Unplan numérique
pour le Québec
Vision d’un nouveau
Nouveau Monde
L I V R E B L A N C
NouveauMonde2.com
• Le citoyen
• La gouvernance
• L’économie de proximité
• L‘Internet
• L’information
Unmondedifférent
L’information
Elle devient une opinion
lorsque multipliée par l’énergie
de millions de citoyens Le citoyen
L’opinion chang...
L’information
Elle devient une opinion
lorsque multipliée par l’énergie
de millions de citoyens Le citoyen
L’opinion chang...
L’information
Elle devient une opinion
lorsque multipliée par l’énergie
de millions de citoyens Le citoyen
L’opinion chang...
Singapour
Israël
Digital
Plan
Argentine
Strategic
Digital Plan
Allemagne
Deutschland
Digital
Écosse
Scotland’s
Digital
Fut...
Merci!
Je m’intéresse à l’avenir
parce que c’est làque je vais y passer
le reste de mes jours
Idéation et schématisation :...
Nouveau monde
Nouveau monde
Nouveau monde
Nouveau monde
Nouveau monde
Nouveau monde
Nouveau monde
Nouveau monde
Nouveau monde
Nouveau monde
Nouveau monde
Nouveau monde
Nouveau monde
Nouveau monde
Nouveau monde
Nouveau monde
Nouveau monde
Nouveau monde
Nouveau monde
Nouveau monde
Nouveau monde
Nouveau monde
Nouveau monde
Nouveau monde
Nouveau monde
Nouveau monde
Nouveau monde
Nouveau monde
Nouveau monde
Nouveau monde
Nouveau monde
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Nouveau monde

508

Published on

0 Comments
3 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
508
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
11
Comments
0
Likes
3
Embeds 0
No embeds

No notes for slide
  • Schéma : l’évolution du citoyen dans l’histoire • La courbe du bas indique le nombre de personnes vivant sur la planète, alors que celle du haut indique la quantité de connaissances requises pour que la société fonctionne. Les deux courbes, qui sont exponentielles, sont interreliées : aujourd’hui, il y a plus de 7 milliards de personnes sur notre planète et tellement de données qu’on parle de « Big data ».• À chaque accroissement important des populations et des informations, la société crée une nouvelle technologie de communication ; l’imprimerie, le cinéma, la télévision et l’Internet forment autant d’étapes dans notre histoire.• À chacun de ces bonds, le cerveau de l’être humain se complexifie afin de s’adapter aux mutations du nouvel espace-temps, formes des deux dimensions de notre univers.• Tant et si bien que, dans le Nouveau Monde, nos enfants seront différents de leurs aînés parce que leur cerveau (en fait, leurs connexions synaptiques) sera configuré différemment.
  • Schéma : l’évolution du citoyen dans l’histoire • La première courbe indique le nombre de personnes vivant sur la planète, alors que la deuxième indique la quantité de connaissances requises pour que la société fonctionne. Les deux courbes, qui sont exponentielles, sont interreliées : aujourd’hui, il y a plus de 7 milliards de personnes sur notre planète et tellement de données qu’on parle de « Big data ».• À chaque accroissement important des populations et des informations, la société crée une nouvelle technologie de communication ; l’imprimerie, le cinéma, la télévision et l’Internet froment autant d’étapes dans notre histoire.• À chacun de ces bonds, le cerveau de l’être humain se complexifie afin de s’adapter aux mutations du nouvel espace-temps, formes des deux dimensions de notre univers.• Tant et si bien que, dans le Nouveau Monde, nos enfants seront différents de leurs aînés parce que leur cerveau (en fait, leurs connexions synaptiques) sera configuré différemment.
  • Schéma : l’évolution du citoyen dans l’histoire • La première courbe indique le nombre de personnes vivant sur la planète, alors que la deuxième indique la quantité de connaissances requises pour que la société fonctionne. Les deux courbes, qui sont exponentielles, sont interreliées : aujourd’hui, il y a plus de 7 milliards de personnes sur notre planète et tellement de données qu’on parle de « Big data ».• À chaque accroissement important des populations et des informations, la société crée une nouvelle technologie de communication ; l’imprimerie, le cinéma, la télévision et l’Internet froment autant d’étapes dans notre histoire.• À chacun de ces bonds, le cerveau de l’être humain se complexifie afin de s’adapter aux mutations du nouvel espace-temps, formes des deux dimensions de notre univers.• Tant et si bien que, dans le Nouveau Monde, nos enfants seront différents de leurs aînés parce que leur cerveau (en fait, leurs connexions synaptiques) sera configuré différemment.
  • Schéma : l’évolution du citoyen dans l’histoire • La première courbe indique le nombre de personnes vivant sur la planète, alors que la deuxième indique la quantité de connaissances requises pour que la société fonctionne. Les deux courbes, qui sont exponentielles, sont interreliées : aujourd’hui, il y a plus de 7 milliards de personnes sur notre planète et tellement de données qu’on parle de « Big data ».• À chaque accroissement important des populations et des informations, la société crée une nouvelle technologie de communication ; l’imprimerie, le cinéma, la télévision et l’Internet froment autant d’étapes dans notre histoire.• À chacun de ces bonds, le cerveau de l’être humain se complexifie afin de s’adapter aux mutations du nouvel espace-temps, formes des deux dimensions de notre univers.• Tant et si bien que, dans le Nouveau Monde, nos enfants seront différents de leurs aînés parce que leur cerveau (en fait, leurs connexions synaptiques) sera configuré différemment.
  • Schéma : l’évolution du citoyen dans l’histoire • La première courbe indique le nombre de personnes vivant sur la planète, alors que la deuxième indique la quantité de connaissances requises pour que la société fonctionne. Les deux courbes, qui sont exponentielles, sont interreliées : aujourd’hui, il y a plus de 7 milliards de personnes sur notre planète et tellement de données qu’on parle de « Big data ».• À chaque accroissement important des populations et des informations, la société crée une nouvelle technologie de communication ; l’imprimerie, le cinéma, la télévision et l’Internet froment autant d’étapes dans notre histoire.• À chacun de ces bonds, le cerveau de l’être humain se complexifie afin de s’adapter aux mutations du nouvel espace-temps, formes des deux dimensions de notre univers.• Tant et si bien que, dans le Nouveau Monde, nos enfants seront différents de leurs aînés parce que leur cerveau (en fait, leurs connexions synaptiques) sera configuré différemment.
  • Schéma : l’évolution du citoyen dans l’histoire • La première courbe indique le nombre de personnes vivant sur la planète, alors que la deuxième indique la quantité de connaissances requises pour que la société fonctionne. Les deux courbes, qui sont exponentielles, sont interreliées : aujourd’hui, il y a plus de 7 milliards de personnes sur notre planète et tellement de données qu’on parle de « Big data ».• À chaque accroissement important des populations et des informations, la société crée une nouvelle technologie de communication ; l’imprimerie, le cinéma, la télévision et l’Internet froment autant d’étapes dans notre histoire.• À chacun de ces bonds, le cerveau de l’être humain se complexifie afin de s’adapter aux mutations du nouvel espace-temps, formes des deux dimensions de notre univers.• Tant et si bien que, dans le Nouveau Monde, nos enfants seront différents de leurs aînés parce que leur cerveau (en fait, leurs connexions synaptiques) sera configuré différemment.
  • Schéma : l’évolution de la gouvernance dans l’histoire Les relations de gouvernants à gouvernés ont toujours passé par une entente qui prend la forme d’un contrat social :• Au Moyen-Âge, le seigneur régnait à partir de son château fort. Le contrat était simple : vous travaillez pour moi et je vous protège.• Ensuite, les églises ont elles aussi établi leur contrat social : si vous vous conduisez bien, vous irez au ciel.• Avec l’ère industrielle, les trois pouvoirs (législatif, exécutif et judiciaire) promulguent leurs lois : si vous obéissez aux lois et payez vos impôts, vous aurez des services et un emploi.• Tout change avec l’émergence du « nouveau, Nouveau Monde » : un nouveau pouvoir a surgi, l’opinion des citoyens. Désormais la société va dépendre de la participation citoyenne en échange, de la part des élites en place, d’une participation aux décisions.
  • Schéma : l’évolution de la gouvernance dans l’histoire Les relations de gouvernants à gouvernés ont toujours passé par une entente qui prend la forme d’un contrat social :• Au Moyen-Âge, le seigneur régnait à partir de son château fort. Le contrat était simple : vous travaillez pour moi et je vous protège.• Ensuite, les églises ont elles aussi établi leur contrat social : si vous vous conduisez bien, vous irez au ciel.• Avec l’ère industrielle, les trois pouvoirs (législatif, exécutif et judiciaire) promulguent leurs lois : si vous obéissez aux lois et payez vos impôts, vous aurez des services et un emploi.• Tout change avec l’émergence du « nouveau, Nouveau Monde » : un nouveau pouvoir a surgi, l’opinion des citoyens. Désormais la société va dépendre de la participation citoyenne en échange, de la part des élites en place, d’une participation aux décisions.
  • Schéma : l’évolution de la gouvernance dans l’histoire Les relations de gouvernants à gouvernés ont toujours passé par une entente qui prend la forme d’un contrat social :• Au Moyen-Âge, le seigneur régnait à partir de son château fort. Le contrat était simple : vous travaillez pour moi et je vous protège.• Ensuite, les églises ont elles aussi établi leur contrat social : si vous vous conduisez bien, vous irez au ciel.• Avec l’ère industrielle, les trois pouvoirs (législatif, exécutif et judiciaire) promulguent leurs lois : si vous obéissez aux lois et payez vos impôts, vous aurez des services et un emploi.• Tout change avec l’émergence du « nouveau, Nouveau Monde » : un nouveau pouvoir a surgi, l’opinion des citoyens. Désormais la société va dépendre de la participation citoyenne en échange, de la part des élites en place, d’une participation aux décisions.
  • Schéma : l’évolution de la gouvernance dans l’histoire Les relations de gouvernants à gouvernés ont toujours passé par une entente qui prend la forme d’un contrat social :• Au Moyen-Âge, le seigneur régnait à partir de son château fort. Le contrat était simple : vous travaillez pour moi et je vous protège.• Ensuite, les églises ont elles aussi établi leur contrat social : si vous vous conduisez bien, vous irez au ciel.• Avec l’ère industrielle, les trois pouvoirs (législatif, exécutif et judiciaire) promulguent leurs lois : si vous obéissez aux lois et payez vos impôts, vous aurez des services et un emploi.• Tout change avec l’émergence du « nouveau, Nouveau Monde » : un nouveau pouvoir a surgi, l’opinion des citoyens. Désormais la société va dépendre de la participation citoyenne en échange, de la part des élites en place, d’une participation aux décisions.
  • Schéma : L’évolution par bonds de l’économie• Avant 1970 : c’est la période d’après-guerre 1939-45, c’est-à-dire les « Trente glorieuses ».• Après 1970 : un système monétaire planétaire est installé (Bretton-Wood, 1944) ; l’ère de l’hégémonie du dollar américain commence. Durant cette période les classes moyennes vont prospérer et supporter cette nouvelle l’économie.• Après 1995 : c’est l’époque de la consommation de masse et de la culture de l’ « Americain Way of Life », c’est aussi l’implosion de l’URSS, le règne de Reagan-Tatcher. etc. Al Gore réussit a imposer le protocole Internet à tous les pays industrialisés.• Après l’an 2000 : la mondialisation, la financiarisation et la personnalisation font éclater les scandales (Enron, etc.) et les crises (banques, automobiles, etc.) La classe moyenne est bloquée tandis que le paysage écologique se dégrade dangereusement actuellement. La croissance est fatiguée.• Avec le Nouveau Monde : le G8 devient le G20 et on commence à se demander si on doit réajuster ou changer le modèle économique actuel. 85% de mal-nantis réclament une meilleure redistribution des richesses et des ressources, donc du pouvoir ; des mouvements de contestation surgissent partout sur la planète. 
  • Schéma : L’évolution par bonds de l’économie• Avant 1970 : c’est la période d’après-guerre 1939-45, c’est-à-dire les « Trente glorieuses ».• Après 1970 : un système monétaire planétaire est installé (Bretton-Wood, 1944) ; l’ère de l’hégémonie du dollar américain commence. Durant cette période les classes moyennes vont prospérer et supporter cette nouvelle l’économie.• Après 1995 : c’est l’époque de la consommation de masse et de la culture de l’ « Americain Way of Life », c’est aussi l’implosion de l’URSS, le règne de Reagan-Tatcher. etc. Al Gore réussit a imposer le protocole Internet à tous les pays industrialisés.• Après l’an 2000 : la mondialisation, la financiarisation et la personnalisation font éclater les scandales (Enron, etc.) et les crises (banques, automobiles, etc.) La classe moyenne est bloquée tandis que le paysage écologique se dégrade dangereusement actuellement. La croissance est fatiguée.• Avec le Nouveau Monde : le G8 devient le G20 et on commence à se demander si on doit réajuster ou changer le modèle économique actuel. 85% de mal-nantis réclament une meilleure redistribution des richesses et des ressources, donc du pouvoir ; des mouvements de contestation surgissent partout sur la planète. 
  • Schéma : L’évolution par bonds de l’économie• Avant 1970 : c’est la période d’après-guerre 1939-45, c’est-à-dire les « Trente glorieuses ».• Après 1970 : un système monétaire planétaire est installé (Bretton-Wood, 1944) ; l’ère de l’hégémonie du dollar américain commence. Durant cette période les classes moyennes vont prospérer et supporter cette nouvelle l’économie.• Après 1995 : c’est l’époque de la consommation de masse et de la culture de l’ « Americain Way of Life », c’est aussi l’implosion de l’URSS, le règne de Reagan-Tatcher. etc. Al Gore réussit a imposer le protocole Internet à tous les pays industrialisés.• Après l’an 2000 : la mondialisation, la financiarisation et la personnalisation font éclater les scandales (Enron, etc.) et les crises (banques, automobiles, etc.) La classe moyenne est bloquée tandis que le paysage écologique se dégrade dangereusement actuellement. La croissance est fatiguée.• Avec le Nouveau Monde : le G8 devient le G20 et on commence à se demander si on doit réajuster ou changer le modèle économique actuel. 85% de mal-nantis réclament une meilleure redistribution des richesses et des ressources, donc du pouvoir ; des mouvements de contestation surgissent partout sur la planète. 
  • Schéma : L’évolution par bonds de l’économie• Avant 1970 : c’est la période d’après-guerre 1939-45, c’est-à-dire les « Trente glorieuses ».• Après 1970 : un système monétaire planétaire est installé (Bretton-Wood, 1944) ; l’ère de l’hégémonie du dollar américain commence. Durant cette période les classes moyennes vont prospérer et supporter cette nouvelle l’économie.• Après 1995 : c’est l’époque de la consommation de masse et de la culture de l’ « Americain Way of Life », c’est aussi l’implosion de l’URSS, le règne de Reagan-Tatcher. etc. Al Gore réussit a imposer le protocole Internet à tous les pays industrialisés.• Après l’an 2000 : la mondialisation, la financiarisation et la personnalisation font éclater les scandales (Enron, etc.) et les crises (banques, automobiles, etc.) La classe moyenne est bloquée tandis que le paysage écologique se dégrade dangereusement actuellement. La croissance est fatiguée.• Avec le Nouveau Monde : le G8 devient le G20 et on commence à se demander si on doit réajuster ou changer le modèle économique actuel. 85% de mal-nantis réclament une meilleure redistribution des richesses et des ressources, donc du pouvoir ; des mouvements de contestation surgissent partout sur la planète. 
  • Schéma : l’évolution d Internet en cinq bonds.1960 : l’informatique. On installe les premiers systèmes dans des salles sécurisées et climatisées, gérées par des spécialistes en sarrau blanc qui manipulent des cartes perforées. Les pionniers sont des universitaires, des mathématiciens et des militaires, qui ont besoin d’une énorme capacité de calcul. Les « main frames » sont gigantesques et coûtent plus d’un million $.1980 : le PC. Le système comprend de milliers de micro-ordinateurs installés individuellement au bureau ou à la maison. Ces producteurs cherchent surtout à augmenter la productivité de leurs applications. Les appareils coûtent quelques milliers de dollars. 1990 l’Internet. Le système permet à des millions d’internautes d’échanger électroniquement des courriels puis des contenus Web.2005 : le Cloud. Le système permet a plus d’un milliard d’utilisateurs de stocker leurs données dans des fermes de serveurs. De nombreux nouveaux utilisateurs apparaissent maintenant parce que les claviers disparaissent. Les appareils tiennent dans le creux de leur main et ne coûtent que quelques centaines de dollars.Tout bascule avec le Nouveau Monde. L’intégration des techniques d’information, des biotechnologies, des nanotechnologies et des technologies cognitives donnera l’impression à la moitié des habitants de la planète (cinq milliards d’internautes dans à peu près huit ou dix ans) de vivre DANS l’information, c’est-à-dire différemment d’aujourd’hui, où tout est à l’écran. Tous les appareils seront connectés via l’Internet 3 ; les circuits et les robots, qui seront de plus en plus minuscules, ne coûteront plus que quelques dollars.
  • Schéma : l’évolution d Internet en cinq bonds.1960 : l’informatique. On installe les premiers systèmes dans des salles sécurisées et climatisées, gérées par des spécialistes en sarrau blanc qui manipulent des cartes perforées. Les pionniers sont des universitaires, des mathématiciens et des militaires, qui ont besoin d’une énorme capacité de calcul. Les « main frames » sont gigantesques et coûtent plus d’un million $.1980 : le PC. Le système comprend de milliers de micro-ordinateurs installés individuellement au bureau ou à la maison. Ces producteurs cherchent surtout à augmenter la productivité de leurs applications. Les appareils coûtent quelques milliers de dollars. 1990 l’Internet. Le système permet à des millions d’internautes d’échanger électroniquement des courriels puis des contenus Web.2005 : le Cloud. Le système permet a plus d’un milliard d’utilisateurs de stocker leurs données dans des fermes de serveurs. De nombreux nouveaux utilisateurs apparaissent maintenant parce que les claviers disparaissent. Les appareils tiennent dans le creux de leur main et ne coûtent que quelques centaines de dollars.Tout bascule avec le Nouveau Monde. L’intégration des techniques d’information, des biotechnologies, des nanotechnologies et des technologies cognitives donnera l’impression à la moitié des habitants de la planète (cinq milliards d’internautes dans à peu près huit ou dix ans) de vivre DANS l’information, c’est-à-dire différemment d’aujourd’hui, où tout est à l’écran. Tous les appareils seront connectés via l’Internet 3 ; les circuits et les robots, qui seront de plus en plus minuscules, ne coûteront plus que quelques dollars.
  • Schéma : l’évolution d Internet en cinq bonds.1960 : l’informatique. On installe les premiers systèmes dans des salles sécurisées et climatisées, gérées par des spécialistes en sarrau blanc qui manipulent des cartes perforées. Les pionniers sont des universitaires, des mathématiciens et des militaires, qui ont besoin d’une énorme capacité de calcul. Les « main frames » sont gigantesques et coûtent plus d’un million $.1980 : le PC. Le système comprend de milliers de micro-ordinateurs installés individuellement au bureau ou à la maison. Ces producteurs cherchent surtout à augmenter la productivité de leurs applications. Les appareils coûtent quelques milliers de dollars. 1990 l’Internet. Le système permet à des millions d’internautes d’échanger électroniquement des courriels puis des contenus Web.2005 : le Cloud. Le système permet a plus d’un milliard d’utilisateurs de stocker leurs données dans des fermes de serveurs. De nombreux nouveaux utilisateurs apparaissent maintenant parce que les claviers disparaissent. Les appareils tiennent dans le creux de leur main et ne coûtent que quelques centaines de dollars.Tout bascule avec le Nouveau Monde. L’intégration des techniques d’information, des biotechnologies, des nanotechnologies et des technologies cognitives donnera l’impression à la moitié des habitants de la planète (cinq milliards d’internautes dans à peu près huit ou dix ans) de vivre DANS l’information, c’est-à-dire différemment d’aujourd’hui, où tout est à l’écran. Tous les appareils seront connectés via l’Internet 3 ; les circuits et les robots, qui seront de plus en plus minuscules, ne coûteront plus que quelques dollars.
  • Schéma : l’évolution de l’information durant l’histoire Durant les derniers cinq cents ans, la société a dû apprivoiser trois différents codes médiatiques (si on fait abstraction des premiers signes et symboles idéographiques de la Préhistoire et l’Antiquité) :• L’écrit : un code linéaire qui cherche à présenter les savoirs de façon linéaire et détaillée. À partir de la Renaissance, les contenus sont imprimés dans toutes sortes de livres et de revues et diffusés d’abord à pied, puis à cheval et, enfin, en train.• L’image : un code spatio-temporel qui offre une vision du réel ou du virtuel sur différents types d’écrans de toutes sortes. Les contenus sont diffusés simultanément à des millions de gens par voie électronique. • Les données : un code interactif qui donne à l’utilisateur le choix d’intervenir dans la recherche, la médiatisation ou la diffusion des contenus ; ceux-ci sont stockés dans un « Cloud » et circulent à travers la planète quasiment à la vitesse de la lumière. La quantité de données traitées est telle que les nouveaux outils de recherche vont offrir des découvertes qui vont bouleverser notre façon de penser.
  • Schéma : l’évolution de l’information durant l’histoire Durant les derniers cinq cents ans, la société a dû apprivoiser trois différents codes médiatiques (si on fait abstraction des premiers signes et symboles idéographiques de la Préhistoire et l’Antiquité) :• L’écrit : un code linéaire qui cherche à présenter les savoirs de façon linéaire et détaillée. À partir de la Renaissance, les contenus sont imprimés dans toutes sortes de livres et de revues et diffusés d’abord à pied, puis à cheval et, enfin, en train.• L’image : un code spatio-temporel qui offre une vision du réel ou du virtuel sur différents types d’écrans de toutes sortes. Les contenus sont diffusés simultanément à des millions de gens par voie électronique. • Les données : un code interactif qui donne à l’utilisateur le choix d’intervenir dans la recherche, la médiatisation ou la diffusion des contenus ; ceux-ci sont stockés dans un « Cloud » et circulent à travers la planète quasiment à la vitesse de la lumière. La quantité de données traitées est telle que les nouveaux outils de recherche vont offrir des découvertes qui vont bouleverser notre façon de penser.
  • Schéma : l’évolution de l’information durant l’histoire Durant les derniers cinq cents ans, la société a dû apprivoiser trois différents codes médiatiques (si on fait abstraction des premiers signes et symboles idéographiques de la Préhistoire et l’Antiquité) :• L’écrit : un code linéaire qui cherche à présenter les savoirs de façon linéaire et détaillée. À partir de la Renaissance, les contenus sont imprimés dans toutes sortes de livres et de revues et diffusés d’abord à pied, puis à cheval et, enfin, en train.• L’image : un code spatio-temporel qui offre une vision du réel ou du virtuel sur différents types d’écrans de toutes sortes. Les contenus sont diffusés simultanément à des millions de gens par voie électronique. • Les données : un code interactif qui donne à l’utilisateur le choix d’intervenir dans la recherche, la médiatisation ou la diffusion des contenus ; ceux-ci sont stockés dans un « Cloud » et circulent à travers la planète quasiment à la vitesse de la lumière. La quantité de données traitées est telle que les nouveaux outils de recherche vont offrir des découvertes qui vont bouleverser notre façon de penser.
  • Schéma : l’évolution d Internet en cinq bonds.• 1960 : l’informatique. On installe les premiers systèmes dans des salles sécurisées et climatisées, gérées par des spécialistes en sarrau blanc qui manipulent des cartes perforées. Les pionniers sont des mathématiciens et des militaires qui ont besoin d’une énorme capacité de calcul. Les « main frames » sont gigantesques et coûtent plus d’un million $.• 1980 : le PC. Le système comprend de milliers de micro-ordinateurs installés individuellement sur le bureau ou à la maison. Ces producteurs cherchent surtout a augmenter la productivité de leurs applications. Les appareils coûtent quelques milliers de dollars. • 1990 l’Internet. Le système permet à des millions d’internautes d’échanger électroniquement des courriels puis des contenus Web.• 2005 : le Cloud. Le système permet a plus d’un milliard d’utilisateurs de stocker leurs données dans des fermes de serveurs. De nombreux nouveaux utilisateurs apparaissent parce que les claviers disparaissent. Les appareils tiennent dans le creux de leur main et ne coûtent que quelques centaines de dollars.• Tout bascule avec le Nouveau Monde. L’intégration des techniques d’information, des biotechnologies, des nanotechnologies et des technologies cognitives, donnera l’impression à la moitié des habitants de la planète (cinq milliards d’internautes dans à peu près huit ans) de vivre DANS l’information, c’est-à-dire différemment d’aujourd’hui ou tout est à l’écran. Tous les appareils seront connectés via l’Internet 3 ; les circuits et les robots qui seront de plus en plus minuscules ne coûtent plus que quelques dollars.
  • Schéma : l’évolution d Internet en cinq bonds.• 1960 : l’informatique. On installe les premiers systèmes dans des salles sécurisées et climatisées, gérées par des spécialistes en sarrau blanc qui manipulent des cartes perforées. Les pionniers sont des mathématiciens et des militaires qui ont besoin d’une énorme capacité de calcul. Les « main frames » sont gigantesques et coûtent plus d’un million $.• 1980 : le PC. Le système comprend de milliers de micro-ordinateurs installés individuellement sur le bureau ou à la maison. Ces producteurs cherchent surtout a augmenter la productivité de leurs applications. Les appareils coûtent quelques milliers de dollars. • 1990 l’Internet. Le système permet à des millions d’internautes d’échanger électroniquement des courriels puis des contenus Web.• 2005 : le Cloud. Le système permet a plus d’un milliard d’utilisateurs de stocker leurs données dans des fermes de serveurs. De nombreux nouveaux utilisateurs apparaissent parce que les claviers disparaissent. Les appareils tiennent dans le creux de leur main et ne coûtent que quelques centaines de dollars.• Tout bascule avec le Nouveau Monde. L’intégration des techniques d’information, des biotechnologies, des nanotechnologies et des technologies cognitives, donnera l’impression à la moitié des habitants de la planète (cinq milliards d’internautes dans à peu près huit ans) de vivre DANS l’information, c’est-à-dire différemment d’aujourd’hui ou tout est à l’écran. Tous les appareils seront connectés via l’Internet 3 ; les circuits et les robots qui seront de plus en plus minuscules ne coûtent plus que quelques dollars.
  • Schéma : l’évolution d Internet en cinq bonds.• 1960 : l’informatique. On installe les premiers systèmes dans des salles sécurisées et climatisées, gérées par des spécialistes en sarrau blanc qui manipulent des cartes perforées. Les pionniers sont des mathématiciens et des militaires qui ont besoin d’une énorme capacité de calcul. Les « main frames » sont gigantesques et coûtent plus d’un million $.• 1980 : le PC. Le système comprend de milliers de micro-ordinateurs installés individuellement sur le bureau ou à la maison. Ces producteurs cherchent surtout a augmenter la productivité de leurs applications. Les appareils coûtent quelques milliers de dollars. • 1990 l’Internet. Le système permet à des millions d’internautes d’échanger électroniquement des courriels puis des contenus Web.• 2005 : le Cloud. Le système permet a plus d’un milliard d’utilisateurs de stocker leurs données dans des fermes de serveurs. De nombreux nouveaux utilisateurs apparaissent parce que les claviers disparaissent. Les appareils tiennent dans le creux de leur main et ne coûtent que quelques centaines de dollars.• Tout bascule avec le Nouveau Monde. L’intégration des techniques d’information, des biotechnologies, des nanotechnologies et des technologies cognitives, donnera l’impression à la moitié des habitants de la planète (cinq milliards d’internautes dans à peu près huit ans) de vivre DANS l’information, c’est-à-dire différemment d’aujourd’hui ou tout est à l’écran. Tous les appareils seront connectés via l’Internet 3 ; les circuits et les robots qui seront de plus en plus minuscules ne coûtent plus que quelques dollars.
  • Nouveau monde

    1. 1. Unplan numérique pour le Québec Vision d’un nouveau Nouveau Monde L I V R E B L A N C NouveauMonde2.com
    2. 2. • Le citoyen • La gouvernance • L’économie de proximité • L‘Internet • L’information Unmondedifférent
    3. 3. L’information Elle devient une opinion lorsque multipliée par l’énergie de millions de citoyens Le citoyen L’opinion change sa façon de penser, donc d’agir La nouvelle gouvernance Elle offre aux citoyens une partipation aux décisions, donc un certain pouvoir, en échange de leur participation Information = énergie ! Les marchés de proximité Le pouvoir des citoyens est mis à l’œuvre dans leur milieu proche L’Internet Il multiplie la participation citoyenne
    4. 4. L’information Elle devient une opinion lorsque multipliée par l’énergie de millions de citoyens Le citoyen L’opinion change sa façon de penser, donc d’agir La nouvelle gouvernance Elle offre aux citoyens une partipation aux décisions, donc un certain pouvoir, en échange de leur participation Ce n’est pas une récession, mais une réorganisation Une démocratie participative (OpenGov) Les marchés de proximité Le pouvoir des citoyens est mis à l’œuvre dans leur milieu proche L’Internet Il multiplie la participation citoyenne Undynamisme enspirale! Des intangibles
    5. 5. L’information Elle devient une opinion lorsque multipliée par l’énergie de millions de citoyens Le citoyen L’opinion change sa façon de penser, donc d’agir La nouvelle gouvernance Elle offre aux citoyens une partipation aux décisions, donc un certain pouvoir, en échange de leur participation Valeur économique du Plan (ROI) (Quel sera le coût si on ne le fait pas ?) Les marchés de proximité Le pouvoir des citoyens est mis à l’œuvre dans leur milieu proche L’Internet Il multiplie la participation citoyenne Présence dans le monde Participation citoyens-experts Réponse au Big data, etc. Crowdsourcing citoyen Plateforme citoyens – élus Lutte contre la corruption Économie de partage, etc. Médecine numérique Fin des 28 silos Outils de planification Services intelligents, etc. Haut-débit partout Internet des objets Grappe industrielle Cybersécurité, etc. Nouveaux emplois 2.0 Nouveaux matériaux Approche rentable des niches Stratégies commerciales, etc.
    6. 6. Singapour Israël Digital Plan Argentine Strategic Digital Plan Allemagne Deutschland Digital Écosse Scotland’s Digital Future Irlande Digital Plan Inde Broadband Plans Union Européenne eGovernment Action Plan Unesco Bureau of Strategic planning Finlande Norvège Norge digitàlt NewYork Road map for the digital city France Plan numérique Nations- Unies Strategy and Road map Canada Digital Canada États-Unis Digital Government Nouvelle- Zélande Digital Active Plan Australie Australia 3.0 Grande- Bretagne Big Society Où est le Québec?
    7. 7. Merci! Je m’intéresse à l’avenir parce que c’est làque je vais y passer le reste de mes jours Idéation et schématisation : Michel Cartier Infographie : René Barsalo www.NouveauMonde2.com
    1. A particular slide catching your eye?

      Clipping is a handy way to collect important slides you want to go back to later.

    ×