Your SlideShare is downloading. ×
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Abe CréAtion & Croissance 2010 Fr

1,217

Published on

Voici une présentation sur les aides publiques accessibles aux créateurs d'entreprises et aux entrepreneurs bruxellois. …

Voici une présentation sur les aides publiques accessibles aux créateurs d'entreprises et aux entrepreneurs bruxellois.
Etant donné que les aides évoluent sans cesse, je ne suis pas responsable de la mise à jour de ces slides.
Consultez www.ecosubsibru.be pour les dernières mises à jour.
Bonne lecture.

Published in: Business, Economy & Finance
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
1,217
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
22
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Création & Croissance
    24.02.2010
  • 2. Session de rencontre avec les acteurs de terrain en matière de capital-risque et d’aides publiques
  • 3. Team
    Ouverture
    Dynamisme
    Proactivité
    Interactivité
    50 experts
    Pluridisciplinaires
    Formés en continu, à la pointe des connaissances
    Orientés résultats
    ABE
    MISSION :
    SERVICE PUBLIC - AIDE AU DEVELOPPEMENT DE VOTRE PROJET
    4 centres de compétence
    Gratuité
    Neutralité
    Confidentialité
    Charte de qualité
    Économie & starters
    Technologie & innovation
    Urbanisme & environnement
    Relations internationales
    Partenariats transnationaux
    Prospection et accueil des investisseurs étrangers
  • 4. Bruno Wattenbergh
    Agence Bruxelloise pour l’Entreprise
    Le rôle de l’ABE
    Les aides aux entreprises en général
    Principes et philosophie
    Fonds Bruxellois de Garantie
    Le rôle du FBG
    Trucs et ficelles
    Fonds de Participation
    Rôle du FBG – Trucs & ficelles
  • 5. Mes objectifs ?
    Augmenter votre culture …
    Créer des reflexes …
    Indiquer les sources d’infos …
    Indiquer les facilitateurs …
    Illustrer …
    5
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 6. Vos objectifs ?
    6
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 7. Timing ?
    18h à 19h30
    7
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 8. 8
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
    Bruno M. WATTENBERGH
    • EntrepreneurshipDevelopment Programme M.I.T. – Boston
    • 9. ExecutiveCertificateStrategy & Innovation MIT - Boston
    • 10. Post licence Management avancé - ICHEC
    • 11. Licence en Management - EUB
    • 12. Licence en Science du Travail - ULB
    • 13. Directeur Opérationnel ABE – Agence Bruxelloise pour l’Entreprise
    • 14. Président du Fonds Bruxellois de Garantie
    • 15. Juge Social au TT Bxl
    • 16. Chroniqueur économique sur TWIZZ
    • 17. Membre du Comité Scientifique du CEFIP
    • 18. Professeur de stratégie et d’entrepreneuriat
  • 9
    Structure de la lecture
    L’ABE
    Outils de cofinancement :
    Fonds de Participation (fédéral)
    Outil de garantie :
    Fonds Bruxellois de Garantie
    Aides publiques :
    Les aides pour la promotion de l’expansion économique
    Les aides R & D
    Les aides à l’exportation
    Quelques chiffres
    Cases Study
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 19. L’ABE - Les missions de base
    10
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 20. L’ABE - Les missions de base
    11
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 21. L’ABE - Les missions de base
    12
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 22. L’ABE - Les missions de base
    Sensibilisation à l’entrepreneuriat
    • Disséminer la culture entrepreneuriale parmi la population bruxelloise
    • 23. Coordonner les activités de stimulation à l’entrepreneuriat en milieu académique et créer des synergies.
    • 24. Développer et coordonner un réseau d’agents de stimulation économique dans les 19 communes da la Région de Bruxelles Capitale
    13
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 25. L’ABE … des produits / services
    Formalisation d’une liste de produits …
    Conditions d’accès …
    Délivrables …
  • 26. 15
    La philosophie des aides publiques en entrepreneuriat ?
    Un coup de pouce … ?
    Une vraie valeur … ?
    Plusieurs utilités concrètes … ?
    Une forme de perversité … ?
    Un accès difficile … ?
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 27. 16
    Typologie des aides publiques ?
    Préparation du projet et du produit
    Capital de départ et de croissance
    Garantie
    Valeurs externes
    Emploi
    R&DI
    Investissement
    Partenariat commercial et technologique
    Exportation & internationalisation
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 28. 2 Principes de base !
    Cash isking !  Multiplicateur de fonds propres
    Cofinancer ce qui est risqué, coûteux ou difficile
  • 29. 18
    1. Outils de cofinancement
    Cash isking?
     Multiplier chaque € de fonds propres !
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 30. 19
    1. Outils de cofinancement
    Fonds de Participation : www.fonds.org
    Prêts Starteo & Optimeo
    Prêt Business Angel +
    Prêt Initio
    Prêt Casheo
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 31. 20
    Fonds deParticipation
    « Multiplicateur de fonds propres »
    Instrument fédéral (dernière banque publique)
    Prêts subordonnés pour PME et indépendants
    Taux favorables … garanties limitées
    Franchise de remboursement en capital possible
    Comité de crédit pointu
    Rapidité du traitement
    « Multiplicateur de fonds propres »
    Prêts = maximum le prêt bancaire ou l’intervention du Business Angel + entrepreneur
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 32. Fonds de Participation
    Micro-crédit pour financer l’autocréation d’emploi
    Prêt Lancement - Prêt Solidaire - Plan jeunes indépendants
    Cofinancement du crédit : crédit professionnel banque + FP
    Starteo – Optimeo – Initio
    Casheo
    Cofinancement du capital à risque
    Business Angels +
    21
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 33. Starteo & Optimeo
    Pour qui ?
    Startéo : starters (moins de 4 ans en activité principale)
    Optiméo : tous les autres indépendants, professions libérales et PME
    Pour quoi ?
    Investissements matériels et immatériels, besoin en fonds de roulement, investissements immobiliers à caractère et usage professionnel …
    22
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 34. Starteo & Optimeo
    Caractéristiques :
    Prêt subordonné (quasi capital … )
    Sources de financement :
    Fonds propres + prêt bancaire + prêt FP
    Montant :
    Max. € 250.000 (350.000€)
    Pas supérieur au crédit bancaire
    Apport propre x 4  Startéo 1/4/4
    Apport propre x 3  Optiméo 1/3/3
    23
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 35. Starteo & Optimeo
    Taux d’intérêt :
    3% pendant 2 ans
    Taux du crédit bancaire accompagnant -1 ,25% (avec un plancher équivalent au BEPR, ne dépasse jamais le taux bancaire)
    Remboursement :
    Mensuel ou trimestriel
    Garanties :
    Souplesse …
    Exemple : cautionnement, mandat hypothécaire, acte de cession de salaire, blocage et subordination des avances associés
    24
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 36. Starteo & Optimeo
    Critères de recevabilité
    les compétences professionnelles et de gestion
    la viabilité et la structure financière de l’entreprise
    la capacité de remboursement
    25
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
    La bonne personne avec le bon projet
    Disposé à prendre des risques
  • 37. Initio
    Pour qui ?
    Indépendants et aux professions libérales qui exercent leur activité à titre principal
    Pour quoi ?
    Financement d'investissements matériels, immatériels, financiers, de besoin en fonds de roulement accompagnant le démarrage de l'activité, reprise d'une activité
    26
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 38. Initio
    Caractéristiques
    Particularité : le porteur de projet peut faire la demande directement via le Fonds de Participation avant de se rendre à sa banque
    Prêt subordonné (quasi capital)
    Montant max. :
    € 100.000 ;
    5 fois le montant de l'apport propre ;
    50 % du montant total de l'investissement (le solde doit comporter un crédit bancaire)
    Durée: 3, 5 ou 7 ans
    27
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 39. Initio
    Taux d’intérêt
    3 % la première année,
    équivalent au BEPR pour la durée restante
    Remboursement
    remboursements variables (capital constant/intérêts dégressifs)
    remboursements constants (capital progressif/intérêts dégressifs)
    Garantie
    Si le demandeur est une personne physique, aucune garantie n'est demandée
    Si PE, le cautionnement des associés actifs est requis
    28
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 40. Prêt Business Angel +
    Cible : l’entrepreneur qui fait appel à un business angel pour développer ses activités
    Montant du prêt : max € 125.000.
    Au total, les apports des Business Angels et du créateur-entrepreneur  ou  au prêt du Fonds
    Introduction ?
    Via Business Angels Network
    Le Fonds intervient quand l'association projetée est proche de la conclusion
    29
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 41. Prêt Business Angel +
    Remboursement
    5 – 7 – 10 ans, durée jamais supérieure au crédit + 2 ans, franchise 1 à 2 ans possible
    Taux :
    Taux réduit de 3% pendant 2 ans, puis taux inférieur au marché
    Garanties :
    Garanties minimums, mais parfois mandat hypothécaire, caution solidaire, avances associés, … A titre exceptionnel inscription hypothécaire
    30
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 42. Fonds de Participation
    Quels avantages ?
    Un taux très bas
    Une franchise possible dans certains cas
    Pas ou peu de garanties à présenter
    Partager le risque dans la phase de lancement avec du « quasi capital » qui renforce la structure financière
    Amener du cash dans les petits dossiers, sans diluer le pouvoir de décision
    Rapidité relative
    31
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 43. Fonds de Participation
    Peu d’inconvénients
    Comité de crédit parfois « assez traditionnel »
    Analystes pointus sollicitant des justifications
    Montants limités
    Besoin de fonds propres de départ à chaque intervention
    Concours de la banque pour tous les autres produits autres que Business Angel +
    Formalités administratives de mise en route parfois difficiles pour les non-initiés
    32
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 44. Fonds de Participation
    Trucs et ficelles ?
    Soigner la présentation (annexes…) et le contenu du dossier qui est lu par le comité de crédit.
    Expliquer / annexer
    Soigner le fonds de roulement et surtout le prévisionnel financier qui doit absolument être commenté et justifié, surtout pour des dossiers techniques de type innovation / Business Angel.
    Attention à la fin de l’année ?
    33
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 45. 2. Outils de Garantie
    Cash isking ?
     Démultiplier vos Fonds propres … ?
     Passer de 20 à 30% de ratio FP/dettes MLT à 10% ?
    34
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 46. Fonds de Garantie
    Instrument régional
    Supplée à l’insuffisance de garanties de la PME ou d’un indépendant pour le financement de ses projets
    Garantit jusqu’à 80% … la banque
    Coût de son intervention à charge la banque et à la PME
    35
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 47. Fonds de Garantie
    Les principes de fonctionnement :
    Principe 1 : La garantie du Fonds est supplétive (après épuisement des autres sûretés)
    Principe 2 : La garantie porte uniquement sur le capital (à l’exclusion des intérêts, frais,…)
    Principe 3 : La garantie implique toujours que la banque supporte une partie du risque du crédit
    36
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 48. Fonds de Garantie
    Les produits
    • Pour des montantsallantjusqu’à 500 000 €
    • 49. Garantie sur Demande: la banque introduit une demande de garantie au FBG
    • 50. Préaccord (avant demande de crédit) : le demandeur introduit une demande directe au FBG. Valable 4 mois. La banque demande confirmation du préaccord au Fonds
    • 51. Pour des montantsinférieurs à 150 000 €
    • 52. Garantie expresse: la banque engage directement la garantie du FBG sous certaines conditions
    Délai: 15 jours
    Délai: 15 jours
    Délai: 5 jours
    37
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 53. Création de la Garantie expresse … pour :
    Les crédits professionnels :
    investissements immobiliers, investissements matériels et immatériels
    reprise de tout ou partie d’une activité professionnelle
    les leasing financiers
    les crédits de cautionnement
    les crédits du type CC, SL, ligne mixte
    Intervention : maximum 250.000 €
    Couverture: 80%
    38
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
    Fonds de Garantie
    Nouveautés « crise financière »
  • 54. Détails de la Garantie expresse :
    Durée : maximum 5 ans (ou plus si dérogation)
    Caution solidaire et indivisible, à tout le moins générale, des associés pour au moins 50% de la garantie du FBG
    Prime unique payable up-front : 0,525% de la garantie
    0,35% à charge du bénéficiaire (si starter = 0,175%)
    0,175% à charge de la banque
    Délai de confirmation : 5 jours
    39
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
    Fonds de Garantie
    Nouveautés « crise financière »
  • 55. Fonds de Garantie
    Quels avantages ?
    Une manière de faire passer un bon dossier mais qui dispose de peu de fonds propres
    Une manière de convaincre un banquier qui a envie de faire l’opération, mais dont le back-office ou l’analyste rechigne
    Pas de contrôle en cours d’opération, le seul interlocuteur est et reste le banquier
    Conseil d’administration assez flexible
    Montant maximal confortable et possibilité d’appel au Ministre si plafond trop bas
    40
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 56. Fonds de Garantie
    Quels Inconvénients ?
    Outils initialement destinés aux classes moyennes ce qui fait que le CA / Comité de crédit a peu l’habitude des dossiers technologiques
    Coût de l’intervention à charge du demandeur et de la banque, mais la banque refacture souvent sa contribution en frais de dossier
    Certaines banques habituées, d’autres non
    Attention à la perte d’info entre banques et FGB
    Parfois des garanties supplémentaires sont demandées
    41
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 57. Fonds de Garantie
    Trucs et ficelles
    Soigner la présentation (annexes…)
    Ne pas hésiter à rentrer en contact avec les analystes
    Attention au capital non libéré, au compte courant, aux liens entre sociétés, …
    42
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 58. 3. Les aides aux entreprises
    Amener du cash pour cofinancer des étapes coûteuses ou risquées d’un projet d’entreprise
    43
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 59. Le cycle de vie est les aides
  • 60. Aides expansion économique
    Investissements généraux(14/08/2008)
    Investissements «verts » (18/05/2009)
    Investissements pour adaptation normes EU non-environnementales (18/05/2009)
    Conseils & études de faisabilité (14/12/2008)
    Encadrement et transmission du savoir (14/08/2008)
    Recrutement (4/11/2008)
    Accueil de la petite enfance (14/08/2008)
    Travaux publics (14/01/2009)
    45
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
    Ordonnance organique 13/12/07
  • 61. Quels sont les facteurs que vous devez prendre en compte ?
    La taille de votre entreprise : micro, petite, moyenne ou grande;
    Le secteur d’activité.
    Attention :
    Impossible de cumuler plusieurs aides pour une même dépense.
    Seule l’Administration sera habilitée in fine à déterminer si vous pouvez bénéficier d’une aide.
    46
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 62. Définition PME
    47
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
    Recommandation 2003/361/CE, du 6 mai 2003
  • 63. Vous ne pourrez en aucun cas obtenir une aide si votre entreprise : 
    … est active dans l’un des secteurs d’activités exclus ;
    … appartient aux secteurs du non-marchand ou si …
    … elle exerce des missions d’intérêt général ;
    … elle ne rentre pas dans les conditions de l’aide ; … votre entreprise est reconnue comme une entreprise en difficulté.   
    … les entreprises publiques sont également exclues.
    48
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 64. Investissements généraux
    Pour qui ? Les Micro, petites et moyennes entreprises
    Quels investissements ?
    Investissements immobiliers et mobiliers
    Investissements incorporels
    Attention, l’investissement doit obligatoirement être lié, soit :
     à la création d’un nouvel établissement ou l’extension d’un établissement existant ;
     à la diversification de la production sur de nouveaux marchés de produits ;
     à un changement fondamental dans vos processus de production.
    49
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 65. Investissements généraux
    Montant minimum d’investissement ?
    15.000 EUR pour les indépendant & micro-entreprises
    30.000 EUR pour les petites entreprises
    100.000 EUR pour les moyennes entreprise
    Calcul se base sur 50% du montant de l’investissement admis
    Quelle forme ?
    Prime en capital
    Quelle intervention ?
    50
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 66. Investissements généraux
    51
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
    Attention! Intervention limitée pour certains investissements
  • 67. Investissements généraux
    Zone de développement
    52
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 68. Investissements généraux
    Procédure
    Demande préalable
    Accusé de réception dans les 30 jours calendrier = autorisation de démarrer les investissements
    Demande complète à introduire dans les 90 jours
    Accusé de réception dans les 30 jours
    53
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
    • Dossier complet décision dans les 90 jours
    • 69. Dossier incomplet30 j. pour compléter
    • 70. Libération de la prime sur demande dans les 12 mois suivant la notification de la décision en trois tranches (3 ans)
  • Investissements environnementaux
    Quels investissements?
    Investissement en matière d’économies d’énergie, de production d’énergie à partir d’énergies renouvelables ou de production rationnelle de l’énergie
    réservée aux entreprises à caractère industriel et à certains secteurs spécifiques
    l’amélioration énergétique des processus de production ou à l’adoption de modes de déplacement respectueux de l’environnement
    Toutes les entreprises dans les secteurs d’activités admis
    l’intégration dans le tissu urbain
    toutes les entreprises des secteurs d’activités admis.
    la production d’éco-produits
    PME des secteurs admis.
    avis d’un consultant extérieur (conformité et résultats escomptés)
    l’adaptation des installations en vue de se conformer aux normes EU environnementales*, de les dépasser ou pour obtenir de meilleures performances environnementales en l’absence de normes
    toutes les entreprises des secteurs admis.
    * grandes entreprises exclues de l’aide si elles se conforment simplement aux normes existantes
    54
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 71. Investissements environnementaux
    55
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 72. Normes EU non-environnementales
    Pour qui ?
    Toutes les entreprises des secteurs admis
    Quels investissements?
    Adaptation des installations à certaines normes EU (sécurité, qualité, hygiène…)
    Montant d’investissement?
    Min. 7.500€ - max. 400.000€ pour calcul aide
    56
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 73. Normes EU non-environnementales
    Intervention
    Procédure
    Demande d’autorisation préalable
    Rapport d’expert
    57
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 74. Conseils & études de faisabilité
    Pour qui?
    Particuliers domiciliés à Bruxelles (conseils avant création)
    PME des secteurs admis (conseils après création)
    Quels investissements?
    Études ou conseils extérieurs visant la création ou la transmission d’une PME bruxelloise
    Etudes ou conseils extérieurs ayant un caractère exceptionnel ou urgent, visant à résoudre un problème ponctuel.
    Attention! Sont exclus les études et services de conseils extérieurs :
    Qui sont en rapport avec les dépenses de fonctionnement normales
    Qui portent sur des problèmes relatifs à la gestion journalière et récurrente
    Prestés de manière régulière en sous-traitance.
    58
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 75. Conseils & études de faisabilité
    Consultant
    Pas de liste de consultants « agréés »
    Préactivité : avis préalable d’une association agréée sur le choix du consultant
    Etudes et conseils extérieurs : libre choix pour autant que le consultant :
    Dispose de 2 ans d’expérience pertinente,
    Les justifie par des références,
    Soit indépendant du demandeur,
    L’ Administration peut avoir recours à un expert extérieur pour juger de la qualité du consultant
    59
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 76. Conseils & études de faisabilité
    60
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
    Le coût total par année civile de l'étude et des conseils extérieurs ne peut être supérieur au montant des fonds propres de l'entreprise augmentés des dettes à plus d'un an.
  • 77. Conseils & études de faisabilité
    Procédure
    Demande d’autorisation préalable
    Accusé de réception dans les 30 jours calendrier = autorisation de démarrer la mission
    Notification de la décision dans les 30 jours (60 jours si validation du choix du consultant)
    Libération selon convention (En principe après la fin de la mission, sur base d’un rapport final et de la preuve de paiement)
    61
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 78. Encadrement et transmission du savoir
    Aide au tutorat (stagiaire ou candidat repreneur)
    PME dans secteurs admis
    Forfait mensuel de 1000€,
    Max 24.000/ an
    Aide à la formation externe
    PME dans secteur admis
    50%, plafonnés à 5.000€ par action de formation
    Max 3x /an
    Caractère urgent ou exceptionnel
    Organisme indépendant, 2 ans d’expérience, références
    Aide à la mise à disposition d’installations ou d’outillage
    Toute entreprise bruxelloise
    Aide = coût réel de la mise à disposition
    Max 500€/ jour et 25.000€/an
    62
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 79. Recrutement
    Pour qui : PME dans les secteurs admis.
    Recrutement … d’un demandeur d’emploi inscrit à Actiris dans le cadre d’un projet spécifique :
    R&D
    Export hors UE
    Economie de matières premières
    Maîtrise de la performance énergétique
    Certificats ou labels environnementaux
    Système d’assurance qualité
    Amélioration du bien-être au travail (quelques secteurs seulement)
    Transmission (micro-entreprises non-starters)
    63
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 80. Recrutement
    Intervention
    64
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 81. R&D
    La philosophie :
    Partage de risque public-privé
    Incitation à amplifier l’effort (pas substitution du privé)
    Les critères d’octroi :
    Degré d’innovation
    Risques technologiques à surmonter
    Pertinence du programme et du planning
    Compétence de l’équipe
    Intérêt du projet pour la stratégie de l’entreprise
    Perspectives de valorisation industrielle et commerciale
    Retombées sur l’économie et l’emploi dans la Région
    Caractère incitatif de l’aide
    65
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
    NEW
  • 82. R&D – Recherche industrielle
    La recherche :
    C’est acquérir de nouvelles compétences … En vue de développer ou d’améliorer des produits, procédés ou services
    L’aide … 2 formules :
    Le subside :
    70% pour une petite entreprise
    60% pour une moyenne entreprise
    50% pour une grande entreprise
    L’avance récupérable :
    80% pour une petite entreprise
    70% pour une moyenne entreprise
    60% pour une grande entreprise
    66
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
    NEW
    NEW
  • 83. R&D: développement
    Le développement expérimental :
    C’est mettre en œuvre des connaissances et technologies pour mettre au point, tester, optimiser des dispositifs
    En vue de développer ou d’améliorer des produits, procédés ou services
    L’aide … 2 formules :
    Le subside :
    45% pour une petite entreprise
    35% pour une moyenne entreprise
    25% pour une grande entreprise
    L’avance récupérable :
    60% pour une petite entreprise
    50% pour une moyenne entreprise
    40% pour une grande entreprise
    67
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
    NEW
    NEW
  • 84. R&D: Majoration taux
    + 15% >>> max 80% d’intervention si :
    Collaboration entre au moins 2 entreprises, à condition que :
    Au moins 1 soit une PME
    Aucune ne supporte plus de 70% du coût du projet
    Collaboration entre au moins 2 entreprises, à condition que :
    Leurs activités se situent dans au moins 2 Etats différents
    Aucune ne supporte plus de 70% du coût du projet
    Collaboration avec un organisme de recherche, à condition que ce dernier :
    Supporte au moins 10% du coût du projet
    Ait le droit de publier les résultats de sa partie du projet
    68
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
    NEW
  • 85. R&D: microprojets
    Objectif : accélérer le traitement de « petits » projets de RD&I
    Portée :
    Budget moyen mensuel < 20.000 €
    Durée :
    Entre 3 et 9 mois pour les petites entreprises (< 50 pers ; CA < 10M€)
    Entre 3 et 15 mois pour les micro-entreprises (< 10 pers ; CA < 2M€)
    Procédure :
    Introduction de la demande à tout moment de l’année
    Evaluation comme pour les projets de RD&I classiques
    Intensité de l’aide comme pour les projets de RD&I classiques
    69
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 86. R&D: études de faisabilité technique préalables
    Les critères d’octroi :
    Bénéficiaires : Les PME
    Etude réalisée par consultant ou organisme spécialisé :
    Exerçant ses activités depuis au moins 2 ans
    Prouvant sa compétence sur base de ses références
    Consultant ou organisme indépendant du bénéficiaire
    L’aide :
    75% si étude préalable à projet de recherche industrielle
    50% si étude préalable à projet de développement expérimental
    Limitée à 125.000 € par projet
    70
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 87. R&D: protection des droits PI
    Les bénéficiaires :
    Les PME
    Les dépenses admissibles :
    Les coûts antérieurs à l’octroi des droits auprès d’une 1ère juridiction : élaboration, dépôt, suivi, renouvellement de la demande
    Les coûts de traduction et de procédure liés à l’obtention ou à la validation des droits auprès d’autres juridictions
    Les coûts de la défense des droits dans le cadre des procédures d’octroi ou d’opposition
    Limitées à 3 ans à partir de la demande de subsides
    71
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 88. R&D: protection des droits PI
    L’aide : un subside
    Si résultat d’une recherche industrielle financée par l’IRSIB :
    70% pour une petite entreprise
    60% pour une moyenne entreprise
    + 15% (limité à 80%) si collaborati° avec un organisme de recherche
    Si résultat d’un développement expérimental financé par l’IRSIB :
    45% pour une petite entreprise
    35% pour une moyenne entreprise
    + 15% (limité à 80%) si collaboration avec un organisme de recherche
    Si résultat de tout autre projet de RD&I :
    45% pour une petite entreprise
    35% pour une moyenne entreprise
    + 15% (max 80%) si collaborat° avec un organisme de recherche
    72
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
    NEW
  • 89. R&D: les procédures
    Au moins 1 appel à projets RD&I par an, sauf pour :
    Microprojets - Études de faisabilité technique - Protection des droits de propriété intellectuelle (brevets)
    Partenariats internationaux de RD&I
    Engagement temporaire de personnel
    Introduction de la demande sur formulaires types et dans les délais fixés par l’appel
    Accusé de réception de la demande (! Le projet ne peut pas avoir démarré avant cet accusé !)
    Evaluation par le staff de l’IRSIB + appel éventuel à experts
    Décision du Gouvernement sur base de l’avis de l’IRSIB
    Signature d’une convention - Liquidation de l’aide par tranches anticipatives - Reporting technique et financier
    73
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 90. R&D
    Objectifs & avantages
    Prise en compte du budget total du projet :
    personnel, fonctionnement, appareillage, sous-traitance, … etc.
    Niveau d’intervention élevé : jusqu’à 75% du budget
    Destiné à des projets à degré d’innovation élevé :
    notion de « risques scientifiques et techniques »
    74
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 91. R&D
    Inconvénients – contraintes ?
    Dossier étoffé : argumentaire technologique et scientifique
    Procédure relativement longue : 3 à 4 mois
    Pas de garantie d’obtention a priori (basée sur évaluation)
    Destiné à des projets d’une certaine envergure (+/- 2 ans, budget minimum +/- 100.000 à 150.000 €)
    75
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 92. R&D
    Trucs & ficelles
    Bien situer l’état de l’art : étude bibliographique, brevets existants, réalisations de la concurrence
    Par rapport à cet état de l’art : faire apparaître le degré d’innovation du projet
    Mettre en évidence les difficultés techniques à surmonter, les inconnues, …
    Constituer une équipe compétente et établir un budget réaliste
    76
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 93. Aides à l’exportation
    La participation à des programmes ou séminaires de formation
    La collaboration d’experts en commerce extérieur
    La réalisation de supports informatifs de promotion à l’exportation
    La prospection de marchés situés hors Union européenne
    La participation à des foires internationales à l’étranger et/ou pour l’invitation d’acheteurs potentiels à des foires et salons en Belgique
    La participation à des foires et salons internationaux hors Union européenne couplée à une prospection
    La participation aux appels d’offres pour des marchés hors de l’Union européenne
    La formation technique de clients potentiels étrangers
    L’ouverture de bureaux collectifs de représentation hors de l’Union européenne
    Intervention allant jusqu’à 50%
    77
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 94. Quelques chiffres sur les aides
    22.000.000€
    657 dossiers
    Aide à l’investissement 2008
    78
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 95. Quelques chiffres sur les aides
    Impact loi ‘78 + ordonnance 2004 et 2007
    79
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 96. Quelques chiffres sur les aides
    80
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 97. Quelques chiffres sur les aides
    81
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
    3.000.000€
    582 dossiers
    Aide à la consultance, formation, recrutement
    (2008)
  • 98. Quelques chiffres sur les aides
    82
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
    Nombre de dossiers aide à la consultance, à la formation et au recrutement (2008)
  • 99. Quelques chiffres sur les aides
    9.700.000€ garantie
    260 dossiers
    Fonds Bruxellois de Garantie 2008
    83
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 100. Quelques chiffres sur les aides
    Fonds Bruxellois de Garantie
    84
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 101. Quelques chiffres sur les aides
    89.000.000€
    1.456 prêts
    à conditions « douces »
    Fonds de Participation 2008
    85
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 102. Quelques chiffres sur les aides
    Fonds de Participation
    86
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 103. Quelques chiffres sur les aides
    87
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
    Fonds de Participation
  • 104. 5. Cases Study
    Cas inventé … sur base de cas vécus
    88
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
    Comprendre comment combiner tous les mécanismes publics pour consolider un projet d’entreprise.
  • 105. Case Study
    Le busines plan nécessite les capitaux suivants :
    Développement du proto : +- 250.000€
    Recherche sur les possibilités d’interfaçage : 75.000€
    Frais de fonctionnement 1ère année : +- 300.000€
    Bâtiment adapté à louer : 30.000€
    Protection de la propriété intellectuelle : 15.000€
    Achat de matériel : 150.000€
    Etudes de marché : 50.000€
    Soit un total approximatif de +- 750.000 €
    89
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 106. Case Study
    L’équipe dispose de +- 100.000€ de capitaux de départ et escompte un CA dès la 2ème année.
    Leur première option est de rechercher un VC ou un Business Angel.
    Après réflexion il est décidé de démarrer le projet sans BA ou VC en :
    Multipliant les fonds propres existants grâce à des aides publiques ;
    Faisant partager les opérations risquées par la Région ;
    En créant de la valeur dans l’entreprise.
    90
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 107. Case Study
    Une société est créée avec un capital entièrement libéré de 65.000€
    Un prêt starteo d’un montant de 260.000€ avec franchise de remboursement de 18 mois (couplé à un prêt bancaire de 260.000€) est sollicité auprès du Fonds de Participation :
    FdP. 260.000€ (4 fois apport propre)
    Prêt bancaire 260.000€ - éventuellement garanti
    Fonds propres 65.000€
    ---------
    585.000€
    91
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 108. Case Study
    Développement du proto :
    Un programme de R&D étalé sur 18 mois est proposé à la région qui accepte, après évaluation de prendre à sa charge 50% du coût du proto, soit 125.000€ :
    Frais de personnel – 1 chercheur
    Du matériel
    De la consultance
    L’entreprise prend à sa charge les 125.000€ restant sur 18 mois.
    Interfaçage :
    Une demande de recherche sur l’interfaçage est soumise à la Région pour 75% du montant de 75.000€ soit 56.250€.
    92
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 109. Case Study
    L’entreprise fait appel à un consultant privé financé à 50% pour :
    Réaliser l’étude de marché 50.000€
    Préparer la stratégie d’IPR 3.000€
    L’entreprise sollicite une aide IPR en demandant 35% du coût du dépôt de brevet, soit 4.200€.
    93
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 110. Case Study
    L’entreprise a donc créé pour :
    250.000€ de Développement
    75.000€ de Recherche
    … de valeur technologique, soit 325.000€ pour un cash drain limité à 181.750€, soit 56% d’utilisation de fonds propres contre 100% normalement.
    L’entreprise a effectué des dépenses pour :
    50.000€ d’étude de marché
    3.000€ de consultance
    12.000€ de protection de la propriété intellectuelle
    … 65.000€ d’investissements en mobilisant seulement 34.300€ de fonds propres, soit 53% de fonds propres mobilisés.
    94
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 111. Case Study
    L’entreprise est mûre pour envisager sereinement l’arrivée d’un Business Angel ou d’un V.C.
    Elle a passé le cap difficile de la maturation du projet, de la validation de la technologie, des premières ventes, …
    En économisant des fonds propres …
    En disposant de capacité de réinvestissement …
    En partageant le risque avec le secteur public …
    95
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 112. Quelques réflexions
    Les aides publiques sont une forme de retour sur l’impôt
    Un bon projet peut réussir sans aide publique
    Un mauvais projet ne deviendra pas nécessairement un bon projet grâce à des aides publiques
    Un projet peut augmenter ses chances de réussite grâce à des aides publiques bien utilisées
    Un projet peut accélérer sa vitesse de développement avec des aides publiques
    Un projet peut prendre de la valeur grâce à des aides publiques
    96
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010
  • 113. Des questions ?
    97
    Bruno Wattenbergh – 24 février 2010

×