2.1 financement en france

418 views

Published on

Published in: Business
0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total views
418
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
4
Actions
Shares
0
Downloads
4
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

2.1 financement en france

  1. 1. 2.1 Financement en FRANCE
  2. 2. 2.1. LES DIFFÉRENTS MOYENS DE FINANCEMENT en FRANCE2.1.1. LES AIDES FINANCIÈRES2.1.2. EMPRUNTER DE L’ARGENT2.1.3. CRÉER UNE SARL ET OUVRIR SON CAPITAL À DES CLUBS D’INVESTISSEMENT
  3. 3. 2.1. Les moyens de financement en FRANCE 2.1.1. Les aides financières2.1.1. LES AIDES FINANCIÈRESRéservée aux projets innovants et/ou nécessitant des investissements importants etcréant un certain nombre demplois. Les micro-activités en sont donc souvent exclues.Les aides financières peuvent prendre plusieurs formes :1. Les subventions2. Les prêts et avances remboursables3. Les garanties d’emprunt
  4. 4. 2.1. Les moyens de financement en 2.1.1. Les aides financières 1. Les subventions FRANCE1. Les subventions• L’ANRL’Agence Nationale de la Recherche a pour mission d’augmenter la dynamique du système français derecherche et d’innovation. A ce titre, l’ANR doitfavoriser l’émergence de nouveaux concepts, accroitre les efforts de recherche sur despriorités économiques et sociétales, intensifier les collaborations public-privé etdévelopper les partenariats internationaux. L’ANR accompagne l’ensemble descommunautés scientifiques publiques et privées.www.agence-nationale-recherche.fr
  5. 5. 2.1. Les moyens de financement en 2.1.1. Les aides financières 1. Les subventions FRANCE1. Les subventions• FUI (Fonds Unique Interministériel)Le fonds unique interministériel finance les projets de recherche et développementcollaboratifs des pôles de compétitivité. Le fonds a vocation à soutenir des projets derecherche appliquée portant sur le développement de produits ou servicessusceptibles d’être mis sur le marché à court ou moyen terme.Les projets susceptibles d’être financés sont retenus à l’issue d’appels à projets (deuxpar an).Ses contributeurs sont les ministères chargés de l’Industrie, de la Défense, del’Équipement, de l’Agriculture, de la Santé, l’Aménagement du territoire.Bénéficiaires:Partenaires de projets collaboratifs de R&D des pôles de compétitivité :•entreprise, quelle que soit sa taille,•laboratoire ou organisme public de recherche, ou organisme de formation.http://www.oseo.fr (Le FUI est géré par l’OSEO)
  6. 6. 2.1. Les moyens de financement en 2.1.1. Les aides financières 1. Les subventions FRANCEQu’est-ce qu’un pôle de compétitivité?• Pôles de compétitivitéUn pôle de compétitivité rassemble sur un territoire bien identifié et une thématiquedonnée, des entreprises petites et grandes, des laboratoires de recherche et desétablissements de formation. Il a vocation à soutenir linnovation, favoriser ledéveloppement des projets collaboratifs de recherche et développement(R&D) particulièrement innovants. Il crée ainsi de la croissance et de lemploi.Exemples:Technopoles: Savoir faire:•Silicon Valley, Californie, technologies de •Suisse: horlogeriepointe •Paris: haute couture, luxe•Bangalore, en Inde •Genève: finance•Toulouse •Pays Basque: sidérurgie, machine-outil•Munichcompetitivite.gouv.fr
  7. 7. 2.1. Les moyens de financement en 2.1.1. Les aides financières 1. Les subventions FRANCE1. Les subventions •Un programme pour les jeunes de 18 à 30 ans: Envie d’agir. Son objectif est d’encourager, soutenir et valoriser l’esprit d’initiative des jeunes. www.enviedagir.fr•La Fondation de la 2e Chance pour les personnes de 18 à 60 ans, jusqu’à 8 000 €:  ayant traversé de lourdes épreuves de vie,  aujourdhui en situation de grande précarité,  et manifestant une réelle volonté de rebondir.•Pour les personnes handicapées, bénéficiaires de la loi du 10/07/87: Agefiph, jusqu’à 12 000€.
  8. 8. 2.1. Les moyens de financement en 2.1.1. Les aides financières 2. Les prêts et avances remboursables FRANCE2. Les prêts et avances remboursables•«Parcours Nacre» (Nouvel Accompagnement pour la Création et la Reprise d’entreprise): dispositif pour les personnes rencontrant des difficultés d’accès à l’emploi, au niveau national. www.idf-nacre.fr( pour Ile-de-France) Prêt, dun montant de 1 000 à 10 000 €, attribué pour une durée maximale de 5 ans, après expertise du projet.
  9. 9. 2.1. Les moyens de financement en 2.1.1. Les aides financières 3. Les garanties d’emprunt FRANCE3. Les garanties d’emprunt Lobjet de ce type daide est de faciliter laccès à un emprunt bancaire en apportant à la banque les garanties nécessaires.•Plusieurs fonds de garantie ont été mis en place à linitiative des régions et des départements, avec laide dOSEO •Pour les femmes, un dispositif national est susceptible de garantir lemprunt à hauteur de 70 % de son montant, dans la limite de 27 000 € de garantie : il sagit du FGIF (Fonds de garantie à linitiative des femmes).•Les personnes sans emploi ou en situation de précarité économique peuvent, quant à elles, solliciter la garantie de France active à hauteur de 65 % de lemprunt, dans une limite de 30 500 €: France active garantie (FAG)•Par ailleurs, certaines professions sont organisées pour cautionner mutuellement leurs emprunts bancaires. Sadresser aux syndicats professionnels.
  10. 10. 2.1. Les moyens de financement en FRANCE 2.1.2. Emprunter de l’argent2.1.2. EMPRUNTER DE L’ARGENT1. Les prêts personnels2. Les prêts bancaires3. Les prêts d’honneur4. Les prêts solidaires
  11. 11. Les moyens de financement en 2.1.2. Emprunter de l’argent 1. Les prêts personnels FRANCE1. Les prêts personnelsCertaines banques proposent une formule de prêt personnel pour encourager lacréation dentreprise.Mais, si vous ne pouvez bénéficier dun dispositif régional ou national de garantiedemprunt (voir ci-dessus), il est vraisemblable quelles demanderont des garantiespersonnelles, voire la caution de votre conjoint.
  12. 12. 2.1. Les moyens de financement en 2.1.2. Emprunter de l’argent 2. Les prêts bancaires FRANCE2. Les prêts bancaires•Les prêts bancaires octroyés dans le cadre de la création dune entreprise sétendent sur une durée comprise entre 2 et 7 ans, moyen terme. Dans le cas dacquisitions immobilières (terrain, usines, immeubles…), le prêt peut sétaler sur 12 ou 15 ans, long terme.•Certaines banques affichent leur volonté de financer la création dentreprises. Pour les solliciter, vous devrez préparer un dossier complet démontrant que votre projet est solide et présente des garanties de rentabilité. Vous devrez également avoir un apport personnel correspondant à environ 30 % de vos investissements. Cet apport sera constitué de vos économies complétées éventuellement par un prêt dhonneur (voir ci-dessous).• Un dispositif à connaître : Le PCE (Prêt à la création dentreprise) est un prêt accordé par OSEO, sans garantie ni caution personnelle, susceptible de financer les frais liés au lancement de lentreprise : constitution du fonds de roulement, frais de démarrage... Le PCE doit être obligatoirement accompagné dun prêt bancaire.
  13. 13. 2.1. Les moyens de financement en 2.1.2. Emprunter de l’argent 2. Les prêts bancaires FRANCE2. Les prêts bancairesa) Le prêt bancaire à moyen ou long terme : il finance en priorité les nouvellesacquisitions mobilières de lentreprise.
  14. 14. 2.1. Les moyens de financement en 2.1.2. Emprunter de l’argent 2. Les prêts bancaires FRANCE2. Les prêts bancaires b) Le crédit bail (ou leasing) : il finance lachat dun bien mobilier ou immobilier. Le bienainsi financé est la propriété de létablissement de crédit jusquà son rachat par lentreprise.Au terme du contrat:  restituer le bien  lacquérir pour un montant défini lors de la conclusion du contrat  renouveler le contrat à des conditions le plus souvent moins coûteuses.Le bilan de l’entreprise est plus avantageux car le bien n’y figure pas.Le système est particulièrement utilisé pour les véhicules et le matériel informatique etindustriel.
  15. 15. 2.1. Les moyens de financement en 2.1.2. Emprunter de l’argent 2. Les prêts bancaires FRANCE2. Les prêts bancaires c) La location longue durée : il consiste comme son nom lindique à louer un bien,mais - à linverse du crédit bail - elle nest pas assortie dune option dachat.
  16. 16. 2.1. Les moyens de financement en 2.1.2. Emprunter de l’argent 2. Les prêts bancaires FRANCE2. Les prêts bancairesd) Le crédit à court terme : il vise à financer le cycle dexploitation de lentreprise.Ce mode de financement sadresse uniquement aux entreprises déjà créées etaffichant des garanties de solvabilité certaines.Il savère très utile notamment pour raccourcir les délais de paiement client. En effet,pour assurer sa situation financière, lentreprise peut opter pour différentes solutionsqui consistent généralement à se faire payer par des organismes tiers (banques,sociétés daffacturage) ses factures de vente en attente. Les procédés les pluscouramment utilisés par les entreprises sont • lescompte, • laffacturage • la cession DaillyAttention, ces crédits financeront rarement plus de 50% du besoin en fonds deroulement (BFR).
  17. 17. 2.1. Les moyens de financement en 2.1.2. Emprunter de l’argent 3. Les prêts d’honneur FRANCE3. Les prêts d’honneurSi vous navez pas suffisamment dapports personnels pour solliciter un empruntbancaire, les organismes suivants peuvent vous accorder un prêt personnel sansintérêts et sans demande de garantie. • France initiative qui fédère 245 plates-formes dinitiatives locales. Niveau dintervention : de 1 500 à 30 000 €. • Le Réseau Entreprendre, pour les projets un peu plus importants. Niveau dintervention : 45 000 € maximum. • France active. Niveau dintervention : 10 000 € maximum.
  18. 18. 2.1. Les moyens de financement en 2.1.2. Emprunter de l’argent 4. Les prêts solidaires FRANCE4. Les prêts solidairesSi vous rencontrez des difficultés à obtenir un emprunt bancaire, rapprochez-vous desorganismes suivants qui pourront peut-être vous proposer un financement adapté àvotre situation :• LAdie (Association pour le droit à linitiative économique). Niveau dintervention : 10 000 € maximum• La Nef (Société financière spécialisée dans les domaines de léducation, de lart, de le culture, de la réinsertion, de lagriculture bio, de la santé, du commerce équitable, ...) Niveau dintervention : de 10 000 à 125 000 €.• Racines (Réseau daccompagnement des créations et initiatives avec une nouvelle épargne de solidarité). Ce réseau propose lintervention de Clefe (Club dépargne solidaire pour les femmes qui entreprennent) sous forme de prêts destinés uniquement aux créatrices. Le nombre dinterventions dans lannée est cependant très limité. Niveau dintervention : 7 600 € maximum.• Le secours Catholique. Plusieurs délégations ont mis en place un dispositif de microcrédit professionnel mutualisé offrant au créateur dentreprise une écoute et un accompagnement personnalisés. Niveau dintervention : 3 000 € maximum
  19. 19. 2.1.3. Créer une SARL et ouvrir son capital à des 2.1. Les moyens de financement en FRANCE clubs dinvestissement2.1.3. CRÉER UNE SARL ET OUVRIR SON CAPITAL À DES CLUBS DINVESTISSEMENTUn certain nombre dorganismes et de clubs investissent des petites sommes dargentdans des micro-entreprises en création ayant une vocation sociale.Exemples :•Cigales : Club dInvestisseurs pour une Gestion Alternative et Locale de lEpargne Solidaire•Love money pour lemploi•Garrigue•FinanCités, société de capital-risque solidaire destinée aux micro-entrepreneurs des quartiers•Sifa, Société dinvestissement France active

×