Your SlideShare is downloading. ×
0
ALTERA NIOS II EMBEDDEDEVALUATION KITSmati wassim
Plan   Spécification     Carte Fille LCD     Kit FPGA Cyclone III   Softcore Nios II     Caractéristiques du NiosII  ...
Plan   Outils De Développement Des SOCs     IDE Quartus II     Sopc Builder     Nios II EDS Pour IDE Eclipse   Exempl...
Spécification   Carte Fille LCD De Terasic       Afficheur Tactique LCD en Couleurs :Résolution 800X460       CODEC aud...
Spécification   Kit FPGA Cyclone III dALTERA       Cyclone III EP3C25F324       25000 Logic Elements       Configurati...
Softcore Nios II   Caractéristiques du NiosII     Architecture de Harvard           Data Master port           Instruc...
Softcore Nios II   Diagramme du processeur Nios
Softcore Nios II   Registres généraux du Nios-II       Le registre r0 contient la constante 0.        On nepeut écrire d...
Softcore Nios II   Registres de contrôle
Softcore Nios II   Contrôleur d’interruptions       Le processeur Nios-II supporte 32 niveaux d’interruption (IRQ)     ...
Softcore Nios II   Jeu d’instructions NIOS II       jeu d’instructions de type RISC       32 registres de 32 bits notés...
Softcore Nios II   Les différents types d’instructions       Les instructions mémoire       Les instructions arithmétiq...
Softcore Nios II   Version Nios II : 3 versions Compatibles       FAST: Optimisé pour la vitesse       STANDARD: Équili...
Softcore Nios II   Comparaison
µC/OS II ?   Noyau temps réel uC/OSII :Simple et petit (~ 4 000 lignes)       Système d’exploitation temps réel multitâc...
RTOS: µC/OS II   Les caractéristiques essentielles du noyau temps réel µC/OS :       Création et gestion de 63 tâches ma...
RTOS: µC/OS II   uC/OS est développé en C, sauf en ce qui concerne les    portions de code qui sont cible-dépendant (port...
RTOS: µC/OS II   Les fonctions de µC/OS :        Initialisation (OSinit, OSStart)       la gestion des tâches (OSTaskCr...
RTOS: µC/OS II   μC/OS-II est noyau multi-tâches temps réel, hautement portable, modulaire et    pouvant être mis en mémo...
RTOS: µCLinux   Pourquoi retrouve-t-on Linux dans l’embarqué ?     Logiciel Libre, disponible gratuitement au niveau sou...
RTOS: µCLinux   Linux pour l’embarqué existe donc pour 2    catégories de processeurs 32 bits :     Processeur avec MMU ...
RTOS: µCLinux   Histoire dµClinux :     Première sortie en 1998 (Linux 2.0), pour le processeur      Motorola 68000. Dém...
RTOS: µCLinux   Raisons pour utiliser uClinux :       Linux: Connectivité IP intégrée, fiabilité, portabilité,systèmes d...
RTOS: µCLinux   µClibc :       Bibliothèque C légère pour les petits systèmes embarqués, mais avec la        plupart des...
RTOS: µCLinux   Limitations de µClinux :     Mémoire  virtuelle = Mémoire physique.     Mémoire fixe pour les processus...
RTOS: µCLinux   Portage de μClinux sous Nios II     La société Microtronix a réalisé il y a quelques années      le port...
Outils De Développement Des SOCs   Quartus II :     permet une conception dun circuit numérique à partir      dune entré...
Outils De Développement Des SOCs   Flot de conception Quartus II :
Outils De Développement Des SOCs   IDE Quartus II :    linterface graphique de Quartus II :
Outils De Développement Des SOCs   SoPC Builder :       Permet de construire un système SoPC .       Permet graphiqueme...
Outils De Développement Des SOCs   SoPC Builder    et mapping mémoire
Outils De Développement Des SOCs   Nios II EDS Pour IDE Eclipse
Exemple Dimplémentation: Machine DétatctiqueIF4   Présenation De projet:       Emulation Dapplication Soc         Execu...
Exemple Dimplémentation: Machine DétatctiqueIF4   Architecture CISC
Exemple Dimplémentation: Machine DétatctiqueIF4   Classe des Opérations     Transfert Des Mots Mémoires     Opération A...
Exemple Dimplémentation: Machine DétatctiqueIF4   Jeux D’instructions               Code   Opérant    Exemple : ADD 0001 ...
Exemple Dimplémentation: Machine DétatctiqueIF4   Implémentation Processuer CISC 8 bit       Sous Quartus II       Sous...
Exemple Dimplémentation: Machine DétatctiqueIF4   Test et Simulation Sous Xilinx
Exemple Dimplémentation: Machine DétatctiqueIF4   Standard VGA :
Exemple Dimplémentation: Machine DétatctiqueIF4   Validation De Soc sur Ecran
Conclusion   Explorer le domaine des FPGAs   implémenter un ensemble de propriétés    intellectuelles   Implémentation ...
Questions et discussionMerci Pour Votre Attention
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Altera nios ii embedded evaluation kit

1,640

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
1,640
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
44
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Transcript of "Altera nios ii embedded evaluation kit"

  1. 1. ALTERA NIOS II EMBEDDEDEVALUATION KITSmati wassim
  2. 2. Plan Spécification  Carte Fille LCD  Kit FPGA Cyclone III Softcore Nios II  Caractéristiques du NiosII  Diagramme du processeur Nios  Registres du Nios-II  Contrôleur d’interruptions  Jeu d’instructions NIOS II  Les différents types d’instructions RTOS  µC/OS II  µClinux
  3. 3. Plan Outils De Développement Des SOCs  IDE Quartus II  Sopc Builder  Nios II EDS Pour IDE Eclipse Exemple Dimplémentation: Machine Détatctique IF4  Présenation De projet  Processeur Cisc 8 bit  Controleur VGA Conclusion
  4. 4. Spécification Carte Fille LCD De Terasic  Afficheur Tactique LCD en Couleurs :Résolution 800X460  CODEC audio de qualité CD 24 bits avec ligne dentrée  (10/100) Couches Ethernet : Phy / MAC  Connecteurs :  Sortie VGA  Entrée TV composite  Sortie audio  Entrée audio et entrée microphone  Carte SD  connecteur en série (port RS-232 DB9)  PS/2  connecteur Ethernet (RJ-45)  8-pin debug  Taille :125*100 mm
  5. 5. Spécification Kit FPGA Cyclone III dALTERA  Cyclone III EP3C25F324  25000 Logic Elements  Configuration avec USB-Blaster  Mémoires  SDRAM : 32 Mbits  SRAM : 1 Mbits  Flash : 16 Mbits  Rythme de lhorloge : oscillateur intégré 50 MHz  Boutons et indicateurs : 6 Boutons et 7 Leds  Connecteurs :  HSMC  USB Type B  Pré-programmée avec un design Nios-II présent dans la flash  Lorsque la configuration est terminée, le Nios II commence l’exécution du boot code présent en flash
  6. 6. Softcore Nios II Caractéristiques du NiosII  Architecture de Harvard  Data Master port  Instruction Master port  Banc de 32 registres 32 bits  Chacune des unités précédente définit l’architecture NiosII, mais rien n’oblige que ces unités soient réalisées en hard  Exemple : l’unité flottante est émulée en Sw  Lorsqu’une instruction n’est pas implémentée en Hw le processeur génère une exception, et l’exception handler appelle la routine d’émulation Sw (instruction, div…).
  7. 7. Softcore Nios II Diagramme du processeur Nios
  8. 8. Softcore Nios II Registres généraux du Nios-II  Le registre r0 contient la constante 0. On nepeut écrire dans ce registre. Il est aussiappelé zero  Le registre r1 est utilisé par l’assembleur comme registre temporaire. Il ne doit pas être utilisé dans les programmes utilisateur  Les registres r24 et r29 sont utilisés pour le traitement des exceptions. Ils ne sont pas disponibles en mode utilisateur
  9. 9. Softcore Nios II Registres de contrôle
  10. 10. Softcore Nios II Contrôleur d’interruptions  Le processeur Nios-II supporte 32 niveaux d’interruption (IRQ)  La priorité des interruptions est fixée par logiciel  Les interruptions sont autorisées individuellement par le registre ienable et globalement par le registre d’état  Une interruption est générée si et seulement si les 3 conditions suivantes sont réunies :  L’entrée IRQi est active  Le bit i du registre ienable est à 1  Le champs PIE du registre d’état est à 1
  11. 11. Softcore Nios II Jeu d’instructions NIOS II  jeu d’instructions de type RISC  32 registres de 32 bits notés r0 à r31  3 formats d’instructions :  Instructions de type I  Instructions de type R  Instructions de type J
  12. 12. Softcore Nios II Les différents types d’instructions  Les instructions mémoire  Les instructions arithmétiques  Les instructions logiques  Les instructions de transfert  Instructions de comparaison  Instructions de décalage  Instructions de rotation  Instructions de saut et de branchement  Instructions d’appel et retour de fonctions
  13. 13. Softcore Nios II Version Nios II : 3 versions Compatibles  FAST: Optimisé pour la vitesse  STANDARD: Équilibré pour la vitesse et la taille  ECONOMY: Optimisé pour la taille Software : Le code en binaire est compatible
  14. 14. Softcore Nios II Comparaison
  15. 15. µC/OS II ? Noyau temps réel uC/OSII :Simple et petit (~ 4 000 lignes)  Système d’exploitation temps réel multitâches préemptif.  Développé par le Canadien Jean J. Labrosse .  Un exécutif temps réel destiné à des environnements de très petite taille construits autour de Microcontrôleurs.  Disponible sur un grand nombre de processeurs.  Peut intégrer des protocoles standards comme TCP/IP (μC/IP).  Assurer une connectivité IP sur une liaison série par PPP.  Utilisable gratuitement pour lenseignement .  Aujourd’hui il est développé et maintenu par la société Micrium .
  16. 16. RTOS: µC/OS II Les caractéristiques essentielles du noyau temps réel µC/OS :  Création et gestion de 63 tâches maximum.  Création et gestion de sémaphores binaires et comptés.  Fonction dattente de tâche.  Changement de priorité des tâches.  Effacement de tâches.  Suspension et continuation de tâches.  Envoi de messages depuis une routine dinterruption (ISR) ou dune tâche vers une autre tâche.
  17. 17. RTOS: µC/OS II uC/OS est développé en C, sauf en ce qui concerne les portions de code qui sont cible-dépendant (portage).  l’implantation des opérations de changement de contexte en assembleur. Fait partie des nombreux systèmes d’exploitation temps réel aujourd’hui disponibles sur le marché
  18. 18. RTOS: µC/OS II Les fonctions de µC/OS :  Initialisation (OSinit, OSStart)  la gestion des tâches (OSTaskCreate, OSTaskDel, OSTaskDelReq, OSTaskChangePrio, OSTaskSuspend, OSTaskResume, OSSchedlock, OSSchedUnlock).  la gestion du temps (OSTimeDly, OSTimeDlyResume, OSTimeSet, OSTimeGet).  la gestion des sémaphores (OSSemCreate, OSSemAccept, OSSemPost, OSSemPend, OSSemInit).  la gestion des boîtes aux lettres (OSMboxcreate, OSMboxAccept, OSMboxPost, OSMboxPend).  la gestion des files dattente (OSQCreate, OSQAccept, OSQPost, OSQPend).  la gestion dinterruption (OSIntEnter, OSIntExit).
  19. 19. RTOS: µC/OS II μC/OS-II est noyau multi-tâches temps réel, hautement portable, modulaire et pouvant être mis en mémoire ROM. μC/OS-II qui coûte moins de $1000, peut être vu comme un noyau simplifié de celui qu’on retrouve dans VxWorks (qui lui coûte plus de $10K). μC/OS-II n’a pas d’environnement pour déverminer les applications alors que VxWorks possède WindView, un logiciel dont l’efficacité est reconnue.
  20. 20. RTOS: µCLinux Pourquoi retrouve-t-on Linux dans l’embarqué ?  Logiciel Libre, disponible gratuitement au niveau source.  Fiabilité reconnu du système.  Portabilité sur différentes plateformes matérielles.  Il est possible d’avoir des versions Temps Réel.  On a un système d’exploitation multitâche.  On a un système de fichiers disponible.  On a une connectivité TCP/IP en standard.
  21. 21. RTOS: µCLinux Linux pour l’embarqué existe donc pour 2 catégories de processeurs 32 bits :  Processeur avec MMU (Memory Management Unit): Linux embarqué : version Linux standard.  Processeur sans MMU : μClinux : version Linux adaptée.
  22. 22. RTOS: µCLinux Histoire dµClinux :  Première sortie en 1998 (Linux 2.0), pour le processeur Motorola 68000. Démonstration sur un Palm Pilot III.  1999 : Support de Motorola ColdFire.  2001 : Support de Linux 2.4. Support de lARM7.  2004 : Support de Linux 2.6. Support de lARM.
  23. 23. RTOS: µCLinux Raisons pour utiliser uClinux :  Linux: Connectivité IP intégrée, fiabilité, portabilité,systèmes de fichiers, logiciels libres...  Léger: Noyau Linux 2.6 complet en moins de 300 Ko,binaires bien plus petits avec uClibc.  XIP (Execute In Place): Na pas besoin de charger les exécutables en mémoire, même si cela peut avoir des conséquences sur les performances.  Moins cher: Coeurs sans MMU environ 30% plus petits. MMU pas nécessaire dans de nombreuses applications de systèmes embarqués.  Plus rapide: Basculement de contexte plus rapide : pas de vidage des caches.  Lutilisateur accède au matériel : Les applications utilisateur peuvent accéder au système complet, y compris aux registres des périphériques.  Fonctionnalités :complète du noyau Linux 2.6 stabilité, noyau préemptif, pilotes...  Multitâches: Complet Quelques limitations mineures .  API Linux complète: Peut utiliser la plupart des appels système Linux avec quelques rares exceptions. Applications portées distribuées avec uClinux.
  24. 24. RTOS: µCLinux µClibc :  Bibliothèque C légère pour les petits systèmes embarqués, mais avec la plupart des fonctionnalités.  Développé à lorigine pour uClinux. Maintenant un projet indépendant.  La Debian Woody complète a été récemment portée... Vous pouvez être certain quelle subviendra à tous les besoins.  Exemple de taille (ARM) : approx. 400 Ko (libuClibc : 300 Ko, libm :55Ko)  Exemple dun programme “hello world” : 2 Ko (lié dynamiquement), 18 Ko (lié statiquement).
  25. 25. RTOS: µCLinux Limitations de µClinux :  Mémoire virtuelle = Mémoire physique.  Mémoire fixe pour les processus, impossible de fragmenter la mémoire : plus de consommation de mémoire.  Pas de protection de la mémoire.
  26. 26. RTOS: µCLinux Portage de μClinux sous Nios II  La société Microtronix a réalisé il y a quelques années le portage de μClinux pour le processeur softcore de première génération NIOS.  Le portage de μClinux pour le processeur NIOS II est complet sous licence GPL
  27. 27. Outils De Développement Des SOCs Quartus II :  permet une conception dun circuit numérique à partir dune entrée sous forme :  Dune schématique traditionnelle.  Dune netlist standard de type EDIF (Electronic Design Interchange Format).  Textuelle à laide dun langage de description de matériel : VHDL, Verilog et A-HDL (Altera HDL).
  28. 28. Outils De Développement Des SOCs Flot de conception Quartus II :
  29. 29. Outils De Développement Des SOCs IDE Quartus II : linterface graphique de Quartus II :
  30. 30. Outils De Développement Des SOCs SoPC Builder :  Permet de construire un système SoPC .  Permet graphiquement de contruire un microcontrôleur intégrant des périphériques dE/S divers et variés :  Processeur NIOS II.  Contrôleur de SRAM, SDRAM.  Contrôleur DMA.  Contrôleur de mémoire CompactFlash.  Timer.  Boutons, afficheurs LCD.  Liaison série UART.  Interface Ethernet.  …  Possiblité dintégrer des bloc IP externe
  31. 31. Outils De Développement Des SOCs SoPC Builder et mapping mémoire
  32. 32. Outils De Développement Des SOCs Nios II EDS Pour IDE Eclipse
  33. 33. Exemple Dimplémentation: Machine DétatctiqueIF4 Présenation De projet:  Emulation Dapplication Soc  Execution Dun simple programme suporté par processeur csic sous FPGA  Visulalisation des différents registre du processeur sur un ecran a travers le standar VGA  Implémenation des cas détudes vus en IF4 sous FPGA :  Processeur Cisc 8 bit  Controleur VGA
  34. 34. Exemple Dimplémentation: Machine DétatctiqueIF4 Architecture CISC
  35. 35. Exemple Dimplémentation: Machine DétatctiqueIF4 Classe des Opérations  Transfert Des Mots Mémoires  Opération Arithmétique et logic  Saut Conditionnel et Inconditionnel  Gestion Des Sous-programmes Mode Dadressage  Direct  immédiat
  36. 36. Exemple Dimplémentation: Machine DétatctiqueIF4 Jeux D’instructions Code Opérant Exemple : ADD 0001  Mode Adressage Immédiat :Le bit le plus fort de Code égale 0 Exemple : 0001 code de Sub  Mode Adressage Direct Le bit le plus fort de Code égale 1 Exemple :1001 code de Sub
  37. 37. Exemple Dimplémentation: Machine DétatctiqueIF4 Implémentation Processuer CISC 8 bit  Sous Quartus II  Sous Xilinx
  38. 38. Exemple Dimplémentation: Machine DétatctiqueIF4 Test et Simulation Sous Xilinx
  39. 39. Exemple Dimplémentation: Machine DétatctiqueIF4 Standard VGA :
  40. 40. Exemple Dimplémentation: Machine DétatctiqueIF4 Validation De Soc sur Ecran
  41. 41. Conclusion Explorer le domaine des FPGAs implémenter un ensemble de propriétés intellectuelles Implémentation du processeur RISC
  42. 42. Questions et discussionMerci Pour Votre Attention
  1. A particular slide catching your eye?

    Clipping is a handy way to collect important slides you want to go back to later.

×