La valeur des Clouds privés pour l'entreprise
 

La valeur des Clouds privés pour l'entreprise

on

  • 566 views

Ce Livre Blanc présente les étapes nécessaires à la mise en place d’un véritable environnement informatique basé sur le Cloud au sein d’une entreprise. Elle montre également la valeur ...

Ce Livre Blanc présente les étapes nécessaires à la mise en place d’un véritable environnement informatique basé sur le Cloud au sein d’une entreprise. Elle montre également la valeur ajoutée pour l’entreprise et, dans certains cas, soumet une proposition de retour sur investissement ou de valeur pour chaque étape.

Statistics

Views

Total Views
566
Views on SlideShare
535
Embed Views
31

Actions

Likes
0
Downloads
3
Comments
0

1 Embed 31

http://www.zdnet.fr 31

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

La valeur des Clouds privés pour l'entreprise La valeur des Clouds privés pour l'entreprise Document Transcript

  • LIVRE BLANC La valeur des Clouds privés pour l’entreprise Sponsorisé par : HP Rob Brothers Gard Little Randy Perry Août 2011 Avant-propos IDC a récemment mis au point un modèle basé sur ses recherches sur les utilisateurs, qui quantifie la valeur ajoutée acquise par les entreprises grâce au Cloud privé par rapport à un environnement architectural traditionnel (cest-à-dire avant tout travail pilote de virtualisation). Cette valeur ajoutée, définie et expliquée plus en détail dans leSiège social : 5 Speen Street Framingham, MA 01701 USA T.508.872.8200 F.508.935.4015 www.idc.com présent livre blanc, est due aux facteurs suivants :  Baisse des coûts du personnel et de linfrastructure informatiques. Le Cloud privé permet aux entreprises doptimiser lefficacité de la fourniture de service grâce à une infrastructure informatique convergente : le coût du débit de charge de travail soutenu moyen au sein du datacenter atteint 64 $ en personnel informatique et 48 $ en infrastructure informatique pour 1 gigabit par seconde (Gb/s). Cela représente une baisse des coûts de plus de 99 % sur ces deux indicateurs par rapport à un environnement architectural traditionnel.  Flexibilité accrue (raccourcissement du délai moyen de mise sur le marché de nouvelles applications métier). Par exemple, la mise en œuvre dun Cloud privé peut permettre de lancer de nouvelles applications métier en 5,9 jours. Cela représente un gain de temps de plus de 70 % par rapport à un environnement architectural traditionnel.  Disponibilité accrue (légère augmentation du pourcentage de disponibilité des applications dont les utilisateurs ont besoin pour exécuter leurs tâches). Là encore, la mise en œuvre dun Cloud privé peut offrir une disponibilité de lordre de 99,99 % contre 99,89 % pour un environnement architectural traditionnel. Dans les années à venir, les départements informatiques seront chargés de faciliter la création, ou constituer le principal vecteur de création de valeur ajoutée grâce au Cloud privé dans trois domaines :  Dabord, ils devront contribuer aux changements de processus métier afin de tirer parti des Clouds privés, notamment en élaborant des processus liés à de nouveaux domaines (mise en oeuvre en libre-service, évaluation/facturation des Clouds privés), voire en aidant dautres responsables de département à modifier leurs processus métier pour tirer parti du Cloud privé.  Ensuite, les départements informatiques devront intégrer de nouvelles applications ainsi que plusieurs modèles de fourniture dinfrastructure tout en continuant à prendre en charge leur portefeuille informatique existant. La clé de la réussite de lentreprise sera lautomatisation avancée dune infrastructure
  • standardisée, où les applications et les données seront déployées et fournies sur des systèmes et dans des sites en fonction de la demande en charge de travail. Enfin, si les outils et méthodes basés sur le Cloud offrent plus doptions aux départements informatiques, beaucoup de ces options ont un impact humain sur le personnel informatique et la peur du changement lié au Cloud est susceptible dentraîner une certaine résistance de leur part et de nuire à la productivité. Compte tenu de cette demande en Cloud, il nest pas surprenant que dans une récente étude dIDC, plus dun responsable informatique sur cinq (250 au total) aient déclaré que leur personnel nétait pas assez compétent pour déployer une offre Cloud. Dans une autre étude dIDC, plus de 22 % des décideurs informatiques interrogés (plus de 400 au total) ont cité le manque dexpertise informatique interne comme étant lun des principaux freins à la virtualisation. Ces deux informations montrent que pour beaucoup de départements informatiques, leur travail de création de valeur ajoutée nécessitera une aide extérieure.Dans ce livre blancIDC présente les étapes nécessaires à la mise en place dun véritable environnementinformatique basé sur le Cloud au sein dune entreprise. Elle montre également lavaleur ajoutée pour lentreprise et, dans certains cas, soumet une proposition deretour sur investissement ou de valeur pour chaque étape.Aperçu de la situationLe monde dans lequel nous vivons est maintenant peuplé de terminaux à démarrageinstantané, parfaitement connectés à différentes sources dinformations. Lesentreprises exploitent ces nouvelles technologies grâce à des services fournis par lebiais de Clouds privés internes. Lorsquil est pleinement déployé, le Cloud Computingpermet aux entreprises daccéder à des applications de services évolutifs et flexiblessur Internet via un modèle commercial basé sur lutilisation, comme ceux deSalesforce.com. Ce type doffre permet aux entreprises de payer uniquement lesservices quils utilisent. Les départements informatiques ont également recours àcette technologie afin de mettre leurs applications internes à la disposition de leursutilisateurs par ce même biais. Pour que les équipes informatiques puissent déployerrapidement ces nouvelles applications, linfrastructure doit gagner en flexibilité, maiselle deviendra également plus complexe. En transformant linformatique en uneinfrastructure « as a service » pour ses utilisateurs, les entreprises pourront mettre enplace des stratégies de développement de leurs activités centrales tout en cherchantde nouvelles opportunités de marché. La technologie sera cruciale pour ces projets,mais nécessitera une stratégie de Cloud Computing efficace et diversifiée, associantlinformatique aux objectifs globaux de lentreprise.Le Cloud privé permet aux entreprises de regrouper leur infrastructure informatiquejusqualors répartie sur différents départements, bâtiments, campus et divisions en unseul pool de ressources. Linfrastructure que les départements informatiques peuventproposer en mode « as a service », de manière rapide et flexible, à nimporte queldépartement en ayant besoin permettra aux entreprises dêtre plus réactives à leursbesoins qu’auparavant.2 #229416 ©2011 IDC
  • Le Cloud privé permet datteindre ce plus haut niveau de service informatique : grâce àune gestion de lidentité et des outils de gestion des systèmes avancés, lesdépartements informatiques sont en mesure de créer, dentretenir et déliminer desressources, ce qui aurait auparavant nécessité de très longues interventions. Voici unexemple tout simple des avantages : prenons le cas dun développeur souhaitant testerun nouveau logiciel. On a préalablement demandé au département informatique decréer un serveur selon certaines spécifications. Cela aurait pu lui prendre deuxsemaines pour approuver cette demande et créer la machine. Pendant ce temps-là, leprocessus de test aurait été au point mort. Dans un Cloud privé, il est possible de créerun portail en libre-service, délaborer un serveur virtuel, de le tester puis, au final,dannuler tout cela. Pour le responsable informatique, lensemble de cette transactionse retrouvera uniquement sur des journaux dévénement et daudit. Voilà lune despropositions de valeur que ces technologies peuvent offrir à lentreprise. Imagineztoutes les autres possibilités.Ces services sont proposés depuis de nombreuses années. Par conséquent,lexpertise nécessaire à la mise en place dune infrastructure et de processus métierpour le Cloud existe, mais réside souvent à lextérieur de lentreprise. Il est doncprimordial de faire appel au bon fournisseur de solutions. Ces fournisseurs se sontforgé une expérience technique de plusieurs dizaines dannées dans cesenvironnements complexes, ce qui leur a permis de créer de bonnes pratiques enfonction des besoins dune entreprise. Ils peuvent soumettre un business case auxdirigeants pour leur montrer la valeur ajoutée dont ils pourraient bénéficier, grâce àune baisse ou une élimination de coûts, à des innovations ou à dautres formes devaleur croissante. Lorsque les entreprises adoptent le Cloud privé (voir définition plusbas), elles doivent suivre des étapes bien précises (voir Figure 1) : Pilote. Les responsables de datacenter qui en sont à cette étape pilotent la virtualisation dans le cadre dune démonstration de faisabilité. Moins de 10 % de leurs serveurs sont virtualisés. Il sagit dune phase extrêmement importante dans le processus de transition. À ce stade, les entreprises devront distinguer une valeur certaine pour aller de lavant. Cette étape montrera aux cadres la valeur et les possibilités de ces nouvelles technologies, parmi lesquelles :  Rapidité et efficacité de déploiement des applications et des processus métier et prévisibilité du coût associé  Plus grande fiabilité des systèmes et accords de niveau de service (SLA) plus poussés  Amélioration de lenvironnement de test et de développement pour un processus dinnovation moins risqué  Encombrement informatique réduit et plus rentable  Meilleure utilisation des ressources  Accélération de la reprise après sinistre  Recours à plus ou moins de ressources selon les besoins et à la demande©2011 IDC #229416 3
  • Lessai sans encombre de ces capacités, de même que lanalyse des économiesdues à la consolidation et la valeur intrinsèque dun déploiement rapide des systèmeset applications amèneront le client vers la deuxième phase de consolidation. Pouratteindre cette étape, ils doivent absolument affecter des ressources appropriées, quifaciliteront le processus de test et pilote, et pourront communiquer clairement sur cesavantages. Consolidation. Comme le montre la Figure 1, la plupart des entreprises sont en phase de consolidation. Les responsables de datacenter ont de lexpérience et un certain niveau de formation dans le domaine de la virtualisation et de la consolidation. À ce stade, les entreprises constatent une réduction des coûts liés aux serveurs physiques, aux réseaux et au stockage, à la maintenance, à lalimentation, au refroidissement et à lespace. La plupart sinon lensemble des applications pouvant exister dans un environnement virtuel ont été identifiées et fonctionnent ou sont sur le point de fonctionner sur des machines virtuelles. En général, les applications non critiques sont les premières à migrer sur ces machines virtuelles ; lessai et la fusion dautres applications critiques suivront au fur et à mesure que le niveau de maîtrise de lenvironnement augmentera. Même si lenvironnement de production fonctionne sur des actifs informatiques virtuels, seules des politiques ad hoc ont été mises en place pour la gestion. À ce stade, les entreprises commencent à voir les déploiements de machines virtuelles se multiplier et les coûts de gestion augmenter. Outre les économies quantifiables, il existe dautres avantages à valeur intrinsèque très forte : environnement de test et de développement plus solide, accélération du déploiement des applications, plan de reprise après sinistre plus simple mais plus robuste, etc. Informatique sécurisée. Une entreprise sur quatre en est au stade de linformatique sécurisée. Le problème de gestion et de visibilité a été décelé et commence à être traité. Les processus et les politiques informatiques sont partiellement intégrés et standardisés et les machines virtuelles deviennent plus mobiles et plus fiables. Les charges de travail critiques de production sont exécutées dans cet environnement stable. Cest là que les entreprises doivent examiner leurs processus métier et déterminer quelles applications peuvent vraiment bénéficier de cette nouvelle infrastructure. Le Cloud Computing doit avoir pour but de faciliter la rationalisation et la connexion de leurs systèmes, de leurs employés et surtout de leurs clients. Cette étape requiert lexpertise de personnes extérieures, qui pourront évaluer les applications et les processus métier et planifier la prochaine étape vers un véritable environnement de Cloud Computing. Cloud privé. Cette phase démarre avec une infrastructure informatique parfaitement convergente, permettant à lentreprise daméliorer lefficacité de ses opérations informatiques et de limiter la redondance entre ses réseaux LAN et SAN. En regroupant leurs ressources de calcul, de stockage et de réseau sous forme de pools partagés, les départements informatiques sont en mesure datteindre rapidement et efficacement les objectifs de lentreprise. Des processus, des politiques et des outils dautomatisation ont été mis en place pour faciliter la gestion de lenvironnement. Les applications sont accessibles sur plusieurs appareils mobiles, à lintérieur et à lextérieur de lentreprise. Lenvironnement doit être robuste et disposer de moyens de reprise après sinistre, de test et de développement complets. Cela permet également aux entreprises de satisfaire4 #229416 ©2011 IDC
  • plus rapidement à leurs obligations de conformité majeures, dont PCI et Sarbanes- Oxley. Seuls 5 % des entreprises ont franchi ce cap, mais beaucoup sont sur la bonne voie. En tant que modèle de fourniture de services, le Cloud privé est un service commun à une entreprise unique ou étendue, avec des restrictions daccès et un niveau daffection des ressources défini/contrôlé par lentreprise. Il permet un contrôle supérieur aux offres de Cloud public et peut se trouver sur site ou hors site. Enfin, il peut être géré par un tiers ou une équipe interne. Quoi quil en soit, pour être considéré comme tel, le Cloud privé doit présenter les huit caractéristiques suivantes :  Service standard partagé : conçu pour un marché et non un client unique (dans le cas dun Cloud public) ou pour des finalités internes/communes (dans le cas dun Cloud privé)  Solution packagée : offre « clé en main » ou intégrant les ressources requises  Libre-service : administration, approvisionnement ; peut nécessiter une assistance au démarrage  Évolutivité élastique : dynamique et précise  Tarification à lutilisation : par le biais dun suivi du service  Accessible sur Internet : accès universel (autorisé) au réseau  Technologies UI standard : navigateurs, clients RIA et outils sous-jacents  Interface de service ou interface de programmation (API) publié: services Web et autres API courantes©2011 IDC #229416 5
  • FIGURE 1Modèle dinfrastructure informatique convergente dIDC Phase Pilote Consolidation Informatique Cloud privé Impact sécurisée Compétences du Peu ou pas Expertise pratique, Formation formelle, Certification personnel dexpertise un peu de formation certification nécessaire formelle souhaitable Technologie et outils Partitions statiques Mobilité simple : Applications Automatisation simples Manuelle et heures portatives : fondée sur des creuses Basculement politiques ; gestion Paires dapplications automatique du service ; gestion assorties CMDB déployée du cycle de vie ; fourniture en libre- service Impact financier Aucun impact Réduction notable Réduction justifiée Coûts variables financier important des coûts essentiels : du TCO : reconnus ou modèles Consolidation continuité dactivité de rétrofacturation Alimentation/immobi établis lier Processus et Travaux hors cadre Ad hoc Partiellement Pleinement intégrés politiques intégrés Pleinement informatiques Partiellement standardisés standardisés Département Caché Révélé Transparent Engagé dans le processus de gouvernance Utilisation des Développement de Production : Production : critique Production : profils applications tests non critique et catalogues de services % de clients 15 % 55 % 25 % 5% Densité moyenne des 4 6 10 35 machines virtuelles Expérience 9 à 12 mois 9 mois à 2 ans 1,5 à 3 ans 3 à 5 ans % de serveurs < 10 % 25 % 50 % 80 % virtualisésNota : la courbe rouge montre une estimation du pourcentage supplémentaire de clients par phase.Source : IDC, 2011Retour sur investissement et valeur pourlentrepriseIDC estime que les entreprises ont beaucoup à gagner à transférer leurs applicationssur le Cloud puisque cela leur permet de transformer des coûts variables en coûtsfixes et daméliorer leur flexibilité dutilisation de linformatique pour acquérir unavantage concurrentiel.Comme le montre la Figure 1, IDC a récemment mis au point un modèle basé sur sesrecherches sur les utilisateurs, qui quantifie la valeur ajoutée acquise par les entreprisesen atteignant les dernières phases de transition vers le Cloud privé. Chaque phase6 #229416 ©2011 IDC
  • apporte des améliorations opérationnelles précises, quil est possible dévaluer à laidedes indicateurs suivants : Coûts du personnel informatique par Gb/s de débit moyen : coût total du personnel informatique nécessaire pour la gestion de lensemble des opérations du datacenter divisé par le débit de charge de travail moyen au sein du datacenter Coûts dinfrastructure informatique par Gb/s de débit moyen : coût total du matériel, des logiciels et des installations du datacenter pour prendre en charge lensemble des opérations du datacenter divisé par le débit de charge de travail moyen au sein du datacenter Délai moyen de déploiement de nouveaux services : délai moyen de fourniture dapplications métier à 90 % de la population totale dutilisateurs (en jours) Disponibilité : pourcentage de temps daccès ininterrompu des utilisateurs aux applications dont ils ont besoin pour exécuter leurs tâchesLe Tableau 1 montre lavantage moyen lié à ces indicateurs lors du passage dunenvironnement traditionnel au Cloud privé. Dans le Tableau 1, la phase 1 représenteune architecture traditionnelle (cest-à-dire avant tout pilote). Les phases 2 à 5correspondent aux étapes de pilotage, de consolidation, dinformatique sécurisée etde Cloud privé de la Figure 1. TABLE AU 1 Indicateurs de performance pour chaque phase de convergence de linfrastructure informatique 1 2 3 4 5 Coûts du personnel informatique par Gb/s de débit 12 460 8 305 1 424 407 64 moyen ($) Coûts de linfrastructure informatique par Gb/s de débit 11 035 5 080 664 260 48 moyen ($) Délai moyen de déploiement de nouveaux services 20,3 19,7 11,7 7,9 5,9 (comme une nouvelle application après un test de régression complet) en jours Disponibilité (1 = 100 %) 0,9989 0,9993 0,9998 0,9999 0,9999 Source : IDC, 2011Si vous avez déjà décidé de passer au Cloud, plusieurs mesures sont envisageables.Certaines sont quantifiables en termes de valeur pécuniaire et dautres non, maiselles ont toujours une valeur intrinsèque. La virtualisation de votre environnement estle meilleur point de départ. En revanche, si vous navez pas encore opté pour le©2011 IDC #229416 7
  • Cloud, le plus judicieux sera délaborer une stratégie ou de réaliser une évaluationafin de déterminer les avantages potentiels dun passage au Cloud.Après une analyse approfondie de votre datacenter, un ingénieur compétent enmatière de virtualisation pourra vous indiquer les applications qui peuvent et doiventêtre transférées vers un environnement virtuel. Cette étape ne doit pas être prise à lalégère. Le processus de consolidation et de dimensionnement du nouvelenvironnement doit être accompli avec un ingénieur expérimenté, qui pourra vousmontrer les résultats dautres datacenters. Un certain nombre doutils peuvent êtreplacés dans lenvironnement du datacenter et tous les éléments peuvent faire lobjetdun suivi, quil sagisse des baies de stockage, des serveurs, des applications, desréseaux, de lalimentation ou du refroidissement. En outre, il est possible de recueillirdes données afin de déterminer la meilleure configuration pour le nouveaudatacenter. La plupart des datacenters peuvent être modernisés en utilisant des actifsexistants, même si certains problèmes dinefficacité proviennent des installations(alimentation et refroidissement). Une fois quon a établi quune certaine partie delenvironnement peut être décomposée en quelques systèmes virtuels, sa conceptionpeut être ouverte à interprétation, en fonction du fournisseur de solution choisi. Aprèsavoir identifié le fournisseur et les tarifs, il ny a rien de plus simple que dajouter leséconomies liées aux contrats de maintenance et à la baisse de lalimentation et durefroidissement nécessaire pour exploiter léquipement.Lorsquune entreprise a déployé le Cloud Computing, ce qui correspond à la phasede Cloud privé définie à la Figure 1, elle peut commencer à profiter de la réductiondes coûts du personnel et de linfrastructure informatiques (voir Tableau 1). SelonIDC, beaucoup dentreprises bénéficieront également dune meilleure crédibilité dudépartement informatique en interne, puisque ce dernier offrira une flexibilité accrue,à savoir un raccourcissement du délai moyen de déploiement de nouvellesapplications.Services professionnels dHP pour le CloudComputingSelon IDC, il est de bon augure de collaborer avec une société sur les changementsde phase illustrés à la Figure 1 si ces compétences en matière de virtualisation et deCloud privé ne sont pas disponibles en interne. Les compétences techniquesnécessaires pour ces infrastructures sont nouvelles et compliquées et il est peuprobable quune entreprise soit en mesure daccomplir cela toute seule. Cettecomplexité prend différentes formes : lidentification des processus métier pouvantbénéficier de cette nouvelle infrastructure, la nouvelle plateforme de stockage et soninterface de gestion unique, etc. Les partenaires apportent leur expérience par leurpersonnel, leurs processus et leurs outils afin de minimiser les risques encourus parle client. À cette fin, HP a créé un portefeuille de packages pour accompagner leclient dans les différentes étapes précédemment décrites. Les solutions dHP sontdécrites à la Figure 2.8 #229416 ©2011 IDC
  • FIGURE 2Solutions dHP Services de conseil et de support sur le Cloud HP Planifier Mettre en œuvre Exploiter Services de Services de Services de formation HP transformation déploiement Programme relatif au dapplications pour dHP CloudSystem Cloud le Cloud HP Feuille de Mise en Stratégie Conception Assistance route oeuvre Ateliers de Service de Service Service de HP CloudStart - découverte création dune danalyse de conceptio cloud privé sous 30 Support des du Cloud HP feuille de route workloads n jours - solution de solutions HP - point vers le Cloud HP HP de Cloud démarrage pour de contact unique HP CloudSystem Services de sécurité du Cloud HP SécuriserSource : HP, 2011 Atelier de découverte du Cloud HP. Cette offre démystifie et simplifie le monde complexe du Cloud grâce à des affichages présentant des stratégies dutilisation de ce nouvel environnement informatique. Les consultants discutent et expliquent les possibilités, les risques et les conséquences du Cloud pour lentreprise. Ils font aussi des recommandations quant à lutilisation du Cloud dans le cadre dune stratégie de prestataire et de portefeuille. Solution HP CloudStart. Afin daborder les premières étapes de la transition vers le Cloud, HP a créé la solution CloudStart. Grâce à cette solution, les entreprises peuvent obtenir des services informatiques à prix fixe et être opérationnelles dans un délai de 30 jours suivant linstallation du matériel et des logiciels. Fondée sur HP CloudSystem, la solution HP CloudStart peut être développée et personnalisée afin de créer une solution de Cloud privé dentreprise dotée doptions étendues. En tant quutilisateur final, vous pouvez :  Demander un service informatique à partir dun certain nombre de choix et de tarifs prédéfinis  Obtenir immédiatement ce service à partir dun portail  Adapter ou annuler facilement ce service  Utiliser ce service sans vous soucier des questions de sécurité, de gestion, de mise à niveau, etc.©2011 IDC #229416 9
  •  Recevoir un rapport régulier sur la consommation ou la refracturation associée. Service de création dune feuille de route vers le Cloud HP. Un service de conseil accompagne les clients dans les différentes étapes de maturité du Cloud afin quils exploitent au mieux cette technologie. Ce service les aide à :  Identifier les processus métier pouvant bénéficier du Cloud  Mettre en place une architecture de haut niveau du futur modèle dexploitation, adaptée à la stratégie de Cloud  Analyser la situation actuelle et les lacunes, et prévoir un planning  Établir un business case à proposer aux dirigeants  Soumettre une feuille de route pratique et par étapes des projets liés à ladoption du Cloud  Recommander une stratégie de service, une gouvernance et un modèle de programme pour lintégration des fonctions du Cloud. Service de conception de Cloud HP. Les consultants réalisent une analyse technique et commerciale avant de définir des modèles conceptuels précis qui leur permettent de déterminer la technologie, les outils et les recommandations règlementaires en se basant sur larchitecture de référence HP pour le Cloud Computing. Cette architecture est le socle commun des engagements qui lient HP à son client. Elle se prête aux différents plans de mise sur le marché du client, aux technologies HP ou partenaires, aux éléments logiciels et autres conditions dutilisation des services de Cloud Computing. Les principaux livrables se présentent sous forme de modèles conceptuels détaillés pouvant évoluer au fil du temps dune solution de Cloud privé vers une solution de Cloud public. Il peut sagir également de nomenclatures, de devis, de plans de mise en œuvre et dune cartographie complète de la technologie HP et partenaire dans larchitecture Cloud recommandée. Le client peut également recevoir un ensemble de recommandations sur les meilleures pratiques ITIL3 pour lenvironnement Cloud. Service danalyse de charge de travail de fourniture hybride HP. Les consultants analysent le complément de charge de travail de lentreprise afin de déterminer ce qui convient le mieux pour le modèle de fourniture hybride. Le but est danalyser les caractéristiques des applications afin quelles puissent être regroupées comme il se doit sur des ressources de calcul partagées tout en aidant les clients à trouver la meilleure combinaison de charge de travail pour différents environnements. Ce service danalyse des charges de travail se penche sur quatre grands attributs dhébergement de service : les exigences opérationnelles, les exigences dhébergement techniques, les coûts dhébergement financiers et limpact sur lorganisation. Service danalyse de la sécurité du Cloud HP. Les consultants passent en revue le personnel, les politiques, les procédures, les produits et les études de conformité/sécurité à laide du modèle P5 dHP. Lexamen et lanalyse sur site de10 #229416 ©2011 IDC
  • 15 aspects de sécurité du Cloud permettent détablir les différentes mesures correctives à prendre pour garantir la sécurité et la conformité de lenvironnement de Cloud Computing. Cette analyse se fait en coordination avec la vaste gamme de services et de produits de sécurité HP. Cette offre fait partie du portefeuille de solutions HP Secure Advantage tel que le préconisent la gestion des risques unifiée et la protection de linfrastructure de lentreprise. Services de déploiement dHP CloudSystem et de solutions sur mesure. Les consultants déploient HP CloudSystem et dautres technologies clés HP et partenaires tout en préparant lenvironnement pour les opérations ou la transition vers un hébergement ou une externalisation. Parmi les activités de déploiement classiques figurent lintégration en usine, linstallation, lintégration, loptimisation du système et la formation. Services de formation HP sur le Cloud Computing. Le programme et les cours sur le Cloud Computing proposés par HP aident les entreprises à répondre à leurs besoins de gestion des changements et de requalification liés au Cloud Computing, à linfrastructure convergente, à HP CloudSystem et aux technologies partenaires. Les formateurs HP utilisent des options de formation flexibles sur site et à distance depuis plus de 80 lieux de formation dans le monde. Lassistance totale dHP sur CloudSystem et le Cloud Computing fournit un point de contact unique vers une assistance intégrée sur le matériel et les logiciels, un service 24h/24 et 7j/7, une prévention proactive des problèmes et un diagnostic précis des problèmes. Grâce à ses centres dassistance mondiaux, ses options dassistance à distance, ses portails dassistance interactive et son portefeuille dassistance critique, HP offre une prestation sans faille à ses clients. Services de transformation dapplications pour le Cloud HP. Les consultants vous indiquent les mesures à prendre pour faire fonctionner vos applications sur le Cloud. Ce service évalue vos applications et votre architecture dapplications afin didentifier la meilleure option dapprovisionnement, tout en modernisant ou transférant chaque application vers des environnements Cloud.EnjeuxPour le prestataire de servicesAssurez-vous que les transformations technologiques effectuées pour le compte dunclient sont associées à une transformation commerciale ou, du moins, à un processusmétier géré en dehors du département informatique du client. Même lestransformations technologiques réussies dun point de vue financier peuvent allerdroit dans le mur au moment où elles atteignent le niveau des processus métier. Lesprestataires peuvent perdre dautres sources de revenus sils sont dans lincapacitédaccomplir la transformation des processus métier interentreprises ouinterdépartements dont un client a besoin.Nayez pas peur de cannibaliser les sources de revenus existantes du client avec desmodèles de fourniture Cloud car si vous ne le faites pas, quelquun dautre pourrait leproposer à votre client. Bon nombre détudes économiques sur le Cloud montrent unedégringolade des niveaux de prix des services très standardisés. Cela conviendra©2011 IDC #229416 11
  • bien à votre client, mais il est impératif que vous le proposiez en premier. Celaprouvera au client que vous voulez le meilleur pour lui, mais vous serez également lemieux placé pour discuter avec lui de la meilleure façon de réinvestir ses économies.Si les offres standardisées ne sont pas suffisantes, une belle opportunité seprésentera : celle de migrer les charge de travailcharges de travail sur le Cloud maisaussi de les intégrer dans des systèmes existants.Pour lentreprise utilisatriceLe Cloud est à la fois un nouveau modèle de fourniture et un nouveau modèle deconsommation. Si les prestataires se sont, à juste titre, focalisés sur laspect de lafourniture, les entreprises utilisatrices doivent quant à elles gérer leur consommationde services Cloud de façon à respecter leurs objectifs commerciaux. La meilleureanalogie à faire concerne les fournisseurs délectricité, qui ont élaboré desprogrammes de « gestion à la demande » pour aider leurs clients à contrôler leurconsommation électrique. Les prestataires de services peuvent sengager à fournirdes outils et des méthodes destinés à aider les entreprises utilisatrices à gérer leurconsommation de services Cloud. De la même façon, les entreprises utilisatricespeuvent confier la gestion de leur consommation de services Cloud à un prestataire.En tout état de cause, ces entreprises doivent être sûres que les intérêtséconomiques du prestataire sont cohérents avec les leurs.Elles doivent sassurer que leurs projets de Cloud vont au-delà dune simple réductiondes coûts informatiques. Ces 10 à 15 dernières années, le travail des départementsinformatiques sest tellement orienté sur la réduction des coûts et la mise à profit delinformatique pour lentreprise tout entière quil est facile doublier que linformatique aaussi une valeur stratégique : elle permet aux entreprises de faire des chosesauparavant impossibles ou trop coûteuses. Même si le Cloud nest pas à la hauteurdes attentes stratégiques de toutes les entreprises, cette méthode permettra derenforcer lharmonisation du Cloud avec les objectifs globaux de lentreprise.Perspectives futuresLa plupart des entreprises sont conscientes du potentiel de ces nouveauxdatacenters. Cette sensibilisation résulte des applications élaborées pour les clients.Les répercussions du Cloud sur les processus métier et lefficacité quil peut générerau sein des environnements informatiques sont maintenant bien assimilés par laplupart des entreprises. Ces nouveaux environnements se caractérisent notammentpar la prolifération des appareils mobiles et la diversité du personnel élaborant desprocessus métier pour répondre aux besoins du monde hautement connecté danslequel nous vivons.La valeur du Cloud pour lentreprise commence juste à émerger, mais IDC estimeque beaucoup dentreprises seront en mesure de transférer une partie de leursdépenses consacrées aux services informatiques et commerciaux traditionnels versles services Cloud. Si le prix net de ce transfert savère moins important pour unservice équivalent, les entreprises pourront décider de la façon de réinvestir cetargent. De toute évidence, beaucoup choisiront de le consacrer à dautres offres dumême fournisseur de produits ou de services. De même, la baisse des niveaux deprix des services Cloud amènera de nouveaux clients sur le marché, soit parce quils12 #229416 ©2011 IDC
  • ne pouvaient pas se le permettre auparavant soit parce quils souhaitent transférerdanciennes dépenses consacrées aux services internes vers des prestataires deservices extérieurs. Quoi quil en soit, IDC est convaincue que les économies liéesaux services Cloud auront un impact positif sur les entreprises, leur innovation et leurcompétitivité.CopyrightPublication externe d’IDC Information and Data – Toute utilisation d’informationsproduites par IDC dans des publicités, des communiqués de presse ou desdocuments promotionnels doit être autorisée sous forme écrite par le vice-présidentou le directeur national IDC approprié. Une version préliminaire du document proposédoit accompagner chaque demande d’autorisation. IDC se réserve le droit de refusertoute utilisation externe pour quelque raison que ce soit.Copyright 2011 IDC. Toute reproduction sans autorisation écrite est strictementinterdite.©2011 IDC #229416 13