Francais et crise eco et financiere dans la zone euro logica ipsos

  • 1,167 views
Uploaded on

Les Français et la crise économique et financière dans la zone euro …

Les Français et la crise économique et financière dans la zone euro

Sondage Ipsos/Logica Business Consulting réalisé pour Lire la Société et publié dans Le Monde détaille les attentes des Français à face à la crise de la zone Euro.

Cette étude a été réalisée à l'occasion de la 13e Journée du Livre d'Économie


http://www.lirelapolitique.com/


http://www.ipsos.fr/actualites/2011-12-05-zone-euro-francais-souhaitent-davantage-regulation

http://www.lemonde.fr/economie/article/2011/12/05/l-euro-un-handicap-pour-les-francais_1613495_3234.html

More in: News & Politics
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
1,167
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
8
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Novembre 2011 Les Français et la crise économique et financière dans la zone Euro Enquête réalisée par Ipsos et Logica Business Consulting pour et publiée dans
  • 2. Fiche technique Sondage : Ipsos / Logica Business Consulting pour Lire la Société et publié dans Le Monde É chantillon : 941 personnes constituant un échantillon national représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Dates du terrain : Du 18 au 19 novembre 2011. Méthode : Echantillon interrogé par téléphone. Méthode des quotas : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle du chef de ménage, régions et catégorie d’agglomération. Comme pour toute enquête quantitative, cette étude présente des résultats soumis aux marges d'erreur inhérentes aux lois statistiques. Ce rapport a été élaboré dans le respect de la norme internationale ISO 20252 « Etudes de marché, études sociales et d’opinion »
  • 3. Forces et faiblesses de l’Euro Pour l’économie française en général Pour l’économie des pays membres de la zone Euro Pour faire face à la crise économique et financière actuelle Pour le commerce extérieur de la France Pour votre pouvoir d’achat Base : Tous Question : En pensant à l’Euro, la monnaie unique européenne, diriez-vous que c’est plutôt un atout ou plutôt un handicap… Plutôt un atout Plutôt un handicap Ni un atout, ni un handicap Ne se prononce pas
  • 4. Forces et faiblesses de l’Euro (suite) Pour l’économie des pays membres de la zone Euro Sympathisants Base : Tous ENSEMBLE * En raison de la faiblesse des effectifs, les résultats du Front de Gauche sont à interpréter avec prudence * Plutôt un atout Plutôt un handicap Ni un atout, ni un handicap Ne se prononce pas Question : En pensant à l’Euro, la monnaie unique européenne, diriez-vous que c’est plutôt un atout ou plutôt un handicap…
  • 5. Forces et faiblesses de l’Euro (suite) Pour le commerce extérieur de la France Sympathisants Base : Tous ENSEMBLE * En raison de la faiblesse des effectifs, les résultats du Front de Gauche sont à interpréter avec prudence * Plutôt un atout Plutôt un handicap Ni un atout, ni un handicap Ne se prononce pas Question : En pensant à l’Euro, la monnaie unique européenne, diriez-vous que c’est plutôt un atout ou plutôt un handicap…
  • 6. Forces et faiblesses de l’Euro (suite) Pour l’économie française en général Sympathisants Base : Tous ENSEMBLE * En raison de la faiblesse des effectifs, les résultats du Front de Gauche sont à interpréter avec prudence * Plutôt un atout Plutôt un handicap Ni un atout, ni un handicap Ne se prononce pas Question : En pensant à l’Euro, la monnaie unique européenne, diriez-vous que c’est plutôt un atout ou plutôt un handicap…
  • 7. Forces et faiblesses de l’Euro (suite) Pour faire face à la crise économique et financière actuelle Sympathisants Base : Tous ENSEMBLE * En raison de la faiblesse des effectifs, les résultats du Front de Gauche sont à interpréter avec prudence * Plutôt un atout Plutôt un handicap Ni un atout, ni un handicap Ne se prononce pas Question : En pensant à l’Euro, la monnaie unique européenne, diriez-vous que c’est plutôt un atout ou plutôt un handicap…
  • 8. Forces et faiblesses de l’Euro (suite) Pour votre pouvoir d’achat Sympathisants Base : Tous ENSEMBLE * En raison de la faiblesse des effectifs, les résultats du Front de Gauche sont à interpréter avec prudence * Plutôt un atout Plutôt un handicap Ni un atout, ni un handicap Ne se prononce pas Question : En pensant à l’Euro, la monnaie unique européenne, diriez-vous que c’est plutôt un atout ou plutôt un handicap…
  • 9. L’avenir de la France dans la zone Euro (selon la proximité partisane) Base : Tous Sympathisants ENSEMBLE * En raison de la faiblesse des effectifs, les résultats du Front de Gauche sont à interpréter avec prudence * Question : Et souhaitez-vous que dans les années qui viennent… La France reste dans la zone Euro La France sorte de la zone Euro et repasse au Franc Ne se prononce pas
  • 10. L’avenir de la France dans la zone Euro (selon la PCS) Base : Tous Sympathisants ENSEMBLE Question : Et souhaitez-vous que dans les années qui viennent… La France reste dans la zone Euro La France sorte de la zone Euro et repasse au Franc Ne se prononce pas Cadre Profession intermédiaire Employé Ouvrier Retraité
  • 11. L’opinion sur une intervention des pouvoirs publics auprès des banques Sympathisants ENSEMBLE Base : Tous * En raison de la faiblesse des effectifs, les résultats du Front de Gauche sont à interpréter avec prudence * Question : Les pouvoirs publics doivent-ils selon vous intervenir dans la gouvernance des banques françaises ? Non, plutôt pas Oui, plutôt Non, pas du tout Oui, tout à fait Ne se prononce pas S/T Non 23 % S/T Oui 74 % S/T Oui % S/T Non % 84 78 78 74 64 15 20 14 24 33
  • 12. Les modalités de l’intervention des pouvoirs publics auprès des banques Base : A ceux qui souhaitent que les pouvoirs publics interviennent dans la gouvernance des banques En s’assurant par la nomination d’un représentant de l’Etat au sein de leur conseil d’administration que les banques accordent suffisamment de crédits aux entreprises et aux particuliers Ne se prononce pas En nationalisant les banques En imposant par la loi des règles de fonctionnement plus strictes (renforcement des fonds propres, séparation des activités de dépôt et d’investissement, etc.) Total supérieur à 100, plusieurs réponses possibles En incitant à la création d’un fonds de compensation entre les banques pour que celles qui sont moins touchées par la crise aident celles qui sont en difficulté Autre / Aucune * * Items non suggérés Question : De quelle manière les pouvoirs publics doivent-ils intervenir dans la gouvernance des banques ?
  • 13. L’opinion sur une harmonisation des politiques fiscales au sein de l’UE Base : Tous Sympathisants ENSEMBLE * En raison de la faiblesse des effectifs, les résultats du Front de Gauche sont à interpréter avec prudence * (1) Item non suggéré Question : Faudrait-il à l’avenir… Renforcer les pouvoirs de l’Union Européenne en matière de politique budgétaire et fiscale Laisser plus de latitude aux Etats membres de l’Union Européenne pour leur politique budgétaire et fiscale Ni l’un, ni l’autre (1) Ne se prononce pas
  • 14. Les conséquences d’une augmentation des taxes aux frontières de l’UE Permettra de protéger l’industrie et les services en France Augmentera le prix des produits pour le consommateur français Engendrera des mesures de rétorsion similaires sur les exportations françaises Favorisera la croissance et l’emploi en France Base : Tous Question : Etes-vous tout à fait, plutôt, plutôt pas ou pas d’accord du tout avec chacune des affirmations suivantes. Augmenter la taxation des produits étrangers aux frontières de l’Europe… Plutôt d’accord Tout à fait d’accord Pas d’accord du tout Plutôt pas d’accord Ne se prononce pas S/T D’accord % S/T Pas d’accord % 66 60 58 57 32 35 38 41
  • 15. Les conséquences d’une augmentation des taxes aux frontières de l’UE (suite) Permettra de protéger l’industrie et les services en France Base : Tous Sympathisants ENSEMBLE * En raison de la faiblesse des effectifs, les résultats du Front de Gauche sont à interpréter avec prudence * S/T Pas d’accord 32 % S/T D’accord 66 % Question : Etes-vous tout à fait, plutôt, plutôt pas ou pas d’accord du tout avec chacune des affirmations suivantes. Augmenter la taxation des produits étrangers aux frontières de l’Europe… Plutôt d’accord Tout à fait d’accord Pas d’accord du tout Plutôt pas d’accord Ne se prononce pas S/T D’accord % S/T Pas d’accord % 67 61 64 77 67 32 36 36 21 33
  • 16. Les conséquences d’une augmentation des taxes aux frontières de l’UE (suite) Engendrera des mesures de rétorsion similaires sur les exportations françaises Base : Tous Sympathisants ENSEMBLE * En raison de la faiblesse des effectifs, les résultats du Front de Gauche sont à interpréter avec prudence * S/T Pas d’accord 35 % S/T D’accord 60 % Plutôt d’accord Tout à fait d’accord Pas d’accord du tout Plutôt pas d’accord Ne se prononce pas S/T D’accord % S/T Pas d’accord % 56 54 73 64 62 35 39 27 29 37 Question : Etes-vous tout à fait, plutôt, plutôt pas ou pas d’accord du tout avec chacune des affirmations suivantes. Augmenter la taxation des produits étrangers aux frontières de l’Europe…
  • 17. Les conséquences d’une augmentation des taxes aux frontières de l’UE (suite) Favorisera la croissance et l’emploi en France Base : Tous Sympathisants ENSEMBLE * En raison de la faiblesse des effectifs, les résultats du Front de Gauche sont à interpréter avec prudence * S/T Pas d’accord 38 % S/T D’accord 58 % Plutôt d’accord Tout à fait d’accord Pas d’accord du tout Plutôt pas d’accord Ne se prononce pas S/T D’accord % S/T Pas d’accord % 65 59 53 61 58 31 38 47 34 42 Question : Etes-vous tout à fait, plutôt, plutôt pas ou pas d’accord du tout avec chacune des affirmations suivantes. Augmenter la taxation des produits étrangers aux frontières de l’Europe…
  • 18. Les conséquences d’une augmentation des taxes aux frontières de l’UE (suite) Augmentera le prix des produits pour le consommateur français Base : Tous Sympathisants ENSEMBLE * En raison de la faiblesse des effectifs, les résultats du Front de Gauche sont à interpréter avec prudence * S/T Pas d’accord 41 % S/T D’accord 57 % Plutôt d’accord Tout à fait d’accord Pas d’accord du tout Plutôt pas d’accord Ne se prononce pas S/T D’accord % S/T Pas d’accord % 55 56 61 64 44 44 43 39 33 56 Question : Etes-vous tout à fait, plutôt, plutôt pas ou pas d’accord du tout avec chacune des affirmations suivantes. Augmenter la taxation des produits étrangers aux frontières de l’Europe…
  • 19. En résumé…
    • Pour les Français, l’Euro est un handicap dans de nombreux domaines économiques
      • En pleine crise de l’Euro, les Français sont plutôt critiques à l’égard de la monnaie unique européenne. Une majorité de Français déclare que l’Euro est un handicap pour l’économie française (45% contre 34% qui estiment que c’est un atout et 16% ni un atout, ni un handicap). De même, 44% des Français estiment que l’Euro est un handicap pour faire face à la crise économique et financière actuelle (contre 33% un atout et 18% ni un atout, ni un handicap).
      • L’Euro est encore plus critiqué pour son incidence sur le pouvoir d’achat. Une large majorité de Français estime que c’est plus un handicap dans ce domaine (62%) qu’un atout (17%) ; 20% déclarant que c’est ni un atout, ni un handicap.
      • Les avis sont plus nuancés sur les domaines macro-économiques. 38% des Français déclarent que l’Euro est plutôt un atout pour le commerce extérieur de la France, contre 38% qui estiment que c’est un handicap et 18% qui estiment que c’est ni un atout, ni un handicap. Enfin, une majorité des Français (42%) estime que l’Euro est plutôt un atout pour l’économie des pays membres de la zone Euro (contre 34% qui pensent que c’est un handicap et 19% ni l’un, ni l’autre).
    • Pour autant, l’opinion ne semble pas prête à abandonner la monnaie unique
      • Pour autant, les Français ne souhaitent pas que la monnaie unique soit abandonnée en France. 60% des personnes interrogées souhaitent que le pays reste dans la zone Euro, contre 36% qui souhaitent que la France repasse au Franc.
      • Sur cette question, les clivages sont multiples. Le souhait que la France quitte la zone Euro est un peu plus présent chez les jeunes (41% des moins de 35 ans, contre 34% des personnes âgées de 35 ans et plus), chez les employés (52%) et chez les ouvriers (65%, contre seulement 12% des cadres) ainsi qu’auprès des personnes sans diplôme (60% contre 11% des diplômés du supérieur). Le clivage est également politique mais n’oppose pas les sympathisants de l’UMP aux sympathisants du PS qui souhaitent majoritairement que la France reste dans la zone Euro (respectivement 77% et 66%). En revanche, la majorité des sympathisants du FN (73%) souhaite que la France en sorte.
  • 20. En résumé…
    • Les Français sont favorables à l’intervention des pouvoirs publics dans la gouvernance des banques, surtout pour mettre en place des règles de fonctionnement et d’organisation plus strictes
      • Une large majorité des Français (74%) estime que les pouvoirs publics doivent intervenir dans la gouvernance des banques. Pour eux, l’Etat doit surtout imposer aux banques des règles de fonctionnement plus strictes (renforcement des fonds propres, séparation des activités de dépôt et d’investissement, etc. – 84% de citations), nommer un de ses représentants au sein de leur conseil d’administration (73% citations) et permettre la création d’un fonds de compensation et de soutien entre les établissements (65% de citations).
      • La nationalisation des établissements bancaires n’est évoquée que par une minorité de Français (39% de citations). Elle est davantage citée par les sympathisants du Front de Gauche (53%) et du Front national (54%).
    • L’opinion est favorable à un renforcement des pouvoirs de l’UE en matière de politique budgétaire et fiscale
      • Une majorité de Français (49%) estime qu’il faudrait à l’avenir renforcer les pouvoirs de l’UE en matière de politique budgétaire et fiscale (contre 37% qui estiment qu’il faut laisser plus de latitude aux Etats membres de l’Union dans ce domaine). Deux hypothèses peuvent expliquer cette attitude. Soit elle procède d’un réel désir de renforcement de l’échelon européen, perçu comme le plus efficace pour lutter contre la crise. Soit elle repose sur l’idée selon laquelle les gouvernements ont besoin d’une intervention extérieure pour mener une politique budgétaire rigoureuse.
    • Les Français sont partagés sur les conséquences d’une augmentation des taxes sur les produits étrangers aux frontières de l’Europe
      • Les Français s’accordent sur les bénéfices potentiels d’une augmentation des taxes sur les produits étrangers aux frontières de l’Europe. La majorité des personnes interrogées est d’accord avec l’idée selon laquelle cela permettrait de protéger l’industrie et les services en France (66% contre 32%) et selon laquelle cela favoriserait l’emploi en France (à 58% contre 38%).
      • Mais dans le même temps, les Français sont d’accord pour dire que l’augmentation des taxes sur les produits étrangers pourrait avoir des conséquences négatives sur l’économie française. La majorité d’entre eux est d’accord avec l’idée selon laquelle cela engendrerait des mesures de rétorsions similaires sur les exportations françaises (à 60% contre 35%) et selon laquelle cela augmenterait le prix des produits pour les consommateurs français (à 57% contre 41%).