Cinq étapes vers une gestion de Cloud intégré réussie
 

Cinq étapes vers une gestion de Cloud intégré réussie

on

  • 432 views

Au travers d’une enquête menée auprès de plus de 9000 décideurs IT dans le monde, IDC estime qu’en 2012, 85% des nouvelles applications d’entreprise seront spécialement conçues pour un ...

Au travers d’une enquête menée auprès de plus de 9000 décideurs IT dans le monde, IDC estime qu’en 2012, 85% des nouvelles applications d’entreprise seront spécialement conçues pour un accès sur le Cloud et identifie 5 étapes pour mieux réussir la gestion d’un Cloud intégré.

Statistics

Views

Total Views
432
Views on SlideShare
384
Embed Views
48

Actions

Likes
0
Downloads
5
Comments
0

1 Embed 48

http://www.zdnet.fr 48

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Cinq étapes vers une gestion de Cloud intégré réussie Cinq étapes vers une gestion de Cloud intégré réussie Document Transcript

  • LIVRE BLANC Cinq étapes vers une gestion du Cloud intégré réussie Sponsorisé par : HP Mary Johnston Turner Robert P. Mahowald May 2011 OPINION DIDC IDC estime quen 2012, 85 % des nouvelles applications dentreprise seront spécialement conçues pour un accès sur le Cloud.www.idc.com Les stratégies de Cloud computing aident les départements informatiques à réduire les coûts, à améliorer les niveaux de service et à augmenter la flexibilité de lentreprise grâce à un partage dynamique des ressources informatiques entre les multiplesF.508.935.4015 applications et workloads. Même si beaucoup dentreprises sont lancées dans laventure du Cloud en ayant recours à des offres de software-as-a-service (SaaS) ou en adoptant le libre-service pour lacquisition de serveurs virtuels, seul un petit groupe de départements informatiques (en rapide augmentation) utilise le Cloud pour optimiser le développement dapplications, les opérations dinfrastructure et les processus deT.508.872.8200 gestion quotidiens. Une récente étude mondiale dIDC sponsorisée par HP sest intéressée à lexpérience de ce groupe proactif de responsables du Cloud intégré. Ces départements intègrent et automatisent activement le développement, lacquisition, la sécurité et la gestionSiège social : 5 Speen Street Framingham, MA 01701 USA des applications au sein des ressources Cloud publiques et privées ainsi que des équipes dexploitation de datacenter et de développement dapplications non-Cloud. Ils constatent de nombreux avantages : une plus grande rapidité dacquisition des applications, la baisse des coûts de développement et de maintenance des applications, une meilleure flexibilité de lentreprise, la hausse des niveaux de service et lamélioration des relations entre les départements et léquipe informatique. Lexpérience de ces personnes montre également que cette réussite implique une transformation culturelle ainsi que lintégration et lautomatisation des processus et outils de gestion. Une analyse des expériences de ces « pionniers » permet didentifier cinq étapes importantes pour réussir sa gestion du Cloud intégré :  Définir un plan pour coordonner la stratégie de modernisation des applications de lentreprise avec son infrastructure Cloud et son programme SaaS  Évaluer les coûts actuels et définir des repères concernant lassistance sur les applications, lacquisition et la consommation de ressources
  •  Identifier les moyens de réduire les coûts et daccélérer la fourniture de services en ayant recours à lautomatisation pour intégrer lacquisition dapplications et dinfrastructures Déployer des systèmes permettant de suivre et dintégrer les performances des applications ainsi que des outils danalyse de la planification des capacités en temps réel au sein des solutions dacquisition automatisées Intégrer les stratégies et les priorités de sécurité dans le développement, le lancement et le cycle dexploitation des applications.IDC recommande aux entreprises de se lancer dans laventure de la gestion du Cloudintégré en axant leurs premiers projets pilotes sur les équipes de développeurs et lesenvironnements dapplications pouvant générer un payback rapide afin de valider lesaméliorations en termes de flexibilité de lentreprise et defficacité opérationnelle.METHODECe livre blanc traite des résultats dune récente étude dIDC sponsorisée par HPauprès de décideurs informatiques activement engagés dans la conception etlapplication de la stratégie Cloud de leur entreprise. Cette étude Web mondiale sestpenchée sur lutilisation actuelle de différentes solutions Cloud publique et privéeschez 9 410 décideurs informatiques basés en Amérique, dans la région EMOA et enAsie. Parmi les membres de ce groupe, 501 décideurs informatiques ont été identifiéscomme étant les plus proactifs en termes dintégration des priorités dedéveloppement et dexploitation des applications au sein de la stratégie Cloudglobale. Pour faire partie de ces membres les plus proactifs, les participants devaientêtre en pleine application de lune ou des deux stratégies Cloud suivantes, centréessur les applications : Méthodes de gestion du Cloud privé dépassant lacquisition et la virtualisation dinfrastructures pour intégrer des outils et processus automatisés de planification, de développement, de test, de lancement et/ou de gestion de lexécution des applications afin doptimiser le développement, lacquisition et la gestion des applications à lintérieur dun pare-feu dentreprise unique. Solutions Cloud platform-as-a-service (PaaS) publiques basées sur Internet (p. ex., Google App Engine ou Microsoft Azure Cloud) permettant de simplifier, dintégrer et de standardiser les stratégies de développement, dacquisition et de gestion des applications à laide de ressources accessibles sur Internet et payées au moyen dun abonnement ou dune redevance dutilisation.Les expériences de ces 501 entreprises tournées vers lavenir peuvent fournir desinformations précieuses à lensemble de la communauté dutilisateurs du Cloud, quisefforce de générer autant de valeur commerciale et informatique que possible àpartir dun portefeuille croissant de ressources dinfrastructures et dapplicationstraditionnelles et Cloud.2 #228116 ©2011 IDC
  • APERÇU DE LA SITUATI ONLes environnements Cloud hybrides en passede dominer pendant plusieurs annéesLes recherches dIDC montrent que la plupart des entreprises prévoient dutiliser unmélange de ressources de calcul et dapplications physiques, virtuelles et Cloudpendant plusieurs années et quelles auront besoin dintégrer leurs processus,politiques et outils de gestion de développement et dexploitation au sein de cesenvironnements hétérogènes pour répondre à lévolution rapide des besoins delentreprise, maintenir les niveaux de service et maîtriser les coûts informatiques.Parmi les décideurs informatiques interrogés qui utilisent actuellement unearchitecture et des services Cloud, la plupart dentre eux ont recours à plusieurs typesde Cloud (voir Figure 1).FIGURE 1Types de solutions Cloud actuellement utilisées à travers lemonde Cloud dinf rastructure privé SaaS public PaaS public IaaS public Cloud dapplications/inf rastructures intégré privé Incertain 0 10 20 30 40 50 60 (% des personnes interrogées)n = 9 410 utilisateurs actuels de solutions CloudNota : Plusieurs réponses étaient possibles.Source : Étude mondiale dIDC sur le Cloud, sponsorisée par HP (mars 2011)Les Clouds dinfrastructure privés, qui automatisent le dimensionnement et la gestiondes hyperviseurs, des serveurs, des solutions de stockage et des ressourcesdinfrastructure réseau, sont la méthode la plus courante (59 %). Ils sont suivis par lesoptions SaaS publiques (54 %) telles que salesforce.com. Les solutionsInfrastructure-as-a-service (IaaS) publiques (16 %) telles quAmazon EC2, les©2011 IDC #228116 3
  • solutions PaaS publiques (16 %) comme Microsoft Azure et les solutions Clouddinfrastructure et dapplications intégrées privées (14 %) sont utilisées par un pluspetit nombre dentreprises.IDC estime que le nombre dentreprises souhaitant intégrer le développement etlexploitation des applications Cloud au sein de solutions Cloud dinfrastructure vacontinuer à progresser. Dici 2012, 85 % des nouvelles applications dentreprisedevraient être spécialement conçues pour un accès sur le Cloud, même si beaucoupdapplications critiques non prévues pour le Cloud vont continuer à générer de lavaleur. Un tissu complexe dapplications packagées et diversifiées va apparaître dansles entreprises, avec des composants internes et externes fonctionnant sur desplateformes Cloud hybrides.Par conséquent, IDC prévoit que la plupart des départements et petites entreprises vontadopter des environnements hybrides englobant des ressources publiques, privées etnon-Cloud pendant plusieurs années, en raison des besoins propres aux différentesapplications en termes dinfrastructure et dexploitation. Les différentes philosophiesinformatiques en matière dachat de services extérieurs ainsi que la position de chaqueentreprise ou secteur à légard de la sécurité ou de la gouvernance vont aussi motiverlexploitation à long terme darchitectures hybrides.Chaque entreprise prendra sa propre décision quant à lensemble de stratégies deressources, de sécurité et de gestion quelle utilisera (en fonction de ses besoinscommerciaux et applicatifs particuliers). Cependant, les clients expliquent souvent àIDC que les besoins des applications (en termes de performances, de sécurité,dévolutivité et de coût) dictent le type denvironnement Cloud ou non-Cloud utilisé.Les stratégies de gestion intégrée desapplications et infrastructures deviennent unpoint de contrôle critique pour le CloudCest par les applications que linformatique donne de la valeur à lentreprise ; parconséquent, lefficacité du développement, du déploiement, de lexploitation et de lasécurité des applications est la grande priorité des départements informatiques. Pouridentifier le meilleur moyen dexploiter les solutions Cloud, les départementsinformatiques doivent avoir une bonne connaissance des besoins en termes deperformances, de sécurité, de coûts et dutilisation des applications. Les décideursinterrogés dans cette étude ont choisi de donner la priorité à la gestion intégrée dudéveloppement et de lexploitation des applications. Le choix de cette stratégie a étémotivé par un certain nombre de défis liés au développement et à lexploitation desapplications. Concernant le développement dapplications, les principales difficultésquils cherchent à surmonter sont présentées dans la Figure 2.4 #228116 ©2011 IDC
  • FIGURE 2Principales difficultés liées au développement dapplications,qui incitent les entreprises à déployer des solutions Cloudintégrées Pression des départements pour réduire les coûts Besoin de mettre à jour les applications rapidement Modernisation des applications en appui du Cloud Améliorer laccès aux ressources de développement/test Intégrer la sécurité dans le code statique 0 5 10 15 20 25 30 35 (% des personnes interrogées)n = 501Nota : Plusieurs réponses étaient possibles.Source : Étude mondiale dIDC sur le Cloud, sponsorisée par HP (mars 2011)Ils identifient les principaux facteurs suivants liés au développement dapplications : Pression des départements pour réduire les coûts de développement des applications Désir de moderniser les applications pour tirer parti des architectures dinfrastructure Cloud Besoin de mettre à jour les applications de manière rapide et constante Nécessité daccélérer laccès aux ressources de développement et de test Besoin dintégrer les informations de sécurité dans le code statique lors du développement.En ce qui concerne la gestion quotidienne et lexploitation (voir Figure 3), cesdécideurs ont pour objectif de réduire les risques pour lentreprise, daméliorer lesperformances des applications et de maîtriser les coûts.©2011 IDC #228116 5
  • FIGURE 3Principales difficultés liées à la gestion des applications, quiincitent les entreprises à déployer des solutions Cloudintégrées Protection des données / reprise après sinistre Contraintes budgétaires des départements inf ormatiques Besoin dappliquer les politiques de sécurité Complexité croissante de la gestion Dif f icultés à suivre les SLA du Cloud public 0 5 10 15 20 25 30 (% des personnes interrogées)n = 501Nota : Plusieurs réponses étaient possibles.Source : Étude mondiale dIDC sur le Cloud, sponsorisée par HP (mars 2011)Ils citent les facteurs de gestion suivants : Nécessité de mieux protéger les données critiques et daméliorer la reprise après sinistre Contraintes budgétaires des départements informatiques, qui les obligent à réduire les coûts de gestion des applications lors du cycle de développement ou dexploitation Besoin dappliquer les politiques de sécurité de manière plus automatique et systématique Nécessité de surmonter la complexité croissante de la gestion Difficultés à suivre les performances des applications hébergées sur des ressources Cloud publiques.Le Cloud nécessite de nouveaux types decapacités de gestion des applications etinfrastructuresLes personnes interrogées ont été choisies pour leur expérience pratique danslintégration des activités de développement et dexploitation des applications au seindenvironnements Cloud privés, publics ou hybrides. Moins de la moitié dentre elles(47 %) pensent que leurs outils et processus actuels de gestion des performances etde la disponibilité des applications leur permettront de répondre aux besoins de6 #228116 ©2011 IDC
  • lentreprise en ce qui concerne le suivi et la gestion des applications dans lesenvironnements Cloud publics et privés (voir Figure 4).FIGURE 4Prévisions quant à la capacité des outils et processus actuelsde gestion des applications à répondre aux besoins desentreprises à légard des environnements Cloud publics etprivés Incertain (9%) Efficace (47%) Inefficace (44%) n = 501Source : Étude mondiale dIDC sur le Cloud, sponsorisée par HP (mars 2011)Plus de la moitié des personnes interrogées estiment que leurs outils de gestion desapplications seront inefficaces (44 %) ou sont incertaines (9 %). Les clients les plusexpérimentés ont tendance à être les moins confiants quant à la capacité des outils etprocessus de gestion pré-cloud actuels à répondre à lensemble des besoins degestion du cycle de vie des applications sur le Cloud.Les deux principales préoccupations concernent les aspects suivants : Besoin de renforcer lautomatisation de lacquisition dapplications Capacité à intégrer la sécurité dans le cycle de vie complet.Comme le montre la Figure 5, une grande majorité (70 %) des personnes interrogéessont convaincues que lautomatisation de lacquisition des applications est importantepour la réussite de leur stratégie Cloud globale.©2011 IDC #228116 7
  • FIGURE 5Importance de lautomatisation de lacquisition desapplications pour la stratégie Cloud globale Incertain (14%) Utile (16%) Important (70%) n = 501Source : Étude mondiale dIDC sur le Cloud, sponsorisée par HP (mars 2011)La capacité à se procurer rapidement et régulièrement des applications, de mêmeque le middleware et les infrastructures sous-jacents, est un aspect central desstratégies de Cloud dapplications et dinfrastructures intégré. Lautomatisation desdéploiements standards permet de réduire les erreurs ainsi que le temps dedéploiement. En outre, cela facilite lapplication des mises à jour et des correctifs ainsique le déploiement dun portail en libre-service permettant aux utilisateurs dedemander et de se procurer eux-mêmes les applications. Lautomatisation estnécessaire pour optimiser lutilisation des ressources et faire en sorte que lesressources inexploitées soient réutilisées dès que possible.De même, ces utilisateurs de Cloud dapplications et dinfrastructures intégré sontconscients quil est important didentifier et de corriger les failles de sécurité en codestatique à toutes les étapes du cycle de vie (voir Figure 6). Au lieu de compterexclusivement sur les équipes de développement pour régler les problèmes desécurité des applications, les décideurs informatiques reconnaissent que lesarchitectures Cloud très dynamiques nécessitent une gestion proactive de la sécuritéà chaque étape du cycle de développement et dexploitation des applications.8 #228116 ©2011 IDC
  • FIGURE 6Étape la plus cruciale du cycle de développement oudexploitation Cloud pour lidentification et la résolution desfailles de sécurité en code statique Développement Incertain (13%) dapplications (21%) Opérations quotidiennes (36%) Acquisition dapplications (30%) n = 501Source : Étude mondiale dIDC sur le Cloud, sponsorisée par HP (mars 2011)La plupart des entreprises qui travaillent sur lharmonisation de leurs stratégies dedéveloppement, dacquisition, de sécurité et de gestion quotidienne des applicationset infrastructures Cloud commencent par un ou deux projets pilotes axés sur lesapplications. Au départ, elles peuvent se focaliser sur la standardisation etlautomatisation de certaines activités telles que le lancement et lacquisition en libre-service des applications. Une fois que cette méthode intégrée a fait ses preuves, cesentreprises augmentent le nombre dactivités et dapplications prises en charge parcette méthode fortement intégrée et automatisée.PERSPECTIVES FUTURESLes utilisateurs de Cloud intégré misent surun payback rapideEn ayant recours à des projets pilotes pour acquérir une meilleure connaissance desopportunités et des avantages quoffre la gestion Cloud intégrée et automatisée desapplications et infrastructures, les décideurs informatiques peuvent égalementélaborer des méthodes pour mesurer et confirmer les paybacks commerciaux etfinanciers liés à ces programmes. Comme le montre la Figure 7, la majorité (57 %)des entreprises qui mènent des stratégies Cloud axées sur les applications tablentsur un payback de 12 à 24 mois pour leurs projets en cours. Il sagit dun délaiambitieux puisque les gros projets informatiques traditionnels misent souvent sur unpayback de 2 à 3 ans.©2011 IDC #228116 9
  • FIGURE 7Paybacks typiques des stratégies de Cloud intégré Moins de 12 mois (6%) Incertain (22%) Plus de 24 mois (15%) 12 à 24 mois (57%) n = 501Source : Étude mondiale dIDC sur le Cloud, sponsorisée par HP (mars 2011)Les décideurs informatiques basent le business case et lanalyse du payback de leursprogrammes de Cloud dapplications et dinfrastructure intégré sur un certain nombre decritères (voir Figure 8).10 #228116 ©2011 IDC
  • FIGURE 8Les dix principaux avantages liés à lutilisation de stratégies de Cloudintégré Baisse des coûts du cycle de développement/exploitation des applications Amélioration des performances des applications Accélération de lacquisition dapplications Amélioration de la productivité des employés Amélioration des relations entre les départements et léquipe informatique Accélération du développement dapplications Simplification de la gestion des applications Amélioration de la conformité Amélioration de la flexibilité de lentreprise Baisse des risques pour lentreprise 0 5 10 15 20 25 30 (% des personnes interrogées)n = 501Nota : Plusieurs réponses étaient possibles.Source : Étude mondiale dIDC sur le Cloud, sponsorisée par HP (mars 2011)Pour les clients, le principal avantage est la possibilité de réduire le coût total du cycle devie des applications en matière de développement et dexploitation. La plupart desavantages recherchés concernent des améliorations liées aux coûts, aux performances età la flexibilité de lentreprise. Les principaux objectifs sont : Réduire les coûts du cycle de développement et dexploitation des applications grâce à une meilleure standardisation et automatisation des capacités de test, de lancement, dacquisition, de sécurité, de conformité et de gestion Améliorer les performances et la disponibilité des applications grâce à des environnements plus stables et à lautomatisation. Accélérer lacquisition dapplications grâce à lautomatisation intégrée des applications, du middleware et des infrastructures. Améliorer les relations entre lentreprise et léquipe informatique grâce à une acquisition plus rapide, à de meilleures performances et à une fourniture plus rentable des applications critiques. Améliorer la productivité des informaticiens et employés en réduisant les temps dimmobilisation ainsi quen automatisant et en intégrant un plus grand nombre dactivités de déploiement et dassistance.©2011 IDC #228116 11
  • De même, lorsquon demande aux décideurs de comparer leurs expériences entermes de coûts du cycle de développement et dexploitation des applications, deflexibilité, de sécurité, de SLA et de gestion financière avant et après la mise enœuvre de stratégies de gestion et de sécurité Cloud intégrées et automatisées, laplupart dentre eux citent de nombreuses améliorations par rapport à leursenvironnements pré-cloud (voir Figure 9).FIGURE 9Impact des stratégies de Cloud intégré sur lamélioration de laflexibilité opérationnelle et commerciale Délais et coûts dacquisition des applications Flexibilité de lentreprise Coûts de développement et de maintenance des applications Relations entre les départements et léquipe inf ormatique Perf ormances dexécution / SLA Gestion du portef euille dapplications / des f inances 0 20 40 60 80 100 (% des personnes interrogées) Mieux Pareil Incertain Piren = 501Source : Étude mondiale dIDC sur le Cloud, sponsorisée par HP (mars 2011)Dans ce domaine, les décideurs informatiques ont cité les améliorations suivantes : Réduction des délais et des coûts dacquisition des applications pour 65 % des entreprises Réduction des coûts de développement et de maintenance des applications pour 62 % des entreprises Meilleure flexibilité commerciale pour 62 % des entreprises Amélioration des relations entre les départements et léquipe informatique dans 61 % des entreprises Amélioration des performances dexécution des applications et des SLA dans 57 % des entreprises12 #228116 ©2011 IDC
  •  Meilleure gestion du portefeuille dapplications et des finances dans 55 % des entreprises.Malgré les avantages de cette approche intégrée et automatisée de la gestion et dela sécurité des applications et infrastructures au sein des environnements Cloudhybrides, beaucoup dentreprises précisent également quil sagit dune transformationcomplexe, qui pose un certain nombre de difficultés.DEFIS/OPPORTUNITESDun point de vue opérationnel, les clients qui travaillent avec des solutions PaaSpubliques disent avoir du mal à effectuer un bon suivi des performances globales desapplications dans les environnements PaaS avec les outils actuels. Ils indiquentégalement que les exigences de sécurité de lentreprise peuvent être difficiles àintégrer lors du développement. Les clients qui utilisent des solutions internesintégrées pour leurs stratégies Cloud signalent des difficultés similaires et indiquentque le manque de compétences internes appropriées et la mauvaise connaissancedes bonnes pratiques peuvent faire augmenter les coûts estimés du projet.Ces deux types dentreprise reconnaissent également quun certain nombre deproblèmes non technologiques peuvent ralentir ou dérailler les projets de Cloudintégré. Comme le montre la Figure 10, la transformation de la culture informatiqueinterne, le choix des bonnes applications, la détermination du retour surinvestissement et la conception dapplications destinées à exploiter pleinement leCloud font parti des défis fréquents.FIGURE 10Les cinq difficultés non technologiques majeures liées àlexpérience du Cloud intégré Culture inf ormatique interne Choix des bonnes applications Établissement du retour sur investissement Conception dapplications pour exploiter le Cloud Manque de compétences en développement dapplications Cloud 0 5 10 15 20 25 30 35 (% des personnes interrogées)n = 501Nota : Plusieurs réponses étaient possibles.Source : Étude mondiale dIDC sur le Cloud, sponsorisée par HP (mars 2011)©2011 IDC #228116 13
  • Beaucoup de décideurs comptent sur leurs fournisseurs et leurs prestataires deservices pour leur proposer des outils de gestion et des solutions de sécurité intégréset automatisés ainsi que des services professionnels et de bonnes pratiques destinésà accélérer les changements structurels et à assurer la réussite des déploiements deCloud intégré. Ces « pionniers » savent que pour réussir, ils doivent supprimer lesbarrières et le compartimentage traditionnels entre les équipes de développement etdexploitation. Leurs premières expériences montrent quil est possible daméliorer lescoûts, les performances et la flexibilité de lentreprise en renforçant lintégration,lautomatisation et la standardisation des workflows, des programmes dacquisition etdes stratégies de sécurité.CINQ ETAPES VERS UNE GESTION DUCLOUD INTEGRE REUSSIELes expériences des personnes interrogées lors de cette étude nous permettentdidentifier les avantages et les difficultés liés à lintégration de la gestion et de lasécurité des applications et infrastructures au sein du cycle de développement etdexploitation du Cloud. Pour parvenir à leurs fins, les départements informatiquesdoivent adapter les stratégies de gouvernance commerciale et informatique etsupprimer les barrières entre le développement et lexploitation. Le leadership auniveau de la direction et le soutien des parties prenantes des opérationscommerciales, informatiques et de développement sont essentiels, tout comme le faitdavoir une vision forte, des objectifs précis et une réelle volonté de standardisation etdautomatisation.Évaluation, planification et mise en œuvreLexpérience de ces entreprises nous permet didentifier cinq étapes importantes pourréussir à optimiser lexploitation du Cloud hybride intégré : Définir un plan pour coordonner la stratégie de modernisation des applications de lentreprise avec son infrastructure Cloud et son programme SaaS Évaluer les coûts actuels et définir des repères concernant lassistance sur les applications, lacquisition et la consommation de ressources Identifier les moyens de réduire les coûts et daccélérer la fourniture de services en ayant recours à lautomatisation pour intégrer lacquisition des applications et infrastructures Déployer des systèmes pour suivre et intégrer les performances des applications ainsi que des outils danalyse de la planification des capacités en temps réel au sein des solutions dacquisition automatisées Intégrer les stratégies et les priorités de sécurité dans les environnements de développement, de lancement et dexploitation des applications.Toutes ces étapes permettent aux décideurs informatiques de définir les rôles etresponsabilités lors du cycle de développement et dexploitation, de fixer des objectifsraisonnables en termes de payback et de retour sur investissement, de prouver que14 #228116 ©2011 IDC
  • les avantages ont été retirés et doptimiser lutilisation et la sécurité des ressourcesdapplications et dinfrastructures sur les plateformes Cloud publiques et privées.Les clients doivent rechercher des outils de gestion modulaires, intégrés etautomatisés et des modèles de processus conformes aux bonnes pratiques à intégrerau sein de leurs activités de développement, de test, de lancement, dacquisition, desécurité et de gestion quotidienne des applications en utilisant des indicateurs, destableaux de bord à base de rôles et des moteurs de workflow cohérents.Possibilités de payback rapideIDC recommande aux entreprises de miser sur lexploitation du Cloud hybride intégréen choisissant des équipes de développeurs et des environnements dapplicationsspécifiques qui leur permettront de valider rapidement leurs améliorations en termesde coûts et de flexibilité ainsi que de piloter et de justifier les changements à apporteraux processus et outils de gestion.Daprès lexpérience des entreprises interrogées, mieux vaut suivre les consignessuivantes pour commencer à mettre en œuvre des stratégies dautomatisation de lagestion du Cloud intégré : Automatisation du lancement dapplications et intégration de ce lancement au sein des processus dacquisition Automatisation et intégration de lacquisition dapplications et dinfrastructures par le biais de portails en libre-service et de catalogues de services Automatisation de lapplication de correctifs, du suivi des performances des applications et des activités daudit afin que les équipes de développeurs, de gestion de lancement et dacquisition dapplications bénéficient de retours rapides.Le Cloud computing donne la possibilité aux départements informatiques deprivilégier non plus le maintien de létat de santé des différents composantsinformatiques, mais plutôt lamélioration de la flexibilité de lentreprise en fournissantdes services globaux aux utilisateurs internes de manière rapide et rentable, aumoment et à lendroit où ils en ont besoin. En intégrant le développementdapplications et la gestion des opérations informatiques au sein des stratégiesdinfrastructure Cloud et SaaS, les départements informatiques peuvent atteindre cesobjectifs plus rapidement et apporter plus davantages à leur entreprise quavec desenvironnements traitant linfrastructure et les applications Cloud séparément.©2011 IDC #228116 15
  • CopyrightPublication externe d’IDC Information and Data – Toute utilisation d’informationsproduites par IDC dans des publicités, des communiqués de presse ou desdocuments promotionnels doit être autorisée sous forme écrite par le vice-présidentou le directeur national IDC approprié. Une version préliminaire du document proposédoit accompagner chaque demande d’autorisation. IDC se réserve le droit de refusertoute utilisation externe pour quelque raison que ce soit.Copyright 2011 IDC. Toute reproduction sans autorisation écrite est strictementinterdite.16 #228116 ©2011 IDC