Technologie HP PageWide : Vitesse inégalée et qualité professionnelle
 

Technologie HP PageWide : Vitesse inégalée et qualité professionnelle

on

  • 471 views

Le secteur de l’impression évolue à un rythme effréné. Les impressions professionnelles occupent aujourd’hui un rôle majeur. ...

Le secteur de l’impression évolue à un rythme effréné. Les impressions professionnelles occupent aujourd’hui un rôle majeur.
Les systèmes d’impression d’entreprise de qualité permettent de s’adapter aux nouvelles exigences, de prendre des initiatives, d’optimiser l’efficacité des équipes de travail et d’améliorer les résultats.

Statistics

Views

Total Views
471
Views on SlideShare
341
Embed Views
130

Actions

Likes
0
Downloads
3
Comments
0

1 Embed 130

http://www.zdnet.fr 130

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Technologie HP PageWide : Vitesse inégalée et qualité professionnelle Technologie HP PageWide : Vitesse inégalée et qualité professionnelle Document Transcript

  • Livret blanc technique Technologie HP PageWide Vitesse inégalée et qualité professionnelle
  • Livret blanc technique | Technologie HP PageWide Table des matières Vitesse inégalée et qualité professionnelle 4 Une vitesse inégalée grâce à la technologie HP PageWide 5 Processus d’impression à l’encre 5 Encres HP : la formule gagnante 5 Conception d’une tête d’impression de largeur de page 7 Technologie d’impression évolutive HP 7 Tête d’impression de largeur de page 7 Gestion des 42 240 buses 8 Remplacement des buses 9 Entretien de la tête d’impression 10 Encre et papier : une alliance essentielle 11 Encres à pigments HP 11 Supports équipés de la technologie ColorLok® 11 Le papier en mouvement 12 Des impressions haute vitesse et un temps de première sortie inégalé 14 Priorité ressources : économies et faible consommation d’énergie 14 Récapitulatif 14 2 | Décembre 2012
  • Livret blanc technique | Technologie HP PageWide Le secteur de l’impression évolue à un rythme effréné. Les impressions professionnelles occupent aujourd’hui un rôle majeur. Les systèmes d’impression d’entreprise de qualité permettent de s’adapter aux nouvelles exigences, de prendre des initiatives, d’optimiser l’efficacité des équipes de travail et d’améliorer les résultats. 3 | Décembre 2012
  • Livret blanc technique | Technologie HP PageWide Vitesse inégalée et qualité professionnelle Reposant sur la technologie révolutionnaire HP Page Wide, les imprimantes professionnelles et les multifonctions HP Officejet Pro Série X impriment les documents jusqu’à deux fois plus rapidement1 et pour un prix réduit de moitié par rapport aux imprimantes laser couleur2. Ces imprimantes nouvelle génération associent efficacement les technologies d’encre et de toner : • Impression rapide : jusqu’à 70 ppm en mode qualité General Office (Bureautique) • Économies non négligeables : coût par page pouvant être réduit de moitié par rapport aux imprimantes laser couleur2 1 Comparaison reposant sur les caractéristiques du mode couleur le plus rapide disponible (à compter de mars 2012) publiées par les fabricants et incluant les multifonctions laser couleur de moins de 1 000 € (prix de vente conseillé) et les imprimantes laser couleur de moins de 800 € (prix de vente conseillé) disponibles en mars 2012, sur la base de la part de marché calculée par IDC depuis le 1er trimestre 2012 et des tests internes HP de l’imprimante avec le mode couleur le plus rapide disponible (documents de 4 pages testés conformément à la norme ISO 24734). Pour plus d’informations, visitez le site hp.com/go/printerclaims. 2 Le coût par page repose sur la majorité des multifonctions laser couleur de moins de 1 000 € (prix de vente conseillé) et les imprimantes laser couleur de moins de 800 € (prix de vente conseillé) disponibles en mars 2012 ; rendement ISO basé sur l’impression continue en mode par défaut en fonction de la part de marché indiquée par IDC au cours du 1er trimestre 2012. Les comparaisons du coût par page pour les fournitures laser sont basées sur les caractéristiques des cartouches de capacité optimale publiées par les fabricants. Le coût par page est calculé à partir du prix public estimé des cartouches d’encre HP 970XL/971XL. Pour plus d’informations, visitez le site www.hp.com/go/learnaboutsupplies. 3 Prend en charge HP PCL 6, HP PCL 5c, l’émulation HP PostScript 3, l’impression PDF native (version 1.7), HP Universal Print Driver, HP Web Jetadmin, HP Imaging et Printing Security Center. Solutions de flux de travail supplémentaires disponibles avec le logiciel certifié et le programme de partenaires tiers de HP. Pour obtenir une description des solutions, visitez le site www.hp.com/go/ideabook. 4 | Décembre 2012 • Qualité d’impression, fiabilité et économies d’énergie sans compromis • Compatibilité avec les réseaux d’entreprise dans le cadre des solutions de gestion et de flux de travail3 Les encres à pigments d’origine HP garantissent une qualité d’impression exceptionnelle sans taches sur un vaste éventail de supports. Les entreprises ont en outre la possibilité de réaliser des économies grâce au faible coût d’acquisition et d’exploitation de l’imprimante et d’optimiser leurs ressources au moyen d’une imprimante certifiée ENERGY STAR®.
  • Livret blanc technique | Technologie HP PageWide Une vitesse inégalée grâce à la technologie HP PageWide La technologie HP PageWide exploite les technologies d’impression commerciale avancées et éprouvées et les adapte aux imprimantes multifonctions nouvelle génération afin de répondre aux besoins des petites équipes de travail. Plus de 40 000 minuscules buses situées sur une tête d’impression fixe qui s’étend sur une largeur de page projettent quatre encres à pigments d’origine HP sur une feuille de papier mobile. Grâce à la mobilité du papier et à l’état stationnaire de la tête d’impression, les imprimantes HP Officejet Pro Série X, silencieuses et fiables, impriment les documents à la vitesse du laser et présentent un temps de première sortie exceptionnel. Les imprimantes multifonctions de la gamme HP Officejet Pro Série X sont équipées en standard de deux bacs d’alimentation et présentent les fonctions suivantes : impression recto verso, copie, numérisation et télécopie. Principaux éléments de la plate-forme HP PageWide Technology garantissant une qualité d’impression, une vitesse et une fiabilité hors du commun : • Rangée de 42 240 buses réparties sur une largeur de page projetant des gouttes d’encre de poids, vitesse et trajectoire identiques • Résolution native de 1 200 buses par pouce garantissant une qualité d’impression inégalée • Encres à pigments HP : interactions contrôlées avec le papier, saturation des couleurs élevée, noirs intenses, couleurs vives, textes incroyablement nets et séchage rapide • Contrôle précis du mouvement du papier pour une qualité d’impression et un fonctionnement extrêmement fiables • Détection de l’état des buses, remplacement automatique actif et passif des buses et entretien automatique de la tête d’impression pour une qualité optimale Processus d’impression à l’encre L’impression numérique à base d’encre repose sur trois éléments clés : les colorants, leur transfert sur le papier et les supports professionnels. Encres HP : la formule gagnante Les colorants forment l’image sur le papier en reflétant la lumière à des longueurs d’onde spécifiques afin de produire des couleurs distinctes. Ils sont constitués de teintes, de pigments ou d’une combinaison des deux. Les teintes sont composées de molécules individuelles, alors que les pigments sont de petites particules colorées dont le diamètre mesure près d’une longueur d’onde de lumière visible. Ces deux composants peuvent créer des images colorées d’une grande brillance. Néanmoins, les pigments offrent une saturation des couleurs, une densité des noirs, une résistance à l’effacement et une protection antitache supérieures (en cas de projection d’eau ou d’application de surligneurs, par exemple) sur les supports professionnels et les brochures dotées d’un revêtement. Ces caractéristiques font d’eux le colorant privilégié des toners HP LaserJet et des encres HP utilisées dans les imprimantes HP Officejet Pro Série X. Pour obtenir des images et des graphismes colorés doublés d’un texte parfaitement clair, le colorant doit rester à la surface du papier ou à très faible distance de ce dernier. S’il se déplace sur la surface ou pénètre trop profondément dans la feuille, les lignes et le texte manqueront de clarté, les noirs, d’intensité et les couleurs, d’éclat. Pour une qualité d’impression optimale, les colorants doivent rapidement s’immobiliser en une fine couche à la surface immédiatement après être entrés en contact avec le papier : une condition indispensable pour assurer la qualité propre aux impressions des imprimantes HP LaserJet et HP Officejet Pro Série X. 5 | Décembre 2012
  • Livret blanc technique | Technologie HP PageWide Trajet de l’encre depuis la tête d’impression jusqu’au papier Contrairement aux toners HP LaserJet, qui sont des poudres sèches, les encres sont liquides au moment du stockage et de l’application sur le support et se comportent en tant que telles pendant un court instant à la surface du papier. Elles sont constituées de colorants et d’un liquide clair appelé « véhicule d’encre » destiné à acheminer les colorants sur le papier. Le véhicule d’encre des encres à pigments HP se compose essentiellement d’eau, mais également d’ingrédients assurant l’homogénéité, la fiabilité de l’éjection des gouttes et le contrôle des interactions entre l’encre et le papier. L’encre se dépose à la surface du papier sous forme de petites gouttes de 6 picolitres. Un litre contient 1 000 milliards (1 000 000 000 000) de picolitres et un gramme d’encre, 170 millions de gouttes de 6 picolitres. La tête d’impression éjecte les gouttes une par une via des buses individuelles. Chaque goutte émerge avec un poids, une vitesse et une trajectoire uniformes pour appliquer un point d’encre de la taille appropriée à l’endroit souhaité. Compartiment Orifice Résistance « Piliers » (filtre d’encre) Enc re Figure 1 : Vue en coupe d’un générateur de gouttes à jet d’encre thermique HP Les têtes d’impression thermiques HP ne comportent aucune pièce mobile. Rien ne bouge, à l’exception de l’encre elle-même. À l’intérieur de la tête d’impression, comme illustré sur le schéma en coupe de la figure 1, une impulsion électrique d’une microseconde environ (un millionième de seconde) chauffe une minuscule résistance dans le générateur de gouttes, compartiment à trois côtés constitué d’un canal de remplissage et d’une buse, rempli d’encre. Une fine couche d’encre s’évapore pour former une bulle. Cette dernière grossit jusqu’à ce qu’une goutte soit éjectée de la buse à une vitesse d’environ 10 m/s. La bulle agit comme un petit piston émergeant de la base du compartiment pour propulser l’encre dans la partie supérieure de la buse. Lorsque la bulle crève au bout de 10 microsecondes environ, le flux d’encre prend la forme d’une gouttelette et le compartiment est alimenté en encre fraîche en vue du cycle suivant (flèche noire de la figure 1). Une fois hors de la tête d’impression, la goutte d’encre reste en suspension à environ 1 mm pour produire un point à un endroit précis du papier. Ce processus peut se répéter des dizaines de milliers de fois par seconde dans chaque générateur de gouttes. Les pigments, une fois en contact avec le papier, doivent rapidement s’immobiliser afin de produire des lignes et du texte nets et d’atteindre un niveau de saturation des couleurs élevé et une densité optique des noirs satisfaisante. Les encres HP séparent rapidement les pigments du véhicule d’encre afin d’éviter le mélange des encres couleur et noire à la limite des lignes et des caractères. Figure 2 : Encre à pigments HP sur un support HP Multipurpose Paper doté de la technologie ColorLok® (Source : HP) 6 | Décembre 2012 L’image imprimée sèche à mesure que les composants volatils du véhicule d’encre (principalement de l’eau) s’évaporent en laissant les pigments. La figure 2 représente une vue en coupe de l’encre à pigment HP sur du papier HP Multipurpose Paper doté de la technologie ColorLok®. On y distingue une fine couche de pigments à la surface du papier et la structure interne de ce dernier. Les composants chimiques exploités par la technologie ColorLok® maintiennent les pigments à la surface du papier, permettant aux encres à pigments HP d’offrir des performances d’imagerie couleur et noir comparables à celles des toners HP LaserJet.
  • Livret blanc technique | Technologie HP PageWide Conception d’une tête d’impression de largeur de page Technologie d’impression évolutive HP La qualité d’impression, la vitesse et la fiabilité des imprimantes HP Officejet Pro Série X sont le fruit de HP Scalable Printing, technologie d’impression évolutive à jet d’encre thermique nouvelle génération reposant sur des matériaux, des règles de conception et des processus de fabrication ultra-précis et éprouvés. Cette technologie offre les avantages des processus de précision à grande échelle développés pour la production des circuits intégrés. Des circuits intégrés à couches minces aux structures fluides à couches épaisses, tous les éléments de la tête d’impression sont définis par le biais du processus de photolithographie, applicable à des structures extrêmement petites. Les conduites d’encre, les buses et les compartiments des têtes d’impression sont ainsi développés avec une précision de niveau sous-micron qui confère à chaque goutte un volume, une vitesse et une trajectoire uniformes, pour une qualité d’image incroyablement homogène. La figure 1 représente une vue en coupe schématique d’un générateur de gouttes à jet d’encre thermique reposant sur la technologie d’impression évolutive HP. Sur un substrat en silicone, les couches minces accueillent les circuits électroniques intégrés et les résistances servant à éjecter les gouttes. Une fente d’alimentation creusée dans la silicone (en bas à droite) achemine l’encre vers les rangées de compartiments de générateurs de gouttes placés de chaque côté. La tête d’impression de largeur de page est conçue pour durer pendant tout le cycle de vie de l’imprimante HP Officejet Pro Série X et la fiabilité de son fonctionnement dépend de sa résistance exceptionnelle à la contamination. Avec la technologie d’impression évolutive, les minuscules piliers (figure 1) jouant le rôle de filtre d’encre sont positionnés de façon à stopper les particules susceptibles de pénétrer dans les générateurs de gouttes et de les obstruer. Le même polymère photoimageable (couleur bronze) est utilisé pour le compartiment du générateur de gouttes et la plaque de l’orifice (buse). En termes d’échelle, l’épaisseur du compartiment et de la plaque de l’orifice est inférieure à celle d’un cheveu (environ 50 microns). Cette structure intégrée à base de silicone est soumise à plusieurs processus, parmi lesquels le dépôt, l’exposition et le développement du polymère. Pour prolonger le cycle de vie, les matériaux des couches minces sur le substrat de silicone, de la fente d’alimentation de l’encre, du compartiment et de l’orifice présentent tous une forte résistance à l’interaction chimique avec les encres. Tête d’impression de largeur de page Le moteur d’écriture 4 couleurs de largeur de page de HP est illustré sur la figure 3. Les cartouches d’encre noire, magenta, cyan et jaune se fixent aux raccords d’encre en haut du moteur qui ajuste la pression et assure la filtration pour chaque encre. Le moteur d’écriture détecte également quand une cartouche est presque ou totalement vide. Les cartouches peuvent être facilement remplacées : une animation informative sur le panneau de commande de l’imprimante décrit la procédure à appliquer. Figure 3 : Moteur d’écriture de largeur de page La tête d’impression est équipée de 10 puces à jet d’encre thermique HP, appelées plus simplement puces 4 , placées sur des supports en plastique moulés par injection, rigides et stables. Ces derniers alignent avec précision chaque puce dans la rangée et constituent des interfaces pour l’encre. La figure 4 est une vue du dessous du moteur d’écriture avec la tête d’impression visible. • La figure 5 représente le détail d’une puce et de son environnement. Chaque puce comprend 1 056 buses pour chacune des quatre couleurs d’encre, pour un total de 4 224 buses par puce et de 42 240 buses sur la tête d’impression. 4 Le terme « puce », employé dans le secteur de la fabrication des circuits intégrés, désigne une puce en silicone. Les têtes d’impression à jet d’encre thermique HP sont d’abord des cellules en silicone dotées de résistances et de composants électroniques intégrés. 7 | Décembre 2012 • La rangée de buses associée à chaque encre prend la forme de deux colonnes de générateurs de gouttes de chaque côté d’une fente d’alimentation d’encre traversant la puce (figure 5). Le polymère constituant la plaque de l’orifice et les compartiments des générateurs de gouttes est transparent. On observe ainsi sur la figure 5 les compartiments et la surface de la puce avec les fentes d’alimentation des quatre encres. • L’ordre d’impression est le suivant : noir, magenta, cyan et jaune (de haut en bas sur les figures 4 et 5).
  • Livret blanc technique | Technologie HP PageWide Les figures 4 et 5 illustrent l’enveloppe en acier inoxydable protégeant les puces de façon hermétique. Cette enveloppe plate permet de recouvrir et de nettoyer la tête d’impression. Les connexions électriques sont établies en raccordant un circuit flexible à des patins d’interconnexion situés sur les côtés de chaque puce. Ces raccords sont protégés par la baguette d’époxy (bleue) visible sur la figure 5. Le circuit flexible communique les signaux et l’alimentation de chaque puce à une carte à circuit imprimé du moteur d’écriture (figures 3 et 4). Figure 4 : Moteur d’écriture de largeur de page vu du dessous En plus des générateurs de gouttes, chaque puce est équipée de composants électroniques en vue du traitement des signaux et du contrôle de l’alimentation. Seules 10 interconnexions électriques5 sur chaque puce sont nécessaires pour faire fonctionner 4 224 buses. Les débits de données de chaque puce peuvent dépasser les 100 Mbit/s. Les puces sont recouvertes de 30 buses réparties à chaque extrémité (figures 4 et 5). En ce qui concerne les lignes de points des zones de chevauchement, la tête d’impression utilise les buses des deux puces pour supprimer tout artefact d’impression au niveau des limites. Figure 5 : Détail d’une puce à jet d’encre thermique HP Le chemin d’impression, qui s’étend sur 217,8 mm, permet de créer des marges HP LaserJet6 pour les formats US Letter A et US Legal (21,6 cm) et ISO A4 (21 cm). Pour chacune des quatre couleurs, le chemin d’impression comporte 10 290 lignes de points espacées de 1 200 points par pouce sur la tête d’impression. Gestion des 42 240 buses La technologie HP PageWide teste régulièrement les performances de l’ensemble des 42 240 buses de la tête d’impression afin de maintenir une qualité d’impression optimale. Ce processus automatique détecte les buses dont les performances ne sont pas conformes aux spécifications et effectue des vérifications individuelles afin d’identifier et de rectifier tout dysfonctionnement susceptible d’affecter la qualité d’impression. Les imprimantes HP Officejet Pro Série X utilisent des capteurs optiques pour calibrer la tête d’impression, mesurer les performances des buses et surveiller le mouvement du papier. Ces capteurs sont situés sur un petit chariot qui analyse le papier et la tête d’impression. Un capteur de papier analyse les pages de test imprimées à des fins de diagnostic, puis le contrôleur du système d’écriture utilise ces informations pour compenser de façon électronique les tolérances d’alignement d’une puce à l’autre et les écarts de volume des gouttes susceptibles de produire des artefacts d’impression visibles. Ce capteur détecte également le bord de la feuille à mesure qu’il se déplace vers la zone d’impression. Un capteur de tête d’impression spécialement conçu pour les imprimantes HP Officejet Pro Série X mesure chaque goutte en suspension dans le cadre d’un système assurant la qualité d’impression par le remplacement des buses défectueuses par des buses opérationnelles. Les systèmes d’impression de largeur de page, qu’il s’agisse d’imprimantes à base de toner ou d’encre, peuvent laisser des traces le long de l’axe du papier lorsque des points sont manquants ou incorrectement positionnés. Une buse défectueuse laisse généralement une trace claire d’encre sur les zones sombres et en demi-teinte des images monochromes. Une trace claire ou colorée peut apparaître sur les images et les graphismes colorés. Avec 1 200 buses par pouce, les points noirs manquants ou mal placés en raison d’une ou de plusieurs buses défectueuses isolées laissent généralement une trace à peine visible, voire invisible sur du texte noir. Le texte étant imprimé à haute densité, la projection d’encre issue des points voisins effacera les traces dues aux points manquants. Les problèmes associés aux buses défectueuses peuvent être éliminés grâce au remplacement des buses, car les buses voisines assurent alors l’impression des points manquants. Pour que le système d’impression procède au remplacement automatique des buses, il doit distinguer avec précision les buses opérationnelles des buses défectueuses. 5 16 conducteurs physiques avec une alimentation redondante et des connexions à la terre. 6 Les marges LaserJet mesurent 0,42 cm. 8 | Décembre 2012
  • Livret blanc technique | Technologie HP PageWide Le processus de mesure des gouttes d’encre individuelles en suspension dans une tête d’impression de largeur de page présente de nombreux défis : Fond de panier • Chaque goutte mesure moins de 25 microns de large et se déplace à une vitesse d’environ 10 m/s. Zone d’échantillonnage • Chaque puce comporte quatre rangées de buses. Les puces étant réparties sur la tête d’impression, les rangées de buses se trouvent à différentes distances du capteur. • Le système de mesure doit se trouver dans un espace restreint suffisamment proche de la tête d’impression pour pouvoir mesurer chaque goutte. • Le capteur doit présenter une haute résistance à la lumière parasite réfléchie et au bruit électrique. • La détection des gouttes doit avoir un impact limité sur la productivité de l’imprimante7. Figure 6 : Vue schématique du fonctionnement de la technologie BDD HP a mis au point une nouvelle technologie appelée Backscatter Drop Detection (BDD) pour les imprimantes HP Officejet Pro Série X. Elle utilise des composants optiques innovants et de nombreux photodétecteurs et repose sur le traitement avancé des signaux analogiques et numériques. Contrairement aux autres méthodes optiques, lorsqu’une goutte est projetée entre une source lumineuse et un détecteur, la technologie BDD détecte la lumière rétrodiffusée (réfléchie) par la goutte traversant le faisceau lumineux. Le détecteur BDD est capable de tester plusieurs centaines de buses par seconde. La figure 6 illustre la technologie BDD sous forme de schéma représentant les rayons lumineux. Le module BDD est constitué d’un boîtier (non illustré), de cinq lentilles, d’une DEL à émission de surface représentée par les rayons magenta dans la figure 6 et de quatre photodétecteurs, deux de chaque côté de la DEL, derrière les plaques de fenêtre. La DEL à émission de surface émet un faisceau lumineux par le biais d’une lentille de projection et quatre lentilles d’imagerie renvoient la lumière rétrodiffusée des gouttes sur les photodétecteurs. Les puces de la tête d’impression présentant chacune plusieurs colonnes de buses, les gouttes sont projetées à différentes distances des détecteurs dans une zone d’échantillonnage de près de 10 mm de profondeur. Le fond de panier derrière la tête d’impression réduit les reflets lumineux indésirables, optimisant ainsi la détection des signaux très faibles produits par la lumière rétrodiffusée. Après qu’un signal rétrodiffusé a été traité par les circuits analogiques et numériques, les algorithmes évaluent la capacité d’impression de chaque buse. Remplacement actif des buses Remplacement des buses CMY K Remplacement passif des buses Points manquants Buse noire défectueuse Figure 7 : Schéma du processus de remplacement des buses 7 La détection des gouttes est généralement exécutée lorsque l’imprimante est inactive et le processus peut être interrompu par un travail d’impression. 9 | Décembre 2012 Remplacement des buses Les hauts débits des gouttes et la forte densité des buses du système à jet d’encre thermique HP permettent d’éviter les problèmes liés aux buses défectueuses grâce au remplacement actif et passif. Ce processus est l’un des principaux garants de la qualité des imprimantes HP Officejet Pro Série X. La figure 7 illustre un remplacement passif et deux remplacements actifs des buses dans une grille de 1 200 x 1 200. Les lignes de points, verticales, y sont désignées par les lettres a à h. Les buses défectueuses sont les buses b, e, f et g, signalées par des points noirs vides représentant les générateurs de gouttes. Les générateurs de gouttes noires et de couleur opérationnels sont représentés par les points colorés. Les colonnes de points, horizontales, correspondent aux emplacements des buses sur la tête d’impression. Le papier se déplace vers le bas. Le choix des points qui reçoivent les gouttes d’encre pour appliquer du noir et la sélection des buses remplaçant une buse défectueuse reposent sur des algorithmes avancés qui contrôlent la quantité d’encre, réduisent les artefacts des images (comme les grains et les traits) et procèdent au remplacement actif des buses. Le schéma de la figure 7 ne prend pas en compte tous les points, qui se rempliront en grande partie dans les espaces blancs illustrés pour masquer au mieux l’erreur. Néanmoins, il illustre correctement les principes de base des processus de remplacement des buses utilisés.
  • Livret blanc technique | Technologie HP PageWide Le remplacement passif des buses repose directement sur la haute densité des buses à jet d’encre thermique HP : si une buse est défectueuse, les buses voisines prennent le relais. Avec 1 200 buses par pouce, deux buses pour chaque couleur d’encre peuvent imprimer dans une grille de 600 x 6008 et les buses voisines se situent au maximum à 21 um de la ligne de points affectée. Le remplacement passif est illustré pour la colonne de buses b de la figure 7. Le dysfonctionnement des buses peut provoquer la trace blanche illustrée sur le schéma inférieur. Mais avec l’encre appliquée par les points voisins, cette trace est considérablement inférieure à un carré complet de 1 200 x 1 200. Les points peuvent remplir l’intégralité de l’espace blanc et masquer presque totalement l’erreur provoquée par une seule buse défectueuse. Dans tous les cas, ce défaut sera généralement difficile à détecter dans un texte de taille normale. Une fois ce dysfonctionnement détecté, le remplacement actif est exécuté pour la ligne b du schéma supérieur. Le processus de remplacement actif des buses utilise une table de recherche des buses à partir des résultats de plusieurs mesures BDD réalisées à différents moments. Certaines buses peuvent restent hors service pendant que d’autres sont restaurées suite à une intervention d’entretien de la tête d’impression. La table de recherche est conçue pour sélectionner les buses pouvant assurer l’impression à la place d’une buse défectueuse. La vitesse des gouttes projetées par les buses de remplacement peut alors être doublée. Dans certains cas, les gouttes d’encre d’autres couleurs peuvent être remplacées dans les mêmes lignes de points ou dans des lignes voisines. Le remplacement actif des buses gère ainsi efficacement les cas de dysfonctionnement de deux buses adjacentes au minimum. La figure 7 illustre deux cas de remplacement actif des buses : une buse noire (ligne b) et trois buses noires adjacentes hors service (lignes e, f et g). Compartiment Dans le premier cas, le remplacement actif provoque l’impression des points à l’aide des buses noires voisines des lignes a et c. Le schéma supérieur illustre ce processus avec les points noirs entourés de rouge. L’alternance des points entre les lignes a et c réduit la visibilité de l’espace blanc et interrompt une ligne noire qui apparaîtrait si les points n’étaient remplacés que d’un côté de la ligne b. Si trois buses adjacentes ou plus sont défectueuses, le processus de remplacement actif utilise les encres noire et couleur. Prenons par exemple les buses noires défectueuses des lignes e, f et g de la figure 7. Revêtement de la toile Web Rouleau de nettoyage Figure 8 : Printhead service station cassette Dans le schéma inférieur, la présence de trois lignes adjacentes de points vides peut produire une trace blanche visible, tel qu’illustré. L’écart trop important créé par ces lignes doit être traité par le processus de remplacement passif des buses. Une fois les buses défectueuses détectées et traitées dans la table de recherche, le remplacement actif est exécuté, comme illustré dans le schéma supérieur. Les points noirs voisins fonctionnels (entourés de rouge) des lignes d et h sont utilisés. La ligne f est imprimée à l’aide de points noirs composites, représentés par des points gris entourés de rouge, à partir des buses cyan, magenta et jaune de la tête d’impression qui s’impriment sur la ligne f. (Les points imprimés ne sont pas réellement gris ; cette couleur est utilisée pour l’illustration uniquement.) Entretien de la tête d’impression Un entretien régulier de la tête d’impression garantit la fiabilité et la qualité des impressions. Il permet d’optimiser le fonctionnement des buses opérationnelles et de restaurer les buses défectueuses. Les imprimantes HP Officejet Pro Série X sont équipées d’une cassette d’entretien intégrée9 qui exécute quatre fonctions principales : recouvrement de la tête d’impression, conditionnement des buses, nettoyage de la plaque de buses et stockage des encres usagées dans le cadre de l’entretien. Même si l’entretien de la tête d’impression est automatique, un utilisateur peut si nécessaire lancer un cycle de nettoyage de la tête d’impression. La figure 8 représente la cassette et ses principaux composants. 8 Par exemple, un mode d’impression de 600 x 600 dpi. 9 La cassette d’entretien est conçue pour fonctionner pendant toute la durée de vie de l’imprimante et ne peut pas être remplacée par l’utilisateur. 10 | Décembre 2012 Lorsque la tête d’impression est inactive, elle est recouverte afin d’éviter que l’encre ne sèche et n’obstrue les buses. La fonction de recouvrement crée un environnement de stockage humide qui conserve les encres à l’état liquide dans les buses à une viscosité permettant l’éjection des gouttes. Le revêtement utilisé s’applique contre l’enveloppe en acier inoxydable et protège les puces de façon hermétique sans entrer en contact avec elles.
  • Livret blanc technique | Technologie HP PageWide Le conditionnement des buses vise à rafraîchir l’encre dans chaque buse. La tête d’impression peut alors éjecter les gouttes conformément aux spécifications de poids, de vitesse et de trajectoire. En raison de la perte des composants d’encre volatils (principalement de l’eau), chaque buse éjecte régulièrement quelques gouttes sur la plaque d’impression pour purger l’encre devenue trop visqueuse afin de respecter les exigences de qualité et d’éviter toute obstruction. Les gouttes utilisées pour le conditionnement des buses sont capturées sous la plaque d’impression sur un rouleau aligné avec le mouvement du papier. L’encre est ensuite extraite de ce rouleau et stockée dans un compartiment à l’intérieur de l’unité d’impression recto verso. Puisque le conditionnement des buses n’utilise qu’une faible quantité d’encre qui finit par s’évaporer, la capacité du compartiment est conçue pour durer tout au long du cycle de vie de l’imprimante sans aucune intervention. Dans la cassette d’entretien, une toile amovible absorbante stocke l’encre usagée et permet de nettoyer la plaque de buses de la tête d’impression. La plus grande partie de cette encre finissant par s’évaporer, la toile sèche entre les interventions de nettoyage et d’entretien, puis est réutilisée. Elle se déplace automatiquement au fil des interventions d’entretien. Lors de ces interventions, le moteur d’écriture se soulève automatiquement de la plaque, permettant ainsi au système d’entretien de se déplacer sous la tête d’impression. Pour nettoyer la tête d’impression, la toile passe sur un rouleau à ressort (figure 8) qui la presse délicatement contre les buses. Cela permet de retirer la poussière du papier, ainsi que toute accumulation d’encre. La cassette arrive ensuite sous la tête d’impression pour engager le revêtement. Encre et papier : une alliance essentielle L’impression de largeur de page nécessite des formules d’encre spécifiques et des interactions hautement contrôlées entre l’encre et le papier pour garantir des impressions de haute qualité en un seul passage. Les encres à pigments HP offrent de superbes résultats sur les supports ColorLok®. Encres à pigments HP Les chimistes ont développé des encres à pigments pour les imprimantes HP Officejet Pro Série X qui respectent les exigences strictes de qualité, de fiabilité, de rapidité et d’impression en un seul passage : • Les rangées de buses de chaque couleur sont placées à proximité les unes des autres sur chaque puce de la tête d’impression. Les encres ne doivent donc ni se mélanger, ni être contaminées pendant les phases de fonctionnement, de stockage et de nettoyage. • Les encres noires doivent atteindre une forte densité optique en un seul passage. • Pour obtenir une impression à haute vitesse en un seul passage, les encres ne doivent pas se mélanger sur l’image au niveau des frontières entre les couleurs lorsqu’elles sont encore liquides. Elles doivent cependant être capables de produire des couleurs secondaires homogènes et saturées (comme le rouge, le vert et le bleu) en un seul passage lorsque d’autres encres sont imprimées point sur point et mouillé sur mouillé. • L’imprimante doit rapidement contrôler les ondulations du papier (froncements) afin d’éviter les bourrages papier et immobiliser les pigments pour éviter les taches d’encre lors du transport du papier, ainsi que le transfert d’encre (feuille à feuille) dans le bac de sortie. Supports équipés de la technologie ColorLok® Les encres liquides sont soumises à des processus physiques et à des réactions chimiques complexes à la surface du papier. C’est la raison pour laquelle l’encre et le papier doivent être traités de concert pour offrir des résultats optimaux. Les avancées substantielles en termes de technologies d’impression à base de toner et d’encre ont entraîné une forte demande de supports professionnels offrant une qualité d’impression améliorée et des résultats fiables et constants pour l’encre comme pour le toner. La technologie ColorLok® propose ces avantages sur des supports ordinaires destinés à l’impression professionnelle. 11 | Décembre 2012
  • Livret blanc technique | Technologie HP PageWide Les supports ColorLok® sont dotés d’additifs spéciaux qui séparent rapidement les pigments de l’encre et les immobilisent à la surface du papier. Ils offrent une qualité d’impression à base d’encre supérieure, avec des noirs plus intenses et des couleurs plus vives. L’encre sèche rapidement, ce qui signifie que les pages peuvent être manipulées sans risque de taches dès le bac de sortie. Ces caractéristiques s’appliquent également au papier recyclé doté de la technologie ColorLok®. Les supports ColorLok® sont disponibles dans le monde entier auprès des principaux fournisseurs. HP recommande le papier ColorLok® pour des impressions à couper le souffle. Pour en savoir plus sur les avantages de la technologie ColorLok®, visitez le site colorlok.com. Guide de porte gauche Rouleau de retournement Rouleau de sortie 2 Rouleau de sortie 1 Plaque Rouleau d’alimentation Guides supérieurs Guide intérieur Figure 9 : Vue en coupe du système de transport du papier Le papier en mouvement Pour concurrencer les imprimantes laser couleur dans les petits environnements de travail, les imprimantes HP Officejet Pro Série X requièrent un système de transport du papier compact et fiable qui imprime rapidement, face vers le bas, dans l’ordre et recto verso. HP a conçu un nouveau système de transport du papier qui répond aux besoins en termes d’impression de largeur de page. La figure 9 représente une vue en coupe de ses principaux composants. Une seule feuille de papier, signalée par la flèche verte, se déplace de la droite vers la gauche. Les feuilles imprimées sur un côté (recto) atteignent le guide de porte gauche, passent sous le système d’écriture (figure 3), puis sortent de l’imprimante face vers le bas dans le bac de sortie. Les feuilles imprimées recto verso atteignent le guide de porte gauche, puis se retournent et passent sous l’unité d’impression recto verso (non illustrée) en suivant le même chemin que les feuilles provenant du bac multifonction (bac 1). Cette conception intègre efficacement le bac recto verso et multifonction dans le trajet du papier. Le système de transport du papier des imprimantes HP Officejet Pro Série X stabilise et maintient la feuille dans l’imprimante, depuis le prélèvement jusqu’à la sortie. Il se caractérise par un prélèvement du papier fiable, de faibles taux de bourrages papier et un mouvement continu et précis du papier dans la zone d’impression. Les feuilles sont imprimées recto verso, puis déposées dans le bac de sortie sans tache d’encre. 12 | Décembre 2012
  • Livret blanc technique | Technologie HP PageWide Le système de transport du papier des imprimantes HP Officejet Pro Série X intègre de nombreuses innovations garantissant un contrôle rentable et précis du mouvement du papier : • Train d’engrenages avec diamètres sur flancs précis • Roulements précis à faible coût • Gestion servocommandée des rouleaux spécifiques • Diamètres précis des rouleaux • Roues à encoches • Arbre d’entraînement désaxé évitant les dysfonctionnements Les utilisateurs exigent aujourd’hui des solutions HP LaserJet qu’elles présentent de faibles taux de bourrages papier et de problèmes de prélèvement. HP a adapté le mécanisme de prélèvement du papier et la plaque à ressort du bac d’alimentation papier des imprimantes HP LaserJet haut de gamme de façon à limiter le taux de bourrage et de problèmes de prélèvement des imprimantes HP Officejet Pro Série X sur plusieurs milliers de pages, comme pour les imprimantes HP LaserJet. Dans des conditions de fonctionnement optimales, une vitesse constante du papier dans la zone d’impression est relativement facile à obtenir. Cependant, au niveau de la manipulation des feuilles isolées, le bord d’attaque ou le bord de fuite se déplace presque toujours dans la direction ou en dehors d’un ensemble de rouleaux élastiques, au risque de perturber le mouvement du papier. Si elles ne sont pas correctement contrôlées, les transitions de bord provoquent des écarts au niveau de la rapidité du papier dans la zone d’impression, s’illustrant parfois par des bandes sombres ou claires et des lignes irrégulières. Le système de transport du papier des imprimantes HP Officejet Pro Série X est conçu pour traiter efficacement les transitions de bord et contrôler le mouvement du papier au sein de la zone d’impression. Tout mouvement incontrôlé le long d’un axe de mouvement ou de rotation entraîne des erreurs de placement des points sur la feuille. Les mouvements dans la direction de l’alimentation papier et ceux qui affectent l’espacement entre la tête d’impression et le papier sont particulièrement importants. Le système de transport du papier intègre plusieurs fonctionnalités permettant de stabiliser et de maintenir le papier. Deux courbes de retournement se situent à l’entrée et à la sortie du système de transport du papier, comme illustré sur la figure 9. Elles maintiennent efficacement le papier contre la plaque et évitent que les bords d’attaque et de fuite ne se lèvent à l’entrée et à la sortie de la zone d’impression. Un taux élevé d’application d’encre sur le papier avec un système de largeur de page signifie que l’encre est encore mouillée lorsqu’elle quitte la zone d’impression. Le papier humide perd alors de sa rigidité et doit donc être manipulé avec précaution pour éviter les taches. La conception du chemin papier résout les problèmes associés à la manipulation des feuilles humides en guidant le papier au moyen de roues à encoches. Il s’agit de petits engrenages métalliques qui n’entrent en contact avec le papier qu’au niveau des pointes et qui peuvent ainsi passer sur les zones humides sans laisser de traces d’encre. Même si les imprimantes HP sont équipées de roues à encoches depuis de nombreuses années, ces dernières n’avaient pas encore été utilisées pour guider le papier humide au niveau des courbes prononcées. Le chemin papier des imprimantes HP Officejet Pro Série X utilise plus de 300 roues à encoches pour contrôler avec précision le mouvement du papier. Les imprimantes HP Officejet Pro Série X disposent d’un rabat à proximité du bac de sortie qui contrôle les ondulations à mesure que le papier est éjecté. Ce rabat est fermé lorsque l’imprimante est inactive. Il s’ouvre partiellement en cas d’impression avec de hautes densités d’encre dans des environnements secs (lorsque les risques d’ondulation sont plus élevés) et complètement sous toute autre condition pour contrôler les ondulations. 13 | Décembre 2012
  • Livre blanc technique | Technologie HP PageWide Nombre d’impressions Nombre d’impressions Mode qualité recto par minute10 recto verso par minute10 General Office (Bureautique) Jusqu’à 70 Jusqu’à 33 Mode Normal – ISO (par défaut) Jusqu’à 42 Jusqu’à 22 Mode Gamme Officejet Pro X551dw Off (Désactivé) 0,14 W Sleep (Veille) 0,95 W Standby (Prêt à intervenir) 9W Operating (En fonctionnement) 48 W Des impressions haute vitesse et un temps de première sortie inégalé L’architecture de traitement de données des imprimantes HP Officejet Pro Série X a été conçue pour prendre en charge de hautes vitesses d’impression depuis la tête d’impression de largeur de page et offrir un temps de première sortie extrêmement rapide. La vitesse d’impression des imprimantes HP Officejet Pro Série X fonctionnant dans les modes General Office (Bureautique) et mode Normal (par défaut) est indiquée dans le tableau de gauche. Le temps de première sortie, correspondant au temps écoulé depuis la sélection de l’option Print (Imprimer) jusqu’à l’impression de la première page et sa réception dans le bac de sortie, dépend de plusieurs facteurs, parmi lesquels la vitesse du processeur, le type d’interface, la vitesse et le trafic réseau, la complexité du document et l’état de l’imprimante (active, prête à intervenir, en veille). Les imprimantes HP Officejet Pro Série X en mode veille sont capables d’imprimer une page standard ISO en moins de 10 secondes11. Priorité ressources : économies et faible consommation d’énergie Les imprimantes HP Officejet Pro Série X sont conformes aux directives ENERGY STAR®. Elles consomment peu d’énergie en fonctionnement comme en veille et présentent une consommation réelle d’électricité (TEC, Typical Energy Consumption)12 de 0,6 kWh par semaine seulement.13 La technologie HP PageWide réduit la consommation d’énergie car elle n’utilise pas l’unité de fusion requise par les technologies d’impression à base de toner. Le tableau de gauche indique la consommation moyenne de l’imprimante HP Officejet Pro X551dw sous différents modes.14 Récapitulatif Les imprimantes HP Officejet Pro Série X constituent le meilleur compromis en termes d’impression à base de toner et d’encre pour les petites équipes de travail grâce à une fiabilité, une qualité d’impression couleur et noir et une productivité inégalées. Elles se caractérisent par des coûts d’acquisition peu élevés ainsi qu’une faible consommation d’énergie totale et impriment des pages couleur jusqu’à deux fois plus rapidement1 que les imprimantes laser couleur pour un prix réduit de moitié2. 10 Vitesse mesurée après le premier ensemble de pages de test ISO. Pour plus d’informations, visitez le site hp.com/go/printerclaims. 11 Pour obtenir des détails, visitez le site hp.com/go/printerclaims. 12 La consommation réelle d’électricité repose sur les protocoles de mesure ENERGY STAR®. Pour plus d’informations, visitez le site energystar.gov. La technologie révolutionnaire HP PageWide confère aux imprimantes de la gamme HP Officejet Pro Série X une qualité d’impression et des performances inégalées. Parmi les innovations de cette gamme figurent la tête d’impression de largeur de page équipée de 1 200 buses par pouce pour chacune des quatre couleurs, le contrôle des interactions entre l’encre et le papier à l’aide des encres à pigments HP, le contrôle précis du mouvement du papier, la mesure automatique des performances des buses, le remplacement actif et passif des buses, ainsi que l’entretien automatisé de la tête d’impression garantissant le fonctionnement des buses. Pour plus d’informations sur les imprimantes HP Officejet Pro Série X, visitez le site hp.com/eu/officejetprox. 13 Résultat préliminaire sujet à modification basé sur une impression recto en mode Normal, 32 travaux par jour, 25 pages par travail. 14 La consommation dépend de la configuration de l’imprimante et des accessoires installés. Reportez-vous aux fiches techniques des produits pour obtenir les valeurs spécifiques. Partagez-le avec vos collègues Évaluez ce document © Copyright 2012 Hewlett-Packard Development Company, L.P. Les informations contenues dans ce document sont sujettes à modification sans préavis. Les seules garanties relatives aux produits et services HP sont décrites dans les déclarations de garantie expresses accompagnant lesdits produits et services. Aucun des renseignements contenus dans le présent document ne peut être interprété comme constituant une garantie supplémentaire. HP ne saurait être tenu responsable des éventuelles erreurs ou omissions de nature technique ou rédactionnelle qui pourraient subsister dans le présent document. ENERGY STAR® et /la marque ENERGY STAR® sont des marques déposées aux États-Unis. 4AA4-3489FRE - Création : décembre 2012