Your SlideShare is downloading. ×
Casablanca 2010 - Quelles faisabilité et soutenabilité economiques  pour les 3ième ligne au Sud? - Benjamin Coriat
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Saving this for later?

Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime - even offline.

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

Casablanca 2010 - Quelles faisabilité et soutenabilité economiques pour les 3ième ligne au Sud? - Benjamin Coriat

467
views

Published on

Quelles faisabilité et soutenabilité economiques …

Quelles faisabilité et soutenabilité economiques
pour les 3ième ligne au Sud? par Benjamin Coriat, Président AC 27, ANRS & Université Paris 13, CEPN-CNRS.

Une présentation du Symposium Bristol-Myers Squibb - 29 mars 2010 :

Troisièmes lignes de traitement dans les Pays du Sud, des efforts à fournir par tous.

http://www.vih.org/casablanca2010

Published in: Health & Medicine

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
467
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. BENJAMIN CORIAT Président AC 27, ANRS & Université Paris 13, CEPN-CNRS [email_address] Quelles faisabilité et soutenabilité economiques pour les 3ième ligne au Sud ? Place des 3ième Ligne dans les pays du Sud Symposition 5ieme Confrénce Franophone VIH/Sida Casablanca, 28-31 Mars
  • 2. Plan et Argument de la Présentation
    • Le Constat
    • Un besoin déjà clairement exprimé ... et qui ne pourra que fortement s’affirmer au cours du temps
    • Mais ...
    • Des obstacles à la mise en oeuvre de multiple nature ... et de grande ampleur
    • ... Des Pistes pour l’Action
    • Consitions de réussite : une feuille de route
  • 3. 1. LES BESOINS
  • 4. Un besoin déjà clairement exprimé ….
    • CAMEROUN: « Recherche désespérément ARV de 3ème ligne » ( YAOUNDÉ, PlusNews)
    • Marie Gisèle Tientcheu se bat aujourd'hui pour avoir accès aux ARV de 3e ligne dont elle a besoin pour vivre, mais qui ne sont pas disponibles au Cameroun . L’appel à l’aide désespéré lancé récemment par, une étudiante camerounaise séropositive, pour se procurer les antirétroviraux de troisième ligne dont elle a besoin pour continuer à vivre, a mis en lumière la situation des patients qui, comme elle, sont en échec thérapeutique mais n’ont pas accès aux ARV les plus récents dans leur pays.  « Je me dis que le pire peut arriver à tout moment », a dit à IRIN/PlusNews cette jeune femme d’une trentaine d’années, ajoutant que le désespoir était tel que l’idée de se donner la mort lui effleurait souvent l’esprit.
    • Source : Google : taper « 3 ième ligne ; Message posté en 2008
  • 5. Des besoins plus importants encore au Sud … qu’au Nord…
    • Motifs
      • Traitements de 1 ière ligne plus frustres
      • Moindre adhérence (coûts, accès aux centre de soins, …)
      • Maintenus plus longtemps
      • Moindre disponibilité de la 2 ième ligne (lorsqu'elle existe)
    • Implications
      • Plus forte probabilité d’occurrence de situations
      • … d’échec immunologique ou clinique
      • … de résistances
      • … de mutations
      • Besoins potentiellement explosifs
  • 6. Des besoins qui ne pourront qu’aller croissant
      • Vieillissement des cohortes sous 1 ière ligne, en majorité sous des traitements aujourd’hui mis en cause (D4T…)
      • Scaling up et élargissement rapide des cohortes
      • Multiplication des situations de résistance virale et/ou d’échecs thérapeutiques
  • 7.
    • 2.
    • DES OBSTACLES MAJEURS ET DE MULTIPLE NATURE
  • 8. Le Prix des médicaments 2 ième ligne : Une multiplication par 8 à 17 / aux prix des 1ières lignes
  • 9. 3 ième ligne : Un accroissement plus vertigineux encore (au minimum , multiplication par 25 !... )
  • 10. Motifs de ces différences 1 ière /2 ième , 3 ième lignes
    • Accords ADPIC de 1994 sur la PI
      • Brevetabilité des molécules obligatoire pour les pays du Sud
      • Fin de la période de transition accordée aux pays du Sud (2005) pour se confirmer à cette obligation
    • Depuis 2005 entrée fermée aux génériqueurs, notamment l’Inde, grande « pharmacie du Sud » pendant la période précédente
  • 11. Le coût et la nature des marchés des équipements/tests de charge virale
    • Marché fortement spécialisé, intense en R&D créant de fortes barrières à l’entrée
    • Très concentré
      • 4 Offreurs se partagent l’intégralités du marché
      • ... dont Roche : plus 50 % du marché
    • Des formes de PI multiples et enchevêtrées
    • De plus des Acquisitions (ou F&A) intreviennent régulièrement pour “intégrer” aux firmes dominantes les nouveaux venus
      • Bloquant la diversification de l’offre
      • Limitant fortement l’expression de la concurrence
    • Offre “packagée” incluant : équipements, réactifs consomables, .... : stratégie de la “boîte noire”
  • 12.
    • 3.
    • COMMENT AFFRONTER ET SURMONTER CES OBSTACLES ?
    • UNE FEUILLE DE ROUTE
  • 13. Coût et disponibilité des Médicaments
    • Ouvrir les marchés du Sud aux génériqueurs
    • Négocier un programme ACCESS renouvelé centré sur les 2 ième et 3 ième Ligne
      • Engagement de livraisons à prix très abaissés …
      • … en contrepartie d’un enregistrement rapide et automatique des médicaments
    • Tirer les enseignements de « l’avant 2005 »
      • Baisse des coûts
      • … Qui a permis une explosion des marchés …
    • A moyen terme : envisager un autre « business model » pour les médicaments essentiels employés en masse dans la lutte contre les pandémies
  • 14. Outils de suivi : mettre en œuvre un  procurement pro-actif et « stratégique  »
    • S’écarter de l’acquisition en « pacakges intégrés » : ne pas figer un marché en pleine évolution
    • Favoriser l’affirmation de nouveaux entrants en « cassant le paquet » (équipements, réactifs, tests, consommables, …)
    • Laisser se développer et favoriser l’innovation sur les composants du système comme sur le produit final (Points of Care …)
      • Promouvoir une stratégie d’approvisionnement en « open system »
      • Déployer une certification OMS adaptée et appropriée aux Low Ressources Setting Countries
  • 15. Redéfinir les Financements et le rôle des GHI
    • Adapter les protocoles et conditionnalités des GHI, en suivant 2 principes
      • Pas de financement de 2 ième ligne (équipements et tests ) sans financement de charge virale
      • Pas de financements des équipements sans tout l’effort nécessaire à la formation des ressources humaines
    • Viser d’atteindre « la gratuité » véritable (Gleenagle 2012) le plus rapidement possible, gage de bonne observance
  • 16. Pour conclure : Ethique, Politique et Santé Publique
    • La lutte contre la pandémie ne peut être prétexte à jouer sur la mauvaise conscience des citoyens
      • … Pour faire acquérir des traitements et/ou des équipements sur fonds publics à des prix non soutenables
    • S’assurer que les financements publics se font au meilleur rendement
      • … Bien acheter : à des prix « justes » qui permettent de conjuguer innovation et accès de masse aux soins
      • « Bien dépenser… » : justifier le bon usage de chaque euro/$
    • Pas d’Efficacité possible sans respect de principes de base d’Equité
  • 17.
    • Merci de votre attention !...
    • [email_address]