Your SlideShare is downloading. ×
Chiffres cle-2009-juin2010 communications électroniques en france
Chiffres cle-2009-juin2010 communications électroniques en france
Chiffres cle-2009-juin2010 communications électroniques en france
Chiffres cle-2009-juin2010 communications électroniques en france
Chiffres cle-2009-juin2010 communications électroniques en france
Chiffres cle-2009-juin2010 communications électroniques en france
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Chiffres cle-2009-juin2010 communications électroniques en france

575

Published on

Les chiffres clés des communications électroniques en France : chiffres 2009 …

Les chiffres clés des communications électroniques en France : chiffres 2009
Arcep, juin 2010.
Source : Autorité de régulation des communications électroniques et des postes

Published in: Business, Economy & Finance
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
575
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
4
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Juin 2010 Les chiffres clédes communications électroniques en France Chiffres 2009
  • 2. Les caractéristiques des opérateursSauf précision contraire, DONNÉES GLOBALESles chiffres présentés En 2009 les entreprises produisant des biens et des services dansdans ce document le secteur des technologies de linformation et de la communication (TIC),concernent lannée 2009. regroupant l’informatique, l’internet et les communications électroniques, ont généré un chiffre daffaires de 94,5 milliards deuros soit 5% du PIB français. Le présent document se concentre sur le marché de détail des services de communications électroniques. En France, en 2009, ces services ont généré un chiffre daffaires de 40,7* milliards d’euros, stable par rapport à 2008. Croissance annuelle du PIB et du chiffre daffaires des opérateurs de communications électroniques en % 14 13,1 12 10,6 10 8 6 5,7 5,5 5,3 4,9 4,7 4,1 4,0 4,0 4,2 4 3,9 3,4 3,6 3,2 3,0 2,8 2 1,0 0 Sources : ARCEP INSEE. 0,2 , -2,1 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 Évolution du PIB (en %) Évolution du chiffre daffaires des opérateurs de CE (en %) Part des revenus des opérateurs de communications électroniques dans le PIB en % 3,0 2,8 2,6 2,4 2,4 2,4 2,4 2,3 2,3 2,3 2,3 2,3 2,3 2,1 2,2 Sources : ARCEP INSEE. 2,0 1,8 , 1,6 1,4 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 * 44,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires en considérant également les revenus tirés des ventes et locations de terminaux et d’équipements, de l’hébergement et de la gestion des centres d’appel, des annuaires papier, de la publicité et de la cession de fichiers.
  • 3. Les caractéristiques des opérateurs (suite) CHIFFRE D’AFFAIRESDans les services de communications électroniques, Evolution du chiffre d’affaires de détail des services de communicationson distingue quatre segments : électroniques et répartition par segment entre 2002 et 2009• les services mobiles représentant 20,4 milliards en % 100 d’euros, en croissance de 1,5% par rapport à 2008 ; 90 13% 13% 12% 9% 9% 40,8 40,7 38,1 39,4 36,9 37,6• les services fixes bas débit représentant 9,4 milliards 80 34,1 35,9 70 d’euros, en baisse de 11,4% par rapport à 2008 ; 36% 39% 43% 46% 47% 48% 49 % 50 % 60• les services fixes haut débit et très haut débit 50 40 représentant 7,4 milliards d’euros, en croissance 30 33% 30% 26% 23% 48% 44% de 13,7% par rapport à 2008 ; 20 40% 37%• les services fixes de capacité (liaisons louées 10 5% 7% 10% 14% 16% 18% 2% 4% 0 et transport de données) représentant 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 Source : ARCEP. 3,4 milliards d’euros, en baisse de 3% Services de capacité Services fixes bas débit Total du CA des opérateurs par rapport à 2008. sur le marché final Services mobiles Services fixes haut débit (milliards d’euros) et très haut débit INVESTISSEMENT• Le secteur des communications électroniques Evolution des investissements des opérateurs a investi 6 milliards d’euros, en baisse de 7,6 % de communications électroniques entre 2002 et 2009 8 par rapport à 2008, soit 1,5 % de l’investissement 7,0 7 2,0% 6,3 6,5 6,1 global national. 6 1,8% 1,7% 6,0 (milliards deuros) 1,8% 1,9% 1,5% 1,5% 1,5%• Les investissements pour les services fixes, 5 5,7 5,4 5,5 3,7 3,8 3,8 qui avaient progressé depuis 2003, ont baissé 4 3,4 3,4 3,1 4,1 3 3,7 de 9,4% en 2009 ; ils représentent presque 3,2 2 2,6 2,3 2,4 2,4 les deux tiers de l’ensemble des investissements. 2,1 2,4 2,3 Sources : ARCEP INSEE. 1• Les investissements pour les services mobiles se 0 , 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 sont stabilisés en 2008 et en 2009 après un recul Services fixes de près de 30% en 2007. Services mobiles Investissements totaux Investissement des opérateurs rapporté à la FBCF nationale EMPLOI• Le secteur des communications électroniques Evolution de l’emploi des opérateurs de communications représente 125 000 emplois directs, en recul électroniques entre 2002 et 2009 de 1,1% par rapport à 2008. 160• L’emploi salarié des opérateurs suit une tendance 146 139 142 140 140 baissière depuis plusieurs années du fait des gains 133 130 126 125 de productivité et dun plus grand recours 120 à la sous-traitance. 100 (milliers) 80 Emploi des principaux opérateurs en 2009 en France 60 Emplois directs Sources : publications France Telecom 100 153 40 Source : ARCEP. Groupe SFR Neuf 9 945 des opérateurs. 20 Bouygues Telecom 9 018 0 Groupe Iliad 4 052 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009
  • 4. Les services aux consommateurs ÉQUIPEMENTIl existe en France : Répartition des lignes selon le débit théorique• 35,5 millions de lignes du service fixe de téléphonie. disponible en technologie ADSL• 19,7 millions d’abonnements à l’internet haut en % et très haut débit dont 300 000 abonnements 60 53% (proportions de lignes) à l’internet très haut débit. 50 40• 68% des ménages sont équipés 30 en micro-ordinateurs. 23% 20• 61,5 millions dabonnés mobiles, ce qui représente 11% 11% 10 . 2% Source : ARCEP un taux de pénétration de 95,8% de la population. 0 >10 Mbps 4 Mbps 2 Mbps <2 Mbps pas de service à 10 Mbps à 4 Mbps ADS L Classes de débit COUVERTURE CONSERVATION DU NUMÉROServices fixes Services fixes• 98,7% des lignes fixes sont éligibles • 2,9 millions de numéros fixes ont été conservés à loccasion à l’internet haut débit. dun changement dopérateur.Services mobiles Services mobiles• La population est couverte en réseaux 2G à 99,8%. • 1,8 million de numéros mobiles ont été conservés à loccasion• La population est couverte en réseaux 3G dun changement dopérateur. à environ 90% (prévision fin 2010 : 94%). QUALITÉ DE SERVICEService universel de la téléphonie fixe : Services mobiles :• le délai moyen de fourniture pour le raccordement entre 2008 et 2009, initial au réseau est de 5,3 jours ; • le taux de communications mobiles réussies• le taux de défaillance des appels est de 0,2% et maintenues 2 minutes et de qualité parfaite est stable, et le taux de non relevé des signalisations à hauteur de 95% ; dans les délais contractuels s’établit à 16,3%. • les débits des réseaux mobiles ont quasiment doublé. USAGEEn 2009, 210 milliards de minutes de communications Part du trafic IP au départ des postes fixesont été consommées, dont 109 milliards en téléphonie selon la destination dappelfixe et 101 milliards en téléphonie mobile. en %Services fixes 70 70% 64%• La voix sur IP (hors logiciel de type Skype) à partir des 60 52% box « triple play » a représenté 54 milliards de minutes 50 49% 45% 44% 50% de voix consommées, en croissance de 14,5% par 40 33% 32% rapport à 2008. 30 25% 22% 20% 19% 20• Le service de TV sur DSL comptait 8,7 millions d’abon- 8% 9% 6% 18% 12% 10 1% 6% nements éligibles contre 6,2 millions fin 2008 (+40%). Source : ARCEP. 2% 2% 1% 3% 0Services mobiles 2004 2005 2006 2007 2008 2009 national international vers les mobiles total• 63,4 milliards de SMS et MMS ont été envoyés en 2009 contre 35,1 milliards en 2008 (+40%). Ce segment de marché, en croissance annuelle de plus de • On compte 16,9 millions d’abonnés actifs 3G à fin 2009, 20% depuis plusieurs années, a fait l’objet d’un déve- en croissance de 48% par rapport à 2008. Ces utilisateurs loppement fulgurant en 2008 (+80%) sous l’effet des représentent désormais près de 27,5% des abonnés mobiles. offres illimitées proposées par les opérateurs mobiles.
  • 5. Les comparaisons internationales ÉQUIPEMENT ET CONSOMMATIONLe taux de pénétration du haut débit est, en France, parmi fort taux d’usage (presque 2,5 heures par abonné par mois).les plus importants d’Europe. Le taux de pénétration de la téléphonie mobile mesure leSur les activités mobiles, les opérateurs français ont maintenu nombre de cartes SIM rapporté à la population ; il peut êtreune bonne progression de leur chiffre daffaires. Ils affichent un affecté par des phénomènes de multi-équipement. Pénétration des micro-ordinateurs, du haut débit et de la téléphonie mobile et variation des revenus par segment en 2009 dans les principaux pays européens France Allemagne Espagne Italie Royaume-Uni Taux de pénétration des micro-ordinateurs fin 2009 (sur les ménages) 68% 78% 66% 54% 77% Sources : ARCEP BNETZA, CMT, AGCOM, OFCOM. FIXE Taux de pénétration du haut débit fin 2009 (sur les ménages) 63% 62% 51% 41% 66% Accroissement du taux de pénétration +5 +5 +7 +4 +1 du haut débit en 2009 (en points de %) Taux de pénétration de la téléphonie mobile 90% 132% 118% 146% 131% MOBILE fin 2009 (sur la population - parc actif) Accroissement du taux de pénétration de la , +4,0 +1,4 +4,0 +4,6 +5,0 téléphonie mobile en 2009 (en points de %) Nombre moyen de minutes d’usage 141 71 117 n.d. 127 par abonné par moisGlossaireCommunications électroniques : émissions, transmissions ou distribution, connexions par boucles locales radio, connexionsréceptions de signes, de signaux, décrits, dimages ou de sons, satellitaires et connexions par wifi). Les débits correspondantpar voie électromagnétique. vont de 128 Kbit/s jusqu’à 50 Mbit/s. Les technologies hautServices de communications électroniques : prestations débit permettent en outre lusage simultané du service télé-consistant entièrement ou principalement en la fourniture de phonique traditionnel.communications électroniques. Ne sont pas visés les services VLB (Voix sur large bande) : technique utilisant le protocoleconsistant à éditer ou à distribuer des services de communi- de linternet pour le transport de la voix sur un réseau decation au public par voie électronique (télévision...). communications électroniques.Internet : ensemble de réseaux de tailles variées intercon- SMS (Short message service) : messages transmis via lesnectés entre eux grâce au protocole IP (internet Protocol), et canaux de signalisation du réseau mobile GSM, ayant unepermettant l’offre et l’utilisation de très nombreux services de longueur maximale de 160 caractères. La transmission de cescommunications électroniques. messages est normalisée.Services fixes bas débit : services offerts sur le réseau 2G : système mobile de deuxième génération (GSM).téléphonique traditionnel (ayant un débit maximal de 128 Kbit/s). 3G : système mobile de troisième génération (UMTS). CesHaut débit : sur les réseaux filaires, une technologie est dite réseaux permettent daccéder à une large gamme de services,à haut débit si elle permet d’atteindre des débits supérieurs à au premier rang desquels un accès rapide à internet et à laceux obtenus avec les technologies à bas débit, quel que soit télévision grâce à lintroduction dans les réseaux mobiles de lale réseau d’accès (lignes ADSL et SDSL, réseau de câblo- technologie de commutation par paquets.
  • 6. Autorité de régulation des communications électroniques et des postes 7, square Max Hymans - 75730 Paris Cedex 15 Tél. : 01 40 47 70 00 - Fax. : 01 40 47 71 98 www.arcep.fr

×