Exposition "Révision du Plan Local d'Urbanisme"
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Exposition "Révision du Plan Local d'Urbanisme"

on

  • 20,034 views

La Ville de Rouen s’engage dans une révision en profondeur de son Plan Local d'Urbanisme, la première depuis 2004. ...

La Ville de Rouen s’engage dans une révision en profondeur de son Plan Local d'Urbanisme, la première depuis 2004.
Cette profonde refonte lui permet de développer différents axes de travail déclinés dans cette exposition : le logement, le dynamisme du commerce, la valorisation du tourisme, le développement d’activités tertiaires, la création d’emploi dans les quartiers en difficulté.

Statistics

Views

Total Views
20,034
Views on SlideShare
2,520
Embed Views
17,514

Actions

Likes
0
Downloads
47
Comments
0

8 Embeds 17,514

http://www.rouen.fr 16485
http://rouen.fr 803
http://www.slideshare.net 191
http://www.google.fr 21
https://www.google.fr 6
http://translate.googleusercontent.com 4
https://www.google.com 3
http://webcache.googleusercontent.com 1
More...

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

CC Attribution-NonCommercial-ShareAlike LicenseCC Attribution-NonCommercial-ShareAlike LicenseCC Attribution-NonCommercial-ShareAlike License

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Exposition "Révision du Plan Local d'Urbanisme" Exposition "Révision du Plan Local d'Urbanisme" Document Transcript

  • 2011Révision duPlan local d’urbanismeX QU’EST CE QU’UN PLAN LOCAL X POURQUOI RÉVISER LE PLU ? D’URBANISME (PLU) ? Depuis son approbation en septembre 2004, le Plu a Depuis la loi Solidarité et Renouvellement Urbain du déjà fait l’objet de plusieurs procédures de modifica- 13 décembre 2000, le Plu est venu remplacer le Plan tion pour apporter des adaptations d’ordre mineur d’occupation des sols (Pos). Il exprime les politiques au document d’urbanisme. Cette révision, la première globales d’aménagement et de renouvellement urbain depuis 2004, est une procédure plus profonde de de la commune pour organiser l’avenir de la ville. C’est remaniement du Plu. En voici les motifs : sur la base des objectifs et des règles contenues dans ce document que sont instruites les demandes de 6 ANS, L’HEURE DU BILAN permis de construire ou d’aménager, les déclarations En 2010, la Ville a tiré le bilan de six années d’application du de travaux, les permis de démolir, etc. Plu en matière de production de logements. Si les objectifs ont été globalement atteints avec plus de 5 500 logementsX LES DOCUMENTS autorisés sur la période 2004-2010, le bilan a mis en évidence QUI CONSTITUENT LE PLU plusieurs points de déséquilibre : X une offre de logements qu’il faut diversifier pour favoriser X Le rapport de présentation expose les choix retenus l’accueil des familles et des primo-accédants, dans le projet d’aménagement et de développement X une mixité sociale qui s’améliore mais qui offre peu de durable et justifie les règles d’urbanisme qui en dé- place aux logements destinés aux catégories sociales les plus coulent, sur la base d’un diagnostic territorial complet. défavorisées, X Le Projet d’aménagement et de développement X des situations de friches urbaines qui perdurent sur le durable (PADD) expose les grands enjeux et les objec- territoire et qui restent en marge du processus de renouvel- tifs d’urbanisme et d’aménagement pour la commune. lement urbain. X Le règlement comporte un document graphique qui La révision du Plu a donc pour objectif de corriger ces identifie les différents secteurs réglementaires, et un déséquilibres en intervenant sur plusieurs éléments : taille des règlement écrit qui fixe les règles applicables à l’inté- logements, mixité sociale, patrimoine… rieur de chacun de ces secteurs. X Les orientations d’aménagement et de program- LE GRENELLE II POUR L’ENVIRONNEMENT mation viennent compléter le PADD et le règlement DOIT ÊTRE INTÉGRÉ DANS LE PLU pour des quartiers spécifiques à mettre en valeur, à restructurer ou à aménager. La Loi Engagement National pour l’Environnement du X Les annexes présentent des informations complémen- 13 juillet 2010, dite Loi Grenelle II, impose aux Plu d’inté- taires sur les conditions d’utilisation du sol : servitudes grer une dimension de développement durable large- d’utilité publique, plan de prévention des risques ment accrue : lutte contre l’étalement urbain, diminution d’inondation, plan des réseaux, etc. des gaz à effet de serre, biodiversité et renforcement des corridors écologiques… plusieurs thématiques méritent d’être renforcées au sein du Plu en vue de promouvoir un urbanisme durable pour Rouen. ET TOUJOURS UNE DYNAMIQUE DE PROJETS POUR ROUEN… Le renouvellement urbain des secteurs ouest de la ville, la perspective de la création de nouveaux transports en commun performants sur la ligne Nord/Sud, la rénovation urbaine des quartiers sensibles ou encore la mise en œuvre des projets d’aménagement et d’équipement doivent être pris en compte par le Plu. © Ville de Rouen
  • Rouen : révision duPlan local d’urbanisme 20111RE ORIENTATION AffIRMER LES ÉQUILIBRES D’UN URBANISME DURABLE POUR LA VILLE-CENTRE Entreprendre l’aménagement des centres urbains comme Rouen réside dans la recherche d’un équilibre issu des principes de la ville durable, pour favoriser l’accueil ou le retour des popula- tions dans la ville-centre. L’organisation de la ville autour d’une certaine densité bâtie, associée à la mixité des fonctions urbaines – habitat, commerce, bureaux, activités, équipements d’intérêt général – à la qualité des transports collectifs et à la convivialité de l’espace public, doit favoriser l’animation et l’échange, c’est-à-dire la qualité de la vie urbaine.ORIENTATIONS D’URBANISME 1 AffIRMER LA VOCATION URBAINE DE CERTAINSfONDAMENTALES TERRITOIRES ❚ En poursuivant le renouvellement urbain des secteurs délaissés des quartiers ouest de la rive droite (écoquartier Luciline, Mont-Riboudet) et de la rive gauche (axe Rondeau-Libération, avenue de Caen…). ❚ En engageant la conquête urbaine des secteurs en reconversion de la rive gauche (écoquartier Flaubert). ❚ En poursuivant l’intégration urbaine des quartiers en difficultés (Sapins, Châtelet, Lombardie, Grand’Mare, Grammont). ❚ En favorisant la construction de loge- ments le long des lignes de transports collectifs structurants (métro, TEOR, lignes Nord/Sud…). 2 CONSOLIDER LES LIEUx MAJEURS DE CENTRALITÉ 3 MAîTRISER LA DENSITÉ DANS LES SECTEURS RÉSIDENTIELS AU CONTACT DES SECTEURS URBAINS PLUS DENSES  4 AGIR SUR LES LIEUx PUBLICS LUCILINE, BOULEVARD DE L’EUROPE : LE RENOUVELLEMENT URBAIN DOIT SE fAIRE PRIORITAIREMENT PRèS DES TRANSPORTS COLLECTIfS STRUCTURANTS (TEOR, TRAMwAY, AxE NORD/SUD). © Ville de Rouen © Ville de Rouen
  • Rouen : révision duPlan local d’urbanisme 20112E ORIENTATION fAVORISER LA MUTATION DES MODES DE DÉPLACEMENT Comme dans toutes les grandes villes, la question de la mutation des modes de déplacement est posée à Rouen. Il est indispensable de créer les conditions du succès des transports collectifs, de favoriser les modes de déplacement « doux » et de diminuer la place de la voiture dans l’hy- percentre. Il faudra poursuivre l’extension du plateau piétonnier de Rouen et apprendre à mieux partager l’espace public. C’est essentiel pour réduire les nuisances et améliorer la qualité de vie des Rouennais.MAILLAGE DES DÉPLACEMENTS DOUx1 DÉVELOPPER UN MAILLAGEDES CIRCULATIONS DOUCES2 fAVORISER ET DÉVELOPPER LESTRANSPORTS COLLECTIfS ET NOTAMMENTSUR L’AxE NORD/SUD3 RÉDUIRE LA PART MODALE DEL’AUTOMOBILE EN VILLE4 ŒUVRER EN fAVEUR DE L’AMÉLIORATIONDE LA DESSERTE ET DU CONTOURNEMENTDE ROUEN AMÉNAGEMENT DES QUAIS RIVE GAUCHE ET DÉVELOPPEMENT DES PISTES CYCLABLES : LA PART DES DÉPLACEMENTS DOUx EN VILLE DOIT ÊTRE RENfORCÉE. © Frédéric Carnuccini
  • Rouen : révision du Plan local d’urbanisme 2011 3E ORIENTATION DIVERSIfIER L’HABITAT ET RENfORCER LA COHÉSION SOCIALE Chaque génération doit trouver sa place à Rouen. Pour cela, il importe de proposer aux habitants actuels et futurs, et dans chaque partie du territoire communal, une offre diversifiée de logements. Les priorités sont multiples : favoriser l’autonomie des jeunes, accueillir de grandes familles, encoura- ger l’accession à la propriété, favoriser la mixité sociale. Le Plu, conjugué aux divers outils de l’action publique en matière d’habitat, doit y contribuer. VOIRIE, TRANSPORTS COLLECTIfS 1 SOUTENIR ET DIVERSIfIER LA PRODUCTION DE ET REVALORISATION URBAINE LOGEMENTS NEUfS Il s’agit de limiter la production de petits logements dans les programmes neufs. AUJOURD’HUI L’OBJECTIf POUR DEMAIN En outre, le développement de l’habitat au plus près des lignes de transport en commun structurantes est un principe qui mérite d’être étendu dans la perspective du renforcement de l’axe Nord/Sud. 2 ŒUVRER à UNE MEILLEURE MIxITÉ SOCIALE DANS L’HABITAT En favorisant la création de logements sociaux pour les populations les plus défavorisées. 3 VALORISER LE PARC DE LOGEMENTS ExISTANTS ENTRE ACCESSION à LA PROPRIÉTÉ ET LOCATIf SOCIAL : LA DIVERSIfICATION DE L’HABITAT EST UN DES OBJECTIfS DE LA RÉNOVATION URBAINE DU QUARTIER DU CHâTELET.© Ville de Rouen © Ville de Rouen
  • Rouen : révision du Plan local d’urbanisme 2011 4E ORIENTATION ORIENTATION : DÉVELOPPER L’ACTIVITÉ ÉCONOMIQUE, COMMERCIALE ET TOURISTIQUE Au carrefour des grands flux de circulation, dans le complexe portuaire le plus important de notre pays, Rouen doit se donner le moyen d’être, avec son agglomération, une véritable métropole. Pour cela, l’accueil d’activités nouvelles créatrices d’emplois va de pair avec la recherche de fonc- tions stratégiques, insuffisantes aujourd’hui (recherche, communication, expertise). Le commerce et le patrimoine de la ville peuvent y contribuer efficacement. ESPACES DE DÉVELOPPEMENT 1 fAVORISER L’ACTIVITÉ COMMERCIALE DANS LE CENTRE ÉCONOMIQUES HISTORIQUE ET DANS LES QUARTIERS 2 CRÉER LES CONDITIONS DU DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE ET CULTUREL La création d’un nouveau centre de congrès doit être prise en compte par le Plu. 3 fAVORISER LE DÉVELOPPEMENT D’ACTIVITÉS TERTIAIRES 4 SOUTENIR LE DÉVELOPPEMENT DE CERTAINS SECTEURS PHARES D’ACTIVITÉ à L’IMAGE DU PROJET ROUEN INNOVATION SANTÉ 5 IMPLANTER DES ACTIVITÉS CRÉATRICES D’EMPLOIS ET DE LIEN SOCIAL DANS LES QUARTIERS EN DIffICULTÉ Elles permettront de promouvoir une plus grande diversité de fonctions entre habitat, activités économiques et loisirs. EN IDENTIfIANT DES SECTEURS D’ANIMATION COMMERCIALE, LE PLU fAVORISERA LA CRÉATION ET LE MAINTIEN DES COMMERCES ET SERVICES DE PROxIMITÉ. LE PROJET ROUEN INNOVATION SANTÉ PERMETTRA DE VOIR S’INSTALLER AU SEIN DE LA ZAC AUBETTE- MARTAINVILLE DES ENTREPRISES INNOVANTES DANS LE DOMAINE DE LA SANTÉ. © Atelier du paysage© Ville de Rouen
  • Rouen : révision duPlan local d’urbanisme 20115E ORIENTATION PRENDRE EN COMPTE LE PATRIMOINE NATUREL, LA BIODIVERSITÉ ET LES PAYSAGES DANS L’AMÉNAGEMENT DE LA VILLE Logée dans un amphithéâtre de collines et au bord du fleuve, Rouen dispose d’un site remar- quable. Il s’agit donc de favoriser le maintien ou la formation de paysages urbains de qualité qui participent de l’image et donc de l’attractivité de la ville. Il s’agit également d’assurer la préserva- tion du patrimoine naturel et le développement de la biodiversité en ville afin de garantir le triple intérêt écologique, paysagé et social de la présence de nature en ville.PATRIMOINE NATUREL ET URBAIN 1 VALORISER UN SITE URBAIN ExCEPTIONNEL Le sillon de la Seine, les coteaux, la côte Sainte-Catherine… 2 REQUALIfIER LES ESPACES fORMANT ENTRÉES DE VILLE Comme notamment l’avenue du Mont-Ri- boudet, et l’axe Rondeau-Libération. 3 DÉVELOPPER LES VECTEURS DE BIODIVERSITÉ DANS LA VILLE La préservation des espaces naturels et la création de nouveaux espaces verts publics (le parc de la Grand’Mare, la presqu’île Rollet, le parc de l’île Lacroix) confére- ront autant de lieux de détente pour les Rouennais et de vecteurs potentiels de biodiversité. 4 AffIRMER LA TRAME VERTE ET BLEUE DE LA VALLÉE DES DEUx-RIVIèRES © Atelier du paysage © Ville de Rouen LA CRÉATION D’UN ESPACE DE DÉCOUVERTE DE LA ZONE HUMIDE à REPAINVILLE, OU ENCORE LA RENATURATION DES BERGES DE L’AUBETTE AU SEIN DU SECTEUR ROUEN INNOVATION SANTÉ PERMETTRONT DE RENfORCER LES CORRIDORS ÉCOLOGIQUES ET LA BIODIVERSITÉ DANS LA VALLÉE DES DEUx-RIVIèRES.
  • Rouen : révision duPlan local d’urbanisme 20116E ORIENTATION VALORISER LE PATRIMOINE BâTI Une volonté forte de promouvoir la conservation et la mise en valeur du patrimoine bâti est affirmée. Son patrimoine remarquable confère à Rouen son identité et concourt à son attractivité. La préservation de ce riche patrimoine ne doit pas pour autant figer la ville dans son histoire et constituer un obstacle au renouvellement urbain. La création architecturale doit à ce titre constituer une opportunité de valorisation contemporaine du patrimoine de la ville. 1 PRÉSERVER ET METTRE EN VALEUR LE PATRIMOINE HISTORIQUE 2 PROMOUVOIR ET ENCADRER LES TRAVAUx DE RESTAURATIONLE PLU ENCOURAGELA RÉUTILISATION 3 ENCOURAGER LA CRÉATION © Ville de RouenDES BâTIMENTSET ENSEMBLES ARCHITECTURALE PAR LEBâTIS D’INTÉRÊT RENOUVELLEMENT URBAINPATRIMONIAL. Il s’agit de favoriser l’audace architecturale et de permettre la résorption des friches grâce au renouvellement urbain.7E ORIENTATION RÉDUIRE LES RISQUES ET NUISANCES L’exigence de qualité environnementale et sanitaire va croissant. Rouen ne peut que s’inscrire dans cette perspective. Elle doit être une ville sûre dans laquelle les personnes et les biens sont à l’abri des risques naturels et technologiques. Elle doit également être une ville agréable dans laquelle seront réduites au maximum les nuisances diverses. La diminution des risques et nuisances est donc une préoccupation constante. 1 ÉCARTER LES RISQUES LIÉS à L’ACTIVITÉINDUSTRIELLE2 RÉDUIRE LES RISQUES NATURELS3 AMÉLIORER LA QUALITÉ DE L’AIRET RÉDUIRE LE BRUITLa révision du Plu propose de renforcer la performanceénergétique des bâtiments, notamment des logements,des bureaux et des équipements publics. © Ville de Rouen ISOLATION PAR L’ExTÉRIEUR, ÉNERGIES RENOUVELABLES… LA PERfORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BâTIMENTS DOIT CONTRIBUER à LA RÉDUCTION DES GAZ à EffET DE SERRE.
  • Rouen : révision duPlan local d’urbanisme 2011 LE PLAN DE ZONAGE Le territoire communal est divisé en différents secteurs réglementaires à l’intérieur des- quels s’appliquent des règles d’urbanisme spécifiques, en fonction des caractéristiques des quartiers et compte tenu des objectifs de développement ou de renouvellement qui ont été retenus dans le PADD  - -- - - -NbNa -  - -- Na Na - - -- - -- -- - UAb -- --- UAa Na - - -- Nb - Na - -- UAb Nb ---- Nb -- Nb UAb UBb UBb - Nb UAb Nb - UBa Na Nb -- - - - -- - - Nb - Nc - UAa UBb UAb UAb UBb Nb UAa UBb - - -- - -- -- Na UCb UBa -- UBb Nb - - ---- UBa UBb UAb Na UBb ---- - Na UBb UBb UAa UBa -- Nc Nb Na UAa UBa UAa - Na UAb - Nb -- -- Na - UBb -- UAa Nc -- -- UBa UAb -- - -- --- UAb UAc Na UAa UAa UAb Na -- - UCa UAb Na -- - Na UAa UBb UAa Na Nb - Secteur UAa -- UBb UBb UAb Na Na -- -- Sauvegardé Na UBa - UBb - Na Secteur Na UCa UAa - UAa Sauvegardé UCc ---- -- -- Na UAa UCd Na UAb Na UCb UBa - - -- UAa - UCa UCa -- Na - - UAa UCb Na UCb Na -- UCd - -- Na UAa UAb UAa - - UAb Na -- - - -UAa - -UAd Na Na Na UAa UAb -- UCb --- - -- - - - -- - Nc Na -- - - UBa Nb Na Na - UBb -- Na UAb UBb -- UAa UCd UCa UBb -- UCa UCb Nb Nb -- -- Na Nb UAa UAd -- -- - - -- UAa UCd -- UBa -- UBa UAa UBb Na -- - - - -- --- - UBa Na UAb Na --- -- - UBa - -- -- UCa - - -- - - UCb - -- UBa Na - - - - -- - Zone UA : Ville mixte Zone UB - Habitat - UAa - - UAa UAa - - UAb UAa -- UAa - Tissu urbain continu UBa - Habitat continu - -- UCd - UAb Na - UAb - Tissu urbain discontinu UBb - Habitat discontinu UBa UBb - UBa UAc - Secteur de la Luciline - - UBa UBa UBa UAb - - --- - - UAd - Secteur daménagement global différé Secteur Sauvegardé - - - Zone UC : Activités Zone N : Espaces protégés UAa Na UCa - Activités industrielles et portuaires Na - Loisirs, sports et détente UCb - Activités diverses Nb - Espaces naturels Na UBb UCc - Centre hospitalier Nc - Cimetières - UCd - Secteurs de développement à moyen/long terme UBa UBb ❚ LA ZONE UA regroupe la ville mixte, où est réuni DONNEZ VOTRE AVIS SUR LE PROJET DE PLUl’ensemble des fonctions urbaines : habitat, bureaux, L’exposition publique se déroulera jusqu’au 20 juincommerces et services, activités artisanales, équi- 2011 inclus. À cette occasion, il est possible depements publics, administrations… cette mixité des consulter le projet de Plu révisé et de consigner sesfonctions est alliée à une relative concentration du bâti. observations sur le registre joint à l’exposition ou sur www.rouen.fr. Celles-ci seront étudiées dans le❚ LA ZONE UB rassemble les espaces d’habitat cadre de l’approbation du Projet de Plu.majoritaire : si d’autres fonctions urbaines sont bien Deux réunions publiques sont également organi-sûr possibles (commerces et services, activités…), les sées pour vous permettre de poser vos questions :secteurs concernés sont majoritairement occupés pardes logements, selon un urbanisme dont la morpho- • LUNDI 23 MAIlogie et le degré de densité sont variables. à 18 heures à l’auditorium du Musée des beaux-arts❚ LA ZONE UC rassemble les espaces d’activités : la • JEUDI 16 JUIN à 18 heures à la MJC rive gauchevocation essentielle de ces espaces est de maintenirou de développer des activités économiques. Il est également possible de venir poser vos ques- tions à l’accueil Urbanisme de la Mairie, au centre❚ LA ZONE N concerne les espaces protégés de municipal Pélissier – rue de Chanzy (3e étage).la commune présentant un caractère naturel et un mai-juin 2011 X exposition publiqueintérêt écologique propres ; certains de ces espaces juillet 2011 X arrêt du projet de Pluont vocation à permettre l’accueil du public. octobre 2011 X enquête publique janvier 2012 X approbation du Plu révisé