CONCEPTENERGYGROUP.COM Expérience  Angelina Jolie Pitt mère de quatre enfants: Maddox,Pax Thien, Zahara et Shiloh. La tren...
ACTIONS Système de conversion  Air -Eau Générateur  électronique d’eau pure Europe, Amérique, Afrique, Moyen orient,Austra...
Objectifs du projet <ul><li>’’ Ce sont les concepts les idées et les images et non plus les choses qui ont une vrai valeur...
Description <ul><li>« De l’eau fraîche pour un monde qui a soif » </li></ul><ul><li>… comme boire l’eau de la pluie… </li>...
systemes concurrentiels Comment  boire l’eau de la pluie Réference produit :   SCE-GWA300HC Réference boutique :   DBCEFR ...
Systemes concurentiels Reference produit :   SCE-GWA300HC Réference service :   DBCEFR 0 877 93 44 94  N° Vert national Fr...
A nalyse concurrentielle  <ul><li>Points forts  </li></ul><ul><li>Notre Centrale d’eau issue de la production de l’eau par...
T echnologie   Système de conversion d’énergies renouvelables <ul><li>Santé et  certifications sur la qualité  </li></ul><...
 
<ul><li>Etudes sur l’analyse et la qualité de l’eau </li></ul><ul><li>DVS :  définition du sigle </li></ul><ul><li>Qualité...
R essources   Place des promoteurs dans l’action Air- Eau   ;  H.O.D Monde <ul><li>Conseils N°1  :Évaluez les ressources h...
P rocédures <ul><li>Secteur d’utilisation de l’eau potable dans le monde   </li></ul><ul><li>Usage agricole  : 65 % </li><...
Développement des systèmes conventionnels  par Concept Energy Group <ul><li>Problème de La pollution </li></ul><ul><li>L'e...
POLLUTION:Attention aux risques L’utilisation des systèmes conventionnels <ul><li>Evaluation des dégats naturels </li></ul...
Calendriers des phases de réalisation <ul><li>Phase 1  de l’action:   18 février 2007 -Préparation de l’expédition </li></...
RETARD ET PROBLEMES IMPREVUS <ul><li>Vue d'ensemble des réalisations   </li></ul><ul><li>Retards et problèmes imprévus </l...
RETARDS ET PROBLEMES IMPREVUS Vue d'ensemble des réalisations <ul><li>OBLIGATIONS DE LIVRAISON DES UNITES </li></ul><ul><l...
Documents annexes <ul><li>*Plan marketing 2007 </li></ul><ul><ul><li>- Conceptenergy.org Chef des projets/ contacts Christ...
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

WATER AND ENERGY RELIEF

1,129

Published on

"Préservons la dignité humaine dans les situations d'extrême urgence"

Published in: Business
1 Comment
0 Likes
Statistics
Notes
  • Congratulations !!! ... Feel free to join us. Thank you in advance for your participation and sharing your 'favorites'. .. With friendship from France. Bernard 'GREAT CAUSES and JUST CAUSES' Slideshare group http://www.slideshare.net/group/great-causes-and-just-causes
       Reply 
    Are you sure you want to  Yes  No
    Your message goes here
  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
1,129
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
30
Comments
1
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

WATER AND ENERGY RELIEF

  1. 1. CONCEPTENERGYGROUP.COM Expérience Angelina Jolie Pitt mère de quatre enfants: Maddox,Pax Thien, Zahara et Shiloh. La trentenaire a la fonction d’actrice et d’ambassadeur des réfugiés. La Fondation Angelina Jolie compte une large exception d’actions humanitaires en faveur de L ’ONU p our l’enfance et des femmes. Concept energy pour son action à proposer les dernières hautes technologies de «  Batteries autonomes et systèmes solaires »pour le domaine<de toute l’électronique et composants d’urgence aux zones sinistrées La fondation « Angelinajolie cares  » exprime ses remerciements à Concept Energy Group dont l’action d’urgence aux zones sinistrées s’est développé; elle devient alors t l’ambassadrice des produits et services pour rendre grâce à cet action. Parallèlement au Cinéma , Angelina Jolie travaille également pour le Haut Commissariat des Réfugiés (UNHCR) et parmi les volontaires, Elle s’est déplacée et est retournée vers des camps de réfugiés fréquemment en Afrique,en Asie et en Amérique du sud et bientôt sur la Russie. Elle est ,en Août 2001, élue ambassadrice de l’ UNRCH . En Septembre 2006,Elle est élue comme porte parole pour la Fondation CDAP. En représentant la fonction d’Avocat des réfugiés et en effectuant des déplacements sur le Cambodge,l’ Equateur, le Kosovo et le Pakistan ,Angelina jolie s’est investis dans la prise en charge globale des frais de nombreuses expéditions et missions ,tout en gardant le devoir d’une volontaire travaillant dans les conditions les plus extrêmes d’une cellule de crises et d’aide d’urgence. En tout dévouement Miss Jolie a vécu des situations de guerre, de famine.Selon les termes de l’ officier des affaires public de l’ UNHCR Shannon Boyd ,Miss Jolie est un symbole de déterminations ,d’engagements à l’objectif «  faire de la terre un monde meilleur » .Elle croit fermement que toute personne peut marquer des actions humanitaires, En 2007 pour Conceptenergy.org ,Elle continue son expérience dans la cellule de crise. « Pénurie d’eau 2025 » Angelina Continue sa vocation d’actrice en sortant prochainement «Wanted » en Europe de l’est au côté de Morgan Freeman et prochaine héroïne de Clint Eastwood dans le film« Changeling » Angelina Jolie Pitt est sans aucun doute une femme d’engagement… Expérience Christine Dian est née le 24 .08.1976 en Afrique , Fille d’un Chercheur aux Mines - Gemmologiste et d’une Consultante au Ministère des Affaires Etrangères à Moscou en Russie. Diplômée d’ une école supérieure de commerce au Canada, elle a développé son expérience au sein de Général régulation société de promotions de systèmes de sécurité informatiques. En 1995 en Côte d’ivoire elle fait ses preuves à la Coopération canadienne aux services internationaux de l’Ambassade du Canada en Côte d’Ivoire. Elle se lance bénévolement aux services du SACO (services d’ Assistance Canadienne aux organismes)   et au sein du FCIL ( Fonds Canadien d’Initiatives Locales) avec Kateri Breton Denis représentante résidente; et Suzy Landry :Expert conseiller de L’ACDI (Association Canadienne de Développement International). En 1998, elle crée Concept Energy société unipersonnelle à responsabilités limités dont l’activité se concentre autour des formes d’énergies renouvelables : En 2001,Les services présentés sont: la fournitures de transformateurs, de groupes électrogènes et de groupes motopompes pour l’alimentation en eau et en énergie pour les exploitations minières et agricoles en Côte d’Ivoire. Elle s’investie en 2002 dans l’action humanitaire et l’aide d’urgence sur la protection des réfugiés en tant que demandeurs d’asile pour l’Afrique ou elle y a vécu dix ans. 2003, s’avère une date importante de Concept Energy group car elle a développé la mise en place de systèmes de transformation de déchets hospitaliers et ménagers en Energies renouvelables en Afrique et en Asie. En 2005-2006, elle se lance à Prévoir la dématérialisation et proposer des services plus que des produits avec Conceptenergy.org En 2007,Christine Dian présente les systèmes de transformation d’humidité de l’air en eau à différents comités et congrès nationaux et internationaux afin de prévenir à la pénurie d’eau prévue dans le monde. Quelle initiative… C.D A.P e
  2. 2. ACTIONS Système de conversion Air -Eau Générateur électronique d’eau pure Europe, Amérique, Afrique, Moyen orient,Australie Centrale d’appels d’offres Pays: Royaume unis : 0970 22 333 33 Etats Unis : 1 641 9 85 86 85 Autriche : 0820 4000 1503 Belgique: 070 35 9945 Espagne: 902 885318 France : 0826 100 213 Allemagne : 01805 00 66 83 Irlande : 0818 270 007 Suisse : 0848 560 190 Pays bas : 0870 001 901 Suède : 0934009 206 6400 Russie : 0044 870 22 333 33 Air Generator Systems Système de conversion Air -Eau Air Generator Systems Générateur électronique d’eau pure « Fidèle aux actifs de prédilection ,c’est dans la nature que Concept Energy avec une innovation sans précédent a puisé l’efficacité d’expertise des systèmes CDAP Une première mondiale dans le domaine de l’air et de l’électronique, un véritable réflexe pour l’humanité. » Christine Dian Objet d’une publication scientifique
  3. 3. Objectifs du projet <ul><li>’’ Ce sont les concepts les idées et les images et non plus les choses qui ont une vrai valeur dans la nouvelle économie.Ce sont l’imagination et la créativité humaine et non plus le patrimoine matériel qui incarne désormais la vrai richesse’’ </li></ul><ul><li>conceptenergy.org </li></ul><ul><li>CONCEPT ENERGY GROUP présente ses systèmes universels solaires/électroniques et ses systèmes de production d’eau </li></ul><ul><li>Selon les principes suivant : </li></ul><ul><li>Satisfaire des réels besoins avant de suivre des effets de mode et des commandes marketing </li></ul><ul><li>Nous favorisons de minimiser l’empreinte écologique du produit, des matériaux, en diminuant la consommation des ressources naturelles vitales. </li></ul><ul><li>Nous utilisons des énergies propres comme l’eau le vent ,solaire plutôt que des énergies fossiles </li></ul><ul><li>Assurer la séparation des composants des matériaux afin d’encourager le recyclage et le réemploi des différents éléments </li></ul><ul><li>Evitez l’emploi de substances toxiques ou dangereuses pour l’homme ou les autres formes de la vie </li></ul><ul><li>Engendrer un maximum de bénéfices pour la clientèle concernée et éduquer l’utilisateur dans l’optique de favoriser un futur durable. </li></ul><ul><li>Utiliser les ressources locales, pensez globalement mais agir localement. </li></ul><ul><li>Eviter une recherche d’innovation léthargique et veiller à remettre toujours en cause les principes de conception des produits. </li></ul><ul><li>Prévoir la dématérialisation et proposer des services plus que des produits </li></ul><ul><li>Optimiser le service envers la communauté. </li></ul><ul><li>Savoir moduler nos utilisations d’énergie </li></ul><ul><li>Encourager les modularités et l’évolution du produit afin qu’il soit réparable, réutilisable et que sa fonctionnalité soit améliorable </li></ul><ul><li>Stimuler le débat et dépasser le statu quo des produits et services existants </li></ul><ul><li>Créer des produits durables pour le développement durable. </li></ul>Rapport établi sur le projet « L’ONU TRAVAILLE SUR L’EAU et L’UNESCO » Pour plus d’informations Principaux objectifs en termes de délais www.conceptenergygroup.com Conceptenergy.org
  4. 4. Description <ul><li>« De l’eau fraîche pour un monde qui a soif » </li></ul><ul><li>… comme boire l’eau de la pluie… </li></ul><ul><li>Les Appareils Concept Energy produisent une délicieuse eau potable « Directement à partir de l’air » </li></ul><ul><li>Une eau potable si pure et de qualité supérieure à un coût minimum de 0,03 euros. </li></ul><ul><li>Systèmes utilisant de l’ Energie solaire ou électrique sur des tensions de 110 V et 220 V pour transformer l’humidité de l’air en eau. </li></ul><ul><li>Ces appareils produisent plus d’eau dans de faibles conditions qu’aucun autre appareil du genre. </li></ul><ul><li>Système 1 : 5 Gallons -19 Litres par jour installation pour usage domestique . </li></ul><ul><li>Ssytème 2 : 300 Gallons - 1140 Litres par jour livrées avec une cuve. </li></ul><ul><li>Installation pour usage agricole et industrielle </li></ul><ul><li>à grande consommation. </li></ul><ul><li>Système que vous installez vous-même en propre technicien </li></ul>Pour plus d’informations Spécifications et documents annexes AngelinaJolie Pitt communications service- Bilan 2007 www.conceptenergygroup.com Water from Air 0 877 93 44 94 Vert national France métropolitaine Conceptenergy.org e
  5. 5. systemes concurrentiels Comment boire l’eau de la pluie Réference produit : SCE-GWA300HC Réference boutique : DBCEFR 0 877 93 44 94 N° Vert national France métropolitaine e
  6. 6. Systemes concurentiels Reference produit : SCE-GWA300HC Réference service : DBCEFR 0 877 93 44 94 N° Vert national France métropolitaine e
  7. 7. A nalyse concurrentielle <ul><li>Points forts </li></ul><ul><li>Notre Centrale d’eau issue de la production de l’eau par l’air </li></ul><ul><li>reste le dernier système de prévention aux risques de stress hydrique. </li></ul><ul><li>Points faibles </li></ul><ul><li>Rendement journalier moyen : 1.140 Litres par jour </li></ul><ul><li>Rendement mensuel moyen :34 .200 litres/mois </li></ul><ul><li>Rendement annuel moyen: 417. 240 litres d’eau par jour </li></ul><ul><li>Estimons la consommation d’une personne. </li></ul><ul><li>Consommation annuelle d’un humain est passée à 6.600 M 3 par an </li></ul><ul><li>Il est reporté selon nos sources que la consommation chuterait à 4.800 m3 en 2025 soit de 1/3. </li></ul><ul><li>Estimation du déficit en une année </li></ul><ul><li>En 2008 </li></ul><ul><li>Pour le stress hydrique de 2.025 ,Il faudra prévoir un supplément de 1.690 Litres d’eau soit 440 Gallons environs par individu. </li></ul><ul><li>Ce volume d’eau pourra être largement produit par les systèmes conventionnels existants, si les conditions de températures et de pressions atmosphérique ne changent pas. </li></ul><ul><li>Les systèmes conventionnels demandent aussi de gros efforts à propos de la qualité de l’eau(Potabilité et minéralogie) . </li></ul><ul><li>Le volume de 490 litres représente la quantité express que nous nous engageons a fournir pour commencer .La population terrestre passera de quatre milliard à huit milliard environ dans les prochaines années. </li></ul><ul><li>Estimation du déficit en 2025 </li></ul><ul><li>En 2025. </li></ul><ul><li>Un besoin de 13.200 M 3 sera nécessaire sur l’année par habitant; car les statistiques montrent que nous consommons environ 52.800 milliards de litres d’eau par jour. </li></ul><ul><li>Estimation du déficit à prévoir </li></ul><ul><li>Soumettez nous, vos besoins et vos types d’installations de systèmes et nous nous occuperons du reste. </li></ul><ul><li>0 877 93 44 94 N° Vert national France métropolitaine </li></ul>Pour plus d’informations « Pourquoi ne pas allez chercher ces litres d’eau qui représente le tiers que nous perdrons en 2025 dans l’air que nous respirons?. » www.conceptenergygroup.com Système SCEGWA500LC Conceptenergy.org e
  8. 8. T echnologie Système de conversion d’énergies renouvelables <ul><li>Santé et certifications sur la qualité </li></ul><ul><li>Avantages </li></ul><ul><ul><li>Poids par unités emballées, 50 kg pour le système à usages domestiques </li></ul></ul><ul><li>Normes adoptées et certificats de qualité </li></ul><ul><li>CE ,UL ,ISO 9000, Multiples brevets obtenues et autres Brevets en cours </li></ul><ul><li>Pureté : de l’eau PH :7,63. </li></ul><ul><li>Normes respectées </li></ul><ul><ul><li>Autonomie et qualité de l’eau </li></ul></ul><ul><ul><li>Dispositif garantissant une plus grande économie d’énergie tout en protégeant l’appareil </li></ul></ul><ul><ul><li>Garanties sur nos valeurs atmosphériques en fonction du temps </li></ul></ul><ul><ul><li>Normes non respectées </li></ul></ul><ul><ul><li>Valeurs atmosphériques et disfonctionnement </li></ul></ul><ul><ul><li>Valeurs atmosphériques établies selon les conditions de la météo. </li></ul></ul><ul><li>Fonctionnement et disfonctionnement des systèmes </li></ul><ul><li>Disfonctionnement de l’appareil </li></ul><ul><li>Température et humidité relatives en dessous de 15°C et de 30 % </li></ul><ul><li>Fonctionnement de l’appareil </li></ul><ul><li>Températures au dessus selon les valeurs atmosphériques suivantes </li></ul><ul><li>Température et humidité relative :24 °C & 50 % d’humidité relatives </li></ul><ul><li>Le système domestique et sanitaire SCEGWA005LC selon les conditions de températures l’hygrométrie et de pression, produit 5 gallons ,soit :19,6 litres d’eau minimum et voir 13,8 Gallons, soit: 52,2 litres maximum d’eau par jour. </li></ul><ul><li>Jusqu’à ce que la température et l’humidité remontent </li></ul><ul><li>Les appareils sont équipées de multiples capteurs informatisés les compresseurs, les ventilateurs, les parties à remplacer et les niveaux réfrigérants. Un écran à cristaux liquides indique « ARRET » lorsqu’une pièce a atteint sa date d’expiration.L’appareil s’éteindra alors automatiquement ou bien si le système détecte une fuite de réfrigérant. </li></ul><ul><li>Les robinets s’arrêteront de fonctionner tant que le problème d’humidité persistera. </li></ul><ul><li>Lorsque la température baisse au dessus de 15,5°C et l’humidité au dessous de 30 % La machine s’arrête automatiquement jusqu’à ce que la température et l’humidité remontent. </li></ul>Pour plus d’informations Systèmes SCEGWA300HC et SCEWA005LC www.conceptenergygroup.com 0 877 93 44 94 N° Vert national France métropolitaine Conceptenergy.org e
  9. 10. <ul><li>Etudes sur l’analyse et la qualité de l’eau </li></ul><ul><li>DVS : définition du sigle </li></ul><ul><li>Qualité des eaux : donnée de façon globale par classes. La hors classe, non représentée dans le tableau ci-dessous, correspond à des eaux dépassant les valeurs de la classe 3, qui sont inaptes à la plupart des usages et qui peuvent constituer une menace pour la santé publique et l'environnement. </li></ul><ul><li>  </li></ul><ul><li>Tous usages Potable après traitement Irrigation, eaux industrielles Navigation, refroidissement </li></ul><ul><li>Classe 1 A 1 B 2 3 </li></ul><ul><li>O 2 dissous (mg/L) 7 5-7 3-5 milieu anaérobie </li></ul><ul><li>DBO 5 (mg/L) < 3 3-5 5-10 10-25 </li></ul><ul><li>DCO (mg/L)< 20 20-25 25-40 40-80 </li></ul><ul><li>% des eaux superficielles </li></ul><ul><li>françaises en 1988* 24,3 % 29,8 % 33,9 % 9,2 % </li></ul><ul><li>*Ces valeurs correspondent aux mesures effectuées par le réseau national de 900 stations de mesures dont 300 permanentes </li></ul><ul><li>, les 600 autres étant surveillées en réseau tournant par tiers en 3 ans. </li></ul><ul><li>Normes françaises pour l'eau potable : </li></ul><ul><li>Depuis le 03-01-89, la France a adopté les normes QUI européennes (du 15-07-80) de qualité de l'eau potable que sur 65 paramètres </li></ul>Certifications et qualités d’expertise et d’analyse de l’eau en système d’énergie renouvelables www.conceptenergygroup.com Pour plus d’informations 0 877 93 44 94 N° Vert national France métropolitaine Conceptenergy.org e 0 877 93 44 94 N° Vert national France métropolitaine
  10. 11. R essources Place des promoteurs dans l’action Air- Eau ; H.O.D Monde <ul><li>Conseils N°1 :Évaluez les ressources humaines disponibles à ce projet </li></ul><ul><li>Effectifs Repésentants répartis dans 173 pays </li></ul><ul><li>Équipements </li></ul><ul><li>Systèmes solaires, systèmes électroniques de régulation, et système de chauffage. </li></ul><ul><li>Conservation de l’eau s’effectuera dans des cuves , piscines, bassins ,par la création d’étangs artificiels ,les mise en place des centres de cures de jouvences et de centrales de distribution … </li></ul><ul><li>Sites Nos sites seront répartis par village, quartier et regroupement dans le monde. </li></ul><ul><li>Services extérieurs </li></ul><ul><li>Mise en place des usines et SAV pour fabrication et de distribution réparation ou de remplacement de pièces usagées </li></ul><ul><li>Les échanges de systèmes sont sous garanties des parties contractuelles réparation et de remplacement de pièces usagées </li></ul><ul><li>Production Quantité à pourvoir pour le stress hydrique représentant 1/ 3 des besoins des besoin en consommation en eau mondial </li></ul><ul><li>Objectifs Etablir plusieurs systèmes à 500 gallons par foyer soit une production de 417 M3 d’eau par an et par habitants </li></ul>France Christine DIAN PARMIONOVA General manager [email_address] Stephanie PAUL [email_address] Sales representative Rose Marie BECQ [email_address] Coordinatrice des opérations Côte d’ivoire Patricia Guillaume Juridique et fiscal manager [email_address] Dimitri Parmionov Transport logistique manager Dimitryparmionov @ conceptenergygroup . com Australie Vital Dian Administrateur pour l’OCDE [email_address] Allemagne Karina Lysenko Coordinatrice des opérations Karina lysenko@conceptenergygroup.com Regina Tabak Residente representative [email_address] Russie M.Denis Sales cordinator [email_address] Untilova Ekaterina Sale representative [email_address] Suisse Pascal Gervaz Pascalgervaz @conceptenergygroup.com Human health department Espagne Antonio Passarat [email_address] Sales coordinator Canada Kateri Breton Denis Administratrice pour l’ACDI Kateribretondenis @ conceptenerggroup . com Nos Actions dans le monde www.conceptenergygroup.com Conceptenergy.org
  11. 12. P rocédures <ul><li>Secteur d’utilisation de l’eau potable dans le monde </li></ul><ul><li>Usage agricole : 65 % </li></ul><ul><li>Usage industriel : 24% </li></ul><ul><li>Usage domestique : 6% </li></ul><ul><li>Sur 37 milliard de prélèvements globaux d’eau potable pour les différents secteurs d’activités environ 8 milliards sont effectivement consommés , pourquoi ne pas aller les chercher dans l’air que nous respirons? </li></ul><ul><li>L'agriculture mondiale irrigue 3 millions de km 2 ;. En France, de 1970 à 1995, la surface irriguée est passée de 539 000 ha à 1 620 000 ha (dont 44 % sont destinés à la culture du maïs qui consomme en moyenne 3 000 m 3 /ha). </li></ul><ul><li>Consommation domestique par jour et par habitant : </li></ul><ul><li>Répartition de consommation en litre </li></ul><ul><li>Monde </li></ul><ul><li>États-Unis : 630 L </li></ul><ul><li>France : 200 L </li></ul><ul><li>Royaume-Uni : 260 L </li></ul><ul><li>Allemagne : 196 L </li></ul><ul><li>Suède : 210 L </li></ul><ul><li>Inde : 60 L </li></ul><ul><li>En France, L’EDF ne consomme que 20% du total Français pour ses centrales.Ces centrales préserve beaucoup d’eau pour le refroidissement .Une grande partie de cette eau est ensuite rejetée. la consommation estimée d'eau potable est de 5 milliards de m 3 /an et a été multipliée par 4,5 entre 1967 et 1987; </li></ul><ul><li>La consommation a encore augmenté, selon les sources légales d’informations. </li></ul><ul><li>Utilisations domestiques de l'eau potable en France : </li></ul><ul><li>Répartition en pourcentage en volume </li></ul><ul><li>Bains, douches, toilettes : 39 % </li></ul><ul><li>Lavage vaisselle : 10 % </li></ul><ul><li>Sanitaires : 20 % </li></ul><ul><li>Préparation aliments, boisson : 7 % </li></ul><ul><li>Lavage linge : 12 % </li></ul><ul><li>Lavage de voiture et arrosage : 6% </li></ul><ul><li>Besoins moyens de l'homme : 35 g d'eau/kg/jour, son corps contient de 58 à 66 % d'eau . </li></ul><ul><li>L’homme meurt s'il perd 12 % de son eau. </li></ul><ul><li>Nos systèmes SCEWAG,SCESWAS,SCEWAR </li></ul><ul><li>en génies des procédés offrent pour : </li></ul><ul><li>Usages domestiques de l'eau potable : Entre19 Litres et 52 litres d’eau par jour selon les conditions de météo. </li></ul><ul><li>Usages agricoles et écologique de l’eau potable : 300 Gallons <=1140 Litres par jour selon les conditions de météo. </li></ul>Pour plus d’informations Et si nous parlons de notre double système  «  trois en un »? ( Filtre d’air - Filtre d’eau-Lampe UV ) et ( Cuves – Tuyauteries - Robinetteries adaptées) Exigences, avantages et problèmes liés à l'utilisation de nouvelles procédures Exigences Une eau pure et potable, établie sur les nouvelle norme de qualité et de surveillance. Avantage Pas besoin d’installation, Mise en route immédiate,système de régulation, de filtres et de lampes remplaçable deux fois au maximum par an. Livraison Rapide par notre partenaire UPS, plus besoin de transporter des quantités de bouteilles d’eaux minérales,laissons nous tenter simplement l’eau de la pluie. Problèmes Liés au coût des systèmes pour certains pouvoir d’achat-PNB par pays.Des Problèmes administratifs liées au temps sur la mise en place d’une usine SAV et l’obtention des certificats et d’autorisations varie selon les pays. 0 877 93 44 94 N° Vert National France métropolitaine Conceptenergy.org e
  12. 13. Développement des systèmes conventionnels par Concept Energy Group <ul><li>Problème de La pollution </li></ul><ul><li>L'eau est rarement chimiquement pure. Celle-ci est définie par rapport à la résistivité théorique de l'eau ultra pure : 18,2 MW.cm à 25°C. A part ces cas exceptionnels, l'eau contient toujours des ions en solution. On parle de pollution de l'eau lorsque celle-ci renferme des substances dont les teneurs sont telles que cette eau présente des risques pour la santé. </li></ul><ul><li>4 des 5 maladies les plus répandues dans le Tiers Monde sont transmises par l'eau : le choléra, la typhoïde, l'hépatite B, les « Gastro-entérites. » Dans le monde, on estime que la mauvaise qualité de l'eau serait à l'origine de la mort de 25 millions de personnes par an. </li></ul><ul><li>Types de pollution générale : on distingue la pollution due aux : </li></ul><ul><li>- Matières minérales en suspension (MES) : sables, argiles, faciles à traiter et éliminer. En France, les teneurs varient de 30 à 40 mg/L pour les eaux de surface d'une région granitique (Auvergne, Bretagne), à 300 à 500 mg/L pour de nombreuses eaux souterraines. Le taux record est atteint, en Chine, par le Fleuve jaune : 20 g/L. </li></ul><ul><li>- Matières organiques oxydables : provenant de la nature, de l'agriculture, des industries, des déchets animaux et humains… Les substances organiques naturelles représentent 60 à 90 % de ces matières organiques. Cette pollution est mesurée par la potentialité de consommation de Dioxygène. Une eau &quot;pure&quot; contient 10 mg de O 2 /L à 10°C et 8 mg/L à 20°C. Dans une eau polluée par des matières organiques, la teneur en dioxygène sera plus faible. On utilise pour chiffrer cette pollution : </li></ul><ul><li>- la D.B.O 5 : demande biochimique en O 2 à 20°C en 5 jours, soit la quantité de O 2 consommée à 20°C en 5 jours : méthode longue et peu précise. </li></ul><ul><li>- la D.C.O. : demande chimique en O 2 . D'après la norme française NF T 90-101 d'octobre 1988 (équivalente à la norme internationale ISO 6060 de 1986), c'est la concentration, exprimée en mg de O 2 /L, équivalente à la quantité de dichromate consommée par les matières dissoutes et en suspension (1 mole de Cr 2 O 7 2- équivaut à 1,5 mole de O 2 ). </li></ul><ul><li>Bilans des 173 pays </li></ul><ul><li>Barrages - Canaux de distribution - centrale épuration d’eau- Chaines de distribution régionale – Distributeurs des foyers </li></ul><ul><li>Projet moderne à systèmes préventifs </li></ul><ul><li>Conceptenergygroup.com Atmosphéric water Generator Systems </li></ul>IONISATION:Attention aux risques Différences des procédures et du fonctionnement par rapport aux projets réguliers de ce type 0 877 93 44 94 N° Vert national France métropolitaine Conceptenergy.org Pour plus d’informations e
  13. 14. POLLUTION:Attention aux risques L’utilisation des systèmes conventionnels <ul><li>Evaluation des dégats naturels </li></ul><ul><li>Problèmes de la pollution par herbicides, déjections animale et ioniques </li></ul><ul><li>Ils sont due en dehors des phénomènes naturels, principalement au lessivage des engrais azotés utilisés en agriculture et aux déjections animales (lisier) des élevages industriels. On estime que sur un apport d'engrais de 167 kg d'azote par hectare et par an, 40 kg sont lessivés et alimentent les eaux de surface et les eaux souterraines. En France, sur les 9 millions de t de N apportés par la fertilisation ou produits par la minéralisation (3 millions dans les sols, 4,5 apportés par les engrais et les déjections animales, 1,5 fixé par les légumineuses à partir de l'azote de l'air), seulement 7 millions de t de N sont consommés par les plantes. Le reste, pour l'essentiel, est entraîné dans les cours d'eau et les nappes phréatiques. </li></ul><ul><li>Sources annuelles d'azote, en France : </li></ul><ul><li>en millions de t d'azote : </li></ul><ul><li>Minéralisation des matières organiques :3,0t </li></ul><ul><li>Précipitations : 1,8 t </li></ul><ul><li>Déjections animales : 2,2 t </li></ul><ul><li>Déjections humaines : 0,2 t </li></ul><ul><li>Engrais minéraux : 2,0 t </li></ul><ul><li>Industries : 0,1 t </li></ul><ul><li>Actions à mener sur la qualité de l’eau </li></ul><ul><li>Procédés courant des centrales d’épuration </li></ul><ul><li>La concentration maximale admissible (CMA) en ions nitrates des eaux destinées à la consommation humaine est de 50 mg/L. Une eau contenant plus de 100 mg/L ne doit pas être consommée, entre 50 et 100 mg/L elle ne doit être consommée ni par les femmes enceintes ni par les nourrissons de moins de 6 mois (risques de méthémoglobinémie : accumulation dans les globules rouges d'une hémoglobine inapte au transport du dioxygène de l'air). La CMA est dépassée dans de nombreuses régions européennes (Royaume-Uni, Pays-Bas, Allemagne, centre, ouest et nord de la France). En 1997, en France, un échantillonnage réalisé sur 3 300 captages montre que 25 % d'entre eux ont une teneur moyenne comprise entre 40 et 50 mg/L et que 12 % dépassent 50 mg/L. La solution souvent adoptée pour diminuer la teneur en ions nitrates des eaux consommées consiste à mélanger des eaux à teneur élevée avec des eaux à plus faible teneur afin de rester à une valeur proche de 25 mg/L (valeur guide). </li></ul>Pour plus d’informations www.conceptenergygroup.com 0 877 93 44 94 N° Vert national France métropolitaine Conceptenergy.org e
  14. 15. Calendriers des phases de réalisation <ul><li>Phase 1 de l’action: 18 février 2007 -Préparation de l’expédition </li></ul><ul><li>Phase 2 de l’action: 21 Avril 2007 - Livraison des commandes </li></ul><ul><li>Phase 3 de l’action: 30 décembre 2007 - Mise en place des S.A.V Locaux </li></ul>Pour plus d’informations CONSULTER LE SITE www. conceptenergygroup . com / Fact sheet 1 et 2 Phase 1 Phase 2 Phase 3 <ul><li>Les besoins moyens de l'homme est de 35 g d'eau/kg/jour, son corps contient de 58 à 66 % d'eau . </li></ul><ul><li>Il meurt s'il perd 12 % de son eau. </li></ul><ul><li>Nos systèmes SCEWAG,SCESWAS,SCEWAR en génie des procédés offrent pour : </li></ul><ul><li>Les usages domestiques de l'eau potable : Entre19 Litres et 52 litres d’eau par jour selon les conditions de météo. </li></ul><ul><li>Les usages agricoles et écologiques de l’eau potable : 300 gallons <=1140 Litres par jour selon les conditions de météo. </li></ul>0 877 93 44 94 N° Vert national France métropolitaine Conceptenergy.org Pour plus d’informations e jan fév mar avr mai jun aoû sep oct nov déc
  15. 16. RETARD ET PROBLEMES IMPREVUS <ul><li>Vue d'ensemble des réalisations </li></ul><ul><li>Retards et problèmes imprévus </li></ul><ul><li>En bonne voie dans les secteurs XYZ </li></ul><ul><ul><li>- Mise ne place des SAR et des suivis de qualité produit. </li></ul></ul><ul><ul><li>En retard dans les secteurs XYZ </li></ul></ul><ul><ul><li>Livraison et propriété </li></ul></ul><ul><ul><li>En avance dans les secteurs XYZ </li></ul></ul><ul><ul><li>Mise ne place des SAR et des suivi de qualité stratégie marketing , appels d’offres et structure contractuelle </li></ul></ul>La négociation et la mise en place des structures contractuelles et la rédaction des contrats de propriété ’s’appuierons sur la dimension technique. Loin d’être un document théorique les contrats doivent s’adaptées à toutes les subtilités de la technique concernée , informatique, télécommunication, logistique, dépôt et des moyens de distribution. A chaque élément technique le cadre législatif et réglementaire qui s’y applique sera pris en compte. Par ailleurs , la dimension économique devra être travailler avec beaucoup de minutie et permettre encore une fois, une rédaction une rédaction des clauses financières adaptées non seulement aux contraintes législatives et reglementaires , amis également aux intérêts réciproques des parties. Nos contrats deviendrons de plus en plus un outil de régulation de la qualité de la responsabilité et de la gestion au sein de Concept Energy Group et de ses membres. La structure contractuelle Les contrats établis par Concept Energy Group permettront des démarches très structurées dans la mesure ou ils devront gérer tout le déroulement de la relation contractuelle. Ainsi cette gestion sera anticipée par des clauses qui, si elles sont extrêmement précises, conformes aux règles de droit, compatibles avec la stratégie de Concept Energy GROUP et/ou des personnes physiques ou professionnelles contractantes, devient un outil permettant de limiter les litiges. Perimêtre des contrats Les contrats permettrons d’encadrer les prestations ou les fournitures à livrer aux clients, afin de répondre aux besoins qu’ils ont exprimées en phase précontractuelle. Une grande précision doit être apportée sur cette description, y compris par le biais d’annexes, et les parties devront veiller à éviter les contradictions entre les annexes, la proposition de Concept Energy Group et les besoins exprimées par le client dans le cahier des charges.Les besoins fonctionnels seront traduits en périmètre technique d’intervention et la cohérence ainsi que l’exhaustivité seront vérifiées par les rédacteurs. Pour plus d’informations www.conceptenergygroup.com Conceptenergy.org Concept Energy Group N° Vert 0 877 93 44 94 National France métropolitaine Contact : Christina Dian [email_address] e
  16. 17. RETARDS ET PROBLEMES IMPREVUS Vue d'ensemble des réalisations <ul><li>OBLIGATIONS DE LIVRAISON DES UNITES </li></ul><ul><li>Il sera indispensable de bien identifié le rôle de chaque partie, voire de tiers dans leurs relations contractuelles , afin de déterminer toutes les modalités relatives à la livraison, c'est-à-dire à la remise de tous les éléments à fournir , que ce soit des prestations ou des biens corporels. </li></ul><ul><li>Il pourrait s’agir de documents d’analyses, de rapports de régions concernées par un risque de pénurie d’eau. </li></ul><ul><li>Le périmètre de livraison sera d’autant mieux circonscrit que s’y ajouteront un calendrier de réalisation de travail, des pénalités éventuelles, des critères de qualité, des livrables avec les outils de mesure et la procédure de mesure de cette qualité : temps de réponse temps de gestion d’un traitement, solidité, ergonomie, pérénité, compatibilité… </li></ul><ul><li>Obligations de réceptions </li></ul><ul><li>Si Concept Energy Group doit livrer , le client ou l’organisme doit réceptionner, c'est-à-dire vérifier la conformité de ce qu’il a reçu par rapport a ce qu’il a commandé. La réception doit toujours intervenir et parfois s’il est difficile de faire des tests et des mesures ou de trouver un accord, elle peut être acquise de plein droit à la demande de la partie la plus diligente. Il est important élément technique par élément technique, de réfléchir à la manière de procéder à des vérifications, il peut s’agir de test,, de prélèvements. </li></ul><ul><li>d’échantillons de produits sur chaque lot, d’essais sur des cas simulés d’appareils digitaux, ou de composant et d’essais de fonctionnement. </li></ul><ul><li>Une bonne maîtrise de la réception s’inscrit à coup sur dans une démarche de qualité et de prévention des risques. </li></ul><ul><li>Les garanties </li></ul><ul><li>La démarche de prévention recommande également aux parties contractantes de s’interroger sur les garanties qu’elles souhaitent mettre en place. </li></ul><ul><li>En effet à coté de quelques garanties légales(vices cachés, contrefaçons, décennales, biennales) ,les garanties se construiront, relation contractuelle par relation contractuelle. </li></ul><ul><li>Il convient donc aux parties de déterminer la nature du service offert ( reprise du service ) ou du bien confié (prêt ,échange etc…) : La durée de la garantie et notamment son point de départ, le prix éventuel attaché à certaines garanties,voir extension de garanties devrons être travaillées avec précision, car il relève de l’accords de volonté des parties </li></ul><ul><li>La propriété </li></ul><ul><li>De grandes précisons devrons être prises au regard des clauses relatives à la propriété </li></ul><ul><li>En effet , des installations complexes pourrons comprendre à la fois des biens immobiliers et des biens corporels (meubles et équipements) qu’ils soient corporels ou incorporels( des études ;des résultat d’audit des système Air -Eau etc…) </li></ul><ul><li>Christine Dian Parmionova </li></ul><ul><li>Retards et problèmes imprévus </li></ul><ul><li>-En bonne voie dans les secteurs XYZ </li></ul><ul><ul><li>Les SAV et les suivis de qualité </li></ul></ul><ul><ul><li>-En avance dans les secteurs XYZ </li></ul></ul><ul><li>Les garanties et la propriété </li></ul><ul><li>OBLIGATIONS DE LIVRAISON DE NOS SYSTEMES POUR LE RISQUE 2025 </li></ul><ul><li>-En retard dans les secteurs XYZ </li></ul><ul><li>Les obligations de réceptions </li></ul>Pour plus d’informations www.conceptenergygroup.com Conceptenergy.org Concept Energy Group N° Vert 0 877 93 44 94 National France métropolitaine Contacts : christina Dian [email_address] e
  17. 18. Documents annexes <ul><li>*Plan marketing 2007 </li></ul><ul><ul><li>- Conceptenergy.org Chef des projets/ contacts Christine Dian </li></ul></ul><ul><li>*Budget 2007 </li></ul><ul><ul><li>Conceptenergy.org Chef du budjet/ contacts Rose Marie Beck </li></ul></ul><ul><li>*Bilan 2007 </li></ul><ul><ul><li>Conceptenergy.org Responsable communication/ Contact Angelina Jolie Pitt </li></ul></ul><ul><li>*Questions/reponses </li></ul><ul><ul><li>conceptenergy.org/ Infos </li></ul></ul>www.conceptenergygroup.com Pour plus d’informations CDAP Communication services Bilan 2007 0 877 93 44 94 N° Vert national France métropolitaine Stratégies ,solutions et décisions Conceptenergy.org e
  1. A particular slide catching your eye?

    Clipping is a handy way to collect important slides you want to go back to later.

×