différents types d’innovation de manière à part, sont davantage présentes que dans très présents dansfavoriser globalement la capacité d’innovation les autres régions ; elles concentrent un la région…et la compétitivité des entreprises. Si la R&Dest essentielle dans de nombreuses activités, peu plus de la moitié des emplois sala- Si l’effort global de R&D dans les Payselle ne peut être considérée ni comme une riés des secteurs innovants de la région. de la Loire est relativement moins élevéactivité nécessaire, comme en témoignent les A contrario, les industries pharmaceuti- qu’ailleurs, la région dispose néanmoinsnombreuses innovations d’usage, ni commeune condition suffisante de l’innovation, car leprocessus peut être semé d’embûches. 2 500 établissements et 30 000 salariés dans les secteurs technologiquementPar ailleurs, on confond trop souvent en France innovants dans les Pays de la Loire (en 2008)innovation et invention, alors qu’il s’agit de dont dontréalités distinctes. L’invention est unique et Nombre de Nombre proportion de proportion dedépend des capacités créatrices des concepteurs salariés auet des moyens mis à disposition (argent, d’établissements femmes cadres 31/12/2008matériel). Une invention réussie ne débouche (en %) (en %)pas forcément sur un projet d’innovation, Pays de la Loire 2 500 30 200 41 29certains étant retardés voire abandonnés.L’innovation a vocation à être adoptée par des France horsutilisateurs, clients, employés, et doit donc avoir 41 800 443 300 36 30 Île-de-Franceun marché. Part des Pays de la 6,0 6,8 – – Loire en France (en %) Source : Insee, Clap 2008. 7 insee pays de la loire - l’innovation des entreprises dans les pays de la loire - juin 2011
  9. 9. Atouts et handicaps des entreprises des Pays de la Loire audéveloppement des pratiques innovantes30 200 emplois salariés dans les secteurs innovants en Pays de la LoireNombre et part demplois salariés (en %) dans les secteurs innovants Les secteurs d’activité technologiquement innovants Île-de-France Le périmètre retenu pour définir les secteurs tech- Rhône-Alpes 85 300 321 400 nologiquement innovants s’inspire d’un ensemble Centre 28 700 Haute-Normandie 21 600 de travaux d’analyse économique réalisés par Midi-Pyrénées 30 400 l’Insee, la Direction générale de la compétitivité, Provence-Alpes-Côte dAzur 46 000 de l’industrie et des services (DGCIS) et l’OCDE. Il Alsace 18 900 inclut les secteurs d’activité liés aux technologies Bretagne 28 100 de l’information et de la communication (TIC), aux Aquitaine 26 800 produits pharmaceutiques, aux biotechnologies Pays de la Loire 30 200 et aux nouveaux matériaux. Ces secteurs, dit Auvergne 10 400 Languedoc-Roussillon 16 900 innovants, sont définis à partir des activités exer- Bourgogne 11 200 cées par l’entreprise. En conséquence, certaines Nord-Pas-de-Calais 27 400 entreprises de ces secteurs peuvent ne pas être Basse-Normandie 9 500 innovantes, tandis que d’autres peuvent l’être hors Franche-Comté 7 300 de ces secteurs. Picardie 11 000 Champagne Ardennes 8 000 Le périmètre des secteurs innovants comprend les Limousin 4 100 codes de la Nomenclature d’activités française Lorraine 12 400 (NAF rév. 2, 2008) suivants : Poitou-Charentes 8 100 Corse 1 200 - dans l’industrie chimique : 2011Z, 2013B, 2014Z, 2016Z ; 0.0 1.0 2.0 3.0 4.0 5.0 6.0Lecture : En 2008, dans les Pays de la Loire, les secteurs technologiquement innovants emploient 30 200 salariés, ce qui représente - dans l’industrie pharmaceutique : 2110Z, 2120Z ;2,5 % de lemploi salarié de la région. - dans la fabrication de produits informatiques,Source : Insee, Clap 2008. électroniques, optiques et la fabrication de produits électriques : 2611Z, 2612Z, 2620Z, 2630Z, 2640Z, 2651A, 2651B, 2670Z, 2731Z,d’atouts à travers des domaines de …constitués en majorité de 2732Z ;compétence diversifiés et reconnus. Elle PME - dans le commerce de gros : 4651Z, 4666Z ;compte en 2011 sept pôles de compétiti- - dans l’édition, l’audiovisuel et la promotionvité labellisés sur les 71 pôles de compé- Sans surprise, les petites et moyennes et diffusion : 5821Z, 5829A, 5829B, 5829C,titivité du territoire national (cf. encadré entreprises (PME) sont très présentes 5911A, 5911B, 5911C, 5912Z, 5913A, 5913B, parmi les membres des pôles de com- 5914Z, 5920Z, 6010Z, 6020A, 6020B ;p. 10). Ces pôles ont été mis en place pétitivité. Sur 6 800 établissements - dans les télécommunications : 6110Z, 6120Z,par l’État, suivant le principe qu’une 6130Z, 6190Z ;entreprise, a fortiori une PME, ne peut membres de pôles de compétitivité - dans la programmation, le conseil, lesrester seule dans le combat constant recensés en 2008 en France, 4 600, soit autres activités informatiques et les servicespour la compétitivité. Son intégration 68 %, sont des PME. Dans la région d’information : 6201Z, 6202A, 6202B, 6203Z,dans un ou plusieurs réseaux d’entrepri- également, les PME sont désormais très 6209Z, 6311Z, 6312Z ;ses est indispensable pour qu’elle soit en majoritaires. Elles représentent plus de - dans les activités de location et location-bail : 60 % des membres en 2008, contre envi- 7733Z.capacité de répondre aux enjeux liés à lamondialisation des échanges et aux mu- ron un établissement sur deux en 2007.tations économiques rapides : c’est cequi a fait le succès des clusters, à travers Lemploi salarié dans les secteurs innovantslesquels des entreprises regroupées sur dans les principales aires urbaines des Pays de la Loiredes logiques de filières, de métiers ou demarchés, ont développé et conforté despôles d’excellence sur leur territoire. Nombre demplois dans linnovationEn France, près de 6 800 établissements 13 400sont membres d’au moins un pôle de Lavalcompétitivité en 2008 contre 5 800 en 4 500 Le Mans2007. Dans la région des Pays de la Loire,quelque 600 établissements sont dans 500 MAYENNEce cas, contre 470 l’année précédente.Avec 9 % des établissements membres SARTHEd’au moins un pôle de compétitivité,la région se positionne ainsi au 4e rang LOIRE-ATLANTIQUEdes régions françaises juste derrière Saint-Nazaire Angersl’Île-de-France, Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d’Azur. En outre, entre 2007 Nantes MAINE-ET-LOIREet 2008, les pôles de la région ont su Choletattirer de nombreux établissements :leur nombre a crû de 27 %, contre 17 %en moyenne nationale. Cette dynamique VENDÉEengendre une progression du nombre de Part de lemploi de linnovation dans lemploi total (en %)salariés de presque 6 % dans la région,légèrement inférieure à la croissance de La Roche-sur-Yon 4 ou plus7,6 % en France. de 2 à moins de 4 moins de 2 Géofla ®© IGN - Insee 2010 Source : Insee, Clap 2008 8 insee pays de la loire - l’innovation des entreprises dans les pays de la loire - juin 2011
  10. 10. Nantes est spécialisée dans les télécommunications, Angers dans la fabrication France Télécom, TDF, TF1 avec TV Breizh,de produits informatiques et déquipements électriques Thales, Thomson). À la convergence desRépartition des salariés dans les secteurs innovants pour les aires urbaines de Nantes, trois chaînes de valeur de l’audiovisuel,Angers et Rennes (en %) des télécommunications et des techno- 13 400 salariés 4 500 salariés 15 400 salariés Industries chimique et pharmaceutique logies de l’information, le pôle Images et 100 Fabrication de produits informatiques Réseaux aide ses membres à créer et dé- 90 80 et déquipements électriques velopper les technologies et les services 70 Commerce de gros innovants de demain. 60 Édition, audiovisuel, diffusion 50 En plus du pôle Végépolys, la région Programmation, conseil, 40 autres activités informatiques Pays de la Loire est par ailleurs chef de 30 et services d’information file pour trois pôles nationaux. Le pôle 20 Télécommunications industriel Ensembles métalliques et com- 10 0 posites complexes (EMC2) a pour but de Nantes Angers Rennes développer un espace d’excellence enSource : Insee, Clap 2008. matière de recherche et d’applications industrielles dans les technologies clésFabrication de produits informatiques, déquipements électriques et liées, d’une part, à la mise en œuvre destélécommunications : secteurs innovants phares dans les Pays de la loire matériaux métalliques et composites,Répartition des effectifs salariés dans les secteurs innovants en 2008 (en %) d’autre part, à la maîtrise des processus Fabrication de produits et systèmes complexes sur les marchés informatiques et déquipements électriques de la plaisance, de l’aéronautique, de l’automobile et de la construction navale Télécommunications et militaire. De son côté, le pôle Atlanpole Programmation, conseil, autres Biothérapies rassemble tous les acteurs activités informatiques et services d’information du développement de biomédicaments, Pays de la Loire depuis la découverte de nouveaux médi- Édition, audiovisuel, diffusion France caments jusqu’à leur évaluation clinique. hors Île-de-France Rassemblant 15 % des biotechnologies Commerce de gros françaises, relié à un vivier de 28 unités de recherche hautement spécialisées, ce Industries chimique et pharmaceutique pôle de compétitivité centré sur Nantes et Angers répond aux nouveaux défis de 0 5 10 15 20 25 30 35 la santé humaine. Enfin le pôle automo-Source : Insee, Clap 2008. bile iDforCAR, qui soutient l’innovation dans l’ensemble de la filière véhicules,En France, en 2008, les établissements De son côté, le pôle Images et réseaux couvre les régions Bretagne, Pays de lamembres d’un pôle emploient plus de regroupe, principalement en Bretagne, Loire et Poitou-Charentes. Encouragé800 000 salariés. En Pays de la Loire, les mais aussi en Pays de la Loire autour de par les constructeurs, il répond ainsipôles emploient plus de 45 000 salariés, Nantes, Laval et La Roche-sur-Yon, des aux attentes et aux besoins de tous lesce qui représente 3,7 % de l’emploi établissements d’enseignement supé- acteurs du territoire, et particulièrementsalarié total de la région. Parmi eux, les rieur et de recherche, des PME et des des PME/PMI engagées sur la voie des7 600 cadres ne représentent que 17 % grands groupes leaders dans les domai- automobiles petite série et des véhiculesde l’emploi des pôles, contre un tiers nes de l’image et des réseaux (Alcatel, spécifiques.de l’emploi dans ces pôles au niveaunational : cet écart est à l’image de lamoindre proportion de cadres dans Sept pôles de compétitivité ont une zone de recherche et développementl’emploi régional que celle observée incluant des territoires de la régionen moyenne nationale. Pour autant, lescadres sont davantage présents dans les Lannionétablissements membres d’un pôle quedans les autres établissements, au niveau Images et réseauxrégional comme au niveau national. RennesDeux pôles de compétitivité Valorial Orléansà vocation mondiale Elastopole iDforCAR AngersLe territoire régional accueille deux pôles EMC2de compétitivité à « vocation mondiale ». Nantes VégépolysPrincipalement implanté en Anjou, le Nantes Siège du pôlepôle Végépolys regroupe toutes les pro- Atlanpole Pôles mondiauxductions végétales à haute valeur ajou- (ou à "vocation mondiale") Biothérapiestée, qui nécessitent innovation, qualité Autres pôleset savoir-faire : semences, horticulture © IGN - Insee 2011ornementale, arboriculture, maraîchage, Source : DGCIS/DATAR janvier 2011viticulture, champignons, tabac, plantesmédicinales et aromatiques, cidriculture. 9 insee pays de la loire - l’innovation des entreprises dans les pays de la loire - juin 2011
  11. 11. Atouts et handicaps des entreprises des Pays de la Loire audéveloppement des pratiques innovantes Une majorité de PME parmi les établissements membres des pôles de compétitivité Sept pôles de compétitivité situés Caractéristiques des établissements membres des pôles de compétitivité dans les Pays de la Loire Un pôle de compétitivité rassemble sur un Poids des membres des pôles dans territoire donné des entreprises, des laboratoires Régions % de PME % de cadres l’effectif salarié total de la région de recherche et des établissements de formation pour développer des synergies et des Tous salariés Cadres coopérations. D’autres partenaires, dont les pouvoirs publics, nationaux et locaux, ainsi que Pays de la Loire 61 17 3,7 4,5 des services aux membres du pôle sont associés. Bretagne 64 24 3,9 6,8 L’enjeu est de s’appuyer sur les synergies et des projets collaboratifs et innovants pour permettre Poitou-Charentes 61 24 1,3 2,4 aux entreprises impliquées de prendre une position de premier plan dans leurs domaines en France métropolitaine 67 34 3,5 6,8 France et à l’international. Note : effectifs salariés au 31/12/2007. Sources : Insee ; DGCIS, enquête annuelle des pôles. Les établissements membres des pôles de compétitivité sont recensés chaque année dans le cadre de l’enquête annuelle réalisée auprès des structures de gouvernance des pôles par Dynamiser les filières cement des actions et l’évaluation des la Direction générale de la compétitivité, de résultats. l’industrie et des services (DGCIS) du ministère Par ailleurs, la structuration des filières de l’Économie, des Finances et de l’Industrie. économiques prioritaires régionales a Au final, en termes d’atouts et handi- Lors du Comité interministériel de l’aménagement été au cœur des actions en 2008, avec caps au développement des pratiques et de la compétitivité des territoires du 11 le déploiement de la démarche originale innovantes, les Pays de la Loire se mai 2010, six nouveaux pôles du secteur des lancée en 2007 par l’État et la Région situent dans une position moyenne par écotechnologies ont été labellisés et six pôles rapport aux régions françaises de taille ont été délabellisés. Le nombre de pôles de pour construire un mode d’intervention compétitivité est maintenu à 71. La région des commun : les contrats de dévelop- comparable. La Stratégie régionale d’in- Pays de la Loire est chef de file pour quatre pement. Il s’agit de réunir les acteurs novation, élaborée en 2009 et 2010 par pôles : Végépolys (pôle à vocation mondiale), d’une même filière (pôles de compétiti- l’État et la Région, fixe entre autres pour Atlanpole Biothérapies, EMC2, iDforCAR (pôles objectif d’accroître la capacité d’innova- nationaux). Trois autres pôles qui concernent vité, fédérations professionnelles, cen- également la région sont Images et réseaux tres techniques industriels, réseau des tion des PME, ce qui suppose d’ouvrir (pôle à vocation mondiale), Elastopole et Valorial chambres de commerce et d’industrie…) les entreprises faiblement innovantes à (pôles nationaux). autour d’une stratégie et d’objectifs l’innovation, de permettre la diffusion partagés. Cette stratégie se décline en technologique et de valoriser la re- programmes d’actions et en indicateurs cherche des entreprises déjà innovantes de résultats, un système de gouvernance (cf. encadré ci-contre). ■ partagée permettant de suivre l’avan- La Stratégie régionale d’innovation L’État, dans le cadre de la Stratégie nationale de recherche et d’innovation, ainsi que le Conseil 600 établissements membres de pôles de compétitivité dans les Pays de la Loire régional se mobilisent en Pays de la Loire pour répondre aux évolutions structurelles et Les établissements membres des pôles de compétitivité et leurs effectifs salariés conjoncturelles. La priorité est d’accompagner Nombre d’établissements membres d’un pôle Nombre de salariés des les entreprises vers une meilleure maîtrise de leurs processus d’innovation, tout en s’ouvrant Régions établissements membres davantage à l’innovation collaborative. 2007 2008 d’un pôle en 2008 Six objectifs principaux ont été retenus : Pays de la Loire 471 599 45 549 1. Accroître la capacité d’innovation des PME ; Bretagne 423 456 40 722 Poitou-Charentes 55 69 7 119 2. Renforcer la compétitivité des filières régionales par l’innovation ; Île-de-France 1 033 1 344 247 918 3. Renforcer la recherche régionale et la Rhône-Alpes 891 1 049 89 219 mobiliser au service de l’innovation ; Nord-Pas-de-Calais 217 257 53 732 4. Développer un haut niveau de compétences Provence-Alpes-Côte-d’Azur 592 692 53 593 dans les entreprises ; Midi-Pyrénées 313 388 53 131 5. Créer un environnement favorable à Aquitaine 252 259 28 136 l’innovation dans les entreprises ; Languedoc-Roussillon 196 243 16 328 6. Optimiser la gouvernance du système régional Ensemble 5 885 6 820 813 052 d’innovation. Note : effectifs salariés au 31/12/2007. Sources : Insee ; DGCIS, enquête annuelle des pôles. 10 insee pays de la loire - l’innovation des entreprises dans les pays de la loire - juin 2011

×