-1-Assemblée des Chambres Françaises de Commerce & d’Industrie      Direction de l’Innovation, de l’Intelligence Economiqu...
-2-                 ACTUALITE DE L’INTELLIGENCE ECONOMIQUE                    DE L’INNOVATION & DU NUMERIQUE  Editorial………...
-3-    EDITORIAL    Par Olivier Buquen, Délégué Interministériel à l’Intelligence Economique    Politique publique d’intel...
-4-1/ Regard sur La France                                                                                   Cette manifes...
-5-Politiques   publiques                                                                                                 ...
-6-Intelligence Economique Territoriale                                                                                   ...
-7-Entreprises                                                                                                            ...
-8-2/ Regard à l’international                                                                                            ...
-9-Francophonie                                                                                   IE:      votre      lev...
- 10 -Europe                                                                                                              ...
- 11 -Afrique                                                                                                             ...
Lettre d'actu IE ACFCI 10 11
Lettre d'actu IE ACFCI 10 11
Lettre d'actu IE ACFCI 10 11
Lettre d'actu IE ACFCI 10 11
Lettre d'actu IE ACFCI 10 11
Lettre d'actu IE ACFCI 10 11
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Lettre d'actu IE ACFCI 10 11

1,501

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
1,501
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
8
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Lettre d'actu IE ACFCI 10 11

  1. 1. -1-Assemblée des Chambres Françaises de Commerce & d’Industrie Direction de l’Innovation, de l’Intelligence Economique et des Technologies de l’Information et de la Communication ACTUALITE DE L’INTELLIGENCE ECONOMIQUE, DE L’INNOVATION & DU NUMERIQUE Octobre 2011 www.cci.fr Vous souhaitez vous abonner ou vous désabonner : t.renard@acfci.cci.fr Rédacteurs : Philippe Clerc, Ludovic Bour, Thibault Renard, Alain Khemili, Emmanuel Maksymiw Octobre 2011
  2. 2. -2- ACTUALITE DE L’INTELLIGENCE ECONOMIQUE DE L’INNOVATION & DU NUMERIQUE Editorial………………………………………………………………………... p31/ Regard sur La France……………………………………………………… p4  Actualité Réseau Consulaire  Politiques publiques et acteurs institutionnels / IE Territoriale  Réglementation / Histoire & concepts / Entreprises2/ Regard à l’international………………………………………………..….p8  Monde  Francophonie  Europe  Asie / Afrique / Amériques3/ Outils numériques………………………..……….…………………...... p14  Actualité du numérique  Outils4/ Liens, publications, ouvrages.…….………………………………..…p15  Publications  Actes, présentations et comptes-rendus  Ouvrages Octobre 2011
  3. 3. -3- EDITORIAL Par Olivier Buquen, Délégué Interministériel à l’Intelligence Economique Politique publique d’intelligence économique : un nouvel élan. La Délégation interministérielle à l’intelligence économique (D2IE) célèbre en ce mois d’octobre ses deux ans d’existence. Elle s’inscrit dans une histoire déjà longue, écrite par les nombreux pionniers de l’IE, ceux qui ont œuvré pour la mise en place d’une stratégie de l’Etat en la matière. Elle en marque aussi une nouvelle étape. L’impulsion en la matière vient dorénavant du sommet de l’Etat. La politique publique d’intelligence économique (PPIE), élaborée par la D2IE, a, pour la première fois, été présentée au Conseil des Ministres le 8 décembre 2010. Pour en assurer le déploiement opérationnel au sein de l’Etat, le Premier ministre vient d’adresser au gouvernement une circulaire interministérielle1 qui en rappelle les grands principes et donne des instructions pour sa mise en œuvre. Le 21 septembre dernier, à l’occasion de la première Matinée de l’intelligence économique que nous avons organisée avec le ministère de l’industrie, Eric Besson est venu rappeler la place fondamentale occupée par la PPIE dans le renouveau de la politique industrielle de la France et plus largement, dans notre politique économique. Le succès de cet événement, qui a rassemblé 200 acteurs du monde de l’entreprise, du secteur public et de la recherche, démontre s’il en était besoin l’attente forte des acteurs économiques en matière d’IE. Depuis deux ans, l’objectif de la D2IE est de mettre en place des projets concrets, au service des entreprises et des établissements de recherche. J’en donnerai ici plusieurs exemples :  L’élaboration d’un projet de texte législatif améliorant la protection des secrets d’affaires : ce texte va instaurer un « confidentiel entreprise » permettant aux chefs d’entreprise de mieux protéger leurs informations stratégiques ; il va également renforcer les sanctions pénales réprimant le vol et la divulgation éventuels de ces informations. Dans le même temps, nous avons élaboré un outil d’autodiagnostic du degré de protection et de vulnérabilité des entreprises. Accessible gratuitement, adapté aux entreprises de toutes tailles, cet outil sera disponible à la fin de l’année. L’ACFCI a grandement contribué à l’élaboration de ces deux projets.  Le lancement d’un cycle de formation de conférenciers en sécurité économique, en partenariat avec l’INHESJ. Fruit de plusieurs mois de collaboration entre la DCRI, la DPSD, la Gendarmerie nationale, l’ACFCI, le MEDEF, la CGPME et le CDSE, ce cycle permettra à des personnes issues principalement du monde de l’entreprise de former des dirigeants et salariés d’entreprises, notamment de PME, à la sécurité économique. La première session de formation débutera dès le mois de novembre2.  La publication, en 2012, d’un Guide du routard de l’Intelligence Economique : conçu grâce à l’implication de plusieurs partenaires privés dont l’ACFCI, ce guide très pratique donnera aux entreprises des conseils concrets, des idées, des adresses et contacts opérationnels sur l’IE en région. Pour chacun de ces projets, le réseau des CCI est donc un partenaire incontournable. Incontournable, car il est à la fois un acteur, un relais et un bénéficiaire des actions de l’Etat. Il lui apporte son pragmatisme, ses moyens, sa vision claire des besoins du terrain et sa capacité à relayer les informations. Dans ces mêmes colonnes, Philippe Clerc faisait le vœu que l’IE « redevienne une priorité nationale, au service de l’Etat et au service de la stratégie des entreprises3 ». Chacun pourra constater qu’un nouvel élan est lancé.1 Circulaire du 15 septembre 20112 En savoir plus sur le site de l’INHESJ3 Actualité de l’intelligence économique et de l’innovation, mars 2010 Octobre 2011
  4. 4. -4-1/ Regard sur La France Cette manifestation a permis à des dirigeants de PME éco-innovantesActualité Réseau Consulaire franciliennes dexposer leur projet à des responsables de fonds dinvestissement. Les entreprises bretonnes & la Cette édition étaient plusveille, en chiffres et en lettres. particulièrement dédié aux cleantechsSource : L’œil au Carré, 27/09/11 dans le cadre du plan filière des éco-Voici quelques données tirées de la toute activités en Ile-de-France animé par ledernière enquête sur les pratiques de pôle de compétitivité Advancity et lesveille et d’intelligence économique des CCI d’Ile de France. http://www.paris-iledefrance.cci.fr/tous-les-zooms/215-connect-vc-eco-activiteentreprises bretonnes, menée tous lesdeux ans par l’ARIST Bretagne.  CCI du Vaucluse: IE : protégezhttp://oeil-au-carre.fr/2011/09/27/les-entreprises-bretonnes-la-veille-en-chiffres-et-en-lettres/ votre savoir faire avec la CCI. La réforme des CCI dAlsace Source : CCI du Vaucluse, 09/11avance. Pour lentreprise Faure, protéger sonSource : e-Alsace, 19/09/11 savoir faire des convoitises étrangères, ce nétait pas la principale priorité,Jean-Louis Hoerlé, premier président de jusquau jour ou la concurrencela CCI de région Alsace, a dévoilé internationale sest mise à chercher àlorganisation de la nouvelle entité née copier ses produits. Avec laide dede la réforme des chambres de lexpert de la CCI, une stratégie decommerce et dindustrie. (...) défense a pu être mise en place.Huit missions régionales ont été très http://www.wte84.com/Intelligence-economique-protegez-votre-savoir-faire-avec-la-CCI_v163.htmlprécisément définies par les élus :  CCI de Reims-Épernay : Ledéveloppement de lexportation, financement de linnovation et de lasensibilisation à linnovation dans toutes croissance dans les PME.ses composantes, respect delenvironnement, développement durable Source : CCI Reims-Épernay, 09/11et performance globale, information Dans le cadre des carrefours deéconomique, appui aux entreprises lentreprise, la CCI Reims-Épernayindustrielles, politiques dorientation, de accueillait le 20 septembre uneformation continue et dapprentissage, rencontre sur le thème du financementéconomie numérique et IE. de linnovation. Au programme:http://www.e-alsace.net/index.php/smallnews/detail?newsId=8685 « Comment se développer par linnovation et linvestissement », Maîtriser linformatIon pour « Comment mobiliser des aidesrester compétitif grace au pré- publiques et les intégrer fiscalement »,diagnostic IE. « Comment renforcer les fonds propresSource : CCI de Dieppe, 07/11 de lentreprise pour assumer sonCe pré-diagnostic IE, mis en œuvre par développement ».le réseau des CCI de Haute-Normandie, http://www.reims.cci.fr/fr/emailing/lescarrefours/2011/09/propose donc de détecter les menaces et  Linnovation dans le tourisme.opportunités de votre entreprise en Source : CCI du Roannais, 09/11matière dIE. Ce qui revient à évaluervos capacités à veiller utilement sur Preuve que l’innovation ne concerne pasvotre environnement et à protéger vos que la production industrielle, lesinformations sensibles, ceci en regard de Journées Nationales du RENATOURla situation spécifique de votre (réseau national des conseillers tourismeentreprise. des CCI), qui se sont tenues à Roanne, du 21 au 23 septembre, avaient pourhttp://www.dieppe.cci.fr/pdf/FI_0711.pdf thème : "LInnovation dans les Connect VC. entreprises touristiques". Organisé par laSource : CRCI de Paris-IdF, 09/11 CCIT du Roannais, en collaboration avecLa CRCI de Paris-IdF organisait le lACFCI et la CCIR Rhône-Alpes, ce28 septembre la 5ème édition des 46ème Congrès a permis d’évoquer lesrencontres "Connect VC" organisées sous nouvelles offres dans le tourisme.un format original de déjeuner daffaires. http://www.roanne.cci.fr Octobre 2011
  5. 5. -5-Politiques publiques et acteurs  Intelligence économique,institutionnels réflexion législative. Politique Publique dIE. Source : Mag2lyon, 07/09/11Source : Premier ministre, 15/09/11 François-Noël Buffet, sénateur-maire UMP d’Oullins, s’oppose à la propositionLe Premier ministre François Fillon, de Bernard Carayon, égalementaprès avoir rappelé les orientations de la parlementaire de la majorité, d’interdirepolitique publique d’IE et son dispositif, aux journalistes de révéler desprécise l’action de l’Etat au niveau des informations économiques sensibles,administrations centrales et des services suite au scandale Renault.déconcentrées. http://www.mag2lyon.com/article/11429/Intelligence-economique,-reflexion-legislativehttp://www.economie.gouv.fr/files/2011_09_15_Action_de_l_Etat_en_matiere_d_IE.pdf A lire également : « Bernard Carayon, IE : le gouvernement lance un lobbyiste très cocardier »,deux chantiers. L’Expansion, 16/09/11 http://lexpansion.lexpress.fr/entreprise/bernard-carayon-un-lobbyiste-tres-cocardier_262527.htmlSource : Le MOCI, 23/09/11  Lidée dune « superbanque »Plusieurs décisions visant à aider les publique des PME susciteentreprises en matière dIE, et plus lincrédulité.particulièrement pour les questions desécurité, ont été annoncées le Source : L’Agefi, 22/09/1121 septembre par Eric Besson, le La Tribune prêtait au gouvernementministre français de lIndustrie à lissue l’intention de réunir au sein d’une mêmede la première édition des Matinées de structure Oséo (établissement d’aide àlintelligence économique organisée par l’innovation, de garantie de prêts et dela D2IE (Délégation interministérielle à cofinancement), le Fonds stratégiquelIE), dirigée par Olivier Buquen. d’investissement (FSI, fonds souverain àhttp://www.lemoci.com/011-59555-L-intelligence-economique-au-service-de-l-export.html la française) et CDC Entreprises (enA lire également : « LIE au cœur des charge des activités de capital-pôles de compétitivité » L’Usine investissement pour le compte de laNouvelle, 21/09/11 http://www.usinenouvelle.com/article/l-intelligence-economique-au-coeur-des-poles-de-competitivite.N159208 Caisse des dépôts), afin de créer une Stratégies dinfluence au «superbanque» publique décentralisée.service de la compétitivité de Et ce, dans l’objectif de favoriserléconomie française. l’émergence d’entreprises de tailleSource : SCIE, 20/08/11 intermédiaire. http://www.agefi.fr/articles/Lidee-dune-superbanque-publique-PME-suscite-lincredulite-1192967.htmlLe Service de Coordination à lIE (SCIE)a mis en place, en coordination avec le  5 sociétés daccélération deDélégué interministériel à l’IE, un groupe transfert technologique (SATT) ontde travail public-privé partenarial des été retenues.ministères économique et financier sur Source : Premier Ministre, 22/09/11les stratégies d’influence au service de la Le gouvernement a annoncé lescompétitivité de l’économie française. dotations des cinq premières sociétéshttp://www.economie.gouv.fr/scie/strategies-dinfluence-au-service-competitivite-leconomie-francaiseA voir également : « Présentation du daccélération de transfert technologiquedispositif d’IE de l’Agence française pour dans le cadre du volet sociétésles investissements internationaux » daccélération du transfert deAnima, 09/11 http://www.animaweb.org/uploads/bases/document/InvestInFrance_LeDispositifVeille_2011.pdf technologies (« SATT ») du Programme dInvestissements d’Avenir ». Divulguer des informations Les SATT permettent la transformationconfidentielles sera bientôt une de découvertes issues des laboratoiresinfraction pénale. vers des applications industrielles ouSource : LEntreprise.com, 09/08/11 sociales. Elles regroupent lensemble desCa cogite sec en haut lieu, pour équipes de valorisation de sitesaméliorer la stratégie dIE de la France. universitaires et améliorentDans le but de mieux protéger les significativement lefficacité du transfertdocuments confidentiels des entreprises, de technologies et la valeur économiquela création dune nouvelle infraction créée. Elles ont une double mission : lepénale liée à latteinte au secret des financement des phases de maturationaffaires, se profile. des inventions et de preuves de concept.http://lentreprise.lexpress.fr/propriete-intellectuelle/secret-des-affaires-reveler-des-documents-confidentiels-de-l-entreprise-une-infraction-penale_30883.html http://investissement-avenir.gouvernement.fr/content/cinq-soci%C3%A9t%C3%A9s-d%E2%80%99acc%C3%A9l%C3%A9ration-de-transfert-technologique-vont-b%C3%A9n%C3%A9ficier-de-330-millions-d%E2%80%99eu Octobre 2011
  6. 6. -6-Intelligence Economique Territoriale  Maurienne Zap. Source : Maurienne Zap N° 55, 30/09/11 L’Adit veut croître à Au programme de ce nouveau Mauriennel’étranger. Zap : La Conférence-débat organisé parSource : L’Alsace, 22/09/11 la DIRECCTE," sous traitance : savoirLe gouvernement français avait créé faire et IE". Vidéo.l’Adit (Agence pour la diffusion de http://www.dailymotion.com/video/xlee7u_maurienne-zap-n-55_peoplel’information technologique) pour sedoter d’une structure de veille  Veille et IE au Pôle Axelera.technologique et stratégique. Cet Source : Axelera, 09/11établissement public avait été délocalisé Axelera a choisi de centrer son action enà Strasbourg dans la foulée. terme de veille et d’intelligenceEn 2003, l’agence est transformée en économique au service de ses adhérents,société publique, puis partiellement sur des offres de services ciblées parprivatisée en février dernier : le fonds rapport aux 3 volets classiques l’IE :d’investissement français Walter Buttler l’offensif, le défensif et l’influence.a acquis 66 % des parts, opération qui http://www.axelera.org/service-competitivite/veille-i-e/intelligence-economique.htmldoit lui permettre de se développer àl’étranger, particulièrement dans Histoire et conceptsl’Europe scandinave et germanophone,pour conforter sa place de leader  Secteurs stratégiques : laeuropéen. nécessité d’une définition dans leL’Adit, qui emploie au total 145 futur "Livre blanc sur la Défense etpersonnes, se compose de deux Sécurité nationale".structures : l’une basée à Paris effectue Source : Le Cercle Les Echos, 26/09/11l’intelligence concurrentielle pour les très Alors que le président de la République agrandes entreprises nationales ; l’autre, demandé la mise à jour du "Livre blanctoujours implantée à Strasbourg et sur la Défense et la Sécurité nationale",dirigée par Thierry Ferrari, fait de il est indispensable que les pouvoirsl’intelligence territoriale pour les services publics définissent enfin la notion dedéconcentrés de l’État, collectivités, "secteurs stratégiques".PME, clusters et pôles de compétitivité. http://lecercle.lesechos.fr/economie-societe/societe/autres/221138059/secteurs-strategiques-necessite-definition-futur-livre-blaElle emploie 45 collaborateurs.  Retour sur les ambigüités dehttp://www.lalsace.fr/actualite/2011/09/22/l-adit-veut-croitre-a-l-etranger l’héritage contre-insurrectionnel Recensement des français.compétences de veille en Picardie. Source : Infoguerre, 01/09/11Source : SEVE, 02/09/11 La publication de l’étude "Francs-tireursDans le cadre de son programme et centurions" d’Etienne de Durandd’actions, le dispositif territorial publié en mars 2011 dans le cadre desd’intelligence économique SEVE (sécurité travaux du Laboratoire de Recherche suret veille économique) a procédé avec la Défense est une approche critiquel’aide de l’Agence régionale de intéressante de la démarche de l’arméel’innovation à un recensement des française dans le domaine des pratiquescompétences en matière de veille en de contre-insurrection.Picardie. Comme le souligne très justementhttp://www.iepicardie.org/wp-content/uploads/recensement_veille-IE_22-09-2011.pdf Etienne de Durand "aucune leçon n’est IE Bercy n°9, la lettre clairement tirée de l’expérience contre-dinformation de Bercy consacrée à insurrectionnelle française" car "lePoitou-Charentes. malaise présent en creux dans le texteSource : Portail IE en Poitou-Charentes, est bien la preuve que l’institution09/11 militaire n’en a pas tout à fait fini avecLa lettre dinformation des ministères les fantômes du passé ».économique et financier consacrée à lIE, Mais l’étude d’Etienne de Durand atteintparue en juin 2011, est consacrée à la certaines limites dans plusieursrégion Poitou-Charentes. domaines. http://www.infoguerre.fr/edito/edito-ambiguites-heritage-contre-insurrection-francais/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+Infoguerre+%28Infoguerre%29&utm_content=Netvibeshttp://ns21372.ovh.net/~iepoitou/index.php?tg=fileman&idx=get&inl=1&id=65&gr=Y&path=Actualites&file=2011_06_IE_Bercy_No_9.pdf Octobre 2011
  7. 7. -7-Entreprises  Comment protéger ses secrets daffaires ? LAssurance en France : Point Source : LEntreprise.com, 08/09/11de situation sur la Veille et lIE. Clauses juridiques prévues dans lesSource : IE dans l’assurance, 15/09/11 statuts, accès limité aux informations comptables de lentreprise, clausesTous les dirigeants et les professionnels contractuelles, charte informatique...de l’Assurance sont en permanence à larecherche des « bonnes informations » Les moyens à utiliser pour garantir laet des « bonnes analyses » leur sécurité des informations stratégiques depermettant de connaître la réalité et de lentreprise. http://lentreprise.lexpress.fr/propriete-intellectuelle/comment-proteger-ses-secrets-d-affaires_30601.htmlprendre les « bonnes décisions » au « A lire également : « Comment sebon moment ». défendre en cas datteinte au secret desLa qualité de ces informations permet de affaires ? » LEntreprise.com, 08/09/11saisir les opportunités, d’anticiper les http://lentreprise.lexpress.fr/propriete-intellectuelle/comment-se-defendre-en-cas-d-atteinte-au-secret-des-affaires_30602.htmlmenaces et de trouver des solutionsadaptées. Elle contribue à assurer le bon  Quy a-t-il à "voler" dans lesdéveloppement de l’entreprise et sa ordinateurs dAreva ?survie dans un contexte difficile. En Source : L’Usine Nouvelle, 30/09/11transformant ces informations en Linformation nest révélée queconnaissances, l’entreprise enrichit aussi maintenant, en cette fin du mois deson actif immatériel, ce qui contribue septembre 2001, mais le groupe Areva adirectement à sa valorisation. été la cible de pirates informatiques cesCe contexte explique la mutation en deux dernières années. Officiellement,cours des activités de Veille et la montée aucune donnée stratégique na étéen puissance de l’IE dans le monde de récupérée. Tour dhorizon desl’Assurance. Elles adaptent aux nouvelles informations sensibles du groupe.réalités de la profession et aux enjeux http://www.usinenouvelle.com/article/qu-y-a-t-il-a-voler-dans-les-ordinateurs-d-areva.N159883actuels.http://infodoc.centerblog.net/2033158-L-Assurance-en-France-Point-de-situation-sur-la-Veille-et-Intelligence-Economique  Mediator : lobbying ou trafic d’influence ? IE collaborative et industrie Source : Le Cercle les Echos, 29/09/11de larmement terrestre. L’affaire Médiator conforte la confusionSource : Portail de l’IE, 09/11 sans cesse réitérée entre le lobbyingUn récent rapport parlementaire notait (l’influence) et le trafic d’influence. Laquun meilleur partage de linformation guerre économique implique deétait une des clés du succès pour les nouvelles règles et comportements maisPME de Défense. Le GICAT a bien reçu le pas n’importe lesquels.message et propose depuis peu uneplateforme collaborative dIE. Le lobbying légal et reconnu dans touteshttp://www.portail-ie.fr/actualites-sectorielles/defense/1371-intelligence-economique-collaborative-et-industrie-de-larmement-terrestre.html les démocraties mérite la considération et le respect. Le trafic d’influence relève Comment faire de la veille sur de la sanction pénale.vos concurrents. http://lecercle.lesechos.fr/entreprises-marches/services/autres/221138231/mediator-lobbying-trafic-influenceSource : JDNet, 12/09/11 A lire également : « Pour la premièreAu sein dune petite structure ou dans fois, la lobbyiste de Servier parle », Le Parisien, 29/09/11une entreprise de renommée http://www.leparisien.fr/societe/pour-la-premiere-fois-la-lobbyiste-de-servier-parle-29-09-2011-1631782.phpinternationale, dans un secteur à la  Le rôle du brevet sans doutepointe de la technologie ou à lactivité amené à évoluer.traditionnelle, effectuer une veillestratégique récurrente savère Source : ASE, 01/09/11bénéfique, aussi bien pour vous que Le brevet, symbole par excellence de lalentreprise qui vous emploie. protection juridique dune technologie subit, aujourdhui, la contestation. Lahttp://www.journaldunet.com/management/efficacite-personnelle/veille-strategique/?f_id_newsletter=5644A lire également : « Quelles méthodes multiplication des brevets ne garantit enlégales de renseignements utiliser ? », rien la prospérité.LEntreprise.com, 08/09/11 http://www.intelligencestrategique.be/site/ase_is-fr/entreprise-globale/le-role-du-brevet-sans-doute-amene-a-evoluer.htmlhttp://lentreprise.lexpress.fr/propriete-intellectuelle/intelligence-economique-ce-qui-est-legal-et-ce-qui-est-interdit_30600.html Octobre 2011
  8. 8. -8-2/ Regard à l’international  Les fonds souverains des pays émergents attendus au chevet de laMonde dette européenne. Source : L’Agefi, 14/09/11 La purge des richessesimaginaires. Les investisseurs de long terme des pays émergents, dont les fonds souverainsSource : Blog IE Les Echos, 07/09/11 constituent un maillon essentiel,Depuis 2008, ceux qui analysent la crise viendront-ils jouer les pompiers enen cours se divisent en deux camps. Les Europe ?premiers soutiennent que depuis le Le Financial Times (FT) évoquait undébut des années 80, la libération des appel à la rescousse lancé par lItalie à lamarchés financiers a conduit les Chine. Rome aurait demandé à Pékin deinvestisseurs institutionnels et les réaliser dimportants achats de dettebanques à des prises de risque souveraine. Puis cétait au tour duirresponsables. Les seconds journal brésilien Valor Economicoreconnaissent que les prises de risques dembrayer sur ce thème.furent souvent irresponsables, mais qu’il http://www.agefi.fr/articles/Les-fonds-souverains-pays-emergents-attendus-chevet-dette-europeenne-1191837.htmly a, à cela, des motifs qui les expliquent.  Cartographie : les conflitsVoilà deux points de vue qui s’affrontent économiques de demain.et les deux parties qui argumentent vontcontinuer à le faire, souvent avec talent. Source : France 24, 22/09/11L’habitude en IE n’est pas de s’arrêter au Minerais, pétrole, gaz ou matièresPourquoi, mais aussi de découvrir les premières agricoles : aujourd’hui toutconséquences, en particulier celles que peut être cartographié. En un clin d’œil,l’on voit moins ou celles que l’on ne voit on peut obtenir l’état des réservespas du tout puisqu’on ne les aborde pas mondiales d’une matière première etou peu publiquement. savoir où on la trouve.http://blogs.lesechos.fr/intelligence-economique/la-purge-des-richesses-imaginaires-a6546.html Le journal de l’IE d’Ali Laïdi s’est Les secrets des politiques intéressé à ceux qui fabriquent les cartesd’assouplissement monétaire, de l’or qui annoncent les conflits économiqueset de la guerre des monnaies. de demain. http://www.france24.com/fr/20110910-2011-09-10-0410-wb-fr-intelligence-ecoSource : AcheterOr, 18/09/11Avec une volatilité élevée sur les actions  Un défi pour les pays du Sud.et un rendement historiquement bas des Source : L’Innovation Technologique,obligations, l’attention des investisseurs n°1018, 09/11s’est récemment portée sur les Au-delà de leur grande hétérogénéité,monnaies. Cela est dû à la guerre des ces pays ont des atouts en matièredevises qui a éclaté en 2010 et qui s’est d’innovation technologique. Mais seulsaccentuée ces derniers temps. les décideurs publics pourront stimulerhttp://www.acheteror.com/qe-or-guerre-des-monnaies-1076 / cette créativité…A lire également : « Le spectre de la http://www.cndp.fr/tdc/fileadmin/docs/tdc_1018_linnovation_technologique/article.pdfguerre des monnaies plane sur le G7après laction suisse. » L’Express,  Linnovation responsable.08/09/11 http://www.lexpress.fr/actualites/1/economie/le-spectre-de-la-guerre-des-monnaies-plane-sur-le-g7-apres-l-action-suisse_1028284.html Source : BE Royaume-Uni 111, 19/09/11 De l’anticipation stratégique. Ce dossier présente le concept dinnovation responsable, avant deSource : Polemos, 26/09/11 sintéresser aux expériences en laLa Mondialisation a certes créé un cadre matière menées aux Pays-Bas, auxanxiogène pour les executives chargés Etats-Unis puis au Royaume-Uni et endu pilotage stratégique des entreprises, France par différents acteurs de latoutefois il est de leur devoir, et de celui recherche et de linnovation.des gens qui les conseillent, de forcer Les notions de gouvernance et deleur peurs pour disposer d’une vraie limplication du grand public sont ensuitevision stratégique et des incertitudes qui abordées.l’accompagnent nécessairement. http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/67696.htmhttp://www.polemos.fr/2011/09/de-l%e2%80%99anticipation-strategique/ Octobre 2011
  9. 9. -9-Francophonie  IE: votre levier de compétitivité par excellence.Belgique Source : JDM Magazine, 17/09/11 LIE territorialisée à lordre du Au Maroc, les grandes structures ontjour du CDWP. ressenti le rôle crucial de l’IE d’autantSource : WAPI2025, 28/09/11 plus qu’avec l’ouverture de l’économie marocaine qui a entraîne, en effet, uneParmi les points à lordre du jour de la forte compétition économique dansséance plénière du Conseil de plusieurs secteurs.Développement de Wallonie Picarde(CDWP) du 23 septembre, la C’est ainsi que nombreuses entreprisesprésentation du concept dIE ont adopté des systèmes de veille etterritorialisée a retenu la plus grande d’IE, telles que : Méditel, OCP, RAM,attention des participants. LAFARGE, ONCF, CDG, La poste, BMCEhttp://www.wapi2025.be/index.php?option=com_content&task=view&id=357 BANK… http://www.jeunesdumaroc.com/3805-Intelligence-economique-votre.htmlSuisse Canada La Suisse durcit dun cran laguerre des changes.  Lengouement pour les médias sociaux au Québec.Source : L’Agefi, 07/09/11 Source : CEFRIO, 09/11En fixant à leuro un plancher de 1,20 L’engouement pour les médias sociaux,face à sa devise, la BNS se prépare à loin de s’estomper, s’amplifie encoredes achats massifs.http://www.agefi.fr/articles/La-Suisse-durcit-dun-cran-guerre-changes-1190805.html cette année. Ainsi, afin de faire un peu de lumière sur le phénomène au Québec,Algérie le CEFRIO consacre son tout premier numéro NETendances 2011 aux médias Plus de 3600 brevets sociaux. On constate que, chez lesd’invention déposés par des adultes québécois, les médias sociauxchercheurs algériens. sont très présents.Source : Portail Algérien des Energies http://www.cefrio.qc.ca/fileadmin/documents/Publication/NET_1-MediasSociaux_finalavecliens_.pdfRenouvelables, 14/09/11  Soutien de 1,5 million$ à laLe directeur de la valorisation, de veille stratégique en horticulture.l’innovation et du transfert technologique Source : Quebec.info, 29/08/11au ministère de l’Enseignement Le Conseil québécois de l’horticulturesupérieur et de la recherche scientifique (CQH) reçoit un appui financier de 1,5a indiqué dimanche à Tipasa que plus de million$ afin de consolider ses activités3.600 brevets d’invention ont été de veille stratégique réalisées par sondéposés par des chercheurs algériens au Observatoire horticole.niveau d’offices mondiaux de recherche, http://www.quebechebdo.com/Soci%C3%A9t%C3%A9/Vie%20communautaire/2011-08-29/article-2731265/Soutien-de-15-million-a-la-veille-strategique-en-horticulture/1dont notamment européens etaméricains. Cote d’Ivoirehttp://portail.cder.dz/spip.php?article1599  1ère Conférence EASY IE.Maroc Source : CIIE_TV, 17/09/11 Dans le cadre du projet "EASY IE" qui est E-btikar le Pack pour la Veille un programme de diffusion desStratégique. méthodologies et outils de gestion deSource : E-btikar, 09/11 linformation et des connaissances, laE-btikar est le premier Pack Marocain de CIIE a organisé le 31 juillet 2011 uneveille stratégique sur Internet prêt-à- conférence sur le thème "Comment lesl’emploi. Il est le fruit de plus de 15 ans informations économiques etd’expériences dans le domaine de la commerciales peuvent orienter laVeille et de l’IE de deux entreprises stratégie et faciliter la prise de décisionspécialisées dans le domaine. dans une entreprise ou unehttp://www.e-btikar.ma/ administration ?". http://www.dailymotion.com/video/xl5i0i_1ere-conference-easy-ie-samedi-30-juillet-2011_tech Octobre 2011
  10. 10. - 10 -Europe Europe / Etats-Unis  La loi « Buy American » irrite Consultation sur lEspace l’UE.Européen de la Recherche. Source : Europolitique, 08/09/11Source : Commission européenne, 09/11 Si l’initiative de la CommissionLe 13 septembre 2011, la Commission européenne repose principalement sureuropéenne a lancé une consultation les marchés publics Asie-Europe, lespublique en vue de déterminer de quelle Etats-Unis sont également sources demanière le cadre européen de la préoccupations. L’exécutif européenrecherche pourrait être notablement affirme que les entreprises américainesamélioré. jouissent actuellement d’un meilleurLobjectif est de créer dici 2014, lEspace accès aux marchés publics européensEuropéen de la Recherche (EER), que l’inverse, une situation qu’il aimeraitvéritable marché unique de la voir rectifiée. Ce qui irrite surtout l’UEconnaissance, de la recherche et de c’est la loi Buy American (acheterlinnovation. Au sein de ce marché, américain) qui exige que lechercheurs, institutions et entreprises gouvernement américain achète desdans le domaine de la recherche biens produits aux Etats-Unis.pourront circuler, être en concurrence et http://www.europolitique.info/politiques-externes/la-loi-buy-american-irrite-l-ue-art312339-37.htmlcoopérer au-delà des frontières, avecpour résultat un accroissement du Espagnepotentiel de croissance.http://ec.europa.eu/research/consultations/era/consultation_en.htm  Etat de lIE en Espagne. Source : Portail de l’IE/AEGE, 06/11 "Investissements davenir" et L’analyse de l’état de l’IE en Espagnepolitique industrielle en Europe : permet de faire un constat : nosquel ciblage et quelle sélection des concurrents sont divers et les secteursprojets innovants. qu’ils couvrent sont variés, bien qu’ilsSource : Centre d’Analyse Stratégique, aient une origine commune, la veille12/09/11 technologique. http://bdc.aege.fr/public/Etat_de_l_Intelligence_Economique_En_Espagne.pdfLancé en 2010, le programmed’investissements d’avenir marque le  Les parcs scientifiques etretour de la politique industrielle en technologiques en Espagne.France. Il s’agit pour les pouvoirs publics Source : BE Espagne 107, 15/09/11de cibler leurs interventions sur les "I+D+i" lit-on souvent en Espagne,secteurs, domaines, technologies ou comprendre " R&D et innovation " ;catégories d’entreprises susceptibles MICINN est un ministère, celui de lad’assurer la compétitivité de l’économie science et de linnovation. Linnovation :française à long terme. une priorité rappelée constamment parCette remise au goût du jour de la les autorités espagnoles, une incantationpolitique industrielle n’est pas spécifique ou une rengaine diraient des mauvaisesà la France. Tous les pays développés langues.sont confrontés à la nécessité de http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/67671.htmréorienter leur modèle de croissance enréponse aux nouveaux grands défis Royaume-Unisocio-économiques (...). Le caractère deplus en plus limité des ressources  Le cout de cybercriminalité:disponibles – notamment du côté des 27 milliards de livres par an pourbudgets publics – impose alors de faire léconomie britannique.des choix. Le débat ne porte ainsi plus Source : L’Expression, 15/09/11sur l’existence même et le bienfondé de Le coût de la cybercriminalité est estiméla politique industrielle mais sur ses à 27 milliards de livres Sterling par anobjectifs concrets et ses modalités pour l’économie de la Grande Bretagne,d’application. selon un récent rapport élaboré par lehttp://www.strategie.gouv.fr/content/investissements-davenir-et-politique-industrielle-en-europe-note-danalyse-236-sept-2011 gouvernement. http://www.lexpressiondz.com/linformation_en_continue/139018-le-cout-de-cybercriminalite-27-milliards-de-livres-par-an-pour-l-039-economie-britannique.html Octobre 2011
  11. 11. - 11 -Afrique « Printemps arabe » Colloque international sur  Retour sur les révolutions 2.0.l’IE : Les participants appellent à Source : Huyghe.fr, 23 et 25/09/11une généralisation de l’expérience Au début de cette année, les révoltespilote du RIC. arabes déclenchaient un enthousiasmeSource : Le Pays, 14/09/11 quasi unanime : les révolutionsLa clôture du colloque international sur "twittées" semblaient concilier unel’intelligence économique du projet idéologie occidentale, les droits de« Réseau d’intelligence collective » (RIC) lHomme avec une technologiea eu lieu le 13 septembre 2011 dans la universelle, le Web 2.0 (à moins que cesalle de conférences de Ouaga 2000. ne soit le contraire). http://www.huyghe.fr/actu_974.htm et http://www.huyghe.fr/actu_975.htmLa cérémonie a été présidée par leministre de la Recherche scientifique etde l’Innovation (MRSI), Gnissa Konaté. AmériquesLes participants ont, au terme de leurstravaux, lancé des appels dont la Bresilgénéralisation de l’expérience pilote du  Pour Brasilia, la "guerre desRIC aux autres pays de l’Union monnaies" continuera ceséconomique et monétaire ouest- prochaines années.africaine (UEMOA) en inscrivant le Source : AFP, 02/09/11développement de l’IE et l’innovation Le ministre brésilien des Finances, Guidodans les stratégies des pays et des Mantega, a estimé que la "guerre desorganisations intermédiaires.http://www.lepays.bf/?COLLOQUE-INTERNATIONAL-SUR-L monnaies" affectant le Brésil se poursuivra au cours des prochainesSoudan années et ne prendra fin quavec la relance des économies des pays riches, La guerre des monnaies a bien ce qui prendra selon lui "pas mal deeu lieu. temps". http://www.daily-bourse.fr/pour-brasilia-la-guerre-des-monnaies-continuera-ce-Feed-AFP110902211727.pftbpdxo.phpSource : MTM, 12/09/11Après le lancement d’une nouvelle  Un forum national demonnaie au Sud-Soudan, et face à linnovation.l’impossibilité de trouver un accord entre Source : BE Brésil 137, 06/09/11le Nord et les nouvelles autorités Le Minitère de La Science et de Laindépendantes, Khartoum a lancé une Technologie en accord avec lanouvelle monnaie… au même taux que Commission de la Science, Technologie,l’ancienne. Communication et Informatique de lahttp://www.mtm-news.com/article/3655/guerre-des-monnaies-bien-eu-lieu Chambre des Députés, va mettre enRépublique Démocratique du Congo place un forum national de linnovation. http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/67609.htm RDC : entre élections etguerre économique. Etats-UnisSource : Infoguerre, 08/09/11  Malgré la crise, les marques américaines étendent leur influence.Entre France Telecom, Rosspessplav,Umicore, ENI… une république aux Source : La Tribune, 02/09/11multiples visages. Des attentats du 11 septembre 2001 auDu départ des Belges en 1960 aux 6 août 2011, date de la dégradation deprochaines élections présidentielles la note de Standard and Poors, jamaisprévues en novembre 2011, la linfluence des États-Unis na autant étéRépublique Démocratique du Congo a remise en question, et jamais pourtantvécu une histoire tourmentée et ses elle ne sest si nettement manifestée surrichesses ont fait lobjet de toutes les la planète. Ce plébiscite mondial sansconvoitises. précédent passe dabord par celui deshttp://www.infoguerre.fr/matrices-strategiques/republique-democratique-du-congo-entre-elections-et-guerre-economique/ marques américaines. http://www.latribune.fr/opinions/20110902trib000646425/malgre-la-crise-les-marques-americaines-etendent-leur-influence.html Octobre 2011

×