Premier manuel d'informatique
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Premier manuel d'informatique

on

  • 948 views

Les ordinateurs ont été appelés “les outils d’esprit” parce qu’ils améliorent notre capacité d’accomplir ...

Les ordinateurs ont été appelés “les outils d’esprit” parce qu’ils améliorent notre capacité d’accomplir
des travaux qui exigent des activités mentales. Les ordinateurs sont bons à accomplir des activités
telles que calculs rapides, tris dans de larges listes, et recherches à travers de vastes bibliothèques
d’informations. Les humains peuvent accomplir toutes ces tâches, cependant un ordinateur peut les
effectuer avec plus de rapidité et d’exactitude. Notre habilité à utiliser un ordinateur sert de
complément à nos capacités mentales et nous rend plus productifs. La clef qui permet de faire une
utilisation efficace d’un ordinateur comme un outil est de savoir ce que fait un ordinateur, comment il
marche et comment nous pouvons l’utiliser. L’objectif de ce cours d’Introduction à l’Informatique
consiste à mettre l’emphase sur ces différents points.

Statistics

Views

Total Views
948
Views on SlideShare
948
Embed Views
0

Actions

Likes
1
Downloads
90
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Premier manuel d'informatique Premier manuel d'informatique Document Transcript

  • COMPILEE POUR LE COMPTE DE VISICOM CENTER Mon Premier Manuel en Informatique Les bases pour bien débuter ECOLE PROFESSIONNELLE EN ARTS GRAPHIQUES ET INFORMATIQUE 9, Imp. Louissaint, Shada, à coté de Tropic SA, Route Nationale No 1 Crois des Bouquets, HAITI (WI) Email : visicomcenter@hostmevisicom.com Web : www.hostmevisicom.com
  • MON PREMIER MANUEL EN INFORMATIQUE PAGE 2 DE 71
  • COMPILÉ POUR LE COMPTE DE VISICOM CENTER PAGE 3 DE 71 Tables des Matières UTILISATION DES ORDINATEURS.....................................................................................................................7 1.1 L’ORDINATEUR :UN OUTIL D’ESPRIT............................................................................................................7 La Définition de Von Neumann..............................................................................................................................7 1.2 LES QUATRE FONCTIONS PRINCIPALES D'UN ORDINATEUR. ..........................................................................8 Un ordinateur accepte des entrées (input) ............................................................................................................8 Un ordinateur traite des données...........................................................................................................................8 Un ordinateur enregistre des données...................................................................................................................8 Un ordinateur produit des sorties (output)............................................................................................................8 1.3 LES NOTIONS DE BASE D'UN SYSTEME INFORMATIQUE ...............................................................................8 Les Logiciels ...........................................................................................................................................................9 On distingue trois catégories de logiciels:..............................................................................................................................9 1.4 CATEGORIES D’ORDINATEURS.......................................................................................................................9 1.5 LES COMPOSANTES D’UN SYSTEME ORDINATEUR ......................................................................................10 L’unité Centrale....................................................................................................................................................10 Microprocesseur (CPU)........................................................................................................................................................11 Ventilateur (cooler, fan)........................................................................................................................................................11 Mémoire vive (mémoire, RAM) ...........................................................................................................................................11 Carte mère (motherboard, mainboard)................................................................................................................................12 Carte graphique (graphic card)............................................................................................................................................12 Disque dur (Hard drive, Hard disk, HDD)..........................................................................................................................12 Les Périphériques.................................................................................................................................................13 Périphériques de sortie..........................................................................................................................................................13 Périphériques d'entrée...........................................................................................................................................................13 Périphériques d'entrée-sortie.................................................................................................................................................14 Quelques exemples de périphériques avec les details de leur utilité’ .................................................................................14 Notions importantes..............................................................................................................................................................19 Compatibilité entre les micro-ordinateurs. .........................................................................................................21 Réseau Informatique.............................................................................................................................................22 Interface d’utilisation ...........................................................................................................................................22 Interagir avec l’ordinateur...................................................................................................................................22 1.6 AIDE, TUTORIELS, ET MANUELS DE REFERENCE ..........................................................................................23 Aide en temps réel (online Help).........................................................................................................................23 Tutoriels (Tutorials)..............................................................................................................................................23 Manuel de références (Reference Manuals)........................................................................................................23 INTRODUCTION A WINDOWS (95/98/2000).....................................................................................................25 2.1 SYSTEME D'EXPLOITATION...........................................................................................................................25 2.2 ROLES D'UN SYSTEME D'EXPLOITATION......................................................................................................25 2.3 PARCOURS................................................................................................................................................26 Préparez-vous.......................................................................................................................................................26 2.4 WINDOWS.....................................................................................................................................................26 L'écran de Windows. ............................................................................................................................................26 Un écran type de Windows présente les éléments suivants:..............................................................................................26 Démarrer Windows..............................................................................................................................................27 Arrêter Windows...................................................................................................................................................27 Agrandir ou réduire une fenêtre ..........................................................................................................................27 Déplacer ou dimensionner une fenêtre................................................................................................................28 Personnaliser le bureau de Windows..................................................................................................................28 Déplacer et dimensionner la barre des tâches......................................................................................................................28 Personnaliser la barre des tâches ..........................................................................................................................................29 View slide
  • MON PREMIER MANUEL EN INFORMATIQUE PAGE 4 DE 71 Régler la date et l'heure.........................................................................................................................................................30 Modifier l'arrière-plan du bureau..........................................................................................................................................30 Modifier les couleurs de l'écran............................................................................................................................................31 Modifier la résolution de l'écran...........................................................................................................................................32 Modifier le nombre de couleurs de l'écran...........................................................................................................................33 2.5 EXPLORER VOTRE ORDINATEUR ..................................................................................................................34 Ouvrir l'Explorateur Windows avec le bouton droit de la souris.......................................................................35 Ouvrir l’Explorateur Windows avec le menu Démarrer (Start) ........................................................................36 Ouvrir l’Explorateur Windows en double-cliquant sur My Computer..............................................................36 Ouvrir l'Explorateur Windows sur le dossier que vous voulez...........................................................................36 Retrouver vos fichiers...........................................................................................................................................37 Retrouver vos fichiers à partir de leur nom..........................................................................................................................37 Utilisez les dates pour rechercher vos fichiers.....................................................................................................................38 Utiliser des techniques avancées pour rechercher vos fichiers ...........................................................................................39 Supprimer les vieux fichiers.................................................................................................................................39 Récupérer des fichiers dans la corbeille..............................................................................................................40 Récupérer vos fichiers...........................................................................................................................................................40 Vider la corbeille ..................................................................................................................................................41 Utiliser des raccourcis et des icônes....................................................................................................................41 Créer des raccourcis vers des programmes ou des documents..........................................................................41 Créer des raccourcis vers les dossiers que vous utilisez souvent.......................................................................42 Renommer un raccourci.......................................................................................................................................43 Choisir une icône pour un raccourci...................................................................................................................43 Lancer un programme à partir du menu Démarrer (Start)................................................................................44 2.6 EN RESUME...............................................................................................................................................44 INTRODUCTION A MICROSOFT WORD ........................................................................................................45 3.1 DECOUVRIR L’ECRAN DE WORD..................................................................................................................45 Ce que l’écran contient ........................................................................................................................................45 3.2 TAPER ET CREER UN TEXTE .........................................................................................................................46 Taper votre texte au kilomètre .............................................................................................................................47 Repérer le point d’insertion et le symbole de fin de texte...................................................................................47 Déplacer le point d’insertion ...............................................................................................................................47 Exécuter vos premières corrections.....................................................................................................................47 3.3 SELECTIONNER DU TEXTE............................................................................................................................47 Sélectionner en faisant glisser la souris ..............................................................................................................48 Sélectionner à l’aide des touches de raccourci...................................................................................................48 3.4 METTRE EN GRAS ,EN ITALIQUE, SOULIGNER OU SURLIGNER .....................................................................48 Les jeux d’icônes que vous allez utiliser..............................................................................................................48 Deux méthodes pour appliquer un attribut .........................................................................................................49 Mettre en italique (Italic)......................................................................................................................................49 Mettre en gras (Bold)...........................................................................................................................................49 Souligner (Underline)...........................................................................................................................................50 Surligner (Highlight)............................................................................................................................................50 Mélanger les attributs...........................................................................................................................................50 3.5 CHOISIR LA POLICE ET LA TAILLE DES CARACTERES...................................................................................51 Deux méthodes pour appliquer les polices et les tailles.....................................................................................51 Sélectionner une police.........................................................................................................................................51 Choisir une taille...................................................................................................................................................52 INTRODUCTION A MICROSOFT EXCEL........................................................................................................53 4.1 DECOUVRIR L’ECRAN D’EXCEL...................................................................................................................53 Ce que l’écran contient ........................................................................................................................................53 View slide
  • COMPILÉ POUR LE COMPTE DE VISICOM CENTER PAGE 5 DE 71 4.2 DESIGNER UNE CELLULE ..............................................................................................................................54 Comme avec les mots croisés...............................................................................................................................54 Comment désigner une cellule.............................................................................................................................55 4.3 ECRIRE DANS UNE CELLULE.........................................................................................................................55 Valider les entrées ................................................................................................................................................55 La barre de formule en phase de saisie...............................................................................................................56 4.4 CHANGER DE CELLULE.................................................................................................................................56 Se déplacer avec la souris....................................................................................................................................56 Avec les touches fléchées de direction ou les touches spéciales.........................................................................56 4.5 SELECTIONNER UN GROUPE DE CELLULE.....................................................................................................57 Sélectionner avec la souris...................................................................................................................................57 Sélectionner avec le clavier..................................................................................................................................57 4.6 ADDITIONNER DES CELLULES ......................................................................................................................57 Additionner dans la barre d’état..........................................................................................................................58 Additionner dans une cellule................................................................................................................................58 Ce qu’est une formule de calcul...........................................................................................................................59 INTRODUCTION A MICROSOFT POWERPOINT.........................................................................................61 5.1 CREER UN DIAPORAMA ................................................................................................................................61 L’Assistant Sommaire Automatique (AutoContent Wizard)...............................................................................61 Remplir les vues....................................................................................................................................................63 Observer les vues..................................................................................................................................................63 Exécuter le diaporama .........................................................................................................................................64 5.2 LA FENETRE DES PRESENTATIONS................................................................................................................64 Fenêtre des présentations.....................................................................................................................................64 5.3 REALISER UNE PRESENTATION AVEC UN MODELE.......................................................................................65 Réaliser une présentation standard.....................................................................................................................65 Gérer les cadres....................................................................................................................................................66 DES COMMANDES SPECIALES DE DOS.........................................................................................................67 6.1 QUELQUES COMMANDES DE DOS...............................................................................................................67
  • MON PREMIER MANUEL EN INFORMATIQUE PAGE 6 DE 71
  • COMPILÉ POUR LE COMPTE DE VISICOM CENTER PAGE 7 DE 71 Utilisation des ordinateurs Les terminologies et les concepts informatiques de base 1.1 L’Ordinateur : Un outil d’esprit Les ordinateurs ont été appelés “les outils d’esprit” parce qu’ils améliorent notre capacité d’accomplir des travaux qui exigent des activités mentales. Les ordinateurs sont bons à accomplir des activités telles que calculs rapides, tris dans de larges listes, et recherches à travers de vastes bibliothèques d’informations. Les humains peuvent accomplir toutes ces tâches, cependant un ordinateur peut les effectuer avec plus de rapidité et d’exactitude. Notre habilité à utiliser un ordinateur sert de complément à nos capacités mentales et nous rend plus productifs. La clef qui permet de faire une utilisation efficace d’un ordinateur comme un outil est de savoir ce que fait un ordinateur, comment il marche et comment nous pouvons l’utiliser. L’objectif de ce cours d’Introduction à l’Informatique consiste à mettre l’emphase sur ces différents points. La Définition de Von Neumann Qu’est-ce qu’un ordinateur? Si vous regardez la définition de ce mot dans un dictionnaire imprimé avant 1940, vous serez surpris de trouver un ordinateur défini comme étant une personne qui fait des calculs. Il y avait des machines à faire des calculs à cette époque, mais elles étaient appelées des calculateurs (ou calculatrices) et non pas ordinateurs. La définition moderne et l’utilisation du terme “ordinateur” a émergé pendant les années 1940s lorsque le premier appareil électronique informatique a été développé en réponse aux besoins militaires de la Deuxième Guerre Mondiale. En 1945, une équipe d’ingénieurs commença de travailler sur un projet militaire secret de construire un ordinateur électronique automatique de variable discret appelé le : Electronic Discrete Variable Automatic Computer, connu sous l’acronyme EDVAC. (A cette même époque, un autre ordinateur fonctionnel connu sous le nom de : ENIAC a été construit aux Etats-Unis par J. Presper Eckert et John Mauchly. Cet ordinateur a coûté $500,000 et utilisait 18,000 tubes aspirateurs). Les plans de : EDVAC étaient décrits dans un rapport par l’éminent mathématicien John Von Neumann. Le rapport de Von Neumann a été décrit comme “l’écrit le plus influent de l’histoire des Sciences Informatiques.” C’était l’un des premiers documents à définir les composantes spécifiques d’un ordinateur et à décrire leurs fonctions. Dans le rapport, Von Neumann utilisa le terme “système informatique automatique”. Aujourd’hui, l’usage populaire a abandonné cette terminologie au profit de termes plus courts tels “ordinateur” et “système informatique.” Basé sur le concept présenté dans la dissertation de Von Neumann, nous pouvons définir un ordinateur comme étant un appareil qui accepte des entrées, traite des données, enregistre des données et produit des sorties. Regardons de près ces éléments de définition. Chapitre 1
  • MON PREMIER MANUEL EN INFORMATIQUE PAGE 8 DE 71 1.2 Les quatre fonctions principales d'un ordinateur. Un ordinateur accepte des entrées (input) Quels types d’entrées un ordinateur peut utiliser? Les entrées d’un ordinateur sont représentées par quoi que ce soit qu’on entre sous forme de données dans un ordinateur. Les entrées peuvent être fournies par une personne, par l’environnement ou par un autre ordinateur. Une unité d’entrées (input device) rassemble et traduit les entrées sous une forme que l’ordinateur peut comprendre et traiter. Etant utilisateur d’un ordinateur, vous allez probablement utiliser un clavier (keyboard) comme votre principal appareil d’entrées et une souris. Un ordinateur traite des données De quelles manières un ordinateur traite-t-il des données? Données ou Data se réfère aux symboles qui décrivent les gens, les événements, les choses et les idées que l'utilisateur veut entrer dans l'ordinateur. Les ordinateurs manipulent ces données de différentes manières, et nous appelons cette manipulation traitement ou “processing”. Alors, dans le contexte des ordinateurs nous pouvons définir un traitement ou “process” comme étant une série systématique d’actions un ordinateur utilise pour manipuler des données. Un ordinateur traite les données dans une petite unité appelée Central Processor Unit ou CPU. Un ordinateur enregistre des données Pourquoi un ordinateur enregistre-t-il des données? Un ordinateur doit enregistrer les données pour qu’elles puissent être disponibles pour manipulation (traitement). Les endroits ou un ordinateur enregistre les données sont appelé registre, stockage ou storage. La plupart des ordinateurs ont plus d’un endroit pour enregistrer les données. L’endroit où l’ordinateur enregistre les données dépend de la manière dont ces données sont en train d’être utilisées. L’ordinateur sauvegarde les données dans un endroit spécifique lorsque ces données sont en attente de traitement et dans un autre endroit lorsqu’elles ne nécessitent pas un traitement immédiat. La mémoire ou memory est un endroit où sont gardées les données en attente de traitement. Un disque dur, une disquette et un CD sont des endroits où les données peuvent être gardées en permanence Un ordinateur produit des sorties (output) Quels genres de sorties un ordinateur produit-il? Les sorties ou output d’un ordinateur sont les résultats produits par ce dernier. Quelques exemples de sorties incluent les rapports, les documents, la musique, les graphes et les images. Un appareil de sortie affiche, imprime ou transfère les résultats de traitement provenant de la mémoire de l’ordinateur. L'unité principale de sortie que vous allez utiliser est l'écran ou monitor. 1.3 Les Notions de Base d'un Système Informatique Un système informatique comprend un ordinateur, des périphériques et des logiciels. Les pièces ou éléments électriques, électroniques et mécaniques utilisées pour traiter les données sont connues sous le nom de matériels ou hardware. Le matériel informatique proprement dit ne représente pas de par lui-même un outil d’esprit particulièrement utile. Pour être utile, un ordinateur doit avoir un ou des
  • COMPILÉ POUR LE COMPTE DE VISICOM CENTER PAGE 9 DE 71 programmes d’instructions appelés des logiciels (software) ou programmes informatiques (computer program), qui traduit à l’ordinateur comment accomplir une tâche donnée. Les ordinateurs deviennent bien plus efficaces lorsqu’ils sont connectés en réseau à d’autres ordinateurs permettant ainsi aux utilisateurs de partager des informations. Les Logiciels Pourquoi un ordinateur nécessite-t-il un logiciel? Un ordinateur sans logiciel est comme une radiocassette sans cassette ou un CD-player sans CD. Sans logiciel, un ordinateur est juste un petit appareil inutile avec un bloc d’alimentation électrique. Heureusement, les logiciels sont nombreuses et disponibles pour une variété étonnantes de tâches. Si vous entrez dans un magasin où on vend des ordinateurs, vous verrez des étagères pleines de logiciels, incluant des logiciels pour produire des CVs, pour gérer les petites entreprises, pour vous permettre d’étudier pour des examens comme le Graduate Record Examination (GRE), des logiciels pour enseigner l’espagnol, pour vous aider à planifier votre diet, pour composer de la musique et bien d’autres. Les logiciels installent des paramètres sur un ordinateur pour accomplir des tâches particulières et donner des instructions à l’ordinateur sur la façon d’interagir avec l’utilisateur et de traiter les données. Des catalogues sont disponibles pour trouver les logiciels On distingue trois catégories de logiciels: Les logiciels d'exploitation, couramment appelés Système d'exploitation. C'est lui qui, dans un premier temps, se charge de faire fonctionner l'ordinateur. Ensuite il permet à l'ordinateur d'identifier les différents périphériques branchés, et finalement il fait la gestion des logiciels d'application. Le Microsoft DOS (Disk Operating System) peut être considéré comme un Système d'exploitation, de même que le Microsoft WINDOWS, LINUX, UNIX, MacOS sont tous des sytèmes d'exploitation. Les logiciels d'application ou Programmes. Ces logiciels vont permettre à l'utilisateur de se servir de l'ordinateur comme outil de travail. De ce fait, il vous faut quand-même avoir des logiciels d'application sinon vous ne pourrez faire rien d'autre que la configuration des périphériques avec le système d'exploitation. Tout ce que vous utilisez pour accomplir une tâche quelconque sur l'ordinateur peut être considéré comme étant un logiciel d'application: Solitaire, Microsoft Word, Ms-Paint, Calculator, etc. Les logiciels de programmation ou Langage de programmation. Ce sont les logiciels qu'utilisent les programmeurs pour des tâches telles que la conception de logiciels d'application et d'exploitation. Le C++, le JAVA sont des langages de programmation. 1.4 Catégories d’ordinateurs Comment l’utilisation d’un micro-ordinateur diffère de celle d’un mainframe? Traditionnellement, les ordinateurs ont été divisés en quatre catégories, d’après leur technologie, leur fonction, leur taille physique, leur prix et leur performance. Ces catégories, cependant, évoluent avec la technologie. Les lignes qui divisent les différentes catégories d’ordinateurs sont très incertaines et ont tendance à changer pendant qu'émergent continuellement sur le marché des ordinateurs plus puissants.
  • MON PREMIER MANUEL EN INFORMATIQUE PAGE 10 DE 71 Parce que les caractéristiques de chaque ordinateur changent avec l’avancement de la technologie, il est difficile de classifier un ordinateur à moins que vous ayez la dernière expertise technique nécessaire. Ainsi, pour le savoir il vaut souvent mieux de consulter les classifications du fabricant. Les Micro-ordinateurs, aussi connus sous le nom de personal computers ou PC, sont les ordinateurs que vous trouvez typiquement chez les familles et dans les petites entreprises. Un micro- ordinateur ordinairement ne coûte pas plus de 3,000 dollars américains. Le micro-ordinateur que vous utilisez peut fonctionner de manière autonome (stand-alone), ou il peut être connecté à d’autres, vous permettant ainsi de partager des données et des logiciels avec divers utilisateurs. Cependant, même quand votre ordinateur est connecté à d’autres, il va généralement traiter des données pour seulement un utilisateur. Les micro-ordinateurs viennent en plusieurs tailles et formes (desktop, tower, laptop ou Notebook, palmtop, etc.). Un mini-ordinateur est de plus grande capacité qu’un micro-ordinateur et peut faire plus de tâches de traitement pour beaucoup d’utilisateurs. Si vous utilisez un système mini-ordinateur, vous vous servez d’un terminal pour entrer vos requêtes de traitement et afficher les résultats. Un terminal est un appareil comprenant un clavier et un écran utilisés respectivement comme matériel d’entrées (input) et de sorties (output). Quoiqu’un terminal ressemble à un micro-ordinateur parce qu’il a un clavier et un écran, il n’a aucune puissance propre. Un mini-ordinateur peut coûter entre 20,000 et 250,000 dollars américains. Les mini-ordinateurs aident les petites et moyennes entreprises à accomplir des tâches particulières comme la comptabilité ou le payroll. Les mainframes sont des ordinateurs grands, rapides et chers. Ils sont généralement utilisés par les grandes entreprises privées ou gouvernementales pour procurer un stockage, un traitement et une gestion centralisées pour des quantités énormes de données. Comme un mini-ordinateur, un mainframe effectue des tâches de traitement pour de multiples utilisateurs qui font leurs requêtes via un terminal. Cependant, un mainframe généralement sert plus d’utilisateurs qu’un mini-ordinateur. Les superordinateurs sont les plus rapides et les plus chers. Le prix d’un superordinateur peut échelonner de 500,000 à 35 million de dollars américains. A l’origine, les superordinateurs étaient fabriquées pour des tâches de calculs intensifs comme la prédiction du temps, le code-breaking (craquer un mot de passe), ou à la construction de modèles moléculaires; aujourd’hui, ils sont aussi utilisés dans certaines grandes entreprises comme MCI pour loger d’énormes bases de données de la clientèle. 1.5 Les Composantes d’un système ordinateur Un ordinateur complet est constitué d'une unité centrale et de périphériques. Les composants de l'unité centrale fournissent particulièrement les capacités de calcul et de mémorisation. Les périphériques assurent les communications avec le monde extérieur. L’unité Centrale L'unité centrale se trouve dans un boîtier avec quelques périphériques comme le disque dur, le lecteur de disquette et le graveur de CD. Le boîtier (system unit) est la boîte qui contient le bloc d’alimentation électrique, les pièces ou éléments de stockage tels que disque dur, lecteur de disquette, lecteur et/ou
  • COMPILÉ POUR LE COMPTE DE VISICOM CENTER PAGE 11 DE 71 graveur de CD ou DVD et le circuit principal (main circuit) avec le processeur et la mémoire de l’ordinateur. Ces composants fournissent les fonctionnalités de base de l'ordinateur : calculs et mémorisation. Microprocesseur (CPU) Cette grosse puce électronique est conçue pour exécuter le plus rapidement possible les instructions des programmes informatiques. Elle calcule, copie, déplace ou remplace les données en mémoire vive. Le microprocesseur exécute une instruction après l'autre, à une cadence fixée par l'horloge et mesurée en mégahertz ou gigahertz. Cette mesure donne une assez bonne indication de la rapidité de l'ordinateur. • Figure 1. 1 – Microprocesseur (processor, CPU) Ventilateur (cooler, fan) Le microprocesseur doit le plus souvent être refroidi par un dissipateur de chaleur surmonté d'un ventilateur. Parfois tout est fourni avec le microprocesseur. Mais des ventilateurs silencieux, plus chers, sont vendus séparément. Il peut aussi être utile de ventiler les disques durs très rapides. Les autres composants à ventiler (carte graphique rapide, transformateur électrique) sont fournis avec leur ventilateur. • Figure 1. 2 – Ventilateur (Cooler, fan) Mémoire vive (mémoire, RAM) Elle est conçue pour mémoriser les instructions et les données utilisées par le microprocesseur et lui en donner un accès le plus rapide possible. Elle est constituée de puces électroniques, rangées sur une ou plusieurs plaques appelées « barettes ». Elle ne peut mémoriser que lorsque que l'ordinateur est en marche. Son temps d'accès, mesuré en mégahertz ou en nanosecondes, influence un peu la rapidité de l'ordinateur. Sa capacité de mémorisation, mesurée en méga-octets ou giga-octets, limite le nombre de données sur lequel il est possible de travailler.
  • MON PREMIER MANUEL EN INFORMATIQUE PAGE 12 DE 71 • Figure 1. 3 – Mémoire vive (mémoire, RAM) Carte mère (motherboard, mainboard) Le plus grand circuit électronique de l'ordinateur, la carte mère est couverte de connecteurs où brancher les autres composants. Vu l'évolution frénétique de la technologie, il faut vérifier soigneusement la compatibilité de chaque composant avec les connecteurs disponibles. Une carte mère pourvue des technologies les plus récentes rend l'ordinateur un peu plus rapide et moins rapidement obsolète. La carte mère inclu parfois les fonctionnalités des cartes graphique, son, réseau ou modem, rendant inutiles ces cartes supplémentaires. La plupart des fonctions électroniques de la carte mère sont assurées par quelques puces appelées chipset. • Figure 1. 4 – Carte mère (motherboard, mainboard, mb) Carte graphique (graphic card) Elle produit les images envoyées au moniteur. La carte graphique contient une mémoire vive propre dont la taille détermine la finesse des images productibles. Elle contient également un processeur propre dont les performances déterminent les capacités d'animations, notamment des jeux. • Figure 1. 5 – Carte graphique (graphic card) Disque dur (Hard drive, Hard disk, HDD) Un disque dur [hard disk drive (HDD)] peut emmagasiner des milliards de caractères (typiquement 10, 20, 30, 40 milliards). Son utilité est triple. D'abord il mémorise les
  • COMPILÉ POUR LE COMPTE DE VISICOM CENTER PAGE 13 DE 71 programmes et les données, même lorsque l'ordinateur est éteint. Ensuite il permet de mémoriser économiquement beaucoup plus de données que la mémoire vive. Enfin il peut être utilisé par les programmes pour palier à un manque de mémoire vive. Sa rapidité n'est généralement que partiellement décrite par le temps moyen d'accès en millisecondes, la vitesse de rotation en tours par minute et le taux de transfert maximal avec la carte mère en mégahertz ou méga-octets par seconde. La rapidité du disque dur n'influence celle de l'ordinateur que dans la mesure ou le disque est utilisé. Il faut toutefois noter que le disque dur est utilisé intensivement en cas de manque de mémoire vive. Sa capacité de mémorisation se mesure en giga- octets. • Figure 1. 6 – Disque dur (DD, Hard drive, hard disk, HD, HDD) D'autres périphériques comme l'écran et le clavier sont généralement séparés, sauf dans le cas des ordinateurs portables. Les Périphériques Est-il possible d’agrandir ou de modifier un système informatique de base? Oui. Les périphériques sont les équipements qui peuvent être ajoutes à un ordinateur pour améliorer sa fonctionnalité. Les périphériques sont souvent classés suivant le sens de leur communication avec l’unité central de l’ordinateur : Périphériques de sortie Ils émettent des informations vers le monde extérieur. Exemples : écran haut-parleurs imprimante Périphériques d'entrée Ils acquièrent des informations du monde extérieur. Exemples : clavier
  • MON PREMIER MANUEL EN INFORMATIQUE PAGE 14 DE 71 souris lecteur de CD scanner joystick microphone webcam … Périphériques d'entrée-sortie Ils supportent les deux sens de communication. Exemples : lecteur de disquette graveur de CD modem lecteur de carte lecteur de bande magnétique Quelques exemples de périphériques avec les details de leur utilité’ Lecteur/graveur de CD/DVD C’est un élément d'enregistrement de données qui utilise la technologie du laser pou lire ou graver des informations sur un CD. Utile pour transporter les données sur CD/DVD. Au début il était uniquement possible de lire les CD. Ensuite sont apparus les CD enregistrables (CD-R) puis les ré-enregistrables (CD-RW). Le même phénomème se produit avec les DVD, mais avec des standards concurrents (DVD- RW contre DVD+RW). La rapidité de lecture/écriture est mesurée en multiple de la vitesse d'un CD audio de base ou d'un DVD vidéo pour les DVD. Elle n'influence la rapidité de l'ordinateur que dans la mesure où ce composant est utilisé.
  • COMPILÉ POUR LE COMPTE DE VISICOM CENTER PAGE 15 DE 71 • Figure 1. 7 – Lecteur/graveur de CD/DVD Lecteur de disquette (Floppy drive, FDD) C’est un élément de sauvegarde servant à écrire des données sur une disquette. Typiquement, un floppy drive utilise des disquettes de 3½ pouces qui peuvent emmagasiner 1.44 million (1.44 MB) de caractères de données sur une seule disquette. Les disquettes n'ont plus évolué depuis le début des années 1990. • Figure 1. 8 – Lecteur de disquette Boîtier (case) Il contient tous les composants précédemment décrits grâce à des emplacements prévus pour fixer la carte mère et les divers périphériques à disque. Il contient un transformateur électrique et suffisament de câbles pour alimenter une demi-douzaine de périphériques. La place et puissance de l'alimentation limitent le nombre de périphériques utilisables. Il existe diverses formes de boîtier, la plus courante étant la tour. Les boîtiers les plus grands et les plus silencieux sont les plus chers.
  • MON PREMIER MANUEL EN INFORMATIQUE PAGE 16 DE 71 • Figure 1. 9 – Boîtier (case) Clavier (keyboard) C’est l’élément principal d’entrées de données. La disposition des touches diffère, dépendant du pays. • Figure 1. 10 – Clavier (Keyboard) La souris (mouse) C’est un élément d’entrées de données que vous utilisez pour manipuler les objets sur l’écran. • Figure 1. 11 – Souris (cette souris est un souris USB). Le USB est un port de communication avec l’ordinateur. Il est très utilisé de nos jours. Écran (monitor, display, screen) Il existe deux principales technologies d'écran : les écrans à tube cathodique (CRT) et les écrans plats (LCD, TFT). Le prix dépend d'abord de la taille, mesurée en pouces sur la diagonale. Pour les écrans cathodiques, le second critère est la stabilité de l'image. Elle dépend de la fréquence de rafraîchissement maximale, mesurée en hertz pour la fréquence verticale (nombre d'images affichées par seconde) et en kilohertz pour la fréquence horizontale (nombre de lignes affichées par seconde). Parfois le nombre de pixels
  • COMPILÉ POUR LE COMPTE DE VISICOM CENTER PAGE 17 DE 71 affichables par seconde est donné au lieu de la fréquence horizontale (l'un se déduit de l'autre), ce qui donne un renseignement plus pratique. Une fréquence verticale supérieure à 85 Hz est imperceptible, donc inutile. Pour les deux types d'écran, la qualité de l'image dépend encore de la finesse des pixels en millimètres, du contraste et de la luminosité. • Figure 1. 12 – Écran (monitor, Screen) Carte réseau (network Interface card) Cette carte très courante permet de connecter des ordinateurs entre eux. Cette fonctionnalité est très bon marché et se trouve souvent intégrée à la carte mère. Le débit de transfert est donné en mégabits ou gigabits par seconde. • Figure 1. 13 – Carte réseau (NIC) Imprimante (Printer) Les méthodes d'impression par laser et par jet d'encre se concurrencent. L'impression laser est généralement utilisée pour le noir-blanc et le jet d'encre pour la couleur. Le laser donne une impression plus nette et le jet d'encre plus colorée. La précision d'impression est donnée en points par pouce. La vitesse d'impression, donnée en pages par minute, influence fortement le prix de l'imprimante.
  • MON PREMIER MANUEL EN INFORMATIQUE PAGE 18 DE 71 • Figure 1. 14 – Imprimante (Printer) Modem (Modulator-Demodulator) Conçu pour se connecter à d'autres ordinateurs par la ligne téléphonique. Les modems analogiques utilisent une ligne téléphonique normale. Les modems digitaux (ISDN) utilisent une ligne téléphonique numérique. Les modems ADSL (en variante analogique ou numérique) permettent un accès haut débit. Il existe des modèles externes, comme celui-ci, des cartes à brancher à la carte mère voire des cartes mère intégrant cette fonctionnalité. Le débit de transfert est donné en kilobits par seconde. • Figure 1. 15 – Modem. Ceci est un modem externe c’est-à-dire qui ne peut être inclus dans le boîtier. Autres périphériques (carte son, carte SCSI, carte USB, Zipdrive, …) Il existe une multitude de cartes pour des besoins particuliers. Ces cartes se branchent dans les connecteurs de la carte mère. Elles servent souvent à ajouter des fonctions, par exemple pour connecter des périphériques non supportés par la carte mère. Elles sont également utiles pour améliorer une fonctionnalité intégrée à la carte mère. Par exemple une carte son, graphique ou réseau séparée pourra être plus performante que ce qui est proposé par défaut par la carte mère.
  • COMPILÉ POUR LE COMPTE DE VISICOM CENTER PAGE 19 DE 71 • Figure1. 16 – Carte SCSI. D’autres cartes similaires à celle-ci servent à pratiquement tous les types de communication avec la carte mère. Ce lecteur de disques Iomega ZIP qui se connecte à la carte SCSI précédemment présentée. On peut également y connecter des appareils photographiques, scanners, lecteurs de cartes mémoire, caméras, micros... • Figure 1. 17 – Lecteur Zip (Zip drive) Notions importantes Mémoire La RAM (Random Access Memory) est la mémoire vive de l'ordinateur. Elle est temporaire ou volatile parce qu'elle ne fonctionne uniquement que lorsque la machine est allumée. C'est la raison pour laquelle on recommande toujours de sauvegarder son travail de temps en temps car une coupure brusque du courant peut provoquer la perte de toutes les données. La ROM (Read Only Memory) est la mémoire morte. Elle est permanente parce qu'elle est toujours active, même quand l'ordinateur est éteint. Une petite pile à l'intérieur du boîtier assure une alimentation en permanence de la ROM. Par exemple, c'est grâce à la ROM que l’on puisse retrouver les informations concernant l’heure, la région de fuseau horaire, le type de disque dur qui a été configuré sur la machine et bien d’autres informations sur le paramétrage initial des périphériques de l’ordinateur. Port Serial Port (Port serial) – C’est un port de communications pour les PC qui peut transférer 1 bit d’information à la fois. Autrefois les caméras numériques étaient connectées à un ordinateur via ce port pour y transférer des images. Les modems peuvent aussi être connectés via ces ports.
  • MON PREMIER MANUEL EN INFORMATIQUE PAGE 20 DE 71 Parallel Port (Port parallèle) – c’est une interface d’un ordinateur qui supporte la transmission de multiples bits simultanément. Il est presqu’exclusivement utilisé pour connecter une imprimante. Sur les ordinateurs IBM ou compatibles, le port parallèle utilise un connector de 25 pins (bornes). SCSI Port: Small Computer System Interface – C’est un port plus rapide que le port parallèle ou serial mais plus difficile à configurer et souvent plus lent que le nouveau port USB. On peut connecter entre 7 à 15 périphériques sur un port SCSI selon la largeur de ses bus. On retrouve les nouvelles générations de ports SCSI pouvant aller jusqu’à 80 mégaoctets par seconde (Ultra SCSI-2) ou jusqu’à 160 mégaoctects par seconde (SCSI-3). USB:Universal Serial Bus – C’est un port standard qui permet de connecter des périphériques (tels que cameras numériques ou digital cameras, scanneurs, clavier, souris, imprimante, USB drive ou FlashDrive, etc.) à un ordinateur. Le USB standard support des transferts de données à une vitesse de 12 Mbps, ce qui représente une nette amélioration sur le port serial standard qu’il commence à remplacer. Un port USB peut être utilisé pour connecter jusqu’`a 127 périphériques. Graduellement, il remplace aussi le port SCSI. Unités de mesure Bit, octet et byte Ce sont des mesures de quantité d'information. Un bit est l'information binaire la plus simple, qui ne peut avoir que deux valeurs, 0 ou 1. Un octet (byte en anglais) est composé de huit bits. On abrège bit par b, octet par o et byte par B. quantité abrégé exemple 3 bits 3 b 101 1 octet = 1 byte = 8 bits 1 o = 1 B = 8 b 10001001 4 octets = 4 bytes = 32 bits 4 o = 4 B = 32 b 11111111 00000000 11111111 00000000 Un octet suffit à représenter un caractère. Un texte de 1000 caractères - environ une page A4 - occupe donc 1000 octets. Un ordinateur moderne peut mémoriser des milliards d'octets. Hertz Le hertz mesure la fréquence, en cycles par seconde. Ainsi, si votre cœur bat un coup par seconde, alors il bat à une fréquence de 1 hertz, 2 coups par seconde font 2 hertz et ainsi de suite.
  • COMPILÉ POUR LE COMPTE DE VISICOM CENTER PAGE 21 DE 71 Dans le cas d'un ordinateur, les coups sont des impulsions électriques déclanchant des opérations. Dans un ordinateur moderne, les impulsions se comptent en milliards par seconde, soit des milliards de hertz. Méga, giga, kilo, milli, micro, nano... Ce sont des préfixes. Méga signifie million. Ainsi, un mégahertz est un million de hertz. On utilise certains de ces préfixes dans la vie courante, par exemple un kilomètre pour mille mètres ou un millimètre pour un millième de mètre. préfixe abrégé signification exemple nano n milliardième 1 nm = 0,001µm = 0,000000001 m micro µ millionième 1 µs = 0,001 ms = 0,000001 s milli m millième 1 ms = 0,001 s kilo k mille 1 km = 1000 m méga M million 1 Mb = 1000 kb = 1000000 b giga G milliard 1 GHz = 1000 MHz = 1000000000 Hz téra T billion 1 To = 1000 Go = 1000000000000 o Les mesures informatiques les plus courantes sont le mégahertz (MHz), le gigahertz (GHz), le méga-octet ou mégabyte (Mo ou MB), le giga-octet ou gigabyte (Go ou GB), le kilobit par seconde (Kb/s ou Kbps) et la milliseconde (ms). À noter que pour mesurer la capacité des mémoires électroniques, on utilise la convention suivante : 1024 o = 1 Ko, 1024 Ko = 1 Mo, 1024 Mo = 1 Go... En effet, le processus de fabrication donne des quantités qui sont des puissances de 2, or 1 Ko = 210 o, 1 Mo = 220 o, 1 Go = 230 o. Enfin l'abus de langage quand on parle de « mégas » ou « gigas » signifie en fait méga-octets ou giga-octets. C'est le même type d'abus qu'on fait en parlant de « 3 kilos de sucre » au lieu de « 3 kilogrammes de sucre ». Compatibilité entre les micro-ordinateurs. Tous les ordinateurs, peuvent-ils utiliser les mêmes logiciels? Des centaines de compagnies fabriquent des micro-ordinateurs, mais il n’y a que quelques plates- formes différentes. Aujourd’hui il y a en deux principales populairement appelées les PCs et les Macs. Les PCs sont basés sur la technologie des premiers micro-ordinateurs de IBM en 1981 et sont fabriqués par des compagnies telles que IBM, Compaq, Acer, Dell, Gateway et des centaines d’autres. Les Macs sont basés sur l’ordinateur Macintosh, fabriqué par Apple Computer, Inc.
  • MON PREMIER MANUEL EN INFORMATIQUE PAGE 22 DE 71 80% des micro-ordinateurs aujourd’hui sont des PCs, ce qui explique pourquoi nous avons fait le choix comme bien d’autres institutions de mettre l’emphase sur les PCs. Les ordinateurs qui opèrent essentiellement de la même manière sont dits être compatibles. Cela signifie en effet que ces ordinateurs peuvent partager les mêmes logiciels et périphériques. Le partage entre des plates-formes différentes n’est pas à présent impossible mais inconvénient. Réseau Informatique Qu’y a-t-il de différent en utilisant un réseau? Un réseau informatique est une collection d’ordinateurs et d’autres appareils interconnectés pour partager des données, des matériels et des logiciels. Les usagers d’un réseau peuvent s’envoyer des messages et accéder aux données se trouvant sur un appareil d'enregistrement centralisé. La notion de code et de mode passe devient nécessaire dans un environnement réseau. Interface d’utilisation Pour utiliser un ordinateur comme un outil d’esprit, vous devez communiquer avec lui ce qui implique donc donner des instructions à l’ordinateur sur les tâches effectuer et vous devez avec exactitude pouvoir interpréter les résultats fournis par ce dernier. Le moyen par lequel les humains communiquent avec les ordinateurs s’appelle une interface d’utilisation. Interagir avec l’ordinateur Par le moyen de matériels ou de logiciels? C’est une combinaison de logiciels et de matériels. Une interface est supposée être intuitive, c’est-à-dire facile à utiliser. Il existe beaucoup d’interfaces d’utilisation différentes dans le domaine de l’informatique 1) Prompts: un prompt est un message que l’ordinateur affiche demandant une entrée de l’usager. En réponse à un prompt de l’ordinateur, vous entrez les informations requises à côté d'une ligne de commandes ou vous suivez les instructions. Ex.: "Entrez votre Nom:", "A:>", etc. 2) Wizards: une séquence d’affichage qui vous dirige à travers des étapes multiples d’un logiciel telles que la création de graphes, une liste de contacts, etc. 3) Commandes: une commande est une instruction vous entrez pour demander à l’ordinateur d’effectuer une tâche. Les instructions sont données de cette façon aux anciens ordinateurs, souvent aux mini-ordinateurs et aux mainframes 4) Menus et Boîtes de Dialogue: Les menus ont été développés pour répondre aux difficultés que beaucoup de gens expérimentaient lorsqu’ils essayaient de mémoriser les commandes et les syntaxes y relatives. Un menu affiche une liste de commandes ou d’options. Les boîtes de dialogues sont un moyen utilisé pour contrôler la taille des menus. 5) Objets Graphiques: ce sont de petites images sur l’écran que vous pouvez manipuler avec la souris ou d’autres matériels d’entrées. Chaque objet graphique représente une tâche informatique, une commande ou un objet réel.
  • COMPILÉ POUR LE COMPTE DE VISICOM CENTER PAGE 23 DE 71 6) Pointing devices: Ce sont de petits appareils comme une souris, un appareil de commande à boule roulante (TrackBall) ou un photostyle (lightpen) qui vous aident à manipuler des objets et à sélectionner des options du menu. La souris était développée par Douglas Engel Bart au début des années 1970s pour procurer une méthode d’entrées plus efficace que le clavier. 7) Clavier: Le clavier, comme nous l’avons dit auparavant, est l’appareil qu’utilise principalement tout utilisateur d’ordinateur. Il vous permet d’entrées des données sur l’ordinateur. 8) Ecran: Un écran est une unité de sorties nécessaire pour tout usager informatique. Pendant que l’utilisateur manipule le clavier et la souris pour communiquer avec l’ordinateur, celui-ci manipule l’écran pour communiquer avec l’usager. 1.6 Aide, tutoriels, et manuels de référence Aucune classe ne peut vous enseigner tout ce que vous avez besoin de savoir sur l’utilisation des ordinateurs ou tout à propos d’un ensemble de logiciels. Ainsi vous ne devez pas être frustré si vous ne comprenez pas comment quelque chose fonctionne sur votre ordinateur. L’une des meilleures aptitudes que vous pouvez développer comme un usager informatique est l’habileté de trouver comment accomplir de nouvelles tâches sur l’ordinateur. Mais n’espérez pas de les trouver avec un brin d’inspiration. Habituellement, vous devez obtenir des informations additionnelles. Regardons certaines des ressources vous pouvez utiliser pour apprendre. Aide en temps réel (online Help) La plupart du temps cette aide fait partie du menu des logiciels Tutoriels (Tutorials) Une initiation est une expérience d’apprentissage guidée, étape par étape. Cet apprentissage est habituellement destiné à une fonction spécifique du logiciel. Manuel de références (Reference Manuals) Ce sont les livres ou les ressources en temps qui décrivent chaque fonction d’une unité matérielle (hardware) ou d’un logiciel. Ils peuvent aussi inclure des exemples sur la manière d’utiliser ces fonctions. Autres sources d’information comprennent l’Internet en particulier et les cassettes audio ou vidéo sur la manière d’utiliser un produit donné.
  • MON PREMIER MANUEL EN INFORMATIQUE PAGE 24 DE 71
  • COMPILÉ POUR LE COMPTE DE VISICOM CENTER PAGE 25 DE 71 Introduction à Windows (95/98/2000) Faire connaissance avec le Windows 2.1 Système d'exploitation Le système d'exploitation (OS pour Operating System) fixe les règles qui permettent au matériel et aux applications de fonctionner ensemble. Les deux principaux systèmes d'exploitation utilisés sur les micro-ordinateurs ou PCs sont: DOS (Disk Operating System) qui est un OS (SED utilisé en France) orienté texte, c'est à dire qu'il faut taper toutes les commandes qu'on veut passer à l'ordinateur. Ce système tend à disparaître pour être remplacé par Windows Windows qui est à interface graphique ou GUI (Graphical User Interface) . Comme son nom l'indique il utilise des graphiques pour symboliser les tâches à accomplir. Il suffit d’en sélectionner la bonne. 2.2 Rôles d'un Système d'exploitation La gestion : Il assure la gestion des périphériques à travers les pilotes (drivers) et aussi la gestion des applications. Les pilotes sont de petits programmes que les fabricants de périphériques livrent avec leurs produits afin que ceux-ci puissent être reconnus par le système d’exploitation. Ils viennent généralement sur une disquette ou un cd-rom. Le nettoyage : Il peut vous débarrasser des données que vous n'utilisez plus grâce à la commande DEL ou ERASE en DOS et avec la corbeille (Recycle Bin) sous Windows. La classification : Lors de son enregistrement sur disque, un document peut être divisé en plusieurs morceaux. On dit alors qu'on a un fichier segmenté. Lorsqu'on retrouve beaucoup de fichiers segmentés sur un disque, l'accès aux données est ralentit car la tête de lecture doit constamment sauter d'un coin à l'autre. Vous pouvez demander à votre OS ou SED de refaire la classification de vos données. Ce processus est la défragmentation du disque. Chapitre 2
  • MON PREMIER MANUEL EN INFORMATIQUE PAGE 26 DE 71 Contrôle et sécurité: Il est possible de limiter l'accès aux données grâce à un mot de passe. Vous pouvez cacher certains types de fichiers. 2.3 PARCOURS Apprendre à explorer votre ordinateur Utiliser les raccourcis et les icônes Lancer des programmes avec le menu Démarrer Préparez-vous L'important à faire pour préparer cette leçon est de vous asseoir devant votre PC et de vérifier qu'il est bien en marche et que Windows 95/98/2000 est lancé. Pour imprimer les rubriques d'aide, vous devez aussi avoir installé une imprimante sur votre ordinateur et l’avoir mise sous tension. Enfin, vous avez besoin d'une disquette formatée avec assez d'espace disponible pour quelques petits fichiers. Quand vous aurez terminé les exercices, vous aurez appris à exécuter les tâches suivantes: ouvrir l’Explorateur Windows (Windows Explorer) par trois méthodes différentes, localiser vos fichiers (files) et supprimer ceux dont vous n'avez plus besoin, créer des raccourcis (Shortcuts), attribuer une icône à un raccourci, lancer un programme avec le menu Démarrer (Start Menu), utiliser la liste de documents du menu Démarrer, utiliser les info-bulles, utiliser la fenêtre d'aide (Help Window), et enfin imprimer (Print). 2.4 Windows. L'écran de Windows. L'écran de Windows fait appel à des icônes pour illustrer les outils, les documents et les objets mis à votre disposition. Chaque icône permet l'accès à l'une de ces possibilités. Leur nombre dépend de la configuration du matériel. Une icône est une petite image qui peut représenter un programme, un document, un dossier ou un périphérique comme l'imprimante. Un écran type de Windows présente les éléments suivants: Fenêtre: Rectangle dans lequel est présentée l'information. Toute fenêtre peut être déplacée et dimensionnée. Bureau: Arrière-plan de l'écran. Barre de titre: Barre affichant le nom de la fenêtre ouverte. La couleur de la barre de titre de la fenêtre en cours d'utilisation diffère de celle des autres fenêtres ouvertes.
  • COMPILÉ POUR LE COMPTE DE VISICOM CENTER PAGE 27 DE 71 Bouton de démarrage (Start): Bouton permettant d'accéder aux programmes, aux fichiers, à l'aide et aux paramètres de votre ordinateur. Barre des tâches: Barre affichant un bouton pour chaque fenêtre ouverte. Vous pouvez ainsi passer d'une fenêtre à l'autre. Barre des menus: Barre fournissant un accès à la liste des commandes disponibles dans une fenêtre. Barre d'outils: Barre contenant des boutons d'accès rapide aux commandes des menus. Démarrer Windows On démarre Windows dès qu'on allume l'ordinateur. Si votre ordinateur n'a pas été arrêté correctement lors de sa dernière utilisation, Windows lance automatiquement ScanDisk pour contrôler vos fichiers. Si une boite de dialogue apparaît après avoir allumé l'ordinateur vous aurez probablement à entrer un mot de passe. Si le même ordinateur est utilisé par plusieurs personnes, le mot de passe permet à chacune d'entre elles d'avoir un environnement de travail particulier. Le mot de passe se révèle également utile pour une identification dans un réseau. Arrêter Windows. Il est conseillé de toujours arrêter Windows avant d'éteindre l'ordinateur. Vous risquez de perdre des données si vous arrêtez l'ordinateur avant que Windows n'indique que vous pouvez le faire. Un arrêt correctement effectué permet à Windows de sauvegarder et de fermer vos documents, de fermer les programmes, de se déconnecter de réseau. Pour le faire : Cliquer sur le bouton START, cliquer sur SHUT DOWN, choisissez l’option SHUT DOWN et enfin cliquer sur OK. Comme vous l’avez pu remarqué, plusieurs options se présentent dans sur la fenêtre SHUT DOWN Windows. Dépendant de l’ordinateur, d’autres options comme Restart, Stand by, Restart in MS-DOS Mode sont disponibles. Le Restart est utile lorsque l'ordinateur fonctionne de manière anormale ou lorsqu'un programme s'est brusquement interrompu. Agrandir ou réduire une fenêtre La fenêtre peut être agrandie pour que vous puissiez voir la totalité de vos données, ou réduite pendant que vous vous consacrez à une tâche différente. Les boutons qui permettent d'agrandir ou de réduire une fenêtre se trouvent dans le coin droit de la barre de titre. Une autre manière d'agrandir une fenêtre consiste à effectuer un double clic sur la barre de titre d'une fenêtre. Lorsqu'une fenêtre est agrandie, elle occupe la totalité de l'écran. Lorsqu'elle est réduite la fenêtre se matérialise par un bouton dans la barre des tâches, Pour agrandir la fenêtre il suffit de cliquer ce bouton.
  • MON PREMIER MANUEL EN INFORMATIQUE PAGE 28 DE 71 Déplacer ou dimensionner une fenêtre. Pour déplacer une fenêtre il suffit de placer le pointeur de la souris sur une zone libre de la barre de titre de la fenêtre que vous voulez déplacer, faire un "glisser-déplacer" du pointeur jusqu'au nouvel emplacement de la fenêtre. Pour dimensionner une fenêtre il suffit de placer le curseur de la souris sur un des côtés de la fenêtre que l'on veut dimensionner (le curseur change de forme), et de faire glisser le pointeur jusqu'à ce que le contour de la fenêtre corresponde à la taille recherchée. Par contre 1) Il est impossible de déplacer ou de dimensionner une fenêtre qui a été agrandie à son maximum. 2) Certains programmes, comme la Calculatrice, présentent une fenêtre qui ne peut être dimensionnée. Personnaliser le bureau de Windows. Déplacer et dimensionner la barre des tâches Vous pouvez déplacer la barre des tâches et modifier ses dimensions pour l'adapter à vos préférences et la rendre plus simple d'emploi. C'est à partir de cette barre que sont effectuées la plupart des tâches concernant Windows. Outre le bouton Démarrer, la barre des tâches affiche un bouton pour toute fenêtre ouverte à l'écran, ainsi que l'heure courante. Windows place automatiquement la barre des tâches en bas de l'écran, mais vous pouvez la faire glisser vers un emplacement différent. Vous pouvez modifier les dimensions de la barre des tâches. Elargie, elle affiche plus commodément les informations concernant les fenêtres ouvertes. Déplacer la barre des tâches 1) Placer le pointeur de la souris sur une zone vide de la barre des tâches. 2) Faire glisser la barre des tâches en haut, en bas, à gauche ou à droite de l'écran. Dimensionner la barre des tâches 3) Placer le pointeur de la souris sur le bord de la barre des tâches. 4) Faire glisser le pointeur jusqu'à ce que la taille de la barre des tâches vous convienne. La barre des tâches apparaît alors avec sa nouvelle taille. Lorsque le nombre des fenêtres ouvertes est trop important pour que les boutons correspondants puissent tenir tous sur la barre des tâches, deux petites flèches.
  • COMPILÉ POUR LE COMPTE DE VISICOM CENTER PAGE 29 DE 71 s'affichent à droite des boutons de la barre des tâches. Il suffit de cliquer les flèches pour afficher les boutons qui ne sont pas visibles sur la barre des tâches. Les boutons de certains programmes en cours d'exécution peuvent ne pas figurer sur la barre de tâches. Note Les boutons de la barre des tâches ne peuvent pas être dimensionnés. Pour supprimer un bouton de la barre des tâches, vous devez fermer l'application représentée par ce bouton. Personnaliser la barre des tâches Vous pouvez modifier la barre des tâches pour l'adapter à vos besoins et la rendre plus simple d'emploi. Dans les anciennes applications, il arrive que la barre des tâches occupe une portion importante de l'écran. Mais vous avez toujours la possibilité de désactiver l'option Always on top pour libérer la totalité de l'écran. Vous pouvez masquer la barre des tâches lorsqu'elle n'est pas utile. Il suffit pour cela d'activer l'option Auto-Hide automatiquement. En masquant la barre des tâches, vous disposez d'un espace de travail plus important sur votre bureau. Pour afficher de nouveau la barre des tâches, placez le pointeur sur le bord inférieur de l’écran. L'option, Show small icons in Start menu, réduit la taille du menu Démarrer, qui occupe alors moins d'espace lorsqu'il est affiché. L'option, Show Clock, affiche ou supprime l'affichage de l'horloge dans la barre des tâches. Comment faire ? 5) Effectuer un clic droit sur une zone vide de la barre des tâches. Un menu apparaît. 6) Cliquer sur Propriétés (Properties). La boîte de dialogue Propriétés de la barre des tâches s'affiche. 7) Cliquer sur l'onglet Taskbar options 8) Cocher Always on top laisse la barre des tâches toujours visible même lorsqu'une fenêtre occupe la totalité de l'écran. 9) Cocher Auto-hide pour masquer la barre des tâches lorsqu'elle n'est pas utile. 10) Cocher Show small icons in Start menu pour réduire la taille du menu Start 11) Cocher l’option Show Clock pour affiche une horloge à droite de la barre des tâches. 12) Cliquer sur OK pour valider vos modifications.
  • MON PREMIER MANUEL EN INFORMATIQUE PAGE 30 DE 71 Régler la date et l'heure Vous pouvez régler la date et l'heure de votre ordinateur. Il est important d'avoir un calendrier à jour et une horloge à l'heure car Windows utilise ces informations pour indiquer quand des documents ont été créés et modifiés. Vous retrouverez donc plus facilement vos fichiers si la date et l'heure de votre ordinateur sont correctes. Votre ordinateur conserve la date et l'heure même lorsqu'il est hors tension. Par ailleurs, Windows met automatiquement à jour l'horloge de votre système lors du passage à l'heure d'été et à l'heure d'hiver. Lorsque vous allumez l'ordinateur après un changement d'heure, Windows vous informe de la mise à jour de la date et de l'heure. Les anciens programmes pourraient avoir des difficultés à prolonger les calculs de date sur le siècle prochain. Mais Windows est conçu pour travailler avec les dates en l'an 2000. Vous pouvez tester cette fonction en réglant l'horloge de votre ordinateur sur 31 décembre, 1999 et 23:59. L'heure courante est affichée à droite de la barre des tâches. Pour afficher la date courante, placez le pointeur de la souris sur l’heure, la date apparaît peu après. Double-cliquez sur cette zone pour modifier la date ou l'heure. La boîte de dialogue Propriétés de Date/Time s’affiche. DATE affiche le jour, le mois et l’année. Pour modifier le mois, cliquez dans le champ où le mois est affiché. Sélectionnez le mois correct. Pour modifier l'année, cliquez sur les flèches pour sélectionner la correcte année. Les jours correspondent automatiquement au mois et à l'année sélectionnés. La date courante est en surbrillance. Pour modifier le jour, sélectionnez le jour correct. TIME affiche l'heure courante. Pour modifier l'heure, double-cliquez sur la partie de l'heure à modifier. Puis tapez les valeurs exactes. Cliquez sur l'onglet TIME ZONE. Cette zone affiche le fuseau horaire dans lequel vous vous trouvez. Windows met automatiquement à jour l'horloge de votre système lors du passage à l'heure d'été et à l'heure d'hiver. Cliquez sur cette option pour la désactiver. Cliquez sur OK pour valider vos modifications. Modifier l'arrière-plan du bureau De même qu'il vous arrive d'accrocher des posters à vos murs ou de placer des photos sur votre bureau, vous pouvez personnaliser le bureau de Windows et créer un environnement de travail agréable. Vous pouvez décorer votre bureau avec des motifs : c'est un dessin constitué de points qui alternent le noir et la couleur de fond du bureau. Vous pouvez également utiliser du papier peint pour personnaliser votre bureau. Le papier peint est une image que vous pouvez afficher sur votre bureau, soit à l'aide d'une grande image placée au centre de l'écran, soit en répétant la même image pour couvrir l'écran. Windows fournit des modèles de motif et de papier peint. En cherchant sur Internet, vous trouverez des sites proposant gratuitement des images de papier peint. La création d'images de papier peint personnalisées est également possible avec un scanner. Paint, ou un autre programme de dessin qui enregistre les images sous le format bmp, vous permettent de créer ou modifier des images de papier peint. Certaines ressources de l'ordinateur sont prévues pour
  • COMPILÉ POUR LE COMPTE DE VISICOM CENTER PAGE 31 DE 71 conserver en mémoire les informations relatives au papier peint. Utiliser des images de papier peint sur des systèmes dont la mémoire vive (RAM) est inférieure à 16 Mo risque de réduire la vitesse d'exécution de l'ordinateur et sa capacité à basculer d'une application à l'autre. Comment faire ? 13) Effectuez un clic droit sur une zone vide du bureau. Un menu apparaît. 14) Cliquez sur Propriétés. La boîte de dialogue Display Properties apparaît. 15) Cliquez sur l'onglet Background. 16) Pour sélectionner un papier peint, cliquez sur le papier peint dans la liste Background. 17) Si vous avez sélectionné un papier peint, choisissez la façon dont vous souhaitez l'afficher dans Display. Tile (mosaïque) duplique des petites images du papier peint jusqu'à ce que celles-ci recouvrent la totalité de l'écran. 18) Center (Centré) place une image de papier peint au centre de l'écran. 19) Dans Preview vous avez un aperçu de l'aspect de votre écran. 20) Pour sélectionner un motif, cliquez sur le bouton Pattern. Une boite de dialogue apparaît. Choisir un motif dans la liste Pattern. Une fenêtre affiche un aperçu du motif choisi. 21) Cliquez sur OK. L'écran a changé d'aspect. Pour supprimer un papier peint ou un motif de l'écran, recommencez les étapes 1 à 8 en sélectionnant (None) dans les listes de motifs de papier peint. Modifier les couleurs de l'écran Vous pouvez modifier l'écran Windows de façon à créer un environnement de travail personnalisé. Ainsi vous égayez votre écran et améliorez sa lisibilité. Windows propose plusieurs modèles. Un modèle présente un aspect d'écran comprenant des couleurs, des tailles et des styles de texte. Les modèles à contraste élevé sont destinés à des personnes souffrant de déficiences visuelles. Les modèles ayant un très grand nombre de couleurs sont prévus pour des ordinateurs affichant plus de 256 couleurs. Les modèles VGA sont prévus pour être utilisés sur des ordinateurs limités à 16 couleurs. Avec un seul modèle, vous avez la possibilité de réaliser plusieurs variantes. Il est possible de modifier la police, la couleur et la taille de chaque élément pour créer votre propre modèle. Que faire ? 22) Effectuez un clic droit sur une zone vide du bureau. Un menu apparaît.
  • MON PREMIER MANUEL EN INFORMATIQUE PAGE 32 DE 71 23) Cliquez sur Propriétés. 24) La boite de dialogue Display Properties apparaît. 25) Cliquez sur l’onglet Appearence. 26) Cliquez sur Scheme pour afficher la liste des modèles disponibles. 27) Choisissez le modèle que vous voulez utiliser. La fenêtre montre l'apparence du bureau avec les nouveaux paramètres. 28) Pour modifier l'aspect d'un seul élément, cliquez sur Item. 29) Cliquez sur l'élément à modifier. Vous pouvez également. Sélectionner un élément en le cliquant dans la zone de l'aperçu 30) Pour modifier la couleur de l'élément, cliquez sur Color pour afficher une liste de couleurs. 31) Choisissez la couleur voulue. Vous pouvez aussi modifier la police et la taille de police de certains éléments dans Size. 32) Recommencez les étapes 6 à 9 pour chaque élément à modifier. 33) Cliquez sur OK pour valider vos modifications. Modifier la résolution de l'écran Vous pouvez modifier la résolution de l'écran pour ajuster la taille des objets affichés sur votre écran. La résolution est le nombre de pixels affichés à l'écran dans le sens horizontal et dans le sens vertical. Un pixel est le plus petit élément affiché à l'écran. La résolution par défaut de l'écran est de 640 x 480 points, mais la plupart des moniteurs peuvent afficher jusqu'à 1024 x 780 points. Les basses résolutions affichent de très grandes images de sorte que les informations sont plus facilement lisibles. Certains jeux sont conçus pour fonctionner sur des écrans dotés d'une résolution spécifique. Pour que le jeu occupe la totalité de l'écran, il est par conséquent préférable d'utiliser une basse résolution. Les hautes résolutions réduisent la taille des objets, de sorte que votre écran contient plus d'informations. Une telle résolution permet de visualiser une plus grande partie d'un document de traitement de texte ou davantage de cellules dans un tableur, sans avoir à recourir aux barres de défilement. Vous pouvez également afficher deux documents l'un à côté de l'autre et visionner leur contenu. Dans un programme de dessin, une haute résolution permet de voir davantage de détails sans qu'il soit nécessaire d'effectuer un zoom avant et arrière. Que Faire ? 34) Effectuez un clic droit sur une zone vide du bureau. Un menu apparaît. 35) Cliquez sur Propriétés. La boite de dialogue Display Properties apparaît.
  • COMPILÉ POUR LE COMPTE DE VISICOM CENTER PAGE 33 DE 71 36) Cliquez sur l'onglet Settings. 37) Faites glisser le curseur dans Screen area pour choisir la résolution souhaitée. L’aperçu (Preview) montre l'aspect de l'écran avec la nouvelle résolution. 38) Cliquez sur OK pour valider vos modifications. 39) La boîte de dialogue Display Properties apparaît. Windows va maintenant redimensionner votre bureau. Certaines modifications nécessitent parfois que vous redémarriez votre ordinateur. Lorsque vous y serez invité, cliquez sur Yes . 40) Cliquez sur OK pour poursuivre la procédure. Windows modifie la taille des objets affichés à l'écran. Une boite de dialogue apparaît, demandant si vous voulez conserver la nouvelle résolution. Cliquez sur Yes pour confirmer. Modifier le nombre de couleurs de l'écran Vous pouvez augmenter le nombre de couleurs que votre moniteur peut afficher. Vous améliorez ainsi la qualité des images mais également l'aspect général de l'écran. Windows fournit différentes palettes de couleurs. Le mode 16 couleurs affiche les objets avec une faible résolution. Le mode 256 couleurs convient à la plupart des applications, qu'elles soient à usage personnel, professionnel ou qu'elles soient consacrées aux jeux. Les couleurs 16 bits sont idéales pour la vidéo et la PAO. Le mode couleurs vraies (True Color) (24 bits) est idéal pour les programmes de dessin à haute définition et les retouches de photos. Avec 256 couleurs ou plus, vous pourrez utiliser quelques fonctions sophistiquées offertes par Windows, à savoir les pointeurs 3D, les curseurs animés et le lissage des polices. Certains programmes multimédia fonctionnent mieux sur des ordinateurs affichant au moins 256 couleurs. Le nombre maximal de couleurs qu'il est possible d'afficher est fonction de la quantité de mémoire disponible sur votre carte vidéo. Si vous disposez d'une petite carte vidéo, vous devez par conséquent utiliser moins de couleurs. Que Faire ? 41) Effectuez un clic droit sur un espace vide du bureau. Un menu apparaît. 42) Cliquez sur Propriétés. La boîte de dialogue Display Properties apparaît. 43) Cliquez sur l'onglet Settings 44) Cliquez sur Colors pour afficher la liste des palettes de couleurs disponibles. 45) Choisissez la palette de couleurs que vous voulez utiliser. 46) Cliquez sur OK pour valider vos modifications. Une boite de dialogue Avertissement de compatibilité apparaît suivant le type d'ordinateur que vous
  • MON PREMIER MANUEL EN INFORMATIQUE PAGE 34 DE 71 avez. Certains programmes peuvent ne pas fonctionner correctement si vous ne redémarrez pas l'ordinateur. Vous verrez peut-être une autre boite de dialogue vous invitant à redémarrer votre ordinateur. Auquel cas, cliquez Oui. 47) La bote de dialogue Display Properties apparaît. Windows va maintenant redimensionner la palette de couleurs. 48) Cliquez OK pour poursuivre la procédure. Windows redimensionne votre écran et affiche une boîte de dialogue demandant si vous voulez conserver la nouvelle palette de couleurs. Cliquez sur Yes pour confirmer. 2.5 Explorer votre ordinateur Pour travailler efficacement, vous avez besoin de savoir comment retrouver vos fichiers sur votre ordinateur. Que ce soit un programme ou un document, un fichier peut être enfoui profondément dans l’arborescence des dossiers de votre disque dur (Hard Disk), et si vous ne le retrouvez pas, vous ne pourrez pas l'utiliser. Les vieux fichiers dont vous ne vous servez plus peuvent être encore plus difficiles à retrouver que les fichiers égarés. Vous devez savoir comment supprimer les fichiers dont vous n’avez plus besoin pour faire de la place pour les nouveaux, et pour éviter de ralentir votre PC en imposant à Windows 95/98/2000 un travail d’Hercule pour écrire sur un disque surencombré de données devenues inutiles. Enfin, vous avez besoin de savoir quoi faire si vous effacez involontairement un fichier. Windows 95/98/2000 est un environnement graphique qui rend l'exploration de votre ordinateur beaucoup plus facile que si vous deviez utiliser un système d'exploitation non graphique, comme MS- DOS. En fait, Windows 95/98/2000 est souvent appelé une interface utilisateur graphique (en anglais, GUI pour Graphical User Interface). Par contraste, MS-DOS utilise une interface à ligne de commande, ou prompt. Ce que cela signifie pour vous est fort simple : un ordinateur qui fonctionne sous Windows 95/98/2000 est beaucoup plus facile à utiliser qu'un ordinateur qui affiche simplement le prompt du DOS. Avec Windows, votre écran vous présente beaucoup plus d'informations que vous n'en verriez avec tout autre système d'exploitation non graphique. Windows vous donne également un accès rapide à tout un ensemble d'outils en cliquant simplement avec la souris (mouse). Quand on rassemble ces deux avantages, on prend conscience de l'un des principaux intérêts de Windows 95/98/2000: il n'est pas nécessaire de mémoriser un grand nombre de commandes pour l'utiliser. En fait, on pourrait très bien utiliser Windows pendant des années sans jamais taper une seule commande. Toutefois, comme l'illustre l'exercice qui suit, un petit nombre de commandes simples peuvent souvent être bien utiles. L'outil que vous allez utiliser pour explorer votre ordinateur sous Windows 95/98/2000 est l'Explorateur Windows ou Windows Explorer. Si vous avez déjà utilisé une version plus ancienne de Windows, vous vous êtes sans doute déjà servi de ce gestionnaire de fichiers très puissant et facile à utiliser. Il y a plusieurs manières de lancer l'Explorateur Windows, et chacune donne des résultats légèrement différents. Vous pouvez utiliser ces différences pour atteindre le but que vous vous êtes fixé.
  • COMPILÉ POUR LE COMPTE DE VISICOM CENTER PAGE 35 DE 71 Ouvrir l'Explorateur Windows avec le bouton droit de la souris Pour ouvrir l'Explorateur Windows ou Windows Explorer par la première méthode: 9) Cliquez avec le bouton droit de la souris sur le bouton Démarrer (Start) 10) Cliquez sur Explorer (Explore). Quand l'Explorateur Windows s'ouvre, il affiche le contenu du dossier Menu Démarrer ou Start Menu (qui se trouve dans le dossier Windows). Si vous regardez de plus près l'Explorateur Windows, vous verrez qu'il affiche une quantité d'informations. Tout en haut de la fenêtre, il y a la barre de titre ou Title Bar, dans laquelle vous pouvez lire Exploring – Start Menu, ce qui vous indique le dossier ouvert. A l'extrémité droite de la barre de titre, vous pouvez voir un bouton qui contient un X. C'est le bouton de fermeture si vous cliquez dessus, I'Explorateur Windows se ferme. La barre de menus ou Menu Bar (au-dessous de la barre de titre) contient un certain nombre de menus qui se déroulent et affichent leurs commandes quand vous cliquez sur l'en-tête correspondant. Les boutons de la barre d'outils sont des raccourcis vers ces commandes. Placez le pointeur de la souris sur chacun des boutons de la barre d'outils et laissez-le un instant immobile : vous verrez apparaître une brève description (appelée une info bulle) de la commande associée au bouton. La fenêtre de l'Explorateur Windows comprend deux volets. Celui de gauche affiche la liste des dossiers (folders), et celui de droite le contenu du dossier ouvert (open folder). Le dossier ouvert est indiqué par la forme prise par son icône dans le volet de gauche : celle-ci a la forme d'un dossier ouvert, alors que toutes les autres ont la forme d'un dossier fermé. Remarquez le petit carré contenant un signe + ou un signe - à gauche de certains dossiers. Il indique que le dossier contient des sous- dossiers. S'il n'apparaît pas, c'est que le dossier ne contient aucun sous-dossier (soit il ne contient que des fichiers, soit il est vide). Si le carré contient un signe +, vous pouvez développer le contenu du dossier en cliquant dans le carré, et faire ainsi apparaître au-dessous les sous-dossiers qu'il contient. Si le carré contient un signe -, c'est que tous les sous-dossiers sont déjà affichés, et vous les ferez disparaître en cliquant dans le carré. Cliquez sur le signe + à gauche du dossier Programmes (Programs) pour en faire apparaître les sous- dossiers dans la liste. Comme chaque ordinateur est susceptible de contenir des éléments différents dans son dossier Programmes, vous ne verrez peut-être pas sur le vôtre tous ceux qui sont montrés sur les autres. Pour afficher le contenu d'un autre dossier, cliquez sur son icône. Si nécessaire, cliquez sur l'un des deux triangles dans la barre de défilement vertical pour faire apparaître le dossier qui vous intéresse. Cliquez sur l'icône du dossier Programmes pour afficher son contenu dans le volet de droite de la fenêtre. Le dossier Programmes contient tous les éléments que vous voyez quand vous cliquez sur Programmes dans le menu Démarrer. Vous verrez plus loin comment utiliser ces informations pour modifier le menu Démarrer (Start Menu).
  • MON PREMIER MANUEL EN INFORMATIQUE PAGE 36 DE 71 Cliquez sur le bouton de fermeture dans le coin supérieur droit de la fenêtre pour fermer I'Explorateur Windows. Ouvrir l’Explorateur Windows avec le menu Démarrer (Start) Vous pouvez aussi ouvrir l'Explorateur Windows à partir du menu Démarrer: 11) Cliquez sur le bouton Démarrer (Start) pour afficher le menu Démarrer. 12) Cliquez sur Programs, puis Windows Explorer pour afficher la fenêtre de l'Explorateur Windows. Ouvrir l’Explorateur Windows en double-cliquant sur My Computer Vous pouvez aussi ouvrir l'Explorateur Windows en faisant un double-clic sur My Computer et ensuite s'orienter: 13) Double-cliquez sur l'icône My Computer pour afficher son contenu. 14) Double-cliquez sur C: par exemple, et vous aller pouvoir explorer les différents dossiers se trouvant sur cette partition du disque dur. Ouvrir l'Explorateur Windows sur le dossier que vous voulez Ne serait-il pas pratique de pouvoir dire à I'Explorateur Windows quel dossier ouvrir, pour ne pas avoir à chercher à chaque fois dans la liste des dossiers? Considérons l’exemple suivant pour ouvrir l’explorateur sur le dossier Windows 15) Cliquez avec le bouton droit de la souris dans un espace vide sur le Bureau (Desktop). 16) Sélectionnez Nouveau (New), puis Raccourci (Shortcut) 17) Dans le champ Ligne de commande (Command line), tapez le texte suivant: "explorer /e, windows" (attention: il faut un espace après explorer). Si le dossier dans lequel vous avez installé Windows porte un autre nom que Windows, c'est ce nom que vous devez taper à la place de Windows. 18) Cliquez sur Suivant (Next) pour continuer. 19) Dans le champ Sélectionnez un nom pour le raccourci (Select a name for the shortcut), tapez: "Explorateur - dossier Windows". 20) Cliquez sur Terminer (Finish) pour placer le raccourci sur votre Bureau. Testez le nouveau raccourci "Explorateur - dossier Windows" en double cliquant sur son icône sur le Bureau. Si vous n'avez fait aucune erreur, un double-clic sur le raccourci doit ouvrir un fenêtre ayant pour titre Exploring – Windows. Notez que Windows est le dossier ouvert comme vous l'avez voulu. Windows 95/98/2000 ne fait pas de distinction entre majuscules et minuscules dans les commandes que vous tapez.
  • COMPILÉ POUR LE COMPTE DE VISICOM CENTER PAGE 37 DE 71 Retrouver vos fichiers Votre disque dur contient des centaines, sinon des milliers de fichiers. La recherche d'un fichier dans le chaos de dossiers que contient en général un PC peut s'avérer frustrante, à moins bien sûr que vous ne sachiez assez précisément ce que vous cherchez. Heureusement, Windows 95/98/2000 contient un puissant outil de recherche de fichiers. Dans cet exercice, vous allez apprendre à en tirer avantage. Avant l'arrivée de Windows 95, les utilisateurs de PC étaient soumis à d'étroites limites quant aux noms qu'ils pouvaient donner à leurs fichiers. Ceux-ci se composaient d'une première partie ne pouvant pas dépasser huit (8) caractères, et d'une extension de trois (3) caractères, séparées par un point. Comme l'extension servait à indiquer le type du fichier, on ne disposait en fait que de la première partie de huit caractères pour donner un nom descriptif au fichier. Cette restriction obligeait à être créatif, mais elle conduisait souvent à des noms tellement cryptiques qu'il était vraiment difficile à s’en souvenir. Retrouver vos fichiers à partir de leur nom Bien que les noms de fichiers longs vous permettent de reconnaître plus facilement vos fichiers, ils introduisent aussi une complication majeure quand il s'agit de les retrouver. Si vous mettez des espaces dans un nom de fichier, Windows 95/98/2000 pourra avoir du mal à comprendre ce que vous lui demandez quand vous essayez de retrouver votre fichier. 49) Faites un clic droit sur votre bureau ou Desktop, choisissez New, puis Microsoft Word Document. 50) Double-cliquez sur l'icône de raccourci appelée New Microsoft Word Document qui apparaît sur votre bureau 51) Dans la fenêtre de document Microsoft Word tapez votre nom et votre prénom 52) Ensuite cliquez sur le menu File, puis Save As. 53) Dans le champ File Name, tapez "mes essais" sans les guillemets et cliquez sur le bouton Save pour sauvegarder le fichier sous ce nom. 54) Cliquez sur le bouton Démarrer (Start) pour afficher le Menu Démarrer. 55) Sélectionnez Rechercher (Find) puis Fichiers ou Dossiers (Files or Folders) pour faire apparaître la boîte de dialogue Rechercher. 56) Dans le champ Nommé (Named), tapez: mes essais.doc 57) Cliquez sur Rechercher maintenant (Find Now) pour trouver les fichiers qui correspondent Essayez maintenant un mode de recherche qui se concentre plus étroitement sur ce que vous voulez trouver. Cette fois, aidez un peu Windows 95/98/2000 en lui précisant que c'est un nom de fichier complet que vous avez spécifié, et non un groupe de noms:
  • MON PREMIER MANUEL EN INFORMATIQUE PAGE 38 DE 71 58) Cliquez sur Nouvelle recherche (New Search) pour effacer les résultats précédents. 59) Cliquez sur OK pour confirmer que vous voulez lancer une nouvelle recherche. 60) Dans le champ Nommé (Named), tapez: "mes essais.doc" (n'oubliez pas les guillemets). 61) Cliquez sur Rechercher maintenant (Find Now). En plaçant entre guillemets le nom du fichier, vous avez indiqué à Windows 95/98/2000 de rechercher uniquement les fichiers dont le nom correspond exactement à ce que vous avez tapé. Vous pouvez restreindre encore la recherche en utilisant avec soin les options de la boîte de dialogue Rechercher. Par exemple, si vous invalidez l'option Inclure les sous-dossiers (Include subfolders), en cliquant sur la case pour en retirer la marque, Windows 95/98/2000 ne cherchera que dans le dossier qui apparaît dans le champ Rechercher dans (Look in). Vous pouvez aussi cliquer sur le bouton Parcourir (Browse) pour sélectionner l'endroit d'où faire partir la recherche. N'utilisez cette possibilité que si vous avez une bonne idée de l'endroit dans lequel vous voulez localiser un exemplaire particulier d'un fichier dont vous savez qu'il existe plusieurs copies. Utilisez les dates pour rechercher vos fichiers Vous pouvez aussi rechercher un fichier sur la base de la date à laquelle il a été créé ou modifié pour la dernière fois. Dans cet exercice, vous allez rechercher des fichiers créés ou modifiés à une date précise 62) Dans la boîte de dialogue Rechercher (Find), cliquez sur l'onglet Date de la modification, pour faire apparaître les options de date. 63) Cliquez sur Nouvelle recherche (New Search) pour effacer vos résultats précédents. (Si vous avez Windows 95 installé sur votre machine et que vous ne le faites pas, c'est-à-dire si vous cliquez directement sur Rechercher maintenant, tous les fichiers qui correspondent à la fois aux critères de votre nouvelle recherche et ceux de la précédente sont affichés.) 64) Cliquez sur le bouton Rechercher tous les fichiers (Find all files). 65) Cliquez sur le bouton Entre le (Between), et tapez la date dans les deux champs qui suivent. 66) Cliquez sur Rechercher maintenant (Find Now). Vous pouvez aussi rechercher des fichiers récemment créés ou modifiés en sélectionnant soit l'option Au cours des derniers -- mois (During the previous --- months), soit l'option Au cours des derniers -- jours (During the previous --- days), et en spécifiant le nombre de mois ou de jours.
  • COMPILÉ POUR LE COMPTE DE VISICOM CENTER PAGE 39 DE 71 Utiliser des techniques avancées pour rechercher vos fichiers Si aucune des options principales, "nom de fichier, emplacement, ou date", ne convient à votre recherche, Windows 95/98/2000 a encore des options supplémentaires à vous proposer. Vous pouvez rechercher des fichiers par type, par contenu de texte, ou même par taille. Windows connaît par lui-même un grand nombre de types de fichiers, mais il en apprend encore plus quand vous installez de nouveaux programmes. Vous pouvez rechercher des applications (des programmes), des fichiers d'aide, des fichiers de son, des pointeurs animés, et une quantité d'autres. Dans cet exercice, vous allez rechercher tous les fichiers d'applications qui se trouvent sur votre PC: 67) Cliquez sur Nouvelle recherche (New Search) pour effacer vos résultats précédents. 68) Cliquez sur l'onglet Avancée (Avanced) de la boîte de dialogue Rechercher pour faire apparaître les options avancées. 69) Cliquez sur la flèche dans le champ De type (Of type), et sélectionnez Application. 70) Cliquez sur Rechercher maintenant (Find Now). Supprimer les vieux fichiers Il existe un vieil axiome dans le monde de l'informatique: les données tendent à occuper tout l'espace disponible. Même si la capacité des disques durs qu'on rencontre aujourd'hui sur les ordinateurs personnels est plus grande que jamais, vous finirez tôt ou tard par manquer d'espace si vous n'effacez pas les vieux fichiers dont vous n'avez plus besoin. Toutefois, bien avant d'avoir rempli votre disque dur, vous verrez baisser les performances de votre système, à cause de l'encombrement produit par tous ces fichiers. Faites le ménage régulièrement pour maintenir votre ordinateur dans des conditions de fonctionnement satisfaisantes. Avant de supprimer purement et simplement vos anciens fichiers, vous devez vous demander si vous pouvez en avoir besoin dans I’avenir. Il est parfois préférable d'enregistrer les vieux fichiers sur des disquettes et d’enregistrer ces disquettes dans un endroit sûr plutôt que de se contenter de les supprimer. De cette façon, vous pouvez toujours récupérer vos données si vous en avez à nouveau besoin par la suite. Remarquez toutefois que j'ai bien dit vos données. Je n'ai pas dit vos programmes, j'ai parlé des informations que vous avez créées par votre propre travail. Pour vos fichiers de programmes, vous disposez des disquettes originales ou du CD-ROM de distribution, et il n'y a pas de raison pour perdre votre temps à les sauvegarder. Après toutes ces précautions, si vous avez vraiment décidé de vous débarrasser d'un vieux fichier dont vous n'avez plus besoin, il n'y a pas de raison d'attendre. Voilà comment procéder: 21) Sur le Bureau (Desktop), placez le pointeur de votre souris sur l'icône intitulée Explorateur – dossier windows que vous avez créé auparavant 22) En maintenant enfoncé le bouton gauche de la souris, déplacez l'icône jusqu'à l'icône intitulée Corbeille (Recycle Bin).
  • MON PREMIER MANUEL EN INFORMATIQUE PAGE 40 DE 71 23) Relâchez le bouton de la souris. Déplacer un objet en maintenant enfoncé le bouton de la souris comme vous venez de le faire à l’étape 2 s’appelle faire-glisser. Dans l'exercice suivant, vous utilisez l'Explorateur Windows pour supprimer des fichiers: 24) Cliquez sur le bouton Démarrer (Start) pour faire apparaître le menu Démarrer. 25) Cliquez sur Programmes, puis Explorateur Windows (Windows Explorer) pour ouvrir l'Explorateur Windows. 26) Cliquez sur le dossier Bureau ou Desktop (tout en haut dans le volet de gauche) pour en afficher le contenu dans le volet de droite. 27) Cliquez avec le bouton droit de la souris sur l'icône du fichier Mes essais pour faire apparaître le menu contextuel. 28) Dans le menu contextuel, cliquez sur Supprimer (Delete) pour faire apparaître la boîte de dialogue Confirmation de la suppression du fichier (Confirm File Delete). 29) Cliquez sur Yes pour supprimer le fichier. 30) Cliquez sur le bouton de fermeture (X) dans le coin supérieur droit de la fenêtre pour fermer l'Explorateur Windows. Récupérer des fichiers dans la corbeille Dans la version américaine de Windows 95/98/2000, la corbeille s'appelle Recycle Bin, ce qui rappelle en permanence que les fichiers que vous y envoyez ne sont pas effacés une fois pour toutes, mais peuvent être recyclés. Tout le monde peut se tromper, et l'erreur qui consiste à supprimer le mauvais fichier pourrait coûter très cher si elle était irréversible. La corbeille vous protège justement de ce type de conséquences en rendant l'opération réversible. Récupérer vos fichiers L’exercice suivant vous permet de récupérer les fichiers que vous venez de supprimer: 71) Sur le Bureau, double-cliquez sur l’icône de la corbeille pour l’ouvrir. Vous pouvez redimensionner la fenêtre pour en voir le contenu plus commodément. 72) Maintenez enfoncée la touche Ctrl tout en sélectionnant les icônes Mes essais et Explorateur - dossier Windows. Si la corbeille ne contient que ces deux éléments, vous pouvez utiliser les touches Ctrl+A pour sélectionner d'un coup tout le contenu de la fenêtre. 73) Sélectionnez Fichier (Files) puis Restaurer (Restore) pour faire revenir les deux icônes que contient la corbeille à leur emplacement d'origine sur le Bureau. 74) Sélectionnez Fichier (Files) ), puis Fermer (Close) ou cliquez sur le bouton de fermeture (X) pour fermer la corbeille.
  • COMPILÉ POUR LE COMPTE DE VISICOM CENTER PAGE 41 DE 71 Vous avez maintenant rapatrié vos fichiers sur le Bureau et vous n'avez pas perdu le travail que vous avez consacré à les créer. Si vous effacez cependant un fichier sur une disquette, vous ne pourrez plus le récupérer de la corbeille. En effet les fichiers effacer directement d’une disquette sont irrécupérables . Il en est de même si vous effacez un fichier en travaillant dans une fenêtre de DOS par une commande de DOS. Vider la corbeille Au bout d'un certain temps, la corbeille finit par être bien pleine. Pour éviter ce problème, il vous suffit de vider la corbeille de temps à autre. Ce processus se fait de la manière suivante: 31) Restaurez tous les fichiers que vous voulez finalement conserver parmi ceux que contient la corbeille. N'oubliez pas qu'une fois que vous l'aurez vidée, il n'y aura plus de récupération possible. 32) Cliquez avec le bouton droit de la souris sur l'icône de la corbeille (Recycle Bin) pour faire apparaître le menu contextuel. 33) Sélectionnez Vider la corbeille (Empty the recycle bin). 34) Cliquez sur Yes pour confirmer que vous voulez vraiment supprimer les fichiers qui se trouvent dans la corbeille. Utiliser des raccourcis et des icônes Il n'y a sans doute rien de pire que d'exécuter une opération de façon répétée par la méthode laborieuse tout en sachant qu'il y a probablement un raccourci qui vous ferait gagner du temps. Avec Windows 95/98/2000, vous pouvez tirer avantage de nombreux raccourcis prédéfinis, et vous pouvez aussi créer vos propres raccourcis. Pourquoi chercher son chemin à travers plusieurs niveaux de menus ou dans une vaste arborescence de dossiers alors qu'il est si facile de créer un raccourci directement accessible sur votre Bureau ? Créer des raccourcis vers des programmes ou des documents Il est pratique de créer des raccourcis vers certains de vos programmes favoris, et parfois même vers des documents que vous utilisez souvent. Vous trouverez peut-être que ce qui vous convient le mieux est une combinaison de raccourcis vers des programmes et des documents. Nous avons précédemment créé un raccourci vers le dossier Windows. Si malheureux que ce soit, il est encore plus difficile de créer manuellement un raccourci vers un document. Non seulement un raccourci vers un document doit lancer le programme correspondent, mais il doit aussi charger le document. Heureusement, il existe une manière beaucoup plus simple de créer un raccourci : le "glisser-et- déposer" (drag and drop). Voici comment créer un raccourci vers WordPad en utilisant le "glisser-et- déposer" 35) Cliquez sur le bouton Démarrer (Start). 36) Sélectionnez Programmes (Programs), puis Explorateur Windows (Windows Explorer). 37) Cliquez sur le signe + à gauche du dossier Windows pour faire apparaître la liste des dossiers qu'il contient.
  • MON PREMIER MANUEL EN INFORMATIQUE PAGE 42 DE 71 38) Faites la même chose pour le dossier Menu Démarrer (Start Menu), puis pour le dossier Programmes (Programs). 39) Cliquez sur le dossier Accessoires (Accessories) pour en afficher le contenu dans le volet droit de la fenêtre. 40) Cliquez sur le bouton de restauration (le second à partir de la droite dans la barre de titre de la fenêtre), pour réduire la taille de la fenêtre afin de voir en même temps le Bureau (Desktop). Le bouton de restauration change légèrement d'aspect quand la taille de la fenêtre est réduite, et il devient alors le bouton de maximisation de la fenêtre. 41) Placer le pointeur sur l'icône WordPad, appuyez sur le bouton droit de la souris et maintenez-le enfoncé tout en faisant glisser l'icône jusqu'à votre Bureau, puis relâchez le bouton de la souris pour faire apparaître le menu contextuel 42) Cliquez sur Créer un ou des raccourci(s) Ici.(Create Shortcut(s) Here) 43) Cliquez sur le bouton de fermeture de l'Explorateur Windows (Windows Explorer) Maintenant que vous avez créé sur le Bureau un raccourci vers WordPad, vous pouvez lancer WordPad sans avoir à parcourir les niveaux successifs du Menu Démarrer. Il est beaucoup plus facile de double-cliquer sur l'icône du raccourci vers WordPad sur votre Bureau que de naviguer dans le Menu Démarrer, non ? En plus, votre icône de raccourci vers WordPad a plus d'un tour dans son sac. Essayez ceci, et vous verrez ce que je veux dire : 44) Placez le pointeur sur l'icône nommée mes essais.doc. 45) Maintenez enfoncé le bouton gauche de la souris tout en faisant glisser l'icône jusqu'au raccourci vers WordPad. 46) Relâchez le bouton de la souris pour déposer le document sur l'icône du raccourci vers WordPad. Quand vous déposez l'icône d'un document sur l'icône du raccourci vers WordPad, vous demandez à Windows 95/98/2000 d'ouvrir le document en utilisant WordPad. Vous pouvez utiliser la même astuce pour ouvrir tout document de texte dans Word. Créer des raccourcis vers les dossiers que vous utilisez souvent Vous pouvez rendre l'ouverture des dossiers que vous utilisez le plus souvent aussi facile que l'exécution de vos programmes favoris en créant des raccourcis vers ces dossiers. Une fois que vous avez créé un raccourci vers un dossier, il suffit d'un double-clic pour en afficher le contenu, ce qui vous donne un accès rapide aux programmes et aux documents qu'il contient. Dans les exercices précédents, vous avez déjà ouvert le dossier accessoires (Accessories), et celui-ci est un bon candidat pour un raccourci sur le Bureau. Voici comment créer sur le Bureau un raccourci vers le dossier Accessoires 47) Cliquez sur le bouton Démarrer (Start). 48) Cliquez sur Programmes (Programs), puis Explorateur Windows (Windows Explorer).
  • COMPILÉ POUR LE COMPTE DE VISICOM CENTER PAGE 43 DE 71 49) Cliquez sur le signe + à gauche du dossier Windows, puis sur celui du dossier Menu Démarrer, puis sur celui du dossier Programmes pour faire apparaître le contenu de ces dossiers dans la liste. 50) Si la fenêtre de l'Explorateur Windows occupe tout l'écran, cliquez sur le bouton de restauration pour en réduire la taille et rendre visible le Bureau. 51) Placez le pointeur sur l'icône du dossier Accessoires dans le volet de gauche de la fenêtre, et maintenez enfoncé le bouton droit de la souris pendant que vous faites glisser l'icône vers le Bureau. 52) Relâchez le bouton de la souris et cliquez sur Créer un ou des raccourci(s) Ici.(Create Shortcut(s) Here) 53) Cliquez sur le bouton de fermeture de l'Explorateur Windows. Pour tester votre nouveau raccourci, double-cliquez dessus Renommer un raccourci Quand vous créez un raccourci, Windows 95/98/200 lui attribue automatiquement un nom qui commence par Raccourci vers (Shortcut to), suivi par le nom du programme, du document ou du dossier. Il n'est absolument pas nécessaire que le nom contienne Raccourci vers, pas plus que le véritable nom du programme, du document ou du dossier. Vous pouvez utiliser le nom que vous voulez. Un Bureau très chargé d'icônes se trouvera mieux avec des noms de raccourcis plutôt courts. Voilà comment renommer l'icône Raccourci vers Accessoires: 54) Cliquez avec le bouton droit de la souris sur l'icône Raccourci vers Accessoires.(Shortcut to Accessories) 55) Cliquez sur Renommer (Rename) 56) Tapez "Mes gadgets" (sans .les guillemets) 57) Appuyez sur Entrée (Enter). Choisir une icône pour un raccourci Rien ne vous oblige à accepter l'icône que Windows 95/98/2000 attribue par défaut au raccourci que vous créez. Bien qu'elle soit censée vous donner une information visuelle sur la finalité du raccourci, vous pouvez vous amuser à personnaliser vos raccourcis en attribuant l'icône que vous voulez. Voilà comment changer l'icône de votre raccourci nommé Mes gadgets 58) Cliquez avec le bouton droit de la souris sur l'icône Mes gadgets. 59) Sélectionnez Propriétés (Properties) pour afficher la boîte de dialogue de Propriétés de Mes gadgets. L'onglet Général (General) donne les informations de base sur le raccourci et vous permet d'en modifier les attributs. Ne modifiez aucun de ces paramètres. 60) Cliquez sur l'onglet Raccourci (Shorcut).
  • MON PREMIER MANUEL EN INFORMATIQUE PAGE 44 DE 71 61) Cliquez sur le bouton Changer d'icône (Change icon) pour faire apparaître la boîte de dialogue de changement d'icône. 62) Cliquez sur une icône qui vous plaît. 63) Cliquez sur OK dans la boîte de dialogue Changer d'icône, puis dans la boîte de dialogue de Propriétés de Mes gadgets pour valider le changement d'icône (il y a un court temps de réponse avant que l'icône soit effectivement modifiée). Lancer un programme à partir du menu Démarrer (Start) Pour lancer un programme qui a été installer sur Windows 95/98/2000, on procède de la manière suivante: 64) Cliquez sur le Menu Démarrer (Start) 65) Sélectionnez Programs 66) Ensuite choisissez le programme que vous voulez rouler, par exemple Microsoft Word, Microsoft Excel ou autres 2.6 EN RESUME Cette leçon a déjà couvert un vaste terrain, net trouvez-vous pas? Chemin faisant, vous vous êtes familiarisé avec l’Explorateur Windows, avec votre Bureau, le Menu Démarrer et l’aide de Windows 95/98/2000. Vous avez acquis un certain nombre de notions de base sur l’utilisation de Windows 95/98/2000. Sans aucun doute, il vous est beaucoup plus facile de comprendre et d’utiliser Windows 95/98/2000 maintenant que vous êtes à l’aise et que vous savez vous repérer.
  • COMPILÉ POUR LE COMPTE DE VISICOM CENTER PAGE 45 DE 71 Introduction à Microsoft Word Le logiciel de traitement de texte Word Le logiciel de traitement de texte Word est un “must”, comme l’on dit surtout dans les cercles intellectuels. C’est le programme d’application le plus utilisé au monde et vous aussi, vous en avez besoin ou vous en aurez besoin un jour ou l’autre. Sa pratique vous permettra de vous familiariser avec nombre de structures et de commandes que vous retrouverez dans tous les autres logiciels. Il peut s’agir, par exemple, de la sélection des caractères, de leur taille et de leurs attributs. Elles s’effectuent de la même façon dans Excel, PowerPoint ou Publisher, par exemple. C’est la raison pour laquelle le Microsoft Word sera plus développé dans ce guide. 3.1 Découvrir l’écran de Word Vous avez déjà appris comment ouvrir Word. II vous reste, maintenant, à étudier son écran spécifique. II peut revêtir divers aspects au démarrage : tout dépend de vos goûts et de vos besoins. En effet, vous pouvez le modeler et le personnaliser comme vous l'entendez. Ne soyez donc pas surpris si le vôtre est quelque peu différent de ce que nous vous montrons ici. L'écran de Word peut être modifié de plusieurs façons. Vous pouvez ajouter ou supprimer des barres d'outils avec leurs icônes, ou bien les déplacer. Vous pouvez aussi ajouter ou supprimer une règle graduée, modifier les menus, ajouter d'autres icônes, etc. C'est tout cela que l'on désigne par personnalisation de l’écran. Ce que l’écran contient L'écran de Word est organisé, verticalement, de la façon suivante et contient (il est présenté à la figure 3.1 en mode Page; nous vous expliquerons ce que cela signifie par la suite) : 67) Une barre de titre (Title Bar): elle affiche le nom du programme. 68) Une barre d'outils standard (Standard Tool Bar): vous y trouvez toute une série d’icônes, lesquelles, grâce à la souris, servent à lancer quelques opérations principales sans avoir à passer par les menus. 69) Une barre d'outils de mise en forme (Formatting Tool Bar) : elle sert à modifier rapidement l'aspect d'un texte. Chapitre 3
  • MON PREMIER MANUEL EN INFORMATIQUE PAGE 46 DE 71 70) Le cadre central : c'est celui de votre document. Vous y trouvez Des règles verticale et horizontale. Une barre avec le titre de votre document, mais vous devez d'abord l’avoir baptisé, faute de quoi vous lirez successivement Document1, Document2, etc., ce qui dénote un manque total d'imagination mais a le mérite d'être clair. Des barres de défilement vertical et horizontal. L’Espace central est réservé au texte que vous allez créer. En bas de l’écran figure une barre d’état fournissant des informations toujours utiles. Jetez-y un coup d’œil de temps à autre. • Figure 3.1 Un écran type de Word, avant toute composition 3.2 Taper et Créer un texte Un traitement de texte est d'abord fait pour créer des textes. Vous pourrez les illustrer, les mettre en page et les présenter selon vos goûts et vos besoins, mais cela en une seconde étape. Créer un texte est facile, il suffit de le taper au clavier en tenant compte de ces quelques petites règles élémentaires qui vont faciliter votre travail.
  • COMPILÉ POUR LE COMPTE DE VISICOM CENTER PAGE 47 DE 71 Taper votre texte au kilomètre La première opération consiste à mettre Word en service. Par défaut, le programme ouvre à l'écran une fenêtre de document intitulée "Document1". Il va vous servir à démarrer. Vous pouvez immédiatement commencer à taper un texte. Tapez-le au kilomètre, comme l'on dit, sans vous soucier des retours à la ligne. Lorsque le texte atteint la fin d'une ligne, Word sait qu'il doit ramener la suite sur la ligne suivante. II le fait automatiquement. Repérer le point d’insertion et le symbole de fin de texte Deux choses sont importantes, pour débuter: 71) Le point d’insertion: il est représenté, à l’écran, par une petite barre verticale clignotante. Il marque l’endroit ou va se placer le nouveau caractère que vous allez taper au clavier. 72) La marque de fin de texte (elle n’est pas visible sur tous les écrans): c’est un petit trait horizontal qui indique que votre texte est fini. Elle se déplace à mesure que votre texte s’allonge. Vous ne pouvez rien taper au-delà de cette marque. Déplacer le point d’insertion Vous pouvez déplacer le point d’insertion de deux façons: 73) Cliquez avec la souris en un endroit quelconque de votre texte. Le point d’insertion s’y place. 74) Appuyez sur les touches fléchées de gestion du curseur pour le déplacer dans le sens indiqué. Cela fait, vous pouvez taper de nouveaux caractères Exécuter vos premières corrections Vous pouvez insérer de nouveaux caractères, mais aussi en effacer: 75) Placer le point d’insertion à côté du caractère à effacer 76) Appuyez sur la touche d’effacement arrière, encore appelée espace arrière ou retour arrière (Backspace) pour effacer le caractère qui précède le point d’insertion 77) Ou bien appuyez sur la touche de suppression marquée Del pour effacer le caractère qui suit le point d’insertion, sur sa droite 3.3 Sélectionner du Texte Vous allez avoir besoin, en permanence, de sélectionner du texte: pour le trafiquer, le déplacer, le copier, le supprimer, etc.. Un texte sélectionné inverse ses couleurs.
  • MON PREMIER MANUEL EN INFORMATIQUE PAGE 48 DE 71 Sélectionner en faisant glisser la souris La première méthode de sélection de texte consiste à balayer le texte avec la souris 78) Positionnez le point d'insertion au départ du texte à marquer 79) Enfoncez le bouton de la souris et maintenez-le enfoncé. 80)Balayez la zone à sélectionner avec la souris. Sélectionner à l’aide des touches de raccourci La souris est, de loin, l’élément le plus pratique pour effectuer des sélections, mais si vous deviez vous en passer, voici les frappes servant à la remplacer. La liste en est impressionnante mais vous n’êtes pas obligé de l’apprendre par cœur! C'est la raison pour laquelle nous ne l'avons pas mise ici. Pour l’essentiel, afin de sélectionner le texte souhaité: 81) Placez le point d’insertion au départ de la sélection, avec les touches de gestion du curseur, par exemple. 82) Maintenez la touche Shift enfoncée 83) Appuyez ensuite sur les touches qui permettent de déplacer le point d’insertion (ex. Les touches fléchées et toutes les autres touches de directions) 3.4 Mettre en gras ,en italique, souligner ou surligner Lorsque vous voulez faire ressortir des mots, une expression, une citation, vous pouvez utiliser des caractéristiques telles que le gras, l’italique, le soulignement ou le surlignement (comme avec un feutre surligneur) Les jeux d’icônes que vous allez utiliser Pour affecter ces attributs, vous disposez de quatre icônes dans la barre de mise en forme (formatting). Voir figure 3.2
  • COMPILÉ POUR LE COMPTE DE VISICOM CENTER PAGE 49 DE 71 • Figure 3.2 . Gros plan sur les icônes d’attributs Deux méthodes pour appliquer un attribut Pour appliquer une mise en forme (formatting) à des caractères, des mots ou des phrases, par exemple pour les mettre en italique, vous disposez de deux modes d'action : 84) Vous positionnez le point d'insertion au bon endroit de votre texte, puis vous sélectionnez les attributs à appliquer ainsi que nous allons vous l'expliquer. Tout ce que vous allez ensuite taper à partir de ce point d'insertion applique les attributs retenus. 85) Vous sélectionnez le texte, puis vous choisissez l'attribut (ou les attributs). Seul le texte sélectionné les applique. 86) Notez bien ces deux points très importants 87) Les icônes de mise en forme indiquent toujours la mise en forme appliquée là où se trouve le point d'insertion. 88) Si vous voulez supprimer une mise en forme, telle que l'italique, par exemple, et revenir aux caractères normaux, dits remains, recommencez exactement la même opération : sélectionnez le texte et recliquez sur la même icône (italique, par exemple). Vous annulez ainsi ce que vous veniez de faire. Mettre en italique (Italic) Repartons de l'écran précédent, dans lequel figure une phrase avec la partie citation sélectionnée. Faites un clic sur l’icône de mise en italique : le texte sélectionné passe en italique. Faites un second clic dans le texte sélectionné pour le désélectionner. Remarquez que l’icône de mise en italique paraît enfoncée, pour montrer qu'elle est active. Cela reste vrai tant que le point d'insertion se trouve dans la zone du texte appliquant cet attribut. Si vous emmenez le point d'insertion où il n'y a pas eu de mise en italique, l’icône d'italique reprend sa position de repos. Mettre en gras (Bold) Pour mettre un texte en gras, le principe est exactement le même : faites un clic sur l’icône de mise en gras. Faites un autre clic pour le désélectionner. Remarquez que l’icône de mise en gras paraît
  • MON PREMIER MANUEL EN INFORMATIQUE PAGE 50 DE 71 enfoncée, pour bien montrer qu'elle est active. Cela reste vrai tant que le point d'insertion se trouve dans la zone du texte appliquant cet attribut si vous emmenez le point d'insertion où il n'y a pas eu de mise en gras, l’icône de gras reprend sa position de repos. Souligner (Underline) Pour souligner, vous procédez exactement de la même façon : faites un clic sur l’icône de soulignement et le texte sélectionné est souligné. Faites un second clic dans le texte sélectionné pour le désélectionner. Remarquez que l’icône de soulignement paraît enfoncée, pour bien montrer qu'elle est active. Cela reste vrai tant que le point d'insertion se trouve dans la zone du texte appliquant cet attribut Si vous emmenez le point d'insertion où il n'y a pas en de soulignement, l’icône de soulignement reprend sa position de repos. Surligner (Highlight) Surligner ne consiste pas à poser un trait au-dessus des caractères, mais à badigeonner ceux-ci de couleur, tout comme vous le feriez avec un stylo feutre surligneur. Vous pouvez appliquer ici non plus deux méthodes de placement de l’attribut mais trois. L’icône de surlignement ne paraît pas enfoncée. Elle indique simplement la couleur de surlignement active. Elle ne paraîtra enfoncée que si vous appliquez une troisième méthode de mise en œuvre. Cette troisième méthode relève de la constatation suivante : lorsque vous lisez un texte, terminé pour l'essentiel, vous voulez surligner en série ce qui vous paraît digne de l’être. Dans ce cas, l'outil de surlignement doit être mis en activité et rester actif en permanence. La procédure est donc la suivante: 89) Ne sélectionnez rien du tout. 90) Faites un clic sur l’icône de surlignement. Elle apparaît enfoncée, active, et le reste (ci-contre). 91) Le pointeur de la souris représente alors cet outil ci-contre. 92) Badigeonnez vos textes pour les surligner, ou recommencez pour effacer le surlignement. 93) Quand vous avez terminé, cliquez de nouveau sur l’icône de surlignement afin de la mettre hors service. Le pointeur de la souris retrouve sa forme antérieure. Si vous voulez supprimer le surlignement, recommencez exactement les mêmes opérations quelle que soit la méthode de travail que vous avez adoptée: sélection puis badigeonnage, ou badigeonnage seul si l'outil de surlignement est actif. Mélanger les attributs Tous ces attributs ne se contrarient pas et peuvent se juxtaposer ; en voici la preuve, ce qui n'est pas forcément de bon goût. Toujours est-il qu'on peut le faire.
  • COMPILÉ POUR LE COMPTE DE VISICOM CENTER PAGE 51 DE 71 3.5 Choisir la police et la taille des caractères Le dessin des caractères dépend de la police que vous utilisez. On utilise le mot fonte en synonyme, bien que ce ne soit pas rigoureusement exact. D'une part, vous pouvez et vous devez sélectionner une police en fonction de l'effet recherché. D'autre part, vous pouvez utiliser des caractères selon plusieurs tailles par exemple des grands pour les titres et des petits pour le corps du texte. Vous ne pouvez choisir une police que parmi celles qui existent dans votre ordinateur. Si elles ne vous suffisent pas, vous pouvez en ajouter de nouvelles à volonté. La figure 3.3 vous aide à localiser la taille et la police utilisées pour un caractère donné. • Figure 3.3 Boutons pour les polices et les tailles Deux méthodes pour appliquer les polices et les tailles Pour appliquer une police ou une taille de caractère, vous disposez de deux méthodes pratiques : 94) Vous positionnez le point d'insertion à l'endroit voulu dans votre texte, puis vous sélectionnez la police ou la taille à appliquer, ainsi que nous allons vous à l'expliquer. Tout ce que vous allez ensuite taper à partir du point d'insertion apparaît dans cette police ou cette taille. 95)Vous sélectionnez le texte que vous avez déjà tapé, puis vous choisissez la police ou la taille. Seul le texte sélectionné les applique. C'est cette méthode qui va servir aux démonstrations suivantes. Pour choisir une police et la taille des caractères, vous disposez de deux icônes dans la barre de mise en forme (Figure 3.3). Toutes deux sont à liste déroulante et indiquent, en clair, le nom de la police active et la taille des caractères actifs Sélectionner une police Pour changer de police: 96) Cliquez sur la tête de flèche de la liste déroulante. Cette liste s’ouvre et affiche les fontes 97) Cliquez sur la police à utiliser. La liste se referme, et seul le nom de la nouvelle police est affiché.
  • MON PREMIER MANUEL EN INFORMATIQUE PAGE 52 DE 71 Choisir une taille Pour changer la taille des caractères, vous pouvez 98) Tapez directement la taille désirée dans l'encadré des tailles 99) Ou bien cliquez sur la tête de flèche de la liste déroulante, puis cliquer sur la taille désirée. Si nécessaire, faites défiler la liste des tailles Toutes les tailles disponibles ne sont pas affichées, car il y en aurait trop. Seules les tailles d'usage courant sont listées. Si la taille que vous souhaitez n’apparaît pas, force vous sera de la taper directement dans l'encadré supérieur des tailles.
  • COMPILÉ POUR LE COMPTE DE VISICOM CENTER PAGE 53 DE 71 Introduction à Microsoft Excel Le tableur Excel Excel est un tableur. Il sert à travailler avec des chiffres. Vous en avez besoin pour tous vos problèmes de gestion d’une entreprise, de gestion commerciale, de tenue de compte, de stocks, de cotisations, d’adhérents, de notes, de résultats sportifs, de gestion prévisionnelle, etc. Il effectue automatiquement des calculs sur les valeurs que vous lui avez indiquées. Il permet aussi de traduire en graphiques des séries arides de chiffres difficiles a interpréter autrement. Ses autres fonctions sont multiples. Il excelle, par, exemple, pour la réalisation d’analyses, l’établissement de prévisions, le calcul de valeurs cibles, d’objectifs, etc. 4.1 Découvrir l’écran d’Excel L’écran d'Excel peut revêtir, au démarrage, de multiples aspects. Tout dépend de vos goûts, de vos besoins et de ce que vous avez déjà fait pour le modifier. Vous pouvez effectivement le modeler et le personnaliser comme vous l'entendez. L’écran d'Excel peut être modifié de plusieurs façons. Vous pouvez ajouter ou supprimer des barres d'outils avec leurs icônes. Vous pouvez les déplacer. Vous pouvez aussi ajouter ou supprimer une règle graduée, modifier les menus, ajouter d'autres icônes, etc. C'est tout cela que l'on désigne par personnalisation. Ce que l’écran contient L'écran d'Excel est organisé de la façon suivante et contient (Figure 4.1): 100) Une barre de titre (Title Bar): elle affiche simplement le nom du programme. 101) Une barre de menus (Menu Bar) : elle liste les titres des différents menus disponibles. 102) Une barre d'outils standard (Standard Tools Bar): vous y trouvez une série d’icônes servant à lancer quelques-unes des opérations principales sans avoir à passer par les menus. 103) Une barre d'outils de mise en forme (Formatting Tool Bar) : elle sert à modifier rapidement l'aspect d'un tableau. 104) Une barre de formule (Formula Bar): partiellement libre au départ, elle fonctionne en prise directe avec votre tableau. Chapitre 4
  • MON PREMIER MANUEL EN INFORMATIQUE PAGE 54 DE 71 105) Le cadre central est celui dédié à votre bureau. Il comporte une rangée avec des lettres servant à repérer les colonnes, une colonne de gauche numérotant les rangées et un quadrillage central dessinant les cellules de votre tableau. 106) Des barres de défilement (Scroll Bars) vertical et horizontal permettant de faire défiler ce tableau 107) En bas de l'écran figure une barre d'état (Status Bar) 108) • Figure 4.1 Ecran Type à l’ouverture d’Excel 4.2 Designer une cellule Le quadrillage du tableau donne naissance à plusieurs dizaines de milliers de cellules élémentaires. Comment en distinguer une dans la foule? La solution adoptée est la même qu’avec les mots croisés, les dames ou les échecs: les lignes sont numérotées et les colonnes sont repérées par les lettres de l’alphabet. Vingt-six lettres ne suffisant pas, on fait comme avec les numéros de voitures, on en ajoute d’autres lorsque cela devient nécessaire. Comme avec les mots croisés Si vous observez la fenêtre d’un document, d’un tableau, vous constatez que:
  • COMPILÉ POUR LE COMPTE DE VISICOM CENTER PAGE 55 DE 71 109) Les colonnes sont repérées par les lettres de l’alphabet. De A à Z, certes, mais la colonne qui suit la Z s’appelle AA. Elle est suivie par AB, par AC, etc., et cela jusqu’à la dernière, notée IV (les lettres i et v en majuscule) 110) Les lignes ou rangées portent les numéros d’ordre de 1 à 16384 Comment désigner une cellule Ce que vous devez savoir, c'est comment on désigne une cellule précise : indiquez les lettres de la colonne, immédiatement suivies par le numéro de la ligne. Par exemple, dans la figure 4.1, la première cellule du tableau est la cellule A1. 4.3 Ecrire dans une cellule Vous pouvez écrire tout ce que vous voulez dans les cellules du texte, des titres, des chiffres, des formules de calcul et bien d'autres choses encore. Il suffit de sélectionner une cellule puis d’y taper vos données. Excel est très intelligent et reconnaît ce que vous tapez. Par exemple, si c'est du texte, il va l’aligner automatiquement sur le bord gauche de la cellule. En revanche, s'il s'agit d'un nombre, il l’aligne sur le bord droit ainsi, tous les nombres restent bien en colonne. Valider les entrées Introduire des données dans une cellule s'appelle saisir des informations. Trois opérations sont nécessaires : 111) Vous devez sélectionner une cellule en cliquant dessus. 112) Vous tapez ce que vous voulez. Les données que vous tapez constituent une entrée dans la cellule. 113) Quand vous avez terminé, vous devez confirmer (valider) votre entrée pour l'enregistrer définitivement dans la cellule. Lorsque vous avez entré des informations dans une cellule en les tapant, vous devez confirmer leur validité. Pour cela, vous pouvez appliquer l'une des méthodes suivantes: Cliquez sur une autre cellule pour la sélectionner. Excel comprend que ce que vous avez introduit dans la précédente doit y rester Appuyez sur la touche Entrée.(Enter). Le contenu de la cellule est enregistré et le pointeur de cellule encadre la cellule suivante placée directement en dessous; c'est la nouvelle cellule sélectionnée Appuyez sur l'une des touches fléchées du clavier
  • MON PREMIER MANUEL EN INFORMATIQUE PAGE 56 DE 71 La barre de formule en phase de saisie Vous avez commencé à taper quelque chose dans une cellule. La barre de formule se meuble alors et pourrait ressembler à ce que montre la figure 4.2. Les deux icônes importantes à cette étape sont: 114) Annulation (Cancel): si vous cliquez sur cette icône, vous annulez purement et simplement ce que vous avez saisi. Ce que vous avez tapé s'efface et la même cellule, désormais vide, reste sélectionnée. 115) Confirmation : si vous cliquez sur cette icône, votre entrée est validée. La même cellule reste sélectionnée. Les icônes disparaissent de la barre de formule mais l'entrée reste affichée sur cette barre. • Figure 4.2 La barre de formule au cours d’une saisie. 4.4 Changer de cellule Vous voulez naviguer de cellule en cellule, alors c'est légitime. Vous pouvez utiliser la souris, toujours plus intuitive. Vous pouvez aussi jouer avec les touches de direction du clavier, bien que ce soit souvent plus long. Se déplacer avec la souris Pour activer une autre cellule avec la souris, cliquez dessus simplement. Si elle n’est pas apparente, faites défiler le tableau avec les barres de défilement. Avec les touches fléchées de direction ou les touches spéciales Seconde méthode, vous appuyez simplement sur les touches fléchées de direction du clavier. Chaque frappe déplace le pointeur de cellule d’une seule cellule dans la direction choisie. C’est long si vous allez loin!
  • COMPILÉ POUR LE COMPTE DE VISICOM CENTER PAGE 57 DE 71 4.5 Sélectionner un groupe de cellule Beaucoup d’opérations demandent que vous sélectionniez d’abord un groupe de cellules, et non pas une seule. Par exemple, vous voulez additionner leur contenu. Vous devez donc apprendre les règles de sélection, une opération toujours plus simple avec la souris Sélectionner avec la souris 116) Cliquez sur la première cellule, située dans l’angle supérieur gauche de la zone à sélectionner 117) Maintenez le bouton de la souris enfoncé 118) Tirez la souris jusqu’à la cellule située dans l’angle inférieur droit de la surface à sélectionner 119) Relâchez le bouton de la souris Les cellules sélectionnées sont marquées et inversent leur couleur. Elles apparaissent en noir sur fond blanc. On dit qu’elles sont vidéo inversées. Pour marquer sa différence, la cellule active de départ, qui se trouve dans ce groupe, est obligée de rester blanc. Sélectionner avec le clavier Plusieurs méthodes sont applicables pour sélectionner au clavier. Voici la plus immédiate: 120) Marquez la cellule d’angle supérieur gauche de la future sélection en y plaçant le pointeur de cellule 121) Maintenez la touche Shift enfoncée 122) Déplacer la sélection à l’aide des touches fléchées de direction jusqu’à atteindre la cellule d’angle inférieur droit. 123) Relâchez tout 4.6 Additionner des cellules Vous avez consciencieusement aligné des chiffres – de ventes, d’achats, de résultats, de points, etc. – et vous voulez les additionner. Confiez cette mission à Excel car il a été conçu pour cela (et pour beaucoup d’autre calculs encore) L’addition dans un cellule est exécutée à l’aide d’une commande de sommation appelée Somme ou SUM. Elle est représentée par la lettre grecque sigma (∑) dans la barre d’outils standard. C’est la seule fonction à disposer de sa propre icône et c’est aussi la plus utilisée.
  • MON PREMIER MANUEL EN INFORMATIQUE PAGE 58 DE 71 Additionner dans la barre d’état Pour expérimenter l’addition, vous pouvez saisir des nombres quelconques et même placer des titres de ligne, ainsi que la figure 4.3 vous le montre. Peu importe que ces nombres soient en colonne ou en ligne, d’ailleurs. Pour afficher leur somme dans la barre d’état: 124) Sélectionnez ces nombres. 125) Lisez directement dans la barre d’état leur total (il est cerclé dans la figure 4.3) Il reste affiché tant que la sélection est active La barre de formule, elle, indique simplement le contenu de la seule cellule active qui sert de point de départ à la sélection. • Figure 4.3 Addition avec résultat dans la barre d’état. Additionner dans une cellule Si vous conservez le résultat de l’addition dans une cellule spéciale, (par exemple la cellule B6, immédiatement en-dessous des données dans cet exemple: 75) Sélectionnez la même série de nombres en ajoutant la cellule B6
  • COMPILÉ POUR LE COMPTE DE VISICOM CENTER PAGE 59 DE 71 76) Dans la barre d’outils Standard, repérez l’icône de somme, représentée par la lettre grecque sigma (∑), et cliquez dessus. Excel calcule le résultat et, trouvant la cellule vide sélectionnée du bas, l’y inscrit. 77) Cliquez n’ importe où pour désélectionner les cellules, par exemple sur la cellule B6. Ce qu’est une formule de calcul Accessoirement, remarquez la barre de formule: elle indique le contenu rigoureux de la cellule active, la cellule B6. Il s’agit bien de son contenu et non du résultat affiché. Ce contenu est une formule d’addition qui s’écrit: =SUM(B3:B5) En effet, le programme indique successivement: Avec le signe égal (=) que c’est le résultat du calcul qui est affiché dans la cellule. Ce symbole obligatoire annonce toujours une formule de calcul. SUM signifie qu’il additionne, car il pourrait soustraire, multiplier, etc. La valeur entre parenthèses (B3:B5) signifie que c’est le contenu des cellules B3 à B5, donc B3 + B4 + B5, qui est additionné.
  • MON PREMIER MANUEL EN INFORMATIQUE PAGE 60 DE 71
  • COMPILÉ POUR LE COMPTE DE VISICOM CENTER PAGE 61 DE 71 Introduction à Microsoft PowerPoint Assurer des présentations avec PowerPoint PowerPoint est un logiciel de présentation. Il sert à préparer puis projeter des vues pour convaincre une assistance du bien-fondé de votre analyse de la situation, pour enseigner, pour promouvoir, pour vendre, etc. L’ensemble des vues est désigné par diaporama, même s’il ne s’agit pas de diapositives à proprement parler. Cette projection peut s’effectuer sur l’écran d’un ou de plusieurs ordinateurs, sur un grand écran depuis votre ordinateur et à l’aide d'un rétroprojecteur ou d’un projecteur spécial, en utilisant des diapositives classiques que vous préparez à l’aide d’un programme, ou via des transparents que vous avez imprimés. Mieux : Vous pouvez sonoriser et animer vos présentations et même y introduire des séquences vidéos. Avec l’aide et les conseils avisés de PowerPoint, vous voici parfaitement armé pour emporter toute les convictions. 5.1 Créer un diaporama L’Assistant Sommaire Automatique (AutoContent Wizard) Lors de son ouverture, PowerPoint affiche une fugitive image d’annonce, après quoi son premier écran apparaît. La fenêtre centrale, ici à gauche et en bas, est la véritable fenêtre de démarrage. Elle est dotée d’un conseil, sur la droite, que nous vous invitons à suivre. La première de ces options, Assistant Sommaire Automatique (AutoContent Wizard), permet à un débutant de créer, en quelque minutes, une présentation complète sous la conduite d’un assistant : Chapitre 5
  • MON PREMIER MANUEL EN INFORMATIQUE PAGE 62 DE 71 • Figure 5.1 Premier écran de PowerPoint. Si le vôtre est quelque peu différent, c’est sans importance. 126) Cliquez sur l’icône AutoContent Wizard. Le premier écran de l’assistant s’affiche 127) Cliquez sur Next. Dans le nouvel écran: Sélectionnez une catégorie dans la colonne centrale, par exemple Sales/Marketing Sélectionnez un type de présentation dans la colonne de droite, par exemple Marketing Plan Cliquez sur Next. 128) Dans l’écran suivant, spécifiez comment vous entendez utiliser la présentation en cochant la case appropriée, puis cliquez sur Next. 129) Spécifiez le support utilisé, avec quatre choix : Présentation à l’écran (on-screen presentation) Transparents noir et blanc (Black and white overheads) Transparents couleur (color overheads) Diapositives 35 mm (35 mm slides) 130) Cliquez sur Next et remplissez les zones de texte à la demande
  • COMPILÉ POUR LE COMPTE DE VISICOM CENTER PAGE 63 DE 71 131) Cliquez une dernière fois sur Next pour afficher la fenêtre finale et, dans celle-ci, cliquez sur Finish. La première étape est terminée et vous obtenez des résultats semblables à la Figure 5.2. Remplir les vues L'assistant déploie l’écran de PowerPoint, lequel contient: 132) Un texte guide complet, rédigé vue par vue. Remplacez simplement le texte existant par le vôtre 133) Une vue réduite reflétant immédiatement ce que vous tapez • Figure 5.2 L’écran guide de PowerPoint Observer les vues Il reste à contrôler le résultat de ce travail. Pour cela, observer les icônes situées en bas de votre écran, sur la gauche de la barre de défilement horizontal Vous pouvez cliquer dans une vue afin d’en modifier le texte. Comme dans beaucoup de logiciels graphiques, le texte sur lequel vous cliquez s’entoure d’un cadre de sélection. Modifiez-le à votre gré.
  • MON PREMIER MANUEL EN INFORMATIQUE PAGE 64 DE 71 • Figure 5.3 Icône de modes de travail Exécuter le diaporama Pour exécuter ce diaporama (la collections des diapositives) à l’écran : 134) Affichez la première vue de la série (Voir Figure 5.3 pour les différentes vues) 135) Cliquez sur l’icône Diaporama (Slide View) en bas à gauche de l’écran 136) PowerPoint s’éclipse et cède la place à la projection, en plein écran cette fois. La première vue apparaît. 137) Appuyez sur une touche quelconque du clavier, par exemple, la barre d’espace, pour afficher la vue suivante ou bien faites tout simplement un clic de la souris 138) Vous pouvez aussi appuyer sur la touche Page Suivante (Page Up) ou sur Page Précédente (Page Down) pour revenir à la vue précédente 139) Après la dernière vue, la séquence vous ramène dans l’écran de PowerPoint Vous remarquerez que les vues sont datées 5.2 La fenêtre des présentations L’assistant n’offre qu’un degré de liberté restreint. Si vous voulez accorder davantage d’espace à votre imagination et à vos goûts, d’autres méthodes de travail sont à votre disposition : vous ferez appel à des présentations types, à des modèles de présentations, ou encore l’expérience aidant, vous serez tenté par la création de vos propres modèles. Pour réaliser une présentation type guidée par un modèle, vous devez examiner la fenêtre spéciale des présentations de PowerPoint. Ce sera votre point de départ. Fenêtre des présentations Pour examiner comment préparer un diaporama en utilisant, cette fois, une présentation type, vous pouvez, au choix :
  • COMPILÉ POUR LE COMPTE DE VISICOM CENTER PAGE 65 DE 71 Démarrez une nouvelle session. Mettez le logiciel en service de façon à afficher son premier écran de sélection d’un mode de travail. Dans cet écran, choisissez la seconde option, Modèle (Template) et cliquez sur OK. Appuyez sur Ctrl + N, ou bien cliquez sur le menu Fichier (File) puis sur sa commande Nouveau (New). Quelle que soit la méthode appliquée, une fenêtre disposant de quatre onglets s’ouvre. Vous pouvez cliquer sur l’onglet Présentations pour cette démonstration : Les onglets disponibles sont : General. Ce volet ne contient pas grand-chose au départ, sinon un dossier appelé Blank Presentation.pot. Presentation Designs (Modèles de présentation). Ce volet vous permet de sélectionner, écran par écran, les vues que vous voulez réaliser sans appliquer un plan préétabli par PowerPoint. Un certain nombre de modèles de présentation sont, en effet, à votre disposition. Présentations. Ce volet propose des présentation prêtes à l’emploi qu’il suffit d’adapter à vos besoins. C’est une autre manifestation de l’assistant. Web Pages. Cet volet est dédié à la préparation de pages web 5.3 Réaliser une présentation avec un modèle Maintenant que vous avez fait connaissance avec la fenêtre des présentations, voici comment réaliser un diaporama en faisant appel à un modèle. De nouveau, celui-ci va vous guider tout au long de la réalisation de la présentation. Réaliser une présentation standard Voici les étapes de cette réalisation : 140) Affichez la boîte de dialogue Blank Presentation en choisissant File, puis New du menu 141) Cliquez sur l’onglet Presentations. 142) Cliquer sur l'icône Business Plan, pour afficher un aperçu 143) Cliquez sur OK. Vous ouvrez la première vue d’une série qui en comporte douze. Remarquez que le programme vous propose le mode d’affichage Diapositive par défaut. 144) Cliquez sur le titre et/ou sur le sous-titre pour les modifier (l’un pares l’autre). Le texte cliqué s’entoure d’un gros cadre hachuré. Faites un clic sur le texte, dans l’encadré, et tapez-en un autre a votre goût. Vous pouvez faire de même avec le sous-titre
  • MON PREMIER MANUEL EN INFORMATIQUE PAGE 66 DE 71 145) Cliquez sur l'icône Diapositive Suivante (Next Slide) en bas de la barre de défilement vertical 146) Vous affichez la vue suivante, avec ses conseils judicieux. Modifiez-la à votre gré, comme précédemment. 147) Parcourez ainsi toutes les vues pour les adapter à votre situation 148) Attribuez un nom à ce diaporama et enregistrez-le en cliquant sur l'icône d’enregistrement, représentant une disquette 149) Vous pouvez revoir ces vues, en synthèse, en cliquant sur l'icône de Mode Trieuse de Diapositives (Slide Sorter View), située en bas de l'écran. En conclusion, ce mode de travail vous assiste intégralement, vous laissant le libre choix du sujet. Il est bien pratique. Gérer les cadres Dans les vues, vous traitez le texte rigoureusement comme avec un quelconque traitement de texte. Les cadres qui apparaissent lorsque vous cliquez sur un texte peuvent être modifiés dans leurs dimensions et être déplacés à volonté. Lorsqu’un texte est sélectionné, il s’entoure d’un cadre hachuré doté de ses huit poignées représentées par des points. Des lors, vous pouvez : Cliquer sur ce cadre, en dehors des poignées, pour le tirer avec la souris et le déplacer avec son contenu. Le pointeur de la souris devient une quadruple flèche. Cliquer sur une poignée pour modifier les dimensions du cadre en la tirant, avec la souris, dans le sens voulu. Le pointeur de la souris prend l’aspect d’une double flèche dont l’orientation dépend de la poignée cliquée. Vous pouvez bien sur supprimer totalement un cadre sélectionné, avec son contenu, en appuyant sur le bouton de suppression Del. Cela vous permet de jouer encore davantage sur le contenu des diapositives proposées.
  • COMPILÉ POUR LE COMPTE DE VISICOM CENTER PAGE 67 DE 71 Des commandes spéciales de DOS Une introduction à certaines commandes de DOS à savoir Tout ordinateur nécessite un logiciel de base pour fonctionner. Ce logiciel de base est connu sous le nom de système d’exploitation (Operating System). Ce logiciel est l’entrée principale qui vous permet d’exploiter la puissance de votre ordinateur. En d’autres termes, il sert d’interface d’utilisation première entre l’homme et la machine. Comme vous avez lu auparavant, les PCs sont basés sur la technologie des premiers micro- ordinateurs de IBM en 1981 et sont fabriqués par des compagnies telles que IBM, Compaq, Acer, Dell, Gateway et des centaines d’autres. Ces ordinateurs nécessitaient donc un logiciel de base pour exploiter leur puissance. Donc pour opérer ces ordinateurs individuels, IBM a du aussi créer le Disk Operating System plus connu sous l’acronyme DOS. Vous vous souvenez sans doute qu’il y a deux types d’interface d’utilisation: graphique et non graphique. L’interface non graphique est rigide et nécessite que vous mémorisez des lignes commandes que vous tapez à un prompt qui ne vous facilite pas du tout la tache si vous ne connaissez pas bien le syntaxe. En revanche, l’interface graphique est beaucoup plus facile à utiliser parce qu’il se présente sous forme d’icônes et de petites images qui vous permettent de mieux communiquer avec l’ordinateur et aussi de mieux interpréter les résultats fournis. Le MS-DOS est la version parallèle développée par la compagnie Microsoft Ces deux logiciels de base sont essentiellement identiques. A quelques exceptions prêt, on y retrouvent les mêmes commandes. Cependant, les commandes que nous allons utiliser ici sont tirées de MS-DOS. La dernières version officielles de MS-DOS est la 6.22 et l’on retrouve des versions dites 7.0 avec le Novell NetWare 4 et la version initiale de Windows 95. 6.1 Quelques commandes de DOS Il existe deux types de commandes de DOS: les commandes internes et les commandes externes. Les commandes internes sont les plus simples et les plus utilisées mais, vous ne pouvez pas les voir lorsque vous faites la liste des programmes dans votre répertoire de MS-DOS parce qu'elles font partie d'un fichier appelé COMMAND.COM. Lorsque vous faites appel à une commande interne, MS-DOS les exécute immédiatement parce qu'elles ont été chargées dans la mémoire de l'ordinateur dès que le MS-DOS ait été lancé. Voici une liste de commandes internes propre à MS-DOS: BREAK Exit REN CHCP FASTOPEN RMDIR Chapitre 6
  • MON PREMIER MANUEL EN INFORMATIQUE PAGE 68 DE 71 CHDIR FOR SET CLS GOTO SHIFT COPY IF TIME CTTY MKDIR TYPE DATE PATH VER DEL PAUSE VERIFY DIR PROMPT VOL ECHO REM Les commandes suivantes sont externes APPEND FIND REPLACE ASSIGN FORMAT RESTORE ATTRIB GRAFTABL RETRACT BACKUP GRAPHICS SELECT CHKDSK JOIN SHARE COMMAND KEYB SORT COMP LABEL SUBST CRTDUMP MODE SYS DISKCOMP MORE TREE DISKCOPY XCOPY FDISK PRINT RECOVER TURBO Le tableau suivant vous permet d'avoir une idée des différentes commandes utilisées dans l'environnement DOS. COMMANDE CE QU'ELLE FAIT APPEND Installe un chemin pour les fichiers de données ASSIGN Alloue une lettre alphabétique à une partition de disque
  • COMPILÉ POUR LE COMPTE DE VISICOM CENTER PAGE 69 DE 71 ATTRIB Sert à installer les paramètres et à afficher les attributs pour les fichiers BACKUP Est utiliser pour faire le backup d'un ou de plusieurs fichier(s) d'un disque à un autre CHDIR ou CD Changer de répertoires CHKDSK Parcourt le répertoire de la partition de disque par défaut ou de celle spécifiée et vérifie la consistance celle-ci CLS Effacer l'écran COMMAND Traite les commandes internes de MS-DOS COMP Compare le contenu de deux fichiers COPY Copie le(s) fichiers spécifié(s) DATE Affiche et permet de changer la date DEL ou ERASE Efface le(s) fichier(s) spéficié(s) DIR Affiche le contenu du répertoire spécifié DISKCOPY Copie des disques EXE2BIN Convertit les fichiers exécutable (.EXE) en format binaire EXIT Sort de du processeur de commande et retourne au niveau précédent FASTOPEN Diminue le temps nécessaire pour ouvrir les fichiers et les répertoires fréquemment accédés FC Compare deux fichiers ou deux séries de fichiers et affiche la différence entre eux FDISK Configure les disques durs pour MS-DOS FIND Recherche une file constante de text FORMAT Formater une disquette pour recevoir les fichiers DOS GRAFTABL Charge une table de caractères graphiques GRAPHICS Prépare le MS-DOS pour l'impression des graphiques JOIN Attache une partition de disque à un nom de chemin KEYB Charge un programme pour clavier
  • MON PREMIER MANUEL EN INFORMATIQUE PAGE 70 DE 71 LABEL Met une sorte "d'étiquette" sur les disques MAKEDIR ou MD Créer un répertoire MODE Installe les modes d'opération pour une MORE Affiche les résultats pouvant occuper un écran à la fois NLSFUNC Charge les fonctions spécifiques aux pays PATH Installe une commande de recherche de chemin PRINT Imprime des fichiers PROMPT Permet de changer la présentation de la ligne de commande RECOVER Récupère un disque ou un fichier endommagé REN ou RENAME Renomme le premier fichier comme le deuxième fichier REPLACE Remplace les versions précédentes des fichiers RESTORE Récupère les fichiers qui ont été sauvegardés par la commande Backup RMDIR ou RD Enlever un répertoire SELECT Sélectionne une configuration de clavier, et un format de date et d'heure SET Alloue une valeur de file à une autre dans l'environnement ou affiche l'environnement SHARE Installe le partage et l'utilisation exclusive de fichier SORT Trie les données par ordre ascendant ou descendant SUBST Substitue une file de caractère pour un chemin SYS Transfère les fichiers de système MS-DOS d'une partition de disque à celle spécifiée TIME Affiche et permet de changer l'heure TREE Affiches les répertoires et les nom de fichiers TURBO Permet d'augmenter ou de diminuer la vitesse opération du processeur
  • COMPILÉ POUR LE COMPTE DE VISICOM CENTER PAGE 71 DE 71 TYPE Affiche le contenu d'un fichier VER Affiche le numéro de la version de MS-DOS VERIFY Vérifie toutes les écritures sur un disque VOL Affiche le nom (l'étiquette) des volumes XCOPY Copie les fichiers et les répertoires Références utilisées PARSONS, June Jamrich et OJA, Dan, Computer Concepts 3rd Edition; Course Technology, 1998, Cambridge (USA) LILEN,Henri, Initiation à Microsoft Office 97; Sybex, 1998, Paris, FRANCE L'Internet Collaborateurs Frantz JACQUES David JOSEPH Mario JOSEPH