• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
The water crisis in the Inner Niger Delta, Mali - By Bakary Kone
 

The water crisis in the Inner Niger Delta, Mali - By Bakary Kone

on

  • 6,368 views

 

Statistics

Views

Total Views
6,368
Views on SlideShare
2,626
Embed Views
3,742

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

12 Embeds 3,742

http://www.wetlands.org 3616
http://wetlands.org 54
http://africa.wetlands.org 34
http://translate.googleusercontent.com 21
http://south-asia.wetlands.org 7
http://thailand.wetlands.org 2
http://www.ckpp.org 2
http://wetlands.40fingers.eu 2
http://lac.wetlands.org 1
http://malaysia.wetlands.org 1
http://www.afrique.wetlands.org 1
http://www.africa.wetlands.org 1
More...

Accessibility

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment
  • Certaines diapositives de cette présentation contiennent des commentaires qui apportent une explication complémentaire au contenu des diapositives. Cette présentation a été faite à Mopti le 17 décembre 2011 en présence d’une quarantaine de participants dont de nombreux maires, préfets et sous-préfets, ou leur représentants. Elle a ensuite été faite à Bamako en présence de CARE Mali, de l’Ambassade des Pays-Bas et de représentants d’ONG.
  • La crue dans le DIN est alimentée essentiellement par les eaux venues du Haut Niger (en Guinée) et du Haut Bani (au Mali et en Côte d’Ivoire). Les diapositives suivantes vont expliquer pourquoi l’inondation dans le DIN est si variable.
  • De même, la pluie à Sikasso en 2011 n’a pas été mauvaise, plutôt supérieure à la moyenne des quatre dernières décennies.
  • Ce graphe montre la situation de la crue maximale en 2011 par rapport aux dernières décennies.
  • Ces deux cartes montrent bien la différence de l’inondation à la même période (octobre) entre 2010 et 2011, pour l’ensemble du delta.
  • On doit se demander quel est l’impact de la gestion des aménagements existant actuellement à l’amont du DIN (principalement Sélingué et Markala).
  • Quel est l’impact de la gestion de Sélingué sur la superficie inondée dans le DIN ?
  • Ce graphe représente, pour la période 1982-2010, la gestion moyenne du barrage de Sélingué : remplissage en saison des pluies et vidange en saison sèche.
  • Même question : quel est l’impact du barrage de Markala sur la crue dans le DIN ?
  • En rouge est représentée la perte de superficie inondée dans le DIN causée par les prélèvements de l’ON. Combinés avec l’impact de Sélingué, la perte se chiffre à environ 1000 km2 de zone inondée.
  • Il faut aussi se demander quels seront les impacts des futurs ouvrages : barrage de Fomi, seuil de Djenné, auxquels il faut ajouter le tout récent seuil de Talo.
  • L’impact prévisible des seuils de Talo et Djenné est figuré en bleu clair. La combinaison des impacts de Fomi, de l’extension de l’ON, des seuils de Talo et Djenné, produit une perte de 1700 km2 de superficie inondée dans le DIN.
  • Au cours des trente dernières années, la fréquence des années catastrophiques, c’est-à-dire comme 1984, a été d’1/30, et la fréquence des années mauvaises (comme 2011) a été de ¼. Avec l’ajout des impacts attendus des aménagements futurs, ces fréquences passeront respectivement à ¼ et ½ !! C’est-à-dire qu’on peut s’attendre à ce qu’une situation comme celle de 2011 se produise une année sur deux !!
  • Et jusqu’à présent, dans cette analyse, on n’a pas encore considéré les impacts attendus du changement climatique ! Les mesures climatiques mondiales montrent que ces impacts sont déjà sensibles, et se manifestent de façon plus nette en Afrique saharo-sahélienne que pour la moyenne mondiale.
  • Les modèles climatiques en cours prédisent un avenir plus sec et plus chaud pour le Sahel. L’impact sur la crue à Macina et à Douna pourrait être une baisse du débit jusque 40 % ! Avec comme conséquence évidente uen très forte diminution des zones inondées dans le delta. En tout cas, aucun modèle ne prédit une amélioration des condtions climatiques dans la zone sahélienne.

The water crisis in the Inner Niger Delta, Mali - By Bakary Kone The water crisis in the Inner Niger Delta, Mali - By Bakary Kone Presentation Transcript

  • Bakary KoneWetlands International Mali
  • Inner Niger Delta: a wetland in a dry worldInner Niger Delta
  • Niger B ani HAUT NIGER HAUT BANIWhy is the flooding of the InnerNiger Delta to variable?
  • Annual rainfall(mm/yr) at Sikasso source : DNM
  • Inundated area during the flood seasonx 1000 km 2 1923-2011
  • 2010 Inundated area 2011
  • Sélingué dam
  • Impact of the Sélingué dam on monthly discharge: reducing peak flows vider Source: EDM remplir
  • The Office du Niger irrigation schemeand its Markala dam
  • Combined impacts of Selingué and Office du Niger (perte : 650 km2 + 370 km2 )
  • Impact of planned schemes especially in dry years Future loss : 1700 km2
  • Fréquence en 30 ans (1982 – 2011) Catastrophic years (like 1984) Less than 8000 km2 frequency Now 1 / 30 Planned Fomi,Talo, 1/4Djenné, extension ON Bad years (like 2011)moins que 10.000 km2 fréquence Now 1/3 Planned Fomi,Talo, 1/2Djenné, extension ON
  • Impact of a changing climate is already noticeable elh Sa a+ ial ar d h on Sa m
  • The future ? A warmer Sahel : + 2-7 °C within 80 ans A drier Sahel : déclin 0 - 40 % less rainfall Less inundation: jusque 40 %Se ne g al Niger GAO Delta MOPTI Intérie ur SEGOU du Nig er BAMAKO
  • www.wetlands.org/IND