Your SlideShare is downloading. ×
© 2011 LeMagIT et TechTarget Page 1 /18La gouvernance desdonnées : élément majeurde la valorisation du SILe cloud computin...
Le Cloud Computing a modifié la façon dont les entreprisesadministrent leur parc informatique ainsi que leurs applications...
Pour y parvenir, ces PME vont devoir relier à ces applications distribuées leursdonnées et applications métiers, généralem...
entre environnements (on-premise-Cloud, Cloud privé - Cloud public) au plusprès des utilisateurs. Enfin, Afin de préserver u...
Les entreprises utilisent de plus en plus dapplications Cloud mais laplupart dentre elles doivent encore mettre en place d...
freins à lintégration de données - et par extension les moteurs du déficit deconfiance - peuvent être ôtés en utilisant de...
À l’occasion de Solutions Linux 2011, Bertrand Diard, Pdg de Talend, estrevenu sur le lancement de sa plate-forme unifiée,...
l’entreprise et le métier. On entre donc dans une nouvelle phase qui est lacréation de valeur autour de cette information,...
Mais à aucun moment, ils ne se sont estimés au service du métier, plutôt quàcelui de l’infrastructure, pour donner de la v...
d’infrastructure. Avec le CEP, on va disposer de patterns, on va réussir à rendreintelligente la plate-forme unifiée. On lu...
En dépit d’une prise de conscience évidente autour de la nécessité depolitiques de Data Management, les entreprises sont e...
évoquée. Vous ne trouverez personne pour vous dire «non, ce n’est pas ça qu’ilfaudrait faire ». L’idée, c’est que, au quot...
Quel conseil pouvez-vous donner aux organisations qui veulentcommencer à améliorer l’alignement de leurs efforts de gestio...
Jusquà récemment, les entreprises ont mis l’accent sur le matériel et lesapplications en matière de gestion des données. G...
linformation est correcte et quelle a une valeur intrinsèque lorsquelle estprésentée à la personne qui a besoin de prendre...
quil doit accéder aux données à partir dun périphérique sécurisé. Un dirigeantpourra lui aussi être prévenu, mais conserve...
mieux exploitée, rendant ainsi lentreprise beaucoup plus efficace etconcurrentielle sur le marché.Oubliez votre tendance à ...
Les entreprises européennes ont de meilleurs processus de traitementdes données et des politiques et pratiques de gouverna...
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

La gouvernance des données : élément majeur de la valorisation du SI

717

Published on

Le Cloud Computing a modifié la façon dont les entreprises administrent leur parc informatique ainsi que leurs applications, et la façon dont sont automatisés leurs processus métier. En décloisonnant à la fois les données et les applications, désormais disséminées à travers de multiples sources hétérogènes, le Cloud a cassé le modèle traditionnel en silo, qui consistait à isoler chaque socle applicatif et chaque source de données des uns des autres. Floutant un peu plus les frontières entre les maillons des processus métier.

Published in: Technology, Business
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
717
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Transcript of "La gouvernance des données : élément majeur de la valorisation du SI"

  1. 1. © 2011 LeMagIT et TechTarget Page 1 /18La gouvernance desdonnées : élément majeurde la valorisation du SILe cloud computing et le big data vont contribuer à modifierdurablement le paysage du SI. Avec, au cœur des problématiques àvenir, l’intégration des données, leur qualité, mais surtout la valeurque l’entreprise pourra en retirer. Cet eBook, co-publié par LeMagITet Talend, leader de l’intégration, fait le tour des différents enjeuxpropres à la gouvernance des données. Une problématique appeléeà jouer un rôle central dans le développement du SI. SearchDataManagement.fr
  2. 2. Le Cloud Computing a modifié la façon dont les entreprisesadministrent leur parc informatique ainsi que leurs applications et lafaçon dont sont automatisés leurs processus métier. En décloisonnantà la fois les données et les applications, désormais disséminées àtravers de multiples sources hétérogènes, le Cloud a cassé le modèletraditionnel en silo, qui consistait à isoler chaque socle applicatif etchaque source de données des uns des autres. Floutant un peu plusles frontières entre les maillons des processus métier.Face à la nouvelle donne, imposée par le Cloud, les entreprises se doiventaujourd’hui de recomposer leur processus d’intégration de données afin debénéficier des avantages induits par cette forme d’architecture distribuée :élasticité, ubiquité et extensibilité, mais également réduction des coûts, facilitéd’usage et accélération du time-to-market.Application en mode Saas, cloud privé,public, et hybride, le cloud offre auxentreprises un choix étendu d’architecturesqui certes modifie leur vision du SI, maiscontribue à créer un environnement deplus en plus complexe, les amenant àjongler avec un large choix decombinaisons en matière d’implémentationet de déploiement.Selon les analystes, le modèle cloud ad’abord séduit les PME, ce qui explique letaux de pénétration bien supérieur dessolutions en nuages sur cette cible quedans les grandes entreprises. SelonGartner, d’ici à 2015, 10% des PME ayantun parc informatique composé de moinsde 100 serveurs physiques basculerontleur centre de données entièrement dansle Cloud. Les sociétés étendrontégalement leur périmètre de migration,initialement cantonné à la messagerie etaux outils collaboratifs en mode SaaS,vers des applications métiers pluscritiques comme l’ERP ou encore leCRM.Les quatre fondamentaux de l’intégration Cloud© 2011 LeMagIT et TechTarget Page 2 /18SearchDataManagement.frCinq questions à se poserpour choisir sa solutiond’intégration1 - Quel représente le Cloud dansvotre entreprise ?2 - Ma solution d’intégration mepermet-elle d’étendre ou deréduire mes déploiements enfonction de la demande ?3 - Puis-je exposer mesressources sur de nombreusesplates-formes et terminaux, en desenvironnements hybrides ?4 - Puis-je facilement ajouter,modifier, ôter des fonctions àchaque modification en termesd’intégration et de topologies decloud ?5 - Puis-je maintenir un niveau desécurité et de fiabilité desapplications Cloud au plus prêt desutilisateurs ?Les quatre fondamentaux de l’intégrationCloud‣ Les caractéristiques de l’intégrationCloud‣ Une approche unifiée del’intégration CloudQualité de données Cloud :les entreprisesprennent le risque,elles doivent apprendreà le gérer‣ Une extension vers le Cloud‣ La qualité des données dans leCloud,un thème à prendre enconsidérationBertrand Diard (Talend) :“dans la qualitédes données,les DSI se sont tropcantonnés à leur rôle du support del’infrastructure”Data Management :la qualité des donnéesse cherche une place dans les SIMettre en ordre votre gestion des donnéesest nécessaire pour être concurrentieldans une économie de la connaissance.‣ L’information règne en maître‣ La qualité des données dans leCloud,un thème à prendre enconsidération‣ Données formelles‣ Données ad hoc‣ La propriété intellectuelle :le joyaude votre couronneL’Europe en tête en matière de traitementet de gouvernance des données
  3. 3. Pour y parvenir, ces PME vont devoir relier à ces applications distribuées leursdonnées et applications métiers, généralement enfouies et verrouillées dansleurs systèmes d’informations, en silo. Jusqu’alors, ces étapes d’intégrationconstituaient un frein à l’adoption des applications SaaS pour ces entreprises.Le cabinet d’étude Forrester Research révèle ainsi que pour 40% desentreprises interrogées dans le cadre de son rapport «Enterprise and SMBSoftware Survey, North America and Europe», l’enjeu et la difficulté queconstituent les phases d’intégration des applications SaaS les détournaient dumodèle d’applications Cloud.Les caractéristiques de l’intégration CloudL’heure est donc à une refonte de ces principes d’intégration en silo, afin demieux faire face à la complexité inhérente des systèmes hybrides, mêlant on-premise et off-premise. Les solutions d’intégration doivent désormais s’adapteraux caractéristiques du modèle cloud, qui gomme les frontières entreapplications et données. Et celles qui ne prendront pas en compte, dans leuréquation, la pluralité des applications et des sources de données, conduirontles entreprises à l’échec. Ainsi, au lieu de proposer une vision en silo, lessolutions d’intégration doivent offrir une vision unifiée, qui supporte cetenvironnement dynamique et varié.Afin de satisfaire aux exigences d’élasticité, les entreprises doivent aussiprivilégier des solutions d’intégration légères qui s’intègrent facilement auxapplications, de façon à supporter les déploiements dynamiques en fonctionde la demande.Le support des standards, notamment en matière de Web Services, ainsi quecelui du modèle REST, associé au caractère Open Source de la solution,permettront également aux entreprises d’adresser la problématique del’ubiquité chère au Cloud Computing.Le choix d’une architecture modulaire pour la solution d’intégration, commepeuvent le proposer par exemple les ESB (Bus de services d’entreprise)supportant le standard OSGi, permettra également de mieux s’adapter auxenvironnements Cloud. Tout comme le respect des standards, qui favoriseral’interopérabilité des applications. Cet ensemble permettra ainsi auxentreprises d’ajouter, de modifier ou d’ôter des fonctionnalités en fonction desbesoins en matière d’intégration et de topologies de Cloud.Enfin, et c’est un point clé, les solutions d’intégration doivent reposer sur desstandards en matière de sécurité, afin de garantir la fiabilité des transactions© 2011 LeMagIT et TechTarget Page 3 /18Les quatre fondamentaux de l’intégrationCloud‣ Les caractéristiques de l’intégrationCloud‣ Une approche unifiée del’intégration CloudQualité de données Cloud :les entreprisesprennent le risque,elles doivent apprendreà le gérer‣ Une extension vers le Cloud‣ La qualité des données dans leCloud,un thème à prendre enconsidérationBertrand Diard (Talend) :“dans la qualitédes données,les DSI se sont tropcantonnés à leur rôle du support del’infrastructure”Data Management :la qualité des donnéesse cherche une place dans les SIMettre en ordre votre gestion des donnéesest nécessaire pour être concurrentieldans une économie de la connaissance.‣ L’information règne en maître‣ La qualité des données dans leCloud,un thème à prendre enconsidération‣ Données formelles‣ Données ad hoc‣ La propriété intellectuelle :le joyaude votre couronneL’Europe en tête en matière de traitementet de gouvernance des donnéesSearchDataManagement.fr
  4. 4. entre environnements (on-premise-Cloud, Cloud privé - Cloud public) au plusprès des utilisateurs. Enfin, Afin de préserver une qualité de service (SLA)optimale, le recours à des solutions d’intégration reposant sur les WebServices standard en matière de sécurité est clé. À terme, ce typed’implémentation favorisera un climat de confiance chez les entreprises, ainsique la migration de certaines briques d’applications vers des environnementsde Cloud public.Une approche unifiée de l’intégration CloudTalend Cloud répond à l’ensemble de ses besoins en fournissant une solutiond’intégration de données conjuguant des possibilités avancées de gestion dedonnées et d’ESB, inclus dans un modèle Open Source. Cette solution permetainsi de bénéficier des avantages du Cloud, comme l’élasticité, tout en restantabordable, et sans compromis en termes de performance et de sécurité.Son approche unifiée, ainsi que sa base d’outils d’intégration permet deréduire les temps de déploiement multi-environnement ainsi que les phasesd’apprentissage généralement associées à l’adoption de plusieurs solutions.Ses 450 connecteurs, qui relient l’essentiel des applications SaaS du marché,simplifient une nouvelle fois l’intégration du modèle SaaS aux processusmétiers.© 2011 LeMagIT et TechTarget Page 4 /18SearchDataManagement.frLes quatre fondamentaux de l’intégrationCloud‣ Les caractéristiques de l’intégrationCloud‣ Une approche unifiée del’intégration CloudQualité de données Cloud :les entreprisesprennent le risque,elles doivent apprendreà le gérer‣ Une extension vers le Cloud‣ La qualité des données dans leCloud,un thème à prendre enconsidérationBertrand Diard (Talend) :“dans la qualitédes données,les DSI se sont tropcantonnés à leur rôle du support del’infrastructure”Data Management :la qualité des donnéesse cherche une place dans les SIMettre en ordre votre gestion des donnéesest nécessaire pour être concurrentieldans une économie de la connaissance.‣ L’information règne en maître‣ La qualité des données dans leCloud,un thème à prendre enconsidération‣ Données formelles‣ Données ad hoc‣ La propriété intellectuelle :le joyaude votre couronneL’Europe en tête en matière de traitementet de gouvernance des données
  5. 5. Les entreprises utilisent de plus en plus dapplications Cloud mais laplupart dentre elles doivent encore mettre en place des politiques pouraffronter les nouveaux enjeux liés à la qualité des données, la consistanceet la gouvernance des données dans le nuage.Selon une récente étude publiée par le cabinet américain Ventana Research, 43%des entreprises affirment avoir déployé 3 ou plus applications dans le Cloud, et cenombre devrait atteindre 66% dici les 12 prochains mois. Toutefois, toutes ne sontpas prêtes.« Les processus censés encadrer ces applications Cloud nont pas été mis enplace», affirme David Menninger, vice président et directeur de recherche chezVentana et auteur de létude, qui a interrogé 141 responsables et directeurs dedifférents départements entre mai et juillet. «Les entreprises ont fait le grand saut etmaintenant, elles doivent apprendre à nager». Si Menninger nest pas surpris par laprogression de ladoption du Cloud par les entreprises, il trouve en revancheinattendu ce manque de planification et de prévision.Alors que le marché montre un engouement pour les technologies Cloud, létuderévèle également une forme de défiance envers elles. La majorité des utilisateurssont encore sceptiques sur la qualité de leurs données. Seulement 21% desentreprises affirment avoir pleinement confiance en leurs données dans le cloud,moitié moins que celles qui ont confiance en leurs données on-premise.Les responsables IT ont quant à eux un haut niveau de confiance dans les donnéesde cloud (30%) alors que, côté métiers, seulement 11% ont fait part de cette mêmeconfiance.Menninger perçoit deux autres problèmes liés aux données : une incapacité àintégrer les données cloud aux autres applications et labsence de processus pourdresser un inventaire de la qualité des données dans le Cloud. Pour lui, lesentreprises réagissent ainsi : une fois le processus de contrôle de la qualité enplace, les utilisateurs considèrent cette qualité comme acquise.Les problèmes liés à lintégration de données ont principalement été causés par desutilisateurs moins expérimentés qui exportent leurs données vers des feuilles decalculs, copient et collent, créant une version différente dun même fichier surplusieurs postes de travail. Une source forte de défiance.Une extension vers le CloudMenninger considère le marché IT comme un segment qui soriente là où lesbesoins sont. Il sattend donc à voir émerger des solutions, à court terme, quiadresseront les spécificités des applications Cloud. Il considère également que les© 2011 LeMagIT et TechTarget Page 5 /18SearchDataManagement.frQualité de données Cloud : les entreprises prennentle risque, elles doivent apprendre à le gérerLes quatre fondamentaux de l’intégrationCloud‣ Les caractéristiques de l’intégrationCloud‣ Une approche unifiée del’intégration CloudQualité de données Cloud :les entreprisesprennent le risque,elles doivent apprendreà le gérer‣ Une extension vers le Cloud‣ La qualité des données dans leCloud,un thème à prendre enconsidérationBertrand Diard (Talend) :“dans la qualitédes données,les DSI se sont tropcantonnés à leur rôle du support del’infrastructure”Data Management :la qualité des donnéesse cherche une place dans les SIMettre en ordre votre gestion des donnéesest nécessaire pour être concurrentieldans une économie de la connaissance.‣ L’information règne en maître‣ La qualité des données dans leCloud,un thème à prendre enconsidération‣ Données formelles‣ Données ad hoc‣ La propriété intellectuelle :le joyaude votre couronneL’Europe en tête en matière de traitementet de gouvernance des données
  6. 6. freins à lintégration de données - et par extension les moteurs du déficit deconfiance - peuvent être ôtés en utilisant des outils adaptés au Cloud. Des outilsque les entreprises devraient privilégier, au lieu de se reposer sur leurs applicationsexistantes. «Cest ainsi que les entreprises parviendront à résoudre ces problèmesdans le futur, souligne Menninger. Les outils doivent être modifiés et étendues auxcaractéristiques du Cloud».Selon Menninger, les éditeurs de solutions de Cloud vont mener une doublestratégie : optimiser leurs outils dintégration de données et commencer à proposerdes applications adressant la qualité des données, le Master Data Management etla gouvernance des données dans le Cloud. Dans cette même logique, il sattend àce que les éditeurs, spécialisés historiquement dans le on-premise, travaillent à desapplications qui connecteront leurs offres au Cloud.«Cest là que sera lintérêt, commente-t-il ; cest également là où les investissementsiront. De quoi pousser les éditeurs traditionnels vers le Cloud».La qualité des données dans le Cloud, un thème à prendre enconsidérationBien que les lacunes dintégration et de la qualité des données soient pour laplupart comblées grâce à de nouvelles applications Cloud, Menninger voit pourtantun autre problème bien plus important : que faire de toutes ces données ?"La notion darchivage de données est encore étrangère pour nombre depersonnes", affirme-t-il.Une majorité dentreprises (76%) pensent quune entité différente de leurfournisseur Cloud aura à charge larchivage de leurs données, et 64% estiment queles données dans le Cloud seront rapatriées on-premise. Seulement 12% affirmentque les données dans le nuage seront stockées chez un autre fournisseur de Cloud[que celui de linfrastructure, N.D.L.R.].Rapatrier ses données en interne pour un stockage longue durée est la méthodepréférée de 88% des entreprises sondées ayant des revenus importants, indique lerapport. Mais le coût associé en terme de stockage risque de diminuer les gainsfinanciers et de ressources liés au Cloud Computing.Traduit d’un article collectif de la rédaction de SearchCompliance.com© 2011 LeMagIT et TechTarget Page 6 /18SearchDataManagement.frLes quatre fondamentaux de l’intégrationCloud‣ Les caractéristiques de l’intégrationCloud‣ Une approche unifiée del’intégration CloudQualité de données Cloud :les entreprisesprennent le risque,elles doivent apprendreà le gérer‣ Une extension vers le Cloud‣ La qualité des données dans leCloud,un thème à prendre enconsidérationBertrand Diard (Talend) :“dans la qualitédes données,les DSI se sont tropcantonnés à leur rôle du support del’infrastructure”Data Management :la qualité des donnéesse cherche une place dans les SIMettre en ordre votre gestion des donnéesest nécessaire pour être concurrentieldans une économie de la connaissance.‣ L’information règne en maître‣ La qualité des données dans leCloud,un thème à prendre enconsidération‣ Données formelles‣ Données ad hoc‣ La propriété intellectuelle :le joyaude votre couronneL’Europe en tête en matière de traitementet de gouvernance des données
  7. 7. À l’occasion de Solutions Linux 2011, Bertrand Diard, Pdg de Talend, estrevenu sur le lancement de sa plate-forme unifiée, qui s’adosse au nouveaubus de services de la société, fruit du rachat de Sopera, et sur les enjeux quedoivent aujourd’hui relever les entreprises en matière de qualité des données.LeMagIT : Comment l’acquisition de Sopera [quidéveloppe un bus de services à base decomposants Apache, NLDR] s’inscrit-elleaujourd’hui dans la stratégie du groupe ?Bertrand Diard : Lors du rachat, j’ai affirmé queSopera allait être un des composants clé denotre offre cloud. Et on voulait créer cetteplate-forme unifiée aveccomme vision, l’émergencede la fusion entre lesbesoinsd’interopérabilité desapplications et lesbesoinsd’infrastructures associés à cette interopérabilitié. À chaque fois qu’un messagepasse entre deux applications, comme Salesforce et SAP par exemple, aumilieu de chaque processus se trouve une problématique liée à la donnée ettous les métiers s’appuient dessus […] On traite toutes les phases amont dansle data management. On pense que la valeur d’une application se situe à 2niveaux : la capacité de l’application à reproduire les besoins métiers, il s’agit duBPM et nous avons des accords forts avec BonitaSoft [Bertrand Diard siège enson Conseil d’administration, N.D.L.R.]. De l’autre côté, il y a la donnée surlaquelle s’appuie ce processus. Si la donnée est juste, le métier avance. Onconsidère que les applications d’entreprises, du CRM à l’application d’e-commerce, ont besoin de communiquer entre elles. Et que le pitch de SAP quiconsiste à dire qu’il va tout faire n’existe plus. Une fois la donnée consolidéedans le MDM, que sa qualité est bonne avec les bons flux d’intégration, ladonnée devient un service. Aujourd’hui , on peut commencer à appeler etorchestrer les services de data management à travers notre bus. Il s’agit dupremier jet de l’intégration de Sopera. Une autre arrive en novembre.LeMagIT : Comment se positionne la nouvelle plate-forme unifiée deTalend sur le Big Data ?B.D : Qu’est-ce d’abord que le Big Data ? Les entreprises se retrouvent avecdes masses volumineuses d’informations qui se retrouvent plus très chères àstocker dans l’infra, sauf que la donnée stockée n’a pas de valeur pour© 2011 LeMagIT et TechTarget Page 7 /18SearchDataManagement.frBertrand Diard (Talend) : “dans la qualité desdonnées, les DSI se sont trop cantonnés à leur rôledu support de l’infrastructure”Les quatre fondamentaux de l’intégrationCloud‣ Les caractéristiques de l’intégrationCloud‣ Une approche unifiée del’intégration CloudQualité de données Cloud :les entreprisesprennent le risque,elles doivent apprendreà le gérer‣ Une extension vers le Cloud‣ La qualité des données dans leCloud,un thème à prendre enconsidérationBertrand Diard (Talend) :“dans la qualitédes données,les DSI se sont tropcantonnés à leur rôle du support del’infrastructure”Data Management :la qualité des donnéesse cherche une place dans les SIMettre en ordre votre gestion des donnéesest nécessaire pour être concurrentieldans une économie de la connaissance.‣ L’information règne en maître‣ La qualité des données dans leCloud,un thème à prendre enconsidération‣ Données formelles‣ Données ad hoc‣ La propriété intellectuelle :le joyaude votre couronneL’Europe en tête en matière de traitementet de gouvernance des données
  8. 8. l’entreprise et le métier. On entre donc dans une nouvelle phase qui est lacréation de valeur autour de cette information, c’est le Big Data. Cela serésume en 3 composants : la capacité à aller consolider toutes les sourcesd’informations ; créer de la donnée de qualité pour le SI. Et utiliser cesdonnées comme un point de référence de l’entreprise. On est positionné surces 3 domaines. Mais on va aujourd’hui plus loin : on considère que cesdonnées sont au service du métier et de l’entreprise - c’est là qu’intervient lapartie bus de services et intégration. On pense la valeur de la donnée commeun service pour l’entreprise. On va consommer des services de données. Noussommes en train de transformer le Data Management comme un service, autravers du bus. C’est ainsi que se présente notre plate-forme unifiée. La valeurde la donnée n’est plus de s’occuper de l’infrastructure. Le métier etl’application consomment seulement des services. Ce qui se passe endessous, c’est de l’ordre de la plomberie, pour le monde IT.LeMagIT : On va donc au-delà du DSI pour parler aux départementsmétier. Une forme de démocratisation ?B.D : Les DSI doivent mettre à disposition des métiers, l’infrastructurenécessaire pour faire son business. Mais si la donnée n’est pas de qualité, lesmétiers n’ont pas les bonnes métriques pour avancer. Ils ne regardent pasdans la bonne direction. […] La qualité de la donnée est liée au fait que plus ona de l’information, plus l’entreprise a de la valeur. L’entreprise devient plusperformante et plus compétitive, mais il faut toutefois que l’information soitbonne. Si un client est par exemple relié à la mauvaise donnée, l’entreprise nesera pas pertinente. On parle donc de qualité. Ce n’est plus lié au stockage, àla consolidation, à l’interopérabilité de la donnée, mais à sa valeur. Tout ce quise passe avant est démocratisé et est devenu de l’ordre de la commodité.L’enjeu est désormais de donner de la valeur à la donnée et cela devient laprincipale préoccupation des entreprises […]  On entre de l’ère de laproductivité de la donnée.Chez Ebay [un des clients Talend, N.D.L.R.] par exemple, à chaque fois qu’onvisite une page du site, on crée un log. Au regard du nombre très élevé devisiteurs, cela représente un grand volume de données. On croise et fusionneces données pour créer du profiling autour des utilisateurs. Mais la clé n’estpas ce croisement, c’est surtout la qualité qu’on va pouvoir associer à cesdonnées [...]L’erreur fondamentale des DSI, dans le passé, c’est qu’ils se sont cantonnésdans leur rôle de support d’infrastructure. Ils donnaient du stockage et dudisque dur aux métiers, avec des possibilités de restauration, par exemple© 2011 LeMagIT et TechTarget Page 8 /18SearchDataManagement.frLes quatre fondamentaux de l’intégrationCloud‣ Les caractéristiques de l’intégrationCloud‣ Une approche unifiée del’intégration CloudQualité de données Cloud :les entreprisesprennent le risque,elles doivent apprendreà le gérer‣ Une extension vers le Cloud‣ La qualité des données dans leCloud,un thème à prendre enconsidérationBertrand Diard (Talend) :“dans la qualitédes données,les DSI se sont tropcantonnés à leur rôle du support del’infrastructure”Data Management :la qualité des donnéesse cherche une place dans les SIMettre en ordre votre gestion des donnéesest nécessaire pour être concurrentieldans une économie de la connaissance.‣ L’information règne en maître‣ La qualité des données dans leCloud,un thème à prendre enconsidération‣ Données formelles‣ Données ad hoc‣ La propriété intellectuelle :le joyaude votre couronneL’Europe en tête en matière de traitementet de gouvernance des données
  9. 9. Mais à aucun moment, ils ne se sont estimés au service du métier, plutôt quàcelui de l’infrastructure, pour donner de la valeur à leur quotidien. Cela est entrain de changer. Les grands éditeurs en sont surtout les responsables, car ilssont allés vers des couches assez faciles à mettre en œuvre. Il y a 15 ans, leCRM était ce qu’il y avait de plus cher.Aujourd’hui le CRM s’est démocratisé, notamment avec Salesforce.com quiprend le pas sur eux. Ils ont essayé de passer par des couches intermédiairesen expliquant que la qualité de la donnée coûtait un prix faramineux. Alorsqu’aujourd’hui ce n’est pas vrai. Notre offre de base est par exempleaccessible à partir de 15 000 $ par an. Le DSI s’est retrouvé coincé entre descontraintes budgétaires et la demande du métier pour une donnée de qualité.Chez Talend, on a démocratisé l’intégration de données, on est en train de fairela même chose avec la qualité de données.LeMagIT : Où se gère la qualité dans la pile Talend ?B.D : Aujourd’hui, on estime que ce n’est plus nécessaire de faire du datamanagement, s’il n’y a pas de qualité de données. C’est natif dans notre offrede plate-forme unifiée. La qualité de donnée se situe au niveau du flux. On estla seule offre à présenter, dans la même interface, les phases de l’intégration àla qualité.LeMagIT : Une fois cette qualité atteinte, comment gérez vous l’interfaceutilisateur, la génération des rapports ou les tableaux de bord ?B.D : Aujourd’hui, on n’a pas de front-end utilisateurs purs en termes dereporting et de visualisation de données et analytics. On se charge de prépareren amont la valeur. […] Les outils de reporting, et hormis dans le prédictif,n’ont plus vraiment de valeur. On se repose sur des partenaires, commeActuate, Jaspersoft, SpagoBI, BO. On n’adresse pas ces couches-là [...]LeMagIT : A quelle autre brique pensez-vous pour compléter la pileTalend ?B.D : On est effectivement une société qui peut consolider le marché. On aréalisé deux acquisitions depuis notre création [Amalto en 2009 et Sopera ennovembre 2010]. […] Cette plate-forme unifiée ainsi que le Cloud vontconstituer le corps de notre stratégie pour le futur. Après avoir abordé lescouches de middleware, on va passer à des dimensions sur lesquelles on vapouvoir créer de la valeur métier. Il y a eu le reporting, l’analytic, l’Olap etaujourd’hui il y a le prédictif. Quand on parle de prédictif, on insère dans lacouche de reporting des algorithmes intelligents qui donnent une extrapolationdes activités de demain. Et c’est possible à condition d’avoir le bon plateau© 2011 LeMagIT et TechTarget Page 9 /18SearchDataManagement.frLes quatre fondamentaux de l’intégrationCloud‣ Les caractéristiques de l’intégrationCloud‣ Une approche unifiée del’intégration CloudQualité de données Cloud :les entreprisesprennent le risque,elles doivent apprendreà le gérer‣ Une extension vers le Cloud‣ La qualité des données dans leCloud,un thème à prendre enconsidérationBertrand Diard (Talend) :“dans la qualitédes données,les DSI se sont tropcantonnés à leur rôle du support del’infrastructure”Data Management :la qualité des donnéesse cherche une place dans les SIMettre en ordre votre gestion des donnéesest nécessaire pour être concurrentieldans une économie de la connaissance.‣ L’information règne en maître‣ La qualité des données dans leCloud,un thème à prendre enconsidération‣ Données formelles‣ Données ad hoc‣ La propriété intellectuelle :le joyaude votre couronneL’Europe en tête en matière de traitementet de gouvernance des données
  10. 10. d’infrastructure. Avec le CEP, on va disposer de patterns, on va réussir à rendreintelligente la plate-forme unifiée. On lui donnera de la valeur en la rendantprédictive. Et là, on commence à aborder les règles métier, le CEP.LeMagIT : Quel avenir dans le MDM ?B.D : Les solutions sont là, mais comme la qualité de données, elles ne sontencore accessibles que par les riches. Il y a une prise une conscience desentreprises sur les enjeux de disposer de référentiels centralisés au service desmétiers. Mais si on ne dispose pas d’un million de dollars, on ne parlera pas àun commercial. Ce phénomène-là évolue. Quand on a sorti notre MDM en2010 , Siperian a été racheté par Informatica, Initiate par IBM [citons égalementle rachat de Data Foundations par Software AG, N.D.L.R.], la mouvance s’estaccélérée, tout comme la concentration dans l’industrie. Car cela représenteun besoin pour tout le monde. […] On a lancé notre solution en janvier 2010 ;au T4, cela représentait 23% de nos ventes. Aujourd’hui les DSI sont encoretétanisés par l’ampleur des projets, avec des mauvaises expériences,notamment sur SAP.© 2011 LeMagIT et TechTarget Page 10 /18SearchDataManagement.frLes quatre fondamentaux de l’intégrationCloud‣ Les caractéristiques de l’intégrationCloud‣ Une approche unifiée del’intégration CloudQualité de données Cloud :les entreprisesprennent le risque,elles doivent apprendreà le gérer‣ Une extension vers le Cloud‣ La qualité des données dans leCloud,un thème à prendre enconsidérationBertrand Diard (Talend) :“dans la qualitédes données,les DSI se sont tropcantonnés à leur rôle du support del’infrastructure”Data Management :la qualité des donnéesse cherche une place dans les SIMettre en ordre votre gestion des donnéesest nécessaire pour être concurrentieldans une économie de la connaissance.‣ L’information règne en maître‣ La qualité des données dans leCloud,un thème à prendre enconsidération‣ Données formelles‣ Données ad hoc‣ La propriété intellectuelle :le joyaude votre couronneL’Europe en tête en matière de traitementet de gouvernance des données
  11. 11. En dépit d’une prise de conscience évidente autour de la nécessité depolitiques de Data Management, les entreprises sont encore frileuses àmettre en place des applications censées garantir la qualité desdonnées. Trop coûteuses, trop longues à implémenter, ces applicationssont des projets complexes pour les DSI, même si les directionsmétiers sont fortement demandeuses.Les participants de la conférence Enterprise Data World 2011 à Chicago, débutmai, ont eu une vraie surprise en découvrant la situation que l’analyste deForrester Rob Karel leur a dépeinte lors de son intervention consacrée à lagestion des données. La diapositive, présentant un couple malheureux, assissur un canapé et incapable de communiquer ensemble, symbolisait la relationtypique qui existe entre gestion des processus métiers et gestion des données.Et elle n’a pas manqué de faire rire les spectateurs présents.Karel, un expert des technologies et des stratégies de gestion des données,voulait ainsi illustrer son propos : selon lui, les efforts de gestion des données etde gestion des processus métiers devraient être considérés comme les deuxcôtés d’une même pièce. Et les deux populations concernées ont plus besoinl’une de l’autre qu’elles ne l’imaginent.SearchDataManagement.com a pu interroger Rob Karel pour développer lesujet et collecter quelques conseils susceptibles d’aider les organisations àrendre cohérents leurs efforts de gestion des processus métiers avec ceux degestion des données.Quelle est la différence entre gestion des données des processus etgouvernance des données des processus ?Rob Karel : La gestion des données des processus est une approche qui partdu principe que les efforts de gestion des données seront plus efficaces s’ils seconcentrent sur les processus métiers et les décisions que permettent lesdonnées. La gouvernance des données des processus consiste à coordonnerles efforts de gouvernance des données avec les efforts de gouvernance desprocessus pour assurer que les priorités de gestion des données touchent bienaux processus métiers et décisions les plus critiques. C’est s’assurer que vosefforts sur les processus métiers acceptent d’être tenus responsables de laqualité des données.Il est clair que vous estimez que les organisations ont besoin d’unalignement plus étroit entre gestion des données et gestion des processusmétiers. Est-ce un problème nouveau ou est-il ancien ?R.K : Je n’ai rencontré personne pour contredire cette approche lorsque je l’ai© 2011 LeMagIT et TechTarget Page 11 /18SearchDataManagement.frData Management : la qualité des données se chercheune place dans les SILes quatre fondamentaux de l’intégrationCloud‣ Les caractéristiques de l’intégrationCloud‣ Une approche unifiée del’intégration CloudQualité de données Cloud :les entreprisesprennent le risque,elles doivent apprendreà le gérer‣ Une extension vers le Cloud‣ La qualité des données dans leCloud,un thème à prendre enconsidérationBertrand Diard (Talend) :“dans la qualitédes données,les DSI se sont tropcantonnés à leur rôle du support del’infrastructure”Data Management :la qualité des donnéesse cherche une place dans les SIMettre en ordre votre gestion des donnéesest nécessaire pour être concurrentieldans une économie de la connaissance.‣ L’information règne en maître‣ La qualité des données dans leCloud,un thème à prendre enconsidération‣ Données formelles‣ Données ad hoc‣ La propriété intellectuelle :le joyaude votre couronneL’Europe en tête en matière de traitementet de gouvernance des données
  12. 12. évoquée. Vous ne trouverez personne pour vous dire «non, ce n’est pas ça qu’ilfaudrait faire ». L’idée, c’est que, au quotidien, les professionnels de la gestion desdonnées et de la gestion des processus métiers ne le font pas, tout en sachantqu’ils devraient le faire. Ils reconnaissent que c’est important mais ils semblentpenser que ce n’est pas pour eux.Comment décririez-vous les attitudes de professionnels des processusmétiers et de la gestion des données lorsqu’il est justement questiond’améliorer l’alignement de leurs activités ?R.K : Le premier dit : «les données, c’est le problème de la DSI, n’est-ce pas ? Elledoit me fournir des données fiables ». Mais il oublie de demander comment la DSIest supposée définir la qualité de données qu’elle ne consomme pas… Et du côtéde la DSI, le problème est le même : on lui a appris que les métiers ne veulent pasentendre parler des données. Du coup, plutôt que de chercher à engager laconversation, la DSI a baissé les bras. Elle essaie juste de résoudre les problèmesde son côté ce qui, bien évidemment, conduit à de nombreux investissementsrapportant très peu de valeur.Quel rôle devraient avoir les analystes métiers d’une organisation pour,justement, contribuer à améliorer l’alignement de la gestion des processusmétiers et celle des données ?R.K : Dans une organisation, les analystes métiers sont le lien entre métiers etDSI. Ces personnes sont les plus capables d’avoir des conversations tantôttechniques et tantôt non techniques. Ces personnes sont les traducteurs : ilssavent traduire un problème métier en un ensemble de spécifiques techniques, etils savent comment décrire une capacité technique en une fonctionnalité métier.En d’autres termes, ils savent parler les deux langues. C’est en cela que leur rôleest critique.Les consultants se plaignent souvent de l’incapacité des utilisateurs métiersà documenter correctement leurs workflows et leurs processus. Selon eux,c’est quelque chose qui rend encore plus difficiles les efforts d’alignement.Comment les organisations pourraient-elles améliorer la situation ?R.K : On ne peut pas considérer qu’il y a le même niveau de maturité des deuxcôtés - celui de la gestion des processus métiers et celui de la gestion desdonnées. J’en ai discuté avec beaucoup d’organisations dont les efforts degestion des processus métiers sont arrivés à maturité, avec des processus biendocumentés. Mais, pour autant, elles n’ont aucune compétence en matière degestion des données. Comment résoudre cela ? Quel que soit le contexte, tirezprofit de votre maturité dans un domaine pour améliorer la maturité dans l’autre.© 2011 LeMagIT et TechTarget Page 12 /18SearchDataManagement.frLes quatre fondamentaux de l’intégrationCloud‣ Les caractéristiques de l’intégrationCloud‣ Une approche unifiée del’intégration CloudQualité de données Cloud :les entreprisesprennent le risque,elles doivent apprendreà le gérer‣ Une extension vers le Cloud‣ La qualité des données dans leCloud,un thème à prendre enconsidérationBertrand Diard (Talend) :“dans la qualitédes données,les DSI se sont tropcantonnés à leur rôle du support del’infrastructure”Data Management :la qualité des donnéesse cherche une place dans les SIMettre en ordre votre gestion des donnéesest nécessaire pour être concurrentieldans une économie de la connaissance.‣ L’information règne en maître‣ La qualité des données dans leCloud,un thème à prendre enconsidération‣ Données formelles‣ Données ad hoc‣ La propriété intellectuelle :le joyaude votre couronneL’Europe en tête en matière de traitementet de gouvernance des données
  13. 13. Quel conseil pouvez-vous donner aux organisations qui veulentcommencer à améliorer l’alignement de leurs efforts de gestion desdonnées et ceux de gestion des processus métiers ?R.K : La première chose à faire est de changer le dialogue. Du point devue d’un professionnel de la gestion des données, dès que vous voussurprenez à essayer de définir des priorités et un périmètre sur la basedes données, arrêtez-vous et demandez-vous si les données sontvéritablement ce qui compte pour les métiers ou si ce sont les processuset les décisions que les métiers peuvent prendre. Partez des processus etdes décisions qui sont les plus critiques pour votre organisation, puisidentifiez les données qui alimentent ces processus, vous ferez un travailplus efficace et réussirez à rentabiliser vos investissements.Adaptation d’un article paru dans SearchDatamanagement.com© 2011 LeMagIT et TechTarget Page 13 /18SearchDataManagement.frLes quatre fondamentaux de l’intégrationCloud‣ Les caractéristiques de l’intégrationCloud‣ Une approche unifiée del’intégration CloudQualité de données Cloud :les entreprisesprennent le risque,elles doivent apprendreà le gérer‣ Une extension vers le Cloud‣ La qualité des données dans leCloud,un thème à prendre enconsidérationBertrand Diard (Talend) :“dans la qualitédes données,les DSI se sont tropcantonnés à leur rôle du support del’infrastructure”Data Management :la qualité des donnéesse cherche une place dans les SIMettre en ordre votre gestion des donnéesest nécessaire pour être concurrentieldans une économie de la connaissance.‣ L’information règne en maître‣ La qualité des données dans leCloud,un thème à prendre enconsidération‣ Données formelles‣ Données ad hoc‣ La propriété intellectuelle :le joyaude votre couronneL’Europe en tête en matière de traitementet de gouvernance des données
  14. 14. Jusquà récemment, les entreprises ont mis l’accent sur le matériel et lesapplications en matière de gestion des données. Généralement l’objectif étaitla création dîlots de fonctionnalité capable de produire des rapports sur lesdonnées collectées afin d’aider un utilisateur dans sa prise de décision. Cetutilisateur avait généralement un rôle bien défini, soutenu par une applicationspécifique. Par exemple le gestionnaire du service client s’appuyait sur unsystème de gestion de la relation client (CRM), une personne impliquée dans lalogistique sur des logiciels de planification des ressources dentreprise (ERP) etde Supply Chain Management (SCM). Leurs décisions alimentaient alorsdautres systèmes, tels que des tableaux de bord dentreprise pour permettreaux dirigeants de prendre de meilleures décisions. La circulation delinformation était verticale, du bas vers le haut tandis que les flux de décisionpartaient du haut pour aller vers le bas.Tout cela était bien joli dans un environnement contrôlé, où le changementpouvait être géré sur une période de plusieurs mois ou de plusieurs années.Malheureusement, ce nest plus le cas lenvironnement commercial actuel.Les données sont juste des données. En elles-mêmes, elles ont peu de valeur.Ce n’est que lorsqu’elles ont été traitées pour les rendre pertinentes pour unprocessus ou un problème spécifique, qu’elles prennent de la valeur. Lagestion des données est cruciale, et sources de grands bénéfices pourlentreprise. De même, les organisations sont passées dune gestion desdonnées formelles (sous forme de base de données) à une approche plusponctuelle (basée sur la gestion de document) centrée sur linformation, sacréation et son utilisation. Pour aggraver les choses, les données ne sont plusseulement gérées au sein de lorganisation - la disponibilité croissantedinformations sur le Web signifie que lutilisation des moteurs de rechercheapporte des données qui peuvent, ou non, être de valeur, et de nouveaux outilstels que les réseaux sociaux fournissent des flux de données additionnels quidoivent être surveillés et gérés.Linformation règne en maîtrePour être concurrentielle sur les marchés, une entreprise moderne doitcomprendre que linformation est la nouvelle monnaie d’échange : ce n’estqu’en gérant efficacement ses données, qu’une entreprise peut êtrepleinement efficace.Que peut faire une entreprise pour sassurer qu’elle peut être concurrentielledans une telle économie de linformation ? Lobjectif doit être de sassurer que© 2011 LeMagIT et TechTarget Page 14 /18SearchDataManagement.frMettre en ordre votre gestion des données estnécessaire pour être concurrentiel dans uneéconomie de la connaissance.Les quatre fondamentaux de l’intégrationCloud‣ Les caractéristiques de l’intégrationCloud‣ Une approche unifiée del’intégration CloudQualité de données Cloud :les entreprisesprennent le risque,elles doivent apprendreà le gérer‣ Une extension vers le Cloud‣ La qualité des données dans leCloud,un thème à prendre enconsidérationBertrand Diard (Talend) :“dans la qualitédes données,les DSI se sont tropcantonnés à leur rôle du support del’infrastructure”Data Management :la qualité des donnéesse cherche une place dans les SIMettre en ordre votre gestion des donnéesest nécessaire pour être concurrentieldans une économie de la connaissance.‣ L’information règne en maître‣ La qualité des données dans leCloud,un thème à prendre enconsidération‣ Données formelles‣ Données ad hoc‣ La propriété intellectuelle :le joyaude votre couronneL’Europe en tête en matière de traitementet de gouvernance des données
  15. 15. linformation est correcte et quelle a une valeur intrinsèque lorsquelle estprésentée à la personne qui a besoin de prendre une décision.Quocirca recommande que les mesures suivantes soient mises en œuvre pourparvenir à ce résultat :Données formelles :• Utiliser la gestion des données maîtres afin de sassurer que toutes lesdonnées sur un point précis peuvent être facilement identifiables etaccessibles selon les profils de sécurité des employés, partenaires et clients delorganisation• Nettoyer les données afin d’assurer que ce dont vous disposez reflète laréalité - vérifiez par exemple lorthographe des noms différents (JF Dupont est-il la même personne que Jean-François Dupont) ainsi que les formatsdadresse différents (1, avenue des arts peut être identique à 1, av. des arts) etainsi de suite. Parfois, il est utile de comparer ses données avec celles desources extérieures (annuaire pour les personnes, catalogue produit pour lesobjets) pour sassurer que les données sont cohérentes.Données ad hoc :• Utilisez une taxonomie de base pour marquer les données au plus près dumoment de leur création. Par exemple, utiliser des mentions comme public,interne, privé, commerciales ou secret pour contrôler si le contenu peut êtreimprimé ou envoyé par e-mail. Créer des modèles basés sur le classement ci-dessus afin que les utilisateurs puissent catégoriser leurs documents dès leurcréation.• Permettre d’ajouter des étiquettes de méta données additionnellespermettant la recherche plus rapide et plus efficace dinformations.La nécessité d’une approche globale :• Utiliser des contrôles daccès utilisateur à un niveau granulaire pour identifierceux qui veulent accéder aux données - ainsi que le contexte de leurdemande. Par exemple, un salarié lambda désirant avoir accès à peu prèsnimporte quoi à partir dun point daccès public (par exemple un café internet)pourra être complètement bloqué, et se voir présenter une page web indiquant© 2011 LeMagIT et TechTarget Page 15 /18SearchDataManagement.frLes quatre fondamentaux de l’intégrationCloud‣ Les caractéristiques de l’intégrationCloud‣ Une approche unifiée del’intégration CloudQualité de données Cloud :les entreprisesprennent le risque,elles doivent apprendreà le gérer‣ Une extension vers le Cloud‣ La qualité des données dans leCloud,un thème à prendre enconsidérationBertrand Diard (Talend) :“dans la qualitédes données,les DSI se sont tropcantonnés à leur rôle du support del’infrastructure”Data Management :la qualité des donnéesse cherche une place dans les SIMettre en ordre votre gestion des donnéesest nécessaire pour être concurrentieldans une économie de la connaissance.‣ L’information règne en maître‣ La qualité des données dans leCloud,un thème à prendre enconsidération‣ Données formelles‣ Données ad hoc‣ La propriété intellectuelle :le joyaude votre couronneL’Europe en tête en matière de traitementet de gouvernance des données
  16. 16. quil doit accéder aux données à partir dun périphérique sécurisé. Un dirigeantpourra lui aussi être prévenu, mais conservera la capacité doutrepasserlavertissement. Il est aussi recommandé de veiller à ce que les utilisateursprivilégiés (administrateurs système, administrateurs de bases de données,etc.) ne partagent pas leurs mots de passe part, et que tout ce quils font estloggué.• Utiliser des outils de prévention de fuites de données (DLP) pour contrôler cequi sort de lorganisation. En examinant en profondeur les e-mails, flux FTP, lesréseaux sociaux et dautres flux dinformation, certains contenus peuvent êtrebloqués ou filtrés en attente de mesures supplémentaires.• Mettre en place une infrastructure de recherche et de reporting solides surlensemble des données et des sources dinformation. Des outils de reportingtrop intégrées à une application spécifique conduiraient à terme à un manquede visibilité globale, et pourraient amener à des décisions fondées surseulement une petite partie des données disponibles.La chose principale, cependant, est de se poser et de déterminer quel est leprofil de risque de lorganisation, ce que cela signifie pour la politique desécurité des informations requises par lentreprise, et ensuite de sassurer quel’ensemble des politiques de lorganisation autour de domaines tels quelutilisation du téléphone, les télécopieurs, les impressions, le courrier papier, ...sont cohérentes.Assurez-vous que les utilisateurs comprennent bien les politiques deprotection de la propriété intellectuelle - et pourquoi elles sont importantes. Ilest essentiel que les salariés comprennent que toute fuite de propriétéintellectuelle pourrait conduire à des dommages irrécupérables à lentreprise.Faites leur savoir que ce quils font est surveillé, ce qui est mieux qued’appliquer le gourdin en cas de violation inconsidérée. Toute fuite accidentelledoit être traitée sans blâme excessif mais toute fuite malveillante doit êtresévèrement punie. Le mieux est souvent de prendre en compte les fuites dansles contrats de travail est d’avoir une politique de tolérance zéro en cas de fuiteintentionnelle.La propriété intellectuelle : le joyau de votre couronneGrâce aux mesures décrites ci-dessus, la propriété intellectuelle devientlobjectif principal pour lorganisation et cette dernière peut tirer le meilleur partide la masse de données dont elle dispose. La propriété intellectuelle peut être© 2011 LeMagIT et TechTarget Page 16 /18SearchDataManagement.frLes quatre fondamentaux de l’intégrationCloud‣ Les caractéristiques de l’intégrationCloud‣ Une approche unifiée del’intégration CloudQualité de données Cloud :les entreprisesprennent le risque,elles doivent apprendreà le gérer‣ Une extension vers le Cloud‣ La qualité des données dans leCloud,un thème à prendre enconsidérationBertrand Diard (Talend) :“dans la qualitédes données,les DSI se sont tropcantonnés à leur rôle du support del’infrastructure”Data Management :la qualité des donnéesse cherche une place dans les SIMettre en ordre votre gestion des donnéesest nécessaire pour être concurrentieldans une économie de la connaissance.‣ L’information règne en maître‣ La qualité des données dans leCloud,un thème à prendre enconsidération‣ Données formelles‣ Données ad hoc‣ La propriété intellectuelle :le joyaude votre couronneL’Europe en tête en matière de traitementet de gouvernance des données
  17. 17. mieux exploitée, rendant ainsi lentreprise beaucoup plus efficace etconcurrentielle sur le marché.Oubliez votre tendance à vous concentrer sur le matériel, ou le logiciel. Cestlinformation qui importe. Il faut donc construire des plates-formes ITpermettant de transformer des données brutes en connaissance effective etpouvant ensuite être gérées comme telles. Cela vous permettra de naviguer aumieux au sein de léconomie de linformation de demain.Clive Longbottom est le fondateur de Quocirca, une société d’analysebasée au Royaume-Uni. Son domaine dexpertise principal est lafacilitation des processus daffaires. Il aide les entreprises à comprendreleurs processus de base et les technologies qui peuvent être utiliséespour les améliorer. Longbottom est un analyste du secteur IT depuis plusde 15 ans et intervient également régulièrement lors d’événements,conférences et webinaires. Pour plus dinformations sur Quocirca, oupour télécharger lun de ses rapports de recherche disponiblesgratuitement, allez à www.quocirca.com.Adaptation d’un article paru dans SearchDatamanagement.com© 2011 LeMagIT et TechTarget Page 17 /18SearchDataManagement.frLes quatre fondamentaux de l’intégrationCloud‣ Les caractéristiques de l’intégrationCloud‣ Une approche unifiée del’intégration CloudQualité de données Cloud :les entreprisesprennent le risque,elles doivent apprendreà le gérer‣ Une extension vers le Cloud‣ La qualité des données dans leCloud,un thème à prendre enconsidérationBertrand Diard (Talend) :“dans la qualitédes données,les DSI se sont tropcantonnés à leur rôle du support del’infrastructure”Data Management :la qualité des donnéesse cherche une place dans les SIMettre en ordre votre gestion des donnéesest nécessaire pour être concurrentieldans une économie de la connaissance.‣ L’information règne en maître‣ La qualité des données dans leCloud,un thème à prendre enconsidération‣ Données formelles‣ Données ad hoc‣ La propriété intellectuelle :le joyaude votre couronneL’Europe en tête en matière de traitementet de gouvernance des données
  18. 18. Les entreprises européennes ont de meilleurs processus de traitementdes données et des politiques et pratiques de gouvernance desdonnées plus optimisées que leurs homologues nord-américains, selonune étude récente.Fin 2010, 134 organisations dans le monde ont été interrogées par les analystesdu cabinet Information Difference sur la manière dont elles gèrent leurs données,ainsi que sur leurs initiatives en matière de gouvernance de données (*). Lesrésultats sont désormais publics et montrent que parmi les répondantseuropéens, 78% affirment avoir mis en place avec succès des programmes degouvernance des données, contre 59% sur l’ensemble du panel. En matière deprotection des données personnelles, 21% des répondants ont expliqué ne pasavoir mis en place de contrôles, tandis qu’au contraire 33% ont déclaré disposerd’une politique claire en la matière. Les entreprises européennes semblent mieuxarmées pour traiter des problématiques de données personnelles enenvironnement professionnel, avec 37% des organisations ayant mis en place uncontrôle, contre seulement 25% de leurs homologues nord-américaines.De plus, l’étude montre que les organisations européennes consacrent davantagede ressources en personnel à la gouvernance des données. Plus de 6 personnesy sont dédiées en moyenne dans les sociétés européennes. En Amérique du nord,la moyenne est à peine supérieure à 3. Un point permet d’expliquer une partie del’écart : le nombre de pays différents couverts pas les organisations européennesoblige à multiplier les effectifs, notamment en termes de gestion des donnéeslocales. Ainsi, l’étude montre qu’il ny a «pas de réelles différences entre lEuropeet le reste du monde sur les conditions d’accès aux données de lentreprise».Andy Hayler estime pour sa part que l’étude révèle une immaturité encoregrande en matière de gouvernance des données, « mais l’intérêt est de plus enplus grand et l’on commence à avoir une vision claire de ce qui marche et de cequi ne marche pas ». Seules 55% des entreprises interrogées ont ainsi produitun document cadre pour la gouvernance des données et seules 20% sontconfiantes dans leur capacité à mettre à jour leur politique en matière dedonnées critiques. Néanmoins les choses peuvent aller assez vite : 57% decelles qui ont mis en place un programme structurant sur les données les plusimportantes ont mis moins d’un an pour le mettre en œuvre. Dans ce contexte lesecteur bancaire se montre le plus mature, avec 58% des entreprises ayant unprogramme de gouvernance des données actif depuis au moins deux ans.(*) Soixante-six pour cent des répondants provenaient de lAmérique du Nord, 27% étaient originairesdEurope, et les 7% restants provenant dailleurs. Tous ont des revenus supérieurs à 1 milliard de dollarsaméricains.L’Europe en tête en matière de traitement et degouvernance des données© 2011 LeMagIT et TechTarget Page 18 /18SearchDataManagement.frLes quatre fondamentaux de l’intégrationCloud‣ Les caractéristiques de l’intégrationCloud‣ Une approche unifiée del’intégration CloudQualité de données Cloud :les entreprisesprennent le risque,elles doivent apprendreà le gérer‣ Une extension vers le Cloud‣ La qualité des données dans leCloud,un thème à prendre enconsidérationBertrand Diard (Talend) :“dans la qualitédes données,les DSI se sont tropcantonnés à leur rôle du support del’infrastructure”Data Management :la qualité des donnéesse cherche une place dans les SIMettre en ordre votre gestion des donnéesest nécessaire pour être concurrentieldans une économie de la connaissance.‣ L’information règne en maître‣ La qualité des données dans leCloud,un thème à prendre enconsidération‣ Données formelles‣ Données ad hoc‣ La propriété intellectuelle :le joyaude votre couronneL’Europe en tête en matière de traitementet de gouvernance des données

×