Your SlideShare is downloading. ×
  • Like
Casablanca 2010 - Quelles faisabilité et soutenabilité economiques  pour les 3ième ligne au Sud? - Benjamin Coriat
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Now you can save presentations on your phone or tablet

Available for both IPhone and Android

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

Casablanca 2010 - Quelles faisabilité et soutenabilité economiques pour les 3ième ligne au Sud? - Benjamin Coriat

  • 452 views
Published

Quelles faisabilité et soutenabilité economiques …

Quelles faisabilité et soutenabilité economiques
pour les 3ième ligne au Sud? par Benjamin Coriat, Président AC 27, ANRS & Université Paris 13, CEPN-CNRS.

Une présentation du Symposium Bristol-Myers Squibb - 29 mars 2010 :

Troisièmes lignes de traitement dans les Pays du Sud, des efforts à fournir par tous.

http://www.vih.org/casablanca2010

Published in Health & Medicine
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
452
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2

Actions

Shares
Downloads
0
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. BENJAMIN CORIAT Président AC 27, ANRS & Université Paris 13, CEPN-CNRS [email_address] Quelles faisabilité et soutenabilité economiques pour les 3ième ligne au Sud ? Place des 3ième Ligne dans les pays du Sud Symposition 5ieme Confrénce Franophone VIH/Sida Casablanca, 28-31 Mars
  • 2. Plan et Argument de la Présentation
    • Le Constat
    • Un besoin déjà clairement exprimé ... et qui ne pourra que fortement s’affirmer au cours du temps
    • Mais ...
    • Des obstacles à la mise en oeuvre de multiple nature ... et de grande ampleur
    • ... Des Pistes pour l’Action
    • Consitions de réussite : une feuille de route
  • 3. 1. LES BESOINS
  • 4. Un besoin déjà clairement exprimé ….
    • CAMEROUN: « Recherche désespérément ARV de 3ème ligne » ( YAOUNDÉ, PlusNews)
    • Marie Gisèle Tientcheu se bat aujourd'hui pour avoir accès aux ARV de 3e ligne dont elle a besoin pour vivre, mais qui ne sont pas disponibles au Cameroun . L’appel à l’aide désespéré lancé récemment par, une étudiante camerounaise séropositive, pour se procurer les antirétroviraux de troisième ligne dont elle a besoin pour continuer à vivre, a mis en lumière la situation des patients qui, comme elle, sont en échec thérapeutique mais n’ont pas accès aux ARV les plus récents dans leur pays.  « Je me dis que le pire peut arriver à tout moment », a dit à IRIN/PlusNews cette jeune femme d’une trentaine d’années, ajoutant que le désespoir était tel que l’idée de se donner la mort lui effleurait souvent l’esprit.
    • Source : Google : taper « 3 ième ligne ; Message posté en 2008
  • 5. Des besoins plus importants encore au Sud … qu’au Nord…
    • Motifs
      • Traitements de 1 ière ligne plus frustres
      • Moindre adhérence (coûts, accès aux centre de soins, …)
      • Maintenus plus longtemps
      • Moindre disponibilité de la 2 ième ligne (lorsqu'elle existe)
    • Implications
      • Plus forte probabilité d’occurrence de situations
      • … d’échec immunologique ou clinique
      • … de résistances
      • … de mutations
      • Besoins potentiellement explosifs
  • 6. Des besoins qui ne pourront qu’aller croissant
      • Vieillissement des cohortes sous 1 ière ligne, en majorité sous des traitements aujourd’hui mis en cause (D4T…)
      • Scaling up et élargissement rapide des cohortes
      • Multiplication des situations de résistance virale et/ou d’échecs thérapeutiques
  • 7.
    • 2.
    • DES OBSTACLES MAJEURS ET DE MULTIPLE NATURE
  • 8. Le Prix des médicaments 2 ième ligne : Une multiplication par 8 à 17 / aux prix des 1ières lignes
  • 9. 3 ième ligne : Un accroissement plus vertigineux encore (au minimum , multiplication par 25 !... )
  • 10. Motifs de ces différences 1 ière /2 ième , 3 ième lignes
    • Accords ADPIC de 1994 sur la PI
      • Brevetabilité des molécules obligatoire pour les pays du Sud
      • Fin de la période de transition accordée aux pays du Sud (2005) pour se confirmer à cette obligation
    • Depuis 2005 entrée fermée aux génériqueurs, notamment l’Inde, grande « pharmacie du Sud » pendant la période précédente
  • 11. Le coût et la nature des marchés des équipements/tests de charge virale
    • Marché fortement spécialisé, intense en R&D créant de fortes barrières à l’entrée
    • Très concentré
      • 4 Offreurs se partagent l’intégralités du marché
      • ... dont Roche : plus 50 % du marché
    • Des formes de PI multiples et enchevêtrées
    • De plus des Acquisitions (ou F&A) intreviennent régulièrement pour “intégrer” aux firmes dominantes les nouveaux venus
      • Bloquant la diversification de l’offre
      • Limitant fortement l’expression de la concurrence
    • Offre “packagée” incluant : équipements, réactifs consomables, .... : stratégie de la “boîte noire”
  • 12.
    • 3.
    • COMMENT AFFRONTER ET SURMONTER CES OBSTACLES ?
    • UNE FEUILLE DE ROUTE
  • 13. Coût et disponibilité des Médicaments
    • Ouvrir les marchés du Sud aux génériqueurs
    • Négocier un programme ACCESS renouvelé centré sur les 2 ième et 3 ième Ligne
      • Engagement de livraisons à prix très abaissés …
      • … en contrepartie d’un enregistrement rapide et automatique des médicaments
    • Tirer les enseignements de « l’avant 2005 »
      • Baisse des coûts
      • … Qui a permis une explosion des marchés …
    • A moyen terme : envisager un autre « business model » pour les médicaments essentiels employés en masse dans la lutte contre les pandémies
  • 14. Outils de suivi : mettre en œuvre un  procurement pro-actif et « stratégique  »
    • S’écarter de l’acquisition en « pacakges intégrés » : ne pas figer un marché en pleine évolution
    • Favoriser l’affirmation de nouveaux entrants en « cassant le paquet » (équipements, réactifs, tests, consommables, …)
    • Laisser se développer et favoriser l’innovation sur les composants du système comme sur le produit final (Points of Care …)
      • Promouvoir une stratégie d’approvisionnement en « open system »
      • Déployer une certification OMS adaptée et appropriée aux Low Ressources Setting Countries
  • 15. Redéfinir les Financements et le rôle des GHI
    • Adapter les protocoles et conditionnalités des GHI, en suivant 2 principes
      • Pas de financement de 2 ième ligne (équipements et tests ) sans financement de charge virale
      • Pas de financements des équipements sans tout l’effort nécessaire à la formation des ressources humaines
    • Viser d’atteindre « la gratuité » véritable (Gleenagle 2012) le plus rapidement possible, gage de bonne observance
  • 16. Pour conclure : Ethique, Politique et Santé Publique
    • La lutte contre la pandémie ne peut être prétexte à jouer sur la mauvaise conscience des citoyens
      • … Pour faire acquérir des traitements et/ou des équipements sur fonds publics à des prix non soutenables
    • S’assurer que les financements publics se font au meilleur rendement
      • … Bien acheter : à des prix « justes » qui permettent de conjuguer innovation et accès de masse aux soins
      • « Bien dépenser… » : justifier le bon usage de chaque euro/$
    • Pas d’Efficacité possible sans respect de principes de base d’Equité
  • 17.
    • Merci de votre attention !...
    • [email_address]