Your SlideShare is downloading. ×
0
Boîte à outils du Changement climatique
Introduction                                             « Cest un                                             problème   ...
économies émergentes en matière de réduction des                                                                          ...
1. La science etlES impacts Contenu Le consensus scientifique, latténuation et ladaptation Raisons pour lesquelles le réch...
Quest-ce que le changement climatique ?                                                                                   ...
La Terre se réchauffe :                                            Signes précurseurs les gaz à effet de serre anthropique...
place des mesures de réduction des émissions de Effets négatifs                                                           ...
Controverses scientifiques  Si la question du changement climatique est lune            pour discréditer les travaux scien...
sources, suggèrent fortement que les effets se font                                                                       ...
Notes                                                                  J.C. Zachos, 2008, ‘Target atmospheric CO2: Where s...
2. Les discussions                                                                    Christian Aid/Amanda Farrantà lONU  ...
tous les gouvernements, mais surtout sur les pays                  •	 les pays développés visés à lAnnexe 2 doivent       ...
Télécharger la Boîte à outils en Français
Télécharger la Boîte à outils en Français
Télécharger la Boîte à outils en Français
Télécharger la Boîte à outils en Français
Télécharger la Boîte à outils en Français
Télécharger la Boîte à outils en Français
Télécharger la Boîte à outils en Français
Télécharger la Boîte à outils en Français
Télécharger la Boîte à outils en Français
Télécharger la Boîte à outils en Français
Télécharger la Boîte à outils en Français
Télécharger la Boîte à outils en Français
Télécharger la Boîte à outils en Français
Télécharger la Boîte à outils en Français
Télécharger la Boîte à outils en Français
Télécharger la Boîte à outils en Français
Télécharger la Boîte à outils en Français
Télécharger la Boîte à outils en Français
Télécharger la Boîte à outils en Français
Télécharger la Boîte à outils en Français
Télécharger la Boîte à outils en Français
Télécharger la Boîte à outils en Français
Télécharger la Boîte à outils en Français
Télécharger la Boîte à outils en Français
Télécharger la Boîte à outils en Français
Télécharger la Boîte à outils en Français
Télécharger la Boîte à outils en Français
Télécharger la Boîte à outils en Français
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Télécharger la Boîte à outils en Français

1,199

Published on

Télécharger la Boîte à outils en Français

Published in: Design
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
1,199
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
30
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Transcript of "Télécharger la Boîte à outils en Français "

  1. 1. Boîte à outils du Changement climatique
  2. 2. Introduction « Cest un problème que nous devons résoudre, Christian Aid / Elaine Duigenan sinon personne ne survivra. »Christian Aid Abdoulaye Ndiaye est maçon et agriculteur, il vit à Diarra, un village situé au nord du district de LArchevêque Podor (Sénégal). La photo est prise à un endroit où, jadis, sélevait une forêt touffue. Des années de Desmond Tutu sécheresse, de déforestation et dérosion du sol lont transformée en terre aride et sablonneuse. Le changement climatique est un problème global, populations les plus vulnérables soient protégées de vie des populations. Dans tous les cas de figure, le mais il naffecte pas tous les pays de la même manière. de limpact du changement climatique, tout en ayant changement climatique et les réponses apportées par Même si ses conséquences seront sans doute un droit au développement et une voie dissue pour les politiques auront un impact majeur sur votre travail. néfastes pour les populations des pays relativement échapper à la pauvreté. Les pays développés doivent Il est urgent dagir dès maintenant pour lutter contre le riches, elles seront bien plus dévastatrices pour les réduire leurs propres émissions et fournir tout le soutien changement climatique, car les populations pauvres du habitants vulnérables des pays pauvres. Les effets nécessaire aux pays pauvres pour leur permettre de monde entier en subissent déjà les effets - ce sont elles du changement climatique se manifestent par toutes limiter la croissance des émissions et développer de qui seront les plus touchées. sortes de problèmes. Les exemples bien connus sont les nouvelles méthodes faibles en émissions carboniques. changements au niveau des régimes pluviométriques Lheure est à la justice climatique ! et le nombre croissant d’épisodes de sécheresse et Il se pourrait que votre domaine d’intervention soit Le changement climatique est une crise denvergure dinondations, qui ont un impact dévastateur. Si la la sensibilisation de l’opinion publique aux questions mondiale : si lon ny remédie pas, ce sont la vie et température augmente de plus de 2oC, les experts d’environnement et de développement durable, les moyens de subsistance de centaines de millions prédisent des pénuries deau sérieuses, la hausse du l’organisation d’une campagne dans votre pays de populations pauvres du monde entier qui seront niveau de la mer et des millions de nouveaux cas de pour défendre le droit d’accès des communautés menacés. Pour nous attaquer à ce problème, il faut paludisme en Afrique et de famine, du fait de la baisse pauvres aux biens communs - comme l’eau, la terre, faire pression sur les leaders politiques pour réclamer générale des rendements agricoles sur toute la planète. le droit d’exploitation de la pêche et de la forêt – la une justice climatique. Nous avons besoin dun accord responsabilisation d’entreprises non respectueuses des international fructueux et équitable pour lutter contre le Les effets les plus néfastes du changement climatique normes fondamentales de protection de l’environnement changement climatique - et nous en avons besoin aussi sont ressentis dans les pays pauvres, alors quils ont et des droits des travailleurs ou le travail de rapidement que possible, pour quil entre en vigueur dès contribué en moindre part à la cause du problème. développement sur le terrain, par exemple dans la que les engagements actuels dans le cadre du protocole Cest une injustice. Nous devons veiller à ce que les fourniture de services et l’amélioration de la qualité de Kyoto arrivent à expiration, en 2012. Introduction La science et Les discussions Les positions de La campagne Aider les pays du Sud dans leur Glossaire Calendrier Liste de sources clés les impacts à lONU lAPRODEV Time for Climate plaidoyer et leurs campagnes sur dévènements sur le Web Justice le changement climatique
  3. 3. économies émergentes en matière de réduction des Christian Aid/Amanda Farrant émissions globales, les obligations légales auxquelles ont souscrit les pays développés depuis 1992 qui ont un impact sur les pays du Sud et la compensation carbone, par exemple. La Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) est le principal forum de discussion et de négociation de ces questions. Deuxièmement, la boîte à outils cherche également à encourager nos partenaires et groupes alliés à faire pression sur les gouvernements et à engager des campagnes daction dans les pays du Sud. Nous souhaiterions que les ONG des pays du Sud occupent une place prépondérante dans les débats internationaux. Leur rôle serait dinterpeler leurs gouvernements sur les choix politiques faits au niveau national - par exemple, en ce qui concerne la politique de lénergie et les stratégies globales de développement - et daider la société civile à obtenir des résultats fructueux dans le cadre des discussions aux Nations Unies. Nous avons besoin de votre aide. La boîte à outils est divisée en cinq grandes parties. Vous y trouverez lintroduction, plus : - La science et les impacts - Les discussions à lONU 3 000 personnes issues de la société civile des pays du Sud participent à une mobilisation massive à Bangkok lors de lintersession de la CCNUCC sur le changement climatique en 2009. - Les positions de lAPRODEV - La campagne Time for Climate Justice (Lheure est à la Justice Climatique)Nous devons pousser nos gouvernements à prendre des de changement climatique. Les agences de lAPRODEV - Aider les pays du Sud dans leur plaidoyer et leursmesures de lutte contre le changement climatique. Les – les 17 organisations de développement qui travaillent campagnes sur le changement climatiquepays riches doivent sengager à : en collaboration avec le Conseil œcuménique Mondial des Eglises – travaillent ensemble en Europe pour faire Dans chaque section, des liens permettent aux• mettre en œuvre des réductions importantes et pression sur les gouvernements du Nord, mais si lon utilisateurs de sorienter facilement. La boîte à outils urgentes de leurs propres émissions carboniques veut obtenir des mesures internationales qui soient est complétée par une petite vidéo à lintention des (au niveau national, et non pas à létranger), pertinentes, il faut aussi faire entendre haut et fort la organisateurs de campagne, une section sur les sources conformément au seuil maximum de 2°C de voix des pays en développement. clés, un glossaire et un calendrier dévènements. réchauffement planétaire. Objectif et contenu de cette boîte à outils Pour commander des exemplaires• soutenir et aider les pays en développement à Cette boîte à outils a deux objectifs. Premièrement, de la boîte à outils financer la réduction de leurs émissions, à mettre en informer dans chaque pays le personnel des agences Si vous souhaitez vous procurer dautres exemplaires œuvre un programme de développement propre et de lAPRODEV, ses partenaires et les ONG basées dans de la boîte à outils, veuillez contacter léquipe de à sadapter au changement climatique. les pays du Sud, des principaux débats actuels sur campagne Time for Climate Justice par email à la question du changement climatique, notamment campaigns@christian-aid.org, ou rendez-vous sur www.Nous voulons créer un mouvement de masse qui ceux qui concernent les pays en développement : les climatejusticeonline.orginterpelle nos leaders pour aboutir à un accord arrangements au niveau du financement de programmeséquitable et fructueux, au niveau mondial, en matière dadaptation, le débat sur la contribution des soi-disantCette boîte à outils est une initiative de la campagne Time for ClimateJustice de lAPRODEV. LAPRODEV est lassociation des 17 organisationsmajeures de développement et daide humanitaire européennes liéesau Conseil œcuménique des Eglises. Au rang de ses membres figurentnotamment : Eglise suédoise, Diakonia, Norwegian Church Aid,DanChurch Aid, Finn Church Aid, ICCO, EED, Brot für die Welt, Bread forAll et Christian Aid.
  4. 4. 1. La science etlES impacts Contenu Le consensus scientifique, latténuation et ladaptation Raisons pour lesquelles le réchauffement ne doit pas dépasser 2°C Les impacts sur le développement Figure 1 : Réchauffement planétaire - plus la « couche » de gaz à effet de serre est épaisse, plus elle absorbe le rayonnement infrarouge et plus la température augmente1Introduction La science et Les discussions Les positions de La campagne Aider les pays du Sud dans leur Glossaire Calendrier Liste de sources clés 1 les impacts à lONU lAPRODEV Time for Climate plaidoyer et leurs campagnes sur dévènements sur le Web Justice le changement climatique
  5. 5. Quest-ce que le changement climatique ? Christian Aid/Mike Goldwater/Getty ImagesNotre climat, cest-à-dire les conditionsmétéorologiques moyennes relatives à un lieugéographique particulier, est influencé par toutes sortesde processus naturels – notamment le rayonnementsolaire, les échanges thermiques entre les océans etles masses dair, les courants océaniques, la circulationatmosphérique et linteraction entre les masses dair etles continents. Ces processus et les conditions météoqui en résultent ont un fonctionnement dynamique.On peut néanmoins observer des phénomènes et descycles qui se répètent, et donc parler de conditionsclimatiques « typiques ». (la notion de « typique »englobe les variations saisonnières et même lesévènements météorologiques extrêmes.)2 Le réchauffement planétaire anthropique (issu dactivités humaines) perturbe le cycle normal de notre climat. Pour comprendre pourquoi, il faut se pencher sur ce quon appelle « leffet de serre » (voir Fig. 1). Quand le rayonnement solaire pénètre dans latmosphère, une partie est renvoyée directement dans lespace, mais une proportion significative atteint la surface de la planète et la réchauffe. Cette chaleur est ensuite réémise sous forme de rayonnement infrarouge. Les gaz à effet de serre – les principaux gaz se formant naturellement sont la vapeur deau, le dioxyde de carbone (CO2), le méthane (CH4) et lozone Sécheresse au nord-est du Kenya en 2006 : Saadiya Okash, 26 ans, se repose après deux heures de marche pour aller chercher de leau au– piègent ce rayonnement qui est alors maintenu dans point deau dun autre village. Elle a absolument besoin deau pour latmosphère. Ceci a pour effet de réchauffer la surface empêcher que son petit troupeau de chèvres ne meure de soif. de la Terre et la troposphère - cest ce quon appelle leffet de serre. Leffet de serre est un phénomène naturel indispensable à la vie sur Terre. Sans lui, il ferait prévoit que les températures vont encore augmenter Ces impacts varient selon les régions du globe. Par trop froid sur la Terre pour y vivre. Or, plus il y a de de 1,1-6,4°C au cours de notre siècle, à moins que exemple, les continents se réchaufferont plus vite gaz à effet de serre (GES) dans latmosphère, plus le des mesures durgence ne soient prises pour réduire que les océans, mais les latitudes les plus élevées, rayonnement est piégé et plus le réchauffement les émissions.3 notamment la région arctique, connaîtront des hausses est important. de température plus fortes.4 Il est très probable que les Le changement climatique est une modification précipitations augmenteront dans les régions à latitudes Les émissions de GES anthropiques depuis le durable et globale des paramètres climatiques et élevées, et déclineront dans les continents subtropicaux début de la révolution industrielle – résultant météorologiques de la Terre – dépassant lenvergure (jusquà moins 20 % dici 2100, selon certains scénarios).5 principalement de la combustion de combustibles des cycles naturels – due aux émissions anthropiques Mais on observera également des variations au sein fossiles nécessaires au transport, à lindustrie et à la de GES. Outre la hausse des températures, il y a des pays – il nest donc pas facile de présenter une production dénergie, et le déboisement des forêts dautres indicateurs du changement climatique : seule configuration nationale de limpact probable du– ont fait augmenter considérablement le niveau de dérèglement des précipitations, multiplication du changement climatique.GES dans latmosphère et décuplé leffet de serre. Ceci nombre dévènements météorologiques extrêmes a induit le réchauffement artificiel de latmosphère, (ouragans, inondations, sécheresse et vagues de Le consensus scientifique, latténuation et des continents et des océans : entre 1905 et 2005, chaleur), hausse du niveau des océans, dérèglement ladaptation la température globale moyenne des continents a des saisons, acidification des océans et fonte des Les Nations Unies rassemblent tous les six ans un augmenté de 0,74°C. Depuis 50 ans, le réchauffement glaces. Ces changements ont déjà des effets socio- panel dexperts scientifiques du climat pour examiner sest accéléré et cest depuis 1995 quon a connu les économiques importants qui samplifieront – voir ci- les derniers travaux et rapports sur le changement dix années les plus chaudes jamais enregistrées. On dessous « Les impacts sur le développement ». climatique – cest le Groupe intergouvernemental Introduction La science et Les discussions Les positions de La campagne Aider les pays du Sud dans leur Glossaire Calendrier Liste de sources clés 2 les impacts à lONU lAPRODEV Time for Climate plaidoyer et leurs campagnes sur dévènements sur le Web Justice le changement climatique
  6. 6. La Terre se réchauffe : Signes précurseurs les gaz à effet de serre anthropiques « On compare souvent la région arctique au canari Le développement industriel sest appuyé en grande Effet « multiplicateur » dans la mine pour ce qui concerne le réchauffement partie sur lénergie libérée par la combustion de Lune des choses qui préoccupe les climatologues, cest planétaire… et maintenant… le canari est mort. » combustibles fossiles, qui dégagent beaucoup de la question de savoir si certains effets du réchauffement dioxyde de carbone (CO2). Le CO2 est le gaz à effet Jay Zwally, scientifique à la NASA8 planétaire amplifient en fait le mécanisme de de serre le plus significatif sur le plan politique, réchauffement. Par exemple, le réchauffement car il représente la majorité des émissions de GES La fonte des glaces polaires est un indice important planétaire va provoquer de plus en plus : anthropiques ; il est intrinsèquement lié à la production du réchauffement planétaire. La glace de mer dans dénergie et aux activités économiques. Si dans une lArctique en été ne couvre déjà plus quenviron 6 • la fonte dimportantes plaques de glace, qui ne certaine mesure les émissions dautres GES ont reculé, millions de kilomètres carrés, au lieu de 9 millions dans peuvent donc plus réfléchir le rayonnement solaire, les émissions de CO2 semblent au contraire samplifier les années 1960. Ceci équivaut à une perte dun tiers de ce qui entraîne un réchauffement plus important à un rythme de plus en plus soutenu. la superficie en tout juste 40 ans.9 Cette fonte rapide est un signe que le réchauffement planétaire pourrait bien • la disparition des forêts (due à la perturbation des Les sources de GES anthropiques incluent : se manifester plus rapidement que les scientifiques ne écosystèmes), qui libère des stocks importants de lavaient prévu. carbone, en amplifiant leffet de serre • la combustion de combustibles fossiles comme le charbon, le pétrole et le gaz naturel pour Contrairement à la fonte des glaciers au Groënland • la fonte du pergélisol, qui libère du méthane, un produire de lélectricité, du chauffage et le et dans lAntarctique, la fonte de la glace de mer ne autre gaz à effet de serre. transport, etc. (produisant principalement représente pas en soi un danger immédiat pour la vie du CO2) humaine, dans la mesure où elle ne contribue pas à Ces effets multiplicateurs ont le potentiel daugmenter la hausse du niveau des océans. Cest toutefois un significativement le rythme du réchauffement planétaire. • le changement dusage des sols, par exemple signe important des tendances climatiques à lœuvre et les activités de déforestation et de défrichage des travaux récents ont conduit certains scientifiques libèrent les stocks de carbone et des quantités à conclure que la disparition de la mer de glace d’été significatives de CO2 et de CH4 peuvent être pourrait déjà être irréversible, ou sur le point de présentes dans les sols et la tourbe le devenir.10 • dautres processus industriels, comme la production de ciment, daluminium et le indiscutable de la planète. Il déclarait également que contre 278 ppm pour lépoque pré-industrielle. Comme dégagement de gaz industriels réfrigérants les activités humaines étaient « très probablement » on la vu plus haut, la hausse des niveaux de GES dans (produisant divers GES, selon le processus) la principale cause du réchauffement – avec plus de 90 latmosphère a contribué à laugmentation régulière % de certitude. Ce rapport, cité ci-dessous, confirmait des températures globales. • dautres activités agricoles, comme lélevage de que la grande majorité des études scientifiques bétail, les rizières, la production et lutilisation établissaient un lien entre les niveaux de GES et les La seule solution permanente au changement dengrais chimiques, etc. (produisant du CH4 et températures globales. climatique anthropique serait que les plus grandes de loxyde nitreux (N2O), mais aussi du CO2). économies mondiales réduisent suffisamment leurs Le réchauffement du système climatique est émissions de GES pour stopper le réchauffement et indiscutable, comme le montrent désormais les le maintenir à un niveau qui ne soit pas dangereux.sur lévolution du climat (GIEC). On en parle augmentations des températures moyennes de Cest ce quon appelle des mesures datténuation. Decomme d’un consensus scientifique global sur le lair et des océans, la fonte générale de la neige cette manière, on sattaque aux causes du changementchangement climatique, mais en fait il ne sagit pas et des glaces, et la hausse moyenne globale du climatique. En voici des exemples :de « découvertes » scientifiques, mais plutôt dune niveau des océans.6analyse de ce quun groupe déminents scientifiques • réduire la consommation de combustibles fossilesissus de tous bords saccordent à penser, en létat des Les niveaux de GES, comme le CO2, sont beaucoup (pétrole, gaz et charbon) pour le chauffage, leconnaissances actuelles. plus élevés quils ne lont été au cours des 650 000 transport et lélectricité, et adopter à la place des dernières années – période pour laquelle nous avons sources dénergie renouvelables - énergie éolienne,Dans son quatrième rapport dévaluation des des données fiables.7 Des observations récentes de énergie solaire et énergie hydrauliquechangements climatiques, publié en 2007, le GIEC lobservatoire de Mauna Loa (Hawaii) montrent en 2008a rapporté quon observait un réchauffement des niveaux de CO2 dans latmosphère de 387 ppm,Introduction La science et Les discussions Les positions de La campagne Aider les pays du Sud dans leur Glossaire Calendrier Liste de sources clés 3 les impacts à lONU lAPRODEV Time for Climate plaidoyer et leurs campagnes sur dévènements sur le Web Justice le changement climatique
  7. 7. place des mesures de réduction des émissions de Effets négatifs GES, ladaptation cessera probablement dêtre une option viable pour de nombreuses populations, car les Si les émissions de GES ne sont pas freinées et si le • En Asie, le volume deau potable diminuera hausses de température et les effets météorologiques réchauffement se poursuit, les effets sur la planète dans dans les grands bassins versants, affectant associés seront impossibles à inverser. Voir 20, 40 ou 90 ans seront encore plus catastrophiques. lapprovisionnement en eau de plus dun milliard de « Adaptation dans les pays en développement » dans Le GIEC prédit par exemple les effets suivants dans personnes dici 2050. la section « Les positions de lAPRODEV », pour des différents secteurs et régions.13 exemples de mesures dadaptation. Santé Raisons pour lesquelles le réchauffement Sécurité alimentaire • Recrudescence de la malnutrition. ne doit pas dépasser 2°C • Dans les pays en développement semi-arides et Comme nous lavons vu plus haut, la hausse des arides, même une petite hausse de température • Augmentation des décès, maladies et blessures températures globales est directement liée au niveau (1-2°C) pourrait réduire le rendement des récoltes découlant dévénements météorologiques extrêmes croissant de GES présents dans latmosphère. La et augmenter les risques de faim. (vagues de chaleur, inondations, tempêtes, concentration de CO2 dans latmosphère, en 2008, sécheresse, etc.) était de 387 ppm. Un niveau de stabilisation hors de • Dans certaines parties dAfrique, les terres propices danger serait compris entre 350 et 375 ppm.11 Selon à lagriculture, la longueur de la saison de culture et • Lincidence de la diarrhée, associée principalement le GIEC, si nous stabilisons le niveau de CO2 dans le rendement des récoltes iraient tous en diminuant. aux sources deau contaminées lors dinondations et latmosphère à 400 ppm – limite souvent citée par de sécheresse, ira en croissant. divers gouvernements – le risque de dépassement des • En Asie, une baisse de 30 % du rendement des 2°C de hausse des températures moyennes globales récoltes interviendrait dans le centre et le sud de • Le changement dans la répartition spatiale de (par rapport à lépoque pré-industrielle) reste supérieur lAsie dici 2050. certaines maladies infectieuses, dont le paludisme, à 50 %, voire à 70 %.12 pourrait réduire le nombre de décès dans certaines • En Amérique latine, une baisse significative du zones, tout en augmentant le risque dinfection Une hausse de 2°C est largement considérée comme rendement des récoltes et de lélevage interviendra dans dautres. la hausse maximale acceptable des températures dans les zones les plus arides. globales avant que les effets ne deviennent préoccupants. Un rapport co-rédigé par Christian Aid • Les stocks de poisson diminueront encore plus, Forêts a souligné limportance de cette hausse maximum du fait du réchauffement et de l’acidification • La multiplication des incendies de forêts et des de 2°C : des océans. insectes nuisibles aura un impact sur les activités forestières. Si la température augmentait au-delà de 2°C, Accès à leau potable jusquà 4 milliards de personnes pourraient • Environ 50 % de la superficie de la planète pourrait • Dici 2050, la forêt tropicale sera graduellement faire face à des pénuries deau croissantes. être exposé au risque de sécheresse dici 2100. remplacée par la savane dans la région Est de Lagriculture cesserait dêtre viable dans lAmazone, tandis quune dégradation beaucoup certaines parties du monde, notamment • En Afrique, 75 à 250 millions de personnes seront plus grave de la forêt tropicale humide amazonienne dans les régions tropicales, et des millions affectées par pénuries deau dici 2020. est prévue dici 2100. dhabitants seraient exposés aux risques de la famine. Cette hausse de température entraînerait 40 à 60 millions de nouveaux cas• mettre en place des mesures déconomie dénergie En même temps, les pays devront adopter des de paludisme en Afrique.14 chez les particuliers et dans lindustrie stratégies pour protéger leurs populations et• mettre fin à la déforestation et encourager la linfrastructure des divers effets du changement Pour éviter ces effets catastrophiques, Christian Aid plantation de forêts climatique. Cest ce quon appelle des mesures est davis quil faut stabiliser le réchauffement de la• encourager un changement dhabitude au niveau dadaptation. Les efforts dadaptation sont à faire en planète à un niveau aussi faible que possible – en des transports, en privilégiant les transports en urgence, car le changement climatique est déjà amorcé tous les cas, bien en dessous de lobjectif de 2°C. En commun au lieu de la voiture (du fait des anciennes émissions). Lampleur et le type nous basant sur les chiffres du GIEC et les travaux• changer les habitudes de consommation qui de mesures dadaptation quil faudra engager à lavenir du Potsdam Institute for Climate Impact Research et reposent exclusivement sur lénergie intensive dépendront des niveaux de réchauffement futurs, qui dautres, nous sommes convaincus quil faut cibler un• réduire les émissions de GES résultant dactivités dépendront à leur tour des mesures datténuation niveau de stabilisation de 375 ppm (maximum). Daprès agricoles. qui seront prises. Si nous narrivons pas à mettre en le quatrième rapport dévaluation de la CCNUCC, ceciIntroduction La science et Les discussions Les positions de La campagne Aider les pays du Sud dans leur Glossaire Calendrier Liste de sources clés 4 les impacts à lONU lAPRODEV Time for Climate plaidoyer et leurs campagnes sur dévènements sur le Web Justice le changement climatique
  8. 8. Controverses scientifiques Si la question du changement climatique est lune pour discréditer les travaux scientifiques – à laide éruptions solaires. Il est clair que ces facteurs et des plus étudiées et les plus suivies dans la science dune panoplie de coups bas, de techniques de vente dautres affectent les températures au niveau local moderne, elle nest pas à labri de la controverse commerciale et dinterprétations erronées de points et mondial, de diverses manières – mais lanalyse - souvent initiée et amplifiée par les « climato- de vue scientifiques – il est dautant plus important du climat en tient compte, et elle trouve quand sceptiques ». de souligner les preuves détaillées et concluantes de même des preuves indiscutables dune tendance lexistence dun changement climatique. au réchauffement avec une seule explication Une controverse a été déclenchée par le vol et la plausible : ce réchauffement est causé par les GES publication sélective en 2009 demails privés au sein Voici les principaux arguments de ceux qui remettent en anthropiques. de lunité de recherche sur le climat de lUniversity of cause la théorie du changement climatique : East Anglia, au Royaume-Uni. Bien quaucune question • « Les gaz à effet de serre anthropiques ne sont sérieuse à propos de la science fondamentale du climat • « La planète ne se réchauffe pas » – cest un pas suffisants pour avoir un impact » – il est vrai nait été posée, ces emails montraient clairement que les message très répandu, du fait dun hiver 2009/2010 que les sources de gaz à effet de serre - naturelles scientifiques de lUEA ne souhaitaient pas disséminer particulièrement froid et enneigé dans certaines et anthropiques - sont diversifiées et que ces gaz leurs données, dans une tentative (vouée à léchec) parties dEurope et dAmérique du Nord. Or, ce représentent une proportion relativement mince de de bloquer ce quils considéraient comme des travaux serait une erreur de juger limpact de plusieurs latmosphère. Mais ces gaz exercent une influence scientifiques mal conduits et une hostilité à légard des décennies sur des conditions climatiques, en prenant majeure sur notre climat (sans eux, la température climato-sceptiques. lexemple dune seule année, voire de quelques de notre planète serait beaucoup plus froide (moins années. La preuve de la tendance au réchauffement 30°C)) et les activités humaines ont un impact Plusieurs mois après, le GIEC a reconnu quil avait fait ne fait aucune doute si lon prend les relevés de significatif – par exemple, la concentration de CO2 une erreur en avançant dans son Quatrième Rapport température et si lon analyse les changements dans latmosphère a augmenté de plus dun tiers du dévaluation que les glaciers de lHimalaya pourraient intervenus dans lenvironnement naturel face à fait dactivités humaines. disparaître en grande partie dici 2035 ; les journaux du lévolution des températures. Le réchauffement des monde entier en ont fait des gorges chaudes, en dépit 50 dernières années na pas d’équivalent au cours Les sites Web consacrés à lanalyse scientifique du du fait que le rapport contenait également des preuves des 1300 dernières années, voire même depuis changement climatique et aux débats qui lentourent ne détaillées et très bien étayées du recul considérable des plusieurs millénaires. manquent pas. glaciers de lHimalaya. Pour voir une sélection des meilleurs sites, reportez-vous • « Le réchauffement est provoqué par dautres à la liste des sources clés sur le Web - au dos Ces incidents montrent que les experts du climat font causes » – régulièrement, on a essayé davancer du document. parfois des erreurs, qui peuvent remettre en cause que le changement de température pourrait être dû la crédibilité de leur scénario. Quand un petit groupe à des cycles naturels, à des éruptions volcaniques, de climato-sceptiques est déterminé à tout faire à lurbanisation croissante, à des taches ou desposerait un bien moindre risque – inférieur à 20 % – de En identifiant ce chiffre de deux degrés, les analyses déjà manifestés avec le réchauffement actuel et quedépassement des 2°C.15 scientifiques tracent un trait dans le sable, qui toute hausse signifierait des décès et des dommages permettrait déviter les impacts les plus néfastes du quon pourrait éviter dans les pays vulnérables.Pour que le réchauffement ne dépasse pas les 2°C, les changement climatique. Ce chiffre a ensuite été reprisémissions globales doivent atteindre un pic en 2015, dans les déclarations dobjectifs des grands pays Les impacts sur le développementau plus tard,revenir aux niveaux approchant ceux de développés. Or, de nombreux pays en développement Le changement climatique est un problème central à1990 dici 2020, et retomber dici 2050 à environ 80 % sont davis quil nest pas suffisamment ambitieux. la question du développement, car nous dépendonsdes niveaux de 1990.16 Les travaux de modélisation Pour les pays les plus pauvres qui subissent déjà des tous du climat pour survivre - pour cultiver les céréalesconfirment en grande partie la nécessité de mesures effets significatifs du changement climatique, les que nous allons manger, par exemple. Les populationsde cette ampleur. Pour parvenir à une transformation conséquences dune hausse de température globale des pays en développement sont plus sensibles auxglobale de cette envergure, le statu quo nest plus moyenne de deux degrés seraient catastrophiques. Ces effets du changement climatique, parce que le fléaude mise. pays réclament donc des objectifs plus stricts, limitant la de la pauvreté les touche plus et quelles nont pas hausse à moins de 1,5°C, voire à 1°C. Il est indiscutable largent ni les structures qui leur permettent de lutter. que des changements climatiques dangereux se sont Même des changements climatiques infimes auront unIntroduction La science et Les discussions Les positions de La campagne Aider les pays du Sud dans leur Glossaire Calendrier Liste de sources clés 5 les impacts à lONU lAPRODEV Time for Climate plaidoyer et leurs campagnes sur dévènements sur le Web Justice le changement climatique
  9. 9. sources, suggèrent fortement que les effets se font Christian Aid/Mohammadur Rahman déjà ressentir.17 • Dans létat de lOuest Bengale, en Inde, les agriculteurs signalent quil ny a plus que trois saisons distinctes, au lieu de six. Les hivers sont plus courts et moins froids, tandis que le printemps a disparu et les étés sont plus chauds (plus de 35°C) et plus longs. Les jours de pluie sont moins nombreux dans lannée, y compris pendant la mousson. A larrivée de la mousson, la pluie tombe sans discontinuer, empêchant les paysans de travailler dans leur champ une partie de la journée, comme ils le faisaient avant. • Dans le nord-est du Brésil, les périodes de sécheresse sont plus prolongées et plus fréquentes, selon les scientifiques et les agriculteurs. En 30 ans, les températures ont augmenté de 1°C. Les pluies sont plus sporadiques, ce qui fait que les fermiers ne savent plus quand il faut ensemencer. Les pluies sont aussi plus fortes, risquant dendommager les récoltes et de causer des inondations. • Dans le nord du Kenya, les périodes de sécheresse ont quadruplé en 25 ans. Les communautés Déjà vulnérabilisées par la pauvreté et la fragilité de lenvironnement, les communautés riveraines du Bengladesh pastorales, nomades, qui vivent dans les régions sont exposées à un risque encore plus grand du fait quelles subissent les conséquences du changement climatique. On constate que lérosion des rivières samplifie, en partie du fait de l’impact du changement climatique arides et semi-arides sont les plus touchées. La sur le débit, la salinité de leau, les tempêtes et les régimes pluviométriques sécheresse dévastatrice de 2005 a entraîné des pertes massives dans le cheptel, réduisant ainsi les maigres biens des éleveurs.impact majeur sur la faim, les victimes de maladies climatique alors quils nont pas contribué, ou trèsou les populations qui manquent deau (pour ne citer peu, au problème. (Nous évoquons plus loin la • Dans la région côtière du Bengladesh, les cyclonesque quelques exemples). Par ailleurs, le changement responsabilité des pays industrialisés riches en sont encore plus redoutables, les populationsclimatique pourrait saper potentiellement les efforts matière de lutte contre le changement climatique et voient leurs terres disparaître suite à lérosionde développement qui ont déjà été déployés. Par ses effets néfastes.) causée par les rivières et la hausse du niveau de laexemple, même si un pays a construit des digues mer, et la contamination par leau salée des sourcespour se protéger des inondations et des raz-de- Il faut souligner que de nombreux effets du deau potable, du fait du changement climatique.marée, ses efforts risquent d’être en vain, du fait de la changement climatique se manifestent déjà à travers (Dans un tel contexte, le changement climatique arecrudescence des inondations graves ou de la hausse le monde. Par exemple, les températures moyennes exacerbé les risques climatiques existants, commedu niveau de la mer ; les puits creusés resteraient à globales nont pas cessé daugmenter dans la seconde les cyclones et lérosion due aux rivières.) Dessec vides du fait de précipitations nulles et de la baisse moitié du vingtième siècle, les saisons des pluies milliers de personnes ont été forcées de quitterdu niveau des nappes souterraines ; des avancées se sont modifiées, les glaciers sont en retrait et les leurs villages et leurs terres, victimes de lérosion etrécentes dans le domaine de la santé et de léducation évènements météorologiques extrêmes se multiplient. envahis par la mer.seraient remises en cause par les pénuries croissantes Si les débats pour savoir si l’on peut attribuer tousde nourriture et deau. Cest en ce sens que le ces changements au réchauffement climatique ne • Dans le Tadjikistan, si le changement se poursuitchangement climatique est un problème aux multiples sont pas encore clos, il est impossible de nier que au rythme actuel, des milliers de petits glaciersfacettes, se manifestant dans divers de secteurs. le changement climatique affecte déjà la vie des auront complètement disparu dici 2050, et au populations pauvres de façon majeure. Les études Pérou, la hausse des températures sest soldée parCest également une question de justice, car les pays menées au sein des communautés par les partenaires une réduction de 22 % de la superficie totale despauvres subissent les effets néfastes du changement et représentants de Christian Aid, ainsi que dautres glaciers au cours des 35 dernières années. Dans lesIntroduction La science et Les discussions Les positions de La campagne Aider les pays du Sud dans leur Glossaire Calendrier Liste de sources clés 6 les impacts à lONU lAPRODEV Time for Climate plaidoyer et leurs campagnes sur dévènements sur le Web Justice le changement climatique
  10. 10. Notes J.C. Zachos, 2008, ‘Target atmospheric CO2: Where should humanity aim?’, Open Atmospheric Science Journal, 2, 1 http://maps.grida.no Sources : Department of Geography, pp 217-231. Okanagan University College au Canada ; School 12 « Atténuation du changement climatique », Rapport du of Geography, University of Oxford ; United States Groupe de travail III, dans Changements climatiques, 2007, Environmental Protection Agency (EPA), Washington ; Quatrième Rapport dévaluation du GIEC, GIEC, 2007. En « Aspects scientifiques de lévolution du climat » : Rapport fait, le GIEC tient compte des valeurs de CO2 et de ses du Groupe de travail I, dans Changements climatiques, équivalents. La valeur citée dans le Quatrième Rapport 1995, Deuxième rapport dévaluation du GIEC, GIEC, 1996. dévaluation est de 450 ppm de CO2, et non pas 400 ppm. 2 www.metoffice.gov.uk/climatechange/guide/keyfacts/ 13 « Conséquences, adaptation et vulnérabilité », Rapport du understanding.html Groupe de travail III, dans Changements climatiques, 2007, Christian Aid / Hannah Richards 3 Températures citées daprès « Les éléments Quatrième rapport dévaluation du GIEC, GIEC, 2007. scientifiques » : Rapport du Groupe de travail I, dans 14 Two Degrees, One Chance: The Urgent Need to Curb Global Changements climatiques, 2007, Quatrième rapport Warming, rapport préliminaire Tearfund, Christian Aid, dévaluation du GIEC, GIEC, 2007. Practical Action et Oxfam, 2007, p1. 4 UK Met Office, www.metoffice.gov.uk/climatechange/ 15 Ibid, et M Meinshausen, ‘What does a 2°C target mean for guide/effects/high-end.html greenhouse gas concentrations? A brief analysis based 5 « Rapport de synthèse » : Rapport du Groupe de travail I, on multi-gas emission pathways and several climate dans Changements climatiques, 2007, Quatrième rapport sensitivity uncertainty estimates,’ dans J S Schellnhuber, dévaluation du GIEC, GIEC, 2007, pp 15-16. W Cramer, N Nakicenovic et al, Avoiding Dangerous Miguelina Colque est secrétaire exécutif de la Fédération 6 « Rapport de synthèse » : Rapport du Groupe de travail I, Climate Change, Cambridge University Press, 2006. des employés domestiques en Bolivie. Derrière elle, on dans Changements climatiques, 2007, Quatrième rapport Plus récemment, voir Martin Parry, Jean Palutikof, Clair voit Chacaltaya, une montagne où se trouvait la piste dévaluation du GIEC, GIEC, 2007. Hanson et al, ‘Squaring up to reality’, ‘Nature reports de ski la plus élevée du monde. Dici 2015, la neige aura climate change’, www.nature.com/climate/2008/0806/full/ complètement disparu, et avec elle les réserves deau pour 7 A Neftel, E Moor, H Oeschger et B Stauffer, ‘Evidence climate.2008.50.html lagriculture et les usages domestiques from polar ice cores for the increase in atmospheric CO2 in the past two centuries’, magazine Nature, 315 (45-47), 2 16 Pour plus dinformation sur le calcul de cette « trajectoire » mai 1985, www.nature.com/nature/journal/v315/n6014/ démissions, voir Truly Inconvenient: Tackling Poverty and abs/315045a0.html Climate Change at Once, document dorientation Christian deux cas, une fois que la glace aura complètement Aid, 2007. 8 D Sprat et P Sutton, Climate Code Red: the Case for fondu, les populations pourraient avoir de sérieuses Emergency Action, 2008. 17 Voir The human face of climate change, rapport Christian pénuries deau. Aid, 2007 9 Voir lanalyse des données « UK Met office » dans le journal The Guardian, disponible ici : http://www.guardian.co.uk/ 18 www.emdat.be/Documents/Publications/Annual%20Autre indicateur des effets actuels, le nombre de news/datablog/2010/mar/05/arctic-sea-ice-climate-change- Disaster%20Statistical%20Review%202007.pdfdésastres hydro-météorologiques (inondations et visualisation 19 Par exemple, les logements de mauvaise qualité offrenttempêtes, surtout) qui se produisent globalement. 10 Timothy M Lenton, Hermann Held, Elmar Kriegler et souvent moins de protection pendant une tempête ou uneCes désastres se multiplient chaque année, en hausse al, ‘Tipping elements in the earth’s climate system’, inondation, ou le terrain sur lequel vit une personne pauvrede 8,4 % depuis 2000.18 Il est très probable que le Proceedings of the National Academy of Sciences, 12 peut être plus exposé aux désastres naturels.changement climatique en est lune des causes. février 2008, 105 (6), pp 1786-1793. Les auteurs de ce papier étudient les documents concernant plusieurs indicateursLes pays en développement sont particulièrement de réchauffement et, notamment en ce qui concerne la glace de mer arctique, concluent que «… un seuil demenacés du fait quils ont des capacités réduites fonte de glaces dété [point de basculement], sil nest pasdadaptation financière et institutionnelle, et de la forte déjà dépassé, serait très proche et la phase de transitiondépendance de léconomie sur lagriculture et la pêche ; pourrait bien intervenir au cours du siècle. »ces populations pauvres sont aussi plus exposées aux 11 Hansen, J., Mki. Sato, P. Kharecha, D. Beerling, R. Berner,désastres naturels, ne serait-ce que par leur mode de vie V. Masson-Delmotte, M. Pagani, M. Raymo, D.L. Royer, etet du fait de facteurs géographiques.19Cette boîte à outils est une initiative de la campagne Time for ClimateJustice de lAPRODEV. LAPRODEV est lassociation des 17 organisationsmajeures de développement et daide humanitaire européennes liéesau Conseil œcuménique des Eglises. Au rang de ses membres figurentnotamment : Eglise suédoise, Diakonia, Norwegian Church Aid,DanChurch Aid, Finn Church Aid, ICCO, EED, Brot für die Welt, Bread forAll et Christian Aid. 7
  11. 11. 2. Les discussions Christian Aid/Amanda Farrantà lONU Les membres de lAlliance panafricaine pour la justice climatique rejoignent les supporters de la campagne Countdown to Copenhagen lors des discussions de lONU, à loccasion de la CDP15, pour alerter les pays riches du fait que lenterrement du Protocole de Kyoto menace la vie de millions de populations pauvres en AfriqueLe changement climatique est un problème global, lutter contre le changement climatique causé par lesqui nécessite une réponse globale. Les principauxpays pollueurs devront mettre de côté leurs propres émissions anthropiques de gaz à effet de serre. Sa mission densemble est claire : elle veut empêcher Contenuintérêts économiques à court terme pour que la que le changement climatique n’atteigne un niveau Comprendre la CCNUCC et Kyotoréponse soit efficace. Et tous les pays devront dangereux « pour que les écosystèmes puissentconvenir dune méthode pour partager le coût de la s’adapter naturellement aux changements climatiques, Le système de compensation carboneréduction des émissions de GES et de ladaptation que la production alimentaire ne soit pas menacée Les fonds dadaptation et les PANAau réchauffement planétaire, car tous nont pas une et que le développement économique puisse seresponsabilité égale en ce qui concerne la cause poursuivre de manière durable ». Lévaluation des progrès depuis 1992du problème. La convention traite à la fois des questions De Bali à CopenhagueLes discussions des Nations Unies (ONU) sur le datténuation et dadaptation, elle a été signée par 192 Au-delà de Copenhaguechangement climatique ne représentent pas la seule pays.1 Les Conférences annuelles des parties (CDP)possibilité daction, mais cest la voie la plus crédible, discutent de la mise en œuvre de la CCNUCC et dela plus légitime et la mieux établie pour arriver à une nouvelles mesures pour lutter contre le changementsolution globale. climatique. La CDP de Copenhague (CDP 15) à la fin 2009 na pas réussi à produire d’accord global qui soitComprendre la CCNUCC et Kyoto équitable et ambitieux en matière de changementEn juin 1992, les nations rassemblées au sommet de climatique, tel que le réclamaient de nombreuxTerre de lONU à Rio ont signé la Convention cadre partisans. Dans la foulée de Copenhague, il est encoredes Nations Unies sur les changements climatiques plus important de faire campagne en faveur dune(CCNUCC). La CCNUCC définit un cadre juridique pour justice climatique et de redoubler la pression surIntroduction La science et Les discussions Les positions de La campagne Aider les pays du Sud dans leur Glossaire Calendrier Liste de sources clés 8 les impacts à lONU lAPRODEV Time for Climate plaidoyer et leurs campagnes sur dévènements sur le Web Justice le changement climatique
  12. 12. tous les gouvernements, mais surtout sur les pays • les pays développés visés à lAnnexe 2 doivent a droit à des émissions de GES équivalant à un certainindustrialisés, pour quils agissent. « faciliter et financer… le transfert de technologies nombre dunités. Si les émissions dun pays dépassent et savoir-faire écologiquement rationnels aux autres le nombre dunités permises pour la période 2008-2012,Dans cette partie, nous parlons des enjeux des parties et l’accès à ceux-ci, particulièrement à celles le pays peut en acquérir auprès dun pays qui na pasdiscussions de lONU ; vous pourrez la compléter par la dentre elles qui sont des pays en développement, atteint son quota (et qui a donc des unités à revendre). Celecture de la section sur « Les positions de lAPRODEV », afin de leur permettre dappliquer les dispositions type de compensation intervient entre les pays visés àqui identifie les résultats possibles des discussions de la convention » (article 4.5) lAnnexe 1. Le protocole ne spécifie pas la proportion desconformément à lidée de justice climatique. Voici la quotas dun pays pouvant être réalisée de cette manière ;date des réunions confirmées à venir : http://unfccc.int/ • les pays développés visés à lAnnexe 2 « doivent il stipule simplement que les réductions doivent êtremeetings/unfccc_calendar/items/2655.php également aider les parties qui sont des pays en réalisées principalement sur le territoire national. développement, particulièrement vulnérables auxVoici quelques points clés de la CCNUCC :2 effets néfastes des changements climatiques à faire Le protocole crée également un autre mécanisme de face au coût de leur adaptation auxdits effets... » compensation - le Mécanisme pour un développement• lobjectif densemble est de réduire les émissions (article 4.4 ; voir aussi larticle 3.1) propre (MDP). Le projet MDP permet aux pays visés de gaz à effet de serre, dans le but de préserver les à lAnnexe 1 de remplir certains quotas de réduction écosystèmes, de protéger la production alimentaire • les efforts des pays en développement sont en finançant des projets de réduction démissions de et de sauvegarder le développement durable conditionnels au respect des engagements GES dans les pays en développement (dans le secteur (article 2) souscrits par les pays développés. En outre, de lindustrie et de lénergie, en général). Selon le « le développement économique et social et secrétariat, en 2006, le marché mondial du carbone• toutes les parties ont le devoir de se fixer lobjectif l’éradication de la pauvreté sont les priorités valait 30 milliards de dollars.6 dun développement durable (article 3.4) premières et essentielles des parties qui sont des pays en développement (article 4.7) ». Le MDP souffre de plusieurs problèmes majeurs.• il appartient à toutes les parties de lutter contre le Principalement, il met à la disposition des pollueurs, changement climatique, mais les pays développés Le protocole de Kyoto – signé lors de la CDP3 en en Europe et ailleurs dans le monde, un mécanisme ont une plus grande responsabilité du fait dun 1997 mais entré en vigueur seulement en 2005 – qui leur permet déviter de réduire leurs émissions. A niveau démissions historiquement plus élevé et vient sajouter à la CCNUCC. Il définit des objectifs court terme, il est plus facile pour les entreprises et quils détiennent plus de richesses : les mesures légalement contraignants pour la réduction démissions les pays de financer des projets dénergie propre à doivent être fixées « selon leurs responsabilités de la part des pays visés à lAnnexe 1 (les pays non létranger que de faire des réajustements coûteux à leur communes mais différenciées et leurs capacités visés à lAnnexe 1 peuvent également y souscrire. Les mode dopération chez eux. Or, cest justement de ces respectives » (article 3.1) Etats-Unis sont le seul pays visé à lAnnexe 1 qui nait réajustements dont nous avons besoin pour vraiment pas encore ratifié le protocole de Kyoto). Ces objectifs réduire le niveau démissions. Parmi les autres défauts• les pays développés, visés dans lAnnexe 1 (voir ci- représentent une réduction moyenne de 5 % par du mécanisme, citons les inquiétudes relatives au dessous lencadré « Principaux blocs de négociation rapport aux niveaux démissions de 1990 et ce, sur une nombre de projets aboutissant à des réductions qui et groupements de pays dans les négociations de la période de cinq ans (2008-2012) : la première « période sont en fait « additionnelles » (cest-à-dire des projets CCNUCC »), doivent prendre linitiative de réduction dengagement ». Le secrétariat de la CCNUCC, basé à qui auraient eu lieu, même sans financement du MDP), des émissions (articles 4.2a et 3.1) ; ils doivent Bonn (Allemagne), déclare : « La principale différence léchelle restreinte de ces projets (par exemple, le fait rendre compte régulièrement de leurs progrès entre le protocole et la convention réside dans le fait quils financent rarement des projets dénergie éolienne (article 4.2b) que la convention encourageait les pays industrialisés ou solaire), limpact environnemental et social des à stabiliser leurs émissions de GES, alors que le projets au sens large, et un manque de transparence au• les pays développés visés à lAnnexe 2 (lAnnexe protocole les oblige à le faire. »5 La réunion annuelle de niveau du marché des crédits MDP. 2 est un sous-ensemble de lAnnexe 1 ; voir ci- la CDP fait également figure de réunion des parties du dessous lencadré « Principaux blocs de négociation protocole de Kyoto (où la mise en œuvre du protocole et groupements de pays dans les négociations de de Kyoto est discutée). la CCNUCC ») doivent fournir un soutien financier aux pays en développement, pour que ces Le système de compensation carbone derniers puissent préparer des « communications Le protocole stipule que les pays doivent atteindre leurs nationales »3 sur le changement climatique et faire objectifs principalement par le biais de mesures mises des efforts datténuation (articles 4.3 et 12.1, mais en œuvre sur le plan national. Cependant, le protocole voir aussi larticle 4.1 pour la description des efforts a également mis en place un système de compensation datténuation)4 carbone. Chaque pays visé à lAnnexe 1Introduction La science et Les discussions Les positions de La campagne Aider les pays du Sud dans leur Glossaire Calendrier Liste de sources clés 9 les impacts à lONU lAPRODEV Time for Climate plaidoyer et leurs campagnes sur dévènements sur le Web Justice le changement climatique
  1. A particular slide catching your eye?

    Clipping is a handy way to collect important slides you want to go back to later.

×